Vous êtes sur la page 1sur 8

DIMENSIONNEMENT DE BUTEE

RESEAU DE DESSERTE EAU POTABLE


Type LYDEC

A A

L2 L1 Ø L0

l2 l1

Coupe A-A

H/2
+
H

H/2

DESCRIPTION
Dans un réseau de distribution, l’eau exerce une poussée sur les éléments d’extrémité (une
plaque pleine en extrémité) ou de changement de direction (coude, té, cône de réduction…)
des canalisations qui tend, dans le cas de tuyaux ou raccords ordinaires à emboîtement, à
déboîter les assemblages réalisés.
Il convient alors de reprendre l’effort exercé sur ces singularités pour éviter les déboîtements
de canalisations :

• soit par une butée constituée le plus couramment par un massif en béton s’opposant à la
poussée de l’eau ;
• soit en utilisant des canalisations autobutées : canalisations à joints verrouillés,
canalisations soudées ou à brides. Certains types de canalisations avec joints à brides, joints
soudés (PE soudé, acier soudé ou béton âme tôle soudée), ou joints verrouillés (fonte à joints
verrouillés), ne nécessitent pas de butées.

Rédigée par A.BAYDOURI (DT/DSVTN)-Version n° 1 Décembre /2015


Conception et dimensionnement des massifs de butée
Conception
Les efforts exercés par la canalisation sont dans ce cas repris en butée par le sol.
On en déduit deux règles :
• pour un massif donné, la surface d’appui sur le terrain doit être maximale ;
• il faut prendre appui sur le sol en place car les remblais ou les terrains fraîchement
remaniés n’ont pas de résistance suffisante. On coulera donc le béton directement sur le
terrain.

Nota : pas de coffrage perdu entre le béton et le terrain en butée.


Les massifs de butée sont réalisés avec du béton dosé à 300 kg de ciment par m3, avec un
coffrage sommaire sur les surfaces libres et en se servant du terrain pour les surfaces en
contact. Couler le béton en une seule fois : pas de reprise de bétonnage sans précautions.
Les massifs doivent (si possible) laisser les joints de canalisation dégagés pour permettre leur
inspection éventuelle.

Pour la réalisation des essais, tenir compte du temps de durcissement du béton qui dépend
des conditions climatiques. Si l’épreuve de la conduite doit intervenir rapidement après la
réalisation du massif, utiliser des ciments à prise rapide.

le Tableau de dimensionnement de butée ci-après, permet de déterminer les dimensions et le


volume des butées à réaliser pour des canalisations à emboîtement (PVC-U, PVC-BO et
Fonte Ductile (jusqu’à 300 mm), pour diverses pièces de raccord et pour trois pressions
d’épreuve PE en tranchée (12,5 bars) :

Ce Tableau est valable pour des butées non situées dans une nappe d’eau, (Si une partie de
la butée est située dans la nappe, il convient de majorer le volume de béton de la partie
immergée de 75 %.).

Principe de dimensionnement

A/ Condition de service

Dans les conditions de services normale l’effort pris en compte pour stabiliser la poussée
hydraulique QS engendré par la pression maximal du service, est celui du frottement dû aux
poids du massif et du remblai se trouvant sur ce dernier : soit cet effort F= P*tangente Ø

Les dimensions du massif de la butée ne sont valides que si le rapport (Ks=F/QS >= 1,1)

B/ Condition d’essai en tranchée :

Les massifs en butée ainsi dimensionnés sont aussi vérifiés dans la condition d’essai en
tranchée de tel sorte que le coefficient de sécurité (Kss=F/Qe >=1,5) Qe étant la poussée
hydraulique engendré par la pression d’essai en tranchée

Rédigée par A.BAYDOURI (DT/DSVTN)-Version n° 1 Décembre /2015


C/ Principales hypothèses adoptées pour le calcul des butées:
• Schéma de butée ;
• Ø angles de frottement interne des sols : 30°;
• hauteur de terre au-dessus de la génératrice supérieure : 1 mètre ;
• masse volumique des terres : 2 000 kilogrammes par m3 ;
• masse volumique du béton : 2 300 kilogrammes par m3.
• P : poids du massif+poids du remblai

DIMENSIONNEMENT DES MASSIFS DE BUTEE DES COUDES

DN Volume Condition Condition


d'essai en
Cana Coude L0 (m) L1 (m) L2 (m) l1 (m) l2 (m) H (m) béton de service tranchée :
(mm) (m3) : Ks >= 1,1 Kss >= 1,5

1/4 0,5 1,7 2 1,5 1,7 1,4 6 1,1 2,84


1/8 0,5 1,5 1,6 1 1,2 1,4 3 1,1 2,84
300
1/16 0,5 1 1,1 0,5 1 1,4 2 1,1 3,56
1/32 0,2 0,4 0,8 0,5 0,7 1,4 1 1,1 4,74
1/4 0,5 1,2 1,5 0,6 1,3 1,2 3 1,1 2,91
1/8 0,5 0,8 1,2 0,6 0,8 1,2 1 1,1 3
200
1/16 0,3 0,5 0,8 0,5 0,6 1,2 1 1,1 2,91
1/32 0,2 0,4 0,5 0,3 0,5 1,2 0,5 1,1 5,73
1/4 0,6 0,8 1,2 0,6 0,8 1,2 1 1,1 3,8
1/8 0,3 0,6 1 0,3 0,6 1,2 1 1,1 5,4
150
1/16 0,4 0,4 0,7 0,3 0,4 1,2 0,5 1,14 7,11
1/32 0,2 0,3 0,5 0,2 0,3 1,2 0,3 1,16 9,74
1/4 0,4 0,6 0,8 0,4 0,6 1 1 1,14 4,65
1/8 0,2 0,4 0,7 0,2 0,4 1 0,5 1,1 6,9
100
1/16 0,2 0,3 0,5 0,2 0,3 1 0,25 1,21 9,45
1/32 0,2 0,2 0,3 0,2 0,3 1 0,2 1,17 11,04

80
1/4 0,4 0,6 0,8 0,4 0,6 0,8 0,5 1,15 3,54
1/8 0,3 0,5 0,5 0,3 0,5 0,8 0,25 1,14 3,94
1/16 0,1 0,2 0,4 0,1 0,4 0,8 0,2 1,16 5,69

Rédigée par A.BAYDOURI (DT/DSVTN)-Version n° 1 Décembre /2015


1/32 0,1 0,2 0,3 0,2 0,2 0,8 0,2 1,1 7,97
1/4 0,3 0,4 0,5 0,3 0,5 0,8 0,2 1,1 3,8
1/8 0,2 0,3 0,4 0,1 0,4 0,8 0,2 1,1 5,25
60
1/16 0,1 0,1 0,3 0,1 0,3 0,8 0,2 1,18 7,38
1/32 0,1 0,1 0,2 0,1 0,2 0,8 0,2 1,13 9,44

D / Recommandations :
Plus le diamètre des canalisations augmente, plus les dimensions des massifs sont
importantes. Cela peut engendrer de réels problèmes d’encombrement des sous-sols où de
nombreux réseaux (assainissement, télécommunication, réseaux câblés, …) doivent se
partager un espace limité.

Dans ce cas le système de verrouillages joints express « voir fiche standard de ce joint »
remplace les massifs de butée en béton par des dispositifs plus rapides à mettre en place, plus
compacts et plus économiques. Cette technique consiste à verrouiller les joints sur une longueur
suffisante de part et d’autre d’un coude afin d’utiliser les forces de frottement sol/tuyau pour
équilibrer la force de poussée hydraulique.

Le calcul des longueurs de verrouillage dépend, mis à part la pression, de facteurs divers comme la
nature de l’installation, les caractéristiques de remblais, etc. Ces facteurs doivent être
minutieusement étudiés. Le calcul de la longueur à verrouiller est indépendant du joint utilisé.

1 / Donc pour les diamètres DN 60 mm, DN 80 mm et DN 100 mm utiliser impérativement des


massifs de butée.

2 / Pour les diamètres DN 150 mm, DN 200 mm et DN 300 mm utiliser un système de


verrouillage qui remplace ladite butée. Le système de verrouillage diffère selon le type de la
canalisation FD ou PVC Pour cela deux cas à distinguer:

1. Conduite en fonte ductile :

Système de verrouillage : Joint express verrouillé

2. Conduite en PVC

Système de verrouillage : Collier d’ancrage pour raccord coude fonte ductile à


emboîtement et conduite PVC-U partie lisse.

3. En plus le calcul des longueurs de verrouillage (méthode d’ALABAMA)

Référence(s)
 Fascicule 70

Dimensionnement de butée Novembre 2015


Rédigée par A.BAYDOURI (DT/DSVTN)-Version n° 1 Décembre /2015
Fiche Butée N°…

ANNEXES

Rédigée par A.BAYDOURI (DT/DSVTN)-Version n° 1 Décembre /2015


ANNEXES 1

Réalisation des massifs en béton pour la butée


Pour des conduites à emboîtement de
DN 60 mm <= DN <=100 mm

Volume
DN Cana
Coude L0 (m) L1 (m) L2 (m) l1 (m) l2 (m) H (m) béton
(mm)
(m3)

1/4 0,4 0,6 1 0,6 0,6 1 1


1/8 0,2 0,4 0,7 0,2 0,4 1 0,5
100
1/16 0,2 0,3 0,5 0,2 0,3 1 0,25
1/32 0,2 0,2 0,3 0,2 0,3 1 0,2
1/4 0,4 0,6 0,8 0,4 0,6 0,8 0,5
1/8 0,3 0,5 0,5 0,3 0,5 0,8 0,25
80
1/16 0,1 0,2 0,4 0,1 0,4 0,8 0,2
1/32 0,1 0,2 0,3 0,2 0,2 0,8 0,2
1/4 0,3 0,4 0,5 0,3 0,5 0,8 0,2
1/8 0,2 0,3 0,4 0,1 0,4 0,8 0,2
60
1/16 0,1 0,1 0,3 0,1 0,3 0,8 0,2
1/32 0,1 0,1 0,2 0,1 0,2 0,8 0,2

NB ! En parralléle avec la réalisation des butées en massif de


béton coulé sur place, il faut lancer auprés des entreprises la
fabrication des butées en béton préfabriquées standard pour les
conduites et coudes de DN 60 mm à DN 100 mm selon les
dimenssions du tableau ci-dessus

Rédigée par A.BAYDOURI (DT/DSVTN)-Version n° 1 Décembre /2015


ANNEXES 2

Réalisation des systémes de verrouillage

La longueur à verrouiller peut être affectée d’un coefficient de sécurité qui est fonction:
• Des soins de pose,
• De la qualité et du compactage du remblai,
• De l’incertitude des caractéristiques physiques du remblai.

Il convient, le cas échéant, de tenir compte de la présence partielle ou non de la nappe


phréatique en corrigeant le poids du tuyau plein par la poussée d’Archimède
correspondante.

Nous considérons pour notre cas, un terrain de tenue mécanique moyenne définie ci-
dessus.

• Longueur en mètres à verrouiller de part et d’autre pour une pression d’essai en


tranchée de 12,5 bars quel que soit le système de verrouillage utilisé, avec un
coefficient de sécurité de 1,2.
.

1. Longueur de verrouillage pour canalisation en fonte ductile


(Tuyau revêtu zinc + peinture bitumineuse selon standard Lydec)
(DN 150 mm <= DN<= DN 300 mm)

Coude 1/4 Coude 1/8 Coude 1/16 Coude 1/32


DN
L. Ver Nb. J. L. Ver Nb. J. L. Ver Nb. J. L. Ver Nb. J.
(mm)
(m) Ver (U) (m) Ver (U) (m) Ver (U) (m) Ver (U)
150 9,6 6 6 4 3,4 4 1,75 2
200 12,5 6 7,6 4 4,25 4 2,25 2
300 17,6 8 10,9 6 6,2 4 3,25 4

L. Ver. : Longueur de verrouillage


Nb. J. Ver : Nombre de joints de verrouillage y compris ceux du coude

Rédigée par A.BAYDOURI (DT/DSVTN)-Version n° 1 Décembre /2015


2. Longueur de verrouillage pour canalisation en PVC-U PN 16 Ou PVC-BO PN 16
(DN 160 mm <= DN<= DN 315 mm)

Coude 1/4 Coude 1/8 Coude 1/16 Coude 1/32


L. Nb. J. L. Nb. J. L. Nb. J. L. Nb. J.
DN (mm)
Ver d’ancrage Ver d’ancrage Ver d’ancrage Ver d’ancrage
(m) (U) (m) (U) (m) (U) (m) (U)
160 19 8 12 6 6,8 6 3,5 4
200/225 25 10 15,2 8 8,5 6 4,5 4
315 35,2 14 22 10 12,4 6 6,5 4

L. Ver. : Longueur de verrouillage


Nb. J. d’ancrage : Nombre de joint d’ancrage (Voir fiche technique)

Rédigée par A.BAYDOURI (DT/DSVTN)-Version n° 1 Décembre /2015