Vous êtes sur la page 1sur 19

L’isolation acoustique

Rappels & exercices


Suzel Balez
CRESSON
École Nationale Supérieure
d’Architecture de Grenoble
Rappel des principes de base de l’isolation
acoustique
• RW : Indice
d’affaiblissement acoustique
(bruits aériens)
• LN et ΔL : indice
d’affaiblissement (bruits
d’impact)
• L’absorption
• Le système masse – ressort
– masse

[2]
L5C 2006-
2006-2007 2
facteurs d’isolement aux bruits aériens /
type de bruit émis :
• Bruit rose et bruit route (trafic)

RW + C : indice
d’affaiblissement bruit
rose

RW + Ctr : indice
d’affaiblissement bruit
route (trafic)

L5C 2006-
2006-2007 3
Typologie des bruits

On distingue 2 familles de bruits

• les bruits aériens : transmission sonore dans l’Source


air : Christine Simonin-Adam
– Voix humaines, TV, chaîne Hifi, etc…;

• les bruits solidiens : transmission dans la structure du bâtiment


– Pas des personnes, mobilier déplacé, équipements collectifs, fluides,

• ATTENTION : il y a souvent le mélange des 2 bruits. Par exemple,


une porte palière qui claque émet à la fois un bruit aérien et une
vibration qui se transmet dans la structure de l’ouvrage.

L5C 2006-
2006-2007 4
Transmission sonore

Source : Christine Simonin-Adam

L5C 2006-
2006-2007 5
Les bruits aériens

• L’isolement aux bruits aériens entre 2 locaux dépend de


nombreux facteurs.
– Les caractéristiques acoustiques des parois de séparation
– Données à travers le critère R ou Rw … Indice
d’affaiblissement d’une paroi
– Cet indice est donné par le fabricant et fonction des
fréquences
• ATTENTION : comparer Rw , c’est comparer des
valeurs de laboratoires

Source : CSTB

L5C 2006-
2006-2007 6
Ordre de grandeur
Code Produit kg/m2 Rw
BA 10 Béton de 10 cm 220 50
BA 20 Béton de 20 cm 470 60

L5C 2006-
2006-2007 7
Les bruits aériens

• R ou Rw : Indice d’affaiblissement d’une


paroi
– augmente avec la fréquence
– augmente avec la masse (4dB par doublement de
masse). Il faut passer d’une 250kg/m2 à 500 kg/m2
pour augmenter R de 4dB. D’ou l’intérêt de parois
doubles
• 2 plaques de plâtres sur ossature métallique
48Kg/m2 de 14cm = R = 60 dB(A)
=
Paroi lourde de 450 kg/m2

• Mais attention à la résonance !

L5C 2006-
2006-2007 8
Indice d’affaiblissement

Fréquence faible

Indice d’affaiblissement acoustique


d’une paroi verticale en béton de 20
cm d’épaisseur dont la masse
surfacique est égale à 460kg/m².

L5C 2006-
2006-2007 9
Indice affaiblissement

Mur bloc béton avec


enduit plâtre

Mur bloc béton sans


enduit plâtre

L5C 2006-
2006-2007 10
Les bruits aériens

• L’isolement aux bruits aériens entre 2 locaux dépend de


nombreux facteurs.
– La surface de séparation entre les locaux : si la surface double :
+3dB
– Le volume du local de réception : si le volume double : -3dB
– La durée de réverbération du local de réception : si le TR est
diminué par 2 -3dB
– Le type de bruit émis : bruit rose et bruit route
– Les transmissions latérales : lorsque toutes les parois sont lourdes
(béton banché par exemple) et nature comparable, il y a 2 fois plus
d’énergie transmise par voie latérale que par voie directe. Si on ne
renforce que la paroi séparative, le résultat de l’isolation ne
dépendra que des transmissions latérales, qui seront inchangées ….
Notre isolement final sera assez peu différent.
– Les transmissions parasites : liés au pont phoniques (trous dans les
parois (prises électriques encastrées), de fentes (joints de portes et
fenêtres, colmatage mal fini dans la pose d’un cloison légère)…
– par ex : 1 trou de 0,01 m2 dans une paroi en béton de 10 m2 :
diminution de R de 10dB(A).

L5C 2006-
2006-2007 11
Facteurs d’isolement aux bruits aériens / transmissions latérales &
parasites

• lorsque toutes les parois sont lourdes (béton banché par


exemple) et nature comparable, il y a 2 fois plus d’énergie
transmise par voie latérale que par voie directe. Si on ne
renforce que la paroi séparative, le résultat de l’isolation ne
dépendra que des transmissions latérales, qui seront
inchangées …. Notre isolement final sera assez peu différent.
• Les transmissions parasites : liés au pont phoniques (trous
dans les parois (prises électriques encastrées), de fentes
(joints de portes et fenêtres, colmatage mal fini dans la pose
d’un cloison légère)…
– par ex : 1 trou de 0,01 m2 dans une paroi en béton de 10 m2 :
diminution de R de 10dB(A).

L5C 2006-
2006-2007 12
Les bruits solidiens

• Les bruits solidiens font appel au


domaine de l’acoustique non
audible … les vibrations (même si
on les entend par la suite.
• Les structures métalliques et bois
sont favorables à l'amortissement
de ces bruits (car discontinuités
et liaisons).
• Ils se répartissent en 2 classes :
bruits d’impact (essentiellement
bruit de pas) et bruits
d’équipements (Ascenseurs,
ventilation mécanique, chauffage,
robinetterie et vidanges des lavabos)
L5C 2006-
2006-2007 13
Bruits solidiens : stratégies

• 1- les bruit d’impact nécessitent des coupures


élastiques avec des matériaux résilients
(matériaux qui restent souples sous charge).
Placer sur le sol un revêtement souple mais ce ne sera pas
suffisant que si la paroi horizontale est d’un poids suffisant.
Créer des coupures dans la structures (dalle flottante)
Plafond suspendu (entre 2 locaux superposés) uniquement si
les murs latéraux sont traités

Sous couche Velaphone, isolation bruit de chocs

L5C 2006-
2006-2007 14
Bruits solidiens : Stratégies

• 2- Contre les bruits d’équipement il


faudra

– Choisir des équipements silencieux (Lw,


niveau de puissance le plus bas)
et
– désolidariser leur fixation des éléments
rigides de la structure
et
– choisir judicieusement leur lieu et leur mode
d’accroche : ne pas adosser à des locaux
sensibles (chambres), penser aux sas
acoustiques, ne pas les fixer sur des cloisons
rigides légères (briques ou carreaux de
L5C 2006-
2006-2007 plâtres…. 15
Stratégies

• Allonger le trajet du son

• Éviter la génération de sons

• Éloigner les locaux sensibles

• Désolidariser les parois et les sols

• Capotages et boîte dans la boîte

L5C 2006-
2006-2007 16
Correction acoustique …. Réverbération … acoustique des
salles

Ne confondez pas isolation acoustique et correction acoustique

L5C 2006-
2006-2007 17
Exercice : addition de décibels

50 50 47 54
Lptotal = 10 × log(10 + 10 + 10 + 10 )
10 10 10 10

...

L5C 2006-
2006-2007 18
Bibliographie

• Techniques d'isolation dans les bâtiments :


– HAMAYON L. : Réussir l'acoustique d'un bâtiment –
Paris - Le Moniteur - 1996 - 271p
– MEISSER : L'Acoustique des bâtiments par l'exemple -Paris:
Le Moniteur, 2° édition 1994, 392 p.
– MERCIER D et alii.- Le livre des techniques du son . Paris. Eyrolles. 1988/94 (3
tomes).1000 p
– PINCON G. -Amélioration acoustique des logements . Paris. Cated -1988. 170p
– ANAH. L'isolation acoustique des logements anciens. Paris. Eyrolles. 1986
– HAMAYON, L.: Guide acoustique pour la conception des bâtiments d'habitation, Paris
Le Moniteur, 1982,180 p
– Collectif : CSTB. REEF 1982, 300 p.
– C.A.T.E.D. : L'isolation acoustique. Paris : Le Moniteur, 1980, 339 p.,
– PUJOLLE : La Pratique de l'isol acoustiques des bâtiments . Paris Le Moniteur, 1978,
573 p.,
– DELEBECQUE R -ROMAGNOLI J : Confort de l'habitat, isolation acoustique. Paris
Delagrave. 1975. 100p
– MEISSER : La pratique de l'acoustique dans le bâtiment Paris Cated-Eyrolles. 1971.
130p
– SIMONIN-ADAM Christine, Acoustique et Réhabilitation, Ed. Eyrolles, PUCA, 2002,
381 p.,

L5C 2006-
2006-2007 19