Vous êtes sur la page 1sur 68

INVESTIR AU

GRANDS CHANTIERS
Décembre 2018-Janvier 2019 / N° 80-81 AGRICULTURE

CAMEROUN
ENERGIE
MINES
INDUSTRIE
SERVICES
FINANCE

CACAO, CAFÉ, BANANES, SOJA, COTON, BOIS

Les meilleurs clients


du Cameroun
Le FEICOM, CAN : visite des chantiers
un acteur majeur
de la décentralisation

GRATUIT – NE PEUT ÊTRE VENDU


INVESTIRAU
CAMEROUN
.COM
Retrouvez chaque jour l’actualité
économique du Cameroun

Compatible tablettes
et smartphones

APP DISPONIBLE POUR IOS ET ANDROID


EDITORIAL 3

Yasmine Bahri-Domon,
directrice de la publication

L’acte II de
la décentralisation
Le Cameroun met un coup d’accélérateur sur son sant la cohérence et la gouvernance territoriale qui,
programme de décentralisation, longtemps récla- au demeurant, pourra provoquer des chevauche-
mée et jugée par certains comme ne bénéficiant pas ments de compétences avec l’Etat. Les défis et les
de toute la célérité nécessaire pour sa mise en place enjeux sont énormes. Cela nécessite une meilleure
effective, au motif que les décideurs y mettent un définition des relations entre les différents acteurs
coup de bémol à dessein, pour la conservation du tout comme des compétences à transférer. L’un
pouvoir central. des piliers de la décentralisation sera de permettre
aux collectivités territoriales d’accéder aisément
Force est de reconnaître que le mot « décentrali- aux financements des partenaires au développe-
sation » s’inscrit pour la première fois dans l’archi- ment, rationaliser la répartition des compétences à
tecture ministérielle au Cameroun en 2004, avec transférer entre l’Etat, les collectivités territoriales
la création du poste de ministre délégué auprès du et certainement le Fonds spécial d’équipement
ministre de l’Administration Territoriale en charge et d’intervention intercommunale (FEICOM). Ce
de la décentralisation, ainsi que des premiers textes partenariat naturel devra déboucher et inciter à la
applicables aux communes et aux collectivités création des pôles de développement économique
territoriales décentralisées. Il a fallu du temps certes, pour un meilleur équilibrage des investissements
pour calibrer cette décentralisation au socle du sur les territoires tout en tenant compte des objec-
développement économique et social. Ainsi, la deu- tifs de développement et des enjeux spécifiques à
xième session ordinaire du Conseil national de la chaque collectivité.
décentralisation au titre de l’exercice 2018 présidé
le 20 décembre dernier, par le Premier ministre, chef L’économie camerounaise qui se structure chaque
du gouvernement, Philémon Yang prescrit une fois jour davantage, accélère cette réforme majeure qui
de plus, l’accélération de la décentralisation. viendra contribuer à renforcer le pouvoir des auto-
rités déconcentrées et permettre un développement
Ce coup d’accélération est la résultante d’un enga- économique et social à la base. On peut d’ores et
gement tenu par le président Paul Biya, du haut déjà se poser la question de savoir si ces collectivi-
de la tribune de l’Assemblée Nationale, lors de sa tés seront capables de soutenir les entreprises, por-
prestation de serment du 06 novembre 2018 : ter les politiques de formation et d’emploi et inter-
« Dans les meilleurs délais possible, des mesures venir dans les différents secteurs névralgiques qui
seront prises pour élargir le champ de compétences touchent directement les populations : les routes,
des collecti-vités territoriales décentralisées afin de le transport, la santé, l’aménagement et les grandes
leur donner les moyens d’une plus grande infrastructures. Pour mieux édifier nos lecteurs sur
autonomie » avait-il déclaré. ce pan de la décentralisation et ses enjeux écono-
miques, l’un des acteurs connus sous l’appellation
de « banque des communes », le FEICOM, via son
Il est souhaitable que la décentralisation qui prend directeur général, nous livre sa vision des avancées
corps, soit capable d’impacter et influencer la dyna- et des enjeux de la décentralisation.
mique de l’économie camerounaise tout en impul-

Toute l’équipe Investir au Cameroun et Business in Cameroon


se joint à moi pour vous souhaiter une belle année.
Santé, prospérité et de beaux projets pour le Cameroun.

N° 80-81 / Décembre 2018-Janvier 2019


4

AU SOMMAIRE
DOSSIER CAN
20 • C hantiers de la CAN :
l’état des lieux

LEADER DU MOIS
66 • L e jeune Christian Ngan
lorgne l’Afrique de l’Ouest,
après son usine de produits
08 • P roduits de rente, les partenaires commerciaux cosmétiques à 1,2 milliard
du Cameroun FCFA au Cameroun
09 • D epuis 2015, le café camerounais s’est frayé
plus de 10 nouveaux débouchés dans le monde INVESTIR AU CAMEROUN
10 • L e Cameroun, grand rival de la Côte d’Ivoire Editeur
sur les exportations de bananes vers l’Union Stratline Limited

européenne Directrice de la publication


Yasmine BAHRI-DOMON
11 • E n dépit de la suprématie hollandaise, les
exportations du cacao camerounais vers la
Rédaction
Brice R. MBODIAM, Sylvain ANDZONGO, Idriss LINGE,
Chine ont augmenté de 113% en 2013 MURIEL EDJO.

11 • L a Chine file du bon coton camerounais Opérateur


Médiamania Sàrl
12 • L es exportations de soja vers le Nigeria mettent www.mediamania.pro
Maquette : Jérémie FLAUX, Réalisation web : Christian ZANARDI,
en difficulté les unités de transformation locales Corrections : Souha TOURE

13 • L es pays de l’Union européenne et la Chine se Régie publicitaire


regiepub@investiraucameroun.com
disputent désormais le bois camerounais Au Cameroun
Albert MASSIMB, almassimb@yahoo.fr
Tel : 00 237 694 66 94 59
INTERVIEW
Impression
14 • P hilippe Camille Akoa : Rotimpres, Aiguaviva, Espagne

« Le FEICOM est plus Bureau - Distribution Cameroun


que jamais engagé Albert MASSIMB, almassimb@yahoo.fr
Tel : 00 237 694 66 94 59
dans le développement
Gratuit – Ne peut être vendu
du secteur productif au
niveau local » info@investiraucameroun.com - www.investiraucameroun.com

N° 80-81 / Décembre 2018-Janvier 2019


5

L’ACTUALITÉ EN BRÈVES

GESTION PUBLIQUE P 26-35 INDUSTRIE P 49-50

FINANCE P 36-38 MINES P 51

AGRICULTURE P 39-40 TRANSPORTS P 52-56

ENERGIE P 41-46 COMMERCE P 57-58

INFRASTRUCTURES P 47-50 TIC & TELECOM P 59-60

WWW.STOPBLABLACAM.COM
Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende :
qui dit vrai ? qui dit faux ?
P 61-65

N° 80-81 / Décembre 2018-Janvier 2019


6

L’ENTREPRISE DU MOIS

Sika, le chimiste suisse du bâtiment, investit


plus d’un milliard FCFA dans une unité
de production à Douala
du marché. Pour nous, le marché au
Cameroun est très intéressant et offre
tellement de potentiel avec les infras-
tructures comme les barrages, les
ponts, les ports ou les projets résiden-
tiels comme les shopping center et les
immeubles », a confié Ivo Schadler,
directeur Europe, Moyen-Orient et
Afrique (EMEA) de Sika.
Pour rappel, c’est le 23 août 2016 que
ce groupe suisse avait officiellement
annoncé l’ouverture de deux nou-
velles succursales au Cameroun et à
Djibouti. Cette implantation de Sika
au Cameroun a notamment permis
à cette entreprise de « participer à
la réalisation de nombreux projets
de construction de stades et struc-
tures d’hébergement, des centrales à
béton, des sols en résine de plusieurs
usines… », a souligné Pedro Lopes,
Le groupe Sika a réalisé en 2018 un chiffre d’affaires d’environ 7 milliards de francs suisses, et
compte plus de 100 filiales dans le monde. directeur général de Sika Cameroun.
Selon son directeur EMEA, Ivo
Schadler, le groupe Sika a réalisé, au
cours de cette année 2018, « un résul-
Spécialisé dans la fabrication des annoncée d’une unité de production tat record, avec un chiffre d’affaires
produits chimiques destinés à l’étan- de mortier, selon les responsables de d’environ 7 milliards de francs suisses,
chéité, au collage, à l’insonorisation, cette entreprise suisse. et compte plus de 100 filiales sur tous
au renforcement ou à la protection « Nous sommes convaincus qu’il faut les continents ».
d’ossatures, le groupe suisse Sika être très proche de nos clients pour
a officiellement inauguré le 1er dé- comprendre et satisfaire les besoins BRM
cembre 2018 à Douala, la capitale
économique camerounaise, son
usine de production, qui a permis de
mettre sur le marché 19 700 tonnes Les capacités de l’usine Sika de
de produits au cours de cette
année 2018. Douala passeront de 19 700 tonnes à
Investissement d’un montant de plus
d’un milliard de francs CFA, financé
29 700 tonnes au cours de l’année 2019,
sur fonds propres (Sika AG à 80% et avec l’entrée en production annoncée
Sika Finanz AG à 20%), l’usine Sika
de Douala verra ses capacités passer d’une unité de production de mortier.
à 29 700 tonnes au cours de l’an-
née 2019, avec l’entrée en production

N° 80-81 / Décembre 2018-Janvier 2019


7

LES CHIFFRES DU MOIS

Un million
1,8 milliard FCFA de tonnes
La République populaire de Chine vient d’octroyer au gou-
vernement camerounais un don en équipements et maté- Au cours d’une conférence de presse organisée le 5  dé-
riels d’urgence, en vue de venir au secours des populations cembre 2018 dans la capitale camerounaise, l’Association
fuyant les combats entre l’armée et les sécessionnistes des raffineurs des oléagineux (Asroc), par la voix de son
dans les régions anglophones du nord-ouest et du sud- secrétaire général, Jacquis Kemleu Tchabgou, a révélé que
ouest du Cameroun. l’accélération des investissements dans la transformation
Cette sollicitude chinoise rentre dans le cadre du Plan d’ur- de l’huile de palme a occasionné une augmentation subs-
gence humanitaire, doté d’une enveloppe de 12 milliards tantielle de la demande de cette matière première ces der-
de francs CFA, lancé le 20 juin 2018 par le gouvernement nières années.
camerounais, à l’effet de soutenir les victimes de ce qui est Cette demande, apprend-on, est actuellement estimée à
connu dans le pays sous l’appellation de crise anglophone. plus d’un million de tonnes, sur une offre locale officielle
Née de simples revendications corporatistes portées par de seulement 300 000 tonnes par an, ce qui révèle un gap
les avocats et les enseignants, cette crise s’est ensuite de 700 000 tonnes.
transformée en revendications séparatistes violentes, « Le déficit structurel de 130 000 tonnes dont nous parlons
ayant pour but d’amputer le Cameroun de ses deux régions souvent est un déficit nominal, qui est différent du déficit réel.
anglophones. Ce déficit nominal est calculé sur la base de 50% des capaci-
tés des entreprises de transformation. Sur la base des capa-
cités réelles des transformateurs, le déficit est effectivement
beaucoup plus important  », précise Emmanuel Koulou
Ada, le président du Comité de régulation de la filière des

2022
oléagineux.

Selon son directeur général, Johnny Malec, la Cameroon

90%
Oil Transportation Company (Cotco), l’entreprise qui gère
le pipeline Tchad-Cameroun, les volumes de pétrole brut
transportés à travers cet oléoduc pourraient doubler à
l’horizon 2022.
En effet, les champs pétroliers tchadiens, qui ont produit Les investisseurs locaux ont de nouveau fait confiance à
les 680  millions de barils de brut exportés via l’oléoduc l’Etat camerounais, dans le cadre de son emprunt obliga-
Tchad-Cameroun depuis l’année  2003, voient arriver de taire 2018-2023, d’un montant de 200 milliards de francs
nouveaux opérateurs ces dernières années, ce qui devrait CFA. Selon la répartition géographique des souscripteurs,
contribuer à booster la production pétrolière tchadienne, une enveloppe totale de 196,3 milliards de francs CFA sur
laquelle est évacuée grâce au pipeline. les 204 milliards récoltés a été pourvue par des investis-
De plus, bien que le projet soit très peu évoqué ces derniers seurs résidant au Cameroun, ce qui représente plus de 90%
mois, les autorités nigériennes n’ont pas encore aban- de l’enveloppe sollicitée.
donné leur projet de construire un pipeline devant être Selon les résultats officiels, cet appel public à l’épargne, le
connecté à l’oléoduc Tchad-Cameroun, afin d’exporter le 5ème de l’Etat camerounais depuis 2011, a été boudé par
brut nigérien à partir de la cité balnéaire de Kribi, dans la les étrangers. En effet, un peu plus de 4 milliards de francs
région du sud du Cameroun. CFA sont venus des investisseurs tchadiens, contre 2,2 mil-
liards de francs CFA pour les Équato-Guinéens.
Des souscripteurs de la Centrafrique ont mis 1,275 mil-
liard de francs CFA dans la cagnotte, bien mieux que les
enveloppes venues du Congo (450 millions de francs CFA)
et de la France (seulement 1,6 million de francs CFA).

N° 80-81 / Décembre 2018-Janvier 2019


8 DOSSIER

Produits de rente,
les partenaires
commerciaux
du Cameroun
à lui tout seul, s’en tire avec 15,2% du
montant global des échanges entre
le Cameroun et les pays étrangers.
Mais, à l’échelle globale, le premier
partenaire commercial du Cameroun
reste et demeure l’Union européenne
(UE), avec 39,7% de la valeur globale
des échanges.
Au demeurant, malgré ce leadership
de l’Union européenne, espace com-
munautaire que talonne désormais
de près la Chine, les produits de
rente du Cameroun se retrouvent
désormais un peu partout dans le
monde, et parfois dans les pays les
plus insoupçonnés, témoignant ainsi
d’une certaine offensive des produc-
teurs locaux dans la recherche de
nouveaux débouchés.
Mais, quels sont ces pays qui
Le cacao, le café, la banane, le bois et le coton sont les principaux produits de rente qui attirent les achètent les produits camerounais
investisseurs…
et qu’achètent concrètement ces
différents partenaires commerciaux ?
C’est à cette interrogation que nous
A l’instar de l’Afrique tout entière, le sement dressé en novembre 2018 nous efforçons de répondre dans le
Cameroun est certes un petit poucet par le ministre des Finances, Louis présent dossier, en nous focalisant
dans le commerce international, Paul Motazé, en présentant la loi de essentiellement sur des produits
mais nombre de ses produits de Finances 2019 devant la commis- qui contribuent le plus à tenter de
rente, exportés majoritairement à sion des finances de l’Assemblée redresser une balance commerciale
l’état brut, jouent un rôle prépon- nationale. camerounaise déficitaire depuis des
dérant dans l’économie de certains A croire ce membre du gouver- décennies. Il s’agit du cacao, du café,
pays développés. Parmi ces pays, nement, le développement des de la banane, du bois et du coton.
l’on retrouve, au plan bilatéral et échanges commerciaux entre le
par ordre d’importance, la Chine, Cameroun et la Chine ces dernières Brice R. Mbodiam
la France et l’Italie, selon un clas- années est tel que l’Empire du Milieu,

N° 80-81 / Décembre 2018-Janvier 2019


DOSSIER 9

Depuis 2015, le café camerounais


s’est frayé plus de 10 nouveaux
débouchés dans le monde
En dépit du déclin de la filière café
au Cameroun, caractérisé par une
évolution en dents de scie de la pro-
duction, avec notamment de fortes
tendances baissières depuis 5 ans,
la cerise camerounaise continue
de remporter du succès auprès des
consommateurs de café dans le
monde. Pour preuve, au terme de la
campagne 2016-2017, bien que les
grands équilibres en termes de des-
tinations de la production caféière
camerounaise n’aient pas fondamen-
talement changé, le Cameroun a pu
étoffer son marché dans le monde, en
se frayant neuf nouveaux débouchés
à l’international, selon l’Office natio-
nal du cacao et du café (Oncc).
En effet, a révélé le rapport de l’Oncc,
si plus de 72% du robusta came-
rounais a été exporté vers l’Algérie Au terme de la campagne 2016-2017, le Cameroun a étoffé son marché avec neuf nouveaux débou-
chés à l’international.
(25,5%), le Portugal (22,9%), l’Italie
(13,2%) et les Etats-Unis (10,4), cette
variété en provenance du Cameroun
a également aguiché des acheteurs Hollande et la Malaisie comme « les facteurs gabonais et ivoiriens, puis
de six nouveaux pays. Il s’agit du nouvelles destinations pour le café des deux distinctions remises par
Danemark, de la Géorgie, des Pays- arabica » camerounais. l’AVPA aux torréfacteurs togolais,
Bas, d’Israël, de la Pologne et de la Selon les experts de la filière café, l’Union centrale des coopératives
Turquie. cette attraction que la cerise came- agricoles de l’Ouest (Uccao) du
Quant à l’arabica camerounais, au rounaise exerce sur les consom- Cameroun a remporté deux prix :
cours de la même campagne, il a mateurs internationaux tient de la le prix gourmet pour sa marque de
pu, pour la première fois, s’attirer particularité de son goût et de son café « Force 2 », mise en compétition
les faveurs des acheteurs polonais, arôme. Des particularités généra- dans la catégorie des cafés « puis-
suisses, croates et indonésiens. Mais, lement reconnues lors de grands sants suaves ». La marque « Café
les cargaisons les plus importantes concours internationaux mettant délice » du même opérateur, quant
de cette variété, notamment 77,8% en compétition des torréfacteurs. à elle, s’est vu attribuer la médaille
de la production camerounaise, ont Il en est ainsi des Awards des cafés d’or dans la catégorie « puissant
été exportées vers quatre pays : la torréfiés à l’origine, organisés chaque aromatique ».
Russie (27,6%), l’Allemagne (25,7%), année en France par l’Agence de Trois autres torréfacteurs camerou-
les Etats-Unis (13,1%) et l’Indonésie valorisation des produits agricoles nais, au rang desquels se trouvent la
(11,4%). (AVPA). Au cours de la 4ème édition marque « Constant Ngako », alignée
Au cours de la campagne 2014- de ces Awards, qui a livré son verdict dans la catégorie « puissant amer »,
2015, le Conseil interprofessionnel le 4 avril 2018, les cafés camerounais et la marque « Ménage à deux », qui a
du cacao et du café (Cicc) dans son ont décroché 5 prix sur 9. fait la compétition dans la catégorie
rapport « synoptique » de la cam- Dans le détail, aux côtés des deux « puissant », ont tous remporté des
pagne avait déjà présenté la Chine, la médailles remportées par les torré- médailles d’honneur.

N° 80-81 / Décembre 2018-Janvier 2019


10 DOSSIER

Le Cameroun, grand rival de la Côte


d’Ivoire sur les exportations de bananes
vers l’Union européenne
Les producteurs de la banane dessert fruitière de Marseille, est demeurée de laquelle ont éclaté dans les
au Cameroun ont exporté vers les le leader du marché de la banane régions anglophones du Cameroun
territoires de l’Union européenne dessert dans le pays, avec 124 875 des revendications sécessionnistes ;
(UE), une cargaison globale de tonnes exportées selon l’Assobacam, crise sociopolitique qui a une grosse
249 610 tonnes tout au long de contre 113 574 pour la Cameroon incidence sur les activités de la CDC,
l’année 2016. Ces statistiques éma- Development Corporation (CDC), le 2ème producteur de bananes du
nant de l’Association bananière du le numéro 2 du marché local, et pays.
Cameroun (Assobacam) révèlent 11 161 tonnes pour la société Boh Selon un rapport du Groupement in-
une baisse des exportations de près Plantations. ter-patronal du Cameroun (Gicam),
de 30 000 tonnes, comparées aux
279 493 tonnes de bananes exportées
par le Cameroun en 2015, selon les
statistiques de l’Autorité portuaire
nationale (APN).
Cette chute des exportations came-
rounaises relègue surtout le pays au
2ème rang africain des fournisseurs
de la banane dessert à l’UE, après une
éphémère première place ravie à la
Côte d’Ivoire en 2015. Cette année-là,
en effet, ce pays d’Afrique de l’Ouest,
qui trône sur la production bana-
nière en Afrique depuis des années
avec une production moyenne
annuelle avoisinant 300 000 tonnes,
avait vu sa production redescendre
à 254 000 tonnes en raison de pluies
diluviennes qui avaient provoqué
le débordement du fleuve Agneby,
provoquant l’inondation de 1 300
hectares de bananerais entre le 28 et
le 30 juin 2014.
En 2016, suite à l’arrivée de deux nou-
velles compagnies en Côte d’Ivoire, Le Cameroun est le 2ème fournisseur africain de la banane dessert à l’UE, après une éphémère pre-
il y a un peu plus d’un an, à savoir la mière place ravie à la Côte d’Ivoire en 2015.
Société ivoiro-antillaise de produc-
tion agricole (Siapa) et Bananes
Antilles-Côte d’Ivoire (Banaci), la
production bananière ivoirienne a re- Jusqu’à il y a 2 ans, la banane était certains sites de cette entreprise sont
pris la courbe ascendante, atteignant le 3ème produit d’exportation du devenus des camps pour les séces-
280 000 tonnes, selon les statistiques Cameroun, derrière le pétrole, qui sionnistes armés, qui ont délogé les
révélées par Commodafrica, soit représente plus de 40% des expor- travailleurs, provoquant une baisse
plus de 30 000 tonnes de plus que le tations totales du pays, et le bois drastique de la production de cette
Cameroun. en grumes ou scié, qui représente unité agro-industrielle publique et
Sur la période sous revue, la Société environ 15% des exportations came- partant, un fléchissement exponen-
des Plantations du Haut Penja (PHP), rounaises. Cette donne a beaucoup tiel des exportations camerounaises.
filiale au Cameroun de la Compagnie évolué depuis 2016, année au cours

N° 80-81 / Décembre 2018-Janvier 2019


DOSSIER 11

En dépit de la suprématie hollandaise,


les exportations du cacao camerounais
vers la Chine ont augmenté de 113%
en 2013
Selon Commodafrica, en 2013, le Ces importations chinoises prove- lors de la campagne 2013-2014, selon
Cameroun a exporté vers la Chine naient principalement du Ghana les statistiques officielles.
2 605 tonnes de cacao, en hausse (22 000 tonnes, +89% par rapport à Les expéditions du cacao camerou-
de 113% par rapport au volume ex- 2012), de l’Indonésie (8 953 tonnes, nais vers la Hollande ont d’ailleurs
porté vers le même pays en 2012. Le +32%), de la Côte d’Ivoire (7331 progressé au cours de la campagne
Cameroun a ainsi fourni à la Chine, tonnes, +89%) et, enfin, du Cameroun. 2016-2017, atteignant 68% de la
cette année-là, environ 5,3% de ses Au regard de ces statistiques, la production nationale, loin devant
importations de cacao estimées à Chine demeure un petit client pour le les autres destinations des fèves
48 943 tonnes, en augmentation cacao camerounais, loin derrière les camerounaises que sont l’Indonésie
de 45% par rapport à la campagne Pays-Bas, destination de 65,7% de la (13,5%), la Belgique (10,6%) et la
cacaoyère précédente. production cacaoyère camerounaise Malaisie (8,7%).

La Chine file du bon coton


camerounais
Alors que les exportations béninoise
(-75,3%), burkinabé (-82,3%), ivoi-
rienne (-18,08%), malienne (-22,5%),
togolaise (-42%) et tchadienne (-5%)
de coton vers le marché chinois
ont toutes chuté entre janvier et
octobre 2015, celles du Cameroun,
elles, ont plutôt connu une augmen-
tation de 17,6% sur la même période,
à 35 094 tonnes.
Les cargaisons ainsi exportées font
du Cameroun le 6ème exportateur de
coton vers la Chine depuis le début
de l’année, derrière les Etats-Unis
(500 837 tonnes), l’Inde (189 810
tonnes), l’Australie (175 793 tonnes),
l’Ouzbékistan (122 626 tonnes) et le
Brésil (85 212 tonnes).
La plus grosse cargaison de coton
camerounais exportée vers la Chine
l’a été au mois d’octobre 2015, avec
5034 tonnes (contre 2496 tonnes
pour les Etats-Unis), en augmenta-
tion de 99% par rapport à la même La plus grosse cargaison de coton camerounais exportée vers la Chine l’a été au mois d’octobre
2015, avec 5034 tonnes…
période en 2014.

N° 80-81 / Décembre 2018-Janvier 2019


12 DOSSIER

Les exportations de soja vers le Nigeria


mettent en difficulté les unités
de transformation locales

Les unités de transformation locales en appellent au gouvernement…

Les responsables de la société cette unité de transformation de producteurs n’hésitent pas à vendre
Soyobeans Processing Industry of soja en matière première, du fait de leur production à des commerçants
Cameroon (Soproicam) sont aux l’exportation de la production locale nigérians qui écument les marchés
abois. Au cours d’une descente vers le Nigeria. camerounais, et proposent aux
dans les bassins de production des A l’en croire, malgré les inves- producteurs des prix nettement plus
acteurs de la filière des oléagineux, tissements consentis par cette attractifs.
Yves Kollo Atangana, le directeur entreprise agro-industrielle dans « C’est une bonne chose pour le
général de Soproicam, a révélé les l’encadrement des producteurs et la paysan. Mais, ce sont les devises qui
difficultés d’approvisionnement de mise à disposition des intrants, ces sortent du pays. Il faut transformer
ce soja, le marché local en a besoin.
L’Etat veut promouvoir l’élevage.
Les commerçants nigérians qui écument Pour y parvenir, il faut le tourteau
qui participe, en grande partie, dans
les marchés camerounais proposent aux l’alimentation et la production du bé-
producteurs des prix nettement plus tail », soutient Yves Kollo Atangana,
qui requiert ainsi le concours de
attractifs que ceux de la Soproicam. l’Etat camerounais pour juguler le
phénomène.

N° 80-81 / Décembre 2018-Janvier 2019


DOSSIER 13

Les pays de l’Union européenne


et la Chine se disputent désormais
le bois camerounais
mondial du bois, ce responsable du
Centre d’information sur le bois des
Pays-Bas a révélé que le Cameroun et
le Gabon « jouent un rôle particulière-
ment important dans la fourniture de
bois durs durables pour les travaux de
génie civil » dans son pays.
Mais, depuis l’entrée en vigueur des
accords Flegt réputés plus rigides
sur la traçabilité du bois entrant sur
le territoire de l’UE, cette partie du
monde est de plus en plus privée du
bois en provenance du Cameroun, au
profit de la Chine, dont les condi-
tions de commercialisation du bois
sont jugées plus douces, selon les
ONG. A titre d’exemple, au cours des
Les exportations camerounaises de bois sciés vers le marché de l’Union européenne (UE) ont été huit premiers mois de l’année 2018,
particulièrement dynamiques au 3ème trimestre 2018.
les exportateurs de bois en acti-
vité au Cameroun ont débarqué
135 491 mètres cubes de bois au port
Les exportations camerounaises (+19% à 70 800 tonnes), du Congo chinois de Zhangjiagang, selon les
de bois sciés vers le marché de (+6% à 34 800 tonnes), de l’Indonésie pointages l’OIBT, qui cite des sources
l’Union européenne (UE) ont été (+82% à 12 700 tonnes), du Ghana douanières chinoises.
particulièrement dynamiques au (+8% à 11 000 tonnes), de la RDC Les volumes ainsi exportés par les
3ème trimestre 2018, selon le rapport (+7% à 9700 tonnes) et de Myanmar exploitants forestiers camerounais
de l’Organisation internationale des (+64% à 6900 tonnes). représentent une valeur financière
bois tropicaux (OIBT) sur le marché
mondial du bois. « L’UE a importé une
quantité importante de sciages tropi- Le bois camerounais est d’autant plus
caux en provenance du Cameroun au
troisième trimestre 2018, ce qui porte stratégique pour l’UE que certains pays
à 186 500 tonnes, les importations de cet espace communautaire, comme les
totales en provenance de ce pays,
au cours des neuf premiers mois de Pays-Bas, en dépendent pour certaines
l’année, soit à peu près l’équivalent
de la même période en 2017 », révèle
activités.
l’OIBT, dont les statistiques confir-
ment le leadership du Cameroun sur Le bois camerounais est d’autant estimée par l’OIBT à 47,3 millions de
ce marché.  plus stratégique pour l’UE que dollars, soit un peu plus de 27 mil-
En effet, apprend-on, bien que certains pays de cet espace com- liards de francs CFA. Sur la période
beaucoup plus importantes, en munautaire en dépendent pour considérée, précise la douane
glissement annuel, les exportations certaines activités. Il en est ainsi chinoise, le Cameroun est le 4ème ex-
à fin septembre 2018 d’autres pays des Pays-Bas, selon Eric de Munck, portateur du bois vers la Chine, der-
n’égalent pas celles du Cameroun. Il directeur de Centrum Hout. En effet, rière la Papouasie-Nouvelle-Guinée
en est ainsi de celles de la Malaisie s’exprimant le 6 novembre 2018 à (1,51 million de m3), les Îles Salomon
(+14% à 81 600 tonnes), du Brésil Yokohama au Japon, au cours d’une (1,07 million de m3) et la Guinée
(+20% à 73 700 tonnes), du Gabon rencontre annuelle sur le marché équatoriale.

N° 80-81 / Décembre 2018-Janvier 2019


14 INTERVIEW

Philippe Camille Akoa :


« Le FEICOM est plus que
jamais engagé dans le
développement du secteur
productif au niveau local »

A la tête du Fonds spécial d’équipement et


d’intervention intercommunale (FEICOM) depuis
plusieurs années, ce magistrat de profession détaille
ici les contours des missions et des activités de la
« Banque des communes » camerounaises.

N° 80-81 / Décembre 2018-Janvier 2019


INTERVIEW 15

Investir au Cameroun : Le monde, notamment au Japon, en centralisation des CAC et leur redis-
Fonds spécial d’équipement et France, en Belgique, au Danemark, tribution aux différents bénéficiaires,
d’intervention intercommunale en Italie ou en Suisse. notamment l’Etat lui-même, le Fonds
(FEICOM) est généralement Au Cameroun, les CAC sont un pour- spécial d’équipement et d’interven-
présenté comme la banque des centage additif de 10% appliqué sur tion intercommunale (FEICOM) et
communes camerounaises, en ce certains impôts, notamment l’impôt les communes.
sens qu’il collecte et redistribue général sur le revenu, anciennement A l’époque, les CAC étaient centrali-
les centimes additionnels commu- appelé Impôt sur le revenu des sés et redistribués par le Trésor. Mais,
naux (CAC). Concrètement, c’est personnes physiques (IRPP), l’impôt cette centralisation par le Trésor
quoi le centime additionnel ? sur les sociétés (IS) et la Taxe sur la public a également vite montré ses
Philippe Camille Akoa : Je voudrais de valeur ajoutée (TVA). C’est une pra- limites. C’est la raison pour laquelle,
prime abord relever que la décen- tique qui remonte dans notre pays pour plus d’efficacité, l’Etat a décidé
tralisation au Cameroun comme à 1952. Elle a connu plusieurs for- le 12 août 1998, date de la signature
partout ailleurs, se traduit par le mules. En effet, jusqu’à une période du décret n°98/263/PM du Premier
transfert de compétences et de res- récente, chaque commune avait ministre, de confier cette activité au
FEICOM, déjà chargé du financement
des projets communaux. La cen-
tralisation des CAC par le FEICOM
permet à toutes les communes, en
plus de leurs ressources propres, de
disposer à temps de moyens issus en
partie de la solidarité nationale et
d’accéder plus facilement aux finan-
cements proposés par le FEICOM.

IC : Quels sont les critères qui


gouvernent la répartition des
CAC, d’une part, et d’autre part,
quelle est la grille de répartition
pour l’ensemble des communes
du pays.
PCA : La répartition des CAC s’appuie
essentiellement sur le critère démo-
graphique. Ce qui suppose que les
communes les plus peuplées, censées
faire face à davantage de demandes
de la part de la population en termes
de services sociaux de base, sont
« L’originalité du modèle camerounais se trouve incontestablement dans le modèle FEICOM, un organisme celles qui reçoivent le plus de res-
dont les financements sont essentiellement d’origine interne et qui sont transférés aux collectivités par un sources. Mais, avant de procéder à
système de péréquation qui allie équité, solidarité et durabilité. »
la répartition suivant ce critère prin-
cipal, je voudrais préciser que d’une
manière générale 10% reviennent à
sources aux collectivités territoriales la possibilité de percevoir les CAC l’Etat, au titre de frais d’assiette et de
décentralisées (CTD). Pour garantir recouvrés dans son territoire fiscal, recouvrement, 20% au FEICOM pour
le bon exercice desdites compé- suivant les conditions prévues par la son fonctionnement et ses investis-
tences, le législateur camerounais a loi. Ce système a cependant présenté sements propres, et enfin 70% sont
prévu des ressources financières qui quelques lacunes. Ainsi, les grandes destinés à toutes les communes et
peuvent être soit des dotations, soit villes abritant l’essentiel de l’activité communautés urbaines.
un transfert de fiscalité, ou les deux économique du pays, notamment Sur la quote-part destinée aux com-
à la fois. Les centimes additionnels Douala et Yaoundé, respectivement munes et communautés urbaines
communaux, pour revenir à votre capitale économique et capitale (70%), une retenue de 40% est
question, sont un pan des ressources politique, prenaient la plus grande opérée, soit 28% du total des CAC,
transférées aux CTD dans le cadre partie du produit des CAC, soit envi- au profit de la collectivité locale
de la fiscalité. C’est un pourcentage ron 75%. Alors que 25% revenaient dans laquelle est située l’entreprise
additif dont l’Etat autorise le prélève- aux autres communes. L’Etat a donc redevable. C’est le reliquat qui s’élève
ment au profit des collectivités dans décidé de corriger cette «injustice» à 42% qui est centralisé au FEICOM
le cadre de l’assiette fiscale. C’est un au nom de la solidarité nationale et pour être réparti aux 360 communes
système de prélèvement qui n’est pas de l’équilibre interrégional, en intro- et aux 14 communautés urbaines
propre au Cameroun, car il existe duisant dans la loi de finances de suivant le critère démographique.
dans certains autres pays de par le l’exercice 1993/1994, le principe de la Sur ce reliquat centralisé, d’autres

N° 80-81 / Décembre 2018-Janvier 2019


16 INTERVIEW

prélèvements sont faits. Il s’agit FEICOM, l’organisme bénéficie éga- un « visage plus humain », pour ne
notamment d’une retenue différée lement de 20% des contributions des pas dire « social ». De par son statut
de 3% minimum, qui est opérée en patentes ; des droits de licences ; de juridique, il ne peut pas valablement
faveur des communes qui produisent la taxe sur la propriété immobilière ; aller sur les marchés financiers.
certains biens, services ou richesses, des droits de mutations immobi- Pour autant, depuis sa réforme
mais dont les impôts et taxes y rela- lières (bail) ; des droits de mutations intervenue à la faveur du décret
tifs sont payés et encaissés en dehors immobilières (propriété) et de la 2006/182 du 31 mai 2006 modifiant
de leur territoire. Par cette retenue taxe de stationnement. Le FEICOM a et complétant certaines dispositions
différée, les pouvoirs publics ont également la possibilité de recourir du décret 2000/365, le FEICOM est
voulu réparer une injustice pour ces à l’emprunt et de bénéficier des dons habilité à rechercher et gérer des
communes qui abritent des entre- et legs, ainsi que des ressources pro- ressources nationales et internatio-
prises dont les activités génèrent les venant de la coopération nationale et nales destinées à la réalisation de
CAC, mais qui ne bénéficient pas de internationale destinées au finance- projets en faveur des collectivités.
la retenue de base comme relevé ci- ment du développement local. A titre d’illustration, la Banque
dessus, du fait que le siège social des africaine de développement (BAD) a
entreprises productrices se trouve IC : Au regard de l’immensité des mis à la disposition de l’organisme,
ailleurs. besoins des communes camerou- un don de 3,5 milliards de FCFA pour
Le gouvernement a également naises, pourrait-on voir le FEICOM le financement des Programmes
institué une autre retenue de 4% en procéder à des opérations de levée d’approvisionnement en eau potable
faveur des communes frontalières ou de fonds sur le marché des capi- et d’assainissement en milieu semi-
sinistrées. Depuis 2011, il a été aussi taux (qui ne demande qu’à être dy- urbain (PAEPA-MSU) et en milieu
introduit dans la répartition des namisé au Cameroun et en Afrique rural (PAEPA-MRU).
CAC, un nouveau principe pour tenir centrale de manière générale), afin Par ailleurs, à la suite d’un audit
compte des disparités au plan démo- de doper ses interventions auprès institutionnel réalisé en 2011 sur
graphique, qui pénalisaient les com- des communes? financement de la KfW et de l’Agence
munes les moins peuplées. Ainsi, une PCA : Il est constant que les moyens française de développement (AfD),
retenue minimale de 20% est faite dont dispose le FEICOM sont insuf- audit ayant conclu que le FEICOM
sur la masse globale des ressources fisants par rapport aux besoins des remplissait les conditions néces-
saires pour servir d’intermédiaire
pour des financements sous forme
« Le FEICOM souhaite dépasser l’image de dons ou de prêts, la KfW a accordé
à l’organisme une subvention de
répandue dans l’opinion, d’une entreprise 15 millions d’euros (10 milliards)
de FCFA, pour le financement
de financement du béton, pour devenir du Programme décentralisation
un véritable outil de développement FEICOM villes moyennes (PDFVM).
Ce programme est notamment
permettant aux collectivités d’organiser axé sur le financement des projets
et de structurer les acteurs et les filières générateurs de revenus dans 12 com-
munes. Le FEICOM vient également
économiques. » de bénéficier de la part de l’Union
européenne et de la KfW, des res-
sources d’un montant de 28 millions
à redistribuer, puis répartie de façon populations. D’où la nécessité de d’euros destinées à la mise en œuvre
égalitaire à toutes les communes réfléchir sur le recours à d’autres al- du Programme de développement
et communautés urbaines. Seul le ternatives. Il faut relever que l’activité économique et social des villes
reliquat est réparti au prorata de la de levée des fonds sur les marchés secondaires exposées à des facteurs
population. Le système camerounais financiers est très encadrée par la ré- d’instabilité (PRODESV).
de péréquation est assez complexe, glementation en vigueur, notamment Au plan national, le Crédit foncier du
mais très original. par les directives de la Commission Cameroun (CFC) a ouvert au profit
bancaire d’Afrique centrale (COBAC). du FEICOM, une ligne de crédit de
IC : En dehors des centimes addi- Je précise également que le FEICOM 10 milliards de FCFA pour la promo-
tionnels, quelles sont les autres n’est pas une banque au sens strict, tion de l’habitat social dans les com-
sources de financement des activi- même si le grand public et les élus munes à travers le Programme de
tés du FEICOM? locaux l’appellent affectueusement construction des cités municipales
PCA : Outre les CAC qui représentent « Banque des communes ». Cette (PCCM). C’est dire que les lignes
près de 85% des ressources du institution, dans sa conception, a bougent pour permettre au FEICOM

N° 80-81 / Décembre 2018-Janvier 2019


INTERVIEW 17

« La centralisation des centimes additionnels communaux par le FEICOM permet à toutes les communes, en plus de leurs ressources propres, de disposer à temps de
moyens issus en partie de la solidarité nationale et d’accéder plus facilement aux financements proposés par le FEICOM. »

de bénéficier davantage de res- s’est dotée, les concours financiers fonds de contrepartie, apports en
sources et de financer le développe- couvrent cinq groupes de projets ressources définitives (ARD), autres
ment local. S’agissant spécifiquement communaux. Il s’agit des projets charges de fonctionnement).
de la levée des fonds sur les marchés sociaux (routes et ouvrages de Le financement des équipements
financiers, il faudrait attendre la franchissement, ouvrages d’approvi- marchands ou d’autres projets géné-
réforme de l’institution en cours, en sionnement en eau potable, électri- rateurs de revenus est bel et bien as-
application de la loi N°2017/010 du fication, écoles, centres de santé), suré par le FEICOM. Les projets dans
12 juillet 2017 portant statut général des équipements collectifs destinés cette catégorie visent à développer le
des établissements publics. à l’appui institutionnel aux collecti- secteur productif et à promouvoir la
vités locales (hôtels de ville, bâti- croissance et l’emploi au niveau lo-
IC : Dans l’ensemble, les finan- ments de mairie et autres bâtiments cal. A l’écoute de son environnement
cements du FEICOM en faveur administratifs), des équipements et conformément aux exigences
des communes sont concentrés utilitaires (véhicules de liaison, du système de management de la
dans la construction des infras- camions, engins de travaux publics qualité (SMQ) dans lequel le FEICOM
tructures socio-économiques et agricoles), des projets d’équipe- est engagé depuis 2009, l’organisme
(marchés, gares routières, aména- ments marchands et/ou générateurs a mis en place d’autres outils de
gement urbain, etc.), mais l’on voit de revenus réalisés à but lucratif  financement visant à favoriser la pro-
très peu d’investissements dans (marchés, gares routières, auberges duction des richesses et la croissance
le secteur productif. Qu’est-ce qui municipales, abattoirs, logements économique locale, l’objectif étant de
justifie cela? communaux, lotissements, unités de rester en harmonie, non seulement
PCA : Le FEICOM s’est doté d’une transformation agricole, forêts com- avec la demande, mais aussi avec le
variété d’outils de financements munales, prises de participation dans Document de stratégie pour la crois-
depuis 2007, en vue d’un meilleur capital des sociétés), et des prêts au sance et l’emploi (DSCE).
encadrement de ses interventions au fonctionnement (appui au paiement De même, depuis 2008, un Cadre
profit des collectivités. Selon le code d’arriérés de salaire ou arriérés de particulier d’investissement pour
d’intervention (CIF) dont l’institution factures d’électricité, paiement des les communautés urbaines et des

N° 80-81 / Décembre 2018-Janvier 2019


18 INTERVIEW

communes à fort potentiel (CAPIC) FEICOM a contribué au finance- dans l’accompagnement des projets
a été mis sur pied. Cet outil finance ment des actifs des communes de de cette nature. L’institution a été
des projets porteurs de croissance, la région de l’Est, dans le cadre sollicitée, il y a quelques années, par
à l’instar de la construction des d’un projet agro-industriel sucrier les communes du département du
espaces commerciaux et des unités à Batouri, porté par Justin Sugar Moungo, dans la région du Littoral,
de transformation, l’exploitation de Mills. En dépit du sort qui a finale- pour une prise de participation dans
carrières, les prises de participation ment été celui de ce projet, n’est- le capital de la Société camerounaise
dans le capital des sociétés, etc. Cet ce pas dans les projets de cette de palmeraies (Socapalm).
outil est en cours de révision avec envergure que le FEICOM gagne-
l’appui de la coopération allemande. rait à investir, pour véritablement IC : Depuis quelques années, des
De même, depuis 2014, le FEICOM améliorer les conditions de vie des institutions en charge du finance-
a mis en place un produit dénommé populations dans les communes ? ment des collectivités territoriales
« Métropole », qui a pour objectif PCA : Comme je vous l’ai fait obser- dans d’autres pays africains dé-
d’accorder des facilités de trésorerie ver, le FEICOM a mis en place un filent au FEICOM, pour apprendre
aux collectivités, en vue de la réali- cadre d’investissement dans les de l’expérience camerounaise.
sation des projets économiquement communes à fort potentiel, jus- Quelles sont les particularités du
rentables. tement parce qu’il pense que de modèle de financement des com-
Mais le FEICOM entend aller plus telles initiatives sont indispensables munes camerounaises ?
loin. En effet, depuis décembre pour la croissance au niveau local. PCA : Effectivement, plusieurs insti-
2017, une Division des études et de Malheureusement, au-delà des ques- tutions de financement des collec-
la prospective locale chargée entre tions de maturation, les magistrats tivités locales ont rendu visite au
autres, de formuler des programmes municipaux s’intéressent très peu FEICOM au cours des six dernières
de développement économique et so- à ce genre de projets du fait de leur années, dans le cadre des voyages
cial, a été créée. Par cette démarche, complexité, des termes et conditions d’études ou d’échange d’expérience.
le FEICOM souhaite dépasser l’image de financement. Les concours finan- Il serait prétentieux de ma part de
répandue dans l’opinion, d’une entre- ciers du FEICOM dans ce type de dire que ces institutions viennent
prise de financement du béton, pour projets sont généralement des prêts apprendre. C’est beaucoup plus des
devenir un véritable outil de dévelop- remboursables en totalité. A l’obser- rencontres d’échange de bonnes pra-
pement permettant aux collectivités vation, les magistrats municipaux tiques dans le cadre des missions dé-
d’organiser/structurer les acteurs et affichent une certaine préférence volues à ces institutions. Le FEICOM,
les filières économiques. Il s’agira, par sur des projets sociaux subvention- lui-même, a eu à faire des voyages
ailleurs, de développer des synergies nés à hauteur de 85%. Je voudrais d’études au Maroc, au Sénégal, au
avec les sectoriels, les organisations également relever que de tels projets Mali, au Burkina Faso, en Afrique
de la société civile, d’accompagner exigent en contrepartie, beaucoup de du Sud, en France et régulièrement
la structuration des Groupements rigueur sur le plan managérial en vue au Kenya, siège du programme des
d’intérêt économique (GIE), etc. de la pérennité, de la durabilité et de Nations Unies pour les établisse-
C’est dans ce sens que la formulation la soutenabilité de l’investissement ments humains (ONU-Habitat).
d’un programme de promotion du réalisé. Beaucoup de ces visites ont été
développement économique local a S’agissant du projet Justin Sugar facilitées par le Réseau des institu-
été décidée par le FEICOM. Je vou- Mills, cette initiative avait suscité tions africaines de financement des
drais ici saluer l’intérêt de certains beaucoup d’espoir de la part des collectivités locales (RIAFCO), dont
de nos partenaires, de notre tutelle magistrats municipaux et des popu- le FEICOM est initiateur, membre
technique et des départements lations qui y ont vu une opportu- et préside le bureau exécutif. Je vou-
ministériels concernés, pour leur nité pour la création de la valeur, drais relever que le modèle camerou-
présence effective au sein de l’ins- notamment dans la région de l’Est. nais de péréquation et de finan-
tance chargée de la formulation de Le FEICOM a cru à ce projet qui était cement des collectivités, articulé
ce programme. Vous comprenez bien un exemple d’intercommunalité autour du transfert de fiscalité et des
que le partenariat avec le Ministère dans la promotion de la croissance dotations, intéresse certaines institu-
des PME, de l’économie sociale et de et de l’emploi au niveau local. Je tions partenaires. Mais, l’originalité
l’artisanat (MINPMEESA) sera valo- pense que les communes devraient du modèle camerounais se trouve
risé dans le cadre de la conception de de plus en plus s’engager dans de incontestablement dans le modèle
ce programme. En clair, le FEICOM telles initiatives. Mais le préalable FEICOM, un organisme dont les
est plus que jamais engagé dans le reste la réalisation des études solides. financements sont essentiellement
développement du secteur productif Malheureusement, cette phase est d’origine interne et qui sont transfé-
au niveau local. toujours perçue par les acteurs rés aux collectivités par un système
comme facultative. Le FEICOM de péréquation qui allie équité,
IC : Il y a quelques années, le n’est pas à sa première expérience solidarité et durabilité. Une étude

N° 80-81 / Décembre 2018-Janvier 2019


INTERVIEW 19

tés territoriales décentralisées, étant


entendu que la réforme même du
FEICOM constitue un acquis.

IC : Comment entrevoyez-vous
l’avenir du FEICOM à l’aune
de la décentralisation, dont
l’accélération du processus est
de plus en plus au centre des
préoccupations ?
PCA : Le FEICOM est l’instrument
des pouvoirs publics créé pour
assurer un développement local
harmonieux et équilibré, dans le
cadre de la décentralisation. Or, la
décentralisation n’a de sens que si
les collectivités territoriales décen-
tralisées remplissent convenable-
ment leur mission d’amélioration du
cadre et des conditions de vie des
« S’agissant du projet Justin Sugar Mills, cette initiative avait suscité beaucoup d’espoir de la part des magis- populations. Je reste convaincu que
trats municipaux et des populations qui y ont vu une opportunité pour la création de la valeur, notamment le FEICOM a un important rôle à
dans la région de l’Est. » jouer dans le cadre de l’accélération
du processus de décentralisation
prescrite par le chef de l’Etat. L’Etat,
menée avec l’appui de la coopération tion au Compte unique du Trésor est qui en est le propriétaire, pourrait
allemande sur les institutions afri- à l’origine de quelques retards dans décider de lui confier de nouvelles
caines de financement des collectivi- la mise à disposition des ressources missions dans le cadre de ce proces-
tés locales a montré que ces instru- aux communes et aux entreprises sus. D’ailleurs, une réforme de cette
ments mis sur pied par les Etats pour adjudicataires des marchés financés institution est envisagée à très court
accompagner la décentralisation ont par le FEICOM. Mais le ministre des terme pour lui permettre d’être le
une diversité de statuts, de missions Finances a mis en place un comité de véritable bras séculier de l’Etat pour
et de mécanismes d’intervention. Et Trésorerie au sein duquel le FEICOM la conduite réussie du processus de
les activités de chaque institution siège. décentralisation.
doivent être comprises en fonction On pourrait également citer la D’autres chantiers engagés par le
du contexte institutionnel de l’Etat persistance des incompréhensions FEICOM vont se poursuivre. La
qui l’a créée. entre le FEICOM et les communes, réforme de sa comptabilité, la réali-
notamment au moment du rever- sation des enquêtes de satisfaction
IC : Quelles sont les principales sement des CAC et autres impôts clients dans le cadre du Système
difficultés auxquelles le FEICOM communaux soumis à péréqua- de management de la qualité,
fait face dans la conduite de ses tion. En effet, certains magistrats l’appropriation de la budgétisation
missions ? Sur quels leviers faut-il municipaux contestent souvent des par programme, le traitement des
agir, selon vous, pour lever ces prélèvements qui sont faits dans réclamations clients, une meilleure
obstacles ? le cadre du remboursement des gestion des risques, la réalisation des
PCA : Depuis la restructuration du prêts pourtant objet de conventions études prospectives, la mise en place
FEICOM intervenue en 2006, beau- régulièrement signées. On pourrait d’un Observatoire du développement
coup a été fait par le gouvernement enfin citer quelques dysfonction- local, etc. permettent à l’institution
pour accompagner le développe- nements constatés dans l’exercice d’être plus performante, de disposer
ment et le bon fonctionnement de de la maîtrise d’ouvrage locale, de beaucoup d’informations dans la
cet organisme. Les moyens mis à la avec des conséquences dans la perspective de la formulation d’une
disposition de l’institution pour lui consommation du budget dédié aux stratégie d’intervention adaptée aux
permettre de mieux exécuter son investissements communaux. Pour nouvelles exigences de la décentrali-
mandat ont suffisamment aug- surmonter ces difficultés, on pourrait sation. Dans ce contexte, cette insti-
menté, et l’organisme bénéficie de activer les leviers relatifs à la réforme tution a un bel avenir devant elle.
beaucoup d’attention de la part du du Compte unique du Trésor et au
gouvernement, même si on peut renforcement des capacités et des Entretien avec
remarquer que le retour de l’institu- ressources humaines des collectivi- Brice R. Mbodiam

N° 80-81 / Décembre 2018-Janvier 2019


20 CAN

Chantiers de la CAN :
l’état des lieux
Le 30 novembre dernier, coup de tonnerre ! la CAF décide de retirer au
Cameroun l’organisation de la CAN 2019.

Le pays supportait déjà depuis de longs mois le coût des l’accueil de l’événement roi du sport africain. Pas assez
violences et des déplacements de populations, au nord selon la CAF.
avec le terrorisme de Boko Haram, à l’est avec le débor- Voici un tour d’horizon de l’avancée des chantiers au mo-
dement des conflits centrafricains et à l’ouest avec la ment où la décision de CAF a été annoncée. En espérant
rébellion armée des autonomistes anglophones. Malgré que ces efforts méritoires finissent par être récompensés
ce contexte difficile, le Cameroun s’est saigné aux quatre comme il se doit.
veines pour réaliser les infrastructures nécessaires à

STADE OLEMBE

N° 80-81 / Décembre 2018-Janvier 2019


CAN 21

N° 80-81 / Décembre 2018-Janvier 2019


22 CAN

N° 80-81 / Décembre 2018-Janvier 2019


CAN 23

STADE JAPOMA

N° 80-81 / Décembre 2018-Janvier 2019


24 CAN

STADE DE LA RÉUNIFICATION DE BEPANDA

STADE DE BAFOUSSAM

N° 80-81 / Décembre 2018-Janvier 2019


CAN 25

STADE MBAPPE LEPPE

N° 80-81 / Décembre 2018-Janvier 2019


26

GESTION PUBLIQUE
Le gouvernement camerounais estime avoir
facilité la création de 437 653 nouveaux
emplois en 2018
En présentant le programme écono- sées », a déclaré le Premier ministre.
mique, financier, social et culturel du Il a ajouté que ces emplois ont été
gouvernement pour l’exercice 2019, également favorisés par la mise en
le Premier ministre, Philémon Yang a œuvre du Plan d’urgence triennal
affirmé le 21 novembre au Parlement pour l’accélération de la croissance
que l’Etat a œuvré en 2018 à la pro- économique décidé par le président
motion de l’emploi décent à travers de la République.
la création de 437 653 nouveaux « La promotion de l’emploi décent données sur l’emploi en 2017, il
emplois dans le secteur moderne de a également bénéficié de l’action apparaît une baisse (35 650 emplois)
l’économie. conjuguée des programmes et projets relative aux nouveaux emplois favori-
« Cette performance a été atteinte gouvernementaux, ainsi que du sés par le gouvernement en 2018. En
grâce aux multiples opportunités suivi de la main-d’œuvre dans divers effet, le président de la République,
offertes par les différents recrutements grands chantiers publics, y compris Paul Biya, dans son traditionnel dis-
dans la fonction publique, les forces ceux de la Coupe d’Afrique des Nations cours le 31 décembre de l’année der-
de défense et de sécurité, et dans les de football 2019 », a conclu M. Yang. nière, a déclaré que 473 303 emplois
collectivités territoriales décentrali- Seulement, en comparant avec les jeunes ont été recensés en 2017.

Medcem, Perenco, Sogea, BVS, Buns…


suspendus des activités en douane pour
non-paiements de taxes et intérêts de retard
dus au trésor public
Fongod Edwin Nuvaga, le direc- Medcem, le pétrolier Perenco Rio Fatoing. A cette date-là, les deux
teur général (DG) des Douanes del Rey, le spécialiste des BTP Sogea directeurs généraux informaient
du Cameroun, a signé le 5 dé- Satom SAS, la société brassicole le public de l’entrée en application
cembre 2018, deux notes de service BVS SAS, la société Buns, Hygiène et d’une nouvelle procédure de recou-
portant suspension en douane d’un Salubrité du Cameroun (Hysacam), vrement des dettes fiscales auprès
total de 59 entreprises. SARL Green Oil, Maersk Cameroun, des receveurs des Douanes. A cet
M.Fongod écrit à cet effet : « le service Société sucrière du Cameroun effet, MM. Fongod et Mopa avaient
et les usagers sont informés que pour (Sosucam, filiale de Somdiaa), Global invité les importateurs débiteurs vis-
compter de la date de la présente note Petroleum, l’imprimerie nationale, à-vis de l’administration fiscale à se
de service, les entreprises ci-après sont Egis Cameroun, Cameroon Oil rapprocher de leur centre des impôts
suspendues de toutes les activités en Company, Northwave Sarl, etc. de rattachement pour régulariser
douane pour non-paiement des droits, Ces décisions de l’administration leur situation et éviter d’éventuels
taxes de douane et intérêts de retard douanière font suite à un com- désagréments lors de l’importation
dus au trésor public ». Dans la liste muniqué conjoint signé le 4 no- de leurs marchandises. Les deux
des 59 entreprises suspendues, l’on vembre 2018 par le DG des Douanes autorités sont désormais passées à la
a des géants comme le cimentier et celui des Impôts, Modeste Mopa phase répressive.

N° 80-81 / Décembre 2018-Janvier 2019


28 GESTION PUBLIQUE

Des femmes prennent les rênes de deux


entreprises publiques du secteur pétrolier
et des télécoms au Cameroun
Jusqu’ici directrice adjointe de francs CFA en 2017. Mme Achidi hérite d’une entreprise
la Caisse de stabilisation des Au quotidien, la SCDP contribue à en grandes difficultés financières
prix des hydrocarbures (CSPH), alimenter en produits pétroliers et (endettement lourd, non-paiement
Mme Moampea Mbio, née Véronique gaziers un réseau de stations-service, de diverses prestations sociales en
Manzoua, a été nommée le 14 dé- passé de 287, fin 2000, à 742 struc- faveur des employés depuis des
cembre 2018, au poste de directrice tures opérationnelles sur le territoire années, tensions de trésorerie…), qui
générale de la Société camerounaise camerounais, en 2017. n’a plusieurs fois réussi à payer les
des dépôts pétroliers (SCDP). C’était Alors que le conseil d’administration salaires de ses employés que grâce à
au sortir d’un conseil d’administra- propulsait Véronique Moampea à des perfusions financières régulières
tion de cette entreprise à économie la tête de la SCDP, le chef de l’Etat de l’Etat, son unique actionnaire.
mixte, spécialisée dans le stockage camerounais, Paul Biya, signait un Cette situation est consécutive à
des hydrocarbures, dans le pays. décret nommant Judith Yah Sunday une gestion en porte-à-faux avec
Mme Moampea, chef du service épouse Achidi Achu, au poste de l’orthodoxie managériale, ainsi
de l’exploitation pétrolière à la directrice générale de la Cameroon qu’en témoignent des rapports du
Csph pendant 13 ans (2004-2017), Telecommunications (Camtel), Contrôle supérieur de l’Etat et de la
puis directrice adjointe de cette l’opérateur historique des télécoms Commission nationale anti-corrup-
même entreprise pendant un an du pays. tion (Conac), élaborés en 2016.
(décembre 2017-décembre 2018), Haut cadre à Camtel depuis près de Les conclusions des enquêtes
devient ainsi la toute première deux décennies, experte en gou- de ces deux institutions, qui ont
femme à occuper le poste de DG vernance et développement des audité la gestion de Camtel sur la
d’une entreprise pétrolière de cette entreprises publiques et auteure période 2010-2015, valent depuis
envergure au Cameroun. d’une thèse de doctorat sur le thème mars 2018 une interdiction de sortie
Cette comptable de formation prend « Comité d’audit et efficacité des du territoire camerounais à une
les rênes d’une entreprise engagée, conseils d’administration des entre- dizaine de cadres de Camtel, parmi
depuis quelques années, dans un prises publiques en Afrique », Judith lesquels le désormais ex-DG et son
programme d’extension de ses capa- Yah Sunday remplace David Nkoto adjoint, Richard Maga, également
cités de stockage, et qui a dégagé un Emane qui a trôné pendant 14 ans à limogé le 14 décembre 2018.
résultat net de 536,18 millions de la tête de cette société d’Etat.

Le président Biya nomme un jeune de 32 ans


DG de l’Ecole nationale d’administration et
de magistrature
Pierre Bertrand Soumbou Angoula, contractuel de l’administration affec- laquelle, l’on avait une jeune élite aux
32 ans, est devenu, le 14 décembre té  au ministère des Finances puis à  postes de décision avec une moyenne
2018, par décret présidentiel, direc- la présidence de la République. C’est d’âge de 30 ans.
teur général (DG) de l’Ecole natio- de là qu’il fera le concours de l’Enam, M. Soumbou Angoula sera secondé
nale d’administration et de magistra- sans succès une première fois, avant par M. Harouna, nommé le même
ture (Enam). C’est l’une des écoles les de réussir l’année d’après. A  sa sortie, jour, au poste de directeur général
plus prestigieuses du pays qui forme il a été affecté  à  la Chambre des adjoint. Le nouveau DG de l’Enam
l’élite administrative et judiciaire. comptes depuis 2017.  remplace Linus Toussaint Mendjana,
Le nouveau  DG de l’Enam  est de Sa nomination rappelle les lende- nommé en mars 2012. Il quitte ce
la promotion 2014-2016, filière mains de l’indépendance en 1960, poste, six années plus tard.
magistrature. Il a d’abord été cadre au Cameroun, période au cours de

N° 80-81 / Décembre 2018-Janvier 2019


GESTION PUBLIQUE 29

Bientôt un pont sur le fleuve Ntem pour relier


le Cameroun à la Guinée équatoriale

Paul Tasong, le ministre délégué de l’urbanisme. l’effet de choisir le site d’implanta-


camerounais en charge de l’Eco- Au terme de la restitution de l’étude, tion ainsi que le type de pont sur la
nomie, a présidé le 14 décembre à le ministre Paul Tasong a indiqué base des résultats de l’étude d’avant-
Kribi, cité balnéaire du Cameroun, qu’après sa construction, ce pont projet sommaire et des propositions
la restitution de l’étude d’avant-pro- dont la longueur est comprise entre du Comité technique mixte de suivi
jet sommaire relatif au pont sur le 600 et 800 mètres, permettra « de du projet.
fleuve Ntem. C’est sur la transnatio- renforcer et d’accroître la circulation C’est depuis 2013 que la Banque
nale Kribi-Campo-Bata, reliant le des personnes et des biens entre les africaine de développement (Bad) a
Cameroun et la Guinée équatoriale. deux Etats, de faciliter et promouvoir donné son accord de principe pour
La partie équato-guinéenne était les échanges commerciaux, et enfin, l’octroi d’un financement de 2 mil-
représentée par Baltasar Engonga d’assurer la traversée du fleuve en liards FCFA pour construire le pont
Edjo’o (ministre en charge de l’Inté- toute sécurité ». sur le Ntem.
gration régionale), et Reginaldo Asu Les parties ont convenu de se réunir En 2016, un contrat a été signé avec
Mangue, ministre délégué en charge à Douala, la capitale économique le groupement ECTA BTP/Tractebel,
des Travaux publics, du logement et camerounaise, le 1er février 2019, à en vue de l’étude technique.

N° 80-81 / Décembre 2018-Janvier 2019


30 GESTION PUBLIQUE

La Banque mondiale accorde un


financement de 84 millions $ au Cameroun
pour la gestion des réfugiés venus du Nigéria
et la RCA

Le ministre camerounais en du financement additionnel de la millions de dollars dont 30 millions


charge de l’Economie (Minepat), troisième phase du projet d’appui sous forme de don et 6 millions
Alamine Ousmane Mey, a signé le au Programme national de dévelop- sous forme de prêt. Des infrastruc-
17 décembre à Yaoundé, quatre pement participatif (PNDP III) à la tures sanitaires, entre autres, seront
accords de financement avec la hauteur de 48 millions de dollars, construites.
Banque mondiale, représentée par le dont 40 millions sous forme de don Les statistiques du Haut-
Coordonnateur du pôle développe- et 8 millions sous forme de prêt.  commissariat des Nations unies
ment durable, Issa Daw. Dans le cadre du PNDP III, les pour les réfugiées indiquent qu’au
Alamine Ousmane Mey a indiqué actions à mener visent à soute- 31 octobre 2018, le Cameroun abri-
que, les quatre accords de finan- nir le développement local grâce terait près de 372 542 réfugiés, dont
cement d’un montant global de 84 au financement de sous-projets 369 217 en provenance du Nigeria
millions de dollars américains, soit d’infrastructures dans les secteurs de et la République centrafricaine. La
environ 50,4 milliards FCFA, visent l’éducation, la santé, l’eau et l’assai- présence de ces réfugiés, vivant pour
de façon spécifique à apporter un nissement. Il est également prévu la la majorité dans des villages d’accueil
appui substantiel au Cameroun, construction et la réhabilitation de au Cameroun, crée une forte tension
victime des conséquences humani- marchés ruraux, des installations sur les ressources disponibles,
taires causées par les crises militaro- de stockage communautaires, de entraînant ainsi une détérioration
politiques survenues au Nigeria et routes rurales et de petits périmètres des conditions d’existence des popu-
en République centrafricaine (RCA). irrigués. lations hôtes notamment celles des
Celles-ci ayant engendré l’afflux d’un D’autre part, il s’agit du financement régions de l’Extrême-Nord, du Nord,
nombre considérable de réfugiés vers additionnel du projet de renforce- de l’Adamaoua et de l’Est.
le Cameroun. ment de la performance du sys-
Dans le détail, il s’agit, d’une part, tème de santé à concurrence de 36

N° 80-81 / Décembre 2018-Janvier 2019


GESTION PUBLIQUE 31

La BAD débloque 98 milliards FCFA pour


financer partiellement le budget 2018 du
Cameroun
Alamine Ousmane Mey, le ministre
camerounais en charge de l’Econo-
mie, a signé le 3 décembre à Yaoundé
avec Solomane Koné, responsable
pays de la Banque africaine de déve-
loppement (BAD), un accord relatif
au financement de la deuxième
phase du Programme d’appui à la
compétitivité et la croissance écono-
mique (Pacce II).
Par cet accord, la BAD accorde au
Cameroun un prêt d’un montant
de 150 millions d’euros, soit envi-
ron 98,39 milliards FCFA, un appui renforcement de la gouvernance et la Pour la seule année 2018, la BAD a
budgétaire destiné au financement compétitivité des secteurs productifs approuvé pour le Cameroun, cinq
partiel du budget 2018. En termes (transport, énergie et agriculture). opérations pour un montant total de
de résultats escomptés, le Pacce II Le nouveau prêt du Pacce-II porte 221 millions d’UC (environ 177 mil-
contribuera à consolider les fonde- ainsi, le nombre d’opérations actives liards FCFA), dans les secteurs de
ments d’une croissance économique du Groupe de la BAD au Cameroun à l’eau et assainissement, de l’agricul-
accélérée, résiliente et inclusive à 24 projets d’un montant de 1,27 mil- ture, du transport et du développe-
travers l’amélioration du cadre de liard d’unités de compte (UC), soit ment social.
gestion des finances publiques, le environ plus de 1000 milliards FCFA.

Cameroun : « Les crédits alloués au


budget-programme des ministères sont
incomplets », selon la Banque mondiale
La Banque mondiale vient de publier par ministère) dont il détermine les note que les crédits alloués au
une revue relative aux dépenses objectifs et les indicateurs (deux ou budget-programme des ministères
publiques du Cameroun en 2018. trois par programme). Pour autant, sont incomplets. À titre d’exemple,
Dans ce rapport, la Banque mondiale la plupart des indicateurs ne sont la gestion de la solde reste cen-
analyse l’approche de budget-pro- pas adaptés ou opérationnels », note tralisée au sein du programme
gramme lancée dans le pays en 2013. la Banque mondiale. Elle ajoute : du Ministère des finances. Or, un
L’organisme international relève que « les chaînes pour l’établissement des Système informatique de gestion
les dispositifs institutionnels et de rapports ne sont pas suffisamment intégrée des personnels de l’État et
mise en œuvre de cette approche claires, ponctuelles et fiables pour de la solde (Sigipes II) a été déve-
ne sont pas encore adaptés à une informer en temps utile le responsable loppé pour améliorer la gestion et la
gestion axée sur les résultats, car elle du programme et lui permettre d’ajus- transparence des charges salariales.
reste quelque peu théorique. ter la mise en œuvre. Dans certains Toutefois, son déploiement dans les
« Depuis 2013, le Parlement approuve cas, les programmes et activités ne ministères de tutelle n’a toujours pas
chaque année, un budget triennal basé correspondent pas aux missions des eu lieu par manque de ressources
sur un programme. Chaque ministère ministères ». financières.
élabore ses programmes (environ trois Enfin, l’institution de Bretton Woods

N° 80-81 / Décembre 2018-Janvier 2019


32 GESTION PUBLIQUE

Le Cameroun alloue 2 à 4 fois plus de


ressources aux frais d’administration
générale par rapport à la plupart des pays
comparables
« Le gouvernement du Cameroun d’exemples, des pays (en comparai- publique générale dans les dépenses
consacre une part disproportionnée de son régionale) tels que le Sénégal, le totales au Cameroun est caracté-
son budget à l’administration géné- Kenya et le Mali ont dépensé respec- ristique des pays exportateurs de
rale et aux fonctions financières par tivement 6,1% (2014), 9% (2010) et pétrole, en particulier dans la région
rapport à la plupart des pays compa- 10% (2015) de leurs budgets publics de l’Afrique subsaharienne. L’Angola,
rables », dixit la Banque mondiale, pour cette catégorie de dépenses, par exemple, a dépensé 20,4% des
dans son récent rapport sur les contre 19% au Cameroun (2015).  dépenses publiques totales pour les
dépenses publiques du Cameroun. « Le gouvernement arménien est services publics généraux et l’admi-
le seul pays exportateur non pétro- nistration en 2015. La Côte d’Ivoire a
L’institution de Bretton Woods lier parmi les pays de comparaison dépensé une part très importante du
relève que le Cameroun alloue deux dont les dépenses d’administration PIB – à savoir 36,4% – pour l’adminis-
à quatre fois plus de ressources pour générale sont similaires à celles du tration publique générale et finan-
couvrir les frais d’administration Cameroun », souligne la Banque. cière en 2014.
générale et financière que les autres Cependant, indique le rapport, la
pays exportateurs de pétrole. A titre part des dépenses de l’administration

A poste égal, les contractuels de


l’administration reçoivent un salaire
inférieur de 20 à 30%, comparativement aux
fonctionnaires
C’est un constat fait par la Banque tuaient 42% de la main-d’œuvre de la dépendent de la fonction publique,
mondiale dans un rapport qui vient fonction publique. En 2015, suite à la leurs rémunérations et avantages ne
de paraître au sujet des dépenses titularisation de certains enseignants sont pas égaux à ceux des fonction-
publiques du Cameroun. L’institution contractuels, ils représentaient 37% naires puisque, à un poste équiva-
financière internationale note qu’en des agents de l’Etat. lent, ils reçoivent un salaire inférieur
2016, la fonction publique camerou- Seulement, note la Banque mon- de 20 à 30%. Conséquence, indique
naise employait 226 076 personnes, diale, bien que constituant une la Banque mondiale, l’enquête sur
dont 140 533 fonctionnaires (grades part importante du personnel de la la gestion du personnel dans la
A à D) et 85 543 agents contractuels fonction publique, ces contractuels fonction publique camerounaise
(catégories 1 à 12), soit environ 2,2% ne bénéficient pas pour autant « du confirme que 90% du personnel, en
de la population.  même niveau de sécurité d’emploi ni particulier ceux qui n’ont pas un
Toujours selon ce rapport, le gou- des mêmes incitations, puisque leurs poste d’encadrement et les agents
vernement camerounais embauche salaires et leurs primes sont nettement contractuels, ne sont pas satisfaits de
un nombre important d’agents inférieurs à ceux de leurs homologues leur niveau de rémunération. 
contractuels afin de compléter la fonctionnaires ».  « Cette situation ne peut être que
main-d’œuvre technique, en particu- En outre, les fonctionnaires béné- préjudiciable à la qualité des services
lier dans la catégorie 8, équivalente ficient de programmes internes de fournis et aux résultats », conclut-elle.
au grade B1 ou B2 de la loi statutaire. formation qui ne sont pas proposés
En 2012, les contractuels consti- aux agents contractuels. Bien qu’ils

N° 80-81 / Décembre 2018-Janvier 2019


GESTION PUBLIQUE 33

La Chine fait un don de 1,8 milliard FCFA en


faveur des populations sinistrées des régions
du nord-ouest et du sud-ouest du Cameroun
La République populaire de Chine
a octroyé au gouvernement came-
rounais un don en équipements
et matériels d’urgence, en vue de
venir au secours des populations
fuyant les combats entre l’armée et
les sécessionnistes dans les régions
anglophones du nord-ouest et du
sud-ouest du Cameroun.
Cette sollicitude chinoise entre dans
le cadre du Plan d’urgence huma-
nitaire, doté d’une enveloppe de 12 le pays sous l’appellation de crise transformée en revendications
milliards de francs CFA, lancé le anglophone. séparatistes violentes, ayant pour but
20 juin 2018 par le gouvernement Née de simples revendications corpo- d’amputer le Cameroun de ses deux
camerounais à l’effet de soutenir les ratistes portées par les avocats et les régions anglophones.
victimes de ce qui est connu dans enseignants, cette crise s’est ensuite

Le montant de la ration alimentaire


individuelle des 30 701 détenus au Cameroun
est passé de 250 à 273 FCFA/jour en 2017
La Commission nationale des droits nutritionnels. A titre d’exemple, à principal varie entre le maïs avec le
de l’homme et des libertés (Cndhl) la prison d’Ebolowa, dans le sud du haricot et du riz.
vient de publier son rapport sur l’état pays, la ration est évaluée à moins Comme recommandations, la
des droits de l’homme au Cameroun de 200 FCFA par personne et par Commission suggère, entre autres,
en 2017. Dans le milieu carcéral, la jour. Le menu inconsistant, non au Ministère de la justice de mettre
Cndhl dit avoir observé une légère équilibré et peu varié est constitué l’accent sur la production autonome
amélioration du budget de prise en essentiellement de couscous de maïs des aliments destinés aux détenus,
charge de l’alimentation des détenus accompagné de sauce soja, du riz à travers l’utilisation optimale de la
de 2016 à 2017, lequel budget est pas- accompagné de sauce d’arachide et main-d’œuvre carcérale et la création
sé de 2,570 millions FCFA (250 FCFA/ du maïs accompagné de haricot. Il en d’espaces agricoles, à l’instar des pri-
détenu/jour en 2016) à 3,070 millions est de même pour la prison centrale sons de production dans les régions
FCFA en 2017 (273 FCFA/détenu/ de Mantoum (ouest du pays), où du Nord-ouest et Sud-ouest.
jour).  les détenus ont comme principal Par ailleurs, il est recommandé de
« Cette augmentation n’a pas produit repas du couscous accompagné de restaurer le système des caisses
les effets escomptés sur la détériora- légumes, à raison d’un repas par jour. d’avance, qui permet aux prisons de
tion de la qualité et la réduction de la La Cndhl note que, même si à la pri- se ravitailler sans intermédiaire aux
quantité d’aliments réservés à chaque son centrale de Yaoundé, la capitale prix du marché, en lieu et place de la
détenu au cours de l’année de réfé- du Cameroun, et dans les prisons procédure des bons d’engagement,
rence », écrit la Commission. principales de Mokolo et de Mora qui ampute les crédits destinés à
Selon la Cndhl, la ration alimentaire (Extrême-Nord), les détenus se font l’alimentation d’un montant impor-
servie aux 30 701 détenus en 2017 servir de la viande ou du poisson tant affecté aux différentes taxes et
ne tient pas compte de leurs besoins pendant les jours de fête, leur menu marges bénéficiaires des prestataires.

N° 80-81 / Décembre 2018-Janvier 2019


34 GESTION PUBLIQUE

Près de 1050 milliards FCFA décelés dans


les circuits de blanchiment des capitaux au
Cameroun en 11 ans

Selon le directeur de l’Agence natio- montant dans une interview accor- C’est ainsi que, apprend-on, des
nale d’investigation financière (Anif), dée au quotidien gouvernemental, fonds publics détournés par des
Hubert Nde Sambone, les techniciens soutient qu’en dépit des mesures agents de l’Etat sont souvent réinjec-
du blanchiment des capitaux ont pu prises par les autorités camerou- tés dans le circuit économique, à tra-
blanchir près de 1050 milliards de naises pour combattre cette pratique, vers des prises de participation dans
francs au Cameroun, au cours de la les techniciens du blanchiment des entreprises locales ou étran-
période de 11 ans, allant de 2006 à d’argent font montre de plus en plus gères ; ou encore des investissements
2017. d’ingéniosité, afin de passer à travers colossaux dans des biens immobi-
Le directeur de l’Anif, qui révèle ce les mailles des filets de l’Anif. liers dans le pays et à l’extérieur.

Le fisc camerounais définit l’impôt à prélever


sur la commande publique en 2019
Dans le cadre du projet de loi collectivités territoriales décentra- et des établissements publics.
de finances 2019 en examen au lisées et des établissements publics. L’impôt d’un pourcentage de 3%
Parlement depuis le 16 novembre Cela, quelle qu’en soit la source de devrait être perçu par le fisc pour
dernier, l’on découvre que le fisc financement. les « marchés publics » définis
camerounais redéfinit l’impôt à pré- Le fisc veut également imposer un comme les commandes publiques
lever sur la commande publique. pourcentage de 5% pour les « lettres d’un montant égal ou supérieur à 50
Ainsi, il est envisagé de prélever un commandes » définies comme les millions FCFA, payé sur le budget de
impôt de 7% pour les « bons de com- marchés et commandes publics d’un l’Etat, des collectivités territoriales
mande publique » définis comme les montant égal ou supérieur à 5 mil- décentralisées et des établissements
marchés et commandes publics d’un lions et inférieur à 50 millions FCFA, publics.
montant inférieur à 5 millions FCFA payés sur le budget de l’Etat, des col-
payés sur le budget de l’Etat, des lectivités territoriales décentralisées

N° 80-81 / Décembre 2018-Janvier 2019


GESTION PUBLIQUE 35

Le Cameroun s’apprête à voter une loi sur la


sécurité alimentaire
Le Parlement camerounais devrait principes et bases réglementaires t-on au sein du gouvernement qui
dans les prochains jours, voter une relatifs aux denrées alimentaires, a soumis ce texte à la censure des
loi-cadre sur la sécurité alimentaire aux aliments pour animaux destinés parlementaires, de s’arrimer aux
dans le pays. Après l’Assemblée à la consommation humaine et aux normes internationales en matière
nationale, le Sénat se penche sur additifs et compléments alimentaires, de sécurité alimentaire, telles que
ce texte réglementaire depuis le en vue d’assurer un niveau élevé de définies par l’OMS, la FAO, l’OMC et
13 novembre 2018, apprend-on de protection de la vie et de la santé des l’Organisation mondiale de la santé
bonnes sources. consommateurs et de respect de l’envi- animale.
Cette loi-cadre, selon l’exposé des ronnement » au Cameroun.
motifs, « a pour objectif de fixer les Il s’agit, à travers cette loi, souligne-

General Electric réitère qu’il va diversifier ses


activités au Cameroun, dans les secteurs de
la santé et des transports

Farid Fezoua, le directeur général au Cameroun dans le domaine de d’accueillir des entreprises améri-
pour la région Afrique de l’entreprise la santé et le secteur des transports, caines au Cameroun et les traiter de
américaine General Electric (GE), notamment dans la construction des façon correcte ».
a été reçu le 4 décembre à Yaoundé lignes de chemin de fer. M.Barlerin avait annoncé alors que
par Paul Biya, le chef de l’Etat Cette audience de Farid Fezoua les Etats-Unis étaient davantage inté-
camerounais. Les échanges entre les fait suite à un précédent entretien ressés par les domaines les plus en
deux personnalités ont porté sur le entre Paul Biya et l’ambassadeur vue : les transports aérien (Boeing) et
renforcement du partenariat entre des Etats-Unis d’Amérique (USA) au ferroviaire (General Electric).
le Cameroun et ce conglomérat Cameroun, Peter Henry Barlerin. Les USA revendiquent au Cameroun
industriel. C’était le 17 mai 2018, toujours à des investissements d’un montant de
La présidence de la République Yaoundé. Au sortir de cet entretien 2 milliards de dollars (environ 1 114
confie que Farid Fezoua a indiqué à huis clos, le diplomate américain milliards FCFA) entre 2014 et 2017.
qu’en plus de l’énergie, General avait déclaré : « Le Président a été
Electric va diversifier ses activités d’accord avec moi sur l’importance

N° 80-81 / Décembre 2018-Janvier 2019


36

FINANCE
La Société financière internationale s’associe
au groupe Atlantique pour booster l’inclusion
financière numérique au Cameroun
La Société financière internationale
(SFI), filiale de la Banque mondiale
spécialisée dans le financement du
secteur privé, a annoncé avoir signé
le 21 novembre 2018 à Douala, la
capitale économique camerounaise,
un accord d’une valeur de 1,6 million
de dollars (près d’un milliard FCFA)
avec le groupe Atlantic Financial
Afrique centrale et de l’Est (AFG
C&EA), afin d’accroître l’accès aux de la SFI au Cameroun. rances, « deviendra un prestataire
services financiers numériques pour Concrètement, grâce à ce projet de de services financiers numériques
les personnes à faibles revenus, les conseil étendu sur une période de intégrés de premier plan ». 
petits entrepreneurs et les popula- 3 ans, la SFI aidera la société Digital « L’initiative appuiera les entrepre-
tions rurales au Cameroun. Business Solution (DBS), la branche neurs émergents et contribuera à
« L’accès au crédit formel peut être un numérique d’AFG C&EA, à déve- favoriser la croissance économique
catalyseur pour un petit entrepreneur lopper un large réseau de services durable et inclusive nécessaire, pour
ou un petit exploitant agricole, et le dé- bancaires par agents, et à lancer des relever les défis d’aujourd’hui et garan-
veloppement de l’inclusion financière produits d’épargne, de prêt et d’assu- tir l’avenir des générations suivantes.
est une composante essentielle de la rance numériques.  Elle ouvrira la voie à des dévelop-
croissance économique inclusive. Les A la faveur de ce partenariat, sou- pements similaires pour le groupe
services financiers numériques sont de tient la SFI, AFG C&EA, qui mène Atlantique sur d’autres marchés afri-
plus en plus disponibles au Cameroun, ses activités de services bancaires cains… », a confié Koné Dossongui,
mais il faut en faire davantage pour et financiers au Cameroun à travers président du Conseil d’administra-
développer l’inclusion financière », a ses deux filiales que sont Banque tion du groupe Atlantique.
déclaré Mehita Sylla, représentante Atlantique et Atlantique assu-

La BEAC recherche une compagnie


d’assurance pour couvrir le transport
des valeurs
Pour le compte de l’année 2019, souscription d’une police couvrant ment d’une somme non remboursable
la Banque des Etats de l’Afrique le transport de ses valeurs. de 2 millions de francs CFA.
centrale (BEAC), institut d’émission Les postulants, apprend-on, doivent Les dossiers complets des soumis-
des six Etats de la CEMAC, vient s’assurer de disposer d’une garantie sionnaires doivent être déposés
de lancer un appel d’offres interna- bancaire d’un montant de 50 millions au siège de la BEAC, à Yaoundé, la
tional, en vue de la sélection d’une de francs CFA, et la participation à cet capitale camerounaise, au plus tard
compagnie d’assurance pour la appel d’offres est assujettie au paie- le 24 janvier 2019.

N° 80-81 / Décembre 2018-Janvier 2019


FINANCE 37

Quatre banques locales injectent


120 milliards FCFA dans le projet de
construction du barrage de Nachtigal
(420 MW), au Cameroun
Un consortium de quatre banques
locales formé par SCB Cameroun,
filiale locale du groupe bancaire
marocain Attijariwafa, Standard
Chartered Bank Cameroun, BICEC,
filiale du groupe français BPCE et
Société Générale Cameroun ont
mobilisé une enveloppe de 120 mil-
liards de francs CFA, afin de parti-
ciper au financement du projet de
construction du barrage de Nachtigal
(420 MW), dans la région du centre
du pays.
Cette mobilisation des fonds s’est
faite dans le cadre d’une opération
arrangée par la filiale camerounaise
de Société Générale (SG), qui a, à
elle seule, misé 50 milliards de francs
CFA, soit près de 50% de l’enveloppe
globale, a-t-on appris le 29 no- chaque période de 7 ans, chacune des travaux du Maroc (SGTM).
vembre 2018 à Dakar, la capitale banques concernées puisse sortir du Construit sur le fleuve Sanaga, qui
sénégalaise. C’était au cours d’une deal si elle a besoin de la liquidité ». abrite 75% du potentiel hydroélec-
table ronde sur « les financements Pour rappel, c’est le 8 novembre 2018 trique du Cameroun, le barrage de
structurés », organisée par le groupe à Paris en France que le ministre Nachtigal permettra d’augmenter
SG, qui ambitionne d’augmenter de camerounais des Finances, Louis de 30% les capacités de production
20% sur 3 ans, ses engagements sur Paul Motazé, a signé les accords actuelles du pays. Ce projet est porté
le financement des infrastructures relatifs au financement du projet par la société Nachtigal Hydro Power
en Afrique, dans le cadre de son pro- de construction du barrage de Company (NHPC), dont le capital
gramme « Grow with Africa ». Nachtigal, avec 15 prêteurs interna- est détenu à 40% par Electricité
Selon Mohamed El Fadel Kane, tionaux et un consortium de quatre de France (EDF), 30% par l’Etat du
le responsable de la plateforme banques locales. Officiellement, ces Cameroun et 30% par la SFI. Après sa
financements structurés pour la 19 prêteurs ont mobilisé une enve- construction, l’ouvrage sera exploité
région Afrique de l’Ouest à la Société loppe globale de 786 milliards FCFA. par NHPC pendant une durée de
Générale, les financements mobilisés Selon le gouvernement camerou- 35 ans, selon la convention signée
par ces quatre banques locales sur nais, les travaux de construction avec l’Etat camerounais.
le projet Nachtigal sont entièrement de cette infrastructure énergétique « Le projet de Nachtigal, l’un des très
garantis par la Banque mondiale. « Il débuteront au cours de ce mois rares partenariats public-privé (PPP)
s’agit d’une garantie assez complexe, de décembre 2018, et vont durer à avoir vu le jour dans le secteur de
qui nous a permis d’étendre la facilité 57 mois. Le contrat y relatif a été l’hydroélectricité en Afrique subsa-
à 21 ans, parce qu’il n’est pas possible, confié à Besix Group, entreprise harienne, va accélérer la réalisation
au Cameroun, d’avoir des facilités de belge du secteur de la construction, des objectifs de développement du
plus de 7 ans », explique Mohamed qui réalisera l’ouvrage en partena- Cameroun, et notamment la réduction
El Fadel Kane. Avant de préciser : riat avec la société française NGE de la pauvreté », soutient Elisabeth
« cette garantie nous a permis d’avoir (Nouvelles générations d’entrepre- Huybens, la directrice des opéra-
une maturité de 21 ans, structurée en neurs, leader du terrassement en tions de la Banque mondiale pour le
7 ans fois 3, de telle sorte qu’au bout de France) et la Société Générale des Cameroun.

N° 80-81 / Décembre 2018-Janvier 2019


38 FINANCE

La microfinance camerounaise Apesa Fund


se lance dans le crowdfunding, un marché
en friche dans la Cemac
En ouvrant une nouvelle agence à
Yaoundé le 29 novembre, après celle
de Douala, dans la capitale écono-
mique du pays, Jean Calvin Mbayen
Mbayen, l’administrateur-directeur
général (ADG) de la microfinance
Apesa Fund, a fait une annonce peu
ordinaire dans un contexte carac-
térisé par la fragilité du secteur
d’activité.
A Yaoundé, M. Mbayen Mbayen a
indiqué qu’Apesa Fund, d’un capi- Calvin Mbayen Mbayen a assuré 11 juin 2018.
tal de 500 millions FCFA, contrôlé qu’Apesa respecte les ratios pruden- Apesa se lance dans un marché
par des Camerounais à hauteur de tiels. Bien plus, la microfinance dit encore en friche dans la zone
65%, est lancé notamment dans le bénéficier du soutien d’investisseurs Cemac (Cameroun, Centrafrique,
financement participatif en ligne, sérieux comme le pétrolier camerou- Congo, Gabon, Guinée équatoriale
encore appelé crowdfunding. « Nous nais Gulfin ou encore la multinatio- et Tchad). Car, selon la Banque des
travaillons sur ce nouveau produit qui nale Sofimar. Etats de l’Afrique centrale (BEAC),
vous permettra, en tant qu’investis- Plus tard, après un maillage du le Cameroun est le seul pays de la
seur, de financer les projets en ligne. territoire dans le Grand-Nord, l’Est, sous-région à être représenté dans
L’entrepreneur peut aussi bénéficier l’Ouest et le sud-ouest du pays dans le crowdfunding en Afrique, avec
des financements en ligne », a indiqué quelques mois, l’établissement es- 4421 projets financés en 2017 pour
l’ADG. père grandir pour devenir in fine une un total de 1,1 milliard FCFA, ce qui
Interrogé sur la solidité de l’établis- banque comme cela a été le cas pour représente 0,74% des fonds levés en
sement financier qu’il dirige, Jean Crédit communautaire d’Afrique, le 2017 sur le continent.

Le résultat net de la filiale camerounaise


du groupe bancaire gabonais BGFI franchit
la barre symbolique de 5 milliards FCFA
à fin 2017
« Une belle performance malgré un en- 5 milliards de francs CFA, après avoir ils progressent de 9% dans un marché
vironnement économique contrasté ». culminé à 4,6 milliards de francs CFA où l’innovation technologique renforce
Tel est le prisme sous lequel la filiale à fin 2016, et à 3,5 milliards de francs la compétitivité des acteurs (banque
camerounaise du groupe bancaire CFA au terme de l’année 2015. digitale, services spécialisés). Sur le
gabonais BGFI voit son année 2017. « Sur le plan de l’activité, le total bilan plan de la performance, le produit net
En effet, selon les données officielles progresse de 12% en 2017, pour dépas- bancaire (PNB) croît de 13%, grâce
de cette banque, son résultat net à ser la barre symbolique des 300 mil- notamment à la hausse des encours
la fin de l’exercice 2017, s’est affiché liards de francs CFA. Cette évolution moyens de crédit sur l’année », révèle
à 5,1 milliards de francs CFA. Cet est le fruit d’une croissance soutenue la banque.
indicateur franchit ainsi pour la du portefeuille de crédits, en hausse
première fois la barre symbolique de de 19% sur l’année. Quant aux dépôts,

N° 80-81 / Décembre 2018-Janvier 2019


39

AGRICULTURE
Le Port de Kribi veut s’impliquer dans le plan
de relance de la filière cacao-café
Du 29 au 30 novembre 2018, le Port d’une dynamique globale de stimu-
autonome de Kribi (PAK) a réuni les lation de la productivité générale du
acteurs de la filière cacao-café pour pays, à travers l’inversion progressive
créer un cadre d’action concertée qui de son déficit commercial.
conduira à une série d’actions visant Cet engagement du port autonome
à la relance de ladite filière, en crise. de Kribi intervient dans un contexte
Parmi les actions à mener, indique ou la filière cacao-café connaît
Patrice Melom, le directeur géné- quelques difficultés. En effet, seule-
ral du PAK, il y a la valorisation du ment 23 413 tonnes de fèves de cacao
potentiel de cette filière par une ont été reçues au port de Douala,
détermination de la taille du marché, dans la capitale économique came-
les volumes selon la segmentation rounaise, à fin mai 2018, c’est-à-dire perpétrées depuis plus d’un an dans
des produits ( fèves, poudre et beurre à deux mois de la fin de la campagne les deux régions anglophones du
de cacao), l’identification et le réfé- cacaoyère 2017-2018, technique- Cameroun, dont principalement la
rencement de l’ensemble des acteurs ment rentrée en gare à la mi-juillet. région du Sud-Ouest, qui est l’un des
de la chaîne de valeur du cacao-café, Calculette en main, ces cargaisons plus grands bassins de production de
en partant de la production des fèves sont en baisse de 10%, comparées fèves au Cameroun.
jusqu’à leur transformation. aux 249 573 tonnes exportées à Et pourtant, la filière cacao est un
Selon M. Melom, il ne s’agit pas que partir du port de Douala sur la même enjeu central pour le pays, cinquième
d’une simple offensive commerciale période, au cours de la campagne producteur mondial. Car, le cacao est
pour un port qui recherche des cacaoyère 2016-2017. le deuxième poste d’exportation du
clients, mais d’une approche de fond A l’origine de cette baisse des expor- Cameroun, après le pétrole ; ce qui
qui consiste pour le PAK à être partie tations, expliquent les acteurs de rapporte tous les ans un peu plus de
prenante d’un effort d’ensemble et la filière, se trouvent les violences 400 milliards FCFA.

Le prix du sac d’oignons s’envole dans la


capitale camerounaise, atteignant 150 000
FCFA contre 25 000 FCFA il y a quelques mois
Les vendeurs d’oignons de la capitale à se détourner de cette épice jugée Nord, les deux principaux bassins de
camerounaise vivent un véritable cal- trop chère ; une situation qui expose production du pays. 
vaire depuis le mois d’octobre 2018. les commerçants à d’importantes En plus de ravitailler les marchés du
En effet, depuis ce mois-là qui pertes, au regard du caractère péris- Cameroun, la production de cette
correspond à l’arrivée sur le marché sable des oignons. saison, qui s’étend généralement
de l’oignon de contre-saison, les prix A en croire les commerçants, cette jusqu’au mois de septembre, permet-
de ce produit ont explosé, passant de situation devrait perdurer jusqu’au tra également d’approvisionner des
25 000 francs CFA à 150 000 francs mois de décembre 2018, le mois de pays voisins tels que le Gabon ou
CFA le sac. janvier étant celui de l’ouverture de la encore la Guinée équatoriale, selon
Cette augmentation vertigineuse des saison de la récolte des oignons dans les commerçants.
prix a poussé les consommateurs les régions du Nord et de l’Extrême-

N° 80-81 / Décembre 2018-Janvier 2019


40 AGRICULTURE

L’accélération des investissements par les


raffineurs fait exploser la demande d’huile de
palme à plus d’un million de tonnes

Profitant des avantages prévus par par an, ce qui révèle un gap de désormais à 970 000 tonnes. Avec
la loi de 2013 portant incitation à 700 000 tonnes. 520 000 tonnes, le Ghana surclasse
l’investissement privé en République « Le déficit structurel de désormais la Côte d’Ivoire, qui produit
du Cameroun, les transformateurs 130 000 tonnes dont nous parlons 480 000 tonnes. Le Cameroun arrive
des oléagineux (production des souvent est un déficit nominal, qui ensuite avec 300 000 tonnes, suivi de
huiles raffinées, savons de ménage est différent du déficit réel. Ce déficit la RD Congo. Donc, il faut augmenter
et de toilette, etc.) ont accéléré les nominal est calculé sur la basse de la production. Le sauvetage de cette
investissements dans cette filière, 50% des capacités des entreprises de filière aujourd’hui ne se conjugue
lesquels investissements culminent transformation. Sur la base des capa- pas en termes d’augmentation du
de nos jours à 630 milliards de francs cités réelles des transformateurs, le prix de cession du kilogramme de
CFA pour 60 000 emplois, selon les déficit est effectivement beaucoup plus l’huile de palme brute, mais en termes
pointages de l’Association des raffi- important, puisque comme l’a souligné d’augmentation de la production
neurs des oléagineux du Cameroun le secrétaire général de l’ASROC, la nationale ».
(ASROC). demande réelle des industries de Afin de pallier ce déficit de produc-
Au cours d’une conférence de presse transformation aujourd’hui est de tion de l’huile de palme dans le pays,
organisée le 5 décembre 2018 dans la plus d’un million de tonnes », précise certains transformateurs locaux
capitale camerounaise par ce regrou- Emmanuel Koulou Ada, le président se sont eux-mêmes lancés dans la
pement corporatiste, son secrétaire du Comité de régulation de la filière création de plantations de palmiers
général, Jacquis Kemleu Tchabgou, des oléagineux. à huile. Il en est ainsi du groupe
a indiqué que cette accélération des En conséquence, plaide Jacquis Nana Bouba qui a lancé, en 2016, un
investissements dans la transforma- Kemleu Tchabgou, « il faut pro- projet de création de 30 000 hectares
tion a occasionné une augmentation duire davantage. Après avoir été de palmiers à huile dans la région
substantielle de la demande d’huile premier producteur d’huile de palme du Littoral, afin d’approvisionner sa
de palme, ces dernières années. Cette en Afrique pendant des années, le raffinerie Azur SA, spécialisée dans
demande, apprend-on, est actuelle- Cameroun est aujourd’hui 4ème pro- le raffinage de l’huile de palme et la
ment estimée à plus d’un million de ducteur africain et est menacé par la production du savon de ménage.
tonnes, sur une offre locale offi- République démocratique du Congo.
cielle de seulement 300 000 tonnes La production nigériane culmine

N° 80-81 / Décembre 2018-Janvier 2019


41

ENERGIE
La Camerounaise SNH désignée à Londres
meilleure compagnie pétrolière nationale en
Afrique en 2018
La Société nationale des hydro-
carbures (SNH) annonce qu’elle a
remporté à Londres (Angleterre) le
trophée de la meilleure compagnie
pétrolière nationale en Afrique, pour
le compte de l’année 2018.
L’entreprise camerounaise a reçu le
22 novembre dernier, un «Big five
board award» (BFBA), remis par
Africa Petroleum Club du groupe
Frontier Communications (FC). Ce
groupe organise divers événements
internationaux de renom dans le de l’Initiative pour la transparence plus grande régularité des publica-
domaine des hydrocarbures en dans les industries extractives (Itie) à tions émises par l’entreprise pétrolière
Amérique, en Europe, en Asie, en l’endroit de la SNH. A cette occasion, nationale, la Société nationale des
Arabie saoudite, au Maghreb et en le Conseil d’administration avait hydrocarbures, notamment sur les
Afrique subsaharienne. alors reconnu  les efforts déployés ventes de pétrole ».
Cette nouvelle distinction intervient par le Cameroun pour améliorer la La SNH fait désormais partie de la
après les félicitations, le 29 juin transparence et la redevabilité dans centaine de lauréats du BFBA depuis
2018, du Conseil d’administration le secteur extractif. Cela à travers « la son institution en 1997.

La BEI intéressée par le financement


de l’interconnexion électrique entre
le Cameroun et le Tchad
Le projet d’interconnexion électrique « Vous savez que le potentiel du Selon les autorités camerounaises, ce
entre le Cameroun et la République Cameroun est immense. C’est l’un projet pour lequel la BAD a pourvu
du Tchad est suivi de très près par la des plus importants en Afrique. Le des financements partiels (en 2013),
Banque européenne d’investissement fleuve Sanaga, à lui tout seul, permet en vue de la réalisation des études de
(BEI), a révélé Andréa Pinna, le chef la génération de plus de 6000 MW. faisabilité, vise la réalisation d’une
de la représentation de la BEI pour Pour le Cameroun, c’est une opportu- ligne de transport électrique de 700
l’Afrique centrale. C’était lors d’une nité immense de devenir exportateur km entre Ngaoundéré et Maroua, au
récente descente sur le site du bar- d’énergie électrique. Et pour ce faire, il Cameroun, et Ndjamena, au Tchad. Il
rage de Lom Pangar, infrastructure faut des lignes d’interconnexion avec est également prévu une bretelle de
construite dans la région de l’est du les pays voisins. L’une des lignes que la 250 km entre Maroua (Cameroun),
Cameroun, pour laquelle la BEI a mis BEI est en train d’étudier, c’est la ligne Mogrom et Ndjamena (Tchad).
à disposition un financement de près d’interconnexion entre le Cameroun et
de 20 milliards de francs CFA. le Tchad », a-t-il déclaré.

N° 80-81 / Décembre 2018-Janvier 2019


42 ENERGIE

Le Cameroun table sur une production


pétrolière à 24,5 millions de barils en 2019
Le gouvernement camerounais table
sur une production pétrolière à 24,5
millions de barils en 2019. C’est qu’a
déclaré le ministre des Finances
(Minfi), Louis Paul Motaze, le 21 no-
vembre au cours d’une présentation
faite au parlement.
En comparaison aux prévisions du
gouvernement (26 millions de barils)
pour le compte de l’exercice 2018,
il faudrait s’attendre à une légère
baisse de production pétrolière
égale à 1,5 million de barils en 2019.
Malgré ce repli, a indiqué le Minfi,
les recettes pétrolières sont proje-
tées à 450 milliards FCFA contre des
attentes de 362 milliards FCFA en
2018, ceci grâce à une remontée du
cours du baril. l’année prochaine est prévue à 357,7 soit un prix du baril camerounais à
En effet, M. Motaze a expliqué que les milliards FCFA dont, 321,7 milliards 65,3 USD, et un rapport de change de
recettes du pétrole en 2019 com- FCFA issus du pétrole et 36 milliards 1 USD pour 555,1 FCFA. Or, le prix
prennent la redevance issue de la FCFA, du gaz. moyen du baril a été fixé à 41 dollars
Société nationale des hydrocarbures La projection de cette redevance US en 2018. Donc, entre 2018 et 2019,
(SNH) et l’impôt sur les sociétés est basée sur un cours du baril à le Cameroun espère une augmenta-
pétrolières. La redevance SNH de 68,8 USD avec 3,5 USD de décote, tion du cours égale à 24,3 dollars.

Les ventes de pétrole et de gaz effectuées


à fin septembre 2018 se chiffrent à
283,71 milliards FCFA, en hausse de 20,31%  
La Société nationale des hydrocar- public. Ces ressources financières naturel à la centrale thermique de
bures (SNH) a informé le 4 décembre proviennent des quantités de pétrole Kribi se sont poursuivies. Au 30 sep-
que les ventes de pétrole et de gaz brut vendues pour le compte de tembre, la SNH a vendu à Kribi Power
effectuées au cours des neuf premiers l’Etat entre le 1er janvier et le 30 sep- Development Company, opérateur de
mois de l’année 2018 ont permis de tembre, s’élevant à 9,716 millions de cette centrale, un volume de 8785,29
transférer au trésor public, après barils, en baisse de 21,21%. Pour ce millions de pieds cubes (soit 248,80
déduction des charges de produc- qui est du gaz, les exportations de millions de m3). Ce niveau, supérieur
tion, la somme de 283,71 milliards gaz naturel liquéfié (GNL) démar- à l’obligation minimale contractuelle
FCFA. Cela représente une hausse rées le 17 mai 2018 ont donné lieu à d’enlever 28 millions de pieds cubes
de 20,31% par rapport à la même 7 enlèvements à fin septembre. Les par jour, correspond à une capacité
période de l’exercice écoulé. quantités commercialisées pour le moyenne utilisée de 69,97% de la
Par ailleurs, la SNH indique qu’elle compte de l’Etat sont de 258 755 capacité installée de cette centrale,
a versé à l’Etat un dividende de 6 millions de m3, soit 5958,46 milliards qui est de 216 mégawatts.
milliards FCFA et 7,4 milliards FCFA de BTU (British Thermal Unit).
d’impôts et taxes divers au trésor Parallèlement, les livraisons de gaz

N° 80-81 / Décembre 2018-Janvier 2019


ENERGIE 43

« Nachtigal sera la plus grande centrale


hydroélectrique à capitaux majoritairement
privés d’Afrique », selon Koffi Klousseh
d’Africa50

A en croire Koffi Klousseh, le direc- nagement hydroélectrique, qui centrale qui sortira de terre dans la
teur du développement des projets à permettra d’un seul coup d’augmen- région du centre du Cameroun, les
Africa50, la plateforme panafricaine ter de 30% les capacités installées du privés prennent une part importante
d’investissement dans les infrastruc- Cameroun, est également exaltée par dans ce projet, en contrôlant 85% des
tures qui vient d’acquérir 15% des Elisabeth Huybens, la directrice des actifs de l’entreprise.
parts de l’Etat camerounais dans opérations de la Banque mondiale Concrètement, après les dernières
le projet Nachtigal (420 MW), cette pour le Cameroun, qui le présente transactions intervenues au sein de
infrastructure énergétique « sera la comme étant « l’un des très rares par- la Nachtigal Hydro Power Company,
plus grande centrale hydroélectrique tenariats public-privé (PPP) à avoir vu son actionnariat se présente désor-
à capitaux majoritairement privés le jour dans le secteur de l’hydroélec- mais ainsi qu’il suit : 40% pour EDF,
d’Afrique. Elle appuiera les réformes tricité en Afrique subsaharienne ». 20% pour la Société financière inter-
en cours dans le secteur de l’énergie En effet, comme le démontre la nationale (SFI), 15% pour l’Etat du
au Cameroun et servira d’exemple géographie du capital de la Nachtigal Cameroun, 15% pour Africa50 et 10%
pour le développement d’autres projets Hydro Power Company (NHPC), pour STOA Infra & Energy.
similaires à l’avenir ». entreprise en charge de la gestion
La particularité de ce projet d’amé- du projet et de l’exploitation de la

Trois multinationales contrôlent 46% des


stations-service sur le territoire camerounais
Au Cameroun, le nombre de stations- Même si la majorité des 38 opé- En dépit de la perte de quelques
service a pratiquement triplé au rateurs propriétaires de ces sta- parts de marché du fait du dyna-
cours des quinze dernières années. tions-service sont des opérateurs misme de la concurrence ces
Selon les statistiques internes du économiques locaux, apprend-on de dernières années, le marché de la
Ministère de l’eau et de l’énergie, ces la même source, 46% du réseau est distribution des produits pétroliers
lieux de distribution des produits contrôlé par trois multinationales. Il au Cameroun reste officiellement
pétroliers finis sont passés de 300 en s’agit des groupes Total, MRS Corlay dominé par le groupe français Total.
l’an 2000 à 814 de nos jours. et Oilibya.

N° 80-81 / Décembre 2018-Janvier 2019


44 ENERGIE

Le Cameroun a produit 18,82 millions de


barils de pétrole brut à fin septembre 2018,
soit une baisse de 8,04 %
La production nationale de pétrole
brut au Cameroun se chiffre à
18,82 millions de barils sur les neuf
premiers mois de l’année 2018. C’est
ce que révèle la Société nationale
des hydrocarbures (SNH), au terme
d’un conseil d’administration réuni
le 4 décembre à Yaoundé, la capitale
camerounaise.
Selon la SNH, les prévisions de
clôture en termes de production de
pétrole brut sont de 25,50 millions de
barils, ce qui représente une baisse
de 8,04% par rapport aux réalisations
de l’année 2017, liée au déclin naturel
des champs pétroliers du pays.
La production nationale de gaz natu-
rel, elle, s’élève à 1,188 milliard de m3
au 30 septembre. Les prévisions de
clôture sont de 1,864 milliard de m3, le sud du Cameroun. chute des cours du pétrole, ont été
soit une augmentation de 373,99% La SNH se félicite d’avoir poursuivi la relancées. Les prévisions de clôture
par rapport à 2017, liée à la mise en mise en œuvre de son plan d’action des investissements y afférents sont
exploitation du Hilli Episeyo, l’usine dans un environnement contrasté, de 324,29 millions de dollars US,
flottante de liquéfaction de gaz natu- avec des résultats positifs. Ainsi, soit une augmentation de 65,62%
rel (Floating LNG) installée au large les activités d’exploration/produc- par rapport aux réalisations de
de Kribi, la cité balnéaire située dans tion, qui avaient subi l’impact de la l’exercice 2017.

A fin 2017, 500 compteurs intelligents


de l’électricien Eneo étaient activés
à Douala et Yaoundé
Dans son rapport d’activité qu’il vient tion des index des compteurs. Cette par l’entreprise en 2009 et mise au
de publier, l’électricien Eneo informe plateforme permet de relever le service des clients Moyenne Tension,
qu’à fin 2017, 500 compteurs intel- compteur intelligent à distance.  disposant de compteurs industriels.
ligents étaient activés à Douala et « Ce système offre l’avantage de rendre En 2016, cette plateforme a été
Yaoundé. Eneo indique que l’expan- régulière et fiable la mesure de la améliorée pour prendre en compte
sion de ces compteurs intelligents consommation, éliminer l’encom- les clients du segment Basse Tension
s’est poursuivie en 2018, une année brement que peut représenter pour (BT) à forte valeur. En 2018, indique
au cours de laquelle plus de clients le client l’intervention du releveur, Eneo, la plateforme a été renforcée
ont bénéficié de ce service. assurer une distribution permanente afin qu’elle permette des interven-
Ces compteurs intelligents sont liés de la facture, limiter les risques de tions plus rapides en cas d’anomalies
au « Metering Management System » contestation », explique Eneo. sur le compteur.
(MMS), un système de téléacquisi- La plateforme MMS a été acquise

N° 80-81 / Décembre 2018-Janvier 2019


ENERGIE 45

Le taux moyen de pollution des carburants


au Cameroun est de 1,97%

En présentant les activités du de la même période et 42 cas de tion des huiles usées. Au total, 56 so-
ministère qu’il dirige à l’Assemblée pollution constatés, correspondant à ciétés sont agréées au Cameroun à
nationale le 25 novembre, Gaston un taux moyen de pollution de 1,97% l’exercice des activités du secteur
Eloundou Essomba, en charge de contre 3% en 2017. pétrolier aval au 31 octobre 2018. 
l’eau et de l’énergie (Minee), a déclaré Le Minee a affirmé que le secteur de Le gouvernement a facilité la
que le contrôle de la qualité des la distribution est maîtrisé. Ainsi, le construction et la mise en exploi-
carburants servis au Cameroun a ministère a octroyé au cours de la tation de 14 nouvelles stations-ser-
porté sur un volume de 1,28 milliard période sous revue, sept nouveaux vice depuis le début de l’année, afin
de litres de produits marqués au agréments, soit 1 pour la distribution d’améliorer l’accès des populations
30 septembre 2018, pour un objectif de l’ensemble des produits pétroliers, aux produits pétroliers et au gaz
annuel de 1,6 milliard de litres. 2 pour la vente des soutes maritimes, domestique, portant le nombre total
Par ailleurs, 2136 contrôles ont été 1 pour l’importation, 2 pour la distri- de ces stations-service à 818 sur
effectués dans les stations-service et bution exclusive du gaz domestique l’ensemble du territoire national.
les points consommateurs au cours et 1 pour le traitement et la régénéra-

Le Cameroun a importé 79 428 tonnes


métriques de gaz domestique au cours des
9 premiers mois de 2018
La Caisse de stabilisation des prix à la consommation locale, précise de gaz domestique dans les neuf pre-
des hydrocarbures (Csph) informe la Caisse de stabilisation des prix miers mois de 2018 contre 76 121 TM
qu’au cours des neuf premiers mois des hydrocarbures, les capacités de au cours de la même période en
de 2018, le Cameroun a importé une stockage ont été portées de 6488 TM 2017, soit un taux de croissance de la
quantité de 79 428 tonnes métriques à 7488 TM en 2018, avec deux consommation du gaz domestique
(TM) de gaz domestique (GPL), nouvelles sphères d’une capacité de de 10,6%. La Caisse de stabilisation
contre 71 068 TM au cours de la 500 TM chacune, construites par la des prix des hydrocarbures a dépensé
même période en 2017, soit un taux Société nationale des hydrocarbures plus de 32 milliards FCFA pour
de croissance de 11,8%, « preuve (SNH) dans la zone balnéaire de soutenir la consommation du gaz
que le marché du GPL est loin d’être Bipaga, dans le sud du pays. domestique en 2018.
saturé », indique la Csph. Au final, la Csph a mis en consom-
Pour doper les quantités nécessaires mation une quantité de 84 164 TM

N° 80-81 / Décembre 2018-Janvier 2019


46 ENERGIE

Le Cameroun a mis sur le marché national


un volume de produits pétroliers égal à
221 286 m3, au cours de l’exercice 2018
Au cours de l’exercice 2018, la Société Kerosen (jet A1 et pétrole lampant) mis sur le marché national, au
nationale de raffinage (Sonara) et 14 376 m3 de Fuel, entre janvier et 31 octobre 2018.
déclare avoir mis sur le marché avril 2018. Les marketeurs, quant à eux,
national un volume de produits Pendant l’arrêt technique susé- ont réalisé des importations de
pétroliers de 221 286 m3. voqué, la Sonara dit avoir réa- 411 520 m3 de produits pétroliers
Ce volume, indique la Sonara, est lisé des importations d’un volume répartis en 166 365 m3 de super,
issu de la production avant l’arrêt global de 963 559 m3 de produits 175 770 m3 de gasoil, 62 705 m3 de
technique des unités de raffinage, pétroliers, dont 354 046 m3 de super, DPK et 6680 m3 de fuel, au
survenu en avril 2018, décliné en 458 619 m3 de gasoil, 129 225 m3 de 30 septembre 2018.
63 666 m3 de Super, 112 674 m3 de DPK (jet A1 et pétrole lampant)
gasoil, 30 570 m3de Dual Purpose et 21 669 m3 de fuel qui ont été

Le Cameroun a exporté 1,03 million m3


de gaz naturel liquéfié grâce à l’unité
flottante de Kribi, à fin septembre 2018

L’entrée du Cameroun, depuis le entièrement réalisé. pour une durée de 25 ans, et dont
12 mars 2018, dans le cercle très « La phase d’essai est achevée l’exploitation commence en 2023,
fermé des producteurs de gaz naturel depuis le 31 mai 2018. Au 30 sep- permettra entre autres la production
liquéfié (GNL) se passe jusqu’ici sans tembre 2018, un volume global de GNL de 150 000 tonnes métriques de GPL
anicroche.  de 1 035 020 m3 a déjà été exporté », par an, 1,3 million de tonnes mé-
A cet effet, des sources autorisées affirme le Minee. Il ajoute par triques de GNL par an, 70 millions de
au Ministère de l’eau et de l’énergie ailleurs qu’une convention gazière pieds cubes par jour de gaz naturel
(Minee) révèlent que le projet de a été signée entre le gouvernement, transporté par pipeline vers le rivage
construction, par le consortium représenté par le Ministère de l’eau et et 30 000 barils/jour de conden-
SNH/Perenco/Golar, d’une usine de l’énergie, et la Société CMLNG SA sat. De même, elle sera génératrice
flottante LNG qui a pour objectif la pour l’installation et l’exploitation de plus de 350 emplois directs et plus
production annuelle de 1,2 million de d’une usine flottante de liquéfaction de 3000 emplois indirects pour les
tonnes de GNL et de 30 000 tonnes de gaz naturel dans le bloc Etinde. ressortissants locaux.
de gaz de pétrole liquéfié (GPL) est Ladite convention qui est prévue

N° 80-81 / Décembre 2018-Janvier 2019


47

INFRASTRUCTURES
La BAD approuve un financement de
11,7 milliards FCFA pour le projet « Ring
Road », dans le nord-ouest du Cameroun
La Banque africaine de déve- d’un énorme potentiel économique, femmes », indique la BAD.
loppement (BAD) a approuvé, particulièrement dans l’agriculture. Pour la « Ring Road », le gouverne-
le 28 novembre 2018, un prêt de D’autres secteurs lucratifs incluent le ment camerounais a déjà exprimé un
17,96 millions d’euros (environ bétail et la pêche, le tourisme, par- besoin d’environ 155 milliards FCFA.
11,7 milliards FCFA) au bénéfice ticulièrement les paysages naturels Dans ce sens, Yaoundé a engagé des
du Cameroun, pour la construction comme les chutes de la Menchum, discussions avec les partenaires tech-
du projet « Ring Road ». Ce dernier les lacs Awing, Oku et Nyos... niques et financiers intervenant dans
va permettre d’établir une boucle « Le projet inclura aussi le support ins- le secteur des transports : la Banque
routière (365 km) entre les régions du titutionnel pour le secteur des trans- mondiale, l’Agence française de déve-
Nord-Ouest et du Sud-Ouest, proches ports et les activités connexes comme loppement, la Banque de développe-
du Nigeria. le développement de routes rurales, ment des Etats de l’Afrique centrale
La BAD se réjouit du fait que ce la réadaptation d’infrastructures (BDEAC) et l’Union européenne.
financement permettra de valoriser socio-économiques pour améliorer
la région du Nord-Ouest qui dispose les conditions de vie des jeunes et des

Le gouvernement camerounais revendique


l’achèvement de 2400 logements en 2018
Dans le bilan de fin d’année qu’il ressources financières.
vient de dresser devant les parle- Le membre du gouvernement s’est
mentaires, le ministre en charge félicité de l’achèvement et la récep-
de l’Habitat (Minhdu), Jean Claude tion des 100 logements dans la ville
Mbwentchou, affirme que le gouver- d’Ebolowa, au cours de cette année,
nement du Cameroun a œuvré pour s’agissant de la composante habitat
l’achèvement de 2400 logements, au du Plan d’urgence triennal pour
cours de l’année 2018. l’accélération de la croissance écono-
Sans être exhaustif, M. Mbwentchou mique (Planut).
note une avancée « considérable »  En outre, l’état d’avancement des
sur la mise en œuvre d’un projet travaux dans les autres villes est de
pilote qui porte sur 1675 logements 30% à Bamenda et en moyenne 60%
sociaux, à Yaoundé sur le site dans les autres villes en dehors de
d’Olembé et à Douala sur le site de Yaoundé et Douala. M. Mbwentchou Dans la prospective, le ministre de
Mbanga-Bakoko. C’est ainsi que 700 a aussi souligné l’achèvement de l’Habitat a annoncé la réalisation en
logements ont été achevés dans le deux immeubles témoins de 80 cours à Mbankomo, une banlieue
cadre dudit projet. Le reste dont le logements pour ce qui est du projet de Yaoundé, des études préalables
taux moyen d’avancement est de de construction de 640 logements en vue de la construction de 1000
75% pourrait s’achever au plus tard sur le site d’Olembé, à Yaoundé, par logements, de la phase pilote d’un
à la fin du premier semestre 2019, la firme camerouno-suisse Coffor ensemble de 10 000 logements, avec
sous réserve de la disponibilité des Cemac S.A. l’appui de la firme italienne Pizzaroti.

N° 80-81 / Décembre 2018-Janvier 2019


48 INFRASTRUCTURES

Le Cameroun a construit 317,6 km de


nouvelles routes bitumées au cours de
l’année 2018

Dans le bilan de fin d’année pré- mètres de nouvelles routes bitumées au Cameroun évolue à un rythme
senté actuellement au Parlement, le et 144 mètres linéaires de ponts appréciable, se réjouit le Mintp.
Ministère des travaux publics (Mintp) construits, à travers l’achèvement de Cette densité est passée de 5240 km
indique que des efforts ont été faits divers projets », indique le Mintp. à 6760 km linéaires bitumés entre
en 2018 pour densifier et moderniser L’administration souligne que, grâce 2010 et 2016. L’objectif à atteindre
le réseau routier national. à l’adoption d’un cadre réglementaire est de 9558 km à l’horizon 2020. Les
« Dans le secteur des travaux publics, approprié, plusieurs travaux routiers axes structurants actuellement en
des efforts sensibles ont été faits. A titre ont été réalisés en régie, afin de pal- travaux couvrent un linéaire de plus
d’illustration, nous pouvons relever en lier les ruptures de trafic. de 2883 km de routes nationales et
termes de constructions, 317,6 kilo- La densité linéaire du réseau bitumé communales.

N° 80-81 / Décembre 2018-Janvier 2019


49

INDUSTRIE
Sika, le chimiste suisse du bâtiment, investit
plus d’un milliard FCFA dans une unité de
production au Cameroun
Spécialisé dans la fabrication des née 2019, avec l’entrée en production annoncé l’ouverture de deux nou-
produits chimiques destinés à l’étan- annoncée d’une unité de production velles succursales au Cameroun et à
chéité, au collage, à l’insonorisation, de mortier, selon les responsables de Djibouti. Cette implantation de Sika
au renforcement ou à la protection cette entreprise suisse. au Cameroun a notamment permis
d’ossatures, le groupe suisse Sika « Nous sommes convaincus qu’il faut à cette entreprise « de participer à
a officiellement inauguré le 1er dé- être très proche de nos clients pour la réalisation de nombreux projets
cembre 2018, à Douala, la capitale comprendre et satisfaire les besoins de construction de stades et struc-
économique camerounaise, son du marché. Pour nous, le marché au tures d’hébergement, des centrales à
usine de production qui a permis de Cameroun est très intéressant et offre béton, des sols en résine de plusieurs
mettre sur le marché 19 700 tonnes tellement de potentiel avec les infras- usines […] », a souligné Pedro Lopes,
de produits au cours de l’année 2018 tructures comme les barrages, les directeur général de Sika Cameroun.
courante. ponts, les ports ou les projets résiden- Selon son directeur EMEA, Ivo
Investissement d’un montant de plus tiels comme les shopping center et les Schadler, le groupe Sika a réalisé, au
d’un milliard de francs CFA, financé immeubles », a confié Ivo Schadler, cours de cette année 2018, « un résul-
sur fonds propres (Sika AG à 80% et directeur Europe, Moyen-Orient et tat record, avec un chiffre d’affaires
Sika Finanz AG à 20%), l’usine Sika Afrique (EMEA) de Sika. d’environ 7 milliards de francs suisses,
de Douala verra ses capacités passer Pour rappel, c’est le 23 août 2016 que et compte plus de 100 filiales sur tous
à 29 700 tonnes au cours de l’an- ce groupe suisse avait officiellement les continents ».

Cameroun : le déclin des performances sur


le segment bière à pression pousse la SABC
à suspendre cette activité
Depuis plusieurs semaines, les Cameroun. Cette « décision […] est
habitués de la bière à pression de la une initiative du siège du groupe
Société anonyme des brasseries du Castel à Paris, et non celle des diri-
Cameroun (SABC) sont sevrés de ce geants actuels de la SABC », précise
produit, distribué depuis quelques une source autorisée.
années par La Fontaine à Bière « On pourrait penser que la décision
(FAB), une entreprise privée qui était prise a été motivée par l’absence de
en contrat d’exclusivité avec la filiale rentabilité économique du contrat
locale du groupe Castel. pour la SABC, étant entendu que les
Et pour cause, le groupe Castel a performances du segment n’ont cessé contraint de demeurer indéfiniment
pris la décision de ne pas renouve- de décliner depuis la concession à la dans un contrat. Les engagements per-
ler le contrat avec son désormais FAB, de la vente exclusive de la bière à pétuels sont ainsi proscrits », explique
ancien partenaire sur le marché de la pression. Nous attirons l’attention sur la même source, sans donner plus de
distribution de la bière à pression au le principe qu’en droit, nul ne peut être détails.

N° 80-81 / Décembre 2018-Janvier 2019


50 INDUSTRIE

Somdiaa change le top management de sa


filière camerounaise Sosucam, en annonçant
la retraite de L. Yinda, PDG depuis 18 ans
En décembre 2018, Louis Yinda,
président-directeur général (Pdg)
de la Société sucrière du Cameroun
(Sosucam), filiale de Somdiaa, va
prendre sa retraite. C’est ce qui a
été décidé au cours d’un conseil
d’administration tenu le 27 novembre
à Yaoundé.  
Après avoir passé 18 ans comme Pdg
de la Sosucam, Louis Yinda, âgé de
70 ans, cède sa place à Alexandre
Vilgrain, comme Dg. Deux directeurs
adjoints ont été également nommés.
Il s’agit du Français Gilles Drouin et
du Camerounais Samuel Libock. 
Des sources internes au sein de la
Sosucam soufflent que ce change- intervient au moment même où et moyennes entreprises. A terme,
ment dans le top management de l’entreprise lance à peine une nou- 22 000 hectares de canne à sucre
la filiale était prévisible, car cette velle campagne sucrière, au cours seront récoltés sur les deux sites de
décision avait été annoncée aux de laquelle elle compte produire Mbandjock et Nkoteng. 1,4 million
administrateurs à Paris, depuis le près de 130 000 tonnes de sucre. de tonnes de cannes seront coupées,
14 novembre dernier. Plus de 7000 emplois directs seront transportées et broyées dans ces
La retraite du PDG de Sosucam créés en cotraitance avec des petites deux usines.

Les bénéfices réalisés par les opérateurs


de la filière bois-énergie estimés à
152 milliards FCFA en 2018
Le Ministère en charge de la forêt et annuelle du bois-énergie dans nale, alors que des sommes pouvant
de la faune (Minfof) informe qu’au les zones urbaines est estimée à atteindre 1 milliard FCFA sont préle-
cours de l’année 2018, les bénéfices 2 203 496 tonnes pour le bois de feu vées aux acteurs de la filière, par les
nets réalisés par l’ensemble des inter- et 356 530 tonnes pour le charbon, réseaux de parafiscalité ».
venants, dans la commercialisation le tout pour un chiffre d’affaires  Ce ministère estime que, pour
du bois-énergie au Cameroun, sont évalué à 188,33 milliards FCFA/an. améliorer la filière, il est souhaitable
estimés à 117,42 milliards FCFA pour Les populations autochtones, quant de reconnaître l’importance écono-
le charbon de bois. Ces bénéfices à elles, consomment 4 millions de mique/stratégique du bois-énergie et
peuvent plafonner à 152 milliards tonnes/an de cette énergie pour une de lui donner une place conséquente
FCFA si on ajoute les charges du valeur de 77,8 milliards FCFA. dans le sous-secteur forêt-faune,
personnel et les ventes de bois dans Seulement, le Minfof note que, « la la loi forestière et l’administration
les zones urbaines. contribution de la filière bois-énergie forestière.
Selon le Minfof, la consommation aux revenus de l’Etat reste margi-

N° 80-81 / Décembre 2018-Janvier 2019


51

MINES
Les recettes issues du secteur minier du
Cameroun passent de 4 à 5 milliards FCFA

Le Ministère de l’industrie, des mines liards FCFA en 2017 à pratiquement à l’instar de celui du rutile d’Akono-
et du développement technologique 5 milliards FCFA en 2018. linga (500 000 tonnes) pour lequel un
(Minmidt) se félicite dans une note Bien plus, le Minmidt se réjouit appel international à manifestation a
interne, de l’action du gouvernement d’avoir permis la canalisation directe été lancé. Par ailleurs, l’Etat négo-
dans le secteur en 2018. de l’or auprès des artisans miniers, cie actuellement trois conventions
Cette action gouvernementale, aux avec des projections de 40 kilo- minières pour l’exploitation des
dires du Minmidt, a essentiellement grammes d’ici la fin de l’année 2018 gisements de fer d’Akom II, de fer de
porté sur la poursuite de la vulgari- et de 120 kilogrammes d’or dans Kribi et de l’or de Colomine. En outre,
sation du Code minier, dont la mise la même période concernant les un permis de recherche a été délivré
en œuvre a permis d’enregistrer opérateurs du secteur de l’artisanat sur le gisement de bauxite (potentiel
certaines avancées, notamment en semi-mécanisé. provisoire de 554 millions de tonnes)
termes de recettes issues de divers Le Minmidt se dit optimiste pour de Ngaoundal et Minim-Martap.
impôts et taxes du secteur minier. les prochains mois grâce à la mise
Ces recettes sont passées de 4 mil- en valeur de certains sites miniers,

N° 80-81 / Décembre 2018-Janvier 2019


52

TRANSPORTS
Congo Airways annoncé dans le ciel
camerounais dès le 4 décembre 2018
Le 4 décembre 2018, la com-
pagnie aérienne nationale de
la République démocratique
du Congo (RD Congo), Congo
Airways, devrait effectuer son
premier vol à destination du
Cameroun, a révélé le jour-
nal Défis Actuels, citant des
sources internes à la compagnie.
Le Cameroun intègrera ainsi
le réseau de cette compagnie
aérienne africaine grâce à la
nouvelle ligne Kinshasa-Douala-
Cotonou-Kinshasa, qui permet-
tra aux voyageurs béninois et
camerounais de rallier la capitale
congolaise deux fois par semaine,
par vols directs.
Selon les responsables de la com-
pagnie, Congo Airways sera la
seule à desservir cette ligne sus-
ceptible de booster les échanges
commerciaux entre le Cameroun,
le Bénin et la RD Congo.

Le Cameroun à la tête de l’assemblée


générale de l’Association des compagnies
aériennes africaines
Ernest Dikoum, le directeur général sa nouvelle fonction d’une durée Pour le Dg de Camair-Co, « cette
(Dg) de Camair-Co, la compagnie d’un an, M. Dikoum a invité les énième victoire du Cameroun à l’inter-
aérienne nationale du Cameroun, acteurs du secteur de l’aviation sur le national qui verra la participation
a été désigné le 27 novembre à continent, à mutualiser leurs efforts d’acteurs de l’aviation (Boeing, Airbus,
Rabat (Maroc) comme président afin de répondre efficacement aux Bombardier, ATR, Rolls Royce,
de l’assemblée générale de l’Asso- mutations incessantes de l’indus- Party & Chutney, General Electric,
ciation des compagnies africaines trie. Dans la foulée, il a été décidé à IATA…) et plus d’une cinquantaine de
(Afraa). C’était au cours de la 50è l’unanimité au cours de ces assises compagnies aériennes africaines est
assemblée générale de cette instance que le Cameroun sera l’hôte de la la preuve évidente que notre pays jouit
internationale. 51è Assemblée générale de l’Afraa en d’une grande crédibilité ».
Dans le discours d’acceptation de novembre 2019.

N° 80-81 / Décembre 2018-Janvier 2019


TRANSPORTS 53

La BEI veut financer le renouvellement de


la ligne de chemin de fer Bélabo-Pangar-
Ngaoundéré au Cameroun
Après avoir financé sa construc-
tion dans les années 70, la Banque
européenne d’investissement (BEI)
souhaite participer au financement
du renouvellement de la voie ferrée
entre les localités de Belabo, Pangar
et Ngaoundéré, respectivement
situées dans les régions de l’Est et de
l’Adamaoua.
Andréa Pinna, le chef de la repré-
sentation de la BEI pour l’Afrique
centrale, a reprécisé les bonnes
dispositions de cette institution
financière à apporter des finance-
ments sur ce projet, au cours d’une
récente visite sur le site du barrage
de Lom Pangar, à l’est du Cameroun,
financé à hauteur de 20 milliards de travaillons avec le gouvernement du BEI est également intéressée par le
francs CFA par la BEI.  Cameroun pour renouveler complè- financement des projets d’électrifica-
« Aujourd’hui, cette ligne de chemin tement cette ligne ferroviaire », a tion rurale au Cameroun.
de fer s’est beaucoup dégradée. Nous déclaré M. Pinna, en précisant que la

Le Cameroun a délivré 1 640 agréments pour


faciliter les transports et le transit en zone
Cemac en 2017
Le Ministère des transports (Mint) branche d’activité a permis la création le principal obstacle au commerce
du Cameroun informe que, dans le d’environ 4920 emplois directs. Il sied des produits agricoles sur les corri-
cadre de la facilitation des trans- aussi de relever que le suivi du respect dors de la Cemac. La conséquence
ports et du transit en zone Cemac permanent des cahiers des charges liés de cette réalité est que, les prix des
(Cameroun, Centrafrique, Congo, à ces agréments contribue à rendre produits « sont systématiquement
Gabon, Guinée équatoriale et Tchad), plus performants et plus fluides les plus élevés que les tarifs officiels ».
il a délivré environ 1640 agréments corridors », se félicite le Ministère La Banque mondiale recommande
en 2017. camerounais des transports. alors « une collaboration intersecto-
Dans le détail, indique le Mint, le Malgré ses performances côté came- rielle et un leadership politique fort,
Cameroun a délivré 1484 agréments rounais, un rapport de la Banque afin de surmonter la résistance inévi-
pour le transport des marchandises mondiale intitulé « briser les obs- table en termes d’économie politique
nationales, 141 pour le transit de tacles au commerce agricole régional de ceux qui tirent actuellement des
marchandises diverses en zone en Afrique centrale » et présenté le rentes du système au détriment des
Cemac et 15 pour le transport excep- 30 août 2018 à Yaoundé, révèle que pauvres ».
tionnel dans la même zone. « Cette les tracasseries administratives sont

N° 80-81 / Décembre 2018-Janvier 2019


54 TRANSPORTS

Le transport ferroviaire au Cameroun a


enregistré 850 000 voyageurs en 2017, en
baisse de près de 45%
Le Ministère des transports (Mint) tandis qu’en 2017 il y a une réduc- pole de la gestion, la commercialisa-
vient de publier les statistiques de tion de près de 45% pour se situer à tion, l’exploitation et la maintenance
son secteur en 2017. Cette adminis- 850 000 voyageurs. La baisse est éga- du chemin de fer camerounais. Ledit
tration relève qu’après avoir enregis- lement notée pour ce qui concerne chemin de fer à voie unique est long
tré une augmentation du nombre le trafic des marchandises qui est d’un peu plus de 1000 km et à écarte-
de voyageurs de 1,4 million en 2013 parti de 1088 millions de tonnes- ment métrique. Ce réseau comporte
à 1,6 million en 2015, depuis 2016, il kilomètres en 2013 à 806 millions trois lignes, le Transcam I : Douala-
y a une tendance baissière dans le de tonnes-kilomètres en 2017. Les Yaoundé (262 km) ; le Transcam II :
secteur du transport ferroviaire. raisons de cette baisse ne sont pas Yaoundé-Ngaoundéré (662 km) et la
Cette tendance à la baisse fait voir révélées. ligne de l’Ouest qui a deux tronçons
qu’en 2016, environ 1,5 million Pour l’heure, informe le Mint, Douala-Mbanga (74 km) et Mbanga-
de voyageurs ont été transportés Camrail, filiale de Bolloré, a le mono- Kumba (27 km).

Le Cameroun a obtenu 24,36 milliards FCFA


au titre de droit de transit sur le pipeline
Tchad-Cameroun à fin octobre 2018
Adolphe Moudiki, président du
Comité de pilotage et de suivi des
pipelines (CPSP) vient de pré-
senter les activités dudit Comité,
menées entre le 1er janvier et le
31 octobre 2018. Ces activités ont
notamment porté sur la surveillance
des enlèvements de pétrole brut au
terminal Komé-Kribi (KK1) du pipe-
line Tchad-Cameroun.
S’agissant des enlèvements du
pétrole brut au terminal KK1, un
volume cumulé de 33,90 millions de
barils de pétrole brut a été enregistré,
contre 30,052 millions de barils au de l’augmentation des quantités de Cameroun, le taux du droit de transit
cours de la même période en 2017. pétrole brut transportées sur la pé- a été actualisé le 30 septembre 2018,
Ces quantités ont généré pour la riode considérée », explique Adolphe passant de 1,30 dollar US à 1,32 dol-
République du Cameroun, un droit Moudiki. lar US par baril. Ce taux actualisé est
de transit de 24,36 milliards FCFA En outre, ajoute le président du appliqué sur les quantités de pétrole
contre 22,94 milliards FCFA pour la CPSP, en application des dispositions brut enlevées au terminal KK1
même période, l’an dernier. de l’avenant n° 2 de la convention depuis le 1er octobre 2018, et ce
« Les revenus au titre de droit de d’établissement de la Cameroon Oil jusqu’au 30 septembre 2023, date de
transit connaissent ainsi une hausse Transportation Company (Cotco), la prochaine actualisation dudit taux.
significative, en raison essentiellement opérateur du pipeline Tchad-

N° 80-81 / Décembre 2018-Janvier 2019


TRANSPORTS 55

COTCO, l’opérateur du pipeline


Tchad-Cameroun, compte doubler les volumes
de pétrole transportés à l’horizon 2022
Selon son directeur général, diens, qui ont produit les 680 mil- De plus, bien que le projet soit très
Johnny Malec, la Cameroon Oil lions de barils de brut exportés via peu évoqué ces derniers mois, les
Transportation Company (COTCO), l’oléoduc Tchad-Cameroun depuis autorités nigériennes n’ont pas en-
l’entreprise qui gère le pipeline l’année 2003, voient arriver de core abandonné l’idée de construire
Tchad-Cameroun, les volumes de nouveaux opérateurs, ces dernières un pipeline devant être connecté
pétrole brut transportés à travers années ; ce qui devrait contribuer à l’oléoduc Tchad-Cameroun, afin
cet oléoduc pourraient doubler à à booster la production pétrolière d’exporter le brut nigérien à partir
l’horizon 2022. tchadienne, laquelle est évacuée de la cité balnéaire de Kribi, dans la
En effet, les champs pétroliers tcha- grâce au pipeline. région du sud du Cameroun.

Le Belge BIA lance au Cameroun la


distribution des camions de l’allemand MAN,
en partenariat avec le crédit-bailleur Alios
Finance

Les camions de la marque MAN, Avec cette nouvelle exclusivité sur la quisition des camions MAN par les
produits par la firme allemande distribution de la marque MAN au opérateurs économiques, apprend-
MAN Truck, filiale à 100% de Cameroun, le Belge BIA élargit ainsi on de bonnes sources, la filiale locale
Volkswagen, sont désormais officiel- son emprise sur la commercialisa- de BIA a noué un partenariat avec
lement distribués sur le territoire tion des produits MAN en Afrique, le crédit-bailleur Alios Finance, qui
camerounais par la filiale locale après la Côte d’Ivoire, la République a récemment lancé un emprunt
du groupe belge BIA, a-t-on appris démocratique du Congo, le Niger, le obligataire d’un montant de 8 mil-
au cours d’une cérémonie qui s’est Tchad, la Guinée équatoriale et la liards de francs CFA sur le Douala
déroulée à Douala, la capitale écono- République centrafricaine. Stock Exchange (DSX), la bourse des
mique du pays. Au Cameroun, afin de faciliter l’ac- valeurs mobilières du pays.

N° 80-81 / Décembre 2018-Janvier 2019


56 TRANSPORTS

Le Cameroun a enregistré 8 669 morts dans


22 314 accidents de la route au cours des huit
dernières années

Le ministre de la Communication motos à usage personnel. campagne de communication pour


et porte-parole du gouvernement Généralement, les « Clandos » font sensibiliser les différents acteurs
camerounais, Issa Tchiroma, a dressé du transport interurbain de mar- et les populations sur les dangers
au cours d’une conférence de presse, chandises, et/ou de personnes, sans publics et sociétaux que présente
le 5 décembre à Yaoundé, un état des la lettre de voiture ou le bordereau le transport routier clandestin, le
lieux alarmant du transport routier de route requis. Par ailleurs, ces Premier ministre a prescrit la mise
clandestin au cours des huit der- véhicules exercent leurs activités de à contribution du Ministère de la
nières années. transport public en dehors de la zone communication et de toutes les
Selon le membre du gouvernement, ou de l’itinéraire autorisé. « Sans administrations sectorielles traitant
le Cameroun a enregistré 22 314 acci- aucun doute, les caractéristiques de des questions liées au transport
dents matériels et corporels inter- ces véhicules clandestins sont à mettre routier, notamment, le Ministère des
venus sur les routes, pour un total en cause dans cette proportion élevée transports et le Ministère de l’admi-
de 8669 morts (soit une moyenne d’accidents et de morts dus à l’accrois- nistration territoriale.
d’environ 1000 morts par an), dont sement des véhicules de ce type sur nos L’un des objectifs de cette campagne
bon nombre sont des victimes des routes », a affirmé Issa Tchiroma. de sensibilisation gouvernementale
« Clandos » ou des « Opeps ». Ce Eu égard à la gravité de la situation, est d’inciter d’ici décembre 2020, au
sont ces véhicules sans plaques a indiqué M. Tchiroma, le Premier moins 80% des acteurs du secteur
d’immatriculation, pour la plupart. ministre a instruit le Comité national à se conformer aux règlements qui
Leurs conducteurs exercent souvent de lutte contre le transport routier régissent le secteur des transports
sans permis de conduire ou autres clandestin, de prendre toutes les routiers au Cameroun. Cela pour
titres de transport, sans licence de mesures appropriées pour circons- réduire de manière significative, le
transport ou autorisation préalable, crire cette activité. nombre d’accidents consécutifs au
etc. Ils utilisent des véhicules ou des Aux fins de conduire une vaste transport routier clandestin.

N° 80-81 / Décembre 2018-Janvier 2019


57

COMMERCE
Le volume des exportations camerounaises
et gabonaises met la pression sur les prix
(FOB) du bois sur le marché international
Dans sa note de conjoncture sur le marché du bois,
à fin novembre 2018, l’Organisation internationale
des bois tropicaux (Oibt) annonce que l’on observe
une pression sur les prix FOB (Free on board) des
bois sciés et en grumes, proposés par les acheteurs
du Moyen-Orient, notamment de la Chine.
« Les prix au Moyen-Orient sont sous pression, selon
les producteurs, en raison des volumes importants
expédiés par le Cameroun et le Gabon », précise
l’Oibt dans le rapport susmentionné.
L’augmentation des exportations de bois au
Cameroun ces derniers mois, peut s’expliquer par
le lancement des opérations d’embarquement
de ce produit au port en eau profonde de Kribi,
infrastructure plus grande que le port de Douala,
à partir duquel se déroulaient jusqu’ici toutes les
opérations d’exportation du bois du pays.

L’Algérie prépare une offensive commerciale


en direction de l’Afrique centrale, avec le
Cameroun comme rampe de lancement
Les opérateurs économiques algé- ont à présent une vision claire sur les extérieur (Algex).
riens ambitionnent de se lancer à besoins de ces marchés et le niveau « Il y a effectivement des produits finis
la conquête de parts de marchés en de compétitivité des entreprises algériens qui peuvent être écoulés
Afrique centrale, en commençant algériennes par rapport aux entre- sur le marché camerounais, notam-
par le Cameroun. C’est du moins ce prises étrangères déjà présentes sur ment les produits agroalimentaires et
qui ressort d’une journée d’informa- le marché […] Le Cameroun est une l’électroménager, qui sont compétitifs ;
tion, organisée le 5 décembre 2018, à porte ouverte vers la Communauté comme il y a des produits camerou-
Alger, sur les opportunités d’affaires, économique et monétaire de l’Afrique nais qui peuvent être exportés vers
de partenariat et d’exportation vers centrale (CEMAC), qui est un groupe- l’Algérie, notamment les produits
le Cameroun et les pays de l’Afrique ment économique très important avec agricoles et le bois », a précisé le
centrale. 120 millions de consommateurs, ce qui premier conseiller de l’ambassadeur
« Nous nous sommes déplacés, ces représente un énorme potentiel pour du Cameroun en Algérie, Dairou
dernières années, dans de nombreux nous », a déclaré Hocine Boubtina, le Bouba, qui a pris part à cette journée
pays africains pour prospecter les secrétaire général de l’Agence natio- d’information.
marchés [...] Les opérateurs algériens nale de promotion du commerce

N° 80-81 / Décembre 2018-Janvier 2019


58 COMMERCE

A fin septembre 2018, le Cameroun a


maintenu son leadership sur les exportations
de bois sciés vers l’UE, avec 186 500 tonnes
expédiées
beaucoup plus importantes, en
glissement annuel, les exportations
à fin septembre 2018 d’autres pays,
n’égalent pas celles du Cameroun. Il
en est ainsi de celles de la Malaisie
(+14% à 81 600 tonnes), du Brésil
(+20% à 73 700 tonnes), du Gabon
(+19% à 70 800 tonnes), du Congo
(+6% à 34 800 tonnes), de l’Indonésie
(+82% à 12 700 tonnes), du Ghana
(+8% à 11 000 tonnes), de la RDC
(+7% à 9700 tonnes) et de Myanmar
(+64% à 6900 tonnes).
Les exportations camerounaises provenance du Cameroun au troi- Alors que les exportations de bois
de bois sciés vers le marché de sième trimestre 2018, ce qui porte sciés en provenance du Cameroun
l’Union européenne (UE) ont été à 186 500 tonnes, les importations ont été stables à fin septembre 2018,
particulièrement dynamiques au totales en provenance de ce pays, comparées à celles de la même
3ème trimestre 2018, selon le rapport au cours des neuf premiers mois de période en 2017, et qu’elles ont
de l’Organisation internationale l’année, soit à peu près l’équivalent sensiblement progressé dans nombre
des bois tropicaux (OIBT) sur le de la même période en 2017 », révèle d’autres pays tropicaux ; ces expor-
marché mondial du bois, à fin l’OIBT, dont les statistiques confir- tations ont respectivement chuté
novembre 2018. ment le leadership du Cameroun sur de 9% et 20% en Côte d’Ivoire et
« L’UE a importé une quantité ce marché.  au Surinam, souligne le rapport de
importante de sciages tropicaux en En effet, apprend-on, bien que l’OIBT.

Les exportations camerounaises de placages


vers l’UE ont crû de 30% au cours des
9 premiers mois de l’année 2018
A fin septembre 2018, les impor- importations en provenance du née 2018, les exportations camerou-
tations de placages tropicaux par Gabon (45 600 tonnes), n’a cependant naises de placages ont ainsi connu
les pays de l’Union européenne pas eu d’incidence sur l’activité des la plus forte progression, surclassant
(UE) ont chuté de 6%, culminant à exploitants forestiers camerounais, celles de la Côte d’Ivoire (+ 14% à
103 800 tonnes, selon les statistiques dont les expéditions ont plutôt été en 22 700 tonnes), tandis que les expor-
de l’Organisation internationale des hausse de 30% sur la période consi- tations congolaises et ghanéennes
bois tropicaux (OIBT). dérée, s’établissant à 14 200 tonnes, se stabilisaient respectivement à
Cette baisse, principalement apprend-on de la même source. 7800 tonnes et 4000 tonnes.
imputable à une chute de 17% des Sur les 9 premiers mois de l’an-

N° 80-81 / Décembre 2018-Janvier 2019


59

TIC & TELECOM


Carrefour s’allie à l’e-commerçant Jumia pour
la distribution en ligne de ses produits au
Cameroun
Adialea, entreprise de joint-venture un nouveau canal de distribution à
constituée par CFAO et l’opérateur nos clients et de profiter de l’essor du
de la grande distribution Carrefour, e-commerce en Afrique », a commenté
a annoncé le 26 novembre 2018 Jean-Christophe Brindeau, directeur
la signature d’une convention de général de Cfao Retail.  
partenariat avec Jumia, le leader La distribution des produits
du e-commerce en Afrique, afin Carrefour grâce à la plateforme
d’assurer la distribution en ligne de Jumia, débutera au cours de
ses produits au Cameroun, en Côte l’année 2019, apprend-on dans un
d’Ivoire et au Sénégal.  communiqué officiel. Pour l’heure,
« Les produits de marque Carrefour Carrefour dispose d’une seule
sont très appréciés par les consom- enseigne à Douala, la capitale écono-
mateurs dans nos différents points de mique camerounaise, et ambitionne
vente Carrefour ou Carrefour Market d’ouvrir un second espace dans la
à Abidjan et à Douala. Aujourd’hui, capitale du pays.
nous sommes heureux de proposer

Au Cameroun, les transactions Mobile


Money seront bientôt possibles entre les
comptes Orange et MTN
Le 22 novembre 2018 à Paris, ap- le service Mobile Money est présenté bancaire nigérian UBA.
prend-on officiellement, les groupes par le groupe Orange comme un « L’interopérabilité des paiements
de télécoms MTN et Orange ont créé véritable relais de croissance pour sa mobiles pour soutenir l’inclusion
Mowali, une entreprise commune filiale locale.  financière a été l’obstacle le plus
destinée à permettre l’interopérabi- Ce partenariat visant à développer le difficile à surmonter pour le secteur
lité des services Mobile Money des Mobile Money, laquelle collaboration des services financiers. Avec Mowali,
deux opérateurs. En clair, grâce à ce pourrait d’ailleurs induire une réduc- Orange et MTN fournissent une solu-
partenariat, les abonnés au Mobile tion des coûts actuels de ce service tion qui leur permettra, à eux-mêmes
Money pourront bientôt effectuer au Cameroun, survient au moment ainsi qu’à d’autres sociétés, d’étendre
des transactions en temps réel, quel où un autre opérateur prépare son plus rapidement les services financiers
que soit l’opérateur. arrivée sur ce marché. En effet, il y a numériques à travers l’Afrique, et ce
« Mowali bénéficiera immédiatement quelques mois, la Banque centrale pour tous, y compris les populations
des bases clients Mobile Money de des six Etats de la Cemac a autorisé défavorisées », déclare Kosta Peric,
MTN et d’Orange, soit plus de 100 l’opérateur de mobile Nexttel, à lan- directeur adjoint des services finan-
millions de comptes sur 22 des 46 mar- cer son service Mobile Money baptisé ciers pour les populations défavori-
chés de l’Afrique subsaharienne », Nexttel Possa, en partenariat avec sées à la Fondation Bill & Melinda
dont celui du Cameroun, sur lequel la filiale camerounaise du groupe Gates. 

N° 80-81 / Décembre 2018-Janvier 2019


60 TIC & TELECOM

Au Cameroun, le groupe Bolloré finance un


projet d’incubation de start-up
Ecolia Labs, une association regrou- d’un projet d’orientation des jeunes mique camerounaise.
pant les startuppers camerounais, a vers l’entrepreneuriat numérique.  Selon les promoteurs du projet
signé le 23 novembre 2018 à Douala, Concrètement, Ecolia Labs et son susmentionné, les étudiants et les
la capitale économique du pays, une partenaire ambitionnent de former demandeurs d’emploi seront les
convention de financement d’un (au terme de la première année) principaux bénéficiaires de cette
montant de 10 millions FCFA avec 1000 jeunes dans les métiers du initiative qui entre dans le cadre du
le groupe Bolloré, a-t-on appris de numérique, incuber 100 start-ups, développement de l’économie numé-
sources officielles. Cette convention créer 500 emplois directs, et installer rique au Cameroun.
vise à financer la première phase un Tech hub dans la capitale écono-

Au Cameroun, 15% des jeunes âgés de 15 ans


et plus possèdent un compte Mobile Money
contre 6% au Nigeria
Selon le Global Microscope 2018, Camerounais âgés de 15 ans et trale, un pays qui compte en Afrique
un rapport de l’unité d’intelligence plus, possèdent leur propre compte en matière d’inclusion financière via
économique du célèbre jour- Mobile Money, faisant de la locomo- le mobile.
nal The Economist, 15% des jeunes tive économique de l’Afrique cen- Le rapport révèle également que
de ce point de vue, le Cameroun
n’est pas très éloigné de l’Afrique du
Sud, dont 19% de la population des
15 ans et plus, dispose d’un compte
mobile, contre seulement 6% pour
les jeunes Nigérians de la même
tranche d’âge.
Lancé sur le territoire camerounais
à partir de l’année 2011 par les opé-
rateurs de la téléphonie mobile, en
partenariat avec des banques locales,
le service Mobile Money connaît une
expansion fulgurante au Cameroun,
grâce à des milliers de points de
vente éparpillés dans les villes et vil-
lages du pays. La fonctionnalité de ce
service est telle que le fisc camerou-
nais a décidé d’introduire ce mode
de paiement dans l’acquittement de
la taxe foncière. En 2018, le Ministère
des enseignements secondaires en
a fait un canal pour le paiement des
frais relatifs aux différents examens
officiels.

N° 80-81 / Décembre 2018-Janvier 2019


STOPBLABLACAM.COM 61

Oui, le ministère de la Défense


recrute des Camerounais pour les
former dans les Ecoles militaires
françaises ce mois de décembre 2018

Un communiqué attribué au centre unique d’examen. Les écoles gion, et avoir accompli avec succès
ministère camerounais en charge françaises concernées sont : Ecole au moins deux années d’études dans
de la Défense (Mindef) circule sur spéciale militaire de Saint-Cyr à l’enseignement supérieur.
les réseaux sociaux depuis le 13 Coëtquidan, et l’Ecole navale de Les épreuves écrites de présélection
décembre 2018. Selon ledit commu- Lanvéoc-Poulmic. se dérouleront les 15 et 16 janvier
niqué, les Camerounais des deux Pour postuler, il faut, entre autres, 2019 au Centre d’instruction des
sexes désireux de faire carrière dans être de nationalité camerounaise, spécialistes des armées à Yaoundé
les forces de défense, sont invités à célibataire sans enfant à charge, jouir dès 7h. Les épreuves de sélection,
présenter un concours d’admission de ses droits civiques, être indemne elles se dérouleront du 12 au  14 mars
dans les écoles françaises de for- de toute maladie infectieuse, être 2019 à l’Emia et ne concerneront
mation d’officiers. Le document en reconnu apte par un médecin mili- que les candidats présélectionnés.
circulation est vrai. taire et maîtriser la langue française. Les dossiers complets de candida-
Une vérification faite auprès du En outre, il faut être âgé de 18 ans au tures seront reçus à la direction des
Mindef permet de confirmer qu’effec- moins et 23 ans au plus au 1er janvier Ressources humaines du Mindef au
tivement, ce concours sera orga- 2019, être titulaire d’un baccalauréat plus tard le 10 janvier à 16h.
nisé du 12 au 14 mars 2019 à l’Ecole toute série, ou d’un GCE/AL avec au
militaire interarmées de Yaoundé, moins deux matières, excepté la reli-

N° 80-81 / Décembre 2018-Janvier 2019


62 STOPBLABLACAM.COM

Non, le gouvernement camerounais


n’a pas procédé à une augmentation
de salaire des fonctionnaires ce mois
de décembre 2018

Depuis la soirée du 11 décembre document permet de détecter qu’il visiblement omis de mettre en cohé-
2018, un document circule sur les ré- s’agit d’un faux document. Il n’y a rence l’objet de l’arrêté et les articles
seaux sociaux. Ledit document, signé point eu d’augmentation de salaire. imaginaires.
le 10 décembre 2018, est attribué au Au plan de la forme, il y asymétrie Pour ce qui est du fond, dans les
Premier ministre, Philemon Yang. entre le titre de « l’arrêté » ministé- usages, c’est le président de la
Il y écrit : « Le présent arrêté fixe le riel « fixant le cadre organique de République qui procède à la revalori-
cadre propice à l’augmentation de 20% l’opération de recrutement spécial sation des salaires et non le Premier
sur le salaire de base des fonction- des enseignants dans les univer- ministre. Enfin, expliquent les spécia-
naires de la république du Cameroun sités d’Etat au titre des exercices listes au ministère des Finances, on
à compter du mois de février 2019 ». 2019-2021 » et l’article 1er du faux procède à la revalorisation salariale
Cette « nouvelle » a rendu plusieurs document qui parle de « l’augmenta- dans la fonction publique camerou-
fonctionnaires très joyeux. tion de 20% sur le salaire de base des naise du point d’indice et non du
Mais, un examen minutieux dudit fonctionnaires ». Les faussaires ont salaire de base.

N° 80-81 / Décembre 2018-Janvier 2019


STOPBLABLACAM.COM 63

Oui, des bovins de moins de 24 mois


sont désormais interdits d’abattage
au Cameroun

Jusqu’ici, les Camerounais ont En effet, selon le décret n° 2018759 24 mois peuvent être admis en couche-
eu l’habitude de voir des ber- du 10 décembre 2018 signé par le rie en cas d’accident, de stérilité ou de
gers conduire des troupeaux de président de la République, Paul maladie estimée incurable, attestée
jeunes bovins sur les routes. Les Biya : « Sont interdits l’abattage ou la par un certificat sanitaire délivré par
Camerounais se sont aussi accom- mise en circulation comme bétail de un agent de services de l’élevage ».
modés de l’abattage de ces animaux. boucherie, des animaux de l’espèce Selon le ministère en charge de l’Ele-
Seulement, pour ceux qui ne bovine âgés de moins de 24 mois ». vage, la production de viande sur le
le savent pas, depuis le 10 dé- Mais, il y a une exception. L’article 47 territoire camerounais a progressé de
cembre 2018, les abattages de très (2) du même décret présidentiel 9,78%, passant de 313 000 tonnes en
jeunes bovins sont désormais pros- dispose que, « Toutefois, les animaux 2011 à 344 000 tonnes en 2016.
crits par la loi. de l’espèce bovine âgé de moins de

N° 80-81 / Décembre 2018-Janvier 2019


64 STOPBLABLACAM.COM

Non, le SDF n’a pas changé de nom


Le Social Democratic Front-SDF-de
John Fru Ndi ne change pas d’appel-
lation. Toutefois, l’ambition du parti
est de retourner à son fondement
idéologique ; à redevenir « The
Original SDF-OSDF- ». « Le parti doit
revenir au peuple et non demeurer une
affaire d’élites où l’on paye pour avoir
telle ou telle fonction/poste », clarifie
Henry Kedjang, communicateur de
cette formation politique. Laquelle a
par ailleurs pour slogan : « Power to
the people ».
« Le SDF ne doit pas être assimilé à un
parti des amis. Que chaque membre
privilégie le travail de terrain »,
ponctue M. Kedjang. Le SDF, connu
comme le principal parti de l’opposi-
tion au Cameroun, traverse visible-
ment une période trouble avec une
baisse de son poids politique. Les gué-
guerres intestines du parti de mai 90
se sont accentuées avec le score
catastrophique de son candidat lors
de la présidentielle d’octobre dernier.
Excuses 
Suivant les résultats déclarés par le
Conseil constitutionnel, Joshua Osih
occupe en effet la quatrième place sur
les 9, avec 3,35% des voix. Une faible
performance pour l’éternel numéro 2
des présidentielles. Ce qui a conduit
à des assises en interne, suivies d’une
conférence de presse le 21 novembre
dernier. Au cours de cette rencontre
avec les médias, le secrétaire général
du parti a fait des déclarations sans
détour.
« Qu’il me soit permis ici au nom du
parti et du comité exécutif national
de demander pardon aux millions
de Camerounais qui ont toujours cru
au SDF, pour la mauvaise prestation
durant cette élection présidentielle »,
mentionne-t-il dans un communiqué
de presse.
En annonçant son « retour aux
sources », le SDF s’engage à « résoudre
la crise anglophone, instaurer le fédéra-
lisme comme nouvelle forme d’Etat,
fédérer l’électorat pour garantir l’alter-
nance au sommet de l’Etat. »

N° 80-81 / Décembre 2018-Janvier 2019


STOPBLABLACAM.COM 65

Oui, Lady Ponce s’est mariée le mois


dernier

Lady Ponce (Adèle Rufine Ngono


au civil) a convolé en justes noces
ce mercredi 21 novembre 2018 en
France. Le couple a voulu un mariage
des plus intimistes et quasi secret. 
Après l’annonce de l’heureux évè-
nement sur son mur Facebook, son
attachée de presse (au Cameroun)
a supprimé son post dans la foulée ;
laissant ainsi de nombreux fans dans
le flou.
Toutefois, plusieurs sources crédibles
confirment que la reine du « vouk-
sement » s’est unie à un homme
d’affaires et promoteur culturel du
nom de Youmbi Tsafack Aloys, alias
« Dieu Cyclone ». Pour préserver la
confidentialité, on apprend que les
téléphones étaient proscrits aux invi-
tés. Ce explique l’absence d’images
« paparazzi » de cette union.
L’opinion publique semble comme
– comme toujours – partagée sur le
choix l’élu de la « ponceuse ».

N° 80-81 / Décembre 2018-Janvier 2019


66

LEADER DU MOIS

Le jeune Christian Ngan lorgne


l’Afrique de l’Ouest, après
son usine de produits cosmétiques
à 1,2 milliard FCFA au Cameroun
investissements supplémentaires,
afin de « consolider l’exploitation et
développer l’expansion à l’interna-
tional ». « L’objectif est d’atteindre
d’ici 2020, pour ses marques Madlyn
Cazalis et Kiana, une capacité de pro-
duction de 3 millions de produits par
an et le recrutement d’une centaine de
nouveaux collaborateurs », souligne
l’entreprise dans un communiqué
officiel annonçant le lancement de
l’usine de Mfou.
Pour l’heure, Madlyn Cazalis distri-
bue 25 produits à travers 200 points
de vente sur le territoire camerou-
nais. L’entreprise est également
présente à Libreville (Gabon) et
dispose d’un réseau de partenaires
dans une douzaine de pays, notam-
ment en Afrique et en Europe. « Nous
avons même déjà expédié des produits
à Hong Kong », se satisfait le jeune
promoteur, qui a plusieurs fois figuré
Madlyn Cazalis distribue 25 produits à travers 200 points de vente sur le territoire camerounais.
dans le classement Choiseul des
« 100 leaders africains de demain ».
Ce fabricant camerounais de pro-
Madlyn Cazalis, l’entreprise fondée représente un investissement global duits cosmétiques ambitionne de
il y a quelques années par le jeune d’environ 1,2 milliard de francs s’attaquer au marché ivoirien sur
entrepreneur camerounais Christian CFA, provenant aussi bien des fonds le court terme. D’ailleurs, sur une
Ngan, vient de se doter d’une usine propres du promoteur que des levées période de 3 ans, Madlyn Cazalis pro-
de production de produits cosmé- de fonds auprès d’investisseurs jette d’investir, avec ses partenaires,
tiques sur la route menant à la loca- privés. En 2019, la nouvelle usine de la bagatelle de 8 milliards de francs
lité de Mfou, non loin de Yaoundé, la Madlyn Cazalis montera en régime CFA ($15 millions) pour l’installation
capitale du pays. en termes de capacité de production d’une seconde unité de production
Selon le Chairman & CEO de Madlyn et emploiera environ 200 personnes, en Afrique de l’Ouest.
Cazalis, cette unité de production annonce Christian Ngan.
s’étend sur 2000 m² et emploie Ce dernier révèle, par ailleurs, qu’à Brice R. Mbodiam
actuellement 30 personnes. L’usine partir de l’année 2020, il est prévu des

N° 80-81 / Décembre 2018-Janvier 2019


Participez à l’édification
du Cameroun de demain
Chaque mois, découvrez les avancées
économiques du Cameroun

Les magazines Investir au Cameroun et


Business in Cameroon sont offerts gratuitement
• Ambassades et relais diplomatiques du Cameroun
• Salons VIP des aéroports de Paris, Londres,
Bruxelles, Zurich et Frankfurt
• Salons des compagnies d’affaires du Bourget
• En Business Class sur Brussels Airlines
• Dans les ministères et hôtels d’affaire
du Cameroun