Vous êtes sur la page 1sur 3

c 


 

Sujet couvrant une période assez longue à l¶échelle de la planète qui requiert un travail de hiérarchisation et de sélection
souvent délicat.

 
Rappel de la définition de la Guerre froide et de la montée des périls depuis 1945.

c 
  
c  
Ou la théorie du ³bon voisinage´ (Khrouchtchev au XXe Congrès du PCUS en 1956), se résume autour de 2 principes qui
s¶expriment dans les faits à l¶automne 56 :
- la crise de Suez (juillet) : URSS et Etats-Unis, arbitres du monde
- la crise de Budapest (novembre) : chacun maître chez soi
Les rivalités doivent désormais s¶exprimer sur le plan technologique et non plus militaire, afin de servir la paix et le prog rès
de la planète !

c !  "  
* la crise de Cuba (1962) ou l¶affirmation d¶une doctrine nucléaire :
- l¶arme atomique n¶a de sens que si elle ne sert pas
- lutter contre la prolifération de l¶arme atomique
* Désarmement et normalisation
- l¶arrêt de la course aux armements (S.A.L.T. 1 en 1972 et Helsinki en 1975) traduit la volonté de réduire la charge
financière dans l¶économie des 2 grandes puissances
- la volonté de normalisation sur les principaux points chauds de la guerre froide (Entr ée de la République de Chine à l¶ONU
en 1971, reconnaissance mutuelle de la RFA et de la RDA avec le Traité Fondamental en 1972«)

c# !  
Ce relâchement est enfin une réponse à un mouvement d¶émancipation qui s¶exprime à l¶intérieur et hors des Blocs, et qui
marque après l¶opposition Est-ouest l¶émergence d¶un monde multipolaire :
- L¶essor du neutralisme né à Bandung (1955) confirmé à Belgrade (1961) qui répond aux aspirations d¶une voie différente
des pays récemment décolonisés
- Les distances prises par certains partenaires des deux superpuissance (la Chine ou la Roumanie, voire la Tchécoslovaquie
du côté soviétique, la France et plus largement ses alliés opposés à l¶intervention au Vietnam, du côté américain)
- La multiplication des conflits périphériques (indépendance du Bangladesh en 1971, implosion de la péninsule indochinoise
après 1974, etc.) qui marquent les limites du principe «E-U et URSS, gendarmes du monde ».

c   $ 


  
c  %&
Révolution en Iran (1979)
Invasion de l¶Afghanistan par l¶URSS (1979)
Programme Initiative Defense Strategic (IDS) ou ³guerre des étoiles´ de Reagan (1982)

'()   ! &#"   *
* Politique motivée par la volonté du dirigeant soviétique d¶alléger le poids d¶une crise économique sans précédent en
URSS : réformer le communisme de l¶intérieur pour en sauver les fondements !
=> 1987 (décembre) : signature à Washington du premier traité de désarmement avec dest ruction de missiles et procédure
d'inspections réciproques
* La Perestroïka crée les conditions de l¶émancipation des démocraties populaires en Europe (chute du mur de Berlin en
1989, révolution roumaine, «)

+
- Traité de Moscou (4+2) le 13 septembre 1990
- l'URSS rappelle à partir de janvier 1990 ses troupes de Tchécoslovaquie, de Hongrie, de RDA
- Disparition de l¶URSS (25 décembre 1991)
- E-U, gendarmes de monde (désillusions de l¶après Guerre froide, impuis sances de l¶ONU)

,
- L¶ONU enfin libre de pouvoir assurer sa mission de maintien de la paix et de la sécurité dans le monde ?
- La disparition de l¶URSS consacre-t-elle les Etats-Unis gendarme du monde ?







'+-./001+

$232-//.+4+c56 Sénateur démocrate de l'État de New-York en 1910, il est élu président des États-Unis à partir de 1932.
Pour faire face à la dépression économique des années 30, il lance la politique du New-Deal.
Il est réélu en 1936, puis 1940 et 1944. Il engage son pays dans la Seconde Guerre mondiale après l'attaque de Pearl Harbor.
Il dirige tout l'effort de guerre des États -Unis contre le Japon et l'Allemagne. Il rencontre à plusieurs reprises les dirigeants
alliés : Churchill (avec qui il signe la charte de l'Atlantique en 1941), et Staline (lors des conférences tripartites de Téhéran,
1943 et de Yalta, 1945).
Pendant la guerre, il décide la fabrication de la bombe atomique et en même temps, il est l'initiateur de l' Organisation des
Nations Unies (ONU) destinée à arbitrer les conflits apr ès la guerre. Il meurt à la veille de la victoire des Alliés, le 12 avril
1945.

,78-,7cc6Officier britannique, journaliste, il est élu député conservateur puis libéral. Plusieurs fois ministre de 1906 à
1929, il est élu aux Communes en 1924. Dans les années 30, il multiplie en vain les avertissements face à la montée en
puissance de l'Allemagne hitlérienne.
Il est nommé Premier ministre le 10 mai 1940. Il se révèle alors un chef de guerre fermement décidé à conduire son pays à la
victoire. Dans son premier discours, il déclare n'avoir Y Y Y 
   Y  
 Y
  
Y ».
Pendant la guerre, il se rapproche des États-Unis, puis conclut un accord avec Staline, mais reste méfiant à l'égard des
communistes.
Battu aux élections en 1945, il reste un politique influent. Il dénonce la menace communiste dans son discours de Fulton, le 5
mars 1946. Il invente l'expression  Y   Y ».
Il est réélu premier ministre en 1951. Il reste au pouvoir jusqu'en 1954 puis se retire de la vie politique.

.51c0+6 Fils d'un paysan géorgien, ancien séminariste, il participe à la révolution d'Octobre 1917. Il devient commissaire
du Peuple aux nationalités, puis secrétaire général du Parti Communiste d'Union Soviétique en 1922. Après l'élimination de
ses rivaux en 1928, il s'impose comme seul maître de l' URSS jusqu'à sa mort.
La victoire de l'URSS aux côtés des Alliés contre l'Allemagne nazie renforce le prestige de Staline. Après 1945, il impose le
régime communiste dans les pays d'Europe centrale et orientale. Staline est à l'origine du concept d'  ennemi du peuple » qui
a rendu possible les répressions les plus violentes pour ceux qui n'étaient pas d'accord avec lui.
Vers la fin de sa vie, Staline est l'objet d'un véritable  culte de la personnalité » de la part des communistes du monde entier.
Après sa mort, le 5 mars 1953, son successeur, Nikita Khrouchtchev, dénonce ses crimes, c'est la  déstalinisation ».

5-89106 Sénateur démocrate, vice-président des États-Unis, Harry Truman devient président des États -Unis à la mort de
Roosevelt en 1945.
Pour mettre fin à la résistan ce japonaise, il décide d'utiliser à deux reprises la bombe atomique contre ce pays ( Hiroshima, le
6 août 1945 et Nagasaki, le 9 août 1945). Le Japon capitule le 2 septembre 1945.
Réélu président des États-Unis en 1948, Truman souhaite limiter l'expansion du communisme. Pour cela, il crée la CIA
(1947), favorise l'aide à l'Europe occidentale (Plan Marshall, 1947), et contribue à la fondation d e l'OTAN (1949). Il réagit
aussi à l'attaque de la Corée du Sud par la Corée du Nord communiste (juin 1950) en envoyant des troupes américaines, mais
il refuse de faire bombarder les bases chinoises.

0/5/0.

+0/,3+6Un   est l'extermination physique, intentionnelle, systématique et programmée d'un groupe ou d'une
partie d'un groupe en raison de ses origines ethniques, religieuses ou sociales.

,-9+,/05-+c 789105+6Un :;&:  est une  violation délibérée et ignominieuse des droits
fondamentaux d'un individu ou d'un groupe d'individus inspirée par des motifs politiques, philosophiques, raciaux ou
religieux ». Le concept de crime contre l¶Humanité apparaît pour la première fois en tant que notion proprement juridique en
1945 dans le statut du Tribunal militaire de Nuremberg, établi par la Charte de Londres (art.6, c). Cette apparition est la
conséquence de la volonté de juger les responsables des atrocités exceptionnelles commises pendant la Seconde Guerre
mondiale comme la Shoah. 

+4+0+59+05.

,/0$-+0,+3+<-+55/0=//3.6 Ces accords ont été signés sous l'impulsion des États-Unis en juillet 1944 à
Bretton Woods, ville du New-Hampshire, sur la côte est des États -Unis.
Les accords de Bretton Woods, ratifiés par 44 pays, visent à remettre en ordre le système monétaire internationa l mis à mal
par la Seconde Guerre mondiale.
Ils font du dollar la monnaie de référence dans le monde.
Ils décident de la création du FMI et de la Banque mondiale.

,/0$+-+0,+3+>1c516 Cette conférence tripartite se déroule du ?  # ? dans la station balnéaire de


Yalta, au bord de la Mer Noire, en Crimée.
Elle rassemble Staline (pour l'URSS), Roosevelt (pour les États-Unis) et Churchill (pour le Royaume-Uni).
Pendant cette conférence, les Alliés discutent notamment des :  ;  ;1:  (avec une division en
4 : c'est Churchill qui réussit à imposer la France comme 4ème pays d'occupation de l'Allemagne). Les dirigeants alliés
définissent également les  :  qui doivent être établis en Europe et dans le monde après la
guerre (Premier projet d'ONU).
Enfin, on met au point les :#::  qui doivent conduire à la capitulation de l'1: .

,/03+-+0,+3+'/5.3196 Cette conférence tripartite se déroule du 17 juillet au 2 août 1945 à Potsdam, dans la
région de Berlin (donc au cœur même de l'ancienne puissance nazie).
La conférence de Potsdam réunit Staline (pour l'URSS), Truman (pour les États-Unis) et Attlee (pour le Royaume-Uni).
Les questions de l'occupation de l'Allemagne, des réparations, et de la dénazification sont définitivement réglées.

,/0$+-+0,+3+.10$-10,.,/6 Cette conférence se réunit à San Francisco d'avril à juin 1945 à l'initiative des
États-Unis.
Elle aboutit, le 26 juin 1945, à la signature par 51 pays d'une charte (composée de 111 articles) qui marque la naissance de
l'ONU (Organisation des Nations Unies ).

'-/,+.3808-+9<+-6 À la fin de la Seconde Guerre mondiale, ce procès se tient à Nuremberg (ville du sud de la
Bavière) de novembre 1945 à octobre 1946.
Ce procès vise à juger les hauts dig nitaires nazis pour les atrocités commises pendant la guerre, notamment dans le cadre de
la  Solution finale ».
Un tribunal condamne au nom de la conscience humaine 12 responsables nazis à la peine de mort, 10 seront exécutés. Des
condamnations à la prison à vie sont également prononcées.
Ce procès, qui se tient dans la ville qui servit de cadre aux grandes fêtes nazies, marque symboliquement la fin du nazisme.
Un procès similaire a lieu au Japon (Procès de Tokyo).

3.,/8-.3+$8c5/06Le  $ est un discours que l'ex-premier ministre britannique et leader
occidental Winston Churchill prononça au Westminster College de Fulton (Missouri, États-Unis) le 5 mars 1946, au sujet de
la nécessité d'une alliance entre Britanniques et Américains et de l'urgence de négociations pour prévenir la guerre et la
tyrannie qu'engendrerait une poursuite de l'expansionnisme soviétique.
On considère ce discours comme la première manifestation officielle, du côté allié, de l'état de  guerre froide » entre l'Est et
l'Ouest au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, le monde libre et le bloc communiste sont séparés par le  rideau de
fer ».
( Y 
Y
 


   Y Y  

YY YY Y 
YY Y  (Y Y   
 

 YY     

Y Y Y


 Y 

Y  
  Y  Y 
    
   Y Y 
 
 Y  


Y 

    ( Y 
 

YY  
 Y Y   
!Y  
"   
 


    YYYY
  
  #


  

 
$ 


Y

 
Y   Y
 
 
Y%Y  YY Y
Y
   
 
  
 
 %YY 
Y  (
 

Y  

 Y
   

 Y&Y
Y Y
Y

 '
(

 Y


 %Y 

  Y     Y 
  YY
Y  Y  
 Y 
  Y
)  
  
Y  Y  ( Y 
 
   

  
  Y *Y
 
!  
  
  $  
 Y Y
 Y
 Y
 YY  Y 
!  
 Y 
 ( Y  YY 




Y Y ( 
Y  !  

Y
Y   Y
! 


  Y YY
  
Y Y)  
 Y  
  
 ( 
Y  %YY

Y
%Y        Y +Y$ ( Y 
   !  
)( Y   #



  YY

Y 
   Y
 

  
$ 

 
 Y

 Y 
*  
Y
  Y Y  ,Y  
YY  Y
  
   Y     Y 

  


 


 
  
 
Y 

 Y -Y  
  Y
( Y   Y .
/

  
 Y!Y  
 Y   
0Y 
  $ Y 
 
 %Y  
Y YYY Y
  1    Y 


 
 

Y  

 
Y 
  
 Y   Y  2