Vous êtes sur la page 1sur 10

INSA de LYON Dép.

Génie Civil et Urbanisme 3GCU

CONVECTION

- 93 ­

© [J. Brau], [2006], INSA de Lyon, tous droits réservés


INSA de LYON Dép. Génie Civil et Urbanisme 3GCU

Introduction

Ce mode de transfert est basé sur le fait qu’il y a déplacement de matière : il ne concerne donc que
les fluides (liquides et gaz). Contrairement à la conduction où le transfert de chaleur se fait « par
contact », dans le fluide, la possibilité de déformation sous l’effet de la température permet de
mettre en œuvre des mouvements de ce fluide plus ou moins importants. Ces mouvements sont
dus à des différences de pression et/ou des différences de température.

Dans le premier cas, l’écoulement est du a des forces extérieures (pompe, ventilateur….). On est
alors dans des conditions de convection forcée. C’est ce mode qui est généré lorsque l’on veut
améliorer c’est à dire augmenter l’échange thermique.

Dans le second cas, l’écoulement se fait naturellement : il est du à la différence de densité des
différentes zones du fluide. Ce phénomène est très courant et s’appelle convection naturelle.

Le chapitre consacré à ce mode transfert est principalement subdivisé en deux parties : la


convection forcée et la convection naturelle. Il est fait appel à différents nombres adimensionnels
(Reynolds, Nusselts.…) indispensables pour une bonne résolution des problèmes.

- 94 ­

© [J. Brau], [2006], INSA de Lyon, tous droits réservés


INSA de LYON Dép. Génie Civil et Urbanisme 3GCU

CONVECTION ( support de cours)

1 . Principe

2 . Le coefficient d’échange par convection

Paroi solide

Tf (Température
du fluide)

Zone
turbulente
Couche
laminaire TS (Température de surface)

φ = hc . S. (Tf – Ts) Loi de Newton


φ flux échangé entre la surface et le fluide
S surface d’échange
hc coefficient d’échange superficiel

3 . Convection forcée

3.1. Dans un tube hc


x
hc dépend
- vm vitesse moyenne du fluide m/s
- ρ masse volumique du fluide kg/m3
- Cp chaleur spécifique du fluide J/kg.°C
- µ viscosité dynamique du fluide Pa.s
- λ conductivité thermique du fluide W/m °C
- D diamètre intérieur du tube m
- x abscisse m

Remarque : hc en convection forcée ne dépend pas de (Tf – Ts)

- 95 ­

© [J. Brau], [2006], INSA de Lyon, tous droits réservés


INSA de LYON Dép. Génie Civil et Urbanisme 3GCU

A partir du théorème de Vaschy-Buckingham, hc peut s’exprimer en fonction de 4 unités


fondamentales (nombres adimensionnels)

h.D
Nu = nombre de NUSSELT
λ

Caractérise l’échange thermique entre le fluide et la paroi

ρ.v m .D
Re = nombre de REYNOLDS
µ

Caractérise le régime d’écoulement

Re < 2000 écoulement laminaire

Re > 3000 écoulement turbulent

µ.Cp
Pr = nombre de PRANDTL
λ

Caractérise les propriétés thermiques du fluide

x
= abscisse réduite
D

A partir d’études expérimentales des corrélations sont proposées par différents auteurs

REMARQUE : Etre vigilant sur le domaine d’application des corrélations

Exemple (à l’intérieur d’un tube)

Pour L/D>60
10000 < Re < 120 000

pour tous les fluides


Nu = 0,023.Re0,8 . Pr 0,33 Formule de COLBURN

pour un gaz (Pr ≅ 0,75)


Nu = 0,02.Re0,8

- 96 ­

© [J. Brau], [2006], INSA de Lyon, tous droits réservés


INSA de LYON Dép. Génie Civil et Urbanisme 3GCU

3.2. Entre un fluide et une plaque

Convection forcée, vitesse vm , inclinaison quelconque de la plaque :

a) Régime laminaire 1 plaque

hl ρ.v m .l
-l Nu = Re =
λ µ
h = valeur moyenne entre 0 et l
vm

2
0 Nu = . Re 0,5 . Pr 0,33
3

b) Régime laminaire entre 2 plaques

h.2.e ρ.v m .2.e


Nu = Re =
λ µ

N u = 3.4

c) Régime turbulent 1 plaque

hl
Nu =
λ
-l
0,8
0,036.R e .Pr ρ.v m .l
Nu = 0,6
avec Re =
1 + 0,83 (Pr −1) µ

d) Régime turbulent entre 2 plaques

h.2.e
Nu =
λ
0,8 0,33 ρ.v m .2.e
N u = 0,023.R e .Pr avec Re =
µ
Formule de COLBURN

- 97 ­

© [J. Brau], [2006], INSA de Lyon, tous droits réservés


INSA de LYON Dép. Génie Civil et Urbanisme 3GCU
3.3. Propriétés des fluides

AIR
Température Conductivité Viscosité (*) Masse (**) Chaleur
thermique dynamique volumique spécifique
T λ µ ρ Cp
°C W/m.°C Pa.s kg/m3 J/kg.°C
-20 0,02256
0 0,02313 17,19 10-6 1,275 1000
20 0,02512
40 0,02652
50 0,02680 19,26 10-6 1005
60 0,02791
80 0,02931
100 0,03070 21,34 10-6 1009

(*) La viscosité dynamique dont l’unité est le Pa.s souvent dénommée poiseuille (1 poiseuille =
1 Pa.s) est souvent confondue avec la viscosité cinématique ν qui est égale à µ /ρ.

(**) La masse volumique de l’air qui se comporte comme un gaz parfait peut s’écrire dans les
conditions normales de pression (P = 101325 Pa) sous la forme
ρ = ρ0 . 273/ (T+273) avec ρ0 masse volumique à 0°C
T température de l’air en °C

(***) Dans le domaine des températures –20, +100°C les paramètres caractéristiques du nombre
de Prandtl varient peu pour tous les gaz usuels à la pression atmosphérique. Aussi, est-il courant
de prendre pour le nombre de Prandtl une valeur moyenne de 0,75.

EAU
Température Conductivité Viscosité (*) Masse (**) Chaleur
thermique dynamique volumique spécifique
°C λ µ ρ Cp
-3
W/m.°C 10 Pa.s Kg /m3 J/kg.°C
0 0,555 1,789 1000 4220
5 1,515
10 1,306 4183
20 0,598 1,005 998 4178
30 0,802
40 0,627 0,653 992 4178
50 0,550 988
60 0,651 0,470 983 4191
70 0,406 977,7
80 0,669 0,355 971,6 4199
90 0,315 965,1
100 liquide 0,682 0,282 985,1 4216
100 vapeur 0,025 0,012 0,8 kg/Nm3 1900

Contrairement aux gaz, les propriétés des liquides, et en particulier de l’eau, varient en fonction de
la température. C’est le cas par exemple pour la viscosité dynamique.

- 98 ­

© [J. Brau], [2006], INSA de Lyon, tous droits réservés


INSA de LYON Dép. Génie Civil et Urbanisme 3GCU

3.4. Exemple :

a) A l’intérieur d’un tube

b) Entre 2 plaques
Régime laminaire :

h.2e 6,8.e
= 3,4 ⇒ h =
λ λ

si e = 5mm air => h =


eau => h=

- 99 ­

© [J. Brau], [2006], INSA de Lyon, tous droits réservés


INSA de LYON Dép. Génie Civil et Urbanisme 3GCU

4 . CONVECTION NATURELLE

4.1. Principe
Ts couche limite
thermique la couche limite se stabilise
pour y > 30 cm

Tf
y

δ épaisseur
de la couche
limite

Φ = hc . S . (Ts – Tf)

4.2. Grandeur caractéristique

l 3 . ρ 2 . g . β. ∆T
Gr = nombre de GRASHOF
µ2

Le nombre de Grashof est à la convection naturelle ce que le nombre de Reynolds est à la


convection forcée

l dimension linéaire caractéristique de la surface d’échange (ex ; côté d’un carré,


diamètre d’un tube…) en m

β coefficient de dilatation volumique du fluide en (°C)-1


ex : air : β = 1/T (T température en Kelvin)
eau : 20°C β = 0,20
60°C β = 0,53
90°C β = 0,67

∆T écart de température paroi-fluide (en°C)

g accélération de la pesanteur (9,81 m/s2)

ρ masse volumique du fluide en kg / m3

µ viscosité dynamique du fluide en Pa.s

- 100 ­

© [J. Brau], [2006], INSA de Lyon, tous droits réservés


INSA de LYON Dép. Génie Civil et Urbanisme 3GCU

Convection turbulente GR >109

GR critique = 109.

Convection laminaire Gr < 109

4.3. Expression du NUSSELT

Les relations sont de la forme : Nu = C . (Gr.Pr )n

Avec n= 1/4 pour la convection laminaire

n= 1/3 pour la convection turbulente

Le coefficient C dépend du régime de convection et de la géométrie


convection laminaire 0,2 < C < 0,6
convection turbulente 0,07 < C < 0,15

4.4. Coefficients d’échange pour l’air en convection naturelle ( régime laminaire)

Géométrie et Coefficient de convection Dimension caractéristique


Orientation de la paroi laminaire hc (m)
(W/m².°C)
Plaque verticale dont la ⎛ ∆T ⎞
0,25 H : hauteur de la plaque
hauteur est inférieur à 30 cm hc = 1,42 ⎜ ⎟
⎝ H ⎠
(ou cylindre vertical)
Plaque verticale dont la
hauteur est supérieure à 30 cm hc = 1,78 ∆T0.25
(ou cylindre vertical)
⎛ ∆T ⎞
0,25
De : diamètre extérieur
Cylindre horizontal hc = 1,32 ⎜⎜ ⎟⎟ du cylindre
⎝ De ⎠
Plaque horizontale chauffant L : largeur de la plaque
vers le haut ⎛ ∆T ⎞
0,25

hc = 1,32 ⎜ ⎟
⎝ L ⎠
Plaque horizontale chauffant L : largeur de la plaque
vers le bas ⎛ ∆T ⎞
0,25

hc = 0,66 ⎜ ⎟
⎝ L ⎠

Sphère ⎛ 0,17 ⎞ 0,25 D : diamètre de la sphère


hc = ⎜1,14 + ⎟ ∆T
⎝ D ⎠
∆T = écart de température paroi-air

Extrait de « Manuel de Thermique » B. EYGLUMENT (Hermes)

- 101 ­

© [J. Brau], [2006], INSA de Lyon, tous droits réservés


INSA de LYON Dép. Génie Civil et Urbanisme 3GCU

- 102 ­

© [J. Brau], [2006], INSA de Lyon, tous droits réservés