Vous êtes sur la page 1sur 20

✓ Introduction

Définition.
Exemples(SGBD).
Exemple Création Table Employée(code SQL)
Concepts de base:
Temps valide.
Temps transaction.
Donnée bitemporelle.
Temps décision.
Données multitemporelle.
Type Temporelle
Algèbre des intervalles
Convention
Historisation
Mise à jour et historisation
Suppression table temporelle(SQL)
Domaine d'application
✓ Conclusion.
• Les BDD sont nées à la fin des années 1960 pour combler les
lacunes des systèmes de fichiers.
aujourd’hui Les bases de données informatiques sont utilisées
dans un grand nombre d’entreprises pour stocker, organiser et
analyser les données, facilité pour les recherches en
considérant la facteur de temps.

Pour ces aspect on a un type de base de données qui


fonctionne avec le temps S'appelle base de donnes
temporelle (BDT).
:
➢Une base de données temporelle est une base
de données avec des aspects de temps
intégrés.
c'est-à-dire un modèle de données
temporelle et une version temporelle du
langage structuré des requêtes (Structured
Query Language - SQL).
➢Gestion les employés (Département) dans base
de donnée(Base Data).
➢Employée(Num,Nom,Salarie ,Grade,Date_Nais).

Num Nom Salarie Grade Date_Naiss

Jeremy 120.000 Prof 12 /05 /64


106

107 Adam 56.000 Assistant 21 /03 /71


Exemple Creation_Table_Employeé(code
SQL)

• Utilisez un trigger.
➢ Dans cette section, nous allons définir quelques concepts
importants dans la BDT qui sont :

:
➢ Temps durant lequel ce fait est considéré valide dans le monde
réel. Ce type de temps est géré par l'utilisateur et peut subir des
modifications de valeurs.
➢ Exemple :

Nom Salarie Titre Date_Naiss Début TV Fin TV

Jeremy 3000 Prof 12 /05 /64 01/01/2002 20/03/2014

Adam 56000 Assistant 21 /03 /71 31/03/2014 NOW


Exemple Modification dans une
période(SQL)

• Ceci rajoute une période opérationnelle et raboute…


:
➢ le temps de transaction ou «temps physique » associé à un
fait, il correspond au temps durant lequel ce fait est ou était
considéré « courant » dans la BDT. Ce type de temps est
arrêté par la montre du système. Il est généré
automatiquement par le SGBD et n'est jamais modifié par
l'utilisateur.
➢ Exemple :

Nom Salarie Grade Date_Naiss Début TT Fin TT

Jeremy Tyyy Prof 12 /05 /64 28/9/12 11:31:11 09/09/13

7 :16 :08

Adam Xyyyyy Assistant 21 /03 /71 31/03/14 09/10/15

11:31:11 8 :20 :19


:
➢ Combine à la fois le temps-valide et le temps-transaction.
➢ Exemple :

Nom Salarie Titre Date_Nai Début TV Fin TV Début TT Fin TT

Jeremy Yyyy Prof 12 /05 /64 28/09 /12 20/03/14 28/9 /12 09/09/13
11:31:11 7 :16 :08

Xxx 56000 Assistant 21 /03 /71 31/03 /14 NOW 31/03/14 09/10/15
11:31:11 8 :20 :19
:
➢ Enregistrer quand la décision prise.

➢ Exemple :

Nom Salarie Titre Date_Nai TD


s
Jeremy 120.000 Prof 12 /05 /64 28/09 /12

Adam 200.000 Assistant 21 /03 /71 31/03 /14


➢ Il est possible d'avoir dans la base de données des échelles
de temps autres que le temps-valide et le temps-transaction,
comme le temps-décision. Dans ce cas, la base de données est
nommée base de données multi temporelle .
➢ Exemple :

Nom Salarie Titre Date_Nais Début Fin TV Début TT Fin TT DT


TV
Yyyy 120.000 Prof 12 05 64 28 09 12 20 03 14 28 9 12 09 09 13 27 09 12
11:31:11 7 :16 :08
Adam Osss Assistant 21 03 71 31 03 14 NOW 31 03 14 09 10 15 31 03 14
11:31:11 8 :20 :19
:
➢ Espace de temps borné par un instant de départ
et un instant de fin (ligne).

:
➢ Ensemble d'intervalles temporels (ex. les vacances).

:
➢ Est un chrono qui ne dure pas (durée = 0).

:
➢ Un attribut est dit temporelle s’il est variable dans le temps. C'est, à
l'instar des attributs variables dans l'espace.
Algèbre des intervalles
➢ Algèbre des intervalles : la norme SQL propose les
opérateurs :

• OVERLAPS
• EQUALS
• CONTAINS
• PRECEDES
• SUCCEED
• IMMEDIATLY PRECEDES
• IMMEDIALTLY SUCCEED

➢ Facile à implémente en Transact SQL


Convention
• Par distinction, nous parlerons de :
• Table d'historisation : la table technique, ne
contenant que les données passées, associée
à une table utilisateur
• Table temporalisée : la table utilisateur,
contenant les données actuelle, ayant une
table d'historisation associée
• Le terme "table temporelle" parlant du concept,
rassemble les deux tables...
Mise à jour et historisation
Mise à jour et historisation(suite)
Historisation
• Après la définition de table :
WITH ( SYSTEM_VERSIONING = ON
[ ( HISTORY_TABLE = nom_table_historisation
[, DATA_CONSISTENCY_CHECK = { ON | OFF } ] ) ] )
• La table temporalisée doit avoir une clef primaire
• La table d’historisation peut résider dans un schéma
SQL différent
• DATA_CONSISTENCY_CHECK peut être utilisé pour
vérifier le chainage des temps si l’on récupère une
table d’historique
Suppression table temporelle(SQL)
• DROP TABLE : ne fonctionne pas (car deux tables sont liées). Procéder comme suit :
• Arrêter la temporalisation
• Supprimer la table temporalisée
• Supprimer la table d’historique.

• Code SQL(Exemple):
ALTER TABLE nom_table_temporalisée
SET (SYSTEM_VERSIONING = OFF);
DROP TABLE nom_table_temporalisée;
DROP TABLE nom_table_historique;

• Si vous ne supprimez que l’historique et ne voulez plus les colonnes de


temporalisation :

ALTER TABLE nom_table_temporalisée


DROP PERIOD FOR SYSTEM_TIME;
ALTER TABLE nom_table_temporalisée
DROP COLUMN col_debut, col_end
➢ Beaucoup d'applications ont besoin de gérer
le temps dans leur BD :
– comptabilité
– budgets
– gestion des stocks
– assurances
– médecine
– réservations etc.
➢ De telles applications reposent sur des bases de données
temporelles.
• La base de données temporelle exprime les données
en temps réel. Elle affiche toujours l’état en cours,
comme lors de la dernière mise à jour des données.
• De nos jours, la base de données temporelle est
utilisée dans de nombreux systèmes de gestion de
base de données. la prise en charge de la gestion des
données temporelles dans la base de données aide
les entreprises à mettre en œuvre des applications et
des requêtes sensibles au temps avec un effort
minimal

Vous aimerez peut-être aussi