Vous êtes sur la page 1sur 64

1 STE 2017/20181111 ACTIVITES CHAINE D’ENERGIE –Unité ADC

APPLICATION N°1 : POSTE DE DECOUPAGE DE MARBRE

I. DESCRIPTION DU SYSTEME :

Ce système est conçu pour le découpage de pièce en marbre.

II. FONCTIONNEMENT DU SYSTEME :


Lorsque l’opérateur appuie sur le bouton de mise en marche (m) le cycle de fonctionnement
démarre selon l’ordre suivant :
 Serrage de la pièce par la sortie simultanée des deux tiges des vérins C1 et C2.
 Descente de l’unité de découpage par les deux vérins C3 et C4 pendant 6s.
 Remontée de le l’unité de découpage (Eviter le risque de rupture de la chaîne)
 Nouvelle descente jusqu'à la profondeur détectée par le capteur L31.
 Remontée de l’unité de découpage.
 Desserrage de la pièce découpée par rentrer des tiges des vérins C1 et C2.
 Avancé de la pièce découpée vers le tapis (T) par le vérin C5.
 Evacuation de la pièce découpée par l’intermédiaire du tapis roulant (T).
III. TRAVAIL DEMANDE :
1. Identifier les matières d’œuvre entrante (M.O.E) et sortante (M.O.S) du système ?

SI – Activités chaine d’énergie – unité A.D.C 1STE - 2017/2018 Page 1


1 STE 2017/20181111 ACTIVITES CHAINE D’ENERGIE –Unité ADC

M.O.E :
…………………………………….………………………..……………………………………

M.O.S :
…………………………………….………………………..……………………………………
2. Indiquer la nature de la matière d’œuvre :
…………………………………….………………………..……………………………………
3. Quelle est la valeur ajoutée (V.A) apportée par ce système à la MOE :
…………………………………….………………………..……………………………………

4. Compléter le modèle fonctionnel de ce système :

5. Après la lecture du fonctionnement du système technique :


a. Identifier la partie commande de ce système (P.C) :
…………………………………….………………………..……………………………………
b. Identifier les éléments de sa partie opérative (P.O) :
Actionneurs :
…………………………………….………………………..…………………………………………
……………….……………………………………………………...…………………………………
…...……………………………………………….………………………..………

Effecteurs :
…………………….……………………………………………………...……………………………
………...……………………………………………….………………………..………

c. Identifier les éléments d’interfaces de ce système :


Préactionneurs :
…………………….……………………………………………………...……………………………
………...……………………………………………….………………………..………

Capteurs :
…………………….……………………………………………………...……………………………
………...……………………………………………….………………………..………

SI – Activités chaine d’énergie – unité A.D.C 1STE - 2017/2018 Page 2


1 STE 2017/20181111 ACTIVITES CHAINE D’ENERGIE –Unité ADC

6. Donner la fonction des composants suivant

Composant Fonction

L30 et L31

L40 et L41

C5

Mt2

7. Compléter la structure fonctionnelle détaillée de ce système :

8. Parmi les actions réalisées par le système, le serrage de la pièce à découper.


Compléter la chaine d’énergie de cette action.

SI – Activités chaine d’énergie – unité A.D.C 1STE - 2017/2018 Page 3


1 STE 2017/20181111 ACTIVITES CHAINE D’ENERGIE –Unité ADC

ACTIVIE : FONCTION ALIMENTER

Questionnaire sur la production de l’énergie électrique

1. Quels sont les 4 principaux moyens de production d'électricité


…………………………………………………………………………………………………
………………………………………………….………………………..………
2. Quels sont les sources d'énergies primaires utilisées dans les 4 principaux moyens de
production d'électricité en France ?

Type de centrale Source d’énergie

3. Dans une centrale hydraulique, par quoi est entrainée la turbine ?


…………………………………………………………………………………………
4. Dans une centrale hydraulique, quelle sorte d'énergie primaire utilise-t-on ?
…………………………………….………………………..……………………………
5. Après être passée dans la turbine, que devient l'eau ?
……………….……………………………………………………...…………………
6. Où sont installées les centrales hydrauliques ? Pourquoi ?
…………………………………….………………………..…………………………………
……………………….……………………………………………………...……
7. quel est le rôle du barrage ? de la conduite forcée ? de la turbine ? de l'alternateur ?
…………………………………….………………………..…………………………………
……………………….……………………………………………………...…………………
……………………………………………………………….……………….……….………
……………………………………………...………………………
8. Dans une centrale thermique à flamme, par quoi est entrainée la turbine ?
…………………………………….………………………..……………………………
9. Dans une centrale thermique classique, quelle sorte d'énergie primaire utilise-t-on ?
…………………………………….………………………..……………………………

SI – Activités chaine d’énergie – unité A.D.C 1STE - 2017/2018 Page 4


1 STE 2017/20181111 ACTIVITES CHAINE D’ENERGIE –Unité ADC

10. Après être passée dans la turbine, que devient la vapeur d'eau ?
……….……………………………………………………...…………………………………
…………………………………………………………………………..……
11. Où sont installées les centrales thermiques classiques ? Pourquoi ?
…………………………………….………………………..…………………………………
……………………….……………………………………………………...……
12. Dans une centrale thermique nucléaire, par quoi est entrainée la turbine ?
……………………………….………………………..…………………………………
13. Dans une centrale thermique nucléaire, quelle sorte d'énergie primaire utilise-t-on ?
…………………………………….………………………..……………………………

14.Où sont installées les centrales thermiques nucléaires ? Pourquoi ?


…………………………………….………………………..…………………………………
……………………….……………………………………………………...……

15.Comment fonctionne une éolienne ?


…………………………………….………………………..…………………………………
……………………….……………………………………………………...……

16.Par quoi est remplacée la turbine dans les centrales éoliennes ?


…………………………………….………………………..……………………………

17.Quelle ressemblance et quelle différence y va-t-il entre une centrale thermique classique et
une centrale thermique nucléaire ?
…………………………………….………………………..…………………………………
……………………….……………………………………………………...…………………
…………………...………………….……………………………………………………...…
………………………………………………………………………

18.Quel est l'élément commun à toutes les centrales électrique ?


…………………………………….………………………..……………………………

19. Pourquoi les énergies fossiles (pétrole, charbon, gaz) et l’uranium ne sont pas considérés
comme renouvelables ?
…………………………………….………………………..…………………………………
……………………….……………………………………………………...……

SI – Activités chaine d’énergie – unité A.D.C 1STE - 2017/2018 Page 5


1 STE 2017/20181111 ACTIVITES CHAINE D’ENERGIE –Unité ADC

APPLICATIONS :

I. CENTRALE HYDRAULIQUE
Une centrale hydraulique exploite une retenue d’eau de capacité 540.106 m3.
Elle possède 4 turbines. Chaque turbine est accouplée mécaniquement à un alternateur, formant un
groupe turbo-alternateur, fournissant l’énergie électrique au réseau de distribution. Chaque groupe
turbo-alternateur présente un rendement de 85 % et utilise un débit d’eau q de 75 m3/s. La chute
d’eau utilisée a une hauteur h de 120 m. On rappelle que la puissance d’une chute d’eau est P
= .g.h.q.
On se propose d’étudier le bilan énergétique d’un groupe turbo-alternateur.
1. Compléter le schéma-bloc ci-dessous représentant le bilan de puissance d’un groupe turbo-
alternateur, en indiquant la nature des puissances échangées ainsi que le rendement de la
transformation.

Energie----------
Energie -----------
PU =
PE =
Turbo-alternateur Réseau
η=

Energie perdue PR =

On donne :

Masse volumique de l’eau = 10 3 kg/m3 ; g = 10 m/s2.

2. Calculer la puissance PE fournie à un groupe turbo-alternateur par la chute d’eau.


3. Calculer la puissance PU fournie par un groupe Turbo-alternateur au réseau électrique.
4. En déduire la puissance PR perdue par chaque groupe.
5. Calculer la puissance totale PT de la chute d’eau reçue par la centrale hydraulique (par les
quatre groupes).
6. Quel serait le temps t nécessaire (exprimé en heures) pour que la retenue d’eau soit
complètement vide si l’on suppose qu’elle n’est alimentée par aucun courant d’eau?
Quelle serait alors l’énergie électrique totale WT produite par la centrale (les quatre groupes turbo-
alternateurs) à partir de cette retenue d’eau ?

SI – Activités chaine d’énergie – unité A.D.C 1STE - 2017/2018 Page 6


1 STE 2017/20181111 ACTIVITES CHAINE D’ENERGIE –Unité ADC

II. ETUDE D’UN GROUPE ELECTROGENE

I. Situation du problème
L’alimentation électrique d’un village est assurée par un groupe
électrogène (association d’un moteur diesel et un alternateur).
Données :
 Nombre de foyer du village : 10 foyers.
 Puissance moyenne absorbée par chaque foyer :
Pf = 1,8 KW.
 Rendement de l’alternateur : ηA = 90%
 Rendement du moteur diesel : ηM = 40%
 Pouvoir énergétique du carburant : 50 Mj / l (50 Mj par litre)

II. Travail demandé :


1. Donner le principe de fonctionnement d’un groupe électrogène.
2. Compléter le bilan énergétique de l’installation en indiquant la nature et la valeur de chaque
puissance.

Pi = Ps =

Pe =
Moteur village
thermique

Pertes moteur Pertes alternateur


pm = pa=

3. Calculer l’énergie totale fournie par le carburant pendant 1 h de fonctionnement.


4. Calculer la consommation en litre de carburant pour une journée de fonctionnement sachant
que le groupe électrogène fonctionne 4 h par jour.
5. Conclure sur la production d’énergie électrique par groupe électrogène.

SI – Activités chaine d’énergie – unité A.D.C 1STE - 2017/2018 Page 7


1 STE 2017/20181111 ACTIVITES CHAINE D’ENERGIE –Unité ADC

III. ÉTUDE D’UNE CENTRALE HYDROELECTRIQUE

Mise en situation
La centrale électrique de la Bathie est l’une des plus
puissantes en France. A sa puissance maximale, 550
000 kWh d’énergie peuvent être injectés sur le réseau
en moins de 4 minutes.
Elle joue un rôle important dans la régulation du
réseau électrique français.
L’eau est stockée dans le barrage.
Les caractéristiques sont les suivantes :
 hauteur de chute : 1 200 m ;
 débit moyen : 50 m3/s. (Lorsque les 6 turbines fonctionnent)
L’usine comporte 6 groupes de 88 MW tournant à 428tr/min.
I. Calcul de l’énergie totale en réserve
Le barrage peut fonctionner au maximum pendant 1 semaine, sans interruption, à son débit moyen.
1. Calculer le volume d’eau utile du lac.
2. Déterminer la masse de ce volume d’eau.
3. En déduire l’énergie totale en réserve. Rappel : E=m.g.h
II. Calcul de l’eau utilisée lors d’un pic de consommation
Lors d’une pointe de consommation, la centrale a fourni 594 000kWh à une puissance constante
pendant 2h15min.
1. Quelle puissance a permis de fournir cette énergie ?
2. Combien de turbines étaient en fonctionnement pendant ces 2h15 ?
3. En déduire le volume d’eau utilisé.
I. Calcul du rendement
Lors d’une autre pointe de consommation, on a utilisé 270 000m3 d’eau et fourni 792 000kWh. Les
6 turbines étaient alors en fonctionnement.
En partant de son énergie potentielle, démontrer que l’eau a fourni une énergie de 3,178.1012Joules.
1. Déterminer pendant combien de temps a duré ce 2ème pic de consommation.
2. Calculer la puissance hydraulique reçue par l’ensemble des 6 turbines.
3. En déduire le rendement total du groupe turbine alternateur.

SI – Activités chaine d’énergie – unité A.D.C 1STE - 2017/2018 Page 8


1 STE 2017/20181111 ACTIVITES CHAINE D’ENERGIE –Unité ADC

IV. ÉTUDE D’UNE STEPS : STOCKAGE DE L’ENERGIE CENTRALE DU


LAC NOIR

I. Mise en situation

Le lac Blanc et le lac Noir sont deux lacs qui constituent deux réservoirs entre lesquels la
centrale fait circuler l’eau. Ce type de centrale est aussi appelé STEP (Station de Transfert
d’Energie par Pompage/turbinage).
Pendant les heures de forte consommation d’électricité, l’eau circule du lac Blanc vers le lac
Noir ; elle est turbinée. La centrale produit alors de l’électricité et participe à la fourniture de
l’énergie électrique utilisée par les abonnés du réseau EDF.
Pendant les heures de faible consommation d’électricité (l’énergie électrique est peu chère),
l’eau est pompée du lac Noir vers le lac Blanc.
La centrale du lac Noir est équipée de quatre groupes composés chacun d’un alternateur,
d’une turbine Francis et d’une pompe, le tout disposé verticalement sur le même axe. Lors des
opérations de pompage, l’alternateur fonctionne en moteur.
Caractéristiques principales :
 Puissance totale disponible : 80 MW (4 groupes de 20 MW)
 Capacité totale : 3 800 000 m3
 Volume utile : 2 000 000 m3 (ce volume correspond à la quantité d’eau échangée entre les
deux lacs, il est inférieur à la capacité totale du lac Noir)
 Hauteur de chute moyenne H=100 m.

II. Travail demandé

SI – Activités chaine d’énergie – unité A.D.C 1STE - 2017/2018 Page 9


1 STE 2017/20181111 ACTIVITES CHAINE D’ENERGIE –Unité ADC

A. Etude lors de la phase de turbinage :

Lors de cette phase, le débit de l’ensemble des quatre turbines est constant et égal à Qturb = 96 m3/s.
Le volume d’eau transféré du lac Blanc vers le lac Noir est de 2 millions de m3.
1. Calculer la masse d’eau transférée (masse volumique de l’eau : = 10 3 kg/m3).
2. Démontrer que l’énergie fournie par l’eau lors de son déplacement est égale à 1,962.1012
Joules. ( g=9,81 m/s² ).
3. Calculer le temps tt de fonctionnement de la phase de turbinage.
4. Déduire des résultats précédents la puissance hydraulique (supposée constante) reçue par
l’ensemble des quatre turbines.
5. Sachant que la puissance fournie par les alternateurs est de 80 MW, calculer le rendement
global des groupes turbines/alternateurs.
6. Calculer l’énergie électrique totale fournie par les alternateurs de la centrale lors de la phase
de turbinage. Exprimer cette énergie en kWh.

B. Etude lors de la phase de pompage

Lors de cette phase, le débit de l’ensemble des quatre pompes est considéré constant et égal à
Qpomp = 52 m3/s. Le volume d’eau pompé est identique au volume turbiné.
1. Sans faire de calculs, expliquer pourquoi l’énergie à fournir pour remonter le volume d’eau
considéré est égale à 1,962.1012 Joules.
2. Calculer le temps tp de fonctionnement de la phase de pompage.
3. Déduire des résultats précédents la puissance hydraulique fournie par l’ensemble des quatre
pompes.
4. Sachant que la puissance électrique absorbée par les alternateurs (fonctionnant en moteur)
est de 80 MW, calculer le rendement global des groupes alternateurs/pompes.
5. Calculer l’énergie électrique totale (en kWh) consommée lors de la phase de pompage.

C. Bilan

1. Comparer les résultats des questions A-6 et B-5. Expliquer l’éventuelle différence.
2. Calculer la consommation d’électricité (en kWh) en régime de pompage pour pouvoir
récupérer 1 kWh en turbinage. Comment ce type d’installation peut-il être rentable ?

SI – Activités chaine d’énergie – unité A.D.C 1STE - 2017/2018 Page 10


1 STE 2017/20181111 ACTIVITES CHAINE D’ENERGIE –Unité ADC

EXERCICE 1 :

Une chute d'eau d'une hauteur de 5 m, à un débit d = 10 m3.s-1.


On rappelle que 1m3 d’eau constitue une masse de 1000 kg.
Cette chute d'eau alimente une turbine et un alternateur. Le rendement
de la turbine est
ηt = 0,8 et celui de l’alternateur est ηa = 0,9.
1. Calculer la puissance mise en jeu dans cette chute d'eau.
2. Calculer la puissance PT disponible au niveau de l'arbre de la
turbine.
3. Calculer la puissance électrique PE disponible en sortie de l'alternateur.
4. Cette turbine fonctionne pendant quatre heures, calculer l'énergie électrique WE fournie au
réseau en J et en kWh.
5. La ligne électrique qui transporte l'énergie vers les consommateurs, est une ligne 20000 V
continue. Calculer l'intensité I du courant dans cette ligne.
6. La résistance linéique de la ligne électrique et de l’ordre de 6.10-2 Ω/km. Calculer la
résistance R d’une ligne de 20 km et ses pertes joules.
7. Calculer le rendement ηl de la ligne.
8. Donner le rendement complet η de la chute d’eau jusqu’au consommateur. Comparer ce
résultat avec le produit ηt. ηa. ηl. conclure.

SI – Activités chaine d’énergie – unité A.D.C 1STE - 2017/2018 Page 11


1 STE 2017/20181111 ACTIVITES CHAINE D’ENERGIE –Unité ADC

IV. PANNEAU SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUES

EXERCICE N°1 :
Un panneau solaire a une puissance crête de 100 W lorsqu’il reçoit une puissance lumineuse PL =
1000 W.m-2. Il est constitué de cellules photovoltaïques branchées à la fois en série et en dérivation.
Dans chaque branche les cellules sont associées en série, et les différentes branches sont montées en
dérivation.
La tension aux bornes du panneau vaut 40V et chaque cellule délivre une tension de 0.5V et un
courant de 500 mA.
1. Quel est le nombre de cellules dans une branche ?
2. Quelle est l’intensité du courant débitée par le panneau ? En déduire le nombre de branches
du panneau.
3. Déterminer le nombre total de cellules du panneau.
1. Chaque cellule est un carré de 5.0 cm de côté.
a. Quelle est la surface totale du panneau solaire ?
b. Calculer son rendement énergétique.

EXERCICE N°2

Les caractéristiques d’un module photovoltaïque sont données dans le tableau ci-dessous lorsque le

module reçoit une puissance rayonnante de 1000 W sur 1 m² de surface de module.


1. Donner l’allure de la caractéristique tension-intensité (tension en abscisse et intensité en
ordonnée) de ce module photovoltaïque, à 50°C, pour une puissance rayonnante reçue de. On
placera :
 le point de fonctionnement A correspondant à l’intensité de court-circuit ;
 le point de fonctionnement B correspondant à un circuit ouvert ;
 le point de fonctionnement C correspondant à la puissance électrique maximale disponible.
SI – Activités chaine d’énergie – unité A.D.C 1STE - 2017/2018 Page 12
1 STE 2017/20181111 ACTIVITES CHAINE D’ENERGIE –Unité ADC

2. Ce module reçoit, à 50°C, une puissance rayonnante surfacique de. La tension à ses bornes,
lorsqu’il fonctionne est égale à 10V.
a. D’après les données, quelle est, alors, la valeur de l’intensité I du courant ?
b. Quelle est la puissance électrique fournie ?
c. La surface du module est égale à 0,185 m². Calculer le rendement énergétique du
module.
3. Que peut-on conclure de l’influence d’une augmentation de la température sur les
performances d’un panneau solaire photovoltaïque ? En est-il de même pour un panneau solaire
thermique ?
4. Ce panneau est installé en site isolé dans un système autonome. Faites le schéma synoptique
de l’installation.
5. Comment maintenir le panneau en fonctionnement optimal (maximum de puissance) ? Citer
deux méthodes.

EXERCICE N°3

Une exploitation agricole isolée,


non raccordée au réseau, produit l'énergie
électrique dont elle a besoin à l'aide d'une
installation solaire photovoltaïque. Le

schéma de l'installation est représenté comme ci- contre :


L'énergie électrique produite par les panneaux
solaires peut être utilisée immédiatement, ou stockée
dans des batteries d'accumulateurs, par
l'intermédiaire d'un convertisseur continu-continu.
L'installation comporte une pompe, entraînée par un
moteur à courant continu, permettant de fournir l'eau
nécessaire à l'exploitation.

A. Étude des panneaux solaires

Un panneau solaire photovoltaïque produit de l'énergie électrique à partir de l'énergie


lumineuse reçue. Il peut être considéré comme un générateur continu.
Les caractéristiques courant-tension d'un panneau solaire, pour deux ensoleillements différents, sont
représentées sur la figure ci-dessus :
SI – Activités chaine d’énergie – unité A.D.C 1STE - 2017/2018 Page 13
1 STE 2017/20181111 ACTIVITES CHAINE D’ENERGIE –Unité ADC

I. Etude dans le cas d'un ensoleillement optimal : la caractéristique courant-tension correspond à la


courbe 1.
1. Déterminer la valeur de la tension à vide du panneau solaire.
2. Déterminer l'intensité du courant de court-circuit.
3. Déterminer la puissance électrique fournie par le panneau pour une tension de
fonctionnement égale à 35 V.
4. En déduire l'énergie électrique produite en 10 heures d'ensoleillement.
IV. Etude dans le cas d'un ensoleillement plus faible : la caractéristique courant-tension
correspond à la courbe 2.
Déterminer la puissance électrique fournie par le panneau pour une tension de fonctionnement
égale à 35 V.
V. Groupement de panneaux
L'installation doit pouvoir fournir une puissance maximale égale à 2100 W. La puissance maximale
délivrée par chaque panneau vaut 150 W.
Pour disposer il faut associer plusieurs panneaux.
1. Quel est l'intérêt d'une association en série ?
2. Quel est l'intérêt d'une association en parallèle ?
3. Combien de panneaux faut-il utiliser ?
4. La tension de fonctionnement nominal d'un panneau à puissance maximale est égale à 35 V.
L'installation doit délivrer une tension de 70 V. Comment les panneaux doivent-ils être
associés ? (pour répondre, un schéma peut suffire)
5. Déterminer l'intensité du courant débité par l'installation lors d'un fonctionnement à puissance
maximale.

SI – Activités chaine d’énergie – unité A.D.C 1STE - 2017/2018 Page 14


1 STE 2017/20181111 ACTIVITES CHAINE D’ENERGIE –Unité ADC

V. TRANSPORT D’ENERGIE
Conditions du transport : Perte en ligne
2 
P P : puissance transportée
p  rt . 2  U : Tension au départ de la ligne
U  rt : résistance de la ligne

Pour une puissance donnée, les pertes sont inversement proportionnelles au carré de la tension, ce
qui explique l’intérêt de la très haute tension (THT) de 400 kV au Maroc.
Tableau 1. Résistance linéique des conducteurs en cuivre.
Section (mm2) 120 185 300 500 800
Résistance (Ω/km) 0,153 0,0991 0,0601 0,0366 0,0221

Application

Une installation électrique située à 10 km du transformateur ONE est alimentée sous une tension U
par une ligne monophasée de résistance 0,4 Ω/km. Elle consomme une puissance de 5 kW.

Remplir le tableau suivant :

Calculez (Pour une tension de >>) 230 V 20 000 V

 la résistance totale de la ligne R. R= R= 4Ω

 l'intensité appelée par l'installation. I= I= I=P/U= I=P/U

 La chute de tension sur les 10 km. Uligne = Uligne = 1V

 La perte de puissance par effet Joule PJ = PJ = 0,25 W

 La valeur de la tension disponible U - Uligne = U - Uligne =


chez le particulier

SI – Activités chaine d’énergie – unité A.D.C 1STE - 2017/2018 Page 15


1 STE 2017/20181111 ACTIVITES CHAINE D’ENERGIE –Unité ADC

VI. GRANDEURS ELECTRIQUES

EXERCICE N°1

Un radiateur électrique de 3 kW est branché sur le réseau


électrique monophasé ONE.
1. Rappeler la valeur de la tension du réseau et préciser
de quelle valeur il s’agit.
2. Calculer la valeur maximale de cette tension.
3. Calculer le courant traversant le radiateur.
4. Calculer la valeur de la résistance chauffante.

EXERCICE N°2

Redessine le schéma du circuit ci-contre en y ajoutant une


résistance R2 de sorte que l'intensité du courant à travers le
R1
générateur augmente. E

Aux questions 2, 3 et 4, choisis la proposition correcte et


explique ton choix.
1. Dans le circuit modifié, la ddp (tension) aux bornes du générateur est plus grande / la
même / plus petite que dans le circuit avec R1 seule.
2. Dans le circuit modifié, la ddp (tension) aux bornes de la lampe R1 est plus grande / la
même / plus petite que dans le circuit avec R1 seule.
3. La résistance équivalente du circuit modifié est plus grande / la même / plus petite que la
résistance du circuit avec R1 seule.

EXERCICE N°3

Redessine le schéma du circuit ci-contre en y ajoutant une lampe R2 de sorte que l'intensité du
courant à travers le générateur diminue.
Choisis la proposition correcte et explique ton choix.
1. Dans le circuit modifié, la ddp (tension) aux bornes du R1
E
générateur est plus grande / la même / plus petite que dans le
circuit avec R1 seule.

SI – Activités chaine d’énergie – unité A.D.C 1STE - 2017/2018 Page 16


1 STE 2017/20181111 ACTIVITES CHAINE D’ENERGIE –Unité ADC

2. Dans le circuit modifié, la ddp (tension) aux bornes de la lampe R1 est plus grande / la
même / plus petite que dans le circuit avec R1 seule.
3. La résistance équivalente du circuit modifié est plus grande / la même / plus petite que la
résistance du circuit avec R1seule.

EXERCICE N°4

Redessine le schéma du circuit ci-contre en y ajoutant les appareils de mesure nécessaires pour
mesurer la ddp (tension) aux bornes de la résistance R1 et
l'intensité du courant à travers la résistance R2. On a mesuré :
 la ddp (tension) aux bornes de R1 : U1 = 3,17 V R1 R2
E
 l'intensité du courant à travers R2 : I2 = 0,29 A
 l'intensité du courant à travers le générateur : Ig = 0,85
A
1. Déduis de ces mesures laquelle des résistances reçoit l'énergie électrique avec la plus grande
puissance ? Explique ta réponse.
2. Laquelle des deux résistances a la plus grande valeur électrique ? Explique ta réponse.

EXERCICE N°5

Redessine le schéma du circuit ci-contre en y ajoutant les


appareils de mesure nécessaires pour mesurer la ddp R1
(tension) aux bornes de la résistance R1 et l'intensité du
R2
E
courant à travers la résistance R2.
On a mesuré :
 la ddp (tension) aux bornes de R1 : U1 = 3,17 V
 l'intensité du courant à travers R2 : I2 = 0,29 A
 On connaît la ddp (tension) aux bornes du générateur : Ug = 7,09 V
1. Déduis de ces mesures l'intensité du courant I1 à travers R1.
2. Déduis de ces mesures la ddp (tension) U2 aux bornes de R2.
3. Laquelle des deux résistances reçoit l'énergie électrique avec la plus grande puissance ? Explique
ta réponse.
4. Laquelle des deux résistances a la plus grande valeur électrique ? Explique ta réponse

SI – Activités chaine d’énergie – unité A.D.C 1STE - 2017/2018 Page 17


1 STE 2017/20181111 ACTIVITES CHAINE D’ENERGIE –Unité ADC

EXERCICE N°6

Dans le circuit schématisé ci-contre, le générateur a


une puissance électrique de 12 W. On a mesuré la ddp R1

à ses bornes : Ug = 6V On a mesuré la ddp aux bornes R2 R3


E
du résistor R1 : U1 = 2 V On a mesuré l'intensité du
courant électrique à travers le résistor R3 : I3 = 0,5 A
Ecris, étape par étape, les calculs et les raisonnements que tu fais pour trouver à quelle puissance
P1, P2 et P3 l'énergie électrique est reçue par chacun des trois résistors.

EXERCICE N°7

Dans le circuit schématisé ci-dessous, les résistors sont


tous identiques. On a mesuré l'intensité du courant
R2
électrique à travers le résistor R2 : I2 = 2 A On a
R1 R3
mesuré la ddp (tension) aux bornes du résistor R3 : U3 E
= 1,5 V.
Écris, étape par étape, les calculs et les raisonnements pour trouver la puissance Pg fournit le
générateur. On donne E=24 V
EXERCICE N°8
On souhaite effectuer un bilan énergétique au niveau d'un générateur.
Nous voulons tracer sa caractéristique.
I. Représenter le montage correspondant. Y placer les appareils de mesure nécessaires.
II. Nous obtenons le tableau de valeurs suivant :

U(V) 1,47 1,41 1,35 1,23 1 0,87 0,65


I(A) 0 0,05 0,1 0,21 0,4 0,48 0,62

1. Tracer le graphe représentant la tension U aux bornes du générateur en fonction de


l'intensité I du courant qui le traverse.
2. Pourquoi pouvons-nous affirmer que cette caractéristique est celle d'un générateur ?
3. Déterminer la f.é.m. E et la résistance interne r de ce générateur.
4. Ecrire l'équation de la caractéristique traduisant la loi d'Ohm aux bornes du générateur.
III. On effectue ensuite une étude énergétique dans le cas où le générateur fonctionne durant 10
minutes. La tension à ses bornes est 1 V.

SI – Activités chaine d’énergie – unité A.D.C 1STE - 2017/2018 Page 18


1 STE 2017/20181111 ACTIVITES CHAINE D’ENERGIE –Unité ADC

1. Calculer l'énergie dissipée par effet Joule.


2. Calculer l'énergie électrique fournie par le générateur au reste du circuit.
3. Calculer l'énergie électrique générée.
4. Conclure.

EXERCICE 9

Le moteur électrique d'un treuil est alimenté par une batterie d'accumulateurs. Cette dernière est
considérée comme un générateur de f.é.m. 144 V et de résistance interne 0,1 ohm.
1. Calculer l'énergie électrique transférée par la batterie au moteur du treuil si ce dernier est
traversé par un courant de 35 A durant 3 s.
- En déduire le rendement.
2. Le treuil soulève, à vitesse constante, un bloc de béton de 630 kg, d'une hauteur de 1,7m en
3s. L'intensité du courant électrique qui traverse le moteur est alors de 35 A.
- Calculer la valeur de l'énergie convertie par le moteur en énergie mécanique.
- Quel est le rendement du moteur ?
- En déduire sa f.c.e. m. E'.
3. La résistance interne du moteur est 0,4 ohm.
- Calculer l'énergie dissipée par effet Joule.
- Le principe de conservation de l'énergie est-il vérifié au niveau du moteur ?
- Interpréter ce résultat.

EXERCICE 10

La tension mesurée aux bornes d'un générateur à vide est E0 = 36 V. Lorsqu'il débite dans une
charge un courant d'intensité I = 5 A, la tension baisse et devient U = 35 V
1) Donner la relation liant U, E0, I et la résistance interne Ri.
2) Calculer la résistance interne Ri du générateur.
3) Dessiner son modèle de thévenin.
On branche aux bornes du générateur une résistance R. Elle est traversée par un courant I=10A.
4. Donner le schéma de montage.
5) Calculer la tension U aux bornes de R.
6) En déduire la valeur de R.

Exercice 11

SI – Activités chaine d’énergie – unité A.D.C 1STE - 2017/2018 Page 19


1 STE 2017/20181111 ACTIVITES CHAINE D’ENERGIE –Unité ADC

Soit le dipôle actif linéaire nommé G ayant pour tension à I


vide E0 = 10 V.
On réalise le montage suivant : On mesure U = 7 V ; I = 2 A
1. Calculer la résistance interne Ri du DAL. U

2. Tracer la caractéristique U = f(I).


3. Déterminer la valeur du courant de court-circuit Icc
par 2 méthodes différentes.
4. On alimente ensuite une ampoule, le courant I vaut alors I = 750 mA, déterminer la tension
U de 2 façons différentes.

Exercice 12

Un chalet possède une installation électrique alimentée en 12V grâce à une batterie :
L’installation électrique du chalet est composée de :
 Un réfrigérateur Pr = 60W, fonctionnant en moyenne 8 heures par jour ;
 Quatre points lumineux (4*30W), fonctionnant 2 heures par jour ;
 Un onduleur de tension de puissance absorbée Pond = 400W, pour alimenter les autres
récepteurs nécessitant un courant alternatif, fonctionnant en moyenne 2 heure par jour.
1. Donnerez le rôle d’une batterie, compléterez l’actigramme ci-dessous.

Batterie
2. Compléterez le tableau ci-dessous :

Temps d’utilisation par Energie consommée


Appareils Puissance absorbée (W)
jour (h) par jour (Wh)
Réfrigérateur

Eclairage
Onduleur

3. Calculerez l’énergie totale consommée en une journée.


L’usager souhaite disposer de 3 jours d’autonomie en énergie électrique avec la batterie.
4. Calculerez alors l’énergie nécessaire à 3 jours d’autonomie.
5. Calculerez ensuite la capacité Q de la batterie nécessaire.

SI – Activités chaine d’énergie – unité A.D.C 1STE - 2017/2018 Page 20


1 STE 2017/20181111 ACTIVITES CHAINE D’ENERGIE –Unité ADC

VII. ALIMENTATION STABILISEE

EXERCICE N°1 :

La figure ci-dessous représente le schéma interne d’une alimentation stabilisée. La tension


d’entrée Ve à pour expression ve(t)=325 sin (ῳt), de fréquence fe = 50 Hz. La tension Vs a pour
valeur efficace Vseff = 24 V.

1. Compléter le schéma de l’alimentation en plaçant correctement le pont de diodes.


2. Calculer le rapport de transformation m du transformateur.
3. Quelle est la fréquence fs de la tension Vs de la sortie du transformateur.
4. Quelle est la valeur maximale VFmax de la tension VF.
5. Sachant que le régulateur utilisé a pour désignation 7824 et VDV = 2 V.
a. Donner la valeur Vout de la tension de sortie.
b. Calculer la valeur minimale VFmin de la tension VF à l’entrée du régulateur.
6. Donner l’allure de la tension VF.

VF

SI – Activités chaine d’énergie – unité A.D.C 1STE - 2017/2018 Page 21


1 STE 2017/20181111 ACTIVITES CHAINE D’ENERGIE –Unité ADC

EXERCICE N°2 :
On désire réaliser une alimentation stabilisée délivrant une tension constante de 12V avec un
courant de sortie de l’ordre de 300mA. On rappelle la structure de schéma de principe d’une telle
alimentation :

Fig.1 : schéma synoptique d’une alimentation stabilisée

Le primaire du transformateur est alimenté sous le


réseau monophasé de l’ONE dont la caractéristique de la
tension u1(t) est donnée à la figure ci-dessous.

1. Déterminer la valeur maximale U1max de u1(t). En


déduire la valeur efficace U1eff
2. Déterminer la période T de u1(t). En déduire la
fréquence f.
3. On souhaite avoir une tension u2(t) au secondaire
de valeur efficace U2eff=12V ; Calculer le rapport de
transformation m et tracer u2(t).
4. Sachant que le bobinage du primaire est constitué
de N1=750 spires jointives ; calculer le nombre de spires
au secondaire N2.

Un pont de quatre diodes (pont de Greätz) est inséré à


la sortie du transformateur conformément au schéma
synoptique (Fig.1);

5. Compléter le schéma d’implantation des diodes.

SI – Activités chaine d’énergie – unité A.D.C 1STE - 2017/2018 Page 22


1 STE 2017/20181111 ACTIVITES CHAINE D’ENERGIE –Unité ADC

6. Tracer l’allure de la tension de sortie u3(t) et en déduire sa période Td. Indiquer l’état de
conduction des diodes.
7. Quel est le rôle joué par le pont redresseur ;
8. On insert à la sortie du pont un condensateur de filtrage C débitant sur une charge Rch.
Tracer l’allure de la tension filtrée u4(t) aux bornes du condensateur en admettant une ondulation
U=U4max-U4min=3V. Indiquer à nouveau l’état de conduction des diodes.

9. On suppose que le courant dans la charge est équivalent au courant de sortie qui sera fourni
par l’alimentation stabilisée. Déterminer la valeur du condensateur C assurant l’ondulation U ci-
𝐼.𝑇𝑑
haut. On donne : 𝑐 ≈ Avec Td la période de la tension filtrée
∆𝑈
10. Pour assurer une tension constante Us en dépit des variations de la charge, un régulateur de
tension est inséré après le condensateur ;
10.1. Compléter le schéma de l’alimentation stabilisée

10.2. Compléter la référence du régulateur de tension : 78..


10.3. Calculer la puissance dissipée dans le régulateur de tension Pd
11. On désire déterminer la résistance ohmique R1 de l’enroulement primaire ; on suppose qu’il
est formé de 750 spires, sous forme de 3 couches de 250 spires jointives chacune, de diamètre
moyen pour chaque couche Dmoy=4cm. L’enroulement est bobiné à partir d’un fil de cuivre de
diamètre d=0.3mm et de résistivité =1.610-8m.
Calculer la valeur de R1

SI – Activités chaine d’énergie – unité A.D.C 1STE - 2017/2018 Page 23


1 STE 2017/20181111 ACTIVITES CHAINE D’ENERGIE –Unité ADC

PROTECTION DES PERSONNES

QUESTIONNAIRE SUR LA PROTECTION :

Pour que chacun puisse se rendre compte de l’état de ses connaissances sur la sécurité
électrique et des risques électriques qu’il prend ou qu’il fait prendre à ses proches, il est bon de
répondre au QCM proposé ci-après. Il est possible que certaines affirmations soient trop imprécises
pour pouvoir répondre simplement par OUI ou par NON. Compléter alors l’affirmation pour
enlever toute ambiguïté.
1. La résistance du corps humain, mesurée par exemple entre deux mains, diminue avec la

tension appliquée entre ces deux mains ...............................

2. On peut s’électrocuter avec une tension alternative de 60 V ........................

3. On peut s’électrocuter avec une tension continue de 60 V............................

4. A valeur égale, le continu est plus dangereux que l’alternatif ...................

5. Une personne en contact direct avec une tension de 230 V est traversée par un courant

d’intensité de plusieurs ampères....................................................

6. Une intensité de 25 mA pendant 30 s peut entraîner la mort ........................

7. Il y a danger si le corps humain est traversé par un courant alternatif d’intensité efficace 40

mA pendant une durée de 5 s.....................................

8. Il est plus dangereux pour le corps humain d’être traversé par un courant alternatif

d’intensité efficace 100 mA pendant 50 ms que par un courant alternatif d’intensité efficace

50 mA pendant 2 s ...........................................

9. La Très Basse Tension de sécurité (TBTS) correspond à des tensions inférieures à 50 V en

alternatif et 120 V en continu ......................................................................

10. Le seuil de sensibilité électrique est de 5 mA.................................................

11. En atmosphère sèche, la durée maximale de maintien d’une tension continue est infinie pour

des valeurs inférieures à 100 V..............................

SI – Activités chaine d’énergie – unité A.D.C 1STE - 2017/2018 Page 24


1 STE 2017/20181111 ACTIVITES CHAINE D’ENERGIE –Unité ADC

12. En atmosphère sèche, la durée maximale de maintien d’une tension alternative est de 0,5 s

pour une tension de 75 V .........................................

13. Il y a risque électrique pour des tensions alternatives inférieures à 48 V.................

14. Un dispositif de détection de défaut est toujours nécessaire lorsque l’on travaille en Basse

Tension (BT)........................................................................

15. L’installation électrique d’une salle de travaux pratiques doit être conforme au régime du

neutre TT......................................................................................

16. La première lettre T dans l’indication TT du régime du neutre indique que le neutre est relié

à la terre au départ du réseau de distribution .......................

17. La seconde lettre T dans l’indication TT du régime du neutre indique qu’un dispositif de

protection doit fonctionner lorsqu’une phase est reliée involontairement à la

terre.................................................................................

18. Un dispositif de détection de défaut doit toujours fonctionner lors de l’apparition d’un

premier défaut dans un régime du neutre TT ....................

19. Un contact indirect est un contact involontaire d’une phase par un objet conducteur (un

tournevis par exemple). ..........................................................

20. Pour un interrupteur différentiel de calibre 500 mA, la résistance locale de mise à la terre

doit être inférieure à 500 :.....................................................

21. Plus le calibre d’un interrupteur différentiel est élevé, plus la résistance locale limite de mise

à la terre est faible .........................................................

22. Un oscilloscope de classe 1 doit être nécessairement relié à la terre ...........

23. Avec un oscilloscope de classe 1 il faut utiliser un transformateur d’isolement pour

visualiser sans danger la tension du secteur ......................

24. Un oscilloscope de classe 2 n’a aucune partie métallique apparente ..........

SI – Activités chaine d’énergie – unité A.D.C 1STE - 2017/2018 Page 25


1 STE 2017/20181111 ACTIVITES CHAINE D’ENERGIE –Unité ADC

25. L’utilisation d’un transformateur d’isolement évite la nécessité de la mise à la terre des

parties métalliques du montage situé en aval...........................

26. Dans un régime du neutre TT, si sur une prise d’une table de TP, le neutre est

involontairement relié à une borne de terre, le disjoncteur différentiel de la salle peut

fonctionner................................................................................

27. Dans une installation TT, l’utilisation d’un transformateur d’isolement au cours d’une

expérience nécessite la mise à la terre de l’une des bornes du secondaire

............................................................................................................

28. Dans une installation TT, l’utilisation d’un transformateur d’isolement au cours d’une

expérience nécessite la mise en place d’un interrupteur différentiel

...........................................................................................................

29. Dans une habitation avec locaux mouillés, on place un disjoncteur différentiel ayant une

sensibilité de 500mA. Quelle devra être la résistance de la prise de terre ?

…………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………

30. En manipulant une « rallonge » en mauvais état dans sa cave très humide, une personne «

touche » l’un des conducteurs dénudés.

a. Y aura-t-il électrisation, électrocution, défaut de court-circuit,?

…………………………………………………………………………………………

b. Quelle serait la tension de contact ?

…………………………………………………………………………………………

c. Quel devrait être le temps de coupure de l’appareil de protection ?

…………………………………………………………………………………………

d. Quelles seraient les caractéristiques de l’appareil de protection qui serait nécessaire ?

…………………………………………………………………………………………

SI – Activités chaine d’énergie – unité A.D.C 1STE - 2017/2018 Page 26


1 STE 2017/20181111 ACTIVITES CHAINE D’ENERGIE –Unité ADC

EXERCICE 1

Monsieur X raconte : « Je me suis électrocuté avec une prise électrique de 230 volts, mais je
ne suis pas mort. J’ai tout de suite réussi à lâcher la prise. »
1. Explique ce qui est arrivé à Monsieur X du point de vue de l’électricité.
2. Pourquoi n’est-il pas mort ? Quelle limite n’a théoriquement pas été dépassée ?
3. Le mot « électrocuté » est mal choisi. Pourquoi ? Quel autre mot Monsieur X aurait-il dû
utiliser ?

EXERCICE 2

« Une personne, en train d’enfoncer un clou dans un mur, a été électrocutée ».


Pensez-vous qu’un fait de cette nature puisse se produire ? Si oui, expliquez les circonstances de
l’accident.

EXERCICE 3

Une installation électrique est protégée par un disjoncteur différentiel DDR de 30 A – 250V
300 mA. Lors de la mesure de la résistance de terre on a trouvé une valeur égale à 80 Ω. Cette
valeur est-elle conforme aux normes en vigueur ? Justifier votre réponse.

PROBLEME 1
Le service maintenance d’un lycée est sollicité suite à un dysfonctionnement signalé par le
chef cuisinier qui se plaint de recevoir une décharge électrique lorsqu'il touche la masse métallique
du four. La tension du réseau est 230/400V - 50Hz.
1. D’après le schéma unifilaire de l’installation, déterminer le type de schéma des liaisons à la
terre de l’installation, justifier votre réponse :
2. Sur le schéma multifilaire TRANSFORMATEUR
simplifié ci-contre, représenter en ONE
PH1
vert la boucle de courant de défaut, PH2
PH3
en cas de défaut d'isolement entre N
Dj1 Dj2
Ph1 et la carcasse métallique du
four, DJ1 et DJ2 étant fermés.
3. Enoncer le rôle du Four PE
conducteur de protection PE :
4. Enoncer le rôle du
Dispositif Différentiel Résiduel (DDR) de 30mA associé au disjoncteur DJ1
SI – Activités chaine d’énergie – unité A.D.C 1STE - 2017/2018 Page 27
1 STE 2017/20181111 ACTIVITES CHAINE D’ENERGIE –Unité ADC

5. Identifier (en cochant la case correspondante) le type de défaut possible :


 Tension d'alimentation trop élevée  Défaut d'isolement entre phase et
 Défaut d'isolement entre deux phases masse métallique

Après contrôle, une tension de 230V est détectée entre la masse métallique du four et la terre. La
norme NCF classe le local comme sec.
6. Préciser, dans ces conditions, la tension limite de sécurité et le risque encouru par
l'utilisateur du four :
Le disjoncteur différentiel en tête d'installation a été testé, il fonctionne correctement et pourtant il
n’a pas déclenché.
7. Indiquer la cause probable du défaut :
Une fois le défaut précédent ayant été identifié et réparé, l’intervenant remet le circuit sous tension.
A ce moment-là le dispositif différentiel déclenche. Le défaut identifié à la question est toujours
présent.
8. Dessiner sur le schéma de la question Q2- les résistances de la prise de terre du neutre Rn et
la résistance de la prise de terre des masses Rm.
9. Dessiner le schéma équivalent de la boucle du courant de défaut.
Données :
 Les résistances des câbles et du défaut sont négligeables,
 La résistance de la prise de terre du neutre Rn=20 Ω,
 La résistance de la prise de terre des masses Rm=25 Ω,
10. Déterminer la valeur du courant de défaut Id et la tension de contact UC :
11. Conclure:

PROBLEME 2 :

Une machine à laver est alimentée par une prise de courant bifilaire (phase et neutre) sans prise de
terre. Lors d’un défaut d’isolement la ligne de
phase touche la carcasse.
1. Est-ce que le disjoncteur différentiel peut
détecter le défaut ?
2. Quels sont les dangers prévisibles dans
cette situation ?
3. pour quelle tension limite UL vous optez dans cette situation ?
4. On installe une prise de terre dont la résistance peut prendre des valeurs entre 30 et 50.
Proposer un réglage du disjoncteur différentiel pour que la protection soit optimale.
SI – Activités chaine d’énergie – unité A.D.C 1STE - 2017/2018 Page 28
1 STE 2017/20181111 ACTIVITES CHAINE D’ENERGIE –Unité ADC

PROTECTION DES BIENS

EXERCICE 1

Dans une installation domestique alimentée par une tension de 230 V, on branche, sur un
même circuit protégé par un fusible de 20 A, un aspirateur de 1 400 W et un radiateur de 2 500 W.
1- Calculer la valeur efficace de l’intensité du courant susceptible de traverser le circuit
lorsque les deux appareils fonctionnent en même temps.
Peut-on brancher en plus sur ce circuit un fer à repasser de 1100 W ? Comment appelle-t-on ce
phénomène électrique ?

CHOIX DU FUSIBLE :

Un moteur triphasé de 10 kW est alimenté par le réseau 230/400 V.


Les caractéristiques de ce moteur sont les suivantes :
 cos Ҩ = 0,8 ;
 η = 0,75 ;
 Démarrage : Id = 4.In, pendant 5 secondes. (Id courant de démarrage, In courant nominal)
I. Choix du fusible :
a. Déterminer l'intensité In consommée par le moteur ;
b. Choisir le calibre du fusible.
II. On essaie avec un fusible de type gl (ou gG) :
a. Calculer le courant de démarrage Id
b. Que se passe-t-il au démarrage?
c. Si le moteur parvenait à démarrer, que se passe-t-il dans le cas d'une surcharge persistante Id
= 2,3 In ?
d. Quel fusible gl (ou gG) faudrait-il choisir pour que le moteur puisse démarrer?
e. Qu'adviendrait-il dans le cas de la surcharge précédente ?
f. Avec ce fusible, en l'absence d'un relais thermique, la protection contre les surcharges serait-
elle assurée?
III. On essaie avec un fusible aM (25 A)
a. Que se passe-t-il au démarrage?
b. Qu'advient-il dans le cas d'une surcharge = 2,3 In qui persiste?
IV. Protection des moteurs :
a. Comment peut-on protéger ce moteur contre les surintensités et les courts-circuits?

SI – Activités chaine d’énergie – unité A.D.C 1STE - 2017/2018 Page 29


1 STE 2017/20181111 ACTIVITES CHAINE D’ENERGIE –Unité ADC

b. Choisir le relais de protection thermique et indiquer son réglage.


c. Vérifier en portant les points correspondants sur la caractéristique du relais thermique que
celui-ci autorise le démarrage du moteur tout en assurant sa protection en cas de surcharge.

Courbe de fusion : fusible aM

Courbe de fusion : fusible gG

SI – Activités chaine d’énergie – unité A.D.C 1STE - 2017/2018 Page 30


1 STE 2017/20181111 ACTIVITES CHAINE D’ENERGIE –Unité ADC

SI – Activités chaine d’énergie – unité A.D.C 1STE - 2017/2018 Page 31


1 STE 2017/20181111 ACTIVITES CHAINE D’ENERGIE –Unité ADC

FONCTION DISTRIBUER

EXERCICE 1 :

Compléter le texte, le nom de la


fonction puis le chronogramme
correspondant au fonctionnement du schéma
suivant :
À la mise sous tension, le relais KA est
…………………. et le voyant H1 est
………….. Lorsque l’on appuie sur le
bouton poussoir S1 ou sur le BP S2, le relais
KA1 …………….. Dans le même temps, le voyant H1 ………….. Lorsque l’on relâche les deux
boutons poussoirs S1 et S2, le montage revient au ………… : la bobine du relais n’est plus alimenté
et le voyant ………….

EXERCICE 2 :
Soit un moteur à courant continu alimenté par deux
tensions U1=12V ou U2= 24V par l’intermédiaire de deux
relais électromagnétiques. Ces derniers sont commandés
par deux boutons poussoirs I1 et I2.
Compléter le tableau des étapes suivantes par D
(sens droit), G (sens gauche) ou A (arrêt) et Pv (petite
vitesse) et Gv (grande vitesse).

SI – Activités chaine d’énergie – unité A.D.C 1STE - 2017/2018 Page 32


1 STE 2017/20181111 ACTIVITES CHAINE D’ENERGIE –Unité ADC

Étape I2 I1 sens droit sens gauche petite vitesse grande vitesse

Étape 0 R R

Étape 1 T R

Étape 2 R R

Étape 3 R T

Étape 4 T T

Étape 5 R T

EXERCICE 3 : RELAIS TEMPORISE

Temporisateur travail :

Cela signifie que le temps sera compté par rapport à la mise en service de la référence de base.
Symbole associé à ce temporisateur (Les temporisateurs étudiés pour l'instant sont des relais).
Dans ce type de temporisateur, le basculement des
contacts est retardé par rapport à la mise sous tension
de la bobine. La retombée des contacts est instantanée
par rapport à la mise hors tension de la bobine.

Temporisateur repos

Cela signifie que le temps sera compté par rapport à l'arrêt de la référence de base.
Symbole associé à ce temporisateur
Dans ce type de temporisateur, le basculement des
contacts est instantané par rapport à la mise sous
tension de la bobine. La retombée des contacts est
retardée par rapport à la mise hors tension de la bobine.

APPLICATION : Feux tricolores

On doit gérer l'alimentation d'un feu tricolore par l'intermédiaire de 3 relais temporisés.
 Le vert sera alimenté par le relais KA1 et se désignera H1 (tempo 30 s.)
 L'orange sera alimenté par le relais KA2 et se désignera H2 ( tempo 5 s. )

SI – Activités chaine d’énergie – unité A.D.C 1STE - 2017/2018 Page 33


1 STE 2017/20181111 ACTIVITES CHAINE D’ENERGIE –Unité ADC

 Le rouge sera alimenté par le relais KA3 et se désignera H3 (tempo 30 s)


On demande :
1. Déterminer le chronogramme de fonctionnement de KA1 ; KA2 ; KA3. (1 carreau = 5
secondes)
2. Faire le schéma du circuit de commande.
3. Faire le schéma du circuit de puissance.

EXERCICE 4 : RELAIS

On souhaite alimenter une lampe par l’intermédiaire d’un contacteur auxiliaire.


L’alimentation de la bobine du contacteur se fait par action sur un bouton poussoir "S1". Lorsque
l’on appuie sur le bouton "S1" la lampe "H1" doit s’allumer. Si l’on relâche le bouton S1, la lampe
"H1" reste allumée. Un appui sur un deuxième bouton poussoir "S2" éteint la lampe "H1" qui reste
éteinte après relâchement de "S2".
1. Établir le schéma du montage
2. Que se passe-t-il si l’on appuie sur les deux boutons "S1" et "S2" en même temps ? Il s’agit
d’un schéma à marche prioritaire ou à arrêt prioritaire

COMMUTATION PAR TRANSISTOR :

Caractéristiques d'un transistor :


Les constructeurs donnent en général les valeurs ci-dessous à ne pas dépasser afin d'éviter la
détérioration du transistor :
VCEMAX : Tension collecteur/émetteur maxi
VBE : Tension base/émetteur maxi
IC max : Courant maxi dans le collecteur
P : Puissance maxi que peut dissiper le transistor (avec P = VCE. IC)

EXERCICE 1: TRANSISTOR BIPOLAIRE EN COMMUTATION ET

La partie de la commande d'un moteur est schématisée ci-après: Elle comprend:

 un transistor T fonctionnant en commutation;


 un relais 1RT (12V; 100 mA) de résistance interne RL = 120 Ω ;
 une résistance R = 1,5 kΩ.
1- Quel est le type du transistor T (NPN ou PNP) ?
2- Reproduire sur la copie le symbole du transistor, en y fléchant les tensions VBE et VCE.

SI – Activités chaine d’énergie – unité A.D.C 1STE - 2017/2018 Page 34


1 STE 2017/20181111 ACTIVITES CHAINE D’ENERGIE –Unité ADC

3- On se place dans le cas où US = 12 V.

On a: IB = 7,5 mA.

a. Donner une relation liant US, UR et VBE.


b. Calculer la valeur de VBE.
c. Établir une relation liant Urel (tension aux
bornes du relais), VCE et VCC.

On donne VCE = 0,2 V. Calculer la valeur de IC.

d. Comparer la valeur de IC à celle du produit


β.IB (avec β = 100). En déduire l'état du
transistor et celui du relais (« repos » ou «
travail »).
4- On se place dans le cas où US = -12 V. Donner l'état du transistor et celui du relais.

EXERCICE 2:

On donne: RC = 10 Ω; VBE = 0,8 V; VCEsat = 0,2 V; U0 = 12 V; 100 < β < 300 et ucom :
tension de commande du transistor.
1. Quand ucom = 0 V, quel est l'état de T ? En déduire les valeurs de IB et IC.
2. Quand ucom = 5 V, on
souhaite que T soit saturé.
a. Calculer la valeur du
courant Icsat.
b. En déduire la valeur du
courant de base IBsat qui
saturera le transistor quel
que soit la valeur de β.
c. On fixe IB = 2 IBsat de
manière à assurer la
saturation du transistor.
Calculer alors la valeur à choisir pour RB.

SI – Activités chaine d’énergie – unité A.D.C 1STE - 2017/2018 Page 35


1 STE 2017/20181111 ACTIVITES CHAINE D’ENERGIE –Unité ADC

APPLICATION HACHEUR :

EXERCICE 1 :

Un hacheur série parfait est alimenté sous une tension U = 220V.


La charge du hacheur est une résistance de 55 .
1. Donner l’expression de l'intensité du courant moyen qui traverse la résistance ainsi que la
tension moyenne à ses bornes en fonction du rapport cyclique  :
2. Application numérique :  = 0,50.

EXERCICE 2 :

Un hacheur série est alimenté par une tension continue U=20V et alimente un moteur à courant
continu. Le courant dans le moteur est parfaitement lissé et sa valeur moyenne vaut icmoy = 2A. Le
rapport cyclique = 0.6, la fréquence de hachage f =1000Hz.
1. Tracer ic(t), uc(t) et u'c(t) sur une période (5V/div, 1A/div et 0,1ms/div). Préciser les intervalles
et temps de conduction du hacheur et de la diode

2. Calculer ucmoy et la puissance fournie par le hacheur.


3. Justifier par des considérations énergétiques le rôle de L et D. Préciser comment on améliore le
lissage du courant.

SI – Activités chaine d’énergie – unité A.D.C 1STE - 2017/2018 Page 36


1 STE 2017/20181111 ACTIVITES CHAINE D’ENERGIE –Unité ADC

APPLICATION CONTACTEUR :

EXERCICE 1 :

1. Compléter les schémas électriques ci-dessous (en insérant les éléments du contacteur)
permettant le démarrage direct à un sens de rotation d'un moteur asynchrone triphasé.

2. Ecrire en quelques lignes le fonctionnement du montage.

SI – Activités chaine d’énergie – unité A.D.C 1STE - 2017/2018 Page 37


1 STE 2017/20181111 ACTIVITES CHAINE D’ENERGIE –Unité ADC

SYSTEME TECHNIQUE : « PORTE D’UN MAGASIN »

I. Description :

Le système est composé essentiellement par :

 Un moteur électrique commandé dans les deux sens de marche par deux contacteurs (KM1
et KM2). (KM1 pour l’ouverture et KM2 pour la fermeture).
 Un réducteur de vitesse pour abaisser la vitesse du moteur à une vitesse souhaitée à la
commande de la vis.
 Un système vis-écrou pour transformer l’énergie mécanique de rotation donnée par le
moteur en une énergie mécanique de translation utilisée par la porte.
 4 Galets et deux rails pour le guidage de la porte.
 Deux capteurs (S1 et S2) permettant de limiter la course de la porte.
 S1 : fin ouverture
 S2 : fin fermeture
 3 boutons poussoirs (m1) pour l’ouverture (m2) pour la fermeture et (a) pour l’arrêt.
 m1 : bouton ouverture de la porte
 m2 : bouton fermeture de la porte
 a : bouton arrêt
 Bouton poussoir (AU) à accrochage mécanique permettant l’arrêt de la porte en cas
d’urgence.
II. Fonctionnement
 Une impulsion sur le bouton m1 permet l’ouverture de la porte.

SI – Activités chaine d’énergie – unité A.D.C 1STE - 2017/2018 Page 38


1 STE 2017/20181111 ACTIVITES CHAINE D’ENERGIE –Unité ADC

 L’arrêt de moteur est obtenu soit par impulsion sur le bouton d’arrêt a soit par action de la
porte sur S2 en fin de course.
 Une impulsion sur le bouton m2 permet la fermeture de la porte.
 L’arrêt de moteur est obtenu soit par impulsion sur le bouton d’arrêt a soit par action de la
porte sur S1 en fin de course.
III. Caractéristiques
 Réseau 230 / 400 V 50 Hz.
 Le circuit de commande 24 V 50 Hz.
 Moteur : La plaque signalétique du moteur porte les indications suivantes :
Pu=15 KW ; cos = 0,84 ; η = 88 %
IV. Signalisation
 H1 : voyant sous tension ;
 H2 : voyant surcharge.
 H3 : voyant ouverture porte ;
 H4 : voyant fermeture porte.
V. Travail demandé
1. Etablir le circuit de puissance et le circuit de commande.
2. Calculer le courant nominal du moteur.
3. Comment peut-on inverser le sens de rotation d’un moteur triphasé ?
4. Pour quoi le verrouillage est utilisé entre le contacteur d’ouverture et celui de la fermeture ?
5. Recopier et compléter le tableau de choix de matériel ci-dessous.
Le choix du relais thermique se fera dans la classe 20. Les fusibles sont sans percuteur et le
sectionneur est sans dispositif contre la marche en monophasé.

Nombre Désignation Fonction référence


1 Relais thermique

6. Déterminer le nombre de manœuvres des contacteurs choisis

SI – Activités chaine d’énergie – unité A.D.C 1STE - 2017/2018 Page 39


1 STE 2017/20181111 ACTIVITES CHAINE D’ENERGIE –Unité ADC

SITUATION D’EVALUATION N°1 : ETUDE D’UN SYSTEME DE LEVAGE

I. Description

Le système est composé essentiellement par :

 Un moteur électrique commandé dans les deux sens de marche par deux contacteurs
inverseurs (KM1 et KM2). (KM1 pour la descente et KM2 pour la montée).
 Une boite de commande comportant deux boutons poussoirs :
 S1 : commande la montée de la cabine
 S2 : commande la descente de la cabine
 Deux capteurs de fin de course permettant de limiter le déplacement de la cabine :
 S4 : capteur fin montée
 S5 : capteur fin descente.
 Les boutons S3 et AU ne figurent pas sur la description.

II. Fonctionnement

 Une impulsion sur le bouton S1 permet la montée de la cabine.


 L’arrêt de moteur est obtenu soit par impulsion sur le bouton d’arrêt S3 soit par action de la
cabine sur S4 en fin de course.
 Une impulsion sur le bouton S2 permet la descente de la cabine.

SI – Activités chaine d’énergie – unité A.D.C 1STE - 2017/2018 Page 40


1 STE 2017/20181111 ACTIVITES CHAINE D’ENERGIE –Unité ADC

 L’arrêt de moteur est obtenu soit par impulsion sur le bouton d’arrêt S3 soit par action de la
porte sur S5 en fin de course.

III. Signalisation

 H1 : voyant sous tension ;


 H2 : voyant surcharge ;
 H3 : voyant cabine en mouvement.

IV. Travail Demandé

1. Identifier les matières d’œuvre entrante (M.O.E) et sortante (M.O.S) du système ?


2. Indiquer la nature de la matière d’œuvre :
3. Quelle est la valeur ajoutée apportée par ce système à la matière d’œuvre principale :
4. Compléter la chaine d’énergie du système.
5. Le système est alimenté par un réseau de
LEROY 16815 ANGOULEME
caractéristiques 230 / 400 V 50 Hz. SOMER FRANCE
MOTEUR ASYNCHRONE - NFC 51.111 NOV. 79
Type
Que signifie ces caractéristiques
kW 5,5 cos 0,85  V 400 A
La plaque signalétique du moteur porte les indications rd% 81  V 690 A
tr/min 1430 ambce°C 40
suivantes. Hz 50 Ph 3 Sce 84
S1 FMC
Roulements Made in
Le circuit de commande est alimenté en 24 V alternatif.
Autres Pièces Made in FRANCE
6. Calculer le courant nominal IN de moteur.
7. Compléter le tableau ci-dessous de choix de matériel pour le moteur M2. 4 pts
Le choix du relais thermique se fera dans la classe 10A. Les fusibles sont sans percuteur et le
sectionneur est sans dispositif contre la marche en monophasé.
Nombre Désignation Fonction référence

1 Relais thermique

SI – Activités chaine d’énergie – unité A.D.C 1STE - 2017/2018 Page 41


1 STE 2017/20181111 ACTIVITES CHAINE D’ENERGIE –Unité ADC

8. Compléter le circuit de puissance du moteur.

9. Compléter le circuit de commande du système.

SI – Activités chaine d’énergie – unité A.D.C 1STE - 2017/2018 Page 42


1 STE 2017/20181111 ACTIVITES CHAINE D’ENERGIE –Unité ADC

Problème N°1

Le moteur Mt d’entrainant d’un taraud est un moteur asynchrone triphasé dont la plaque
signalétique est donnée ci-contre :
 Le réseau d'alimentation est un réseau 230 / 400 V 50 Hz.
 Le circuit de commande 24 V continue.
1. Calculer le courant nominal du moteur LEROY 16815 ANGOULEME
SOMER FRANCE
2. Faire le choix de l’appareillage utilisé pour commander MOTEUR ASYNCHRONE - NFC 51.111 NOV. 79
Type
kW 7,5 cos 0,84  V 230 A
ce moteur en donnant la référence du :
rd% 83  V 400 A

 Relais de protection thermique classe 20; tr/min 1450 ambce°C 40


Hz 50 Ph 3 Sce S1 FMC 84
 Contacteur de puissance ; Roulements Made in
Autres Pièces Made in FRANCE
 Fusible type aM 10 x 38;
 Sectionneur tripolaire porte fusibles sans dispositif contre la marche en monophasé, sans
contact.

PROBLEME N°1: TREMIE TAPIS

Cahier des charges :


Fonctionnement :
Une entreprise de concassage dispose d'une
trémie, entrainée par un moteur (M1), et d'un
tapis roulant entrainé par un moteur (M2).
La trémie à sable est commandée par deux
boutons poussoirs (marche, arrêt). Le tapis
permet de distribuer la marchandise dans les
camions soit à droite soit à gauche. Le tapis est
commandé par trois boutons poussoirs (droite, gauche, arrêt) :
 droite : gravier fin
 gauche : gros gravier
La trémie ne doit fonctionner que si le tapis fonctionne. On dispose aussi de deux voyants qui nous
indiquent le sens de rotation du tapis.
Description :
 Réseau (3 x 400V + N + PE)

SI – Activités chaine d’énergie – unité A.D.C 1STE - 2017/2018 Page 43


1 STE 2017/20181111 ACTIVITES CHAINE D’ENERGIE –Unité ADC

 Moteur M1: triphasé 50Hz 400/ 690V; 4 KW; cos  = 0.8; η = 0.8.

 Moteur M2: triphasé 50Hz 230/ 400V; 11 KW; cos  = 0.8; η = 0.75.

 Un sectionneur porte-fusibles tétrapolaire général assurera la protection et la mise en service


de l'installation QF1.
 La partie commande est alimentée sous 24 V~.
Fonctionnement :
 Une impulsion sur S1 commande l'ouverture de la trémie.
 Une impulsion sur S2 commande l'arrêt de la trémie.
 Une impulsion sur S3 commande le déplacement du tapis vers la droite.
 Une impulsion sur S4 commande le déplacement du tapis vers la gauche.
 Une impulsion sur S5 commande l'arrêt du tapis.
 Un voyant H1 indiquant déplacement vers la droite.
 Un voyant H2 indiquant déplacement vers la gauche.
 Un voyant H3 signale le défaut de surcharge des moteurs M1 et M2.
1. Calculer le courant nominal des moteurs M1 et M2.
2. Faire le choix de l’appareillage utilisé pour commander les moteurs M1 et M2 en donnant la
référence du :
 Relais de protection thermique classe 20;
 Contacteurs de puissance ;
 Fusibles type aM 10 x 38;
 Sectionneurs tripolaires porte fusibles sans dispositif contre la marche en monophasé, sans
contact.
3. Etablir le circuit de puissance et de commande de l’installation.
choix en AC1
Exemple de choix : Un circuit de chauffage est composé par deux charges résistives triphasés.
Chaque charge consomme un courant de 10A par phase sous une tension U = 380V. Il s’agit
de la catégorie de fonctionnement AC1. Sur le guide de choix on peut opter pour le contacteur
suivant :

SI – Activités chaine d’énergie – unité A.D.C 1STE - 2017/2018 Page 44


1 STE 2017/20181111 ACTIVITES CHAINE D’ENERGIE –Unité ADC

SI – Activités chaine d’énergie – unité A.D.C 1STE - 2017/2018 Page 45


1 STE 2017/20181111 ACTIVITES CHAINE D’ENERGIE –Unité ADC

SI – Activités chaine d’énergie – unité A.D.C 1STE - 2017/2018 Page 46


1 STE 2017/20181111 ACTIVITES CHAINE D’ENERGIE –Unité ADC

APPLICATION DISTRIBUTEUR :

EXERCICE 1 :

Expliquer par une phrase la fonction d'un distributeur. Compléter la boite fonctionnelle ci-dessous.

EXERCICE 2 :

1. Colorier sur la figure ci-contre en bleu les espaces


occupés par l’air comprimé et en vert les espaces
occupés par l’air à pression atmosphérique
(échappement).
2. La tige du vérin sort-elle ou rentre-t-elle ?
3. Dessiner la tige du vérin dans cette position.
4. de quel type de distributeur s’agit-il ?

EXERCICE 3 :

Donner les désignations des distributeurs suivants :

Désignation : Désignation : Désignation :


………………………… ………………………… …………………………
………………………… ………………………… ………………….………
….……….……………. …………………………. ………………………….

SI – Activités chaine d’énergie – unité A.D.C 1STE - 2017/2018 Page 47


1 STE 2017/20181111 ACTIVITES CHAINE D’ENERGIE –Unité ADC

EXERCICE 4 :

1. Représenter sur les deux figures ci-dessous le symbole d’un distributeur 5/2 bistable
de façon à ce que :
 la tige du vérin soit sortie figure 1.
 la tige du vérin soit rentrée figure 2.
2. Colorier :
 en bleu les canalisations d’air comprimé.
 en vert les canalisations à pression atmosphérique.
 en rouge les fils électriques traversés par du courant après les avoir prolongés

EXERCICE 4 :

Soit un vérin alimenté par l’intermédiaire d’un


distributeur dont les positions sont commandées
par deux boutons poussoirs B1 et B2.
a- Quel est le nom complet du distributeur
utilisé
…………………………………………
…………………………………………
b- Indiquer sur le schéma ci-dessus les différents repérages du distributeur
c- Compléter le tableau de commande suivant en marquant E ou S pour Entrée ou Sortie
de la tige du vérin :

SI – Activités chaine d’énergie – unité A.D.C 1STE - 2017/2018 Page 48


1 STE 2017/20181111 ACTIVITES CHAINE D’ENERGIE –Unité ADC

Machine à courant continu

QUESTIONNAIRE

1. Réversibilité de la machine à courant continu : Donner les 2 conventions utilisées et


les expressions de la tension correspondante. Comparer E et U dans chaque cas.
---------------------------------------------- ----------------------------------------------
---------------------------------------------- ----------------------------------------------
---------------------------------------------- ----------------------------------------------
---------------------------------------------- ----------------------------------------------
---------------------------------------------- ----------------------------------------------
2. Donner 2 expressions de la fem E et du moment du couple électromagnétique Tem pour
un moteur à courant continu à excitation séparée.
------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------
3. Exprimer n en fonction de U, R, I et Ω.
------------------------------------------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------------------------------------------
4. Comment varie la vitesse si I augmente (U et ie constants) , si U augmente (I et ie
constants ), si ie diminue (U et I constants ) .
------------------------------------------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------------------------------------------
5. Caractéristiques : Reconnaître ces caractéristiques a) b) c) d) ci-dessous.

a b c d
6. Donner les différentes expressions du rendement.

SI – Activités chaine d’énergie – unité A.D.C 1STE - 2017/2018 Page 49


1 STE 2017/20181111 ACTIVITES CHAINE D’ENERGIE –Unité ADC

------------------------------------------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------------------------------------------
7. Comment on mesure les pertes collectives? Préciser les conditions de mesure
------------------------------------------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------------------------------------------
8. Quel est la condition d’équilibre d’un moteur? Comment on trouve le point de
fonctionnement ?
------------------------------------------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------------------------------------------
9. Donner les expressions de la fem et du couple électromagnétique du moteur à courant
continue série.
----------------------------------------------------------------------------------------------------
10. Donner le schéma équivalent de moteur à courant continu à excitation séparée. préciser
les noms, les courants et tensions des différents circuits.
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
11. Expliquer le fonctionnement de la machine à courant continu et la réversibilité.
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
12. Donner les différentes pertes dans une machine à courant continu et préciser de quoi elles
dépendent.
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

SI – Activités chaine d’énergie – unité A.D.C 1STE - 2017/2018 Page 50


1 STE 2017/20181111 ACTIVITES CHAINE D’ENERGIE –Unité ADC

PROBLEME N° 1 : ETUDE D’UN MOTEUR A COURANT CONTINU A


AIMANT PERMANENT

Un moteur à courant continu à aimants permanents dispose des caractéristiques nominales


suivantes :
UN = 250 V ; IN = 40 A ; R = 0,5 Ω

I. Première Partie : Etude du démarrage

1. Déterminer la valeur de la force électromotrice Ed du moteur au démarrage.


2. Au démarrage, le courant doit être limité à Id = 1,5IN.Déterminer la tension maximale
de démarrage Ud que l’on peut alors appliquer à l’induit.

II. Deuxième Partie : Essai à vide

A vide, sous tension d’induit nominale UN = 250 V, le moteur tourne à n0=1500 tr/min en
appelant un courant d’induit I0 = 2 A. Déterminer :
1. la f.é.m. à vide E0
2. la puissance absorbée à vide P0 par l’induit
3. la puissance utile à vide Pu0
4. les pertes par effet Joule dans l’induit Pj0 à vide
5. les pertes collectives Pc0 à vide.

III. Troisième Partie : Fonctionnement au régime nominal

1. Représenter le modèle électrique équivalent de l’induit de ce moteur.


Déterminer :
a. la f.é.m. E en charge,
b. la fréquence de rotation n (tr/mn) en charge,
c. la puissance Pa absorbée par le moteur,
d. les pertes par effet Joule Pj dans l’induit,
e. la puissance utile Pu, sachant que les pertes collectives sont de: Pc=490
f. le rendement du moteur.
g. le moment du couple utile Tu

IV. Quatrième partie : étude du système d’alimentation hacheur

On alimente le moteur précédent à l’aide d’un hacheur série. Le schéma du montage est le
suivant :

SI – Activités chaine d’énergie – unité A.D.C 1STE - 2017/2018 Page 51


1 STE 2017/20181111 ACTIVITES CHAINE D’ENERGIE –Unité ADC

K est un interrupteur électronique commandé à l’ouverture et à la fermeture.


Résistance d’induit du moteur : R = 0,5 Ω.
F.é.m. du moteur : E = 260 V.
Les chronogrammes de la tension UM aux
bornes de l’induit et le courant i dans l’induit
sont donnés ci-dessous.
1. A partir de ce chronogramme,
déterminer:
a. la tension V délivrée par la source de tension
b. la fréquence de hachage fh
c. le rapport cyclique 
2. Montrer que la valeur moyenne de la tension UM peut s’écrire : UMmoy = α.V Calculer
sa valeur.
3. Déterminer la valeur moyenne Imoy du courant dans le moteur.
4. A quelle fréquence n’ (tr/mn) tourne le moteur ?
5. Déterminer le rapport cyclique qu’il faudra régler afin d’obtenir une fréquence de
rotation égale à 1200 tr/min, en supposant que le courant Imoy garde la même valeur
moyenne que celle obtenue précédemment dans la question 3.
6. Quelle conversion réalise le hacheur série ?
7. A partir de quel composant électronique peut-on réaliser l’interrupteur K ?

SI – Activités chaine d’énergie – unité A.D.C 1STE - 2017/2018 Page 52


1 STE 2017/20181111 ACTIVITES CHAINE D’ENERGIE –Unité ADC

PROBLEME N° 2 : ETUDE D’UN MOTEUR A CC A EXCITATION


INDEPENDANTE

PARTIE A : MOTEUR A COURANT CONTINU


Un monte-charge est équipé d’un moteur à courant continu, à excitation indépendante.
L’intensité du courant d’excitation est maintenue constante pendant tout le problème.
Les caractéristiques nominales du moteur sont les suivantes :
 Puissance Utile : 8 KW
 Inducteur
 tension aux bornes de l’inducteur : UexN = 500 V ;
 intensité du courant d’excitation : IexN = 1A
 Induit
 tension aux bornes de l’induit : UN = 500 V ;
 intensité du courant dans l’induit : IN = 20 A ;
 fréquence de rotation : nN = 3820 tr.min-1 soit une vitesse angulaire N = 400 rad/s ;
 résistance de l’induit : R = 1  ;
1. à propos de l’inducteur
a. Rappeler le rôle de l’inducteur ; correspond-il au rotor ou au stator ?
b. Calculer la puissance d’excitation absorbée par l’inducteur. Sous quelle forme
d’énergie cette puissance est-elle transformée ?
c. Représenter le modèle équivalent de l’inducteur.
2. à propos de l’induit, le moteur fonctionnant à son régime nominal
a. Représenter le modèle équivalent de l’induit du moteur.
b. Calculer littéralement puis numériquement pour le fonctionnement nominal :
 la puissance absorbée par le moteur PaN ;
 la f.é.m. EN ;
 la puissance électromagnétique PemN ;
 le moment du couple électromagnétique TemN ;
 les pertes collectives (pertes mécaniques et magnétiques)
 le moment du couple utile TuN ;
 le rendement de l’induit ;
c. Déduire des pertes collectives l’intensité que ce moteur absorberait dans un
fonctionnement à vide (justifier votre réponse).

SI – Activités chaine d’énergie – unité A.D.C 1STE - 2017/2018 Page 53


1 STE 2017/20181111 ACTIVITES CHAINE D’ENERGIE –Unité ADC

d. Donner l’expression générale de la force électromotrice E du moteur en fonction du


flux magnétique sous un pôle et de la vitesse angulaire  ; en déduire que :
E  1 ,2 .

3. Fonctionnement sous tension variable.


L’intensité du courant circulant dans l’induit est constante : I = IN = 20 A.

600 500 400


tension (V)
300 200 100 0
0

50

100

150

200

250
Un essai a permis de tracer la caractéristique de vitesse du moteur en fonction de la tension
vitesse angulaire (rad/s)

vitesse angulaire en fonction de la tension d'alimentation de l'induit


450
400
350
300

d’alimentation de l’induit (voir annexe).


a. Déterminer l’équation littérale de cette caractéristique d’une manière théorique à partir
des équations de base de la machine à courant continu.
b. Déterminer graphiquement la tension de démarrage. Vérifier cette valeur par le calcul.
c. Quel convertisseur peut-on utiliser pour alimenter et faire varier la vitesse d’un tel
moteur ?
4. Fonctionnement sous tension nominale et couple variable
a. Expliquer pourquoi le courant absorbé par l’induit du moteur est fonction du couple
résistant Tr.
Tr est le moment du couple exercé par la charge mécanique sur le moteur (on supposera que le
Tr  4
couple de perte est constant). Montrer que I  .
1,2
b. Le moteur entraîne un monte-charge. Pour une certaine charge, le moment du couple
résistant Tr exercé sur le moteur peut être considéré comme indépendant de la vitesse.
 Tr = 10 N.m pour une charge de 500 kg
 Tr = 15 N.m pour une charge de 1000 kg
 Tr = 20 N.m pour la charge nominale de 1500 kg
Les caractéristiques I = f(Tr) et Tu= f() pour le moteur sont tracées en annexe 2 page 6.
 Représenter sur le document réponse n°2 les trois courbe Tr = f () pour les trois types
de charge.
 Déduire des graphiques la fréquence de rotation de fonctionnement de l’ensemble
moteur machine ainsi que l’intensité du courant absorbée pour les trois charges (500
kg, 1000 kg, 1500 kg).

PARTIE B : ETUDE DU HACHEUR

On étudie le dispositif de la figure ci-dessous.

SI – Activités chaine d’énergie – unité A.D.C 1STE - 2017/2018 Page 54


1 STE 2017/20181111 ACTIVITES CHAINE D’ENERGIE –Unité ADC

H L
ih i

E 
uh  
D R 
u M
v

id

L’inductance L représente l’inductance globale de l’induit et de la bobine de lissage


supposée sans perte. La tension continue V est égale à 500 V.
L’interrupteur H (commandable à l’ouverture et à la fermeture) et la diode D sont
parfaits.
 H est fermé sur l’intervalle de temps [0, T]
 H est ouvert sur l’intervalle de temps [T, T]
T désigne la période de fonctionnement du hacheur et  son rapport cyclique.
L’allure du courant i(t) est représentée sur l’annexe 2.
Les chronogrammes demandés seront tracés sur ce même document sur l’intervalle de temps
[0, 2T].
1. Calculer la fréquence de fonctionnement f du hacheur et son rapport cyclique  .
2. Citer un composant électronique permettant de réaliser l’interrupteur H. Comment le
commande-t-on ?
3. Quel est le rôle de la diode D ? Pourquoi dit-on que le dispositif fonctionne en
conduction ininterrompue ?
4. Indiquer les intervalles de conduction et de blocage de H et D sur une période.
5. Tracer les chronogrammes de u(t) et uh(t) sur le même document (annexe 2)
6. En déduire par le calcul la valeur moyenne < u(t) >en fonction de  et V.
7. Tracer les chronogrammes de id(t) et ih(t) sur le même document (annexe 2)

PARTIE C : ÉTUDE DE L’ASSOCIATION MOTEUR-HACHEUR

On donne : V = 500 V ; < i(t) > = 20 A.


On rappelle que : E = 1,2. et R=1
1. En déduire < u(t) > en fonction de  et < i(t) >.
2. Montrer que ( étant exprimé en rad/s). 500.  20

1,2

SI – Activités chaine d’énergie – unité A.D.C 1STE - 2017/2018 Page 55


1 STE 2017/20181111 ACTIVITES CHAINE D’ENERGIE –Unité ADC

3. Déterminer la valeur du rapport cyclique permettant d’obtenir une vitesse de rotation de


300 rad/s.

Annexe 1
Document-réponse n° 1 : Intensité du courant absorbé par l'induit en fonction du couple
résistant
25 (U et Iex constants)

20
intensité du courant dans l'induit (A)

15

10

0
0 5 10 15 20 25
couple résistant exercé par la charge mécanique entrainée (N.m)

Document-réponse n° 2 : caractéristique mécanique du moteur ( U et Iex constant )

25

20

15
couple utile (N.m)

10

0
380 385 390 395 400 405 410 415 420

vitesse angulaire (rad/s)

SI – Activités chaine d’énergie – unité A.D.C 1STE - 2017/2018 Page 56


1 STE 2017/20181111 ACTIVITES CHAINE D’ENERGIE –Unité ADC

Annexe 2
i

IM
20A i
A Im

0 20 70 100 200 t [s]

uh

200V

0 20 70 100 200 t [s]


0
u

200V

0 20 70 100 200 t [s]

id

20 A

0 20 70 100 200 t [s]

ih

20 A

0 20 70 100 200 t [s]

SI – Activités chaine d’énergie – unité A.D.C 1STE - 2017/2018 Page 57


1 STE 2017/20181111 ACTIVITES CHAINE D’ENERGIE –Unité ADC

PROBLEME N° 3 : ETUDE MOTEUR A CC A AIMANT PERMANENT

Un moteur à courant continu à aimants permanents dispose des caractéristiques nominales


suivantes : UN = 250 V IN = 40 A R = 0,5 Ω

A. Première Partie : Etude du démarrage

1. Déterminer la valeur de la force électromotrice du moteur au démarrage de celui-ci.


2. Le constructeur indique qu’au démarrage les enroulements de l’induit peuvent supporter
un courant d’intensité Id = 1,5.IN.
a. Citer et expliquer les méthodes utilisées pour réduire la pointe de courant au
démarrage.
b. Déterminer la tension maximale Ud que l’on peut alors appliquer à l’induit.

B. Deuxième Partie : Essai à vide

A vide, sous tension d’induit nominale UN = 250 V, le moteur tourne à 1500 tr/min en
appelant un courant d’induit Iv = 2 A. Déterminer :
1. La f.é.m. à vide Ev
2. la puissance absorbée à vide Pv par l’induit
3. la puissance utile à vide Puv
4. les pertes par effet Joule dans l’induit Pjv à vide
5. les pertes collectives Pc à vide.

C. Troisième Partie : Fonctionnement au régime nominal

1. Représenter le modèle électrique équivalent de l’induit de ce moteur.


2. Déterminer :
a. la f.é.m. E en charge,
b. la fréquence de rotation n en charge,
c. la puissance Pa absorbée par le moteur,
d. les pertes par effet Joule Pj dans l’induit,
e. la puissance utile Pu, sachant que les pertes collectives sont évaluées à 490 W,
f. le rendement du moteur.
g. Vérifier que le moment du couple utile vaut Tu = 60 N.m
(On prendra, quel que soit la valeur trouvée au 2.b, n = 1385 tr/min).

SI – Activités chaine d’énergie – unité A.D.C 1STE - 2017/2018 Page 58


1 STE 2017/20181111 ACTIVITES CHAINE D’ENERGIE –Unité ADC

D. Quatrième Partie : Détermination d’un point de fonctionnement

Le moteur entraîne à présent une charge dont la caractéristique mécanique Tr = f(n) est
donnée sur la figure n°1.

1. Tracer sur la figure n°1 la caractéristique mécanique Tu = f(n) du moteur.


2. En déduire graphiquement :
a. la fréquence de rotation n’ de l’ensemble moteur/charge.
b. le nouveau moment du couple utile T’u.

PROBLEME N° 4 : ETUDE MOTEUR A CC A EXCITATION SEPAREE

On se propose d'étudier un moteur à courant continu à excitation indépendante constante,


possédant les caractéristiques nominales suivantes:
Induit: UN = 220 V IN = 20 A R= 0,5 Ω
Inducteur: Ue= 200 V Ie = 1,5 A

Partie A: Etude du démarrage du moteur


1. Représenter le modèle électrique équivalent de l'induit du moteur.
2. Rappeler l'expression de la force électromotrice E de l'induit en fonction du flux
inducteur Ҩ et de la vitesse angulaire Ω = 2Πn.
3. Donner la valeur de E lors de la mise en rotation (lorsque Ω=0 rad/s).
4. Le constructeur indique que les enroulements d'induit ne peuvent pas supporter un
courant de démarrage d'intensité Id supérieure à 50 A. Quelle valeur maximale Ud de la
tension peut-on appliquer aux bornes de l'induit au début du démarrage de ce moteur ?

SI – Activités chaine d’énergie – unité A.D.C 1STE - 2017/2018 Page 59


1 STE 2017/20181111 ACTIVITES CHAINE D’ENERGIE –Unité ADC

Partie B: Etude du moteur à vide

Le moteur fonctionne à présent à vide. L'induit de la machine est alimenté sous une tension
Uv = 215 V et appelle un courant d'intensité Iv= 2 A. Sa fréquence de rotation vaut alors
nv = 25,5 tr/s. Déterminer la fem Ev de l'induit pour ce fonctionnement à vide.

Partie C: Etude du moteur en fonctionnement nominal

1. Déterminer la fem EN de l'induit.


2. En déduire la fréquence de rotation nN (en tr/s).
3. Déterminer la puissance PI absorbée par l'induit seul.
4. Déterminer la puissance Pa absorbée par l'ensemble de la machine.
5. Déterminer la puissance utile fournie par le moteur (on supposera que les pertes
collectives valent Pc = 440 W).
6. En déduire le rendement du moteur.
7. Calculer le moment du couple utile.

Partie D: Etude du moteur en fonctionnement quelconque


1. A l'aide des parties B et C, établir l'équation de la caractéristique mécanique Tu = f(n)
supposée linéaire dans la zone de fonctionnement (on exprimera n en tr/s).
2. En déduire, en tr/s, la vitesse de rotation du moteur lorsqu'il entraîne une charge
opposant un couple de moment Tr = 10 Nm.

PROBLEME N° 4 : UTILISATION DE LA CARACTERISTIQUE


MECANIQUE

Un moteur à cc à excitation séparée a les caractéristiques nominales suivantes :


Induit: UN = 220 V IN = 20 A R= 1 Ω
Inducteur: Ue= 200 V Ie = 1 A

A. Essai à vide :
1. Que signifie « fonctionnement à vide » ?
2. A vide, l’induit du moteur absorbe un courant Iv=2 A lorsqu’il est soumis à une tension
Uv=220 V. le moteur tourne à nv=1000 tr/mn. Déterminer :
a. La f.é.m. à vide Ev
b. Les pertes collectives Pc

SI – Activités chaine d’énergie – unité A.D.C 1STE - 2017/2018 Page 60


1 STE 2017/20181111 ACTIVITES CHAINE D’ENERGIE –Unité ADC

c. Quelle est la valeur Tuv du couple utile pour le fonctionnement à vide ?placer le point
A de coordonnées (nv , Tuv) sur la figure N°1

B. Essai en charge

Le moteur entraine une pompe et fonctionne en régime nominal


Déterminer :
1. La fem nominale EN
2. La fréquence de rotation nN
3. la puissance Pa absorbée par l'ensemble de la machine.
4. Les pertes par effet joule dans l’induit PjI
5. la puissance utile Pu fournie par le moteur
6. Le couple utile TuN
7. placer le point B de coordonnées (nN , TuN) sur la figure N°1. Tracer alors la
caractéristique mécanique Tu = f(n) de ce moteur.

C. Utilisation de la caractéristique mécanique

Le moteur entraine maintenant une nouvelle charge dont le couple résistant est constant de
valeur Tr = 30 Nm. La tension d’alimentation de l’induit est U= 220 V.
1. Tracer sur la figure N°1 la caractéristique mécanique de la charge Tr = f(n).
2. En déduire la fréquence de rotation n de l’ensemble moteur-pompe.

SI – Activités chaine d’énergie – unité A.D.C 1STE - 2017/2018 Page 61


1 STE 2017/20181111 ACTIVITES CHAINE D’ENERGIE –Unité ADC

PROBLEME N° 5 :

La plaque signalétique d’un moteur à cc à excitation indépendante porte les


indications suivantes : 500 W 1365 tr/mn.
Dans la totalité du problème, l’inducteur et l’induit sont alimenté sous la tension constante
U = 220 V.
1. Déterminer le couple utile nominal TuN.
2. On donne ci-contre la courbe Tu = f(I) :
a. Que représente cette courbe ?
b. En utilisant la courbe Tu=f(I) déterminer
la valeur nominale de courant d’induit IN.
3. On admet que le flux est constant et que les
pertes mécaniques et magnétiques
correspondent à un couple des pertes Tp
constant.
a. Montrer que le couple électromagnétique
est proportionnel au courant d’induit Tem
= a.I
b. Ecrire l’équation qui lie Tem, Tu et Tp.
Utiliser cette relation pour tracer la courbe
Tem = f(I).
c. A l’aide des représentations graphiques déterminer numériquement le couple des
pertes constantes Tp et le coefficient a.
d. Calculer les pertes constantes
Pc.
4. Pour le fonctionnement nominal
calculer :
a. Le couple électromagnétique.
b. Le courant absorbé par l’induit.
c. La résistance de l’induit

SI – Activités chaine d’énergie – unité A.D.C 1STE - 2017/2018 Page 62


1 STE 2017/20181111 ACTIVITES CHAINE D’ENERGIE –Unité ADC

PROBLEME N° 6
La résistance d’induit d’un moteur à cc à excitation séparée est R = 1Ω
Essai à vide :
 Tension d’alimentation de l’induit  Courant induit Iv= 2 A
Uv = 200 V  Courant inducteur i=0,5 A
Essai en charge nominale :
 Tension d’induit Uv = 200 V  Courant induit Iv= 14 A
 Tension d’alimentation de  Courant inducteur i=0,5 A
l’inducteur u = 180 V  Vitesse nominale
 n=1200tr/mn
1. Calculer la fem Ev à vide et E nominale de
ce moteur
2. Calculer les pertes par effet joule PjI dans
l’induit et Pji dans l’inducteur en
fonctionnement nominal
3. Déterminer les pertes collectives Pc
4. Calculer le couple des pertes Tp
5. Calculer la puissance absorbée Pa par le
moteur
6. Calculer la puissance mécanique utile Pu fournie par le moteur
7. Calculer le couple utile Tu
8. Montrer que E=K1n (n en tr/mn) et calculer
K1
9. Montrer que le couple électromagnétique
Tem est proportionnel au courant induit I :
Tem =K2.I calculer K2
10. Tracer la caractéristique Tem =f(I)
11. Montrer que n =a.I + b avec n en tr/mn.
Calculer a et b.
12. Tracer la caractéristique n = f(I).
13. Déduire l’expression numérique de la caractéristique Tem = f(n). Tracer cette
caractéristique.

SI – Activités chaine d’énergie – unité A.D.C 1STE - 2017/2018 Page 63


1 STE 2017/20181111 ACTIVITES CHAINE D’ENERGIE –Unité ADC

CHAUFFAGE

EXERCICE N° 1

La plaque signalétique d’une génératrice à courant continu à excitation indépendante


indique : 11,2 Nm 1500 tr/min induit : 220 V- 6,8 A excitation : 220 V- 0,26 A
1. Calculer la puissance mécanique consommée au fonctionnement nominal.
2. Calculer la puissance consommée par l’excitation.
3. Calculer la puissance utile.
4. En déduire le rendement nominal.

EXERCICE N° 2

Une plaque électrique possède deux résistances de 250 W chacune.


1. Combien de position (allure de chauffe) peut-on faire avec les deux résistances.
2. Calculer la puissance la plus faible et la puissance la plus élevée (réseau 230 V).

EXERCICE N° 3

Une plaque électrique possède deux résistances de 250 W chacune et une résistance de
500 W. Calculer la puissance la plus faible et la puissance la plus élevée dans le cas d'un
commutateur à six positions (tension du secteur 230 V).

EXERCICE N° 4

Une plaque électrique est composée de trois résistances : 250W, 500W et 750W.
Calculer les puissances pour chaque allure de chauffe avec un commutateur à six positions
(tension 230 V).

SI – Activités chaine d’énergie – unité A.D.C 1STE - 2017/2018 Page 64