Vous êtes sur la page 1sur 14

COMMENT CHOISIR

MON EGLISE ?

Dénomination ou église
locale

0
1
La recherche du salut, la récente conversion, le
changement de localité, l’insatisfaction dans son église
actuelle, et bien d’autres raisons nous amènent à
rechercher une église à laquelle nous joindre.
Ce traité est écrit pour servir de guide dans une
telle recherche. Il permettra aussi à tous de saisir la
pensée du Seigneur au sujet de l’église locale.
Que Le Seigneur bénisse ta lecture et te
conduise, dans sa grâce, par la vertu du Saint-Esprit.
Amen.

2
L e choix d’une église ou assemblée chrétienne, pour y
célébrer le culte du Seigneur Jésus et développer sa foi dans la
communion fraternelle, est devenu un casse-tête. La multitude des
dénominations chrétiennes, avec leurs diversités de pratiques, de
doctrines et d’administrations, trouble non seulement les esprits des
croyants, mais aussi ceux des incroyants. On a peur de se faire
tromper par des esprits malins pratiquant des traditions religieuses
humaines et cherchant le pouvoir ou l’argent 1. En effet, les exemples
de méfaits commis au nom de Jésus et d’expériences douloureuses
inoubliables sont maintenant monnaie courante.

Pourquoi tant de différences et de contradictions ? Christ est-il


divisé ? La Parole de Dieu contient-elle autant d’options quant à la
1
Matthieu 7 :15 ; Jean 10 :12-13 ; Actes 20 :29-30 ; 2 Corinthiens 11 :13-15, 2
Pierre 2 :1-3 ; 1 Jean 2 :18-19 ; 3 Jean 9-10 ; Jude 11-12

3
doctrine qui régit la conduite du chrétien et l’organisation de
l’église ? Cautionne-t-elle de telles divisions parmi les chrétiens
vivant dans une même localité ? Autorise-t-elle ces pratiques
nuisibles à la liberté, à l’épanouissement des croyants, et au
témoignage chrétien ? 2

On veut bien, par dépit, se joindre à l’une de ces


dénominations, en se disant que de toutes les façons aucun homme
n’est parfait, aucune œuvre humaine non plus. En même temps, on
se dit que l’Eglise est une œuvre divine. 3 Dieu a donc pu établir
quelque part une ou des assemblées fidèles. Et l’on poursuit sa
recherche, dans l’espoir de rencontrer l’une d’elles, s’il en existe.

Mon frère, ma sœur, ancien(ne) converti(e) tu es


interpellé(e) !!! Que fais tu pour aider Jésus à bâtir son Eglise ?
Contribues-tu à l’expression de la gloire de Jésus dans l’église locale
ou favorises-tu le mépris du Seigneur et de son Assemblée ?4 Chaque
croyant doit s’impliquer dans
l’édification de l’Eglise en se consacrant au Seigneur, dans la prière
et l’étude des écritures. Il doit arriver à comprendre comment il doit
marcher personnellement et comment l’église locale doit marcher
collectivement5.

Expliquons à présent brièvement le sens et l’importance de


l’église locale.

L’église locale rassemble tous les croyants d’une même


localité, en vue de la communion fraternelle autour de la personne de
2
Romains 16 :17 ; 1 Corinthiens 1 :10-13, 1Corinthiens 12 :25 ; Ephésiens 4 :3-5 ;
Tite 3 :10-11
3
Matthieu 16 :18
4
2 Pierre 2 :2
5
Romains 12 :1-2 ; 1 Timothée 3 :15 ;4 :8-16

4
Jésus-Christ. Quand la localité est vaste et les croyants nombreux,
l’église locale peut être composée de plusieurs « églises de maison »
en relation les unes avec les autres. Ces croyants doivent s’unir pour
l’adoration, la prière, le jeûne, l’exercice des dons spirituels, l’étude
de la Parole, et la fraction du pain. Ils doivent aussi partager leurs
biens matériels. Chaque croyant pourra alors bénéficier de
l’assistance du corps et s’enrichir.6 Ainsi le nom du Seigneur sera
glorifié non seulement par son peuple, mais aussi par les incroyants
vivant dans leur localité. Car, la vocation principale de l’église
locale est de favoriser, par la communion fraternelle en son sein,
le témoignage de la seigneurie présente et à venir de Jésus.7

J’aimerais maintenant donner quelques conseils pour le choix de


son « église » ou assemblée. Il est bien entendu, ici, question du
rassemblement de quelques chrétiens d’une même localité, en vue de
la communion fraternelle et du culte du Seigneur Jésus-Christ (église
de maison dans la Bible)8. Et non de l’église locale dont tous les
croyants de la localité sont obligatoirement membres (voir l’annexe à
la page 10).

1. La qualité de membre Etre membre d’une église n’est pas une


priorité. La priorité est de croire en Jésus pour son salut,
d’être baptisé en son nom en se repentant de tous ses péchés,
et de recevoir par la foi le Saint-Esprit promis. 9On devient
ainsi membre de l’Eglise universelle et de l’église locale.
2. Les souffrances liées à la vie chrétienne Il faut s’assurer que
son engagement envers Christ est sincère et sans condition. Il
faut donc accepter d’affronter dignement toutes les
souffrances et les épreuves liées à la foi chrétienne.10

6
Actes 2 :41-47 ; 4 :32-37 ; 5 :12-14 ; 6 :1-2
7
Matthieu 5 :13-16 ; Ephésiens 1 :5-22 ; 2 :4-7 ; 3 :10
8
Romains 16 :5, 10, 11, 14,15
9
Matthieu 28 :18-20 ; Marc 16 :15-16 ; Actes 2 :37-39

5
3. Le culte personnel Il faut s’engager à pratiquer d’abord
individuellement la discipline de la prière, du jeûne, de
l’adoration et de la lecture de la Bible. Ceci te permettra de
t’approcher de Dieu afin de le connaître et de recevoir son
assistance dans les temps difficiles.
4. La recommandation d’un ancien converti exemplaire Il faut
prier et rechercher de préférence dans son quartier, un(e)
chrétien(ne), ancien(ne) dans la foi qui soit disponible et
d’une bonne moralité. Cette personne t’aidera certainement à
te joindre à l’assemblée qu’elle fréquente. Surtout si elle en
rend elle-même un bon témoignage. Car cette assemblée a
certainement une bonne influence sur elle. Ce qui sera sans
doute valable pour toi aussi. Par ailleurs, il est beaucoup plus
avantageux et plus pratique de se joindre et d’être en
communion avec des croyants qui résident non loin de notre
domicile11.
5. Mais, il faut aussi et surtout tenir compte des caractéristiques
d’une communauté chrétienne fidèle au Seigneur :
a. Elle rassemble et accepte (en tant que membre) en son
sein uniquement les croyants d’une bonne moralité.
Fuyez celles qui acceptent tout le monde (il ne s’agit
pas des visiteurs), qui évitent d’enseigner la
repentance, le renoncement de soi et qui refusent de
pratiquer la discipline chrétienne .Car un peu de levain
fait lever toute la pâte et la pureté de l’assemblée du
Seigneur doit être conservée jalousement et
précieusement.12
b. Elle n’a pas de propriétaire terrestre. C'est-à-dire
qu’aucun homme ou groupe de personnes ne doit
réclamer la propriété d’une église. L’église est une
10
Matthieu 5 :10 ; Jean 15 :20,16 :33 ; Actes 14 :22 ; Phillipiens 3 :10 ; 2 Timothée
3 :12
11
Proverbes 27 :10
12
1 Corinthiens 5 ; 2 Timothée 2 :22

6
communion de frères, un organisme vivant et non une
organisation ou un bâtiment. Tous les membres de
l’église ont les mêmes droits, même s’ils n’ont pas les
mêmes fonctions.13
c. Elle a à sa tête des responsables qui assurent de façon
collégiale la direction de l’église14. Et jamais un seul
responsable, chef ou président de l’église. Car Jésus
est le seul chef infaillible et légitime de
l’Eglise.15Nous devons apprendre à faire la différence
entre l’église et les différents ministères qui la servent.
Chaque croyant est responsable de l’oeuvre
particulière que Dieu lui confie, mais l’église se trouve
sous la responsabilité des anciens de la localité.
d. Elle ne catégorise pas les croyants en clergé (prêtres,
officiants ou serviteurs de Dieu) et laïcs (fidèles ou
assistants). Car tous les croyants sont des prêtres,
malgré les différences de ministères. Chacun d’eux
peut s’approcher de Dieu sans un intermédiaire16.
Ainsi donc, aux réunions de toute l’église, tous les
participants ont la même possibilité d’exercer leurs
dons spirituels pour l’édification des autres 17. Mais
tout doit se faire dans l’ordre et le respect mutuel. Un
intérêt particulier sera certainement accordé à ceux qui
ont fait leur preuve dans l’exercice de leur ministère,
surtout aux responsables qui dirigent bien.18

13
Romains 12 :3-6 ; 1 Corinthiens 12, 1 Corinthiens 14
14
Actes 14 :23, Actes 20 :17, 28 ; Colossiens 2 :18-19 ; 1 Timothée 3 :1-7, Tite
1 :5-9, Hébreux 13 :17,1 Pierre 5 :1-5
15
Ephésiens 5 :22 ; Colossiens 2 :18-19
16
1 Pierre 2 :5,9 ; Apocalypse 5 :9-10
17
1 Romains 12 :3-8 ; 1 Corinthiens 12 ; 1 Pierre 4 :10-11
18
1 Corinthiens 14 :26-40 ; 1Timothée 5 :17 ; Tite 3 :1 ; Hébreux 13 : 17 ; 1 Pierre
5 :5.

7
e. Elle n’ajoute pas à la Bible un autre livre inspiré
comme source d’autorité. Par conséquent, elle
n’enseigne pas des doctrines contraires aux écritures
et n’en retranche rien.19
f. Elle s’engage à favoriser la mise en commun des biens
matériels de tous les membres, pour un partage selon
les besoins de chacun.20
g. Elle recherche et veille sur la gloire de Jésus, et non
la gloire d’une organisation, d’un mouvement, d’une
doctrine particulière ou d’un homme.21
h. Elle n’investit pas dans les affaires de ce monde, mais
organise plutôt les réunions spirituelles et le partage
entre ses membres. Les croyants, eux, peuvent faire
des affaires, seuls ou à plusieurs22. Il faut éviter de
pervertir la vocation de l’église.23
i. Elle n’est pas établie sur une base ethnique, raciale ou
sociale…etc.24
j. Elle refuse de porter un nom avec pour motif de se
distinguer des autres groupes chrétiens. Refusant ainsi
un autre nom que celui de la localité où elle se trouve,
conformément à l’esprit du nouveau
testament .Exemple : église de Jérusalem, église de
Rome, église d’Éphèse etc. L’intérêt de cette
disposition est d’encourager les croyants à travailler à
l’expression de l’unité du corps de Christ local. Par
conséquent, si on doit nommer une église, la meilleure
façon est de le faire en lui donnant le nom de la

19
Galates 1 :6-9 ; Colossiens 2 :6 ; Jude 3 ; Apocalypse 22 :18-19
20
Actes 2 :42-46 ,4 :32-37, 6 :1-3
21
Matthieu 18 :20 ; 1Corinthiens 2 :2, 3 :1-8,15 :58 ; Philippiens 3 :3 ; Colossiens
2 :6-23 ; Apocalypse 19 :10
22
Actes 2 :42-47, 6 :1-3
23
Marc 11 :17
24
Actes 10 :34-35 ; Galates 3 :28, Apocalypse 5 :9

8
localité où elle se trouve ou du lieu de leur réunion. Et
c’est ce que la Bible fait.25 C’est pour cela d’ailleurs
qu’on utilise le terme « église locale ». Agir autrement
est certainement un signe d’erreur, d’orgueil ou de
division. Malheureusement, la majorité des différents
regroupements de chrétiens se donnent différents
noms dans une même localité. Et ces noms ne visent
pas la situation géographique. Or tout nom est le
symbole d’une identité particulière et distinctive. En
réalité les différents noms accordés aux églises
dénominationnelles sont le symbole évident des
divisions au sein de l’église locale. Ainsi donc le nom
en lui-même n’est pas vraiment un problème, le
problème c’est ce qu’il représente. Je ne combats donc
pas les noms en eux-mêmes, mais plutôt les divisions
dont ils sont le symbole. Et, je pense qu’attirer
l’attention sur le nom est simplement un moyen de
rétablir et de consolider l’unité et l’unicité de l’église
locale (voir annexe à la page 10).
k. Elle est autonome, c'est-à-dire s’autogouverne. Elle
n’est assujettie ni à une « Eglise Mère », ni à un
conseil régional, national ou mondial, ni à une
assemblée générale composée de délégués de toutes
les autres églises des autres localités. Elle gère ses
propres finances, choisit ses propres conducteurs, et
fixe son propre programme de travail. De même, elle
n’a aucun droit sur d’autres assemblées se trouvant
ailleurs. Cependant, elle doit entretenir des relations
fraternelles, d’entraide et de coopération avec elles,
tant que son autonomie est conservée. Il doit être aussi
signifié que c’est l’église locale qui est autonome vis-
à-vis des autres églises locales. Mais les églises de
25
Actes 13 :1 ; 15 :41 ; Romains 16 :16 ; 1 Corinthiens 1 :1-2 ; 4 :17 ; 16 :1,19 ;
Philémon 1 :2.

9
maison de la même localité doivent être soumises à
une administration commune à toute la localité, et
avoir une autonomie relative.

Ceci dit, même si tu ne trouves pas une communauté qui


satisfait tous les critères énumérés ci-dessus, il faut garder à l’esprit
que l’environnement dans lequel nous évoluons influence notre
prospérité26 . Par conséquent, tu ne dois pas prendre à la légère ton
adhésion à une communauté. Celle-ci doit non seulement remplir la
majorité de ces critères et travailler à satisfaire les autres, mais elle
doit aussi produire en toi la paisible assurance d’y avoir été conduit
par le Seigneur.

Pour l’ancien converti, je te conseille de veiller


personnellement à l’amélioration de ta communauté, si sa structure
te le permet. Sinon, sens-toi libre de te joindre à d’autres frères qui
ont le souci de vivre ensemble et sans orgueil pour la manifestation
de la gloire du Seigneur dans leur localité. Car là où deux ou trois
sont assemblés au Nom du Seigneur Jésus, il est au milieu d’eux 27. Tu
ne dois cependant pas être impatient et orgueilleux. Car quitter son
église pour une autre est une décision très importante. Elle exige une
véritable remise en cause personnelle et une volonté sincère de se
soumettre, sans esprit de division, à la volonté du Seigneur. Tu dois
vraiment t’assurer que le Seigneur lui-même a quitté cette église, ou
t’ordonne de le faire. En plus, si tu ne veux pas te changer toi-même,
ne cherche pas à changer les autres et ne les juge pas non plus.

En conclusion, quelle que soit le groupe de croyants auquel


tu t’es associé, ne perds pas de vue le fait que le Seigneur Jésus-
Christ recherche, du milieu de toutes les églises locales, les
vainqueurs28. Seuls ces derniers, c'est-à-dire ceux qui gardent ses
26
Psaume 1 ; 1Corinthiens 15 :33
27
Matthieu 18 :20
28
Apocalypse 2 :7, 11, 17, 26-29 ; 3 :5, 12, 21

10
commandements et le suivent partout, participeront à la première
résurrection. Ils pourront alors avoir part au Royaume millénaire de
Jésus sur la terre29. Tu dois donc prendre garde à ne pas te laisser
corrompre par les mauvaises pratiques qui pourraient avoir cours
dans ta communauté30.

Que Dieu te bénisse !!!


ANNEXE
Sauf erreur de ma part, dans ce traité, « l’Eglise » avec un E
majuscule représente l’Eglise universelle, le corps de Christ constitué
de tous les croyants de toutes les époques et de toutes les localités.
Quant à « l’église locale », elle désigne l’ensemble de tous les
rachetés d’une localité (ville ou village) à une époque donnée. Enfin,
« l’église » désigne le petit groupe de croyants d’une localité, qui se
rassemble en un lieu donné pour le culte du Seigneur et la
communion fraternelle ; c’est à vrai dire « l’église de maison ».
En fait, de nos jours, le terme « église » est de façon générale
employé dans un sens différent de celui de la Bible. Ce qui entraîne
une inadéquation entre l’organisation des « églises » actuelles et les
enseignements et pratiques des apôtres.
En réalité dans une même localité (ville ou village) il n’existe
qu’une seule église, dont est obligatoirement membre tous ceux qui
sont nés de nouveau et qui y résident. A aucun moment, le Nouveau
Testament ne parle d’églises dans une ville en employant le pluriel.
Dans une localité donnée, il n’existe que l’église au singulier, une
seule église. Le Nouveau Testament ne parle pas non plus d’église, en
employant le singulier, dans une province (région ou pays) donnée.
Cela démontre qu’une église ne peut jamais grandir en une vaste
organisation qui inclut les personnes vivant dans plusieurs endroits
29
Apocalypse 19 :4-6
30
Apocalypse 18 :4

11
différents. Par conséquent, il existe deux lieux qui définissent l’église
locale. Le premier est la ville ou le village, le second est la maison.
Ainsi, quelle que soit la dimension de la ville ou du village, il
n’existe qu’une seule église locale dans ce lieu. Il ne peut y avoir
deux églises en compétition dans une même localité. Cette conclusion
est très importante. Il est antibiblique de parler de deux églises qui se
chevaucheraient ou occuperaient le même lieu. Cela est totalement
exclut du Nouveau Testament.
De l’unicité de l’église dans la localité devrait découler
logiquement l’unicité d’administration de ladite église.
Il est donc nécessaire que tous les groupes de véritables
croyants d’une même localité se rapprochent les uns des autres pour
favoriser l’expression de l’unicité et de l’unité de l’église dans tous
ses aspects. Car une telle disposition du Seigneur à pour conséquence
la pleine bénédiction des croyants. Ne pas s’y conformer limite cette
bénédiction et cause forcément des dégâts inimaginables dans la vie
des croyants.

Que toute la gloire revienne à Dieu le Père et au Seigneur


Jésus-Christ.
Que L’Eglise du Seigneur soit bénie en son précieux nom.

Amen

12
ANTHELME EHOUABOLET
(225)07.68.07.76
eanthelme@yahoo.fr
25 BP 776 Abidjan 25
Côte d’Ivoire

13