Vous êtes sur la page 1sur 7

La méthode ACI de conception du mélange de béton est basée sur le poids estimé du béton par

unité de volume. Cette méthode prend en considération les exigences de cohérence,


d'ouvrabilité, de résistance et de durabilité. Cet article présente la méthode ACI de conception
du mélange de béton.
Méthode ACI de conception du mélange de
béton
Données requises:
Avant de commencer la conception du mélange de béton, des informations de base sur les
matières premières doivent être préparées, notamment:
o Analyser au tamis les granulats fins et grossiers.
o Poids unitaire (densité en bâtonnets secs) de granulats grossiers.
o Densité et absorption spécifiques en vrac ou teneur en humidité des granulats.
o Besoins en eau de mélange du béton issus de l'expérience avec les granulats disponibles.
o Densité spécifique du ciment Portland et d'autres matériaux à base de ciment, le cas échéant.
o Relations entre la résistance et le rapport eau-ciment ou rapport eau-ciment plus autres matériaux
cimentaires, pour les combinaisons disponibles de ciments, d'autres matériaux cimentaires si
envisagés et d'agrégats.

Procédure pour la méthode ACI de conception


du mélange de béton
1. Choix de l'affaissement
Si l'affaissement n'est pas spécifié, une valeur appropriée pour le travail peut être
sélectionnée dans le tableau 1. Les valeurs fournies dans le tableau ne peuvent être utilisées
que lorsque des vibrations sont utilisées pour consolider le béton. Pour en savoir plus sur
l'effondrement, veuillez cliquer ici .
Tableau 1 Effondrements recommandés pour différents types de construction
Valeur d'affaissement, mm
Type de construction
Le minimum Maximum*

Murs et semelles renforcés de fondation 25 75

Semelles lisses, caissons et murs de sous-structure 25 75

Poutres et murs renforcés 25 100

Construction de colonnes 25 100

Chaussées et dalles 25 75

Béton de masse 25 50

* Peut augmenter de 25 mm pour les méthodes de consolidation autres que les vibrations
Fig.1: Mesurer l'affaissement

2. Choix de la taille maximale de l'agrégat


généralement, la taille maximale des agrégats doit être la plus grande qui soit
économiquement disponible et compatible avec les dimensions de l'élément structurel. L'ACI
211.1-91 spécifie que la taille maximale des agrégats ne doit pas dépasser:
o Un cinquième de la dimension la plus étroite entre les côtés des formes.
o un tiers de la profondeur des dalles
o 3/4 de l'espacement libre minimal entre les barres d'armature individuelles, les faisceaux de barres
ou les torons de précontrainte.
Ces limites peuvent être ignorées à condition que l'ouvrabilité et les méthodes de
consolidation soient telles que le béton peut être placé sans nid d'abeille ou vide.

Fig.2: Granulats grossiers

3. Estimation du mélange eau et air contenu


La quantité d'eau par unité de volume de béton nécessaire pour produire un affaissement
donné dépend de:
o taille maximale nominale
o forme des particules
o classement des agrégats
o température du béton
o quantité d'air entraîné
o utilisation d'adjuvants chimiques.
Le tableau 2 et le tableau 3 fournissent des estimations de l'eau de mélange requise pour le
béton fabriqué avec différentes tailles maximales d'agrégats, pour le béton non à air et à
entraînement par air, respectivement.
Tableau 2 Teneur approximative en eau de mélange (Kg / m 3 ) et en air pour différents
affaissements et tailles maximales nominales d'agrégats pour du béton sans teneur en
air
Eau, Kg / m 3 de béton pour les tailles maximales nominales
indiquées d'agrégat
Affaissement, mm
9,5 12,5 19 25 37,5 50 75 150
mm mm mm mm mm mm mm mm

25-50 207 199 190 179 166 154 130 113

75-100 228 216 205 193 181 169 145 124

150-175 243 228 216 202 190 178 160 —-

Quantité approximative de
3 2,5 2 1,5 1 0,5 0,3 0,2
contenu en air,%
Tableau 3 Mélange approximatif d'eau (Kg / m 3 ) et de teneur en air pour différents
affaissements et tailles maximales nominales d'agrégats pour le béton à teneur en air
Eau, Kg / m 3 de béton pour les tailles maximales nominales indiquées
d'agrégat
Affaissement,
mm
9,5 12,5 19 25 37,5 50 75 150
mm mm mm mm mm mm mm mm

25-50 181 175 168 160 150 142 122 107

75-100 202 193 184 175 165 157 133 119

150-175 216 205 197 184 174 166 154 —-

Teneur en air totale moyenne recommandée (%) pour différents niveaux d'exposition

Exposition légère 4.5 4 3,5 3 2,5 2 1,5 1

Exposition
6 5.5 5 4.5 4.5 4 3,5 3
modérée

Exposition sévère 7,5 sept 6 6 5.5 5 4.5 4


Fig.3: mélange d'eau

4. Sélection du rapport eau-ciment ou eau-ciment


Résistance, durabilité et détermination du rapport eau / ciment: sans données de rapport
résistance / poids / poids pour un certain matériau, une estimation prudente peut être faite
pour la résistance à la compression acceptée sur 28 jours à partir du tableau 4.
De plus, s'il y a des conditions d'exposition sévères, telles que le gel et le dégel, l'exposition à
l'eau de mer ou aux sulfates, le rapport w / c peut être obtenu à partir du tableau 5.
Tableau 4 Relation entre le rapport eau-ciment ou eau-ciment et la résistance à la
compression du béton
Rapport eau-ciment en poids
Résistance à la compression de 28 jours en MPa (psi)
Entraînement sans air Air entraîné

41,4 (6 000) 0,41 -

34,5 (5 000) 0,48 0,40

27,6 (4000) 0,57 0,48

20,7 (3000) 0,68 0,59

13,8 (2000) 0,82 0,74


Tableau 5 Rapports eau / ciment maximaux admissibles pour le béton en exposition
sévère
Structure humide en Structure
Types de structure permanence ou fréquemment exposée à l'eau
exposée au gel et au dégel de mer

Sections minces (garde-corps, bordures,


seuils, rebords, travaux ornementaux) et
0,45 0,40
sections avec une couverture inférieure à 25
mm sur l'acier
Toutes les autres structures 0,50 0,45

Fig.4: rapport eau / ciment

5. Calcul de la teneur en ciment


La quantité de ciment est fixée par les déterminations effectuées aux étapes 3 et 4 ci-dessus.

Fig.5: Ciment

6. Estimation du contenu global grossier


Le béton le plus économique aura autant d'espace que possible occupé par des granulats
grossiers puisqu'il ne nécessitera pas de ciment dans l'espace rempli de granulats grossiers.
Le pourcentage d'agrégats grossiers par rapport au béton pour une taille et un module de
finesse maximaux donnés est donné par le tableau 6. Les volumes d'agrégats grossiers sont
basés sur des poids rodés secs au four obtenus conformément à la norme ASTM C 29.
Tableau 6: Volume d'agrégats grossiers par unité de volume de béton
modules de finesse d'agrégats fins
Taille maximale des agrégats, mm
2,40 2,60 2,80 3

9.5 0,50 0,48 0,46 0,44

12,5 0,59 0,57 0,55 0,53

19 0,66 0,64 0,62 0,60

25 0,71 0,69 0,67 0,65

37,5 0,75 0,73 0,71 0,69


50 0,78 0,76 0,74 0,72

Fig.6: Granulats grossiers

7. Estimation du contenu global fin


À la fin de l'étape 6, tous les ingrédients du béton ont été estimés à l'exception du granulat fin.
Il existe deux méthodes standard pour établir la teneur en agrégats fins, la méthode de la
masse et la méthode du volume. la méthode du «volume» sera utilisée car il s'agit d'une
procédure un peu plus précise.
Le volume des granulats fins est déterminé en soustrayant le volume de ciment, d'eau, d'air et
de granulats grossiers du volume total de béton.
Ensuite, une fois les volumes connus, les poids de chaque ingrédient peuvent être calculés à
partir des poids spécifiques.
Le volume occupé dans le béton par n'importe quel ingrédient est égal à son poids divisé par
la densité de ce matériau (ce dernier étant le produit du poids unitaire de l'eau et de la gravité
spécifique du matériau).

Fig.7: Agrégat fin

8. Ajustements pour l'humidité globale


Poids agrégés
Les volumes d'agrégats sont calculés sur la base des poids unitaires secs du four, mais les
agrégats sont généralement groupés en fonction du poids réel.
Par conséquent, toute humidité dans l'agrégat augmentera son poids et les agrégats stockés
contiennent presque toujours de l'humidité. Sans corriger cela, les volumes agrégés par lots
seront incorrects.
Quantité d'eau de mélange
Si l'agrégat mélangé est tout sauf saturé en surface, il absorbera de l'eau (s'il est sec au four ou
à l'air) ou cédera de l'eau (s'il est humide) à la pâte de ciment.
Cela provoque un changement net de la quantité d'eau disponible dans le mélange et doit être
compensé en ajustant la quantité d'eau de mélange ajoutée.

Fig.8: teneur en eau globale

9. Ajustements du lot d'essai


La méthode ACI est écrite sur la base qu'un lot d'essai de béton sera préparé en laboratoire et
ajusté pour donner l'affaissement souhaité, sans ségrégation, finissabilité, poids unitaire,
teneur en air et résistance