Vous êtes sur la page 1sur 3

SOFT SKILLS

Le monde change, et de même les besoins des entreprises changent. Dans cette logique,
nous essayons d’apporter toute nouveauté dans le monde de l’entreprise, carrière et emploi.
Dans le jargon du monde de l’emploi, il y a une tendance à utiliser un nouveau terme
étrange à beaucoup de futurs lauréats, il s’agit du terme : SOFT SKILLS !
Ce mot magique “Soft Skills”, qui n’a pas d’équivalent en français, est récent dans le
monde des carrières et métiers. En résumé, les Soft Skills sont les caractéristiques et
compétences non techniques (non mesurables ou testables) d’un salarié, ça veut dire que ce
sont des qualités personnelles (ou presque) qui aident la personne à être plus performante dans
l’entreprise.
Ces Soft Skills ne sont ni enseignées à l’école, ni innées malgré leur aspect personnel. Ces
compétences (Skills) sont développées à travers la lecture, le travail diversifié sur différents
projets, les expériences enrichissantes, les voyages…etc. Il n’y a pas de recette magique pour
les acquérir, ni une liste exacte de ce que sont ces Soft Skills en détail. Toutefois, nous vous
en ferons découvrir les principaux aspects.
Désormais les entreprises (employeurs) exigent des personnes ayant les Soft Skills pour les
postes de responsabilité. Par exemple si une entreprise désire recruter un ingénieur, ils
demandent tout d’abord un diplôme d’ingénieur formé dans une école d’ingénieurs, mais en
plus du diplôme, les entreprises insistent aussi sur les qualités personnelles, il s’agit bien
des Soft Skills, donc ce point fait la différence entre deux profils ayant la même formation.
Voici une petite liste des Soft Skills les plus recherchées auprès des candidats pour les
offres d’emploi :

 Savoir communiquer : à l’écrit comme à l’oral, en Français et Anglais


 Flexibilité : C’est la capacité à s’adapter au travail, aux nouvelles missions, aux
problèmes qui apparaissent.
 Résolution des problèmes en situations réelles : la capacité de proposer des
solutions en situations de problèmes.
 Capacité à travailler sous pression : vu l’environnement turbulent, il est important
d’être apte à travailler sous pression surtout pour les métiers nécessitant l’endurance.
 Travail d’équipe : en entreprise vous travaillerez avec des équipes, donc ceci est un
atout considérable si vous allez postuler pour un poste de responsabilité.

Cette liste d’atouts est loin d’être complète, ces éléments en plus d’autres, permettent au
lauréat d’une université d’être apte à décrocher le poste d’emploi de ses rêves.
En effet, auparavant les entreprises cherchaient des lauréats ayant des diplômes
correspondant au besoin « technique » de l’entreprise. Maintenant le diplôme n’est plus
suffisant, les qualités de la personne jouent un rôle important dans la sélection des meilleurs
candidats pour un poste de travail quelconque dans n’importe quel domaine : industrie,
informatique, commerce, enseignement, agriculture, tourisme…etc.
La vraie question que se poseraient les étudiants c’est : comment développer mes Soft
Skills tant qu’elles ne sont pas enseignées à l’école ?
Une bonne et mauvaise nouvelle à la fois : il n’y a pas de méthode unique pour développer
ses Soft Skills, il s’agit plutôt de plusieurs actions et pratiques combinées qui conduisent à
une bonne culture de Soft Skills.

Voici des propositions concrètes que vous pouvez suivre :

 Lire et écrire régulièrement :

Un bon nombre d’étudiants universitaires sous estiment l’importance de la lecture


diversifiée, la lecture et l’écriture sont la base de toute compétence, si vous ne lisez pas en
dehors de vos cours ne rêvez pas de vous améliorer !
Pour renforcer vos capacités, vous devez aussi (obligatoirement) écrire souvent des petits
textes volontairement, dans ces textes vous pouvez vous exprimer librement sur tous les
sujets. L’important ce n’est pas d’écrire un texte parfait, mais l’essentiel c’est juste que vous
mettiez vos acquis en pratique, peu importe qui lira ces textes, ou même vous pouvez garder
un journal intime et personne ne lira vos textes. L’objectif c’est d’apprendre à faire un bon
usage de vos capacités linguistiques, pour valoriser votre cursus et carrière.

 Communiquer assez souvent :

Vous le comprendrez bien : pourquoi pratiquer la lecture et l’écriture si l’on ne s’en sert
pas ? Donc mettez-vous dans des situations de communication pour développer vos capacités
de communication, vous pouvez le faire à travers la participation en classe, la prise de parole,
les exposés, ou même en pratiquant cela seuls chez vous pour vous mettre à l’aise.
N’ayez pas peur des erreurs et blocages au début, avec les temps vous allez ressentir une
amélioration considérable dans vos performances. Il est important de pratiquer la
communication vu qu’à l’école il y’a de moins en moins de pratiques qui favorisent la
communication.
Si vous vous limitez aux petites conversations rares en classe, vous n’avancerez pas
rapidement.

 Usage intelligent des technologies de communication :

Tout le monde a un compte Facebook et une application Whatsapp, c’est une mode. Mais
combien de personnes utilisent-ils vraiment leur smartphones et ordinateurs pour
s’améliorer ?
Les technologies de communication et réseaux sociaux sont des prédateurs qui
consomment massivement le temps des jeunes, pensez à limiter l’usage et aussi les utiliser de
façon intelligente pour développer vos compétences.
Vous pouvez par exemple suivre des cours et des formations en ligne, voir des
conférences vidéos publiées sur Youtube, rejoindre des groupes Facebook qui discutent des
sujets importants, suivre les pages Facebook des institutions et universités mondiales
(Harvard, Cambridge, Yale…etc.)
Pour les cours universitaires en ligne ne vous recommandons : www.coursera.org . C’est
un site web qui vous permet de suivre les cours des universités mondiales les plus réputées,
surtout américaines.

 Diversifier ses activités parascolaires :

Au lycée ou à l’université, les études prennent une part importante du quotidien de l’élève
et de l’étudiant. Cependant, il est important de trouver du temps pour s’engager dans des
activités qui enrichissent le cursus.
Il peut s’agir du théâtre, travail associatif, musique, apprentissage des langues étrangères,
volontariat, travail à mi-temps…etc.
Toute activité pratiquée en dehors des classes permet de faire progresser, d’améliorer et de
renforcer les capacités de chaque élève ou étudiant. En effet, être excellent à l’école et obtenir
les meilleures notes, ne veut pas dire automatiquement avoir une personnalité forgée.

 Maintenir sa curiosité et son esprit critique de façon continue :

Ces deux qualités (curiosité et esprit critique) doivent aller en parallèle, en étant curieux
vous allez toujours faire attention aux détails, retenir chaque nouvelle information chaque
jour, et découvrir de nouvelles choses régulièrement.
Mais la curiosité à elle seule ne suffit pas, elle peut devenir une mauvaise habitude si elle
n’est pas régulée par un bon esprit critique. Parce que les jeunes sont inondés d’informations
et de fausses informations, surtout sur les réseaux sociaux. Faites attention à ce que vous lisez
et à ce que vous recevez comme informations.
Retenez ce qui vous paraît fiable et vérifié, et rejetez toutes les informations non vérifiées
et non fiables.
Le sujet des Soft Skills reste sujet à beaucoup de questionnements, nous avons apporté
quelques réponses. Mais il vous reste de fournir plus d’effort pour vous mettre à l’épreuve,
vous n’avez besoin ni de moyens ni d’encadrement pour le faire. Vous avez les éléments de
base, à vous d’en faire un bon départ.

Vous aimerez peut-être aussi