Vous êtes sur la page 1sur 13

Travail de recherches :

Alimentation durable : doit-on préférer une agriculture bio


ou locale ?

Héloïse Jassaud

BDNH2

Travail de recherches présenté à :

Madame Malu-Severine Sangolo Gaubard – Education thérapeutique du patient

Madame Séverine Rimondi – Pratique culinaire

EDNH Marseille

6 Janvier 2020
Table des matières

Introduction ............................................................................................. 3

I Agriculture biologique ............................................................................ 4

1.1. Avantages .................................................................................... 4

1.2. Inconvénients ............................................................................... 5

II Agriculture locale.................................................................................. 7

2.1. Avantages ..................................................................................... 7

2.2 Inconvénients ................................................................................. 8

Conclusion .............................................................................................. 9

Conclusion en Anglais ........................................................................... 10

Bibliographie/ Sitographie ..................................................................... 11

Annexes ................................................................................................ 12

2
Introduction

Dans un contexte actuel où les produits ultra transformés envahissent nos étales de
supermarchés, une époque où les produits industriels coûtent moins chers que la
matière première qui a servie à les confectionner. De plus en plus de consommateurs
cherchent à revenir à une alimentation saine, cela passe avant tout par le choix de
fruits et légumes de qualité. C’est une véritable tendance à l’alimentation durable qui
grandit depuis ces dernières années. On entend par alimentation durable, une
alimentation viable sur le plan économique et social, préservant l’environnement, la
santé et la diversité culturelle.

C’est pourquoi nous nous allons tenter de répondre à la problématique : « Doit-on


préférer une agriculture bio ou locale ? »

Pour répondre à cela il est important de mettre en avant les avantages et les
inconvénients de ces 2 types d’agricultures présentées dans deux parties distinctes.

3
I Agriculture biologique

1.1. Avantages

L’agriculture biologique est un label règlementé. Pour qu’un aliment soit certifier
« Bio » il faut qu’il réponde à un cahier des charges strict. Mais qu’est-ce réellement
l’agriculture Biologique ?

C’est tout simplement une agriculture qui « constitue un mode de production trouvant
son originalité dans le recours à des pratiques culturales et d’élevage soucieuses du
respect des équilibres naturels. Ainsi, elle exclut l’usage des produits chimiques de
synthèse, des OGM et limite l’emploi d’intrants1 ». C’est donc par définition une
agriculture qui présente de grands avantages tant sur le plan écologique en préservant
l’environnement grâce aux techniques de productions qui n’utilisent pas d’engrais
chimique, mais en privilégiant la fertilisation des sols naturel, par recours au fumier
animal soit par repos des terres entre deux cultures.

Au-delà de préserver l’environnement, l’agriculture bio préserve les qualités


nutritionnelles des végétaux. En effet les légumes ne sont pas sulfatés de produits
phytosanitaires2. Il faut savoir qu’un végétal qui se développe sans pesticide doit être
particulièrement résistant pour survivre aux agressions extérieures. Pour acquérir
cette résistance, il développe un grand nombre de molécules antioxydantes. Ainsi, on
trouvera plus d’antioxydants dans un végétal sans pesticide que dans un végétal avec
pesticide. Lui donnant des qualités organoleptiques et nutritionnelles plus
intéressantes qu’un végétal issu de l’agriculture intensive ou bien d’une culture hors
sol.

C’est donc un label qui nous assure qualité et respect de l’environnement, mais
l’agriculture biologique présente tout de même des inconvénients surtout lorsqu’on
importe des produits venant des quatre coins du monde.

1Définition officielle du ministère de l’agriculture française


2Substances chimiques utilisées à titre préventif ou curatif appliqués sur les végétaux : ils protègent les
végétaux de tout nuisible et permettent de combattre les parasites

4
1.2. Inconvénients

Bien que les agricultures biologiques française et européenne présentent des


avantages car depuis 1992, tous les états européens sont soumis à la même
réglementation sur le bio ce n’est pas le cas pour les autres pays du globe à l’exception
des Etats-Unis avec lesquels nous avons signé une équivalence le 1er juin 2012
certifiant selon le NOP3 le droit d’étiqueter et de vendre leurs produits comme
biologique aux seins des pays membres de l’UE. Cependant pour les autres pays les
règlementations sont beaucoup moins strictes et les contrôles ne sont pas réguliers
de plus il n’est pas toujours évident de retracer les étapes de production de certains
aliments tel que le quinoa au Pérou car de nombreux intermédiaires font passer ces
graines en bio alors qu’elles ne le sont pas4.

Deuxièmement le problème de l’impact Carbonne engendré par l’exportation de


produits issus de l’agriculture biologique est considérable. Toujours lié à l’exportation,
la maturité des végétaux ramassés ne rentre plus en compte car pour satisfaire la
demande du consommateur qui exige un fruit ou un légume à maturité dans le rayon ;
cela nécessite de les cueillir précocement impactant directement sur la faiblesse en
minéraux du végétal. De plus pour différencier les légumes et les fruits bio dans les
rayons des supermarchés ceux-ci sont emballés dans du plastique ce qui ne s’inscrit
pas dans le respect de l’environnement.

3 National Organic Program


4 Reportage « Quinoa, prenez-en de la graine » France 5

5
Autre point que l’on peut souligner : le prix. En effet l’agriculture biologique a un
rendement inférieur à celui de l’agriculture intensive cela s’explique par le non-recours
aux produits chimiques et OGM. Les plus faibles volumes de productions se font par
conséquent ressentir sur le prix de vente. Pour un panier de fruits et légumes, le Bio
est en moyenne 79% plus cher5 que son équivalent en conventionnel.

L’agriculture biologique est intéressante si on prend en compte uniquement les


denrées alimentaires labelisées selon les normes européennes sinon elle s’avère
moins intéressante que l’on nous promet. Il est maintenant temps d’aborder
l’agriculture locale car cette appellation recouvre de nombreux mystères et de fausses
croyances.

5 Etude UFC-Que Choisir Publié le : 29/08/2017

6
II Agriculture locale

2.1. Avantages

Il est intéressant de se demander ce qui se cache réellement derrière « Agriculture


locale », ce terme prête à confusion car le qualificatif local peut être interprété de
différentes manières.

La première signification de « local » dans le sens commun du terme, correspond a du


circuit court. En effet l’agriculture locale doit se limiter à un périmètre défini autour du
point de consommation, quelques kilomètres à plusieurs dizaines pour la conscience
collective. Pour autant la réglementation a fixé un périmètre de 250 km autour du point
de vente. Ceci représentant le principal avantage de cette agriculture. De plus le fait
de distribuer ces denrées à proximité du lieu de production limite l’impact carbone du
transport. Cela développe également l’économie locale notamment lorsqu’il y a
création de ferme coopérative, redynamisant les communes. On peut constater une
revalorisation du métier d’agriculteur. Ce type d’agriculture est avantageux tant pour
l’agriculteur qui récupère une marge plus élevée sur sa production car il y a
suppression d’un intermédiaire que pour le consommateur qui achète ses végétaux au
juste prix et moins chers que dans les grandes et moyenne surfaces6.

Autre élément à prendre en compte dans « local » : la saisonnalité. En effet acheter


directement à son producteur garantit des fruits et légumes frais, cueillis ou ramassés
à maturité, goûteux et de bonne qualité nutritionnelle.

Si l’agriculture locale présente de bons avantages elle possède également certains


inconvénients non négligeables, c’est ce que nous allons voir à présent.

6 Annexe 2

7
2.2 Inconvénients

L’un des inconvénients majeurs de l’agriculture locale est le fait qu’elle ne garantit pas
l’exclusion de produits chimiques tels que des engrais, produits phytosanitaires. Elle
n’exclue pas non plus la culture hors sol, le recours à des serres chauffées ou
l’utilisation de semences OGM. C’est l’un des seuls points d’ombre au tableau. Il y a
cependant un autre point qui présente un inconvénient surtout chez les
consommateurs de plus en plus exigeants à savoir le manque de choix alimentaire dû
à la saisonnalité et du climat en France. Il est tout simplement impossible d’acheter de
la mangue ou bien des bananes en agriculture locale tout simplement car nous n’avons
pas la capacité de produire ce genre de denrée qui nécessite un climat spécifique.

L’agriculture locale possède et certains désavantages qui peuvent tout de même être
effacés par le consommateur. En effet, celui-ci est en capacité grâce à la proximité
avec son producteur de pouvoir vérifier et tracer les denrées qu’il achète et peut faire
même le choix de se tourner vers une agriculture locale bio ou raisonnée.

8
Conclusion

L’agriculture bio présente un bon nombre d’avantages si elle respecte la


règlementation européenne car celle-ci s’assure de la qualité, des conditions de
cultures, et s’assure d’un respect de l’environnement. Il en est de même pour
l’agriculture locale qui permet de réduire l’impact écologique en réduisant le transport
entre le producteur et le consommateur, ce système permettant de relancer l’économie
du pays en développant et revalorisant le métier d’agriculteur.

C’est pourquoi la solution est de se tourner vers une alimentation de saison,


écoresponsable et au juste prix tel que l’agriculture locale et bio ; compromis idéal car
le consommateur a la traçabilité du produit, connait le lieu et les conditions de culture
et également assuré que le producteur sera rémunéré à juste titre.

9
Conclusion en Anglais

Organic farming has a number of advantages if it complies with European regulations,


as it ensures quality, cultivation conditions and respect for the environment. The same
is true for local agriculture, which reduces the ecological impact by reducing transport
between producer and consumer. This system allows the country's economy to be
revived by developing and revaluing the farming profession.

This is why the solution is to turn to seasonal, eco-responsible and fairly priced food
such as local and organic agriculture; an ideal compromise because the consumer has
product traceability, knows the place and conditions of cultivation and also has the
assurance that the producer will be fairly remunerated.

10
Bibliographie/ Sitographie

http://www.biopaysdelaloire.fr/

https://www.quechoisir.org/

https://www.lefigaro.fr/

https://agriculture.gouv.fr/

http://www.adequations.org/

https://www.connexion-emploi.com/

http://www.produire-bio.fr/

https://www.bioalaune.com/

http://www.fondation-louisbonduelle.org/

11
Annexes

12
Schéma des avantages d’une agriculture bio et locale

13