Vous êtes sur la page 1sur 2

Yannick Delbecque — Département de mathématiques, Cégep de St-Laurent

Calcul différentiel — 201-NYA — Automne 2019

Examen formatif 4

Aucune documentation et aucune calculatrice autorisé. L’examen dure 2h20. Toute réponse doit être justifiée.

Vous pouvez utiliser les mesures des triangles suivants sans


démonstration.
Question 4

10
1 5π/12 √ √
Évaluer les dérivées suivantes.
1 q √ 2− 3
5−2 5 π/12
2
!
1

a) f (x) = ln + ln(2) + π x + eπ
q
π/5 2+ 3/2
√ 1 x
1+ 5  x
4 2
1 √
b) f (x) = sin3 + ex
11π √
2
q
2− 2+ 3
π/24 24 2  
c) f (x) = sec(x + 1) + arcsec x2 + 1
2
q √

2+ 2+ 3
2
 
d) f 0 (0) si f (x) = sin x2 + sin2 (x) + 2sin(x)
Question 1
Vrai ou faux ? e) f 0 (25π/24) si f (x) = cotan(x).
(Il n’est pas nécessaire de donner de démarche pour cette
question.) Question 5
Sachant que la dérive de tan(x) est sec2 (x), utiliser l’identité
1
!x tan2 (x) + 1 = sec2 (x) pour déterminer la dérivée de sec(x).
a) lim =∞
x→−∞ 2
 
b) Comme lim x2 = 0, lim 0 = 0 et 0 ≤ x2 sin 1
x ≤ x2 , Question 6
x→0 x→0
1
! Déterminer pour quelle valeur de x ∈ [0, 2π] la différence
2
on doit avoir que lim x sin = 0. sin(x) − cos(x) est maximale et déterminer cette différence.
x→0 x
 0  0
c) b f (x) = b f (x) f 0 (x)
  Question 7
d) arcsin sin(π/11) = π/11 Faire le tableau de variation de la fonction
 0 x
e) b x = xb x−1 f (x) = .
ex
f) La fonction ln(x) a une asymptote verticale en x = 1.
Déterminer le domaine, les valeurs critiques, les minimums,
Question 2 les maximums, les points d’inflexion, les asymptotes, et
x x
Évaluer les limites suivantes. esquisser la fonction. (Ind. lim x = −∞ lim x = 0)
x→−∞ e x→∞ e

Question 8
a) limπ + sec(x) 2
x→ 2 Voici le graphe de l’équation y = e−x :
2 2
b) lim e−x
x→∞ 3 − e−x
1
c) lim+ ln(x2 − 9)
x→3
x
Question 3 −1 1
Déterminer l’équation de la droite tangente au point
Déterminer les dimensions du rectangle d’aire maximale
π/3, f (π/3) du graphe de la fonction

inscrit entre la courbe et l’axe des x et symétrique par
f (x) = sin(x) cos(x). rapport à l’axe des y (dont la base va de −x à x).
p. 2 Examen formatif 4

Question 9 b) Faire un graphique qui illustre la définition de cette


dérivée en x = π6 . Le graphique doit comporter le graphe
a) Écrire la définition de la dérivée de sin(x) en terme de
de sin(x).
limite, sans évaluer la limite.

Solutions
Question 1 Autre possibilité : AH : les limites nécessaires sont données.

a) Vrai tan (x) + 1 = sec (x)


2 2
x ∞ 1 2 ∞
b) Vrai
q f 0 (x) + 0 − − −
sec(x) = tan2 (x) + 1 f 00 (x) − − − 0 +
c) Faux !0
q f (x) −∞ MAX INF 0
d) Vrai (sec(x))0 = tan2 (x) + 1
x
e) Faux 1   ex
= p 2 tan(x) sec2 (x)
f) Faux 2 tan (x) + 1
2

1  
= p tan(x) sec2 (x)
Question 2 tan (x) + 1
2
x
1   1 2
a) −∞ = tan(x) sec2 (x)
sec(x)
2
b) 3 = sec(x) tan(x)
c) ln(0+ ) = −∞
Question 8
Question 6 2
Question 3 A(x) = 2xe−x .
f 0 (x) = cos2 (x) − sin2 (x). La pente est f (x) = sin(x) − cos(x). f 0 (x) = cos(x) + sin(x) 2 2 2
  2  √ 2 f 0 (x) = 0 ssi A0 (x) = 2e−x − 4x2 e−x = 2e−x (1 − 2x2 ).
a = f 0 (π/3) = 12 − 23 = 14 − 34 = − 21 .
cos(x) + sin(x) = 0 A0 (x) = 0 si (1 − 2x2 ) = 0 ssi x = ± √1 .
2
√ √
f (π/3) = y = ax + b donc b = y − ax =
3 3
+ π cos(x) = − sin(x)
4 4 6. A00 (x) = 4x(2x2 − 3)e −x2 .
L’équation de la droite est sin(x)
− =1
√ cos(x) En x = √1 ,
2
x 3 π sin(x)
y=− + + . = −1  !2 
2 4 6 cos(x) √ 1  1 √ 2
A00 (1/ 2) = 4 √ (2 √

− 3 e−(1/ 2)
tan(x) = −1 2 2
x = 3π/4 ou 7π/4 4 1
= √ (2 − 3)e−1/2
2 2
Question 4
= (+)(−)(+) < 0
1 1 0
 
a) f 0 (x) = 1/x x + 0 + π ln(π) + 0 =
x On vérifie pour laquelle de ces valeurs critiques on a
−x x2 + π ln(π) = − x + π x ln(π)
1 x 1 un maximum. La dérivée seconde est
f 00 (x) = − sin(x) + cos(x).
 
    2 et similairement A00 √1 > 0. On a donc un
b) 32 sin2 2x cos 2x + 2xe x 2
En x = 3π/4 on a que f 00 (3π/4)

= √ maximum quand x = √1 . L’aire maximum est donc
2
c) 2x sec(x2 + 1) tan(x2 + 1) + √2x − sin(3π/4) + cos(3π/4) = − 22 + − 2 2 < 0. Comme
(x2 +1) (x2 +1)2 −1
la dérivée seconde est négative en 3π/4, on a un e−1/2 2
d) f 0 (x) = maximum en x = 3π/4. 2 √ = √ .
2x cos(x2 ) + 2 sin(x) cos(x) + 2sin(x) ln(2) cos(x) 2 2e
f 0 (0) = En x = 7π/4 on a que f 00 (7π/4)

= √
2(0) cos(02 )+2 sin(0) cos(0)+2sin(0) cos(0) ln(2) = − sin(7π/4) + cos(7π/4) = − − 2 2 + 22 > 0. Comme
0 + 2(0)(1) + 20 (1) ln(2) = ln(2) la dérivée seconde est positive en 7π/4, on a un Question 9
e) f 0 (x) = − csc2 (x), et donc minimum en x = 7π/4.
2 ∆y sin(x + ∆x) − sin(x)
= lim

a) lim .
x = 3π/4. ∆x ∆x→0 ∆x
 
1 La différence la plus grande est donc

quand
√ ∆x→0
f 0 (25π/24) = − − q √ √  = − √4 √ √
 
2− 2− 3 Elle vaut sin(3π/4) − cos(3π/4) = 22 − − 22 = 2 b)
2− 2− 3 
 
2
Question 7
1
Question 5 Dérivées :
∆y
Dériver l’identité tan2 (x) + 1 = sec2 (x) : e x − xe x e x (1 − x) (1 − x)
f 0 (x) = = =
e2x e2x ex
∆x
2 tan(x) sec2 (x) = 2 sec(x) (sec(x))0 .
π π π
0
−π
6 6 + ∆x 2
− e x − (1 − x)e x e x (−1 − (1 − x))

En isolant sec(x) , on obtient (x − 2)
f 0 (x) = = =
e2x e2x ex
 0 2 tan(x) sec2 (x)
sec(x) = = sec(x) tan(x). Pas d’AV car e x > 0. −1
2 sec(x)

Calcul différentiel– 201-NYA – Automne 2019