Vous êtes sur la page 1sur 33

Reporting Sous BusinessObjects Master en SIAD

Résumé :
Le présent document est le fruit de quatre mois de travail, effectué au sein de la
société Amendis dont le projet qui m'a été attribué est le développement des rapports sous
business Object pour les états de reporting dont l'objectif principal est d'établir des rapports
afin de faciliter la prise de décision.

J'ai essayé, tout au long de ce rapport de donner une large vision du travail qui a été
effectué, qui démontre si bien la polyvalence du métier d'ingénieur; l'association des
compétences techniques et les nouvelles technologies d'information et de communication à
la maîtrise d'un métier : Business intelligence dans mon cas.

Pour ce faire, j'ai suivi les phases habituelles pour la rédaction d'un rapport. Dans la
première partie j’ai fait une présentation générale d’Amendis. Dans la seconde, j’ai abordé la
nécessité du Reporting au sein des sociétés. Et en troisième partie j’ai parlé du Reporting
précisément dans Amendis. A la fin j’ai présenté le projet que j’ai effectué durant la période
du stage.

4
Projet de fin d’études /SUPTEM 2010
Reporting Sous BusinessObjects Master en SIAD

Tables des figures


Figure 1 : L’organigramme de la direction des systèmes d’information ............................................... 10

Figure 2 : Réseau WAN d’Amendis ........................................................................................................ 10

Figure 3 : BO et Cognos. ........................................................................................................................ 16

Figure 4 : historique de l’entreprise BO ................................................................................................ 17

Figure 5 : Enchainement naturel des tâches ......................................................................................... 18

Figure 6 : Schéma de fonctionnement de BO........................................................................................ 19

Figure 7 : L’architecture de Client /Serveur .......................................................................................... 20

Figure 8 : Cube multidimensionnel ....................................................................................................... 29

Figure 9 : Définition des hiérarchies...................................................................................................... 30

Figure 10 : La requête qui concerne le nombre d’abonnement ........................................................... 31

Figure 11 : Le résultat obtenu pour le nombre d’abonnement ............................................................ 31

Figure 12 : Graphe concernant le nombre d’abonnement par agence pour le mois janvier 2010....... 32

Figure 13: Graphe concernant le nombre d'abonnement par agence pour le mois février 2010 ........ 32

Figure 14 : Situation des Réclamations par Famille de Lancement et par agence pour le mois
courant .................................................................................................................................................. 34

5
Projet de fin d’études /SUPTEM 2010
Reporting Sous BusinessObjects Master en SIAD

Table des matières


Avant-propos.......................................................................................................................................... 1
Dédicaces ................................................................................................................................................ 2
Remerciements ...................................................................................................................................... 3
Résumé : ................................................................................................................................................. 4
Tables des figures .................................................................................................................................. 5
Introduction :........................................................................................................................................... 7
Chapitre1 : Présentation d’entreprise d’accueil Amendis : .................................................................... 8
1. Présentation d’Amendis: ............................................................................................................. 8
2. La forme juridique : ..................................................................................................................... 9
3. La structure Organisationnelle : .................................................................................................. 9
4. L’historique d’Amendis:............................................................................................................. 11
Chapitre2 : Le Reporting est une nécessité pour la mesure de l’activité de l’organisation : ................ 12
1. Introduction aux notions de Reporting ..................................................................................... 12
1.1. Utilité des outils de Reporting : ......................................................................................... 13
1.2. Fonctions du Reporting selon les différentes catégories d'utilisateurs : .......................... 13
2. Les différents outils de Reporting ............................................................................................. 14
3. BusinessObjects est un outil spécifique : .................................................................................. 17
3.1. Définition générale : .......................................................................................................... 17
3.2. Le fonctionnement de l'outil BO : ..................................................................................... 19
3.3. L’architecture Client/serveur :........................................................................................... 20
3.4. Les différents Modules de BusinessObjects : .................................................................... 21
Chapitre3 : Le Reporting dans Amendis : .............................................................................................. 26
1. L’outil de Reporting déployé pour notre Système Décisionnel ................................................. 26
2. Réalisation du projet : ............................................................................................................... 26
2.1 Première partie : suivi des abonnements :........................................................................ 27
2.2. Deuxième partie : Suivi des réclamations : ....................................................................... 33
Synthèse : .............................................................................................................................................. 35
1. Apport à l’entreprise ................................................................................................................. 35
2. Apport au stagiaire .................................................................................................................... 35
3. Conclusion : ............................................................................................................................... 36
Bibliographie :........................................................................................................................................ 37
Webographie: ........................................................................................................................................ 37

6
Projet de fin d’études /SUPTEM 2010
Reporting Sous BusinessObjects Master en SIAD

Introduction :

L'information est la matière première la plus précieuse pour la compétitivité des


entreprises aujourd’hui et l'intelligence – humaine ou artificielle – a besoin de cette
connaissance pour aider à la prise de décision. Le partage de données et la diffusion de
connaissance sont donc les domaines les plus sollicités de l'informatique dans tous les
domaines d'activité. Face à ces défis, nulle grande entreprise ne peut se permettre de nos
jours de se passer des systèmes d’information décisionnels qui lui permettent d’exploiter la
richesse des informations de ses différents systèmes de production et de donner une vision
transversale des données de l’entreprise, offrant ainsi aux décideurs les moyens pour avoir
le recul nécessaire à la prise des bonnes décisions aux bons moments.
Pour obtenir un avantage compétitif décisif, il faut délivrer l’information aux bons
moments et à la bonne personne, pour ce faire, la société délégante de la distribution d’eau
et d’électricité au nord du Maroc, Amendis possède dans sa Direction des Systèmes
d’Information un Département de Restitutions et de Reporting spécialisé dans l’un des
éléments de base des stratégies de Business Intelligence de l’entreprise : c’est le Reporting.
L’intérêt de ce département est l’extraction des données, les mettre en forme et les
présenter aux utilisateurs sous une forme fiable et sécurisée via le Web ou par intégration
dans les applications internes.
BusinessObjects Entreprise BO est une plate-forme de Business Intelligence
spécialisée dans la gestion et le déploiement sécurisé d’outils pour le Reporting, et aussi
dans l’interrogation, l’analyse et le pilotage des performances ainsi que dans l’application
analytique. Cette plate-forme de BI repose sur une architecture de services ouverts, fiables
et évolutifs.
C’est dans ce contexte que s’inscrit mon projet de fin d’étude (PFE), couronnant ma
formation en master 2 en SIAD, j’ai réalisé les travaux de ce projet de fin d’étude, avec pour
objectif de développer des rapports sous BO.

7
Projet de fin d’études /SUPTEM 2010
Reporting Sous BusinessObjects Master en SIAD

Chapitre1 : Présentation d’entreprise d’accueil Amendis :

1. Présentation d’Amendis:
La société des eaux et d’électricité du Nord « S .E.E.N » communément sous le non
d’Amendis est née de l’alliance : VEOLIA Environnement, Hydro Québec, ONA et SOMED.

Le nom d’Amendis dont la racine déroule de l’Arabe classique « AMAN » signifiant à


la fois sécurité, stabilité et sérénité et du terme usité en berbère du rif pour désigner l’eau.
Le suffixe « dis » y adjoint la notion de distribution, activité majeure d’Amendis.

Le logo, très stylisé, exprime les métiers d’Amendis à travers sa forme, inspirée de la
goutte d’eau et de l’ampoule. Les branches bleues représentent la source, sa circulation et
sa répartition, ainsi que les régions du nord du Maroc, tandis que le point rouge exprime la
force, l’énergie, la chaleur ainsi que le point de rencontre.

8
Projet de fin d’études /SUPTEM 2010
Reporting Sous BusinessObjects Master en SIAD

2. La forme juridique :

Amendis, la société des Eaux et d’Electricité du Nord :

Est une société anonyme au capital de 800.000.000 Dirhams, sise au 23 Rue Carnot
90 000 Tanger Maroc, R.C à Casablanca n°110 379 – Patente n°34 771 906 – Identification
Fiscale n°0108 7449.

Est une société de droit privé marocain à conseil d’administration, choisie comme
tutelle d’une société de gestion déléguée, sa relation avec l’Etat est soumise à la tutelle de
deux ministères : Le ministère des finances et le ministère de l’intérieur.

3. La structure Organisationnelle :

Amendis, Société des Eaux et d’Electricité du Nord, chargée du réseau de distribution


d’électricité, du réseau de distribution d’eaux et des canaux d’assainissement liquide dans la
région du nord, regroupe trois établissements :
 Le siège.
 Exploitation Tanger.
 Exploitation Tétouan.
Au niveau de Tanger Au niveau de Tétouan
Agences Amendis se présente à Tanger Amendis se présente à
par un siège principal, Tétouan par l’exploitation
exploitation Tanger et huit Tétouan et sept agences (Al
agences (Dradeb, Imam Ghazali, Azhar, Martil, Sidi Almandri,
Place de Suède, Souani, BirChifa, Fnideq, M’diq, Azla, Oued
Bouhsaien, Rouida, HadGharbia Laou).
et Asilah, Mly Youssef)

Nombre d’abonnés 110000 clients « eau ». 85000 clients « eau ».


130000 clients « électricité » 110000 clients « électricité ».
Le nombre de salariés est de 850. Le nombre de salariés est de
1450

Les investissements Assainissement : 1470 M DH Assainissements : 1500 M DH


Eau : 820 M DH Eau : 1020 M DH
Electricité : 1100 M DH Electricité : 1350 M DH

9
Projet de fin d’études /SUPTEM 2010
Reporting Sous BusinessObjects Master en SIAD

Voici L’organigramme de la direction des systèmes d’information au sein d’Amendis :

Figure 1 : L’organigramme de la direction des systèmes d’information

Et pour ce qui concerne le réseau WAN d’Amendis, voici son schéma

Figure 2 : Réseau WAN d’Amendis

10
Projet de fin d’études /SUPTEM 2010
Reporting Sous BusinessObjects Master en SIAD

4. L’historique d’Amendis:
L’indépendance du Maroc en 1956 marque le transfert du service de distribution
d’eau et d’électricité de la ville de Tanger à deux nouvelles structures :
 La régie des services de l’eau et d’électricité (RSEE) : organisme municipal
gérant le monopole de l’eau potable et de la vente d’électricité ;
 Compagnie Elctras Marroquies (CEM) : société privée assurant en gérance la
distribution de l’énergie électrique de la zone.
En 1967, la réunion de conseils communaux de Tanger, Gzanaya, Bahrouiyine et
Aouama crée la Régie Autonome intercommunale de Distribution d’eau et d’électricité
(RAID).
L’activité de la RAID n’a cessé de cessé de se développer depuis, aux besoins
croissant des habitants, s’ajoutant l’extension de la province et l’approvisionnement d’Asilah
à partir de 1975.
Dans le cadre de sa politique volontariste engagée en faveur du développement des
régions du nord du royaume, le gouvernement marocain a lancé un appel d’offre visant
l’attribution de la gestion déléguée des services de l’assainissement liquide et la distribution
d’eau et d’électricité.
Lancé en 1999, l’appel d’offre a réuni six grands consortiums européens et nord-
américains, dont les dossiers ont été soumis aux autorités concernés réunies au sein de
commission de jugement multidisciplinaires. Le 28 février 2001, le groupement VIVENDI
Environnement-Hydro Québec-ONA-SOMED a été désigné comme future concessionnaire
des services publics de l’eau potable, assainissement et de l’électricité.
Le choix de ce groupement s’est appuyé sur la qualité de son offre, tant sur le plan
technique que social et financier. L’expérience, la solidité financière et la complémentarité
des partenaires ont été également des arguments déterminants en faveur de ce
groupement.

11
Projet de fin d’études /SUPTEM 2010
Reporting Sous BusinessObjects Master en SIAD

Chapitre2 : Le Reporting est une nécessité pour la mesure de l’activité de


l’organisation :

1. Introduction aux notions de Reporting

Le Reporting peut se définir comme étant la présentation périodique de rapports sur


les activités et résultats d'une organisation, d'une unité de travail ou du responsable d'une
fonction, destinée à en informer ceux chargés de les superviser en interne ou en externe, ou
tout simplement concernés par ces activités ou résultats. Ce type de rapports répond à la
question " Que se passe-t-il en ce moment?". Tous ces différents rapports sont produits le
plus souvent à partir d'un entrepôt de données ou d'analyse OLAP.

Les objectifs de Reporting sont :

 Assurer la fiabilité et la cohérence des chiffres,


 Accélérer la publication des chiffres, assurer le respect des délais de
Reporting,
 Constituer une base d’informations de référence,
 Réconcilier la vision juridique et managériale du groupe,
 Mettre à disposition des fonctions d’analyse,
 Permettre le pilotage de l’entreprise.

Le Reporting ne comporte qu’un nombre limité d’indicateur qui seront choisi en


fonctions des activités et des besoins de l’entreprise. Il faudra veuillez à ne pas multiplier les
indicateurs puisque il faut avoir quelque indicateurs clés qui permettent de comparer
certaine nombre d’éléments

Les outils de Reporting proposent la réalisation de rapports selon un format


prédéterminé. Les bases de données sont interrogées lors de l'élaboration du modèle. Le
rapport peut ensuite être diffusé sur l'intranet, périodiquement en automatique ou
ponctuellement à la demande. L'outil d'élaboration du modèle du rapport offre bien
entendu des fonctions spécifiques de calcul et de présentation (graphiques) afin de
concevoir des comptes rendus particulièrement seyants et pertinents.

12
Projet de fin d’études /SUPTEM 2010
Reporting Sous BusinessObjects Master en SIAD

1.1. Utilité des outils de Reporting :

D’un point de vue décision, le Reporting permet aux responsables de disposer d’une
précieuse vue d’ensemble de leur activité, il est en fait surtout destiné à « rendre compte »
du travail effectué auprès de la hiérarchie. Toutes les organisations ont besoin du Reporting
d’une manière ou d’une autre.
En conséquence, le Reporting est considéré comme un besoin en Business
Intelligence et est fréquemment la première application déployée. Le Reporting de BO
permet aux organisations de construire et diffuser l’information très facilement aux
différents acteurs de la société à savoir :

Déploiement flexible de l’ordinateur de bureau autonome, rapport web interactif de


business intelligence.
Large appui d’émission de donnée (OLAP)
Options flexible et différents formats PDF, HTML, EXCEL, avec une mise en forme
riche.
Conception guidée de rapport pour une création rapide et facile.

1.2. Fonctions du Reporting selon les différentes catégories d'utilisateurs :

 Analystes, informaticiens et développeurs


Contrôle approfondi de la présentation et de formatage, des filtres et de tri, des
graphiques et des calculs.
Recherches portant sur plusieurs sources de données relationnelles et analytiques,
condensés en un seul rapport.
Création de rapports en plusieurs dimensions avec exploration automatique de tous
les objets et graphiques des rapports.
Rapports en réponse à plusieurs requêtes, sur plusieurs pages et délivrés à travers la
messagerie électronique ou de portails.
Exports vers Excel, PDF, XML, HTML et CSV.
Création de requêtes complexes et gestion SQL fédérée prenant en compte diverses
sources de données dans un seul élément de rapport.

 Utilisateurs locaux et distants


Rapports d'entreprise, d'exploitation et de productivité en libre-service,
préprogrammés ou disponibles à la demande.
Envoi par lots de rapports statiques ou interactifs, dans le monde entier.

13
Projet de fin d’études /SUPTEM 2010
Reporting Sous BusinessObjects Master en SIAD

2. Les différents outils de Reporting

La grande et très importante croissance de la demande sur la prestation


d'information dans les entreprises causée que les sociétés offrant des solutions
d'intelligence d'affaires vivent leurs meilleures années. Bien que le marché est encore
fraîche et en expansion rapide. La partie qui suit analyse les avantages et les désavantages
des plates-formes de BI, avec l'accent sur les points faibles de ces outils que ce genre
d'information est difficile à trouver dans les livres blancs ou des diapositives sur le marché.
On commence par des outils open source :

2.1. JasperReports + iReports


 Avantages :
 Outil de Reporting très complet.
 Les rapports sont dynamiques, ils peuvent être régénérés régulièrement.
 Graphique ment très abouti.
 Il offre de nombreux graphiques différents et une très bonne qualité de
document.
 Ajoute des fonctionnalités poussées grâce à un système de script qu'il
intègre.
 Propose une sorti des documents au format : html, PDF, csv, Excel.
 Inconvénients:
 Les rapports doivent être préparés par une personne possédant des
connaissances en SQL et des notions de JAVA.
 Il n'est pas utilisable à partir de l'intranet, il ne permet donc pas une
configuration globale de l'outil (par groupe d'utilisateurs) pour les
administrateurs. La configuration est effectuée au cas par cas.
 Pour élaborer des graphiques comparatifs (confrontation de valeur dans
une même graphique) il faut maîtriser le système de script d’iReport.

14
Projet de fin d’études /SUPTEM 2010
Reporting Sous BusinessObjects Master en SIAD

2.2. Open Office 2 :

 Avantages :
 Open Office permet de faire des tableaux à partir des données contenus
dans une base de données. A partir des tableaux conçus, il permet
d'ajouter des graphiques reprenant ces données.
 La procédure à suivre pour obtenir le rapport, est pratiquement identique
à celle à suivre sous Microsoft Office. Les utilisateurs qui faisaient leurs
rapports sous Microsoft Office, sauront facilement faire la même chose
avec la nouvelle solution Open Office.
 Open Office peut se connecter à tout système de gestion de base de
données disposant de drivers JDBC.
 Inconvénients :
 Il ne s'agit pas d'un véritable outil de Reporting (pas plus que Microsoft
Office).
 Un rapport est statique, il correspond à un état de la base de données à
un moment donné. Il n'est pas possible de le mettre à jour plus tard (par
exemple le mois suivant), il faut refaire tous le rapport (extraction des
données, génération des tableaux et graphiques liés).
 Il n'est pas utilisable à partir de l'intranet,

Pour l’outil commercial, on prend l’exemple de COGNOS qui est développé par IBM.
Et il est un concurrent solide de BusinessObjects. Ces deux plates-formes sont très
populaires et largement utilisés, donc il est difficile de clairement choisir la meilleure. Toutes
les solutions qui ont été appliquées ont leurs avantages et leurs inconvénients, les points
forts et faibles. Même le résumé objectif semble pratiquement impossible.

Le meilleur moyen de comparer entre deux sociétés, c’est comparer leurs différents
composants.

15
Projet de fin d’études /SUPTEM 2010
Reporting Sous BusinessObjects Master en SIAD

Figure 3 : BO et Cognos.

En commençant par IBM Cognos


 Avantages :
 Cognos simplifie la manipulation les données. La solution proposée par
IBM permet de transformer facilement et de publier les ressources dans
différentes langues et formats (à partir de HTML, PDF, XLS et autres), et y
accéder à partir de plusieurs endroits (portail, e-mail, mobile, de
recherche, bureaux).
 L'interface semble conviviale et intuitive. Tous les éléments peuvent être
complètement auto-services - Le rôle de développeurs n'est pas une
nécessité. Si exigé, les développeurs ont une façon facile de déployer et
diriger le système.
 IBM réclame que les caractéristiques de Cognos sont la maturité et la
stabilité. IBM offre une vaste gamme de capacités de planification
(modélisation de scénarios avancés, plans, prévisions, budgets).
 système de Cognos fonction dans le monde entier en s'appuyant sur une
seule solution - la diversification des pays d'exploitation n'a pas
d'importance tant que les travaux de plate-forme pour l'ensemble de
l'entreprise à l'échelle mondiale.
 Inconvénients :

Cognos - comme chaque nouvelle mise à jour devient disponible - certains points
faibles restant restent toujours non améliorés

16
Projet de fin d’études /SUPTEM 2010
Reporting Sous BusinessObjects Master en SIAD

 IBM ne prend pas en charge ses propres ETL et des logiciels de qualité des
données. Certes, ils sont disponibles en tant que plates-formes distinctes
ou fournies par des fournisseurs distincts.
 Certains aspects de la fonctionnalité n'a pas été mis en œuvre lors de la
préparation Cognos 8 - pour la déclaration en mode hors connexion et
l'analyse du client est obligé de revenir au Plate-forme Cognos 7.
 Malgré tous les avantages, la plate-forme de rapports - sur la base des
ReportNet - reste encore à prouver en termes de mises en œuvre
immense
 En outre, la coopération entre les utilisateurs des différentes parties de la
plate-forme est durci, il est possible seulement en utilisant les tableaux de
bord de Metrics Studio.

3. BusinessObjects est un outil spécifique :

Dans cette partie, je vous présente BusinessObjects et ses principales caractéristiques


qui la rendent la solution de Reporting leader mondial de ce marché.

3.1. Définition générale :

BusinessObjects (fréquemment abrégée BO ou encore BOBJ) est une entreprise


informatique. Elle est leader mondial dans son domaine d’activité. Le 15 janvier 2008
l’allemand SAP, le numéro 1 mondial des progiciels, annonce la réussite de son OPA amicale
sur BusinessObjects suite à une offre à 42 Euros par action valorisant l’achat à environ 4.8
milliards d’euros, SAP et BO unissent leur forces pour conquérir le marché émergent des
solution d’optimisation des performances d’Entreprise. Les deux leaders de l’industrie
partagent la même vision de connecter les hommes, les informations et les entreprises.

Figure 4 : historique de l’entreprise BO

17
Projet de fin d’études /SUPTEM 2010
Reporting Sous BusinessObjects Master en SIAD

BusinessObjects Entreprise est une solution fiable, flexible et évolutive permettant de


fournir des rapports interactifs puissants aux utilisateurs finaux via n'importe quelle
application Web, qu'il s'agisse d'un intranet, extranet, portail d'entreprise ou d'Internet.
Qu'il soit utilisé pour diffuser des rapports de ventes hebdomadaires, fournir aux clients des
services personnalisés ou intégrer des informations importantes dans des portails
d'entreprise, BusinessObjects Entreprise offre des avantages concrets qui dépassent le
simple cadre de l'entreprise. Suite intégrée spécialisée dans le Reporting, l'analyse et la
diffusion d'informations, BusinessObjects Entreprise permet aux utilisateurs finaux
d'augmenter leur productivité tout en réduisant les tâches administratives.

Figure 5 : Enchainement naturel des tâches

Interrogation
BusinessObjects permet aux utilisateurs de créer des documents à partir de données
issues des bases de données de l'entreprise ou de fichiers personnels. Le produit peut être
utilisé comme un filtre par l’utilisateur, supprimant les données superflues et lui donnant
accès aux informations correspondant à ses droits et à ses besoins.
Reporting
BusinessObjects propose un puissant outil de Reporting incluant de nombreuses
fonctions de calcul et de valorisation.

18
Projet de fin d’études /SUPTEM 2010
Reporting Sous BusinessObjects Master en SIAD

Analyse
Une fois intégrées dans un rapport, les données peuvent être analysées à l’écran en
utilisant le module Explorer. Cet outil d’analyse puissant et flexible permet aux utilisateurs
de visualiser leurs données selon différentes perspectives et à différents niveaux de détails.

Partage
Quand le document est terminé, il est possible de le partager avec d’autres utilisateurs
ou de le mettre à disposition sur un serveur Web par exemple.

Tous ces outils sont totalement intégrés dans le module utilisateur de


BusinessObjects: un seul et unique produit pour utiliser l'ensemble de ces fonctionnalités.

3.2. Le fonctionnement de l'outil BO :

Figure 6 : Schéma de fonctionnement de BO

Quelques définitions :
 Référentiel BO : c'est une base de données dans laquelle sont stockées
-les droits utilisateurs (mot de passe - profil) donnés par un administrateur DI
- les états entrepris communs à l'ensemble de la société
-les états utilisateurs créés par les utilisateurs placés dans un répertoire
Accessible à tous les utilisateurs BO pour pouvoir être "enregistrés sous"
- l'Univers : lien entre l'utilisateur et l‘Infocentre.

 Univers : Un Univers est une représentation totale ou partielle de la base de données


adaptée à un métier de l'entreprise ou à un domaine d'application particulier. Il
regroupe un ensemble de mots du vocabulaire métier : les objets. Exemple : Dans un
Univers de vente, vous retrouverez les mots courants d'un responsable de vente :
Client, vendeur, chiffre d'affaire, Autant d'éléments qui vont lui permettre d'accéder
aux informations dont il a besoin de manière autonome et sans contrainte technique.
L'Univers est créé par le service informatique.

19
Projet de fin d’études /SUPTEM 2010
Reporting Sous BusinessObjects Master en SIAD

 Objets : éléments constitutifs d’un univers qui seront directement manipulés par les
utilisateurs, ce sont les éléments à avoir une correspondance SQL. Ils peuvent
contenir des informations existant directement dans la base de données (ex. : Pays)
ou des informations calculées (ex. : chiffre d'affaire).

 Classes et sous-classes : Les classes permettent de regrouper les objets par thème de
manière à les retrouver intuitivement. Une classe peut subdivisée en sous-classes.
L'usage et la pratique conduisent souvent à distinguer un ensemble de classes
décrivant plutôt les objets de base de l'activité (axes d'analyses) et des classes
présentant des indicateurs plus synthétiques tels que des totalisations, des
moyennes etc.

 Les états : ce sont les restitutions des réponses correspondant à la requête, Fournies
sous la forme d'un tableau que vous allez ensuite "mettre en forme".

3.3. L’architecture Client/serveur :

Figure 7 : L’architecture de Client /Serveur

L’architecture client/serveur est la plus efficace pour travailler avec des bases de
données très importantes. Les tâches et les ressources partagées entre le poste client et le
serveur sont optimisées.

20
Projet de fin d’études /SUPTEM 2010
Reporting Sous BusinessObjects Master en SIAD

Phase 1 : sur le poste client


La création d’une requête, qui interroge des bases de données centrales, est locale et
spécifique à chaque utilisateur. Ce dernier place les objets, les conditions,… dans sa requête.
Phase 2 : sur le poste client
La requête est exécutée par l'utilisateur, BusinessObjects la traduit en langage SQL et
la transmet au serveur via le réseau.
Phase 3 : sur le serveur
Le temps de traitement de la requête dépend de la puissance du serveur. Seules les
données souhaitées seront rapatriées sur le poste client via le réseau.
Phase 4 : sur le poste client
BusinessObjects reçoit la réponse du serveur et la traduit sous forme de micro cube
avant de l'insérer dans le document. La présentation et l’analyse des données s’effectuent
sur le poste de l’utilisateur.

3.4. Les différents Modules de BusinessObjects :

BusinessObjects est composé de trois principaux modules indispensables à son


utilisation et à son déploiement. Ces trois modules sont :
 BusinessObjects
 Designer
 Supervisor

BusinessObjects est le module permettant de créer les rapports BusinessObjects, en


sélectionnant les sources de données souhaitées et d’appliquer le formalisme visuel pour la
présentation de ces données.

21
Projet de fin d’études /SUPTEM 2010
Reporting Sous BusinessObjects Master en SIAD

1 2

1- Informations disponibles
2- Informations demandées
3- Conditions

Vous pouvez poser toutes les questions en utilisant un unique panneau de requête,
dans lequel vous avez la liste des mots de votre vocabulaire métier, que vous glissez-
déplacez dans l’interface pour déterminer :
Les informations que vous souhaitez visualiser dans votre rapport,
Les restrictions auxquelles ces informations doivent répondre.

Comment l’utilisateur va-t-il pouvoir accéder aux données afin d’interroger


directement la base de données d’entreprise ?

Souvent, la seule façon d’accéder aux données d’une base de données est d’utiliser le
langage standard d’interrogation : SQL (Structured Query Language). Cela implique
l’apprentissage de ce langage, la maîtrise de la structure de la base et par conséquent
l’intervention quasi systématique d’un informaticien.

Pour résoudre ce problème, BusinessObjects a conçu un système d’interrogation qui


masque complètement le SQL traditionnel et la structure physique de la Base. Grâce à la
représentation métier des données, l’utilisateur n’a besoin d’aucun prérequis technique, il
est totalement indépendant de la structure de la base de données, il manipule ses mots de
vocabulaire quotidien pour créer ses requêtes.

22
Projet de fin d’études /SUPTEM 2010
Reporting Sous BusinessObjects Master en SIAD

Designer est le module qui permet de créer les univers pouvant être utilisé lors de la
création de rapport BusinessObjects. Les univers permettent de présenter les données de
façon visuel et dans un langage familier facilement compréhensible pour les créateurs de
rapport.
Les univers sont composés de classes intégrant des objets. Les classes représentent
en quelques sortes une structuration des objets, puisque les objets sont regroupés
logiquement.

Dans le module Designer, un Univers comporte une fenêtre séparée en 2 parties :

• la partie objets de l’Univers destinée à accueillir la couche


sémantique (partie gauche).

• la partie structure de l’Univers destinée à contenir les tables, jointures… qui


vont permettre de décrire l’Univers (partie droite).

23
Projet de fin d’études /SUPTEM 2010
Reporting Sous BusinessObjects Master en SIAD

Il existe trois sortes d’objets :

Les objets dimension : représentent souvent une entité de la base de données (Pays,
Nom du magasin…) ou une notion de temps (Date, Année, Trimestre…). Ces objets peuvent
être utilisés lors de l’exploration et de la synchronisation.

Les objets information : sont toujours rattachés à un objet dimension. Ce sont des
informations de détail moins fréquemment utilisées et sur lesquelles on ne peut pas faire
d’exploration ni de synchronisation. (Ex. : Téléphone dépendant d’une dimension Nom du
client). Leur rattachement à une dimension accroît l’ergonomie de présentation des objets.

Les objets indicateur : restituent des données numériques qui sont le résultat d’un
regroupement (somme, comptage, moyenne ...) à partir de données de la base. Par
exemple, le Chiffre d’affaires est le résultat d’un calcul basé sur la somme de deux colonnes
: Quantité et Prix. L'objet indicateur est sémantiquement dynamique : les valeurs retournées
dépendent des objets utilisés dans la requête.

SUPERVISOR est le produit nécessaire au déploiement sécurisé de BUSINESSOBJECTS.


Il représente une solution d’administration puissante et simple à utiliser, permettant de
distribuer des informations partagées par tous les utilisateurs.

Avec SUPERVISOR, vous pouvez en effet définir des utilisateurs et des groupes
d’utilisateurs en leur attribuant des profils et contrôler leur accès aux différents produits de
BUSINESSOBJECTS. Il vous permet également de gérer l’échange et la distribution des
univers et des documents exploités par l’ensemble des utilisateurs.

SUPERVISOR vous permet aussi de gérer votre société sous forme de groupes
d’utilisateurs ayant différents profils que vous déterminez. Ces profils identifient chaque
utilisateur (nom d’utilisateur et mot de passe) et définissent pour chacun d’eux, les produits
et modules dont ils disposent, les univers auxquels ils ont accès et les documents qu’ils
peuvent partager.

24
Projet de fin d’études /SUPTEM 2010
Reporting Sous BusinessObjects Master en SIAD

De plus, BusinessObjects est le seul outil ayant une interface personnalisable au


niveau d’un utilisateur ou d’un groupe d’utilisateurs. Le contrôle peut s'effectuer sur des
éléments du menu ou des barres d’outils.

25
Projet de fin d’études /SUPTEM 2010
Reporting Sous BusinessObjects Master en SIAD

Chapitre3 : Le Reporting dans Amendis :

1. L’outil de Reporting déployé pour notre Système Décisionnel


Le déploiement de BO dans Amendis est fait pour répondre aux besoins spécifiques
des directions dans plusieurs domaines :

 Gestion clientèle : Wat.ERP (Amendis Tanger/Tétouan) Elag. (Redal Rabat).


 Gestion Financière et Comptable : Oracle-Appli (Amendis Tanger/Tétouan +
Filiales)
 Gestion des Ressources Humaines : en cours de développement
 Autres : Projet mis en place dernièrement pour Morassalate,…

Des centaines de Requêtes ou des Rapports BO sont mis en place pour assurer :

 L’arrêté des comptes mensuels


 Les états de contrôles et de suivit
 Les états occasionnels pour répondre à des demandes internes (DCF, DCL,..)
ou externe (SPC,..).

2. Réalisation du projet :

Amendis a été certifié ISO 9001 version 2000, en récompense aux efforts entrepris
pour l’amélioration et la modernisation du processus de l’ensemble des fonctions de
l’entreprise. Et pour mieux réussir dans son domaine, elle a décidé de faire des suivis des
indicateurs de performance. Et pour un meilleur contrôle, les résultats devraient être sous
forme de tableaux de bord et des graphes.

Au cours de mon stage, j’ai été intégré au sein du Département de Restitutions et de


Reporting (DRR) qui est chargé de développer des rapports mensuels et occasionnels servant
la direction concernée. Parmi les tâches qui m’ont été confiées : suivi des interventions,
qu’on a décomposé en deux indicateurs de performance :

 nombre d’abonnement et résiliations


 nombre des réclamations

26
Projet de fin d’études /SUPTEM 2010
Reporting Sous BusinessObjects Master en SIAD

Il a fallu, dans un premier temps, analyser la structure de la base de données pour


trouver les informations nécessaires. En effet, la base de données d’Amendis contient des
centaines de tables. Ainsi trouver les données voulues et pertinentes peut prendre
beaucoup de temps. Heureusement, les responsables d’exploitation d’Amendis ont pu
m’aiguiller sur les tables à utiliser.

2.1 Première partie : suivi des abonnements :

Les responsables d’Amendis ont pour objectif de contrôler de l’évolution des


abonnements et des résiliations. et d’être au courant du nombre des clients pour savoir s’il
est en diminution ou en augmentation pour être prêts à réagir et prendre les décisions
optimales à n’importe quelle situation.

Afin de suivre l’évolution de ces abonnements, les responsables d’Amendis veulent


des états sur :

 Suivi des abonnements par catégorie, par distribution, et par agence


 Suivi des Résiliations par catégorie, par distribution, et par agence
 Suivi des abonnements par catégorie, par distribution, et par mois
 Suivi des résiliations par catégorie, par distribution, et par mois
 Suivi des abonnements et résiliations d'électricité par mois et par agence
 Suivi des abonnements et résiliations d'eau par mois et par agence

Dans un premier temps, j’ai essayé de suivre la démarche normale pour la création
du projet décisionnel, c’est-à-dire la création d’un entrepôt de donnée pour le cadre de la
prise de décision et de l’analyse décisionnelle. En déterminant les dimensions qui servent à
enregistrer les valeurs pour lesquelles sont analysées les mesures d’activité. Après j’ai passé
à l’étape d’alimentation de cet entrepôt à travers l’outil ETL Talend.

A ce stade, j’ai essayé de connecter BusinessObjects à l’entrepôt de données mais


malheureusement la version BO utilisée par Amendis ne contient pas le module qui permet
de créer un univers qui exploite la structure d’un entrepôt de données.

Alors à ce niveau j’ai attaqué directement la base de données sans passage par
l’utilisation d’entrepôt de données

27
Projet de fin d’études /SUPTEM 2010
Reporting Sous BusinessObjects Master en SIAD

Modélisation multidimensionnelle versus modélisation entité-


relation :

Il est intéressant de faire une comparaison entre la modélisation entité-relation (E-R),


utilisée au sein des systèmes OLTP ainsi que dans la zone de préparation des données des
systèmes décisionnels, et la modélisation multidimensionnelle, utilisée dans la zone de
présentation des données des systèmes décisionnels.

En résumé, les principales différences entre les deux sont les suivantes :

Modélisation E-R Modélisation


multidimensionnelle

Elimine les redondances dans le Facilite l’accès à l’information


stockage des informations (application
de la 3NF)

Interrogation parfois difficile Forme prévisible facilitant le


(certaines requêtes sont difficiles à travail des outils d’interrogation
élaborer)

Modèle informatique difficile à Modèle proche du métier


appréhender par l’utilisateur final (un
même schéma représente souvent
différents processus métier)

Assure une performance d’accès


en interrogation

Forme extensible (modifiable)

28
Projet de fin d’études /SUPTEM 2010
Reporting Sous BusinessObjects Master en SIAD

L’analyse multidimensionnelle :
BusinessObjects permet d’explorer toute la base de données selon différents
niveaux, l’utilisateur est maître de la profondeur de son analyse. Il permet également de
naviguer dans les données, de les explorer dans tous les sens. Lors de la définition de sa
requête, l’utilisateur peut déterminer le périmètre de son analyse afin de récupérer la
totalité des données qui lui seront nécessaires.

Figure 8 : Cube multidimensionnel

Dans notre projet, on veut visualiser le nombre des abonnées par agence et par
année.

Si dans un deuxième temps, on veut descendre sur les trimestres ou sur les mois pour
analyser plus finement l’information, l’outil générera une nouvelle requête pour rapatrier les
informations intéressantes.

Pour pallier ce problème et limiter la génération de multiples ordres SQL induits par
les possibilités offertes par l’analyse multidimensionnelle, on a défini le nombre de niveaux
qu’il sera amené à explorer, la requête ramène alors l’ensemble des lignes utiles. Ce cube
peut être régénéré automatiquement, de manière transparente lorsqu’on étend notre
périmètre d’analyse.

Ainsi, si on veut visualiser les données sur trois niveaux et sur la hiérarchie crée sur
l’axe temps (année, trimestre, mois, semaine, jour), les informations seront récupérées au
niveau de l’année et aussi du trimestre et du mois.

29
Projet de fin d’études /SUPTEM 2010
Reporting Sous BusinessObjects Master en SIAD

Coté Designer :

Le Designer fournit un assistant de connexion qui vous permet de vous connecter à


votre base de données. En spécifiant le nom de la connexion, et aussi le nom et le mot de
passe de l’utilisateur.

N.B : on peut créer plusieurs connexions avec le concepteur, mais une seule
connexion peut être définie pour chaque univers. Cette connexion de base de données est
enregistrée avec l'univers.

Designer fournit une interface graphique qui vous permet de sélectionner et de


visionner les tables voulues de la base de données, Les tables de la base sont représentées
comme des symboles de table dans un diagramme de schéma.

La figure suivante montre la procédure que l’administrateur suit pour définir la


hiérarchie à l’aide du module designer :

Figure 9 : Définition des hiérarchies

Dans la zone 1 on trouve une vue d'explorateur d'objets sous forme d'arbre, cet
explorateur nous permet de créer les objets qui correspondent aux colonnes des tables, et
qu'on les utilise dans le module utilisateur pour créer les rapports.

30
Projet de fin d’études /SUPTEM 2010
Reporting Sous BusinessObjects Master en SIAD

L’étape suivante consiste à se connecter avec le module utilisateur, ensuite on choisit


l’univers voulu pour générer des rapports selon une requête spécifique.

Pour répondre aux états demandés par les responsables d’Amendis correspondant à :
Suivi des nombres d’abonnements et de résiliations, on a développé la requête suivante :

Figure 10 : La requête qui concerne le nombre d’abonnement

Cette figure représente l’état d’évolution d’eau par mois et par agence pour l’année
2009 et 2010 pour la ville de Tanger:

Figure 11 : Le résultat obtenu pour le nombre d’abonnement

31
Projet de fin d’études /SUPTEM 2010
Reporting Sous BusinessObjects Master en SIAD

Figure 12 : Graphe concernant le nombre d’abonnement par agence pour le mois janvier 2010

Figure 13: Graphe concernant le nombre d'abonnement par agence pour le mois février 2010

Le premier graphe représente le nombre des contrats par agence pour le mois Janvier
2010 et leurs pourcentages Et le deuxième le représente pour le mois février 2010

32
Projet de fin d’études /SUPTEM 2010
Reporting Sous BusinessObjects Master en SIAD

2.2. Deuxième partie : Suivi des réclamations :

La réclamation est le premier moyen mis au service du client pour manifester son
insatisfaction, qui peut entraîner, si elle est non maîtrisée, une réaction en chaîne et
conduire à la perte de clients, entamant ainsi le véritable capital de l'entreprise.

La gestion des réclamations a un double rôle : satisfaire les clients externes et


contribuer à l'amélioration de la performance globale de l'entreprise.
La stratégie de gestion des réclamations dans un organisme vise l’amélioration
continue de la qualité des produits et des services offerts à la clientèle.

Pour bien traiter les réclamations, les responsables d’Amendis exigent un ensemble
des états de sorties:

 situation de réclamation par famille de lancement


 situation de réclamation par famille de lancement et par agence

Pour ce qui concerne la partie Designer (pour créer l’univers) et la partie module
utilisateur, j’ai suivi la même démarche que dans la partie : suivi de nombre d’abonnements.

33
Projet de fin d’études /SUPTEM 2010
Reporting Sous BusinessObjects Master en SIAD

Comme résultat on a obtenu :

Figure 14 : Situation des Réclamations par Famille de Lancement et par agence pour le mois courant

34
Projet de fin d’études /SUPTEM 2010
Reporting Sous BusinessObjects Master en SIAD

Synthèse :

1. Apport à l’entreprise
Dans les différentes tâches et missions qui m’ont été attribuées, je suis convaincu
que je les ai accomplies avec succès. Je pense avoir répondu aux principales attentes de mon
responsable hiérarchique dans l’entreprise.

En arrivant à la société, le suivi des interventions ne parlait qu’à une minorité des
collaborateurs. Amendis possède actuellement des outils de suivi des abonnements et des
réclamations que j’ai construit à l’aide des directives et conseils précieux de mon tuteur de
stage et en discutant avec les chefs et différents responsables des projets. Certes, ce travail
est loin d’être complet et parfait, mais comme première étape il s’agit d’un grand pas. Ce
travail va être amélioré au fur et à mesure de son utilisation, c’est une tâche parmi d’autres
que je dois accomplir pendant les prochains mois.

2. Apport au stagiaire

Cette expérience professionnelle m’a énormément aidé à avoir une idée plus claire
sur l’outil de Reporting. Pendant mes missions j’ai eu l’impression d’occuper le poste d’un
responsable de Restitution et Reporting avec toutes ses responsabilités.

Ce projet m’a permis de ramener à la pratique quasiment tous ce qui m’a été
enseigné, une transition entre deux mondes différents : la théorie et la pratique.

L’apport principal de ce stage sur mes capacités est celui de l’amélioration de la


manière à laquelle je réalise la conception. J’ai eu l’occasion d’interagir avec un outil de
Reporting-BusinessObjects-, ce qui me donne une meilleure visibilité sur le cœur du métier
décisionnel.

J’ai rencontré pendant mon stage des difficultés que j’ai réussi à surpasser. En effet,
au début du stage il m’a été difficile de me positionner au milieu d’un environnement où on
utilise énormément d’acronymes et abréviations. C’est grâce à mon tuteur que j’ai pu
comprendre la majorité de ce jargon. Pendant que je travaillais sur le projet, j’ai eu du mal à
maîtriser tous les outils de BusinessObjects, car c’était la première fois que j’interagie avec
une telle plate-forme, la documentation qui m’a été fournie m’a beaucoup aider à
comprendre le nécessaire.

35
Projet de fin d’études /SUPTEM 2010
Reporting Sous BusinessObjects Master en SIAD

3. Conclusion :
Ce stage au sein de la Direction des Systèmes d'informations Département des
restitutions et de reporting à Amendis m’a permis d’aborder un sujet important concernant
le développement des rapports et aussi d’acquérir une approche concrète des différents
métiers liés à l’architecture d’un système d’informations ‘une grande entreprise. J’ai ainsi pu
comprendre comment les concepts théoriques qui m’ont été enseignés sont implantés dans
le monde professionnel.

Le but fixé par le stage a été atteint, les responsables ont été satisfaits par le résultat
obtenu. Tout au long de ce travail, j’ai tenté de concevoir et de réaliser une plate forme
décisionnelle basée sur le Reporting. En effet, le présent rapport relate les différentes étapes
réalisées pour réussir ce travail qui m’a permis de confectionner des tableaux de bord concis
et des situations explicatives chiffrées couplées de graphiques.

Il reste également à écrire une documentation interne sur les tableaux de bord. Le
projet de mon stage de fin d’étude est donc fondamentalement terminé mais il reste des
modifications à effectuer dans les jours à venir.

Cependant, la réalisation de ce projet ne peut être complète que par une


introduction de la culture décisionnelle auprès des utilisateurs et par des formations
continues sur les concepts décisionnels.

J’estime que ce projet a été utile à plus d’un titre. D’abord, plus que la technique, ce
fut également une occasion pour moi d’être réellement en contact avec le monde de
nouvelles technologies pour traduire mes connaissances théoriques.

Par ailleurs, j’ai bénéficié de ce stage pour franchir la porte d’un monde qui m’a
toujours charmé, le monde du travail, là où j’ai observé ou plutôt vécu comment se mêle
devoir professionnel et relations humaines dans un cadre où règne l’esprit d’équipe,
l’enthousiasme, la tolérance et le sens du devoir. Ceci dit, cette expérience m’a été unique
dans son genre.

36
Projet de fin d’études /SUPTEM 2010

Vous aimerez peut-être aussi