Vous êtes sur la page 1sur 3

MODELASATION DES REACTEURS

REELS
En analysant les réacteurs non idéaux, on constate que la DTS seule n’est pas suffisante
pour déterminer les performances de ces réacteurs, donc on aura bien besoin de d’autres
données.

On va voir qu’en plus de la DTS, un modèle adéquat du modèle de flux du réacteur non
idéal et une connaissance de la qualité du mélange ou "degré de ségrégation" sont tous
deux nécessaires pour caractériser correctement un réacteur.

Il existe de nombreuses situations où le fluide dans un réacteur n'est pas bien mélangé
ou ne se rapproche pas de l’écoulement piston.

Dans cette partie nous allons voir une autre utilisation de la DTS, supposons que nous
avons un réacteur non idéal dont on connait la fonction de distribution du temps de
séjour, dans ce cas, la question qui se pose est la suivante :

Comment pouvons-nous utiliser la DTS afin de prédire le taux de conversion d’un


réacteur réel ?

Pour répondre à cette question, il est important de choisir un modèle pour prédire le
taux de conversion dans notre réacteur réel.

Nous présentons maintenant les cinq modèles présentés dans le tableau ci-dessous, et
nous allons classer chaque modèle en fonction du nombre de paramètres réglables.

Tableau 11 : Modèles permettant de prédire la conversion à partir de la


DTS
Nombre de paramètres à
Modèles
régler
Modèle de ségrégation Zéro paramètres réglables
Modèle du mélange maximal Zéro paramètres réglables
Modèle de réservoirs en série Un paramètre réglable
Modèle de dispersion Un paramètre réglable
Réacteurs réels modélisés en combinaisons de
Deux paramètres réglables
réacteurs idéaux
Les modèles abordés dans cette partie sont :

• Le modèle de la ségrégation
• Le modèle du mélange maximal

106
Ces modèles permettent de déterminer l’intervalle du taux de conversion.
Le mélange de réaction des espèces est l'un des facteurs majeurs contrôlant le
comportement des réacteurs chimiques. Heureusement, pour les réactions du premier
ordre, la connaissance de la durée que chaque molécule passe dans le réacteur est tout
ce qui est nécessaire pour prévoir la conversion. Pour les réactions de premier ordre la
conversion est indépendante de la concentration :

dX
= k (1− X ) (Eq 12)
dt
Par conséquent, le mélange avec les molécules environnantes n'est pas
important. Donc une fois que la DTS est déterminée, nous pouvons prévoir la
conversion qui sera réalisée dans le réacteur réel, à condition que la vitesse de réaction
spécifique pour la réaction soit d'ordre connue.

Cependant, pour les réactions autres que le premier ordre. La connaissance de la DTS
n’est pas suffisante pour prédire la conversion. Dans ces cas, le degré de mélange des
molécules dot être connu, en plus de la durée que chaque molécule passe dans le
réacteur.

On doit donc développer des modèles qui prennent en considération le mélange de


molécules à l'intérieur du réacteur.

Des modèles plus complexes des réacteurs non idéaux sont nécessaires pour décrire des
réactions autres que le premier ordre, et doivent contenir des informations sur le macro-
mélange en plus de celle du micro mélange.

- Le Macro-mélange : Provoque une distribution des temps de séjour, sans préciser


comment des molécules d'âges différents se rencontrent dans le réacteur.

- Le Micro-mélange : décrit comment des molécules d'âges différents se rencontrent


dans le réacteur, on distingue deux extrêmes de micro-mélange :

107
La
Le Mélange
ségrégation
Toutes les molécules du même maximal
complète âge (temps de séjour) restent Les molécules de différents
ensemble lorsqu'ils traversent groupes d'âge sont complétement
le réacteur et ne sont pas mélangés à l'échelle moléculaire
mélangés avec aucun autre dès leur entrée dans le réacteur
âge jusqu'à leur sortie du
réacteur

Pour des ordres de réaction Pour les ordres de réaction entre


supérieure à un ou inférieurs à zero et un ,ce modèle donnera une
zéro ce modèle prévoit la conversion plus élevée.
conversion la plus elevée
possible

Nous définirons un globule comme une particule fluide contenant des millions de
molécules tous du même âge. Un fluide dans lequel les globules d'un âge donné ne sont
pas mélangés avec d'autres globules est appelé un macro-fluide. Un macro-fluide
pourrait être visualisé comme globules non-coalescentes où toutes les molécules d'un
globule donné ont le même âge.

Un fluide dans lequel les molécules ne sont pas contraintes de rester dans le globule et
sont libres de se déplacer partout dans le réacteur est appelé un micro-fluide.

Il y a deux extrêmes de mélange des globules macro fluides pour former un micro fluide
que nous étudierons : le mélange précoce et le mélange tardif. Ces deux extrêmes de
mélange tardif et précoce sont montrés respectivement dans la Figure 52 (a) et (b).

108

Vous aimerez peut-être aussi