Vous êtes sur la page 1sur 6

L'OBEISSANCE A LA GRANDE COMMISSION

En 2009 nous avons commencé à enseigner sur le discipulat à Jésus. La crise et le processus d’être un disciple de
Jésus. C’était afin de normaliser notre fondation. C’était afin de donner un seuil commun pour le décollage. C’était
pour poser une fondation pour le discipulat pour une autre génération.
Nous avons pris environ 3 ans pour donner des cours et des applications. Rappelant les choses terre à terre afin que
vous puissiez entrer dans une relation vivante avec Jésus-Christ. Je ne sais pas si nous avons réussi mais nous avons
essayé dans tous les cas. Nous supposons que vous aimez Jésus. Si vous découvrez ce que Jésus veut ça va pour vous.
Pourvu que vous savez qu’es ce qui appartient à JESUS. Dès que vous connaissez que ceci est la volonté du Seigneur
et que l’acceptation est établie c’est déjà réglé

Rencontrer une situation où les gens sont encore en train de lutter avec les attentes de Jésus, vous avez encore
besoin de ministère. De telles personnes ont encore besoin de ministère, ils n’ont pas achevé leur initiation
chrétienne. Dans l’initiation chrétienne nous présentons Jésus comme le Christ de Dieu comme celui-là nommé par
Dieu, comme représentant premier de l’espèce de Dieu et héritier de tous les intérêts de Dieu. Il a la première place
en tant que créateur et en tant que Seigneur, il réclame la priorité dans le cœur humain.

Ton salut n’est qu’un aspect pour entrer dans le programme éternel général de Dieu pour le monde. Si tu n’es pas
encore un disciple de Jésus tu es un candidat que nous sommes encore en train d’essayer de gagner. Tu ne fais pas
partie du programme, de l’équipe de travail. Tout commence quand on se rend pour devenir disciple de Jésus. Dans
le style de vie que nous proposons dans notre ministère, la quintessence de la communauté que nous établissons en
tant que église, la bible l’appelle de manière globale : le royaume de Dieu. Mais cela se ramène de manière pratique
au contrôle et la seigneurie de Jésus sur l’individu. A travers l’église il va régner dans chaque localité.
Quand les temps seront accomplis Il règnera sur tout le monde. Et dans son règne il va assujettir tout cela qui est
l’objet de scandale. Où Dieu résidera avec l’homme, il rétablira la communion qui a été rompu par le péché dans le
temps et dans l’éternité. C’est cela le discipulat, si tu n’as pas décidé de cela dans ta vie. Tu n’as pas les moyens pour
l’établir dans ta localité, tu ne peux pas quand en toi- même tu constitues un rejet de ce qu’il est. Tu es un objet de
ministère. Tu es quelqu’un que nous sommes encore en train de nous efforcer de gagner. Ça c’est le programme de
Dieu. C’est les desseins pour lequel le seigneur Jésus est venu. La venue de christ et l’œuvre de christ. Le but de
cela c’est de rétablir la demeure de Dieu avec l’homme. La venue et les desseins du Saint esprit c’est de rétablir la
demeure de Dieu en l’homme. Le Christ de Dieu, Le Saint-Esprit, l’Eglise de Dieu ils ont tous une même mission.
Rétablir le règne de Dieu en nous, la demeure de Dieu en chaque individu. Mais tout cela commence par le discipulat
individuel à Christ

Le camp des étudiants nous l’avons conçu pas pour rencontrer des besoins immédiats, mais nous avons planifiés tous
les cours en vue de notre avenir. S’il rencontre des besoins immédiats ça va de soi. Une partie du fait que nous avons
adopté cette approche est venue après le départ du frère Zach pour être auprès du Seigneur. Après près de 30 ans de
notre ministère, nous devrions répondre à des questions que plusieurs d’entre nous pensions que cela avait été
répondu longtemps avant. Nous ne voulons pas avoir une autre génération de gens emporté émotionnellement mais
qui n’ont pas de conviction. Quand nous étions en train de considérer que devons-nous être et pour quoi ? Quel était
notre intention que voulions nous faire. Quand nous avons commencé et pourquoi ? Qu’es ce que nous sommes en
train de vous inviter à faire ? Et pour quel but ? Nous avions besoin d’une nouvelle génération de co-ouvrier qui sont
fondés sur les convictions et non sur des émotions (affectif). Ils n’ont pas bâti ce qu’ils font à base de conviction. Nous
voulons une génération de gens qui sont bâtis sur des convictions. Qui font les choses qu’ils sont en train de faire sur
la base de conviction. La crise du départ du frère Zach m’a choqué car cela a laissé un bon nombre de personnes qui
avaient suivi émotionnellement mais qui n’était pas préparé à suivre à partir de conviction. Je me suis dit, cela ne se
reproduira jamais plus. Nous allons faire des disciples que le Seigneur Dieu nous avait demandés de faire comme base
de notre vision.

Nous continuerons à enseigner sur les relations spirituelles c’est la porte d’entrer dans la fonction publique de Dieu.
Page 1 of 6
Dans le gouvernement de Dieu il lui a plu de décider de faire naitre les hommes à travers des relations humaines et
d’amener les gens dans le royaume de Dieu à travers des relations humaines et d’introduire des gens dans son
service à travers des relations humaines. Il n’y a pas de nouveau programme. Le mystère de l’iniquité est en train de
s’efforcer d’introduire de nouvelles méthodes de conception. La rébellion de l’homme cherche d’autres moyens pour
créer des hommes. Le clonage, par les gènes. Dieu n’est pas sur le point de changer cela. Il a plu à Dieu d’amener les
hommes dans le monde à travers les relations humaines, dans le royaume de Dieu à travers les relations humaines
(les anges ne prêchent pas l’évangile) il faut des hommes pour porter le royaume de Dieu.

Il y a un livre en anglais intitulé en français « l’aube de la rédemption du monde » et « le triomphe du ressuscité »,


lisez ces livres cela va vous sauver de l’égoïsme, cela vous donnera un sens de destiné de grandes choses dont tu fais
partie. Cela t’aidera. Il y a d’autres livres sur ce thème là mais la langue est du 16eme siècle, je ne veux pas vous
envoyer vers.

Tout commence par l’abandon absolu à Jésus. Dans toutes nos transactions avec vous je veux que nous prenions pour
acquis que tu as établis, réglé que Jésus t’a de manière catégorique. Que tu appartiens à Jésus de manière
irrévocable, que nous traitons avec vous comme ceux qui ont été nommés par Jésus. Nous utilisons les ressources de
notre père en vue de son œuvre. Si je me sers de toi c’est parce que je prends pour acquis que tu appartiens à mon
père et que je peux me servir dans les ressources de mon père. Tu es libre de me chasser où de me fuir mais cela me
montrer juste que tu n’appartiens pas à mon père. Ça sera une déclaration de non appartenance à notre entreprise
de l’évangile.

Nous avons pris 3 autres années pour vous expliquer la commission de notre Seigneur Jésus, qui est à la base de
notre mission en tant que communauté, nous avons une mission qui dérive de la commission du Seigneur Jésus. Le
seigneur commissionne, et la commission du Seigneur devienne notre mission. Trois années étudiant les
commissions du Seigneur afin d’établir les fondations bibliques de notre commission. Nous avons pris pour acquis
que les étudiants sont devenus des disciples. Et maintenant pour pouvoir donner un contexte au fonctionnement
pour chacun de ses disciples. Nous avons enseigné sur les commissions du Seigneur, qui donne naissance à notre
mission. C’était pour donner un contexte pour le fonctionnement et la vision de chaque individu.

Pourquoi avons-nous fais cela ? Pendant plusieurs années, nous avons demandé dans les camps si vous avez reçu
un appel missionnaire venez devant. Nous avons reçu tellement de demandes que nous avons épuisé la craie, et
après ceux qui venaient étaient des opportunistes. Ceux qui avaient reçu l’appel réellement. Après la crème c’était
des gens qui cherchaient un emploi ou qui voulait aller à l’étranger soit par une bourse ou une opportunité
missionnaire. Quand je regarde ceux de maintenant. Mais la faute était nous incombait. En enseignant sur la
commission du Seigneur Jésus, en posant les bases de notre mission. J’étais en train de vouloir placer la
responsabilité de notre succès sur chacun. Tous ceux qui étaient devenus disciples étaient donc sous la
responsabilité pour notre succès global. Limité l’utilité de chacun à la seul fois d’aller comme missionnaire étaient
insensé de notre part. En présentant la commission du Seigneur Jésus-Christ je voulais que chacun voit le contexte
global de la vision, je voulais présenter tout le tableau de ce que le Seigneur nous a envoyé accomplir, mais non de
montrer que aller en mission étaient la seule façon de se faire valoir dans notre ministère. La mission de la CMCI
n’est qu’une partie de la vision globale du Seigneur Jésus. Je voulais que chacun voit tout le tableau de notre
mission et soit capable de voir leur responsabilité, leur tâche à accomplir, là où ils peuvent servir sans toutefois être
missionnaire.

Le résumé de notre mission se résous au grand commandement de notre Seigneur Jésus et à la grande commission
de notre Seigneur Jésus. Ces 2 forment la thèse de notre mission. Notre mission se résout à l’interprétation de ces
deux

Quel est le grand commandement du Seigneur Jésus ? Matthieu 22 : 36 - 39

« Maître, quel est le plus grand commandement de la loi ? Jésus lui répondit : Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de
tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. C’est le premier et le plus grand commandement. Et voici le
Page 2 of 6
second, qui lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. »

Ils avaient demandé au Seigneur Jésus quel est le plus grand commandement et il leur a répondu : le Premier est le
plus grand, il a dit à celui qui avait demandé le premier et le plus grand c’est d’aimer Dieu et le second qui dérive de
cela c’est d’aimer son prochain.

L’amour de Dieu et l’amour de l’homme est le plus grand commandement. Nous devons interpréter notre mission
dans l’interprétation pratique de ces deux commandements. La 1er implication de ce grand commandement c’est
que le Dieu du ciel exige que tu aimes ton prochain comme toi-même que tu ne sois pas centré sur toi-même. C’est
une décentralisation du « moi ». Une vie bâtie et centré sur le « moi », la satisfaction de soi, la promotion de soi, et
tout ce qui est fondamentalement centré sur moi que cela soit dérivé par des chrétiens ou quel que soit l’apparence
que cela prend. Le 1er commandement de Dieu décentralise le « moi »,

Il y a l’altruisme dans ce commandement. Dieu nous appelle à vivre en les autres, hors de nous- même. A couler vers
les autres et non à accumuler mais à couler. La 1er loi de Dieu ce n’est pas ce que tu vas obtenir de Dieu, de
l’homme, de l’église (certes tu obtiendras) mais c’est avoir des ressources pour couler. Ce que nous obtenions de
l’évangile, de l’homme, de l’amour… tous ce que nous héritons de la croix c’est de nous donn…

C’est de nous donner ceux avec quoi couler, c’est de nous donner la monnaie pour couler, c’est de nous donner un
flux pour l’interaction, l’utiliser pour moi-même c’est un abus.

Ton éducation n’a pas servi pour le but pour lequel cette éducation t’a été donnée.

Si tu es un nigérian et que tu es née avec une cuillère en or dans la bouche et que même quand tu passes les arbres
fleuristes là, l’argent te vient facilement. Tu as le flair pour l’argent et ton compte est banque est chargé, ta poche est
chargée et tout ce que cette argent t’a apporté tu as appris combien les hommes sont moins chère, tu peux t’acheter
n’importe quel homme, femme, tu peux tout acheter, alors ton argent t’a transmué en un ogre. Tu es un ogre
égoïste. Tu n’as plus besoin de faire des efforts pour conquérir une beauté car avec ton argent tu as tout pour toi
seul, tu es une tragédie. Si tout revient à être pour toi,….tu peux tout acheter, n’importe quel plaisir, n’importe quel
homme ou femme. Comme Salomon. Je n’ai refusé tout ce que mon cœur avait désiré tu finiras aussi comme lui pour
savoir que tout est vanité.

Tu es un producteur et un transformateur de déchets comme tout le monde. Que tu aies mangé un maïs dans un
champ ou mangé une crevette dans un hôtel cinq étoiles à 50000FCFA. Tous deux nous irons au toilette après, tu as
aussi 2 pieds comme moi. Tu n’es pas un mille pattes tu as acheté toutes ces chaussures pour quoi ? Frères milles
pattes !! Si tout cela est pour toi, quelle perte !

Le grand commandement de Dieu c’est l’altruisme. Tu as une conscience de Dieu et des autres à l’intérieur de toi. Tu
n’as pas besoin de trop d’argent pour te satisfaire. Il y a une conscience de l’autre dans l’appel de Dieu. Quand je
prêche aux ministres assistant j’avais cité McDonald il dit que le chiffre 1 est trop petit pour la grandeur. NOUS est
plus grand que JE. Quand tu passes de JE à NOUS tu as fait un grand parcours, tu es parti pour devenir un homme
influent. Tu peux mener une vie d’influent ou de confluent. Quand tu pars de confluent pour te vider dans
l’immensité c’est comme se vider dans Dieu. Tu pars de JE à NOUS et de NOUS à DIEU tu as l’infinité. Tous les mots
pour décrire ce qui relève de Dieu, la magnanimité, l’infinité, l’éternité, l’universalité, l’immensité… tous les mots qui
se trouvent dans le dictionnaire c’est exagérément grand. STP fais ce voyage quitte le toi passe aux autres et tu pars
des autres pour entrer en Dieu. C’est le 1er et le plus grand commandement. C’est le voyage chrétien. Ce voyage
introverti n’est pas de Dieu, tout fini en toi. Si on dit Dieu est bon, tu veux être guérit. On dit Dieu est bon et tu veux
une nouvelle voiture, on dit Dieu est généreux tu veux que ton ennemi meurt…on dit Dieu est amour tu veux t’en
servir pour te marier, qu’es ce qui ne va pas avec toi ? Tu es égocentrique. Tout ce qu’il rencontre il ramène cela à sa
bouche. CENTRE SUR LA BOUCHE. Même Dieu tu veux le manger. Quel est la taille de ton ventre. Goûtez et sentez
comme le Seigneur est bon. Nous vivons afin de mourir. La mort agit en nous et la vie en vous…Nous vivons
seulement afin que nous mourions pour les autres. Ecrase la fleur, libère le parfum. Laisse que Dieu te crase. Lève-toi

Page 3 of 6
la nuit à 2h pour accueillir. Il n y a pas d’hospitalité sans être mort au moi. MOI NOUS DIEU c’est le voyage Chrétien.
Ramener cela à la vie pratique défini notre mission. Nous donnons tous à Dieu, nous donnons tout pour les hommes.
Ça c’est le plus grand commandement.

La 2ème implication c’est que tu connaisses Dieu et que tu connaisses ton prochain. Qui est mon prochain voilà la
question qu’ont posé les pharisiens vous voyez quand tu as un PhD tu ignore qui est ton prochain. Ton prochain c’est
toute personne dont son besoin se présente devant toi c’est ton prochain. La femme qui se présente devant toi et qui
vient d’accoucher c’est ton prochain. Et Jésus a défini l’amour pour ton prochain comme la bienfaisance. L’amour
pour ton prochain c’est la bienveillance. Le bon samaritain l’a mit à l’abri du danger en le mettant dans l’auberge et il
a pourvu à l’argent et aux soins. La bienveillance de la guérison. Nous guérisons dans notre ministère c’est la
bienveillance de notre ministère. Le bon samaritain n’avait pas prié pour cet homme mais il a donné son argent et mit
de l’huile sur les plaies. Nous prions pour guérir mais nous avons aussi créé les « HOPE CLINIC ». La compréhension
que Jésus a la bienveillance ce n’est pas des choses du genre ‘’père noël’’, mais c’est aussi sortir ton argent. Un
monde dans le besoin et la télévision nous a
donné beaucoup de besoin, les journaux nous ont donné beaucoup de besoins. Mais l’amour pour Dieu exige la
connaissance, l’amour pour ton prochain exige la connaissance. Et cette connaissance- là entraine la vulnérabilité.
Personne ne peut toucher les besoins si ce n’est directement.

CHANT :
Aimer Dieu se ramène à aimer son frère….

J’ai été appelé à aimer Dieu. Tout le fait de recevoir de Dieu ce n’est pas aimer Dieu. C’est avoir ceux avec quoi aimer
Dieu. Jésus a prié : Glorifie-moi afin que je te glorifie. Ça c’est l’appel Chrétien. Le grand commandement est la part
de notre ministère. Nous aimons ceux qui sont loin, nous aimons ceux qui sont près, nous aimons les être
intouchables. C’est un amour très masculin et non juste l’effervescence. Notre amour est masculin et cela prend du
temps. Nous aimons Dieu, et nous aimons tous les hommes. Nous aimons ceux qui sont oppressés et nous aimons les
oppresseurs.
Nous ne sommes pas des syndicalistes. Nous aimons ceux maltraite les autres en leur apportant le message selon
lequel ils rendront compte à Dieu. Nous ne voulons pas qu’ils vivent dans l’ignorance qu’ils rendront compte à Dieu.
Nous ne sommes pas des environnementalistes. Nous ne faisons pas pression pour que l’homme retourne à l’état
primitif, nous ne sommes pas Jonas qui a aimé une seul plante plus que 120000. L’écologiste de la bible. Les arbres
constituent une grande industrie pour la santé. Mais je n’ai pas l’intention d’aimer un arbre que 120000 hommes.

La mission Chrétienne, quel que soit comment nous l’appelons, que ce se soit la CMCI ça …la CMCI ça doit se
résoudre à l’application pratique du grand commandement. C’est pour cela que nous vivons. Il y a beaucoup
d’interprétations mais nous devrions toucher aux 10 commandements.

Nous voulons que des gens enseignent sur les 10 commandements. Mais tous se résument en ces deux. C’est la
première fondation de notre ministère et c’est le contexte idéologique de la conquête du monde.

La deuxième base de notre mission c’est la grande commission. Nous avons passé 3 ans à étudier la grande
commission.

Matthieu 28 : 18 - 20

Un mandat universel, quel est le mandat ? Si nous commençons la grande commission à partir de ce qu’il faut faire
nous ne pouvons pas comprendre ce qu’est la grande commission. Nous devons commencer par le mandat. Il y a
beaucoup d’autorité sur sa tête. Toutes ces autorités, le mandat qui en définitive.

Sa femme veut qu’il fasse quelque chose. Il doit dire quelque chose à sa femme. Que ta femme te

regarde dans les yeux et te dise : ‘’moi je dis que’’

Page 4 of 6
Nous devons faire confronter le mandat. L’autorité qui commissionne, parce que cela renvoie à la priorité à la
commission. Celui qui a toute autorité dans les cieux et sur la terre t’envoi faire quelque chose et tu choisi d’obéir à
une position d’un subordonné, tu as perdu la tête. Dans la grande commission ça commence avec le mandat, tu as
prêté une allégeance de cœur à celui qui a créé les cieux et la terre, au roi de l’univers. Je travaille dans son
économie. C’est de là que vient la grande commission. Ce n’est pas une chose de la religion.

Nous sommes en train de dire que si tu vas prêcher l’évangile et que la police te frappe, tu dois continuer à prêcher
sans haïr le policier car il ne connait pas le mandat. Tu ne peux pas obéir au mandat sans te faire frapper par la
police. Cela signifie que si l’on met devant toi les exigences de ta mère tu dois choisir. Si tu choisir ceux de ta mère
alors rentre et ne prie plus. Prie à ta mère, car c’est elle ton Dieu.

Et ne prends pas certaines manies dans ton tempérament et tu appelles cela ’’Jésus’’, ne le fait pas. Le mandat est
universel, céleste, souverain. Nous commençons par cela.

Même nos parents non croyants respectent ce que nous proclamons comme étant ‘’Dieu m’a dit’’. Beaucoup de
dirigeants spirituels se permettent de révoquer dans la vie de leur gens les ‘’Dieu m’a dit’’ plus que ne le font les
païens. Nous devons être polis et généreux, mais nous devons respecter le mandat.

Tu as embrassé l’adhésion à un royaume et il y a une autorité dans ce royaume et cette autorité n’est pas passive,
elle est possessive. C’est une autorité qui a une mission et elle t’a recruté. Tu ne peux pas renier la mission sans
renier son autorité. Cette grande commission qu’il nous donne c’est un mandat royal. Je prie que tu penses à cela.
Cela ne vous a pas assez frappé. Je pense que la sécularisation de la société a aussi produit une sécularisation de la
mentalité. Au Cameroun il y a le sécularisme, qui est la séparation de l’état et de la religion. Beaucoup pense qu’ils
ont leur vie dans l’église et leur vie dans le monde. Jésus dit ‘’tout pouvoir’’ nous avons une seule vie et c’est sur son
mandat. Vie en tenant compte de ce fait là. Il n y a pas une telle dichotomie dans le royaume de Dieu. Il a priorité sur
TOUT. Il est Seigneur.

Le second aspect de cette commission c’est : « ALLEZ » c’est actif et c’est un mouvement. « ALLEZ »
« ALLEZ ». va dans la maison suivante, va dans la prochaine rue, va dans la prochaine ville, va dans le prochain village,
va vers la prochaine tribu, va vers la prochaine religion, va vers le prochain peuple, va vers la prochaine race, va vers
la prochaine génération. Ça englobe tous.

Dans Colossiens l’évangile doit être apporté à toute créature, à toute nation. Le Seigneur jésus leur avait dit dans la
parabole que ceux qui avaient été invité n’étaient pas digne « ALLEZ » dans la prochaine rue et appelé les. La
traduction est un appel missionnaire. C’est « ALLEZ » c’est allez à toutes les langues. Nous avions identifié tous les
aspects de « ALLEZ » :

- Je peux aller moi-même


- Je peux envoyer des gens
- Je peux aller avec mes finances
- Je peux aller avec les prières
- Je peux aller avec les jeûnes

- Je peux aller avec la littérature

- Je peux aller avec les médias

- Je peux aller avec la technologie

- Je peux aller avec tous les moyens de communication humains.

Où devons-nous aller et comment je dois aller, trouve ? mais nous devons « ALLEZ »

Page 5 of 6
TU DOIS PARTIR.

Où es-ce que Jésus a dit que nous devons aller ? « ALLEZ » dans le monde entier. J’espère que ton monde n’est pas
la marre d’un crapeau. Le crapeau fait le tour de son monde en 2 heures. « ALLEZ » dans le monde entier. Le
mandat vient de Christ et s’adresse à tous. Nous devons « ALLEZ » dans le monde entier. Si tu es un pasteur, tu
dois aller dans le monde entier. Vous planifier vos prières, vos jeûnes, les jeunes que tu bâtis pour obéir à Jésus.
Rassure toi que tu vas dans le monde entier, parce que la commission était au monde entier. Si tu es posté dans
l’église locale, rassure toi que tu partes dans le monde entier.

Le 3ème aspect dans notre commission Qu’est-ce que nous allons pour faire ?

Notre but est de faire des nations des disciples. L’étendue de notre œuvre c’est les nations. Et l’unité de mesure
de notre œuvre c’est les nations. L’individualisme à ruiner beaucoup dans le monde occidental. Nous réfléchissons
en termes d’individualisme. Le concept de l’univers nous est étranger. L’unité de notre œuvre c’est les nations.
Soit pertinent aux nations, même si tu es affecté à un infirme endroit dans le monde. La mission c’est de faire de
toutes les nations des disciples. L’autorité qui nous envoi c’est TOUT POUVOIR. L’autorité de Jésus nous déplace, «
ALLEZ ». La question de quoi c’est réglé, c’est seulement comment dois-je « ALLEZ » et où dois-je « ALLEZ », quand
dois-je « ALLEZ
».

Baptisez-les au nom du père, du fils et du-Saint-Esprit.

Le baptême est un nouveau début dans la vie du royaume. Un nouveau commencement pour vivre la vie du
royaume, pour vivre pour Dieu (Romains 6). C’est un sacrement qu’on vit. Le baptême est un acte ponctuel de
vivre ta foi et de vivre ta foi dans le seigneur Jésus. Mais c’est un appel continuel de vivre comme Dieu le père,
Dieu le fils, et Dieu le Saint-Esprit. Ce processus d’identification continuel au Père, au Fils et au Saint-Esprit ne finit
pas.

L'autre aspect de la grande commission est l'enseignement ; l'enseignement à ceux qui ont été baptisés.
La septième chose ; obéir à tout ce que je vous ai enseigné. La grande commission va faire obéir les nations.
Obéissant à tout ce que le Seigneur nous a commandé. Cela signifie qu'il s'agit d'une obéissance que nous
imposons aux autres par notre exemple de vie d'obéissance. Nous enseignons ce que nous avons obéi, afin que les
autres puissent obéir comme nous avons obéi. L'obéissance totale fait partie de la commission.
alors le dernier aspect de la grande commission est la provision suffisante pour la commission ; la présence
permanente et l'amitié du Seigneur Jésus ; le gage de Jésus ; je serai avec vous ; je suis avec vous ; je suis avec
vous ! au temps présent ! Il est le JE SUIS de la grande commission ; et cela suffit. La provision de protection, de
fournitures, de fonds et de ressources, la provision de pouvoir, il y a la compagnie à Jésus que l'obéissance à la
grande commission donne à tous ceux qui obéissent. Il a fait une promesse ; assurez-vous d'être là où Jésus s'est
engagé à être avec vous.

Page 6 of 6