Vous êtes sur la page 1sur 3

94-97CultureSoufies.

qxp 28/05/08 15:17 Page 94

94 Culture

Maroc La deuxième édition du Festival de Fès de la culture soufie, tenue du 17 au 24 avril sous
le haut patronage du roi Mohammed VI et avec le soutien de la ville de Fès, a été consacrée à
« Orient et Occident ». Balade au cœur d’un événement culturel et spirituel dense.

Soufisme en fête
Par Nayla Abdul-Khalek Fès
Photos de Ammar Abdrabbo

C
ourant spirituel de
l’islam apparu au
VIIIe siècle en Irak, le
soufisme s’est organisé en
confréries dès le XIIe siècle
sous l’impulsion de grandes
figures comme Ibn Arabi. Les
adeptes de ce mouvement
religieux, tout en respectant les
lois de l’islam, cherchaient à
accéder à la partie cachée de la
Révélation et à percevoir la
réalité de la présence divine.
Dès sa création il y a douze
cents ans, Fès a été étroitement
liée au soufisme, puisque
celui-ci y est apparu en même
temps qu’elle. C’est leur
anniversaire à eux deux que
l’on a fêté lors de
l’inauguration de la deuxième
édition du Festival de Fès de la
culture soufie, sous le thème :
« Soufisme et développement
de civilisation : 1 200 ans de
quêtes spirituelles à travers
l’histoire du Maroc ».
Faozi Skali, créateur et
président de la manifestation, a Jalal Eddine Rûmi en français,
souhaité la bienvenue à ses accompagné de Nahal
nombreux invités et à la Tajadod, auteure iranienne, qui
bibliothèque Karawiyine, au a enchanté le public avec la
cœur de la plus ancienne version persane. La flûte (nay)
université du monde, puis a a orné les poèmes et les voix,
laissé la parole à leur donnant une grande
M. Mohammed Gherrabi, le dimension spirituelle. Puis le
wali de Fès. Ensuite, le cheikh chant a été à l’honneur,
Saeed Hafez, de l’Azhar, a représenté par des groupes
récité des versets coraniques. venant de toutes les régions du
Les présents ont pu admirer les Maroc et de différents pays.
principaux manuscrits sur le Ainsi, le trio iranien Delgocha
soufisme des douze derniers a ravi les spectateurs avec la
siècles au Maroc, voix exceptionnelle de Taghi
soigneusement préservés par la Akhbari.
bibliothèque. Quant à l’ensemble féminin
Rabi’a, des vocalistes de toutes
◗ Chant à l’honneur origines venues de France, il a
Les manifestations artistiques interprété divers chants des UN MOUVEMENT QUI INCITE À UN ISLAM D’OUVERTURE
du festival ont démarré avec le confréries soufies.
cinéaste Jean-Claude Carrière, Comme l’an passé, le ET RÉPAND UN MESSAGE DE PAIX.
qui a récité des poèmes de talentueux slameur Abd Al

Juin 2008 ● Afrique Asie


94-97CultureSoufies.qxp 28/05/08 15:17 Page 95

95

Pinana, de Murcia, en
Espagne, ville de naissance du
poète. Enfin, la chanteuse
marocaine Oumnia Abou Amal
a donné une série de chants
religieux du début de carrière
de la grande Oum Kaltoum.

◗ Cinéma et conférences
Parallèlement aux concerts,
des films ont été projetés.
Parmi eux, Fès, le saint et la
cité, une histoire de la sainteté
de la ville, incarnée par des
personnages qui marquent
jusqu’à aujourd’hui
l’imaginaire spirituel et
temporel des habitants de Fès.
Ou Rumi Returning, un
documentaire retraçant la vie
de Jalal Eddine Rûmi, réalisé
par Cynthia Lucas et Kell
Kearn, qui illustre un islam
d’ouverture et répand un
message de paix. Parallèlement
Une manifestation où sont primées l’ouverture et la diversité. l’Institut français de Fès a
accueilli les ateliers du festival
dont les thèmes étaient riches
Malik, artiste français politique, la foi, la société que couple. L’ensemble Ibn Arabi et variés sur les différentes
d’origine congolaise, militant le racisme. Il a aussi pu écouter a impressionné par son expressions liées à la poésie, la
de la paix, était au rendez-vous l’interprétation d’Aïcha répertoire des poèmes musique, la peinture et leur
de cette deuxième édition. Le Redouane et de Habib mystiques. Les poèmes d’Ibn relation avec l’âme.
public a apprécié ses textes Yammine (à la percussion) de Arabi ont aussi fait l’objet De nombreuses conférences
traitant de sujets actuels textes soufis, dans le style d’une interprétation en ont également émaillé le
concernant aussi bien la majestueux propre de ce flamenco par la troupe Curro festival. Celle dirigée par le ➥

Juin 2008 ● Afrique Asie


94-97CultureSoufies.qxp 28/05/08 15:17 Page 96

96 Culture

politologue Abdou Hafidi avait fondatrices du soufisme,


comme thème « Les valeurs comme Raia Adawiya ou
chevaleresques dans la tradition Amina Ramniyya. Si Dieu est
musulmane et les relations vécu dans la conscience
internationales ». Pour tous les islamique comme étant
intervenants de ce débat, masculin, toutes les sourates,
l’essentiel est qu’on ne peut sauf une, commencent par la
plus penser en « je » individuel, basmala (« au nom de Dieu le
nationaliste, ethnique religieux, Tout Miséricordieux »), qui
car nous sommes dans le expriment la Rahma (« la
« nous », et c’est la miséricorde divine »), nom
composition du « nous » qui est arabe féminin dérivé de la
difficile. Car comme l’a racine Rahm signifiant matrice.
souligné l’islamologue Eric Le Prophète, passant devant
Geoffroy, se référant à une femme qui allaitait son
l’enseignement de Junayd, « le enfant, dit à ses compagnons :
soufi est comme la terre : on y « Dieu sera plus
jette tout ce qui est vil, et il miséricordieux avec ses Grand succès pour les artistes invités.
n’en sort que du beau. La hommes que cette femme avec
couleur de l’eau provient de la son enfant. » Il dit aussi : « Il
couleur de son récipient ». m’a été donné d’aimer de votre principe féminin en tant que l’Univers, elle est donc
Ainsi, derrière la globalisation bas monde trois éléments : les tel. primordiale.
néolibérale et matérialiste, se femmes, le parfum, et ma Les intervenants ont parlé de la Les femmes enseignaient aux
cache le projet immatériel de la consolation suprême a été culture arabo-musulmane, XIIe et XIIIe siècles dans les
mondialisation de l’esprit. Il placée dans la prière. » Il surtout andalouse, où la femme mosquées et resteront
faut que le monde touche le aimait les femmes en tant était une maîtresse femme : la présentes jusqu’au XVe siècle.
fond pour que l’évidence qu’êtres de chair mais aussi le féminité est diffuse dans tout À Damas, au XIIIe siècle, on
s’impose, qui est l’unicité trouvait des femmes
divine et la complémentarité en enturbannées qui enseignaient
découlant entre Dieu et les « PRENEZ LA MOITIÉ DE VOTRE SAVOIR devant un parterre de femmes
hommes. et d’hommes. Les plus grands
La table ronde « Femmes et DE CETTE ROUSSE. » LE PROPHÈTE MOHAMED savants, comme Ibn Hajar ou
spiritualité », a mis en relief les Souyouti, disaient qu’ils

Juin 2008 ● Afrique Asie