Vous êtes sur la page 1sur 250

RC30-RT35 Utilisation et entretien

m
GRUE SUR PNEUS

N° SÉRIE.....................................................
Manuel d'utilisation et d'entretien

Code : 46953 (fra) - rév.02


Manuel d'utilisation et d'entretien

Traduction des instructions originales


Ce document est une traduction du manuel d’utilisation d’origine envoyé
avec cette machine spécifique et marqué en tant que tel. Il ne doit pas
être utilisé comme base pour une nouvelle traduction. Les instructions
d’origine doivent être utilisées comme référence uniquement; elles portent
l’indication correspondante.

Le présent manuel se réfère


aux modèles RC30 et RT35.

Pour la consultation, faire


référence aux parties du
modèle acheté.

Constructeur : SAV :

TEREX ITALIA S.r.l. TEREX ITALIA S.r.l.


Via Cassoletta, 76 – 40056 Crespellano Via Cassoletta, 76 – 40056 Crespellano
BOLOGNA – ITALY BOLOGNE – ITALIE
Fax (+39) 051734645 Fax (+39) 0516501015
Tél. (+39) 0516501011 Tél. (+39) 051736613
e-mail: terexitalia@terex.it e-mail : assistance@terex.it

Code : 46953 (fra) - rév.02


Manuel d'utilisation et d'entretien

Code : 46953 (fra) - rév.02


Manuel d'utilisation et d'entretien

Table des matières

I. Caractéristiques Édition : 10-2009

II. Recommandations Édition : 10-2009

III. Sécurité et utilisation Édition : 11-2009a

IV. Commandes Édition : 10-2009


Limiteur de charge Édition : 03-2010

V. Accessoires Édition : 10-2009

VI. Entretien Édition : 02-2010

Le présent manuel doit être toujours accompagné


des tableaux de charge de la grue remis avec
celui-ci.

Reproduction, traduction ou copie, même partielle, interdite sans autorisation écrite du constructeur.

Code : 46953 (fra) - rév.02


Manuel d'utilisation et d'entretien

Code : 46953 (fra) - rév.02


Caractéristiques Manuel d'utilisation et d'entretien

I
Caractéristiques

Chapitre I – éd. 10-2009 page /12


Manuel d'utilisation et d'entretien Caractéristiques

page /12 Chapitre I – éd. 10-2009


Caractéristiques Manuel d'utilisation et d'entretien

Sommaire
RC30 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5
Performances de la grue . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5
Performances du chariot . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5
Masses . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5
Chariot . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6
Superstructure . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7
Systèmes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7
Dimensions . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8

RT35 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9
Performances de la grue . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9
Performances du chariot . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9
Masses . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9
Chariot . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10
Superstructure . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11
Systèmes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11
Dimensions . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12

Chapitre I – éd. 10-2009 page /12


Manuel d'utilisation et d'entretien Caractéristiques

page /12 Chapitre I – éd. 10-2009


Caractéristiques Manuel d'utilisation et d'entretien

Performances de la grue
Capacité de charge à 3 m de l'axe de la couronne d'orientation (CE) 30 t
Longueur de la flèche (rétractée / déployée) 9,1 / 24,1 m
Hauteur à la tête de flèche 27 m

Performances du chariot(1)
Vitesse maximum de translation (avec pneumatiques 14.00R24) 34 km/h
Vitesse maximum de translation (avec pneumatiques 16.00R25) 36 km/h
Rampe maximum théorique en ordre de marche (avec pneumatiques 14.00R24) 118 %
Rampe maximum théorique en ordre de marche (avec pneumatiques 16.00R25) 99 %
(1)
Grue en version standard et en ordre de marche : sans treuil auxiliaire et sans extensions

Masses(2)
1er essieu 2ème essieu Total
10,7 t 12,8 t 23,5 t
(2)
Grue en version standard : sans treuil auxiliaire, sans extensions, avec pneumatiques 14.00R24

Chapitre I – éd. 10-2009 page /12


Manuel d'utilisation et d'entretien Caractéristiques

Chariot
Traction/Direction 4x4x4
Châssis A double longeron caissonné.
Point de remorquage avant (en option aussi à l'arrière)
Stabilisateurs 4 hydrauliques indépendants, montés sur poutres télescopiques à commande hydraulique.
Stabilisation sur poutres support rentrées, partiellement ou totalement sorties.
Actionnement à partir de la cabine
Moteur CUMMINS QSB 4.5 :
4 vérins en ligne électronique - cylindrée 4,5 dm3 - Turbocompressé. Puissance maximale 104
kW à 2000 tr/min - Couple maximum 504 Nm à 1800 tr/min.
Certification 2004/26/CE Phase IIIA
Réservoir 240 l
Transmission DANA série 20000 :
Type powershift avec convertisseur de couple.
3+3 vitesses AV et 3+3 vitesses AR, avec sélection gammes lente et rapide.
Enclenchement automatique de la transmission intégrale par sélection de la gamme lente.
Freins Service : à double circuit à tambour sur toutes les roues, actionné par commande hydropneuma-
tique.
Stationnement / Secours : négatif sur l'arbre de transmission avant du type à ressort, actionné par
commande pneumatique.
Essieux 2 essieux moteurs et directeurs, avec réducteurs épicycloïdaux incorporés dans les moyeux.
Possibilité de blocage des différentiels en option.
Suspensions Rigide sur essieu AV, oscillation de l'essieu AR.
Blocage automatique de l'oscillation arrière par vérins hydrauliques quand la flèche ne se trouve
pas dans la section avant de la grue, dans l'axe de la ligne médiane.
Direction Hydrostatique par volant en cabine.
Possibilité de braquage de l'essieu avant ou des deux en modes concentrique ou crabe.

Pneumatiques 4 pneumatiques 14.00R24 tubeless.


En option 4 pneumatiques 16.00R25 tubeless

page /12 Chapitre I – éd. 10-2009


Caractéristiques Manuel d'utilisation et d'entretien

Superstructure
Flèche 3 éléments
Levage 1 vérin hydraulique DE.
Possibilité d'inclinaison de la flèche de –2° à +78°
Télescopage Les éléments 2 et 3 sont déployés de façon proportionnelle et continue par vérin hydraulique à
double effet et dispositif interne de renvoi par chaînes. Possibilité de télescopage sous charge
partielle.
Treuil Actionné par moteur hydraulique à pistons axiaux à cylindrée fixe avec réducteur épicycloïdal. Frein
négatif à enclenchement automatique. Serre-câble. Double vitesse de rotation. Câble diamètre 15
mm longueur 140 m. Capacité maximale de levage 4050 daN.
En option treuil auxiliaire avec les mêmes caractéristiques que le treuil principal.
Câble diamètre 15 mm.
Orientation Continue sur 360° par moteur hydraulique et réducteur épicycloïdal sur couronne à double rangée
de billes à denture intérieure. Frein négatif à enclenchement automatique.
Commande de déblocage du frein pour alignement direct de la flèche à la verticale de la charge
à soulever
Cabine Grande visibilité avec porte coulissante. Chauffage.
Vitre avant et vitre supérieure avec essuie-glace.
Vitres haute et arrière ouvrantes.
Siège totalement réglable monté sur suspensions antichoc et muni d'accoudoirs relevables
incorporant les manettes de commande des mouvements de la grue.

Sécurité Soupapes de blocage sur les vérins de télescopage et relevage flèche et sur les stabilisateurs.
Limiteurs de pression sur chaque circuit hydraulique.
Soupape d'équilibrage et de freinage sur le groupe de rotation.
Soupape d'équilibrage et de freinage sur le treuil.
Interrupteur de fin de course sur la tête de flèche pour la montée du moufle.
Interrupteur de fin de course pour conserver les trois tours morts d'enroulement sur le tambour.
Limiteur de charge avec indication :
Inclinaison de la flèche
Longueur de la flèche
Charge soulevée
Charge maximale soulevable

Systèmes
Hydraulique Alimentation : 2 doubles pompes à engrenages
Contrôle des mouvements : distributeurs actionnés par manipulateurs hydrauliques et possibilité
de manoeuvres proportionnelles simultanées.
Contrôle stabilisateurs : électrovannes actionnées par boutons indépendants
Filtration : 1 filtre à cartouche sur le circuit de retour.
Echangeur de chaleur pour le refoidissement de l'huile

Electrique 24 V avec alternateur de 90 A et 2 batteries de 132 Ah.


Dispositifs d'éclairage conformes aux directives UE

Pneumatique Compresseur de 225 cm3, 2 réservoirs de 45 l et sécheur.


Prise d'air auxiliaire et kit de gonflage pneumatiques

Chapitre I – éd. 10-2009 page /12


Manuel d'utilisation et d'entretien Caractéristiques

() Valeurs avec treuil auxiliaire

Dimensions(4)
Pneumatiques A B C a ß

14.00R24 3245 3290 400 21° 21°


16.00R25 3295 3340 460 24° 24°
(4) Dimensions moyennes données à titre purement indicatif. Valeurs exprimées en millimètres

page /12 Chapitre I – éd. 10-2009


Caractéristiques Manuel d'utilisation et d'entretien

Performances de la grue
Charge à 3 m de l'axe de rotation (CE) 35 t
Longueur de la flèche (rétractée / déployée) 9,1 / 30,1 m
Hauteur à la tête de flèche 32,8 m

Performances du chariot(1)
Vitesse maximum de translation (avec pneumatiques 14.00R24) 30 km/h
Vitesse maximum de translation (avec pneumatiques 16.00R25) 31 km/h
Rampe maximum théorique en ordre de marche (avec pneumatiques 14.00R24) 98 %
Rampe maximum théorique en ordre de marche (avec pneumatiques 16.00R25) 84 %
(1)
Grue en version standard et en ordre de marche : sans treuil auxiliaire et sans extensions

Masses(2)
1er essieu 2ème essieu Total
11,1 t 13 t 24.1 t
Grue en version standard : sans treuil auxiliaire, sans extensions, avec pneumatiques 14.00R24
(2)

Chapitre I – éd. 10-2009 page /12


Manuel d'utilisation et d'entretien Caractéristiques

Chariot
Traction/Direction 4x4x4
Châssis A double longeron caissonné.
Point de remorquage avant (en option arrière)
Stabilisateurs 4 hydrauliques sur poutres télescopiques à commande hydraulique.
Stabilisation sur poutres support rétractées, partiellement ou totalement sorties.
Actionnement à partir de la cabine
Moteur CUMMINS QSB 4.5 :
4 cylindres en ligne électronique - cylindrée 4,5 dm3 - Turbocompressé. Puissance maximale
104 kW à 2000 tr/min - Couple maximum 504 Nm à 1800 tr/min.
Certification 2004/26/CE Phase IIIA
Réservoir 240 l

Transmission DANA série 20000 :


Type powershift avec convertisseur de couple.
3+3 vitesses AV et 3+3 vitesses AR avec sélection gammes lente et rapide.
Enclenchement automatique de la transmission intégrale par sélection de la gamme lente
Freins Service : à double circuit à tambour sur toutes les roues à actionnement hydropneumatique.
Stationnement / Secours : négatif sur l'arbre de transmission avant du type à ressort à actionnement
pneumatique.
Essieux 2 essieux moteurs et directeurs avec réducteurs épicycloïdaux incorporés dans les moyeux.
Possibilité de blocage des différentiels en option.
Suspensions Rigide sur essieu AV, oscillation sur essieu AR.
Blocage automatique de l'oscillation AR par vérins hydrauliques quand la flèche ne se trouve pas
dans la section avant de la grue dans l'axe de la ligne médiane.
Possibilité de blocage manuel depuis la cabine de l'oscillation arrière.

Direction Hydrostatique par volant en cabine.


Possibilité de braquage de l'essieu avant ou des deux en modes concentrique ou crabe.

Pneumatiques 4 pneumatiques 14.00R24.


En option 4 pneumatiques 16.00R25 tubeless

page 10/12 Chapitre I – éd. 10-2009


Caractéristiques Manuel d'utilisation et d'entretien

Superstructure
Flèche 4 éléments rectangulaires
Levage 1 vérin hydraulique DE.
Possibilité d'inclinaison de la flèche de –2° à +78°
Télescopage Les éléments 2 et 3 sont déployés de façon proportionnelle et continue par vérin hydraulique à
double effet et double extension. L’élément 4 peut sortir proportionnellement aux autres par un
dispositif interne de renvoi à câbles. Possibilité de télescopage sous charge partielle.

Treuil Actionné par moteur hydraulique à pistons axiaux à cylindrée fixe avec réducteur épicycloïdal.
Frein négatif à enclenchement automatique. Serre-câble. Double vitesse de rotation. Câble
diamètre 15 mm longueur 175 m. Capacité maximale de levage 3800 daN.
En option treuil auxiliaire avec les mêmes caractéristiques que le treuil principal. Câble diamètre
15 mm longueur 150 m.

Orientation Continue sur 360° par moteur hydraulique et réducteur épicycloïdal sur couronne à double
rangée de billes à denture intérieure. Frein négatif à enclenchement automatique.
Commande de déblocage du frein pour alignement direct de la flèche à la verticale de la charge
à soulever
Cabine Grande visibilité avec porte coulissante. Chauffage.
Vitre avant et vitre supérieure avec essuie-glace.
Vitres haute et arrière ouvrantes.
Siège totalement réglable monté sur suspensions antichoc et muni d'accoudoirs relevables
incorporant les manettes de commande des mouvements de la grue.

Sécurité Soupapes de blocage sur les vérins de télescopage et levage flèche et sur les stabilisateurs.
Limiteurs de pression sur chaque circuit hydraulique.
Soupape d'équilibrage et de freinage sur le groupe de rotation.
Soupape d'équilibrage et de freinage sur le treuil.
Interrupteur de fin de course sur la tête de flèche pour la montée du moufle.
Interrupteur de fin de course pour conserver les trois tours morts d'enroulement sur le
tambour.
Limiteur de charge avec indication :
Inclinaison de la flèche
Longueur de la flèche
Charge soulevée
Charge maximale soulevable

Systèmes
Hydraulique Alimentation : 2 doubles pompes à engrenages.
Contrôle des mouvements : distributeurs actionnés par manipulateurs hydrauliques et possibilité
de manoeuvres proportionnelles simultanées.
Contrôle stabilisateurs : électrovannes actionnées par boutons indépendants.
Filtration : 1 filtre à cartouche sur le circuit de retour.
Echangeur de chaleur pour le refoidissement de l'huile
Electrique 24 V avec alternateur de 70 A et 2 batteries de 132 Ah.
Dispositifs d'éclairage conformes aux directives UE
Pneumatique Compresseur de 250 cm3, 2 réservoirs de 45 l et sécheur.
Prise d'air auxiliaire et kit de gonflage pneumatiques

Chapitre I – éd. 10-2009 page 11/12


Manuel d'utilisation et d'entretien Caractéristiques

() Valeurs avec treuil auxiliaire

Dimensions(4)
Pneumatiques A B C a ß

14.00R24 3245 3290 400 21° 21°


16.00R25 3295 3340 460 24° 24°
(4) Dimensions moyennes données à titre purement indicatif. Valeurs exprimées en millimètres

page 12/12 Chapitre I – éd. 10-2009


Recommandations Manuel d'utilisation et d'entretien

II
Recommandations

Chapitre II – éd. 10-2009 page 1/12


Manuel d'utilisation et d'entretien Recommandations

page 2/12 Chapitre II – éd. 10-2009


Recommandations Manuel d'utilisation et d'entretien

Cette machine est conforme aux directives 98/37/CE, 89/336/CE,


2005/88/CE.
La valeur quadratique moyenne pondérée, en fréquence, de l'accélération
que subissent les membres supérieurs du conducteur, est inférieure à 2,5
m/s2.
La valeur quadratique moyenne pondérée, en fréquence, de l'accélération
que subit le corps du conducteur (pieds ou partie assise), est inférieure à
0,5 m/s2.
Cette grue a été conçue comme appareil de levage avec crochet selon la
classe S0 – HC1, en conformité avec les normes EN 13000, pour se
déplacer principalement sur des chantiers, sur un terrain plutôt dur et sur
des pentes non supérieures à 18%.
Pour des distances supérieures (plus de 10 km), déplacer la grue sur
remorques ou plates-formes.
La conduite sur voies publiques est autorisée conformément à la
réglementation locale et nationale et aux normes en vigueur.
Cette grue peut être utilisée à une température minimale de -20 °C et une
température maximale de +45 °C, selon sa configuration.
La machine ne répond pas aux prescriptions de la directive 94/9/CE,
(ATEX) et ne convient pas, par conséquent, à une utilisation dans une
atmosphère potentiellement explosive.
Son utilisation est déconseillée en présence de forts champs magnétiques.

Cette grue a été conçue pour fonctionner à une vitesse du vent maximum
de 30 km/h. L'utilisation de la grue en environnement poussiéreux est
subordonnée à l'adoption de toutes les précautions nécessaires à la
sécurité et la santé du conducteur et à la réduction opportune des
intervalles d'entretien et de graissage.
La pression acoustique maximale LpA, mesurée dans la cabine à hauteur
des oreilles du conducteur, porte fermée, grue arrêtée et moteur
fonctionnant au 3/4 de son régime maximum, est de 78 dB(A).

Spécifications du carburant
L'emploi de carburant avec une teneur en soufre de plus de 5000 ppm
N’est PAS admis.
La corrosion du système de distribution, les émissions élevées et le
rapprochement des périodicités de vidange moteur ne sont que quelques-
uns des effets indésirables dérivant de l'emploi de carburants avec une
haute teneur en soufre.
Des réglementations régionales, nationales ou internationales peuvent
imposer l'emploi de carburants bas soufre (inférieur à 5000 ppm).
Consultez toutes les réglementations en vigueur avant de choisir le
carburant.
Pour plus d'informations sur les spécifications du carburant à utiliser,
appelez notre SAV.

Installation des accessoires


Dans le cas où, après la PREMIÈRE mise en service et après autorisation
TEREX, vous installiez sur la grue des accessoires de levage (extensions
ou treuils), vous devriez :
1. faire effectuer les réglages et étalonnages ou tarages nécessaires.
2. faire vérifier le fonctionnement des accessoires et de leurs dispositifs
de sécurité.

Chapitre II – éd. 10-2009 page 3/12


Manuel d'utilisation et d'entretien Recommandations

Le modèle et le numéro d'identification du constructeur de la grue


sont placés à côté de l'essieu AV sur la partie extérieure de la poutre
principale du châssis à droite, au-dessus de la boîte à outils.

La plaque des données d'identification de la grue est placée sur la partie


extérieure de la cabine.

Les données indiquées sont fournies à titre purement indicatif et ne


correspondent pas à celles réelles.

La plaque d'homologation (si la grue en est équipée) est placée dans la


cabine. Cette plaque porte les données d'homologation et le poids du
véhicule en ordre de marche sur route.

page 4/12 Chapitre II – éd. 10-2009


Recommandations Manuel d'utilisation et d'entretien

Si le véhicule est de votre propriété ou si vous l'avez loué, avant de


le confier à un utilisateur (grutier ou autres travailleurs), assurez-
vous :

qu'il dispose de toutes les informations nécessaires pour


l'utilisation correcte et sûre de la machine.

qu'il a bien compris et mémorisé toutes les instructions données


dans ce manuel.

IMPORTANT
Pour une utilisation sûre de la grue, utilisez les tableaux des
charges ci-joints ou se trouvant dans la cabine.

ATTENTION
Avant de démarrer :
• Lisez et étudiez les messages de sécurité contenus dans ce
manuel.
• Lisez tous les signaux de sécurité sur la grue et vérifiez que
personne ne se trouve dans la zone d'évolution.
• Familiarisez-vous avec les commandes avant la mise en service
de la grue.
• L'utilisateur est directement responsable de la compréhension et
du respect des instructions du fabricant sur le fonctionnement de la
grue et le respect de la réglementation et des normes en la
matière.

ATTENTION
La garantie est annulée de plein droit et totalement en cas de
négligence, de défaut d'entretien, d'utilisation impropre du matériel
par l'acheteur et ses préposés, de non respect des prescriptions
techniques en matière de garantie.

Remarque : en cas de détérioration ou de perte des manuels et des tableaux des


charges, vous devez en demander une copie au revendeur habituel ou directement
au constructeur.

Chapitre II – éd. 10-2009 page 5/12


Manuel d'utilisation et d'entretien Recommandations

ATTENTION

LE SAUT À L'ÉLASTIQUE À PARTIR DE LA


GRUE EST DANGEREUX.
TEREX Italia conçoit, fabrique et vend des produits sûrs et fiables pour
le déplacement de matériels et NON PAS DE PERSONNES.
En conséquence, nous retenons que l'utilisation de la grue pour lever,
descendre ou placer des personnes, pour pratiquer l'activité du saut à
l'élastique, est dangereuse et vivement déconseillée.

Cette utilisation impropre des produits n'est pas prévue ni


approuvée par TEREX Italia.
Nos produits ne sont pas conçus ni produits et/ou testés pour
transporter des personnes.

Étant donné le danger encouru avec la pratique du saut à l'élastique à


partir de la grue, il est vivement recommandé de lire le chapitre Sécurité
pour comprendre les dommages et les consignes concernant l'utilisation
de la grue pour le levage de personnes.

Par conséquent, on ne saurait trop recommander à tous les revendeurs


et distributeurs de mettre en oeuvre tous les moyens possibles pour
communiquer immédiatement à tous les utilisateurs potentiels, les
acheteurs ou loueurs de grues, la recommandation suivante : LE SAUT
À L'ÉLASTIQUE À PARTIR DE LA GRUE EST DANGEREUX. En outre,
il est recommandé aux revendeurs et distributeurs de ne jamais vendre
ou louer, volontairement, la grue pour l'activité du saut à l'élastique,
celle-ci étant une utilisation impropre grave de la grue.

NOTA BENE : LE SAUT À L'ÉLASTIQUE À PARTIR DE LA GRUE


EST DANGEREUX.

L'utilisation de la grue avec :


• des pales, des dispositifs de serrage, des électro-aimants ou des
appareils similaires
• des équipements ou matériels vibrants
• des équipements ou matériels de démolition
doit être faite avec l'autorisation de TEREX.

Il est strictement interdit d'utiliser la grue dans des conditions de faible


et/ou mauvaise visibilité. Le conducteur doit être en parfait état de santé,
pouvoir lire et comprendre le manuel et le tableau des charges de la
grue, posséder une connaissance spécifique de la grue et une
compétence de base sur la conduite d'équipements industriels
automoteurs.
Le permis de conduire est obligatoire en conformité des lois et des
normes en vigueur.

page 6/12 Chapitre II – éd. 10-2009


Recommandations Manuel d'utilisation et d'entretien

ATTENTION
Pour que le véhicule soit stable et sûr, il est extrêmement important
d'effectuer toutes les opérations de lubrification et d'entretien.
Certaines opérations indiquées dans le manuel d'entretien nécessitent
des équipements et/ou outils spéciaux et des connaissances
techniques appropriées. L'inobservation des instructions de
lubrification et d'entretien peut provoquer de graves accidents.

LIRE ATTENTIVEMENT TOUTES LES INSTRUCTIONS DE


SÉCURITÉ AVANT TOUTE OPÉRATION DE LUBRIFICATION ET
D'ENTRETIEN SUR LA MACHINE.

Les mesures de prévention sont décrites dans le paragraphe “Sécurité”


dans le cas où des risques pourraient survenir pendant les opérations
d'entretien. En outre, des décalcomanies d'avertissement sur la
présence de risques pouvant entraîner de graves incidents sont
apposées sur la grue.

TEREX Italia n'est pas nécessairement à connaissance de la façon avec


laquelle vous effectuez les opérations d'entretien et de tous les risques
rattachés aux méthodes particulières ; elle n'est donc pas en mesure de
donner des conseils pour toutes les personnes chargées de l'entretien.
Par conséquent, toute personne, qui utilise une méthode particulière non
adaptée ou un outil non recommandé dans le manuel, doit vérifier au
préalable l'absence de risques pour soi-même et pour les autres
travailleurs, l'absence de dommages aux machines ou que la sécurité ne
soit pas compromise.

ATTENTION
En cas d'incident, et pour pouvoir présenter une demande de
recours contre TEREX Italia, il est nécessaire qu'une personne
autorisée par TEREX Italia dresse un procès-verbal sur les
conditions réelles de l'incident avant que la machine ne soit
retirée du lieu de l'incident.

ATTENTION
Lors de la mise au rebut de la machine, vous devez prendre
contact avec les organismes locaux (ramasseurs agréés, par
exemple) compétents afin d'éliminer correctement ses différents
organes.

Faites particulièrement attention aux contrepoids qui contiennent


du plomb.

Chapitre II – éd. 10-2009 page 7/12


Manuel d'utilisation et d'entretien Recommandations

Liste des autocollants

IMPORTANT : il est interdit de décoller les autocollants apposés sur la


grue.
Les autocollants usés doivent être remplacés.

Les autocollants ci-dessous montrent des mesures de sécurité qui


doivent être obligatoirement respectées.

INTERDICTION : interdiction de rester dans le rayon d'action de la


machine pendant les manoeuvres.

INTERDICTION : accès interdit aux personnes non autorisées

INTERDICTION : interdiction d'utiliser des flammes libres

ATTENTION : organes en mouvement

page 8/12 Chapitre II – éd. 10-2009


Recommandations Manuel d'utilisation et d'entretien

ATTENTION : organes en mouvement avec risque d'écrasement

ATTENTION : risque général

ATTENTION : risque d'écrasement

ATTENTION : inflammable

ATTENTION : risque de chute

Chapitre II – éd. 10-2009 page 9/12


Manuel d'utilisation et d'entretien Recommandations

ATTENTION : éléments sous pression (1), température élevée (2),


risque d'incendie (3), organes en mouvement (4).

ATTENTION : accumulateur hydraulique sous pression ; avant toute


intervention d'entretien, consulter la notice d'instructions.

OBLIGATION : lire le manuel d'utilisation se trouvant dans la cabine

ATTENTION : sortie de secours

page 10/12 Chapitre II – éd. 10-2009


Recommandations Manuel d'utilisation et d'entretien

Position des autocollants sur la machine

11 3 7 4

1 2 5 1 10
7 8 9

1 6 2 1

Chapitre II – éd. 10-2009 page 11/12


Manuel d'utilisation et d'entretien Recommandations

1 7

2 8

3 9

4 10

5 11

6
Hydraulic Oil
Shell Tellus ST46 45617

page 12/12 Chapitre II – éd. 10-2009


Sécurité et utilisation Manuel d'utilisation et d'entretien

III
Sécurité
et
Utilisation
de la machine

Chapitre III – éd. 11-200 9a page 1/66


Manuel d'utilisation et d'entretien Sécurité et utilisation

page 2/66 Chapitre III – éd. 11-2009a


Sécurité et utilisation Manuel d'utilisation et d'entretien

Conseils pour la sécurité relative à l'utilisation


de grues automotrices.

INTRODUCTION

Les grues Terex® sont conçues, testées et réalisées avec le plus


grand soin.
Utilisées de façon correcte par des conducteurs qualifiés, elles offrent
des performances sûres et fiables. Au travers de toutes ses filiales
dans le monde, Terex® se tient à votre disposition pour toute
information sur ses produits et sur la sécurité d'utilisation.

Cette grue a été conçue pour déplacer des charges conformément aux
tableaux des charges et aux instructions du présent manuel. La
machine doit être utilisée conformément aux lois et normes en vigueur
dans le pays d'installation.
Il est absolument interdit de soulever des personnes avec la machine
sans plate-forme appropriée pour le transport de personnes autorisées
et fournie par le constructeur.

Il est interdit d'utiliser la grue automotrice pour des travaux de


démolition ou pour pousser/traîner des objets avec la flèche.

Si le crochet doit être utilisé pour des opérations autres que de


manutention de matériel, il est nécessaire de demander au préalable
l'autorisation au constructeur.
Les conditions normales de travail prévoient une période moyenne de
fonctionnement de 8 heures quotidiennes, 5 jours par semaine, dans
des conditions normales et à une altitude inférieure à 1000 mètres.
Pour une utilisation plus intense ou des conditions ambiantes plus
difficiles (hautes températures, environnement poussiéreux ou humide
etc.), utiliser la grue avec précaution, contrôler plus fréquemment la
machine, rapprocher les périodicité de lubrification et d'entretien.

Étant donné leur capacité de soulever des charges lourdes à des


hauteurs élevées, les grues sont des matériels dangereux en cas de
non-respect des règles de sécurité. Ces pages aident le conducteur
(grutier) à éviter des incidents qui pourraient provoquer des dommages
matériels ou corporels.

Les conseils généraux d'utilisation de la machine doivent être


respectés, ainsi que les présentes recommandations.

Chapitre III – éd. 11-200 9a page 3/66


Manuel d'utilisation et d'entretien Sécurité et utilisation

RESPONSABILITÉ DU CONDUCTEUR (GRUTIER)

La sécurité doit être la préoccupation principale du conducteur (grutier).

Refusez de travailler en cas de danger constaté et signalez-le


immédiatement au chef d'établissement ou de chantier.

Lisez et comprenez le manuel utilisateur (ou de conduite et d'entretien),


les tableaux des charges et constatez que tout est en ordre sur la
machine avant de travailler.

Soyez vigilant, travaillez en bonnes conditions physiques et ne soyez


pas sous l'effet d'alcool ni de stupéfiants ou de médicaments
susceptibles de perturber la vue, l'ouïe ou les réflexes.

Vérifiez la présence de personnes, équipements ou matériels à


proximité immédiate de l'engin et, le cas échéant, éloignez-les.
Effectuez le balisage de la zone autour de la machine.

En cas de mauvaise visibilité ou de travail dans des zones


dangereuses, par exemple à proximité de lignes électriques ou de
personnes, faites-vous aider par un signaleur.
Du fait que le conducteur ne se trouve pas en position idéale pour
évaluer les distances et qu'il ne peut pas voir toute l'aire du chantier, il
peut être utile de se faire guider par un signaleur également dans
d'autres situations. Les conducteurs doivent comprendre les signaux
de commandement conventionnels pour les grues et ne suivre que
ceux du chef de manoeuvre ou du (des) signaleur(s) remplissant cette
fonction.

RESPONSABILITÉ DU SIGNALEUR (OU CHEF DE MANOEUVRE)

Le rôle principal du signaleur est d'aider le conducteur à travailler d'une


façon efficace et en toute sécurité. Les conducteurs dépendent des
signaleurs (ou chefs de manoeuvre) désignés pour qu'ils puissent se
déplacer sans causer des dommages aux personnes ou aux choses.

Les signaleurs doivent avoir parfaitement compris le travail à accomplir


pour pouvoir coordonner sans danger toutes les opérations des
travailleurs et conducteurs.

Les signaleurs doivent être postés de manière à pouvoir être


parfaitement vus et suivre des yeux les éléments mobiles pendant leur
déplacement sans courir aucun risque.

Il faut utiliser toutes les signalisations standard pour les grues sauf
accord spécifique comme les émetteurs-récepteurs et les drapeaux.

Les signaleurs doivent avoir une bonne vue et posséder une bonne
capacité de jugement, connaître les gestes et signaux de
commandement conventionnels de la grue et être en mesure de
donner des ordres clairs. Ils doivent avoir suffisamment d'expérience
pour connaître les risques et signaler au conducteur comment pouvoir
les éviter.
Le signaleur (ou chef de manoeuvre) est la seule personne autorisée à
donner des instructions au conducteur.

page 4/66 Chapitre III – éd. 11-2009a


Sécurité et utilisation Manuel d'utilisation et d'entretien

Chapitre III – éd. 11-200 9a page 5/66


Manuel d'utilisation et d'entretien Sécurité et utilisation

RESPONSABILITÉ DE TOUS LES TRAVAILLEURS

Les conditions ou les opérations qui ne sont pas sûres doivent être
corrigées de façon idoine ou communiquées au chef d'établissement ou
de chantier.

Toute personne travaillant autour de la grue doit obéir aux signaux de


danger et faire attention à sa sécurité personnelle et à celle de tiers. Le
personnel chargé de la manutention des charges doit connaître les
procédures de sécurité.

Faire attention aux risques susceptibles de survenir pendant les


opérations et avertir le conducteur et les signaleurs des dangers
comme les lignes électriques, la présence imprévue de personnes,
d'autres équipements ou d'un terrain en conditions précaires.

RESPONSABILITE DU CHEF D'ENTREPRISE

Il relève de la responsabilité de la direction de s'assurer que les


opérateurs ont une formation et une compétence adéquate, qu'ils sont
en parfait état de santé et, si nécessaire, en possession du permis de
conduire.
Une bonne vue, une excellente capacité de jugement, une bonne
coordination et de bons réflexes sont nécessaires. Il est interdit de
préposer à la conduite de la grue des travailleurs qui ne possèdent pas
toutes ces qualités.

Les conducteurs de la grue doivent avoir reçu une formation adéquate


pour pouvoir évaluer les charges et les distances, pour sélectionner et
utiliser correctement le treuil de levage. Ce travail est un argument
complexe que le présent manuel n'entend pas traiter. Le chef
d'entreprise est directement responsable de s'assurer que les préposés
à la conduite de la grue ont bien acquis des connaissances théoriques
et pratiques en suivant une formation adéquate.

Il est nécessaire de responsabiliser le personnel préposé à la conduite


sur la sécurité et de demander que toute condition potentiellement
dangereuse pour des objets ou des personnes soit signalée au(x)
responsable(s).

page 6/66 Chapitre III – éd. 11-2009a


Sécurité et utilisation Manuel d'utilisation et d'entretien

ORGANISATION DU CHANTIER

Le coordonnateur doit comprendre clairement le travail à faire,


considérer tous les dangers potentiels sur le chantier et élaborer un
plan qui permette d'effectuer le travail en sécurité et qui doit être
communiqué à tous les intéressés. Il faudra tenir compte des facteurs
suivants :

- Combien de personnes sont nécessaires et quelles responsabilités


doivent leur être confiées ?

- Quelle est le poids de la charge à soulever, le rayon de levage, l'angle


de flèche et la capacité nominale de la grue ?

- De quelle façon le signaleur communiquera-t-il avec le conducteur ?

- Quel équipement nécessaire pour effectuer le travail en conditions de


sécurité ?

- De quelle façon transporter sans danger les équipements sur le


chantier ?

- Existe-t-il des canalisations aériennes ou enterrées électrique, de gaz,


d'eau ou de structures à déplacer ou éviter ?

- La surface est-elle suffisamment ferme pour supporter la grue et la


charge ?

- Comment seront arrimées les charges ?

- Quelles sont les précautions à prendre si la grue doit se déplacer avec


une charge suspendue, d'autres grues sont-elles nécessaires pour
soulever la charge ?

- Avez-vous tenu compte des conditions climatiques difficiles comme le


vent ou le froid intense ?

- Quelles mesures sont adoptées pour éloigner de tout danger les


personnes et les équipements non indispensables ?

- Comment peuvent être positionnées les grues pour utiliser la flèche et


le rayon le plus court possible ?

Chapitre III – éd. 11-200 9a page 7/66


Manuel d'utilisation et d'entretien Sécurité et utilisation

CONTRÔLE DE LA SÉCURITÉ PAR LE CONDUCTEUR

Tous les jours, le conducteur doit effectuer un contrôle de sécurité avant


la prise de poste pour vérifier que tout est ordre sur la machine. Liste
des contrôles :

- Vérifier le livret de maintenance à bord de la machine pour contrôler si


toutes les opérations d'entretien périodiques et les inspections et
réparations nécessaires ont été effectuées.

- Vérifier le fonctionnement du vérin de relevage de la flèche, des


alarmes auxiliaires et des autres dispositifs de sécurité.

- Inspecter attentivement les pièces de support de la charge telles que


les câbles métalliques (câbles de la charge, câbles de levage sur le
treuil, câbles de suspension), flèche, stabilisateurs et crochets.

- Vérifier qu'aucune modification non autorisée n'a été effectuée sur le


chantier, comme par exemple des contrepoids ajoutés et une flèche
réparée de façon incorrecte.

- Vérifier l'absence de fuite d'huile hydraulique et d'air.

- Avant le démarrage du moteur, vérifier le niveau de l'eau de


refroidissement et de l'huile de lubrification.

- Après le démarrage contrôler que les lectures sont correctes sur tous
les indicateurs.

- Vérifier le fonctionnement correct de toutes les commandes.

- Contrôler les freins du chariot. Tester les freins de charge en


soulevant et maintenant une charge à quelques centimètres du sol.

page 8/66 Chapitre III – éd. 11-2009a


Sécurité et utilisation Manuel d'utilisation et d'entretien

PRÉCAUTIONS DE FONCTIONNEMENT

1. Les erreurs de calcul de la capacité de charge peuvent provoquer


des incidents. Tenir compte des facteurs suivants :
Le rayon de charge est la distance entre le centre de rotation de la
structure supérieure de la grue et le centre de la poulie de la tête de
flèche. Noter que le rayon augmente si la charge est soulevée à cause
du fléchissement de la flèche.
Poids de la charge, poulie et équipements de levage.
Longueur de la flèche, nombre de mouflages, zone de travail (frontale, à
l'arrière ou latérale) et extensions de flèche ou fléchettes éventuelles.
Utiliser la charge immédiatement inférieure si la capacité ou le rayon
de travail ne sont pas indiqués dans le tableau des charges.
Essayer de soulever une charge ne figurant pas dans le tableau des
charges en tentant de deviner la capacité pour les longueurs de flèche,
rayon ou angle est extrêmement dangereux ; la grue pourrait osciller
ou se renverser pendant le levage de la charge.
Toujours respecter la capacité nominale indiquée dans le tableau des
charges.
Le conducteur doit réduire la charge en cas de conditions adverses sur
le chantier et évaluer la possibilité de lever la charge en toute sécurité.

2. Les grues peuvent se renverser ou osciller si la surface de travail ne


peut pas supporter leur poids. Il peut être nécessaire d'utiliser des
planches de bois, des tôles en acier ou une dalle de ciment sous les
plaques d'appui des stabilisateurs pour distribuer la charge sous la
grue pour que la pression sur le sol ne soit pas dépassée.
Calculer la capacité portante du sol ou de toute autre surface sur
laquelle les grues évoluent. Vérifier que le terrain puisse supporter la
grue. Eviter les terrains instables, tendres, sableux, les zones
phréatiques ou les sols gelés. Si les machines travaillent à proximité
des excavations, celles-ci doivent être armées ou comblées pour éviter
les éboulements ou les glissements.

3. La capacité de levage d'une grue se calcule avec la grue mise en


place de niveau.
Vérifier que la grue soit de niveau et que toutes les roues sont bien
décollées du sol pour obtenir les valeurs correctes indiquées dans la
tableau des charges "Sur Stabilisateurs".

4. L 'action de cisaillement en cours de rotation de la partie supérieure


sur la partie inférieure peut écraser ou blesser les personnes.
Se maintenir loin de la grue en phase de rotation, délimiter les zones
de travail et vérifier toujours qu'il n'y a pas de personnes dans le rayon
d'action de la grue.

5. Les personnes peuvent être blessées avec la partie supérieure du


contrepoids de la machine en cas d'espace libre insuffisant. Avant de
commencer à travailler, tester la rotation à vide pour déterminer le rayon
de rotation correct.

Chapitre III – éd. 11-200 9a page 9/66


Manuel d'utilisation et d'entretien Sécurité et utilisation

6. De nombreuses personnes sont impliquées dans des accidents


provoqués par le crochet ou la charge suspendue. Pour éviter cela,
rester toujours à bonne distance de la zone de travail de la machine.
Ne pas soulever de personnes avec la grue. Utiliser des échelles, des
échafaudages, des chariots élévateurs ou autres équipements
spécifiques pour le levage de personnes, mais pas la grue.

7. Les lignes électriques sont considérées des sources d'accidents. Il est


possible d'éviter ces accidents en tenant compte des règles ci-après.
Toujours localiser la position exacte des lignes haute tension avant de
commencer à travailler. Rester à plus de 7 mètres des lignes aériennes
de haute tension.
Informer le représentant local de la distribution d'énergie ou l'exploitant
des lignes électriques de haute tension avant de commencer le travail.
Se faire guider pour maintenir une distance de sécurité entre la machine
et les lignes haute tension. Le conducteur n'est pas dans la position la
plus favorable pour évaluer les distances. Avertir les personnes de rester
en permanence éloignées de la machine. Si la charge doit être déplacée
pour le positionnement, vérifier quelles sont les précautions à prendre
auprès du représentant local de la distribution d'énergie ou de l'exploitant
des lignes électriques. Manoeuvrer lentement, prendre le temps de réagir
à un éventuel problème et vérifier par deux moyens différents la distance
entre les lignes haute tension et une partie quelconque de la machine.

Comportement en cas de contact accidentel.


Le comportement ne relève pas d'une réglementation mais d'une analyse
des risques immédiats. Il devra faire l'objet d'une règlementation fixée
pour le conducteur ou d'une formation de ce dernier.

• L'appareil ou la machine est dans un état lui permettant de


fonctionner : le conducteur, sans abandonner le poste de conduite,
doit immédiatement éloigner la machine de l'installation électrique
sous tension.
• L'appareil ou la machine ne fonctionne plus :
Sans laisser le poste de conduite, le conducteur doit avertir les autres
personnes soit par la voix, soit par des signaux conventionnels,
qu'elles ne doivent pas s'approcher de la machine ou de l'appareil.
(Risque de passage de tension pendant toute la durée de la panne).
Si le conducteur doit impérativement quitter le poste de conduite, il
doit descendre de celui-ci sans jamais être en contact simultané avec
la machine et le sol.
Le trajet au sol doit être effectué :
par sauts, pieds unis.
pas très petits pas.
On ne peut dès lors s'approcher de la grue qu'après s'être assuré de
la mise hors tension de la ligne électrique et avoir contrôlé l'absence
effective de cette tension (opération effectuée en collaboration avec le
représentant local de la distribution de l'énergie électrique ou de
l'exploitant).

page 10/66 Chapitre III – éd. 11-2009a


Sécurité et utilisation Manuel d'utilisation et d'entretien

• La grue montée sur pneus :


après le contact de la grue sur pneus et une ligne aérienne de haute
tension, les pneumatiques (à carcasse métallique) qui n'ont pas été
détruits ne conservent plus ni les qualités isolantes ni la résistance
mécanique. L'éclatement des pneus, s'il n'a pas eu lieu immédiatement,
se produit souvent ultérieurement après une longue exposition au soleil.
Les pneus doivent être dégonflés et éliminés après que la grue n'est
plus en contact avec la ligne haute tension.

NOTA BENE : la programmation du travail et un contrôle minutieux


assurent une meilleure protection par rapport à tout autre dispositif. Les
cages isolées ou les détecteurs de proximité ont des limites de
fonctionnement et peuvent tomber en panne sans signes ou symptômes
préalables. Les câbles de protection ou les cages isolées ne protègent pas
la machine et peuvent être conducteurs de courant à cause de la poussière
ou de l'eau.
Les détecteurs ou capteurs de proximité peuvent être perturbés par
plusieurs combinaisons de lignes haute tension, ou bien par les
mouvements de véhicules ou de matériel et de la grue, ou enfin par
d'autres paramètres. Accorder une confiance aveugle à ces dispositifs peut
se révéler très dangereux car le conducteur croit être protégé, sans l'être.
En cas d'orage prendre les précautions suivantes :
- si possible, posez la charge et rentrez complètement la flèche.
- si vous êtes surpris par l'arrivée à l'improviste de l'orage, arrêtez le moteur
thermique et abandonnez la machine.
- si un éclair frappe la machine, vérifiez son fonctionnement général avant
sa remise en service.
Vous devez être en permanence à connaissance des prévisions
météorologiques de votre région avant de commencer à travailler.

8. Le câble de levage peut se rompre si la charge heurte la tête de flèche.


Ceci peut se passer pendant la descente ou le déploiement de la flèche
effectués sans surveiller le câble.
Pendant le positionnement du câble, s'assurer qu'il passe bien dans le
contrepoids de la sécurité du fin de course.
Vérifier toujours l'espace compris entre le crochet et la tête de flèche.
Abaisser le crochet pendant le déploiement pour éviter ce type d'incident.
Vérifier régulièrement le système de sécurité de fin de course.

9. Les personnes peuvent être blessées par le crochet, la flèche, la charge


ou les stabilisateurs.
S'assurer que toutes les personnes qui travaillent autour de la machine
sont à l'écart et à leur poste avant de commencer à déplacer le crochet, la
charge ou les stabilisateurs. Ne pas déplacer de charges au-dessus des
personnes, ne pas permettre à la charge de heurter ou rebondir sur un
objet.

10. Des mouvements brusques de démarrage ou de rotation peuvent


amener le crochet et la charge à osciller dangereusement et à faire perdre
le contrôle de la charge.

Chapitre III – éd. 11-200 9a page 11/66


Manuel d'utilisation et d'entretien Sécurité et utilisation

11. Le système de contrôle de la grue permet d'effectuer plusieurs


mouvements simultanément.
Le cas échéant, le conducteur doit redoubler d'attention.

12. Des vitres sales, trop sombres, l'éblouissement, le brouillard, la pluie et


d'autres conditions peuvent diminuer plus ou moins la visibilité du conducteur.
Les vitres doivent toujours être gardées propres. Ne pas conduire si vous
ne pouvez pas travailler dans des conditions offrant toute sécurité.

13. Le vent également peut faire perdre le contrôle de la charge en


cassant la flèche et en renversant la machine. Le vent en altitude peut
être plus fort qu'au niveau du sol.
Ne pas lever de charges si le vent est incertain. Abaisser la flèche si
besoin est. Consulter les tables de charge.

14. Attendre toujours que la grue, le crochet ou la charge suspendue


soient complètement à l'arrêt avant de descendre de la grue. Utiliser
toujours les deux mains et assurez-vous que vos pieds soient fermement
posés sur le sol.

15. Les surfaces glissantes, les échelles, les outils ou autres objets
similaires peuvent provoquer des chutes.

TOUJOURS GARDER LA GRUE PROPRE ET SÈCHE.

16. Une grue endommagée peut être dangereuse et provoquer des


accidents. Une grue télescopique doit être contrôlée toutes les
semaines pour vérifier l'absence de défauts de base ou de défectuosité
des patins guides. Dans ces deux cas, l'affaiblissement de la solidité
des ces éléments est très difficile à évaluer.
Inspecter tous les jours la flèche et le câble de la grue. Ne pas utiliser
une flèche détériorée ou un câble endommagé.
REMARQUE : à cause de l'acier à haute résistance utilisé pour
construire la flèche, des procédures spéciales sont nécessaires pour
effectuer d'éventuelles réparations.
Consulter toujours votre concessionnaire ou le constructeur avant
d'effectuer une réparation.

17. Les flèches des grues peuvent se déformer ou se tordre sous l'effet
de charges latérales (traction latérale).
Les cas typiques d'efforts latéraux sont :
- La rotation brusque due au démarrage ou à l'arrêt.
- La traction d'une charge latéralement.
- La force du vent.
- Soulever la charge lorsque la grue n'est pas mise de niveau.
Faire attention à ne pas exercer d'efforts latéraux inutiles.

18. Si la flèche est utilisée pour des usages autres que le levage, elle
peut se briser. Ne pas laisser la flèche se plier d'une façon anormale
sous l'effet d'une charge ou d'un autre objet.

19. Les câbles ou élingues de suspension des charges se tendent


lorsque la charge est soulevée et se détendent lorsque celle-ci est
déposée. Pour des angles de flèche élevés, ce phénomène peut
provoquer le renversement de la grue.

page 12/66 Chapitre III – éd. 11-2009a


Sécurité et utilisation Manuel d'utilisation et d'entretien

20. La charge peut échapper au contrôle si elle n'est pas alignée sur la
tête de flèche lors du levage. Ceci peut entraîner une force latérale et le
renversement ou la rupture de la grue.
Pendant le levage de la charge, il faut toujours positionner la tête de
flèche dans l'axe de la charge à soulever.

21. Tenter de soulever une charge bloquée, gelée ou fixée à autre


chose peut entraîner le renversement ou la rupture d'un organe de
levage.
Toujours s'assurer que la charge peut être librement levée (elle ne doit
pas être arrimée ou autrement immobilisée).

22. Pour une utilisation correcte du treuil de levage et du câble, il faut


ménager au moins trois tours de câble sur le tambour du treuil. Vérifier
régulièrement le système de sécurité.

23. Tenter de réparer ou de régler un organe de la machine quand la


charge ou le crochet sont suspendus est très dangereux car il peut se
produire une descente improvisée de la charge ou une manoeuvre
accidentelle du système.
Toujours reposer la charge au sol et mettre la flèche en position de
repos (horizontale) avant d'effectuer une réparation, un entretien ou un
réglage.

24. L'huile hydraulique du circuit de la machine peut rester sous pression


pendant de longues périodes,
Si la pression n'est pas déchargée de façon adéquate avant toute
intervention, celle-ci peut provoquer des mouvements improvisés
d'organes, des projections d'huile ou la rupture d'éventuels tuyaux
hydrauliques desserrés pendant des opérations d'entretien.
Toujours décharger la pression avant toute intervention d'entretien, de
réparation ou de réglage d'un organe de la machine.

25. Les éléments treillis assemblés à la flèche par des étriers peuvent se
rompre s'ils sont mal fixés.
Vérifier que chaque extrémité d'extensions, de fléchette ou de tirants soit
bien fixée, ne pas rester debout sur la flèche ou l'équipement à installer
pendant le montage.

26. Comme tous les matériels lourds, faire attention aux déplacements à
effectuer avec la grue sur chantier ou sur route.
Surveiller le personnel, faire attention aux lignes de haute tension, aux
passages étroits ou bas comme les ponts, les routes à portage limité, les
montées et descentes rapides et les terrains irréguliers. Se faire guider
pour effectuer des déplacements dans des espaces restreints.
Connaître la hauteur, la largeur et le poids de la grue est fondamental.
Rentrer complètement les stabilisateurs, positionner la flèche à
l'horizontale, fixer le crochet et bloquer la rotation avant tout
déplacement.

Chapitre III – éd. 11-200 9a page 13/66


Manuel d'utilisation et d'entretien Sécurité et utilisation

27. Le déplacement de charges avec la grue en mouvement multiplie les


risques. Bloquer manuellement la rotation par le verrou d'orientation
situé en cabine, respecter les précautions décrites point 26, diminuer la
vitesse du véhicule au minimum, respecter toujours les valeurs indiquées
dans le tableau des charges, maintenir la charge à manutentionner près
de la grue et aussi près que possible du sol, en évitant tout balancement
brusque ; si nécessaire, fixer la charge à la grue. Gonfler les
pneumatiques à la pression indiquée dans le tableau situé en cabine.
Si ces consignes ne sont pas observées correctement, la grue pourrait
se renverser.

28. L'utilisation de plusieurs grues pour déplacer des charges augmente


sensiblement les risques par rapport à la manutention ou au levage de
charges avec une seule grue. Cette opération doit être effectuée sous la
responsabilité d'un responsable de manoeuvre. Ce genre d'opération
doit être étudié très sérieusement. Tenir compte des points suivants :
- Etudier attentivement la charge à déplacer de façon à être sûr que la
capacité de levage de chaque grue ne résulte pas inférieure à la
charge pendant les manoeuvres.
- Vérifier que les élingues répartissent la charge de façon uniforme.
- Revoir le plan de levage avec tout le personnel avant de procéder au
levage.
- Coordonner avec précautions les mouvements de la grue avant
toute étape de levage.
- Eviter toute traction oblique ou brusquerie.

29. Laisser la machine sans surveillance peut être très dangereux. Avant
de quitter le poste de conduite vérifier que :
- la charge repose au sol,
- le frein et le mécanisme de rotation sont bloqués,
- le frein de sécurité est enclenché,
- le moteur est arrêté et la boîte de vitesses est en position neutre
(point mort),
- la clé de contact est enlevée.
Si vous abandonnez la grue pour une longue période de temps et, en
tout cas, au terme de la journée de travail, il faut impérativement fermer
la(les) porte(s) de la cabine et déconnecter les batteries avec le coupe-
batterie.

30. Les câbles de levage doivent être contrôlés tous les jours en vue
d'un éventuel remplacement. Voir le module d'inspection dans le manuel
ou contacter directement les producteurs des câbles pour plus
d'informations.
Le câble doit être remplacé en cas d'entortillement, noeuds, pincements,
écrasements, abrasions, plis ou autre dommage susceptible d'entraîner
une déformation de la structure du câble.
AVERTISSEMENT : ne pas enrouler (dérouler ou ré-enrouler) à mains
nues le câble sur les tambours.

31. Une attache incorrecte du câble peut faire céder ou tomber la


charge. Les extrémités des câbles doivent être enfilées dans la boîte à
coin de manière que le brin actif soit dans l'axe du bord de l'extrémité et
non pas plié dans la boîte à coin. Le câble doit passer dans le
contrepoids du fin de course fixé sur la tête de flèche ou de l'extension.

page 14/66 Chapitre III – éd. 11-2009a


Sécurité et utilisation Manuel d'utilisation et d'entretien

32. Le mauvais enroulement du câble sur le tambour peut provoquer des


ruptures, des déchirures ou des flexions du câble.
Ne pas utiliser les mains pour guider le câble sur le tambour, toujours
utiliser des gants adéquats et faire très attention aux vêtements pouvant
se coincer dans le tambour du treuil en service.

Chapitre III – éd. 11-200 9a page 15/66


Manuel d'utilisation et d'entretien Sécurité et utilisation

Avertissements

IMPORTANT : tous les conducteurs doivent connaître les instructions


d'utilisation décrites dans ce manuel avant d'utiliser la grue.

Le conducteur est responsable de l'utilisation de la grue. Toute utilisation


impropre dégage la responsabilité du constructeur.

N'utilisez pas et ne faites pas utiliser la machine tant que les instructions
contenues dans ce manuel n'ont pas été parfaitement comprises et
mémorisées.

L'inobservation de ces consignes peut être à l'origine d'accidents graves


provoquant des dommages corporels et matériels.
En cas de doute, appeler le revendeur ou l'agent de zone habilité à
dispenser une formation technique ou pour avoir des conseils.

LE MANUEL D'UTILISATION POUR LE CONDUCTEUR et le TABLEAU


DES CHARGES doivent toujours se trouver dans la cabine. Appeler le
revendeur ou l'agent de zone pour obtenir d'autres exemplaires ou
copies du manuel.

page 16/66 Chapitre III – éd. 11-2009a


Sécurité et utilisation Manuel d'utilisation et d'entretien

Général

Votre sécurité et celle des personnes qui vous entourent dépendent


de l'utilisation correcte de la machine.
Assurez-vous de connaître parfaitement la position et la fonction de
toutes les commandes avant d'effectuer toute manoeuvre.
AVANT D'UTILISER LA GRUE, TESTER TOUTES LES COMMAN-
DES DANS UNE AIRE DÉGAGÉE ET SÛRE AVEC LES STABILI-
SATEURS TOTALEMENT SORTIS.

Les termes "droite et gauche" cités dans ce manuel indiquent les


côtés de la machine vus à partir du poste de conduite.

Les règles en vigueur sur le lieu de travail doivent toujours être


respectées.

Tenir à portée de main un extincteur et une trousse de secours.


Assurez-vous de savoir comment les utiliser.

Sur le circuit électrique ou à la sortie du tuyau d'échappement il peut


se produire des étincelles. Ne pas travailler dans des espaces fermés
en présence de matériaux, poudres ou vapeurs inflammables
susceptibles de provoquer une explosion ou un incendie. Le non
respect de cette règle peut provoquer de graves dommages ou être
mortel.

Contrôler d'avoir lu et parfaitement compris tous les panneaux de


danger et les consignes de sécurité apposés sur la machine.
Respecter rigoureusement les instructions d'entretien.

Soyez particulièrement prudent si vous utilisez une machine


différente de celle que vous avez l'habitude d'utiliser.

Ne pas fumer pendant le ravitaillement de carburant, les vapeurs


sont inflammables.

Eviter les incidents causés par des vêtements trop larges ou qui ne
garantissent pas la protection nécessaire. Porter des vêtements qui
ne risquent pas de se prendre dans la machine et, si nécessaire,
porter des équipements de protection (casque, chaussures de
sécurité, casques insonorisants, lunettes ou masque de protection,
gants de travail et vêtements réfléchissants).

Porter le casque, les lunettes, les gants et les chaussures de sûreté


quand les normes en vigueur dans le pays ou le chantier l'imposent.

Avant de mettre le moteur en marche, toujours s'assurer qu'il n'y a


personne à proximité de la machine. Signalez le début des
manoeuvres par un coup de klaxon.

En cas de nécessité, il est possible d'abandonner la cabine en


utilisant comme issue de secours la vitre supérieure ouvrante sur
laquelle est apposée la décalcomanie de signalisation appropriée.
En ouvrant la vitre à compas vers le haut, on obtient une issue de
730 mm x 560 mm avec l'ouverture manuelle normale et de 730 mm
x 850 mm en décrochant, d'un simple geste, les ressorts à gaz.

Chapitre III – éd. 11-200 9a page 17/66


Manuel d'utilisation et d'entretien Sécurité et utilisation

Accès et nettoyage

S'assurer que : le poste de conduite, les passerelles et les poignées


d'accès sont propres, enlevez l'huile, les corps étrangers ou la glace.
Retenir ou enlever tous les objets personnels ou nécessaires à
l'entretien.

Contrôler tous les jours le nettoyage des glaces de votre grue et


vérifier le fonctionnement des essuie-glaces. Des glaces sales
peuvent être la cause d'accidents.

Utiliser les deux mains pour monter ou descendre, en restant


toujours face à la grue.

Ranger les chiffons sales de gras et autres matières inflammables


dans des lieux sûrs, ne les laisser pas sur la machine.

Ne jamais sauter de la machine pour descendre.

Prendre toutes les précautions utiles pour éviter de polluer


inutilement l'environnement, récupérer et recycler notamment tous les
fluides utilisés.
Ne pas les laisser dans des récipients quelconques non étiquetés
correctement ou dans des récipients ouverts.
Ne pas laisser de flaques fluides de quelque type que ce soit sur le
terrain sur lequel vous travaillez.
Pour tous les liquides utilisés pour l'entretien :
- huile
- graisse
- antigel
- détergents
ne pas ingérer, respirer, stocker et transporter dans des récipients
pour produits alimentaires (bouteilles d'eau, de bière etc...), utilisez
toujours l'emballage d'origine si possible en bon état.

page 18/66 Chapitre III – éd. 11-2009a


Sécurité et utilisation Manuel d'utilisation et d'entretien

Utilisation de la machine

Pour votre sécurité et une durée optimale de la machine, faites un


tour d'inspection complet avant de monter et de démarrer. Faites très
attention aux vis desserrées et manquantes, à l'état des câbles, aux
tas de terre, aux fuites d'huile ou de liquide réfrigérant. Contrôlez
l'état des pneumatiques, celui des équipements et des installations.

Un organe ou un circuit défectueux de la machine peut provoquer un


accident. Avant d'utiliser la machine, contrôlez tous les niveaux
d'huile et le réfrigérant. Vérifiez que tous les bouchons, les
indicateurs et les couvercles sont bien fixés. Remplacez ou réparez
les pièces défectueuses.

En cas de dysfonctionnement dépendant de pièces manquantes ou


non réglées, arrêtez la machine et effectuez les réparations ou
ajustements nécessaires. Le non respect de cette consigne peut
entraîner de graves dommages aux choses ou provoquer des
accidents physiques.

Ne jamais utiliser une machine qui présente d'évidents défauts au


niveau du circuit de freinage, de braquage, hydraulique ou
électropneumatique. Cette consigne s'applique également à une
machine réparée ou réglée sans le contrôle ou l'accord du chef
d'atelier.

En cas de dysfonctionnement des pièces mécaniques, électriques,


hydrauliques ou pneumatiques, arrêtez la grue le plus rapidement
possible.

Sauf consigne contraire, faites rentrer la flèche et posez-la en


position de repos, arrêtez le moteur, serrez le frein de stationnement
et bloquez avec des cales appropriées ou stabilisez la grue avant de
procéder à l'entretien ou de quitter la grue à la fin de la journée de
travail.

Seuls des travailleurs autorisés (possédant un certificat d'aptitude


médicale à la conduite) peuvent conduire la grue.

Connaissez les limites de la machine et gardez-la sous contrôle à


tout moment. ÉVITEZ TOUT EXCÈS DE ZÈLE OU DE TRAVAILLER
TROP VITE.

Pour circuler, connaissez le poids et les dimensions du véhicule et


les caractéristiques de la zone dans laquelle vous vous déplacez
(ponts, câbles électriques, résistance du terrain, pentes ou montées)

Soyez toujours vigilant, interdisez à toute personne non autorisée de


pénétrer dans la zone de travail. Connaissez toujours la position
exacte des personnes destinées à stationner dans la zone de travail.

Il est interdit de stationner dans la zone d'évolution de la machine.

Chapitre III – éd. 11-200 9a page 19/66


Manuel d'utilisation et d'entretien Sécurité et utilisation

Moteur arrêté, ne desserrez pas le frein de stationnement si la grue


n'est pas bloquée. Contrôlez que la pression du système de freinage
est suffisante avant de débloquer le frein.

Avant de démarrer la machine, assurez-vous que la boîte de vitesses


est au point mort et que le frein de stationnement est serré.

Avant tout travail nocturne, contrôlez le fonctionnement correct de la


signalisation lumineuse et du système d'éclairage.

Utilisez les commandes de la machine et des accessoires seulement


à partir du poste de conduite.

Travaillez avec prudence en présence de poussière, de fumée ou de


brouillard. Une visibilité réduite peut être à l'origine d'accidents.

Avant de charger la grue sur un semi-remorque, enlevez la neige, la


glace, l'huile ou la graisse des rampes d'accès et de la remorque .

Evitez les manoeuvres brusques avec la charge suspendue.

Ne touchez pas les câbles avec les mains lorsque le treuil est en
service.

Contrôlez le bon fonctionnement du fin de course du moufle et


remplacez-le si besoin est.

Pour intervenir sur le moufle, posez-le au sol sur une surface plane et
horizontale pour éviter son renversement.

Contrôlez périodiquement l'usure des gorges du moufle et celles de


la tête de flèche.

Contrôlez à vide que les poulies tournent correctement et que le


crochet tourne bien.

Ne laissez jamais la machine sans surveillance avec une charge


suspendue.

Si la grue doit être garée en descente ou sur un terrain en pente,


calez le chariot, bloquez le frein de rotation et retenez la flèche (la
caler ou verrouiller).

N'effectuez pas de traction oblique, la grue doit toujours être


parfaitement de niveau.

Avant de soulever une charge, contrôlez toujours qu'elle figure dans


le tableau des charges. À défaut d'un dispositif électronique de
limitation, cette vérification devient encore plus importante.

page 20/66 Chapitre III – éd. 11-2009a


Sécurité et utilisation Manuel d'utilisation et d'entretien

Entretien
Toutes les interventions d'entretien doivent être effectuées par des
spécialistes.

Pour garantir une sécurité maximale lors de l'entretien de la grue,


n'effectuer cette opération que soi-même. Si la présence de plusieurs
travailleurs est indispensable, ceux-ci devront clairement savoir ce qu'il
faut faire de façon à parfaitement coordonner les manoeuvres. La
sécurité de tous doit toujours être la préoccupation principale des
travailleurs.

N'effectuez pas des réparations sur la machine si vous n'êtes pas certain
de pouvoir les compléter.

Ne permettez pas à une personne non autorisée de rester sur la


machine pendant l'entretien.

Portez des protections pour le visage et les yeux lors des opérations
d'entretien. Utilisez un marteau de matériau tendre comme le plastique,
le bois, le laiton ou le cuir pour marteler les dispositifs ou les surfaces
métalliques trempées.

Démarrez le moteur seulement dans des lieux bien aérés (danger


d'intoxication par gaz d'échappement).

Enclenchez le frein de stationnement, calez les roues et apposez les


signaux d'avertissement ou pancartes sur les leviers de commande
pendant les opérations d'entretien.

Utilisez toujours un équipement adéquat pour l'intervention, remplacez


ou réparez les équipements usés ou détériorés.

Contrôlez le circuit de refroidissement moteur arrêté. Dévissez lentement


le bouchon du radiateur pour décharger lentement la pression du circuit.
Faites attention à la vapeur car elle peut provoquer des brûlures.

Utilisez avec prudence les solutions et/ou produits chimiques de


nettoyage.

Pour les interventions nécessitant l'emploi de l'air comprimé, portez des


protections pour la tête et les yeux. Pression max. d'utilisation de l'air : 2
bars.

Tenez-vous à l'écart des ventilateurs et des courroies en mouvement.

Par mesure de sécurité, utilisez exclusivement des pièces de rechange


d'origine.

La soudure à l'arc de pièces sur la machine peut endommager des


organes mécaniques, électriques ou électroniques, et compromettre la
sécurité de la machine. N'effectuez pas des travaux de soudage sans :
- fixer la pince de terre le plus proche possible du point de soudure
- débrancher les deux pôles des batteries
- débrancher tous les dispositifs électriques et électroniques.

Après toute intervention d'entretien, vérifiez le bon fonctionnement des


pièces réparées avant d'utiliser la machine.

Chapitre III – éd. 11-200 9a page 21/66


Manuel d'utilisation et d'entretien Sécurité et utilisation

Circuit électrique

Avant toute opération sur les parties électriques, débrancher les


batteries et retirer la clé de contact.

Ne pas effectuer des branchements ou débranchements électriques


sans connaître l'installation. Un branchement incorrect peut
provoquer de graves dommages matériels ou corporels.

Ne jamais vérifier la charge des batteries en reliant les bornes avec


des objets métalliques. Les arcs électriques dans ce cas peuvent
provoquer une explosion. Utiliser un voltmètre ou un ampèremètre.

Ne pas fumer ni approcher de flamme pendant le contrôle des


niveaux des batteries. Les batteries dégagent des vapeurs
inflammables.

Ne pas remplir les batteries avec de l'acide, utiliser de l'eau distillée.

Si l'électrolyte d'une batterie est gelé, la batterie peut exploser si elle


est mise sous charge ou en cas de tentative de démarrage de la
machine à l'aide d'une batterie auxiliaire. Pour éviter le gel de
l'électrolyte, toujours maintenir les batteries à pleine charge.

Ne pas porter de bagues ou de montres bracelets métalliques, car


ces objets risquent de mettre à la masse le circuit sous tension et de
provoquer des brûlures ou autres lésions.

En cas d'utilisation d'une source d'énergie électrique extérieure pour


démarrer la grue, relier la masse en dernier et débrancher celle-ci en
premier pour éviter de produire des étincelles à proximité de la
batterie pouvant provoquer une grave explosion.

page 22/66 Chapitre III – éd. 11-2009a


Sécurité et utilisation Manuel d'utilisation et d'entretien

Circuit hydraulique

L'installation hydraulique fonctionne à une pression très élevée ( 300


bars ). L'huile qui pourrait s'échapper mêmes par de petits orifices
risque de percer les tissus humains et provoquer de graves
blessures. Ne jamais utiliser les mains pour contrôler les fuites mais
un morceau de bois. Si le fluide hydraulique vous perce la peau,
consultez immédiatement un médecin.

Avant de débrancher les tuyaux ou composants hydrauliques


assurez-vous que le circuit n'est pas sous pression. Au moment de
rebrancher les tuyaux ou les éléments, vérifiez l'étanchéité.

L'huile hydraulique est inflammable, évitez de souder des éléments


pleins d'huile.

L'huile et les composants du circuit sont chauds et peuvent provoquer


des brûlures. Evitez tout contact.

Après toute intervention sur le circuit hydraulique, il est indispensable


de faire appel à un spécialiste pour effectuer la purge de l'air.

Le bouchon réservoir est sous pression.

Chapitre III – éd. 11-200 9a page 23/66


Manuel d'utilisation et d'entretien Sécurité et utilisation

Pneumatiques

Les pressions de gonflage des pneumatiques se réfèrent à un pneu


froid. Le gonflage et le contrôle doivent être faits sur pneu froid. Ne
jamais dégonfler un pneu chaud.

Pour votre sécurité et celles des autres, contrôlez toutes les 100
heures le serrage des écrous de roues avec la clé fournie.

Vérifiez l'état des pneus véhicule vide et utilisez toujours une cage de
gonflage lorsque la roue n'est plus sur la grue.

Pour ne pas risquer d'incidents pendant le gonflage et


immédiatement après, évitez de vous trouver face à la roue pendant
le gonflage et utilisez un tuyau à air assez long (placez-vous sur le
côté).

Dégonflez toujours les pneus avant de procéder à l'enlèvement des


pierres restées dans les sculptures ou à la surface du pneu.

Ne jamais intervenir sur la jante portant un pneumatique gonflé.

Remplacement des pneus

1. Desserrez légèrement les écrous de roue


2. Soulevez la machine sur les stabilisateurs avec les roues
légèrement décollées du sol
3. Dévissez et enlevez les écrous de roue et la roue
4. Montez la roue neuve et fixez les écrous de roue sans les serrer
5. Descendez la grue et faites rentrer les stabilisateurs, serrez
complètement les écrous de roue (vissage en diagonale) et réglez
le couple de serrage selon la table suivante.
6. Revissez les écrous de roue après 16 heures de fonctionnement.

COUPLE DE SERRAGE
MODÈLE DE GRUE
M22 x 1,5
A350-1 450 ÷550 Nm
RC30 / RC30-1 / RT35 450 ÷550 Nm
RC35 / RC40 / RC45-1 450 ÷550 Nm
A600-1 450 ÷550 Nm
RC60 / RT100 650 Nm

page 24/66 Chapitre III – éd. 11-2009a


Sécurité et utilisation Manuel d'utilisation et d'entretien

La machine est dotée de raccords de gonflage des pneus sur le côté


gauche et d'un kit de gonflage (tuyau, pistolet pneumatique,
manomètre) qui se trouve à l'intérieur de la boîte à outils.

Recommandations pour la lecture du tableau des


charges

Le tableau des charges de la grue utilisée se trouve toujours en cabine.


Le conducteur doit avoir impérativement lu et assimilé toutes les
informations qui suivent.

Essayer de soulever une charge ne figurant pas dans le tableau des


charges en tentant de deviner la capacité pour les longueurs de flèche,
rayon ou angle est extrêmement dangereux ; la grue pourrait osciller
ou se renverser pendant le levage de la charge.
Toujours respecter la capacité nominale indiquée dans le tableau des
charges.
Le conducteur doit réduire la charge en cas de conditions adverses sur
le chantier et évaluer la possibilité de lever la charge en toute sécurité.
Vérifiez d'avoir toujours une copie du tableau des charges à bord.

Chapitre III – éd. 11-200 9a page 25/66


Manuel d'utilisation et d'entretien Sécurité et utilisation

Choix de la configuration la meilleure

Avant de déplacer une charge, utilisez la configuration de grue idéale


pour l'opération à effectuer et choisir le tableau des charges qui satisfait
toutes les exigences.

1 2 3 4 5

page 26/66 Chapitre III – éd. 11-2009a


Sécurité et utilisation Manuel d'utilisation et d'entretien

1. Indique le type de stabilisation (stabilisateurs totalement sortis, à


moitié sortis ou totalement rentrés) ou le type de pneumatiques montés.

2. Indique la longueur et le déploiement (télescopage) de la flèche


télescopique.

3. indique le poids total du contrepoids monté en sommant le


contrepoids principal et le contrepoids auxiliaire ou le contrepoids
principal et le treuil auxiliaire.

4. Indique la zone de travail, de 360° ou ± 3° à l'avant de la machine.

5. Indique, selon le tableau, le programme du limiteur de moment ou le


type d'accessoire monté ou, pour la configuration sur pneus, l'utilisation
en phase statique ou dynamique.

6. Indique les longueurs de la flèche.

7. Indique l'angle de la flèche à vide, la machine étant mise en place de


niveau.

8. Indique la charge brute maximum admise. Pour connaître la charge


effective à soulever, soustraire à la valeur indiquée le poids du moufle et
celui de tout accessoire monté (rallonge de mât ou fléchette).

9. Indique le rayon de travail de la flèche. Le rayon est la distance entre


le centre de rotation de la tourelle et l'axe vertical passant par l'axe de
rotation des poulies de la tête de flèche et du moufle.

Chapitre III – éd. 11-200 9a page 27/66


Manuel d'utilisation et d'entretien Sécurité et utilisation

Les capacités indiquées se réfèrent à un rayon sous charge et tiennent


compte du fléchissement de la flèche. Considérer par conséquent que
le rayon mesuré à vide est inférieur au rayon mesuré avec la charge
suspendue au crochet. Il faut donc en tenir compte avant de soulever la
charge pour maintenir le même rayon.

flèche sans
charge

Angle flèche
avec charge

10.Indice des symboles de référence pour la lecture des différentes


configurations sur le tableau des charges.

10

page 28/66 Chapitre III – éd. 11-2009a


Sécurité et utilisation Manuel d'utilisation et d'entretien

Réduction des charges d'exercice

Pour calculer la capacité de levage nette de la grue dans une


configuration donnée, soustraire à la charge brute indiquée dans le
tableau le poids de tous les éléments qui lui sont adjoints pour le levage
(réduction de charge).
Charge nette = charge brute – réduction de charge.
Les réductions de charges peuvent être :

a - Masse moufle ou crochet


b - Masse élingage

charge nette
charge brute

a - Masse moufle principal


b - Masse élingage
c - Masse moufle auxiliaire
d - Masse portion de câble de la tête de flèche avec moufle
auxiliaire

charge nette
charge brute

a - Masse moufle principal


b - Masse élingage
c - Masse moufle auxiliaire
d - Masse portion de câble de la tête de flèche avec moufle
auxiliaire
e - Masse moufle additionnel
f - Masse extension de flèche ou fléchette assemblé
par éclissage sur la flèche principale

charge nette charge brute

Chapitre III – éd. 11-200 9a page 29/66


Manuel d'utilisation et d'entretien Sécurité et utilisation

Extension de flèche assemblée par éclissage

Quand l'extension de flèche ou la fléchette est assemblée par


éclissage latéralement à la flèche principale, la "masse assemblée"
comme indiqué dans les notes des "tableaux des charges"
doit être soustraite de la charge brute donnée dans
les tableaux des charges pour calculer la
capacité nette de la grue.

Extension de flèche montée

Quand l'extension de flèche est montée sur la tête de la flèche, mais la


"masse montée" comme indiqué dans les note des "tableaux des
charges" doit être soustraite de la charge brute donnée dans les
tableaux des charges pour calculer la capacité nette de la grue. Cette
réduction de charge doit être appliquée seulement si l'opération de
levage est effectuée avec la flèche principale, mais pas avec l'extension
de flèche ou la fléchette.

Retrancher la masse assemblée


par éclissage de la fléchette, de la
charge brute.

page 30/66 Chapitre III – éd. 11-2009a


Sécurité et utilisation Manuel d'utilisation et d'entretien

Recommandations particulières pour le levage sur


pneus

Les charges admises données dans les tableaux des charges sur
pneus ne doivent être considérées valables que si les conditions
suivantes sont remplies :
- Pneus gonflés à la pression recommandée pour le travail à effectuer
et le lieu de travail.
- Selon les configurations, frein de stationnement serré.
- Suspensions arrière bloquées.
- Charge maintenue aussi près que possible du sol.
- Sol plan, solide et horizontal.

NOTA BENE : POUR MAINTENIR LA STABILITÉ DE LA GRUE


PENDANT LES MANOEUVRES SANS CHARGE (À VIDE) DANS LA
CONFIGURATION SUR PNEUS, IL EST OBLIGATOIRE DE RESPECTER
LES LIMITES DE L'ANGLE DE FLÈCHE DE LEVAGE COMME INDIQUÉ
DANS LE TABLEAU DES CHARGES.

Exemple donné à titre purement indicatif


Toujours se référer à la copie se trouvant en cabine

IMPORTANT : chaque fois que cela est possible, préférer le levage sur
stabilisateurs totalement ou partiellement sortis aux opérations de
levage sur "pneumatiques".

Chapitre III – éd. 11-200 9a page 31/66


Manuel d'utilisation et d'entretien Sécurité et utilisation

Consignes particulières pour le levage sur


stabilisateurs

Les charges admises données dans les tableaux des charges sur
stabilisateurs ne doivent être considérées valables que si les conditions
suivantes sont remplies :
- roues complètement décollées du sol
- machine stabilisée horizontalement en faisant référence au niveau
placé dans la cabine.

REMARQUE : La mise de niveau doit être effectuée sans charge


suspendue au crochet et avec la flèche télescopique rentrée et orientée
vers le secteur avant ou arrière.

- Sol compact et ferme sous les plaques d'appui des stabilisateurs.


- Prévoir si nécessaire une stabilisation par semelles ou planches de
bois pour augmenter la surface d'appui.

NOTA BENE :
lors de la rotation de la superstructure sans charge ou pendant le
levage, l'indication de l'indicateur de dévers peut être faussée par
la déformation de la structure du camion-grue. Ceci n'influe
cependant pas sur la stabilisation correcte de la machine.

Soulèvement d'un patin des stabilisateurs du sol

Si un patin des stabilisateurs décolle du sol au moment du passage


d'une charge au-dessus du stabilisateur opposé, cela ne signifie pas
que la grue se renversera immédiatement.
Toutefois, si cela se produit et si les conditions de stabilisation sont
normales, il est nécessaire de s'assurer que :
- La poutre support côté charge est sortie correctement.
- Les roues sont décollées du sol comme indiqué dans les tableaux des
charges sur les stabilisateurs.
- La charge soulevée n'est pas supérieure à la charge autorisée.
- Le patin n'est pas enfoncé dans le sol sous le poids de la charge en
mouvement.
- Le châssis n'est pas déformé à cause d'une mauvaise ou incorrecte
stabilisation.

page 32/66 Chapitre III – éd. 11-2009a


Sécurité et utilisation Manuel d'utilisation et d'entretien

Recommandations particulières pour le levage avec


élément mécanique sorti

Sur les modèles de grues avec flèche dont le dernier élément est à
retenue mécanique par axe, les charges avec éléments télescopiques
partiellement ou totalement rentrés doivent être déduites des tableaux
des charges en faisant référence EXCLUSIVEMENT à l'angle effectif
d'inclinaison de la flèche sans tenir compte de la longueur de la flèche.

élément mécanique sorti

flèche partiellement déployée

charge brute

angle d'inclinaison

rayon

Chapitre III – éd. 11-200 9a page 33/66


Manuel d'utilisation et d'entretien Sécurité et utilisation

Pressions maximales au sol (daN)

Modèle

RC30 28000 Ø 525 mm

RT35 27000 Ø 525 mm

RC35 27000 Ø 525 mm

RC40 27000 Ø 525 mm

RC45 39000 Ø 525 mm

A600 45000 Ø 650 mm

RC60 55000 Ø 650 mm

RT100 70000 Ø 610 mm

Modèle
0 km/h – 360° 0 km/h – 0° 2 km/h – 0°
RC30 14.00R24
17750 17750 14000
RT35 16.00R25
16.00R25
RC35 18400 18400 14450
20.5R25
16.00R25
RC40 18400 18400 14450
20.5R25
16.00R25
RC45 18400 18400 14450
20.5R25
23.5R25
A600 23200 23200 18200
26.5R25
23.5R25
RC60 23200 23200 18200
26.5R25
26.5R25
RT100 34500 34500 28100
29.5R25

page 34/66 Chapitre III – éd. 11-2009a


Sécurité et utilisation Manuel d'utilisation et d'entretien

Actions du vent

La grue peut être utilisée en sécurité en respectant les valeurs des


tableaux des charges jusqu'à une vitesse du vent de 8,5 m/s ( 30 km/h –
force 5) sur une surface de charge de 1,2 m ² /t.

AVERTISSEMENT : Tous les jours, vérifier le temps et la vitesse du vent


prévus pour la journée en téléphonant à la station météo la plus proche.
Si la vitesse du vent est supérieure à la vitesse maximale admissible, ne
pas lever la charge.

1,2 m ²

12 m ²

1 t.
Vent
10 t.
Force du vent Vitesse du vent Effets produits par le vent
Échelle Termes m/s km/h Territoires internes

0 Calme 0 – 0,2 1 Calme, la fumée monte verticalement


Direction du vent indiquée par la fumée et non par
1 Très léger 0,3 – 1,5 1–5 le drapeau
On sent le vent sur la figure. Les feuilles bougent.
2 Légère brise 1,6 – 3,3 6 – 11 La girouette est mise en mouvement
Les feuilles et les petites branches s'agitent
3 Petite brise 3,4 – 5,4 12 – 19 constamment. Le vent déploie les drapeaux légers
Soulève la poussière et les papiers. Fait mouvoir
4 Jolie brise 5,5 – 7,9 20 – 28 les petites branches
Les arbustes en feuilles balancent. La mer
5 Bonne brise 8 – 10,7 29 – 38 moutonne

6 Vent frais 10,8 – 13,9 39 – 49 Les grandes branches bougent

7 Grand vent 14 – 17,1 50 – 61 Les arbres entiers bougent


Brise les petites branches des arbres. Il est pénible
8 Coup de vent 17,2 – 20,7 62 – 74 de marcher contre le vent
Dommages aux constructions légères, cheminées
9 Fort coup de vent 20,8 – 24,4 75 – 88 et tuiles emportées

10 Tempête 24,5 – 28,4 89 – 102 Arbres déracinés. Graves dégâts aux constructions

11 Violente tempête 28,5 – 32,6 103 – 117 Ravages étendus

12 Ouragan 32,7 – 36,9 118 - 133 Destructions considérables

Chapitre III – éd. 11-200 9a page 35/66


Manuel d'utilisation et d'entretien Sécurité et utilisation

Dispositifs de sécurité

Limiteur de charge et mouvements

Le limiteur a été pour donner au gruiste les informations essentielles et


nécessaires pour profiter de la grue en toute sécurité. A l'aide de
plusieurs capteurs, le limiteur contrôle les différentes fonctions de la
grue et offre au gruiste une visualisation continue de la capacité de la
grue. La visualisation change constamment en fonction des différents
mouvements de la grue nécessaires pour déplacer la charge.
Le limiteur fournit au grutier des informations sur la longueur et l'angle
de la flèche, la charge nominale soulevée et la charge maximale
soulevable dans une configuration donnée. Lorsque la grue avoisine
des conditions limites, le limiteur avertit le grutier par une alarme sonore
et un témoin et désactive les fonctions susceptibles d'aggraver les
conditions de la grue pour éviter toute situation de surcharge :

Montée du treuil.
Montée de la flèche télescopique
Descente flèche télescopique.
Déploiement de la flèche télescopique.

Le limiteur est un dispositif indispensable permettant d'éviter l'apparition


de situations dangereuses pour le grutier et la grue. À l'instar de tous
les systèmes de sécurité, le limiteur ne peut pas corriger toutes les
erreurs humaines. Le grutier doit toujours savoir ce qu'il fait ou ce qu'il
doit faire.

AVERTISSEMENT : le limiteur ne peut pas automatiquement reconnaî-


tre la configuration de stabilisation de la machine (poutres support des
stabilisateurs totalement ou partiellement sorties ou rentrées, opérations
de levage sur "pneumatiques") ; il incombe donc au conducteur de pré-
régler dans le limiteur la configuration de stabilisation correspondant à
celle effectivement utilisée.

AVERTISSEMENT : un dispositif adéquat permet d'exclure le limiteur,


en cas d'avarie, validant ainsi toutes les fonctions de la grue.
Les opérations effectuées avec la grue sans limiteur sont sous la seule
et pleine responsabilité du grutier ou du chef de chantier. La
responsabilité de Terex® est dégagée pour tous les accidents qui
pourraient se produire à la suite de l'utilisation de la grue limiteur exclu.

page 36/66 Chapitre III – éd. 11-2009a


Sécurité et utilisation Manuel d'utilisation et d'entretien

Fins de course

Conformément aux règles de sécurité, la grue est équipée :


1. d'un fin de course haut qui empêche, en bloquant la manoeuvre, au
moufle de s'approcher trop près de la tête de la flèche
2. d'un fin de course bas "trois tours morts d'enroulement" qui
empêche le déroulement complet du câble du tambour de treuil.

Lors de l'intervention des fins de course pour bloquer la manoeuvre de


montée ou de descente, il suffit d'effectuer la manoeuvre inverse de celle
qui a entraîné le blocage pour rétablir pleinement l'efficacité de toutes les
commandes de la grue.

Il est extrêmement important, aux fins de la sécurité, de toujours garder


le fin de course parfaitement en état de fonctionner. On ne saurait donc
trop recommander de contrôler tous les jours l'efficacité de
fonctionnement de celui-ci.

Chapitre III – éd. 11-200 9a page 37/66


Manuel d'utilisation et d'entretien Sécurité et utilisation

Fin de course bas

Le fin de course bas a pour but d'arrêter le mouvement de descente du


treuil lorsqu'il ne reste que trois tours morts d'enroulement sur le
tambour. Dans cette condition, le capteur s'incline jusqu'à toucher le
tambour du treuil en actionnant le micro-interrupteur qui coupe le circuit
électrique de sécurité en bloquant le mouvement de descente.
Dans cette situation, le mouvement de levage qui reportera le dispositif
dans ses limites de travail normales peut être actionné.

Méthode de réglage des interrupteurs de sécurité trois tours morts :


- Dérouler le câble jusqu'aux trois tours morts d'enroulement sur le
tambour
- Si la sécurité trois tours morts est inactive, intervenir sur la vis de
réglage (A - B) pour déplacer la came jusqu'à entendre le déclic de
l'interrupteur.
- Effectuer la manoeuvre de levage en descente pour vérifier que la
sécurité est active.
- Enrouler le câble sur plusieurs tours et tester la sécurité du mouvement.
Les contacteurs de sécurité trois tours morts devront désactiver les
fonctions de descente du crochet du treuil.

A
B

Contrôler régulièrement l'usure du capteur et intervenir sur le réglage du


dispositif ou procéder au remplacement du capteur lui-même.

REMARQUE : en cas de remplacement du câble, régler de nouveau le


dispositif de sécurité.

page 38/66 Chapitre III – éd. 11-2009a


Sécurité et utilisation Manuel d'utilisation et d'entretien

Modèle TW8 (RT100)

Légende :
1. Tambour du treuil
2. Câble de levage
3. Ressort de rappel
4. Microinterrupteur de fin de course
5. Vis de réglage
6. Serre-câble

2 1

6
3

Modèle SW6 (A600)

Légende :
1. Tambour du treuil
2. Câble de levage
3. Capteur du tambour
4. Ressort de rappel
5. Microinterrupteur de fin de course
6. Vis de réglage
7. Serre-câble
2
1

7 3

5 4

Chapitre III – éd. 11-200 9a page 39/66


Manuel d'utilisation et d'entretien Sécurité et utilisation

Modèle TW6 (RC60)

Légende :
1. Tambour du treuil
2. Câble de levage
3. Ressort de rappel
4. Microinterrupteur de fin de course
5. Vis de réglage
6. Serre-câble
2

6
5

Modèles TW4 et TW5 (RC45)

Légende :
1. Tambour du treuil
2. Câble de levage
3. Serre-câble et palpeur de tambour
4. Vis de réglage
5. Microinterrupteur de fin de course
6. Ressort de rappel
6 4
2
3
1

page 40/66 Chapitre III – éd. 11-2009a


Sécurité et utilisation Manuel d'utilisation et d'entretien

Fin de course haute

Le microinterrupteur " 1" est maintenu en fonction par le contrepoids "


3". Quand la poulie est soulevée jusqu'au contact avec le contrepoids,
le microinterrupteur coupe le circuit électrique et le levage est arrêté.
Le mouvement de descente de la moufle qui reportera le dispositif dans
ses limites de travail normales peut être maintenant commandé.

IMPORTANT : quand on actionne le levage du treuil avec la moufle à


proximité du fin de course, opérer avec prudence et à faible vitesse.
La longueur minimale de la chaîne du contrepoids " 2" du fin de course
doit être de 80 cm.

Légende :
1. Micro-interrupteur de fin de course
2. Chaîne contrepoids
3. Contrepoids fin de course

Le dispositif peut être temporairement exclu en maintenant appuyée la


touche se trouvant sur l'afficheur du système limiteur de charge.

IMPORTANT : l'exclusion est admise exclusivement pour varier


l'armature du moufle ou la retenir à la partie avant ou supérieure du
châssis.

Chapitre III – éd. 11-200 9a page 41/66


Manuel d'utilisation et d'entretien Sécurité et utilisation

Sécurité "homme mort"

Pour garantir la sécurité de la machine et du conducteur, des


interrupteurs ont été installés sur chaque manipulateur. Ils empêchent le
mouvement de la grue quand le conducteur ne saisit pas les
manipulateurs ou ne sélectionne pas la commande des stabilisateurs.

Conduite et utilisation de la machine

Introduction
Le présent paragraphe et les règles de sécurité pour les grues mobiles
indiquées au début du manuel, doivent être étudiés à fond avant de
conduire la machine.

Toujours respecter les consignes suivantes pour une conduite en


sécurité :

• Toujours contrôler le tableau des charges pour connaître la charge


maximale soulevable pour des longueurs, angles de flèche différents
et autres paramètres à prendre en considération pendant le
déplacement des charges.

• Toujours mettre en marche la machine en utilisant un régime moteur


adapté à la charge à déplacer.

• Si la charge doit subir une oscillation, la garder toujours aussi près


que possible de la machine et du sol.

• Pendant le déploiement ou l'abaissement de la flèche pour éviter que


la moufle ne heurte la tête de flèche, actionner le treuil pour faire
dérouler le câble.

Contrôles préliminaires
Tous les jours, avant d'utiliser la machine, nettoyer les vitres, les feux et
les rétroviseurs pour garantir une parfaite visibilité. Régler le siège du
conducteur de façon à être confortable et adapté à la taille et au poids
du grutier.

Contrôles avant le démarrage :


- Niveau huile moteur
- Niveau huile transmission / boîte de vitesses
- Niveau carburant
- Niveau huile hydraulique
- Niveau liquide de refroidissement moteur
- Niveau liquide de frein
- Niveau carburant chauffage de la cabine (si prévu)
- Niveau liquide lave-glace
- Etat câble du treuil

page 42/66 Chapitre III – éd. 11-2009a


Sécurité et utilisation Manuel d'utilisation et d'entretien

Démarrage

Avant le démarrage du moteur, vérifier que personne ni aucun objet ne


se trouvent à proximité de la machine.

1. Vérifier que le levier de vitesses soit en position neutre "N" (point


mort).
2. Sélectionner la gamme haute ou basse vitesse selon les nécessités
(là où installé).
3. Mettre le contact avec la clé de contact.
4. Sur le panneau de contrôle s'allument les témoins de charge de la
batterie, pression circuit air comprimé freinage, pression huile
moteur et température refroidissement.
5. Donner un coup de klaxon rapide.
6. Le frein de stationnement doit être serré.
7. Tourner le commutateur d'allumage jusqu'à la position 2 pour
démarrer le moteur.

REMARQUE : il est impossible de démarrer le moteur si le levier de


vitesses ne se trouve pas en position neutre "N" (point mort).

IMPORTANT : pour éviter des dommages permanents au démarreur,


ne pas faire tourner le moteur pendant plus de 30 secondes de suite.
Pendant ce temps, si le moteur ne démarre pas, attendre quelques
minutes avant de procéder à une nouvelle tentative, mais ne pas
insister plus de 15-20 secondes.
Si le moteur ne démarre toujours pas, attendre que le démarreur
refroidisse et vérifier que le levier de vitesses est en position neutre "N"
(point mort).

IMPORTANT : par températures inférieures à 0°C , après la mise en


service et avant l'utilisation de la grue, faire fonctionner le moteur
pendant quelques minutes au régime de ralenti pour permettre à l'huile
hydraulique d'atteindre la température optimale.

Quand le moteur est démarré et fonctionne normalement au ralenti :


les témoins de pression d'huile et de charge de la batterie s'éteignent
ainsi que celui de la pression de l'air quand la pression aura atteint 5,5
bars.
Le témoin du frein de stationnement reste allumé.

REMARQUE : ne pas utiliser la machine tant que les témoins de la


pression d'air sont allumés.

Arrêt du moteur

Avant d'arrêter le moteur, le faire fonctionner au ralenti pendant


quelques secondes.

IMPORTANT : ne pas arrêter le moteur si le levier de vitesses ne se


trouve pas en position neutre "N" (point mort).
Ne pas accélérer avant d'arrêter le moteur, ceci pourrait endommager le
turbocompresseur par absence de lubrification.

Chapitre III – éd. 11-200 9a page 43/66


Manuel d'utilisation et d'entretien Sécurité et utilisation

Blocage du moufle (crochet) à la grue

AVERTISSEMENT : lorsque le moufle est ancré à la structure de la


grue, effectuer avec beaucoup de prudence et d'attention les
mouvements qui pourraient tendre le tirant d'ancrage provoquant la
rupture et la projection vers l'avant du moufle ; par conséquent, il est
interdit d'effectuer toute manoeuvre différente de celle nécessaire pour
le décrochage et l'accrochage du moufle.
Le non-respect de ces instructions peut provoquer des dommages
graves aux personnes.

Accrochage

Pour retenir le moufle à l'avant du châssis : Fig.1

1. Rétracter totalement la flèche


2. Accrocher le tirant d'ancrage du moufle à l'avant du châssis.
3. Placer le moufle à la verticale du tirant d'accrochage.
4. Abaisser le moufle et l'ancrer au tirant d'accrochage.
5. S'assurer que le personnel au sol ne se trouve plus devant la grue.
6. Incliner la flèche et effectuer la manoeuvre de descente de la flèche
et de montée du moufle en ayant soin de NE PAS tendre le tirant
d'ancrage (ne pas effectuer les deux manoeuvres simultanément).

Fig.1

Pour retenir le moufle à la partie supérieure du châssis : Fig.2

1. Rétracter totalement la flèche


2. Accrocher le tirant d'ancrage du moufle dans la partie supérieure du
châssis.
3. Placer le moufle à la verticale du tirant d'accrochage.
4. Abaisser le moufle et l'ancrer au tirant d'accrochage.
5. S'assurer que le personnel au sol ne se trouve plus devant la grue.
6. Incliner la flèche et effectuer la manoeuvre de descente de la flèche
et de montée du moufle en ayant soin de NE PAS mettre sous
tension le tirant d'ancrage (ne pas effectuer les deux manoeuvres
simultanément).

Fig.2

page 44/66 Chapitre III – éd. 11-2009a


Sécurité et utilisation Manuel d'utilisation et d'entretien

Décrochage

Pour décrocher le moufle de l'avant du châssis : Fig.1

1. S'assurer que le personnel au sol ne se trouve plus devant la grue.


2. Aligner l'axe de la flèche par rapport au point d'ancrage du moufle
en tournant la superstructure et en ayant soin de NE PAS tendre le
tirant d'ancrage.
3. Placer la tête de flèche à la verticale du moufle en effectuant
simultanément la manoeuvre de descente du moufle et de
déplacement de la flèche en ayant soin de NE PAS tendre le tirant
d'ancrage (ne pas effectuer les deux manoeuvres simultanément).
4. Décrocher le tirant d'ancrage du moufle à l'avant du châssis.
5. Procéder aux opérations normales de travail

Fig.1

Pour décrocher le moufle de la partie supérieure du châssis : Fig.2

1. S'assurer que le personnel au sol ne se trouve plus devant la grue.


2. Aligner l'axe de la flèche par rapport au point d'ancrage du moufle
en tournant la superstructure et en ayant soin de NE PAS tendre le
tirant d'ancrage.
3. Placer la tête de flèche à la verticale du moufle en effectuant
simultanément la manoeuvre de descente du moufle et de
déplacement de la flèche en ayant soin de NE PAS tendre le tirant
d'ancrage (ne pas effectuer les deux manoeuvres simultanément).
4. Décrocher le moufle du tirant d'ancrage dans la partie supérieure du
châssis.
5. Procéder aux opérations normales de travail
Fig.2

Chapitre III – éd. 11-200 9a page 45/66


Manuel d'utilisation et d'entretien Sécurité et utilisation

Conduite sur route

Opérations préliminaires

1. Aligner la tourelle au chariot portant (flèche sur l'extrémité


antérieure).
2. Vérifier que le verrou de la tourelle sur le châssis soit engagé.
3. Retenir le moufle à la partie supérieure du châssis.
4. Vérifier que la suspension soit libre (témoin éteint).
5. Vérifier que les patins et les poutres support des stabilisateurs
soient bloqués en position.
6. Vérifier le fonctionnement correct des feux.
7. Vérifier la pression des pneumatiques.
8. Régler les rétroviseurs.
9. S'assurer d'avoir le contrôle total de la grue avec les rétroviseurs
une fois assis en cabine.
10. Vérifier que tous les coffrets sont bien fermés.
11. Ne pas conduire sur route avec une charge suspendue.
12. Contrôler que l'installation électrique de la machine fonctionne
correctement (projecteurs, clignotants, feux de position etc...).
13. Interdiction de transporter des personnes.
14. Respecter la limitation de vitesse autorisée.
15. Respecter scrupuleusement les dispositions du code de la route.
16. Étant donné qu'une partie de la flèche se trouve en saillie sur l'avant
de la machine, une voiture pilote est indispensable aux
croisements.
17. Vérifier que toutes les routes sur l'itinéraire admettent les
dimensions et le poids de la machine.

AVERTISSEMENT : le conducteur doit s'assurer d'avoir une visibilité


parfaite de la zone environnante lors des déplacements sur route.
Sur route, seul le braquage des roues avant est admissible
(sauf A600). Effectuer des contrôles fréquents de l'alignement des
roues avant et régler si besoin est.
Pour éviter d'endommager la transmission, arrêter la machine avant
d'effectuer toute inversion de sens de marche (avant ou arrière).

page 46/66 Chapitre III – éd. 11-2009a


Sécurité et utilisation Manuel d'utilisation et d'entretien

Conduite sur chantier

Pour tous les déplacements sans charge, en fonction de la distance à


parcourir et de la zone à traverser, il convient :
1. d’aligner la tourelle au chariot portant (flèche sur l'extrémité antérieure).
2. d'engager le verrou d'orientation.
3. de retenir le moufle à l'avant du châssis.
4. de relever les stabilisateurs, de rentrer totalement les poutres support
et les goupiller.

Transport d'une charge suspendue


1. Aligner la tourelle au chariot portant (flèche sur l'extrémité antérieure).
2. Vérifier d'avoir engagé le verrou d'orientation.
3. Consulter les tableaux des charges pour vérifier que la charge ne
dépasse pas les valeurs indiquées dans le tableau pour les opérations
sur "pneumatiques".
4. Garder la charge aussi près que possible du sol sans balancement.
5. Respecter les pressions de gonflage des pneumatiques.
6. S'assurer que les suspensions sont bloquées.
7. Le déplacement de charges suspendues doit se faire uniquement sur
terrains plats et horizontaux et après en avoir vérifier la capacité à
supporter la charge des pneumatiques.
8. Choisir un mode de braquage adapté aux conditions de transport
exigées.
9. Adopter une marche à basse vitesse.
10. Engager le pont avant (4RM).

Pendant le déplacement de charges sur un terrain plat, le rayon d'action


est constant.

Pendant le déplacement de charges en montant une pente, la diminution


du rayon d'action peut provoquer un heurt entre la charge et la grue.
Le déplacement sans charge mais avec la flèche relevée peut provoquer le
renversement de la machine.

Pendant le déplacement de charges en descendant une pente,


l'augmentation du rayon d'action peut provoquer une surcharge et le
renversement de la machine.

Chapitre III – éd. 11-200 9a page 47/66


Manuel d'utilisation et d'entretien Sécurité et utilisation
Stabilisation de la machine

Recommandations :
Placer la machine sur ses stabilisateurs sur sol dur et si possible
horizontal.
Sur un terrain déclive, maintenir la machine à l'horizontale en utilisant
des socles faits de planchettes dures et épaisses, en réglant la course
des vérins verticaux des poutres support des stabilisateurs en les
faisant sortir plus ou moins.
La surface portante de ces cales doit être supérieures à la surface des
patins des stabilisateurs.
Placer la machine sur ses stabilisateurs sur un sol dur et aussi
horizontal que possible.

AVERTISSEMENT : en présence d'un ou plusieurs obstacles qui


empêchent de faire sortir à une même hauteur toutes les poutres
support des stabilisateurs, consulter la configuration donnée dans le
tableau d'utilisation des pneumatiques, avec les poutres support des
stabilisateurs partiellement sorties ou rentrées.

Les grues disposent des trois types d'appuis

POUTRES SUPPORT STABILISATEURS COMPLÈTEMENT RENTREÉS


Selon la configuration donnée dans le tableau des charges, la grue peut
travailler avec les poutres support des stabilisateurs complètement
rentrées. Pour que l'appui soit correct, le verrou (ou goupille) des
poutres support doit être inséré dans son logement.

POUTRES SUPPORT STABILISATEURS À MOITIÉ RENTRÉES


(POSITION INTERMÉDIAIRE)
Selon la configuration donnée dans le tableau des charges, la grue peut
travailler avec les poutres support des stabilisateurs à moitié rentrées
(position intermédiaire). Pour que l'appui soit correct, le verrou (ou
goupille) des poutres support doit être inséré dans son logement.

POUTRES SUPPORT STABILISATEURS COMPLÈTEMENT SORTIES


Selon la configuration donnée dans le tableau des charges, la grue peut
travailler avec les poutres support des stabilisateurs complètement
sorties. Pour que l'appui soit correct, le verrou (ou goupille) des poutres
support doit être inséré dans son logement.

REMARQUE : avant de sortir les poutres support des stabilisateurs, NE


PAS OUBLIER DE RETIRER les goupilles ou verrous.

page 48/66 Chapitre III – éd. 11-2009a


Sécurité et utilisation Manuel d'utilisation et d'entretien

Surfaces d'appui

Déterminer la résistance du terrain sur lequel la grue doit évoluer.


Vérifier que le terrain puisse supporter la grue. Eviter les terrains
instables ou tendres ou partiellement gelés.

Travail à proximité d'une tranchée :


la grue ne doit pas être placée au bord d'un talus ou d'une tranchée ;
prévoir une distance de sécurité suffisante en fonction de la nature du
terrain.
Distance de sécurité :
Terrain solide, non poussiéreux.
Distance 1 = Profondeur de la tranchée (A)
Sol poussiéreux ou de remblai.
Distance 2 = Profondeur de la tranchée (A) x 2

2
1

AVERTISSEMENT : si la machine travaille à proximité d'une tranchée


et si la distance de sécurité ne peut pas être respectée, la tranchée doit
être consolidée (par des étrésillons ou étais, par exemple) ou remplie
pour éviter tout éboulement ou affaissement.

La surface doit supporter le poids de la grue et de la charge à soulever,


en plus des sollicitations dynamiques dues aux mouvements de la grue
et à la force du vent.
La pression maximale exercée au sol par les patins des stabilisateurs
est subordonnée à la configuration de la grue et de la charge à
soulever.

Le conducteur, sur la base des valeurs indiquées dans les tableaux,


peut décider si les patins sont suffisants ou s'il est nécessaire d'utiliser
des supports plus larges comme des planchettes à intercaler entre le
sol et les patins.
Les patins des stabilisateurs doivent être placés au centre du support.

Chapitre III – éd. 11-200 9a page 49/66


Manuel d'utilisation et d'entretien Sécurité et utilisation

Tableau indicatif des pressions admissibles pour les différents


types de terrain

daN/cm²
Types de terrain (Kg/cm²)

Type A Terrain en remblai, compacté naturellement 0,5 –1,0

Terrain naturel, intact

Terrain poussiéreux mais solide :


Sable de fin à moyen 1,5
Sable à gros grains – gravier 2,0

Terrain non poussiéreux :

Type B Tendre 0,4


Épais 1,0
Semi-rigide 2,0
Dur 4,0
Roche peu fissurée en bon état, non altérée
15
par les intempéries et stratifiée :
Stratification mince, stratification compacte
30
ou en colonne
Terrain compacté artificiellement

Asphalte et bitume 5 - 15
Type C
Béton groupe BI 50 – 250
Béton groupe BII 350 - 550

REMARQUE : en cas de doute sur la stabilité du terrain, effectuer un


test d'analyse du sol.

page 50/66 Chapitre III – éd. 11-2009a


Sécurité et utilisation Manuel d'utilisation et d'entretien

Dangers dans la zone de travail

Faire attention à la présence de lignes électriques, de ponts, de lignes


ferroviaires, de construction et d'autres grues.

Un arc peut se former entre la ligne électrique et les parties métalliques


de la machine en cas de contact ou si la distance minimum de sécurité
n'est pas respectée.

Pour travailler en présence de lignes électriques, respecter les


dispositions du D.G.L.S. 9/4/2008 n°81 art. 83 et de la table 1 en
annexe IX :

Tab. 1 en annexe IX – Distances de sécurité par parties actives de


lignes et d'installations électriques non protégées ou non
suffisamment protégées.

Un (kV) Distance
minimum
autorisée (M)
≤1 3
10 3,5
15 3,5
132 5
220 7
380 7

Chapitre III – éd. 11-200 9a page 51/66


Manuel d'utilisation et d'entretien Sécurité et utilisation

Déploiement ou télescopage de la flèche

Le déploiement ou télescopage de la flèche sous charge est


normalement admis dans une limite de 75 % des charges figurant dans
le tableau et en tout cas jusqu'à une charge maximale de 8 tonnes.
La précision de cette manoeuvre est inférieure à celle obtenue avec le
levage de la charge par câble car elle dépend du rendement mécanique
de la flèche (frottement des patins).
Le frottement des patins dépend des facteurs suivants :
- graissage
- angle de relevage de la flèche
- incidence la charge soulevée

Pendant le déploiement ou télescopage de la flèche, un mauvais


rendement de la flèche se traduit par l'arrêt de la fonction lorsque la
pression hydraulique maximum préétablie pour le déploiement ou
télescopage est atteinte.
Pour obtenir le rétablissement de la manoeuvre, poser au sol la charge
soulevée et remettre la flèche dans des conditions géométriques plus
favorables.

Pendant la rétraction de la flèche, un mauvais rendement de la flèche


peut se traduire par un brusque mouvement de rentrée des éléments
pouvant produire une course de 50 cm.

page 52/66 Chapitre III – éd. 11-2009a


Sécurité et utilisation Manuel d'utilisation et d'entretien

Câble de levage

Le câble de levage constitue un des éléments principaux de la grue. Y


accorder une attention soutenue tant pour la mise en service que pour
l'entretien.

Les câbles doivent être examinés à vue tous les jours pour repérer les
signes de détérioration et les déformations.
Faire attention aux points d'attache des câbles aux équipements.
Lors d'un incident susceptible d'avoir provoqué des dommages aux
torons et aux fils ou aux points de fixation, ou quand un câble a été
remis en service après avoir été démonté et remonté, le câble devra
être examiné.

Si la machine est mise hors service pendant un certain temps, le câble


devra être examiné avant de reprendre le travail.

Contrôler particulièrement :
- Les points d'attache aux extrémités des câbles.
- Les parties de câble qui passent sur les poulies des brins ou de
renvoi.

Critères de remplacement du câble.


- Rupture des fils (nature et nombre).
- Nids de rupture.
- Augmentation dans le temps du nombre de ruptures de fils.
- Rupture des torons.
- Rupture de l'âme.
- Diminution d'élasticité.
.réduction de diamètre du câble
.allongement du câble
.manque d'espace entre les fils et les torons
.apparition d'une poudre fine et brune entre les torons
- Usure générale du câble par abrasion.
- Corrosion externe et interne.
- Déformation du câble (sous charge)
.déformation en "tire-bouchon"
.déformation en "panier"
.extrusion de fils
.fils ou torons desserrés
.noeuds
.étranglements
.aplatissements
.spires
.coques
.pliages
- Détériorations thermiques.

Chapitre III – éd. 11-200 9a page 53/66


Manuel d'utilisation et d'entretien Sécurité et utilisation

Quelques exemples de défauts du câble

Ruptures et déchirements de fils sur deux torons consécutifs qui ont


motivé le remplacement (torons croisés)

Forte usure et rupture de fils très nombreuse qui ont entraîné le


remplacement immédiat (torons croisés)

Rupture de fils sur un toron et légère usure

page 54/66 Chapitre III – éd. 11-2009a


Sécurité et utilisation Manuel d'utilisation et d'entretien

Rupture de fils de traverse de la poulie de compensation

Ruptures très nombreuses de fils cachés par la poulie, le câble doit être
démonté.

Exemple de câble présentant une corrosion interne très forte.

Chapitre III – éd. 11-200 9a page 55/66


Manuel d'utilisation et d'entretien Sécurité et utilisation

Mouflage excentrique (déséquilibré)

L'orientation excentrique ou déséquilibrée de la tête de flèche provoque


une torsion de la flèche non admise par le tableau de charge.
Les tableaux des charges sont valables seulement si la tête de flèche
est armée symétriquement.

axe de la flèche axe de la flèche

torsion de la flèche

si la ligne de levage n'est


pas centrée par rapport à la
tête de la flèche………

…… la flèche se tord
lorsqu'une charge est
appliquée

Le mouflage asymétrique du câble entraîne la rotation du moufle et une


usure rapide des poulies.

Le mouflage asymétrique provoque la


rotation des moufles lorsqu'une
charge importante est appliquée.

Les moufles travaillent correctement


lorsque le mouflage du câble est
symétrique.

page 56/66 Chapitre III – éd. 11-2009a


Sécurité et utilisation Manuel d'utilisation et d'entretien

Mouflage symétrique (équilibré)

En cas de traction directe, lorsque la ligne de levage est insérée dans la


poulie centrale ou dans la poulie à proximité immédiate de l'axe de la
flèche, la torsion de la flèche est éliminée ou réduite au minimum.

axe de la flèche axe de la flèche axe de la flèche

En cas de traction par mouflage en plusieurs brins, si ces derniers sont


répartis uniformément sur l'axe de la flèche, la torsion de la flèche est
éliminée ou réduite au minimum.

ligne de levage axe de la flèche ligne de levage axe de la flèche

Chapitre III – éd. 11-200 9a page 57/66


Manuel d'utilisation et d'entretien Sécurité et utilisation

Changement du type de mouflage (nombre de brins)

La vitesse de montée et de descente du moufle diminue


proportionnellement avec l'augmentation du nombre de brins. Ce
nombre dépend de la charge qui est soulevée et de la hauteur à
laquelle la charge doit être élevée (se reporter aux tableaux des
charges).
Utiliser deux brins au maximum en cas de travail avec une extension
treillis ou une fléchette quelconque.

1. Abaisser la flèche et poser le moufle au sol


2. Enlever la boîte à coin de la tête de flèche.
3. Enlever la bride de l'extrémité du câble.
4. Enlever le coin et le câble de la boîte à coin.
5. Sortir le câble du contrepoids du fin de course.
6. Enrouler ou dérouler le câble sur les poulies de la tête de flèche et
des poulies du moufle jusqu'à obtenir le nombre de brins
nécessaire.
7. Enfiler le câble dans le contrepoids du fin de course.
8. Enfiler le câble dans la boîte à coin et insérer le coin.

Incorrect

Correct

Passer le câble dans la partie qui est alignée avec l'axe de fixation
de la boîte à coin, puis dans la partie inclinée. Le câble doit être
"tenu en ligne" par rapport à l'axe de fixation de la boîte à coin.
9. Fixer le serre-câble de sorte que le câble ne puisse pas sortir de la
boîte à coin.
10. Placer la boîte à coin sur la tête de flèche (faire attention au sens
d'introduction du câble).
11. Avec la charge fixée, donner du jeu au câble pour pouvoir mettre en
place le câble et la boîte à coin. Contrôler que le câble soit bien en
place.

Moufles et crochets

La grue peut être utilisée avec des moufles/crochets ayant des


caractéristiques différentes.
Il incombe au conducteur de toujours utiliser un moufle/crochet apte à
soutenir la charge à soulever et adapté au type de câble de levage
installé sur la machine.

page 58/66 Chapitre III – éd. 11-2009a


Sécurité et utilisation Manuel d'utilisation et d'entretien

Elingage de la charge

L'élingage des charges et la direction des manoeuvres ne peuvent


être préposés qu'à des travailleurs habilités à réaliser ces opérations.

Lorsque plusieurs travailleurs sont chargés de l'élingage des charges,


le contrôle des opérations et les manoeuvres doivent être confiés à
un seule personne spécialement formée à remplir ces fonctions et
responsabilisée.

Pour l'élingage des charges, il faut utiliser des câbles, des chaînes ou
autres équipements spéciaux en bon état, en éliminant tous les
équipements détériorés.

Choisir les câbles ou les chaînes en fonction du poids à soulever en


tenant compte de l'inclinaison des brins porteurs (si l'angle formé par
les brins de câbles ou de chaîne dépasse 120°, l'utilisation d'un
palonnier est obligatoire). L'utilisation de câbles ou de chaînes trop
courts pourrait provoquer la rupture inopinée de ceux-ci et donc la
chute de la charge.

Placer des cales en bois ou des systèmes de protection spéciaux


entre les câbles ou les chaînes et la charge à soulever, notamment
lorsque la charge présente des arêtes vives.

Vérifier l'équilibre de la charge élinguée en tendant lentement les


câbles avant de la lever.

Montage – démontage des extensions

Les opérations de montage et démontage des extensions doivent


être effectuées par un professionnel qualifié.

Les opérations doivent être effectuées dans une aire dégagée, sans
la présence de personnes et selon les instructions spécifiques du
produit.

Chapitre III – éd. 11-200 9a page 59/66


Manuel d'utilisation et d'entretien Sécurité et utilisation

Travail avec le treuil principal et le treuil auxiliaire

DANGER : Le limiteur ne peut pas gérer simultanément la charge de


deux moufles et donc permettre de travailler en toute sécurité ; c'est
pourquoi toutes les opérations de manutention effectuées avec les deux
moufles seront SOUS LA RESPONSABILITÉ TOTALE DU
CONDUCTEUR.
Terex® DÉCLINE TOUTE RESPONSABILITÉ EN CAS D'ACCIDENTS
DÉRIVANT DE L'UTILISATION DE LA GRUE AVEC DEUX TREUILS.

Le travail avec deux moufles consiste à déplacer une charge en utilisant


le moufle de la flèche principale et celui de l'extension.

La charge à déplacer doit avant tout pouvoir être soulevée avec


l'extension seulement. Vérifier dans le tableau des charges si cela est
possible.
Appuyer la machine sur les stabilisateurs totalement sortis, tourelle
orientée vers l'avant et flèche alignée avec l'axe de la machine.

Le limiteur de charge remplit correctement ses fonctions lorsqu'on utilise


un seul moufle à la fois (travail avec la flèche principale ou travail avec
une extension) ; lorsqu'on travaille avec deux moufles, le limiteur doit
être réglé sur le mode de travail avec une extension.

Etant donné que la charge utile est soulevée simultanément par deux
moufles, la charge totale maximum est la charge maximum autorisée
avec une extension pendant le levage avec une extension (en simple
mouflage).
Voir le tableau des charges.

La valeur de la charge est fonction de l'extension utilisée. Voir le tableau


des charges avec extension. La valeur indiquée par le limiteur sera la
valeur de l'extension configurée.

Le travail avec deux moufles risque de soumettre la flèche et l'extension


à une surcharge et de provoquer des accidents, le limiteur ne pouvant
pas remplir correctement ses fonctions.

La manutention "autorisée" sous la responsabilité du grutier ou du chef


de chantier consiste à faire tourner une charge en utilisant les deux
moufles, le moufle de l'extension (celui-ci étant moins résistant) pour
soulever la charge et celui principal pour la faire tourner.

page 60/66 Chapitre III – éd. 11-2009a


Sécurité et utilisation Manuel d'utilisation et d'entretien

Pour soulever la charge, utiliser le moufle de l'extension. (Celui-ci étant


la pièce la moins résistante).

Soulever la charge avec le moufle de l'extension.

Faire tourner la charge pour la mettre à l'horizontale en utilisant le


moufle de la flèche.

NOTA BENE :
quand le moufle de la flèche tire la charge pour la mettre à
l'horizontale, les valeurs indiquées par le limiteur ne sont pas
correctes

Chapitre III – éd. 11-200 9a page 61/66


Manuel d'utilisation et d'entretien Sécurité et utilisation

Lors de la manutention à l'aide des deux moufles, ne jamais abaisser la


flèche car le limiteur ne peut pas contrôler la surcharge.

Descendre la charge avec le moufle de l'extension pour l'amener à la


verticale.

Toutes les manoeuvres doivent être effectuées lentement et sans


brusqueries.

Les brins du moufle de la flèche doivent être d'une longueur égale ou


supérieure à celle des brins du moufle de l'extension.

page 62/66 Chapitre III – éd. 11-2009a


Sécurité et utilisation Manuel d'utilisation et d'entretien

Levage avec plusieurs grues mobiles

Les opérations de levage avec deux ou plusieurs grues mobiles sont


des opérations complexes qui requièrent une grande dextérité, de
l'expérience et une planification rigoureuse et précise des opérations. Il
est donc nécessaire d'établir une procédure détaillée tenant compte de
toutes les situations possibles et remplissant les critères ci-dessous :
- Le levage devra être effectué sous la direction d'un chef de
manoeuvre.
- Le terrain doit être plat et ferme ; si ce n'est pas le cas, prendre toutes
les mesures nécessaires pour obtenir un tel résultat.
- Toutes les grues doivent être mises de niveau.
- Il faut déterminer avec précision le poids de la charge et son centre de
gravité.
- Il faut déterminer avec précision le rayon d'action maximum de
chaque grue pendant toute la durée de l'opération.
- Il faut déterminer la longueur et l'inclinaison de la flèche.
- Il faut déterminer la capacité nominale de chaque grue pour toutes les
phases de l'opération.
- Pour une opération de levage avec plusieurs grues, aucune grue ne
devra être chargée avec plus de 75 % de sa capacité de charge nette
; des réductions plus importantes peuvent s'avérer nécessaires en
fonction des conditions spécifiques de levage.
- La vitesse du moufle, de la rotation et de la flèche des grues doivent
être le plus possible égales.
- Les mouvements de rotation, d'inclinaison et de déploiement ou
télescopage devront être réduits au minimum indispensable.
- Il est dangereux d'effectuer une translation de la grue avec la charge,
car les oscillations peuvent provoquer des transferts de charge
importants d'une grue à l'autre.
- Les conducteurs doivent savoir exactement ce qu'ils doivent faire et
quels mouvements doivent être effectués avant de commencer
l'opération de levage.
- Dans la mesure du possible, effectuer un ou plusieurs essais sans
charge de telle sorte que chacun sache quoi faire le moment venu.
- Toutes les communications pendant le levage doivent être faites via
radio (de type fermé de préférence, pas de talkie-walkie).
- Il est indispensable qu'une seule personne dirige et contrôle
l'opération. Cette personne doit pouvoir être en mesure d'observer
toute l'opération et rester en contact radio avec les conducteurs.
- Tous les mouvements des grues doivent être effectués le plus
doucement possible ; le freinage et le démarrage doivent avoir lieu en
douceur.
- Les câbles des moufles doivent toujours rester à la verticale ; si ce
n'est pas le cas, les grues se surchargent les unes les autres et des
embardées latérales extrêmement dangereuses peuvent se produire.
- Pour de telles opérations, il faut s'assurer au préalable du bon
fonctionnement de l'indicateur de charge et/ou du limiteur de moment
dont les grues utilisées pour l'opération doivent être équipées.

Chapitre III – éd. 11-200 9a page 63/66


Manuel d'utilisation et d'entretien Sécurité et utilisation

Remorquage

En cas de panne, la grue peut être remorquée sur un court trajet (moins
de 10 km ) et à petite vitesse (moins de 10 km/h ), en utilisant une barre
de remorquage.
- Placer le levier de vitesses au point mort
- Desserrer le frein de stationnement sur l'essieu avant. Les freins de
service, alimentés par les réserves d'air restantes, sont exclus de
cette opération.
- Désaccoupler les arbres de transmission (essieux avant et arrière).
Noter que l'oubli de cette opération peut entraîner la détérioration
rapide et irrémédiable de la transmission.

Le remorquage doit être effectué conformément aux dispositions du


code de la route.
Toujours utiliser les points de remorquage prévus à cet effet, disposés à
la partie avant du châssis (en option à l'arrière).
La force de traction max. horizontale sur le crochet doit être inférieure à
50% de la masse totale de la machine en ordre de marche.
Si la grue est embourbée ou ensablée, utiliser les fixations ou attaches
de remorquage disposées à chaque angle du châssis porteur.

page 64/66 Chapitre III – éd. 11-2009a


Sécurité et utilisation Manuel d'utilisation et d'entretien

Transport de la grue sur remorque automotrice

Utiliser des remorques ou des plates-formes de dimensions adéquates


pour le transport de la grue.

Fixer solidement la grue sur la remorque à l'aide de chaînes ou de


barres de fixation.

S'assurer que la hauteur totale de la charge est inférieure à celle


autorisée par les réglementations en vigueur ou par les sociétés
autoroutières et, si nécessaire, que l'autorisation spéciale de transport
ou de circulation routière a bien été délivrée.

Ne jamais dégonfler les pneus afin que la grue puisse respecter les
cotes d'encombrement.

Si les stabilisateurs ne reposent pas sur la base (la plate-forme) de la


remorque, il faut s'assurer que les poutres sont bien bloquées de
manière à éviter leur sortie accidentelle.

La grue doit être transportée avec la flèche en position horizontale, le


moufle ancré à la structure du châssis, le mécanisme d'orientation
bloqué par le verrou manuel et, une fois chargée, avec le frein de
stationnement enclenché. Respecter scrupuleusement les prescriptions
ci-dessus même en cas de court trajet.

Chapitre III – éd. 11-200 9a page 65/66


Manuel d'utilisation et d'entretien Sécurité et utilisation

page 66/66 Chapitre III – éd. 11-2009a


Commandes Manuel d'utilisation et d'entretien

IV
Commandes

Chapitre IV – éd. 10-2009 page /44


Manuel d'utilisation et d'entretien Commandes

page /44 Chapitre IV – éd. 10-2009


Commandes Manuel d'utilisation et d'entretien

Sommaire

Identification des commandes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5


Commandes en cabine . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6
Console des commandes latérale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10
Colonne des commandes centrale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12
Panneau des indicateurs sur la colonne . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14
Flèche télescopique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15
Modèle RC30 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15
Modèle RT35 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15
Disposition de la machine . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16
Commandes stabilisateurs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18
Symboles sur commandes stabilisateurs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 20
Sélecteur de vitesse de rotation du treuil . . . . . . . . . . . . . . 21
Régulateur de vitesse de rotation de la tourelle . . . . . . . . . 21
Témoin de desserrage du frein de rotation de la tourelle . 22
Sélecteur des vitesses . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 23
Colonne commandes centrale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 25
Indicateur de température du liquide de refroidissement . . . . . . . . 26
Indicateur de niveau de carburant . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 26
Afficheur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 26
Témoin d’alerte . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 27
Témoin de température d'huile moteur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 27
Témoin de charge de la batterie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 27
Témoin de basse pression d'huile moteur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 27
Témoin de blocage des suspensions . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 28
Témoin des roues centrées . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 28
Témoin de bas niveau du liquide de freins . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 28
Témoin de serrage du frein de stationnement . . . . . . . . . . . . . . . . . 28
Témoin de température d'huile du convertisseur de couple . . . . . . 29
Témoin de basse pression du circuit de freinage
de l'essieu avant . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 29
Témoin de basse pression du circuit de freinage
de l'essieu arrière . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 29
Témoin des feux de position / feux de croisement . . . . . . . . . . . . . 30
Témoin des feux de route . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 30
Témoin de réserve carburant . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 30
Témoin des feux indicateurs de direction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 30
Interrupteur des feux de détresse (signalisation danger) . . . . . . . . 30
Interrupteur du gyrophare . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 30
Sélecteur des vitesses lentes (4x4) / rapides (4x2) . . . . . . . . . . . . . 30
Interrupteur du blocage de l'oscillation du pont avant . . . . . . . . . . . 31
Interrupteur du feu arrière de brouillard . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 31
Interrupteur général et des feux (éclairage extérieur) . . . . . . . . . . . 31
Interrupteur du phare de travail . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 31
Sélecteur des modes de braquage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 32
Levier d'éclairage et de signalisation (comodo) . . . . . . . . . . . . . . . 33
Verrou d'orientation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 34
Manipulateur gauche . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 35
Manipulateur droit . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 37

Chapitre IV – éd. 10-2009 page /44


Manuel d'utilisation et d'entretien Commandes

Commande de frein de stationnement . . . . . . . . . . . . . . . . . 38


Commande du treuil auxiliaire (option) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 38
Indicateur de mise en place de niveau (niveau
à bulle circulaire) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 39
Commande de chauffage en cabine (option) . . . . . . . . . . . . 39
Commande de climatisation en cabine (option) . . . . . . . . . 40
Interrupteur coupe-batteries . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 40
Tableau des commandes du moteur Cummins . . . . . . . . . . 41
Siège du conducteur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 42
Réglages du siège . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 43

page /44 Chapitre IV – éd. 10-2009


Commandes Manuel d'utilisation et d'entretien

Identification des commandes


Les repères des instruments et des commandes indiqués sur les
illustrations de la cabine correspondent aux numéros indiqués dans le
texte ci-après qui décrit les commandes et les instruments, ainsi que leur
fonctionnement.

Remarques : la liste suivante illustre et décrit toutes les commandes, de


série et en option, de la machine. Toutes les machines ne disposent pas
de toutes les commandes et instruments décrits.

Avant de mettre la machine en marche, le conducteur doit étudier


attentivement toutes les informations contenues dans ce paragraphe
ainsi que les règles de sécurité de la première partie du présent manuel
concernant l'utilisation d'engins de terrassement.
Le conducteur doit connaître avec soin la position et la fonction de chaque
commande se trouvant sur la machine.

Dans le manuel se trouvent des indications d' AVERTISSEMENT,


d' ATTENTION et des REMARQUES pour souligner les instructions
importantes. Les indications AVERTISSEMENT et ATTENTION
précèdent le paragraphe et le point auxquels elles se réfèrent tandis que
les REMARQUES sur le sujet traité figurent sous les paragraphes ou les
points concernés. Dans ce manuel, les indications AVERTISSEMENT,
ATTENTION et REMARQUES sont donc définies comme suit :

AVERTISSEMENT : toute procédure de travail, norme, etc. pouvant


provoquer des lésions, voire la mort, en cas de non-respect.

ATTENTION : toute procédure de travail, norme, etc. pouvant provoquer


des dommages ou la destruction d'équipements en cas de non-respect.

REMARQUE : toute procédure de travail, norme, etc. importante.

Chapitre IV – éd. 10-2009 page /44


Manuel d'utilisation et d'entretien Commandes

Commandes en cabine

1. Verrou d'orientation
2. Pédale d'accélérateur
3. Pédale de frein de service

page /44 Chapitre IV – éd. 10-2009


Commandes Manuel d'utilisation et d'entretien

4
5

4. Commande du frein de stationnement


5. Manipulateur droit
6. Manipulateur gauche
7. Bouton de validation des mouvements des stabilisateurs

Chapitre IV – éd. 10-2009 page /44


Manuel d'utilisation et d'entretien Commandes

8 9

G D

8. Déblocage manuel du frein de rotation de la superstructure


9. Klaxon

page /44 Chapitre IV – éd. 10-2009


Commandes Manuel d'utilisation et d'entretien

10

11
12

10. Niveau à bulle circulaire


11. Réservoir de liquide lave-glace
12. Commande du chauffage

Chapitre IV – éd. 10-2009 page /44


Manuel d'utilisation et d'entretien Commandes

Console des commandes latérale

28 29 13

27

14
26

15
25

24
16

23

17
22

21
18

20

19

page 10/44 Chapitre IV – éd. 10-2009


Commandes Manuel d'utilisation et d'entretien

13 Commande rentrée/sortie poutre support stabilisateur avant droit


14. Commande de descente/montée stabilisateur avant droit
15. Commande de descente/montée stabilisateur arrière droit
16. Commande de rentrée/sortie poutre support stabilisateur arrière
droit
17. Sélecteur de vitesse du treuil de levage
18. Régulateur de vitesse de rotation de la tourelle
19. Sélecteur des vitesses
20. Manomètre de contrôle pression
21. Non connecté
22. Bouton d’arrêt d’urgence
23. Bouton d'exclusion limiteur
24. Commande de descente/montée stabilisateur arrière gauche
25. Commande du treuil auxiliaire (option)
26. Commande de rentrée/sortie poutre support stabilisateur arrière
gauche
27. Témoin de desserrage du frein de rotation de la superstructure
28. Commande de descente/montée stabilisateur avant gauche
29. Commande de rentrée/sortie poutre support stabilisateur avant
gauche

Chapitre IV – éd. 10-2009 page 11/44


Manuel d'utilisation et d'entretien Commandes

Colonne des commandes centrale

30

31

32 34

35
33
36
40
39 37
38

41

page 12/44 Chapitre IV – éd. 10-2009


Commandes Manuel d'utilisation et d'entretien

30. Volant
31. Panneau des indicateurs
32. Comodo (levier d'éclairage et de signalisation)
33. Interrupteur des feux de détresse (signalisation danger)
34. Sélecteur des modes de braquage
35. Interrupteur de blocage de l'oscillation de l'essieu arrière
36. Interrupteur du phare de travail
37. Interrupteur des feux de position/feux de croisement
38. Interrupteur du feu de brouillard arrière
39. Sélecteur des vitesses lentes (4x4) / rapides (4x2)
40. Interrupteur du gyrophare
41. Levier de réglage de l'inclinaison de la colonne de direction

Chapitre IV – éd. 10-2009 page 13/44


Manuel d'utilisation et d'entretien Commandes

Panneau des indicateurs sur la colonne

43

44

42

45

42. Indicateur de température du liquide de refroidissement


43. Afficheur
44. Indicateur de niveau de carburant
45. Témoins lumineux

page 14/44 Chapitre IV – éd. 10-2009


Commandes Manuel d'utilisation et d'entretien

Flèche télescopique

Modèle RC30

2ème élément

Flèche de base

3ème élément

Modèle RT35

2ème élément

4ème élément

Flèche de base

3ème élément

Chapitre IV – éd. 10-2009 page 15/44


Manuel d'utilisation et d'entretien Commandes

Disposition de la machine
Châssis porteur : l'extrémité arrière est la partie du châssis sur laquelle
est installé le moteur

Superstructure : la flèche se trouve sur l'extrémité avant, le contrepoids


sur l'extrémité arrière

Les côtés gauche et droit sont déterminés par rapport à la position du


conducteur assis au poste de conduite sur la tourelle.

Tête de flèche Base de la flèche Partie supérieure Treuil principal

Avant
Contrepoids

Vérin de levage
Moteur
Moufle

Stabilisateurs avant Cabine Stabilisateurs arrière

Partie avant Partie arrière


Côté droit
Réservoir d'huile hydraulique et réservoir d'air

Avant

Réservoir de carburant et batteries

Côté gauche

page 16/44 Chapitre IV – éd. 10-2009


Commandes Manuel d'utilisation et d'entretien

Description
des
commandes

Chapitre IV – éd. 10-2009 page 17/44


Manuel d'utilisation et d'entretien Commandes

Commandes stabilisateurs
Ces commandes permettent, au choix, de sortir ou rentrer la poutre
support, ou de rétracter et déployer le stabilisateur.

Sur le manipulateur gauche se trouve le bouton (rep.7) placé sur l'accoudoir


gauche du siège conducteur.

Attention
INTERDICTION DE COMBINER DES COMMANDES OPPOSÉES.
(Par exemple rentrer une poutre support stabilisateur et en
sortir simultanément une autre, ou montée d'un vérin vertical
et sortie simultanée d'un autre).

avertissement
Le déplacement des charges exige une stabilisation parfaite
de la machine. La vérification de la mise en place de niveau
correcte s'effectue grâce au niveau à bulle circulaire en
cabine.

page 18/44 Chapitre IV – éd. 10-2009


Commandes Manuel d'utilisation et d'entretien

Commandes stabilisateur avant gauche

Commandes stabilisateur avant droit

Commandes stabilisateur arrière gauche

Commandes stabilisateur arrière droit

Chapitre IV – éd. 10-2009 page 19/44


Manuel d'utilisation et d'entretien Commandes

Symboles sur commandes stabilisateurs

• Sortie poutre support côté gauche


pour valider la fonction, appuyer également sur le bouton “7”

• Rentrée poutre support côté gauche


pour valider la fonction, appuyer également sur le bouton “7”

• Sortie poutre support côté droit


pour valider la fonction, appuyer également sur le bouton “7”

• Rentrée poutre support côté droit


pour valider la fonction, appuyer également sur le bouton “7”

• Descente stabilisateur côté gauche


pour valider la fonction, appuyer également sur le bouton “7”

• Montée stabilisateur côté gauche


pour valider la fonction, appuyer également sur le bouton “7”

• Descente stabilisateur côté droit


pour valider la fonction, appuyer également sur le bouton “7”

• Montée stabilisateur côté droit


pour valider la fonction, appuyer également sur le bouton "7"

page 20/44 Chapitre IV – éd. 10-2009


Commandes Manuel d'utilisation et d'entretien

Sélecteur de vitesse de rotation


du treuil

• Première vitesse treuil de levage

• Deuxième vitesse treuil de levage

Avant de changer de vitesse, vérifier que le moufle soit immobilisé.

Attention
Ne pas modifier la vitesse du treuil si le manipulateur de
commande
La variation de du treuilpeut
vitesse n'estentraîner
pas en position neutre et
le balancement le tambour
dangereux de la
du
charge.treuil est en rotation.

Régulateur de vitesse de rotation


de la tourelle

27

18

Pour réduire la vitesse de rotation, tourner le bouton (rep.18) dans le sens


inverse des aiguilles d'une montre et dans l'autre sens pour l'augmenter.
Tourner le bouton complètement vers la gauche pour arrêter totalement
la rotation

Chapitre IV – éd. 10-2009 page 21/44


Manuel d'utilisation et d'entretien Commandes

Témoin de desserrage du frein


de rotation de la tourelle

Le témoin (rep.27) s'allume lorsqu'on appuie sur le bouton (rep.8) situé


sur le manipulateur gauche, pour signaler le desserrage manuel du frein
de rotation de la superstructure.

page 22/44 Chapitre IV – éd. 10-2009


Commandes Manuel d'utilisation et d'entretien

Sélecteur des vitesses

3 2 2 3

1 1
N

Position NEUTRE “N” (POINT MORT)


Le levier doit être positionné sur “N” :
• quand la machine est à l'arrêt
• pour passer de la gamme lente à celle rapide
• pour bloquer ou débloquer le braquage des roues de l'essieu arrière
• pour démarrer le moteur
Marche avant :
Positions 1 2 3
Enclencher la première vitesse, desserrer le frein de stationnement et
accélérer. La grue avance en première vitesse, monter ensuite les rapports
au fur et à mesure que la vitesse augmente.
Marche arrière
Positions 1 2 3
Enclencher la première vitesse, desserrer le frein de stationnement et
accélérer. La grue recule en première vitesse, monter ensuite les rapports
au fur et à mesure que la vitesse augmente.

Attention
Diminuer le régime moteur avant de rétrograder.
Arrêter la machine avant d'inverser le sens de marche.
Sur route, il est recommandé de choisir le rapport de vitesse
le plus approprié pour éviter la surchauffe de la boîte de
vitesses.

Chapitre IV – éd. 10-2009 page 23/44


Manuel d'utilisation et d'entretien Commandes

page 24/44 Chapitre IV – éd. 10-2009


Commandes Manuel d'utilisation et d'entretien

Colonne des commandes centrale

Chapitre IV – éd. 10-2009 page 25/44


Manuel d'utilisation et d'entretien Commandes

Indicateur de température du liquide de


refroidissement

La température normale de travail est comprise entre 83 °C et 95 °C. La


température du liquide de refroidissement ne doit pas dépasser 100 °C.

REMARQUE : si la température atteint 100 °C, arrêter immédiatement


le moteur et contrôler le circuit de refroidissement.

Indicateur de niveau carburant

Cet indicateur montre la réserve de carburant dans le réservoir

Remarque : il n’est pas prévu de témoin de réserve

Afficheur

L'afficheur indique :
A code d’erreur moteur
B compte-tours
C compteur horaire, indique le nombre d'heures de fonctionnement
du moteur.

page 26/44 Chapitre IV – éd. 10-2009


Commandes Manuel d'utilisation et d'entretien

Témoin d’alerte-danger

Contrôle simultané des témoins pour le contrôle de l'eau, de l'huile et des
batteries.
Témoin rouge

Témoin de température du liquide de


refroidissement
Son allumage indique que la température du liquide de refroidissement a
atteint 115 °C.

Témoin de charge de la batterie


Il s'allume quand :
• le contact est mis, mais le moteur n'a pas encore été mis en route
• l'alternateur ne charge pas les batteries.
Témoin rouge

Témoin de pression d'huile


Il s'allume quand :
• la pression d'huile moteur est inférieure à 3 bars
• le moteur fonctionne au régime de ralenti.
Témoin rouge

avertissement
Si le témoin reste allumé, même au régime de ralenti, arrêter le
moteur et rechercher la(les) cause(s) du problème.

Chapitre IV – éd. 10-2009 page 27/44


Manuel d'utilisation et d'entretien Commandes

Témoin de blocage des suspensions


L'enclenchement du blocage de la suspension arrière est automatique si
la superstructure tourne à gauche ou à droite de plus de 3° par rapport à
l'axe longitudinal de la machine. Ce témoin s'allume pour indiquer que la
suspension est bloquée.
Témoin rouge

avertissement
Si le conducteur fait pivoter la partie supérieure de plus de 3°
grue sur pneus, et le témoin ne s'allume pas immédiatement,
arrêter la rotation et contrôler le système de blocage des
suspensions.
Ne pas reprendre le travail avant d'avoir localisé et réparé la
panne.

Témoin des roues centrées


Il s'allume quand les roues arrière sont alignées dans l'axe longitudinal du
châssis porteur.
Témoin rouge

Témoin de niveau du liquide de frein


Le témoin s'allume quand le niveau du liquide de frein est trop bas.
Témoin rouge

avertissement
Arrêter immédiatement la machine et contrôler le niveau du
liquide des freins.
Vérifier, en outre, la présence de fuites.

Témoin de serrage du frein de stationnement


Le témoin s'allume quand le frein de stationnement est serré.
Témoin rouge

page 28/44 Chapitre IV – éd. 10-2009


Commandes Manuel d'utilisation et d'entretien

Témoin de température d'huile du convertisseur


de couple
Température normale de fonctionnement comprise entre 80 °C et 120 °C.
Témoin rouge

REMARQUE : si le témoin s'allume, mettre la boîte de vitesses au


point mort et accélérer le moteur pendant 2-3 minutes jusqu'à rétablir
la température normale d'utilisation.

Témoin de pression du circuit de freinage de


l’essieu avant
La pression normale d'utilisation des freins est supérieure à 5,5 bar.
Le témoin s'éteint une fois atteinte la pression de 5,5 bars après la mise
en service de la machine.
Le témoin s'allume lorsque la pression du circuit de freinage descend en
dessous de 5,5 bars pendant l'utilisation de la machine.
Témoin rouge

avertissement
Ne pas utiliser la machine tant que le témoin rouge est
allumé.

Témoin de pression du circuit de freinage de


l’essieu arrière
La pression normale d'utilisation des freins est supérieure à 5,5 bars.
Le témoin s'allume une fois atteinte la pression de 5,5 bars après la mise
en service de la machine.
Le témoin s'allume lorsque la pression du circuit de freinage descend en
dessous de 5,5 bars pendant l'utilisation de la machine.
Témoin rouge

avertissement
Ne pas utiliser la machine tant que le témoin rouge est
allumé.

Chapitre IV – éd. 10-2009 page 29/44


Manuel d'utilisation et d'entretien Commandes

Témoin des feux de position / feux de croisement


Le témoin s'allume quand les feux de position ou les feux de croisement
sont allumés.
Témoin vert

Témoin des feux de route


Le témoin s'allume quand les feux de route sont allumés.
Témoin bleu.

Témoin de réserve carburant


Non connecté

Témoin des clignotants


Il indique le fonctionnement des feux indicateurs de direction
Témoin vert

Interrupteur des feux de détresse (signalisation


danger)
Ce dispositif (contacteur pressé) actionne simultanément les six clignotants
pour signaler une situation d'urgence sur la grue.
Témoin rouge clignotant.

Interrupteur du gyrophare
Commande pour l'actionnement du gyrophare surmontant la cabine.

Sélecteur des vitesses lentes (4x4) / rapides (4x2)


Presser l'interrupteur vers la gauche (symbole de la tortue) pour
sélectionner la gamme de vitesse lente et la transmission intégrale (4x4).
Ce type de transmission est conseillé sur les terrains difficiles, à basse
vitesse et pour piloter la grue pour les déplacements en charge.

page 30/44 Chapitre IV – éd. 10-2009


Commandes Manuel d'utilisation et d'entretien

Presser l'interrupteur vers la droite (symbole du lièvre) pour sélectionner


la gamme de vitesse rapide et les roues motrices arrière (4x2).
L'utilisation de ce type de transmission est conseillée pour circuler sur
route.

Remarque : ce type de commande doit être effectué exclusivement


grue à l'arrêt.

Interrupteur de blocage de l’oscillation du pont


arrière
Le blocage de l'oscillation du pont arrière est automatique si la superstructure
tourne de ± 3° par rapport à l'axe longitudinal de la machine.
Cet interrupteur permet de débloquer l'oscillation du pont arrière
indépendamment de la position de la superstructure par rapport à l'axe
longitudinal de la machine.

Interrupteur du feu de brouillard arrière


Appuyer sur l'interrupteur pour allumer le feu arrière rouge pour signaler
la présence du véhicule en cas de brouillard.

Interrupteur général et des feux (éclairage


extérieur)
Interrupteur à 2 positions :
1- feux de position et éclairage console des commandes
2- feux de croisement

Interrupteur du phare de travail


Appuyer sur l'interrupteur pour allumer le phare de travail situé à l'extrémité
supérieure de la cabine permettant d'illuminer la zone d'évolution.

Chapitre IV – éd. 10-2009 page 31/44


Manuel d'utilisation et d'entretien Commandes

Sélecteur des modes de braquage


2

1 3

Avant d'apporter des modifications aux modes de braquage, il est


important que les roues avant et arrière soient alignées et parallèles à
l'axe longitudinal du châssis porteur.
Sélecteur à 3 positions :
Position 1 : braquage coordonné/concentrique
Position 2 : braquage des roues de l'essieu avant seulement
Position 3 : braquage en crabe

Après plusieurs heures de fonctionnement, contrôler l'alignement des


roues de l'essieu avant et de l'essieu arrière.
Si nécessaire, réaligner les roues.

Pour ce faire :
- mettre le commutateur de la direction en position 1 ou 3.
- aligner les roues de l'essieu arrière en manoeuvrant le volant (le témoin
rouge du tableau de bord s'allume lorsque les roues sont alignées).
- mettre le commutateur de la direction en position 2 (braquage des
roues de l'essieu avant).
- aligner les roues de l'essieu avant en manoeuvrant le volant (examen
visuel de l'alignement).
Les roues des essieux arrière et avant sont alignées.
Une fois le mode de braquage sélectionné, la machine est manoeuvrée
avec le volant.

avertissement
Sur route, seul l'essieu avant directeur est admis (braquage
des roues avant seulement). Effectuer des contrôles fréquents
de l'alignement et, si nécessaire, régler.

page 32/44 Chapitre IV – éd. 10-2009


Commandes Manuel d'utilisation et d'entretien

Manette de signalisation et d'éclairage

Appuyer sur le bouton pour obtenir un appel sonore.

Tourner la manette vers le haut ou le bas pour produire un balayage de


l'essuie-vitre avant.

Actionner latéralement la commande de l'essuie-glace avant pour produire


un arrosage.

Interrupteur des feux indicateurs de direction (autrement dit clignotants) :


pousser vers l'avant le levier pour actionner les feux indicateurs de
direction latéraux signalant l'intention de tourner à gauche,
tirer vers le bas le levier pour actionner les feux indicateurs de direction
latéraux signalant l'intention de tourner à droite.

Commande de sélection des différents types de projecteurs


Déplacer le levier vers le bas (après avoir actionné l'interrupteur des feux)
pour allumer les feux de route (autrement dit phares).
Le témoin bleu sur le tableau de bord s'allume alors
Tirer vers le haut le levier pour obtenir un appel de phares

Chapitre IV – éd. 10-2009 page 33/44


Manuel d'utilisation et d'entretien Commandes

Verrou d'orientation

Relever l'accoudoir droit pour accéder au verrou (rep.1).


Pour bloquer la superstructure de la machine, aligner au châssis porteur
(flèche sur l'extrémité avant), soulever le verrou, le tourner de 90° dans le
sens des aiguilles d'une montre et le réengager dans le logement.

Attention
Ne jamais engager le verrou lorsque la superstructure
tourne. Le non-respect de cette précaution peut endommager
gravement la superstructure et le châssis porteur.
La superstructure doit toujours être bloquée pendant les
déplacements de la grue sur chantier ou sur route.

page 34/44 Chapitre IV – éd. 10-2009


Commandes Manuel d'utilisation et d'entretien

Manipulateur gauche

D
G

Sur le manipulateur gauche se trouvent les commandes de rotation de


la tourelle, du déblocage du frein de rotation de la superstructure et de
sortie/rentrée de la flèche télescopique.
Le manipulateur gauche est équipé d'un dispositif de sécurité pour éviter
les manoeuvres accidentelles. Il est impératif que le conducteur soit assis
au poste de conduite.

Manoeuvres avec un treuil auxiliaire :


1. vers l'avant, pour faire sortir les éléments de flèche
2. vers la droite, pour faire tourner la tourelle dans le sens horaire
3. vers l'arrière, pour faire rentrer les éléments de flèche
4. vers la gauche, pour faire tourner la tourelle dans le sens anti-horaire

Manoeuvres avec treuil auxiliaire :


2. vers la droite, pour faire tourner la tourelle dans le sens horaire
4. vers la gauche, pour faire tourner la tourelle dans le sens anti-horaire
5. vers l'arrière, pour lever la charge avec le treuil auxiliaire
6. vers l'avant, pour descendre la charge avec le treuil auxiliaire

Avant d'utiliser la fonction de rotation, ne pas oublier d'enlever le verrou


d'orientation.
Quand le manipulateur se trouve en position intermédiaire entre l'une de
ces deux positions (par exemple sortie de la flèche et rotation de la tourelle
dans le sens horaire), les deux fonctions s'activent simultanément.

avertissement
Relâcher le câble du treuil principal ou auxiliaire pendant
le déploiement (l'extension) de la flèche pour éviter que le
moufle en tête de flèche provoque le blocage du fin de course.
Le mauvais fonctionnement du dispositif de blocage du fin de
course du moufle peut provoquer de graves dommages à la
tête de flèche ou de la rallonge et au câble. Le câble pourrait
se casser et provoquer la chute de la charge en provoquant de
graves dommages ou des incidents fatals.

Chapitre IV – éd. 10-2009 page 35/44


Manuel d'utilisation et d'entretien Commandes

Commande de déblocage manuel du frein de


rotation de la superstructure sur le manipulateur
gauche (témoin rouge rep.27)

Sur le manipulateur gauche se trouve le bouton (rep.8) qui permet de


débloquer manuellement la rotation de la superstructure.

27

Utilisation

À la mise en marche de la machine, le frein du groupe de rotation de la


tourelle est serré et desserré automatiquement d'une façon progressive
quand on actionne la commande de rotation de la superstructure.
Pour débloquer manuellement le frein, pour permettre l'alignement
automatique de la tête de flèche à la verticale de la charge à soulever, il
faut saisir le manipulateur gauche et appuyer sur le bouton 8”.
Relâcher ensuite le bouton pour réenclencher automatiquement le frein.

Attention
Pour éviter tout risque de balancement de la charge, ne
pas débloquer/bloquer la rotation brusquement pendant le
travail. Attendre que la superstructure de la machine soit
complètement arrêtée avant d'inverser la direction.

page 36/44 Chapitre IV – éd. 10-2009


Commandes Manuel d'utilisation et d'entretien

Manipulateur droit

D
G

Sur le manipulateur droit se trouvent les commandes des mouvements


de montée/descente de la charge avec le treuil principal et de relevage/
abaissement de la flèche télescopique.
Le manipulateur droit est équipé d'un dispositif de sécurité pour éviter les
manoeuvres accidentelles.
Il est impératif que le conducteur soit assis au poste de conduite.

Manoeuvres à effectuer :
1. vers l'avant, pour faire descendre la charge avec le treuil principal
2. vers la gauche, pour relever la flèche télescopique
3. vers l'arrière, pour faire descendre la charge avec le treuil principal
4. vers la droite, pour abaisser la flèche télescopique

Quand le manipulateur se trouve en position intermédiaire entre l'une de


ces deux positions (par exemple descente charge et abaissement flèche),
les deux fonctions s'activent simultanément.

avertissement
Relâcher le câble du treuil principal ou auxiliaire pendant
le déploiement (l'extension) de la flèche pour éviter que le
moufle en tête de flèche provoque le blocage du fin de course.
Le mauvais fonctionnement du dispositif de blocage du fin de
course du moufle peut provoquer de graves dommages à la
tête de flèche ou de la rallonge et au câble. Le câble pourrait
se casser et provoquer la chute de la charge en provoquant de
graves dommages ou des incidents fatals.

Chapitre IV – éd. 10-2009 page 37/44


Manuel d'utilisation et d'entretien Commandes

Commande du frein de stationnement

Placée sous l'accoudoir droit, elle permet de serrer ou de desserrer le


frein de stationnement

Commande du treuil auxiliaire (option)


Appuyer sur l'interrupteur pour valider les fonctions d'utilisation du
treuil auxiliaire et désactiver les fonctions de sortie/rentrée de la flèche
télescopique.
Un deuxième appui sur l'interrupteur permet de réactiver les fonctions de
sortie/rentrée de la flèche télescopique.
Les fonctions sont effectuées avec le manipulateur gauche.

page 38/44 Chapitre IV – éd. 10-2009


Commandes Manuel d'utilisation et d'entretien

Niveau à bulle circulaire


Situé sur le côté gauche du tableau de bord dans la cabine.
Il (rep.10) permet de stabiliser correctement la machine.

10

12

Commande de chauffage en cabine


(option)
Le dispositif de commande (rep.12) est situé dans la console latérale
gauche.
La commande permet d'activer les fonctions de marche/arrêt du chauffage,
de régler la température ambiante désirée et d'acquitter une panne.
La LED verte indique soit la mise en service du chauffage (lumière fixe),
soit la condition de surchauffe (clignotement).

Remarques : ne pas oublier d'ouvrir le robinet du carburant sur le


réservoir situé derrière la cabine avant d'utiliser le chauffage.

Chapitre IV – éd. 10-2009 page 39/44


Manuel d'utilisation et d'entretien Commandes

Commande de la climatisation
(option)
1. Régulateur de vitesse des ventilateurs de circulation d'air
2. Commande chauffage
3. Commande climatisation 1
2
3

Interrupteur coupe-batteries

Cet interrupteur est situé à l'extérieur du coffret de logement des batteries


placé sur le côté gauche du châssis porteur.
Il permet d'interrompre le branchement du pôle négatif (-) des batteries au
châssis de la machine.

Remarques : il est toujours conseillé de déconnecter les batteries


à la fin de la journée de travail ou d'un poste en 3x8, pendant
des périodes prolongées d'arrêt de travail ou pour effectuer des
interventions d'entretien.
page 40/44 Chapitre IV – éd. 10-2009
Commandes Manuel d'utilisation et d'entretien

Tableau des commandes du moteur


Cummins
1 2 3 4

1. Contacteur basculeur de réglage du régime de ralenti


Presser vers le haut pour diminuer le régime de ralenti (-) et presser
vers le bas pour augmenter le régime de ralenti (+).

2. Contacteur basculeur de diagnostic


Maintenir pressé le bouton pour vérifier les codes d'erreur actifs du
système électronique d'alimentation ou du système de protection du
moteur.

3. Témoin d'ARRÊT
Ce témoin rouge indique la nécessité d'arrêter le moteur dès que
possible en conditions de sécurité. Ne pas démarrer le moteur avant
d'avoir éliminé la panne.

4. Témoin d'ATTENTE PRÉCHAUFFAGE (WTS)


Ce témoin de couleur jaune reste allumé pendant le préchauffage
lorsque le contacteur à clé se trouve en position ON lors du démarrage
en hiver. Pour actionner le démarreur le moins de temps possible
pendant le démarrage par temps froid, le moteur ne doit pas être mis
en route avant l'extinction du témoin WTS.

5. Témoin d'ALERTE
Ce témoin jaune indique la nécessité de réparer le défaut dès que
possible.

Chapitre IV – éd. 10-2009 page 41/44


Manuel d'utilisation et d'entretien Commandes

Siège du conducteur

Appuie-tête réglable

Dossier

Accoudoir

Accoudoir

Réglage inclinaison
accoudoir

Déplacement complet
du siège

Réglage avance/recul
assise
Réglage dossier
Réglage hauteur

Barre de réglage
partie supérieure
Levier de réglage du
poids du conducteur

page 42/44 Chapitre IV – éd. 10-2009


Commandes Manuel d'utilisation et d'entretien

Réglages du siège

L'accoudoir peut être relevé du côté où le conducteur monte dans la cabine


pour faciliter l'accès. Il faut ensuite l'abaisser et le bloquer en position de
fonctionnement.

Il est possible de modifier la hauteur et l'inclinaison des accoudoirs.


Desserrer les deux boulons de montage pour effectuer le réglage.

Le réglage du dossier se fait par petits crans, pour permettre au conducteur


de trouver rapidement la meilleure position.
Le dossier est également inclinable.

Les glissières supérieures permettent d'obtenir la position de travail la


plus confortable pour manoeuvrer les appareils de commande des
manipulateurs. Les glissières permettent de modifier la position du siège
et du dossier par rapport à l'ensemble du siège.

L'angle d'inclinaison du siège peut varier de 3° à 11° par rapport au plan


horizontal.

L'assise peut être ajustée (avance/recul) en 4 différentes positions.

Chapitre IV – éd. 10-2009 page 43/44


Manuel d'utilisation et d'entretien Commandes

page 44/44 Chapitre IV – éd. 10-2009


Contrôleur d’Etat de Charge Manuel d’utilisation et d’entretien

Contrôleur
d’Etat de
Charge
(CEC)

CEC – ed. 03-2010 page /30


Manuel d’utilisation et d’entretien Contrôleur d’Etat de Charge

page /30 CEC – ed. 03-2010


Contrôleur d’Etat de Charge Manuel d’utilisation et d’entretien

Table de matières
Description d’exploitation du systeme . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4
Caracteristiques principales . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7
Description du systeme . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8
Localisation des elements sur la machine . . . . . . . . . . . . . . . 9
Mise en marche du systeme . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10
Panneau de commande . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11
Fonction principale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13
Demarrage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14
Comment selectionner le mode de fontion . . . . . . . . . . . . . . 14
Comment selectionner le mode de fonctionnement . . . . . . . . . . . . 14
Liste de configuration . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15
Comment selectionner le nombre de brins . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17
Comment inhiber le dispositif de fin de course
du crochet en montée . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17
Comment débloquer le dispositif de fin de course
de la flèche en montée . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17
Visualisation de l’afficheur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18
Comment selectionner la limite . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 20
Diagnostic . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 22
Depannage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 22
Auto-diagnostic . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24
Visualisation des conditions de fonctionnement du système interne 24
Inhibition du limiteur de charge . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 27

CEC – ed. 03-2010 page /30


Manuel d’utilisation et d’entretien Contrôleur d’Etat de Charge

Description fonctionnelle du limiteur

La grue est dotée d’un système de limitation des charges et des


mouvements.

En mode automatique, le limiteur compare la charge soulevée et la charge


maximum du tableau en fournissant les données nécessaires à l’opérateur
de façon à ce qu’il travaille en toute sécurité.
Les paramètres principaux fournis sont :
- charge soulevée
- charge maximum
- pourcentage de renversement
- rayon de travail
- angle
- déploiement
- autres conditions particulières.

Le système détermine la charge soulevée à l’aide des capteurs (pression


ou capteur de charge) ; à l’aide des mesures de l’angle et du déploiement,
il obtient le rayon de travail.
La charge soulevée est comparée en permanence avec la charge
maximum soulevable extraite du tableau des charges.
1) Sécurité
Le voyant vert est allumé, il n’y a aucun signal sonore : ceci signifie
que la charge soulevée est inférieure à 90 % de la charge maximum.
2) Préalarme
Le voyant jaune est allumé et le buzzer émet un signal intermittent;
Préalarme. Le signal se déclenche lorsque la charge soulevée est
supérieure à 90 % et inférieure à 100 % de la charge maximum.
3) Alarme
Le voyant rouge est allumé et le buzzer émet un signal continu à
l’intérieur de la cabine ; un autre signal intermittent est émis à l’extérieur
de la cabine. Le buzzer extérieur est situé au niveau de la fixation du
vérin à la flèche. La machine est en état de blocage, à savoir que la
charge soulevée a dépassé la charge admissible ; les manœuvres
sont coupées.

En état d’alarme, seules les manœuvres permettant à la grue de sortir de


la situation de danger sont autorisées.

page /30 CEC – ed. 03-2010


Contrôleur d’Etat de Charge Manuel d’utilisation et d’entretien

avertissements
Le limiteur de charge est un appareil électronique conçu pour aider
l’opérateur à utiliser la machine en toute sécurité, en lui signalant l’approche
d’une zone dangereuse avec des signaux sonores et visuels.
Ce dispositif ne peut toutefois pas remplacer l’expérience acquise par
l’opérateur pour une utilisation de la machine en toute sécurité.
Le fonctionnement en toute sécurité de la machine relève de la
responsabilité de l’opérateur, qui est tenu de respecter toutes les normes
de sécurité prescrites.
L’opérateur doit être en mesure d’établir si les données transmises par le
limiteur sont correctes et cohérentes avec la réalité.
Il doit également être en mesure d’exploiter les données transmises par le
limiteur pour travailler en toute sécurité.
Etant un appareil électronique avec plusieurs capteurs, le limiteur peut
tomber en panne ou avoir des défauts. L’opérateur doit les déceler et agir
en conséquence (réparer si possible ou appeler le service d’assistance).
Avant de commencer à travailler avec la machine, les utilisateurs doivent
lire entièrement le manuel et toujours respecter les consignes qui y sont
données.

REMARQUES IMPORTANTES
• Le limiteur a un puissant programme d’autodiagnostic FAIL-SAFE, en
mesure de vérifier son bon fonctionnement et celui des transducteurs
utilisés. En cas d’anomalie, le limiteur se met en état de sécurité en
bloquant les manœuvres.
• Malgré cela, l’opérateur doit s’assurer, avant de commencer à utiliser
la grue, que le limiteur fonctionne correctement. Pour ce faire, il doit
vérifier si les grandeurs indiquées sont correctes en faisant des essais,
qu’il n’y a pas de messages ou de signaux d’alarmes, ainsi que le bon
fonctionnement du dispositif de blocage des manœuvres.
• Le limiteur n’est pas en mesure de reconnaître automatiquement la
configuration de stabilisation de la machine (barres stabilisatrices
totalement ou partiellement étendues ou rétractées, opérations
sur pneus), et il est sous la responsabilité exclusive de l’opérateur
de programmer sur le limiteur la configuration de stabilisation
correspondant à celle avec laquelle on travaille effectivement sur la
grue.
• A ce sujet, suivre les instructions données plus avant dans ce manuel
sur les modes de fonctionnement. Un paramétrage incorrect des
tableaux associés à chaque configuration peut provoquer un mauvais
fonctionnement du limiteur et donc créer une situation dangereuse de
fonctionnement de la grue. C’est pour cette raison qu’il est important
de configurer le bon mode de fonctionnement.
• Ces conditions de travail changent lorsque :
a) les stabilisateurs sont allongés ou rétractés
b) on passe du fonctionnement sur stabilisateurs à celui sur roues
c) on passe du fonctionnement en conditions statiques à celui en
translation

CEC – ed. 03-2010 page /30


Manuel d’utilisation et d’entretien Contrôleur d’Etat de Charge

d) les rallonges manuelles sont allongées ou rétractées (télescopi-


ques)
e) d’autres équipements sont montés ou démontés (pylônes, fly, etc.)
f) le nombre de renvois du câble est changé (tailles)
• Le limiteur peut être fourni avec des clés d’exclusion du blocage.
• En mode de fonctionnement normal, cette clé doit être positionnée de
façon à ne pas exclure le blocage.
• ll est interdit d’utiliser cette clé pour soulever des charges supérieures
à celles admises par le constructeur.
• Le dispositif doit être utilisé seulement en cas d’avarie.
• Seules les personnes autorisées et responsables sont habilitées à
utiliser le dispositif.

page /30 CEC – ed. 03-2010


Contrôleur d’Etat de Charge Manuel d’utilisation et d’entretien

Caracteristiques principales

Mesure des Tableau de charge Visualisation des


conditions de travail et calcul des données données et réglages
LTB1 Name Code Ballast Outrigger Jib Angl e Ji b Length Zo n e

PANNEAU DE
C71_1: BOOM ON OUTRIGGERS 300 2,5 6,3 0

0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14
1 Length 9,4 14,4 19,5 24,7 28,9 30,4

COMMANDE
2 I 0 24 48 73 93 100
3 II 0 24 48 73 93 100
4 III 0 24 48 73 93 100
5 IV
6
7
8 Amax 79 32 79 19 79 17 79 14 79 10 79 9
9 Amin 0 8 0 4,3 0 2 0 1,05 0 0,5 18 0,8
10 2 2 2 2 2 2 2
11 3 62,4 32 71,9 20
12 3,5 58,4 27,45 69,8 20,35 75,9 18
13 4 54,1 24,4 67,4 20,75 74,5 18,45 76 14
14 4,5 49,5 21,8 65,2 21,2 73,1 18,7 75,2 14,5
15 5 45 19,4 62,8 19,3 71,7 17,3 74,6 14,3
16 6 33,4 15,5 58 14,75 68,6 13,45 72,9 12,35 77,2 10 78,2 9
17 7 19,1 11,5 53 11,7 65,2 10,9 71,2 10,1 75,2 9,55 76,4 8,85
18 8 47,7 9,4 61,7 9,05 69,2 8,5 73,2 8,05 74,5 7,9

CAPTEURS DE
19 9 41,8 7,65 57,8 7,7 67,9 7,25 71,2 6,9 72,5 6,8
20 10 35 6,4 53,7 6,45 64,4 6,25 69 6 70,4 5,9
21 11 24,7 5,4 49,4 5,4 61,8 5,4 66,8 5,25 68,2 5,15
22 12 11 4,65 43 4,7 59 4,75 64,4 4,6 65,8 4,55

PRESSION
23 13 40,4 4,05 55, 8 4,1 62 4, 1 63,4 4,05
24 14 35,6 3,55 52, 6 3,6 59,4 3, 6 61 3,6
25 15 30,6 3,05 48,9 3,1 57 3,1 59,5 3,1
26 16 23,7 2,75 45 2,75 54,2 2,8 55,6 2,8

(données de charge
27 17 12,9 2,35 40,8 2,4 51,4 2,4 53 2,4
28 18 36,2 2,15 48,6 2,2 50,1 2,2
29 19 31,4 1,95 45,8 1,95 47,2 1,95
30 20 26,4 1,7 42,8 1,7 44,2 1,7
31 21 22,6 1,5 40 1,5 43,3 1,5

soulevée)
32 22 12,4 1,35 36 1,35 37,8 1,35
33 23 31,2 1,2 33,8 1,2
34 24 26 1,05 29,2 1,05
35 25 19,2 0,9 24 0,9
36 26 11 0,8 18 0,8
37 27 0,5
38 28
39 29
40

LECTURE :
- Angle de flèche
- Charge soulevée
- Charge autorisée
- Portée autorisée
- Longueur
d’extension
- Angle d’extension
- Mode de travail
- Diagnostic

ALARMES:
Voyants vert, jaune,
rouge
CAPTEUR D’ANGLE/
LONGUE SELECTION
(Données MANUELLE:
géométriques Activation des fonctions de sécurité - Câlage
de la flèche) Alarme extérieure et - Mode de translation
arrêt automatique - N° de brins
SELECTIONS - Flêche
AUTOMATIQUES - Angle de flèchette
Par micro-
Interrupteurs
- Rotation
- A2B

CEC – ed. 03-2010 page /30


Manuel d’utilisation et d’entretien Contrôleur d’Etat de Charge

Description du systeme

J1939
2
6
ENGINE
1

CAN 1 rpm

CAN 2

INPUT / OUTPUT SIGNALS


AND EXTERNAL POWER SUPPLY

HIGH CHAMBER (ROD SIDE)

5
8
HIGH CHAMBER (ROD SIDE)

3
7
EN 418

V DE 0660
AC15 6A /230V
I P 66

Rif. Descrizione
1 Unité centrale
2 Ecran B/N
3 Enrouleur 32mt
4 Enrouleur 11 mt
5 Capteur de pression
6 Can Bus Câble L=10mt
7 Fin de course + Masselotte 4 Kg
Encoder de rotation (si dejàmonte sur
8
la grue)

page /30 CEC – ed. 03-2010


Contrôleur d’Etat de Charge Manuel d’utilisation et d’entretien

Localisation des elements sur la


machine
Capteur Angle/
Longueur:
Sur le côté gauche
de la flèche Unité centrale/
afficheur:
En cabine

Nr.2 Capteurs de
pression:
Sur les 2 chambres du
A2B
vérin de relevage

CEC – ed. 03-2010 page /30


Manuel d’utilisation et d’entretien Contrôleur d’Etat de Charge

Mise en marche du systeme


ALIMENTATION

VÉRIFICATION
INTERNE Contrôle de l’intégrité des données et contrôle des voyants d’alarme

TEREX
LOGO Logo code de programme du système

PAGE DE
FONCTION Page de travail

CONFIRMATION
OU
CHANGEMENTS Sélection et confirmation de travail
DES DONNÉES

FONCTIONNEMENT Système prêt à fonctionner

page 10/30 CEC – ed. 03-2010


Contrôleur d’Etat de Charge Manuel d’utilisation et d’entretien

Panneau de commande

2 3 4

6 1

11
20
13
19
12

18 17 16 15 14 10

CEC – ed. 03-2010 page 11/30


Manuel d’utilisation et d’entretien Contrôleur d’Etat de Charge

Réf. Icôna Description


1 Affichage des données de fonctions
Enter
Enter
Enter

2 F1
Voyant
F1 de zone de travail autorisé

3 F2
Voyant
F2 de zone pré-alarme
Sel
Sel
Sel

4 F3
Voyant
F3 de surcharge
Enter
Enter
Enter
Enter
5 F1
F1 Touche
F4 de fonction
F4
F1
TARE
TARE
TARE

F2 F5
ESC
ESC

6 F5 de fonction
Touche
ESC

F2
F2
Sel
Sel
Sel
Sel

7 F3
F3 Touche de fonction
F3

8
F4
F4 Touche de fonction
F4
TARE
TARE
TARE
TARE

F5
ESC
ESC

F5
ESC

9 Touche de fonction
ESC

10 Enter
Enter
Enter
Enter Confirmez une action (valider un mode de travail)
F1
F1F1
F1

11
F2
F2 Menu défilant vers le haut
F2F2
Sel
Sel
Sel
Sel
F3
F3
F3F3
12 Menu défilant vers le bas

F4
F4
F4
F413 Augmentation menu/liste
TARE
TARE
TARE
TARE

F5
ESC
F5
ESC
ESC
TARE
F5
ESC

F514
ESC

Diminution menu/liste

15
Enter
Enter
Enter Activer/désactiver le fin de course crochet
F1
F1 Enter

F1
16 Arrêt buzzer
F2
F2
F2
17 Sel
Sel
Sel Désactiver la descente de la flèche
F3
F3 Sel

F3
18 Changement de pages
F4
F4
F4 TARE

Retour au menu principal. A également la fonction de supprimer les alarmes une fois
TARE
TARE
TARE

F5 19 ESC
ESC
TARE
reconnues
ESC

F5
ESC

F5
ESC

Accès au menu de calibration. Afin d’avoir accès et configurer le système, l’utilisateur


20 doit faire défiler jusqu’à la page opérante (la fonction est disponible seulement en
entrant le mot de passe).

page 12/30 CEC – ed. 03-2010


Contrôleur d’Etat de Charge Manuel d’utilisation et d’entretien

Fonction principale

Enter

Arrêt du buzzer: quand le


F1 buzzer est en marche, vous pouvez l’arrêter
en appuyant sur la touche
F2
Réarmement du buzzer: après quelques secondes,
Sel
le réarmement du
F3
buzzer est automatique.

Enter F4
F1
TARE

F5
ESC

F2
Sel

F3
Enter

F1

F2
F4
Visualisation des différentes pages:
Sel
TARE
F3
F5
ESC

Appuyer pour visualiser les différentes pages:


F4
Enter
- page CEC
TARE

F5 F1ESC

- page I.S.A.A.C.

F2
Sel

F3

F4
TARE

F5
ESC

CEC – ed. 03-2010 page 13/30


Manuel d’utilisation et d’entretien Contrôleur d’Etat de Charge

Demarrage
Quand le système démarre, les dernières conditions de fonctionnement
sont affichées à l’écran, l’afficheur indique la dernière configuration de
travail affichée avant d’avoir éteint le système. Pendant cette phase, le
système réalise un auto-test et se met automatiquement en sécurité.

Comment selectionner le mode de


fontion

Avant de commencer l’opération de levage, l’utilisateur doit vérifier que


l’ensemble du mode de fonctionnement correspond réellement à la
configuration machine (flèche, calage, contrepoids, longueur et angle
d’extension, etc..) ainsi qu’au nombre de brins, puis confirmez en appuyant
sur la touche. Enter
F1
Pour changer le mode de fonctionnement, veuillez opérer comme suit:
F2

Comment
F3
selectionner le mode de
Sel

fonctionnement
F1
Enter
Enter

F1
F4 Enter
Enter
- avec la touche F2F1 vous changez la configuration de la géométrie du
F2
F1
TARE

F5 sur stabilisateur ou sur chenille Sel


ESC

câlage
F2 Sel
F3 vous changez le mode de translation
F2
- avec la touche F3
Sel
Sel
F3
F4 vous changer la configuration de la de la flèche ou
- avec la touche F4
F3
extension TARE

F4
TARE

F5
ESC

F4
- avec la touche F5
ESC

vous changez la configuration du stockage ou angle


TARE

d’extension F5
TARE
ESC

F5
ESC

- avec la touche Enter vous confirmez le mode de travail


F1
page 14/30 CEC – ed. 03-2010
F2
Sel

F3
Contrôleur d’Etat de Charge Manuel d’utilisation et d’entretien

- Quand vous confirmez, la ligne de programmation écrit le nombre de


mode effectif.
Après confirmation, le système affiche le code correspondant à la courbe
de charge sélectionnée.

Liste de configuration
Enter

Appuvez sur F1 pour changer le type de câlage:

F2
Enter

F1 Sel


F3 Câlage total

F2
F4
TARE Sel

F5F3
ESC

Enter

F1
F4 Câlage intermédiaire
F2 TARE

F5
ESC

Sel

F3
Enter

F1
F4 Câlage ras-le-châssis
F2
TARE

F5
ESC

Sel

F3 Enter

F1
F4 Sur pneus
F2 TARE

F5
ESC
Enter
Sel
F1
F3
Appuvez sur F2 pour changer
Enter
le mode de translation:
F4
F1 Sel

F3 TARE

F2F5
ESC


F4 Mode de translation statique
TARE Sel

F3
F5
ESC

Enter

F1
F4
0° F2
TARE

Mode de translation sur le côté


F5
ESC

Sel

F3

F4
TARE

F5
ESC

CEC – ed. 03-2010 page 15/30


Enter

F1

Manuel d’utilisation et d’entretien Contrôleur


F2 d’Etat de Charge
Enter

F1 Sel

F3
F2
Appuvez sur la touche F4 pour le changement
Sel de la flèche ou de
l’extension F3
TARE

F5Enter
ESC

F1
F4
TARE

F2 Flèche principale 1
F5
ESC

Sel

F3 Enter

F1
F4
F2 TARE

Extension 2
F5
ESC
L Sel

F3
Enter

F1 F4
TARE

Appuvez sur laF2touche F5 pour changez la configuration de l’extension


ESC

ou de l’angle comme ci-dessous : Sel

F3
La sélection
Pas de sélection
Enter
possible 1 n’est pas
F4
F1 autorisée
TARE

F5
ESC

F2
Sel

F3
Angle d’extension = 0°
0° F4
Enter
TARE

F1
F5
ESC

F2
Sel La sélection est
F3 possible quand
Angle d’extension = 20° 2 l’extension a été
20° F4 Enter
précédemment
F1 TARE
sélectionnée
F5
ESC

F2
Sel

F3
Angle d’extension = 40°
40° F4
TARE

F5
ESC

Le Rooster sheave est possible que lorsque


l’îcone “Flèche principale” est sélectionnée
Note: Toutes les charges maxi doivent être

0,5m limitées avec 1 seul brin.

Appuyez sur la touche Enter


pour confirmer la sélection
F1
page 16/30 CEC – ed. 03-2010
F2
Sel

F3
Contrôleur d’Etat de Charge Manuel d’utilisation et d’entretien

Enter

F1

Comment selectionner
F2
le nombre de brins Enter

F1
Sel

Appuyez sur la touche F3 pour changer le nombre de brins, comme


F2
ci-dessous:
F4Enter Sel

F1
F3 TARE

0 Nombre
F5 de brins
ESC

F2
F4
TARE
Sel

F3
F5
Enter ESC

F1
1 Nombre de brins
F4
F2 TARE

Sel
F5
ESC

Enter
F3
F1
2 Nombre de brins
F4
F2
TARE

Sel
F5
ESC

F3
N Nombre de brins
F4
TARE

Appuyez sur la touche


F5 pour confirmer le nombre de brins
ESC
Enter

F1

F2

Comment inhiber le dispositif de fin


Sel

F3

de course
F4 du crochet en montée
TARE

Garder l’appui
F5sur la touche pour désactiver le dispositif de fin de
Enter ESC

F1
course du crochet en montée.
F2
Sel

F3

Comment
F4 débloquer le dispositif de
fin deF5 course de la flèche en montée
TARE
Enter
ESC

F1

F2 En cas de blocage de la flèche en fin de course, appuyer sur la touche


Sel
pour activer une temporisation débloquant la flèche pendant 10
F3
secondes, pour permettre à l’opérateur de la baisser au-dessous de 75°
d’inclinaison.
F4
TARE

F5
ESC

CEC – ed. 03-2010 page 17/30


Manuel d’utilisation et d’entretien Contrôleur d’Etat de Charge

Visualisation de l’afficheur

31 28 27 29 32 34

38 21

39 22

23
40
24

41 25

42 26

33 35 43 36 37 30

page 18/30 CEC – ed. 03-2010


Contrôleur d’Etat de Charge Manuel d’utilisation et d’entretien
STOP
STOP
STOP
STOP
STOP
STOP
Réf. Icône
STOP Description
STOP
STOP
21 STOP
STOP
Voyant shunt CEC (Si activé = le fond est noir)
STOP
STOP
STOP
22 STOP Voyant de fin de course haut (Si activé = le fond est noir)
STOP
STOP
STOP
STOP
STOPOK
STOP
STOPOK
STOP
STOP
OK
STOP
23 STOP
STOP
OK
OK
STOP
Voyant de limitation zone de travail ISSAC
OK
STOP
OK
OK
OK
OK
STOP
24 OK
OK
STOP Voyant d’autorisation de travail
STOP
STOP

STOP
OK
STOP
OK
25 OK
OK
STOP Voyant de pré-alarme (90%)
STOP
STOP
STOP
STOP
STOP
STOP
STOP
STOP
26 STOP
STOP Voyant de surcharge (100%)
STOP
STOP
Act
OK
STOP
STOP
Act
27 Act Indication de la barre de pourcentage de charge
Act
Act
Act
Act
Act
28 Act
MAX
Act
Indication de la charge réelle. Valeur en tonne
Act
MAX
MAX
MAX
Act
Act
MAX
Act
MAX
Act
MAX
MAX
MAX
Act
29 MAX Indication de la charge maximum autorisée
MAX
M1
M1
STOP
MAX
M1
M1
MAX
MAXM1
MAX
M1
MAX
M1 Voyant mode 1 ou mode 2 de la prolongation de la flèche
30 M1
M1
M1
M1
R
R
R (M1 = Témoin Rouge M2 = Témoin Jaune)
M1
M1RR
M1
M1
M1 R
A
31 RA Indication de la portée. Valeur en mètre
RR
Act
R A
RRA
RA
LR
A
L R
LR
32 AA Indication de l’angle de la flèche principale. Valeur en degrés
L AA
MAX HA
A
L A A
33 LL H0A Indication de la longueur de la flèche principale. Valeur en mètre.
A
LL
L H
L LM1H
LAlarm:
L 0
34 L 0H
H Indication de la hauteur de tête de flèche. Évaluation exprimée en mètre
LCode:0
HH
H
Alarm:
Alarm:
RHH
H
35 Alarm:
0
H0 % des éléments de flèche télescopés
0
H
Code:
Code:
00
Code:
Alarm:H
H0
36 Alarm: 0A0 Indication du code d’alarme
Alarm:
Alarm: 0
Alarm:
Code: 0
Alarm:
Code:
Code: 0
37 Alarm:
Alarm:0 Indication du code de courbe sélectionnée
LCode:
Alarm:
Code:
Alarm:
38 Code:
Alarm:
Code: Configuration de la chenille
Alarm:
Code:
Code:
Code:
39 Code: Indication du mode de translation
Code:
H

40 0
Configuration du nombre de brins

41 Alarm: Configuration de la flèche ou des extensions.


42 Code: Sélection des angles d’extension (si elles sont présentes)

43 Visualisation de l’inclinaison de la machine (uniquement grue chenillée)

CEC – ed. 03-2010 page 19/30


Manuel d’utilisation et d’entretien Contrôleur d’Etat de Charge
Enter

F1

F2
Comment selectionner la limite
Sel

F3
STOP
En appuyant sur la touche , de la page précédente, l’opérateur entrera
dans le
F4menu des limites.
STOP TARE

F5
ESC

STOP

STOP
OK

OK

STOP

STOP

Act

STOP
Act
MAX

MAX
M1

STOP
M1
R
OK

ANGLE RA
12 12.3
A
Angle
L maximum VALEUR RÉELLE :
programmé
STOP Indication d’angle réel
L
H

HAUTEUR H
0
Act 4.0 4.7
Alarm:
0
Hauteur
MAX maximum VALEUR RÉELLE :
programmée Indication de la hauteur
Code:
Alarm: réelle
M1
Code:
PORTEE R 7.0 7.7
Portée
A maximum VALEUR RÉELLE :
programmée Indication de la portée
réelle
L

page 20/30 CEC – ed. 03-2010


H
Contrôleur d’Etat de Charge Manuel d’utilisation et d’entretien

Enter

F1
Afin de programmer l’angle maximum, prenez la flèche principale à la
Enter
position choisie, puis appuyez sur la touche F2 F1
Sel

F3
Comment programmer l’angle Pour supprimer la valeur d’ensemble, la touche appuyée F2
maximum F4 Enter
Sel

F3
F1 TARE

F5
ESC

F2 F4 Enter

F1
Afin de programmer la hauteur maximum, prenez la flèche principale
Sel
à la TARE

F5
ESC

position choisie, puis appuyez sur la touche F3 F2


Enter Sel
F4
Comment programmer la hauteur Pour supprimer la valeur d’ensemble, la toucheF1appuyée F3
TARE

maximum F5
ESC
Enter
F2 F4
F1
TARE
Sel

F3 F5
ESC

F2
Afin de programmer la portée maximum, prenez la flèche principale à la
Sel
position choisie, puis appuyez sur la touche F4 F3
TARE

F5
ESC

Pour supprimer la valeur d’ensemble, la touche appuyée F4


Comment programmer la portée TARE

maximum
F5
ESC

CEC – ed. 03-2010 page 21/30


Manuel d’utilisation et d’entretien Contrôleur d’Etat de Charge

Diagnostic
Un diagnostic global d’auto-test est fourni. Quand chacune des alarmes
suivante se produit, le relais de coupure est désactivé et un message
approprié d’alarme apparaît sur l’affichage alphanumérique.

Depannage
MESSAGE CAUSE SOLUTION
ALARME 6 • Vérifiez qu’il n’y a pas un court-
Longueur de circuit dans le câble de liaison ou ses
• Vérifiez l’intégrité de la bobine
l’enrouleur 1 connecteurs.
• Vérifiez la continuité du fils
Lecture du capteur • Si l’alarme persiste, demandez
• Remplacez-le s’il est cassé.
d’élongation l’assistance autorisée TEREX pour
• Contactez le SAV
inférieure à sa valeur vérifier le fonctionnement du capteur
mini d’élongation.
ALARME 7
• Vérifiez qu’il n’y a pas d’interruption dans
Longueur de
le câble de liaison ou ses connecteurs. • Vérifiez l’intégrité de la bobine
l’enrouleur 1
• Si l’alarme persiste, demandez • Vérifiez la continuité du fils
Lecture du capteur
l’assistance autorisée TEREX pour • Remplacez-le s’il est cassé.
d’élongation
vérifier le fonctionnement du capteur • Contactez le SAV
supérieure à sa
d’élongation.
valeur maxi
ALARME 11 • Vérifiez qu’il n’y a pas de court-
Longueur de circuit dans le câble de liaison ou ses
• Vérifiez l’intégrité de la bobine
l’enrouleur 2 connecteurs.
• Vérifiez la continuité du fils
Lecture du capteur • Si l’alarme persiste, demandez
• Remplacez-le s’il est cassé.
d’élongation l’assistance autorisée TEREX pour
• Contactez le SAV
inférieure à sa valeur vérifier le fonctionnement du capteur
mini d’élongation.
ALARME 12 • Vérifier qu’il n’y a pas un court-
PRESSL Bas circuit dans le câble de liaison ou ses • Remplacez le capteur de pression
Lecture du capteur connecteurs. • Vérifiez le fils de raccordement.
de pression du vérin • Si l’alarme persiste, demandez • Vérifiez l’insertion du connecteur sur
principal (côté tige) l’assistance autorisée TEREX pour le capteur
inférieure à sa valeur vérifier le fonctionnement du capteur de • Contactez le SAV
mini. pression.
ALARME 13
• Vérifier qu’il n’y a pas d’interruption dans
PRESSH Bas • Remplacez le capteur de pression
le câble de liaison ou ses connecteurs.
Lecture du capteur • Vérifiez le fils de raccordement.
• Si l’alarme persiste, demandez
de pression du vérin • Vérifiez l’insertion du connecteur sur
l’assistance autorisée TEREX pour
principal (chambre le capteur
vérifier le fonctionnement du capteur de
basse) inférieure à • Contactez le SAV
pression.
sa valeur mini
• Vérifiez qu’il n’y a pas un court-
ALARME 14
circuit dans le câble de liaison ou ses • Vérifiez l’inclinomètre
Angle Bas
connecteurs. • Remplacez le s’il est cassé.
Lecture du capteur
• Si l’alarme persiste, demandez • Vérifiez le fils de raccordement
d’angle inférieure à
l’assistance autorisée TEREX pour • Contactez le SAV
sa valeur mini
vérifier le fonctionnement du capteur
d’angle.

page 22/30 CEC – ed. 03-2010


Contrôleur d’Etat de Charge Manuel d’utilisation et d’entretien

MESSAGE CAUSE SOLUTION


• Entrée activée simultanée M1 • Vérifez l’état de l’entrée.
ALARME 20
et M2 • Mettez hors tension
Défaut M1 / M2
• Défaut dans l’unité centrale • Contactez le SAV
ALARME 21 • Vérifiez qu’il n’y a pas
Longueur de d’interruptions dans le câble
• Vérifiez l’intégrité de la bobine
l’enrouleur 2 de liaison ou ses connecteurs.
• Vérifiez la continuité du fils
Lecture du capteur • Si l’alarme persiste, demandez
• Remplacez-le s’il est cassé.
d’élongation l’assistance autorisée TEREX
• Contactez le SAV
supérieure à sa pour vérifier le fonctionnement
valeur maxi du capteur d’élongation.

ALARME 22 • Vérifiez qu’il n’y a pas


PRESSL Haut d’interruption dans le câble de
• Remplacez le capteur de pression
Lecture du capteur liaison ou ses connecteurs.
• Vérifiez le fils de raccordement.
de pression du vérin • Si l’alarme persiste, demandez
• Vérifiez l’insertion du connecteur sur le capteur
principal (côté tige) l’assistance autorisée TEREX
• Contactez le SAV
supérieure à sa pour vérifier le fonctionnement
valeur maxi. du capteur de pression.

ALARME 23 • Vérifiez qu’il n’y a pas


PRESSH Haut d’interruption dans le câble de
• Remplacez le capteur de pression
Lecture du capteur liaison ou ses connecteurs.
• Vérifiez le fils de raccordement.
de pression du vérin • Si l’alarme persiste, demandez
• Vérifiez l’insertion du connecteur sur le capteur
principal (chambre l’assistance autorisée TEREX
• Contactez le SAV
basse) supérieure à pour vérifier le fonctionnement
sa valeur maxi du capteur de pression.

• Vérifiez qu’il n’y a pas


ALARME 25 d’interruption dans le câble de
• Vérifiez l’inclinomètre
Angle Haut liaison ou ses connecteurs.
• Remplacez le s’il est cassé.
Lecture du capteur • Si l’alarme persiste, demandez
• Vérifiez le fils de raccordement
d’angle supérieure l’assistance autorisée TEREX
• Contactez le SAV
à sa valeur maxi pour vérifier le fonctionnement
du capteur d’angle.

• Erreur de mémoire dans l’


ALARME 56 EEPROM
• Contactez le SAV
E2PROM KO • Les données contenues sont
endommagées ou changées

ALARME 190
• Rupture du câble de
Absence de • Vérifier le câble de raccordement
connection
communication • Remplacer le boîtier Head
• Boîtier Head endommagé
avec le boîtier Head
ALARME 191
• Cable cassé • Changer le cable
ASA CBO
• ASA cassé • Remplacer le capteur ASA
MACHINE

ALARME 192
Absence de • Rupture du câble de
communication connection • Remplacer l’encodeur
avec l’encodeur de • Encodeur endommagé
rotation tourelle

CEC – ed. 03-2010 page 23/30


Manuel d’utilisation et d’entretien Contrôleur d’Etat de Charge

Auto-diagnostic

Visualisation des conditions de fonctionnement


du système interne
Données géométriques et données de charge

Ces lectures reportent sur quelques pages la visualisation des conditions


internes du système, utiles pour la recherches des pannes en cas
d’anomalies. À partir de la page de données de travail principales, appuyez
sur la touche Enter
F1
L’afficheur présentera la page de contrôle, donnant les données
géométriques et le sommaire de la pression sur le vérin principal:
F2
Sel

A 1 a d c
F3 A 1 F1
a c t Enter

F4
7 0 0 TARE F2 7 8 0
F5
ESC
Sel

Les paramètres montrés sont commeF3suit:


• A1adc: Valeur (bit) lue directement du capteur d’angle
• A1act: Valeur (degree x 10) de l’angle
F4
TARE

Pour revenir à la page principale, appuyez sur la touche.


F5
ESC

S 1 a d c S 1 F1
a c t Enter

4 0 0 1 8 7 0
F2
Sel

Les paramètres montrés sont commeF3suit:


• S1adc: Valeur (bit) lue directement du potentiomètre de longueur 1
• S1act: Valeur (mètre x 100) de laF4
longueur
TARE

Pour revenir à la page principale, appuyez sur la touche.


F5
ESC

S 2 a d c S 2 F1
a c t Enter

4 0 0 1 9 0 0
F2
Sel

Les paramètres montrés sont commeF3suit:


• S2adc: Valeur (bit) lue directement du potentiomètre de longueur 2
• S2act: Valeur (mètre x 100) de laF4
longueur
TARE

Pour revenir à la page principale, appuyez sur la touche.


F5
ESC

page 24/30 CEC – ed. 03-2010


Contrôleur d’Etat de Charge Manuel d’utilisation et d’entretien

Données de pressions hydrauliques


Enter

F1

En appuyant sur la touche


F2
l’afficheur montre le sommaire individuel
des pressions hydrauliques :
Sel

F3

F4

P L a d c P L a c t
TARE

F5
ESC

3 0 0 5 5 0
Les paramètres montrés sont comme les suivantes:
• PLadc : Valeur (bit) lue directement de la sonde de pression
• PLact: Valeur de la pression du côté de la grande chambre

P H a d c P H a c t

1 0 0 2 0 0
Les paramètres montrés sont comme les suivantes:
• PHadc : Valeur (bit) lue directement de la sonde de pression
• PHact: Valeur de la pression du côté de la petite chambre.

Entrees numeriques des sondes Enter

F1

En appuyant à nouveauF2
l’afficheur montrera la page d’entrée
numérique ; Là où l’astérisque est présent cela signifie que l’entrée
Sel

F3
numérique est activée , s’il ne l’est pas, l’entrée numérique est éteinte.
F4
TARE

F5
ESC

I 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 0 1 2 3

* * _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Sorties numeriques des sondes Enter

F1

En appuyant à nouveauF2
l’afficheur montrera la page de sortie
numérique ; Là où l’astérisque est présent cela signifie que la sortie
Sel

F3
numérique est activée , s’il ne l’est pas, la sortie numérique est éteinte.
F4
TARE

F5
ESC

O 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 0 1 2 3

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ * _ _ _

CEC – ed. 03-2010 page 25/30


Manuel d’utilisation et d’entretien Contrôleur d’Etat de Charge

Diagnostic de l’unite externe Enter

F1

En appuyant
F2 montre le sommaire individuel de pressions
hydrauliques:
F3
Sel

F4

H E A D
F5
TARE

ESC E N C O D E R

1 0 0 8 1
Les paramètres montrés sont comme suit:
• HEAD: contrôle du compteur au sujet de l’unité principale : si ce
compteur bouge cela signifie que l’unité est active.
• ENCODER: contrôle du compteur au sujet de capteur du treuil
Encoder: si ce compteur bouge cela signifie que l’unité est active.

Reglage du contraste de l’ecran Enter

F1 Enter

F1
Appuyez sur la touche
F2 pour augmenter le contraste sur l’écran
F2 Enter
Sel

F3 Sel F1
F3
Appuyez sur la trouche
F4
pour diminuer le contraste
F2 de l’écran
F4 TARE Sel

F5
ESC
TARE
F3
F5
ESC

Configuration du language F4
TARE

F5
ESC

Après avoir confirmé le mode de travail appuyez sur la touche pour


entrer dans le menu “language”.

D I S P L A Y

Language X
Appuyez sur la touche Enter
pour changer la valeur du language.
F1

F2 *
Language
F3
Enter
Sel
X
F1

F2 Enter

F4 F1
Sel

F3
Appuyez sur les
Enter touches
F2 pour changer de language
TARE

F1 F5
ESC
F4 Sel

F3 TARE

F5
ESC

F2
Appuyez
F4
sur la touche Enter
pour confirmer la language.
TARE

F1
Enter

F1
F1 F5
Enter

Sel
ESC

F3 0 1
F2 F2
Sel
F2 Sel

F3 F3
F4 Sel

F3
F4
Appuyez F4
sur la touche pour sortir et revenir au menu principal.
TARE

F5
TARE TARE ESC

F5 F5
ESC ESC

F4
page 26/30 TARE CEC – ed. 03-2010
F5
ESC
Contrôleur d’Etat de Charge Manuel d’utilisation et d’entretien

Exclusion du limiteur de charge

RC30, RT35, RC35, RC40, RC45, A600


La machine est équipée d'un dispositif d'exclusion du limiteur de charge
qui, en cas de rupture des composants ou en cas d'urgence, ne doit être
utilisé que par des personnes autorisées et responsables.

Quand le limiteur est exclu un dispositif (Data logger) enregistre les


paramètres suivants de fonctionnement de la machine :
- configuration sélectionnée pour la stabilité (roues ou stabilisateurs) ;
- angle de la flèche ;
- longueur flèche ;
- charge soulevée ;
- charge maximale soulevable dans la configuration sélectionnée
- pression du vérin de levage
Le fonctionnement du Data logger est contrôlé à chaque démarrage de la
machine.

Exclusion du limiteur de charge,


sur la tourelle :
- tourner en sens horaire et relâcher la clé 1 sur le boîtier électrique.
Cette opération provoque l'allumage de la led sur le bouton 2 à
l'intérieur de la cabine ;

ensuite, à l'intérieur de la cabine :


- appuyer et maintenir appuyé le bouton 2 pour désactiver le limiteur.

Relâcher le bouton 2 pour activer de nouveau le limiteur de charge.

Le limiteur se réactive :
- en relâchant le bouton 2,
- 15 minutes après l'actionnement de la clé 1,
- en éteignant et rallumant le moteur

CEC – ed. 03-2010 page 27/30


Manuel d’utilisation et d’entretien Contrôleur d’Etat de Charge

RC60
La machine est équipée d'un dispositif d'exclusion du limiteur de charge
qui, en cas de rupture des composants ou en cas d'urgence, ne doit être
utilisé que par des personnes autorisées et responsables.

Quand le limiteur est exclu un dispositif (Data logger) enregistre les


paramètres suivants de fonctionnement de la machine :
- configuration sélectionnée pour la stabilité (roues ou stabilisateurs) ;
- angle de la flèche ;
- longueur de la flèche ;
- charge soulevée ;
- charge maximale soulevable dans la configuration sélectionnée ;
- pression du vérin de levage
Le fonctionnement du Data logger est contrôlé à chaque démarrage de la
machine.

Exclusion du limiteur de charge,


sur la tourelle :
- tourner en sens horaire et relâcher la clé 3 située sur la tourelle derrière
la cabine de conduite.
Cette opération provoque l'allumage de la led sur le bouton 4 à
l'intérieur de la cabine ;

ensuite, à l'intérieur de la cabine :

- appuyer et maintenir appuyé le bouton 4 pour désactiver le limiteur.

Relâcher le bouton 4 pour activer de nouveau le limiteur de charge.

Le limiteur se réactive :
- en relâchant le bouton 4,
- 15 minutes après l'actionnement de la clé 3,
- en éteignant et rallumant le moteur

page 28/30 CEC – ed. 03-2010


Contrôleur d’Etat de Charge Manuel d’utilisation et d’entretien

En désactivant le limiteur :
• on active un avertisseur optique et acoustique 5 positionné au niveau
de l'attache du vérin de levage avec la flèche.

• la vitesse des mouvements de la grue (levage flèche, développement


flèche, rentrée flèche, rotation et mouvement des treuils) sont réduits
à 25% de la vitesse nominale par le groupe d'électrosoupapes de
réduction de charge 6 placées sur le châssis de la grue au niveau de
la couronne.

avERTISSEMENT
Il est interdit d'utiliser ce dispositif pour soulever des charges
supérieures aux portées admises par le constructeur.
Le dispositif d'exclusion doit être utilisé seulement en cas de
rupture des composants du système de limitation de charge
(capteurs, unités de commande etc.) ou en cas d'urgence.
Seules les personnes autorisées et responsables sont
habilitées à utiliser le dispositif.
La clé d'activation ne doit pas être laissée sur la machine ;
elle doit être conservée par des personnes autorisées et
responsables de son utilisation.

CEC – ed. 03-2010 page 29/30


Manuel d’utilisation et d’entretien Contrôleur d’Etat de Charge

page 30/30 CEC – ed. 03-2010


Accessoires Manuel d'utilisation et d'entretien

V
Accessoires

Chapitre V – éd. 10-2009 page 1/18


Manuel d'utilisation et d'entretien Accessoires

page 2/18 Chapitre V – éd. 10-2009


Accessoires Manuel d'utilisation et d'entretien

Sommaire

RC30 - RT35
Extension treillis ................................................................... 4

Installation de l'extension treillis de 8 mètres ............................. 4

Repliage de l'extension treillis latéralement à la flèche.............. 6

Angle de l'extension treillis de 8 mètres ..................................... 7

RT35
Extension............................................................................... 8

Installation de l'extension de 8 mètres ....................................... 8

Angle de l'extension de 8 mètres ............................................... 13

Repliage de l'extension latéralement à la flèche ........................ 15

Chapitre V – éd. 10-2009 page 3/18


Manuel d'utilisation et d'entretien Accessoires

RC30 - RT35
Extension treillis

Installation de l'extension treillis de 8 mètres

Soulever la machine sur les stabilisateurs complètement sortis sur une


surface solide, plane et horizontale avec les roues décollées du sol. La
flèche doit être entièrement rétractée et impérativement à l'horizontale.
Pour faciliter cette opération, placer la flèche sur son angle négatif.
Pour cela, agir sur les vérins de levage du stabilisateur jusqu'à ce que
le côté de la flèche vienne se positionner plus bas que le côté du
contrepoids de la superstructure.

Déposer l'axe de blocage “A”.

Tirer la tête de l'extension treillis jusqu'à aligner les éclisses


d'assemblage à chape avec les éclisses d'assemblage à oeillet de la
tête de flèche.

Engager les deux axes dans les éclisses d'assemblage alignées “D”.

Déposer les axes de blocage “B”.

Placer la flèche en position horizontale.

page 4/18 Chapitre V – éd. 10-2009


Accessoires Manuel d'utilisation et d'entretien

Accrocher une élingue à l'extrémité de l'extension treillis et la tirer


jusqu'à la faire pivoter de 180°.
Fixer les deux axes qui unissent l'autre côté de l'extension treillis aux
éclisses d'assemblage “C” de la tête de flèche.

ATTENTION : pour éviter tous risques, ne jamais perdre de vue


l'opération de rotation de l'extension treillis avec l'élingue ou le
câble.

Déposer le guide de câble et faire passer le câble du treuil le long de


l'extension treillis, le moufle et le dispositif de sécurité à double
verrouillage. Remonter le guide de câble.
Relier le câble électrique du dispositif de sécurité à double verrouillage
à la tête de la flèche.

AVERTISSEMENT : contrôler sur le tableau des charges le poids


de l'extension treillis et des réductions de poids.

Chapitre V – éd. 10-2009 page 5/18


Manuel d'utilisation et d'entretien Accessoires

Repliage de l'extension treillis latéralement à la flèche

Soulever la machine sur les stabilisateurs complètement sortis sur une


surface solide, plane et horizontale avec les roues décollées du sol.
La flèche doit être entièrement rétractée et impérativement à
l'horizontale.
Pour faciliter cette opération, placer la flèche sur son angle négatif.
Pour cela, agir sur les vérins de levage du stabilisateur jusqu'à ce que
le côté de la flèche vienne se positionner plus bas que le côté du
contrepoids de la superstructure.

Dérouler le câble du treuil, de l'extension treillis. Débrancher le câble


électrique du dispositif de sécurité à double verrouillage.

Déposer les axes “C” pour séparer le côté distant de l'extension treillis.

Accrocher une élingue à l'extrémité de l'extension treillis et la tirer


jusqu'à la faire pivoter de 180° latéralement à la flèche.

Engager l'axe de blocage “B” et déposer les deux axes sur la tête de
flèche “D”.

Pousser l'extension le long de la flèche jusque sur les butées arrière, en


dégageant de la flèche les éclisses d'assemblage à chape de l'extrémité
avant.
Bloquer en position l'extension treillis à l'aide de l'axe “A”.
Remettre en place les quatre axes (“C” “D”) dans les éclisses
d'assemblage à chape de l'extension treillis pour le stockage.

page 6/18 Chapitre V – éd. 10-2009


Accessoires Manuel d'utilisation et d'entretien

Angle de l'extension treillis de 8 mètres

Avec l'extension en position de transport, la flèche rétractée en


position horizontale et la tourelle orientée vers la partie avant,
stabiliser la machine sur une surface ou aire solide et plane et avec
les roues décollées du sol.

E
F
H
X G

Placer la barre ou béquille “E” dans son logement ménagé sur


l'extension et la retenir avec l'axe “F”.

Sortir verticalement et complètement les stabilisateurs arrière et


rentrer les stabilisateurs avant de manière à incliner la flèche jusqu'à
ce que la barre de soutien ou béquille “E” vienne au contact du sol (si
ces manoeuvres ne permettent pas à la barre de venir au contact du
sol, positionner la flèche en négatif ou agir sur le télescopage de la
flèche).

Déposer l'axe “X” de son logement “G”, soulever la flèche à l'aide des
stabilisateurs jusqu'à ce que la barre ou béquille “E” ne soit pas
décollée du sol et remettre en place l'axe “X” dans son logement “H”.

Chapitre V – éd. 10-2009 page 7/18


Manuel d'utilisation et d'entretien Accessoires

RT35
Extension
Installation de l'extension de 8 mètres

Rallonge en position de transport, avec étrier à côté de la flèche


télescopique

Etriers de support de la rallonge pour le transport :


1 – support AR
2 – support AV

page 8/18 Chapitre V – éd. 10-2009


Accessoires Manuel d'utilisation et d'entretien

Développement de la rallonge en position de travail

Soulever la machine sur les stabilisateurs complètement ouverts sur un


sol solide, plat et horizontal.

Reculer complètement la flèche, tourner la tour vers le côté AV de la


machine et porter la flèche en position horizontale.

Extraire l’axe “B” sur le support AV

Chapitre V – éd. 10-2009 page 9/18


Manuel d'utilisation et d'entretien Accessoires

Pousser la rallonge vers la tête de la flèche

pour permettre l’insertion des axes “C” et “D”.

E D

F C

Insérer les axes “C” et “D”.

page 10/18 Chapitre V – éd. 10-2009


Accessoires Manuel d'utilisation et d'entretien

Retirer l’axe “G” sur l’étrier AR et l’axe “A” sur l’étrier AV.

Soulever légèrement la flèche pour libérer la rallonge des supports.

Faire tourner manuellement la rallonge autour des axes “C” et “D”

Insérer les axes de fixation “E” et “F” et retirer l’axe “C”.

Pour faciliter l’insertion des axes utiliser un tabouret, jamais une échelle
qui appuierait sur la flèche ou la rallonge.

Positionner verticalement la poulie “H” de renvoi du câble.

Chapitre V – éd. 10-2009 page 11/18


Manuel d'utilisation et d'entretien Accessoires

Avant tout travail de déplacement de matériel avec la rallonge :


• Dégager la prise du boîte de connection électriques du fin de course
de levage en tête de flèche.
• Insérer la prise de sécurité du fin de course de levage de la rallonge
du boîte de connection électriques sur la tête de flèche.
• Retirer le contrepoids du fin de course du treuil fixé à la flèche et
l’insérer sur le dispositif placé sur la rallonge.
• Faire passer le câble de levage sur les poulies et dans le
contrepoids du fin de course en le fixant au crochet.

page 12/18 Chapitre V – éd. 10-2009


Accessoires Manuel d'utilisation et d'entretien

Inclinaison rallonge

La rallonge peut être inclinée de 0°, 15° ou 30° par rapport à l’axe de la
flèche télescopique.
L’inclinaison se réalise par le pont blocable et la tige de soutien et de
positionnement.

Tige de positionnement en position de repos.

Tige de soutien en position de travail

Après avoir positionné la tige de soutien, abaisser la flèche pour porter


la tige de soutien en contact avec le terrain en utilisant les fonctions de
levage, descente et désenfilement.

Utiliser les fonctions de levage ou montée pour faciliter le


positionnement des axes.

Chapitre V – éd. 10-2009 page 13/18


Manuel d'utilisation et d'entretien Accessoires

Pour travailler avec la rallonge inclinée à 0° procéder comme suit :


Le vérin (fig.5a) doit être bloqué en position 1.

Fig.5a 0°

Pour travailler avec la rallonge inclinée à 15° procéder comme suit :


Débloquer le vérin.
Monter la flèche pour bloquer le vérin (fig.5b) en position 2.
Positionner l’axe de blocage.

15°
Fig.5b

Pour travailler avec la rallonge inclinée à 30° procéder comme suit :


Débloquer le vérin.
Monter la flèche pour bloquer le vérin (fig.5c) en position 3
Laisser rentrer le vérin jusqu’à buter et positionner l’axe de blocage.

30°
Fig.5c

Avant tout travail avec la rallonge reporter toujours la tige en position de


repos.

page 14/18 Chapitre V – éd. 10-2009


Accessoires Manuel d'utilisation et d'entretien

Repliage de la rallonge en position de transport

Appuyer la machine sur les stabilisateurs complètement sortis sur un


sol dur, stable et horizontal.

Reculer complètement la flèche en tournant la tour vers le côté AV du


châssis et la porter en position horizontale.

Retirer le câble du treuil de la rallonge.

Retirer le contrepoids du fin de course de montée treuil.

Débrancher la prise du dispositif de sécurité fin de course levage de la


rallonge de la boîte de connection électriques situé sur la tête de la
flèche et rebrancher la prise du dispositif de sécurité fin de course
levage de la flèche principal.

Positionner la rallonge avec inclinaison à 0° par rapport à l’axe de la


flèche.

Positionner horizontalement la poulie de renvoi du câble du treuil “H”.

Chapitre V – éd. 10-2009 page 15/18


Manuel d'utilisation et d'entretien Accessoires

Insérer l’axe “C” et retirer les axes “E” et “F” qui fixent la rallonge à la
tête de flèche.

E D

F C

Tourner manuellement la rallonge en la replaçant sur les supports avec


étriers à côté de la flèche principale.
Pour faciliter cette opération soulever légèrement la flèche

Insérer l’axe “G” en fixant ainsi la rallonge au support AR.

page 16/18 Chapitre V – éd. 10-2009


Accessoires Manuel d'utilisation et d'entretien

Insérer l’axe “A” en fixant la rallonge au support AV.

Retirer les axes “C” et “D”

E D

F C

Eloigner la rallonge de la flèche télescopique jusqu’à insérer l’axe “B”


sur le support AV.

Chapitre V – éd. 10-2009 page 17/18


Manuel d'utilisation et d'entretien Accessoires

page 18/18 Chapitre V – éd. 10-2009


Entretien Manuel d'utilisation et d'entretien

VI
Entretien

Chapitre VI – éd. 02-2010 page. 1/62


Manuel d'utilisation et d'entretien Entretien

page. 2/62 Chapitre VI – éd. 02-2010


Entretien Manuel d'utilisation et d'entretien

Entretien
L'entretien régulier assure la longévité de la machine.
Respecter les instructions du présent chapitre.

Le tableau d'entretien général indique les points essentiels à respecter


et les pages suivantes donnent les instructions relatives à ces
opérations.

REMARQUE : Toutes les interventions d'entretien doivent être


effectuées par un (des) spécialiste(s). Les travailleurs ou le
personnel chargé d'effectuer les opérations d'entretien sur la
machine doivent connaître parfaitement les instructions données
dans le présent manuel, notamment les consignes de sécurité,
avant d'effectuer toute intervention.

A la mise en service, un spécialiste vous montrera comment utiliser la


machine. Procéder au premier entretien avec lui.
Se référer ensuite aux périodicités d'entretien indiquées dans les
tableaux suivants.

Les fréquences indiquées se basent sur un temps de travail de 8 h par


jour, 40 h par semaine, 2000 h par an.

La périodicité indiquée dans les tableaux se rapporte à une machine


utilisée dans des conditions normales. Pour une utilisation intensive ou
des conditions particulières (chaleur excessive, humidité, poussière), il
est nécessaire de rapprocher ces périodicités.
Pour procéder à l'entretien, il est obligatoire d'immobiliser la machine
sur les stabilisateurs complètement sortis, sur sol solide plat et
horizontal.

Les heures de fonctionnement de la machine sont indiquées sur le


compteur dans la cabine de conduite. Le compteur horaire mesure le
temps d'allumage du moteur thermique.

Tous les jours, faire un tour d'inspection complet avant de monter sur la
grue ou de démarrer le moteur, dans la recherche de vis desserrées ou
manquantes, dépôts de détritus, fuites d'huile ou de réfrigérant.
Contrôler l'état des pneumatiques et vérifier les niveaux.

Chaque modification du programme d'entretien établi doit être précédée


par une nouvelle analyse des conditions d'utilisation de la machine.
Etudiez avec soin le carnet d'entretien conseillé avant de modifier la
périodicité des contrôles.

Si la grue n'est pas utilisée, tous les 6 mois d'inactivité procéder à


l'entretien des 500 heures et en particulier sur moteur, essieux,
direction et boîte de vitesses.

Prendre toutes les précautions pour sauvegarder l'environnement.


En particulier récupérez et recyclez tous les fluides usagés. Ne
pas laisser dans des récipients quelconques non étiquetés de
façon adéquate ou ouverts.
Ne pas tolérer de flaque fluide, de quelque type que ce soit, sur le
terrain.

Chapitre VI – éd. 02-2010 page. 3/62


Manuel d'utilisation et d'entretien Entretien

Carnet d'entretien
Toutes les opérations d'entretien effectuées selon les instructions
fournies ci-dessous doivent être consignées.
A la fin du chapitre, vous trouverez un exemple de comment consigner
vos opérations sur le carnet d'entretien.

L'ensemble des consignes constitue le carnet d'entretien de la machine.

Chaque préposé à l'entretien doit indiquer dans le carnet d'entretien


chaque opération effectuée de façon que la machine puisse être
contrôlée pendant l'entretien suivant.
Le carnet d'entretien fait partie intégrante de la machine.

page. 4/62 Chapitre VI – éd. 02-2010


Entretien Manuel d'utilisation et d'entretien

Opérations de soudage

NOTA BENE : avant d'effectuer des travaux de soudage sur la


grue, faire appel au service d'assistance pour obtenir son
approbation.

AVERTISSEMENT :
Pendant des travaux de soudage sur la grue, relier à la masse la pièce
à souder. Ceci réduira la possibilité de formation d'arcs voltaïques à
travers des paliers, des vérins, etc., susceptibles d'endommager les
éléments.
Enlever la peinture de la surface utilisée comme mise à la terre.

AVERTISSEMENT : prendre toute les précautions nécessaires lors


d'opérations de soudage à proximité de réservoirs de carburant, de
réservoirs d'huile, de batteries, de tuyaux et de dispositifs sous pression

AVERTISSEMENT : lors d'opérations de soudage à proximité de


verres, de tiges de vérins ou d'autres surfaces polies, les protéger
contre les scories de soudure.

AVERTISSEMENT : ne jamais souder avec le moteur de la grue


allumé. Toujours débrancher les câbles de la batterie.

AVERTISSEMENT : ne pas souder sur des surfaces humides pour ne


pas altérer les caractéristiques du cordon de soudure.

NOTA BENE : Tenir un extincteur à portée de main en cas d'incendie.


Une aération adéquate et une zone sèche sont nécessaires. Toutes les
personnes se trouvant dans la zone de soudage doivent porter des EPI
appropriés (lunettes, masque, vêtements).
Respecter les instructions pour souder et couper sur un support peint.

AVERTISSEMENT :
le matériau d'apport à utiliser pour la soudure doit être vérifié avec notre
service après-vente.

NOTA BENE :
les opérations de soudage doivent être effectuées par un professionnel
qualifié.

Chapitre VI – éd. 02-2010 page. 5/62


Manuel d'utilisation et d'entretien Entretien

Souder et couper des surfaces peintes

DANGER : la coupe ou la soudure d'acier peint avec certains systèmes


expose l'opérateur aux dérivés de la décomposition du produit (fumées
métalliques, gaz ou vapeurs, particules). Les procédures de contrôle
suivantes doivent être adoptées pour couper ou souder de l'acier peint :

• Utiliser une brosse motorisée ou une meule pour décoller la


peinture de l'acier à proximité de la coupe ou de la soudure à
effectuer.
Eliminer également la peinture à proximité de la soudure pour éviter
qu'elle ne chauffe et se décolle. Si cela se produit, continuer
d'enlever la peinture.

• Pendant l'élimination de la peinture, il est obligatoire de porter un


masque de protection pour les poussières toxiques et des lunettes.

• Le soudeur doit être équipé d'un respirateur d'air frais supplémen-


taire et d'autres dispositifs de protection nécessaires pour les opéra-
tions de soudage

• Les autres opérateurs doivent quitter la zone ou séjourner à une


distance de sécurité par rapport au soudeur. Ils ne doivent pas se
trouver sur la ligne directe des fumées dégagées par la soudure.

• Utiliser un aspirateur pour éliminer les fumées pendant le soudage


ou les opérations de coupe, si disponible.

page. 6/62 Chapitre VI – éd. 02-2010


Entretien Manuel d'utilisation et d'entretien

Pression des pneumatiques


Contrôler régulièrement la pression de l'air contenu dans les
pneumatiques, vérifiez que les pressions d'air recommandées soient
respectées. Faire référence aux pressions de gonflage indiquées sur
les autocollants dans la cabine.

Fixation de la crapaudine
Vérifier régulièrement le graissage et la fixation de la couronne de
rotation. En cas d'anomalie, demandez l'intervention d'un spécialiste
Terex® qui vous conseillera les opérations à effectuer. LES VIS DE
FIXATION DE LA COURONNE D'ORIENTATION FONT PARTIE
INTÉGRANTE DE LA STRUCTURE DE LA GRUE.

Fixation des treuils


Vérifier régulièrement le graissage et la fixation des treuils. En cas
d'anomalie, demandez l'intervention d'un spécialiste Terex® qui vous
conseillera les opérations à effectuer. LES VIS DE FIXATION DU
TREUIL FONT PARTIE INTÉGRANTE DE LA STRUCTURE DE LA
GRUE.

Fixation des roues


Vérifier régulièrement le graissage et la fixation des roues. En cas
d'anomalie, demandez l'intervention d'un spécialiste Terex® qui vous
conseillera les opérations à effectuer. LES VIS DE FIXATION DES
ROUES FONT PARTIE INTÉGRANTE DE LA STRUCTURE DE LA
GRUE.

Démarrage de la machine après remplacement d'un


composant hydraulique
Après avoir changé un élément du circuit hydraulique : pompe,
distributeur, vérin, réservoir, faire tourner le moteur au ralenti pendant
20 ou 30 minutes sans faire de mouvements, purger ensuite l'organe
remplacé, si nécessaire. Après cette opération procéder à un contrôle
ou au remplacement des cartouches du filtre.

Dispositif de fixation du groupe de transmission


Vérifier périodiquement le serrage des cardans de transmission. En cas
de doute sur l'état des vis, remplacer avec des vis Terex® à l'exclusion
de toute autre vis.

Chapitre VI – éd. 02-2010 page. 7/62


Manuel d'utilisation et d'entretien Entretien

Contrôle de la tension de la chaîne de déploiement de la


flèche (uniquement Mod. RC30-RC40-A600)
Vérifier la synchronisation des éléments de flèche en les sortant et
rentrant plusieurs fois.
En absence de synchronisation, contrôler la tension de la chaîne de
déploiement (télescopage) de la flèche :
- Avec la machine en appui, positionner la flèche à l'horizontale.
- Sortir partiellement le deuxième et le troisième élément
télescopique pour les modèles RC30 et RC40, le troisième et le
quatrième élément pour le modèle A600.
- Rentrer les éléments sortis, puis contrôler que le troisième bras soit
en butée sur le deuxième élément pour les modèles RC30 et RC40
et que le quatrième élément soit en butée sur le troisième pour le
modèle A600.
- Desserrer le goujon de sécurité sur le contre-écrou du tirant.
- Régler l'écrou "A" du tirant de la chaîne de déploiement
(télescopage) à un couple de serrage de 30-35 daN m jusqu'à
obtenir la synchronisation complète.
- Contrôler que tous les éléments soit en butée flèche rentrée

Contrôle chaînes de déploiement (RT100)


Nettoyage des chaînes.

Brosser les chaînes pour éliminer les impuretés des surfaces externes,
après les avoir imprégnées de solvants à base d'essence compatibles
avec de l'huile et des graisses.
Il est interdit de nettoyer les chaînes avec des jets de vapeur ou d'eau à
haute pression ou avec des produits de nettoyage d'acides ou des
produits susceptibles de provoquer la fuite d'hydrogène.
Il est conseillé d'utiliser des solvants puissants pour éliminer la graisse
(par exemple des solvants chlorurés). En cas d'utilisation, lubrifier
immédiatement abondamment avec de l'huile. Il est formellement
interdit de peindre les chaînes

Lubrification

Utiliser de la graisse Alvania EP2.


Appliquer à la main avec une brosse. Une quantité suffisante doit être
appliquée au niveau des joints entre axes et plaques. Appliquer sur
toute la longueur des chaînes, y compris les axes d'ancrage aux
extrémités, de préférence quand la chaîne n'est pas utilisée et
lorsqu'elle est desserrée.

page. 8/62 Chapitre VI – éd. 02-2010


Entretien Manuel d'utilisation et d'entretien

Inspection

Elle inclut une inspection visuelle et une évaluation de l'allongement de


la chaîne.
Inspecter visuellement les chaînes en cherchant :
- plaques manquantes, cassées ou divisées ;
- allongement des orifices d'une des quatre plaques externes
(distorsion et risque de sortie d'un axe) ;
- axe partiellement déposé d'une plaque externe.
- axe cassé ou déformé (déformation grave, observable à l'oeil nu,
au point que l'axe n'est plus droit) ;
- corrosion générale des surfaces externes ;
- corrosion entre les surfaces en contact avec les plaques
adjacentes.
- rotation libre de l'axe de la plaque externe ;
- point de blocage pendant le mouvement du rouleau de retour.
Si un seul de ces défauts apparaît en un point de la chaîne, la
remplacer.

- certains points de corrosion sur les surfaces externes des chaînes ;


- chaîne non corrodée, mais sèche, non lubrifiée.
- usure visible mais modeste, sur les surfaces des plaques qui
appuient sur le rouleau.
Dans ces cas, rétablir la lubrification de la chaîne.

Contrôle de l'état du tirant à câbles de développement


de la flèche. (Uniquement Mod. RT35)
Refermer complètement la flèche et vérifier l'état des câbles 1
composant le tirant de la flèche télescopique.
Régler la tension à l'aide de la vis de réglage 2

Chapitre VI – éd. 02-2010 page. 9/62


Manuel d'utilisation et d'entretien Entretien

Contrôle des câbles de développement de flèche


(RC45-RC60-RT100)

Contrôle allongement.
Rétracter totalement la flèche.
S'assurer qu'elle est horizontale.
Allonger les sections 4, 5 et 6 de façon que la flèche soit longue
d'environ 13 m.
Contrôler la longueur développée des sections 4 et 5.
Elles doivent être égales.

Si la longueur développée de la section 5 (A) est inférieure à celle de la


section 4 (A') de 15- 20 mm, contacter immédiatement un technicien
Terex®. L’allongement des torons du câble est dû à la perte des
qualités mécaniques du câble. Il y a un risque de rupture.

Parties structurelles
Vérifier tous les ans l'absence de fissures et/ou de dommages sur les
parties structurelles de la machine (châssis, tourelle, éléments de flèche
télescopique, extensions éventuelles).
En cas de dommages constatés, contacter notre service d'assistance.

page. 10/62 Chapitre VI – éd. 02-2010


Entretien Manuel d'utilisation et d'entretien

Câble de levage
Le câble de levage constitue un des éléments principaux de la grue. Y
accorder une attention soutenue tant pour la mise en service que pour
l'entretien.
Le contrôle doit être effectué selon les normes ISO4309.

Les câbles doivent être examinés à vue tous les jours pour repérer les
signes de détérioration et les déformations.
Faire attention aux points d'attache des câbles aux équipements.
Lors d'un incident susceptible d'avoir provoqué des dommages aux
torons, aux fils ou aux points de fixation, ou si un câble a été remis en
service après avoir été démonté et remonté, le câble devra être
examiné.

Si la machine est mise hors service pendant un certain temps, le câble


devra être examiné avant de reprendre le travail.

Contrôler particulièrement :
-Les points d'attache aux extrémités des câbles.
-Les parties de câble qui passent sur les poulies des brins ou de renvoi.

Critères de démontage du câble :


-Rupture des fils (nature et nombre).
-Nids de rupture.
-Augmentation dans le temps du nombre de ruptures de fils.
-Rupture des torons.
-Rupture de l'âme.
-Diminution d'élasticité.
.réduction de diamètre du câble
.allongement du câble
.manque d'espace entre les fils et les torons
.apparition d'une poudre fine et brune entre les torons
-Usure générale du câble par abrasion.
-Corrosion externe et interne.
-Déformation du câble (sous charge)
.déformation en "tire-bouchon"
.déformation en "panier"
.extrusion de fils
.fils ou torons desserrés
.noeuds
.étranglements
.aplatissements
.spires
.coques
.pliages
-Détériorations thermiques.

Chapitre VI – éd. 02-2010 page. 11/62


Manuel d'utilisation et d'entretien Entretien

Quelques exemples de défauts du câble

Ruptures et déchirements de fils sur deux torons consécutifs qui ont


motivé le remplacement (torons croisés)

Forte usure et rupture de fils très nombreuse qui ont entraîné le


remplacement immédiat (torons croisés)

Rupture de fils sur un toron et légère usure

Rupture de fils de traverse de la poulie de compensation

page. 12/62 Chapitre VI – éd. 02-2010


Entretien Manuel d'utilisation et d'entretien

Ruptures très nombreuses de fils cachés par la poulie, le câble doit être
démonté.

Exemple de câble présentant une corrosion interne très forte.

Les têtes de flèches sont équipées de poulies en plastique, ce qui


allonge la durée de vie des câbles.

Quand les câbles de levage sont utilisés seulement avec des poulies
en plastique, l'usure du câble est interne et ne sera pas visible à
l'extérieur.

Nos moufles sont dotés de poulies en fonte, par conséquent le câble


s'use également de façon visible à l'extérieur car l'usure est liée au
frottement du câble sur les poulies en fonte.

Chapitre VI – éd. 02-2010 page. 13/62


Manuel d'utilisation et d'entretien Entretien

Remplacement du câble

Le câble pour équiper la machine doit être propre et ne doit pas


présenter de corrosion ou de détérioration.
Pour le remplacement, on choisira un câble du même type que le câble
précédent. Avant le positionnement d'un nouveau câble, vérifier si le
diamètre correspond aux gorges des tambours et des poulies.
Le type de câble monté sur la machine est indiqué sur les certificats
accompagnant la documentation.

Quand on tire un câble à partir de l'enrouleur, ou on déroule un touret


(sur un terrain propre pour éviter les impuretés du sol), prendre toutes
les précautions pour ne pas le tordre ou augmenter sa torsion. Il en est
de même lors du montage du câble sur la grue. A défaut de ces
précautions, il pourra se former des spires, des nœuds ou des coudes.

page. 14/62 Chapitre VI – éd. 02-2010


Entretien Manuel d'utilisation et d'entretien

L'enroulement des câbles sur les tambours doit être uniforme. Prendre
soin que les spires de câble enroulées sur la première couche de
tambour sont bien serrées entre elles de façon à éviter des
chevauchements ou des croisements pendant l'enroulement des
couches suivantes, et donc l'écrasement du câble. Tenir compte du
mode d'enroulement du câble et du sens de rotation du tambour comme
indiqué ci-dessous :

Câble avec torsion DROITE (utiliser la main droite)

Câble qui s'enroule du haut du tambour avec bout fixe sur l'aile gauche ;
utiliser le câble droit.

Après avoir monté le câble sur le treuil, faire attention au positionnement


du câble sur l'extrémité.
Former l'anneau au préalable, le plus similaire possible à sa dimension
définitive pour ne pas devoir tirer un bout de câble long pour serrer.

Le câble doit sortir de 70 – 80 mm.

IMPORTANT : le coin et le câble doivent reculer librement jusqu'à


ce que le câble adhère aux flancs de la cosse

Une fois monté le câble, mettre un nombre minimum de mouflage et


fixer une charge (charge maximum + moufle). Dérouler complètement le
câble en utilisant les dispositifs télescopiques et de levage.
Quand le câble est complètement déroulé, effectuer un enroulement du
câble sous charge pour libérer les tensions.

Chapitre VI – éd. 02-2010 page. 15/62


Manuel d'utilisation et d'entretien Entretien

Entretien et retrait des câbles.

Pour augmenter la durée de vie des câbles, après 500 heures de


fonctionnement, démonter et coucher le câble à terre (Sur un terrain
propre). Enrouler le câble de nouveau sur le treuil.
Les câbles doivent être contrôlés très sérieusement et remplacés au
moindre doute, sans hésitation.
L'entretien se réalise en général avec le graissage. Graisser le câble à
intervalles réguliers en fonction de la nécessité et principalement dans
les zones de flexion.

Le lubrifiant doit être compatible avec les graisses utilisées au moment


de la fabrication du câble. Utiliser des huiles qui, contrairement aux
graisses, sont en mesure de pénétrer à l'intérieur du câble. Le
graissage diminue les ruptures dues à la corrosion, réduit l'usure, réduit
le coefficient de frottement au passage du câble sur les poulies et
l'enroulement sur le tambour du treuil.

page. 16/62 Chapitre VI – éd. 02-2010


Entretien Manuel d'utilisation et d'entretien

Tables d'entretien
Pressions gonflage pneumatiques

Pour contrôler la pression de gonflage des pneumatiques, consulter le


tableau se trouvant dans la cabine en tenant compte du modèle de
pneumatique monté sur la grue.

MICHELIN R24
385/95 XMH S TT 170 E
9 bars 9 bars

MICHELIN XMP 10 bars 10 bars


14.00 R24 PIRELLI 10,25 bars 8,5 bars
ADVANCE 10 bars 7,5 bars
MICHELIN 8 bars 8 bars
16.00 R25
PIRELLI 9,5 bars 8 bars
16.00 - 25 ADVANCE 10,5 bars 7,5 bars
PIRELLI 7 bars 5,75 bars
20.5 R25 MICHELIN 5,5 bars 5,5 bars
TRIANGLE 6,9 bars 4,5 bar
PIRELLI 7 bars 5,75 bars
23.5 R25 MICHELIN 5 bars 5 bars
TRIANGLE 6,9 bars 4,5 bar
26.5 R25 MICHELIN 5,5 bar 5,5 bars
TRIANGLE 6,9 bars 4,5 bars
26.5 - 25
ADVANCE 5,7 bars 3,5 bar
29.5 R25 ADVANCE 7 bars 6 bars

Les pressions se réfèrent à des pneumatiques froids. Les contrôles de


gonflage et de pression doivent être effectués sur pneumatiques froids.

Chapitre VI – éd. 02-2010 page. 17/62


Manuel d'utilisation et d'entretien Entretien

Couples de serrage vis

Couples à appliquer en Nm, coefficient de frottement compris entre


0,125 et 0,150.
Utiliser une clé dynamométrique (précision ±6%).

Couple de serrage des vis à tête hexagonale en Nm (selon UNI CNR10011)

Dimension x Pas Classe 8.8 Classe 10.9 Classe 12.9

M10 x 1.5 51 64 76
M12 x 1.75 89 110 132
M14 x 2 142 176 211
M16 x 2 221 275 330
M18 x 2.5 304 379 453
M20 x 2.5 431 537 643
M22 x 2.5 587 731 875
M24 x 3 746 929 1112
M27 x 3 1091 1358 1626
M30 x 3.5 1534 1910 2287
M33 x 3.5 2015 2510 3005
M36 x 4 2588 3224 3859
M39 x 4 3350 4172 4994

Degré d'identification vis

5 8

Filetage Couple de serrage Couple de serrage


3/8” 43 ÷ 47 Nm 61 ÷ 66 Nm
7/16” 68 ÷ 74 Nm 97 ÷ 106 Nm
1/2" 104 ÷ 114 Nm 147 ÷ 161 Nm
9/16” 151 ÷ 165 Nm 212 ÷ 232 Nm
5/8” 208 ÷ 228 Nm 294 ÷ 322 Nm
3/4" 368 ÷ 405 Nm 520 ÷ 572 Nm
7/8” 545 ÷ 598 Nm 838 ÷ 922 Nm
1” 818 ÷ 897 Nm 1257 ÷ 1382 Nm
1 1/8” 1098 ÷ 1206 Nm 1781 ÷ 1957 Nm
1 1/4" 1549 ÷ 1703 Nm 2511 ÷ 2762 Nm

page. 18/62 Chapitre VI – éd. 02-2010


Entretien Manuel d'utilisation et d'entretien

Couples de serrage vis crapaudine

Couples à appliquer en Nm, coefficient de frottement compris entre


0,125 et 0,150.
Utiliser une clé dynamométrique (précision ±6%).
N.B. : les valeurs figurant dans le tableau se réfèrent à des vis lubrifiées.

Vis de fixation de type CHe


Modèle
Autogrues M20 classe M22 classe M24 classe M27 classe
10.9 10.9 10.9 10.9
Modèle RC30 –
470 / / / / / / / / / / / /
RT35
Modèle RC35 / / / / 650 / / / / / / / /

Modèle RC40 / / / / 650 / / / / / / / /

Modèle RC45 / / / / 650 / / / / / / / /

Modèle A600 / / / / / / / / 730 / / / /

Modèle RC60 / / / / / / / / 730 / / / /

Modèle RT100 / / / / / / / / / / / / 1100

Chapitre VI – éd. 02-2010 page. 19/62


Manuel d'utilisation et d'entretien Entretien

Calibrage limiteurs de pression

Pour le calibrage des limiteurs de pression des différents éléments faire


référence au modèle de grue sur lequel on travaille.
Les valeurs sont en bar.

Calibrage limiteurs de pression

RT35 RC30
RC45-1 A600-1 RC60 RT100
RC35 RC40
Treuil 210 210 210 210 210 260 U
Vérin de levage Flèche 210 210 240 230 230 260 U
Vérin de descente de
flèche avec soupape 50 50 50 50 50 70 U
servoassistée
Soupape de blocage
maximum EV ligne de 18/20 18/20 18/20 18/20 18/20 /
descente de flèche
220 U 220 U
Vérin de rétractation
290 210 260 230 220 2°+3° 4°+5°+6°
de flèche
Elémen. Elémen.
230 210 210 U 220 U
Vérin de développement
250 210 220 2° 3° et 4° 170 2°+3° 4°+5°+6°
de flèche
Elément Elémen. Elémen. Elémen.
Réducteur orientation 150 150 150 150 150 180 U

Vérins stabilisateurs 140 140 140 160 160 160 {


Direction 150 150 150 150 150 180 …
Servocommandes 40/45 40/45 40/45 40/45 40/45 /

Soupape II° vitesse treuils 150 150 150 150 / /


Soupape air climatisé 150 150 150 150 150 150
Soupape de by-pass
échangeur d'huile de boîte / / / 200 200 /
de vitesses

page. 20/62 Chapitre VI – éd. 02-2010


Entretien Manuel d'utilisation et d'entretien

Prise de pression
stabilisateurs

Prise de pression treuils, vérin de levage,


vérin de développement, rotation

Prise de pression
direction

Chapitre VI – éd. 02-2010 page. 21/62


Quantités lubrifiants
Désignation organe
RC30

page. 22/62
um RC35 RC40 RC45 A600 RC60 RT100
RT35

Huile moteur l 18 18 18 18 18 18 18

Huile boîte l 22 22 22 22 32 19 41
Manuel d'utilisation et d'entretien

Huile essieux AV/ +


l 37 43 43 43 64 69 82
AR

Huile réducteur
l 6 6 6 6 6 6 6
orientation

Huile Total l 460 600 600 600 800 800 1380


circuit
hydrauliq
ue Réservoir l 390 470 470 470 600 600 1000
Quantité huiles

Huile treuil principal l 12 12 12 12 28 20 42

Huile treuil auxiliaire l 12 12 12 12 12 12 12

Liquide de frein l 1,05 1,05 1,05 1,05 /// /// 2

Graisse patins de
kg 5 6 7 10 8 10 9
flèche

Graisse couronne,
kg 3 3 3 3 3 3 5
axes, roulements

Antigel radiateur l 9 9 9 9 11 11 13
Entretien

Chapitre VI – éd. 02-2010


Entretien Manuel d'utilisation et d'entretien

Lubrifiants "SHELL"

Type d'huile hydraulique en fonction de la température d'utilisation


Modèle
Tellus T32 Tellus T46 Tellus T68 Tellus ST46
RC30
RT35
-20 C / + 45 C
RC35
RC40 -20 C / + 25 C -10 C / + 35 C 0 C / + 45 C
RC45 -10 C / + 45 C
A600 -20 C / + 45 C
RC60 -10 C / + 45 C
RT100 -20 C / + 45 C

Température d'utilisation -20 C / + 45 C

Désignation organe Lubrifiant Désignation organe Lubrifiant

Moteur RIMULA X 15W-40 Réducteur orientation TIVELA S150


Boîte de vitesses DONAX TA Treuils OMALA 150
Essieux SPIRAX A 80W-90

Chapitre VI – éd. 02-2010 page. 23/62


Manuel d'utilisation et d'entretien Entretien

Diagnostic moteur (CUMMINS)

Système de protection du moteur

Les moteurs Cummins de la famille QSB qui équipent les modèles


RC30, RT35, RC35, RC40, RC45, A600, RC60, RT100, TCC40,
TCC45, TCC60, disposent d'un système de protection.
Le système contrôle les pressions et les températures critiques du
moteur et enregistre les éventuelles erreurs de diagnostic lorsqu'un
dysfonctionnement se produit. En présence de valeurs hors tolérances
et s'il s'avère nécessaire de diminuer la puissance du moteur, le
conducteur sera averti par un témoin d'ALERTE situé en cabine. Le
témoin d'ALERTE se met à clignoter si l'état hors tolérances persiste.
Lorsque le témoin rouge d'arrêt (STOP) est allumé, le conducteur doit
arrêter le moteur au moment opportun afin de limiter les dégâts.

REMARQUE : la vitesse et la puissance du moteur seront réduites


progressivement en fonction de la gravité de l'anomalie de
fonctionnement considérée.

Codes d'erreur

Le système QSB peut déceler et enregistrer des dysfonctionnements et


les présenter sous forme de codes d'erreur. Ces codes faciliteront la
recherche des pannes. Les codes d'erreur sont enregistrés dans l'ECM
(l'unité de commande électronique de gestion du moteur).
La lecture des codes est possible à l'aide des témoins de signalisation
se trouvant sur le tableau de bord de la cabine.

REMARQUE : tous les dysfonctionnements relatifs au système


QSB ou au moteur ne se présentent pas sous forme de codes
d'erreur.

Il existe deux types de codes d'erreur :


• Codes d'erreur du système de contrôle électronique du moteur
• Codes d'erreur du système de protection du moteur

Tous les codes d'erreur enregistrés pourront être actifs (code d'erreur
présent à ce moment-là) ou inactifs (code d'erreur présent à un moment
donné mais qui n'est pas actuellement présent).

Certains codes d'erreur électroniques, mais pas tous, provoqueront


l'allumage d'un témoin. Deux témoins peuvent s'allumer après la
détection d'une erreur.

Pour contrôler la présence d'éventuels codes d'erreur relatifs au


système d'alimentation électronique du moteur, arrêter le moteur et
tourner la clé de contact en position ON. Appuyer sur le bouton de
DIAGNOSTIC.

En l'absence de codes d'erreur, les deux témoins de STOP et


d'ALERTE s'allument et restent allumés.

page. 24/62 Chapitre VI – éd. 02-2010


Entretien Manuel d'utilisation et d'entretien

En présence de codes d'erreur, les deux témoins s'allument


simultanément ; après quoi, un code relatif aux erreurs enregistrées
commence à clignoter.

Le code d'erreur clignotera dans l'ordre ci-dessous :


Au début, le témoin d'ALERTE jaune clignotera. Une brève pause de 1-
2 secondes est ensuite prévue ; le numéro du code d'erreur enregistré
commencera alors à clignoter dans le témoin rouge de STOP. Une
brève pause de 1-2 secondes est prévue entre chaque numéro.
Lorsque le témoin rouge cesse de clignoter, le témoin jaune se
rallumera. Le code d'erreur se répétera dans le même ordre.

Les témoins clignoteront 3 fois pour chaque code avant de passer au


code suivant. Pour passer au code d'erreur suivant, mettre
temporairement l'interrupteur de réglage dans la position (+). Il est
possible de revenir au code d'erreur précédent en mettant
simultanément sur l'interrupteur de réglage du minimum sur la position
(-). Si une seule erreur est détectée, le système QSB continue d'afficher
le même code d'erreur lorsque l'on appuie sur l'interrupteur (+) ou (-).

Données instantanées codes d'erreur

Des informations supplémentaires sur les codes d'erreur peuvent être


obtenues à l'aide du logiciel de service INSITE. Le système de gestion
du moteur mémorise instantanément les valeurs et l'état des capteurs
de contrôle au moment où un dysfonctionnement se produit. Ces
données aident à rétablir ou à déterminer les conditions de
fonctionnement du moteur au moment de l'anomalie.
L'ECM dialogue avec le logiciel INSITE via une connexion de données
SAE J1939 (pour le connecteur, voir rep."A") .

Chapitre VI – éd. 02-2010 page. 25/62


Manuel d'utilisation et d'entretien Entretien

Fusibles

Modèle RC30, RT35, RC35, RC40 , RC45, A600

page. 26/62 Chapitre VI – éd. 02-2010


Entretien Manuel d'utilisation et d'entretien

Sigle Fonction
F1 Fusible alimentation ventilateur 1
F2 Fusible alimentation ventilateur 2
F3 Fusible alimentation avertisseurs sonores
F4 Fusible alimentation orientation libre
F5 Fusible alimentation relais ventilateurs
F6 Fusible servocommande droite et gauche
F7 Fusible indicateurs troisième et quatrième élément de flèche et sélecteur
F8 Fusible descente treuil auxiliaire
F9 Fusible relais optionnel R14-R15-R16
F10 Fusible alimentation gyrophare
F11 Fusible alimentation phare de travail
F12 Fusible lente-rapide, deuxième vitesse treuil
F13 Fusible alimentation arrêt moteur
F14 Fusible clé rétablissement flèche
F15 Fusible feux de stop, boîte dériv. chariot et diminution tours (régime de rotation)
F16 Fusible alimentation feu arrière de brouillard
F17 Fusible alimentation cabine
F18 Fusible alimentation comodo (manette d'éclairage)
F19 Fusible alimentation changement de vitesses
F20 Fusible alimentation 15 feux de détresse (signalisation danger)
F21 Fusible alimentation micro sécurité "homme mort"
F22 Fusible alimentation RCL
F23 Fusible alimentation système modes de braquage
F24 Fusible alimentation tableau de bord
F25 Fusible alimentation stabilisateurs
F26 Fusible alimentation flèche PPM et micro descente treuil normal
F27 Fusible alimentation treuil auxiliaire
F28 Fusible opt. blocage de différentiels avant-arrière
F29 Fusible alimentation directe options
F30 Fusible alimentation chauffage
F31 Fusible alimentation 30 feux de détresse (signalisation danger)
F32 Fusible alimentation feu de position droit
F33 Fusible alimentation feu de position gauche
F34 Fusible alimentation feux de route (phares)
F35 Fusible alimentation feux de croisement (codes)
F36 Fusible alimentation unité de commande électronique RCL
F37 Fusible alimentation générale unité de commande électronique relais
F38 Fusible alternateur
F39 Fusible alimentation connecteur de diagnostic
F40 Fusible alimentation unité de commande électronique moteur
F41 Fusible préchauffage
F42 Fusible démarreur

Chapitre VI – éd. 02-2010 page. 27/62


Manuel d'utilisation et d'entretien Entretien

Modèles RC60 - RT100

RT100
RC60

page. 28/62 Chapitre VI – éd. 02-2010


Entretien Manuel d'utilisation et d'entretien

Sigle Fonction
F1 Alimentation chauffage en cabine
F2 Warning
F3 Alimentation éclairage intérieur (en cabine)
F4 Alimentation relais avertisseur sonore
F5 Alimentation boîtier électronique limiteur de charge
F6 Alimentation bouton coup de poing d'urgence
F7 Alimentation transmission
F8 Alimentation relais stabilisateurs
F9 Alimentation commun centrale diodes exclusion limiteur
F10 Alimentation sécurités "homme mort" / Temporisateur 15 minutes
F11 Alimentation relais feux de croisement (codes) / Éclairage tête de flèche
F12 Alimentation électrovanne blocage suspension
F13 Alimentation climatisation
F14 Warning
F15 Alimentation pressostat STOP
F16 Alimentation alerte gyrophare / Cigale / Buzzer
F17 Alimentation pressostat A/C / Marche arrière / électrovanne climatisation
F18 Electrovanne montée treuil / Électrovanne orientation libre
F19 Chariot / Alimentation feu de brouillard arrière
F20 Colonne / Alimentation témoins localisation interrupteurs
F21 Alimentation gyrophare
F22 Interrupteurs console latérale
F23 Alimentation relais feux de route (phares)
F24 Electrovanne blocage de différentiel / Alimentation 2ème vitesse treuil /
F25 Ali i vérinil de
Alimentation AUXflèche
F26 Châssis
F27 Alimentation essuie-glace cabine / Essuie-glace toit
F28 Alimentation feux de position
F29 Alimentation feux de position
F30 Alimentation phares de travail

Chapitre VI – éd. 02-2010 page. 29/62


Manuel d'utilisation et d'entretien Entretien

Sigle Fonction
K1 Relais stabilisateurs
K2 Relais 2ème vitesse treuil
K3 Relais 2ème vitesse
K4 Relais 3ème vitesse
K5 non utilisé
K6 Relais klaxon
K7 non utilisé
K8 Intermittence
K9 Relais EV blocage différentiel
K10 Relais non utilisé
K11 Relais mAR
K12 Relais EV Marche avant
K13 Relais feux de route
K14 Relais feux de croisement
K15 Relais blocage des suspensions
K16 Relais phare de travail
K17 Relais 1ère vitesse
K18 Relais air climatisé
K19 Relais rotation libre
K20 Relais interblocage démarrage
K21 Relais commande flèche développée 3B-6
K22 Relais commande flèche rentrée 3B-6

page. 30/62 Chapitre VI – éd. 02-2010


Entretien Manuel d'utilisation et d'entretien

Listes et fréquences entretien

Liste "A" toutes les 8 heures

Conduite
- Indicateur de colmatage du filtre à air
- câble du treuil
- niveaux réservoir hydraulique et réservoir de carburant
- niveau liquide lave-glace
- niveau huile moteur
- niveau liquide réfrigérant radiateur moteur
- pression pneumatiques
- purge réservoir d'air
- fin de course moufle

Sécurité
• Fonctionnement du micro de fin de course montée du moufle
(vérifier l'interruption de la manœuvre)
• Fonctionnement du limiteur de charge (vérifier l'interruption de la
manœuvre de descente et de déploiement flèche, montée treuil et
rotation tourelle)
• Absence de témoins d'alarme allumés

Liste "B" toutes les 40 heures

Conduite
- couronne d'orientation
- denture crapaudine
- flèche télescopique et système de levage
- réducteur orientation
- transmission à cardan
- transmission et convertisseur
- essieux avant et arrière
- moteur
- filtre réservoir huile hydraulique
- essieux avant et arrière

Liste "C" toutes les 100 heures

Conduite
- filtre air
- frein de stationnement et service
- serrage et fixation des roues
- moteur / radiateur
- suspensions et direction
- batteries

Chapitre VI – éd. 02-2010 page. 31/62


Manuel d'utilisation et d'entretien Entretien

Liste "D" toutes les 250 heures

Conduite
- moteur
- filtre à air
- transmission et convertisseur
- réducteur et engrenages treuil
- freins

Sécurité
• Contrôler l'état du pneumatique (absence de fissures ou incisions)
• Avec la machine sans charge contrôler la pression des
pneumatiques (voir tableau suivant).
• Câble ancrage moufle (contrôle de l'usure des câbles selon
ISO4309)

Liste "E" toutes les 500 heures

Conduite
- transmission et convertisseur
- moteur
- sécheur d'air
- essieux avant et arrière
- circuit hydraulique
- réservoir d'air
- éléments de fixation généraux
- usure poulie tête de flèche

Sécurité
• Fonctionnement avertisseur sonore
• Dispositif de fin de course treuil principal
• (contrôler l'interruption de la manœuvre avec au moins trois tours
morts d'enroulement du câble sur le tambour)
• Dispositif de fin de course treuil auxiliaire
• (contrôler l'interruption de la manœuvre avec au moins trois tours
morts d'enroulement du câble sur le tambour)
• Fonctionnement du micro de fin de course montée du moufle
(vérifier l'interruption de la manœuvre)
• Fixation correcte de l'extrémité sur la tête de la flèche
• Le câble du treuil principal s'enroule et se déroule correctement
• Le câble du treuil secondaire s'enroule et se déroule correctement
(si prévu)
• Sortie (Déploiement) correcte de la flèche télescopique
• Rentrée (Rétraction) correcte de la flèche télescopique
• Sortir et rentrer les poutres support des stabilisateurs
• Sortir et rentrer les vérins verticaux des stabilisateurs
• Fonctionnement du limiteur de charge (vérifier l'interruption de la
manœuvre de descente et de déploiement flèche, montée treuil et
rotation tourelle)
• Sélection automatique entre tableau de charge sur secteur frontal ±
3° et sur 360°
• Confirmation sélection tableau des charges secteur frontal en
translation seulement avec verrou de tourelle engagé

page. 32/62 Chapitre VI – éd. 02-2010


Entretien Manuel d'utilisation et d'entretien

• Sécurité "homme mort" (micro sur manipulateurs)


• Câbles (contrôle de l'usure des câbles selon ISO4309)
• Crochets (contrôle de l'usure des crochets selon UNI9473-1)
• Etanchéité des soupapes de blocage sur les vérins des
stabilisateurs (vérifier que la tige des pistons ne rentre pas plus de
3 mm en 15 minutes machine arrêtée)
• Etanchéité des soupapes de blocage sur le vérin de levage (vérifier
que la tige ne rentre pas plus de 3 mm en 15 minutes machine
arrêtée)
• Etanchéité des soupapes de blocage sur le vérin de déploiement
(vérifier que la tige ne rentre pas plus de 3 mm en 15 minutes
machine arrêtée)
• Etanchéité du frein du treuil (vérifier que le tambour n'a pas une
rotation (dans le sens de déroulement du câble) supérieure à 5°
dans les 15 minutes
• Etanchéité du groupe de rotation de la tourelle (vérifier que la
tourelle ne tourne pas machine en appui d'un seul côté et inclinée
de 4° latéralement)
• Alignement de la flèche (sortir complètement la flèche et examiner
visuellement que les éléments sont bien alignés)
• Etanchéité des vérins de blocage de l'oscillation du pont arrière

Liste "F" toutes les 1000 heures

Conduite
- éléments de fixation généraux
- circuit hydraulique
- direction
- installation électrique
- réducteur orientation
- Vérification du jeu pignon-couronne
- réservoir carburant
- essieux avant et arrière
- patins de guidage des éléments de flèche
- réducteur et engrenages treuil
- transmission et convertisseur
- système de freinage
- freins

Chapitre VI – éd. 02-2010 page. 33/62


Manuel d'utilisation et d'entretien Entretien

Liste "G" toutes les 2000 heures

Conduite
- réservoir huile hydraulique
- freins
- circuit de refroidissement

Sécurité
• Serrage écrous de fixation jantes (vérifier que le serrage des écrous
M22x1,5 est de 45÷55 Nm)
• Impossibilité de démarrer le moteur avec vitesse engagée
• Fonctionnement correct du braquage sur le pont AV
• Fonctionnement correct du braquage en crabe
• Fonctionnement correct du braquage concentrique
• Dispositif de blocage du braquage du pont AR
• Fonctionnement correct du frein de service
• Fonctionnement correct du frein de stationnement
• Mise en place correcte du verrou des poutres support des
stabilisateurs
• Mise en place correcte du verrou de rotation de la tourelle
• Fonctionnement correct de sélection des flèches (si prévu)
• Serrage vis couronne d'orientation pour exclure les vis desserrées
éventuelles
• Serrage vis de fixation treuil sur superstructure pour exclure les vis
desserrées
• Serrage vis de fixation pont AV au châssis et pont AR au support
oscillant
• Examen visuel état des soudures de structure, châssis, tourelle et
poutres de flèche (absence de fissures et/ou criques)
• Contrôle serrage vis groupe de rotation superstructure

Liste "H" toutes les 4000 heures

Sécurité
• Contrôle tarage limiteur
En soulevant des masses connues à distances fixes vérifier
que ces valeurs sont inférieures au 10% de la charge
(UNI ISO 10245-2)

page. 34/62 Chapitre VI – éd. 02-2010


Entretien Manuel d'utilisation et d'entretien

Flèche RT100

6
4-5

Schéma de lubrification flèche


Fréquence Réf. Identification Conduite Points de graissage :
50 h 1 Section base de flèche Graissage 2 graisseurs
250 h 2 Patins Graissage Balais et graisseurs
3 Système électrique Contrôle Câblages

Tous les dispositifs


4 Dispositifs de fixation Contrôle serrage
1000h de fixation

5 Patins Contrôle d'état Tous les patins


6 Poulies Contrôle d'état

Chapitre VI – éd. 02-2010 page. 35/62


Manuel d'utilisation et d'entretien Entretien

Liste "A" – 8 heures


Filtre à air

Nettoyer l'indicateur de colmatage (1).

Câble de levage

Effectuer un examen visuel du câble suspendu et dans le tambour du


treuil de levage (se référer au paragraphe).

Niveaux de réservoir huile hydraulique et réservoir carburant

Les contrôles doivent être effectués avec la machine sur une surface
plane, tous les cylindres reculés, flèche fermée en position horizontale
et huile froide.
Contrôler le niveau d'huile hydraulique (par le niveau sur le réservoir) et
le niveau de carburant toutes les 8 heures.
IL EST INTERDIT de fumer pendant le remplissage du réservoir de
carburant, les exhalations sont inflammables.

page. 36/62 Chapitre VI – éd. 02-2010


Entretien Manuel d'utilisation et d'entretien

Réservoir de liquide lave-glace

Contrôler le liquide lave-glace dans le réservoir situé dans la cabine de


conduite toutes les 8 heures.

Niveau huile moteur

Contrôler le niveau d'huile du moteur toutes les 8 heures.

Pour contrôler le niveau d'huile, ouvrir le coffre sur le châssis et


contrôler par la jauge que le niveau se situe entre les repères mini et
maxi.
Si nécessaire, remplir immédiatement.
Le contrôle d'huile moteur doit toujours être fait avant de commencer à
travailler et moteur froid.

Faire référence aux spécifications techniques du constructeur du


moteur.

Chapitre VI – éd. 02-2010 page. 37/62


Manuel d'utilisation et d'entretien Entretien

Niveau de réfrigérant radiateur

Ouvrir la trappe dans la partie arrière du capot moteur pour avoir accès
au bouchon du radiateur.
Le mélange antigel se compose d'une solution à 34% de liquide
réfrigérant et 66% d'eau.

Contrôler le niveau de réfrigérant et ajouter, si nécessaire, de l'eau ou


une solution antigel jusqu'à ce que le niveau se situe à 2 cm. du bord
de l'orifice de remplissage.
Utiliser le type et la qualité de mélange antigel indiqué par le
producteur, faire référence aux spécifications pour plus de détails.

• Pendant le remplissage faire attention aux manipulations d'huile et de


réfrigérant.

• Les composants et l'huile chaude peuvent provoquer des brûlures.


Eviter tout contact avec la peau.

• Ne jamais ajouter de liquide réfrigérant froid dans un moteur chaud.


Faire refroidir le moteur auparavant.

page. 38/62 Chapitre VI – éd. 02-2010


Entretien Manuel d'utilisation et d'entretien

Pressions des pneumatiques

Régler la pression des pneumatiques comme indiqué sur l'autocollant


dans la cabine et sur le tableau ci-dessus.

• Les pressions indiquées dans la table de la cabine ou ci-dessus se


réfèrent à des pneumatiques froids. Les contrôles de gonflage et des
pressions doivent être faits sur pneumatiques froids. Ne jamais gonfler
un pneumatique chaud.
• Contrôler les conditions des pneumatiques uniquement avec la
machine sans charge suspendue. Utiliser toujours une cage de
gonflage de protection quand le pneumatique n'est pas monté sur la
machine.
• Évitez de vous trouver face à la roue (placez-vous sur le côté).
Utiliser un tuyau à air assez long avec un raccord rapide.

DANGER ! Ne jamais conduire la machine avec les pneumatiques


insuffisamment gonflés.

Purge des réservoirs d'air

Purger les réservoirs d'air pour éliminer les dépôts et l'humidité.


En hiver, la condensation pourrait glacer et bloquer la soupape de
purge. À la fin de chaque journée de travail, purger les réservoirs d'air.
Il suffit d'une seule opération de purge sur chaque réservoir.
Les réservoirs de la machine sont situés du côté gauche de la machine
et un plus petit sous le châssis (modèle A600 uniquement).

Fin de course moufle

Contrôler régulièrement que le fin de course fonctionne normalement.

Chapitre VI – éd. 02-2010 page. 39/62


Manuel d'utilisation et d'entretien Entretien

Liste "B" –40 heures


Couronne

À l'aide d'une pompe de graissage et par les graisseurs situés sur la


couronne d'orientation, graisser celle-ci abondamment (4 ou 5
pompages suffisent).

Une fois graissé le premier graisseur, tourner la couronne d'orientation


de 90° pour distribuer uniformément la graisse sur toute la surface
interne de celle-ci.

NOTA BENE : la sécurité maximale est obtenue si cette opération est


effectuée par un seul opérateur.

Denture crapaudine

Contrôler le graissage de la denture de la couronne d'orientation toutes


les 50 heures.

Pour obtenir un bon graissage de la couronne d'orientation et du


pignon, effectuer le graissage en deux passages différents en
effectuant une rotation complète de la couronne d'orientation d'un côté
et de l'autre.

NOTA BENE : la sécurité maximale est obtenue si cette opération est


effectuée par un seul opérateur.

page. 40/62 Chapitre VI – éd. 02-2010


Entretien Manuel d'utilisation et d'entretien

Flèche télescopique et système de levage

• Graissage des patins de développement des éléments.


• Graissage des poulies et de la tête de flèche.
• Graissage des axes ou pivots d'articulation de la flèche
télescopique.
• Graissage du vérin de relevage de la flèche.
• Graissage de l'axe de l'indicateur d'angle.
• Contrôle de la tension de la chaîne de télescopage de la flèche

Contrôler à vue que le câble de levage soit en bon état

Réducteur orientation

Contrôler avec la jauge le niveau d'huile du réducteur.

Transmission à cardan

Contrôler la lubrification et, si nécessaire, graisser de nouveau.


Les arbres à cardan sont dotés de 3 graisseurs chacun pour permettre
une bonne lubrification.
Lubrifier modérément le joint universel situé près du disque de frein de
stationnement.

Chapitre VI – éd. 02-2010 page. 41/62


Manuel d'utilisation et d'entretien Entretien

Transmission – Ensemble convertisseur et powershift

Le contrôle de niveau d'huile de la transmission doit être fait avec l'huile


à 80 °C et le moteur tournant au régime de ralenti.
Remplir d'huile si nécessaire.

Effectuer le premier remplacement de la cartouche du filtre.

Consulter les spécifications techniques du constructeur de la boîte de


vitesses.

Moteur

Effectuer la première vidange

Faire référence aux spécifications techniques du constructeur du


moteur.

page. 42/62 Chapitre VI – éd. 02-2010


Entretien Manuel d'utilisation et d'entretien

Filtre sur réservoir d'huile hydraulique

Contrôler le manomètre de colmatage et, lorsque la pression atteint 2


bars, remplacer la cartouche du filtre.
Nettoyer la mise à l'air libre du réservoir hydraulique.

Essieux avant et arrière

Vidanger l'huile.
Effectuer cette opération quand l'huile est encore chaude.
Laisser s'écouler l'huile par le bouchon (♦) situé en bas du carter et le
bouchon (♦) placé en haut du réducteur.

À chaque contrôle, vérifier l'efficacité de fonctionnement de la soupape


(•) de purge située sur la partie supérieure du carter de boîte en la
lavant avec du gazole et en la séchant avec un jet d'air.

Chapitre VI – éd. 02-2010 page. 43/62


Manuel d'utilisation et d'entretien Entretien

Liste "C" – 100 heures


Nettoyer le filtre à air

Si la cartouche est sèche :


- Souffler de l'intérieur vers l'extérieur à une pression très basse
- Vérifier avec une lampe que la cartouche ne soit pas perforée.

Si la cartouche est grasse la remplacer.


La cartouche doit être remplacée après 6 nettoyages et dans tous les
cas une fois par an.
Remplacer toujours les cartouches défectueuses ou douteuses.

Frein de stationnement et frein de service

Faire régler par un expert les joints du frein de stationnement et du frein


de service.

Serrage des roues

Vérifier le serrage des roues toutes les 100 heures.


Couples de serrage :
- Essieu AV 65 daNm
- Essieu AR 65 daNm.

Contrôle du moteur et du radiateur

Nettoyer les ailettes de refroidissement du radiateur avec l 'air


comprimé.

Vérifier l'état et la tension de toutes les courroies du moteur, les


remplacer si nécessaire.

Vérifier l'état des supports du moteur et si nécessaire remplacer.

page. 44/62 Chapitre VI – éd. 02-2010


Entretien Manuel d'utilisation et d'entretien

Lubrification des vérins de direction et de blocage des


suspensions

Lubrifier les vérins de direction, de blocage de suspensions et les axes


de fixation des vérins de direction du pont AV et du pont AR à l'aide des
points de graissage indiqués (♦).

♦ ♦


♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Batteries

- Les batteries utilisées normalement ne nécessitent pas d'appoint.


Dans certains cas particuliers (nombre élevé d'heures de travail,
température d'utilisation élevée), l'utilisateur peut réajuster le niveau
avec de l'eau distillée. Ne jamais ajouter d'acide sulfurique.
- S'il est nécessaire d'ajouter fréquemment de l'eau, faire contrôler
l'installation électrique du véhicule.
- Un contrôle du système électrique est nécessaire aussi lorsque la
batterie se décharge trop.
- Les batteries sans entretien maintiennent bien leur charge (faible
perte de charge). Si la batterie, neuve ou usée, reste inactive
pendant une période prolongée, il suffit de la recharger tous les 4-5
mois. Après deux ans de service, il est conseillé de contrôler
périodiquement la batterie.

Entretien général de la batterie

Nettoyer et sécher la partie supérieure (couvercle) de la batterie pour


éviter tout court-circuit ou sa corrosion. Débrancher les cosses de la
batterie et vérifier l'absence de corrosion. En cas de corrosion,
détartrer et enlever une faible quantité de métal. Couvrir de vaseline ou
autre produit adéquat. Serrer modérément les cosses. Quand on utilise
une clé ne pas toucher le corps de la batterie ou les autres cosses. Ne
pas approcher de flammes ni produire une étincelle à proximité des
batteries.

Chapitre VI – éd. 02-2010 page. 45/62


Manuel d'utilisation et d'entretien Entretien
Liste "D" –250 heures
Moteur

Vidange.
Consulter les spécifications techniques du constructeur.
Remplacer la cartouche du filtre à huile du moteur.
Remplacer les deux cartouches de carburant.

Contrôler l'état et la tension de toutes les courroies du moteur et


remplacer.

Faire référence aux spécifications techniques du constructeur du


moteur.

Filtre à air

Nettoyer le capuchon et le collecteur de la poussière.


Contrôler l'indicateur de colmatage.
Remplacer la cartouche du filtre à air.

page. 46/62 Chapitre VI – éd. 02-2010


Entretien Manuel d'utilisation et d'entretien

Transmission – Ensemble convertisseur et powershift

Contrôler le niveau d'huile sur la jauge graduée.


Le contrôle du niveau d'huile moteur doit être effectué avec l'huile à une
température de 80 °C et le moteur tournant au régime de ralenti.
Remplacer la cartouche du filtre de l'huile.
Retirer la cartouche du filtre à huile, nettoyer la base du boîtier de filtre,
huiler le joint d'étanchéité avant de monter la cartouche neuve.
Serrer manuellement la cartouche neuve du filtre.

Consulter les spécifications techniques du constructeur de la boîte de


vitesses.

Réducteur et engrenages du treuil

Contrôler le niveau d'huile et des engrenages internes du treuil.


Effectuer la première vidange, puis vidanger toutes les 1000 heures ou
au moins une fois par an.
Effectuer le contrôle du treuil principal ainsi que du treuil auxiliaire aux
mêmes intervalles.

Freins (RC30-RT35-RC35-RC40-RC45-RT100)

Vidanger le liquide de frein (sur les modèles qui le prévoient) et


remplacer les cartouches du filtre.

Chapitre VI – éd. 02-2010 page. 47/62


Manuel d'utilisation et d'entretien Entretien

Flèche (RT100)

Graissage : Voir le tableau des lubrifications

En utilisant une pompe de graissage, graisser les patins supérieurs


arrière des sections T2, T3, T4, T5 et T6.
Quatre graisseurs par section. Deux graisseurs par patin.
Accéder aux quatre orifices sur les côtés des sections T1, T2, T3, T4, et
T5
Ne pas appliquer la même quantité de graisse sur les deux graisseurs.
Le graisseur à gauche doit recevoir une grande quantité de graisse,
celui de droite une quantité très inférieure (une ou deux applications).

Graisser les patins de l'élément flèche avec une brosse.


Méthode :
- Machine externe
- Machine sur stabilisateurs, complètement développés.
- Flèche bloquée inclinée sur 2°.
- Cette opération nécessite deux personnes.

GRAISSAGE T2 et T3

T5 et T6 débloqués (restant en T4).


Allonger T2/T3 sur 61% (+/- 2%). Flèche 21,80 m.
Graisser les patins T2 via le premier orifice sur chacun des côtés de T1.

Allonger T2/T3 de 90% (+/-2%). Flèche 26,40 m.


Graisser les patins T2 et T3 au travers du second orifice sur chaque
côté de T1 et T2.

page. 48/62 Chapitre VI – éd. 02-2010


Entretien Manuel d'utilisation et d'entretien

GRAISSAGE T4

Retirer T2/T3 sur 54% (+/-2%).


Graisser les patins T4 au travers des orifices sur chaque côté de T3.

GRAISSAGE T5 et T6

Allonger T4, T5, T6 sur 62% {+/-2%)


Graisser les patins T4, T5, et T6 au travers du second orifice sur
chaque côté de T3 et les premiers orifices sur les côtés de T4 e T5.

Allonger T4, T5, T6 sur 90% (+/-2%)


Graisser les patins T4, T5, et T6 au travers des premiers orifices sur
T3, T4, et T5.

Allonger T2 sur 100%.


Graisser les patins de l'élément flèche avec une brosse. Utiliser une
échelle double ou pliante. NE PAS marcher ou stationner sur la flèche.

Chapitre VI – éd. 02-2010 page. 49/62


Manuel d'utilisation et d'entretien Entretien

Allonger seulement T3 sur 100%.


Graisser les patins de l'élément flèche avec une brosse. Utiliser une
échelle double ou pliante.
NE PAS marcher ou stationner sur la flèche.

Allonger T4, T5, et seulement T3 sur 100%.


Graisser les patins de l'élément flèche avec une brosse. Utiliser une
échelle double ou pliante.
NE PAS marcher ou stationner sur la flèche.

page. 50/62 Chapitre VI – éd. 02-2010


Entretien Manuel d'utilisation et d'entretien

Liste "E" – 500 heures


Transmission – Ensemble convertisseur et powershift

Contrôler le niveau d'huile sur la jauge graduée.


Le contrôle du niveau d'huile moteur doit être effectué avec l'huile à une
température de 80 °C et le moteur tournant au régime de ralenti.
Vidanger l'huile et remplacer la cartouche du filtre.
Changer de cartouche à chaque vidange.

Adopter toutes les mesures nécessaires pour préserver


l'environnement.
Vérifier que toutes les huiles et les liquides utilisés sont récupérés et
recyclés correctement, ne pas laisser ces produits ou les conteneurs
sans étiquettes dans les lieux impropres ou ouverts.
Ne pas laisser de flaques liquides sur le sol.

Consulter les spécifications techniques du constructeur de la boîte de


vitesses.

Moteur

Contrôler l'état de l'alternateur et du démarreur, régler les jeux aux


soupapes et vérifier les injecteurs.

Faire référence aux spécifications techniques du constructeur du


moteur.

Chapitre VI – éd. 02-2010 page. 51/62


Manuel d'utilisation et d'entretien Entretien

Sécheur d'air comprimé

Remplacer la cartouche du sécheur situé sous le couvercle en métal.

Avant de remplacer la cartouche, débrancher les batteries.

Essieux avant et arrière

Contrôler les conditions des freins.


Lubrifier toutes les connexions.
Nettoyer et lubrifier les moyeux.
Contrôler le niveau d'huile des réducteurs et de la boîte transfert.

Graisser modérément les articulations de la direction (axes, joints,


articulations).

page. 52/62 Chapitre VI – éd. 02-2010


Entretien Manuel d'utilisation et d'entretien

Circuit hydraulique

Remplacer le filtre du circuit hydraulique.


Lubrifier le plan du joint du filtre avant le remplacement.

Vérifier l'absence de fuites sur le circuit hydraulique, en cas de fuites


remplacer les composants endommagés.

Réservoir d'air

Nettoyer les purges automatiques des réservoirs d'air.

Contrôle de tous les éléments de fixation

Vérifier la fixation de :
- boulons contrepoids
- boulons treuil
- boulons couronne d'orientation
- boulons réducteur orientation
- boulons ponts
- boulons moteur / changement de vitesses et convertisseur

Pour les couples de serrage des vis, se reporter au tableau indiqué


précédemment.

Direction

Contrôler le serrage des vis de direction et de tous les composants


(volant, colonne, boîte, leviers et biellettes).
Vérifier l'absence de fuites sur la direction assistée.

Flèche télescopique et système de levage (RT35)

• Contrôle de l'état du tirant à câbles de développement de la flèche

Chapitre VI – éd. 02-2010 page. 53/62


Manuel d'utilisation et d'entretien Entretien
Liste "F" – 1000 heures
Contrôle de tous les éléments de fixation

Vérifier la fixation de :
- boulons contrepoids
- boulons treuil
- boulons couronne d'orientation
- boulons réducteur orientation
- boulons ponts
- boulons moteur / changement de vitesses et convertisseur

Circuit hydraulique

Vérifier l'absence de fuites sur le circuit hydraulique, en cas de fuites


remplacer les composants endommagés.

Direction

Contrôler le serrage des vis de direction et de tous les composants


(volant, colonne, boîte, leviers et biellettes).
Vérifier l'absence de fuites sur la direction assistée.

Installation électrique

Contrôler les conditions des câblages électriques et les éléments de


fixation.

Réducteur orientation

Effectuer la vidange du réducteur toutes les 1000 heures.

Vérification du jeu pignon-couronne d'orientation

Vérifier le réglage du jeu pignon-couronne d'orientation en agissant sur


la bride de fixation du réducteur (fig.1).

page. 54/62 Chapitre VI – éd. 02-2010


Entretien Manuel d'utilisation et d'entretien

Fig.1

Le jeu entre le pignon et la couronne (Jn) doit être mesuré comme


indiqué en fig. 2 au niveau des 3 dents vertes sur la denture de la
couronne et doit être compris entre 0,3 et 0,35 mm.

Fig.2

Réservoir carburant

Purger l'eau ou la condensation du réservoir par le bouchon sous-


jacent.

Essieux avant et arrière

Vidanger la transmission et le carter des engrenages (pignonnerie).


Effectuer cette opération quand l'huile est encore chaude.
Laisser s'écouler l'huile par le bouchon (♦) situé en bas du carter et le
bouchon (♦) placé en haut du réducteur.

Chapitre VI – éd. 02-2010 page. 55/62


Manuel d'utilisation et d'entretien Entretien

À chaque contrôle, vérifier l'efficacité de fonctionnement de la soupape


(•) de purge située sur la partie supérieure du carter de boîte en la
lavant avec du gazole et en la séchant avec un jet d'air.

Patins de guidage des éléments de flèche

Vérifier l'état des patins de guidage des éléments de flèche.


Contrôler le serrage des vis de fixation des patins et des supports.
Vérifier l'état des poulies de flèche.

Réducteur et engrenages du treuil

Vidange du réducteur du treuil et des engrenages internes.


Vidanger toutes les 1000 heures ou au moins une fois par an.

Effectuer la vidange du treuil principal ainsi que du treuil auxiliaire aux


mêmes intervalles.

Transmission – Ensemble convertisseur et powershift

Vidanger l'huile et remplacer la cartouche du filtre.


Changer de cartouche à chaque vidange.

Adopter toutes les mesures nécessaires pour préserver l'environne-


ment.
Vérifier que toutes les huiles et les liquides utilisés sont récupérés et
recyclés correctement, ne pas laisser ces produits ou les conteneurs
sans étiquettes dans les lieux impropres ou ouverts.
Ne pas laisser de flaques liquides sur le sol.

page. 56/62 Chapitre VI – éd. 02-2010


Entretien Manuel d'utilisation et d'entretien

Consulter les spécifications techniques du constructeur de la boîte de


vitesses.

Système de freinage

Contrôler les éléments de fixation du cylindre du frein.


Contrôler les tuyaux flexibles du circuit de freinage et éventuellement
remplacer.

Freins (RC30-RT35-RC35-RC40-RC45-RT100)

Vidanger le liquide de frein (sur les modèles qui le prévoient) et


remplacer les cartouches du filtre.

Chapitre VI – éd. 02-2010 page. 57/62


Manuel d'utilisation et d'entretien Entretien
Liste "G" – 2000 heures
Réservoir huile hydraulique

Remplacer toute l'huile du réservoir.


Remplacer le filtre de l'huile.

Mise à
l'air

Vidanger toutes les 2000 heures ou au moins une fois par an.
La vidange du circuit hydraulique consiste à vider systématiquement le
réservoir d'huile, les pompes, les cylindres, les radiateurs de
refroidissement.

Adopter toutes les mesures nécessaires pour préserver l'environne-


ment.
Vérifier que toutes les huiles et les liquides utilisés sont récupérés et
recyclés correctement, ne pas laisser ces produits ou les conteneurs
sans étiquettes dans les lieux impropres ou ouverts.
Ne pas laisser de flaques liquides sur le sol.

Freins (RC30-RT35-RC35-RC40-RC45-RT100)

Vidanger le liquide de frein (sur les modèles qui le prévoient) et


remplacer les cartouches du filtre.

Remplacer les flexibles du circuit de freinage toutes les 2000 heures ou


une fois par an.

page. 58/62 Chapitre VI – éd. 02-2010


Entretien Manuel d'utilisation et d'entretien

Circuit de refroidissement

Vidanger le réfrigérant du radiateur toutes les 2000 heures ou au moins


une fois par an.
B
A

Pour vider le circuit :

- Vérifier que le moteur ne soit pas chaud et que le réfrigérant soit à


température ambiante.
- Retirer le bouchon de remplissage (A), dévisser le bouchon dans la
partie inférieure du radiateur (C) et laisser s'écouler le liquide
réfrigérant jusqu'à la dernière goutte.
- Remettre en place le bouchon inférieur du radiateur.

Pour remplir le circuit :

- Débrancher le tuyau de mise à l'air libre du moteur (B).


- Verser le liquide réfrigérant (1/3 d'antigel – 2/3 d'eau) par le
bouchon de remplissage (A) jusqu'à ce que le niveau se situe à 2
cm. du bord de l'orifice de remplissage. Utiliser le type et la qualité
de mélange antigel indiqué par le producteur, faire référence aux
spécifications pour plus de détails.
- Rebrancher le tuyau d'évent et fermer le bouchon de remplissage.
- Démarrer le moteur au régime minimum pendant quelques minutes
en contrôlant le voyant de température sur le tableau de bord dans
la cabine pour prévenir toute éventuelle surchauffe.
- Arrêter le moteur, attendre quelques minutes pour faire refroidir le
moteur, dévisser le bouchon, vérifier le niveau et rétablir le cas
échéant.
- Revisser le bouchon et répéter les deux dernières opérations
jusqu'à ce que le niveau de réfrigérant se stabilise.

Adopter toutes les mesures nécessaires pour préserver l'environne-


ment.
Vérifier que toutes les huiles et les liquides utilisés sont récupérés et
recyclés correctement, ne pas laisser ces produits ou les conteneurs
sans étiquettes dans les lieux impropres ou ouverts.
Ne pas laisser de flaques liquides sur le sol.

Chapitre VI – éd. 02-2010 page. 59/62


Manuel d'utilisation et d'entretien Entretien
Modèle………………………Société :……………………………………….

N° de série……………………………………………………………………..

Responsable entretien :………………………………………………………

Liste de référence : "…….…" Heures de travail : …………………..

Points d'entretien :

 ………………………………………………………………………………

 ………………………………………………………………………………

 ………………………………………………………………………………

 ………………………………………………………………………………

 ………………………………………………………...……………………

 ………………………………………………………...……………………

 ………………………………………………………………………………

 ………………………………………………………………………...……

 ………………………………………………………………………………

 ………………………………………………………………………………

 ………………………………………………………………………………

 ………………………………………………………………………………

 ………………………………………………………………………………

 ………………………………………………………………………………

Date : ….… / …... / ………. Signature : ……………..……………

page. 60/62 Chapitre VI – éd. 02-2010


Entretien Manuel d'utilisation et d'entretien

Modèle………………………Société :……………………………………….

N° de série……………………………………………………………………..

Responsable entretien :…………………………………………………...…

Liste de référence : "…….…" Heures de travail : …………………..

Points d'entretien :

 ………………………………………………………………………………

 ………………………………………………………………………………

 ………………………………………………………………………………

 ………………………………………………………………………………

 ………………………………………………………...……………………

 ………………………………………………………...……………………

 ………………………………………………………………………………

 ………………………………………………………………………...……

 ………………………………………………………………………………

 ………………………………………………………………………………

 ………………………………………………………………………………

 ………………………………………………………………………………

 ………………………………………………………………………………

 ………………………………………………………………………………

Date : ….… / …... / ………. Signature : ……………..……………

Chapitre VI – éd. 02-2010 page. 61/62


Manuel d'utilisation et d'entretien Entretien
Modèle………………………Société :……………………………………….

N° de série……………………………………………………………………..

Responsable entretien :………………………………………………………

Liste de référence : "…….…" Heures de travail : …………………..

Points d'entretien :

 ………………………………………………………………………………

 ………………………………………………………………………………

 ………………………………………………………………………………

 ………………………………………………………………………………

 ………………………………………………………...……………………

 ………………………………………………………...……………………

 ………………………………………………………………………………

 ………………………………………………………………………...……

 ………………………………………………………………………………

 ………………………………………………………………………………

 ………………………………………………………………………………

 ………………………………………………………………………………

 ………………………………………………………………………………

 ………………………………………………………………………………

Date : ….… / …... / ………. Signature : ……………..……………

page. 62/62 Chapitre VI – éd. 02-2010

Vous aimerez peut-être aussi