Vous êtes sur la page 1sur 19

la solidarité

Pendant que toute la famille regardait un documentaire sur la solidarité, mon petit frère posa la
question suivante : « pourquoi il faut être solidaire ? ».

-Maman lui répondit : « être solidaire, c'est d’abord aimer son prochain et accepter de l'aider. C’est
un comportement qui garantit un soutien en cas de difficulté, autrement dit, on n'est jamais seul
devant les situations de détresse. La solidarité c’est s’entraider, soutenir les plus faibles,
encourager ses semblables. Et la plus grande loi de DIEU est relative à l'amour de votre semblable.

-De plus, ajouta papa : « La solidarité est un moyen de garantir la stabilité et l’égalité dans la
société. En effet, elle permet d'offrir à chacun les moyens de vivre correctement de sorte qu’aucun
individu n'est laissé de côté ou désavantagé de façon injuste.

-« Cultiver la solidarité est dans votre intérêt » lui réplique-je, « La solidarité est une boucle : nous
pourrions un jour être à la place de celui qui a besoin d'aide.

En plus, la solidarité envers les autres peut aussi contribuer à notre sécurité. En effet, quand
certains n'ont pas les moyens de vivre décemment, ils peuvent devenir amers, furieux, voire
malveillants. Ils pourraient chercher à obtenir de force ce qu'ils n'ont pas et menacer votre
situation. Il vaut donc mieux partager suffisamment pour ne pas provoquer l'hostilité des plus
démunis.

-« oh ! J’ai compris, la solidarité est un comportement important et très bénéfique aux hommes
ainsi qu’à la société ».

Un jour, en sortant du collège deux adolescentes discutaient à propos du Facebook.


- « Ah ! Facebook … tu n’en connais pas la valeur, il te permet tout, dit Sara avec
enthousiasme, si tu veux faire des amis il ne faut qu’entrouvrir ce coffre et te connecter.
- Les amis, on peut se les faire autrement que via le Facebook. Nos parents vivaient
parfaitement bien sans internet et sans téléphone portable et justement ils avaient de
vrais amis, expliqua Imène.
- Que dis-tu là ! Moi avec mon Facebook je peux partager des images et des vidéos avec
mes amis de manière très pratique. De plus, je suis vraiment contente car avec mon
compte Facebook je suis capable de raconter tout ce que j’ai envie et poster ce que
j’aime sur mon mur.
- Chère Sara, je vais te dire un secret ; à travers Facebook je suis arrivée à détruire ma
vie entière. J’ai été victime d’un harcèlement ce qui a causé une déchirure entre ma mère
et mon père, dit Imène avec amertume. »

Moi: Voyons père ! Nous sommes les seuls dans le quartier à être privés d'une connexion
à domicile. Quand le professeur me charge de faire un exposé, je suis obligé d'aller au
cyber du quartier. Ne voyez-vous pas que c'est une perte de temps ?
Père: Pas question ! Veux-tu me faire accroire qu'une connexion à domicile économise le
temps ? Au contraire, c'est une véritable perte du temps. Passer une nuit blanche
devant l'écran en train de chatter au détriment des devoirs scolaires, que nommes-tu
cela ?
Moi: Pas forcément cher père. Il ne faut pas généraliser. L'Internet, je l'avoue, est une
arme à double tranchant. Ça dépend de notre usage de cet outil.
Père: Drôle d'argument ! Euh… inutile de chercher à me convaincre. Une connexion chez
moi. C'est hors de question!
Moi: Je comprends bien vos soucis cher père. Vous craignez que je ne puisse pas
conjuguer l'étude avec les loisirs. Mais, rassurez-vous, je vous promets de bien gérer
mon temps. J'ai déjà fait preuve de sérieux et de clairvoyance en maintes occasions. Je
vais faire de mon mieux pour l'utiliser à bon escient. Je vous en supplie vénéré père.
Père: Qu'en est-il des jeux, MSN, vidéos, musique… etc. ? Une panoplie de pièges
alléchants dont l'Internet est bourrée. Qu'est-ce qui va me garantir que tu sera à l'abri
de…

Activité : tu essayes de convaincre ton ami sur la nécessité d’Internet


pour les études, rédige deux ou trois répliques d’un dialogue portant
sur ce sujet.
Texte : (28)

Guerre et Paix.

La paix c’est elle qui donne de la vigueur aux empires ; elle maintient
l’ordre parmi les citoyens ; elle laisse aux lois la force qui leur est nécessaire;
elle favorise la population, l’agriculture et le commerce. En un mot, elle
procure au peuple le bonheur qui est le but de toute société.

La guerre au contraire, dépeuple les états ; elle y fait régner le désordre ;


elle rend incertaine la liberté et la propriété des citoyens ; elle trouble et fait
négliger le commerce, les terres deviennent incultes et abandonnées…

L’histoire ne nous fournit que des exemples de paix violées, de guerres


injustes et cruelles, de champs dévastés, de villes réduites en cendres.

Diderot (paix, Encyclopédie).

Questions :
I- Compréhension : (13 Pts ) 1°) Choisis la bonne réponse :

a) Ce texte est de type : (0,5)

 descriptif
 argumentatif
 prescriptif
b) L’auteur est : (0,5)

 pour la paix
 contre la paix
 en faveur de la guerre
c) Relève du texte une phrase pour justifier ta réponse. (01)

2°) Complète le tableau suivant en relevant du texte deux (02) phrases expliquant (02)

Les bienfaits de la paix Les méfaits de la guerre

1. 1.

2. 2.

3°) Retrouve dans le texte un mot de la même famille que « peuple » (01)

4°) Complète le tableau suivant : (01)

Mots Antonymes

- favoriser ≠…

- incertaine ≠ …

5°) a) Décompose le mot « désordre » (01)

b) Donne un mot formé de la même manière.

6°) Transforme en deux (02) phrases simples, la phrase complexe suivante : (02)

- Elle laisse aux lois la force qui leur est nécessaire.

7°) Transcris la phrase suivante à l’imparfait de l’indicatif. (01)

- L’histoire ne nous fournit que des exemples de villes réduites en cendres.

8°) Transforme la phrase suivante à la voix passive : - La guerre dépeuple les états.

9°) « Les terres deviennent incultes ». - Réécris cette phrase en commençant par : « Le sol……………………….. »

II- Production écrite : ( 07 Pts ) Es–tu pour ou contre la guerre ? Justifie ton point de vue en t’appuyant sur des exemples objectifs .
Texte : Aussi loin que remontent mes souvenirs dans le temps, je revois avec précision la
discrimination dont souffraient les filles de la famille. Dès l’âge de sept ans, j’étais déjà obligée de partager
avec mes sœurs, les travaux de la maison : je rangeais les chambres, je lavais le sol, je faisais la vaisselle et
même la lessive. Il n’était pas question de demander à mon frère d’en faire autant : il était pourtant plus
grand que moi et plus solide. Mais le garçon n’avait rien à faire nous les filles nous étions là pour servir
Toute l’attention était tournée vers mon frère. Après le certificat d’études, la famille entière était prête à
se priver, à faire des sacrifices pour qu’il poursuive ses études et qu’il ait son diplôme. Mes études
n’intéressaient personne pourtant j’obtenais de très bonnes notes, mais elles passaient inaperçues.Mon
frère était un homme et son avenir passait avant tout. Quand j’eus quinze ans, on voulut me décider à
fonder un foyer. En clair, il fallait arrêter mes études. Quand je dis à ma mère que je ne voulais pas me
marier, que je voulais étudier, elle mit son doigt sur sa tempe, d’un geste signifiant « Elle est folle, cette
fille ! » Giselle Halimi tiré du livre : Les causes des femmes

A- COMPREHENSION LEXIQUE 1- Choisis le titre qui convient le mieux au texte. a) Une fille gâtée b)
Discrimination familiale c) Une fille émancipée 2- Lis le texte puis complète le tableau
B- e trouvant : Le Thème :
C- Le type de Texte : Visée du texte :
D- Une phrase évoquant :
E- Une injustice envers la fille
F- L’intérêt porté au garçon …………………….. ………………….. ……………. …………………. ………………….

3- « On voulut me décider à fonder un foyer » L’expression soulignée signifie : a) Acheter une maison b)
Chercher un travail c) Se marier 4- En t’aidant du texte, classe les expressions suivantes dans le tableau ci-
dessous :

Doit servir -Sa réussite est le souci de tous - Doit être servi - Doit se marier jeune.

La fille : Le garçon :

5- Trouve le contraire de : a) Intéressé #.................. b) Attention #...........

B- MANIPULATION DE LA LANGUE 1- Décompose groupes la phrase : Dès l’âge de sept ans, je faisais
déjà les travaux de maison. 2- « Je dis à ma mère que je ne voulais pas me marier. » La proposition soulignée
est une : a) Complétive b) Relative c) Infinitive 3- Il n’était pas question de demander de l’aide à mon frère
pourtant il était grand et fort. - Quel est le rapport exprimé dans cette phrase ? - Exprime ce même rapport
d’une autre manière.

4- « Je revois avec précision la discrimination dont souffraient les filles de la famille » Lis la phrase puis
complète le tableau suivant en trouvant :

Le pronom relatif : L’antécédent : La fonction du pronom relatif :

Les 2 phrases simples : a-…………………………………….. b-……………………………………..

5- Met au masculin pluriel : «Elle est folle cette fille ! »

C- PRODUCTION ECRITE
La fille ne voulait pas arrêter ses études Rédige un paragraphe dans lequel tu imagines les arguments
qu’elle utilisera pour convaincre ses parents de la laisser continuer à étudier

Texte : (37) Les jeunes d’aujourd’hui.

Depuis quelques années, on entend dire que les jeunes sont agités, révoltés,

mécontents, pleins de haine et de rancœur.

Ceux que je connais personnellement, et ils sont nombreux, ne me semblent pas,

après tout, si rebelles. Ils me donnent plutôt l’impression, soyons sincères, de

ressembler terriblement à ce que nous étions lorsque nous avions vingt ans, d’être tels

que nous étions alors. Ils y en a qui sont travailleurs, et il y a des tire-au flanc, il y en a

d’intelligents et d’autres stupides, il y en a des snobs et des débraillés, d’autres dociles,

et des je m’en fichistes ; il y a des sincères et des menteurs, il y en a d’ennuyeux et

d’autres amusants, de tristes et de joyeux, c’est exactement comme avec mes amis

autrefois. Leurs préoccupations et les passions, les espoirs, les manies, les vanités, les

amours propres ne diffèrent en rien des nôtres. Aujourd’hui ils ont plus de liberté, nous

en avions peut être moins. Voilà tout. Pour le reste je n’ai réussi à remarquer aucune

différence. Lorsque nous conversons ensemble, je ne constate jamais ce soi- disant

abîme séparant nos deux mentalités, la leur et la mienne, tel qu’il est décrit

habituellement. En leur compagnie, je ne me trouve nullement dépaysé ou mal à l’aise.

Dino Buzzati

Questions :I. Compréhension de l’écrit . ( 13 Pts ) 1°) Que dit-on des


jeunes depuis quelques années ?

2°) a) - L’auteur est-il d’accord avec ceux qui critiquent les jeunes ?

b) - Relève du texte une phrase qui justifie ta réponse.

3°) D’après l’auteur, il y a une seule différence entre les jeunes d’avant et ceux

d’aujourd’hui. Laquelle ? (01)

4°) L’auteur est-il mal à l’aise en leur compagnie ? Justifie ta réponse par une

phrase tirée du texte. (01)


5°) Relève du texte l’antonyme de : (1,5)

a) - intelligent

b) - sincère

c) - ennuyeux

6°) « Nous conversons » veut dire : (0,5)

 Nous travaillons
 Nous discutons
 Nous jouons

a) - Quel est le rapport exprimé dans la phrase suivante :

- « Lorsque nous conversons, je ne constate aucun abîme séparant nos deux

mentalités ».

b) - Remplace-le par un équivalent.

8°) Trouve deux mots de la même famille que « personnellement ».

9°) Transcris la 2ème phrase du texte à l’imparfait.

- « Ceux que je connais………rebelles"

10°) Remplace les « jeunes » par les « filles » dans la première phrase du texte.

II. Production écrite : ( 07 Pts )


Selon l’auteur, il n’y a aucune différence entre les jeunes d’avant et ceux

d’aujourd’hui. Et toi, qu’en penses-tu ? Justifie ton point de vue à partir

d’exemples.
Texte :La violence à l'école

Les enquêtes et les sondages d'opinion montrent que « les actes de violence » sont en vigueur au
sein des établissements scolaires. Mais, les causes de ces actes diffèrent d'un milieu à l'autre, ce
qui obsède incessamment l'esprit des gens qui veillent sur le domaine éducatif, les incitant ainsi à
rechercher des solutions afin d'éradiquer ce fléau social.

D'abord, la démission des parents dans l'éducation des enfants aggravée par le chômage et la
pauvreté favorise les comportements violents à l'école et la délinquance juvénile.

Ensuite, l'absence de communication entre les professeurs et les élèves, peut entraîner une
certaine incompréhension qui aboutira à des paroles ou des gestes grossiers, affirment les
pédagogues.

Enfin, la surcharge démesurée des classes scolaires engendre la violence. En effet, les
circonstances déplorables dans lesquelles étudient les élèves ne permettent guère de
s'harmoniser avec une ambiance d’étude normale si bien que l'intolérance et l'incivilité
règnent en maître. D'ailleurs, certains adolescents profitent de cette surcharge en classe et se
transforment en provocateurs intolérables.

C’est pourquoi, les responsables administratifs et pédagogiques sont appelés à instaurer la


stabilité et la sûreté dans les institutions puisque la violence en menace l'équilibre. Il s'avère
indispensable de combattre avec détermination les actes qui se produisent dans les écoles pour
aider les élèves intransigeants et les ramener sur le droit chemin. Il est primordial de
sensibiliser les différents intervenants à la communication et à la tolérance : « La prévention
vaut mieux que la guérison ».

Le soir d’Algérie,2014

I/Compréhension de l’écrit: 13 pts


1- Quel est le problème traité dans ce texte ? ………
2- Quelles sont les raisons qui poussent les jeunes à la violence? Cites-en deux
causes.
……………………………………………………………………………………
……..3- Réponds par vrai ou faux :
- La surcharge des classes diminue la violence.
- La démission des parents dans l’éducation des enfants favorise la violence.
4- Relève dans le texte un mot de la même famille que « violence ». ………..
5- « Afin d'éradiquer ce fléau social. »
Le mot souligné veut dire :
a- supprimer b- instaurer c- garder
6- Écris correctement le mot (tout) dans la phrase suivante.
……….les responsables sont appelés à instaurer la stabilité, ils sont
……..conscients pour d'éradiquer ce fléau social.

7- Complète la phrase :
- Ce texte est à visée………………
8- « Puisque la violence menace l’équilibre, les responsables administratifs sont
appelés à instaurer la stabilité et la sûreté dans les institutions. »

a- Quel est le rapport logique exprimé dans cette phrase ? ……….


9-Souligne le complétive et encadre la relative
-
- Les pédagogues affirment que l’absence de communication entre les
élèves et les professeurs entraîne une incompréhension.
- La violence est un mal que l’éducation peut guérir.

10- Mets le verbe ( ) au subjonctif : «Il faut que nous (être) non violents » …….
11-« Ils se transforment en provocateurs intolérables.»
Réécris la phrase en la commençant ainsi :

- Il ………………………………………………

Situation d’intégration :: « De nos jours, la violence est présente au sein de


nos écoles, ce lieu qui est au temps normal un lieu de non violence, mais
plusieurs élèves l’ont oubliés. »
Rédige un paragraphe argumentatif de (6 à 8 lignes) dans lequel tu
incites les élèves à devenir non violents.

…………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………
…FAROUK 2017

Certaines personnes aiment regarder la télévision, d’autres préfèrent écouter la


radio et d’autres par contre préfèrent lire des livres ou des journaux. Et toi, que
préfères-tu ?

Rédige un court texte dans lequel tu présenteras des arguments pour justifier ton
choix
Les pédagogues affirment : « l’absence de communication entre les élèves et les
professeurs entraine une incompréhension. »
Réécris la phrase au style indirect
Complete :
L’adverbe L’adjectif
incessamment …………………………
……………………….. social

a- Exprime le même rapport en utilisant une expression équivalente.


………………………………………………………………………..

Le contraire du mot souligné :


a-faciles
b- favorables
c-difficiles
Durée : 2H

Te
1- Quel est le problème traité dans ce texte ?

2- Quelles sont les raisons qui poussent les jeunes à la violence? Cites-en deux causes.

3- Réponds par vrai ou faux :


- La surcharge des classes diminue la violence.
- La démission des parents dans l’éducation des enfants favorise la violence.

4- Relève dans le texte un mot de la même famille que « violence ».


7- Complète la phrase :
- Ce texte est à visée………………

8- « Puisque la violence menace l’équilibre, les responsables administratifs sont appelés


à instaurer la stabilité et la sûreté dans les institutions. »

a- Quel est le rapport logique exprimé dans cette phrase ?


b- Exprime le même rapport en utilisant une expression équivalente.

9- Les pédagogues affirment : « l’absence de communication entre les élèves et les


professeurs entraine une incompréhension. »
- Réécris la phrase au style indirect. Tous les gens mange
10- « La pauvreté favorise les comportements violents »
- Mets le verbe au futur simple.
« De nos jours, la violence est présente au sein de nos écoles, ce lieu qui
est au temps normal un lieu de non violence, mais plusieurs élèves l’ont
oubliés. »
Crois-tu que la violence est présente parmi les jeunes de nos jours ?
Pourquoi ? Comment pourrait-on léviter ?
Rédige un paragraphe argumentatif de (6 à 8 lignes) dans lequel tu
incites les élèves à devenir non violents.

Les adolescents dans leur ensemble pratiquent le sport avec plaisir. Il


leur offre un passe temps qui peut se prolonger, il permet une évasion facile à
cause de l’effort et de l’attention qu’il réclame, ce qui les oblige à oublier leurs
soucis .Il réalise leur rêve de devenir fort et de développer leur corps et par
conséquent leur permet de se faire admirer par les autres et d’être fiers. Enfin,
c’est une activité dans laquelle ils peuvent exprimer leur force physique et leur
jeunesse et deviennent agiles comme des félins. Plus le sport offre du succès
aux jeunes et les met en valeur, plus il est apprécié d’eux. C’est aussi une
activité dans laquelle la violence et l’agressivité peuvent se libérer sous forme
de jeux.
D’après Guy Avanzini

Questions :

I. Compréhension : (13 pts)

1/ Choisis la bonne réponse :

- Dans ce texte l’auteur parle :

a) Des méfaits du sport b) Des bienfaits du sport c) Du sport en


Algérie

- Le titre qui convient à ce texte est :


a) Les adultes et le sport b) La violence dans les stades c) Les adolescents et
le sport

- Pour les adolescents, le sport est :

a) Un souci b) Un plaisir c) Une corvée

2/ Relève du texte la phrase qui montre que les adolescents aiment pratiquer le sport.

…………………………………………………………………………………………………………..

3/ Réponds par : « Vrai » ou « Faux »

Le sport augmente la violence et l’agressivité. (…….)

Le sport permet aux jeunes d’oublier leurs problèmes. (……)

4/Range les expressions suivantes dans le tableau :

a)Oublier les problèmes. b)Devenir fort. c)Développer le corps. d)Devenir agile comme
des félins

Les avantages moraux du sport Les avantages physiques du sport

…………………………………….. …………………………………….

…………………………………….. …………………………………….

…………………………………….. …………………………………….

5/ Il offre un passe temps qui peut se prolonger.

Le nom composé souligné est formé de : (Choisis la bonne réponse)


Un verbe + Un nom Un adjectif + Un nom Un nom + Un nom

6/ Décompose la phrase suivante en groupes.

« Les adolescents pratiquent le sport avec plaisir. »

7/ « Si tu (pratiquer) du sport, tu serais agile comme un félin. »

1/ Souligne les propositions et indique le nom de chacune d’elles.

2/ Ecris correctement le verbe mis entre parenthèses.

…………………………………………………………………………

8/ Relève du texte :

Une proposition subordonnée relative. : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Un groupe prépositionnel de cause. : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

9/ Complète les 2 tableaux :

Adjectif Adverbe Verbe Nom

facile ...………….. développer ……………….

…………… fortement pomper ……………….

violent …………… ………….. admiration

physique …………… …………… prolongation

Texte :

La violence envahit les stades et les terrains. Le football est l’un des
sports le pus touché par ce phénomène.
En effet, quand un joueur n’a pas une très bonne tactique, qu’il ne brille
pas par ses accélérations et qu’il n’est pas le roi de la feint, il ne lui reste que la
brutalité pour surpasser l’adversaire. Qu’est-ce qui explique toute cette
agressivité chez un joueur ? Il est certain que ce sont le manque de qualités
physiques ou techniques, l’insuffisance des entraînements et l’absence
d’intelligence dans le jeu qui transforme l’engagement physique en violence
mal contrôlée.

Extrait du Dictionnaire la rousse, Thèmes transversaux. La


sécurité

Questions

I- Compréhension de l’écrit : ( 13 pts )

1)- Dans ce texte l’auteur dénonce un comportement négatif. Lequel ?

2)- Ce texte est-il à dominante : a- narrative ? b- descriptive ? c-


argumentative ?

Choisis et recopie la bonne réponse

3)- Un joueur qui respecte son adversaire et les règles de jeu est :

a- Un joueur qui se comporte violement.

b- Un joueur qui a l’esprit sportif. c- Un joueur qui agresse son


adversaire.

Choisis et recopie la bonne réponse

4)- Réponds par vrai ou faux.

a- Le football est le seul sport touché par la violence.

b- La violence est un comportement négatif.

5)- Le manque de qualités physiques ou techniques


 Trouve dans le texte le synonyme de : Le manque

6)- Relève du texte quatre mots du champ lexical de : sport

7)- Trouve dans le texte un mot de la même famille que : joueur

8)- La violence envahit les stades et les terrains.

Relève du texte deux mots de même sens que : La violence

9)- a- La violence envahit les stades et les terrais si bien que le football est en
danger.

b- Bien qu’il soit blessé, il continue à jouer.

 Quel est le rapport exprimé dans chacune des phrases ci-dessus ?

 Remplace « bien que » par « malgré » dans la deuxième phrases.

10)- L’entraineur nous demande : « Est-ce que vous êtes capables de jouer
contre cette équipe »

- Transforme cette phrase au style indirect.

11)- Le football est touché par ce phénomène.

- Réécris cette phrase en la commençant ainsi :

« Ce phénomène………………………… »

12)- Le jeu transforme l’engagement physique en violence mal contrôlée.

 Réécris la phrase au futur simple de l’indicatif puis au conditionnel


présent.
École:MEFTAH Année scolaire : 2015/2016 Durée : 2h

Composition du 3eme Trimestre


Texte :
Le terrorisme routier tue toujours en Algérie. Plus de 977 décès au cours du premier
trimestre 2016. Triste bilan qui inscrit l'Algérie à la 3ème place mondiale en matière
d'accidents de la route. 90% des accidents sont d'origine humaine alors que 10% sont
dus aux facteurs de l'environnement. Parmi les causes de ce massacre, citons l'excès de
vitesse, les dépassements dangereux et les infractions au code de la route. À cela,
s’ajoutent d'autres facteurs comme le mauvais état des routes, le manque d'éclairage et
de signalisation, et le commerce de pièces de rechange de contrefaçon.
Malgré un code de la route très sévère, le nombre d'accidents n'a pas régressé. Il faut
sérieusement réfléchir à d'autres solutions parce que les résultats de cette folie
meurtrière sont particulièrement inquiétants. D'abord, il y a 4000 handicapés marqués,
ensuite les pertes financières estimées à 100milliards de dinars par an.
La prévention et la sensibilisation sont insuffisantes. Elles doivent être accompagnées
de certaines mesures comme améliorer la formation des conducteurs, notamment ceux
des transports de voyageurs et durcir les condamnations pour les responsables des
violations (fautes, infractions) du code de la route pour arrêter ce problème.

D'après un article du quotidien "l'expression" du 05 mai 2008.

Questions :
Ι /Compréhension de l’écrit : (13 points) :
1. Quel est le problème traité dans ce texte?
2. D'après le texte, quelles sont ses causes?
3. Relève du texte, deux (02) solutions proposées par
l'auteur pour arrêter ce problème.
4. Réponds par vrai ou faux:
a- 90% d'accidents sont d'origine humaine.
b- La prévention et la sensibilisation sont suffisantes.
5. Complète le tableau suivant en rangeant chaque
expression dans la case qui convient:
Les dépassements dangereux - le manque d'éclairage- excès de vitesse - le
mauvais état des chaussées.

Facteurs humains Facteurs de l'environnement

6. Trouve dans le texte le synonyme des mots suivants:


a- mort= ................................ b- protection= ...................................

7. " le code de la route sera très sévère puisque le nombre d'accidents n'a pas
régressé"
a- Quel est le rapport exprimé dans cette phrase.
b- Exprime-le d’une autre manière.
8. L'auteur affirma: " La prévention et la sensibilisation sont insuffisantes".

- Réécris la phrase ci-dessus au discours indirect.


9. Mets le verbe entre parenthèses au temps et au mode qui conviennent:

" Si les conducteurs respectent le code de la route, il n'y (avoir) ....... plus
d'accidents".

10. " Les dépassements dangereux sont parmi les causes de cette bataille"

- Réécris la phrase ci-dessus en commençant ainsi:


" Le ...................................................... parmi les causes de cette guerre."

« Bienvenue à l’émission ! Aujourd’hui, nous allons entendre un témoignage douloureux


mais véridique. J’aimerais parler du travail des enfants : Le travail qui nuit à la santé
physique et mentale des enfants, perturbe leur scolarité et leurs loisirs…L’(OIT) estime que
dans le monde quelque 246 millions d’enfants sont victimes du travail des enfants dont 186
million sont âgés de moins de 15 ans. Parmi eux, Rupinder.Ce qu’il dit à ce propos est triste
mais vrai : »

« J’ai 13 ans.Mes parents travaillent dans une plantation de café. Quand j’étais petit,
je suis allé à l’école pendant deux ans. .. A l’âge de 8 ans, mes parents m’ont dit que
je devais rester à la maison pour m’occuper de mes jeunes frères et de mes
jeunessœurs. À l’âge de 10 ans, j’ai commencé à travailler dans la plantation de café
pendant la récolte. Je travaillais de 6 heures à 22 heures. Je me souviens, un jour,
pendant que je travaillais, je me suis blessé le bras. Comme je ne pouvais plus
travailler, mes parents n’avaient plus les moyens de me garder à la maison. J’ai
donc emménagé en ville. Je croyais pouvoir trouver un emploi. Mais je ne sais ni
lire ni écrire, donc c’est très difficile de trouver du travail quand on est
analphabète. J’aimerais vraiment aller à l’école et devenir ingénieur ou
constructeur de bâtiments dans mon village. »
Texte (adapté) d’une émission de Radio Rurale Internationale
(Ottawa, canada)Décembre 2003. I/ Compréhension de l’écrit :
1. Recopie la bonne réponse : a-Le texte est transcrit (écrit) à partir d’une émission :
-télévisuelle -radiophonique -audiovisuelle
b-L’objectif du texte est de dénoncer :
-le travail -le travail des parents -le travail des enfants
c-Le texte est de type :-narratif -descriptif -explicatif.
2. Relève du texte :
a-un mot de même sens que « travail ».
b-la phrase qui explique le mot souligné dans la phrase suivante :
« C’est très difficile de trouver du travail quand on est analphabète ».
c-l’antonyme de « vieux ».
3. Relie par des flèches chaque élément de (A) à celui qui lui correspond dans (B) :
(A) Propos de l’animateur (B)Témoignage de Rupinder
-Le travail qui nuit à la santé physique des -Je ne sais ni lire ni écrire.
enfants. -Pondant que je travaillais, je me suis blessé le
-Le travail qui perturbe leur scolarité bras.
-Le travail qui perturbe leurs loisirs -Je travaillais de6heures à22heures.

4. « Un jour, pendant que je travaillais, je me suis blessé le bras.»


a- Quel est le rapport logique exprimé dans cette phrase ?

b- Exprime-le d’une autre manière.

5. -Dans la phrase suivante souligne les expansions du nom.


. un témoignage douloureux mais véridique. J’aimerais parler du travail des enfants : Le travail qui nuit
à la santé physique et mentale.

6. -Relève du texte : a- Une sub. Complétive.b-un rapport de cause. c-un rapport du


temps.

d-un rapport d’opposition.e-un rapport de conséquence

7.
.

8. -Mes parents m’ont dit que je devais rester à la maison.


Réécris cette phrase au discourt direct.

9. Mets les verbes entre -(…… ) au présent de l’indicatif.


-je (devoir) rester à la maison.-je (travailler) de6heures à22heures. - je ne (savoir) ni lire ni
écrire.

Ecris l’adj.qual.souligné au féminin :

-un témoignagedouloureux.-une séparation………………..


10. Réponds par « vrai » ou « faux » :
-Rupinder est l’enfant unique de sa famille.
-Le rêve de Rupinder est de poursuivre ses er
- Ce texte est à visée………………

9- Les pédagogues affirment : « l’absence de communication entre les élèves et les


professeurs entraine une incompréhension. »
- Réécris la phrase au style indirect.
Le travail des enfants
Des millions d’enfants dans le monde ne vont pas à l’école. Il arrive souvent
que des enfants travaillent tout simplement chez eux, pour aider leurs familles
:ils préparent les repas ,ils s’occupent de la maison,travaillent dans les
champs,s’occupent des bêtes,etc. Même s’il ne s’agit pas de conditions de
travail pénibles, l’obligation d’accomplir ces tâches les empêche de
s’épanouir,de s’instruire et de vivre pleinement leur enfance :ils n’ont pas le
temps d’aller à l’école,ni de jouer ou de se reposer .Lorsqu’ils travaillent à
l’extérieur,les enfants sont employés comme domestiques ou garçon de café…
Certaines formes de travail sont particulièrement nuisibles pour la santé et la
sécurité des enfants (travail dans les chantiers).
Je crois que la situation est suffisamment grave, c’est pourquoi il faut alerter
l’opinion publique et sensibiliser les parents pour que l’enfant vit tout
simplement son enfance ; c’est son droit.
Jean Delatour
I-COMPREHENSION DE L’ECRIT
1) Choisis la bonne réponse : Ce texte présente :
a) un phénomène naturel b) un phénomène social c) un phénomène culturel
2) Qui parle dans ce texte ? De quoi parle-t-il ?
3)certaines formes de travail sont nuisibles pour la santé.Le mot souligné veut dire :
a) bénéfiques pour la santé b)dangereuses pour la santé.

4) réponds par vrai ou faux.


a) Les enfants travaillent pour aider leurs parents
b) Le travail dans les chantiers est nuisible pour la santé des enfants.
c) les enfants qui travaillent vivent pleinement leur enfance.
d) pour l’auteur,les enfants doivent travailler

5)relève du texte le champ lexical de « enfance » (2mots)


6- relève du texte le contraire de « travailler » ≠………………
7- comment est formé l’adverbe « suffisamment »
8- relève du texte une proposition subordonnée de temps.
9--choisis et complète par :*mais *alors que *car *pour *afin que.
Les enfants travaillent …….aider leurs parents……………ils doivent être à l’école
10) mets les verbes à l’imparfait
les enfants sont victimes de la violence,ils subissent d’énormes souffrances.
11)remplace « ils » par « elles »
les garçons sont curieux et pleins de vie.
Les filles……………………………………..
12 -mets les verbes au plus que parfait-
les enfants (partir ) à six heures et ils (travailler ) toute la journée.

Vous aimerez peut-être aussi