Vous êtes sur la page 1sur 192

Guide pédagogique niveau 2

. 1e
A c2 t
re
Di
e
gn
Li

Valérie Lemeunier
Sophie de Abreu
Julien Cardon
Marie-Hélène Le Gall
Stéphane Paroux
Alice Reboul
Création maquette : Laurence Hérédia
Adaptation maquette : Catherine Sevegrand
Mise en pages : Text’Oh! - 39100 Dole

« Le photocopillage, c’est l’usage abusif et collectif de la photocopie sans autorisation des auteurs et des éditeurs.
Largement répandu dans les établissements d’enseignement, le photocopillage menace l’avenir du livre, car il met en danger
son équilibre économique. Il prive les auteurs d’une juste rémunération.
En dehors de l’usage privé du copiste, toute reproduction totale ou partielle de cet ouvrage est interdite. »

« La loi du 11 mars 1957 n’autorisant, au terme des alinéas 2 et 3 de l’article 41, d’une part, que les copies ou reproductions strictement
réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective » et, d’autre part, que les analyses et les courtes citations
dans un but d’exemple et d’illustration, « toute représentation ou reproduction intégrale, ou partielle, faite sans le consentement de l’au-
teur ou de ses ayants droit ou ayants cause, est illicite. » (alinéa 1er de l’article 40) - « Cette représentation ou reproduction, par quelque
procédé que ce soit, constituerait donc une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. »

© Les Éditions Didier, Paris 2011 ISBN 978-2-278-06928-6 Imprimé en France


Achevé d’imprimer en septembre 2011 par JOUVE – Dépôt légal : 6928/01
sommaire
Présentation générale ............................................................................ 5
Typologie des activités collaboratives .................................................. 14
Phonétique : les voyelles et les consonnes du niveau A2.1 .................. 19
Portfolio ...................................................................................... 21

Unité 1 Organiser un concours « Les 7 plus beaux sites


du monde » .................................................................... 22
Préparation au delf ......................................................... 46
Bilan .............................................................................. 49

Unité 2 Fabriquer une mallette pour présenter son pays ............ 50


Préparation au delf ......................................................... 73
Bilan .............................................................................. 75

Unité 3 Faire une interview ........................................................ 76


Préparation au delf ....................................................... 100
Bilan ............................................................................ 102

Unité 4 Participer à un tournoi interclasse ............................... 103


Préparation au delf ....................................................... 127
Bilan ............................................................................ 129

Unité 5 Créer une affiche : « les éco-gestes au collège ».............. 130


Préparation au delf ....................................................... 154
Bilan ............................................................................ 157

Unité 6 Monter une exposition photo sur les années 2000 ............ 158
Préparation au delf ....................................................... 182
Bilan ............................................................................ 186

Corrigés des bilans ............................................................................ 187


Présentation générale
Ligne directe est une méthode pour l’enseignement/apprentissage du français aux adolescents
(11 ans – 15 ans). Elle s’appuie sur les orientations décrites dans le Cadre européen commun
de référence pour les langues.
Le niveau 2 de Ligne directe permet d’acquérir la première partie des compétences attendues
au niveau A2.
Les principes pédagogiques retenus par les auteurs de cette méthode sont ceux d’une perspec-
tive de type actionnel.
« L’apprenant est désormais considéré comme un acteur social. L’enseignement/apprentissage
a donc pour objectif de former cet acteur social qui, compte tenu de la multiplication des
échanges internationaux, est aussi un citoyen du monde en devenir susceptible de jouer un
rôle d’intermédiaire culturel1. »

E LES ORIENTATIONS PÉDAGOGIQUES RETENUES


Former des acteurs sociaux capables de s’adapter aux changements
Tout acteur social accomplit, dans une situation donnée, des actions pour lesquelles ils
« mobilisent stratégiquement les compétences dont ils disposent en vue de parvenir à un
résultat déterminé2 ».
La maîtrise des compétences nécessaires à l’accomplissement de ces actions sociales (ou
tâches) dans des contextes variés est aujourd’hui un des objectifs majeurs de l’enseignement/
apprentissage. Cet acteur social étant un grand consommateur de médias, l’éducation à tra-
vers l’enseignement/apprentissage d’une langue devrait contribuer à faire de l’apprenant un
utilisateur averti. Les médias ont donc toute leur place au centre du dispositif pédagogique.
En outre, cet acteur social vit dans un monde en évolution constante où l’on apprend plus que
jamais tout au long de la vie. De ce fait, il lui faut apprendre à apprendre, apprendre à trans-
férer et à réinvestir les connaissances et les compétences acquises pour être en mesure de
s’adapter aux changements à venir.
La construction du savoir, bien que personnelle, s’effectue dans un cadre social. Ce n’est pas
le formateur qui enseigne mais le formé qui apprend. Il n’apprend toutefois pas seul, mais
avec et par les autres membres du groupe en échangeant et en confrontant les idées des uns et
des autres. L’apprenant s’appuie donc sur les connaissances et les compétences des autres
pour construire les siennes (et réciproquement), comme il sera amené à le faire dans sa vie
professionnelle et dans sa vie personnelle.
Il convient donc de créer un contexte favorable qui encourage l’autonomie et la collaboration
dans l’apprentissage.
Ligne directe propose donc d’amener les apprenants :
– à réaliser des tâches s’inscrivant dans leurs centres d’intérêt ;

1. Claudel, C. et Lemeunier, V., article à paraître.


2. CECRL, p. 15.

5
– à confronter les apprenants à la réalité sociale à travers notamment des supports média-
tiques ;
– à analyser des outils langagiers et à en découvrir le fonctionnement ;
– à développer leurs compétences d’auto-évaluation ;
– à redécouvrir le travail en groupe ;
– à prendre conscience des stratégies qu’ils mettent en œuvre pour réaliser le travail de classe.

Former des citoyens du monde susceptibles de jouer un rôle d’intermédiaire culturel


En tant que citoyen du monde, l’apprenant sera amené à communiquer dans des espaces
plurilingues et pluriculturels et à évoluer dans un milieu international.
En raison de l’intensification de la mobilité et de la coopération internationale, il devient
improbable de ne pas être en contact avec l’« Autre ».
La rencontre avec l’« Autre » nécessite une exposition à la culture-cible pour se familiariser
avec d’autres manières de faire, de dire, de penser, etc. et d’en comprendre les mécanismes.
En tant qu’intermédiaire culturel, l’apprenant se doit de favoriser la compréhension mutuelle
et de coopérer avec les autres. Connaître une langue/culture différente de la sienne permet de
mieux comprendre l’« Autre ». C’est un atout pour l’apprenant qui va ainsi pouvoir mettre ses
connaissances au service des autres en vue de faciliter l’intercompréhension entre sa culture
et la culture cible. Aussi, former des intermédiaires culturels est une nécessité dans un monde
où la mobilité se développe et où les échanges internationaux se multiplient. L’intermédiaire
culturel pourra prévenir les malentendus.
Ligne directe propose donc des supports et des activités qui permettent :
– d’exposer les apprenants à d’autres réalités sociales à partir de sources variées ;
– de favoriser l’acquisition d’un capital culturel varié ;
– de mettre au jour leurs représentations ;
– de les faire évoluer ;
– de les encourager à résister aux stéréotypes ;
– de provoquer une réflexion sur la culture cible et sur la culture source mais aussi sur
d’autres cultures ;
– de confronter les pratiques qui ont cours dans leur propre culture avec celles qui se mani-
festent dans d’autres cultures.
Dans la double perspective décrite précédemment, l’apprenant, en tant qu’acteur social et
citoyen du monde, est amené à prendre la parole dans la langue cible pour mener à bien dif-
férentes actions. Afin d’assurer les conditions d’une communication réussie, il est nécessaire
d’acquérir une réelle compétence à communiquer langagièrement.
Pour développer cette compétence dans toutes ses composantes, Ligne directe propose des
activités pour favoriser :
– la découverte du fonctionnement de la langue : la constitution et l’analyse de corpus par les
apprenants orientent la formulation d’une règle tout en développant leur autonomie.
– la réalisation de fonctions langagières qui impliquent la maîtrise d’outils langagiers.
L’exposition régulière à ces outils langagiers (structures langagières, vocabulaire, conjugai-
sons, orthographe, perception phonétique des sons comme de la prosodie) permet un accès
au sens plus rapide et facilite la compréhension orale et écrite ;
L’acquisition de ces outils est une condition nécessaire pour une prononciation et une syntaxe
qui rendent le discours intelligible et facilitent la communication. Le rapport phonie-graphie
quand il est pertinent est également traité, l’un des objectifs de la méthode étant de redonner
à l’écrit la place qui lui revient à une époque où la communication passe davantage par l’écrit
(courriel, tchatte, forum, texto…).
Pour favoriser l’appropriation des différents outils langagiers Ligne directe propose donc :
– des activités pour maîtriser progressivement un vocabulaire adapté et varié ;
– des activités pour se familiariser avec la conjugaison des verbes les plus courants ;
– des activités pour travailler les structures langagières les plus adaptées pour réaliser les fonc-
tions langagières nécessaires à l’accomplissement des tâches dans les contextes proposés ;

6
– des activités phonétiques d’écoute pour entraîner l’oreille des apprenants à la musique de
la langue étrangère ;
– des activités de discrimination pour distinguer les sons du français et notamment les paires
de sons proches ;
– des activités de production pour reproduire le rythme et la mélodie et prononcer les sons
du français ;
– des activités pour prendre conscience des spécificités du rapport entre la phonie et la gra-
phie du français.

E LE PARCOURS PÉDAGOGIQUE
Le parcours pédagogique se compose de trois parties intitulées « défi ». Les deux premiers
défis ont pour principal objectif l’acquisition des compétences langagières nécessaires à la
réalisation de tâches. Le troisième défi vise principalement le renforcement et l’élargissement
du lexique et l’acquisition de compétences socioculturelles et interculturelles.

VOTRE MISSION
La première page de l’unité est une « accroche » qui a pour objectif de sensibiliser les appre-
nants à la tâche qu’ils auront à réaliser, au contexte dans lequel ils auront à la réaliser et aux
moyens qu’ils devront mettre en œuvre pour sa réalisation.

Je découvre la mission
Avant d’ouvrir le livre, demander aux apprenants de fermer les yeux, d’écouter le document
sonore et de laisser libre court à leur imagination. Vous pouvez baisser le son au début de
l’enregistrement pour que l’intitulé de la mission ne s’entende pas.
Ce document sonore a pour objectif de plonger les apprenants dans l’univers dans lequel ils
vont évoluer pendant l’unité et de les mettre sur la voie de la tâche qu’ils auront à accomplir.
Après l’écoute, ils prennent leur cahier d’exercices pour noter les indices repérés.
Enfin, ils prennent leur livre pour observer l’illustration et repérer des indices visuels. Ces
indices vont leur permettre de confirmer ou infirmer les hypothèses émises précédemment.

Je prépare la mission
Avant de découvrir le tableau du cahier, demander aux apprenants ce qu’il faut faire pour
réaliser la tâche (ex : organiser un concours). L’objectif de l’activité est d’amener les appre-
nants à lister des compétences nécessaires pour réaliser la tâche et de déterminer celles qu’ils
maîtrisent déjà (ou du moins les composantes de la compétence qu’ils maîtrisent déjà) et
celles qu’ils doivent encore acquérir. Les inviter à comparer leur liste et la liste proposée dans
le cahier qui n’est pas « la » liste de référence mais « une » liste. Les apprenants peuvent faire
d’autres propositions qui, si elles sont pertinentes, doivent être validées.

LE 1ER ET LE 2E DÉFI
Il s’agit ici de favoriser l’acquisition de compétences langagières nécessaires à la réalisation de
tâches que des adolescents peuvent être amenés à accomplir dans la société d’aujourd’hui ou
dans un avenir plus ou moins proche. Ces tâches sont ancrées dans la réalité et l’univers fic-
tionnel des adolescents.

Je comprends
Dans la mesure du possible, les documents proposés ici ont été sélectionnés de manière à
alterner document audio et écrit, sauf si la spécificité du défi imposait l’un ou l’autre.
Ces documents sont des documents authentiques ou à caractéristiques authentiques à partir

7
desquels les tâches à réaliser offrent aux apprenants un véritable projet de lecture et/ou
d’écoute.
X Anticipation :
Inviter les élèves à observer les documents et/ou les illustrations des documents déclencheurs
de manière à leur faire repérer des indices pour émettre des hypothèses sur les paramètres de
la situation de communication avant toute lecture ou écoute du document : Qui parle ou
écrit ? À qui ? De quoi ? Où ? Quand ? Comment ? Pourquoi ?
En fonction de la situation, toutes les questions ne sont pas forcément pertinentes. Il appartient
à l’enseignant de sélectionner celles dont la réponse favorise la découverte d’un des éléments
du contexte de communication.
Toutes les hypothèses sont bonnes et vont favoriser l’accès au sens, il faut donc laisser les
apprenants s’exprimer comme lors d’un remue-méninges. L’enseignant peut noter au tableau
les différentes propositions.
Si le groupe en a besoin, l’enseignant peut aussi guider davantage l’activité en proposant lui-
même plusieurs réponses possibles (type QCM). Les apprenants auront alors à sélectionner
celle qui leur semble pertinente.
X Compréhension globale :
Faire écouter ou lire les documents de manière à permettre aux apprenants de vérifier les
hypothèses émises précédemment. Cette première écoute ou lecture peut être partielle, l’es-
sentiel étant que les apprenants puissent identifier les paramètres de la situation de communi-
cation.
X Compréhension détaillée (1) :
Faire écouter ou lire une deuxième fois les documents pour identifier les informations néces-
saires à la réalisation de la tâche de réception proposée.
X Mise en commun :
Inviter les apprenants à mettre en commun les informations relevées de manière à orienter la
troisième écoute.
X Compréhension détaillé (2) :
Faire écouter ou lire une troisième fois les documents pour vérifier et compléter les éléments
relevés.

Je découvre la langue

X Repérage :
Cette étape est la première des deux étapes de l’analyse du fonctionnement de la langue.
C’est la trace dans le livre de l’apprenant de ce qui va être conceptualisé puis systématisé
dans le cahier. On propose deux activités qui sont liées.
Pour cette phase de repérage, une première activité est proposée dans le livre. Les apprenants
sont amenés à identifier la fonction langagière (acte de parole, acte de langage, acte de com-
munication) illustrée par la mise en scène du dessin. Cet exercice prend la forme d’un QCM.
Une seconde activité est proposée dans le cahier. Cette fois, les apprenants sont invités à
relever dans les documents écrits et/ou les transcriptions des documents oraux des exemples
qui illustrent les fonctions langagières proposées.
X Conceptualisation :
Cette étape est la deuxième des deux étapes de l’analyse du fonctionnement de la langue.
L’apprenant a cette fois à identifier les outils langagiers utilisés pour réaliser une fonction lan-
gagière (acte de parole, acte de langage, acte de communication).
On propose là encore deux activités.
La première sera proposée dans le livre. Les apprenants sont amenés à identifier les outils
langagiers utilisés par le protagoniste de la scène illustrée. Cet exercice prend également la
forme d’un QCM.

8
La seconde est proposée dans le cahier. Les apprenants sont invités à analyser les extraits
relevés précédemment afin de dégager les outils langagiers utilisés.
À partir de cette analyse, les apprenants sont invités à formuler une règle simple d’utilisation
avec leurs mots à eux. Lors de cette étape, surtout en début d’apprentissage, les apprenants
pourront avoir recours à leur langue maternelle.

Je m’entraîne
Lors de cette étape les apprenants seront amenés à réaliser des activités favorisant l’acquisition
des outils langagiers (phonétique, lexique, morphologie, syntaxe, orthographe) repérés précé-
demment. Il ne s’agit donc pas de faire produire les apprenants mais de les amener grâce
notamment à la répétition, à la transformation, à la reformulation, à s’approprier les nouveaux
outils langagiers.
À cette étape, on trouve dans le livre : un exercice de phonétique et une activité de systémati-
sation à l’oral et, dans le cahier, deux exercices de phonétique et plusieurs activités de systéma-
tisation à l’oral et à l’écrit.
Les différents exercices et activités proposés dans le livre et le cahier sont en lien avec les thé-
matiques de l’unité et s’inscrivent dans une situation de communication à caractère authen-
tique, ceci afin que l’apprenant identifie clairement les situations dans lesquelles il pourra être
amené à réutiliser les outils langagiers qu’il systématise. Il pourra ainsi prendre conscience de
l’enjeu de ses efforts.

Des exercices autocorrectifs sont proposés dans le cédérom.

Je passe à l’action
On propose enfin aux apprenants une activité permettant de réemployer les outils langagiers
systématisés précédemment.
Il s’agit d’une micro-tâche de 15 minutes environ. Cette micro-tâche permet de vérifier si les
objectifs visés dans le défi ont été atteints. Il convient d’inscrire cette activité dans une pers-
pective d’évaluation formatrice et formative afin de favoriser la réussite des apprenants.
Pour ce faire, il est nécessaire de :
– faire analyser les sujets d’activités proposées aux apprenants pour en faire déduire les
objectifs opérationnels, cela afin de vérifier que leur interprétation des sujets correspond
aux attentes du concepteur (cf. grille d’évaluation proposée pour chaque activité) ;
– proposer une démarche aux apprenants pour leur permettre de planifier les activités ;
– reformuler les critères d’évaluation pour proposer des critères d’auto-évaluation et les faire
expliciter par les apprenants pour qu’ils puissent s’assurer que leur production correspond
à la performance attendue ;
– faire analyser la production des apprenants pour faire repérer des indices de performance et
dégager des axes d’amélioration afin de mettre en œuvre des activités de correction variées
et d’inciter l’apprenant à s’auto-corriger ;
– faire des bilans collectifs pour réguler l’enseignement/apprentissage en fonction des infor-
mations recueillies ;
– faire des bilans individualisés et les transmettre à l’apprenant en insistant sur les réussites.

LE 3E DÉFI
Le 3e défi a pour objectif principal l’acquisition d’une véritable compétence interculturelle.
Les documents qui servent de support à ce 3e défi ne seront donc pas exploités comme ceux
des 1er et 2e défis. Une compréhension détaillée des documents n’est pas nécessaire : une
compréhension globale du document peut suffire pour exposer les apprenants à d’autres
manières de vivre, de faire, de penser… et les amener à réaliser à travers cette exposition qu’il
n’y a pas qu’une manière d’être.

9
La démarche proposée va permettre de :
– mettre au jour les représentations des apprenants sur d’autres cultures afin de dégager les
stéréotypes dominants en vue de les dépasser et de prévenir les malentendus ;
– d’encourager une ouverture sur le monde en favorisant la circulation de points de vue sur
différentes cultures et sur sa propre culture afin de familiariser les apprenants au pluri-
culturalisme.
L’enseignement/apprentissage d’une langue se doit de contribuer à l’amélioration des relations
internationales en offrant à l’apprenant la possibilité d’acquérir des connaissances et des
réflexes et d’adopter des attitudes pour jouer un rôle d’intermédiaire culturel.
Ligne directe propose donc d’aborder des problématiques diversifiées au travers de docu-
ments authentiques ou à caractères authentiques dont les dimensions génériques et trans-
culturelles favorisent l’apprentissage de la langue et l’acquisition d’un capital culturel
diversifié. Le 3e défi favorise aussi la découverte d’une réalité socioculturelle autre en expo-
sant les apprenants à des supports dont les contenus suscitent une réflexion sur les caractéris-
tiques de la population de la langue/culture cible pour faire appréhender la société française/
francophone dans sa diversité.
L’enjeu principal de ce 3e défi n’est donc pas l’acquisition d’outils langagiers nouveaux. En
revanche, il va permettre de réemployer, de renforcer voire d’enrichir les outils acquis dans les
1er et 2e défis notamment du point de vue lexical.
À partir du lexique travaillé dans ce 3e défi, on peut proposer aux apprenants de compléter
leur auto-dico (cahier d’exercices p. 115). Auto-dico qu’ils pourront illustrer par des photos ou
des collages.
X Découverte des supports :
Inviter les apprenants à observer les différents documents proposés dans le livre de l’appre-
nant pour identifier si ces documents sont familiers pour eux et en quoi ils peuvent l’être.
Inviter ensuite les apprenants à identifier le lien entre les différents documents proposés et la
spécificité de chacun d’entre eux par une lecture ou une écoute qui doit être très partielle
(titre ou introduction des documents par exemple).
Ces activités doivent se dérouler très rapidement et ne doivent pas permettre aux apprenants
d’entrer dans les textes.
X Émergence des représentations :
Inviter les apprenants à prendre connaissance de l’activité qu’ils auront à accomplir dans le
cahier d’activités.
Quand cela s’avère pertinent, proposer aux apprenants de réaliser cette activité individuelle-
ment avant de lire ou d’écouter les documents. Ils s’appuieront ainsi naturellement sur leurs
représentations pour faire l’activité proposée.
X Mise en regard des représentations :
Inviter les apprenants, par groupes de 2 ou 3, à mettre leurs réponses en commun afin qu’ils
confrontent leurs représentations.
Leur faire identifier dans quel(s) document(s), dans quel(s) extrait(s) de document(s), ils pourront
trouver les informations nécessaires pour valider leurs réponses.
Grâce à cette auto et co-correction, chaque apprenant pourra faire évoluer ses représentations.
X Renforcement d’outils langagiers :
Inviter les apprenants à identifier dans les supports le vocabulaire d’un des champs lexicaux
abordés dans le 1er défi et/ou le 2e défi et le renforcer à travers des activités ludiques.
La ou les activité(s) proposée(s) peuvent selon les cas être intercalée(s) avant ou après les acti-
vités concernant les représentations des apprenants.
X Passage à l’action :
Il s’agit d’une micro-tâche de 15 minutes environ. Cette micro-tâche peut, selon la thématique
et le contexte dans lesquels elle s’inscrit, permettre d’inviter les apprenants à se décentrer en
adoptant le point de vue d’un autre, à s’interroger sur leurs propres modes de fonctionnement
au regard de ceux des autres, à mettre leurs connaissances culturelles au service des autres.

10
Cette étape permet d’amener l’apprenant à réaliser des tâches qui vont contribuer à le pré-
parer à jouer son rôle d’intermédiaire culturel.

ET MAINTENANT JE SAIS
Les élèves retrouveront sous forme de tableau la trace des acquisitions langagières de l’unité.
X Grammaire / communication :
Chaque objectif de communication est illustré par des exemples. Les outils langagiers utilisés
dans chaque exemple sont ensuite décrits.
X Lexique :
Chaque objectif de communication est illustré par des exemples extraits des documents de l’unité.

Grâce à la démarche proposée qui permet d’aller du particulier au général, l’élève s’approprie
différentes structures ou différentes expressions pour réaliser un même acte de communica-
tion qu’il pourra réemployer dans d’autres contextes.
Ces tableaux sont des outils pour l’apprenant. Il pourra les consulter après avoir réalisé les
activités de découverte de la langue afin de valider son travail. En fin d’unité, il pourra égale-
ment les consulter pour faire un bilan de ce qu’il sait.
Les outils langagiers décrits dans le tableau « grammaire/communication » sont repris et expli-
qués dans le précis grammatical en fin d’ouvrage.

MISSION
Placée en vis-à-vis de la page « Et maintenant je sais » qui va aider les élèves dans leur pro-
duction, la page « Mission » détaille les étapes de réalisation de la tâche finale, individuelle
ou collective selon les moments de la réalisation. Comme pour les micro-tâches des défis, les
thèmes choisis appartiennent à l’univers des adolescents et trouvent donc un écho dans leur
réalité quotidienne.

ÉVALUATION
L’activité d’évaluation proposée en fin d’unité est une activité ludique : Jeu de l’oie, Quiz,
Singes et cocotiers, trois jeux qui permettent de vérifier les acquis langagiers et culturels de
l’unité.

Quiz

Modalité Le jeu se joue à 2 équipes face à face.


Les questions posées sont classées en 3 catégories et s’inspirent toutes
du contenu de l’unité.
But du jeu Faire gagner son équipe en répondant correctement au maximum de
questions.
Matériel Feuilles et stylos pour noter les réponses aux questions.
Déroulement de • Chaque équipe de joueurs lit les fiches du jeu et prépare les réponses
l’activité à donner.
• On tire à pile ou face l’équipe qui commence.
• L’équipe qui commence (équipe A) choisit une fiche et propose une
réponse.
• L’autre équipe (équipe B) fait une contreproposition ou dit qu’elle est
d’accord avec la réponse de l’équipe A.
• Chaque équipe note sa réponse.
• C’est au tour de l’équipe B de commencer. On continue ainsi jusqu’à
épuisement des cartes.
• À la fin du jeu, on peut faire une correction collective avec l’aide du
professeur et compter les points marqués pour chaque bonne réponse.

11
Le jeu de l’oie

Modalité Le jeu se joue à 2 personnes minimum ou 2 équipes.


Le plateau de jeu est constitué de 17 cases questions et de 3 cases
d’actions : « Je passe mon tour », « Je recule de 2 cases » et « J’avance
de 2 cases ».
Les questions posées s’inspirent toutes du contenu de l’unité.
But du jeu Atteindre la case d’arrivée en premier en répondant correctement aux
questions.
Matériel Un dé, un pion par joueur ou par équipe. (Pour les pions, vous pouvez
utiliser des capuchons de stylos, des bouts de papier de couleur, etc.)
Déroulement de • Chaque joueur lance le dé. Celui qui obtient le plus grand chiffre
l’activité commence.
• Chacun leur tour, les joueurs lancent le dé et font avancer leur pion
du nombre de case équivalent au chiffre indiqué par le dé.
• Le joueur doit répondre à la question qui est inscrite dans la case où
il tombe.
• S’il réussit, il avance d’une case. Dans le cas contraire, il reste à sa
place.
• Le premier arrivé à la case « Arrivée » a gagné.

Singes et cocotiers

Modalité Le jeu se joue à 2 personnes minimum ou 2 équipes.


Le plateau de jeu est constitué de 23 cases « actions ». Les cases «
actions » sont celles où sont situés les singes et les cocotiers.
Les questions posées s’inspirent toutes du contenu de l’unité.

But du jeu Atteindre la case d’arrivée en premier en répondant correctement aux


questions.

Matériel Un dé, un pion par joueur ou par équipe. (Pour les pions, vous pouvez
utiliser des capuchons de stylos, des bouts de papier de couleur, etc.)

Déroulement de • Chaque joueur lance le dé. Celui qui obtient le plus grand chiffre
l’activité commence.
• Chacun leur tour, les joueurs lancent le dé et font avancer leur pion
du nombre de case équivalent au chiffre indiqué par le dé.
• Le joueur doit répondre à la question dont le numéro est inscrit dans
la case où il tombe.
• S’il réussit, il avance d’une case. Dans le cas contraire, il reste à sa
place.
• Celui qui tombe sur une case dans laquelle il y a la queue du singe
monte jusqu’aux bananes.
• Celui qui tombe sur une case dans laquelle il y a le pied du cocotier
doit redescendre jusqu’aux feuilles.
• Le premier qui atteint la case « Arrivée » a gagné.

12
ÉVALUATION SOMMATIVE
Dans le N\PKLWtKHNVNPX\L, un bilan photocopiable est proposé à la fin de chaque unité.
4 exercices sont proposés et permettent de contrôler les connaissances acquises par les appre-
nants. Ils sont axés sur les outils langagiers à maîtriser pour mettre en œuvre certaines compé-
tences langagières nécessaires à la réalisation des tâches de l’unité. L’enseignant peut donc
proposer cette évaluation sommative aux apprenants avant de commencer l’unité suivante
afin de s’assurer que les apprenants maîtrisent ces outils langagiers. Les corrigés des bilans
sont à la fin du guide pédagogique.

PRÉPARATION AU DELF
Les activités de préparation au Delf proposées dans le cahier sont basées sur les épreuves
telles qu’elles sont décrites dans les documents de références de la commission nationale du
DELF et du DALF. Elles permettent de familiariser les apprenants aux épreuves.

Nature des épreuves Durée Note sur

Compréhension de l’oral
Réponse à des questionnaires de compréhension
portant sur trois ou quatre très courts documents 25 minutes
enregistrés ayant trait à des situations de la vie /25
environ
quotidienne (2 écoutes).
Durée maximale des documents : 5 minutes

Compréhension des écrits


Réponse à des questionnaires de compréhension
portant sur 3 ou 4 documents écrits ayant trait à des 30 minutes /25
situations de la vie quotidienne.

Production écrite
Rédaction de 2 brèves productions écrites (lettre
amicale ou message) :
Odécrire un événement ou des expériences 45 minutes /25
personnelles ;
Oécrire pour inviter, remercier, s’excuser, demander,
informer, féliciter.
Production orale
Épreuve en trois parties : 6 à 8 minutes
Oentretien dirigé ; (préparation /25
Oéchanges d’informations ; 10 minutes)
Odialogue simulé.

Afin de préparer progressivement les apprenants aux épreuves du DELF scolaire ou junior, les
activités proposées sont réparties comme suit :

– Unité 1 : Compréhension de l’oral


– Unité 2 : Compréhension des écrits
– Unité 3 : Production orale
– Unité 4 : Production écrite
– Unité 5 : Compréhension de l’oral et des écrits
– Unité 6 : Production orale et écrite

Les audios du DELF sont accessibles sur le cédérom.

13
E LES ACTIVITÉS COLLABORATIVES
Le potentiel du groupe
Les activités de groupe sont valorisées au sein de la méthode car elles possèdent de multiples
avantages :

• le travail produit par le groupe est plus efficace que le travail produit par un individu ;
• le groupe stimule l’action, soutient l’effort et augmente la créativité ;
• le groupe est l’occasion d’une concertation, d’une correction mutuelle ;
• la phase de travail en groupe(s) améliore les performances de l’individu ;
• le travail de groupe(s) est source de changement ;
• en grand groupe, le participant est amené à jouer un rôle et à ne pas être lui-même. La taille
optimale pour que chacun garde sa spontanéité varie selon les personnes et les cultures.
Pour beaucoup, le seuil est situé à 5 ou 6 personnes ;
• le travail en sous-groupes permet une expression plus libre de chacun. L’absence du forma-
teur facilite d’ailleurs cette expression ;
• le temps de parole de chacun est plus important ;
• les échanges permettent de renforcer l’écoute réciproque, la cohésion du groupe et les liens
entre les participants. Ainsi le sous-groupe favorise la formation mutuelle et facilite la prise
de responsabilité ;
• le travail en groupe(s) produit une dynamique qui est favorable à l’apprentissage ;
• le travail en sous-groupes doit être organisé de façon structurée. Le formateur doit être strict
et directif pour la procédure de travail et non directif sur le contenu du travail à réaliser.

Les caractéristiques d’une activité collaborative


• L’activité solidarise le groupe face à une expérience commune.
• Elle multiplie les contacts au sein du groupe.
• Elle incite les apprenants à s’observer.
• Elle favorise l’égalité de statut entre les membres du groupe.
• Elle donne au groupe des informations sur la personnalité de chacun.
• Elle incite les apprenants à se livrer.
• Elle implique l’équité des prises de parole.
• Elle réduit le temps de parole de l’enseignant au profit des apprenants.
• Elle permet aux apprenants de s’approprier l’espace classe.
• Elle mobilise l’attention des apprenants.
• Elle fait agir physiquement les apprenants.
• Elle permet d’introduire l’humour dans la classe.
• Elle permet d’instaurer un climat de confiance.
• Elle est ludique.
• Elle mobilise au moins trois sens.
• Son enjeu n’est pas purement linguistique.

14
Typologie
La criée

Nombre de Grand groupe divisé en deux ou trois équipes ou plusieurs sous


participants groupes.
Durée estimée 10 minutes
Déroulement À tour de rôle des apprenants animent l’activité. L’animateur donne des
indices (mimes, lettres, chiffres, numéros, etc.) à partir desquels les
participants doivent retrouver une information (code, nom, etc.).
Le joueur ou l’équipe qui trouve la réponse marque un point.
Exemple d’activité Cahier d’exercices, activité 6 p. 16.

Les dés sont jetés (variante : Pioche)

Nombre de Groupes de 2.
participants
Durée estimée 10 minutes
Déroulement Les apprenants interagissent en fonction de données tirées au sort. Le
tirage au sort s’effectue avec un dé dont le lancer détermine l’élément
avec lequel l’apprenant doit réaliser l’activité.
Lorsque le nombre d’éléments est supérieur à 6, les apprenants doivent
faire des petits papiers numérotés de 1 à 8 ou 10 (selon le nombre
d’éléments proposés), les plier et les placer au centre de la table pour
pouvoir tirer au sort. Après chaque tirage, on remet le papier froissé au
centre et on mélange l’ensemble des papiers.
Exemple d’activité Cahier d’exercices, activité 8 p. 10.

Entre amis

Nombre de Groupes de 4.
participants Un nombre pair de participants est nécessaire. En cas de besoin,
l’enseignant participera à l’activité.
Durée estimée 15 minutes
Déroulement Chaque apprenant répond à un questionnaire. Il doit ensuite interroger
les membres de son groupe pour identifier celui ou celle avec qui il a le
plus de réponses communes.
Exemple d’activité Cahier d’exercices, activité 6 p. 63.

15
Lancer de balle

Nombre de Groupes de 5 ou 6.
participants

Durée estimée 10 minutes


Déroulement Chaque groupe forme un cercle, au milieu duquel on dispose des cartes
faces cachées. Le lancer de la balle (ou boule de papier froissée) sert à
donner la parole. Le lanceur interroge le joueur à qui il lance la balle.
Le joueur qui reçoit la balle tire une carte et formule sa réponse en
fonction de celle-ci. Puis, à son tour, il pose une question à un autre
joueur en lui lançant la balle, etc.
Exemple d’activité Modalité envisageable pour l’activité 5 p. 31 du livre de l’élève.

Bataille langagière

Nombre de Groupes de 2.
participants
Durée estimée 20 minutes
Déroulement Les apprenants dessinent secrètement trois bateaux dans trois cases de
leur choix.
Pour détruire les bateaux de l’adversaire, il faut les localiser.
Cette activité est inspirée du jeu de société « La bataille navale ».
Exemple d’activité Cahier d’exercices, activité 5 p. 33.

Les différences

Nombre de Groupes de 2.
participants Un nombre pair de participants est nécessaire. En cas de besoin,
l’enseignant participera à l’activité.

Durée estimée 10 minutes

Déroulement Les apprenants disposent de 2 minutes pour observer les illustrations.


Les deux illustrations sont similaires à quelques différences près. A et B
doivent échanger oralement en fonction des consignes de l’activité afin
d’identifier les différences entre les deux illustrations.

Exemple d’activité Cahier d’exercices, activité 5 p. 16.

16
Tête à tête

Nombre de Groupes de 2.
participants Un nombre pair de participants est nécessaire. En cas de besoin,
l’enseignant participera à l’activité.

Durée estimée 10 minutes


Déroulement Chaque apprenant possède une partie des informations qui, complétées
par celles de l’autre, permettent de reconstituer ou de compléter un
document. L’objectif de l’activité est donc d’obtenir les informations
manquantes. Les apprenants s’interrogent pour obtenir et donner ces
informations.
Exemple d’activité Cahier d’exercices, activité 6 p. 9.

Tac au tac

Nombre de Groupes de 2 personnes.


participants Un nombre pair de participants est nécessaire. En cas de besoin,
l’enseignant participera à l’activité.

Durée estimée 10 minutes

Déroulement Un apprenant énonce une phrase, le deuxième doit la reformuler.


Ou un apprenant formule une question et le deuxième doit y répondre.
Exemple d’activité Cahier d’exercices, activité 8 p. 102.

Levez !

Nombre de Groupes de 4 au moins.


participants

Durée estimée 15 à 20 minutes


Déroulement Deux apprenants simulent une situation à partir d’une information
donnée par le professeur. Les autres écoutent et doivent lever une fiche
pour donner une précision orthographique, phonétique ou
morphologique.
Exemple d’activité Cahier d’exercices, activité 1 p. 7.

17
Mémo

Nombre de Groupes de 5/6.


participants

Durée estimée 10 minutes

Déroulement Un apprenant donne une information, le deuxième répète l’information du


premier et donne une nouvelle information, le troisième répète les deux
informations et en ajoute une troisième, et ainsi de suite jusqu’à faire un
tour complet. La même information ne peut être utilisée deux fois.

Exemple d’activité Cahier d’exercices, activité 4 p. 80

Le bouche à oreille

Nombre de Groupes de 5/6.


participants

Durée estimée 15 à 20 minutes


Déroulement Un apprenant du groupe reçoit une information, il doit la communiquer
au deuxième joueur de la file en lui parlant à l’oreille. Le deuxième la
communique de la même manière au troisième, etc. Lorsque le dernier
reçoit l’information, il la redonne au premier. Si l’information n’est pas
exacte, les autres peuvent intervenir.
Exemple d’activité Cahier d’exercices, activité 10 p. 71.

Enquête de rue

Nombre de Groupes de 4/6.


participants

Durée estimée 15 minutes


Déroulement Les apprenants ont une liste de propositions aux questions qu’ils doivent
formuler et poser aux autres membres du groupe. L’objectif de l’activité
est d’indiquer le nom d’une personne différente pour chaque réponse.
Avant de commencer l’activité, faire induire les questions en fonction
des réponses proposées.

Exemple d’activité Cahier d’exercices, activité 8 p. 70.

La ronde

Nombre de Groupes de 2.
participants Un nombre pair de participants est nécessaire. En cas de besoin,
l’enseignant participera à l’activité.
Durée estimée 10 minutes
Déroulement Chaque groupe interagit à partir d’un élément (dessin, mot, etc.). À la
fin de l’interaction, les apprenants passent cet élément au groupe situé
derrière/à côté/devant. À chaque changement, les apprenants changent
de rôle.
Exemple d’activité Modalité envisageable pour l’activité 7 p. 52 du cahier d’exercices.

18 Pour aller plus loin : En jeux (V. Lemeunier (Dir), J. Cardon, M. Gracia, Scéren, 2010)
E PHONÉTIQUE
Les voyelles du niveau A2.1

Son [i] vie [e] fée [ε] très


Position Langue très Langue en avant Langue en
de la langue en avant, de la bouche, avant de la
la pointe contre la pointe contre bouche, la
les dents du bas. les dents du bas. pointe contre
les dents du bas.
Ouverture Bouche très Bouche Bouche
de la bouche resserrée resserrée, ouverte,
et forme lèvres étirées. lèvres légère- lèvres
des lèvres ment étirées. ni étirées
ni en avant.
De l’un [i] à [e] garder la langue en avant, [e] à [ε] garder la langue en avant,
à l’autre relâcher légèrement la mâchoire pour relâcher la tension de la mâchoire pour
ouvrir la bouche, relâcher les lèvres ouvrir la bouche, relâcher les lèvres
pour moins les étirer. pour ne pas les étirer.

Son [e] fée [ø] deux


Position Langue en avant Dos de la langue relevé
de la langue de la bouche, vers le milieu
la pointe contre de la bouche.
les dents du bas.
Ouverture Bouche resserrée, Bouche fermée,
de la bouche lèvres légèrement lèvres arrondies.
et forme étirées.
des lèvres
De l’un [e] à [ø] reculer la langue à l’intérieur [ø] à [e] avancer la langue à l’intérieur
à l’autre de la bouche, avancer les lèvres. de la bouche, reculer les lèvres.

Son [ε̃] plein [õ] donjon [ã] cent


Position Langue Langue Langue
de la langue en avant vers un peu
de la l’arrière de en arrière,
bouche. la bouche. aplatie.
Ouverture Bouche Bouche Bouche très
de la bouche ouverte, légèrement ouverte,
et forme lèvres ouverte, lèvres
des lèvres étirées, lèvres arrondies,
voile du palais baissé. en avant très arrondies, voile du palais baissé.
voile du palais baissé
De l’un [ε̃] à [õ] [õ] à [ã] [ã] à [ε̃]
à l’autre Avancer les lèvres pour Ouvrir la bouche en Étirer les lèvres, resserrer
arrondir la bouche, abaissant la mâchoire, la mâchoire, avancer
reculer la langue vers avancer légèrement la langue vers l’avant
le fond du palais. la langue vers le milieu de la bouche.
du palais.

19
Les semi-voyelles

Son [j] essayer [ɥ] circuit [w] miroir


Position Langue en Langue en Langue
de la langue contact avec contact avec relevée en
le palais au le palais au arrière de
milieu de la milieu de la bouche.
bouche. la bouche.
Ouverture Bouche Bouche très Bouche très
de la bouche resserrée resserrée, resserrée,
et forme lèvres étirées. lèvres lèvres
des lèvres en avant. en avant.
De l’un [j] à [ɥ] avancer les lèvres. [ɥ] à [w] reculer la langue dans la
à l’autre bouche.

Les consonnes du niveau A2.1

Son [t] tard [d] dos


Position Pointe de la langue Pointe de la langue
de la langue et contre les dents contre les dents du haut,
forme du haut, lèvres lèvres étirées.
des lèvres étirées.
Vibration des Non Oui
cordes vocales

De l’un à l’autre [t] à [d] faire vibrer les cordes vocales en relâchant la tension.

Son [b] botte [v] vérité


Position Pointe de la langue Pointe de la langue contre
de la langue et contre les dents du les dents du bas, lèvre
forme bas, lèvres pincées inférieure contre
des lèvres momentanément les dents du haut.
puis ouvertes.
Vibration des Non Oui
cordes vocales
De l’un à l’autre [b] à [v] relâcher la lèvre du haut pour ne plus fermer complètement la
bouche et laisser l’air passer entre la lèvre inférieure et les dents supérieures

Son [k] couloir [g] gauche


Position Langue relevée vers Langue relevée vers
de la langue et le voile du palais le voile du palais
forme au fond de la bouche. au fond de la bouche.
des lèvres
Vibration des Non Oui
cordes vocales

De l’un à l’autre [k] à [g] faire vibrer les cordes vocales en relâchant la tension.

20
E LE PORTFOLIO
Le portfolio (p. 8 du livre de l’élève) est un outil mis à disposition de l’apprenant et de l’ensei-
gnant pour évaluer le niveau de compétences acquis. L’outil est constitué d’une grille d’auto-
évaluation dont les items, regroupés par activités langagières (interaction orale, réception
orale, production écrite et réception écrite), synthétisent les contenus de Ligne directe 1
(niveau A1 du CECRL).
Le portfolio permettra de faire un bilan des compétences et des connaissances acquises au
niveau 1 afin d’aménager la progression proposée dans Ligne directe 2 (niveau A2.1 du
CECRL) pour l’adapter à la progression d’apprentissage du groupe classe.

Dans un premier temps, les apprenants rempliront la grille individuellement en indiquant


pour chaque item le degré de maîtrise qu’ils pensent avoir atteint :
• Je peux le faire sans aide et sans difficultés.
• Je peux le faire sans aide mais avec encore difficultés ponctuelles.
• Je peux le faire sans aide mais avec encore des difficultés.
• Je peux le faire avec de l’aide et encore des difficultés.
• Je ne peux pas encore le faire.
Cette première étape permettra de mettre au jour la représentation que chaque apprenant a de
ses performances.

Dans un deuxième temps les apprenants regroupés stratégiquement par 3 ou 4 (constitution


de groupes de niveau hétérogène) échangeront sur les contenus de Ligne directe 1 qu’ils ont
retenus et sur ceux qui restent encore un peu flous pour eux. À la lumière de ces échanges, les
représentations des apprenants concernant leur degré de maîtrise pourront évoluer. Ils pour-
ront alors modifier les réponses données aux différents items.
Cette deuxième étape permettra une mutualisation des connaissances et des impressions des
uns et des autres.

Dans un troisième temps, dans chaque groupe, un porte-parole présentera une synthèse des
échanges.
Cette troisième étape permettra à l’enseignant d’identifier les difficultés rencontrées par les
apprenants ainsi que les contenus à renforcer. Il pourra alors mettre en regard ces contenus et
ceux proposés dans la progression du niveau 2 afin de déterminer à quels moments, il sera
opportun de prévoir une révision des contenus à renforcer.

21
Unité 1
Votre mission
 EO RGANISER UN CONCOURS
"LES 7 PLUS BEAUX SITES
DU MONDE" .................................. p. 9

Objectifs pragmatiques Objectifs sociolinguistiques


et interculturels
• Situer dans l’espace • Utiliser le registre neutre et formel
Compétences • Demander un chemin • Respecter le rituel de l’interaction
nécessaires pour • Donner une information dans les échanges :
la réalisation des • Caractériser un objet ou un lieu rituel de politesse
O

micro-tâches et • Comparer tours de paroles


O

de la tâche • Adopter un comportement ouvert


pour être à l’écoute des autres et
pour découvrir de nouveaux
horizons.

Outils langagiers à acquérir

Grammaire Lexique Phonétique


• Les expressions de • La ville • L’opposition [t] / [d]
localisation • Les transports • L’opposition [i] / [e] /
• Les pronoms relatifs : • Les pièces de la [ε]
qui, où maison
• L’impératif • Les meubles
• Les comparatifs

22
je découvre la mission

Livre de l’élève p. 9
2 Ce document sonore a pour objectif de plonger les apprenants dans l’univers du tourisme. Il
permet aussi de les mettre sur la voie de la tâche qu’ils auront à accomplir : organiser un
concours « les 7 plus beaux sites du monde ».

Cahier d’exercices p. 3
Inviter les élèves à noter les indices trouvés dans le cadre.
Indices sonores : bruits d’appareils photo, exclamations de personnes, applaudissements.

Livre de l’élève p. 9
Les apprenants prennent leur livre p. 9 afin d’observer la photo pour repérer les indices visuels
qui vont leur permettre de confirmer les hypothèses émises à partir des indices sonores et/ou
d’émettre de nouvelles hypothèses.
Indices visuels : quatre photos de sites touristiques, le Mont Saint-Michel (France), le Colisée
(Italie), la Grande Muraille (Chine), les chutes du Niagara (Canada). On peut imaginer qu’il
s’agit de photos prises par des touristes lors de la visite de ces sites.

Je prépare la mission

Cahier d’exercices p. 3

Qu’est-ce que je sais faire ? Qu’est-ce que je vais apprendre ?

• Exprimer ses goûts (niveau 1, unité 3) • Caractériser un lieu


• Donner des informations (niveau 1) • Caractériser quelque chose
• Comparer
• Situer un lieu dans l’espace

1er DéFI : JE FAIS UN RALLYE DANS MA VILLE

À NOTER
Le 1er défi peut faire l’objet d’un projet commun avec le professeur d’EPS et/ou avec le
professeur de géographie.

Je comprends

Livre de l’élève p. 10

C Anticipation
Réponses possibles pour le document 1
1. Un prospectus, une invitation pour participer à une randonnée, à une visite de Paris à vélo
ou en rollers.
2. À tout public, aux parisiens, aux touristes qui se trouvent à Paris, aux gens qui circulent à
vélo ou en rollers…

23
Réponses possibles pour l’illustration du document 2
1. En ville, dans la rue, sur un banc public, sur une place publique…
2. Trois adolescents regardent le plan d’une ville, ils sont perdus, ils essaient de localiser un
lieu en particulier, ils repèrent un itinéraire à suivre pour se rendre quelque part.

Réponses possibles pour le document 3


1. Une liste d’informations, d’indications…

C Compréhension globale
Réponses attendues pour le document 1
1. Une invitation pour participer à un rallye dans la ville de Paris.
2. Des parisiens ou des touristes à Paris qui circulent en rollers, à pieds ou à vélo.

3 Réponses attendues pour le document sonore 2

1. Dans les rues de Paris.


2. Ils demandent leur chemin pour se rendre dans un lieu précis.

Réponses attendues pour le document 3


1. Une liste d’indications à suivre, un itinéraire.

Cahier d’exercices p. 4

C Compréhension détaillée
ARRIVÉE
Corrigé

24
Je découvre la langue

Livre de l’élève p. 11
Pour identifier la fonction langagière de l’illustration : « Excusez-moi, où est la Cité des
sciences, s’il vous plaît ? », les apprenants pourront s’appuyer sur les indices fournis par
l’illustration : l’air interrogateur et le geste du personnage qui interpelle un passant, les deux
adolescents qui tiennent le plan d’une ville dans leurs mains et qui attendent le retour de leur
ami. Grâce à ces indices, ils pourront comprendre que le personnage « demande son
chemin ».

Exemple Que fait le personnage ? Quelle structure il utilise ?

Excusez-moi, où est la Cité Il demande son chemin. où + être + lieu + s’il vous
des sciences, s’il vous plaît ? plaît ?

Pour demander son chemin, on peut utiliser où suivi du verbe être, du lieu recherché et de s’il
vous plaît.

Cahier d’exercices p. 5-6


Transcription
3 Doc 2 p. 10

UN ADOLESCENT : Excusez-moi, Monsieur, pour vous verrez il y a une boulangerie au coin de


aller à la place de l’Étoile, s’il vous plaît ? la rue. Et après, c’est toujours tout droit, vous
UN PASSANT : Alors, à pied… vous prenez la ne pouvez pas vous tromper, vous allez voir
deuxième à gauche, la rue des Acacias. l’Arc de Triomphe.
Ensuite, vous prenez la première à droite, UN ADOLESCENT : Merci Monsieur !

C Repérage
Doc. 1 Doc. 2 Doc. 3
situer dans • devant l’Arc • vous verrez, il y a • Tu es devant l’Arc de Triomphe
l’espace de Triomphe une boulangerie au • Tu es maintenant dans la rue qui porte
coin de la rue. le nom de la capitale de l’Espagne.
• Sur la place
• Tu es dans la rue qui porte le nom de la
capitale du Royaume-Uni.
• une surprise t’attend là où tu peux voir
des trains arriver et partir.
demander • Excusez-moi,
un chemin Monsieur, pour aller
à la place de l’Étoile,
s’il vous plaît ?

25
indiquer • vous prenez la • Va en direction du sud-est
un chemin deuxième à gauche, • Descends l’avenue des Champs-Élysées
la rue des Acacias. • prends la rue qui porte le nom de la
• vous prenez la capitale des États-Unis.
première à droite • Remonte cette rue,
• c’est toujours tout • traverse le carrefour
droit • continue tout droit.
• Prends ensuite la rue qui porte le nom
de la capitale du Portugal.
• Continue toujours tout droit
• prends la deuxième rue à droite.

À NOTER
On trouvera en exposition une occurrence du relatif « où » qui sera traité dans le défi
suivant.

C Conceptualisation
Pour… Je peux utiliser : Je connais aussi :

situer dans l’espace dans, devant, derrière, après, c’est à gauche de, à droite de,
loin, c’est près à côté de, en face de.
au / en / aux / à + pays
à + ville

demander un chemin • Où + être + lieu + s’il vous plaît ?


• Pour aller + préposition + lieu + s’il
vous plaît
• Comment je fais pour aller +
préposition + lieu + s’il vous plaît ?
• Je cherche + lieu + s’il vous plaît
• Vous connaissez + lieu + s’il vous
plaît ?
indiquer un chemin • Verbe à l’impératif + article +
ordinal + rue + à droite / à gauche
• Verbe au présent + article + ordinal
+ rue + à droite / à gauche

À NOTER
À partir des structures analysées pour indiquer un chemin, on peut mettre en évidence le
tutoiement et le vouvoiement puis inviter les apprenants à reformuler les exemples pour
compléter la règle :
– verbe à l’impératif, 2e personne du pluriel + indications ;
– verbe au présent, 2e personne du singulier + indications.

26
Je m’entraîne

Livre de l’élève p. 11

5 Mémoriser un itinéraire

Modalité (cf. typologie) Mémo


But de l’activité Mémoriser des indications pour suivre un chemin.
Objectif pragmatique Indiquer un chemin
Objectif sociolinguistique Utiliser le registre neutre
et socioculturels
Outils langagiers • Les expressions de localisation : à droite, à gauche, tout droit
• Les ordinaux
• L’impératif de l’indicatif des verbes courants à la première
personne du singulier
• L’intonation affirmative

Exemple d’échange – Prends la deuxième rue à droite.


– Prends la deuxième rue à droite et je vais tout droit.
Déroulement de l’activité Un apprenant pioche un papier numéroté et donne l’indication
pioche, le deuxième répète l’indication entendue, pioche à son
tour et formule une nouvelle indication, le troisième répète les
deux indications et en ajoute une troisième, et ainsi de suite.
On peut refaire l’activité en utilisant une personne différente.

Phonétique p. 11

4
Modalité (cf. typologie) Levez !
Objectif Différencier les sons [t] et [d]
Déroulement de l’activité Avant la première écoute : attirer l’attention des élèves sur la
différence entre les sons [t] et [d] à partir de l’exemple.

Les sons [t] et [d] sont des consonnes proches. Elles sont toutes les
deux plosives, c’est-à-dire que l’air produit un petit bruit
d’explosion quand il sort de la bouche, et elles sont prononcées
avec la langue posée contre les dents du haut. Ce qui les distingue,
c’est la vibration des cordes vocales : [t] est une consonne dite
sourde (les cordes vocales ne vibrent pas quand on la prononce),
tandis que [d] est une consonne dite sonore (les cordes vocales
vibrent quand on la prononce).

Avant la première écoute, demander aux apprenants de préparer


un papier avec le chiffre « 1 » et un papier avec le chiffre « 2 ».

Lors de la première écoute, les apprenants se familiarisent avec le


corpus.
Lors de la deuxième écoute, les apprenants repèrent si le son [t]
apparaît dans le 1er ou le 2e mot.
Les apprenants mettent en commun leurs réponses afin d’orienter
la troisième écoute.
Lors de la troisième écoute, chaque apprenant confirme ou infirme
sa réponse et lève la fiche qui correspond.

27
Corrigé et transcription 1. temps de trajet – direction : lever le 1
2. retard – radar : lever le 1
3. descends – continue : lever le 2
4. terminus – départ : lever le 1
5. regarde – arrête : lever le 2
6. piste – indication : lever le 1

À NOTER
Cette activité est une activité d’écoute, et non de prononciation. Il s’agit de sensibiliser
l’oreille aux différences acoustiques entre une consonne sourde et une consonne sonore.
On peut toutefois accompagner cette écoute d’une prise de conscience de la différence
articulatoire lors de la prononciation de ces consonnes, en faisant prononcer
successivement les sons [t] et [d], la main posée sur la gorge, afin de sentir les vibrations
émises lors de la prononciation du [d].

Cahier d’exercices p. 7-10

1 Phonétique : reconnaître les sons [t] et [d] p. 7

2
Modalité (cf. typologie) Levez !
Objectif Distinguer les sons [t] et [d]
Déroulement de l’activité Avant la première écoute, les apprenants écrivent [t] sur un papier
et [d] sur un autre.

Lors de la première écoute, les apprenants se familiarisent avec le


corpus.
Lors de la deuxième écoute, les apprenants repèrent les sons [t] et
[d] et lèvent la fiche qui correspond.
Lors de la troisième écoute, les apprenants répètent les groupes de
mots en faisant bien attention de prononcer la bonne consonne.
Corrigé et transcription 1. La visite touristique : lever le [t]
2. Prendre la deuxième rue à gauche : lever le [d]
3. Suivre la direction du sud : lever le [d]
4. Décider du point de départ : lever le [d]
5. Tourner à gauche : lever le [t]
6. Partir à l’aventure : lever le [t]
7. Le trajet retour : lever le [t]
8. Indiquer le point d’arrivée : lever le [d]

À NOTER
Cette activité vise à une meilleure reconnaissance, et à une première « mise en bouche » de
ces deux sons.
Rappel physiologique : les cordes vocales sont deux membranes qui vibrent sous la pression
de l’air, plus les cordes vocales sont relâchées, plus elles vibrent. On devra donc amener les
apprenants à ressentir la tension au niveau des cordes vocales, entre la prononciation d’une
voyelle, par exemple [ə], puis d’une consonne sonore, ici [d], et enfin la tension plus forte
pour une consonne sourde, ici [t].

28
2 Phonétique : prononcer les sons [t] et [d] p. 7

Modalité Production

Objectif Prononcer les consonnes [t] et [d]

Déroulement de l’activité En binôme, les apprenants cherchent 4 mots qui contiennent le


son [d]. Ils écrivent ensuite deux phrases avec les quatre mots, et
les lisent devant le groupe classe.
Recommencer avec le son [t].

Exemple de production direction, deuxième, droite, devant


– Prends la deuxième à droite et descends l’avenue. On est
devant le cinéma.

À NOTER
Cette activité vise à renforcer la prononciation du [t] et du [d], notamment entre deux
voyelles. Renforcer la tension du [t] permet d’empêcher qu’il soit réalisé [d], renforcer celle
du [d] vise à empêcher qu’il soit remplacé par la fricative [ð]. On veillera donc à la
prononciation lors de la diction à voix haute des phrases produites.

On peut proposer, avant de faire cette activité, de « dérouiller » l’appareil articulatoire en


faisant les gammes suivantes et en variant le rythme des répétitions :
Ta tata tatata – da dada dadada
Tri très tra – drou dro dra
Iti outou ata- idi oudou ada.

3 Les magasins p. 7

Modalité Exercice d’appariement


Outil langagier Les magasins
Déroulement de l’activité Individuellement, les apprenants associent un magasin à un
élément de la liste de courses. (Cette première étape peut être
réalisée en devoir à la maison.)
Ensuite, par groupes de deux, les apprenants sont invités à
comparer leurs réponses et à essayer de se convaincre en cas de
désaccord.
Autre modalité L’activité peut se faire par groupe de 2 : à tour de rôle, chaque
envisageable apprenant lit un élément de la liste de courses, l’autre doit
désigner le magasin qui correspond.

Corrigé 1. boucherie – un poulet rôti ; 2. boulangerie – 2 baguettes ; 3.


librairie – une BD ; 4. pharmacie – un médicament pour le mal de
tête ; 5. poissonnerie – du poisson ; 6. poste : des timbres.

29
4 S’orienter dans la ville p. 8

Modalité Exercice d’appariement


Outil langagier Les magasins

Déroulement de l’activité Individuellement, les apprenants associent un numéro à chaque


magasin en s’appuyant sur l’illustration. (Cette première étape peut
être réalisée en devoir à la maison.)
Ensuite, par groupes de deux, les apprenants sont invités à
comparer leurs réponses et à essayer de se convaincre en cas de
désaccord.
Corrigé le supermarché : 5 ; la boulangerie : 6 ; la librairie : 2 ; la
poissonnerie : 3 ; la boucherie : 4 ; la poste : 1

5 Dans le quartier p. 9

Modalité Exercice lacunaire


Outil langagier Les expressions de localisation
Déroulement de l’activité Individuellement, les apprenants complètent les bulles. (Cette
première étape peut être réalisée en devoir à la maison.)
Ensuite, par groupes de deux, les apprenants sont invités à
comparer leurs réponses et à essayer de se convaincre en cas de
désaccord.

Autre modalité L’activité peut se faire par groupe de 2 : à tour de rôle chaque
envisageable apprenant demande où se trouve un lieu, l’autre doit répondre en
utilisant la bonne expression de lieu.
Corrigé 1. à gauche de ; 2. devant ; 3. à droite de ; 4. en face de ; 5. entre ;
6 : derrière.

6 Le copilote p. 9

Modalité (cf. typologie) Tête à tête


But de l’activité Sortir du labyrinthe
Objectif pragmatique Indiquer un chemin
Objectifs sociolinguistiques • Utiliser le registre amical :
et socioculturels le tutoiement
O

• Intonation injonctive

Outils langagiers • Les expressions de localisation


• La conjugaison des verbes à l’impératif à la deuxième personne
du singulier
Exemple d’échange – Tourne à gauche !
– Arrête-toi !
– Tourne à gauche !
Déroulement de l’activité Un apprenant pose son crayon à l’entrée du labyrinthe et ferme les
yeux, l’autre lui donne des indications pour sortir du labyrinthe.

30
7 Les sites touristiques p. 10

Modalité Exercice lacunaire


Outil langagier Les expressions de localisation

Déroulement de l’activité Individuellement, les apprenants complètent les phrases. (Cette


première étape peut être réalisée en devoir à la maison.)
Ensuite, par groupes de deux, les apprenants sont invités à
comparer leurs réponses et à essayer de se convaincre en cas de
désaccord.

Corrigé 1. ouest ; 2. droite ; 3. gauche ; 4. sur, centre ; 5. nord ; 6. sud ;


7. sud-est

POUR VOTRE INFORMATION


La rive gauche et la rive droite sont déterminées suivant le sens du courant, en considérant
ici que le Seine se jette dans l’Atlantique. La rive gauche est donc au sud de la Seine et la
rive droite au nord.

8 Comment tu te déplaces ? p. 10

Modalité (cf. typologie) Les dés sont jetés


But de l’activité Découvrir le moyen de transport utilisé par son camarade de
classe.
Objectifs pragmatiques • Demander une information
• Donner une information
Objectifs sociolinguistiques • Utiliser le registre informel :
et socioculturels le tutoiement
O

• Respecter le rituel de l’interaction :


le respect des tours de paroles
O

Outils langagiers • Les transports


• L’intonation interrogative et affirmative
Exemple d’échange – Tu viens comment, toi, à l’école ?
– À pied !

Déroulement de l’activité Par deux, les apprenants simulent un échange entre deux amis.
L’apprenant A interroge l’apprenant B. L’apprenant B lance le dé et
répond en fonction de l’élément tiré au sort.

Je passe à l’action

Livre de l’élève p. 11

6 Faire un rallye dans ma ville p. 11


Les apprenants travaillent par équipes de 3. Chaque équipe décide d’un trajet à suivre à partir
d’un plan de ville. Ils rédigent les indications à fournir aux participants du rallye.
Selon les possibilités, l’activité pourra être réalisée en ville.

31
Critères d’évaluation

Oui Partiellement Non


Composante L’objectif principal a été atteint : des
pragmatique indications ont été formulées pour guider
les participants d’un rallye. ƶ ƶ ƶ
Le discours est cohérent. ƶ ƶ ƶ
Les fonctions langagières utilisées sont
pertinentes pour réaliser la tâche :
indiquer un chemin ;
O
ƶ ƶ ƶ
situer dans l’espace.
O
ƶ ƶ ƶ
Composante Le registre de langue utilisé est en
sociolinguistique adéquation avec la situation de
communication. ƶ ƶ ƶ
Le rituel d’un document informel pour
donner des indications est respecté :
Ola présentation ; ƶ ƶ ƶ
Ole tutoiement. ƶ ƶ ƶ
Composante Le lexique nécessaire à la réalisation de la
linguistique tâche est utilisé de manière appropriée :
les magasins ;
O ƶ ƶ ƶ
la ville.
O ƶ ƶ ƶ
Les structures nécessaires pour la
réalisation de la tâche sont utilisées de
manière appropriée :
les expressions de localisation.
O ƶ ƶ ƶ
Les verbes sont correctement conjugués :
utilisation du « tu » ;
O ƶ ƶ ƶ
présent de l’indicatif de verbes
O

courants ; ƶ ƶ ƶ
impératif de verbes courants.
O ƶ ƶ ƶ
L’orthographe du lexique de l’unité est
maîtrisée. ƶ ƶ ƶ

2e DÉFI : JE FAIS LA VISITE D’UN SITE TOURISTIQUE

À NOTER
Le 2e défi peut faire l’objet d’un projet commun avec le professeur d’histoire-géographie.

Je comprends

Livre de l’élève p. 12

C Anticipation
Réponses possibles pour le document 1
1. Un château avec un parc et un escalier.
2. La visite guidée d’un château, un reportage sur un château.

32
5 C Compréhension globale
Réponses attendues pour le document sonore 1

1. Le château de Chambord et son escalier.


2. La visite en famille du château de Chambord.

Cahier d’exercices p. 11

C Compréhension détaillée
Corrigé
1. François 1er a fait construire le château.
2. Il y a 440 pièces.
3. La construction a commencé en 1519.
4. La construction a duré un siècle et demi.
5. Il y a 365 cheminées.
6. Le parc est aussi grand que Paris.
7. Le mur fait 30 km de long.
8. Le roi venait chasser avec ses amis.
9. FRF signifie François Roi de France.
10. L’emblème du roi est la salamandre.
11. Le parc fait 5 440 hectares.
12. L’escalier permet à deux personnes de monter ou de descendre sans jamais se croiser.

POUR ALLER PLUS LOIN : LA CHASSE AU TRÉSOR


Après avoir comptabilisé les bonnes réponses du parcours pédagogique, l’enseignant peut
remettre à chaque équipe :
– le plan du château qu’il trouvera à l’adresse suivante :
http://www.chambord.org/Chambord-fr-idm-45-n-Plans_du_chateau.html
– le nombre d’indices correspondant au nombre de bonnes réponses et le plan du
château.

Pour retrouver le trésor, les apprenants prennent connaissance des indices ; ils échangent
des indices avec d’autres groupes et procèdent par élimination.

La première équipe qui a trouvé que le trésor se trouve dans « La tour de la chapelle » a
gagné.

1. Le trésor n’est pas caché dans le parc et il n’est pas caché dans l’entrée non plus.
2. Le trésor n’est pas caché dans la salle où on peut prendre un café.
3. Le trésor n’est pas caché dans la salle qui se trouve à gauche de l’entrée.
4. Le trésor n’est pas caché dans les toilettes.
5. Le trésor n’est pas caché dans la tour des princes.
6. Le trésor n’est pas caché dans la pièce qui est réservée au service de sécurité.
7. Le trésor n’est pas caché dans la salle où on peut acheter des livres et des souvenirs.
8. Le trésor n’est pas caché dans la pièce où on peut voir des films.
9. Le trésor n’est pas caché dans le bâtiment qui est au centre du château.
10. Le trésor n’est pas caché dans la tour de Robert de l’arme, et il n’est pas caché dans la
tour du chaudron non plus.
11. Le trésor n’est pas caché dans la pièce où on peut voir des expositions.
12. Le trésor n’est pas caché dans la salle où on organise les réceptions.

33
Je découvre la langue

Livre de l’élève p. 13
Pour identifier la fonction langagière de l’illustration : « La tour du château est aussi haute que
la tour Eiffel », les apprenants pourront s’appuyer :
– d’une part, sur les indices fournis par l’illustration : l’air observateur des deux personnages,
l’un observe la tour du château et l’autre observe un dépliant en rapport avec le château ;
– et d’autre part, sur les indices fournis par l’énoncé : le personnage fait référence à la Tour
Eiffel.
Grâce à ces indices, ils pourront comprendre que le personnage « fait une comparaison ».

Exemple Que fait le personnage? Quelle structure il utilise?

La tour du château est aussi Il compare. nom + être + aussi + adjectif +


haute que la tour Eiffel. que + nom

Pour faire une comparaison, on peut utiliser aussi suivi d’un adjectif et de que.

Cahier d’exercices p. 12-13


Transcription
5 Doc 1 p. 12

LE PÈRE : Regardez les enfants : voici le LE FILS ET LA FILLE : Non ? 365 ?


château de Chambord. Le château que LE PÈRE : Eh oui, il y a bien 365 cheminées
François Ier a fait construire ! Il est immense ! dans ce château ! Maintenant, direction le
Il y a 440 pièces ! parc où le roi venait chasser avec ses amis !
LE FILS : Il est plus grand que le château de Vous savez, les enfants, le parc du château de
Chaumont, alors ? Chambord est aussi grand que Paris !
LE PÈRE : Oui, le château de Chaumont est LA FILLE : Ouah, il est immense, alors !
beaucoup plus petit ! LE PÈRE : Eh oui, et tout autour de ce parc, il y
LA FILLE : Et il a été construit quand ? a un mur de 30 km de long.
LE PÈRE : Eh bien, les travaux ont commencé LA FILLE : Papa, ça veut dire quoi, “FRF”, c’est
en 1519 et ils ont duré un siècle et demi. écrit partout sur les murs ?
François Ier n’a jamais vu son château LE PÈRE : Ce sont les initiales du roi : “FRF”, ça
terminé ! Et ici, nous sommes sur la terrasse, veut dire François Roi de France. Et à côté de
vous savez combien il y a de cheminées, les ses initiales, vous pouvez voir son emblème,
enfants ? la salamandre. Allez, suivez-moi, je vais vous
LE FILS : 45 ? 60 ? 36 ? montrer quelque chose de plus
LE PÈRE : Allez, je vous aide… Le château a impressionnant encore…
autant de cheminées qu’il y a de jours dans
l’année !

34
C Repérage
Document 1
Photographies Audio
Caractériser • La tour, qui est au-dessus de • Le château que François 1er a fait
l’escalier central, est située à construire.
54 mètres de hauteur. • Le parc où le roi venait chasser avec
• Le donjon, où on peut visiter les ses amis
appartements du roi et de ses
invités, à 4 tours.
• Le parc, qui s’étend sur
5 440 hectares, est ouvert au
public…
Comparer • Il est plus grand que le château de
Chaumont.
• Le château de Chaumont est
beaucoup plus petit.
• Le château a autant de cheminées
qu’il y a de jours dans l’année.
• Le parc du château de Chambord
est aussi grand que Paris.

C Conceptualisation
Pour… Je peux utiliser : Je connais aussi :

Caractériser • sujet + qui + verbe + • sujet + être + adjectif


complément
• lieu + où + sujet + verbe

Comparer • plus/moins/aussi + adjectif +


que/qu’
• plus/moins/autant + de + nom
+ que/qu’

À NOTER
Dans cette première unité, on insistera surtout sur les relatifs « où » et « qui ». Le pronom
« que » n’apparaît ici qu’en exposition et sera travaillé en détail dans l’unité 5.

Je m’entraîne

Livre de l’élève p. 13

5 Valider une information

Modalité (cf. typologie) Tête à tête


But de l’activité Valider une information
Objectif pragmatique Comparer
Objectif sociolinguistique Utiliser le registre neutre
et socioculturel

35
Outils langagiers • plus/mois/aussi + adjectif + que/qu’…
• plus/moins/autant + de + nom + que/qu’…
Exemple d’échange – La tour Eiffel a plus d’ascenseurs que la tour Jin Mao
– C’est faux !
Déroulement de l’activité Les apprenants travaillent par deux. L’apprenant A fait une
comparaison entre deux tours. L’apprenant B confirme ou infirme.
Ensuite, ils inversent les rôles.

Phonétique p. 13
6
Modalité (cf. typologie) Levez !
Objectif Identifier les sons [i], [e] et [ε].
Déroulement de l’activité Avant la première écoute :
• faire écrire, à chaque apprenant, sur 3 papiers différents [i], [e] et
[ε] ;
• à partir de l’exemple, attirer l’attention des apprenants sur la
différence auditive entre les sons [i], [e] et [ε].

Lors de la première écoute, les apprenants se familiarisent avec le


corpus.
Lors de la deuxième écoute, les apprenants identifient les sons [i],
[e] et [ε].
Les apprenants mettent en commun leurs réponses afin d’orienter
la troisième écoute.
Lors de la troisième écoute, chaque apprenant confirme ou infirme
sa réponse et lève la fiche qui correspond.
Corrigé et transcription 1. Il arrive : lever le [i]
2. Elle part avec son frère : lever le [ε]
3. Les clés : lever le [e]
4. Je vais à Calais : lever le [ε]
5. En route pour le rallye : lever le [i]
6. Paré au départ : lever le [e]

À NOTER
Cette activité vise à faire reconnaître auditivement la différence entre ces trois sons. Ces
sons sont généralement confondus deux à deux ; [i] avec [e] et [e] avec [ε].
Du point de vue articulatoire, la différence entre ces voyelles est de l’ordre de la tension. La
tension a un effet sur l’ouverture de la mâchoire et l’écartement des lèvres. [i] est plus tendu
et la bouche est plus fermée, avec les lèvres plus étirées que [e]. [e] est lui-même plus tendu
et la bouche plus fermée que [ε].

Cahier d’exercices p. 14-17


1 Phonétique : pour reconnaître le son [i] p. 14
3
Modalité (cf. typologie) Levez !
Objectif Identifier le son [i]

36
Déroulement de l’activité Lors de la première écoute, les apprenants se familiarisent avec le
corpus.
Lors de la deuxième écoute, les apprenants comptent le nombre
de fois que le son [i] est prononcé.
Les apprenants mettent en commun leurs réponses afin d’orienter
la troisième écoute.
Lors de la troisième écoute, chaque apprenant confirme ou
infirme sa réponse et lève le nombre de doigts qui correspond.
Corrigé et transcription 1. la visite guidée : lever 3 doigts
2. la cheminée : lever 1 doigt
3. les étapes de la visite : lever 2 doigts
4. décrire la tour : lever 1 doigt
5. son site touristique préféré : lever 3 doigts
6. fermé au public : lever 1 doigt

À NOTER
Du point de vue acoustique, les voyelles [i] et [e] sont proches : toutes deux sont aiguës, le
[e] est cependant légèrement plus grave. Une sensibilisation musicale à des sons aigus ou
graves peut aider les apprenants ayant des difficultés de perception de l’acuité.

2 Phonétique : les graphies des sons [e] et [ε] p. 14


4
Modalité Repérage
Objectif Écrire les sons [e] et [ε]
Déroulement de l’activité Lors de la première écoute, les apprenants se familiarisent avec le
corpus.
Lors de la deuxième écoute, ils entourent en bleu les lettres qui se
prononcent [e].
Lors de la troisième écoute, ils entourent en rouge les lettres qui se
prononcent [ε].
Ils mettent en commun leurs réponses afin d’orienter la dernière
écoute.
Lors de la dernière écoute, ils classent les groupes de mots dans le
tableau selon leur prononciation.
Exemple Quand j’entends « siècle », j’entoure le « e » accent grave et je le
classe dans la colonne [ε].

Corrigé
[e] [ε]
Décrire un lieu Un siècle
Se situer Un emblème
Une étape Un hectare
Visiter Être ouvert
Caractériser un site La tour Eiffel
Se promener à pied 440 pièces

À NOTER
La différence entre ces deux voyelles tend à se réduire, certains locuteurs réalisant un
archiphonème intermédiaire. Toutefois, il nous semble pertinent de proposer cette
distinction qui est indispensable dans quelques paires minimales (pré/prêt, et/est, etc.).
Cela permettra aussi de proposer aux apprenants une prononciation riche de variations.
37
3 La maison p. 14-15

Modalité Exercice lacunaire et d’appariement


Outil linguistique Les pièces de la maison
Déroulement de l’activité Individuellement, les apprenants complètent les énoncés puis
indiquent le numéro correspondant à chaque pièce de la maison
sur l’illustration. (Cette première étape peut être réalisée en devoir
à la maison.)
Ensuite, par groupes de deux, les apprenants sont invités à
comparer leurs réponses et à essayer de se convaincre en cas de
désaccord.

Corrigé 1. la chambre ; 2. la cuisine ; 3. la salle de bains ; 4. le salon ;


5. le bureau ; 6. la salle à manger ; 7. le garage ; 8. le jardin

3 1 5

3 1

2 6 4

4 La visite du château p. 15

Modalité (cf. typologie) Tête à tête


But de l’activité Reconstituer le plan d’un château
Objectif pragmatique Localiser dans l’espace
Objectifs sociolinguistiques • Utiliser le registre neutre :
et socioculturels Ola structure « il y a »
• Respecter le rituel de l’interaction :
Oles tours de parole
Outils langagiers • Les expressions de localisation : à droite, à gauche, à côté de,
en face de…
• Les pièces de la maison

38
Exemple d’échange – À droite de l’entrée, il y a la bibliothèque.
Déroulement de l’activité Les apprenants travaillent par deux. L’apprenant A donne une
indication sur la localisation d’une pièce de la maison pour que
l’apprenant B puisse compléter son plan. Ensuite, ils inversent les
rôles.

5 Le jeu des comparaisons p. 16

Modalité (cf. typologie) Les différences


But de l’activité Retrouver les 8 erreurs
Objectif pragmatique Comparer

Objectifs sociolinguistiques • Utiliser le registre neutre


et socioculturels • Respecter le rituel de l’interaction :
O les tours de parole
Outils langagiers • Plus/moins + adjectif + que/qu’…
• Plus/moins + de + nom + que/qu’…
• Les caractéristiques d’un château

Exemple d’échange Sur l’image B, Il y a un mur plus haut que sur l’image A.

Déroulement de l’activité Les apprenants disposent de 2 minutes pour observer les


2 illustrations. Au bout de 2 minutes, les apprenants ferment leur
livre et mettent en commun leurs observations pour retrouver les
8 erreurs.
Corrigé Sur l’image B, il y a moins de touristes que sur l’image A.
Sur l’image B, la tour arrière-gauche est plus haute que sur
l’image A.
Sur l’image B, la tour avant-droite est plus large que sur
l’image A.
Sur l’image B, le drapeau de la tour avant-droite est plus haut
que sur l’image A.
Sur l’image B, il y a plus d’ouvertures sur l’extérieur que sur
l’image A.
Sur l’image B, la tour avant-droite a une ouverture plus grande
que sur l’image A.
Sur l’image B, Il y a un mur plus haut que sur l’image A.
Sur l’image B, l’entrée est plus grande que sur l’image A.

6 Le monument à faire deviner p. 16

Modalité (cf. typologie) La criée


But de l’activité Identifier le monument décrit
Objectif pragmatique Caractériser quelque chose

Objectifs sociolinguistiques • Utiliser le registre neutre


et socioculturels • Respecter le rituel de l’interaction :
O les tours de parole
Outils langagiers • Les pronoms relatifs « qui » et « où »
• Le présentateur « c’est »

39
Exemple d’échange C’est une tour qui se trouve en Italie.

Déroulement de l’activité À tour de rôle, les apprenants animent l’activité. L’animateur


donne des informations sur un monument. Les participants
doivent identifier le monument à partir des informations
données.
Le joueur ou l’équipe qui trouve la réponse marque un point.

7 En savoir plus, toujours plus ! p. 17

Modalité Exercice lacunaire


Outil langagier Les pronoms relatifs « qui » et « où »
Déroulement de l’activité Individuellement, les apprenants entourent le pronom relatif qui
convient. (Cette première étape peut être réalisée en devoir à la
maison.)
Ensuite, par groupes de deux, les apprenants sont invités à
comparer leurs réponses et à essayer de se convaincre en cas de
désaccord.
Corrigé 1. qui, où ; 2. qui ; 3. qui, où ; 4. qui, où ; 5. qui, qui ; 6. qui, où.

8 La ville de Carcassonne p. 17

Modalité (cf. typologie) Tête à tête


But de l’activité Découvrir les caractéristiques d’une ville
Objectif pragmatique Caractériser

Objectifs sociolinguistiques • Utiliser le registre neutre :


et socioculturels le pronom tonique « toi »
O

• Respecter le rituel de l’interaction :


les tours de parole
O

Outils langagiers • Les pronoms relatifs « qui » et « où »


• Le présentateur « c’est »
• L’expression interrogative : « Qu’est-ce que ? »

Exemple d’échange – Qu’est-ce que tu sais, toi, sur la ville de Carcassonne ?


– C’est une ville médiévale où on peut voir 25 tours
Déroulement de l’activité Les apprenants travaillent par deux. L’apprenant A demande une
information à B pour compléter son tableau. Ensuite, ils
inversent les rôles.

9 Le sac à mots p. 17

Modalité (cf. typologie) La criée


But de l’activité Deviner un mot
Objectif pragmatique Caractériser quelque chose ou quelqu’un

Objectifs sociolinguistiques • Utiliser le registre neutre


et socioculturels • Respecter le rituel de l’interaction :
les tours de parole
O

40
Outils langagiers • Les pronoms relatifs « qui » et « où »
• Le présentateur « c’est »

Exemple d’échange – C’est une personne qui vend du poisson.


– Un poissonnier !
Déroulement de l’activité À tour de rôle, les apprenants animent l’activité. L’animateur
choisit un mot dans le sac. Il donne des informations sur le mot
choisi. Les participants doivent retrouver le mot.
Le joueur ou l’équipe qui trouve la réponse marque un point.

Je passe à l’action

Livre de l’élève p. 13

6 Faire la visite d’un site touristique

Les apprenants travaillent par équipes de 3. Ils choisissent un site. Chaque équipe prépare la
visite guidée du site touristique sélectionné en caractérisant les différentes étapes de la visite.
Les autres équipes sont ensuite invitées à faire la visite du site.
Critères d’évaluation

Oui Partiellement Non


Composante L’objectif principal a été atteint : la
pragmatique préparation de la visite d’un site a été
réalisée. ƶ ƶ ƶ
Le discours est cohérent. ƶ ƶ ƶ
Les fonctions langagières utilisées sont
pertinentes pour réaliser la tâche :
Osituer dans l’espace ; ƶ ƶ ƶ
Ocaractériser un objet ou un lieu. ƶ ƶ ƶ

Composante Le registre de langue utilisé est en adéquation


sociolinguistique avec la situation de communication. ƶ ƶ ƶ
Le rituel d’une visite guidée est respecté :
O le rituel de politesse ; ƶ ƶ ƶ
O les informations factuelles. ƶ ƶ ƶ
Composante Le lexique nécessaire pour la réalisation de
linguistique la tâche est utilisé de manière appropriée :
O les caractéristiques d’un lieu. ƶ ƶ ƶ
Les structures nécessaires pour la réalisation
de la tâche sont utilisées de manière
appropriée :
O utilisation du présentateur « c’est » ; ƶ ƶ ƶ
O les pronoms relatifs « qui » et « où » ; ƶ ƶ ƶ
O les expressions de mesure. ƶ ƶ ƶ
Les verbes sont correctement conjugués :
O présent de l’indicatif ; ƶ ƶ ƶ
O impératif. ƶ ƶ ƶ
La prononciation favorise la compréhension. ƶ ƶ ƶ

Il convient de communiquer les critères d’évaluation aux apprenants.


L’enseignant pourra s’appuyer sur la grille ci-dessus pour proposer une grille d’autoévaluation
aux apprenants en la reformulant.
41
3e DÉFI : Je découvre des habitats dans le monde

À NOTER
Le 3e défi peut faire l’objet d’un projet commun avec le professeur d’histoire-géographie.

Livre de l’élève p. 14-15

Les documents proposés ont été choisis pour leur caractère transculturel et parce que chacun
d’entre eux permet d’exposer les apprenants à d’autres visions d’une même réalité : les
intérieurs de maison. Chaque intérieur de maison diffère en fonction du contexte socio-
culturel dans lequel il s’inscrit.

POUR VOTRE INFORMATION


Selon certaines études, depuis quelques années, en France :
– la salle à manger aurait tendance à disparaître au profit des autres pièces de la maison qui
s’agrandissent et deviennent de plus en plus multifonctionnelles ;
– dans la salle de bains, la baignoire serait de plus en plus fréquemment remplacée par la
douche et le bidet serait lui voué à disparaître complètement.

Cahier d’exercices p. 18

Il s’agit ici de mettre en regard une réalité familière des apprenants avec celle des résidants
français et d’autres résidants ailleurs dans le monde.

1 Des intérieurs d’ici et d’ailleurs

Modalité Exercice de classement


But de l’activité Mettre en regard une réalité familière avec celle de personnes
résidant ailleurs.

Objectif pragmatique Caractériser un lieu


Objectif sociolinguistique Identifier des styles d’intérieurs
et socioculturel

Outils langagiers • Les pronoms relatifs « qui » et « où »


• Il y a…
• Les pièces de la maison
• Les couleurs et les formes
• Les meubles

Déroulement de l’activité Individuellement, les apprenants complètent le tableau, en partant


d’abord de leurs représentations.
Puis, par deux, ils mettent en regard leurs réponses et celles d’un
camarade de classe. Ils échangent en justifiant leurs réponses.
Pour finir, ils prennent connaissance des documents du livre p. 14
et modifient si nécessaire leurs réponses.

42
Corrigé attendu
Style Style Style Style
japonais anglais marocain français
Couleurs Jaune et Rose et Jaune et Noir et
dominantes noir beige marron blanc
Caracté- Peu de Beaucoup Mosaïque Table
ristiques meubles, de au mur. basse et
principales… peu de meubles, Très canapé…
tableaux… tapisseries coloré…
aux
murs…

2 Des intérieurs d’ici et d’ailleurs

Modalité Vrai/faux
But de l’activité Mettre en regard une réalité familière avec celle de personnes
résidant ailleurs.

Objectif pragmatique Comparer


Objectif sociolinguistique Identifier des styles d’intérieurs
et socioculturel

Outils langagiers • Les comparatifs


• Les adjectifs qualificatifs

Déroulement de l’activité Individuellement, les apprenants prennent connaissance des


documents du livre p. 15, puis ils répondent au questionnaire.

3 Le vocabulaire de la maison

Modalité Mise en forme


Outil langagier Les meubles

Déroulement de l’activité Individuellement, les apprenants mettent les lettres des mots dans
l’ordre pour retrouver le nom des meubles. (Cette première étape
peut être réalisée en devoir à la maison.)
Ensuite, par groupes de deux, les apprenants sont invités à
comparer leurs réponses et à essayer de se convaincre en cas de
désaccord.
Corrigé lit ; table de nuit ; bureau ; étagères ; armoire ; fauteuil

Livre de l’élève p. 15

3 Décrire la chambre de mes rêves

Les apprenants décrivent la chambre de leurs rêves. Ils choisissent l’ambiance, la couleur et
les meubles. Les productions des apprenants pourront être publiées dans le blog de la classe
par exemple.

43
Critères d’évaluation

Oui Partiellement Non


Composante L’objectif principal a été atteint : la
pragmatique description d’une chambre a été réalisée. ƶ ƶ ƶ
Le discours est cohérent. ƶ ƶ ƶ
Les fonctions langagières utilisées sont
pertinentes pour réaliser la tâche :
caractériser un lieu ;
O ƶ ƶ ƶ
caractériser un objet.
O ƶ ƶ ƶ
Composante Le registre de langue utilisé est en adéquation
sociolinguistique avec la situation de communication. ƶ ƶ ƶ

Composante Le lexique nécessaire pour la réalisation de la


linguistique tâche est utilisé de manière appropriée :
les caractéristiques d’un lieu ;
O ƶ ƶ ƶ
les meubles ;
O ƶ ƶ ƶ
les couleurs.
O ƶ ƶ ƶ
Les structures nécessaires pour la réalisation
de la tâche sont utilisées de manière
appropriée :
les expressions de localisation ;
O ƶ ƶ ƶ
les relatifs simples « qui » et « où ».
O ƶ ƶ ƶ
Les verbes sont correctement conjugués :
présent de l’indicatif.
O ƶ ƶ ƶ
L’orthographe du lexique nécessaire pour la
réalisation de la tâche est maîtrisée. ƶ ƶ ƶ

la mission ............................................................................... p. 17

EO RGANISER UN CONCOURS


« LES PLUS BEAUX SITES DU MONDE »

À NOTER
La mission peut faire l’objet d’un projet commun avec les professeurs d’autres langues
vivantes et/ou avec le professeur d’histoire-géographie.

Pour organiser le concours des 7 plus beaux sites du monde :


Chaque groupe sélectionne les 7 sites plus beaux du monde et se met d’accord sur le
classement de ces 7 sites. Chaque groupe présente son classement et le justifie. Une fois que
la mise en commun est terminée, le groupe classe doit se mettre d’accord sur une liste
commune des 7 sites les plus beaux du monde.

44
Critères d’évaluation

Oui Partiellement Non


Composante L’objectif principal a été atteint : un
pragmatique concours sur les plus beaux sites du monde
a été organisé. ƶ ƶ ƶ
Les différentes tâches ont été réalisées :
Osélection des plus beaux sites ; ƶ ƶ ƶ
Oclassification des sites sélectionnés ; ƶ ƶ ƶ
Ojustification du classement ; ƶ ƶ ƶ
Oprésentation du classement ; ƶ ƶ ƶ
Oélaboration d’un classement commun. ƶ ƶ ƶ
Le discours est cohérent. ƶ ƶ ƶ
Les fonctions langagières utilisées sont
pertinentes pour réaliser la tâche :
Osituer un lieu dans l’espace ; ƶ ƶ ƶ
Ocaractériser ; ƶ ƶ ƶ
Ocomparer. ƶ ƶ ƶ
Composante Le registre de langue utilisé est en
sociolinguistique adéquation avec la situation de
communication. ƶ ƶ ƶ
Le rituel de l’interaction oral est respecté :
O le rituel de politesse ; ƶ ƶ ƶ
O les tours de parole. ƶ ƶ ƶ

Composante La prononciation favorise la


linguistique compréhension. ƶ ƶ ƶ
Le lexique nécessaire pour la réalisation de
la tâche est utilisé de manière appropriée :
Oles caractéristiques d’un lieu. ƶ ƶ ƶ
Les structures nécessaires pour la réalisation
de la tâche sont utilisées de manière
appropriée :
Ola phrase affirmative. ƶ ƶ ƶ
Les verbes sont conjugués au temps qui
convient :
Ole présent de l’indicatif. ƶ ƶ ƶ

Livre de l’élève p. 18

ÉVALUATION : jeu de l’oie


Corrigé
1. Par exemple : une boulangerie, une librairie, une boucherie.
2. Mon salon est plus grand que le salon de Paul. ou Mon salon est moins grand que celui de
Paul. ou Mon salon est aussi grand que celui de Paul.
3. Sud.
4. Une librairie.
5. Je prends, tu prends, il prend, nous prenons, vous prenez, ils prennent.
6. C’est un lieu où on prépare à manger.
7. Case : passe ton tour !
8. Par exemple : la chambre, la cuisine, la salle à manger, la salle de bains, le salon.

45
9. Par exemple : l’arrêt de bus le plus proche est dans la rue Jean-Jaurès, en face d’une
pharmacie.
10. C’est un lieu où on peut acheter de la viande.
11. Continue, continuons, continuez.
12. Par exemple : C’est un meuble qui s’utilise pour travailler.
13. Case : recule de deux cases.
14. Par exemple : le château de Chambord, le Mont Saint-Michel, la tour Eiffel, le Colisée, la
Grande Muraille.
15. La salle de bains.
16. Case : avance de deux cases.
17. Il y a plus de meubles dans le salon que dans la chambre. ou Il y a moins de meubles dans
le salon que dans la chambre. ou Il y a autant de meubles dans le salon que dans la
chambre.
18. Par exemple : Excusez-moi, où est la maison des jeunes, s’il vous plaît ?
19. François 1er.
20. Par exemple : C’est un musée qui se trouve dans le sud-est de la ville.

Cahier d’exercices p. 19-20

PRÉPARATION AU DELF

COMPRéHENSION DE L’ORAL 25 points


Exercice 1 p. 19 /6 points
5 Transcription
STÉPHANE : Allô, Margot ! Alors, ta nouvelle STÉPHANE : Ça va te changer la vie !
maison, elle est comment ? MARGOT : Ouais, c’est clair !
MARGOT : Salut Stéphane ! Elle est géniale ! STÉPHANE : Au fait, maintenant, tu es plus près
Elle est bien plus grande que l’autre, on a un de l’école ?
jardin aussi et le plus important : j’ai ma MARGOT : Non, plus loin, je vais devoir me
chambre pour moi toute seule ! Julie dort à lever plus tôt le matin !
côté de la chambre des parents et moi, je STÉPHANE : Et tu vas continuer à venir à pied ?
dors de l’autre côté de la maison, je suis MARGOT : Non, maintenant, je vais prendre le
tranquille ! bus ! Heu… je dois te laisser, ma mère veut
STÉPHANE : Et elle est comment ta chambre ? que je termine de ranger mes affaires, mais si
MARGOT : Elle n’est pas très grande mais elle tu veux on peut se voir après, ça te dit ?
est confortable et puis elle est bien éclairée, STÉPHANE : Ça marche, à tout à l’heure, alors !
j’ai une grande fenêtre qui donne sur le MARGOT : OK, je t’appelle quand je termine !
jardin.

Corrigé
1. La nouvelle maison de Margot est plus grande que son ancienne maison.
2. Magot a sa chambre à elle.
3. La chambre de Margot est petite, confortable et bien éclairée.
4. La chambre de Margot a une fenêtre qui donne sur le jardin.
5. Maintenant, la maison de Margot se trouve plus loin de l’école.
6. À partir de maintenant Margot va aller à l’école en bus.

46
Exercice 2 p. 19 /4 points
6 Transcription
Alors, quand tu arrives à l’arrêt de bus, tu traverses la rue et tu prends la rue Lemoine, tu vas
jusqu’au bout de cette rue et tu tournes à droite. Tu tournes à gauche après la pharmacie et c’est
là, juste en face de la boulangerie au numéro 43 ! À tout de suite !

Corrigé C’est ici

Exercice 3 p. 20 /7 points
7 Transcription
Le Mont Saint-Michel accueille chaque année 3,5 millions de visiteurs.
À l’entrée de cette cité médiévale se trouve l’office de tourisme. En passant la porte du
Boulevard, puis celle du Roy, vous tombez sur la Grande Rue avec ses musées, ses commerces
et ses maisons des XV et XVIe siècles.
L’église est un petit édifice des XV et XVIe siècles.
Après avoir admiré l’Abbaye, vous pourrez contempler la beauté du paysage.
Le site est ouvert tous les jours sauf les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre.
Du 2 mai au 31 août de 9 h 00 à 19 h 00.
Du 1er septembre au 30 avril, de 9 h 30 à 18 h 00.
Les animaux ne sont pas autorisés dans l’abbaye.

Corrigé
1. Le Mont Saint-Michel accueille 3,5 millions de visiteurs chaque année.
2. L’office de tourisme se trouve à l’entrée de la cité médiévale.
3. Dans la Grande Rue, il y a des musées, des commerces et des maisons du XV et XVIe siècles.
4. Le site ferme les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre.
5. Le site est ouvert de 9 h 30 à 18 heures du 2 mai au 31 août.
6. Les animaux sont interdits dans l’abbaye.

47
Exercice 4 p. 20 /8 points
8 Transcription
MÈRE : Bon alors ? On va où en vacances cet MÈRE : Mais, c’est en montagne et il fait
été ? froid… tu sais bien que Maud déteste le
PÈRE : Eh bien, on m’a parlé d’un petit village froid !
typique qui se trouve dans les Alpes : la PÈRE : Ah oui, c’est vrai… Sinon, on peut aller
Clusaz ! à Arcachon ! C’est bien aussi Arcachon.
MÈRE : La Clusaz ? C’est où, tu dis ? MÈRE : C’est où ?
PÈRE : Dans les Alpes, en Haute-Savoie, pas PÈRE : Sur la côte ouest, près de Bordeaux.
très loin d’Annecy… Tu connais Annecy ? MÈRE : Ah, la plage… le soleil… la mer… On
MÈRE : Oui, oui, je connais, et qu’est ce qu’on va pouvoir bronzer, nager et manger des fruits
peut faire là-bas ? de mer…
PÈRE : De la randonnée, du patin à glace, du PÈRE : Oui, mais c’est plus touristique et là,
VTT… C’est Nicolas qui va être content ! c’est Nicolas qui ne va pas aimer…

Corrigé
1. La Clusaz : dans les Alpes, en Haute-Savoie, pas très loin d’Annecy.
Arcachon : sur la côte ouest, près de Bordeaux.
2. La Clusaz : de la randonnée, du patin à glace, du VTT.
Arcachon : bronzer, nager et manger des fruits de mer.
3. Julien va vouloir aller à La Clusaz, parce que c’est moins touristique.
4. Maud va vouloir aller à Arcachon, parce qu’elle déteste le froid.

48
Unité 1
1 Pour indiquer le chemin, je conjugue les verbes entre parenthèses
à la deuxième personne du singulier de l’impératif. /5 points
Pour aller à la prochaine étape de notre rallye : (prendre) ………………………………. la
première rue à droite, ensuite (tourner) ………………………………. à gauche dans la rue
Jules Ferry. (continuer) ………………………………. tout droit jusqu’à une petite place avec

BIlaN
une fontaine. (traverser) ……………………… la place et (descendre) ……………………………
le petit escalier qui conduit dans une petite rue. Au bout de cette rue, tu pourras traverser la
rivière !

2 Pour compléter le message de l’audio guide, je sélectionne le pronom


relatif qui convient. /4 points
Nous voilà donc dans une ville qui/où date du XV siècle.
e

Ici, vous voyez la porte de la ville qui/où fait plus de 30 mètres de haut et qui/où est toujours
ouverte. Là-bas, on peut voir deux tours qui/où sont encore plus anciennes que la ville. Ce
sont les tours qui/où les habitants de la ville se rassemblent les jours de fête. Regardez le
magnifique jardin qui/où se trouve derrière le château ! C’est un jardin qui/où il y a mille
fleurs et qui/où les amoureux aiment se promener.

3 Pour corriger les affirmations ci-dessous, j’utilise plus/moins/aussi … que


ou plus/moins/autant de … que. /5 points

Boulangerie Paripain Bonpain


Création : e
XIX siècle siècle
XIXe
Nombre de boulangers : 2 2
Prix du pain : 1,20 € 1€
Nombre de baguettes vendues : 800 par jour 850 par jour
Nombre de gâteaux fabriqués : 260 par jour 240 par jour

1. La boulangerie Paripain est plus ancienne que la boulangerie Bonpain.


…………………………………………………………………………………………………………
2. Il y a plus de boulangers à la boulangerie Paripain qu’à la boulangerie Bonpain.
…………………………………………………………………………………………………………
3. Le pain de Bonpain est plus cher que le pain de Paripain.
…………………………………………………………………………………………………………
4. La boulangerie Bonpain vend autant de pains que la boulangerie Paripain.
…………………………………………………………………………………………………………
5. La boulangerie Paripain fabrique moins de gâteaux que la boulangerie Bonpain.
…………………………………………………………………………………………………………

4 Pour retrouver les magasins de ma ville, je complète les définitions. /6 points


1. C’est l’endroit où j’achète la viande : …………………………………………………………
2. C’est l’endroit où j’achète les médicaments : ……………………………………………………
3. C’est l’endroit où j’achète du poisson : …………………………………………………………
4. C’est l’endroit où j’achète le pain : ……………………………………………………………
5. C’est l’endroit où j’achète des timbres : …………………………………………………………
6. C’est l’endroit où j’achète des livres : …………………………………………………………

Total : ____/ 20 points

© Éditions Didier - 2011 Document photocopiable 49


Unité 2
Votre mission
 EF ABRIQUER UNE MALLETTE
POUR PRÉSENTER
SON PAYS ...................................... p. 19

Objectifs pragmatiques Objectifs sociolinguistiques


et interculturels
• Exprimer un souhait • Utiliser le registre neutre
Compétences • Parler d’une activité en cours • Respecter le rituel de l’interaction
nécessaires pour • Parler d’une activité récente oral
la réalisation des • Parler d’une activité à venir • Respecter le rituel de présentation
micro-tâches et • Programmer des documents écrits
de la tâche • Adopter un comportement ouvert
• Inviter / Accepter / Refuser
• Exprimer l’appartenance
pour faire évoluer ses
représentations.
• Éviter une répétition
• Caractériser quelqu’un

Outils langagiers à acquérir

Grammaire Lexique Phonétique


• Le conditionnel des • Les caractères • L’opposition [e] / [ø]
verbes : vouloir, aimer, • La correspondance • L’opposition [j], [ɥ],
souhaiter • L’invitation [w]
• Le présent progressif
• Le passé récent
• Le futur proche
• Le futur simple
• Les pronoms : le, la, les
• Les adjectifs possessifs
• Les verbes : vouloir,
vouloir

50
je découvre la mission

Livre de l’élève p. 19
7 Ce document sonore a pour objectif de plonger les apprenants dans l’univers du voyage et de
la découverte de nouveaux pays et de nouvelles cultures. Il permet aussi de les mettre sur la
voie de la tâche qu’ils auront à accomplir : fabriquer une mallette pour présenter son pays.

Cahier d’exercices p. 21
Inviter les élèves à noter les indices trouvés dans le cadre.
Indices sonores : ils évoquent des particularités françaises, la campagne avec le bruit d’une
porte de poulailler qui s’ouvre, le chant du coq, l’accordéon avec sa mélodie populaire et le
cliquetis de la bobine évoquant le cinéma.

Livre de l’élève p. 19
Les apprenants prennent leur livre p. 19 afin d’observer la photo pour repérer les indices
visuels qui vont leur permettre de valider les réponses faites précédemment.
Indices visuels : dans une mallette, on découvre des éléments de la culture française, la
Tour Eiffel, une baguette, un coq (emblème de la France), un timbre avec le visage de
Marianne, un croquis de mode, un flacon de parfum, une marinière, une bobine évoquant le
cinéma.

Je prépare la mission

Cahier d’exercices p. 21

Qu’est-ce que je sais faire ? Qu’est-ce que je vais apprendre ?

• Me présenter (niveau 1, unité 1) • Exprimer l’appartenance


• Caractériser un lieu (niveau 2, unité 1) • Parler d’une activité à venir

1er DéFI : JE CHERCHE UN PARTENAIRE DE JUMELAGE

À NOTER
Le 1er défi peut faire l’objet d’un projet commun avec le professeur d’histoire-géographie, le
professeur d’informatique et avec les professeurs d’autres langues.

Je comprends

Livre de l’élève p. 20

C Anticipation
Réponses possibles pour le document 1
1. Une page de site Internet, un blog, un courriel.
2. Des adolescents avec des sacs à dos devant un bâtiment.

51
Réponses possibles pour le document 2
1. Une page de blog, de tchatte, des petites annonces.
2. Des personnes qui échangent, qui veulent correspondre, qui cherche quelque chose.

C Compréhension globale
Réponses attendues pour le document 1
1. La page d’accueil du site Internet du collège d’Alazon qui présente le projet d’établissement.
2. Des élèves devant le collège d’Alazon.

Réponses attendues pour le document 2


1. Une page Internet d’un site de petites annonces pour des personnes qui cherchent des
correspondants dans d’autres pays.
2. Des collégiens et un directeur de collège qui cherchent des correspondants.

Cahier d’exercices p. 22

C Compréhension détaillée
Corrigé

Annonce 1
Collège d’Alazon

Pays d’origine Belgique

Projet Monter un projet d’échange entre des collèges du monde entier.

Souhaite rencontrer souhaite échanger pour consolider les liens entre les continents.
quelqu’un qui

Annonce 2

Pays d’origine Mali

Projet Monter un projet pour faire connaître l’artisanat africain à des élèves
européens.

Souhaite rencontrer cherche un collège pour un jumelage.


quelqu’un qui

Annonce 3

Pays d’origine Australie

Projet Trouver un correspondant pour échanger en français.

Souhaite rencontrer aime la nature et les animaux.


quelqu’un qui

Annonce 4

Pays d’origine Japon

Projet Rencontrer de jeunes francophones pour apprendre à connaître leur


culture.

Souhaite rencontrer souhaite faire connaître leur propre culture et qui serait intéressé par
quelqu’un qui des échanges avec elle.

52
L’annonce du directeur d’un collège au Mali pourrait intéresser les élèves du collège
d’Alazon.

Je découvre la langue

Livre de l’élève p. 21
Pour identifier la fonction langagière de l’illustration, « On est en train de préparer notre
voyage au Sénégal », les apprenants pourront s’appuyer sur les indices fournis par l’illustra-
tion : la carte au mur avec la flèche aller et retour entre l’Europe et l’Afrique, le professeur qui
désigne le Sénégal, les élèves : l’un écoute, l’autre lève le doigt et un troisième explique
quelque chose à une jeune fille. Grâce à ces indices, ils pourront comprendre que le person-
nage « parle d’une activité en cours ».

Exemple Que fait le personnage ? Quelle structure il utilise ?

« On est en train de préparer Il parle d’une activité en être en train de + infinitif


notre voyage au Sénégal » cours.

Pour parler d’une activité en cours, on peut utiliser l’expression être en train de + infinitif.

Cahier d’exercices p. 23-24

C Repérage
Doc. 1 Doc. 2
exprimer un souhait • Nous aimerions que cette • Nous souhaiterions le présenter
rencontre consolide les liens entre à des élèves européens.
les continents. • Je voudrais correspondre avec
de jeunes francophones.
parler d’une activité • Nous venons d’organiser un • Je viens de terminer ma
récente voyage au Bénin. première année de français.

parler d’une activité • Nous sommes en train de • Nous sommes en train de


en cours travailler sur un projet d’échanges monter un projet.
entre des collégiens du monde • Je suis en train d’apprendre le
entier. français.
parler d’une activité à • Nous allons bientôt recevoir les
venir collégiens béninois.
• Nous allons organiser des
rencontres sportives.
exprimer • Notre projet d’établissement • Votre classe
l’appartenance • Notre école • Tescoordonnées
• Nos cultures, nos traditions, nos • Leur culture
systèmes scolaires
• Nos continents

53
À NOTER
Dans cette unité, on travaillera sur le conditionnel des verbes « aimer », « souhaiter »,
« vouloir » suivi d’un infinitif. L’occurrence de « aimer » + subjonctif n’apparaît qu’en
exposition et sera traitée en détail au niveau 3.

À NOTER
Pour favoriser la découverte des règles de formation du présent progressif, du futur proche,
du passé récent et des adjectifs possessifs, le corpus pourra être complété à partir
d’exemples donnés par l’enseignant ou induits par les apprenants. Cet élargissement du
corpus permettra aux apprenants de découvrir les personnes manquantes.

On pourra également proposer un exercice d’association avec d’un côté les pronoms sujets
et de l’autre les verbes conjugués (et les adjectifs possessifs d’un côté et des noms de
l’autre). Par déduction logique, les apprenants pourront associer chaque pronom sujet (et
chaque adjectif possessif) à la forme (au nom) qui convient.

C Conceptualisation
Pour… Je peux utiliser : Je connais aussi :

exprimer un souhait • aimer / vouloir / souhaiter au


conditionnel + infinitif
parler d’une activité en Le présent progressif Le présent de l’indicatif
cours • être en train de /d’ + infinitif

parler d’une activité Le passé récent


récente • venir de/d’ + infinitif

parler d’une activité à Le futur proche


venir • aller + infinitif

exprimer l’appartenance • les adjectifs possessifs : notre, nos, • Les adjectifs possessifs :
votre, vos, leur, leurs mon, ma, mes, ton, ta, tes,
son, sa, ses (niveau 1,
unité 2)

Je m’entraîne

Livre de l’élève p. 21

5 Deviner l’activité de mon camarade p. 21

Modalité (cf. typologie) Les dés sont jetés


But de l’activité Identifier une activité mimée
Objectifs pragmatiques • Parler d’une activité en cours
• Confirmer
Objectif sociolinguistique • Utiliser le registre amical :
et socioculturel Qtutoiement

54
Outils langagiers • Être en train de + infinitif
• Les activités de loisirs
Exemple d’échange – Tu es en train de lire un livre ?
– Oui, c’est ça !
Déroulement de l’activité Par groupe de deux, un apprenant lance « secrètement » un dé. Il
mime l’activité tirée au sort.
Le deuxième apprenant dit ce que son camarade est en train de
faire.
On inverse les rôles.
Autre modalité On pourra réaliser cette activité avec les modalités de « La
envisageable pioche » : l’enseignant devra rajouter des données à tirer au sort.
Par deux, les apprenants inscrivent sur des papiers les activités de
loisirs indiquées par l’enseignant. Ils les placent au centre de la
table, face cachée. L’apprenant A pioche une activité à mimer.
L’apprenant B doit dire ce que A est en train de faire. On inverse
les rôles.

Phonétique p. 21
8
Modalité (cf. typologie) Levez !
But de l’activité Distinguer les sons [e] et [ø]
Déroulement de l’activité Avant la première écoute, les apprenants préparent un papier avec
le signe [e] et un autre papier avec le signe [ø].
Lors de la première écoute, les apprenants se familiarisent avec le
corpus.
Lors de la deuxième écoute, les apprenants repèrent quel son est
présent dans le(s) mot(s) entendu(s).
Les apprenants mettent en commun leurs réponses afin d’orienter
la 3e écoute.
Lors de la 3e écoute, chaque apprenant confirme ou infirme sa
réponse et lève la fiche qui correspond.
Corrigé et transcription 1. journée : lever le [e]
2. jeu : lever le [ø]
3. adieu : lever le [ø]
4. soirée : lever le [e]
5. amitié : lever le [e]
6. jeudi : lever le [ø]
7. collégien : lever le [e]
8. billet d’entrée : lever le [e]

À NOTER
La différence auditive entre ces deux sons se situe au niveau de l’acuité : [e] est plus aigu que [ø].

Cahier d’activité p. 25-28

1 Phonétique : reconnaître le son [ø] p. 25


9
Modalité (cf. typologie) Exercice de repérage
But de l’activité Identifier le son [ø]
55
Déroulement Lors de la première écoute, les apprenants se familiarisent avec le
de l’activité corpus.
Lors de la deuxième écoute, les apprenants repèrent si le son [ø]
apparaît dans le 1er ou le 2e mot.
Les apprenants mettent en commun leurs réponses afin d’orienter la
3e écoute.
Lors de la 3e écoute, chaque apprenant confirme ou infirme sa
réponse et lève le nombre de doigts qui correspond.
Corrigé et transcription 1. blé – bleu : lever 2 doigts 4. créé – creux : lever 2 doigts
2. peu – pot : lever 1 doigt 5. jeudi – joli : lever 1 doigt
3. deux – dos : lever 1 doigt 6. veux – vaux : lever 1 doigt

À NOTER
Cette activité porte sur la différence auditive entre le [ø] aigu et le [o] grave, ainsi qu’entre le
[e] non labial et le [ø] labial. La différence articulatoire porte sur le lieu d’articulation. Le [ø]
est prononcé la pointe de la langue pointant vers le devant du palais ; le [o], au contraire, voit
le dos de la langue s’approcher de l’arrière du palais. Le [e] quant à lui est prononcé avec les
lèvres étirées, tandis que les deux autres sons sont prononcés avec les lèvres en avant.

2 Phonétique : les graphies des sons [ø] et [o] p. 25


10
Modalités Exercice de repérage

But de l’activité Écrire les sons [ø] et [o]

Déroulement Lors de la première écoute, les apprenants se familiarisent avec le


de l’activité corpus.
Lors de la deuxième écoute, ils identifient le son [o] dans la série 1
et soulignent les lettres qui servent à écrire ce son.
Lors de la troisième écoute : ils identifient le son [ø] dans la série 2
et soulignent les lettres qui servent à l’écrire.
Les apprenants mettent en commun leurs réponses afin d’orienter la
quatrième écoute.
Lors de la quatrième écoute, chaque apprenant confirme ou infirme
ses réponses.

Corrigé et transcription
Série 1 : Série 2
autre deuxième
château jeux
dos lieux
Chaillot vieux
poème peut
Trocadéro Monsieur

À NOTER
Cette activité a pour objectif de photographier les graphies associées aux deux sons étudiés.
On en profitera pour attirer l’attention des apprenants sur le contexte orthographique,
notamment en ce qui concerne le [ø], souvent suivi d’un « x » ou d’un « t ». On prendra
soin également d’indiquer que le [ø] de monsieur est une exception. En effet, dans ce
contexte, habituellement, « eu » est prononcé [œ].
56
3 Va-et-vient p. 25

Modalités Exercice d’appariement


Outils langagiers • Le passé récent
• Le futur proche
Déroulement de l’activité Individuellement, les apprenants associent une question à une
réponse. (Cette première étape peut être réalisée en devoir à la
maison.)
Ensuite, par groupes de deux, les apprenants sont invités à
comparer leurs réponses et à essayer de se convaincre en cas de
désaccord.
Corrigé 1. A. ; 2. B. ; 3. A. ; 4. A. ; 5. A. ; 6. A.

4 Les photos de Magali p. 26

Modalité Exercice lacunaire


Outil langagier Le présent progressif

Déroulement de l’activité Individuellement, les apprenants complètent les phrases. (Cette


première étape peut être réalisée en devoir à la maison.)
Ensuite, par groupes de deux, les apprenants sont invités à
comparer leurs réponses et à essayer de se convaincre en cas de
désaccord.
Corrigé 1. Rose et Alice sont en train de danser.
2. Nicolas est en train de faire des crêpes.
3. Nous sommes en train de manger les crêpes.
4. Je suis en train de courir pour avoir le bus.
5. Nous sommes en train de visiter Bruxelles.
6. Léa, Inès et Nicolas sont en train de se déguiser.

5 Les activités du week-end p. 26

Modalité (cf. typologie) Enquête de rue


But de l’activité Obtenir des informations sur les projets du week-end d’un
camarade
Objectif pragmatique Parler d’une activité à venir
Objectifs sociolinguistiques • Utiliser le registre amical
et socioculturels • Respecter le rituel de l’interaction :
• les tours de paroles

Outils langagiers Le futur proche

Exemple d’échange – Est-ce que tu vas promener ton chien ?


– Oui / Non
Déroulement de l’activité Les apprenants travaillent par quatre. Chacun interroge les trois
autres sur ses projets pour le week-end et inscrit le nom du
camarade interrogé dans la grille si sa réponse est positive. On peut
ensuite, en fonction des réponses obtenues, déterminer le profil du
groupe.

57
6 Les consignes p. 27

Modalité Exercice lacunaire


Outil langagier Le futur proche
Déroulement de l’activité Individuellement, les apprenants complètent les phrases. (Cette
première étape peut être réalisée en devoir à la maison.)
Ensuite, par groupes de deux, les apprenants sont invités à
comparer leurs réponses et à essayer de se convaincre en cas de
désaccord.

Corrigé 1. ne vas pas réussir 4. vas avoir


2. va venir 5. va se fâcher
3. ne vont pas être 6. vas attendre

7 Qui c’est ? p. 27

Modalités (cf. typologie) Jeu d’observation


But de l’activité Identifier des personnes sur une illustration
Objectifs pragmatiques • Identifier quelqu’un
• Parler d’une activité récente
• Parler d’une activité en cours
• Parler d’une activité à venir

Objectifs sociolinguistiques • Utiliser le registre amical


et socioculturels • Respecter le rituel de l’interaction :
• les tours de paroles

Outils langagiers • Le présent progressif


• Le futur proche
• Le passé récent

Exemple d’échange – Regarde, c’est Paul ?


– Où ça ?
– Là, le garçon qui est en train de plonger.
Déroulement de l’activité Par deux, les apprenants simulent un échange entre amis.
L’apprenant A reconnaît un ami commun sur l’illustration.
L’apprenant B lui demande où se trouve l’ami reconnu. A lui
répond en indiquant ce que le personnage vient de / est en train de
/ va faire.

8 Bon séjour à Orsay ! p. 28

Modalité Exercice lacunaire


Outil langagier Les adjectifs possessifs

Déroulement de l’activité Individuellement, les apprenants complètent les phrases. (Cette


première étape peut être réalisée en devoir à la maison.)
Ensuite, par groupes de deux, les apprenants sont invités à
comparer leurs réponses et à essayer de se convaincre en cas de
désaccord.

Corrigé 1. votre 5. votre / ses


2. votre 6. votre
3. vos / votre 7. vos
4. vos / leurs 8. vos / vos

58
9 Nos collèges p. 28

Modalité Exercice lacunaire


Outil langagier Les adjectifs possessifs

Déroulement de l’activité Individuellement, les apprenants complètent les phrases. (Cette


première étape peut être réalisée en devoir à la maison.)
Ensuite, par groupes de deux, les apprenants sont invités à
comparer leurs réponses et à essayer de se convaincre en cas de
désaccord.

Corrigé Charlotte : notre Katia : vos


Katia : vos / vos / votre Charlotte : nos
Peter : nos / notre / votre Peter : votre / vos

10 Les souhaits p. 28

Modalité (cf. typologie) Les dés sont jetés


But de l’activité Formuler des souhaits
Objectif pragmatique Exprimer un souhait
Objectif sociolinguistique Utiliser le registre neutre
et socioculturel

Outil langagier Le conditionnel présent


Exemple d’échange – J’aimerais voyager en Europe
Déroulement de l’activité Par deux, l’apprenant A lance deux dés : le premier détermine le
sujet, le second le verbe. L’apprenant B formule la phrase et ils
inversent les rôles. L’activité peut se poursuivre pendant 10
minutes.
Autres modalités Par deux, l’apprenant A lance le dé pour déterminer le sujet,
envisageables l’apprenant B lance le dé pour déterminer le verbe. Chacun écrit
une phrase à partir des éléments désignés par les dés. Ils comparent
leurs réponses et essaient de se convaincre en cas de désaccord.
Puis, ils inversent les rôles.

Je passe à l’action

Livre de l’élève p. 21

6 Trouver un partenaire de jumelage p. 21


Les apprenants travaillent individuellement. Chacun rédige un message pour trouver un parte-
naire de jumelage.
Selon les moyens techniques à disposition et le niveau de compétences en informatique des
apprenants, l’activité pourra être réalisée sur un support informatique.

59
Critères d’évaluation

Oui Partiellement Non


Composante L’objectif principal a été atteint : chaque
pragmatique apprenant a rédigé une annonce pour
trouver un partenaire de jumelage. ƶ ƶ ƶ
Le discours est cohérent. ƶ ƶ ƶ
Les fonctions langagières utilisées sont
pertinentes pour réaliser la tâche :
parler d’activités récentes ;
O ƶ ƶ ƶ
parler d’activités à venir ;
O ƶ ƶ ƶ
parler d’activité en cours ;
O ƶ ƶ ƶ
exprimer un souhait.
O ƶ ƶ ƶ

Composante Le registre de langue utilisé est en


sociolinguistique adéquation avec la situation de
communication : registre neutre. ƶ ƶ ƶ
Le rituel de présentation l’annonce est
respecté :
Oformule de politesse ; ƶ ƶ ƶ
Oprésentation du collège ; ƶ ƶ ƶ
Oprésentation du pays ; ƶ ƶ ƶ
Oprésentation du projet. ƶ ƶ ƶ
Composante Le lexique nécessaire pour la réalisation de
linguistique la tâche est utilisé de manière appropriée :
Ole collège ; ƶ ƶ ƶ
Ole jumelage ; ƶ ƶ ƶ
Ole souhait. ƶ ƶ ƶ
Les structures nécessaires pour la réalisation
de la tâche sont utilisées de manière
appropriée :
Osujet + « venir de au présent » + infinitif ; ƶ ƶ ƶ
Osujet + « être en train de au présent »
+ infinitif ; ƶ ƶ ƶ
Osujet + « aller au présent » + infinitif ; ƶ ƶ ƶ
Osujet + « aimer/souhaiter » au
conditionnel + infinitif ; ƶ ƶ ƶ
Oadjectif possessif + nom. ƶ ƶ ƶ
L’orthographe du lexique nécessaire à la
réalisation de la tâche est maîtrisée. ƶ ƶ ƶ

2e DÉFI : JE PRÉPARE UN VOYAGE ORGANISÉ

À NOTER
Le 2e défi peut faire l’objet d’un projet commun avec les professeurs d’histoire-géographie,
d’histoire de l’art, d’informatique.

60
Je comprends

Livre de l’élève p. 22

C Anticipation
Réponses possibles pour le document 1
1. Une brochure, un prospectus publicitaire, une affiche, un extrait de page Internet.
2. À des clients éventuels, à des jeunes qui veulent voyager.

Réponses possibles pour l’illustration 2


1. Un drapeau, une statue, un bus jaune de ramassage scolaire, une quille de bowling, des
jeunes faisant du ski, une jeune fille téléphonant avec son portable.
2. Le Québec, un voyage scolaire au Québec.

C Compréhension globale
Réponses attendues pour le document 1
1. Un document promotionnel pour un programme linguistique à Québec au Canada.
2. À des jeunes souhaitant apprendre le français.

9 Réponses attendues pour le document 2

1. Des symboles québécois : le drapeau « le fleurdelisé », une sculpture sur glace, le bus
jaune de ramassage scolaire, le bowling, des jeunes faisant du ski et une jeune fille
téléphonant avec son portable.
2. Les photos illustrent des échanges téléphoniques par portable et les thèmes des trois
conversations : le Québec, le ski, le concours de sculpture sur glace, le bowling.

Cahier d’exercices p. 29

C Compréhension détaillée
Corrigé
Du lundi au vendredi Samedi Dimanche
Matin Cours de français Ski Nathalie : patinage avec Clarisse sur
la place Hydro-Québec

Clarisse : patinage sur la place


Hydro-Québec avec Nathalie

Loisirs (découverte Hugo : ski avec Vincent et Simon


Après-midi des sites touristiques
de Québec) Vincent : ski avec Hugo et Simon

Paul : concours de sculpture sur


neige

Yousri : bowling
Grande soirée
organisée par
Soir
l’équipe
d’encadrement

61
Je découvre la langue

Livre de l’élève p. 23
Pour identifier la fonction langagière de l’illustration, « Tu veux venir faire du patin à glace
avec nous ? », les apprenants pourront s’appuyer sur les indices fournis par l’illustration : une
fille en train de faire un bonhomme de neige tandis que les deux garçons passent devant elle,
l’air interrogatif des garçons, les patins à glace et en arrière-fond un lac gelé. Grâce à ces
indices, ils pourront comprendre que le personnage « invite quelqu’un » pour changer cette
situation.

Exemple Que fait le personnage ? Quelle structure il utilise ?

« Tu veux venir faire du patin à Il invite quelqu’un. tu/vous + vouloir au présent


glace avec nous ? » + infinitif

Pour faire une proposition, on peut utiliser le verbe vouloir au présent + l’infinitif.

Cahier d’exercices p. 30-31


9 Transcription
Doc 2 p. 22

Dialogue 1 HUGO : Oui, oui ! Dis donc, j’aimerais bien aller


NATHALIE : Allô, Clarisse, c’est Nathalie ! faire du ski dimanche ! Tu veux venir avec moi ?
CLARISSE : Salut Nathalie ! Ça va ? Ça te plaît VINCENT : Oui, d’accord, on pourrait inviter
Québec ? Simon aussi.
NATHALIE : Tu veux savoir si j’aime Québec ? Je HUGO : Bonne idée, je l’appelle tout de suite.
ne l’aime pas cette ville, je l’adore ! C’est VINCENT : Ça marche, à plus tard !
vraiment génial, mais ce n’est pas pour ça Dialogue 3
que je t’appelle : ça te dit d’aller patiner PAUL : Allô Yousri, c’est Paul !
dimanche sur la place Hydro-Québec ? YOUSRI : Ça va ?
CLARISSE : Ah oui, super idée ! PAUL : Oui, écoute il y a un concours de
NATHALIE : Cool, à dimanche alors, et n’oublie sculpture sur neige dimanche. Tu ne veux pas
pas tes patins ! le faire ?
CLARISSE : Non, promis, je ne les oublierai pas YOUSRI : Mais tu es fou, toi : rester dehors
cette fois, à dimanche ! pendant des heures à se geler ! Ah, non, je
Dialogue 2 déteste le froid. Je préfère aller au bowling !
HUGO : Allô, Vincent ! Non, désolé, ça ne me dit vraiment rien du
VINCENT : Oh, salut Hugo ! Tu vas bien ? tout !

C Repérage
Doc. 1 Doc. 2
inviter • Venez passer une semaine à Québec. • Ça te dit d’aller patiner dimanche sur
quelqu’un la place Hydro-Québec ?
• Tu veux venir avec moi ?
• Tu ne veux pas le faire ?

accepter une • Ah oui, super idée !


invitation • Oui, d’accord !
• Ça marche !

refuser une • Non, désolé, ça ne me dit vraiment


invitation rien du tout !
62
programmer • Vous irez à l’école tous les matins. • Je ne les oublierai pas cette fois
• Les cours auront lieu du lundi au
vendredi.
• Vous partirez à la découverte des
sites touristiques.
• Vous irez faire du ski toute la
journée.
• Vous participerez à une grande
soirée.
• Vous choisirez votre activité.

éviter une • Un séjour unique qui vous laissera • Je ne les oublierai pas cette fois.
répétition un souvenir inoubliable. • Je l’appelle tout de suite.
• Tu ne veux pas le faire ?

C Conceptualisation
Pour… Je peux utiliser : Je connais aussi :

inviter quelqu’un • Ça te dit de + infinitif ?


• Tu/ Vous + vouloir au présent + infinitif ?
• Tu ne veux pas + infinitif ?
• Si tu/ vous + vouloir au présent + on
peut + infinitif ?
accepter une • C’est une super idée ! • OK ! (niveau 1, unité 4)
invitation • Ça marche !
• Cool !
• Oui, d’accord !

refuser une • Ça ne me/nous dit rien du tout !


invitation

programmer • Le futur simple : infinitif + terminaison


du verbe avoir au présent de l’indicatif
(ai, as, a, ons, ez, ont).
• Indicateurs de temps + sujet + verbe au
futur
éviter une répétition • Les pronoms compléments : le, la, les.

Je m’entraîne

Livre de l’élève p. 23

5 Savoir ce que mon camarade fera p. 23

Modalité (cf. typologie) Question - réponse


But de l’activité Connaître le programme de mon camarade
Objectifs pragmatiques • Demander une information
• Programmer
Objectifs sociolinguistiques • Utiliser le registre amical
et socioculturels • Respecter le rituel de l’interaction orale :
• les tours de paroles

63
Outil langagier Le futur simple
Exemple d’échange – Qu’est-ce que tu feras pendant ton séjour à Québec ?
– Je me promènerai dans la ville.
Déroulement de l’activité Par groupe de deux. L’apprenant A interroge son camarade sur ce
qu’il fera à Québec. L’apprenant B choisit l’une des activités
représentée sur les photos et il répond. Puis, on inverse les rôles.

Autre modalité On pourra réaliser cette activité avec les modalités de « La pioche » :
envisageable l’enseignant devra rajouter des données à tirer au sort.
Par deux, les apprenants inscrivent sur des papiers les activités de
loisirs indiquées par l’enseignant. Ils les placent au centre de la
table, face cachée. L’apprenant A pioche une activité à mimer.
L’apprenant B doit dire ce que A est en train de faire. On inverse
les rôles.

Phonétique p. 23
10
Modalité (cf. typologie) Levez !
But de l’activité Distinguer les sons [w] et [ɥ]
Déroulement de l’activité Avant la première écoute, demander aux apprenants de préparer
une fiche avec le signe = et une avec le signe “.
Lors de la première écoute, les apprenants se familiarisent avec le
corpus.
Lors de la deuxième écoute, les apprenants identifient si les mots
entendus sont identiques ou différents.
Les apprenants mettent en commun leurs réponses afin d’orienter
la 3e écoute.
Lors de la 3e écoute, chaque apprenant confirme ou infirme sa
réponse et lève la fiche qui correspond.
Corrigé et transcription 1. oui – huit : lever le “ 4. Louis – lui : lever le “
2. tua – toi : lever le “ 5. bouée – buée : lever le “
3. bois – bois : lever le = 6. cuit – cuit : lever le =

À NOTER
Cette activité porte sur la discrimination auditive. D’un point de vue acoustique, [w] et [ɥ]
se distinguent par l’acuité. [w] est grave tandis que [ɥ] est aigu. (Cf. schéma articulatoire
p. 21).

Cahier d’exercices p. 32-35

1 Phonétique : reconnaître les sons [j], [ɥ], [w] p. 32


11
Modalité (cf. typologie) Levez !
But de l’activité Distinguer les sons [j], [ɥ], [w]

64
Déroulement de l’activité Lors de la première écoute, les apprenants se familiarisent avec le
corpus.
Lors de la deuxième écoute, les apprenants repèrent quand ils
entendent deux fois la même semi-voyelle.
Les apprenants mettent en commun leurs réponses afin d’orienter
la troisième écoute.
Lors de la troisième écoute, chaque apprenant lève la main
quand il entend deux fois la même semi-voyelle.
Enfin, par deux, ils répètent la série de mots.
Corrigé et transcription Série 1 [w] comme dans « roi »
toi – toi – ta : lever la main
moi – ma – ma : garder la main baissée
soi – soi – sa : lever la main
toi – toi – ta : lever la main
Série 2 [ɥ] comme dans « huit »
suis – su – su : garder la main baissée
puis – puis – pu : lever la main
nuit – nuit – nu : lever la main
puis – pu – pu : garder la main baissée
Série 3 [j] comme dans « fille »
pion – pion – pont : lever la main
Lyon – Lyon – long : lever la main
viens – vain – vain : garder la main baissée
pont – pont – pion : garder la main baissée

À NOTER
Cette activité est avant tout une activité de perception. Il est nécessaire de passer du temps à
assurer la bonne reconnaissance de ces sons, à mi-chemin entre des voyelles et des
consonnes.

2 Phonétique : prononcer les sons [j], [ɥ], [w] p. 32


12
Modalité (cf. typologie) Levez !
But de l’activité Prononcer les sons [j], [ɥ], [w]
Déroulement de l’activité Avant la première écoute, les apprenants préparent trois fiches
avec les signes [j], [ɥ], [w].
Lors de la première écoute, les apprenants se familiarisent avec
le corpus.
Ensuite, ils recopient les mots sur des petits papiers. Puis, à tour
de rôle, un apprenant pioche un papier et prononce le mot. Les
autres lèvent la fiche de la semi-voyelle entendue.
Corrigé et transcription viens, pied, Versailles, deuxième, Lyon, pion
lui, huit, fuit, suis, nuit, puis
voiture, Louis, toi, moi, croix, droite

65
À NOTER
Cette activité de production doit impérativement être menée en présence de l’enseignant,
afin de garantir une bonne écoute.
Il s’agit ici de faire prononcer les mots par l’un des apprenants et de faire évaluer sa
prononciation par ses camarades. C’est l’occasion d’échanger sur le décalage entre ce
qu’on entend et ce qu’on arrive à produire. Toutefois, selon leur niveau et leur langue
maternelle, les locuteurs pourront ne pas entendre une mauvaise prononciation. Il faut donc
bien veiller à ce que les apprenants lèvent leur fiche en fonction de ce qui est entendu.
D’un point de vue articulatoire, le dos de la langue se rapproche du palais à l’arrière de la
bouche pour [w] et au milieu pour [ɥ].

3 Mon journal de bord à Québec p. 32

Modalité (cf. typologie) Mise en forme


Outil langagier Le futur simple
Déroulement de l’activité Individuellement, les apprenants mettent les mots dans l’ordre
pour reconstituer le journal de bord de Léo. (Cette première étape
peut être réalisée en devoir à la maison.)
Ensuite, par groupes de deux, les apprenants sont invités à
comparer leurs réponses et à essayer de se convaincre en cas de
désaccord.

Corrigé On fera une belle randonnée.


On découvrira les sites touristiques de Montréal.
On pourra faire du ski toute la journée.
On fera du patin sur la place Hydro-Québec.
On participera à un concours de sculpture sur neige.
On ira au bowling avec nos correspondants.
On mangera des spécialités québécoises dans un restaurant.

4 L’expédition p. 33

Modalité Exercice lacunaire


Outil langagier Le futur simple
Déroulement de l’activité Individuellement, les apprenants complètent les phrases. (Cette
première étape peut être réalisée en devoir à la maison.)
Ensuite, par groupes de deux, les apprenants sont invités à
comparer leurs réponses et à essayer de se convaincre en cas de
désaccord.
Corrigé petit-déjeunerons ; partirons ; fera ; prendrons ; pourrons ; verrons ;
plaira ; amuserez

5 La bataille verbale p. 33

Modalité (cf. typologie) Bataille langagière


But de l’activité Détruire les bateaux de son adversaire
Objectif pragmatique Programmer

66
Objectif sociolinguistique Utiliser le registre neutre
et socioculturel

Outils langagiers Le futur simple

Exemple d’échange – Je partirai au Mali.

Déroulement de l’activité Chaque apprenant dessine secrètement 3 bateaux dans la grille.


Pour détruire les bateaux de son adversaire, il faut les localiser en
faisant une phrase au futur.
Si le bateau est localisé, l’apprenant répond : « Coulé » ; sinon, il
dit « Dans l’eau ! » et c’est à lui de jouer. Le joueur qui arrive à
localiser les trois bateaux de son adversaire en premier a gagné.

6 Le programme p. 33

Modalité Exercice lacunaire


Outil langagier Le futur simple
Déroulement de l’activité Individuellement, les apprenants complètent les phrases. (Cette
première étape peut être réalisée en devoir à la maison.)
Ensuite, par groupes de deux, les apprenants sont invités à
comparer leurs réponses et à essayer de se convaincre en cas de
désaccord.
Corrigé suivrez ; déjeunerez ; irez ; retrouverez ; visiterez ; vous
promènerez ; dînerez

7 Qu’est-ce qu’on fait p. 34

Modalité (cf. typologie) Tête à tête


But de l’activité Compléter son programme d’activités
Objectifs pragmatiques • Demander une information
• Programmer
Objectifs sociolinguistiques • Utiliser le registre neutre
et socioculturels • Respecter le rituel de l’interaction orale :
• les tours de paroles

Outil langagier Le futur simple


Exemple d’échange – Qu’est-ce qu’on fera mercredi après-midi ?
– Mercredi après-midi, on visitera le musée de la vieille ville !
Déroulement de l’activité Les apprenants travaillent par groupes de 2, ils disposent chacun
d’un des deux programmes qui sont complémentaires.
Chacun va demander à l’autre les informations qui lui manquent
pour compléter son programme. L’apprenant A interroge
l’apprenant B pour remplir le programme A, et inversement. Les
informations sont demandées à tour de rôle.

8 Je cherche un partenaire p. 34

Modalité (cf. typologie) Entre amis


But de l’activité Trouver une partenaire de jeu

67
Objectifs pragmatiques • Inviter quelqu’un
• Accepter / Refuser

Objectifs sociolinguistiques • Utiliser le registre amical


et socioculturels • Respecter le rituel de l’interaction orale :
• les tours de paroles

Outils langagiers Lexique de l’invitation

Exemple d’échange – Tu veux faire du badminton ?


– Oui d’accord / Le badminton, ça ne me dit rien du tout.
Déroulement de l’activité On forme des groupes de quatre. Chaque apprenant coche les
cases correspondant à ce qu’il veut faire. Dans un deuxième
temps, chaque apprenant interroge les autres pour obtenir leurs
réponses. Il coche les cases correspondantes avec un crayon d’une
couleur différente. Puis, ils entourent leurs points communs.

9 Le départ p. 35

Modalité Exercice lacunaire


Outil langagier Les pronoms compléments
Déroulement de l’activité Individuellement, les apprenants complètent le dialogue. (Cette
première étape peut être réalisée en devoir à la maison.)
Ensuite, par groupes de deux, les apprenants sont invités à
comparer leurs réponses et à essayer de se convaincre en cas de
désaccord.
Corrigé Oui, je les rangerai bien dans ma valise.
Non, je ne l’oublierai pas.
Oui, je les préviendrai de l’heure de mon arrivée.
Oui, je le prendrai.
Oui, je les laisserai sur la table du salon.

10 Le questionnaire de satisfaction p. 34

Modalité (cf. typologie) Les dés sont jetés


But de l’activité Faire une enquête de satisfaction
Objectif pragmatique • Demander une information
• Éviter les répétitions
Objectifs sociolinguistiques • Utiliser le registre neutre
et socioculturels • Respecter le rituel de l’interaction orale :
• les tours de paroles

Outils langagiers • Est-ce que tu aimes + nom


• Les pronoms : le, la, les
• Lexique de l’invitation

Exemple d’échange – Est-ce que tu aimes ta famille d’accueil ?


– Je l’adore. / Je la déteste.
Déroulement de l’activité Par deux, l’apprenant A choisit l’élément indiqué sur une étiquette
pour interroger B. B lance le dé pour répondre négativement ou
positivement en fonction du tirage au sort Puis, ils inversent les
rôles.

68
Je passe à l’action

Livre de l’élève p. 23

6 Organiser un voyage pour de jeunes français p. 23

Pour choisir les activités qui seront proposées pendant les séjours :
Chaque apprenant fait d’abord une liste d’activités. Ensuite, par groupe de deux, ils se mettent
d’accord sur les activités qu’ils préfèrent et aimeraient partager avec de jeunes étrangers
venant visiter leur pays. Ces activités doivent être représentatives de la ville, de la région et du
pays dans lequel ils vivent.
Ils préparent un programme d’une semaine dans lequel ils planifient les activités et visites
touristiques.
Pour finir, ils rédigent un message de 10 lignes pour présenter le programme élaboré à un
groupe de jeunes étrangers.
Critères d’évaluation

Oui Partiellement Non


Composante L’objectif principal a été atteint : un
pragmatique message pour présenter le programme a été
réalisé. ƶ ƶ ƶ
Le discours est cohérent. ƶ ƶ ƶ
Les fonctions langagières utilisées sont
pertinentes pour réaliser la tâche :
O programmer ; ƶ ƶ ƶ
O décrire une activité. ƶ ƶ ƶ

Composante Le registre de langue utilisé est en adéquation


sociolinguistique avec la situation de communication : registre
neutre. ƶ ƶ ƶ
Le rituel de présentation d’un programme est
respecté :
O formule d’appel ; ƶ ƶ ƶ
O invitation ; ƶ ƶ ƶ
O présence d’un contact. ƶ ƶ ƶ
Composante Le lexique nécessaire pour la réalisation de
linguistique la tâche est utilisé de manière appropriée :
O les loisirs. ƶ ƶ ƶ
Les structures nécessaires pour la réalisation
de la tâche sont utilisées de manière
appropriée :
O sujet + verbe + indication de temps ; ƶ ƶ ƶ
O indication de temps + sujet + verbe. ƶ ƶ ƶ
Les verbes sont conjugués aux temps qui
conviennent :
O futur simple. ƶ ƶ ƶ
L’orthographe du lexique nécessaire pour la
réalisation de la tâche est maîtrisée. ƶ ƶ ƶ

69
3e DÉFI : JE DÉCOUVRE DES STÉRÉOTYPES

À NOTER
Le 3e défi peut faire l’objet d’un projet commun avec les professeurs d’arts plastiques et les
professeurs d’autres langues étrangères.

Livre de l’élève p. 24-25


Les documents ont été choisis car ils permettent d’exposer les apprenants à d’autres visions
d’une même réalité : les stéréotypes sur la France. Cette exposition et les activités qui sont
proposées ont pour objectif de :
– faire prendre conscience aux apprenants des visions généralisatrices et simplificatrices qui
peuvent être véhiculées ;
– susciter une réflexion sur ces représentations ;
– favoriser la circulation de différents points de vue et la confrontation de plusieurs visions du
monde, afin de débusquer les stéréotypes des apprenants et mettre en œuvre des moyens
pour les faire évoluer.

Cahier d’exercices p. 36

1 Des stéréotypes d’ici et d’ailleurs p. 36

Modalité Tableau à compléter


But de l’activité Mettre en regard les représentations des apprenants
Objectif pragmatique Caractériser quelqu’un

Objectif sociolinguistique Utiliser le registre neutre


Outils langagiers • Le présent de l’indicatif à la 3e personne du singulier et du pluriel
• Les expressions de la généralisation : « on », « ils », « il », les +
nationalité, le + nationalité
• Les adjectifs qualificatifs

Déroulement de l’activité Individuellement, les apprenants font l’exercice en partant d’abord


de leurs représentations.
Puis, par deux, ils mettent en regard leurs réponses et celles d’un
camarade de classe. Ils échangent en justifiant leurs réponses.
Ensuite, ils prennent connaissance du document du livre p. 24 et
p. 25 et font l’exercice 2 du cahier de l’élève p. 36.
Pour finir, ils pourront déterminer si les stéréotypes qui circulent
sur les Français dans leur pays sont différents.

2 Des stéréotypes stéréotypes sur les Français p. 36

Modalité Exercice d’appariement


Déroulement de l’activité Individuellement, les apprenants associent une illustration à une
description. (Cette première étape peut être réalisée en devoir à la
maison.)
Ensuite, par groupes de deux, les apprenants sont invités à
comparer leurs réponses et à essayer de se convaincre en cas de
désaccord.

70
Corrigé
1 2 3 4 5 6 7 8
b d e a c h f g

3 Les caractères p. 36

Modalités Mime
Outil langagier Lexique des caractères
Déroulement de l’activité Un apprenant choisit un caractère et le mime à ses camarades. Le
premier qui a trouvé de quel caractère il s’agit a gagné et mime un
caractère à son tour.

Livre de l’élève p. 25

3 Faire une caricature p. 25


Chaque apprenant choisit un personnage (le collégien, la collégienne, le présentateur télé, le
sportif, le chanteur). Il le caractérise ensuite : trois qualités et trois défauts. Il rédige un petit
texte de 10 lignes sur le personnage et l’illustre d’un dessin.
Critères d’évaluation

Oui Partiellement Non


Composante L’objectif principal a été atteint : un texte de
pragmatique 10 lignes sur un personnage a été rédigé. ƶ ƶ ƶ
Le discours est cohérent. ƶ ƶ ƶ
Les fonctions langagières utilisées sont
pertinentes pour réaliser la tâche :
O caractériser quelqu’un. ƶ ƶ ƶ
Composante Le registre de langue utilisé est en adéquation
sociolinguistique avec la situation de communication. ƶ ƶ ƶ
Le rituel de présentation d’une caricature est
respecté :
O présence d’un titre ; ƶ ƶ ƶ
O présence d’un texte ; ƶ ƶ ƶ
O présence d’une illustration. ƶ ƶ ƶ
Composante Le lexique nécessaire pour la réalisation de
linguistique la tâche est utilisé de manière appropriée :
O la caractérisation. ƶ ƶ ƶ
Les structures nécessaires pour la réalisation
de la tâche sont utilisées de manière
appropriée :
O les + nationalités + verbe ; ƶ ƶ ƶ
O sujet + être + adjectif qualificatif. ƶ ƶ ƶ
Les verbes sont conjugués aux personnes
et aux temps qui conviennent :
O utilisation de « Ils » ; ƶ ƶ ƶ
O présent de l’indicatif. ƶ ƶ ƶ
L’orthographe du lexique nécessaire pour
la réalisation de la tâche est maîtrisée. ƶ ƶ ƶ

71
la mission .............................................................................. p. 27

EF ABRIQUER UNE MALLET TE


POUR PRÉSENTER SON PAYS

À NOTER
La mission peut faire l’objet d’un projet commun avec les professeurs d’histoire-géographie
et/ou d’arts plastiques.

Pour rassembler des informations importantes et des photos de son pays, chaque apprenant
fait une recherche (au centre de ressources, sur Internet, etc.) pour constituer une liste d’infor-
mations.
Pour rassembler des objets de son pays, chaque apprenant apporte des petits objets (ticket de
bus, petite pièce de monnaie…) qui sont, selon lui, représentatifs de son pays.
Par groupes de trois, les apprenants s’accordent sur les 10 informations, les photos et objets
qu’ils vont retenir ainsi que sur la légende qui accompagnera chaque photo et objet.
Pour finir, ils rédigent la lettre d’accompagnement.
Critères d’évaluation

Oui Partiellement Non


Composante L’objectif principal a été atteint : une
pragmatique mallette pour présenter son pays et la lettre
d’accompagnement a été réalisée. ƶ ƶ ƶ
Le discours est cohérent. ƶ ƶ ƶ
Les fonctions langagières pour réaliser
la tâche sont pertinentes :
Ose présenter ; ƶ ƶ ƶ
Odécrire un lieu ; ƶ ƶ ƶ
Oparler d’activités récentes, en cours,
à venir ; ƶ ƶ ƶ
Oinviter quelqu’un. ƶ ƶ ƶ
Composante Le registre de langue est adapté à la
sociolinguistique situation de communication :
O le registre neutre. ƶ ƶ ƶ
Le rituel de présentation de la mallette a été
respecté :
O présentation de son pays ; ƶ ƶ ƶ
O caractérisation des habitants de son
pays ; ƶ ƶ ƶ
O description de lieux typiques ; ƶ ƶ ƶ
O présence de photos, d’objets typiques. ƶ ƶ ƶ

72
Composante Le lexique nécessaire pour la réalisation de
linguistique la tâche est utilisé de manière appropriée :
O les activités quotidiennes ; ƶ ƶ ƶ
O les loisirs ; ƶ ƶ ƶ
O la caractérisation. ƶ ƶ ƶ
Les structures nécessaires pour la réalisation
de la tâche sont utilisées de manière
appropriée :
O adjectifs possessifs + noms ; ƶ ƶ ƶ
O sujet + pronom complément + verbe ; ƶ ƶ ƶ
O ça te dit de /Si tu veux… ƶ ƶ ƶ
Les verbes sont conjugués aux temps qui
conviennent :
O le présent de l’indicatif. ƶ ƶ ƶ
L’orthographe du lexique nécessaire à la
réalisation de la tâche est maîtrisée. ƶ ƶ ƶ

Livre de l’élève p. 28

ÉVALUATION : QUIZ
Corrigé
Culture internationale
• La ville de Québec se trouve au Canada.
• À Québec, on parle français.
• C’est un pays francophone.
Langue
• J’aimerais beaucoup visiter la France.
• Je vais faire du sport.
• je partirai / tu partiras / il partira / nous partirons / vous partirez / ils partiront
• L’intrus est « le » car c’est pronom complément masculin.
• « C’est une super idée ! »
• « Promis, je ne les oublie pas. »
Caractère
• Elle est gourmande.
• Elle est râleuse.
• L’intrus est « défaut » car ce n’est pas un caractère.

Cahier d’exercices p. 37-38

PRÉPARATION AU DELF

COMPRéHENSION DEs écrits 25 points


Exercice 1 p. 37 / 5 points
Corrigé
1. Un programme.
2. Des châteaux ; des parcs de loisirs.

73
3. Le nom de la maison de Léonard de Vinci.
4. En bus.
5. Jours 2 ; jours 4.

Exercice 2 p. 37 / 7, 5 points
Corrigé
1. Ce séjour s’adresse à des jeunes entre 12 et 18 ans.
2. Ce séjour dure 8 semaines.
3. Ce séjour a lieu à Paris.
4. Les cours ont lieu tous les matins du lundi au vendredi.
5. Des activités culturelles sont proposées l’après-midi.

Exercice 3 p. 38 / 5 points
Corrigé
Faux. Elle veut partir en Angleterre.
Faux. Digital adore les séjours en famille.
Faux. Les familles d’accueil parlent anglais.
Vrai.
Faux. C’est moins cher.

Exercice 4 p. 38 / 7, 5 points
Corrigé
1. Lisa écrit à Helena.
2. Lisa va partir avec Helena.
3. Lisa va aller à Madrid cet été.
4. Lisa va suivre un cours d’espagnol.
5. Lisa souhaiterait avoir les mêmes professeurs que l’année dernière.

74
Unité 2
1 Pour compléter le programme de Brighton, je conjugue les verbes
entre parenthèses au futur. /5 points
À Brighton, vous (étudier) ……………… et vous (s’amuser) ………………………… en même
temps. Vous (travailler) ………………. beaucoup l’expression orale et vous (pouvoir)
………………. communiquer avec de jeunes anglais. Vous (arriver) ……………….par le train

BIlaN
dimanche matin et vous (repartir) ………………. le dimanche de la semaine suivante. Le
premier jour, vous (passer) ………………. un test pour évaluer votre niveau. Les cours (avoir
lieu) ………………. le matin de 9 heures à 12 heures. Vous (dormir) ………………. dans une
famille d’accueil. Ce séjour (être) ………………. plein de bonnes surprises !

2 Pour décrire la journée de Mui, je coche la bonne réponse. /4 points


Mui prend son petit-déjeuner de 8 heures à 8 h 30, elle déjeune de 12 h 30 à 13 h 30, elle
goûte de 16 h 30 à 16 h 50, elle dîne de 19 h 30 à 20 h 30.
1. Il est 8 h 15. 3. Il est 16 h 58.
… Mui va prendre son petit-déjeuner. … Mui va goûter.
… Mui vient de prendre son petit-déjeuner. … Mui vient de goûter.
… Mui est en train de prendre son petit-déjeuner. … Mui est en train de goûter.

2. Il est 13 h 35. 4. Il est 19 h 20.


… Mui va déjeuner. … Mui va dîner.
… Mui vient de déjeuner. … Mui vient de dîner.
… Mui est en train de déjeuner. … Mui est en train de dîner.

3 Pour comprendre la lettre de Franz à Dotou, j’utilise ma, mon, mes,


ta, ton, tes, notre, leur. /6 points

Salut Dotou,
Tu vas bien ? Et ……….. parents, ils vont bien ? Merci pour ……….. dernière lettre !
Alors, tu prépares ……….. voyage pour le Québec ?
Nous, on t’attend avec impatience ! Nous préparons ……….. maison pour t’accueillir. Tu vas
dormir, avec moi, dans ……….. chambre. Tu vas voir, on va bien s’amuser.
Et puis, on pourra aller jouer avec les voisins, ils sont très sympas. ……….. maison est très
grande, et ils ont un beau jardin.
Je suis content de te voir bientôt.
Franz

4 Pour éviter de répéter les mots soulignés, je réécris le dialogue en utilisant :


le, la, l’, les. /5 points
– Maman, je ne trouve pas mes lunettes pour le voyage.
– Tu ne vois pas tes lunettes ? Tu as tes lunettes sur le nez ! Tu as ton passeport ?
– ………………………………………………………………………………………………………
– Oui, je vais mettre mon passeport tout de suite dans mon sac à dos.
– ………………………………………………………………………………………………………
– Et tes billets ?
– Oui, oui, je mets mes billets avec mon passeport.
– ………………………………………………………………………………………………………
– N’oublie pas ta clé.
– Non, je n’oublie pas ma clé.
– ………………………………………………………………………………………………………

Total : ____/ 20 points

© Éditions Didier - 2011 Document photocopiable 75


Unité 3
Votre mission
 EF AIRE
UNE INTERVIEW .................... p. 29

Objectifs pragmatiques Objectifs sociolinguistiques


et interculturels
• Demander des informations • Utiliser le registre neutre et formel
Compétences • Raconter un fait passé • Respecter le rituel de l’interaction
nécessaires pour • Parler de la quantité dans les échanges :
la réalisation des • Caractériser une personne O rituel de politesse
micro-tâches et • Demander un avis O tours de paroles
de la tâche
• Donner un avis
• Adopter un comportement ouvert
pour être à l’écoute des autres et
pour découvrir de nouveaux
horizons.

Outils langagiers à acquérir

Grammaire Lexique Phonétique


• L’interrogation • Les caractères • L’opposition [ø] / [œ]
• Le passé composé • Les activités • L’opposition masculin
• L’accord du participe • Internet / féminin
passé avec le verbe • La fête
être • Les avis
• Les indéfinis :
quelques, chaque,
tout, tous, toute,
toutes, plusieurs

76
je découvre la mission

Livre de l’élève p. 29
11 Ce document sonore a pour objectif de plonger les apprenants dans l’univers journalistique. Il
a aussi pour but de les mettre sur la voie de la tâche qu’ils auront à accomplir.

Cahier d’exercices p. 39
Inviter les élèves à noter les indices trouvés dans le cadre.
Indices sonores : clac de la touche d’un magnétophone que l’on met en marche, bruit de
micros, essais de sons (un, deux).

Livre de l’élève p. 29
Les apprenants prennent leur livre p. 29 afin d’observer la photo pour repérer les indices
visuels. Ces indices vont leur permettre de confirmer les hypothèses émises à partir des
indices sonores et/ou d’émettre de nouvelles hypothèses.
Indices visuels : une photo d’une jeune fille qui interviewe une autre jeune fille. La première
tient un micro et un classeur/cahier pour prendre des notes. L’autre personne parle. On peut
imaginer que la personne qui tient le micro interviewe celle qui parle.

Je prépare la mission

Cahier d’exercices p. 39

Qu’est-ce que je sais faire ? Qu’est-ce que je vais apprendre ?

• Demander des informations sur • Demander des informations


quelqu’un (niveau 1, unité 2) • Raconter un fait passé
• Parler d’une activité en cours ou récente • Demander un avis
(niveau 2, unité 2) • Donner un avis

1er DéFI : JE FAIS UNE ENQUÊTE DANS LA CLASSE

À NOTER
Le 1er défi peut faire l’objet d’un projet commun avec le professeur d’informatique.

Je comprends

Livre de l’élève p. 30

C Anticipation
Réponses possibles pour l’illustration du document 1
1. La photo d’un journaliste, un extrait d’une émission de télévision.
2. C’est un présentateur, un journaliste.
3. L’accrobranche, les sports à risques…

77
Réponses possibles pour le document 2
1. L’entrée d’une grotte, une cabane dans les arbres, une montgolfière.
2. Antoine, Mélanie, Naïs, Carole : des adolescents.

C Compréhension globale
12 Réponses attendues pour le document 1
1. C’est une émission de télévision.
2. C’est un journaliste.
3. Un reportage sur des activités sportives, sur un parc d’attraction, sur des aventures.

Réponses attendues pour le document 2


1. Des personnes dans une cabane, à l’entrée d’une grotte, dans une montgolfière.
2. Ce sont les adolescents qui ont fait ces activités.

Cahier d’exercices p. 40

C Compréhension détaillée
Corrigé

Noms des ados Les activités Sentiments

Antoine Faire de l’accrobranche. Il a eu un peu peur au début mais ça


s’est finalement bien passé. Il est super
content, il a déjà envie de recommencer.

Carole Dormir dans une cabane dans Elle est contente : « C’était super ».
les arbres.

Mélanie Faire un voyage en Elle est restée calme, elle n’a pas eu
montgolfière. peur, elle s’est sentie en sécurité, elle « a
adoré ». En revanche, elle a eu peur
Dormir dans une cabane dans dans la cabane.
les arbres.

Naïs Faire de la spéléologie. Elle a eu froid et un peu peur au début


mais elle a apprécié le décor et a envie
de s’inscrire dans un club de spéléo.

Je découvre la langue

Livre de l’élève p. 31
Pour identifier la fonction langagière de l’illustration, « Comment est-ce qu’elle est montée
là-haut », les apprenants pourront s’appuyer sur les indices fournis par l’illustration : une
jeune fille tout en haut d’un grand arbre, l’air étonné du personnage qui parle et son index
pointé vers la jeune fille.
Grâce à ces indices, ils pourront comprendre que le personnage est en train de « demander
une information ».

Exemple Que fait le personnage ? Quelle structure il utilise ?

« Comment est-ce qu’elle est Il demande une information. interrogatif + est-ce que +
montée là-haut ? » sujet + verbe ?

Pour demander une information, on peut utiliser interrogatif + est-ce que + sujet + verbe ?
78
Cahier d’exercices p. 41-42
Transcription
12 Doc 1 p. 30
Aujourd’hui, notre émission s’intéresse aux ENQUÊTEUR : Et tu n’as pas eu peur ?
jeunes. Parce que les ados recherchent des MÉLANIE : Non, je me suis sentie en sécurité
sensations fortes, de nouvelles activités se dans le ballon. C’est pas comme hier…
développent. Chacun a sa façon de vivre quand j’ai dormi dans une cabane, en haut
l’aventure. Reportage à Mende, où notre des arbres, en pleine forêt !
journaliste a suivi un groupe de jeunes ENQUÊTEUR : Et toi Antoine, pourquoi est-ce
aventuriers. que tu as voulu faire de l’accrobranche ?
ANTOINE : C’était mon rêve !
ENQUÊTEUR : Alors Mélanie, d’où est-ce que tu ENQUÊTEUR : Et maintenant, comment est-ce
viens comme ça ? que tu te sens ?
MÉLANIE : Je viens d’atterrir. J’ai fait mon ANTOINE : Je suis super content, j’ai déjà envie
premier vol en montgolfière ! de recommencer.

C Repérage
Doc. 1 Doc. 2
demander une • D’où est-ce que tu viens comme
information ça
• Tu n’as pas eu peur ?
• Pourquoi est-ce que tu as voulu
faire de l’accrobranche ?
• Comment est-ce que tu te sens ?

raconter un fait passé • Notre journaliste a suivi… • Quand on est suspendu


• J’ai fait mon premier vol en • Ça s’est super bien passé
montgolfière • Quand on est montées se
• Je me suis sentie en sécurité coucher, on a entendu
• J’ai dormi dans une cabane quelques bruits bizarres
• On s’est endormies
• Quand je suis arrivée
• J’ai eu peur
• J’ai même vu quelques
peintures
• La montgolfière est montée
• Je suis restée calme
• J’ai regardé le paysage
• Certains n’ont pas aimé
• J’ai adoré
• L’atterrissage s’est fait en
douceur
parler de la quantité • plusieurs mètres
• quelques bruits
• quelques peintures
• tous les villages
• Certains n’ont pas aimé

caractériser une • Je suis super content • Je suis courageux…


personne • J’ai eu un peu peur
• Je suis restée calme

79
À NOTER
Dans cette unité, on travaillera essentiellement les adjectifs indéfinis, les pronoms indéfinis
n’apparaissent qu’en exposition.

C Conceptualisation
Pour… Je peux utiliser : Je connais aussi :

demander une • interrogatif + est-ce que + sujet + • Sujet + verbe ? (niveau 1,


information verbe ? unité 1)
• Est-ce que + sujet + verbe ?
(niveau 1, unité 1)

raconter un fait passé • passé composé avec l’auxiliaire • passé composé avec
« être » l’auxiliaire « avoir » (niveau
1, unité 1)

parler de la quantité • quelques / plusieurs / chaque /


tout / tous / toute / toutes + noms

caractériser une personne • être + adjectif qualificatif • être + adjectif de couleur de


• avoir + peur cheveux (niveau 1, unité 2)
• être + caractéristique
physique (niveau 1, unité 2)

Je m’entraîne

Livre de l’élève p. 31

5 Savoir ce que mes camarades ont déjà fait p. 31

Modalité (cf. typologie) Tac au tac


But de l’activité Obtenir des informations sur un camarade de classe
Objectifs pragmatiques • Demander une information
• Raconter un fait passé
Objectifs sociolinguistiques • Utiliser le registre neutre
• Respecter le rituel de l’interaction :
• les tours de paroles.

Outils langagiers • Est-ce que + sujet + verbe + complément ?


• Passé composé
Exemple d’échange – Est-ce que tu as déjà escaladé une montagne ?
– Oui, j’ai déjà escaladé une montagne / Non, je n’ai pas encore
escaladé de montagne.
Déroulement de l’activité Par groupe de 2. L’apprenant A choisit une activité pour interroger
son camarade. Le second répond.

80
Autre modalité L’enseignant demande aux apprenants de noter sur des cartes trois
envisageable activités insolites. Puis, il invite les apprenants à faire des groupes
de 3 ou 4 personnes. Chaque groupe reçoit une boule de papier et
des cartes regroupées au centre de la table, faces cachées. Le
premier joueur pioche une carte. Il lance la balle à un autre joueur
et l’interroge. Celui qui reçoit la balle répond. Puis, à son tour, il
pioche une carte, il lance la balle.

Phonétique p. 31
13
Modalité (cf. typologie) Levez !
Objectif Identifier les sons [ø] et [œ]
Déroulement de l’activité Avant la première écoute, les apprenants écrivirent [ø] sur un
papier et [œ] sur un autre.
L’enseignant attire l’attention des apprenants sur la différence
auditive entre les sons [ø] et [œ].
Lors de la première écoute, les apprenants se familiarisent avec le
corpus.
Lors de la deuxième écoute, les apprenants identifient les sons [ø]
et [œ]. Les apprenants mettent en commun leurs réponses afin
d’orienter la 3e écoute.
Lors de la troisième écoute, chaque apprenant confirme ou
infirme sa réponse et lève la fiche qui correspond.
Corrigé et transcription 1. partir à deux : lever le [ø]
2. partir tout seul : lever le [œ]
3. voyageur : lever le [œ]
4. peuple : lever le [œ]
5. jeune : lever le [œ]
6. voyageuse : lever le [ø]

À NOTER
Ces deux voyelles se distinguent principalement par leur articulation, le [œ] est plus
relâchée que le [ø]. La tension est donc moins grande au niveau de la mâchoire, la bouche
est plus ouverte. On peut avoir recours à la prononciation pour faire entendre la différence
de timbre.

Cahier d’activité p. 43-46

1 Phonétique : reconnaître les sons [ø] et [œ] p. 43


13
Modalité Repérage
Objectif Identifier les sons [ø] et [œ]
Déroulement de l’activité Avant la première écoute, en groupe, associer un geste au son [ø]
et une autre geste au son [œ].
Lors de la première écoute, les apprenants se familiarisent avec le
corpus.
Lors de la deuxième écoute, les apprenants identifient les sons [ø]
et [œ] et font le geste qui correspond.
Lors de la troisième écoute, les apprenants répètent les mots en
associant le geste qui correspond.
81
Corrigé et transcription 1. fleuve : [œ] 5. leur : [œ]
2. déjeuner : [ø] 6. montagneuse : [ø]
3. jeudi :[ø] 7. européenne : [ø]
4. accompagnateur : [œ]

2 Phonétique : produire les sons [ø] et [œ] p. 43


14
Modalité Mime

Objectif Produire les sons [ø] et [œ]

Déroulement de l’activité Lors de la première écoute, les apprenants se familiarisent avec le


corpus.
Lors de la deuxième écoute, un apprenant choisit un mot à mimer
à son partenaire. Celui qui mime coche le mot qu’il a l’intention
de mimer, celui qui regarde coche le son qu’il pense avoir
reconnu. Enfin, les apprenants comparent leurs deux grilles.
On peut ensuite inverser les rôles.

À NOTER
Cette activité vise à amener les apprenants à prononcer le [ø] et le [œ] en fixant leur
attention sur les caractéristiques articulatoires. Il est donc important de leur montrer et de
leur décrire les différences entre ces deux voyelles : le [ø] est réalisé avec la mâchoire plus
tendue et la bouche est donc plus refermée que pour le [œ]. Par ailleurs, les lèvres sont plus
avancées pour prononcer le [ø] que le [œ].

3 Le sondage p. 43

Modalité (cf. typologie) Enquête de rue


But de l’activité Trouver quelqu’un qui aimerait vivre chacune des
expériences insolites proposées

Objectif pragmatique Demander une information

Objectifs sociolinguistiques • Utiliser le registre neutre


• Respecter le rituel de l’interaction :
• les tours de paroles

Outils langagiers • Est-ce que + sujet + verbe + complément ?


• Oui/Non

Exemple d’échange – Est-ce que tu aimerais monter sur une girafe ?


– Oui/Non.
Déroulement de l’activité On constitue des groupes de 4. Chaque apprenant interroge
les autres membres du groupe et note sur chaque ligne de la
grille les prénoms de ceux qui répondent de manière
positive.
Autre modalité envisageable Les apprenants circulent dans la classe pour interroger leurs
camarades. Dès qu’un apprenant reçoit une réponse positive,
il indique le nom de la personne interrogée dans la grille et il
change de partenaire.

82
4 Les caractères p. 44

Modalité Mots croisés


Outil langagier Lexique de la caractérisation d’une personne

Déroulement de l’activité Individuellement, les apprenants remplissent la grille. (Cette


première étape peut être réalisée en devoir à la maison.)
Ensuite, par groupes de deux, les apprenants sont invités à
comparer leurs réponses et à essayer de se convaincre en cas de
désaccord.
Corrigé
1 C O U R A G E U S E
2 P E U R E U X
3 A V E N T U R E U X
4 C O N T E N T E
5 O R G U E I L L E U X
6 C A L M E

5 Un enquêteur désordonné p. 44

Modalité Mise en forme


Outil langagier Les structures interrogatives
Déroulement de l’activité Individuellement, les apprenants remettent les mots des phrases
dans l’ordre. (Cette première étape peut être réalisée en devoir à la
maison.)
Ensuite, par groupes de deux, les apprenants sont invités à
comparer leurs réponses et à essayer de se convaincre en cas de
désaccord.
Corrigé 1. Comment est-ce que vous vous êtes préparée ?
2. Est-ce que vous vous sentez prête ?
3. À quelle heure est-ce que vous partez ?
4. Combien de temps est-ce que vous restez ?
5. Où est-ce que vous arrivez ?

6 Les questions cachées p. 45

Modalité Exercice lacunaire


Outil langagier Les mots interrogatifs
Déroulement de l’activité Individuellement, les apprenants complètent les questions. (Cette
première étape peut être réalisée en devoir à la maison.)
Ensuite, par groupes de deux, les apprenants sont invités à
comparer leurs réponses et à essayer de se convaincre en cas de
désaccord.

Corrigé – À quel âge vous avez commencé à faire de la spéléologie ?


– Est-ce que vous avez eu peur la première fois ?
– Quel est votre plus beau souvenir ?
– Où est-ce que vous allez faire votre prochaine sortie ?
– Qu’est-ce que vous conseillez à nos lecteurs ?
83
7 Les participes cachés p. 45

Modalité Mots mêlés


Outil langagier Les participes passés

Déroulement de l’activité Individuellement, les apprenants retrouvent les participes


cachés dans la grille. (Cette première étape peut être réalisée
en devoir à la maison.)
Ensuite, par groupes de deux, les apprenants sont invités à
comparer leurs réponses et à essayer de se convaincre en cas
de désaccord.
Corrigé
U A S U S P E N D I D X F
V I A F L Y S U I V I N E
W D V B A D S J Z G V T O
S R I Y S I E D Y S O H D
F U O R F E T L T P D U E
D A S E N T E K N O E N S
O D E P S D A N J R S I C
R N N V E N I F T T C F E
M R C N N N P T B E E O N
I U E O T U D F U V N R D
L I J T I I J U O E D D I
L L D E L L G U E S U O U
G U L E G U E E T E F R G
E V U D E N T E N D I M F

8 Le fils du capitaine p. 45

Modalité Exercice lacunaire


Outil langagier Le passé composé

Déroulement de l’activité Individuellement, les apprenants complètent le texte en


conjuguant les verbes entre parenthèses au passé composé.
(Cette première étape peut être réalisée en devoir à la
maison.)
Ensuite, par groupes de deux, les apprenants sont invités à
comparer leurs réponses et à essayer de se convaincre en cas
de désaccord.
Corrigé La première expédition du Sillon a duré 542 jours. Mon père
est parti de Brest et est arrivé au Cap, en Afrique du sud, en
juillet 2010. Sur le bateau, il a vécu avec des scientifiques,
des marins, un journaliste et un cuisinier. Moi, j’ai passé noël
avec eux, en Méditerranée. J’ai adoré vivre sur le bateau.

84
9 Une aventurière p. 46

Modalité Exercice lacunaire


Outil langagier Le passé composé

Déroulement de l’activité Individuellement, les apprenants complètent le texte en conjuguant


les verbes entre parenthèses au passé composé. (Cette première
étape peut être réalisée en devoir à la maison.)
Ensuite, par groupes de deux, les apprenants sont invités à
comparer leurs réponses et à essayer de se convaincre en cas de
désaccord.
Corrigé Samedi elle a préparé sa valise. Dimanche, elle est partie et elle a
roulé toute la journée. Elle est arrivée tard le soir. Lundi, la
randonnée a commencé. Elle a traversé une rivière, elle a ramassé
du bois pour faire un feu de camp, elle a fait du canoë. Elle est
rentrée à 22 heures ! Et le lendemain, le réveil a sonné à
7 heures… C’est fatiguant la vie d’aventurière…

10 Les conclusions de l’enquête p. 46

Modalité Exercice à choix multiples


Outil langagier Les adjectifs indéfinis

Déroulement de l’activité Individuellement, les apprenants entourent l’adjectif indéfini qui


convient. (Cette première étape peut être réalisée en devoir à la
maison.)
Ensuite, par groupes de deux, les apprenants sont invités à
comparer leurs réponses et à essayer de se convaincre en cas de
désaccord.
Corrigé 1. Toutes les personnes interrogées aimeraient vivre 3 jours sur une
île déserte.
2. La majorité des personnes interrogées ne souhaitent pas vivre
plusieurs mois sur une île déserte.
3. Quelques personnes veulent bien vivre 3 mois sur une île
déserte.
4. Pour la question 3, chaque réponse est différente.
5. Tout le monde aimerait emporter un objet différent.

11 Le présentateur p. 46

Modalité (cf. typologie) Enquête de rue


But de l’activité Réaliser une enquête
Objectifs pragmatiques • Demander une information
• Parler de la quantité
Objectifs sociolinguistiques • Utiliser le registre neutre
• Respecter le rituel de l’interaction :
les tours de parole
O

Outils langagiers • Est-ce que + sujet + verbe + complément ?


• Oui/Non
• Les adjectifs indéfinis

85
Exemple d’échange – Est-ce que tu as déjà gagné une épreuve sportive ?
– Est-ce que tu as déjà lu un roman qui fait peur ?

– Certains élèves ont déjà gagné une épreuve sportive.


– Quelques élèves ont déjà lu un roman qui fait peur.
Déroulement de l’activité On constitue des groupes de 4. Chaque apprenant interroge les
autres membres de son groupe. Il note les réponses positives dans
le tableau. Le porte-parole de chaque groupe donne les résultats
obtenus. Chaque groupe note les résultats.
Ensuite, chaque groupe prépare une présentation orale des résultats
de l’enquête.

Je passe à l’action

Livre de l’élève p. 31

6 Réaliser une enquête p. 31

On constitue des groupes d’apprenants. Selon l’effectif de la classe, l’enseignant décidera du


nombre d’apprenants par groupes. Les membres de chaque groupe s’accordent sur le thème
de l’enquête à réaliser. Chaque apprenant prépare trois questions à réponses fermées. Ensuite,
les membres de chaque groupe mettent leurs questions en commun pour constituer un ques-
tionnaire d’enquête.
Chaque questionnaire pourra être publié dans le journal ou le blog de l’école pour que les
élèves de la classe mais aussi les élèves d’autres classes puissent répondre à l’enquête. Les
résultats de l’enquête pourront être présentés dans le journal suivant ou le blog.

Critères d’évaluation

Oui Partiellement Non


Composante L’objectif principal a été atteint : une
pragmatique enquête a été réalisée. ƶ ƶ ƶ
Les différentes tâches ont été réalisées :
le thème choisi a été respecté ;
O ƶ ƶ ƶ
trois questions par apprenants ont été
O

formulées ; ƶ ƶ ƶ
un questionnaire a été réalisé ;
O ƶ ƶ ƶ
les résultats ont été présentés.
O ƶ ƶ ƶ
Le discours est cohérent. ƶ ƶ ƶ
Les fonctions langagières sont pertinentes
pour réaliser la tâche :
demander une information ;
O ƶ ƶ ƶ
donner une information ;
O ƶ ƶ ƶ
demander un avis ;
O ƶ ƶ ƶ
donner un avis ;
O ƶ ƶ ƶ
parler de la quantité.
O ƶ ƶ ƶ

86
Composante Le registre de langue utilisé est en
sociolinguistique adéquation avec la situation de
communication. ƶ ƶ ƶ
Le rituel de l’interaction orale est respecté :
O le rituel de politesse ; ƶ ƶ ƶ
O les tours de parole. ƶ ƶ ƶ
Composante La prononciation favorise la compréhension. ƶ ƶ ƶ
linguistique Le lexique nécessaire est utilisé de manière
appropriée :
Oles activités insolites ; ƶ ƶ ƶ
Oles expressions pour donner un avis. ƶ ƶ ƶ
Les structures nécessaires sont utilisées de
manière appropriée :
Oest-ce que ; ƶ ƶ ƶ
Omot interrogatif + est-ce que + sujet +
verbe ? ƶ ƶ ƶ

2e DÉFI : JE PARTICIPE À UN FORUM DE DISCUSSION

À NOTER
Le 2e défi peut faire l’objet d’un projet commun avec le professeur d’informatique.

Je comprends

Livre de l’élève p. 32

C Anticipation
Réponses possibles pour le document 1
1. Un courrier des lecteurs dans un magazine, un sondage d’opinion, un forum de discussion…
2. Des adolescents qui écrivent à d’autres ados, pour donner leur avis, quatre internautes qui
échangent à partir d’un sujet lancé par un 5e internaute, quatre lecteurs d’un magazine qui
répondent à un autre lecteur.

Réponses possibles pour le document 2


1. C’est un planisphère, avec des silhouettes, des personnes reliées sur chaque continent. En
bas à droite, une radio.
1. Internet, la toile, les réseaux sociaux.

Réponses possibles pour le document 3


1. Un dessin humoristique, une bande dessinée.
2. Il joue, travaille sur son ordinateur.

C Compréhension globale
Réponses attendues pour le document 1
1. C’est un forum de discussion sur Internet.
2. Quatre adolescents échangent leurs avis sur le sujet lancé par un 5e adolescent : « Pour ou
contre la mise en ligne de tes photos de vacances sur Internet. »

87
14 Réponses attendues pour le document 2

1. Une carte du monde et des personnes de différents continents en contact les unes avec les
autres.
2. Les réseaux sociaux.
Réponses attendues pour le document 3
1. C’est une bande dessinée.
2. Il est devant son ordinateur, il est connecté à un réseau social.

Cahier d’exercices p. 47

C Compréhension détaillée
Corrigé
Les éléments corrigés sont en gras

VOUS EN PENSEZ QUOI ?


Astrid : Tout le monde est connecté au collège. Le jeu c’est d’avoir le plus d’amis possible.
Moi j’en ai 146. Je tchatte, je regarde les profils. Je me connecte longtemps et je fais les tests.
M. Carlos : Les réseaux sociaux se présentent comme un jeu : on communique avec ses
copains, on peut raconter sa vie, s’inventer des expériences. Il y a des dangers : on peut voir
vos coordonnées, connaître vos amis ou voir vos photos.

LA MISE EN LIGNE DES PHOTOS PERSONNELLES


Sacha : Les photos personnelles, moi je ne les montre pas !
Tiram : Ça ne me dérange pas de montrer mes photos aux autres !
Auriane : Moi, je préfère montrer mes photos à mes copines que de les mettre en ligne.
Tiph 98 : Je n’aime pas regarder les photos des autres : ça m’ennuie.

Je découvre la langue

Livre de l’élève p. 33

Pour identifier la fonction langagière de l’illustration, « Tu es pour ou contre les réseaux


sociaux ? », les apprenants pourront s’appuyer sur les indices fournis par l’illustration : un
garçon l’air interrogateur qui prend des notes sur un cahier, un enfant l’air étonné.
Grâce à ces indices, ils pourront comprendre que le personnage est en train de « demander
l’avis de quelqu’un ».

Exemple Que fait le personnage? Quelle structure il utilise?

« Tu es pour ou contre les Il demande l’avis de sujet + verbe + pour ou contre


réseaux sociaux ? » quelqu’un. + nom ?

Pour demander l’avis de quelqu’un, on peut utiliser sujet + verbe + pour ou contre + nom ?

88
Cahier d’exercices p. 48-49
14 Transcription
Doc 2 p. 32

PRÉSENTATRICE : Les réseaux sociaux font un M. CARLOS : Les réseaux sociaux se présentent
carton. Astrid, 14 ans, comme la plupart des comme un jeu : on communique avec ses
ados, adore les réseaux sociaux. copains, on peut raconter sa vie, s’inventer
ASTRID : Tout le monde est connecté au des expériences…
collège. Le jeu, c’est d’avoir le plus d’amis Pourtant, il faut faire attention : tout le monde
possible. J’en ai 146. Mais je ne parle pas à a accès à ces réseaux… donc tout le monde
tout le monde. Moi, je trouve que c’est une peut avoir vos coordonnées, connaître vos
activité amusante. Je tchatte, je regarde les amis, voir vos photos…
profils, je fais des tests : ça me prend Alors, mon premier conseil serait : faites
beaucoup de temps après les cours. attention à votre vie privée !
PRÉSENTATRICE : J’accueille M. Carlos qui étudie Ensuite…
l’influence des réseaux sociaux sur les ados.
Alors M. Carlos et vous, qu’est-ce que vous
en pensez ?

C Repérage
Doc. 1 Doc. 2 Doc. 3
demander • Tu es pour ou contre la mise en • Qu’est-ce que
un avis ligne de tes photos de vacances ? vous en pensez ?

donner un • Contre • Moi, je trouve • À mon avis, mon


avis • Pour moi, il faut faire attention. que c’est une meilleur ami, c’est
• Je suis plutôt pour. activité amusante mon ordinateur.
• Je ne suis pas d’accord…
• C’est vrai. Tu as raison

C Conceptualisation
Pour… Je peux utiliser : Je connais aussi :

demander un avis • sujet + être + pour ou contre… ? • Tu es d’accord ?


• Qu’est-ce que + sujet + penser + de +
complément ?
donner un avis • Pour + groupe nominal
• Contre + groupe nominal
• sujet + être + d’accord pas d’accord
• sujet + trouver que + groupe verbal
• À mon avis + Je pense que + Pour moi…

89
Je m’entraîne

Livre de l’élève p. 33

5 Connaître l’avis de mon camarade p. 33

Modalité (cf. typologie) Les dés sont jetés


But de l’activité Connaître l’avis d’un camarade de classe
Objectifs pragmatiques • Demander un avis
• Donner un avis
Objectifs • Utiliser le registre informel :
sociolinguistiques • le tutoiement
et socioculturels
• la structure interrogative « Qu’est-ce que… »
• Respecter le rituel de l’interaction :
• le respect des tours de paroles

Outils langagiers • La forme interrogative


• Il/Elle est + adjectif
• Intonation interrogative et affirmative

Exemple d’échange – Qu’est-ce que tu penses de la nouvelle console de jeux ?


– Elle est géniale.
Déroulement de l’activité Par deux, les apprenants simulent un échange entre deux amis.
L’apprenant A lance le dé et interroge l’apprenant B en fonction de
l’élément tiré au sort. B répond en donnant son avis.

Phonétique p. 33
15
Modalité Piochez !
Objectif Produire le féminin à partir du masculin
Déroulement de l’activité Les apprenants lisent individuellement et silencieusement les mots
de chaque série. Ensuite, l’un d’eux choisit un mot dans l’une des
séries et le prononce. Son partenaire donne le masculin du mot s’il
est au féminin, le féminin s’il est au masculin.
Ensuite, on inverse les rôles.
Corrigé et transcription Série 1 Série 2
dangereux ¤ dangereuse joueuse ¤ joueur
courageux ¤ courageuse heureuse ¤ heureux
malheureux ¤ malheureuse peureuse ¤ peureux
généreux ¤ généreuse joyeuse ¤ joyeux

À NOTER
Cette activité vise à reconnaître auditivement la différence entre ces trois sons. Ces sons
sont généralement confondus deux à deux ; [i] avec [e] et [e] avec [ε].
Du point de vue articulatoire, la différence entre ces voyelles est de l’ordre de la tension,
qui a un effet sur l’ouverture de la mâchoire et l’écartement des lèvres. [i] est plus tendu et
la bouche est plus fermée, avec les lèvres plus étirées que [e], lui-même plus tendu et la
bouche plus fermée que [ε].

90
Cahier d’exercices p. 50-53

1 Phonétique : distinguer le masculin du féminin p. 50

Modalité (cf. typologie) Bataille langagière


Objectif Produire les sons [ø] et [œ] à travers le féminin et le masculin
Déroulement de l’activité Chaque apprenant dessine secrètement 3 bateaux dans la grille.
Pour détruire les bateaux de son adversaire, il faut les localiser en
associant un pronom à un adjectif (ex : il est chanteur).
Si le bateau est localisé, l’apprenant répond : « Coulé » ; sinon, il
dit « Dans l’eau ! » et c’est à lui de jouer. Le joueur qui arrive à
localiser les trois bateaux de son adversaire en premier a gagné.
Corrigé et transcription Exemple : Elle est coiffeuse.
Corpus : chanteur/chanteuse, coiffeur/coiffeuse, blogueur/
blogueuse, serveur/serveuse, vendeur/vendeuse

2 Phonétique : distinguer le masculin et le féminin p. 50


15
Modalité Exercice de repérage
Objectif Distinguer le féminin du masculin à travers le rapport phonie/
graphie
Déroulement de l’activité Lors de la première écoute, les apprenants se familiarisent avec le
corpus.
Lors de la deuxième écoute, les apprenants classent les mots dans
le tableau, selon qu’ils sont au féminin ou au masculin. Les
apprenants mettent en commun leurs réponses afin d’orienter la 3e
écoute.
Lors de la troisième écoute, chaque apprenant confirme ou infirme
sa réponse.
Corrigé et transcription
Féminin Masculin
arménienne arménien
joyeuse joyeux
petite petit
grande grand
blonde blond
française français
fatiguée fatigué

3 Les mots en ligne p. 51

Modalité Exercice lacunaire


Outil langagier Les nouvelles technologies
Déroulement de l’activité Individuellement, les apprenants complètent les légendes. (Cette
première étape peut être réalisée en devoir à la maison.)
Ensuite, par groupes de deux, les apprenants sont invités à
comparer leurs réponses et à essayer de se convaincre en cas de
désaccord.
91
Corrigé 1. Internet, page Web, page Internet…
2. Réseau
3. Ordinateur, portable, ordinateur portable…
4. Tchat
5. Forum (de discussion)

4 Moi jamais p. 51

Modalité (cf. typologie) Les dés sont jetés


But de l’activité En savoir plus sur un camarade de classe
Objectifs pragmatiques • Demander une information
• Donner une information
Objectifs sociolinguistiques • Utiliser le registre informel :
et socioculturels le tutoiement
O

l’interrogation marquée par l’intonation


O

• Respecter le rituel de l’interaction :


le respect des tours de paroles
O

Outils langagiers • Sujet + verbe + complément ?


• Intonation interrogative et affirmative
• Sujet + ne + verbe + jamais + complément

Exemple d’échange – Tu participes aux forums pour adultes ?


– Mais, non, je ne participe jamais aux forums pour adultes.
Déroulement de l’activité Par deux, les apprenants simulent un échange entre deux amis.
L’apprenant A lance le dé et interroge l’apprenant B en fonction de
l’élément tiré au sort. B répond en donnant son avis.

5 L’opinion d’internautes p. 52

Modalité Exercice lacunaire


Outil langagier Les expressions usuelles pour donner son avis
Déroulement de l’activité Individuellement, les apprenants complètent les bulles. (Cette
première étape peut être réalisée en devoir à la maison.)
Ensuite, par groupes de deux, les apprenants sont invités à
comparer leurs réponses et à essayer de se convaincre en cas de
désaccord.
Corrigé 1. Je suis contre : ça gêne tout le monde.
2. Vous êtes toujours d’accord avec vos parents ?
3. Pour ou contre les réseaux sociaux en ligne ?
4. À mon avis, c’est un peu dangereux.
5. Je ne suis pas d’accord au collège, on n’est pas là pour gagner de
l’argent.

6 Pour ou contre p. 52

Modalité (cf. typologie) Enquête de rue


But de l’activité Faire un sondage d’opinion

92
Objectifs pragmatiques • Demander un avis
• Donner un avis
Objectifs sociolinguistiques • Utiliser le registre informel :
et socioculturels le tutoiement
O

la structure interrogative « Est-ce que… »


O

• Respecter le rituel de l’interaction :


le respect des tours de paroles
O

Outils langagiers • La forme interrogative


• Pour ou contre
• Intonation interrogative et affirmative

Exemple d’échange – Est-ce que tu es contre les devoirs à la maison ?


– Oui/Non.
Déroulement de l’activité On constitue des groupes de 4. Chaque apprenant interroge les
autres membres du groupe pour leur demander leur avis et note
sur chaque ligne de la grille les prénoms de ceux qui donnent un
avis positif.
Autre modalité Les apprenants circulent dans la classe pour interroger leurs
envisageable camarades. Dès qu’un apprenant reçoit une réponse positive, il
indique le nom de la personne interrogée dans la grille et il change
de partenaire.

7 Tac au tac p. 52

Modalité (cf. typologie) La pioche


But de l’activité En savoir plus sur un camarade de classe
Objectifs pragmatiques • Demander un avis
• Donner un avis
Objectifs sociolinguistiques • Utiliser le registre informel :
et socioculturels formulation agrammaticale de la question
O

l’interrogation marquée par l’intonation


O

• Respecter le rituel de l’interaction :


le respect des tours de paroles
O

Outils langagiers • Pour ou contre + complément ?


• Je suis pour/contre + complément
• Je (ne) suis (pas) d’accord avec toi
• Intonation interrogative et affirmative

Exemple d’échange – Pour ou contre les sorties scolaires ?


– Je suis pour, c’est génial.
– Je ne suis pas d’accord avec toi : c’est nul !

Déroulement de l’activité Par deux, les apprenants simulent un échange entre deux amis. Le
premier pioche un papier et pose une question à son camarade,
qui donne son opinion. Le premier valide ou contredit ce qu’a dit
son camarade.
Autre modalité L’activité peut être réalisée avec les modalités « la ronde »
envisageable (cf. typologie).

93
8 À ton avis ? p. 53

Modalité (cf. typologie) Les dés sont jetés


But de l’activité En savoir plus sur un camarade de classe
Objectifs pragmatiques • Demander un avis
• Donner un avis
Objectifs sociolinguistiques • Utiliser le registre informel :
et socioculturels le tutoiement
O

l’interrogation marquée « Est-ce que »


O

• Respecter le rituel de l’interaction :


le respect des tours de paroles
O

Outils langagiers • Est-ce que + sujet + verbe + que + complément ?


• Intonation interrogative et affirmative
• Oui, je suis d’accord
• Non, je ne suis pas d’accord
• Sujet + ne + verbe + pas + complément

Exemple d’échange – Est-ce que tu penses que la danse est un sport réservé aux filles ?
– Non, je ne suis pas d’accord, la danse n’est pas un sport réservé
aux filles ! / Oui, je suis d’accord, la danse est un sport réservé aux
filles.
Déroulement de l’activité Par deux, les apprenants simulent un échange entre deux amis.
L’apprenant A lance le dé et interroge l’apprenant B en fonction de
l’élément tiré au sort. B répond en donnant son avis.
Autre modalité L’activité peut être réalisée avec les modalités « la ronde »
envisageable (cf. typologie).

9 D’accord/pas d’accord ? p. 53

Modalité (cf. typologie) Entre amis


But de l’activité Trouver son alter ego
Objectifs pragmatiques • Donner un avis
• Exprimer son accord
• Exprimer son désaccord

Objectifs sociolinguistiques • Utiliser le registre informel :


et socioculturels le tutoiement
O

l’interrogation marquée « Est-ce que »


O

• Respecter le rituel de l’interaction :


le respect des tours de paroles
O

Outils langagiers • Verbe à l’infinitif + complément + c’est/ce n’est pas + adjectif


• Oui, je suis d’accord
• Non, je ne suis pas d’accord
• Intonation affirmative

Exemple d’échange – Télécharger illégalement la musique de ton chanteur préféré, ce


n’est pas grave.
– Je ne suis pas d’accord. / Je suis d’accord.

94
Déroulement de l’activité Par groupe. Après avoir répondu à cette petite enquête, chaque
élève demande aux autres élèves de son groupe leur opinion. En
comparant les réponses, il voit avec qui il a le plus de points
communs.

Je passe à l’action

Livre de l’élève p. 33

6 Participer à un forum p. 33

Les apprenants travaillent individuellement. Ils écrivent leurs idées au brouillon, pour parti-
ciper au forum : « Les réseaux sociaux sont-ils dangereux ? ». Puis ils choisissent une des idées
et écrivent un message. Ensuite, par deux, les apprenants échangent leurs messages. Ils lisent
le message de leur camarade et donnent leur avis.
Critères d’évaluation

Oui Partiellement Non


Composante L’objectif principal a été atteint : deux
pragmatique messages pour participer au forum de
discussion sur les réseaux sociaux ont été
réalisés. ƶ ƶ ƶ
Le discours est cohérent : l’avis et le
positionnement sont clairement
identifiables. ƶ ƶ ƶ
Les fonctions langagières utilisées sont
pertinentes pour réaliser la tâche :
• donner un avis ; ƶ ƶ ƶ
• donner des informations. ƶ ƶ ƶ
Composante Le registre de langue utilisé est en adéquation
sociolinguistique avec la situation de communication :
• registre neutre. ƶ ƶ ƶ
Composante Le lexique nécessaire pour réaliser la tâche
linguistique est utilisé de manière appropriée :
• les expressions pour donner un avis ; ƶ ƶ ƶ
• le lexique lié à Internet. ƶ ƶ ƶ
Les structures nécessaires pour la réalisation
de la tâche sont utilisées de manière
appropriée :
• Je trouve que + groupe verbal ; ƶ ƶ ƶ
• À mon avis / Pour moi + groupe verbal ; ƶ ƶ ƶ
• Je suis pour/contre + groupe nominal ; ƶ ƶ ƶ
• Je (ne) suis (pas) d’accord avec +
pronom. ƶ ƶ ƶ
Les verbes sont conjugués aux temps qui
conviennent :
• présent de l’indicatif de verbes
nécessaires pour réaliser la tâche ; ƶ ƶ ƶ
• verbes modaux + infinitif. ƶ ƶ ƶ
L’orthographe du lexique nécessaire
à la réalisation de la tâche de l’unité est
maîtrisée. ƶ ƶ ƶ

95
3e DÉFI : Je découvre des fêtes dans le monde

À NOTER
Le 3e défi peut faire l’objet d’un projet commun avec le professeur d’histoire-géographie et/
ou le professeur de musique.

Livre de l’élève p. 34-35


Les documents proposés ont été choisis parce que chacun d’entre eux permet d’exposer les
apprenants à d’autres visions d’une même réalité : les fêtes (populaires). Chaque fête diffère
en fonction du contexte socioculturel dans lequel elle s’inscrit.
L’activité proposée permet de mettre en regard les fêtes dans différents pays et une fête dans le
pays de l’apprenant.

Cahier d’exercices p. 54

1 Des fêtes ici et ailleurs p. 54

Pays Fête Date Informations principales


On fait exploser des pétards, on allume des
Pas de date lanternes, on met des papiers rouges aux
Chine Le Nouvel an chinois
précise portes pour éloigner un monstre. Il y a un
grand défilé avec un dragon qui danse.

Tout le monde peut jouer de la musique dans


La Fête de la
France 21 juin des lieux publics. C’est une manifestation
Musique
populaire.

Les familles nettoient les tombes de leurs


1er et
Mexique La fête des Morts ancêtres, ils les décorent, y jouent de la
2 novembre
musique. C’est une fête joyeuse.
Fête nationale française. On fête la prise de la
Bastille, on commémore la Révolution
France Le 14 juillet 14 juillet
française. Il y a un défilé militaire, des bals et
des feux d’artifice.
On fête l’arrivée du printemps. On fait de
30 avril-
Suède La nuit de Walpurgis grands feux, on chante des chants
1er mai
traditionnels et on mange du saumon mariné.

2 Le vocabulaire de la fête p. 54

Modalité Mots croisés


Outil langagier Lexique de la fête
Déroulement de l’activité Individuellement, les apprenants remplissent la grille. (Cette
première étape peut être réalisée en devoir à la maison.)
Ensuite, par groupes de deux, les apprenants sont invités à
comparer leurs réponses et à essayer de se convaincre en cas de
désaccord.

96
Corrigé et transcription 4
P
1 C O M M E M O R E R 5
T M
2 B A L U
R S
3 F E U X D ’ A R T I F I C E
S Q
U
E

Livre de l’élève p. 35

3 Présenter une fête

Les apprenants rédigent individuellement la présentation d’une fête de leur choix. Ils doivent
y mentionner la date de la fête et expliquer les traditions autour de cette fête.
Critères d’évaluation

Oui Partiellement Non


Composante L’objectif principal a été atteint : la
pragmatique présentation d’une fête a été réalisée. ƶ ƶ ƶ
Le discours est cohérent. ƶ ƶ ƶ
Les fonctions langagières utilisées sont
pertinentes pour réaliser la tâche :
donner des informations ;
O
ƶ ƶ ƶ
localiser ;
O
ƶ ƶ ƶ
situer dans le temps.
O
ƶ ƶ ƶ
Composante Le registre de langue est en adéquation avec
sociolinguistique la situation de communication :
Oregistre neutre. ƶ ƶ ƶ
Le rituel de la présentation est respecté :
Ola présentation ; ƶ ƶ ƶ
Ola généralisation. ƶ ƶ ƶ
Composante Le lexique nécessaire pour réaliser la tâche
linguistique est utilisé de manière appropriée :
Ole lexique lié à la fête. ƶ ƶ ƶ
Les structures nécessaires pour la réalisation
de la tâche sont utilisées de manière
appropriée :
Oon + verbe ; ƶ ƶ ƶ
Oils + verbe. ƶ ƶ ƶ
Les verbes sont conjugués aux temps qui
conviennent :
Oprésent de l’indicatif de verbes
nécessaires pour réaliser la tâche. ƶ ƶ ƶ
L’orthographe du lexique nécessaire à la
réalisation de la tâche de l’unité est
maîtrisée. ƶ ƶ ƶ

97
la mission .............................................................................. p. 37

EF AIRE UNE INTERVIEW

À NOTER
La mission peut faire l’objet d’un projet commun avec les enseignants de Français de
l’établissement et/ou l’enseignant d’informatique.

Pour faire l’interview


Par groupes, les apprenants font une liste de personnes qui pourraient être interviewées (parmi
les apprenants d’une autre classe de Français ou le personnel francophone de l’établissement).
Ensuite, les apprenants identifient l’expérience sur laquelle chaque personne pourrait être
interviewée (par exemple : son arrivée dans le collège, sa première expérience insolite, une
aventure vécue pendant les vacances, une activité originale (un sport peu connu, un loisir
inhabituel…). ;
Chaque groupe de travail devra rédiger les 6 questions de l’interview (cf. exemple p. 37 du
livre de l’apprenant). Pendant l’interview, les rôles devront être répartis : celui qui mène l’in-
terview, ceux qui notent les réponses ou enregistrent. À tour de rôle, les trois apprenants du
groupe réaliseront ces deux tâches.
Les réponses devront être reformulées et l’interview mise en forme : il faudra veiller également
à ce que les propos rapportés soient exacts.
Les interviews pourront être publiées sur le journal ou le blog de l’école.

Critères d’évaluation

Oui Partiellement Non


Composante L’objectif principal a été atteint : une
pragmatique interview a été réalisée. ƶ ƶ ƶ
Les différentes tâches ont été réalisées :
O choix de l’interviewé et de l’expérience
insolite ; ƶ ƶ ƶ
O préparation de 6 questions ; ƶ ƶ ƶ
O interview d’une personne ; ƶ ƶ ƶ
O transcription ou prise de notes des
réponses ; ƶ ƶ ƶ
O mise en forme de l’interview. ƶ ƶ ƶ
Le discours est cohérent. ƶ ƶ ƶ
Les foncions langagières utilisées sont
pertinentes pour réaliser la tâche :
O demander une information ; ƶ ƶ ƶ
O donner une information ; ƶ ƶ ƶ
O demander un avis ; ƶ ƶ ƶ
O donner son avis ; ƶ ƶ ƶ
O raconter un fait passé. ƶ ƶ ƶ

98
Composante Le registre de langue utilisé est en
sociolinguistique adéquation avec la situation de
communication. ƶ ƶ ƶ
Le rituel de l’interaction orale est respecté :
O le rituel de politesse ; ƶ ƶ ƶ
O les tours de parole. ƶ ƶ ƶ
Le rituel de présentation d’une interview est
respecté. ƶ ƶ ƶ
Composante La prononciation favorise la
linguistique compréhension. ƶ ƶ ƶ
Le lexique nécessaire pour la réalisation de
la tâche est utilisé de manière appropriée :
Odes activités insolites ; ƶ ƶ ƶ
Odes caractéristiques d’une personne ; ƶ ƶ ƶ
Oles expressions pour donner un avis. ƶ ƶ ƶ
Les structures nécessaires à la réalisation de
la tâche sont utilisées de manière
appropriée :
Oles structures interrogatives. ƶ ƶ ƶ
Les verbes sont conjugués aux temps qui
conviennent :
Ole présent des verbes nécessaires pour
réaliser la tâche ; ƶ ƶ ƶ
Ole passé composé des verbes
nécessaires pour réaliser les tâches ; ƶ ƶ ƶ
L’orthographe du lexique nécessaire pour la
réalisation de la tâche est maîtrisée. ƶ ƶ ƶ

Livre de l’élève p. 38

ÉVALUATION : singes et cocotiers


Corrigé
1. Certaines personnes adorent lire les journaux.
2. Qu’est-ce que tu as fait hier ?
3. Question possible : « Où est-ce que tu es allé(e) en vacances ? »
4. –
5. Question attendue : « Est-ce que tu as déjà mangé des insectes ? »
6. Comment est-ce que tu vas au collège ?
7. Connu.
8. Timide.
9. Pour la fête nationale, le 14 juillet.
10. Phrase possible : Je suis courageux.
11. Donner son opinion.
12. Quand est-ce que tu as fait de l’accrobranche ?
13. Elle est allée dans un magasin et elle a acheté une robe magnifique.
14. Chaque jour, je me lève à 7 heures.
15. La spéléologie.
16. Il a participé à une interview hier.
17. Contre.
18. Est-ce que tu as fait tes devoirs ?
19. Où (qui n’est pas un adjectif indéfini).

99
20. Le Nouvel an chinois, la Fête de la Musique, la fête des Morts…
21. Sophie est descendue de la voiture et elle a monté ses courses.
22. Rouge.
23. À mon avis, je suis d’accord…

Cahier d’exercices p. 55-56

PRÉPARATION AU DELF

PRODUCTION ORALE 25 points


A. Entretien dirigé

L’entretien dirigé dure environ 2 minutes


L’objectif de cette première activité est de vérifier que l’élève sait se présenter et qu’il sait
utiliser le lexique et les tournures de phrase appris au cours de cette unité. Dans le livre de
l’élève, il y a quelques questions guide :
– Quelles sont vos activités après l’école ?
– Est-ce que vous avez un ordinateur ? Est-ce que vous l’utilisez souvent et pourquoi faire :
travailler, jouer, tchatter ?
– Est-ce que vous passez beaucoup de temps sur Internet ?
– Est-ce que vous avez un profil sur un réseau social ?
On peut proposer un déroulement qui permette à l’ensemble des élèves de participer : par
groupe de deux, l’un est l’examinateur qui pose les questions, l’autre le candidat qui doit
répondre.

Peut établir un contact social, se présenter et décrire son


0 0,5 1 1,5 2 2,5 3
environnement familier.

Peut répondre et réagir à des questions simples. Peut gérer


0 0,5 1
une interaction simple.

B. Monologue suivi

Le monologue suivi dure 2 minutes.


L’élève choisit un des deux sujets.
L’objectif de cette activité est de vérifier la capacité de l’élève à parler d’un sujet familier en
autonomie. Contrairement à l’entretien dirigé, l’examinateur n’intervient pas. Toutefois, par
timidité ou manque d’inspiration, l’examinateur peut poser une ou deux questions qui guide-
ront l’élève s’il est bloqué. Par exemple : Qu’est-ce que vous pensez de ce sondage ? Et vous,
est-ce que vous regardez la télévision ? Quel type d’émission regardez-vous ?

Le monologue suivi peut être préparé. Le temps de préparation est de 10 minutes, pendant
lesquels l’élève réfléchit au sujet, et peut écrire au brouillon quelques idées.

Peut présenter de manière simple un événement, une activité,


0 0,5 1 1,5 2 2,5 3
un projet, un lieu, etc. liés à un contexte familier.

Peut relier entre elles des informations apportées de manière


0 0,5 1 1,5 2
simple et claire.

100
C. Exercice en interaction

L’exercice en interaction dure 3 à 4 minutes.


L’élève choisit un des deux sujets.
Il s’agit d’un jeu de rôle, ce qui signifie que l’examinateur joue un rôle. Autrement dit, le
professeur est à la fois acteur et évaluateur.
L’objectif est d’évaluer la capacité à réagir spontanément à une situation de la vie quotidienne.
Ici, chaque élève a à sa disposition le vocabulaire et les tournures de phrase nécessaires à la
réalisation de chaque sujet, puisqu’il les aura appris au cours de cette unité.

On peut aussi prévoir que cette activité se déroule par groupe de 2, devant la classe. Les
élèves qui ne parlent pas peuvent être les évaluateurs, et noter leurs camarades, cerner leurs
points forts et les éléments à améliorer.

Peut demander et donner des informations dans des


transactions simples de la vie quotidienne. 0 0,5 1 1,5 2 2,5 3 3,5 4
Peut faire, accepter ou refuser des propositions.
Peut entrer dans des relations sociales simplement mais
efficacement, en utilisant les expressions courantes et 0 0,5 1 1,5 2
en suivant les usages de base.

Pour l’ensemble des trois parties de l’épreuve

Lexique (étendue et maîtrise)


Peut utiliser un répertoire limité mais adéquat pour 0 0,5 1 1,5 2 2,5 3
gérer des situations courantes de la vie quotidienne.
Morphosyntaxe
Peut utiliser des structures et des formes grammaticales
0 0,5 1 1,5 2 2,5 3 3.5 4
simples. Le sens général reste clair malgré la présence
systématique d’erreurs élémentaires.
Maîtrise du système phonologique
Peut s’exprimer de façon suffisamment claire. 0 0,5 1 1,5 2 2,5 3
L’interlocuteur devra parfois faire répéter.

101
Unité 3
1 Pour comprendre le message, je complète les questions avec l’interrogatif
qui convient : quand, où, qu’est-ce que, comment, est-ce qu’. /5 points
Salut Manuela,
Je suis super content de partir avec toi en vacances. Mais mes parents me posent des
questions : est-ce que tu peux y répondre, s’il te plaît ?
BIlaN

– …………………………….. s’appelle le village où on va ?


– …………………………….. est-ce que c’est : dans le nord ou dans le sud de l’île ?
– …………………………….. je dois emporter comme vêtements ?
– …………………………….. il y aura d’autres adolescents dans notre groupe ?
– …………………………….. est-ce qu’on reviendra : le lundi 24 ou le mardi 25 ?
Merci beaucoup,
À+
Solal

2 Pour compléter le journal de Mickaël (c’est un garçon), je conjugue


les verbes entre parenthèses au passé composé. /8 points
Lundi dernier, je (partir) ……………………………… en vacances avec ma famille, nous (aller)
……………………………… à Paris.
Le matin, ma sœur et ma mère (monter) ……………………………… tout en haut de la Tour
Eiffel. Ma sœur (descendre) ……………………………… les escaliers trop vite, et elle (tomber)
……………………………. Elle (rentrer) ……………………………… à l’hôtel avec ma mère.
Alors avec mon père, on (prendre) ……………………………… le bus pour aller sur les
Champs-Élysées. C’était génial. J’ (adorer) ……………………………… !

3 Pour connaître les résultats du sondage, j’entoure l’adjectif indéfini


qui convient. /3 points

Que font les adolescents après les cours ?


Le sondage réalisé la semaine dernière montre que quelques/chaque/tous les collégiens
commencent par se reposer après les cours.
Après cette pause, plusieurs/chaque/tous collégien a une activité différente : sport, lecture,
jeux video…
Et les devoirs dans tout ça ? Ils les font après. Plusieurs/Chaque/Tous adolescents les
commencent après le dîner et les finissent tard dans la soirée.

4 Pour comprendre le dialogue, je remets les phrases dans l’ordre. /4 points


– êtes / Internet ? / les réseaux sociaux /ou contre / pour / sur / Vous
– ………………………………………………………………………………………………………
– adore / j’ / les / Pour, / réseaux / sociaux.
– ………………………………………………………………………………………………………
– des gens / en ligne ? / Et qu’est-ce que / leurs photos / mettent / pensez / qui / vous /
– ………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………...
– ça /dangereux. / Je / trouve
– ………………………………………………………………………………………………………

Total : ____/ 20 points

102 © Éditions Didier - 2011 Document photocopiable


Unité 4
Votre mission
 EP ARTICIPER À UN TOURNOI
INTERCLASSE ......................... p. 39

Objectifs pragmatiques Objectifs sociolinguistiques


et interculturels
• Exprimer l’interdiction • Utiliser le registre neutre
Compétences • Exprimer l’obligation • Respecter le rituel de l’interaction
nécessaires pour • Exprimer la possibilité dans les échanges dans un jeu de
la réalisation des • Raconter des faits passés société :
micro-tâches et • Nier des faits passés • rituel de politesse
de la tâche • tours de paroles
• Éviter des répétitions
• Adopter un comportement ouvert
pour faire preuve de fair-play :
• respect de l’adversaire
• respect des règles

Outils langagiers à acquérir

Grammaire Lexique Phonétique


• Il est défendu de / • Le collège • Les liaisons avec [t] /
interdit de… • Les matières [d] / [n]
• Il faut + infinitif • La vie scolaire • L’opposition [b] / [v]
• Devoir / pouvoir + • Les incidents à
infinitif l’école
• Avoir le droit / la
possibilité de + infinitif
• L’accord du participe
avec les pronoms : le,
la, les
• La négation : ne… pas,
ne… rien, ne…
personne, ne… jamais
• Le pronom : y

103
je découvre la mission

Livre de l’élève p. 39
16 Ce document sonore a pour objectif de plonger les apprenants dans l’univers du collège. Il a
aussi pour but de les mettre sur la voie de la tâche qu’ils auront à accomplir : participer à un
tournoi interclasse.

Cahier d’exercices p. 57
Inviter les élèves à noter les indices trouvés dans le cadre.
Indices sonores : bruits de lancés de dés, bruits de pions qui avancent sur un plateau de jeu,
exclamations des joueurs, bruits de cartes distribuées.

Livre de l’élève p. 39
Les apprenants prennent leur livre p. 39 afin d’observer la photo pour repérer les indices
visuels qui vont leur permettre de valider les réponses faites précédemment.
Indices visuels : 4 personnes sont installées autour d’un plateau de jeu. On voit des dés et des
pions de couleurs. On comprend que le jeu se joue avec des dés qui sont lancés pour faire
avancer des pions.

Je prépare la mission

Cahier d’exercices p. 57

Qu’est-ce que je sais faire ? Qu’est-ce que je vais apprendre ?

• Raconter des faits passés • Nier des faits passés


(niveau 1, unité 6 ; niveau 2, unité 3) • Éviter des répétitions
• Localiser quelque chose ou quelqu’un
(niveau 1, unité 6)

1er DéFI : J’ACCUEILLE UN NOUVEL ÉLÈVE AU COLLÈGE

À NOTER
Le 1er défi peut faire l’objet d’un projet commun avec l’acteur de la vie scolaire (Conseiller
principal d’éducation) de l’établissement.

Je comprends

Livre de l’élève p. 40

C Anticipation
Réponses possibles pour le document 1
1. Une invitation, une publicité…
2. L’entrée d’une école, d’une mairie, d’un service public, des jeunes et des adultes qui
entrent et qui sortent.
3. Aux élèves, aux parents d’élèves, aux habitants de la ville…

104
Réponses possibles pour l’illustration du document 2
1. Le plan d’un bâtiment, d’une école…
2. À localiser les pièces du bâtiment, se repérer, s’orienter…
3. La description d’un lieu, la visite d’un lieu…

C Compréhension globale
Réponses attendues pour le document 1
1. Une invitation à une journée « portes ouvertes ».
2. L’entrée d’une école, des enfants qui entrent et qui sortent du bâtiment, accompagnés de
leurs parents.
3. Aux parents d’élèves et aux nouveaux élèves.

17 Réponses attendues pour le document 2

1. Le plan d’un collège.


2. À localiser les différents espaces du collège.
3. La visite du collège.

Cahier d’exercices p. 58

C Compréhension détaillée
Corrigé
Les éléments corrigés sont en gras

AGENDA
Le samedi 7 mars 2010 de 9 heures à 17 heures, le collège organise une journée « portes
ouvertes ».
Vous rencontrerez notre équipe pédagogique
Vous visiterez les locaux.
Vous découvrirez les options que nous proposons.

VIE SCOLAIRE
Quelques règles à respecter dans notre établissement.
Il est défendu aux élèves de sortir sans autorisation des parents.
En cas de retard, les élèves doivent aller chercher un billet dans le bureau du Conseiller
d’éducation.
L’accès à la salle des professeurs est interdit aux élèves.

La permanence est située en face du foyer, les élèves peuvent y faire leurs devoirs.
Le foyer, la salle d’arts plastiques et la salle de musique sont accessibles aux élèves avec
l’autorisation du CPE.
Le CDI est ouvert toute la journée. Notez qu’il est possible d’emprunter 3 livres par semaine
La cantine est ouverte aux élèves de midi à 14 heures.

Je découvre la langue

Livre de l’élève p. 41
Pour identifier la fonction langagière de l’illustration : « Vous pouvez emprunter trois livres par
semaine. », les apprenants pourront s’appuyer sur les indices fournis par l’illustration : des
élèves réunis dans une bibliothèque, un homme qui montre une carte, vraisemblablement une
carte de bibliothèque. Grâce à ces indices, ils pourront comprendre que le personnage
« exprime une possibilité ».

105
Exemple Que fait le personnage ? Quelle structure il utilise ?

Vous pouvez emprunter trois Il exprime la possibilité. pouvoir au présent + infinitif


livres par semaine.

Pour exprimer la possibilité, on peut utilise : pouvoir au présent + infinitif.

Cahier d’exercices p. 59-60


Transcription
17 Doc 2 p. 40
LE DIRECTEUR DU COLLÈGE : Bonjour et bienvenue au collège Blaise Pascal. Nous allons commencer
la visite. Alors, vous avez ici la loge du gardien. Il surveille les entrées et les sorties. Sachez
qu’il est défendu aux élèves de sortir sans autorisation des parents. Quand un élève est en
retard le matin, c’est-à-dire quand il arrive après 8 heures, il doit aller chercher un billet de
retard dans le bureau du conseiller d’éducation qui se trouve ici.
Ensuite, vous avez mon bureau, le secrétariat et au fond la salle des professeurs qui est interdite
aux élèves. Je vous emmène maintenant dans le bâtiment principal. Vous avez ici toutes les
salles de cours. Au fond du bâtiment, c’est l’infirmerie.
Ensuite, vous avez les salles d’arts plastiques, de musique et le foyer qui sont isolées des autres
salles de cours. Les élèves ont le droit d’y accéder en dehors des cours avec l’autorisation du CPE.
Au bout du couloir, se trouvent la salle multimédia et le centre de documentation et
d’orientation, autrement dit le CDI. Ces salles sont ouvertes toute la journée et les élèves
peuvent y travailler. Pour emprunter des livres du CDI, il faut juste s’inscrire. Les élèves ont la
possibilité d’emprunter trois livres par semaine.
Vous avez, enfin, la cantine. Elle est ouverte pour le déjeuner, de midi à 14 heures. Les élèves
ne peuvent pas y accéder en dehors de ces horaires.
Voilà, nous avons fait le tour de l’établissement, est-ce que vous avez des questions ?

C Repérage
Document 1 Document 2
exprimer l’interdiction • Il est défendu aux élèves de sortir
sans autorisation des parents.
• La salle des professeurs qui est
interdite aux élèves
• Les élèves ne peuvent pas y
accéder en dehors de ces
horaires.
exprimer l’obligation • Il doit aller cherche un billet de
retard.
• Il faut juste s’inscrire.

exprimer la possibilité • Les élèves ont le droit d’y


accéder en dehors des cours.
• Les élèves peuvent y travailler.
• Les élèves ont la possibilité
d’emprunter 3 livres par semaine.

106
exprimer • Les élèves ont le droit d’y
l’appartenance accéder…
• Les élèves peuvent y travailler
• Les élèves ne peuvent pas y
accéder…

C Conceptualisation
Pour… Je peux utiliser : Je connais aussi :

exprimer l’interdiction • Il est défendu/interdit de/d’+ infinitif • Défense de + infinitif


• Sujet + être au présent + interdit(e)(s) à (niveau 1, unité 4)
+ complément
• Sujet + ne + pouvoir au présent + pas
+ infinitif
exprimer l’obligation • Sujet + devoir au présent + infinitif • Il faut + infinitif (niveau 1,
unité 4)

exprimer la possibilité • Sujet + pouvoir au présent + infinitif

éviter les répétitions • Le pronom “y” qui remplace un lieu.

Je m’entraîne

Livre de l’élève p. 41

5 Rappeler les règles de l’école p. 41

Modalité (cf. typologie) Mémo


But de l’activité Mémoriser les règles de l’école
Objectifs pragmatiques • Exprimer l’obligation
• Énumérer
Objectifs sociolinguistiques • Utiliser le registre neutre
et socioculturels • Respecter le rituel de l’interaction :
• les tours de parole.

Outil langagier • Il faut + infinitif


Exemple d’échange – Il faut arriver à l’heure, il faut respecter ses camarades et il faut
écouter ses professeurs !
Déroulement de l’activité Les apprenants mémorisent les règles de l’école. Le premier donne
une obligation, le 2e répète et ajoute une deuxième obligation, le
3e répète et ajoute une 3e obligation, etc.
On pourra faire une deuxième manche en travaillant les
interdictions et une troisième en travaillant les possibilités.
Autre modalité Si l’espace classe le permet, l’activité peut se faire en cercle. Si un
envisageable élève se trompe, les apprenants changent de place dans le cercle
et l’activité reprend à partir de l’apprenant qui s’est trompé.

107
Phonétique p. 41
18
Modalité (cf. typologie) Levez !
Objectif Repérer la liaison
Déroulement de l’activité Lors de la première écoute, les apprenants se familiarisent avec le
corpus.
Lors de la deuxième écoute, les apprenants repèrent les liaisons.
Les apprenants mettent en commun leurs réponses afin d’orienter
la troisième écoute.
Lors de la troisième écoute, les apprenants lèvent la main quand la
consonne en gras du corpus écrit est prononcée. Ils gardent la
main baissée quand il n’y a pas de liaison.
Corrigé et transcription 1. Petit à petit : liaison, lever la main.
2. Son petit ami : liaison, lever la main.
3. Son petit chien : pas de liaison, garder la main baissée.
4. Quel âge ont-ils ? : liaison, lever la main.
5. Ils ont commencé : pas de liaison, garder la main baissée.
6. Mon ami : liaison, lever la main.
7. Un emploi du temps : liaison, lever la main.
8. Mon copain : pas de liaison, garder la main baissée.
9. En arrivant : liaison, lever la main.
10. En partant : pas de liaison, garder la main baissée.

À NOTER
Cette activité de découverte vise à dégager des régularités dans l’apparition de la liaison en
français : la prononciation d’une consonne finale devant une voyelle. Dans la même
position, la consonne ne sera pas prononcée si c’est une consonne qui la suit. Il ne s’agit
pas encore d’édicter les règles d’obligation ou d’interdiction de la liaison.

Cahier d’activité p. 61-64

1 Phonétique : faire la liaison avec les lettres « t » et « n » p. 61

Modalité Exercice de répétition


Objectif Prononcer les liaisons avec les lettres « t » et « n »
Déroulement de l’activité Les apprenants se familiarisent avec le corpus.
Par deux, un apprenant choisit une phrase dans la colonne
« questions » en marquant la liaison avec le « t ». Son camarade
répond à la question avec la réponse proposée en marquant la
liaison entre « bien » et le mot qui suit. Ensuite, on inverse les
rôles.

À NOTER
Cette activité porte sur la liaison avec les lettres « t » et « n ». Afin de faciliter la lecture de la
liaison, le jeu de questions / réponses, reprend des structures parallèles. Ces liaisons sont
facultatives, il convient d’en informer les apprenants.
On peut proposer aux apprenants qui le souhaitent de trouver des phrases sur ce modèle.

108
2 Phonétique : faire la liaison avec la lettre « d » p. 61

16
Modalité Exercice de systématisation

Objectif Faire la liaison avec la lettre « d »

Déroulement Avant la première écoute, les apprenants lisent les phrases et


de l’activité marquent la liaison.
Lors de la première écoute, les apprenants se familiarisent avec le
corpus.
Lors de la deuxième écoute, les apprenants vérifient les liaisons
marquées avant la première écoute.
Enfin, les apprenants prononcent les phrases en marquant la liaison.

Corrigé Quand il fait nuit, il faut allumer la lumière dans la classe.


Il est interdit de monter sur le grand arbre au fond de la cour.
Quand on arrive en retard, on doit aller chercher un billet de retard.
Quand est-ce que tu viens visiter le collège ?

À NOTER
Il faut insister sur le rapport phonie/graphie : la liaison se fait ici avec la lettre « d », mais
c’est bien le son [t] qui est prononcé. Ainsi, ces liaisons ne sont pas différentes de celle
prononcée entre « est » et « interdit » dans la phrase 2.

3 Les matières p. 61

Modalité Mise en forme


Déroulement de Individuellement, les apprenants mettent les lettres dans l’ordre pour
l’activité découvrir les matières scolaires. (Cette première étape peut être
réalisée en devoir à la maison.)
Ensuite, par groupes de deux, les apprenants sont invités à comparer
leurs réponses et à essayer de se convaincre en cas de désaccord.
Autre modalité On pourra réaliser cette activité avec les modalités de « la criée » :
envisageable l’animateur donne les lettres d’une matière scolaire dans l’ordre. Les
apprenants doivent noter les lettres entendues et retrouver la matière
scolaire épelée.
Les deux activités peuvent aussi être réalisées l’une après l’autre.
Corrigé 1. mathématiques 6. éducation civique
2. français 7. sciences de la vie et de la terre
3. anglais 8. éducation musicale
4. physique et chimie 9. éducation physique et sportive
5. arts plastiques 10. histoire-géographie

4 Les pièces du collège p. 62

Modalité Mots croisés


Déroulement de l’activité Individuellement, les apprenants font les mots croisés. (Cette
première étape peut être réalisée en devoir à la maison.)
Ensuite, par groupes de deux, les apprenants sont invités à
comparer leurs réponses et à essayer de se convaincre en cas de
désaccord.

109
Autre modalité On pourra réaliser cette activité avec les modalités de « la criée ».
envisageable L’animateur indique ce qu’on peut faire (ou trouver) dans une des
pièces de l’école. Les apprenants doivent retrouver la pièce.
Les deux activités peuvent aussi être réalisées l’une après l’autre.

Corrigé 1. salle de musique a. permanence


2. salle d’arts plastiques b. bureau du CPE
3. CDI c. cantine
4. salle multimédia d. infirmerie
5. salle des professeurs e. bureau du Directeur

5 Je cherche… p. 62

Modalité (cf. typologie) Les dés sont jetés


But de l’activité Localiser une personne
Objectifs pragmatiques • Demander une information
• Donner une information
• Localiser quelqu’un

Objectifs sociolinguistiques • Utiliser le registre informel


et socioculturels • Respecter le rituel de l’interaction :
• les tours de parole.

Outils langagiers • Les prépositions de lieu : au, à la, à l’, dans…


• Le lexique du collège
• Le lexique des cours
• L’intonation interrogative et affirmative

Exemple d’échange – Je cherche le prof de maths, tu sais où il est ?


– Le prof de maths ? Il est au secrétariat, je crois.
Déroulement de l’activité Par deux, les apprenants simulent un échange entre deux amis qui
s’interrogent pour localiser une personne dans une école.
L’apprenant A lance le dé pour interroger l’apprenant B.
L’apprenant B lance le dé pour répondre à l’apprenant A.

À NOTER
Attention, on dit : Mais :
La prof de maths est au secrétariat. Elle est dans le bureau du directeur.
Elle est à l’infirmerie. Elle est dans la salle des professeurs.
Elle est au CDI.
Elle est au foyer.

6 Les habitudes p. 63

Modalité (cf. typologie) Entre amis


But de l’activité Comparer ses habitudes avec celles de ses camarades de classe.
Objectifs pragmatiques • Demander une information
• Donner une information
Objectifs sociolinguistiques • Utiliser le registre informel
et socioculturels • Respecter le rituel de l’interaction :
• les tours de parole

110
Outils langagiers • Le lexique du collège
• L’interrogatif « est-ce que »
• Le pronom « y »
• Intonation interrogative et affirmative

Exemple d’échange – Est-ce que tu manges à la cantine, toi ?


– Oui, j’y mange.
Déroulement de l’activité On forme des groupes de quatre. Chaque apprenant coche ses
réponses dans la première colonne. Dans un deuxième temps, les
apprenants s’interrogent deux par deux pour obtenir les réponses
de tous les membres du groupe. Chacun écrit le prénom de chaque
membre du groupe interrogé et coche ses réponses. Puis il entoure
ses points communs avec les différents membres du groupe.

7 Le cahier de textes perdu ! p. 63

Modalité (cf. typologie) Tête à tête


But de l’activité Compléter un cahier de textes
Objectifs pragmatiques • Demander une information
• Donner une information
• Exprimer l’obligation

Objectifs sociolinguistiques • Utiliser le registre informel :


et socioculturels • le pronom “on”.
• Respecter le rituel de l’interaction :
• les tours de parole.

Outils langagiers • Le lexique des cours


• L’interrogatif « qu’est-ce que »
• On doit + infinitif
• Il faut + infinitif
• Intonation interrogative et affirmative

Exemple d’échange – Qu’est-ce qu’on doit faire, déjà, pour lundi ?


– Pour lundi, en français, il faut lire le livre de Flaubert jusqu’à la p.
142.
Déroulement de l’activité Par deux, les apprenants s’interrogent, à tour de rôle, pour
compléter leur cahier de textes.

8 Le règlement intérieur p. 64

Modalité Exercice d’appariement


Déroulement de l’activité Individuellement, les apprenants associent chaque illustration à
une interdiction. (Cette première étape peut être réalisée en devoir
à la maison.)
Ensuite, par groupes de deux, les apprenants sont invités à
comparer leurs réponses et à essayer de se convaincre en cas de
désaccord.

111
Corrigé 1re illustration : Il est défendu de courir dans les couloirs.
2e illustration : Les animaux sont interdits dans le collège.
3e illustration : Il est interdit de circuler à vélo dans la cour.
4e illustration : Les aliments sont interdits dans les salles de classe.
5e illustration : Les téléphones portables sont interdits dans les
salles de classe.
6e illustration : Il est interdit de fumer dans l’établissement.

9 La journée « rencontre interécoles » p. 64

Modalité (cf. typologie) La pioche


But de l’activité Proposer son aide pour organiser un événement
Objectifs pragmatiques • Proposer son aide
• Exprimer la possibilité
Objectifs sociolinguistiques • Utiliser le registre informel
et socioculturels • Respecter le rituel de l’interaction :
• les tours de parole

Outils langagiers • Le lexique du collège


• L’interrogatif “qu’est-ce que”
• Sujet + pouvoir + infinitif
• Intonation interrogative et affirmative

Exemples d’échanges – Qu’est-ce que je peux faire pour vous aider ?


– Tu peux régler le son de la chaîne hi-fi, si tu veux.
Déroulement de l’activité Par deux, les apprenants notent sur des papiers les chiffres de 1 à
10. Ils les placent au centre de la table, face cachée. L’apprenant A
propose son aide à l’apprenant B qui pioche un numéro pour
répondre.

Je passe à l’action

Livre de l’élève p. 41

6 Accueillir un nouvel élève au collège p. 21


Les apprenants peuvent travailler individuellement ou en groupe. Chaque individu ou groupe
prépare une liste de ce qu’on peut faire, ce qu’on doit faire et ce qu’il ne faut pas faire dans
un établissement scolaire.
Chaque individu ou groupe accueille ensuite un autre individu ou groupe qui joue le rôle du
nouvel élève.

112
Critères d’évaluation

Oui Partiellement Non


Composante L’objectif principal a été atteint : de
pragmatique nouveaux élèves ont été accueillis dans un
établissement scolaire. ƶ ƶ ƶ
Les différentes tâches ont été réalisées :
liste de ce qu’on peut faire ;
O
ƶ ƶ ƶ
liste de ce qu’on doit faire ;
O
ƶ ƶ ƶ
liste de ce qu’il ne faut pas faire.
O
ƶ ƶ ƶ
Le discours est cohérent. ƶ ƶ ƶ
Les fonctions langagières utilisées sont
pertinentes pour réaliser la tâche :
exprimer l’interdiction ;
O
ƶ ƶ ƶ
exprimer l’obligation ;
O
ƶ ƶ ƶ
exprimer la possibilité.
O
ƶ ƶ ƶ
Composante Le registre de langue utilisé est en
sociolinguistique adéquation avec la situation de
communication. ƶ ƶ ƶ
Le rituel de l’interaction orale est respecté :
Ole rituel de politesse. ƶ ƶ ƶ
Composante Le lexique nécessaire pour la réalisation de
linguistique la tâche est utilisé de manière appropriée :
Ole lexique du collège. ƶ ƶ ƶ
Les structures nécessaires pour la réalisation
de la tâche sont utilisées de manière
appropriée :
Oles expressions de l’interdiction ; ƶ ƶ ƶ
Oles expressions de l’obligation ; ƶ ƶ ƶ
Oles expressions de la possibilité. ƶ ƶ ƶ
Les verbes sont conjugués aux temps qui
conviennent :
Outilisation des tournures impersonnelles ; ƶ ƶ ƶ
Oprésent de l’indicatif des verbes
nécessaires pour réaliser la tâche. ƶ ƶ ƶ
L’orthographe du lexique nécessaire pour la
réalisation de la tâche est maîtrisée. ƶ ƶ ƶ

2e DÉFI : JE RACONTE UN INCIDENT AU COLLÈGE

À NOTER
Le 2e défi peut faire l’objet d’un projet commun avec l’acteur de la vie scolaire (Conseiller
principal d’éducation) de l’établissement.

113
Je comprends

Livre de l’élève p. 42

C Anticipation
Réponses possibles pour l’illustration du document 1
1. Dans une école, une salle de classe, pendant un cours.
2. Un professeur donne un cours à ses élèves. Une élève arrive en retard et fait du bruit, le
professeur la fait sortir.

19 C Compréhension globale
Réponses attendues pour le document 1
1. Dans une salle de classe.
2. Un professeur donne un cours à ses élèves. Une élève arrive en retard et s’assied au fond
de la classe. On entend un premier aboiement. Le professeur se retourne et regarde les
élèves l’air étonné. Le cours reprend. On entend un deuxième aboiement. Le professeur se
fâche et fait sortir l’élève qui est arrivée en retard.

Cahier d’exercices p. 65

C Compréhension détaillée
Corrigé
1. Léa est arrivée vers 9 heures 50.
2. Léa s’est assise au dernier rang.
3. Oui, elle les a sorties.
4. Léa a commencé à pousser des petits cris, comme des aboiements.
5. Monsieur Madelle s’est retourné, il a regardé la classe.
6. Non, Léa a rougi et n’a rien dit.
7. Quelques minutes plus tard Léa a recommencé à aboyer, tout le monde a ri. Alors
M. Madelle s’est fâché et il l’a punie. Il lui a dit de sortir de la classe.
8. Non, elle n’a parlé à personne.
9. Parce qu’elle avait un chien dans son sac.

Je découvre la langue

Livre de l’élève p. 43
Pour identifier la fonction langagière de l’illustration, « Je n’ai rien fait », les apprenants
pourront s’appuyer sur les indices fournis par l’illustration : le décor de la salle de chimie,
l’explosion du tube à essai, la coiffure du personnage, la colère de l’enseignante. Grâce à ces
indices, ils pourront comprendre que le personnage « nie quelque chose », ici le fait d’être à
l’origine de l’explosion ».

Exemple Que fait le personnage? Quelle structure il utilise?

Je n’ai rien fait. Il nie quelque chose. sujet + ne/n’ + être ou avoir +
rien + participe passé

Pour nier quelque chose, on peut utiliser : sujet + ne/n’ + être ou avoir + rien + participe
passé.

114
Cahier d’exercices p. 66-67
Transcription
19 Doc 1 p. 42
LA CONSEILLÈRE D’ÉDUCATION : Alors qu’est-ce qui CARLOS : Après, elle a commencé à pousser
s’est passé avec Léa, ce matin ? Je suis sûre des petits cris, comme des aboiements.
que vous savez quelque chose que je ne sais LOUISE : Mais non ce n’est pas vrai, elle a
pas. Racontez-moi ! éternué.
LOUISE : Tout ? LA CONSEILLÈRE D’ÉDUCATION : Louise vous feriez
LA CONSEILLÈRE D’ÉDUCATION : Tout ! mieux de dire la vérité.
LOUISE : Et bien, Léa est arrivée en retard ce LOUISE : Bon d’accord c’est vrai elle a aboyé.
matin, vers 8 h 50, je crois. LA CONSEILLÈRE D’ÉDUCATION : Et ensuite ?
CARLOS : Mais non, elle n’est pas arrivée CARLOS : Monsieur Madelle s’est retourné, il
à 8 h 50, elle est arrivée beaucoup plus tôt, nous a tous regardés l’air étonné. Léa a rougi
vers 8 h 35. et n’a rien dit. Mais, quelques minutes plus
LA CONSEILLÈRE D’ÉDUCATION : C’est bizarre Léa tard, elle a recommencé à aboyer, tout le
n’est jamais en retard d’habitude. Bon enfin monde a ri. Alors M. Madelle s’est fâché et il
passons, qu’est-ce qui s’est passé ensuite ? l’a punie. Il lui a dit de sortir de la classe.
CARLOS : Léa s’est assise au dernier rang et n’a LA CONSEILLÈRE D’ÉDUCATION : Qu’est-ce qui a
pas sorti ses affaires. bien pu lui prendre ? Vous savez, vous ?
LOUISE : Mais si, elle les a sorties. CARLOS : Non, non, on n’en sait rien, elle n’a
LA CONSEILLÈRE D’ÉDUCATION : Bon d’accord, et parlé à personne.
après ? LA CONSEILLÈRE D’ÉDUCATION : Vous êtes bien sûr ?

C Repérage
Document 1
raconter des faits passés • Léa est arrivée en retard ce matin…
• Elle est arrivée beaucoup plus tôt…
• Léa s’est assise au dernier rang et n’a pas sorti ses affaires.
• elle a commencé à pousser des petits cris…
• elle a aboyé.
• Monsieur Madelle s’est retourné…
• il nous a tous regardés l’air étonné.
• Léa a rougi et n’a rien dit
• elle a recommencé à aboyer
• tout le monde a ri
• Elle les a sorties.
• il l’a punie.
• il lui a dit de sortir de la classe.
• M. Madelle s’est fâché…

nier au passé • Mais non, elle n’est pas arrivée à 8 h 50…


• Mais non ce n’est pas vrai, elle a éternué.

115
C Conceptualisation
Pour… Je peux utiliser : Je connais aussi :

raconter des faits • Sujet + complément + avoir au présent + • Sujet + avoir au présent +
passés participe passé du verbe participe passé du verbe
• Sujet + être au présent + le
participe passé du verbe
• (Niveau 2, unité 3)

nier au passé • Sujet + n’/ne + auxiliaire “être” ou “avoir”


+ pas / jamais / rien + participe passé
• Sujet + n’/ne + auxiliaire “être” ou “avoir”
+ participe passé + personne

Je m’entraîne

Livre de l’élève p. 43
5 Récupérer un objet personnel p. 23

Modalité (cf. typologie) Les dés sont jetés


But de l’activité Essayer de récupérer un objet personnel
Objectif pragmatique • Demander une information
• Nier
Objectifs sociolinguistiques • Utiliser le registre informel :
et socioculturels • le tutoiement.

Outils langagiers • C’est + pronom tonique + qui…


• Le verbe « prendre » conjugué au passé composé
• Le pronom complément « l’ »
• L’accord avec le participe passé

Exemple d’échange – C’est toi qui l’as prise ma trousse ?


– Mais non, ce n’est pas moi !
Déroulement de l’activité Par deux, les apprenants simulent un échange entre deux amis.
L’apprenant A lance le dé pour interroger l’apprenant B qui répond.

Phonétique p. 43
20
Modalité (cf. typologie) Levez !
Objectif Identifier les sons [b] et [v]
Déroulement de l’activité Avant la première écoute, attirer l’attention des apprenants sur la
différence auditive entre les deux consonnes, et leur demander de
faire deux fiches, une = et une “.
Lors de la première écoute, les apprenants se familiarisent avec le
corpus.
Lors de la deuxième écoute, les apprenants repèrent si les mots
sont identiques ou différents.
Ils mettent en commun leurs réponses afin d’orienter la troisième
écoute.
Lors de la troisième écoute, chaque apprenant confirme ou infirme
sa réponse et lève la fiche qui correspond.
116
Corrigé et transcription câble – câble : lever le =
lavé – lové : lever le =
brille – brille : lever le =
lové – lobé : lever le “
brille – vrille : lever le “
cave – cave : lever le =

À NOTER
Du point de vue de la perception, de l’écoute, ces deux consonnes diffèrent par le type de
bruit entendu : le [b] est une plosive, on entend une sorte d’explosion quand il est
prononcé, alors que le [v] est une fricative, on entend un bruit de friction, de frottement
lorsqu’il est prononcé. Le [b] est instantané tandis que le [v] peut être tenu sur la durée. On
peut proposer à l’écoute des paires minimales [ba] / [va] [baR] / [vaR] [bu] / [vu] avant de
commencer l’exercice.

Cahier d’exercices p. 68-71

1 Phonétique : prononcer le son [b] p. 68


17
Modalité Exercice de répétition
But de l’activité Prononcer le son [b]
Déroulement de l’activité Lors de la première écoute, les apprenants se familiarisent avec le
corpus.
Lors de la deuxième écoute, les apprenants répètent les mots en
exagérant. Ils retiennent l’air au niveau de leurs lèvres et laissent
l’air sortir en exagérant pour bien faire vibrer les cordes vocales.

Transcription 1. le tableau
2. un ballon de basket
3. une obligation
4. un billet de retard
5. oublier ses affaires
6. un objet personnel
7. le bâtiment B

À NOTER
La consonne [b] est une consonne occlusive bilabiale, c’est-à-dire qu’elle est prononcée en
fermant complètement la bouche au niveau des lèvres.
Avant la première écoute, on peut préparer les apprenants en répétant cet exercice
d’échauffement : inspirer profondément, puis expulser l’air des poumons en bloquant sa
trajectoire au niveau de la bouche, relâcher la pression des lèvres pour produire un bruit
d’explosion. On peut réaliser cet exercice une seconde fois en gardant la main posée sur la
gorge pour sentir la vibration des cordes vocales.

117
18 2 Phonétique : reconnaître les sons [v] et [b] p. 68

Modalité (cf. typologie) Mime


Objectif Distinguer les sons [v] et [b]
Déroulement de l’activité Lors de la première écoute, les apprenants se familiarisent avec le
corpus.
Lors de la deuxième écoute, un apprenant choisit un mot à mimer
à son partenaire. Celui qui mime coche le mot qu’il a l’intention
de mimer, celui qui regarde coche le son qu’il pense avoir
reconnu. Enfin, les apprenants comparent leurs deux grilles.
On peut ensuite inverser les rôles.

À NOTER
Cette activité vise à amener les apprenants à prononcer les consonnes [b] et [v] qui se
distinguent notamment par leur lieu d’articulation : le [v] est prononcé en rapprochant la
lèvre du bas des dents du haut, tandis que le [b] est prononcé avec les deux lèvres qui se
touchent. Par ailleurs, on peut attirer l’attention des apprenants sur le fait qu’en fermant la
bouche pour le [b], l’air est libéré d’un seul coup pour sortir, alors que pour prononcer le
son [v], l’air s’écoule en continu.

3 Ce qui est fait est fait p. 68

Modalité (cf. typologie) Les dés sont jetés


But de l’activité Raconter un incident
Objectif pragmatique Raconter des faits
Objectif sociolinguistique Utiliser le registre neutre
et socioculturel

Outil langagier Le passé composé de verbes à la 1re personne du singulier


Exemple d’échange – J’ai raté le bus
Déroulement de l’activité Par deux, les apprenants simulent un échange entre deux
amis. L’apprenant A lance le dé pour annoncer un incident à
l’apprenant B.

4 Qu’est-ce qui s’est passé ? p. 69

Modalité Exercice lacunaire


Déroulement de l’activité Individuellement, les apprenants complètent les phrases en
conjuguant les verbes au passé composé. (Cette première
étape peut être réalisée en devoir à la maison.)
Ensuite, par groupes de deux, les apprenants sont invités à
comparer leurs réponses et à essayer de se convaincre en cas
de désaccord.
Corrigé est arrivée ; a dû ; est revenue ; a frappé ; a attendu ; est entrée
s’est excusée ; s’est assise ; a sorti ; a commencé ; se sont
approchés ; a rangé ; est sortie

118
5 L’incident p. 69

Modalité (cf. typologie) La pioche


But de l’activité Raconter un incident à quelqu’un
Objectifs pragmatiques • Annoncer une nouvelle
• Raconter des faits
• Exprimer la surprise

Objectifs sociolinguistiques • Utiliser le registre informel :


et socioculturels • le tutoiement
• l’expression : tu ne devineras jamais !
• Respecter le rituel de l’interaction :
• le rituel de politesse
• le respect des tours de paroles

Outils langagiers • Le passé composé des verbes à la 3e personne du singulier et du


pluriel.
• Intonation exclamative

Exemple d’échange – Tu ne devineras jamais ! Charly et Didier sont arrivés en retard,


ce matin !
– Non !
Déroulement de l’activité Par deux, les apprenants notent sur des papiers les chiffres de 1 à
8. Ils les placent au centre de la table, face cachée. L’apprenant A
pioche un numéro pour raconter un incident à l’apprenant B qui
exprime sa surprise. Ensuite, on inverse les rôles.

6 Le père et fils p. 69

Modalité (cf. typologie) Exercice à choix multiples


Déroulement de l’activité Individuellement, les apprenants choisissent la bonne négation.
(Cette première étape peut être réalisée en devoir à la maison.)
Ensuite, par groupes de deux, les apprenants sont invités à
comparer leurs réponses et à essayer de se convaincre en cas de
désaccord.
Corrigé jamais ; pas ; jamais ; rien ; pas ; rien ; rien

7 La bataille langagière p. 70

Modalité (cf. typologie) Bataille langagière


But de l’activité Localiser et détruire les bateaux de son adversaire
Objectif pragmatique Raconter des faits

Outils langagiers • Le passé composé des verbes aux différentes personnes.


• La négation
Exemple d’échange – Je n’ai vu personne dans la cour.
– Coulé / dans l’eau

119
Déroulement de l’activité Chaque apprenant dessine secrètement trois bateaux dans les trois
cases de son choix. Pour détruire les bateaux de son adversaire, il
faut les localiser en conjuguant les verbes au passé composé à la
forme négative (ex : vous n’avez vu personne dans la cour). Si le
bateau est localisé, l’apprenant répond « Coulé ! », sinon il dit «
Dans l’eau ! ». Le joueur qui arrive à localiser les trois bateaux de
son adversaire en premier, a gagné.

8 Le bilan de l’année p. 70

Modalités (cf. typologie) Enquête de rue


But de l’activité Faire le bilan de l’année
Objectifs pragmatiques • Demander une information
• Donner une information
Objectifs sociolinguistiques • Utiliser le registre informel :
et socioculturels • le tutoiement
• Respecter le rituel de l’interaction :
• le rituel de politesse
• le respect des tours de paroles

Outils langagiers • Le passé composé des verbes à la 1re et à la deuxième 2e du


singulier.
• La négation
• « Si »
• Intonation interrogative et affirmative

Exemple d’échange – Tu n’as aidé personne à faire ses devoirs, cette année ?
– Non, je n’ai aidé personne. / Si, j’ai aidé Pierre.
Déroulement de l’activité Les apprenants travaillent par quatre. Chacun interroge les trois
autres et inscrit le nom du camarade interrogé dans la grille si sa
réponse est positive. On peut ensuite, en fonction des réponses
obtenues, faire le bilan de l’année pour le groupe.

9 La pauvre Marion p. 71

Modalité Exercice lacunaire


Déroulement de l’activité Individuellement, les apprenants font les accords, si nécessaire.
(Cette première étape peut être réalisée en devoir à la maison.)
Ensuite, par groupes de deux, les apprenants sont invités à
comparer leurs réponses et à essayer de se convaincre en cas de
désaccord.
Corrigé Marion s’est sentie ; la prof l’a envoyée ; elle y a passé ; Alain et
Sophie sont allés ; ils sont restés ; le père de Marion est venu ; il l’a
emmenée ; Marion est restée ; elle a dormi ; Son père est allé ;
Marion les a pris ; elle est revenue.

120
10 Le bouche à oreille p. 71

Modalité Exercice lacunaire


Déroulement de l’activité Individuellement, les apprenants complètent les dialogues. (Cette
première étape peut être réalisée en devoir à la maison.)
Ensuite, par groupes de deux, les apprenants sont invités à
comparer leurs réponses et à essayer de se convaincre en cas de
désaccord.
Corrigé 1. Il l’a cassée.
2. Elle les a vus ensemble.
3. Elle les a oubliées.
4. Il les a envoyées dans le bureau du CPE.
5. Il les a appelés.
6. Elle l’a raté.
7. Elle l’a punie.

Je passe à l’action

Livre de l’élève p. 43

6 Raconter un incident au collège p. 43

Les apprenants travaillent individuellement. Chacun rédige un incident survenu au collège


qu’il communique ensuite à ses camarades.
Selon les moyens techniques à disposition et le niveau de compétences en informatique des
apprenants, l’activité pourra être réalisée sur un support informatique, avec l’élaboration du
journal de l’école et sa rubrique « faits divers ».

Critères d’évaluation

Oui Partiellement Non


Composante L’objectif principal a été atteint : un
pragmatique incident au collège a été raconté. ƶ ƶ ƶ
Le discours est cohérent. ƶ ƶ ƶ
Les fonctions langagières utilisées sont
pertinentes pour réaliser la tâche :
O raconter des faits passés ; ƶ ƶ ƶ
O nier des faits passés ; ƶ ƶ ƶ
O éviter les répétitions ; ƶ ƶ ƶ
O situer dans le temps ; ƶ ƶ ƶ
O situer dans l’espace. ƶ ƶ ƶ
Composante Le registre de langue utilisé est en adéquation
sociolinguistique avec la situation de communication. ƶ ƶ ƶ

121
Composante Le lexique nécessaire pour la réalisation de
linguistique la tâche est utilisé de manière appropriée :
• le lexique du collège. ƶ ƶ ƶ
Les structures nécessaires pour la réalisation
de la tâche sont utilisées de manière
appropriée :
• la négation au passé ; ƶ ƶ ƶ
• les pronoms compléments ; ƶ ƶ ƶ
• les prépositions de lieu ; ƶ ƶ ƶ
• les indicateurs temporels. ƶ ƶ ƶ
Les verbes sont conjugués aux temps qui
conviennent :
• utilisation de la 1re ou de la 3e personne
du singulier et/ou du pluriel ; ƶ ƶ ƶ
• passé composé des verbes nécessaires
pour réaliser la tâche. ƶ ƶ ƶ
L’orthographe du lexique nécessaire pour la
réalisation de la tâche est maîtrisée. ƶ ƶ ƶ

3e DÉFI : JE DÉCOUVRE D’AUTRES HABITUDES SCOLAIRES

À NOTER
Le 3e défi peut faire l’objet d’un projet commun avec l’acteur de la vie scolaire (Conseiller
principal d’éducation) de l’établissement.

Livre de l’élève p. 44-45


Les documents proposés ont été choisis pour leur caractère transculturel et parce que chacun
d’entre eux permet d’exposer les apprenants à d’autres visions d’une même réalité : les habi-
tudes scolaires. En effet, chaque habitude scolaire diffère en fonction du contexte sociocul-
turel dans lequel elle s’inscrit.

POUR VOTRE INFORMATION


Dans les collèges français, les programmes sont composés des matières suivantes : français,
mathématiques, langues vivantes, langues et cultures de l’Antiquité (optionnel), histoire-
géographie-éducation civique, sciences de la vie et de la Terre, physique-chimie,
technologie, éducation musicale et arts plastiques, éducation physique et sportive, histoire
des arts, informatique et internet.
Pour en savoir plus et réactualiser ces informations, consulter régulièrement le site du
ministère de l’Éducation nationale française :
http://www.education.gouv.fr/cid81/les-programmes.html
Dans chaque classe, deux délégués sont élus pour représenter la classe et jouer le rôle
d’intermédiaires entre les élèves et les professeurs.
L’uniforme n’est pas obligatoire dans les établissements scolaires français.
En France, la plupart des établissements scolaires sont équipés d’une cantine qui permet
aux élèves de prendre leurs repas du midi.
De plus en plus d’établissements en France s’équipent de tableaux blancs interactifs (TBI),
il s’agit d’un écran blanc tactile associé à un ordinateur et un vidéoprojecteur. L’utilisateur
intervient sur l’écran avec un stylet électronique ou par un simple toucher, selon les

122
modèles. L’écran transmet les diverses informations à l’ordinateur. Le vidéoprojecteur, quant
à lui, affiche l’écran de l’ordinateur sur le tableau blanc. Il est donc possible d’effectuer sur
l’écran projeté au mur tout ce que l’on peut réaliser avec une souris.
Pour en savoir plus sur le TBI, consulter le site officiel français :
http://www.tableauxinteractifs.fr/

Cahier d’exercices p. 72
Il s’agit ici de mettre en regard une réalité familière des apprenants avec celle des collégiens
français et d’autres collégiens ailleurs dans le monde.

1 Des collèges d’ici et d’ailleurs p. 72

Modalité Tableau à compléter


But de l’activité Mettre en regard une réalité familière avec celle de collégiens
d’ailleurs.
Objectif pragmatique Donner des informations

Objectifs sociolinguistiques Identifier des habitudes scolaires


et socioculturels
Outils langagiers • Le lexique du collège
• Le présent de l’indicatif à la 3e personne du singulier et du
pluriel.
Déroulement de l’activité Individuellement les apprenants complètent le tableau en partant
d’abord de leurs représentations.
Puis, par deux, ils comparent leurs réponses et celles d’un
camarade de classe. Ils échangent en justifiant leurs réponses.
Pour finir, ils prennent connaissance des documents du livre
p. 44-45 et modifient si nécessaire leurs réponses.

2 Les mots cachés p. 72

Modalité Mots mêlés


Déroulement de l’activité Individuellement, les apprenants vont rechercher dans la grille
des mots de vocabulaire découverts dans les documents du
3e défi. (Cette première étape peut être réalisée en devoir à la
maison.)
Ensuite, par groupes de deux, les apprenants sont invités à
comparer leurs réponses et à essayer de se convaincre en cas de
désaccord.

123
Corrigé P A U A B S T K D X F
A F L Y C E E R C N E
V B W D S J Z G V T O
I Y S R E D Y S O H Y
O R F E G L T P I U F
L E G A N K N O T N V
E T O D A T J R U I O
N V U N I F E T G F L
C N J R P T B I A O A
E O L U E F U V S R N
J T L I J L O E I M S
D E L L G U E S C E E
L E G U E E T E F J G
O D E L E G U E X Z F
O R N E E S E O T S W

Livre de l’élève p. 45

3 Être élu délégué

Individuellement, les apprenants font une liste de propositions en lien avec la vie au collège
(cantine, uniforme, TBI…). Chaque élève élabore ensuite un prospectus pour donner envie
aux autres élèves de voter pour lui. Une fois que toutes les propositions sont faites, on peut
procéder au vote des délégués.
Critères d’évaluation :

Oui Partiellement Non


Composante L’objectif principal a été atteint : un
pragmatique prospectus contenant des propositions en
lien avec la vie au collège a été réalisé. ƶ ƶ ƶ
Le discours est cohérent. ƶ ƶ ƶ
Les fonctions langagières utilisées sont
pertinentes pour réaliser la tâche :
• exprimer la possibilité ; ƶ ƶ ƶ
• exprimer l’obligation ; ƶ ƶ ƶ
• raconter des faits. ƶ ƶ ƶ
Composante Le registre de langue utilisé est en adéquation
sociolinguistique avec la situation de communication. ƶ ƶ ƶ
Le rituel de présentation d’un prospectus est
respecté. ƶ ƶ ƶ

124
Composante Le lexique nécessaire pour la réalisation de
linguistique la tâche est utilisé de manière appropriée :
• le lexique du collège. ƶ ƶ ƶ
Les structures nécessaires pour la réalisation
de la tâche sont utilisées de manière
appropriée :
• les expressions de l’obligation ; ƶ ƶ ƶ
• les expressions de la possibilité. ƶ ƶ ƶ
Les verbes sont conjugués aux temps qui
conviennent :
• le présent de l’indicatif ; ƶ ƶ ƶ
• le passé composé. ƶ ƶ ƶ
L’orthographe du lexique nécessaire pour la
réalisation de la tâche est maîtrisée. ƶ ƶ ƶ

la mission .............................................................................. p. 47

EP ARTICIPER A UN TOURNOI


INTERCLASSE

À NOTER
La mission peut faire l’objet d’un projet commun avec d’autres professeurs de français.

1. Pour fabriquer le jeu du « Qui a fait quoi ? Où ? »


Chaque groupe de 4 élèves élabore les cartes du jeu : 6 cartes contenant chacune le nom d’un
personnage, 6 cartes contenant chacune un incident et 6 cartes contenant chacune une des
salles du plateau de jeu.

2. Pour participer au tournoi de « Qui a fait quoi ? Où ?


Les cartes sont mélangées par catégorie. Le plus jeune pioche une carte de chaque catégorie
et les met secrètement dans une enveloppe. Les autres cartes sont distribuées aux participants.
Tous les joueurs lancent les dés et celui qui obtient le plus grand chiffre commence et relance
le dé pour faire avancer son pion.
Il fait une proposition : « C’est (Paul Perret…) qui a (aboyé sans raison…) dans la (cantine) » et
donne le nom d’un joueur de son choix. Si ce joueur a une des trois cartes, il l’a montre en
secret. Si ce joueur n’a aucune des trois cartes de l’hypothèse, le joueur suivant lance le dé.
Le premier joueur qui a trouvé les trois cartes de l’enveloppe a gagné. Les gagnants de chaque
groupe se rencontre ensuite pour la finale.

125
Critères d’évaluation

Oui Partiellement Non


Composante L’objectif principal a été atteint : un tournoi
pragmatique de "Qui a fait quoi ? Où ?" a été organisé.
Les différentes tâches ont été réalisées :
Qsélection des personnages ; ƶ ƶ ƶ
Qsélection des incidents ; ƶ ƶ ƶ
Qsélection des lieux ; ƶ ƶ ƶ
Qfabrication des cartes du jeu ; ƶ ƶ ƶ
Qmise en place du jeu ; ƶ ƶ ƶ
Qparticipation au jeu. ƶ ƶ ƶ
Le discours est cohérent. ƶ ƶ ƶ
Les fonctions langagières utilisées sont
pertinentes pour réaliser la tâche :
Qdemander une information ; ƶ ƶ ƶ
Qdonner une information ; ƶ ƶ ƶ
Qraconter un fait passé ; ƶ ƶ ƶ
Qsituer dans l’espace ; ƶ ƶ ƶ
Qnier des faits passés. ƶ ƶ ƶ
Composante Le registre de langue utilisé est en
sociolinguistique adéquation avec la situation de
communication. ƶ ƶ ƶ
Le rituel de l’interaction dans les échanges
dans un jeu de société est respecté :
Qle rituel de politesse ; ƶ ƶ ƶ
Qles tours de parole. ƶ ƶ ƶ
Le comportement adopté est pertinent pour
faire preuve de fair-play :
Qrespect de l’adversaire ; ƶ ƶ ƶ
Qrespect des règles. ƶ ƶ ƶ
Composante La prononciation favorise la compréhension. ƶ ƶ ƶ
linguistique Le lexique nécessaire pour la réalisation de
la tâche est utilisé de manière appropriée :
Qle lexique du collège. ƶ ƶ ƶ
Les structures nécessaires pour la réalisation
de la tâche sont utilisées de manière
appropriée :
Qla phrase interrogative et affirmative ; ƶ ƶ ƶ
Qla forme négative. ƶ ƶ ƶ
Les verbes sont conjugués aux temps qui
conviennent :
Qle passé composé à la 3e personne du
singulier des verbes nécessaires pour la
réalisation de la tâche. ƶ ƶ ƶ

126
Livre de l’élève p. 48

ÉVALUATION : jeu de l'oie


Corrigé :
1. Au CDI.
2. Exemple : Tu dois arriver à l’heure ! / Tu dois aller chercher un billet de retard !
3. Intrus : moins.
4. –
5. Passe ton tour.
6. Faux.
7. Je n’ai pas éternué, tu n’as pas éternué, il/elle n’a pas éternué, nous n’avons pas éternué,
vous n’avez pas éternué, ils/elles n’ont pas éternué.
8. Exemples : L’accès à la cantine est interdit après 14 heures. / Il est défendu de sortir du
collège sans une autorisation des parents.
9. Oui.
10. Tu peux faire tes devoirs dans la salle de permanence. / Vous avez la possibilité d’utiliser
les ordinateurs de la salle multimédia.
11. Recule de deux cases.
12. Oui, il les a prises ! / Non, il ne les a pas prises.
13. Les maths, le français, l’anglais, l’histoire géographie, etc.
14. Oui.
15. Oui, je l’ai vue. / Non, je ne l’ai pas vue !
16. Non, je ne veux rien manger.
17. Avance de deux cases.
18. Intrus : salle de bains
19. Je suis allé(e), tu es allé(e), il/elle est allé(e), nous sommes allé(e)s, vous êtes allé(e)(s), ils/
elles sont allé(e)s
20. L’infirmière, le CPE, le professeur d’EPS, etc.

Livre de l’élève p. 73-74

PRÉPARATION AU DELF

PRODUCTION ÉCRITE 25 points


Exercice 1
Respect de la consigne
Peut mettre en adéquation sa production avec la situation 0 0,5 1
proposée.
Correction sociolinguistique
Peut utiliser les registres de langue en adéquation avec le 0 0,5 1
destinataire et le contexte.
Capacité à raconter et à décrire
Peut décrire de manière simple des aspects quotidiens de
0 0,5 1 1,5 2 2,5 3
son environnement (gens, choses, lieux) et des événements,
des activités passées, des expériences personnelles.

127
Étendue et maîtrise du lexique
Possède un lexique suffisant pour satisfaire les besoins 0 0,5 1
communicatifs élémentaires.
Morphosyntaxe / correction grammaticale
Peut utiliser des structures simples correctement mais
commet encore systématiquement des erreurs élémentaires 0 0,5 1 1,5 2
comme, par exemple, la confusion des temps et l’oubli de
l’accord. Cependant, le sens général reste clair.
Orthographe
Peut écrire avec une relative exactitude phonétique (mais pas
0 0,5 1
forcément orthographique) des mots courts qui appartiennent
à son vocabulaire oral.
Cohérence et cohésion
Peut produire un texte simple et cohérent.
0 0,5 1
Peut relier des énoncés avec les articulateurs les plus
fréquents.

Exercice 2

Respect de la consigne
Peut mettre en adéquation sa production avec la 0 0,5 1 1,5
situation proposée.
Correction sociolinguistique
Peut utiliser les registres de langue en adéquation avec 0 0,5 1 1,5
le destinataire et le contexte.
Capacité à raconter et à décrire
Peut décrire de manière simple des aspects quotidiens
de son environnement (gens, choses, lieux) et des 0 0,5 1 1,5 2 2,5 3 3,5 4
événements, des activités passées, des expériences
personnelles.
Étendue et maîtrise du lexique
Possède un lexique suffisant pour satisfaire les besoins 0 0,5 1 1,5 2
communicatifs élémentaires.
Morphosyntaxe / correction grammaticale
Peut utiliser des structures simples correctement
mais commet encore systématiquement des erreurs
0 0,5 1 1,5 2 2,5 3
élémentaires comme, par exemple, la confusion des
temps et l’oubli de l’accord. Cependant, le sens général
reste clair.
Orthographe
Peut écrire avec une relative exactitude phonétique
0 0,5 1 1,5
(mais pas forcément orthographique) des mots courts
qui appartiennent à son vocabulaire oral.
Cohérence et cohésion
Peut produire un texte simple et cohérent.
0 0,5 1 1,5
Peut relier des énoncés avec les articulateurs les plus
fréquents.

128
Unité 4
1 Pour savoir ce que Karen a fait, je réponds aux questions en utilisant
la négation. /3 points
– Tu es allée chez Min, hier soir ?
– Non, ………………………………………………………………………………………………
– Tu as vu des amis, alors ?

BIlaN
– Non, ………………………………………………………………………………………………
– Qu’est-ce que tu as fait hier soir ?
– Je……….……………………………………………………………………………………………
– Tu es sûre ?
– Oui, je suis sûre.

2 Pour compléter le dialogue, je conjugue les verbes entre parenthèses


au passé composé. /6,5 points
M LAN : Mon déjeuner n’est plus dans mon sac ! C’est toi Léa qui (prendre) …..…………..…
me

……………………… mon déjeuner ?


LÉA : Mon non, Madame, je (ne pas prendre) …..…………..………………………… votre
déjeuner. Mais je sais qui l’(manger)…..…………..………………………… .
Mme LAN : Tu (voir) …..…………..………………………… quelque chose ?
L ÉA : Quand on (aller) …..…………..………………………… en récré, un chien (entrer)
…..…………..…………………… dans la salle. Je l’(voir) …..…………..…………………………
sortir avec votre déjeuner. J’ (essayer) …..…………..……………………… de le rattraper mais
il (partir) …..…………..………… trop vite. Alors, je (retourner) …..…………..…………………
en classe.
Mme LAN : Pourquoi tu (ne rien dire) …..…………..………………………… ?
LÉA : Vous (crier) …..…………..…………… et j’(avoir peur) …..…………..……………… .
Mme LAN : Excuse-moi Léa. Je te remercie. Maintenant, il faut retrouver ce chien !

3 Pour aider Kim et sa mère à se préparer, je complète dialogue en évitant


les répétitions. /6 points
– Kim, tu as bien rangé ta chambre avant de partir ?
– Oui, je ………………………………………………………………………………………………
– Tu as préparé ton uniforme pour l’école ?
– Oui, je ………………………………………………………………………………………………
– Tu n’as pas oublié ta montre ?
– Non, je ……………………………………………………………………………………………
– Est-ce que tu as pris tes clés ?
– Oui Maman, je ……………………………………………………………………………………
– Alors, tout est prêt, on peut y aller.

4 Pour retrouver les mots du collège, je complète les définitions. /4,5 points
1. C’est l’endroit où on va quand on est malade : …………………………………………………
2. C’est le représentant de la classe : ………………………………………………………………
3. C’est l’endroit où on mange au collège : …………………………………………………………
4. C’est l’endroit où on peut emprunter des livres au collège : ……………………………………
5. C’est la tenue obligatoire dans certains collèges : ………………………………………………
6. C’est un objet noir, blanc ou interactif : …………………………………………………………

Total : ____/ 20 points

© Éditions Didier - 2011 Document photocopiable 129


Unité 5
Votre mission
 EC RÉER UNE AFFICHE :
« LES ÉCO-GESTES
AU COLLÈGE » ......................... p. 49

Objectifs pragmatiques Objectifs sociolinguistiques


et interculturels
• Indiquer la cause • Utiliser le registre neutre
Compétences • Indiquer la conséquence • Respecter le rituel de l’interaction
nécessaires pour • Donner des précisions dans les échanges :
la réalisation des • Faire des propositions • le rituel de politesse
micro-tâches et • Comparer • tours de paroles
de la tâche • Respecter le rituel de présentation
• Exprimer son mécontentement
des blogs
• Adopter un comportement ouvert
pour découvrir des initiatives
écologiques dans le monde

Outils langagiers à acquérir

Grammaire Lexique Phonétique


• La cause : parce que, à • L’environnement • L’opposition [õ] / [ã] /
cause de • Les animaux [ε̃]
• La conséquence : donc, • Les déchets • Les doubles
c’est pour ça que • Le tri consonnes
• Il faudrait/On devrait + • Le recyclage
infinitif
• La comparaison
• Les relatifs : qui, que,

130
je découvre la mission

Livre de l’élève p. 49
21 Ce document sonore a pour objectif de plonger les apprenants dans l’univers de l’écologie et
l’environnement. Il permet aussi de les mettre sur la voie de la tâche qu’ils auront à accomplir :
créer une affiche « les éco-gestes au collège ».

Cahier d’exercices p. 75
Inviter les élèves à noter les indices trouvés dans le cadre.
Indices sonores : bruit d’un robinet qui goutte, d’un papier qu’on froisse, d’un interrupteur
qu’on allume et qu’on éteint, d’un couvercle de poubelle, d’une prise que l’on branche et
débranche.

Livre de l’élève p. 49
Les apprenants prennent leur livre p. 49 afin d’observer la photo pour repérer les indices
visuels qui vont leur permettre de valider les réponses faites précédemment.
Indices visuels : deux adolescentes au premier plan rangent des bouteilles et des boîtes de
conserve vides dans des cartons ; en arrière-plan, une autre adolescente tient un sac-poubelle
rempli de bouchons en plastique.
On peut supposer qu’elles se trouvent dans une salle de classe de leur collège et qu’elles par-
ticipent à un projet sur le recyclage des déchets.

Je prépare la mission

Cahier d’exercices p. 75

Qu’est-ce que je sais faire ? Qu’est-ce que je vais apprendre ?

• Décrire une situation (niveau 1, unité 2) • Indiquer la cause


• Comparer (niveau 2, unité 1) • Indiquer la conséquence
• Donner des précisions
• Comparer
• Faire des propositions

1er DéFI : JE FAIS UN BLOG SUR UNE ESPÈCE MENACÉE

À NOTER
Le 1er défi peut faire l’objet d’un projet commun avec les professeurs d’informatique et de
sciences de la vie et de la Terre.

131
Je comprends

Livre de l’élève p. 50

C Anticipation
Réponses possibles pour le document 1
1. Une mappemonde avec des animaux.
2. Des animaux dans le monde.

Réponses possibles pour l’illustration du document 2


1. Une page de blog, une page de site Internet, une fiche descriptive.
2. Les requins.

C Compréhension globale
Réponses attendues pour le document 1
1. Une mappemonde avec les animaux en danger dans le monde.
2. Des animaux en voie de disparition, sur les 5 continents, et les causes de leur disparition.

22 Réponses attendues pour le document 2

1. Un blog créé par Malo pour protéger les requins.


2. Les requins, la protection des requins.

Cahier d’exercices p. 76

C Compréhension détaillée
Corrigé
Réponses au quiz : 1. a. ; 2. b. ; 3. c. ; 4. a. ; 5. c. ; 6. c. ; 7. c. ; 8. b.

Je découvre la langue

Livre de l’élève p. 51
Pour identifier la fonction langagière de l’illustration, « C’est à cause de nous ! », les appre-
nants pourront s’appuyer sur les indices fournis par l’illustration : la banquise fondue, le soleil
qui brille fort, l’ours polaire à la dérive sur un minuscule bout de banquise, la peur de
l’animal, le geste de l’adolescent qui parle, l’air gêné des 2 autres personnages. Grâce à ces
indices, ils pourront comprendre que le personnage « indique la cause de quelque chose ».

Exemple Que fait le personnage ? Quelle structure il utilise ?

« C’est à cause de nous ! » Il indique la cause de c’est à cause de + pronom


quelque chose. tonique

Pour indiquer la cause, on peut utiliser l’expression « c’est à cause de » + un pronom tonique.

132
Cahier d’exercices p. 77-78
Transcription
22 Doc 2 p. 50
LA JOURNALISTE : Aujourd’hui nous accueillons MALO : On pense que ce sont des mangeurs
Malo, un jeune ado écolo ! Nous les d’hommes parce qu’ils sont impressionnants :
surnommons les « dents de la mer », mais ce ils peuvent mesurer 7 mètres et peser
n’est pas pour ça que nous ne devons pas les 3 tonnes ! Mais les poissons et les oiseaux
protéger… Malo, dis-nous pourquoi tu marins sont leur repas préféré, pas les
t’intéresses aux requins ? hommes !
MALO : Parce que ce sont des animaux LA JOURNALISTE : Et alors, qu’est-ce que tu fais
fascinants que nous ne connaissons pas bien. pour les protéger ?
Ils nous font peur, mais ce sont des victimes : MALO : J’ai créé un blog. Sur ce blog, je
les requins risquent de disparaître à cause de présente les différentes espèces de requins,
la pollution et de la pêche… c’est pour ça j’explique pourquoi ils sont en danger et
que je veux les protéger. donc pourquoi il faut les protéger.
LA JOURNALISTE : Pourquoi ils ont mauvaise
réputation ?

C Repérage
Doc. 1 Doc. 2
indiquer la cause • à cause de la sécheresse, de la • parce que ce sont des animaux
fonte des glaces, du manque de fascinants
nourriture ou des incendies • à cause de la pollution et de la
• à cause des activités de pêche
l’Homme • parce qu’ils sont impressionnants

indiquer la • c’est pour ça que je veux les


conséquence protéger.
• donc pourquoi il faut les protéger ?

décrire un animal • Ils peuvent mesurer 7 mètres et


peser 3 tonnes.
• Ils peuvent vivre 30 à 40 ans.
• Ils se nourrissent de poissons et
d’oiseaux marins.
• Ils vivent dans les océans et les
mers tempérés.

C Conceptualisation
Pour… Je peux utiliser : Je connais aussi :

indiquer la cause • à cause de + article défini + nom


• à cause de + pronom tonique
• parce que/qu’ + indicatif

indiquer la • c’est pour ça que + indicatif


conséquence • donc

133
décrire un animal • Les verbes : mesurer, peser, vivre, se • les noms d’animaux : le
nourrir chat, le chien, la
• Les noms d’animaux et d’espèces : le poule… (niveau 1, unité
poisson, l’oiseau, l’oiseau marin, le 6)
mammifère, le requin, le koala,
l’éléphant, le gorille, le panda géant,
l’ours polaire, le tigre de Sumatra,
l’aigle,
• Les parties du corps d’un animal : les
plumes, la peau, les dents…
• Les noms d’habitat/de milieux naturels :
la mer, l’océan, la forêt, la montagne

Je m’entraîne

Livre de l’élève p. 51

5 Savoir pourquoi certains animaux sont en danger p. 51

Modalité (cf. typologie) Les dés sont jetés


But de l’activité Identifier ce qui menace les animaux
Objectifs pragmatiques • Demander une explication
• Indiquer la cause
Objectif sociolinguistique • Utiliser le registre neutre
et socioculturels • Respecter le rituel de l’interaction :
Q les tours de paroles
Outils langagiers • Le questionnement avec « pourquoi »
• À cause de + article défini + nom
Exemple d’échange – Pourquoi les requins sont en danger ?
– À cause de la pêche.
Déroulement de l’activité Par deux, les apprenants simulent un échange entre amis comme
dans l’exemple ci-dessus. L’apprenant A lance le dé pour
demander à l’apprenant B pourquoi l’animal tiré au sort est en
danger.
L’apprenant B doit répondre en utilisant un des éléments du sac.
On inverse les rôles.
Autre modalité On pourra réaliser cette activité avec les modalités de « La
envisageable pioche » : l’enseignant devra rajouter des données à tirer au sort.
Par deux, les apprenants inscrivent sur des papiers les noms
d’animaux indiqués par l’enseignant. Ils les placent au centre de la
table, face cachée. L’apprenant A pioche un papier pour demander
à l’apprenant B pourquoi l’animal tiré au sort est en danger.
L’apprenant B doit répondre en utilisant un des éléments du sac.
On inverse les rôles et l’activité.

134
Phonétique p. 51
23
Modalité Exercice de repérage
But de l’activité Identifier les différentes graphies des nasales
Déroulement de l’activité Lors de la première écoute, les apprenants se familiarisent avec le
corpus.
Par groupe de 3, les apprenants choisissent un son. Ensuite,
chaque participant du groupe lit un mot du corpus contenant la
nasale choisie, jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de mot.
L’activité reprend avec le deuxième son puis le troisième.
On invitera enfin les apprenants à conceptualiser les différentes
graphies rencontrées.

À noter : toutes les graphies ne sont pas présentées dans cet


exercice, on trouvera seulement les plus fréquentes.
Corrigé et transcription [ã] : autant, branché, campagne, dent, environnement
[õ] : compost, donc, émission, montagne
[ε̃] : bain, chacun, moins, rien

Cahier d’activité p. 79-82

1 Phonétique : écrire de la nasales p. 79

Modalité Exercice de repérage


But de l’activité Identifier les graphies des nasales
Déroulement de l’activité Lors de la première étape, les apprenants entourent en bleu les
mots qui contiennent les lettres « om », « am », « em » et « im » et
en vert les mots qui contiennent les lettres « on », « an », « en » et
« in ».
Ensuite, par petits groupes, ils cherchent la règle pour écrire les
nasales en français.
Corrigé Les sons [õ], [ã] et [ε̃] s’écrivent :
• avec la lettre « m » devant les lettres « p » et « b » et à la fin des
mots dérivés de « nom » : pronom, prénom, surnom, renom ;
• avec la lettre « n » devant les autres consonnes et en fin de mot.

19 2 Phonétique : les graphies de la nasale [ã] p. 79

Modalité Exercice de repérage

But de l’activité Identifier les graphies de la nasale [ã]

Déroulement de l’activité Avant la première écoute, les apprenants observent les mots et
soulignent les lettres « an », « am », « en », « em ».
Lors de la première écoute, les apprenants se familiarisent avec le
corpus.
Ensuite, ils classent les mots selon leur prononciation dans le
tableau.
Les apprenants mettent en commun leurs réponses.
Enfin, ils réécoutent le corpus pour confirmer ou infirmer les
réponses.

135
Corrigé et transcription
remplir, chambre, descendre,
comportement, dangereux, identique,
[ã] rassembler, transmettre, slogan,
réchauffement
canapé, améliorer, programme, se
Autres prononciations promener, cabane, menacer, grenier

À NOTER
Cet exercice porte sur le rapport de la graphie à la phonie : une même suite de lettres peut
être prononcée différemment selon le contexte.
Pour les graphies « an » et « en », elles sont prononcées [ã] quand elles se trouvent devant
une consonne écrite (sauf devant les lettres « b » et « p »). Elles se prononcent
respectivement [an] (canapé) et [ən] (promener) quand elles sont employées devant des
voyelles écrites.
Les graphies « am » et « em » se prononcent [ã] quand elles sont employées devant les
lettres « b » et « p », et se prononcent respectivement [am] (améliorer) et [əm] (demain)
quand elles sont employées devant des voyelles écrites ou la lettre « m » (programme).

3 Les animaux menacés p. 79

Modalité Exercice d’appariement


Outil langagier Lexique des animaux

Déroulement de l’activité Individuellement, les apprenants écrivent le nom de l’animal sous


chacune des photos. (Cette première étape peut être réalisée en
devoir à la maison.)
Ensuite, par groupes de deux, les apprenants sont invités à
comparer leurs réponses et à essayer de se convaincre en cas de
désaccord.
Corrigé B. tigre ; C. singe ; D. panda ; E. baleine ; F. ours (polaire)

4 Le mémocercle des animaux p. 80

Modalité (cf. typologie) Mémo


But de l’activité Mémoriser des noms d’animaux
Objectifs pragmatiques • Donner une information
• Énumérer

Objectif sociolinguistique Utiliser le registre neutre


et socioculturel
Outils langagiers • Lexique des animaux
• Il y a
• Des… et des…

Exemples d’échange – Dans le parc, il y a des lions.


– Dans le parc, il y a des lions et des éléphants.
– Dans le parc, il y a des lions, des éléphants et des pingouins.

136
Déroulement de l’activité Un premier apprenant donne le nom d’un animal, un deuxième
répète l’animal entendu et rajoute le nom d’un nouvel animal, un
troisième répète les deux animaux entendus et en rajoute un
nouveau, etc.
Si un apprenant se trompe, il redémarre l’activité et ainsi jusqu’à
ce qu’un tour complet ait pu être réalisé.
Un même nom d’animal ne peut être utilisé que deux fois.

5 Les fiches p. 80

Modalité (cf. typologie) Tête à tête


But de l’activité Remplir la fiche descriptive d’un animal.
Objectif pragmatique Décrire, donner des précisions sur des espèces animales.
Objectifs sociolinguistiques • Utiliser le registre neutre
et socioculturels • Respecter le rituel de l’interaction :
• les tours de paroles

Outils langagiers • Lexique des animaux, de la description


• La question fermée : mots interrogatifs et intonation
Exemple d’échange – À quelle classe appartient le jaguar ?
– C’est un mammifère.
Déroulement de l’activité Les apprenants travaillent par groupes de 2, ils disposent chacun
d’une des deux fiches qui sont complémentaires.
Chacun va demander à l’autre les informations qui lui manquent
pour compléter sa fiche. L’apprenant A interroge l’apprenant B
pour remplir la fiche A, et inversement. Les informations sont
demandées à tour de rôle.

6 Le devinanimal p. 81

Modalité Le jeu des devinettes


But de l’activité Faire deviner un animal.
Objectif pragmatique Donner des précisions
Objectif sociolinguistique Utiliser le registre neutre
et socioculturel

Outils langagiers • Les adjectifs qualificatifs


• Le pronom relatif « qui »
Exemple d’échange – C’est un gros animal qui vit en Afrique.
– C’est l’éléphant.
Déroulement de l’activité Avec la mappemonde p. 50 du livre de l’élève : l’apprenant A
choisit un animal et formule une devinette pour l’apprenant B, qui
doit indiquer de quel animal il s’agit. On inverse les rôles.

137
7 Dis-moi pourquoi ! p. 81

Modalité (cf. typologie) Tête à tête


But de l’activité Compléter une fiche sur les causes de disparition d’animaux
menacés
Objectifs pragmatiques • Demander une explication
• Indiquer la cause
Objectifs sociolinguistiques • Utiliser le registre neutre
et socioculturels • Respecter le rituel de l’interaction :
• les tours de paroles.

Outils langagiers • Le questionnement avec « pourquoi ».


• À cause de + article défini + nom.
Exemple d’échange – Pourquoi le dauphin est menacé ?
-– À cause de la pollution de l’eau.
Déroulement de l’activité Les apprenants travaillent par groupes de deux, ils disposent
chacun d’une des deux fiches qui sont complémentaires.
Chacun va demander à l’autre les informations qui lui manquent
pour compléter sa fiche. L’apprenant A interroge l’apprenant B
pour remplir la fiche A, et inversement. Les informations sont
demandées à tour de rôle.

8 Sauvons-les p. 82

Modalité Mise en forme


Outil langagier • L’expression de la cause
• L’expression de la conséquence
Déroulement de l’activité Individuellement, les apprenants mettent les énoncés dans l’ordre.
(Cette première étape peut être réalisée en devoir à la maison.)
Ensuite, par groupes de deux, les apprenants sont invités à
comparer leurs réponses et à essayer de se convaincre en cas de
désaccord.

Autre modalité Après la première étape, on pourra proposer de réaliser l’activité


envisageable avec les modalités de « bouche à oreille ».
Un premier joueur communique un des énoncés à l’oreille d’un
deuxième. Le deuxième au troisième… Lorsque le dernier reçoit
l’information, il la redonne au premier. Si l’énoncé n’est pas
correct, les autres peuvent intervenir.
Corrigé 1. Les crocodiles sont en danger à cause de nos activités.
2. Ils sont menacés parce que nous polluons leur habitat.
3. Ils meurent parce que nous fabriquons des sacs avec leur peau.
4. C’est pour ça qu’ils vont bientôt disparaître.
5. Il faut donc les protéger !

138
9 En voie de disparition p. 82

Modalité Exercice de reformulation


Outil langagier • L’expression de la cause
• L’expression de la conséquence
Déroulement de l’activité Individuellement, les apprenants reformulent les phrases. (Cette
première étape peut être réalisée en devoir à la maison.)
Ensuite, par groupes de deux, les apprenants sont invités à
comparer leurs réponses et à essayer de se convaincre en cas de
désaccord.

Autre modalité Après la première étape, on pourra proposer de réaliser l’activité


envisageable avec les modalités de «Tac au tac ».
Par groupe de deux, les apprenants simulent un duel langagier. Le
premier joueur énonce une phrase, le deuxième doit la reformuler
rapidement.

Corrigé 1. Les hommes détruisent la forêt amazonienne, c’est pour ça qu’il


n’y a plus beaucoup de jaguars. / Il n’y a plus beaucoup de
jaguars parce que les hommes détruisent la forêt amazonienne.
2. Les hommes utilisent trop de produits chimiques, c’est pour ça
qu’aujourd’hui les abeilles sont en danger. / Aujourd’hui, les
abeilles sont en danger parce que les hommes utilisent trop de
produits chimiques.
3. Les baleines vont disparaître, c’est pour ça que nous devons
arrêter la chasse à la baleine ! / Nous devons arrêter la chasse à
la baleine parce qu’elles vont disparaître.
4. Les tortues marines meurent dans les filets de pêche, c’est pour
ça qu’elles sont en voie de disparition. / Les tortues marines sont
en voie de disparition parce qu’elles meurent dans les filets de
pêche.
5. Les crocodiles sont menacés, c’est pour ça qu’il faut arrêter de
fabriquer des sacs en peau de crocodile ! / Il faut arrêter de
fabriquer des sacs en peau de crocodile parce que les crocodiles
sont menacés.

Je passe à l’action

Livre de l’élève p. 51

6 Faire un blog sur une espèce menacée p. 51


Dans un premier temps, chaque apprenant choisit une espèce et rédige sa fiche descriptive.
Puis, par groupe de deux ou trois, les apprenants justifient leur choix en expliquant pourquoi
l’espèce qu’ils ont décrite est en danger et pourquoi il faut la protéger.
Puis chacun cherche des photos pour illustrer son blog.
Une fois que les apprenants ont trouvé des illustrations, on peut former des groupes de deux
ou trois personnes qui doivent mutualiser leurs données pour réaliser un blog regroupant plu-
sieurs espèces (de la même classe ou région par exemple). Ils doivent donc s’accorder sur le
contenu et la forme du blog : nom, présentation, illustrations, texte, ordre des fiches…

139
Critères d’évaluation

Oui Partiellement Non


Composante L’objectif principal a été atteint : un blog
pragmatique sur une espèce menacée a été réalisé. ƶ ƶ ƶ
Le discours est cohérent. ƶ ƶ ƶ
Les fonctions langagières utilisées sont
pertinentes pour réaliser la tâche :
décrire un animal ;
O ƶ ƶ ƶ
indiquer la cause ;
O ƶ ƶ ƶ
indiquer la conséquence ;
O ƶ ƶ ƶ
donner des précisions.
O ƶ ƶ ƶ

Composante Le registre de langue utilisé est en


sociolinguistique adéquation avec la situation de
communication. ƶ ƶ ƶ
Composante Le lexique nécessaire pour la réalisation de
linguistique la tâche est utilisé de manière appropriée :
Ol’écologie ; ƶ ƶ ƶ
Ol’environnement ; ƶ ƶ ƶ
Oles animaux. ƶ ƶ ƶ
Les structures nécessaires pour la réalisation
de la tâche sont utilisées de manière
appropriée :
Oà cause de + article défini + nom ; ƶ ƶ ƶ
Oparce que + indicatif ; ƶ ƶ ƶ
Odonc ; ƶ ƶ ƶ
Oc’est pour ça que + indicatif ; ƶ ƶ ƶ
Overbes modaux + infinitif. ƶ ƶ ƶ
Les verbes sont conjugués aux temps qui
conviennent :
Oprésent de l’indicatif ; ƶ ƶ ƶ
Ofutur proche des verbes. ƶ ƶ ƶ
L’orthographe du lexique nécessaire à la
réalisation de la tâche est maîtrisée. ƶ ƶ ƶ

2e DÉFI : JE PARTICIPE À UNE ÉMISSION SUR L’ÉCOLOGIE

À NOTER
Le 2e défi peut faire l’objet d’un projet commun avec les professeurs d’informatique et de
sciences de la vie et de la Terre.

Je comprends

Livre de l’élève p. 52

C Anticipation
Réponses possibles pour le document 1
1. Une affiche, un prospectus, un document d’information, une bande dessinée, un dessin
humoristique.
140
2. À des adolescents, à des Européens ou des Occidentaux.
3. À informer, à distraire, à mettre en garde.

Réponses possibles pour l’illustration du document 2


1. Un micro avec des silhouettes vertes d’hommes et de femmes.
2. L’écologie, les relations hommes-femmes.

C Compréhension globale
Réponses attendues pour le document 1
1. Un document d’information sur les gestes (comportements) citoyens, écologiques.
2. Aux jeunes, aux adolescents, aux collégiens citoyens.
3. À sensibiliser les jeunes aux bons gestes pour l’environnement.

24 Réponses attendues pour le document 2

1. Un micro avec des silhouettes vertes d’hommes et de femmes en train de parler.


2. L’écologie, l’environnement.

Cahier d’exercices p. 83

C Compréhension détaillée
Corrigé
Il faut : Il ne faut pas :
• prendre des bains
• prendre des douches
Mon habitation • laisser mon chargeur de téléphone
• boire l’eau du robinet
branché
• me déplacer à pied ou à vélo
Mes déplacements • faire du covoiturage / partager
une voiture pour les longs trajets
• trier mes ordures
• jeter mes déchets dans les
Mes déchets • laisser mes déchets sur la plage
poubelles
• faire du compost

• acheter des sacs qui sont • utiliser des sacs en plastique


Mes achats réutilisables • acheter des bouteilles d’eau
• donner mes vieux vêtements • jeter ses vieux vêtements

Je découvre la langue

Livre de l’élève p. 53
Pour identifier la fonction langagière de l’illustration, « On devrait interdire la plastique ! », les
apprenants pourront s’appuyer sur les indices fournis par l’illustration : la colère sur le visage
de l’adolescente, les arbres du parc qui ont peu de feuilles mais sont décorés de sacs en plas-
tique. Grâce à ces indices, ils pourront comprendre que le personnage « fait une proposition »
pour changer cette situation.

Exemple Que fait le personnage? Quelle structure il utilise?

« On devrait interdire le plastique ! » Il fait une proposition. on devrait + infinitif

Pour faire une proposition, on peut utiliser le verbe devoir au conditionnel + l’infinitif.
141
Cahier d’exercices p. 84-85
Transcription
24
PRÉSENTATEUR : Chers auditeurs, bonjour ! Vous COLINE : Bonjour, c’est Coline, en Belgique.
êtes nombreux à avoir réagi à notre dernière Moi… franchement, je n’adore pas l’odeur du
émission sur l’écologie, Pour un quotidien compost ! Mais je trouve qu’à la campagne,
plus vert. Écoutons vos messages… tout le monde devrait le faire !
ROBIN : Bonjour, c’est Robin, de la Réunion. MARIN : Salut ! Moi c’est Marin, de
J’habite sur une île où la nature est très très Montpellier. Perso, je vais toujours au collège
belle mais les gens n’y font pas attention. La et à l’entraînement de foot à vélo ! Sinon,
situation est pire qu’avant. Il y a plus de pour les longs trajets, il faudrait aussi faire du
déchets sur la plage que dans les poubelles. Il covoiturage… Partager une voiture, ce n’est
faudrait arrêter ça, vite ! pas compliqué. Il y aurait moins de
SWANN : Ce n’est pas possible !!! Tout le pollution !
monde ne trie pas encore ses déchets ! Je ZOÉ : J’adore prendre des bains quand je
trouve ça dommage : le tri, c’est super facile rentre de la danse, mais je ne le fais pas… On
et c’est toujours mieux que rien ! C’était économise beaucoup plus d’eau si on prend
Swann, de Montréal. une douche ! C’était Zoé, de Paris. À plus !

C Repérage
Doc. 1 Doc. 2
donner des • L’eau que tu économises est • une île où la nature est très très belle
précisions précieuse.
• Les appareils qui restent branchés
consomment de l’électricité.
• Les déchets que tu jettes peuvent
être recyclés.
• Achète des sacs qui sont
réutilisables.
• La fabrication et le transport des
bouteilles d’eau que tu achètes
consomment de l’énergie.
• Le mode de transport que tu
choisis a un impact sur
l’environnement.
• Les habits qui ne te vont plus
peuvent servir à d’autres.
comparer • La situation est pire qu’avant.
• Il y a plus de déchets sur la plage
que dans les poubelles.
• c’est toujours mieux que rien
• Il y aurait moins de pollution !
• On économise beaucoup plus d’eau
si on prend une douche !
exprimer le • Ce n’est pas possible !!!
mécontentement • Je trouve ça dommage
faire des • Il faudrait arrêter ça, vite !
propositions • tout le monde devrait le faire !
• Il faudrait penser à faire du
covoiturage.
142
C Conceptualisation
Pour… Je peux utiliser : Je connais aussi :

donner des qui, que, où pour remplacer un qui, où pour remplacer un


précisions élément de la phrase : élément de la phrase :
• que = complément d’objet • qui = sujet (niveau 2, unité 1)
• où = lieu (niveau 2, unité 1)

comparer • verbe + plus/moins/autant + que/ • plus/moins/autant de + nom +


qu’… que/qu’… (niveau 2, unité 1)
• meilleur, pire, mieux • plus/moins/aussi + adjectif +
que/qu’… (niveau 2, unité 1)

exprimer le • Ce n’est pas possible !


mécontentement • Je trouve ça dommage

faire des • Il faudrait + infinitif


propositions • On devrait + infinitif

Je m’entraîne

Livre de l’élève p. 53

5 Faire deviner un objet à un camarade p. 53

Modalité Le jeu des devinettes


But de l’activité Faire deviner un objet
Objectif pragmatique Donner des précisions
Objectif sociolinguistique Utiliser le registre neutre
et socioculturel

Outils langagiers • Le pronom relatif que


• Le présentatif : c’est un/une
Exemple d’échange – C’est un objet qu’on utilise pour jeter les ordures.
– C’est une poubelle.
Déroulement de l’activité L’apprenant A choisit un objet (photos de 1 à 6) et formule une
devinette pour l’apprenant B qui doit indiquer de quel objet il
s’agit. On inverse les rôles.

Phonétique p. 53
25
Modalité (cf. typologie) Levez !
But de l’activité Identifier les doubles consonnes

143
Déroulement de l’activité Avant la première écoute, les apprenants lisent les phrases à voix
basse pour repérer l’endroit où porter leur attention lors de
l’écoute.
Lors de la première écoute, les apprenants se familiarisent avec le
corpus.
Lors de la deuxième écoute, les apprenants lèvent un doigt si la
phrase entendue correspond à la première phrase écrite, deux
doigts si la phrase entendue correspond à la deuxième phrase
écrite ;
Lors de la troisième écoute, les apprenants fixent ce qui est
entendu dans leur mémoire.
Corrigé et transcription 1. Elle a emmené son chien. - Elle l’a emmené,
son chien. Lever 2 doigts.
2. Il vient dormir. Il vient de dormir. Lever 2 doigts.
3. Elle est venue Coralie. - Elle est venue avec Coralie.
Lever 2 doigts.
4. Elle a donné. Elle l’a donné. Lever 1 doigt.
5. Neuf oies. Neuf fois. Lever 2 doigts.

Cahier d’exercices p. 86-89

1 Phonétique : prononcer les doubles consonnes p. 86

Modalité (cf. typologie) Bataille langagière


But de l’activité Prononcer les doubles consonnes
Déroulement de l’activité Chaque apprenant dessine secrètement 3 bateaux dans la grille.
Pour détruire les bateaux de son adversaire, il faut les localiser en
faisant une phrase avec un élément de la première colonne et un
élément de la première ligne. (Exemple : elle attend des nouvelles).
Si le bateau est localisé, l’apprenant répond : « Coulé » ; sinon, il
dit « Dans l’eau ! » et c’est à lui de jouer. Le joueur qui arrive à
localiser les trois bateaux de son adversaire en premier a gagné.

Corrigé Attendre Se battre


Savoir Vouloir la L’avoir
des tout le
vivre solution. déjà vu.
nouvelles temps
attend
se bat tout veut la l’a déjà
elle des sait vivre
le temps solution vu(e)
nouvelles
attendent se battent
savent veulent la l’ont déjà
elles des tout le
vivre solution vu(e)
nouvelles temps
attend
se bat tout veut la l’a déjà
il des sait vivre
le temps solution vu(e)
nouvelles
attendent se battent
savent veulent la l’ont déjà
ils des tout le
vivre solution vu(e)
nouvelles temps

144
2 Phonétique : lire les doubles consonnes p. 86
20
Modalité Exercice de répétition
But de l’activité Lire les consonnes doubles
Déroulement de l’activité Lors de la première écoute, les apprenants se familiarisent avec le
corpus.
Lors de la deuxième écoute, en binôme, les apprenants répètent
les mots à leur voisin en faisant bien attention de ne pas doubler
les consonnes.
Ensuite, chaque apprenant choisit deux mots de la liste. Il écrit une
phrase avec ces mots et la lit au groupe.
Transcription 1. appareil ; 2. consommer ; 3. emballage ; 4. environnement ;
5. mammifère ; 6. polluer ; 7. poubelle ; 8. transmettre

3 Des produits écolos p. 86

Modalité Exercice d’appariement.


Outil langagier Le pronom relatif que/qu’
Déroulement de l’activité Individuellement, les apprenants associent chaque produit à une
définition. (Cette première étape peut être réalisée en devoir à la
maison.)
Ensuite, par groupes de deux, les apprenants sont invités à
comparer leurs réponses et à essayer de se convaincre en cas de
désaccord.

Corrigé 1. C, E ; 2. A, D ; 3. B

4 Les définitions p. 87

Modalité Exercice lacunaire


Outil langagier • Les pronoms relatifs
• Le lexique de l’écologie et l’environnement.
Déroulement de l’activité Individuellement, les apprenants complètent les phrases. (Cette
première étape peut être réalisée en devoir à la maison.)
Ensuite, par groupes de deux, les apprenants sont invités à
comparer leurs réponses et à essayer de se convaincre en cas de
désaccord.
Corrigé 1. qu’ 4. qui – qui
2. qui – qu’ 5. qui – que
3. qu’ 6. qui – qu’

145
5 Mon alter ego écolo p. 87

Modalité (cf. typologie) Entre amis


But de l’activité Trouver son alter ego écolo
Objectifs pragmatiques • Dire ce qu’on fait
• Dire ce qu’on ne fait pas
• Demander confirmation
• Confirmer/infirmer

Objectifs sociolinguistiques • Utiliser le registre neutre


et socioculturels • Respecter le rituel de l’interaction :
• le rituel de politesse
• le respect des tours de paroles

Outils langagiers • L’expression interrogative « est-ce que »


• La conjugaison des verbes au présent de l’indicatif à la
1re personne du singulier.
• Le lexique de l’écologie
• L’intonation interrogative et affirmative

Exemple d’échange – Je mange des produits locaux. Et toi ?


– Moi aussi. / Moi, non.
ou
– Je ne mange pas de produits locaux. Et toi ?
– Moi si / Moi non plus.
Déroulement de l’activité On forme des groupes de quatre. Chaque apprenant coche les
cases correspondant à ce qu’il a l’habitude de faire. Dans un
deuxième temps, chaque apprenant interroge les autres pour
obtenir leurs réponses. Il coche les cases correspondantes avec un
crayon d’une couleur différente. Puis, ils entourent leurs points
communs.

6 Ce n’est pas possible ! p. 88

Modalité (cf. typologie) Les dés sont jetés


But de l’activité Réagir à un comportement
Objectifs pragmatiques • Exprimer son mécontentement
• Faire une proposition
Objectifs sociolinguistiques Utiliser le registre informel :
et socioculturels • intonation exprimant le mécontentement
• tutoiement

Outils langagiers • Mais, ce n’est pas possible


• Tu devrais + infinitif
Exemple d’échange – Mais ce n’est pas possible, tu manges des fraises en hiver ? Ça
pollue, tu devrais manger des pommes !
Déroulement de l’activité Par deux, les apprenants simulent un échange entre amis comme
dans l’exemple ci-dessus. L’apprenant A lance le dé pour exprimer
son mécontentement et faire une proposition à son ami. On
inverse les rôles.

146
Autre modalité On pourra réaliser cette activité avec les modalités de « La
envisageable pioche » : l’enseignant devra rajouter des données à tirer au sort.
Par deux, les apprenants inscrivent sur des papiers d’autres causes
de mécontentement. Ils les placent au centre de la table, face
cachée. L’apprenant A pioche un papier pour exprimer son
mécontentement. Ensuite, on inverse les rôles.

7 Mon mémento écolo p. 88

Modalité Exercice lacunaire


Outils langagiers • Les comparatifs
• Le lexique de l’écologie.
Déroulement de l’activité Individuellement, les apprenants complètent les phrases. (Cette
première étape peut être réalisée en devoir à la maison.)
Ensuite, par groupes de deux, les apprenants sont invités à
comparer leurs réponses et à essayer de se convaincre en cas de
désaccord.
Corrigé 1. plus de papier 4. mieux que
2. autant d’/plus d’ 5. mieux
3. pire que 6. mieux que – moins d’

8 Tu as dit éco-responsable ? p. 89

Modalité Exercice lacunaire


Outils langagiers Le lexique de l’environnement
Déroulement de l’activité Individuellement, les apprenants complètent le test. (Cette première
étape peut être réalisée en devoir à la maison.)
Ensuite, par groupes de deux, les apprenants sont invités à
comparer leurs réponses et à essayer de se convaincre en cas de
désaccord.
Corrigé 1. avion – 2. trajets – 3. fruits – 4. déchets – 5. sacs – 6. nourriture
– résultat du test : planète, gestes

9 Le plus écolo p. 89

Modalité Exercice lacunaire


Outil langagier Les comparatifs
Déroulement de l’activité Dans un premier temps, les apprenants échangent leurs tests
(activité n° 8) et les lisent individuellement. Puis chaque apprenant
compare son comportement avec celui de son camarade : chacun
complète les énoncés. Puis, par deux, les apprenants sont invités à
comparer leurs réponses et à dire qui est le plus écolo d’entre eux.

147
Corrigé Apprenant A :
1. Je prends plus/moins/autant l’avion que B.
2. Je me déplace moins/plus/autant à vélo pour mes trajets
quotidiens que B.
3. J’achète plus/moins/autant de fruits exotiques que B.
4. Je trie moins/plus/autant mes déchets que B.
5. J’utilise moins/plus/autant de sacs réutilisables pour faire ses
courses que B.
6. J’achète plus/moins/autant de nourriture dans les fast-foods
que B.
Conclusion : A est moins/plus/aussi écolo que B.

Je passe à l’action

Livre de l’élève p. 53

6 Participer à une émission sur l’écologie p. 53

Les apprenants travaillent individuellement. Chacun prépare son intervention au cours de


laquelle, il devra se présenter, évoquer un problème lié à l’environnement, exprimer son
mécontentement et proposer une solution.
On pourra proposer un remue-méninges pour trouver des idées. Chacun retiendra un pro-
blème lié à l’environnement qui lui semble le plus grave/urgent à régler.
Par groupe de deux ou trois, les apprenants simulent leur participation à une émission sur
l’écologie. À tour de rôle, ils joueront le rôle de l’animateur et celui d’un participant qui se
présentera, évoquera le problème qu’il a choisi, exprimera son mécontentement par rapport à
ce problème et proposera une solution. Puis, les trois apprenants pourront échanger et s’ac-
corder sur la solution la plus appropriée à chaque problème.

Critères d’évaluation

Oui Partiellement Non


Composante L’objectif principal a été atteint : une
pragmatique simulation de participation à une émission
écologique a été réalisée. ƶ ƶ ƶ
Le discours est cohérent. ƶ ƶ ƶ
Les fonctions langagières utilisées sont
pertinentes pour réaliser la tâche :
• se présenter ; ƶ ƶ ƶ
• exprimer son mécontentement ; ƶ ƶ ƶ
• faire une proposition. ƶ ƶ ƶ

Composante Le registre de langue utilisé est en adéquation


sociolinguistique avec la situation de communication. ƶ ƶ ƶ
Le rituel de l’interaction dans le cadre d’une
émission de radio est respecté :
• le rituel de politesse ; ƶ ƶ ƶ
• les tours de parole. ƶ ƶ ƶ

148
Composante La prononciation et l’intonation favorisent la
linguistique compréhension. ƶ ƶ ƶ
Le lexique nécessaire pour la réalisation de
la tâche est utilisé de manière appropriée :
• l’écologie ; ƶ ƶ ƶ
• l’environnement ; ƶ ƶ ƶ
• les expressions du mécontentement. ƶ ƶ ƶ
Les structures nécessaires pour la réalisation
de la tâche sont utilisées de manière
appropriée :
• l’expression de la cause ; ƶ ƶ ƶ
• l’expression de la conséquence ; ƶ ƶ ƶ
• Il faudrait/On devrait + infinitif ; ƶ ƶ ƶ
• les pronoms relatifs ; ƶ ƶ ƶ
• les comparatifs. ƶ ƶ ƶ

3e DÉFI : JE DÉCOUVRE DES INITIATIVES ÉCOLOGIQUES

À NOTER
Le 3e défi peut faire l’objet d’un projet commun avec d’autres professeurs de langues de
l’établissement.

Livre de l’élève p. 54-55


Les trois documents proposés ont été choisis pour leur caractère transculturel et parce que
chacun d’entre eux permet d’exposer les apprenants à d’autres visions d’une même réalité :
l’écologie, la protection de l’environnement.

Cahier d’exercices p. 90
Il s’agit ici de mettre en regard deux initiatives écologiques : l’une a eu lieu en France (docu-
ment 1), l’autre dans un pays francophone, le Québec (document 2). Le document 3 est une
chanson d’Aldebert, Monsieur Toulmonde, qui expose les problèmes environnementaux liés
aux activités de l’homme.

1 L’écologie : ici et d’ailleurs p. 90

Modalité Exercice lacunaire


Outil langagier Lexique de l’écologie
Déroulement de l’activité On forme des groupes de deux. A complète la colonne de
l’initiative en France et B complète celle de l’initiative au Québec.
Ensuite, chacun présentera l’initiative à l’autre.
Puis individuellement, chaque apprenant complète la colonne
« dans mon pays ». Par deux, ils comparent l’initiative retenue
pour leur pays.
L’activité peut également se faire individuellement, en devoir à la
maison.

149
Corrigé Initiative En France Au Québec
écologique
Nom Recycling Party Semaine québécoise de
réduction des déchets
Slogan « Recyclez-vous, écoutez « Réduire, c’est agir »
les artistes de demain »
Période Une soirée (le mardi Chaque année
25 mai 2010, Une semaine (du 17 au
à 20 h 30) 24 octobre 2011)
Lieu La Bellevilloise, 21 rue Au Centre des Sciences
Boyer, à Paris de Montréal
Dans toutes les régions du
Québec
Objectifs Permettre le recyclage Participer aux activités 3R
des vieux appareils Les Québécois peuvent
électriques et apprendre à : fabriquer du
électroniques papier recyclé
Faire connaître de Créer une œuvre d’art à
nouveaux artistes partir de cartons recyclés
Créer des bijoux avec des
sacs en plastique
Conditions Entrée gratuite si on
dépose un objet à recycler

2 Les mots de l’environnement p. 90

Modalité Mots croisés


Outils langagiers Lexique de l’environnement, de l’écologie
Déroulement de l’activité Individuellement, les apprenants recherchent dans les documents
1, 2 et 3 du livre de l’élève (p. 54-55) les mots correspondants aux
définitions données. Ensuite, ils les placent dans la grille de mots
croisés.
Quand ils ont rempli la grille, ils relèvent les lettres des cases
bleues et les mettent dans l’ordre pour former le mot secret.
Puis, par deux, les apprenants sont invités à comparer leurs
réponses de manière à se convaincre en cas de désaccord.
Corrigé À l’horizontale : 1.compostage – 2. recyclage – 3. réduction
À la verticale : I. ordures – II. plastique – III. canicule
Le mot secret : pollution

Livre de l’élève p. 55

3 Défendre l’environnement p. 55
Les apprenants rédigent une liste de problèmes écologiques, puis ils choisissent la situation
qui leur semble la plus problématique pour imaginer un autre couplet à la chanson d’Aldebert
(document 3). Ils peuvent s’inspirer des situations découvertes tout au long de cette unité,
mais aussi des problèmes évoqués dans la chanson.

150
Critères d’évaluation 

Oui Partiellement Non


Composante L’objectif principal a été atteint : un autre
pragmatique couplet de la chanson d’Aldebert a été
écrit. ƶ ƶ ƶ
Le discours est cohérent. ƶ ƶ ƶ
Les fonctions langagières utilisées sont
pertinentes pour réaliser la tâche :
• indiquer la cause et/ou la
conséquence ; ƶ ƶ ƶ
• faire des propositions. ƶ ƶ ƶ
Composante Le registre de langue utilisé est en adéquation
sociolinguistique avec la situation de communication. ƶ ƶ ƶ
Le rituel de la présentation d’un couplet de
chanson est respecté. ƶ ƶ ƶ
Composante Le lexique nécessaire pour la réalisation de
linguistique la tâche est utilisé de manière appropriée :
• l’écologie ; ƶ ƶ ƶ
• l’environnement. ƶ ƶ ƶ
Les structures nécessaires pour la réalisation
de la tâche sont utilisées de manière
appropriée :
• l’expression de la cause et ou de la
conséquence ; ƶ ƶ ƶ
• Il faudrait/on devrait/on pourrait +
infinitif. ƶ ƶ ƶ
Les verbes sont conjugués aux temps qui
conviennent :
• présent de l’indicatif ; ƶ ƶ ƶ
• conditionnel présent. ƶ ƶ ƶ
L’orthographe du lexique nécessaire pour la
réalisation de la tâche est maîtrisée. ƶ ƶ ƶ

la mission ............................................................................... p. 57

EC RÉER UNE AFFICHE :


« LES ÉCO-GESTES AU COLLÈGE »

À NOTER
La mission peut faire l’objet d’un projet commun avec l’enseignant des sciences de la terre,
et avec les professeurs d’autres langues vivantes.

151
1. Pour caractériser la situation dans le collège

Afin de faire lister les paramètres de la situation dans le collège en question, les apprenants
observent les comportements écologiques ou non (responsables ou non) adoptés par les diffé-
rents acteurs du collège (enseignants, personnel administratif, élèves) ainsi que dans différents
lieux de l’établissement (intérieur et extérieur).
On peut constituer plusieurs groupes de travail, chaque groupe pourra travailler sur un type
de comportement : par exemple, le tri des déchets, la consommation d’eau, de papier,
d’électricité.

2. Pour chercher des solutions pour améliorer les comportements


Chaque groupe de travail proposera des solutions pour améliorer les comportements.

3. Pour choisir 10 actions


Dans chaque groupe, une mutualisation aura lieu afin de s’accorder sur une liste de
10 actions pour un collège éco-responsable.

Chaque groupe devra créer son affiche à partir des 10 actions sélectionnées.

4. Pour illustrer et décrire chaque action


L’illustration se fait avec des photos (elles peuvent être prises par les élèves, ou bien cherchées
sur Internet) ou avec des dessins faits par les élèves.
Chaque illustration sera légendée par la description de l’action et la solution proposée
(comme par exemple dans le document 1 du 2e défi).

5. Pour choisir un slogan :


On pourra proposer un remue-méninges dans chaque groupe pour favoriser la créativité des
apprenants. Des exemples de slogans pourront servir de point de départ :
« Entre la bougie et le nucléaire, il y a l’intelligence. »
« Nos vies valent plus que leurs centrales. »

Critères d’évaluation

Oui Partiellement Non


Composante L’objectif principal a été atteint : une affiche
pragmatique pour un collège éco-responsable a été
réalisée. ƶ ƶ ƶ
Les différentes tâches ont été réalisées :
O caractérisation de la situation au
collège ; ƶ ƶ ƶ
O recherche de solutions pour améliorer
les comportements ; ƶ ƶ ƶ
O sélection de 10 actions ; ƶ ƶ ƶ
O illustration et description de chacune
des actions ; ƶ ƶ ƶ
O recherche d’un slogan pour l’affiche. ƶ ƶ ƶ
Le discours est cohérent. ƶ ƶ ƶ
Les fonctions langagières utilisées sont
pertinentes pour réaliser la tâche :
O indiquer la cause et/ou la conséquence ; ƶ ƶ ƶ
O donner des précisions ; ƶ ƶ ƶ
O faire des propositions ; ƶ ƶ ƶ
O comparer. ƶ ƶ ƶ

152
Composante Le registre de langue utilisé est en
sociolinguistique adéquation avec la situation de
communication. ƶ ƶ ƶ
Le rituel de présentation d’une affiche
militante est respecté. ƶ ƶ ƶ
Composante Le lexique nécessaire pour la réalisation de
linguistique la tâche est utilisé de manière appropriée :
Ol’écologie ; ƶ ƶ ƶ
Ol’environnement. ƶ ƶ ƶ
Les structures nécessaires pour la réalisation
de la tâche sont utilisées de manière
appropriée :
Ol’expression de la cause et/ou de la
conséquence ; ƶ ƶ ƶ
Oil faudrait/on devrait + infinitif ; ƶ ƶ ƶ
Oles pronoms relatifs ; ƶ ƶ ƶ
Oles comparatifs. ƶ ƶ ƶ

Livre de l’élève p. 58

ÉVALUATION : QUIZ
Corrigé :
Carte environnement
• 3 éco-gestes : par exemple, boire de l’eau du robinet, se déplacer à vélo ou en transport en
commun, trier ses déchets.
• 3 verbes sur l’environnement, commençant par la lettre R : réduire, recycler, réemployer.
• Un produit durable est un produit que l’on peut réparer et garder longtemps.
Langue
• « C’est une chose que nous devons tous faire. »
• Une phrase avec « meilleur » : par exemple, « L’eau en bouteille n’est pas meilleure que
l’eau du robinet. »
• « La planète est polluée parce nous n’y faisons pas attention » et « La planète est en danger
à cause de nos comportements » expriment la cause.
• « La baleine est une espèce en danger » n’est pas une proposition.
• « Nous consommons des produits jetables, c’est pour ça qu’il y a plus de déchets. » exprime
la conséquence.
• Par exemple, « Le vélo pollue moins que la voiture ».
Animaux
• Le panda ne vit pas dans un milieu marin.
• 3 causes de disparition des espèces animales : par exemple, la chasse, la pêche, la pollution
des océans…
• L’animal le plus menacé par la fonte des glaces : l’ours polaire.

153
Cahier d’exercices p. 91-94

PRÉPARATION AU DELF

COMPRéHENSION DE L’ORAL 25 points


Exercice 1 p. 91 /3 points
21 Transcription

Chères clientes, chers clients, aujourd’hui et demain, votre magasin Mode-bio pense à vous !
Venez découvrir la nouvelle collection de vêtements en coton bio ! Achetez un pull en coton
bio et payez le deuxième deux fois moins cher ! Vous économisez 25 euros, et vous faites un
petit geste pour la planète !

Corrigé
On entend cette annonce dans un magasin de vêtement.
Le magasin propose une promotion sur des pulls.
L’offre est valable aujourd’hui et demain.

Exercice 2 p. 91 /6 points
22 Transcription

Une bonne nouvelle pour nos auditeurs passionnés d’écologie ! Vendredi 19, samedi 20 et
dimanche 21 novembre, l’association « Écolo Asso » vous attend pour ses Rencontres
d’automne ! Au programme : vendredi soir, un documentaire sur le recyclage des déchets !
Samedi après-midi, un débat sur le respect de l’environnement dans les grandes villes, et enfin,
dimanche, au Parc Mistral, un vide-greniers pour vendre vos vieux objets.
Pour participer, inscrivez-vous avant le 10 novembre au 04 76 45 89 07. Et c’est gratuit pour les
moins de 15 ans !

Corrigé
1. Tu viens d’entendre une annonce.
2. Le document présente les Rencontres d’« Écolo Asso ».
3. Le programme qui correspond à la manifestation est le : A.
4. La manifestation est payante pour les personnes de plus de 15 ans.
5. Pour participer, il faut téléphoner au : 04 76 45 89 07.

154
Exercice 3 p. 92 /8 points
23 Transcription

LE JOURNALISTE : Bonjour, ici Radio Verte ! LE JOURNALISTE : Qu’est-ce que tu proposes


Aujourd’hui notre journaliste est allé dans les rues pour améliorer notre qualité de vie ?
de Lyon pour interroger de jeunes adolescents sur MILO : Il faudrait agir tous ensemble et
la place de l’écologie dans leur quotidien… changer nos comportements. Toutes les villes
LE JOURNALISTE : Excusez-moi, je peux vous pourraient faire des constructions écologiques
poser une ou deux questions… c’est pour une et développer les transports en commun. Et
enquête ? puis on devrait faire plus attention aux
MILO : Oui… produits que nous consommons et que nous
LE JOURNALISTE : Comment est-ce que vous vous jetons.
appelez ? LE JOURNALISTE : Et pour toi, Margot… c’est
MILO : Moi, c’est Milo, et elle, c’est Margot ! important aussi, l’écologie ?
LE JOURNALISTE : Alors Milo, aujourd’hui, les MARGOT : Bien sûr ! Nous sommes tous
jeunes s’intéressent de plus en plus à responsables du réchauffement climatique et
l’écologie. C’est vrai ? de la disparition de certains animaux !
MILO : Heu, je ne suis pas sûr ! Je pense que LE JOURNALISTE : Et qu’est-ce que tu proposes ?
les jeunes ne s’intéressent pas assez à la MARGOT : Je pense qu’on devrait tous changer
protection de l’environnement… Je trouve ça nos habitudes… C’est dommage : beaucoup
grave ! Pour moi, c’est super important ! de personnes n’ont pas un comportement
LE JOURNALISTE : Pourquoi ? éco-responsable… Je peux le voir au collège
MILO : La planète, la nature, les animaux et par exemple : il n’y a pas de poubelles de tri
même les Hommes, sont en danger à cause dans mon collège. Ça n’est plus possible au
de nos activités. Il faut agir ! XXIe siècle !

Corrigé
1. Tu viens d’entendre une enquête pour Radio Verte.
2. L’enquête se passe à Lyon.
3. Selon Milo et Margot : les jeunes ne font pas assez attention à l’environnement.
4. Selon Milo, la planète est en danger à cause des activités de l’Homme.
5. Selon Milo et Margot, nous devons agir ensemble et modifier nos habitudes.
6. Milo propose de faire des villes écologiques.

Exercice 4 p. 92 /8 points
24 Transcription

LE JOURNALISTE : Nous accueillons aujourd’hui vivent plutôt dans les montagnes en Ouganda
Eva Baupin pour la sortie de son livre sur les et les bonobos en République Démocratique
grands singes d’Afrique. Bonjour Eva Baupin ! du Congo, au sud du fleuve Congo. C’est
Vous êtes vétérinaire, vous venez de sortir un pour ça qu’on ne trouve jamais de bonobos
livre sur les grands singes. Pourquoi est-ce avec des chimpanzés et des gorilles.
que vous avez choisi ces animaux ? LE JOURNALISTE : Aujourd’hui, est-ce que les
ÉVA BAUPIN : C’est intéressant de comprendre grands singes sont menacés ?
les grands singes à cause de leurs LE JOURNALISTE : Oui, ils sont vraiment en
ressemblances avec l’espèce humaine. Et danger, ils sont en train de disparaître. Ils sont
puis, c’est aussi important pour l’écologie. tués pour leur viande. Ils sont aussi menacés
LE JOURNALISTE : Parmi les grands singes, on par la déforestation, ils n’ont plus d’habitat
connaît les gorilles, les chimpanzés et les puisque nous coupons les arbres pour
bonobos. Est-ce qu’ils vivent tous dans les fabriquer des meubles, des logements…
mêmes régions ? LE JOURNALISTE : Il faut donc agir vite pour les
LE JOURNALISTE : Non, les chimpanzés vivent protéger ?
surtout dans la forêt tropicale, les gorilles LE JOURNALISTE : Oui, très très vite !
155
Corrigé
1. L’invité est vétérinaire.
2. Elle est invitée à l’occasion de la sortie de son livre sur les grands singes d’Afrique.
3. Elle s’intéresse aux grands singes :
– à cause de ses ressemblances avec l’espèce humaine ;
– parce que c’est important pour l’écologie.
4. Les chimpanzés, les gorilles et les bonobos.
5. La chasse et la déforestation.

COMPRéHENSION DES ÉCRITS 25 points


Exercice 1 p. 93 / 7, 5 points
Corrigé
1. faux ; 2. faux ; 3. vrai ; 4. faux ; 5. vrai

Exercice 2 p. 93 / 7, 5 points
Corrigé
1. La Maison de la Jeunesse de Montpellier.
2. Collecter les objets abîmés ou démodé pour les donner à des familles en difficulté ; donner
une seconde vie à nos vieux objets ; aider les jeunes.
3. À l’accueil de la Maison de la Jeunesse.
4. Le mercredi et le samedi de 10 h 00 à 17 h 00.
5. Je peux les aider à trier et réparer les objets collectés.

Exercice 3 p. 94 / 10 points
Corrigé
1. Ce document est une publicité.
2. Mon marché vert propose des paniers différents une fois par semaine.
3. Mon Marché Vert propose également des recettes de cuisine.
4. Mon Marché Vert propose trois tailles de panier.
5. Mon Marché Vert propose des produits cultivés près de chez vous.
6. Mon Marché Vert vous livre chez vous à Lyon.
7. Pour commander un papier, il faut envoyer un courriel.

156
Unité 5
1 Pour compléter ce texte, j’utilise à cause de, parce que, donc,
c’est pour ça que. /4 points

…………………………………….. l’activité humaine, certaines espèces disparaissent.


La planète est en danger …………………………………….. il faut la protéger.

BIlaN
Il faut …………………………………….. agir. Il n’est pas trop tard.
…………………………………….. nous avons besoin de vous, rejoignez « Pour un monde
plus vert ».

2 Pour savoir ce que fait Solvègue pour l’écologie, j’entoure que ou qui. /5 points

1. Je trie les déchets que/qui je jette.


2. J’utilise des sacs que/qui sont réutilisables.
3. J’imprime seulement les messages que/qui sont importants.
4. Je débranche les appareils que/qui je n’utilise pas.
5. Je mange des fruits et des légumes que/qui sont de saison.
6. Je donne les vêtements que/qui je ne peux plus mettre.
7. Je choisis des produits que/qui sont écologiques.
8. J’utilise du papier que/qui est recyclé.
9. J’achète des ampoules que/qui consomment moins d’énergie.
10. Je recycle les objets que/qui je n’utilise plus.

3 Pour comprendre les 3 gestes écologiques, je complète les phrases avec :


mieux, pire, plus, moins. /6 points

1. Prendre une douche, c’est ……………………….. que de prendre un bain. On utilise


……………………….. d’eau.
2. Circuler à vélo, c’est ……………………….. que de circuler en voiture, on consomme
……………………….. d’énergie.
3. Utiliser des sacs en plastique, c’est ……………………….. que d’utiliser des sacs en papier.
Ils mettent ……………………….. de temps à se dégrader.

4 Pour compléter le message ci-dessous, je retrouve le son et l’orthographe


qui conviennent. /5 points
Tiago vit à la c……pagne mais il part en vac……ces à la m……tagne tout l’été.
Av……t de partir, il r……ge sa ch……bre et rass……ble les affaires à ……porter pour les
mettre d……s sa valise : s…… ……disp……sable MP3, des vêtem……ts, sa brosse à d……ts,
des serviettes de b……, une l……pe solaire et des chaussures de marche.
Dans cet ……vironnem……t, il faut être prud……t et avoir un c……portement respectueux
de la nature.

Total : ____/ 20 points

© Éditions Didier - 2011 Document photocopiable 157


Unité 6
Votre mission
 EM ONTER UNE EXPOSITION
PHOTO SUR LES ANNÉES
2000 ................................................ p. 59

Objectifs pragmatiques Objectifs sociolinguistiques


et interculturels
• Décrire une situation passée • Utiliser le registre neutre
Compétences • Demander des informations • Respecter le rituel de présentation
nécessaires pour • Donner des informations d’une exposition
la réalisation des • Éviter une répétition • Adopter un comportement ouvert
micro-tâches et pour découvrir d’autres civilisations
de la tâche
Outils langagiers à acquérir

Grammaire Lexique Phonétique


• L’imparfait • les objets de la vie • Le « e » muet
• L’expression du temps : quotidienne • l’opposition [k] / [g]
avant, autrefois, dans le • La mythologie
temps • Les visites de musée
• Le pronom « en » ou d’expositions

je découvre la mission

Livre de l’élève p. 59
27 Ce document sonore a pour objectif de plonger les apprenants dans l’univers des civilisations
présentes et passées. Il permet aussi de les mettre sur la voie de la tâche qu’ils auront à accomplir :
monter une exposition photo sur les années 2000.

Cahier d’exercices p. 95
Inviter les élèves à noter les indices trouvés dans le cadre.
Indices sonores : bruits d’une personne prenant une photo (déclencheur de l’appareil photo),
foule d’une exposition (commentaires du public : « Oh, super, c’est beau »)

158
Livre de l’élève p. 59
Les apprenants prennent leur livre p. 59 afin d’observer la photo pour repérer les indices
visuels qui vont leur permettre de valider les réponses faites précédemment.
Indices visuels : une jeune fille regarde des photos accrochées sur un mur. À côté des photos,
on voit des légendes explicatives. Elle note des informations sur un cahier. Il s’agit d’une
exposition photographique.

Je prépare la mission

Cahier d’exercices p. 95

Qu’est-ce que je sais faire ? Qu’est-ce que je vais apprendre ?

• Demander des informations (niveau 1, • Décrire une situation passée


unités 1, 2 et 5 ; niveau 2, unité 3) • Éviter une répétition
• Donner des informations (niveau 1, • Comparer différentes époques
unité 1 et 2) • Situer dans le temps
• Caractériser un objet (niveau 2, unité 1 et 5)

1er DéFI : JE FAIS LA VISITE DU MUSÉE DE L’HOMME

À NOTER
Le 1er défi peut faire l’objet d’un projet commun avec les professeurs d’histoire-géographie.

Je comprends

Livre de l’élève p. 60

C Anticipation
Réponses possibles pour l’illustration du document 1
1. Un groupe d’adolescents qui regarde des mannequins (un homme et une femme) et un
adulte à gauche, qui parle. Des affiches explicatives. Les enfants et l’adulte qui parle sont
habillés de manière futuriste. Les mannequins sont habillés de manière plus classique.
2. Dans un musée, une exposition, un salon, un défilé de mode.
3. Il va être question de la tenue vestimentaire des mannequins, de la mode de la prochaine
saison.

Réponses possibles pour le document 2


1. C’est un article, c’est un extrait de livre d’histoire.
2. Ce document date de février 2212.
3. Il est question de la vie il y a 200 ans.

C Compréhension globale
28 Réponses attendues pour le document 1

1. Un groupe de collégiens et un guide au musée de l’Homme.


2. Au musée de l’Homme.
3. Il est question de vêtements et d’objets exposés dans le musée.
159
Réponses attendues pour l’illustration du document 2

1. C’est un article de presse.


2. De février 2212.
3. De la vie des Terriens en 2012, « il y a 200 ans ».

Cahier d’exercices p. 96

C Compréhension détaillée
Corrigé
Années 2000
Doc 1 Doc 2

On mangeait des fruits, des


On mangeait des
légumes, de la viande et des
hamburgers.
produits de la mer.

Nourriture

On mettait des manteaux,


des bottes, ou encore des
robes.

Vêtements

On habitait dans des villes,


dans des maisons communes
qu’on appelait des
immeubles.
Lieux de vie

On se déplaçait avec des


On utilisait des voitures à
véhicules à moteur : voiture,
essence.
trains, motos, avions.

Moyens de transport

Je découvre la langue

Livre de l’élève p. 61

Pour identifier la fonction langagière de l’illustration, « Avant les Terriens lisaient des livres
en papier ! », les apprenants pourront s’appuyer sur les indices fournis par l’illustration :
un extraterrestre qui semble perplexe. Il interroge un humain en montrant une photo de
quelqu’un qui lit un livre. Grâce à ces indices, ils pourront comprendre que le personnage
« décrit une situation passée ».

160
Exemple Que fait le personnage ? Quelle structure il utilise ?

« Avant, les Terriens lisaient Il décrit une situation passée. avant + sujet + verbe à
des livres en papier ! » l’imparfait

Pour décrire une situation passée, on peut utiliser l’expression avant + sujet + verbe à l’impar-
fait.

Cahier d’exercices p. 97-98


Transcription
28 Doc 1 p. 60
LE GUIDE : Les enfants, bienvenue au musée de LE GUIDE : Dans les années 2000, il y a plus de
l’Homme. Tenez, regardez ces mannequins : 200 ans, on utilisait des voitures. C’était un
ce sont vos ancêtres ! moyen de transport très répandu. Vous en
ÉLISE : Tu as vu comment il est habillé ? avez certainement déjà vu dans vos manuels
LE GUIDE : Eh oui, ça, c’est un manteau et ça, d’histoire.
ce sont des bottes. On les utilisait quand il ABEL : Ah oui, et notre prof nous en a parlé.
faisait froid. À droite, par contre, la femme NAËL : Et là, Monsieur, qu’est-ce que c’est ?
porte une robe. On en trouve encore Ça se mange ?
aujourd’hui, dans les boutiques de costumes. LE GUIDE : Euh, plutôt, ça se mangeait. Tu vois,
ABEL : Et ça, Monsieur, c’est quoi ? au-dessus et en dessous, c’est du pain, et au
LE GUIDE : Vous ne savez pas ce que c’est les milieu, on mettait de la viande hachée avec
enfants ? C’est une voiture à essence. des crudités… On appelait ça un hamburger.
NAËL : Une quoi ? ÉLODIE : Ah, ça a l’air dégoûtant !

C Repérage
Document 1 Document 2
décrire une situation • On les utilisait quand il faisait • Il n’y avait pas un humain
passée froid. • Les Terriens vivaient tous sur la Terre
• On utilisait des voitures. • Ils habitaient généralement dans des
• C’était un moyen de transport villes qu’on appelait des immeubles
très répandu. • Ils se déplaçaient avec des véhicules
• Ça se mangeait. à moteur.
• On mettait de la viande • Les Terriens mangeaient ce que la
hachée avec des crudités. Terre produisait.
• On appelait ça un hamburger. • Ils mangeaient même les produits de
la mer
• Les Terriens n’utilisaient pas tous
l’informatique.
• Certains Terriens achetaient même
des livres.
demander une • Et ça, Monsieur, c’est quoi ? • Ils vivaient où ?
information • Vous ne savez pas ce que • Ils voyageaient comment ?
c’est, les enfants ? • Ils mangeaient quoi ?
• Et là, Monsieur, qu’est-ce que • Vous le saviez ?
c’est ?
• Ça se mange ?

161
À NOTER
Pour favoriser la découverte de la règle, le corpus pourra être complété à partir d’exemples
donnés par l’enseignant ou induits par les apprenants. Cela permettra d’introduire les autres
personnes des verbes à l’imparfait.
Exemple de corpus complémentaire :
– À l’école primaire, j’aimais bien les mathématiques. Nous faisions beaucoup de calcul
mental car il n’y avait pas encore de calculatrice. Et toi, Arthur, qu’est-ce que tu aimais
faire ? Qu’est-ce que vous faisiez dans ton école que vous ne faites plus au collège.

On peut aussi proposer un exercice d’association avec d’un côté les pronoms sujets et de
l’autre un verbe conjugué à l’imparfait. Par déduction logique, les apprenants pourront
associer chaque pronom sujet à la forme qui convient.

C Conceptualisation
Pour… Je peux utiliser : Je connais aussi :

décrire une situation • L’imparfait :


passée Radical du verbe conjugué à la
1re personne du pluriel : nous
+ les terminaisons : ais, ais, ait, ions,
iez, aient
• Il y a + nombre + année + sujet +
imparfait
• Au + chiffre romain + siècle + sujet
+ imparfait
• Avant + sujet + imparfait

demander une • Phrase affirmative + interrogatif • Est-ce que + sujet + verbe ?


information • Phrase affirmative + intonation (niveau 1 et 2)
interrogative • Qu’est-ce que c’est ?
(niveau 1 et 2)

Je m’entraîne

Livre de l’élève p. 61

5 Savoir comment ça se passait avant p. 61

Modalité (cf. typologie) Les dés sont jetés


But de l’activité Obtenir une information
Objectifs pragmatiques • Demander une information
• Décrire une situation passée

Objectifs sociolinguistiques • Utiliser le registre neutre


et socioculturels • Respecter le rituel de l’interaction :
• respect des tours de paroles

Outils langagiers • Qu’est-ce que… ?


• Conjugaison des verbes à la 3e personne de l’imparfait
• Utilisation de « on »

Exemple d’échange – Qu’est-ce qu’on mangeait avant ?


– On mangeait des insectes.

162
Déroulement de l’activité Par deux, les apprenants simulent un échange entre deux amis.
L’apprenant A lance le dé pour interroger l’apprenant B.
L’apprenant B invente une réponse. Ensuite, on inverse les rôles.

Phonétique p. 61
29
Modalité Exercice d’écoute
But de l’activité Identifier le son [ə]
Déroulement de l’activité Avant l’écoute : les apprenants prennent le temps d’observer
l’exemple, de faire des hypothèses sur la prononciation des
phrases du corpus.
Lors de la première écoute, les apprenants se familiarisent avec le
corpus.
Lors de la deuxième écoute, les apprenants comptent le nombre
de [ə] qui sont prononcés et mettent en commun leurs réponses
afin d’orienter la troisième écoute.
Lors de la troisième écoute, les apprenants valident le nombre de
[ə] entendu.
Corrigé et transcription 1. Je me demande qui c’est. : on entend 3 [ə]
2. Je le retrouve au même endroit. : on entend 2 [ə]
3. Je me demande si c’est vrai. : on entend 1 [ə]

À NOTER
Cette activité est fortement liée au rapport phonie / graphie, puisque tous les « e »
graphiques ne sont pas prononcés. Mais c’est avant tout un exercice de perception, qui fait
appel à l’écoute active qui a été travaillée au cours des activités précédentes.

Cahier d’activité p. 99-102

1 Phonétique : le « e » caduc p. 99

25
Modalité Exercice de repérage
But de l’activité Identifier les « e » écrits qui ne sont pas prononcés
Déroulement de l’activité Avant l’écoute : les apprenants prennent le temps d’observer
l’exemple, de faire des hypothèses sur la prononciation des
phrases du corpus.
Lors de la première écoute, les apprenants se familiarisent avec le
corpus.
Lors de la deuxième écoute, les apprenants barrent les « e » qui ne
sont pas prononcés.
Ensuite, par groupes de deux, les apprenants sont invités à
comparer leurs réponses. Cette mise en commun permettra de
guider la prochaine écoute.
Lors de la troisième écoute, les apprenants valident leurs réponses.
Enfin, les apprenants répètent les phrases.

163
Corrigé et transcription Série 1
Je me demande comment ils se déplaçaient à l’époque.
Je me demande comment ils se déplaçaient à l’époque.
Je me demande comment ils se déplaçaient à l’époque.

Série 2
Je me demande : « Qu’est-ce que c’est ? ».
Je me demande : « Qu’est-ce que c’est ? ».
Je me demande : « Qu’est-ce que c’est ? ».

Série 3
Qu’est-ce que c’est ? Je me le demande.
Qu’est-ce que c’est ? Je me le demande.
Qu’est-ce que c’est ? Je me le demande.

À NOTER
Cette activité est avant tout une activité d’écoute, il s’agit de proposer aux apprenants des
variantes d’une même phrase, avec la lettre « e » qui chute à différents endroits. L’objectif
principal est de sensibiliser les apprenants aux variations possibles à l’oral. Le « e » caduc, en
français « standard », ne se prononce pas en fin de mot (ex : table, tu plonges), ni quand il est
précédé d’une seule consonne (ex : un enlèvement) ou quand il est en position d’enchaînement.
On ne peut pas faire tomber deux « e » caducs qui se suivent, pour ne pas former de groupes
de consonnes trop complexes.

2 Phonétique : prononcer ou faire chuter le « e » caduc p. 99

26
Modalité Exercice de répétition

But de l’activité Prononcer ou faire chuter le « e » caduc

Déroulement Lors de la première écoute, les apprenants se familiarisent avec le


de l’activité corpus.
Lors de la deuxième écoute, les apprenants écoutent et observent les
transcriptions.
Ensuite, par deux, l’apprenant A choisit et prononce une phrase de
chaque série, son partenaire dit quelle phrase il a entendue. On
inverse les rôles.

Corrigé et transcription Série 1


1. Je me demande ce que c’est.
2. Je me demande ce que c’est.
3. Je me demande ce que c’est.

Série 2
Je le retrouve demain à la gare.
Je le retrouve demain à la gare.
Je le retrouve demain à la gare.

Série 3
Je ne le veux pas, garde-le.
Je ne le veux pas, garde-le.
Je ne le veux pas, garde-le.
164
3 La bataille verbale à l’imparfait p. 100

Modalité (cf. typologie) Bataille langagière


But de l’activité Détruire les bateaux de son adversaire
Objectif pragmatique Décrire une action passée
Outil langagier L’imparfait

Exemple d’échange – Je construisais des cabanes.


– Coulé / Dans l’eau.
Déroulement de l’activité Chaque apprenant dessine secrètement 3 bateaux dans la grille.
Pour détruire les bateaux de son adversaire, il faut les localiser en
formulant des phrases à l’imparfait avec un élément de la première
colonne et un élément de la première ligne. (exemple : je
construisais des cabanes).
Si le bateau est localisé, l’apprenant répond : « Coulé » ; sinon, il
dit « Dans l’eau ! » et c’est à lui de jouer. Le joueur qui arrive à
localiser les trois bateaux de son adversaire en premier a gagné.

4 La mode de l’an 1970 p. 100

Modalité Exercice lacunaire


Outils langagiers L’imparfait

Déroulement de l’activité Individuellement, les apprenants complètent les phrases en


conjuguant les verbes entre parenthèses à l’imparfait. (Cette
première étape peut être réalisée en devoir à la maison.)
Ensuite, par groupes de deux, les apprenants sont invités à
comparer leurs réponses et à essayer de se convaincre en cas de
désaccord.

Corrigé avait ; portait ; montrait ; disait ; pouvait ; devinait ; était :


s’habillait

5 Qu’est-ce qu’il faisait ? p. 100

Modalité (cf. typologie) Les dés sont jetés


But de l’activité Obtenir une explication
Objectifs pragmatiques • Demander une information
• Donner une information

Objectifs sociolinguistiques • Utiliser le registre informel


et socioculturels • Respecter le rituel de l’interaction orale :
Qles tours de parole
Outils langagiers • Qu’est-ce que… ?
• Conjugaison des verbes à la 1re et à la 2e personne du singulier
des verbes à l’imparfait
Exemple d’échange – Qu’est-ce que tu faisais ?
– J’étais au téléphone.
Déroulement de l’activité Par deux, les apprenants simulent un échange entre deux amis.
L’apprenant A interroge l’apprenant B qui lance un dé pour
répondre. Ensuite, on inverse les rôles.

165
6 Le Martien p. 101

Modalité Qui est-ce ?


But de l’activité Identifier le Martien décrit
Objectif pragmatique Obtenir une information
Objectif sociolinguistique Utiliser le registre neutre
et socioculturel

Outil langagier Poser des questions à l’imparfait

Exemple d’échange – Est-ce qu’il avait la peau orange ? Est-ce qu’il avait 2 yeux ?

Déroulement de l’activité L’apprenant A choisit un Martien. L’apprenant B interroge


l’apprenant A pour découvrir quel Martien a rencontré son
camarade. Ensuite, on inverse les rôles.
Autre modalité L’apprenant A choisit un Martien. L’apprenant B ferme son livre.
envisageable L’apprenant A décrit le Martien à l’apprenant B qui doit le dessiner.
Quand le dessin est terminé, on le compare avec l’illustration du
livre. Ensuite, on inverse les rôles.

7 Le but du jeu p. 101

Modalité (cf. typologie) Tête à tête


But de l’activité Remplir la fiche descriptive d’un jeu
Objectifs pragmatiques • Demander une information
• Donner une information
• Décrire une situation passée

Objectifs sociolinguistiques • Utiliser le registre neutre


et socioculturels • Respecter le rituel de l’interaction :
• les tours de parole

Outil langagier • L’imparfait

Exemples d’échanges – Qu’est-ce qu’il fallait faire dans Explorer ?


– Il fallait libérer la princesse Eraya.
Déroulement de l’activité Les apprenants travaillent par groupes de deux, ils disposent
chacun d’une des deux fiches qui sont complémentaires.
Chacun va demander à l’autre les informations qui lui manquent
pour compléter sa fiche. L’apprenant A interroge l’apprenant B
pour remplir la fiche A, et inversement. Les informations sont
demandées à tour de rôle.

8 Et maintenant ? p. 102

Modalité (cf. typologie) Tac au tac


But de l’activité Comparer deux époques
Objectifs pragmatiques Donner un avis
Objectifs sociolinguistiques • Utiliser le registre amical
et socioculturels • Respecter le rituel de l’interaction orale :
• les tours de parole

166
Outils langagiers • L’imparfait
• Les indicateurs de temps
Exemple d’échange – C’est génial le MP3.
– Oui, quand tu penses qu’avant on utilisait des disques.
Déroulement de l’activité Dans un premier temps, les apprenants seront invités à observer les
illustrations et à déterminer ce qu’on peut/pouvait faire avec les
objets illustrés : enregistrer/visionner des films avec les cassettes/les
DVD ; se déplacer/voyager en charrette/en train ; envoyer des
nouvelles par carte postale/par courriel ; téléphoner/appeler d’une
cabine téléphonique/d’un portable.
Dans un deuxième temps, par deux, les apprenants simulent un
échange entre deux amis. L’apprenant A exprime son enthousiasme
pour un objet récent. L’apprenant B confirme et compare avec
l’objet ancien correspondant. Ensuite, on inverse les rôles.

9 Un voyage sur Mars p. 102

Modalité Exercice lacunaire


Outils langagiers Les indicateurs temporels

Déroulement de l’activité Individuellement, les apprenants complètent les phrases. (Cette


première étape peut être réalisée en devoir à la maison.)
Ensuite, par groupes de deux, les apprenants sont invités à
comparer leurs réponses et à essayer de se convaincre en cas de
désaccord.

Corrigé dernier ; il y a ; à cette époque ; le ; après ; plus tard ; maintenant

Je passe à l’action

Livre de l’élève p. 61

6 Faire la visite du musée de l’Homme p. 61


Les apprenants travaillent individuellement ou par groupes.
Chaque apprenant ou groupe d’apprenants choisit un thème (école, nourriture, sports, loisirs,
moyens de transport…) et une époque. On veillera à ce que les apprenants ou groupes d’ap-
prenants travaillent sur des époques et/ou des thèmes différents. On peut proposer au groupe
classe de :
• choisir une époque et chaque apprenant ou groupe d’apprenants travaille sur un thème différent ;
• choisir un thème et chaque apprenant ou groupe d’apprenants travaille sur une époque différente ;
• choisir une époque et chaque apprenant ou groupe d’apprenants travaille sur les différents
thèmes retenus ;
• choisir un thème et chaque apprenant ou groupe d’apprenants travaille sur les différentes
époques retenues.
Chaque apprenant ou groupe d’apprenants prépare un aide-mémoire pour faciliter la présen-
tation.
Puis chaque apprenant, ou groupe d’apprenants, décrit l’époque choisie en fonction du thème
choisi.
Les autres apprenants pourront être invités à prendre des notes pendant la visite guidée afin de
réaliser un dossier de fiches sur les différentes visites présentées.

167
Critères d’évaluation

Oui Partiellement Non


Composante L’objectif principal a été atteint : une visite
pragmatique du musée de l’Homme a été réalisée. ƶ ƶ ƶ
Le discours est cohérent. ƶ ƶ ƶ
Les fonctions langagières utilisées sont
pertinentes pour réaliser la tâche :
décrire une situation passée ;
O ƶ ƶ ƶ
donner des informations.
O ƶ ƶ ƶ

Composante Le registre de langue est adapté à la


sociolinguistique situation de communication. ƶ ƶ ƶ
Le rituel de l’interaction dans le cadre
d’une visite guidée à des collégiens est
respecté :
Oformule d’accueil ; ƶ ƶ ƶ
Oprésentation interactive. ƶ ƶ ƶ
Composante La prononciation et l’intonation favorisent la
linguistique compréhension. ƶ ƶ ƶ
Le lexique nécessaire pour la réalisation de
la tâche est utilisé de manière appropriée :
Oles objets quotidiens ; ƶ ƶ ƶ
Oles vêtements ; ƶ ƶ ƶ
Ola nourriture ; ƶ ƶ ƶ
Oles loisirs.
Les structures nécessaires pour la réalisation
de la tâche sont utilisées de manière
appropriée :
OIl y a + nombre d’années + sujet +
imparfait ; ƶ ƶ ƶ
Oau + chiffre romain + siècle + sujet +
imparfait ; ƶ ƶ ƶ
Oavant + sujet + imparfait. ƶ ƶ ƶ
Les verbes sont conjugués aux temps qui
conviennent :
Outilisation du « on » ou du « ils » ; ƶ ƶ ƶ
Oimparfait. ƶ ƶ ƶ

2e DÉFI : JE RÉDIGE DES NOTICES SUR DES OBJETS ANCIENS

À NOTER
Le 2e défi peut faire l’objet d’un projet commun avec les professeurs d’informatique et
d’histoire-géographie.

168
Je comprends

Livre de l’élève p. 62

C Anticipation
Réponses possibles pour l’illustration du document 1
1. Un homme qui porte un casque et qui manipule un appareil avec de nombreux boutons.
On voit un micro, des ordinateurs.
2. Dans un studio d’enregistrement/Dans un laboratoire de recherche.

Réponses possibles pour le document 2


1. Deux personnes sous un parapluie, une plante dans un pot, une montre avec les chiffres à
l’envers.
2. Il est question des objets illustrés.

C Compréhension globale
30 Réponses attendues pour le document 1

1. Un homme qui est en train d’enregistrer un jeu radiophonique.


2. Dans un studio d’enregistrement.

Réponses attendues pour le document 2


1. Deux personnes sous un parapluie, une plante dans un pot, une montre avec les chiffres à
l’envers.
2. Il est question d’objets originaux, insolites.

Cahier d’exercices p. 103

C Compréhension détaillée
Pour l’activité de compréhension détaillée, on invitera, dans un premier temps, les apprenants
à prendre des notes pendant la lecture et l’écoute des documents. Dans un deuxième temps,
à l’aide de leurs notes, les apprenants réaliseront individuellement l’activité p. 103 du cahier
d’exercices. Ensuite, par groupe de 2, les apprenants seront invités à comparer leurs réponses
et à essayer de se convaincre en cas de désaccord. Une dernière écoute et lecture permettra à
chacun de valider ses réponses.

Corrigé
A. 1. ; B. 3. ; C. 4. ; D. 2. ; E. 6. ; F. 5.

Je découvre la langue

Livre de l’élève p. 63
Pour identifier la fonction langagière de l’illustration, « Ça, ça servait à améliorer la vue des
Terriens. », les apprenants pourront s’appuyer sur les indices fournis par l’illustration : un
extraterrestre qui s’interroge, un Terrien qui semble expliquer quelque chose en montrant les
lunettes que l’extraterrestre a entre les mains. Grâce à ces indices, ils pourront comprendre
que le personnage « donne une information ».

Exemple Que fait le personnage? Quelle structure il utilise?

« Ça, ça servait à améliorer la Il donne une information ça + servir à + infinitif


vue des Terriens. »

Pour donner une information, on peut utiliser ça + servir à + infinitif.


169
Cahier d’exercices p. 104-105
Transcription
30 Doc 1 p. 62
LE PRÉSENTATEUR: Bonjour et bienvenue dans LE PRÉSENTATEUR : Oui, souvent. Mais pas
notre jeu quotidien : le Keskecè. Hier, les uniquement. Quelle était votre idée ?
candidats n’ont pas trouvé la solution. Nous GABY : Un disque vinyle…
espérons qu’aujourd’hui, chers auditeurs, LE PRÉSENTATEUR : Non plus, mais on se
vous trouverez l’objet mystère… rapproche…
On sait que le Keskecè est un objet ancien. ANAËLLE : Anaëlle, de Brest : est-ce qu’on
On s’en servait pour se divertir et il n’est pas pouvait enregistrer quelque chose avec le
très grand. Premier candidat : Keskecè ?
CARLA : Bonjour. Carla, j’ai 14 ans et j’habite LE PRÉSENTATEUR : Ah, je sens que vous êtes
Marseille. proche de la solution… C’est exact. Vous
PRÉSENTATEUR : On écoute votre question Carla. pensez à quoi ?
CARLA : Est-ce que le Keskecè servait aux ANAËLLE : À un magnétophone à cassette.
jeunes comme aux personnes âgées ? LE PRÉSENTATEUR : Eh bien, félicitations ! C’était
LE PRÉSENTATEUR : Oui… mais c’est surtout les la bonne réponse… et est-ce vous savez
jeunes qui l’utilisaient. Vous pensez à ? comment on s’en servait ?
CARLA : À une télévision de voyage. ANAËLLE : Oui, mon grand-père en avait un
LE PRÉSENTATEUR : Eh non. Candidat suivant. dans son grenier… On mettait tout
GABY : Salut, c’est Gaby, de Bordeaux. Est-ce simplement la cassette dans le magnétophone
qu’on utilisait le Keskecè pour écouter de la et on enregistrait ou on écoutait ce qu’on
musique ? voulait.

C Repérage
Document 1 Document 2
donner une • On s’en servait pour se • Cette plante en plastique s’utilisait
information sur un divertir surtout dans les entreprises.
objet • C’est surtout les jeunes qui • Il permettait de s’abriter de la pluie
l’utilisaient en couple.
• On mettait tout simplement la • Elle ne nécessitait aucun entretien.
cassette dans le • Les fleurs dégageaient un parfum
magnétophone et on agréable toute l’année.
enregistrait ou on écoutait ce • On s’en servait à la maison.
qu’on voulait.
éviter une répétition • On s’en servait pour se • On s’en servait à la maison.
divertir
• Mon grand-père en avait un
dans son grenier.
• Comment on s’en servait ?
• C’est surtout les jeunes qui
l’utilisaient

170
C Conceptualisation
Pour… Je peux utiliser : Je connais aussi :

donner une • sujet + servir à + infinitif • sujet + verbe au présent ou


information sur un • sujet + s’en + servir pour + infinitif à l’imparfait
objet
• sujet + utiliser pour + infinitif
• sujet + s’utiliser + lieu
• il permettait de + infinitif

éviter une répétition en pour remplacer un nom précédé d’un • le, la, les
article partitif ou indéfini • qui, que, où

Je m’entraîne
Livre de l’élève p. 63

5 Faire deviner un objet p. 63

Modalité Le jeu des devinettes


But de l’activité Deviner un objet
Objectif pragmatique Donner une information sur un objet
Objectif sociolinguistique Utiliser le registre neutre
et socioculturel

Objectifs • On + s’en servait pour + infinitif


• Il permettait de + infinitif
• Il/elle (ne) nécessitait (pas) + complément

Exemple d’échange – On s’en servait pour enregistrer sa voix.


– Un magnétophone.
– Gagné.
Déroulement de l’activité L’apprenant A choisit un objet. Il donne des informations sur
l’objet pour le faire deviner à l’apprenant B. Quand l’apprenant B
a trouvé, on inverse les rôles.
Autre modalité L’apprenant A choisit un objet. L’apprenant B interroge l’apprenant
envisageable A pour découvrir à quel objet il a pensé. Quand l’apprenant B a
trouvé, on inverse les rôles.

Phonétique p. 63
31
Modalité (cf. typologie) Levez !
Objectif Identifier les sons [k] et [g]
Déroulement de l’activité Avant la première écoute, demander aux apprenants de préparer
une fiche avec le chiffre « 1 » et une fiche avec le chiffre « 2 ».
Lors de la première écoute, les apprenants se familiarisent avec le
corpus.
Lors de la deuxième écoute, les apprenants repèrent si le son [g]
apparaît dans le 1er ou le 2e mot. Ils mettent en commun leurs
réponses afin d’orienter la troisième écoute.
Lors de la troisième écoute, chaque apprenant confirme ou infirme
sa réponse et lève la fiche qui correspond.
171
Corrigé et transcription 1. qui – gui : lever le 2
2. quand – gant : lever le 2
3. car – gare : lever le 2
4. groupe – écoute : lever le 1
5. visite guidée – quitter la visite : lever le 1
6. regrette – enquête : lever le 1
7. question – interrogation : lever le 2
8. bague – bac : lever le 1

À NOTER
Cette activité de perception vise à renforcer la distinction entre les sons [k] et [g]. Les deux
sons sont prononcés de la même manière, à la différence près que le [g] est prononcé en
faisant vibrer les cordes vocales, contrairement au [k]. Cette vibration des cordes vocales
rend la consonne plus sonore.

Cahier d’exercices p. 106-109

1 Phonétique : reconnaître les sons [k] et [g] p. 106


27
Modalité Exercice de reformulation
Objectif Prononcer les sons [g] et [k]
Déroulement de l’activité Lors de la première écoute, les apprenants se familiarisent avec le
corpus.
Lors de la deuxième écoute, les apprenants répètent les phrases
prononcées par une personne enrhumée.
Lors de la troisième écoute, les apprenants retrouvent pour chaque
phrase la prononciation habituelle.
Corrigé et transcription Un gandidat. ¤ Un candidat.
Goude gue goude. ¤ Coûte que coûte.
Egouder de la muzigue ¤ Écouter de la musique.
Z’est guoi ze druc ? ¤ C’est quoi ce truc ?
Une boudigue de gozdumes. ¤ Une boutique de costumes.
Du grois gu’ils d’égoudent ? ¤ Tu crois qu’ils t’écoutent ?

À NOTER
Cet exercice, en plus de son aspect ludique, a pour objectif de travailler la tension. En
simulant le rhume, on relâche la mâchoire pour « laisser passer l’air par la bouche », ce qui
influence la prononciation des consonnes habituellement tendues. En passant par cette
simulation, on amène les apprenants à prendre conscience de la différence de tension qu’ils
éprouvent dans ce cas précis, pour les amener à produire des consonnes plus tendues.

2 Phonétique : prononcer les lettres « g » et « c » p. 106


28
Modalité Exercice de repérage sur la phonie-graphie
Objectif Prononcer les lettres « g » et « c »

172
Déroulement de l’activité Avant la première écoute, les apprenants donnent les
prononciations possibles des lettres « g » et « c » avec des
exemples : [g] comme dans « gare », [] comme dans « neige », []
comme dans « gagner » - [k] comme dans « classe » et [s] comme
dans « place ».
Lors de la première écoute, les apprenants se familiarisent avec le
corpus.
Lors de la deuxième écoute, les apprenants répètent les mots
entendus.
Lors de la troisième écoute, ils complètent le tableau et mettent en
commun leurs réponses afin d’orienter la dernière écoute.
Lors de la dernière écoute, ils confirment ou infirment leurs
réponses.
On invitera ensuite les apprenants à découvrir les règles de lecture
des lettres « g » et « c » en fonction des lettres qui les suivent.
Corrigé et transcription La lettre « g »
[g] : agréable, guide, regarder, goûter, organiser
[] : ligne, magnétophone
[] : Belgique, généralement, mangeait

La lettre « c »
[k] : campagne, décrire, écoute, siècle, particulier, aucun
[s] : principal, ancien, c’est, ce
Devant les lettres Devant les lettres Devant la lettre Devant
« a », « u », « o » « i », « e » «n» les (autres)
consonnes
La
lettre - se prononce [g] - se prononce [] - se prononce [] - se prononce [g]
«g»

La
lettre - se prononce [k] - se prononce [s] - se prononce [k]
«c»

3 Un objet en tête p. 106

Modalité Le jeu des devinettes


But de l’activité Identifier un objet
Objectif pragmatique Donner une information sur un objet
Objectif sociolinguistique Utiliser le registre neutre
et socioculturel

Outils langagiers • Le présent


• Sujet + servir à + infinitif
• Sujet + s’en servir pour + infinitif
• Sujet + utiliser pour + infinitif
• La localisation

Exemple d’échange – On peut trouver mon objet dans toutes les pièces de la maison.
On peut le mettre au plafond, sur une table ou un mur. Cet objet
sert à éclairer.
– C’est une lampe.

173
Déroulement de l’activité L’apprenant A choisit un objet. Il donne une information sur l’objet
choisi. L’apprenant B propose un objet. Si la réponse est exacte, il
marque 3 points. Si la réponse est incorrecte, l’apprenant A donne
une nouvelle information. L’apprenant B fait une nouvelle
proposition. Si la réponse est exacte, il marque 1 point. Si la
réponse est incorrecte, il ne marque pas de point. Ensuite, on
inverse les rôles.

4 Un musée en 2500 p. 107

Modalité Exercice d’appariement


Déroulement de l’activité Individuellement, les apprenants associent chaque objet à une
définition. (Cette première étape peut être réalisée en devoir à la
maison.)
Ensuite, par groupes de deux, les apprenants sont invités à
comparer leurs réponses et à essayer de se convaincre en cas de
désaccord.
Corrigé 1. A ; 2. E ; 3. B. ; 4. G ; 5. D ; 6. F ; 7. C.

5 Les grands-pères p. 107

Modalité Exercice lacunaire


Déroulement de l’activité Individuellement, les apprenants complètent les phrases en
conjuguant les verbes entre parenthèses à l’imparfait. (Cette
première étape peut être réalisée en devoir à la maison.)
Ensuite à l’aide des photos, les apprenants identifient les grands-
pères qui se trompent.
Enfin, par groupes de deux, les apprenants sont invités à comparer
leurs réponses et à essayer de se convaincre en cas de désaccord.
Corrigé allais, voyait, rêvait, était ; existaient ; savait.

Antoine, Pierre, Anatole et Jean se trompent.


Paul ne se trompe pas.

6 L’atelier du professeur Dingo p. 108

Modalité Exercice de production guidée


Déroulement de l’activité Individuellement, les apprenants complètent les notices. (Cette
première étape peut être réalisée en devoir à la maison.)
Ensuite, par groupes de deux, les apprenants sont invités à
comparer leurs réponses et à essayer de se convaincre en cas de
désaccord.
Corrigé 1. Nom de l’objet : Ventilateur à nouilles
À quoi ça sert ? : Il sert à refroidir les nouilles, pour ne pas se
brûler.

2. Nom de l’objet : Planche à roulettes à moteur


À quoi ça sert ? : On l’utilise pour faire du skate board sans se
fatiguer. On s’en sert aussi pour aller plus vite.

174
7 Dans mon enfance… p. 108

Modalité (cf. typologie) Entre amis


But de l’activité Trouver son alter ego
Objectifs pragmatiques • Demander une information
• Décrire une situation passée
Objectifs sociolinguistiques • Utiliser le registre neutre
et socioculturels • Respecter le rituel de l’interaction orale :
• le rituel de politesse
• le respect des tours de paroles

Outils langagiers • Quand j’étais petit, + je + verbe à l’imparfait


• Et toi ?
• Moi aussi / Moi non / Moi si / Moi non plus
• L’intonation interrogative

Exemple d’échange – Quand j’étais petit, je jouais au foot avec mon père, et toi ?
– Moi aussi. / Mon non.
ou
– Quand j’étais petit, je ne jouais pas au foot avec mon père, et toi ?
– Moi si / Moi non plus.
Déroulement de l’activité On forme des groupes de quatre. Chaque apprenant coche les
cases correspondant à ce qu’il faisait quand il était petit. Dans un
deuxième temps, chaque apprenant interroge les autres pour
obtenir leurs réponses. Il coche les cases correspondantes avec un
crayon d’une couleur différente. Puis, ils entourent leurs points
communs.

8 Un sondage p. 109

Modalité Exercice de transformation


Déroulement de l’activité Individuellement, les apprenants répondent aux questions sans
faire de répétition. (Cette première étape peut être réalisée en
devoir à la maison.)
Ensuite, par groupes de deux, les apprenants sont invités à
comparer leurs réponses et à essayer de se convaincre en cas de
désaccord.
Autre modalité On pourra proposer de réaliser l’activité avec les modalités de
envisageable «Tac au tac».
Par groupe de deux, les apprenants simulent un échange.
L’apprenant A pose une question à l’apprenant B qui répond. Puis,
on inverse les rôles.
Corrigé 1. Oui, j’en avais beaucoup.
2. Oui, j’en achetais souvent.
3. Oui, j’en lisais beaucoup.
4. Oui, j’en avais un.
5. Oui, j’en écoutais souvent.
6. Oui, j’en accrochais dans ma chambre.

175
9 Les infos p. 109

Modalité Jeu d’observation


But de l’activité Mémoriser les éléments d’une illustration
Objectifs pragmatiques • Demander des informations
• Donner des informations
Objectifs sociolinguistiques • Utiliser le registre neutre
et socioculturels • Respecter le rituel de l’interaction :
• les tours de paroles

Outils langagiers • Est-ce que


• Le pronom « en »
Exemple d’échange – Est-ce qu’il y a un bureau dans la chambre de Marc ?
– Oui, il y en a un.
Déroulement de l’activité Par deux, les apprenants observent la photo de la chambre de
Marc. Ils ferment ensuite le livre et s’interrogent à tour de rôle sur
ce qu’il y a dans la chambre.

Je passe à l’action

Livre de l’élève p. 63

6 Créer des notices sur des objets anciens p. 23

Dans un premier temps, chaque apprenant choisit trois objets anciens et trouve des illustra-
tions de ces objets (sur Internet par exemple). Dans un deuxième temps, il écrit une présenta-
tion de trois lignes pour chaque objet.
Pour finir, on pourra former des groupes de trois personnes qui devront s’accorder pour faire
un livret ou un blog d’objets anciens à partir des productions de chacun.

Critères d’évaluation

Oui Partiellement Non


Composante L’objectif principal a été atteint : des notices
pragmatique d’objets anciens ont été réalisées. ƶ ƶ ƶ
Le discours est cohérent. ƶ ƶ ƶ
Les fonctions langagières utilisées sont
pertinentes pour réaliser la tâche :
• donner une information sur un objet ; ƶ ƶ ƶ
• décrire une situation passée ; ƶ ƶ ƶ
• éviter les répétitions. ƶ ƶ ƶ
Composante Le registre de langue est adapté à la situation
sociolinguistique de communication : registre neutre. ƶ ƶ ƶ
Le rituel de présentation d’une notice est
respecté :
• nom des objets ; ƶ ƶ ƶ
• fonction des objets ; ƶ ƶ ƶ
• informations techniques ; ƶ ƶ ƶ
• illustration des objets. ƶ ƶ ƶ

176
Composante Le lexique nécessaire pour la réalisation de
linguistique la tâche est utilisé de manière appropriée :
• les objets quotidiens. ƶ ƶ ƶ
Les structures nécessaires à la réalisation de la
tâche sont utilisées de manière appropriée :
• sujet + servir à + infinitif ; ƶ ƶ ƶ
• sujet + s’en servir pour + infinitif ; ƶ ƶ ƶ
• sujet + utiliser pour + infinitif ; ƶ ƶ ƶ
• il/elle + permettre de + infinitif ; ƶ ƶ ƶ
• il/elle + (ne pas) nécessiter + complément. ƶ ƶ ƶ
Les verbes sont conjugués aux personnes et
aux temps qui conviennent :
• 3e personne du singulier : on, il, elle ; ƶ ƶ ƶ
• imparfait. ƶ ƶ ƶ
L’orthographe du lexique nécessaire pour la
réalisation de la tâche est maîtrise. ƶ ƶ ƶ

3e DÉFI : JE DÉCOUVRE D’AUTRES MYTHOLOGIES

À NOTER
Le 3e défi peut faire l’objet d’un projet commun avec les professeurs d’informatique et
d’histoire-géographie.

Livre de l’élève p. 64-65


Le document proposé a été choisi pour son caractère transculturel et parce qu’il permet d’ex-
poser les apprenants à différentes cosmogonies (égyptienne, scandinave, grecque). Ceci afin
que chaque apprenant puisse s’appuyer sur les divinités qu’il connaît déjà pour découvrir
d’autres divinités qu’il ne connaît pas encore.

Cahier d’exercices p. 110

1 La mythologie : ici et ailleurs p. 110

Modalité Exercice d’appariement


Déroulement de l’activité Individuellement, les apprenants associent une photographie à une
description. (Cette première étape peut être réalisée en devoir à la
maison.)
Ensuite, par groupes de deux, les apprenants sont invités à
comparer leurs réponses et à essayer de se convaincre en cas de
désaccord.
Corrigé
1 2 3 4 5 6 7 8 9
i g d h e a b c f

177
2 La mythologie : ici et ailleurs p. 110

Modalité Exercice lacunaire


Déroulement de l’activité Par groupes de trois, chaque apprenant du groupe lit les
présentations p. 64 et p. 65 du livre pour repérer les informations
concernant une cosmogonie. Ensuite, les trois apprenants du
groupe échangent entre eux : chacun donne les informations qu’il
a recueillies aux autres afin de compléter l’intégralité du tableau.
Puis, chaque groupe s’accorde pour compléter la dernière ligne du
tableau.

Corrigé Noms des Caractéristiques Pouvoirs


dieux
Dieux grecs Zeus Chef de la famille des Maître de l’univers, il
Dieux. agit aussi bien sur les
Gouverne avec le humains que sur les
tonnerre, les éclairs, la éléments.
pluie.
Aphrodite Elle provoque l’amour. Déesse de l’amour et
de la beauté.
Poséidon Il possède un trident. Dieu de la mer, il
commande les
tempêtes et les
tremblements de terre.
Il est le maître des
chevaux.
Dieux Râ Il a un corps d’homme, Dieu du soleil et
égyptiens une tête de faucon créateur de l’univers.
surmontée d’un soleil
Isis Elle est représentée avec Elle guérit les malades.
un siège sur la tête.
Osiris Il porte un sceptre, un Dieu de la nature, puis
fouet et la barbe des juge des morts. Il
pharaons. possède les clés de la
vie éternelle.
Dieux Odin Il a un cheval à 8 Il gouverne le ciel, la
scandinaves jambes, et est Terre et le vent.
accompagné d’un
corbeau et d’un loup.
Hel Le chien qui garde le Elle est la reine du pays
pays des morts est des morts.
souvent à côté d’elle.
Frigg Elle est souvent à Déesse de l’amour et
cheval. du mariage. Elle
connaît l’avenir.

3 Le vocabulaire de la mythologie p. 110

Modalité Exercice lacunaire


Déroulement de l’activité Individuellement, les apprenants complètent les phrases. (Cette
première étape peut être réalisée en devoir à la maison.)
Ensuite, par groupes de deux, les apprenants sont invités à comparer
leurs réponses et à essayer de se convaincre en cas de désaccord.

178
Corrigé Dans la mythologie grecque, Zeus était souvent représenté avec des
éclairs à la main. Neptune, lui, possède toujours un trident, l’arme
des pêcheurs.
Chez les Égyptiens, Ra porte son sceptre de la main gauche, pour
montrer qu’il est un juge. Comme un roi, il est assis sur son trône.
Osiris ressemble à un pharaon avec sa barbe et en plus, il a un
fouet, qui sert à punir.

Livre de l’élève p. 65

3 Créer ma propre mythologie p. 65


Dans un premier temps, chaque apprenant imagine trois dieux et les dessine. Dans un
deuxième temps, il fait une description de trois lignes pour chaque dieu.
Pour finir, on pourra former des groupes de trois personnes qui devront s’accorder pour faire
un site des dieux d’une cosmogonie imaginaire à partir des productions de chacun.

Critères d’évaluation

Oui Partiellement Non


Composante L’objectif principal a été atteint : trois
pragmatique descriptions de dieux imaginaires ont été
réalisées. ƶ ƶ ƶ
Le discours est cohérent. ƶ ƶ ƶ
Les fonctions langagières utilisées sont
pertinentes pour réaliser la tâche :
Q donner des informations ; ƶ ƶ ƶ
Q décrire une situation passée ; ƶ ƶ ƶ
Q décrire quelqu’un ; ƶ ƶ ƶ
Q caractériser quelqu’un. ƶ ƶ ƶ
Composante Le registre de langue utilisé est en adéquation
sociolinguistique avec la situation de communication. ƶ ƶ ƶ
Le rituel de présentation d’une description
est respecté :
Q nom des dieux ; ƶ ƶ ƶ
Q caractéristiques des dieux ; ƶ ƶ ƶ
Q pouvoirs des dieux ; ƶ ƶ ƶ
Q illustrations des dieux. ƶ ƶ ƶ

179
Composante Le lexique nécessaire pour la réalisation de
linguistique la tâche est utilisé de manière appropriée :
Qcaractérisation ; ƶ ƶ ƶ
Qmythologie ; ƶ ƶ ƶ
Qdescription. ƶ ƶ ƶ
Les structures nécessaires à la réalisation de la
tâche sont utilisées de manière appropriée :
Qnom d’un dieu + être + complément ; ƶ ƶ ƶ
Qil/elle + être + adjectif ; ƶ ƶ ƶ
Qil/elle + être + complément ; ƶ ƶ ƶ
Qil/elle avoir/posséder/gouverner… ; ƶ ƶ ƶ
Qc’est le dieu/la déesse/le chef de… ; ƶ ƶ ƶ
Qon le représente avec… ; ƶ ƶ ƶ
Qil/est représenté(e) avec… ƶ ƶ ƶ
Les verbes sont conjugués aux personnes et
aux temps qui conviennent :
Q3e personne du singulier : il, elle ƶ ƶ ƶ
Qprésent ou imparfait ƶ ƶ ƶ
L’orthographe du lexique nécessaire pour la
réalisation de la tâche est maîtrisée. ƶ ƶ ƶ

la mission ............................................................................... p. 67

EM ONTER UNE EXPOSITION PHOTO


SUR LES ANNÉES 2000

À NOTER
La mission peut faire l’objet d’un projet commun avec les professeurs d’arts plastiques,
d’informatique et d’histoire-géographie.

1. Pour choisir les grands thèmes de l’exposition


On proposera un remue-méninges dans la classe afin de faire émerger des idées. Ensuite, on
s’accordera sur les thèmes à retenir et on attribuera un thème par groupe de trois apprenants.

2. Pour choisir les photos


Chaque apprenant recherchera des illustrations (sur Internet par exemple). Dans chaque
groupe une mutualisation aura lieu afin de s’accorder sur une sélection de 10 photos
maximum.

3. Pour décider de la présentation des photos


Chaque groupe s’accordera pour réaliser un panneau à partir des photos retenues.

4. Pour rédiger les documents


Chaque groupe s’accordera pour rédiger les légendes de chaque photo, l’affiche et les invita-
tions.

180
5. Pour monter l’exposition

Les différents groupes mutualiseront leurs productions et s’accorderont sur le montage de


l’exposition et sur un texte de présentation de l’exposition.

Critères d’évaluation

Oui Partiellement Non


Composante L’objectif principal a été atteint : une
pragmatique exposition photo sur les années 2000 a été
montée. ƶ ƶ ƶ
Les différentes tâches ont été réalisées
Qchoix des thèmes de l’exposition ; ƶ ƶ ƶ
Qchoix des photos ; ƶ ƶ ƶ
Qréalisation des panneaux ; ƶ ƶ ƶ
Qrédaction des légendes ; ƶ ƶ ƶ
Qréalisation des affiches ; ƶ ƶ ƶ
Qrédaction des invitations. ƶ ƶ ƶ
Le discours est cohérent. ƶ ƶ ƶ
Les fonctions langagières utilisées sont
pertinentes pour réaliser la tâche :
Qdonner des informations ; ƶ ƶ ƶ
Qcaractériser des objets. ƶ ƶ ƶ
Composante Le registre de langue est adapté à la
sociolinguistique situation de communication. ƶ ƶ ƶ
Le rituel de présentation d’une exposition
est respecté :
Qtexte de présentation de l’exposition ; ƶ ƶ ƶ
Qprésence d’une légende accompagnant
chaque photo ; ƶ ƶ ƶ
Qparcours de l’exposition. ƶ ƶ ƶ
Composante Le lexique nécessaire à la réalisation de la
linguistique tâche est utilisé de manière appropriée :
Qles objets ; ƶ ƶ ƶ
Qles vêtements ; ƶ ƶ ƶ
Qles moyens de transports ; ƶ ƶ ƶ
Qles loisirs, activités. ƶ ƶ ƶ
Les structures nécessaires pour réaliser la
tâche sont utilisées de manière appropriée :
Qsujet + servir à + infinitif ; ƶ ƶ ƶ
Qsujet + s’en servir pour + infinitif ; ƶ ƶ ƶ
Qsujet + utiliser pour + infinitif ; ƶ ƶ ƶ
Qil/elle + permettre de + infinitif ; ƶ ƶ ƶ
Qil/elle + (ne pas) nécessiter +
complément ; ƶ ƶ ƶ
Qcela permettait de… ƶ ƶ ƶ
Les verbes sont conjugués aux personnes et
aux temps qui conviennent :
Q3e personne du singulier et/ou du
pluriel : on, ils ; ƶ ƶ ƶ
Qimparfait. ƶ ƶ ƶ
L’orthographe du lexique nécessaire pour la
réalisation de la tâche est maîtrisée. ƶ ƶ ƶ

181
Livre de l’élève p. 68

ÉVALUATION : singes et cocotiers


Corrigé
1. Il était grand et il avait de grandes oreilles.
2. À écouter de la musique, ou à l’enregistrer.
3. Avant, on écrivait avec une plume et de l’encre.
4. Exemple de réponse : Avant, on utilisait des voitures à chevaux.
5. Aujourd’hui, c’est le seul mot qui ne marque pas le passé.
6. Apollon (A-Pô-Long)
7. Par exemple : une montre, un téléphone portable, un cahier…
8. Non, je n’en prends pas / Oui, j’en prends souvent.
9. Par exemple : le téléphone portable, l’ordinateur, une console de jeux vidéo.
10. Oui, j’en veux/Non, je n’en veux pas.
11. À quoi ça servait ?
12. Il y a 30 ans, personne n’avait d’ordinateur chez lui.
13. Aphrodite était la déesse de l’amour en Grèce.
14. Ça servait à jouer de la musique.
15. Où est-ce qu’ils habitaient ?
16. Oui, j’en ai besoin / Non, je n’en ai pas besoin.
17. Avant, on pêchait moins de poisson dans les océans.
18. Par exemple, Râ, Osiris, Isis.
19. Dieu / Déesse
20. Avant, les humains buvaient de l’eau et mangeaient des légumes.
21. –
22. Quand, est le seul mot qui n’est pas un pronom.
23. je gagnais, tu gagnais, elle/il/on gagnait, nous gagnions, vous gagniez, elles/ils gagnaient.

Cahier d’exercices p. 111-114

PRÉPARATION AU DELF

PRODUCTION ORALE 25 points


A. Entretien dirigé

L’entretien dirigé dure environ 2 minutes.


L’objectif de cette première activité est de vérifier que l’élève sait se présenter et qu’il sait
utiliser le lexique et les tournures de phrases appris au cours de cette unité. Dans le livre de
l’élève, il y a quelques questions guide.
– Quel est l’objet que vous utilisez le plus souvent : en classe, ou bien en dehors de l’école ?
– Quel(s) est(sont) le(s) objet(s) que vous voulez garder avec vous toute votre vie ?
– Quels sont les objets que vous utilisiez quand vous étiez enfant que vous n’utilisez plus ?
– Qu’est-ce que vous aimiez faire quand vous étiez enfant ?
On peut proposer un déroulement qui permette à l’ensemble des élèves de participer : par
groupe de deux, l’un est l’examinateur qui pose les questions, l’autre le candidat qui doit
répondre.

182
Peut établir un contact social, se présenter et décrire son
0 0,5 1 1,5 2 2,5 3
environnement familier.
Peut répondre et réagir à des questions simples. Peut gérer
0 0,5 1
une interaction simple.

B. Monologue suivi

Le monologue suivi dure 2 minutes.


L’élève choisit un des deux sujets.
L’objectif de cette activité est de vérifier la capacité de l’élève à parler d’un sujet familier en
autonomie. Contrairement à l’entretien dirigé, l’examinateur n’intervient pas. Toutefois, par
timidité ou manque d’inspiration, l’examinateur peut poser une ou deux questions qui guide-
ront l’élève s’il est bloqué.

Le monologue suivi peut être préparé. Le temps de préparation est de 10 minutes, pendant
lesquels l’élève réfléchit au sujet, et peut écrire au brouillon quelques idées.

Peut présenter de manière simple un événement, une


0 0,5 1 1,5 2 2,5 3
activité, un projet, un lieu, etc. liés à un contexte familier.
Peut relier entre elles des informations apportées de manière
0 0,5 1 1,5 2
simple et claire.

C. Exercice en Interaction

L’exercice en interaction dure 3 à 4 minutes.


L’élève choisit un des deux sujets.
Il s’agit d’un jeu de rôle, ce qui signifie que l’examinateur joue un rôle. Autrement dit, le
professeur est à la fois acteur et évaluateur.
L’objectif est d’évaluer la capacité à réagir spontanément à une situation de la vie quoti-
dienne. Ici, chaque élève a à sa disposition le vocabulaire et les tournures de phrase néces-
saires à la réalisation de chaque sujet, puisqu’il les aura appris au cours de cette unité.

On peut aussi prévoir que cette activité se déroule par groupe de deux, devant la classe. Les
élèves qui ne parlent pas peuvent être les évaluateurs, et noter leurs camarades, cerner leurs
points forts et les éléments à améliorer.

Peut demander et donner des informations dans des


transactions simples de la vie quotidienne. 0 0,5 1 1,5 2 2,5 3 3,5 4
Peut faire, accepter ou refuser des propositions.
Peut entrer dans des relations sociales simplement
mais efficacement, en utilisant les expressions 0 0,5 1 1,5 2
courantes et en suivant les usages de base.

Pour l’ensemble des 3 parties de l’épreuve

Lexique (étendue et maîtrise)


Peut utiliser un répertoire limité mais adéquat pour 0 0,5 1 1,5 2 2,5 3
gérer des situations courantes de la vie quotidienne.
Morphosyntaxe
Peut utiliser des structures et des formes grammati-
0 0,5 1 1,5 2 2,5 3 3,5 4
cales simples. Le sens général reste clair malgré la
présence systématique d’erreurs élémentaires.

183
Maîtrise du système phonologique
Peut s’exprimer de façon suffisamment claire. L’in- 0 0,5 1 1,5 2 2,5 3
terlocuteur devra parfois faire répéter.

PRODUCTION ÉCRITE 25 points


L’épreuve de production écrite dure 45 minutes, soit un peu plus de 20 minutes par exercice.

Exercice 1
Le premier exercice a pour objectif de cerner la maîtrise des actes de langage, et la capacité à
communiquer sans information autre que celles de la consigne.
Ici, les élèves doivent se servir de ce qu’ils ont appris, dans les défis 1 et 2 :
• faire la visite d’un musée qui évoque une époque passée ;
• décrire les espaces de ce musée ;
• caractériser les objets présents dans ce musée.

Respect de la consigne
Peut mettre en adéquation sa production avec la 0 0,5 1 1,5
situation proposée.
Correction sociolinguistique
Peut utiliser les registres de langue en adéquation avec 0 0,5 1 1,5
le destinataire et le contexte.
Capacité à raconter et à décrire
Peut décrire de manière simple des aspects quotidiens
de son environnement (gens, choses, lieux) et des 0 0,5 1 1,5 2 2,5 3 3,5 4
événements, des activités passées, des expériences
personnelles.
Étendue et maîtrise du lexique
Possède un lexique suffisant pour satisfaire les besoins 0 0,5 1 1,5 2
communicatifs élémentaires.
Morphosyntaxe / correction grammaticale
Peut utiliser des structures simples correctement
mais commet encore systématiquement des erreurs
0 0,5 1 1,5 2 2,5 3
élémentaires comme, par exemple, la confusion des
temps et l’oubli de l’accord. Cependant le sens général
reste clair.
Orthographe
Peut écrire avec une relative exactitude phonétique
0 0,5 1 1,5
(mais pas forcément orthographique) des mots courts
qui appartiennent à son vocabulaire oral.
Cohérence et cohésion
Peut produire un texte simple et cohérent.
0 0,5 1 1,5
Peut relier des énoncés avec les articulateurs les plus
fréquents.

Exercice 2
Le second exercice a pour but de vérifier que l’apprenant peut répondre à un message.
L’apprenant doit tenir compte des informations contenues dans le message, support à sa
production.

184
De même que dans l’exercice 1, les élèves doivent réinvestir ce qui a été appris au cours de
cette unité :
• connaissance de la mythologie ;
• lexique des divinités.

Respect de la consigne
Peut mettre en adéquation sa production avec la situation 0 0,5 1
proposée.
Correction sociolinguistique
Peut utiliser les registres de langue en adéquation avec le 0 0,5 1
destinataire et le contexte.
Capacité à raconter et à décrire
Peut décrire de manière simple des aspects quotidiens de
0 0,5 1 1,5 2 2,5 3
son environnement (gens, choses, lieux) et des événements,
des activités passées, des expériences personnelles.
Étendue et maîtrise du lexique
Possède un lexique suffisant pour satisfaire les besoins 0 0,5 1
communicatifs élémentaires.
Morphosyntaxe / correction grammaticale
Peut utiliser des structures simples correctement mais
commet encore systématiquement des erreurs élémentaires 0 0,5 1 1,5 2
comme, par exemple, la confusion des temps et l’oubli de
l’accord. Cependant le sens général reste clair.
Orthographe
Peut écrire avec une relative exactitude phonétique (mais pas
0 0,5 1
forcément orthographique) des mots courts qui appartiennent
à son vocabulaire oral.
Cohérence et cohésion
Peut produire un texte simple et cohérent.
0 0,5 1
Peut relier des énoncés avec les articulateurs les plus
fréquents.

185
Unité 6
1 Pour éviter les répétitions, j’écris les réponses de Claudia en utilisant « en ».
/5 points
– Claudia, tu as acheté un cadeau pour l’anniversaire de Milan ?
– Oui, j’ ……………………………………………………… un.
– Tu as trouvé un lecteur MP3 ?
BIlaN

– Oui, j’ ……………………………………………………… un bien à la FNOC.


– Et tu as pris un casque avec ?
– Oui, j’ ……………………………………………………… un blanc.
– Tu as fait un paquet cadeau ?
– Oui, j’ ……………………………………………………… un.
– Et tu as préparé une carte ?
– J’ ……………………………………………………… une.
– C’est parfait. Merci d’avoir tout fait.

2 Pour découvrir la vie du grand-père de Matteo, je conjugue les verbes


entre parenthèses à l’imparfait. /7 points
Quand j’(être) ……………………….. enfant, j’(aller) ……………………….. à l’école, comme
toi. Mais mes parents (habiter) ……………………….. la campagne. Tous les matins, je
(marcher) ……………………….. une heure avant d’arriver à l’école. Dans le temps, les
transports en commun (ne pas exister) ……………………….. dans le village. Le midi, avec
mon frère nous (manger) ……………………….. le repas préparé par ma mère. Le soir nous
(rentrer) ……………………….. à la maison. Mes parents nous (attendre) ………………………..
et nous (dîner) ……………………….. ensemble. Il y a 60 ans nous (ne pas regarder)
……………………….. la télévision. Nous (écouter) …………………… la radio, mais je (ne
pas avoir) ……………………. le droit de l’écouter le soir. Mon petit frère (se coucher)
……………………….. toujours avant moi. Les parents (venir) ……………………….. nous
embrasser avant de dormir.

3 Pour comprendre le texte, je choisis les bonnes expressions. /5 points

Il y a/à l’époque 150 ans, il n’y avait pas de téléphone. Bien sûr, il y a/à l’époque, Internet
n’existait pas non plus.
De nos jours/Avant, on peut communiquer avec tout le monde, à tout moment. Mais il y a
encore des personnes aujourd’hui/avant qui pensent que c’était mieux aujourd’hui/avant.

4 Pour retrouver les objets courants, je complète les mots-croisés. /3 points


1. On l’utilise quand il fait nuit, pour s’éclairer.
4
2. On l’utilise pour écouter des émissions ou
de la musique.
1
3. On l’utilise pour appeler quelqu’un.
3
4. On l’utilise pour regarder des émissions.
5. On s’en sert quand il pleut. 2
6. On s’en sert pour avoir l’heure. 5

Total : ____/ 20 points

186 © Éditions Didier - 2011 Document photocopiable


Unité 1
1 Pour indiquer le chemin, je conjugue les verbes entre parenthèses

corrigés BIlaN
à la deuxième personne du singulier de l’impératif. /5 points
Pour aller à la prochaine étape de notre rallye : prends la première rue à droite, ensuite tourne
à gauche dans la rue Jules Ferry. Continue tout droit jusqu’à une petite place avec une
fontaine. Traverse la place et descends le petit escalier qui conduit dans une petite rue. Au
bout de cette rue, tu pourras traverser la rivière !

2 Pour compléter le message de l’audio guide, je sélectionne le pronom


relatif qui convient. /4 points
Nous voilà donc dans une ville qui date du XV siècle.
e

Ici, vous voyez la porte de la ville qui fait plus de 30 mètres de haut et qui est toujours
ouverte. Là-bas, on peut voir deux tours qui sont encore plus anciennes que la ville. Ce sont
les tours où les habitants de la ville se rassemblent les jours de fête. Regardez le magnifique
jardin qui se trouve derrière le château ! C’est un jardin où il y a mille fleurs et où les
amoureux aiment se promener.

3 Pour corriger les affirmations ci-dessous, j’utilise plus/moins/aussi … que


ou plus/moins/autant de … que. /5 points

Boulangerie Paripain Bonpain


Création : XIXe siècle siècle
XIXe
Nombre de boulangers : 2 2
Prix du pain : 1,20 € 1€
Nombre de baguettes vendues : 800 par jour 850 par jour
Nombre de gâteaux fabriqués : 260 par jour 240 par jour

1. La boulangerie Paripain est aussi ancienne que la boulangerie Bonpain.


2. Il y a autant de boulangers à la boulangerie Paripain qu’à la boulangerie Bonpain.
3. Le pain de Bonpain est moins cher que le pain de Paripain.
4. La boulangerie Bonpain vend plus de pains que la boulangerie Paripain.
5. La boulangerie Paripain fabrique plus de gâteaux que la boulangerie Bonpain.

4 Pour retrouver les magasins de ma ville, je complète les définitions. /6 points


1. C’est l’endroit où j’achète la viande : la boucherie.
2. C’est l’endroit où j’achète les médicaments : la pharmacie.
3. C’est l’endroit où j’achète du poisson : la poissonnerie.
4. C’est l’endroit où j’achète le pain : la boulangerie.
5. C’est l’endroit où j’achète des timbres : la poste.
6. C’est l’endroit où j’achète des livres : la librairie.

Total : …/20 points

187
Unité 2
1 Pour compléter le programme de Brighton, je conjugue les verbes
corrigés BIlaN

entre parenthèses au futur. /5 points


À Brighton, vous étudierez et vous vous amuserez en même temps. Vous travaillerez
beaucoup l’expression orale et vous pourrez communiquer avec de jeunes anglais. Vous
arriverez par le train dimanche matin et vous repartirez le dimanche de la semaine suivante.
Le premier jour, vous passerez un test pour évaluer votre niveau. Les cours auront lieu le
matin de 9 heures à 12 heures. Vous dormirez dans une famille d’accueil. Ce séjour sera plein
de bonnes surprises !

2 Pour décrire la journée de Mui, je coche la bonne réponse. /4 points


Mui prend son petit-déjeuner de 8 heures à 8 h 30, elle déjeune de 12 h 30 à 13 h 30, elle
goûte de 16 h 30 à 16 h 50, elle dîne de 19 h 30 à 20 h 30.

1. Il est 8 h 15. 3. Il est 16 h 58.


… Mui va prendre son petit-déjeuner. … Mui va goûter.
… Mui vient de prendre son petit-déjeuner. 7 Mui vient de goûter.
7 Mui est en train de prendre son petit-déjeuner. … Mui est en train de goûter.

2. Il est 13 h 35. 4. Il est 19 h 20.


… Mui va déjeuner. 7 Mui va dîner.
7 Mui vient de déjeuner. … Mui vient de dîner.
… Mui est en train de déjeuner. … Mui est en train de dîner.

3 Pour comprendre la lettre de Franz à Dotou, j’utilise ma, mon, mes, ta, ton,
tes, notre, leur. /6 points
Salut Dotou,
Tu vas bien ? Et tes parents, ils vont bien ? Merci pour ta dernière lettre !
Alors, tu prépares ton voyage pour le Québec ?
Nous, on t’attend avec impatience ! Nous préparons notre maison pour t’accueillir. Tu vas
dormir, avec moi, dans ma chambre. Tu vas voir, on va bien s’amuser.
Et puis, on pourra aller jouer avec les voisins, ils sont très sympas. Leur maison est très grande,
et ils ont un beau jardin.
Je suis content de te voir bientôt.
Franz

4 Pour éviter de répéter les mots soulignés, je réécris le dialogue


en utilisant : le, la, l’, les. /5 points
– Maman, je ne trouve pas mes lunettes pour le voyage.
– Tu ne les vois pas ? Tu les as sur le nez ! Tu as ton passeport ?
– Oui, je le vais mettre tout de suite dans mon sac à dos.
– Et tes billets ?
– Oui, oui, je les mets avec mon passeport.
– N’oublie pas ta clé.
– Non, je ne l’oublie pas.

Total : …/20 points

188
Unité 3
1 Pour comprendre le message, je complète les questions avec l’interrogatif

corrigés BIlaN
qui convient : quand, où, qu’est-ce que, comment, est-ce qu’. /5 points
Salut Manuela,
Je suis super content de partir avec toi en vacances. Mais mes parents me posent des questions :
est-ce que tu peux y répondre, s’il te plaît ?
– Comment s’appelle le village où on va ?
– Où est-ce que c’est : dans le nord ou dans le sud de l’île ?
– Qu’est-ce que je dois emporter comme vêtements ?
– Est-ce qu’il y aura d’autres adolescents dans notre groupe ?
– Quand est-ce qu’on reviendra : le lundi 24 ou le mardi 25 ?
Merci beaucoup,
À plus,
Solal

2 Pour compléter le journal de Mickaël (c’est un garçon), je conjugue


les verbes entre parenthèses au passé composé. /8 points
Lundi dernier, je suis parti en vacances avec ma famille, nous sommes allés à Paris.
Le matin, ma sœur et ma mère sont montées tout en haut de la Tour Eiffel. Ma sœur a
descendu les escaliers trop vite, et elle est tombée. Elle est rentrée à l’hôtel avec ma mère.
Alors avec mon père, on a pris le bus pour aller sur les Champs-Élysées. C’était génial. J’ai
adoré !

3 Pour connaître les résultats du sondage, j’entoure l’adjectif indéfini


qui convient. /3 points
Que font les adolescents après les cours ?
Le sondage réalisé la semaine dernière montre que tous les collégiens commencent par se
reposer après les cours.
Après cette pause, chaque collégien a une activité différente : sport, lecture, jeux vidéo…
Et les devoirs dans tout ça ? Ils les font après. Plusieurs adolescents les commencent après le
dîner et les finissent tard dans la soirée.

4 Pour comprendre le dialogue, je remets les phrases dans l’ordre. /4 points


– Vous êtes pour ou contre les réseaux sociaux sur Internet ?
– Pour, j’adore les réseaux sociaux.
– Et qu’est-ce que vous pensez des gens qui mettent leurs photos en ligne ?
– Je trouve ça dangereux.

Total : …/20 points

189
Unité 4
1 Pour savoir ce que Karen a fait, je réponds aux questions en utilisant
corrigés BIlaN

la négation. /3 points
– Tu es allée chez Min, hier soir ?
– Non, je n’y suis pas allée / je ne suis pas allée chez Min.
– Tu as vu des amis, alors ?
– Non, je n’ai vu personne / je n’ai pas vu d’amis.
– Qu’est-ce que tu as fait hier soir ?
– Je n’ai rien fait.
– Tu es sûre ?
– Oui, je suis sûre.

2 Pour compléter le dialogue, je conjugue les verbes entre parenthèses


au passé composé. /6,5 points
M LAN : Mon déjeuner n’est plus dans mon sac ! C’est toi Léa qui a pris mon déjeuner ?
me

LÉA : Mon non, Madame, je n’ai pas pris votre déjeuner. Mais je sais qui l’a mangé.
Mme LAN : Tu as vu quelque chose ?
LÉA : Quand on est allé en récré, un chien est entré dans la salle. Je l’ai vu sortir avec votre
déjeuner. J’ai essayé de le rattraper mais il est parti trop vite. Alors, je suis retournée en classe.
Mme LAN : Pourquoi tu n’as rien dit ?
LÉA : Vous avez crié et j’ai eu peur.
Mme LAN : Excuse-moi Léa. Je te remercie. Maintenant, il faut retrouver ce chien !

3 Pour aider Kim et sa mère à se préparer, je complète dialogue en évitant


les répétitions. /6 points
– Kim, tu as bien rangé ta chambre avant de partir ?
– Oui, je l’ai bien rangée.
– Tu as préparé ton uniforme pour l’école ?
– Oui, je l’ai préparé.
– Tu n’as pas oublié ta montre ?
– Non, je ne l’ai pas oubliée.
– Est-ce que tu as pris tes clés ?
– Oui Maman, je les ai prises.
– Alors, tout est prêt, on peut y aller.

4 Pour retrouver les mots du collège, je complète les définitions. /4,5 points
1. C’est l’endroit où on va quand on est malade : l’infirmerie.
2. C’est le représentant de la classe : le délégué.
3. C’est l’endroit où on mange au collège : la cantine.
4. C’est l’endroit où on peut emprunter des livres au collège : la bibliothèque ou le CDI.
5. C’est la tenue obligatoire dans certains collèges : l’uniforme.
6. C’est un objet blanc, noir ou interactif : le tableau.

Total : …/20 points.

190
Unité 5
1 Pour compléter ce texte, j’utilise à cause de, parce que, donc,

corrigés BIlaN
c’est pour ça que. /4 points

À cause de l’activité humaine, certaines espèces disparaissent.


La planète est en danger c’est pour ça qu’il faut la protéger.
Il faut donc agir. Il n’est pas trop tard.
Parce que nous avons besoin de vous, rejoignez « Pour un monde plus vert ».

2 Pour savoir ce que fait Solvègue pour l’écologie, j’entoure que ou qui. /5 points

1. Je trie les déchets que je jette.


2. J’utilise des sacs qui sont réutilisables.
3. J’imprime seulement les messages qui sont importants.
4. Je débranche les appareils que je n’utilise pas.
5. Je mange des fruits et des légumes qui sont de saison.
6. Je donne les vêtements que je ne peux plus mettre.
7. Je choisis des produits qui sont écologiques.
8. J’utilise du papier qui est recyclé.
9. J’achète des ampoules qui consomment moins d’énergie.
10. Je recycle les objets que je n’utilise plus.

3 Pour comprendre les 3 gestes écologiques, je complète les phrases avec :


mieux, pire, plus, moins. /6 points
1. Prendre une douche, c’est mieux que de prendre un bain. On utilise moins d’eau.
2. Circuler à vélo, c’est mieux que de circuler en voiture, on consomme moins d’énergie.
3. Utiliser des sacs en plastique, c’est pire que d’utiliser des sacs en papier. Ils mettent plus de
temps à se dégrader.

4 Pour compléter le message ci-dessous, je retrouve le son et l’orthographe


qui conviennent. /5 points
Tiago vit à la campagne mais il part en vacances à la montagne tout l’été.
Avant de partir, il range sa chambre et rassemble les affaires à emporter pour les mettre dans
sa valise : son indispensable MP3, des vêtements, sa brosse à dents, des serviettes de bain,
une lampe solaire et des chaussures de marche.
Dans cet environnement, il faut être prudent et avoir un comportement respectueux de la
nature.

Total : …/20 points

191
Unité 6
1 Pour éviter les répétitions, j’écris les réponses de Claudia
corrigés BIlaN

en utilisant « en ». /5 points

– Claudia, tu as acheté un cadeau pour l’anniversaire de Milan ?


– Oui, j’en ai acheté un.
– Tu as trouvé un lecteur MP3 ?
– Oui, j’en ai trouvé un bien à la FNOC.
– Et tu as pris un casque avec ?
– Oui, j’en ai pris un blanc.
– Tu as fait un paquet cadeau ?
– Oui, j’en ai fait un.
– Et tu as préparé une carte ?
– J’en ai préparé une.
– C’est parfait. Merci d’avoir tout fait.

2 Pour découvrir la vie du grand-père de Matteo, je conjugue les verbes


entre parenthèses à l’imparfait. /7 points

Quand j’étais enfant, j’allais à l’école, comme toi. Mais mes parents habitaient la campagne.
Tous les matins, je marchais une heure avant d’arriver à l’école. Dans le temps, les transports
en commun n’existaient pas dans le village. Le midi, avec mon frère nous mangions le repas
préparé par ma mère. Le soir nous rentrions à la maison. Mes parents nous attendaient et nous
dînions ensemble. Il y a 60 ans nous ne regardions pas la télévision. Nous écoutions la radio,
mais je n’avais pas le droit de l’écouter le soir. Mon petit frère se couchait toujours avant moi.
Les parents venaient nous embrasser avant de dormir.

3 Pour comprendre le texte, je choisis les bonnes expressions. /5 points

Il y a 150 ans, il n’y avait pas de téléphone. Bien sûr, à l’époque, Internet n’existait pas non
plus.
De nos jours, on peut communiquer avec tout le monde, à tout moment. Mais il y a encore
des personnes aujourd’hui qui pensent que c’était mieux avant.

4 Pour retrouver les objets courants, je complète les mots-croisés. /3 points

1. On l’utilise quand il fait nuit, pour s’éclairer.


4
2. On l’utilise pour écouter des émissions T
ou de la musique. 1 É
3. On l’utilise pour appeler quelqu’un. L 3 L
4. On l’utilise pour regarder des émissions. A T É
5. On s’en sert quand il pleut. M 2 É V
6. On s’en sert pour avoir l’heure. 5 P A R A P L U I E
E A É S
D P I
I H O
O O N
N
6 M O N T R E

Total : …/20 points

192