Vous êtes sur la page 1sur 2

L'harmonie

Chiffrages
Il existe deux façons courantes pour chiffrer un accord, le système anglo-saxon et le système classique. Le
chiffrage anglo-saxon a l'avantage d'être plus lisible que le chiffrage classique qui donne l'ordre des notes de
l'accord.

Par exemple le chiffre 5 placé sous la basse d'un accord à l'état fondamental indique la quinte contenue dans ce
dernier, le chiffre 6 indique la sixte entre la tierce et la fondamentale, placée au-dessus, de l'accord. Pour finir, le
chiffrage 6/4 nous donne la sixte qui existe entre la tierce et la quinte placée à la basse, ainsi que la quarte entre
la fondamental et la quinte.

Exemple : chiffrage de différents accords de Do.

Accord Chiffrage anglo-saxon Chiffrage classique


Etat Etat
1er renversement 2ème 3ème 1er renv. 2ème 3ème
fondamental fond.
6
Majeur Do Do/Mi Do/sol - 5 6 -
4
6
Mineur Do min Do min / Mib Do Mineur/Sol - 5 6 -
4
7ème de 7 6
Do7 Do7/E Do 7/Sol Do7/Si b +6* +4*
dominante + 5
7ème 6 4
DoMaj7 DoMaj7/E DoMaj7 /Sol DoMaj 7/Si 7 2
d'espèce 5 3

* Le signe + est le signe de la sensible et indique donc un accord du Vème degré.

Je m'arrête au chiffrage des accords à quatre sons et je vous invite à consulter un traité d'harmonie, ou une
théorie musicale, pour l'ensemble des accords et des agrégats.Une petite explication s'impose sur le chiffrage
anglo-saxon. Le mode de l'accord ainsi que les enrichissements sont donnés dans un ordre précis.

Tout d'abord le mode : si l'accord est majeur seul le nom de la fondamentale est stipulé (Do majeur=Do). Si
l'accord mineur, une abréviation est nécessaire (Do Mineur = Do min). Il en existe d'ailleurs plusieurs : min, -, m.

Il en va de même pour les enrichissements, la septième, qui par exemple se chiffre Maj7 si elle est majeure (on
trouve aussi le signe D ou M7) et simplement 7 si elle est mineure.

Les abréviations aug ou +, parfois #5, s'inscrivent directement derrière le nom de la fondamentale pour les
accords augmentés, alors que l'on note les signes dim ou O, parfois b5, pour les accords diminués. L'indication Ø
signifie que l'accord est demi diminué.

Pour les autres enrichissements, on emploie couramment les signes # et b. Par exemple, Do 9, ou Do Maj7#11
(accord de Do majeur avec une septième majeure et une onzième augmentée).

Une fois que la trame harmonique est bien établie par les différentes successions de fonctions tonales et autres
modulations, le compositeur pour coller à un style ou simplement par goût, pourra utiliser les enrichissements
pour colorer sa musique.

Au début de l'harmonie classique, les enrichissements résultaient la plupart du temps du mouvement des voies.
Les théoriciens ont donc codifié tout un ensemble de notes dites à mouvement obligé et qui très souvent
devaient être préparées, la sensible étant un cas à part. On trouve sur la liste les broderies, les appoggiatures,
les retards, les altérations ascendante ou descendante de la quinte, les pédales.

Au cours des siècles, les compositeurs n'ont cessé de repousser les limites du système tonal, la plupart du temps
en passant outre ces règles de base afin d'arriver à une liberté totale dans l'écriture harmonique moderne, libre
de toute préparation ou résolution. La différence est de taille car elle permet d'isoler un accord du discours
harmonique (le propos ici étant la musique tonale, je passe volontairement sous silence les nombreuses
évolutions dues à la musique modale).
Il n'est pas rare de trouver des accords aux enrichissements complexes au sein d'un discours parfaitement tonal
uniquement pour colorer la musique; les jazzmen ont beaucoup oeuvré dans ce sens.

Il existe deux systèmes d'enrichissements principaux, le premier étant simplement le fait d'empiler des tierces
comme nous l'avons vu précédemment. Tous les accords possédant une note en plus de la fondamentale, la
tierce ou la quinte se rapportent au premier système, même lorsque l'accord est renversé.

Exemples

 DoMaj79 = accord composé des notes Do Mi Sol Si (Ré)*


 Do7b13 = accord composé des notes Do Mi Sol Sib (Lab)*
 Do6 = accord composé des notes Do Mi Sol La
 Do2 = accord composé des notes Do Ré Mi Sol

* les notes entre parenthèses sont celles qui sont placées à l'octave supérieure.

Le deuxième système consiste à altérer la tierce de la triade de base. Ces accords sont chiffrés à l'aide de
l'abréviation sus, pour suspendu. J'omets l'altération de la quinte, car nous trouvons ce type d'accord altéré dans
l'harmonisation des gammes des modes majeurs et mineurs (je ne parle toujours pas de système modal). Les
accords suspendus peuvent aussi êtres enrichis.

Exemples

 Dosus2 = accord composé des notes Do Ré Sol


 Dosus4 = accord composé des notes Do Fa Sol
 Dosus2Maj7 = L'accord composé des notes Do Ré Sol Si
 Dosus4 6= L'accord composé des notes Do Fa Sol La

Vous aimerez peut-être aussi