Vous êtes sur la page 1sur 2

Neuro-éthique : que veulent-ils faire de nos

cerveaux ?

Hervé Chneiweiss

Passion des sciences, jeudi 23 janvier 2020, 18h15

Campus Pierre et Marie Curie

Bât. B 1er étage salle B120

Améliorer la compréhension de notre cerveau, cet organe qui fascine de part sa


complexité et ses fonctions, est un défi que l’humanité cherche à relever depuis toujours.
L’avancée de nos connaissances sur cet organe si particulier autorise aujourd’hui des
applications thérapeutiques majeures et donnent l’espoir de traiter des maladies
neurodégénératives comme la maladie d’Alzheimer ou de Parkinson. Mais que penser lorsque
ces technologies sont utilisées pour surveiller notre état de vigilance et nos émotions comme
c’est le cas en Chine où des ouvriers et des écoliers sont équipés de casques à l’affût des
variations électriques de leur cerveau ? Que penser lorsque le roi des réseaux sociaux Facebook
investit des milliards de dollars dans la recherche neurotechnologique afin de pouvoir peut-être
un jour accéder à nos données neuronales ? Que penser de projets de recherche financés par
l’agence de la défense américaine visant à implanter des électrodes dans le cerveau des soldats
pour améliorer leurs performances ?
Aussi, les progrès réalisés par les neurosciences suscitent des espoirs mais leur usage dans des
domaines autres que la médecine est controversé et soulève des questions bioéthiques. Quelles
limites fixer à l’intervention médicale et technologique sur le vivant alors que les progrès de la
science sont spectaculaires ?
Si vous souhaitez savoir ce que les neurotechnologies permettent de faire aujourd’hui et ce
qu’elles permettront peut-être de faire demain ; si vous souhaitez connaître les lois bioéthiques
encadrant les actions de l’homme qui se retrouve détenteur de pouvoirs dignes de nos vieux
films de science-fiction, alors, cette conférence est pour vous. Elle sera animée par l’un des plus
grands spécialistes des questions de bioéthique à l’échelle mondiale, Hervé Chneiweiss.
Neurologue et neurobiologiste, Hervé Chneiweiss est entre autres, président du comité
international de bioéthique de l’Unesco au sein de l’ONU et dirige le laboratoire de
neuroscience de l’Institut de Biologie Paris Seine.
Cette conférence sera aussi l’occasion d’évoquer les dérives éthiques possibles ou réelles
inhérentes à d’autres domaines de la biologie. Parmi elles, ce scandale qui a fait le tour du
monde l’année dernière : la naissance des premiers être humains modifiés génétiquement.

Les propos de François Jacob dans son essai « Le jeu des possibles » en 1981 n’ont jamais été
autant d’actualité :

« La biologie moderne fait renaître de vieux cauchemars. Elle a un parfum de savoir défendu.
Elle dérange. Particulièrement scandaleuse apparaît la preuve qu’on peut facilement jouer avec la
substance qui est la base de toute vie sur cette planète ............. Il est vrai que les innovations de
la science peuvent servir au meilleur comme au pire, qu’elles sont sources de malheurs comme
de bienfaits. Mais ce qui tue et ce qui asservit, ce n’est pas la science. Ce sont l’intérêt et
l’idéologie. ».

Cette conférence vous permettra d’en prendre conscience et de connaître les contours éthiques
de tous ces « possibles » technologiques.

Hervé Chneiweiss est neurobiologiste et neurologue, président du comité international de


bioéthique de l’Unesco, membre des experts scientifiques de l’OMS, président du comité
d’éthique de l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale), membre du
conseil scientifique de l’OPECST (Office Parlementaire d’Evaluation des Choix Scientifiques
et Techniques) et directeur du laboratoire de neuroscience (composé de 15 équipes de
recherche) de l’Institut de Biologie Paris-Seine. Très soucieux de transmettre son savoir
auprès du grand public, il est l’auteur de nombreux ouvrages et participe à de nombreuses
conférences et émissions de radio ou de télévision (Cité des Sciences et de l’Industrie, France
Inter, France Culture etc.…). Il a dirigé pendant 10 ans la célèbre revue francophone
internationale médecine/sciences.

https://www.youtube.com/watch?v=lHm9C0mdAPg

Isabelle Dusard, Martine Glorian et Ingrid Lafontaine

Contact : sciences-passion@sorbonne-universite.fr