Vous êtes sur la page 1sur 6

Journal des débats

politiques et littéraires
Journal des débats politiques et littéraires. 1814-1944.

1/ Les contenus accessibles sur le site Gallica sont pour la plupart des reproductions numériques d'oeuvres tombées dans le domaine public provenant des collections de la
BnF.Leur réutilisation s'inscrit dans le cadre de la loi n°78-753 du 17 juillet 1978 :
*La réutilisation non commerciale de ces contenus est libre et gratuite dans le respect de la législation en vigueur et notamment du maintien de la mention de source.
*La réutilisation commerciale de ces contenus est payante et fait l'objet d'une licence. Est entendue par réutilisation commerciale la revente de contenus sous forme de produits
élaborés ou de fourniture de service.

Cliquer ici pour accéder aux tarifs et à la licence

2/ Les contenus de Gallica sont la propriété de la BnF au sens de l'article L.2112-1 du code général de la propriété des personnes publiques.

3/ Quelques contenus sont soumis à un régime de réutilisation particulier. Il s'agit :

*des reproductions de documents protégés par un droit d'auteur appartenant à un tiers. Ces documents ne peuvent être réutilisés, sauf dans le cadre de la copie privée, sans
l'autorisation préalable du titulaire des droits.
*des reproductions de documents conservés dans les bibliothèques ou autres institutions partenaires. Ceux-ci sont signalés par la mention Source gallica.BnF.fr / Bibliothèque
municipale de ... (ou autre partenaire). L'utilisateur est invité à s'informer auprès de ces bibliothèques de leurs conditions de réutilisation.

4/ Gallica constitue une base de données, dont la BnF est le producteur, protégée au sens des articles L341-1 et suivants du code de la propriété intellectuelle.

5/ Les présentes conditions d'utilisation des contenus de Gallica sont régies par la loi française. En cas de réutilisation prévue dans un autre pays, il appartient à chaque utilisateur
de vérifier la conformité de son projet avec le droit de ce pays.

6/ L'utilisateur s'engage à respecter les présentes conditions d'utilisation ainsi que la législation en vigueur, notamment en matière de propriété intellectuelle. En cas de non
respect de ces dispositions, il est notamment passible d'une amende prévue par la loi du 17 juillet 1978.

7/ Pour obtenir un document de Gallica en haute définition, contacter reutilisation@bnf.fr.


MERCREDI
S NOVEMBRE MERCREDI
5 NOVEMBRE
1856. 1856.
ON S'ABONNE ONS'ABONNA
rue des Prôtres-Saint-Germain-rAuxerrois, 17, •'
h Rome,
PAR TRIMESTRE chez pikkhk
aiKULK place Colonne
Dêpanemens. 20 fr. àNaples,
Paris.«;•;••• 18 fr. chez ktiehnk BiiBÎn rue Médina, 61;
Pour PAllemagne l'Autriche, la Prusse- f j
In ••iiDoif, apply to*. tiioma», gênerai et là Russie, /v I
advértising agent, 2, Catherine street, Strand; chez le directeur des Postes à Cologne (Fruste)* {
toe»w«Kand son, foreign newspaper office,
«

.POLITIQUES'ET LITTÉRAIRES.
2, Saint-Ann's lane, 6. P. 0.; and deIizt ..+.: '
jiaviei et ce, i, Norfolk street, Strand, and, '-Ij
lane, Cornliill. Les annonces sont reçues ï» 9
1, Finch
au bureau du «oiibx&l deh debati\ fl
N. B. Le joibmai. des débats ne répond chez s«. faxik, régisseur, NfcJ
pas des manuscrits qui lui sont adressés, et ne se place de la Bourse, 10,
charge pas de les renvoyer, j et chez mil, Bictox et c, place de la Bourse 8»

et ne sait même de d'en gémir l'honnêteté nous rend fort facile lions et il faudra de de si audacieuses
pas obtenir avis lui lougtemps pour réprimer attaques, qui
"FRANCE. France,
l'Autriche
qui
le loyal accomplissement des enga- eh ce cas, l'accomplissement de notre devoir.
transmis
appuyé
le
d'échantillons
du
que
commerce.
avait
que tout
de piastres,
soit mis dans l'ordre primitif. jettent la terreur dans le pays.
contractés. En un mot, je crois » Que la divergence département Les du des des de Venise.)
gemens pouvoir d'opinion diplomatique murailles château tours, (Gazette
PARIS, 4 NOVEMBRE. Quant aux actuelles de Libéria,
dire que le noble lord, qui n'est pas connu gé- qui existe entre deux puissances alliées et amies exportations églises, des mosquées et des clochers ont eu RUSSIE.
néralement pour son a été, dans cette toutes deux de la Sublime-Porte au même degré dont la valeur annuelle peut s'élever à ou moins à souffrir. Les quartiers turcs et
Tous les journaux de ce matin aménité, plus
confirment été fort >
circonstance, plus rude que jamais et sans disparaisse; que l'on cesse d'exciter maladroi- 1 million de dollars (5 millions de francs), juifs situés dans la ville ont endom- Saint-Pétersbourg 26 octobre.
la nouvelle de la révolution qui vient de tement la susceptibilité de promptes
vouloir se relâcher en rien de ses prétentions, légitime des droits sou- elles consistent en huile de magés et leurs maisons demandent
La grande-duchesse
renverser du même il surtout palme, Hélène se rendra sur le
coup le ministère otto- a prévenu les ministres qu'il allait en réfé- verains de la Turquie sur l'Egypté, dont on s'ef- réparations. Le quartier européen, appelé Né-
Rhin
rer a S. M. le Sultan; il n'a pas de le force de grandir, en dehors d'une juste mesure, en bois de campêche et autres bois de tein- a eu environ maisons renver- par Breslau et Leipsick, où elle arrivera
man et les combinaisons do la politique manqué chori, cinquante le 2 novembre..
faire à l'instant même. et l'importance et les droits qui sont et doivent ture, et
les paquebots anglais ou américains, sées, une grande portion rendue inhabitable
européenne. On ne connaît pas encore le Le prince Gortschakoff a eu hier une longu
Aussi, quelques heures après, Aali-Pacha être limités, et alors, nous aussi, nous parle- de ou de New-York vont cha- et le restant exige de grandes réparations. Les
qui Plymouth conférence avec le baron de Werther, ambas-
détail des circonstances qui ont dû préparer »
et Fuad-Pacha ont .envoyé leur démission. Mais rons, nous nous associerons de bon cœur à année desservir la côte occidentale,
quartiers grecs ont eu à peu près le même
sadeur de Prusse "à sur la
et amener ce revirement que Saint-Pétersbourg,
inattendu. ,Le chef le Sultan, que lord Stratford de Redcliffe n'a- tout projet, à toute pensée qui, sans léser au- sort, et je puis vous certifier que sur mille
vait souvent des très consi- question de Neucbâtel. Les deux cours son
du le grand-vizir est pu sans doute à persuader, n'a cunement la souveraineté impériale, sera de remportent quantités maisons on n'en trouve pas'deux qui soient
cabinet, Aali-Pacha, parvenir complètement d'accord sur cette affaire, et la
pas accepté la retraite de ses ministres. Bien nature à faire avancer l'empire dans les voies dérables de ces produits. restées intactes., Une grande partie des habi-
remplacé dans le poste qu'il occupait par Russie appuie les prétentions de la Prusse. Les
plus, il a écrit une lettre autographe au grand- de la civilisation et du » C'est tans sont sans domicile et privés de tout.
tel est, suivant un journal progrès. fort peu de chose encore, sans doute, rapports du comte de Morny avec le baron de
Reschid-Pacha .vizir pour lui exprimer sa haute satisfaction. Quelques individus sont restés ensevelis sous
les relations commerciales de la petite sont également très e
le seul fait qui soit po- » En même que les ruines. Werther satisfaisant,
'assez bien informé, temps que cela se passait entre
les relations les plus amicales exis
lord Stratford dé Redcliffe et les ministres, il république noire de Libéria, qui pourtant On dans paraissent
sitivement connu jusqu'à présent. Il est vrai Le Moniteur donnait compte quarante-quatre villages ter entre les cours de Paris et de Berlin.
eu une autre démarche de la part de hier le texte d'un ont pour et s'étendre d'admirables tous ont souffert ou moins. Les vil-
le fait important et décisif. y avait grandir l'Ile plus Il vient
que c'est On traité conclu en 1852 entre la France et d'être publié une loi concernant les
l'ambassade anglaise. S. S. s'était rendue la ressources à l'aide le petit de lages d'Arcangelo Apolachia, Fanes, Monoli-
encore si tous les membres du cabi- desquelles port paysans de TEsthonie; elle règle d'une manière
ignore veille chez l'ambassadeur de France, M. Thou- l'Etat de Libéria et ratifié le 14 octobre tha, Salacos, Siana, Soroni et Trianda sont tout
Monrovia est peut-être destiné à prendre un plus conforme à l'esprit moderne la situation
net présidé par Aali-Pacha le suivront dans venel, et là il s'était engagé une conversation à fait détruits. On pleure une centaine de vic-
dernier. Ceci nous amène à rappeler en de ces paysans, ne sont serfs de
dont naturellement ne peut connaître jour, sur ce
littoral, un grand développe- times et on compte un plus nombre de qui plus que
sa retraite. Le journal dont nous parlons personne grand nom.
les incidens. Le résultat quelques mots l'origine et les progrès de
a été que lord Strat- ment. Mais, disons-le, ce n'est vrai- blessés. Les villageois se trouvent en campagne
croit savoir que Fuad-Effendi, qui remplis- ce petit établissement de la côte occidentale Tandis que les prix des objets de consom-
ford est allé aussitôt visiter Ileschid-Pacha, qui ment avoir leurs effets et toutes
sait les fonctions de ministre des affaires pas li qu'est l'importance actuelle de onverte, après perdu mation .continuent d'être aussi élevés à Saint-
se rendait lui-môme peu d'instans après chez asile ou refuge, il y a trente ans leurs provisions.
d'Afrique, l'Etat Libérien. Ce que'l'on se plaît à y voir, Pétersbourg que pendant la guerre, ils sont
étrangères dans le cabinet renversé, pour- l'ambassadeur français. Le public croit que de quelques J'ai fait une excursion à Trianda, village
environ, esclaves noirs et qui c'est un bienfaisant tourné ce tombés très bas à Varsovie.
rait conserver son poste. Reschid-Pacha va revenir aux affaires. phare vers composé de trois mille bâties sur
la famille maisons,
» Voilà où nous en sommes aujourd'hui prend place parmi des vaste continent terre de une entourée de vignes et d'oliviers. (Correspondance Haras.)
nous trouvons dans une corres- aujourd'hui africain, classique plaine
Toutefois d'un nations et signe un traité avec l'une des pre-
mais moment à l'autre tout peut -changer, du fétichisme et de Deux cent cinquante de ces maisons ont été
des détails surla l'esclavage, l'anthropo- PORTUGAL.
pondance deConstantinople et le ministère rétabli n'est rien moins que mières de l'Europe. renversées, plus de deux mille rendues inhabi-
puissances c'est un foyer dressé sur
crise ministérielle, à la suite de la- solide. phagie généreux tables et le reste est dans un état
première La de Libéria est, comme on qui fait vrai- Lisbonne, 28 octobre.
» En attendant, république cette si longtemps livrée aux hor-
le cabinet d'Aali-Pacha avait donné une nouvelle frégate anglaise côte, ment pitié et dont on ne peut tirer aucun parti
quelle Pour ~brait: F. Camus. le sait, située à l'extrémité nord de la côte de Ce matin le chemin de fer central
est arrivée ici. » reurs et aux misères de la barbarie; un sans faire de promptes et de sérieuses répara- péninsu-
sa démission, démission qui, comme on le a été ouvert au public. Sur
Guinée où elle s'étend sur un espace d'en- allumé la charité chrétienne en tions. Quatre personnes ont trouvé la mort laire l'invita-
foyer par
sait, n'avait pas été acceptée par le Sultan. viron 600 kilomètres. dans ce village, et l'on doit au hasard de n'a-
tion des directeurs, le roi, les ministres, les
Monrovia sa capi- déshérités de la famille
Ces détails sur les pourparlers ifereui' de ces pauvres voir à regretter diplomates étrangers et un grand nombre de
portent qui tale, occupe le lieu même où se trouvait au- que là mort de ces quatre mal-
On nous écrit de Vienne, le 51 octobre humaine, les noirs, et allumé par les mains personnages de distinction sont allés
s'étaient entre les ministres de la heureux, car depuis quelques jours seulement jusqu'à
engagés trefois le principal marché à esclaves de dans deux l'un la cour
« Le monde des noirs eux-mêmes, comme pour protes- tous les laboureurs s'étaient retirés dans la Caregado trains, pour
Porte et les ambassadeurs et officiel remarque avec un cer- et l'autre
d'Angleterre cette partie du littoral africain. Née de l'es- autrement nous aurions eu à déplorer pour le reste des voyageurs.
tain déplaisir les fréquens rapports personnels ter, mieux l'a
que ne fait jusqu'ici l'empire ville,
d'Autriche relativement à l'évacuation des une La ligne et les locomotives ont été solennel-
que le boyard Miolas entre- prit abolitioniste, Libéria est donc une pro- de Soulouque, la fatale idée de leur plus cruelle catastrophe.
prince Vogorides contre lement bénies le avant
principautés par les troupes autrichiennes et tient avec le baron de Budberg, ministre de testation vivante contre la traite, un appel
Les îles de l'Archipel ont toutes ressenti le par cardinal-patriarche
indéfinie et irrémédiable déchéance. toutes n'ont le départ. A Caregado, avaient été
de la mer Noire par l'escadre anglaise. Russie auprès de notre cour. On a su que la tremblement, mais pas souffert. préparés des
permanent àl'émancipa lion de la race noire, L'Algérie, le Sénégal, les comptoirs de la Chio, Stanchio et autres n'ont éprouvé aucun
buffets. Au retour vers Lisbonne, il a fallu
ces détails n'aient mainte- première visite du prince, en arrivant à Vienne,
Quoique plus et comme un signe chrétien de sa rédemption Castellorosso et Limi ont peu souf- remplacer la locomotive par une autre et divi-
a été le diplomate russe. Ce boyard, un côte, leCap, Port-Natal, Mozambique, Àden. dommage;
intérêt rétrospectif ils sont pour ser les trains il en est résulté de
nant qu'un des principaux de la Moldavie, c'est enfin un premier lieu entre cette race fert mais il n'en est pas de même de Stalchi, beaucoup
personnages y et Suez bientôt, espérons-le, sont autant et le roi n'a pas été content.
cependant curieux et instructifs à plus d'un exerce une de Scarpentes et de Cassos. La première de ces retard,
grande influence, tant par son im- et la race blanche, son aînée, qui, comme de les Etats
et ils prouvent au moins que nous mense son points par lesquels d'Europe, îles a eu à regretter la perte d'une quarantaine (Daily News.)
titre, fortune territoriale que par rang le crime de l'esclavage, a ra-
pour expier ou la civilisation des sociétés mo- de maisons et de quelques il y a quel-
étions bien dans ce que nous comme patricien c'est un des plus fervens plutôt morts; ESPAGNE.
renseignés mené elle-même,
promoteurs de l'union et administra- après les avoir faits libres, dernes, enserrent et pressent dans leur ques blessés. La seconde a eu environ huit cents
avons dit do la situation telle politique 51
politique deux principautés,, et à ce compte sa quelques uns des enfans de l'Afrique sur maisons écroulées et des familles entières en- Madrid, octobre.
tive des vaste périmètre tout le continent africain,
qu'elle était il y a peu de temps encore à ici n'est en ce moment rien moins cette terre fermée presque sevelies sous les décombres. russe comte de Benkendorff a reçu
présence mystérieuse tout et semblent se une L'envoyé
préparer à y accomplir La troisième Ile compte cinq villages, les insignes de la
Constantinople. qu'agréable. entière encore aux lumières du christia- parmi grand'eroix de Saint-Ferdi-
» Personne ne croit pacifique et civilisatrice invasion. Libéria lesquels Fri et Panaya, situés près de la nand dont l'a décoré la reine.
Lé Journal de ici que le gouvernement mer,
Coiïslanlinople, qui s'était nisme et de la civilisation. ont les
impérial modifiera de sitôt le système l'Africaine aurait sa place a part dans une peu souffert; autres, Arvanitochori, Le choix de M. le duc d'Osuna pour
montré jusqu'à présent si contraire politique représen-
au per- qu'il a cru devoir, de mures Si c'est aux Anglo-Saxons qu'il faut attri- dans
Poli et Santa-Marina, ont été entièrement dé- ter l'Espagne en Russie est déjà arrêté. La re-
après réflexions, toile entreprise, la plus grande, l'ordre
cement de l'isthme de Suez, s'exprime au- à l'égard de la Moldo-Valacliie; truits, et on compte vingt morts, Dans le der- connaissance de notre reine
adopter il n'en buer l'originede l'esclavage dans les Etats l'on concevoir l'acti- par la Russie étant
moral, que puisse pour nier de ces villages, on voit encore debout une
jourd'hui sur cette question dans des termes pourrait surtout être question dans un moment de l'Amérique du Nord, il est juste de re- siècle. ew™iN-i>upcisTÈs. décidée, le czar, dans le courant du mois de
où nous en sorte à i'im- vité du dix-neuvième cinquantaine de maisons, mais elles sont dans doit un
qui peuvent être considérés comme une nous voyous, quelque à eux qu'appartient novembre, envoyer représentant défi,
si puissamment connaître que c'est t un état déplorable. nitif notre cour. Ce représentant
amende proviste, appuyés par l'Angle- près sera,
honorable à l'opinion presque una- terre. On sait que récemment l'honneur d'une La La terre ferme a eu aussi sa part dans cette le prince
d'assez fortes par- première réparation. dit-on, Wolkonsky.
nime de l'Europe. Pour ceux qui connais- ties d'effets d'habiliemens ont été ex- terrible secousse-, mais avec des
militaires fondation de Libéria est due en effet aux dommages Il parait que l'on a déjà commencé en con-
sent les relations de ce journal traites des de Lemberg et
Nouvelles étrangères* moindres. Macri, qui se trouve au centre, n'a des ministres de la prochaine
avec Reschid- dépôts (I'Oilmiitz, efforts d'une société à s'occuper
américaine, la Société aucunement souffert. A Chovgès,
Pacha, le chef du nouveau ministère, un d'autres dépôts de la Gajlicie pour être dirigées
de Colonisation, celle dont le fondateur I'EUSE. une montagne réunion des Cortès. Le gouvernement désire
vers les deux du Danube et servir à et le s'est écroulée en partie jusqu'à la Marine, et ardemment établir son
mérite provinces système administratif
pareil revirement d'opinion d'être de nos corps avait coutume de ré- Le Journal de Constanlinople du 27 octobre des bois de construction amoncelés dans des entrer
l'habillement de troupes qui con- président, M. Finley, pour pleinement dans cette question il
signalé. Nous reproduisons plus loin l'article contient les nouvelles suivantes de la Perse endroits marécageux ont été emportés les aussi
tinueront d'y stationner pendant cet hiver. pondre, lorsqu'on élevait des objections par veut gouverner constitutionnellement que
de ce journal. » Ce serait méconnaître le sentiment « Les troupes persanes occupent encore les vagues jusqu'à la haute mer, le sol s'étant cre-
natio- contre les plans de l'association Je sais que possible.
nal en Autriche de en doute environs de llérat. Vous savez que le but de cette vassé. On croit
Une dépèche de Constantinople en date du que révoquer l'ap- que le conseil royal ne tardera pas
ce dessein est de Dieu. En février expédition était de repousser les de Marmarizza et d'autres
pui que rencontre le gouvernement dans l'opi- 1820, par- attaques Boudroum, positions à être installé.
27 octobre, que nous avons donnée hier, an- Dost-Mohammed et d'empêcher Herat ne ont
nion publique au sujet du maintien indéfini de tait de New-York pour la côte de Guinée que toutes ressenti la secousse, mais avec peu On dit qu'une réunion a eu lieu dans
tonibàtenlreles mains des Affghans. Aussi l'ocra- grande
nonçait que l'escadre anglaise de la mer notre corps d'armée dans les deux principautés; le premier navire c'é- ou point de dommages. les salons d'un général (le comte
chargé d'émigrans; de cette de Reus), dan»
Noire avait été renforcée. De son côté, le aucune mesure militaire n'a été si patiun province par les troupes persïi- Le tremblement s'est fait aussi ressentir en
peut-être tait une poignée de nègres affranchis on fu- nes a-t-elle été considérée dès le commencement le but d'arrêter les moyens d'organiser le parti
chez nous le commerce mer. le dire des capitaines de navires Divers
journal le Nord publie une 'dépêche de Paris populaire que celle-ci D'après progressiste. personnages as-
autrichien est resté tantôt trois ans gitifs, formant environ 25 familles, quelque comme une mesure provisoire et purement dé- arrivés de différentes provenances, tous s'ac- sistaient à cette réunion dont
importans
on ignore
de guerre depuis le ré-
annonçant que sept vaisseaux an- sans nos fabriques, en achetant les im- 80 colons en tout, conduits trois ci- fensive, et le gouvernement du Schah n'a ce ssé cordent à affirmer qu'au moment de la secousse sultat.
rival; par
dans la mer Noire. de déclarer que ses troupes seraient ils crurent
glais sont entrés menses quantités de laine grosse et fine que toyens des Etats-Unis, un un rappelles toucher. Le pyroscaphe du
Lloyd On disait ces jours derniers que le duc de la
ecclésiastique, aussitôt à ses
produisent périodiquement la Moldavie et la Va- avocat et un médecin. que Dost-Mohammed,1 renonçant autrichien, Adria, qui est arrivé le lendemain Victoire allait publier un Manifeste sur les der-
Nous avons parlé d'une convention con- projets de conquête, retournerait à Caboul et à dix venant a ressenti
lachie, y envoient a profusion tous les articles heures, d'Alexandrie, niers actes de son ministère, et l'on disait
entre l'Autriche et le Nous n'avons pas à retracer ici les mille donnerait toutes les garanties nécessaires pour à 70 milles de Rhodes une secousse tellement
clue dernièrement d'étoffés fabriqués nécessaires à l'usage de plus même que déjà ce document était sous presse.
de quatre millions difficultés il combattre le nouvel éta- la tranquillité future de l'Affglianistan. Mais un que le capitaine, croyant le ba- La Hoja
l'évacuation de quelques d'habitans. Cette ère si heu- qu'eut violente, que autographa doute de cette nouvelle. Il
Saint-Siège pour événenemenl inattendu est venu changer com- teau avait touché à un écueil, aussitôt
reuse pour notre production nationale et notre blissement. La principale, on le comprend, iit stop- est seulement que le gouvernement a
des Etats pontificaux par les troupes la situation de Hérat. positif
points industrie dans toutes ses spécialités se prolon- plètement per la machine, et la plus grande panique a la d'une brochure
fut la barbarie africaine elle-même » Issa-khan, chef d'une faction et partisan prohibé circulaire que vou-
autrichiennes. On sait qu'aux termes de cette sans contredit aussi le qui régné un moment à bord. L'Italia, de la même laient MM. Castelar
gera longtemps que publier et Marin sur les
sont les seuls voyait s'élever un nouvel obstacle contre déclaré de Dost-Mohammed cherchant à se entrait dans le port au mo-
convention Ancône et Bologne comte de Buol ne se détachera point, à l'égard Compagnie, qui actes du général Espartero comme ministre de
l'odieux s'attribuent les féroces maintenir dans la position qu'il a su se créer ;uent de la première venant de
des deux du a privilège que secousse, la Couronne.
points qui resteront occupés par les forces de principautés, système qu'il
à lierai, et voulant mettre entre les Sunnites et le même
(Correspondance Havas.)
et suivi jusqu'à ce jour avec tant de et stupides chefs des tribus de la côte, de Si^yrne, a éprouvé effet, et sans l'ha-
vient de rece- adopté i< 5 novembre.
l'Autriche. Cet arrangement Pour extrait F. C&ma». les Schïites (deux musulmanes très hos- bileté du capitaine qui fit immé- Madrid,
persistance. »
livrera la traite ils ne Jés mangent tiles de tout temps sectes l'une à l'autre) Druscovich,
voir son exécution. La nouvelle que nous en (quand une barrière diatement machine en arrière, il serait grave- (Par la télégraphie privée Ilams.)
avons donnée hier d'après une dépèche télé- pas) les prisonniers qu'ils se font entre eux. infranchissable, commença d'abord à persécu-
ment endommagé par les pierres qui tombaient
ter par tous les moyens les Schïites La Gazette publie un décret rétablissant la
Ces obstacles et vingt autres, la Société possibles qui de la tout" des Anges (Arab-Kulé), située à l'en-
de Vienne est aujourd'hui con- On écrit de Berlin, le 2 novembre législation sur la presse
graphique se trouvent dans la ville, et lorsque ceux-ci, ré- de 1844 et 1845.
u AI-L0UBT- les surmonta tous, et, pour nous en tenir trée du port. M.'Luiz Estrada est nommé
firmée par le Moniteur. « Il est significatif duits à la dernière extrémité, voulurent faire murailles directeur des
aujourd'hui que les affai- aux résultats On voit plusieurs crevassées et des
biens nationaux.
définitifs, Libéria qui de une tentative pour se joindre aux Persans, leurs
res politiques paraissent devoir entrer dans tours prêtes à s'écrouler. Si le gouvernement
colonie devint vers 1847 Etat coreligionnaires, Issa-Khan souleva la popula- à temps les mesures
une phase nouvelle, que dans nos cercles offi- indépen- impérial nepretfdpas néces- GRANDE-BRETAGNE.
ciels on parle avec une en une tion sunnite et attaqua les Scliïites avec toute faire ou les réparer,
s ' Télégraptaie privée. prédilection particu- dant, comptait 1854 population saires pour les démolir
la fureur d'un barbare fanatisme. 5 novembre. s
lière des services que le cabinet français a d'environ nous aurons à déplorer de nouveaux désastres. Londres,
12,000 colonsnoirsoudecouleur, » 200 Schïites furent
Berlin, le 3 novembre. rendus à la Prusse. On remarque que c'est à la Plus de
égorgés dans Je termine cette douloureuse légende en ré-
venus la plupart et de Cité, midi. Les Consolidés ont ouvert avec
pour d'Amérique, les rues de Hérat on déchira les entrailles de
Un décret promulgué à l'occasion de la mo- France que la Prusse doit d'avoir été invitée aux pétant que Rhodes se trouve plongé dans le fermeté à 92 7/8 93; ils sont maintenant à «3
140 à 150,000 dont les hameaux
dilication du tarif des douanes fixe à 2 gros conférences de Paris, que la France a fait les indigènes plusieurs femmes, et le reste de cette malheu-
plus grand deuil. Une grande partie des habi-
reuse colonie fut dans les cachots, où il 1/8, avec tendance à la hausse, au comptantet
le droit d'entrée d'un boisseau de fro- démarches et les démarches les plus paisibles et prospères s'élèvent sous les jeté tans sont d'asile, d'autres privés d'asile
d'argent est aujourd'hui des plus horribles privés pour compte, et au .4 décembre, à 93 3/8 1/2:
premières
décisives en faveur de la Prusse dans l'affaire l'objet crua.u- et d'autres se trouvent dans une
ment ou de à un demi-gros d'argent auspices de pasteurs chrétiens là où gi- et d'effets, Trois pour 100 réduit, 92; nouveau Trois
de Neucliatel. Enlin on répète tés. Quelques centaines de malheureux, échap- encore. Les pluies pour
celui du seigle,légumes de l'orge et de l'avoine, à 18 avec insistance saient les huttes de leurs ancêtres idolâ- misère plus '.grande immi-
100, 92 1/2. Fonds étrangers Trois 100
pés à la mort, sont parvenus à se rallier au pour
gros d'argent celui d'un quintal de froment. que la Prusse est parfaitement d'accord avec la
tres et sanguinaires. nentes nous* font craindre beaucoup que les espagnol, 41 3/4; nouveau Différé,
France et la Russie dans toutes les questions Libéria, nous l'avons camp des Persans. ne s'écroulent. La répéti- 2i- Mexi-
[Correspondance Havas.) maisons endommagées cains 21 3/8.
a une » II vous serait impossible de vous faire une
importantes qui agitent aujourd'hui l'Europe. dit capitale ville maritime assez tion de quelque secousse fait tenir tout le deux heures. Les
idée de l'immense et profonde sensation Cité, Fonds continuent à
d Nous apprenons notre que monde sur le qui-vive, et si Dieu ne nous en
que gouvernement (lotissante, ayant un fort, un fanal, un ce triste événement a produit en Perse l'irri-
montrer de la tendance à la hausse. Consoli-
poursuit depuis longtemps l'idée d'un traité de une petite délivre les quelques maisons qui sont encore au
nous écrit de le entrepôt marine des écoles tation du clergé n'a de le dés, 93 1/4 comptant, 93 1/2 3/4 pour dé-
On Constantinople, commerce avec la Russie, tel que celui que plus bornes debout, ébranlées dans leurs fondemens
des églises des journaux des associations nom d'Issa-lihan est voue à l'exécration déjà cembre nouveau Trois pour 100 92 3/4; Ac-
27 octobre demandent les pétitions des Diètes provin- pub! i- dans la soirée du 12, s'écrouleront toutes sans tions de la Banque,
Cette circonstance met le gouvernement 214. Fonds espagnols Trois
ciales, et qu'il en a déjà été question entre les de charité enfin à l'instar des Etats- que. distinction.
a Je vous donner sur la dernière crise du Schah dans une position excessivement em- pour 100, 42; nouveau Différé, 23 5/8. (Globe.)
puis diplomates russes et prussiens, mais non pas Unis l'ancienne une Consti- Pour aujourd'hui je m'arrête"5 là, et si plus
ministérielle quelques détails dont je vous ga- mère-patrie barrassante; d'un il est pressé On lit dans le Times les dépèches
officiellement. car, côté, par tard de nouveaux détails me parviennent télégra-
rantis la vérité; le sol de notre tution, dont l'article G soit dit en pas- les Anglais je
mais politique » On assure la Russie se montre assez d'abandonner Hérat, et, de l'autre, de vous les communiquer. phiques suivantes
ne ce que m'empresserai
est si mobile que je réponds pas que qui sous sant, fait parfaitement connaître il par le cri public d'en poursuivre Hier soir, nous
disposée à accéder ce rapport aux vœux l'esprit Du 19 octobre.- avons eu la Vienne, dimanche 2
est vrai aujourd'hui puisse l'être encore de-
et l'ouverture et la portée du nouvel le estsiège
poussé
la guerre avec l'Angleterre ou une de Batisda
« novembre.
de la Prusse, des négociations établissement nouvelle que le village et deux au- » Le 23 octobre, il a été définitivement
main. sur des communications à établir entre indignation générale qui amènerait indubita- réglé à
les « Le but essentiel de la fondation de Libéria tres ont été totalement détruits. On a à regret- la
» Vous vous rappelez que le 28 de ce mois blement la ruine du cabinet actuel, voilà l'al- Constantinople, entre Porte, l'Angleterre et
chemins de fer prussiens russes peut être ter des morts et des blessés.
était la date extrême par le traité de et ayant été d'ouvrir un asile aux enfans dis- ternative fâcheuse où se trouve le gouverne- l'Autriche, que l'occupation de la mer Noire et
assignée considérée comme un premier pas pour éta-
Paris à l'évacuation définitive du territoire ot- et opprimés de l'Afrique, et de régé- ment du Schah. • des principautés danubiennes serait prolongée.
blir des rapports commerciaux plus étroits persés PROVINCES DANUBIENNES.
toman. Or l'Autriche occupe encore les princi- » Jusqu'à il nous a été impossible de » Constantinople,
entre les deux Etats. » nérer en même temps les peuples de ce vaste présent le 23 octobre.
et l'Angleterre occupe la mer savoir quel parti on prendrait car tandis Galaiz 18 octobre.
pautés Noire i continent encore ici, (Moldavie), » Le Vulture,
rien n'annonce se préparent ni l'une ni (Correspondance Havas.) enveloppé par les ténèbres canonnière à vapeur, est parti
qu'elles que les préparatifs de guerre se poursuivent
à exécuter les stipulations du (le l'ignorance, il ne sera admis à titre L'aspect de nos ports est magnifique, tant pour renforcer l'escadre anglaise devant l'Ile
l'autre expresses d'un côté, de l'autre on semble être certain que est considérable le nombre des bàtimens arri- des Serpens. »
Congrès. Sur une Note émanée du cabinet, lord de citoyens dans la république que les seuls Feruk-Khîin-Emin-ol-Molk ambassadeur ex-
vés ici des diverses contrées de l'Europe. Ce-
Stratford de Redcliffe s'est rendu chez le grajid- Le Journal de Constantinople si hostile
hommes de couleur ». Le Président traordinaire du Schah, pourra facilement apla- Nous avons des nouvelles du cap de
actuel ne marche
où se trouvait Fuad-Pacha, le ministre au canal de Suez, l'article nir ces difficultés avec les Anglais. » pendant l'exportation pas et le prix Bonne-Espérance du 27 août; elles ne font au-
vizir, naguère publie de l'Etat est li. Jenkins des grains se maintient. Cela en par-
des affaires étrangères. Joseph Roberts, provient cune mention projets contre la
suivant dans son numéro du 24 octobre tie de ce que la récolte a été médiocre, des d'attaque
» Dès que le sujet de l'entrevue a été expli- homme bienveillant et éclairé, dit-on. Les TURQUIE. en frontière. En conséquence, il y a lieu de sup-
est devenue « Bien des journaux ont vu une pensée d'an- partie de ce qu'on n'a pu battre encore les
qué, la conversation des plus vives, Etats-Unis, la Belgique, la Rhodes, 18 octobre. poser que les derniers rapports étaient exa-
au chemin de fer de l'Angleterre, grains récoltés. L'usage est de faire fouler le
et après de longues discussions il a été par- tagonisme l'Euphrate dans Prusse et le Brésil ont successivement, gérés. (Standard.)
de du Journal
de Constantinople,) en plein air par les chevaux, et les gran-
faitement clair qu'il était impossible de s'en- le projet du canal de l'isthme de Suez, et ils (Correspondance grain
1847 à 1854, reconnu la république de des pluies qui sont n'ont Nous avons des nouvelles de Nicaragua du
tendre. D'une part, les ministres ottomans in- font blâmée; mais il nous qu'en ce qui Ma main tremble encore au récit douloureux tombées pas permis
parait de procéder à ce travail. 4 octobre. Plusieurs escarmouches ont eu lieu
Libéria. Le traité dont nous venons
voquaient le traité de Paris, et, d'autre part, concerne le chemin de fer projeté, les bld- de que j'ai à vous écrire. Si jusqu'à présent je ne entre le Walker et les alliés; elles
avec meurs (pardon ce deviennent Le bateau-courrier de Vienne a amené ici général ont
l'ambassadeur anglais, l'énergie qu'on lui pour néologisme) parler y ajoute le nom de la France. vous ai fait aucune mention de ce désastre, abouti
En de tels projets, hier le conseiller Bitter et le baron généralement à la défaite de Walker.
connaît, représentait que ce traité n'était pas les blâmons. l'antagonisme Le climat de Libéria est très chaud, mais c'est que je désirais vous donner des détails d'Offenbach,
si le membres de la commission l'un (Idem.)
encore exécuté. Il ajoutait qu'il consentirait à n'est pas à louer; et percement de i'isthme exacts. Or ayant eu par des témoins oculaires danubienne,
de la flotte de l'amiral Lyons si de Suez, considéré en lui-même, ne peut pas égal et suffisamment tempéré par les pluies ces détails, confirmés des rapports pour la Prusse, l'autre pour l'Autriche. Les dernières nouvelles du Mexique sont
l'éloignement par journa-
les Autrichiens se décidaient à évacuer les trouver un contradicteur raisonnable, il ne faut ou par les brises de mer. La race blanche liers sont transmis à Rhodes, (Correspondance prussienne.) importantes. On contiauait à vendre les biens
qui j'entreprends
ne pas tenir des consi- toutefois de l'Eglise, à la grande mortification du clergé
principautés danubiennes. pas cependant compte s'y acclimate très difficilement, et cette triste légende. ITALIE.
» II avait donc qu'à s'en référer à l'in- dérations qui ont servi de règle de conduite à Dimanche 12 de ce nous qui travaillait à opérer une révolution.
n'y est-ce un bien le nouvel dernier, mois
et a savoir étaient la Sublime-Porte en présence défaut d'en- peut-être pour Le mouvement insurrectionnel de Vidauri,
ternonce d'Autriche quelles d'un avons ressenti une forte secousse de tremble- Rome, 21 octobre.
ses instructions. On alla voir M. de tente sur ce point. Ce n'est Etat. Le territoire en est traversé par des dans le Nord, déclinait tous les jours.
précisément diplomatique pas ment de terre qui a causé de grands dommages. (Idem.)
cours d'eau assez nombreux, On fait de grands
Prokesch 1 qui
déclara
que
l'état d'agitation où elle qui a établi les précédons par suite des- mais naviga- La secousse ondulatoire, qui s'étendait du préparatifs à l'ambrssade A la date du 10 octobre se trouvait à la
les principautés ne lui elle suspend toute décision russe recevoir dans le courant de l'hi-
se trouvaient permet- quels entre deux opi- bles seulement jusqu'à 20 ou 50 kilomètres midi au couchant, a été ressentie à deux heures pour y Havane une escadre espagnole de onze
Il nions contraires. est la puissance ver navires,
tait pas de consentir à l'évacuation. parait Quelle qui ne à l'intérieur. Les productions du pays com- cinquante-six minutes du matin et a été pré-
l'impératrice douairière de Russie. Elle sous les ordres du contre-amiral Quesada. Elle
de Prokesch en faisant cette lui a pas dit une fois ou une autre et viendrait à Rome à la fin de janvier et y reste-
que le ton que prit M. Refusez,
toutes lespl antes tropicales;
cédée de trois autres "moins fortes; elle a duré se composait du navire amiral Perla, de 4i ca-
déclaration ne souffrait pas de réplique, et lord qui n'a pas employé toute son influence pour prennent et, de soixante-quinze secondes avec une violence rait jusqu'à Pâques. (Gazette de Voss.) et trois autres deux bricks
nons, frégates, et
.Stratford de Hedcliffe, qu'elle ne
surprenait l'y amener? A ce jeu diplomatique, on perd et plus, le maïs, le riz, la pomme de terre, la telle que personne à Rhodes ne se rappelle en Ily y a quelques nuits, la diligence de Fro- cinq bateaux à vapeur. Le bateau à vapeur de
ne fit pas difficulté de on gagne parfois; mais la Sublime-Porte n'y enfin de nos légumes avoir ressenti une pareille et aussi sinone a fait une mauvaise
peut-être pas beaucoup, plupart d'Europe, y prolongée. rencontre. Des bri- guerre mexicain de 8 canons, était
L'Autriche était résolue et l'Angleterre trouve jamais le moindre profit. en sont ° Iturbide, à
la subir. abondent et fournissent de précieuses res- Les conséquences résultées prou- gands qui avaient projeté un coup de main sur la Vera-Cruz. (Daily News.)
n Que les points se discutent dans les qui
a dû se soumettre. litigieux vent clairement qu il n'y a rien d'exagéré dans elle avaient eu le soin d'étendre en travers de
M. de Pro- de l'Europe, rien de mieux; mais ceux sources d'avitaillement aux navires qui
» Quand il fut bien constaté que journaux le récit que je vous fais. Plusieurs personnes la route une énorme corde, afin de faire abattre
ne céderait il fahut uue nouvelle de la Turquie n'existent pas, que nous sachions, fréquentent la côte. Parmi les produits réveillées au commencement de la secousse les chevaux.
kesch pas, Ceux-ci, en effet, rencontrant cet
de la Porte et lord ses mais au con- Faits divers.
entrevue entre les ministres pour augmenter embarras; qui peuvent y devenir l'objet d'une exploi- eurent le temps d'entrer et de sortir plusieurs obstacle, se sont abattus, et la diligence a été
de Hcdcliffe qui maintint son lan- traire pour lui venir en aide, et c'est s'abuser l'ois pendant la durée du terrible forcée de s'arrêter mais deux
Stratford tation avantageuse, on citer, outre phénomène. gendarmes ar- Par décret du 23 octobre, M. Mari,-ni est
c'était le d'ailleurs étrangement que de penser qu'un ar- peut à Dieu, n'avons eu
gage de l'avant-véille il répéta que Grâce nous pas une seconde més, qui étaient dans la voiture, se sont dis- nommé commissaire de police à Paris
ticle des journaux du pays sur un point des filons d'or qu'on trouve, dit-on, dans pour le
refus invincible de l'Autriche qui seul motivait qui di- secousse pareille, autrement il ne resterait pas posés à faire feu. Les brigands, de leur côté, service spécial du contrôle des matières d'or et
le sien. Mais au lieu de s'en prendre à cette vise deux grandes puissances peut être autre le voisinage des cours d'eau, le sucre, sur pierre. Journellement encore des on-
pierre ripostèrent, et, tirant sur les gendarmes, un de d'argent, en remplacement de 11. Figié, dé-
chose qu'une difficulté de plus. La Sublime- le café, et surtout le coton dulations se font sentir, mais elles sont très ces derniers fut blessé; l'autre tira de nouveau.
libérien, dont missionnaire
les ministres qui de
puissance, refusait se retirer,
la Porte de qu'il fit tomber ce fut sa co-
sur Porte sait mieux que nous lorsque notre si- légères. Les brigands, la diligence escortée M. Lalmand
se sont vivement préoccupées dans le croyant par secrétaire de commissariat de
il leur de manquer d'énergie; lence ou notre parole peut lui être utile et les rapports faits jusqu'à les une de
lère reprocha D'après présent, brigade gendarmerie, s'enfuirent à à Paris, est nommé commissaire d3 pc-
de elle juge convenable nous ne par- temps les chambres de commerce de Man- police
et il alla même jusqu'à parler l'ingratitude quand que dommages causés à Rhodes par ce fléau sont toutes jambes. lice des communes du de
de faire chester et de Mulhouse, département la
et la lions pas, il est ridicule semblanl celle-ci sur un calculés à de 40 mil- Il est à désirer
de la Turquie, sauyée par l'Angleterre approximativement plus que l'on s'occupe sérieusement Seine, en remplacement dç M. Peccarrère, pré-
JOURNAL DES DÉBATS DCJ MERCREDI 5 NOVEMBRE "Ï856.

ne nous pas que vous m. JOHNSON, de Birmingham Je suis parent M*" de Laquelle,
céâemment nommé commissaire central de avant leur départ; ils soutiennent avoir quitté effet, et pour tout dire d'un mot, après un illu- répétons qu'il parait ayez publies par M. Moreau.
de Robson. La signature ce trans-
à Toulouse. la France avec l'intention de n'y plus revenir. stre magistrat de ce temps appelé à donner manqué d'ouvrage. R. Si, Mousieur^ouYgnt. qui est sur NcntOM'cs de.de Mmo
Mémoires ~f°° dede Courceïles,
Cource~e~, anno-
anno~
police D. Depuis combien de temps sans fert n'est pas la mienne, et je n'ai jamais au-
secrétaire de com- Ils nient absolument les faits qui leur sont re- une opinion sur son compte, « à Tàge où peu ëtiez-yous tés par M. Pougin.
M. Charles dit CJiaulie§i » *alS3 Mémoires personnels.
Grellet soutient n'a enlevé, celui-ci avait déjà tenu. ouvrage lorsque vous;vous êtes mis à faire de torisé personne a l'apposer pour moi. L'attes-
missariat de police à Paris, est nommé com- prochés. Louis qu'il promettent,
tation au est de de
belasalle. la fausse monnaie? R. Depuis trois semaines. mise bas la main l'accusé.
missaire de police des communes du départe- ni seul ni avec l'aide de ses coaccusés, les 5,747
Ouvrages nouveaux. disons, pour être
D. Nous avez travaillé Je n'ai jamais dit à Robson de prendre sous
de M. Sal- actions de 500 fr., ayant une valeur de 1 ,150 fr. ® voyons que vous jus-
ment de la Seine en remplacement
fait des mois d'aoù-t; c'est donc peu de temps mon nom des actions que je devais lui vrais, « éditions
trans- nouvelles » de livres très an-
mon, démissionnaire. chacune, qui ont disparu. 11 nie avoir qu'au
de la Com- après que vous avez commis le crime qui vous férer il n'y a entre nous que quelques ciens. af- Ma table en est couverte, et de reim-
à M. Tvssàndier,
M. Brenier, ministre de France à Naples,
aveux
du cliemin
inspecteur
de fer du Nord. Les autres, Cours et Trilimaux. est reproché. Avec l'argent qui vous restait, et faircs d'intérêt.
pressions qui nous tombent et nous arrivent
pagnie
est arrivé hier matin à Paris. accusés se sont renfermés dans le même sys- de la que vous avez employé à acheter des usten- M. Gfiowà, secrétaire de la Compagnie
de tous
Je
les coins et recoins de l'Europe.
Ce matin, à onze heures, les membres siles et des métaux un usage connais l'écriture de Robson, et
tème en ce qui les concerne. pour coupable, parfaitement
M. Paul Jourdy, peintre ù'histoie, 1er grand Cour de cassation, de la Cour impériale, tous
vous auriez Quevedo appelle les honnêtes travailleurs de
pu subsister pendant ces trois se- je pense que la signature Johnson et l'attpsta-
de Rome de mourir à cin- introduits à l'aide enrobes et ceux du tribunal de pre-
'Vprix en 1834, vient Des malfaiteurs se sont rouges, maines et attendre que le travail vous vint en tion mise à la suite émanent de sa main. ces livres les regrattiers littéraires. Le mot
une maladie. ''•• do, fausses samedi soir, la boutique mière instance se sont rendus à la Sain i.e-Cha- coppim C'est moi qui ai arrêté
quante ans, après longue clefs, dans aide. Vous yous êtes UoTmé-plus de mal dans l'agent Rob- et il est injuste.
de la relle entendre la messe: du Saint-Esprit. est dur Bien appliquée
d'un fabricant de brosses rue Montmartre, pour votre criminelle industrie que vous n'en auriez son à Copenhague, le 7 octobre dernier. Quand
On annonce aussi la mort de M. Cham- Une haie de gardes de Paris de- bien exploitée sans
et, après avoir fracturé la caisse et les autres était placée eu en travaillant d'une autre manière. Qui est- je lui dis qu'il s'agissait de l'affaire du Palais poussée exagération
peaux, auteur de quelques vaudevilles. ils se sont de puis la salle des Pas-Perdue jusqu'au couloir « Je sais à ses limites naturelles de goût d'érudi-
meubles emparés l'arçent ce qui vous-a donné l'idée de la fausse de me dit que j'ai mal
` conduit 1i la tambours défaire cristal, il
•' On lit dans le Courrier de l'argenterie et des bijoux, qui Saintë-Chap'elle.'Les R. Personne initié à cela, devant la loi. » Je lui de- tion et me
du Gers monnayé,
du
monnaie?' nem'a agi; j'en répondrai d'osprit l'archéologie plaît
de vaisseau, formant ensemble une valeur de près de ont battu aux champs pendant le passage c'est moi seul qui en ai eu la mauvaise idée et mandai s'il consentait à me suivre à Londres,
« M. Laplagne-Barris, lieutenant fort. J'aime à la voir escortée
ils ont se retirer ensuite avec cortège. de critique,
vient défaire don à l'église de Montesqu.iou de 15,000 fr.; pu qui y ai cédé, et il me répondit « Je ne demande pas mieux
les premières à gauche éclairée d'un' peu d'imagination, sobrement
deux tombes aux Russes; cet important butin sans être vus ni entendus A l'église, banquettes D. Vous n'avez point d'antécédens judiciaires. que de m'en retourner. » Ensuite je lui ai dit
ayant appartenu
l'une vient de Bomarsund, la seconde (le Sébas- par personne de la maison. C'es,t en l'absence. étaient occupées par la Cour de cassation, par On hardie, annotée avec soin, sans prétention
a .peine à. croire que vous n'ayez pas été qu'on évaluait le déficit à 20,000 liv. st. il me
vol a été commis, et le tribunal de première instance, par une par-
Ces deux projectiles ont été portés à l'é- du que le mal conseillé. Combien de pièces de 5 francs dit qu'il ne croyait pas qu'il allât au delà detout de envahir et de tout usurper, se main-
topol. des mal- tie des juges de paix, les avocats à la Cour de
glise le 27 de ce mois par quatre hommes tout commerçant
porte à croire que l'introduction avez-vous fabriquées? R. Environ une dizaine. 10,000 liv. st. (250,000 fr.). tenant dans son cercle d'utilité et d'agré-
qui cassation et les avoues de instance,
ont fait la campagne de Crimée, et ils ont été faiteurs a eu lieu par la porte de la boutique première D. Vous avez déclaré en avoir fabriqué vingt m. GiFFAiiD demande à prouver que la signa-
donnant sur la rue, Du côté droit étaient placés la Cour impé- ment. Pour avoir restitué deux lignes d'un
dans la chapelle principale, à côté de ou vingt-cinq? Pas tant que cela. ture Johnson est véritable.
de commerce, les juges R. vieux texte, je ne voudrais
placés
l'autel de la Vierge. » de six ans, demeurant chez
riale, le tribunal puis D. vous avez aussi fait de fausses pièces de m. LE puésibsnt Cette mesure n'est pas a'd- pas que l'on frap-
-Un petit garçon de paix, les avocats et les avoués la Cour
ses parons à s'était échappé il y a trois
près 2 fr. et de 1 fr.?– R. Oui, Monsieur. missible; le transfert n'est pas produit pât de son front sublime,
ici sidéra verlice, les
Une tentative d'assassinat, qui de la part îssy,
les avec
impériale de Paris. D. Toutes les pièces d'argent fabriquées par comme pièce sincère, mais comme pièce fausse.
cieux et trémblans. Je voudrais
reso- jours et était allé dans champs d'autres Une barrière les magistrats du pu- épouvantés
de son auteur dénote la plus audacieuse faire séparait vous, vous les avez émises? Pi. Oui, Mon- C'est dans l'attestation de .qu'est le
du feu Robson
aussi que du plus petit écrivain
soir à Saint-Hilaire- qui avaient allumé pour blic assistant. d'autrefois on
lution a eu lieu dimanche retirer sieur, je les ai toutes écoulées. crime de faux.
enfans, des
cuire pommes de terre. En voulant la messe a été célébrée
la-l'allud (Deux-Sèvres). Vers onze heures,. Après qui par M. Su- D. Vous avez fabriquéauss'i LE GREFFIER donne lecture de ce transfert. ne fît pas un prodige et un monde de mer-
une pomme de terre, le petit garçon tomba une fausse pièce
un homme frappe
à la porte d'un vieillard s'enflammèrent rat, l'un des grands-vicaires de Notre-Dame, les
d'or do 20 fr.; seulement elle n'était pas par- Robson fait passer une note à son défen-
veilles,' seulement et simplement pour
dans le feu et ses vètemens des Cours et tribunaux se sont ta-
qui autrefois a été le banquier du village, et membres ren- vous avez craint seur, m. Johnson est rappelé, et il est examine
habite seul avec sa servante une maison aussitôt; ses camarades, ne pouvant éteindre dus leurs salies d'audience respectives
faite, qu'elle ne trompât pas quiner les vivans en exaltant les morts. Je
qui dans et vous ne l'avez 'pas émise? t ainsi M.

que la vétusté n'est


qu'il suit par giffard
facilement l'œil, serais d'avis
au centre du bourg. l'incendie qui le dévorait, appelèrent du secours, pour entendre les discours de rentrée.
R. Oui, Monsieur. pas un mé-
et deux habitans de la commune, accourus en D. Robson no vous a-t-il pas dit « Je ne
La servante se lève et demande ce que l'on m. LE président votre arrestation on voudrais sous mon rite suffisant pour autoriser l'exhumation
toute enfin à se rendre maî- Après pas des actions
hâte, parvinrent
veut. «Hâtez-vous de venir, lui crie un homme, la jeune avait .vous a conduit chez le commissaire de police; nom à la Bourse, puis-je «îe servir du vôtre 't solennelle et la canonisation des médians
» A la servante tres du feu, mais victime reçu COUR DE CASSATION
le feu est à votre grange. peine (chambres réunies). vous cherché à vons vous en aviez R. Non. des vieux Mémoires
sur toutes les parties du corps des blessures avez évader, livres, sans utilité
a-t-elle ouvert la porte, qu'elle reçoit sur la le droit; mais ce qui ne vous était pas I). N'avez-vons Faites comme
tellement considérables qu'on a perdu tout es- Présidence de M. le premier permis, pas répondu
tète un copp d'un énorme rondin, qui lui fait président Troplong. vous comptes de blanchisseuse et décomptes d'in-
de pouvoir la conserver à la vie. c'était d'opposer une vive résistance aux agens. voudrez, ça m'est bien égal? » R. Ja-
une un second coup, qui poir Audience solennelle du £ novembre. teadans tire aujourd'hui des gro
profonde blessure M. BARBIER, avocat général, a soutenu l'ac- mais. Il ne s'est rien passé de semblable entre que l'on
heureusement ne l'atteint qu'à l'épaule, la ren- -Des sergens de ville en tournée ont trouvé il n'a été niers et des caves pour en farcir
La rentrée de la Cour de cassation a eu ll'eii
cusation. nous; jamais convenu que Robson des in-
verse. Le vieillard alors et appelle'au se- dans le courant de l'avant-dernière nuit, sur m« SEftP.ET a présenté
parait
à l'issue de la messe du Saint- la défense. prendrait des actions sous mon nom, et je suis octavos interminables et illisibles.
cours il est lui-même renversé par un coup de la berge du canal Saint-Martin, une casquette aujourd'ilui
Déclaré coupable par le jury sur toutes le sûr qu'il n'a rien été, dit entre nous relative-
.bâton. des entendent contenant divers Esprit. t. ment à des opérations combien M. Mérimée était incapable
Cependant voisins des avec un portefeuille papiers questions, mais avec des circonstances atté- de Bourse. 0h
cris et accourent. Le meurtrier n'a pas le temps renfermes dans une de lettre de la L'audience s'est ouverte à midi moins un
enveloppe Alexandre Toumasson a été con- m. LE président Pouvez-vous dire que vous de tomber dans ces erreurs et de se livrer à
son vol; bureau des dons et quart. A la gauche de M. le premier président nuantes
d'achever son crime et de commettre maison de l'Empereur, damné a huit années de réclusion et 100 fr. ignoriez que votre nom figurait sur le registre
M. le et ces déporteraëns M. Mérimée, qui est parmi
il se hâte de fuir. secours, portant l'adresse d'un sieur L. rue siégeait président Laplagne-Barris d'amende. des transferts de la Compagnie du Palais
conseiller de
Le lendemain bâton ensanglanté a été des Couronnes, à Belleville. Ces objets ayant M. Rives, doyen. les esprits de ce temps-ci un des plus rares
un cristal?
Un siège avait été réservé dans l'enceinte à
trouvé dans une petite ruelle. On a reconnu paru avoir été posés là à dessein, on a fait hier m. Johnson Je l'ignorais complètement. de trempe et l'un des plus dangereux Fi»
M. le vicaire général de Notre-Dame, qui ve- Tribunaux. 6ti*aii{feR*e.
qu'il avait été pris dans la grange du vieillard matin des fouilles dans le canal et l'on n'a pas m. ballantine réclamé et touché nësse horreur
nait de célébrer la du Avez-vpas acérée, négative sobriété,
où l'assassin a dû se cacher en épiant le mo- tarda à en retirer le cadavre d'un homme qui messe Saint-Esprit. CRIMINELLE DE LONDRES. des intérêts et des dividendes?
COUR CENTRALE du lieu-commun, M. Mérimée à tout ce qu'il
ment où il pourrait commettre son crime. La heures M. de Royer, procureur général, a requis la
n'y avait séjourné que quelques etqui a m. JOHNSON Jamais. J'ignorais qu'il en était
est à la recherche dit reconnu le sieur L. On lemo- lecture du décret de l'Empereur qui nomme Présidence de M. Erle. Audience du 31 octobre. faut pour le garantir de tels excès. J'aurais
justice coupable. tété pour ignore attribué aux actions que j'étais censé posséder.
MM. Quenoble et Lascoux conseillers en rem- certes
(Revue de l'Ouest.) if qui l'a porté à cet acte de désespoir. Il
de MM. Mérilhou et Vaïsse. Affaire William Robson contre le Palais de m. giffard commence sa plaidoirie en faisant parié que M. Mérimée en donnant
placement cristal. ressortir les difficultés de sa tâche. Il rappelle
Un grand malheur est arrivé sur la rivière Il résulte du tableau comparatif servant Sur l'ordre de M. LE premier une édition nouvelle du Baron de Fœneste
PRÉSIDENT, aux jurés Robsoti s'est reconnu
du Loir, du de la Roche, com- de régulateur aux droits d'importation et d'ex- LE GREFFIER EN chef a donné du Dans une précédente le conseil de que coupable de D' Aubigné n'irait échouer sur le
près village lecture audience, sur les trois chefs pas
des et farines, le décret Robson avait soulevé un incident tendant ù relatifs aux détournemens,
mune de Soucelles. portation grains publié par en date du 31 octobre dernier. Après vulgaire écueil des commentateurs et des
du commerce et des et il les prie d'éloigner ce souvenir de leur
Cinq femmes traversaient la rivière sur une ministère de l'agriculture, celte lecture, M. LE PREMIER président a in- obtenir le renvoi de l'affaire à une autre ses-
esprit ne songer qu'au procès qui leur biographes et qu'il se garderait bien de
où se trouvaient également une travaux publics, que la moyenne du prix de vité MM. les conseillers et Ferrey à se sion. Cette demande n'ayant pas été accueillie pour
charroyère Nicolas est soumis..Qu'il ait
de bestiaux ramenaient du l'hectolitre de froment le mois d'oc- dans le conseil de l'accusé avait an- été infidèle envers ses surfaire son auteur. Mais je trouve qu'il a
vingtaine qu'elles était, pour rendre la chambre du conseil et à intro- par la Cour,
la rivière, la chefs, nul ne le nie, et il recevra la punition du été un peu loin dans le sens contraire
pâturage. Arrivée au milieu de tobre 1855, de 32 fr. 69 c. duire Aili. les récipiendaires. Ces deux honora- noncé qu'il la reproduirait le lendemain; c'est et
crime qu'il a commis. Le défenseur pense que
à l'une de ses extré- le mois d oc- ont quitté lasalle ce qui a eu lieu en effet à l'audience du 31 oc-
charroyère, trop chargée La^moyenne, pour bles magistrats d'audience et les efforts tentés par son adversaire ont eu au- que l'ami de Henri IV méritait mieux que
a chaviré, et le tout a disparu dans les. tobre.
mités, tobre 1856, est de 29 fr. 55 c. y sont bientôt revenus, introduisant MM. Las-
tant but de faire remonter le cours des les épithètes hargneux, cassant et moqueur
pour
flots. Le Loir, dans cet endroit, a plus de 8 mè- coux et Quenoble; ces derniers, après avoir m. giffard, pour Robson, motive sa demande
actions du Palais de cristal d'assurer la
s'est sau- Différence en moins octo- que dont son' biographe le revêt sans pitié.
tres de profondeur. Une seule femme pour serment, ont pris place sur les bancs de sur ce que son client n'a pas la communica-
de Robson. Il supplie le jury de scru-
vée en s'attachant à une vache, qui a pu, mal- bre 3 fr. 14 c. prêtéCour.
la tion des preuves qu'on entend lui imposer. punition
Rencontrant sur son passage
1856. ter avec soin la nature des rapports d'intérêt l'auteur des
gré son fardeau, heureusement regagner le M. DE ROYER, procureur général, a prononcé m. ballantine La nature de cette affaire,
Hier, à minuit, le-thermomètre centigrade qu'il y a eu entre l'accusé et son beau-frère Tragiques, M. Mérimée s'est mis à le dé-
bord. le discours Il a traité particulière- le nombre de personnes qui y sont intéressées
de l'ingénieur Chevallier, opticien, marquait d'usage. Johnson et de voir s'il n'est pas probable que en le publiant.
Aussitôt de ce désastre, les gendàr- ment des réformes et administra- et qui viennent pour la plupart de localité ,s truire tout Je conviens quole
prévenus au-dessous de zéro. judiciaires celui-ci a autorisé l'accusé à se servir de son
mes 7/10O! fort éloignées, et cela à grands rendent de ce compagnon
de la brigade de
Briollay,
aidés de quel- tives sous le règne de Louis XIV. frais, huguônotisme d'Henri ÎV
Aujourd'hui, à six heures du matln, degré le jugement
nom pour jouer à la Bourse.
ques mariniers, se sont occupés de sonder ila Nous donnerons demajn le texte de ce dis- urgent immédiat du procès. Rob- était mais honnête
au-dessous de zéro à midi, 4/1 0M au-dessus m. LE PRÉSIDENT, en résumant les débats, trop farouche; quel
rivière, et le soir les quatre cadavres étaient qui a été constamment écouté avec l'at- son a écrit à la Compagnie du Palais de cristal
de zéro. cours, pense qu'il serait absurde de croire John- homme! mais quelle vivante et saine
retrouvés. Une de ces malheureuses femmes, la plus deux lettres dans lesquelles il fait l'aveu de sa que façon
tention soutenue. qui n'était
Perrine était mariée depuis Une idée heureuse et qui certes ne manque M. le procureur a requis ensuite culpabilité qu'il dit avoir l'intention de recon- son, pas actionnaire, aurait pu don- d'écrire! mais quelle verve
.Sommée Boisard, général qu'il ner une semblable autorisation.
seulement une autre laisse quatre pas de grandeur a fourni à M. de Carné le sujet à la Cour admettre les avocats présens à naitre aux débats. La demande qu'on fait en Il n'y a pas, parmi nos contemporains,
quinze jours plut Après deux minutes de délibération, le
en bas âge. Maine-et-Loire.) d'un livre la librairie l'audience à renouveler leur serment. son nom ne peut donc avoir d'autre but que de jury
(Journal de remarquable que publie
enfans
Didier de l'unité la et de lui rapporte contre Robson un verdict de culpa- d'esprit qui caractérise mieux nos tendan-
sous le titre de les Fondateurs Les membres du conseil de l'Ordre et les tracasser Compagnie occasionner
Un incendie des plus violens a éclaté le de grandes bilité. ces critiques et négatives que ,M. Bïé-
française. Dans ce cadre viennent se grouper avocats présens ont prêté le serment dont le dépenses.
24 octobre, vers trois heures du matin, dans un Il devient dès lors inutile d'examiner les an-
les grands noms de notre histoire, qui ont le a lu la formule. M. giffard Les lettres auxquelles il vient rimée. Son style, que j'aime beaucoup
à l'entrée de greffier tres chefs et M. BalLantine les
vaste hangar, faubourg Saint-Eloi, dans la diversité de leurs mis- a été ensuite immédia- d'être fait.allusion se réfèrent aux chefs de dé- d'accusation,
plus contribué, L'audience publique dans son ordre, me fait l'effet, de la ba-
ftaint-Dié (Vosges). Ce hangar dépend du mou- la force de Robson les accusations
abandonne.
sions, à la formation de cette tement levée. tournemens; repousse de Tarquin; il abat
lin Denis habité par les époux Becker, meu- unité, m. LE président prononce la condamnation guette volontiers. Et
la France. M. de Carné étudie et explique avec de faux qu'on y a jointes.
niers. On estime que la flamme s'élevait à consulté de la manière suivante si son édition du Baron de Fœneste ihe
autant de charme que de profit le rôle de ces M. LE président, après- s'être avec
30 mètres de hauteur, et la chaleur développée COUR IMPÉRIALE DE PARIS. William-James tlobson, vous êtes déclaré
illustres figures dans lesquelles il s'est proposé M. le baron Martin, dit qu'il n'y a pas lieu paraît un modèle de bon goût et d'érndilioii,
par ce sinistre ne pouvait être supportée à plus l'affaire à une autre session. de coupable d'un grand crime, et, dans les débats
de résumer toute l'histoire nationale. Il nous renvoyer J son jugement sur le loyal satirique, sur le
de 20 mètres de distance.. Aujourd'hui, à midi, la Cour impériale a qui ont eu lieu, il a été établi par moi que ce
montre dans Suger et dans saint Louis l'al- m. b'aiaantine Je demande que l'affaire soit
Dès les premiers momens, on ne put donc tenu son autlienne solennelle de rentrée, sous crime a été vous souvent et depuis long- poète hardi et vigoureux, me semble, je
liance du pouvoir monarchique et du pouvoir jugée demain. D'ici là, mon contradicteur par
la présidence de M. le premier I)e- avez abusé de la con- dois le dire, un modèle
ombaUre que de loin cet effroyable embrase-
clérical pour poser les assises de cet édiîice
président
pourra voir mon dossier, si ça lui convient. temps répété que vous d'injustice. Eh
et l'on réussit à préserver le moulin lui- langle. fiance qu'on avait en vous, et que la manière
ment, dans Duguesclin, dans Jeanne d'Arc, les sau- (On rit.) quoi '.voici un homme brave et, spirituel,
de l'incendie parole canal Sur les réquisitions de M. le procureur géné- doivent dont vous avez agi pouvait jeter le discrédit
même, séparé d'ame- dans m. giffard Si les débats avoir lieu
née. Tout ce que contenait le hangar a été la veurs de la nationalité en péril; Louis XI
ral Vaïsse, la Cour a d'abord procédé aux for- sur une grande entreprise commerciale que qui a écrit de très .beaux vers, les plus
dans cette mon client demande
La est de 30 à à
et Henri IV, deux rois bien dissemblables par
malités de prestation de serment et d'installa- session, qu'ils
vous avez de sommes beaux le seizième siècle ait
proie des flammes. perte mais tendant tous deux s'ouvrent tout de suite. dépouillée considéra- peut-être que
leur caractère par tion nommé
fr. (L'Espérance de Nancy.) de M. Partarrieu-Lafosse, prési- m. ballantine h cela, bles. Il est de mon devoir de prononcer con- produits; prosateur et comique,
j35,000 l'habileté de leur polique à élever l'œuvre que Quant je m'y oppose. énergique
dent de chambre, en remplacement de fou tre vous une condamnation montre que
Richelieu et -Mazarin, héritier de M. giffard Monsieur le président, Robson qui plein de trait et de nouveauté, de finesse et
Le dimanche 26 octobre un accident qui son pro- M. Barbon; de M. Berriat la prospérité et passagère
l'unité territoriale et l'unité
Saint-Prix, nommé veut en finir; il demande à être jugé de suite-* apparente que donne
de graves a oc- gramme, achèvent de mouvement; grand écrivain assurément,
aurait pu avoir conséquences
intéressant conseiller, en remplacement de M. Partàrieu-
M. LE président Cela ne se peut; at-
le crime conduit inévitablement à la misère et
un retard dans la marche du courrier politique de la France. Ce travail qu'il àme forte (ce qui vaut mieux), car il avait
pasioniié Lalosse, et de M. Marie, nommé substitut du au déshonneur: En conséquence, j'ordonne que
Le maître de poste trouvera, nous le pensons, beaucoup de lec- tende à demain.
tie Besançon à Mulhouse. procureur général, en remplacement de M. Ber- vous serez transporté pendant vingt ans pour le courage de dire dans horrible
il est en tous de l'auteur un temps
avait altclé pour la première fois à la malle teurs points digne riat Saint-Prix. Audience du l01' novembre. le crime de faux, et pendant années
des Etudes sur quatorze la vérité à des gens peu patiens toutes
repré- ces
des chevaux qui n'étaient pas encore habitués distingué le gouvernement m. LE PROCUREUR GÉNÉRAL a pris ensuite la Robson est ramené sur le banc. pour le crime de détournemens, .les deux con-
avoir fait sentatif couronné naguère par l'Académie belles n'attendrissent M. Mé-
à ce service et qui, après quelques parole prononcer le discours d'usage. Il A l'ouverture de l'audience, M. Giffard dit 'à damnations se confondant dans l'exécution. qualités pas
leur course e pour
difficultés ont pris Française. avait La recherche de la légi- la Cour rimée. Il va toujours, terrible et inexorable,
pour partir, pris pouc sujet que Robson désire retirer le not guiliy Robson se retire en jetant surla Cour et le
avec une vivacité qui tenait de l'effroi. Arrivé On écrit de Wiesbaden limité de noire établissement constitutionnel ac- qu'il a opposé dans un regard dans il cherche à dissi- sa baguette en main, comme si cette supér
(Nassau) le 20 oc- (non coupable) l'audience jury lequel
à la sortie de la ville, au contour du pont de tobre tuel.. 30 octobre, sur l'accusation des détourne- d'un la
du muler, sous l'expression grand dédain, riorité H a trop de sens
une des guides se brisa, et le postillon de l'Ordre à le fatiguait. pour
Chatel, « Les banques de jeu de Wiesbaden et d'Eins, Les membres du conseil présens mens. douleur que cette condamnation lui cause.
resta dans l'impuissance de diriger ses che- renouvelé à nier les mérites de d'Aubigné; il est trop ami
qui ont été fermées le 27 de ce mois, passent la barre ont ensuite leur serment m. LE greffier STRAiGHT demande l'accuié
vaux. Aussi la voiture vint-elle frapper avec des mains de MM. Simons et Chabert, et l'audience a été levée. si telle est réellement son intention. de la vérité ne pas convenir de cette
jusqu'ici professionnel, ÉTOFFES DE SOIE NOUVELLES, pour
violence contre la margelle du pont qu'elle La Cour a ensuite le serment de M. Ca- se borne à répondre VELOURS.
les fermiers de ces établissemens dans celles reçu uousoN par un léger si- hauteur d'âme et de cette conduite généreuse
brisa sans se briser elle-même. Les chevaux se trouvent les nomme à La maison Frainais et Gramagnac, 32, rue
d'une Société à la tête de laquelle det de Vaux procureur impérial gne de tôle. et chevaleresque. Mais passant
le parapet et se précipitèrent dans et 82, rue viént de faire vite là-dessus,
franchirent. MM. de Haber, résidant à Berlin et à Carlsrulîe. Chartres, de M..loly, nommé substitut du pro- On passe alors à l'accusation de faux, sûr r Feydeau, Richelieu,
le canal l'un d'eux tomba assez malheureuse- » Les détenteurs actuels une somme cureur h de M. Perrot de Che- Robson déclare entend paraître la collection de ses nouvelles soieries d'une bordée il l'appelle hargneux, cassant et
reçoivent impérial Paris, laquelle qu'il plaider
ment ne pouvoir se relever, et fut retiré de 1 million fl. pour leur nommé substitut à Auxerre, de M. Hauss- non coupable. unies et façonnées. Ses assortimens sont con- A qui donc réserverons-nous nos
pour 200,000 renonciatioh, zelles, moqueur.
Deux dans la malle à Sens, et de M. Sé- sidérables en étoffes au mètre et en robes à
noyé. voyageurs qui étaient tandis que l'Etat retirera de ladite Société la mann, nommé substitut M. BALLANTINE expose l'accusation. Il com-
éloges? a La Mole et h Coconas? à Ruggipii
n'eurent heureusement aucun mal, ainsi que somme outre le du bail an- nommé à mence de la volans dont les dessins ne se trouvent dans
de 250,000 fl., prix guier fils, substitut Epernay. par rappeler l'origine Compagnie et aux mignons de Henri III? Geux-çi
le conducteur et le postillon; mais les voya- aucune autre maison. n'é-
nuel qui est de 105,000 fi. • la messe du Saint-Esprit, le tribunal du Palais de cristal, autorisée par un acte du
prudent de pas continuer » Cette Après Parlement. Les affaires cette taient point hargneux; ils étaient fort socia-
geurs jugèrent ne Société accordera en outre au théâtre
de la Seiue, 1re chambre, réum un instant Robson était un des employés de importantes que maison
avec ce courrier un pareil ac- s'est fait en lui d'offrir avec des bles et de grands A
leur route après de Wiesbaden une subvention annuelle de de M. Prud'homme, et l'on cette Compagnie. C'est un homme doué d'une e gros permettent coquins. Montluc qui
sous la présidence
cident. (Doubs.) fl. l'en- a éduca- avantages de prix réels des étoffes toujours
10,000 fl. et paiera environ 50,000 pour a procédé à l'appel des causes, qui ont toutes grande intelligence, qui reçu une perdait si bien les gens? ou à Desportes,
tretien de la chapelle. tion fort au-dessus de sa position. a fraiches et nouvelles.
Ainsi hier d'a- sans observation a huitaine. (Robsonîa l'homme aux sônïïeis italiens? N'abaissez
que nous l'avons annoncé
» Bien ces dépenses soient
été renvoyées
ont été jouées
une de Londres, le principal in- que énormes, a été fait aussi dans toutes les cham- composé plusieurs pièces qui
près dépêche de Haber n'ont pu obtenir du gouverne-
L'appel
avec succès sur les théâtres de Londres.) Il au- pas le niveau moral, je vous en prie ceux
dans l'affaire des détournemens au pré-
culpé bres.
du chemin de fer du le nommé é ment nassovien la permission de continuer les rait pu, en donnant à ses facultés une direc- Bulletin des tlié&tres. qui le relèvent, même avec un peu d'austé-
juclice Nord, arriver aux plus hautes
jeux durant l'hiver. Le seul avantage qui leur tion honnête, positions. rité et de verdeur, valent que ceux
Carpentier, a été arrêté aux Etats-Unis. Voici COUR D'ASSISES DE LA seine. Demain mercredi, à l'Opéra, les Vêpres sidi- mieux
ait été accordé, c'est celui d'ouvrir la banque Dans le principe, ses appointemens étaient
sur son arrestation les détails que nous reée-
de Wiesbaden liennes, chantées par Gueymard, Obin, Bonnehée, qui le dépriment. Ce ne sont pas les Ro-
sous la date du 21 octobre le lnr avril au lieu du 1er mai. Le d'une livre par semaine; mais il ne tarda pas
vons de New-York,
cette Société Présidence de M. Haton. Audience du
à attirer sur lui l'attention de la Compagnie, Boulo et M"° Moreau-Sainti. chester et les Sedley qui ont porté l'Angle-
la disparition de Carpentier de Phija- contrat passé avec expirera en
Après 31 octobre. Au troisième acte, le ballet des Saisons.
on avait momentanément sa 1872. » (Journal de Francfort.) et ses appointemens furent bientôt portés à terre où elle est parvenue, mais bien plu-
;., jije perdu
les agens 100 livres par an (2,500 fr.). Il eut encore de tôt les Milton et les Fairfax. M. Mérimée
le découvrir, de la Cofn- A la demande de ses correspondans dtes
Fabrication et émission de fausse monnaie.
ip p<?ur l'avancement; mais il a voulu s'enrichir M11» A. Au Brohan Théâtre-Français dans le rôle Amphitryon de Cléanthis avecet
trav. flreiit annoncer qu'il serait accordé une départemens des Huiles-Gaz re- promù- reproche même à ce pauvre honnête homme
la Compagnie L'accusé devant et c'est par le crime, il l'a avoué, qu il M11» Judith dans celui le Village
pagnib -e de 1,000 dollars (3,000 fr.) à celui tarde de cinq la clôture de l'émission que les gendarmes amènent tement, d'Alciriène; et
d'avoir vu la cour et de n'en avoir
jours pe le jury est homme de souffreteuse était i se créer la position brillante le Mari de la veuve. pas pris
récomperu ou de 500 dollars à celui ses actions de 100 fr. En conséquence, la sou- un jeune ap- parvenu Samson, Geffroy, Régnier,
qui il était. Monrose et Mlle Nathalie les mœurs, d'avoir vécu les débau-
qui l'arrêtera. »rajte. Cette annonce parence. Il déclare se nommer Alexandre-Fran- dans laquelle Delaunay, Maubant, parmi
produisit scription sera irrévocablement close le 10 nb-
sa de Le crime qui lui est reproché, c'est le crime dans cette chés et de ne l'avoir observateur
indiquerait rej..jours plus tard iapolfce vembre, à cinq heures du soir. çois Toumasson, âgé vingt-huit ans, ouvrier joueront représentation. pas été
né à Paris. de faux. Beaucoup d'actionnaires de la Com-
son eilet, et quelque- était de la souscription, brossier, A l'Opéra-Comique, du Nord, méprisant, dit M. Mérimée, mais plein de
informée q. carpentier était fé-
ré- Pendant le cours l'admi-
Voici contre du Palais de cristal laissaient leurs ac-
l'Etoile opéra
américaine,
amériGaine, mvormte Ou Carpentier
irioagne entre P1 n. a l'étendue et le ma- les charges qui sont relevées pagnie en trois actes, de M. Meyerbeer. M"10 Cabel rem- Le mot est d'un très bon
une de nistrateur-gérant triplé tions dans les bureaux où était employé Rob- curiosité. style
fugiédans lui:
maison cou.
l'el » entre tériel de ses usines de Belleville et de La Vil- plira le rôle de Catherine, et Faure celui de
et d'un charmant mais il ne fait pas
adelpliie et NCM7-1!,)rk,s'Y « Le 29 août dernier, Toumasson entra chez son, et il a joué à la Bourse avec ces titres. Il
les autres rôles seront esprit;
le Paris ~t, lette, ouvert un dépôt général de vente en Peters joués par Pon-
nir (lu service de le 'sieur Venttclage, boulanger, rue du Faubourg- n'opérait pas sous les noms des propriétaires le moindre tort à d' Aubigné. Cette « cu-
la maison .indiquiJe¡ elle,se gros dans le centre de Paris, et établi des chard, Delaunay -Riquier, Nathan, Beaupré,
après a~oîre~loréla
avoir exploré indice, elle se Saint-Denis, et demanda pour 15 c. de pain. En d'actions, parce que sa fraude eût été
décou- Mmes Boulart, Lemercier et Dccroix. riosité méprisante » est l'instrument des ob-
le qui succursales dans de départemens.
r^riit sans avoir pu découvrir fugitif, beaucoup même temps il glissa sur le comptoir une pièce verte quand on serait venu toucher les divi-
été témoin en quelque sorte de La fabrication de VHuilc-Gaz se fait jour elnuit la sieûr A relâche la dernière servateurs. A moins cependant que vous ne
nvnt cependant de 5 fr. en argent, évitant ainsi le bruit qu'au- dendes. Il a contrefait signature d'un l'Odéon, pour répé-
Carpentier b'c- pour subvenir aux demandes journa- tition de Mm* de Montarcy, drame en vouliez mettre au panier
JX exploration
infructueuse. pouvoir
vient rait pu faire cette pièce si elle eût été jetée. Johnson, un de ses parens, qui ne possédait pas générale Molière et Rabelais,
un lit entre deux lières enfin, tout prouver que cette en- et en vers.
Î?h borné à se cacher sur
des calculs
Il Le boulanger prit l'écu le laissa toinbpr les transferts. M.
uql- cinq actes, Montaigne et Pascal, Aristophane et La
américains, ne sedou an treprise qui donne, d'après cer- d'actions, s'élève pour opérer
vivement
matela "S les agens sur la table, et reconnut la fausseté au son lantine sur le mode d'après Au Théâtre-Lyrique, les Dragons Je Villars, tous ceux qui ont dit la vérité,
servir de cachette, n'avaient tains, 85 pour de bénéfices sur le capital Bruyère, et
lit pût 100 mat qu'il rendait. Toumasson redemanda sa lequel se négocient les actions, et il fait re- avec Mllc Borghèsè dans le rôle de Rosé Friquet;
^as ou'un sera éminemment fructueuse couronner
la peine de le visiter en passant dans employé, pour mais inutilement. Un sergent de marquer que si l'on apportait
dans ces transac- les autres rôles seront ceux qui la disent peu ou ne la
lll pris auront pièce, viiïe joués par Scott, Grillon,
la Aussitôt que la police américaine'se
ceux qui y pris part. fut et le conduisit chez le commissaire tions la moindre prudence, les fraudes de te Girardot et MUo Girard. disent pas, les trop sociables et les trop ai-
nièce sa retraite On délivre les dernières actions de la Coîn- appelé
fut éloignée, Carpentier quitta etse de police du quartier. Là on trouva sur l'ac- ne seraient pas possibles. les papelards et les agenouillés,
MM. Le Roy et C°, genre Au Vaudeville, la Dame aux avec mables,
dKa vers le nord des États-Unis il s'arrêta pagnie des Huiles-Gaz chez
cusé du pain lîl c. et une somme de 9 fr. m. geouge clejients, agent de change J%i
camélias,
pour s'en va, par Mm" Guil- M. de Moncrif sur M. de Voisenon,
une ferme à environ 20 milles de Ne\v: rue de la Chaussée-d'Antin, 21, à Paris. On
Alors Toumasson de vendu en janvier dernier, des
Mme Doche Quand l'amour appuyé
dans le montant des 75 c. en monnaie. essaya pour Robson lemin et Saint-Marc, et le Nid d'amour, vaude-
ville sur le bord de la à verse en souscrivant intégral de la Compagnie du Palais de cristal. et le brave Père Cotton embrassant le Père
W petite mer à s'évader. actions nouvelle de M. Montaubry.
nord de New-York, et Il|se aetions demandées (100 fr, par action). Ex- ville avec musique tous les « veloutés » de ce
lieues au Il Le lendemain matin une perquisition fut Je lui ai remis 295 livres, montant de la négo- Escobar, enfin
fesePpl des départemens, soit par let-
comme garçon de ferme. pédier les fonds
faite à son domicile. Il y avait une ciation. Le transfert a été fait sous le nom (le A l'Ambigu-Comique, dernières représen- dit d'Aubigné lui-même.
lit accepter mandats de ou à espèce genre, comme
le costume de son emp ou- tres chargées, soit par poste
Il revêtit aussitôt d'atelier de faux monnayeur un petit fourneau Johnson et affirmé sincère par celui-ci. tations des Pauvres de Paris.
Je sais qu'il ne faut rien exagérer n'est-ce
sous ce déguisement et à l'aide d un vue sur Paris. des empreintes de M. fasson, des registres de la Com- Jeudi prochain 6 novembre, 1™ représenta-
et il put, en terre, une petite enclume, gardien
livrer près de trois se- pas un grand excès aussi, et le plus dange-
faux nom, se pendant L'institution Massin a fait admettre' à monnaies d'or et d'argent, des feuilles d'or et pagnie Robson est entré au service de îa tion de Jane Grey, drame historique en cinq
à ses nouvelles occupations avec Je de Saint-Cyr les cinq élèves y a de des des en et y est resté jusqu'au actes. de tous, d'exagérer l'indifférence? Sous
maines l'Ecole qu'elle d'argent laminées, l'étain, outils, Compagnie 1853,' reux
na parviendrait plus à dé- aussi cette dernier. ïl était
ferme espoir qu'on présentés; elle a fait recevoir an- substances chimiques. En présence de telles 17 septembre premier commis prétexte de vérité respectée et d'anatomie
Il se trompait. Le brigadier livres
couvrir sa trace. née 17 bacheliers es sciences et 21 bacheliers découvertes toute dénégation était impossible. au bureau des transferts avec 150 d'ap- La lre de la reprise de Jean
sûreté de Paris, reste à de Il y avait dans ce bureau divers re- de
représentation
en trois de
savante, qui nous empêche de prouver que le
Jiélin du service de es lettres. L'accusé avoua au commissaire police qu'il poiiitemens. Paris, opéra-comique actes,
que Carpentier s était à la de transferts avec un livre-répertoire sur aura lieu cette semaine au théâtre grand et doux Virgile avait ses défauts, que
New-York et persuadé Cerf et Michel, des Ita- se livrait depuis environ trois semaines gistres Boïeldieu,
se livra à de nombreuses -La maison boulev. en on véritiait les de maître a commis de beaux hé-
réfugié vers le nord, fabrication de la fausse monnaie. Il avait lente, lequel, de temps temps, opé- de l'Opéra-Comique. Les rôles cet ouvrage Chapelain
lui faire con- liens, 9, au premier, seule maison spéciale pour
investigations qui unirent par vientde recevoir sans pouvoir y réussir, de contrefaire des rations faites sur les titres de la Compagnie. seront joués par Stockausen, qui débutera par mistiches, même des tirades excellentes, et
de celui qu'il cher- leschàles cachemires desIndes, étaient confiés à la garde de le rôle du sénéchal,
naître îe dernier refuge d'or de 20 fr. Il avait fabriqué des pièces Tous ces registres Delaunay-Riquier, Lemaire, il n'y a pas entre
de grands assortimens de cachemires nouveaux. pièces que par conséquent eux
chait Pes mesures furent prises immédiate- de 5 fr., de 2 fr. et de 1 fr., et en avait Robson. On avait fait pour chaque propriétaire Sjmes Boulart, Henrion et Decroix.
Pour tous les faits divers d'argent de différence très notable ? Certaine recher-
arriver cette fois à son arrestation, à vingt-cinq de 5 fr., une de 2 fr. d'actions un certificat constatant sa propriété,
ment pour Le secrétaire de la rédaction, F. ciMUS. émis de vingt -A l'occasion de la fêle séculaire du théâtre
la ferme où tra-
et dans la nuit du 16 octobre, et dix de fr. C'était surtout aux boulangers et ceux de ces certificats qui n'avaient pas été avaient été institués les che assidue des plus petites vérités secon-
était cernée les russe, des prix pour
vaillait Carpentier par agens, s'adressait, comme l'attestent de nom- délivrés étaient gardés par la Compagnie jusqu'à meilleures œuvres commission daires nuit à la grande vérité ou même la
de sa qu'il dramatiques.La
enfin à s'assurer per- breux morceaux de pain trouvés sur son lit. ce qu'ils fussent réclamés par les intéressés;
qui parvenaient Un magistrat du tribunal de Paris, M. La- chargée de l'examen des pièces qui devaient détruit. Peu m'importe de savoir si c'est
Une faite dans ses malles d'antécédens en attendant, ils restaient à la disposition de
sonne. perquisition cruellement dans la » Toumasson n'a pas judiciai- participer au concours vient d'annoncer qu'il
a amené la saisie de nombreux papiers,- de di- caille, vient d'être frappé
au cours de l'instruction, il a renouvelé f accusé. ' page 50 de son journal ou page 252 de sa
de son à la Cour impé- res a été déposé vingt et une pièces, et que le pre-
en or, de bijoux et d'autres va- personne fils, avocat
verses sommes
de Paris. Octave Lacaiile était un de ces ses aveux. » Le 17 septembre dernier, on eut à constater
mier prix a été décerné au comte correspondance que Franklin a médit de la
ensemble une somme d'en- riale une lui commise à raison d'un Szollogub
leurs représentant M. LE président, à l'accusé Vous avez un irrégularité par en trois Cette comé- France; il m'importe de savoir si le patrio-
a été conduit en- esprits naturellement distingués qui n'ont guère sans titres à l'appui. Il pour une comédie actes.
viron 100,000 fr. Carpentier na- vous n'êtes marié, vous n'avez par transfertpar lui inscrit le jour de la fête avec un
l'une, des pri- s'abandonner à leur bonne et loyale état, pas die sera représentée tisme américain n'a pas engagé ce sévère et
suite à New-York etécroué dans qu'à de famille. Pour- était à ce moment dans mon bureau. Il répon-
des hommes Bien conséquent aucune charge de Sotoff qui a obtenu le second prix. doux philanthrope à nous faire dupes. D'Au-
de cette ville avec ses ture pour devenir supérieurs. prologue
sans complices.
et dans ses premiers essais, que quoi donc ne trouviez-vous pas dans votre tra- dit que l'irrégularité n'était qu'apparente, qu'il F. Camui.
du dernier paquebot d Amérique, jeune encore, honnêtement '? avait les pièces nécessaires pour tout régulari- est de plus d'une
Au départ si bien umbratUis vail les moyens de vivre bigné coupable cynique
de la Com- l'orateur romain appelait
les choses en étaient là les agens fait ses preu- tousiasson Mon état n'allait pas depuis ser, mais qu'elles étaient chez lui à Kilnburn,
épigramme, cela est vrai il brave l'hon-
en France de exercitatio, Octave Lacaille avait
avaient fait demander et qu'il me les montrerait si je voulais l'accom-
pagnie ves de zèle, d'intelligence et de passion ora- quelque temps. VARIÉTÉS. nêteté dans ses paroles, soit; il ne fait
justificatives pour obtenir l'exr man- Nous nous rendimes à Kilnburn, et il
nouvelles pièces sa sa grâce ingénieuse et D. Nous ne voyons pas que vous ayez pagner.
tradition des prévenus, et l'on pensait que ce toire par jeunesse, R. Je végétais très me quitta deux. ou trois fois pour aller cher- point grâce aux médians j'en conviens.
les plus charmantes, il était qué de travail? depuis DE LIVRES NOUVEAUX
ne serait qu'à l'arrivée de ces pièces qu'il serait par les qualites
de la vu que mon état n'est pas très lu- cher ces papiers; la dernière fois, il ne revint QUELQUES Mais au milieu de quels gens vit-il ? Assas-
le premier de3 jeunes gens gé- longtemps,
définitivement statué sur la demande. facilement pas. Je ne l'ai revu que le jour de sa compa- ET DES SIGNES DU TEMPS. bandits fé-
nération nouvelle. cratif. sins, traîtres, empoisonneurs,
Les journaux de New-York du 18 publient le
c'est vous ne vouliez pas rution devant le tribunal de Lambeth, après
ses camarades, ses collègues, ses amis D. Ainsi parce que roces et souvent lâches l'environnent. A dix
résumé d'un interrogatoire subi le i» octobre Aussi
dans votre que vous vous son arrestation. VIII.
le pleurent, et ne l'oublieront ja- végéter profession ans il passe auprès de l'écliafaud
Louis et Eugène Grellet, Félicité Dubut et le regrettent êtes fait faux Végéter indique en- Nous fimes des recherches dans son bureau, d'Amboise,
mr mais. C'est demain, à dix heures, que le jeune monnayeur,
Parot devant 111.Wenelme,1 membre de seulement on n'est et là nous trouvâmes un transfert avec sa si- L'érudition moderne. Les éditions et les tout du sang des réformés; à
Auguste si peu de core des moyens de vivre, dégouttant
la Cour suprême. Les quatre accusés y pren- barreau, auquel il appartenait depuis
c'est donc le tra- attester colle d'un sieur Johnson. se trouve mêlé aux
les derniers devoirs à cet aima- pas dans l'aîsance parce que gnature pour éditeurs. Scoliastes et annotateurs. trente ans il licences
de résidant de l'Etat de New- temps, rendra satisfaire Or voici le registre des et ce
nent la qualité vail ne vous donnait pas assez pour actionnaires, de la cour de Henri IV.
être venus en Amérique ble et jeune esprit, qui était déjà un exemple, Collection elzevirienne de M. P. Jannet. plus pardonnables
York- ils déclarent
réservé à suivre si dignement vos goûts ou vos caprices que vous vous Johnson n'y figure pas comme propriétaire des
cette ville et se faire natu- et qui semblait Le baron de Fœneste. Mémoires de 1L 11 est trois fois condamné à mort « pour son
nour s'établir dans En êtes fait fabricateur de fausse monnaie. Nous actions portées sur ce transfert.
la noble et honorable carrière de son père.
avoir vendu toutes leurs propriétés
riliser,
JOURNAL DES DÉBATS BU MERCREDI S NOVEMBRE 1 §80.
» bonne volonté Je n'y veux pas » ne sauraient le mettre à la raison. » Je
grand honneur et plaisir. » îl -pardonne, il trefois l'humanité d'aujourdhui, qui veulent loyal! Comme elle aime, défend, protège pour vous. pays, combien l'administration et l'autorité
tout ce qui est brave combien elle est éloi- » entendre; « Monseigneur,
est généreux il est fidèle et quand l'argent retrouver chez les aïeux comme chez les je vous défends de l'aimer; et il » lui dis j'ai un secret pour de Louis XIV eurent à guérir de plaies sai-
de notre » Et passai
et les faveurs blessent sa conscience, il s'en- petits fils les indélébiles traits gpée du faux brillant et du faux gracieux La » lui dit ensuite « Monsieur, vous pouvez » l'y mettre. outre. Je trouvai gnantes, et combien la France aurait dû le
ferme dans son château et les refuse. Mettez nature. bonne rustique! La vraie amazone que cette » prendre congé de la compagnie; n'y revenez » mon mari à cheval entouré de gens qui bénir s'il avait su s'arrêter à temps.; la chose
dans les deux plateaux deux su- Meurdrac née au fond de la Brie. Meur- » jamais. Je suis votre serviteur. » Et nous tous leurs efforts pour du monde la plus difficile.
de la balance, pour La collection Jannet leur offrira » faisaient l'adoucir;
le bien et lé d'étude admirable la vie d'une « Ga- drac un nom qui sonne d'une manière » quitta. Il se fallut donc séparer malgré » mais ils n'avançaient guère. Aussitôt Mme de La Guette .morte en disgrâce
les peser, mal; et jugez-le. jets gas- que la
Combien il serait facile et inique de s'ar- lande » (1) du temps de Louis XIV, et celle conne et terrible! » nous; mais ce que nous avions dit étoit » je l'eus approché, je lui dis: marquise de Courcelles, dont la vie se passa
mer contre l'édition de et que dans la » dit. 11 monta à cheval et partit de la « Mon cavalier! pied à terre, f ai wn mot à
de M. Mérimée d'une d'une « Guerrière » (2) contemporaine Lorsqu'elle vint à Paris, en exil et en prison, appartiennent l'une et
Sidonia de Lenon- ruelle des précieuses, entre Arthenice et » main comme un foudre. Je crois que son » vous dire Pour le coup de pistolet, nous en l'autre à la nation des excentriques, comme
;çu deijx erreurs, r. omissions ou prétennis- Louis XIII. La première,
» parlerons une autre fois. »
au soin le plus de Courceîles, écrit sous Julie d'An germes, elle toute fraîche émou- » pauvre animal en eut de bons coups d'é- la plupart des gens qui font' des Mémoires
sions qui échappent toujours court (5), marquise
» perons » » II sauta à l'heure
Louis XIV (vers 1680), pour un favori qu'elle lue de sa province, habituée à chevaucher dans le ventre. Toutes les même de son cheval presque tous des déclassés des exception-
-Vigilant!
le récit un peu embrouillé de dans les bois, à fois que ce père et cet amant se trou- » pour me parler un moment,
Par exemple notre savant commentateur avait alors, jambe deci, jambe delà, je l'entretins nels, des exilés, deceux que la roue de fortune
tirer maints de pistolet, à se briser le vent face à face, c'est à faire trembler. » puis il se remit en selle le plus agréable- dans son mouvement
(pag. A 82) déclare ne pas connaître le sens ses follesintrignes. Quelques lettres, toutes coups rapide jette hors de la
du moment, nez de temps sur le sol quand de La Guette était » ment du monde, chez lui. »
du mot, entr,eseigns, qui veut ici évidemment brûlantes de l'émotion nous à àutrl son «Comme le sieur pour retourner commune sphère planètes égarées ou du
"dire « signes » (signa) « signes entre gens. » introduisent de plain-pied dans ce monde cheval se cabrait, puis à se relever sans fa- «l'homme du monde le plus violent, il La scène est ravissante. moins condamnées à une ellipse indépen-
Très bon connaisseur de la langue semé d'embûches de fraudes, de çon elle vint s'asseoir sur le velours et » reçut ce .second refus d'une étrange Demander de petits vers à une héroïne de dante et bizarre. Ils aiment fort s'expliquer
espa- erotique,
le damas, M. de Il se mit à jurer et à tempêter ce calibre, raillerie.
gnole, il oublie (pag. 241) d'indiquer le dou- douleurs amères, de passagères voluptés, de objet d'admiration pour » manière. quelle Heureusement au monde, et l'on ne peut pas leur en vou-
> ble sens de Perot (porro) « chien, désastres de corruptions et de ca- Voiture, le petit Voiture, orné de rubans, » horriblement, disant qu'il sauroit bien dé- elle était bonne elle avait la bra- loir. même Comiiies
» .qui fait ici d'argent, personne; Saint-Simon i, Retz
décrivait si sur son fanteuil; ce dut » gager mon voure ile l'esprit
jeu de mots et qui donne toutsonsel à l'anec- tastrophes que le vieux Plaute qui s'appuyait père de sa parole. Mon père, comme toutes les autres; prisonnier de Louis XI, sont un peu de ce
-dote si bien racontée bien. Ce que nous avons être une scène réjouissante. Scène;à à laquelle » qui n'étoit pas d'humeur à souffrir de tels et ne recula pas. Elle toussa, releva le front, genre; mes deux aventurières aussi.
par d'Aubigné. Quand assez bizarrement Que
ïallemant des Iléaux n'assista car je n'en » emportemens,
il suppose (pag. 516) que le poëte des « che- nommé le « demi-monde » ne se compose pas luy repartit qu'il n'en seroit je ne veux pas dire la moustache, s'appuya voulez-vous que nous apprennent les per-
"vau-légers » Du Monin, est le « poëte des pas d'autres élémens, comme vous le recon- trouve aucune trace dans ses Mémoires, pas » point autre chose. Tout ce tintamare-là mieux et se campa plus fièrement sur'son sonnes, même supérieures, que le succès
mauvais lieux », je crois qu'il se trompe, naîtrez si vous suivez la marquise de Cour- même dans la très bonne édition que M. Pau- »'dura plus d'une heure dans son cabinet: placet ou sa chaire et alla droit au Parnasse, absolu couronne? Ces personnes ne peuvent
Du Monin, de la Nephèlococcygie, celles dans son labyrinthe de séductions, de lin Paris publie maintenant.' Je me figure les » l'un à déclarer ses sentimens, l'autre à les comme elle avait coutume d'aller au feu, sans ni tout dire, ni beaucoup ni surtout
auteur dire,
3tant le plus métaphysique des fous et ne s'é- coquetterie, de fragilités qui l'ennuient, d'a- sourires, les demi-mots et les clin-d' œil de tout » combattre. Ma mère et moi nous étions craindre les fausses rimes ou les fausses me- dire la vérité entière. Les Mémoires de Riche-
et où elle ne se ce monde autour de l'hé- » dans une salle en attendant le retour duca- les hiatus et les enjambemens lieu m'ont être une farce so-
tant jamais abaissé jusqu'à se faire compren- musemens qui la fatiguent, précieux attroupé sures, toujours paru
Ne voyant roïne dont le visage était la tenue » valier; il y entra avec la plus grande furie lennelle.
dre du vulgaire. retrouve pas elle-même. guère hàlé Vous qui demandez ma peinture, Cicéron, qui par sa position entre
» du monde
L'édition que M. Mérimée vient de don- clair ni dans son cœur ni dans son esprit, sa virile, la moustache visible et le ton martial disant que mon père l'avoit SoulTn z que je vous dise en vers deux partis était une espèce de déclassé,
ner de ce « Baron de Fœneste » n'en est son récit obscur, son comme son humeur. « Car (dit-elle) mon hu- mais qu'il se sauroit bien satifaire Que ce grand et vaste univers nous donne dans ses lettres mille
phrase devient vague, » refusé, lumières
N'a point de telle eiéature.
un vrai bijou d'exactitude et dé on ne comprend » meur a été toujours et de bonne » et qu'il étoit résolu de tuer jusqu'à la sep-
pas moins trait confus; plus même martiale, que Jules César se serait bien gardé de lais-
» heure je priai mon père de me donner un » lième génération, et qu'il commencerait Je suis certaine que ma taille ser entrevoir. Je regrette
saine érudtion, qui fait honneur à la Bi- «es intrigues, qui sont néanmoins fort cu- par les Mémoires par-
Est enviée de quantité;
ce qu'il m'accorda. » moi. Ces fleurettes-là
bliothèque elzevirienne, précieuse collec- rieuses en elles-mêmes. Elle ne retrouve un »maître d'armes, J'avoue n'auraient pas été •L'on y voit une majesié ticuliers de Molière, ceux de Bacon, ceux de
tion publiée »que je n'avais de satisfaction » fort à une personne qui auroit Qui n'est point parmi la canaille.
par li. P. Jannet, et à laquelle style excellent, onctueux et plein de charme point -plus agréables Raleigh et* de Shakspeare. Au moment où
» eu de la timidité,
nous souhaitons toute espèce de prospé- que dans ses lettres, .qui coulent rapides » que.ïorsque je tenais le fleuret à la main. mais cela ne me servoit Je sais forUbien que ma démarcho ce dernier partait pour sa province où il
beaux tout » En exerçant ce métier avec mon Tient un peu trop du masculin; allait mourir en paix on venait de lui
rités. Papier fort, caractères, soin comme l'émotion présente ailleurs maître, » qu'à le considérer davantage, puisque je ;t
Mais je dis que le féminin
aux notes, s'alourdit et se traîne. »le poignet me devint ferme. Il y avait deux » jugeai par là qu'il m'aimoit d'une refuser la place à' Intendant des Menus-
donné pureté des textes, en. gé- s'empâte, façon Ne fut jamais ce qui m'attache.
» jeunes gentilshommes dans notre voisi- »-tout et que l'excès de son
néral bien revus, recommandent les trente J'aime bien mieux l'autre aventurière, extraordinaire, Si je suivais ma fantaisie, Plaisirs, qu'il avait demandée, et qui fut
ou quarante charmans volumes qui ont M"' de La Guette. C 'elle-ci commet plus »nage qui venaient visiter souvent mon » amour lui faisoit dire toutes ces choses, » Je m'eo irais dans les combats, donnée à Daniel, poëte en faveur. Shak-
série bonne à voir et d'une faute de français; elle dit du de- L'un s'appelait Du Buat et l'autre L'élément brut du roman de Walter Scott et Avec un fort grand coutelas, ami'de ami lui-même
paru; excellente, » père. speare, Southampton,
Faire une étrange boucherie.
elle est coquette et solide, en passant » de Varanne, Je leur du comte
bonne à lire; puis et laisse tomber des lo- cousins-germains. comme la matière première des scènes qui d'Essex, trop aimé d'Elisabeth, de-,
de forme, cutions Somme toute néan- » faisais défi touchant le ont ravi le commencement de notre siècle Pour ce qui est de mon visage, vait être sacrifié. Ainsi vont les choses du
vieille jeune d'éclàireissémens provinciales. toujours quelque Vous en ferez le jugement
assez de complaisance dans « Peveril du Pic » et Old Mortaî'Uy
la couverture même et l'enveloppe me plai- moins, elle écrit aussi bien que l'autre » fleuret. Ils avaient Scion voire discerne ruent;
monde. L'auteur de la Tempête et de Timon
sent surtout ce vigoureux papier, si peu L'art lui manque, jamais la » pour se mettre en garde et parer mes apparaissent à nu dans la brusque ingénuité Je n'en dirai pas davantage. le Misanthrope alla donc
= écrit mal. tranquillement
semblable aux pauvres haillons à peine co- clarté, ni la vie, ni la vraie passion. Je échauffais tout de bon, et de ces Mémoires. Ce qui me charme, c'est ses mûriers et recueillir son houblon
Netteté, » coups. m'y J'obôis donc, belle. Uranie, planter
sess vigueur, ironie d'un esprit droit et simple, » l'on ne se séparait âmes liées et de sa 1
hérens sur lesquels notre siècle grave point que je n'eusse cette attache invincible de deux A ce que vous m'avez prescrit, près rivière natale. J'aurais bien voulu
» donné botte. Mon père, Vous faisant voir par cet écrit
pensées mobiles comme l'onde et fugi- loyauté d'une âme ferme et fidèle lui font un quelque qui y dévouées pour la vie, cette sincérité de pas-
Un petit trait de mon génie. qu'il se décidât dans sa solitude champêtre
de temps à autre, » était présent, un plaisir extrême. sion à écrire
tives comme ce papier même. Vous pou- Style neuf, pittoresque cl y prenait qui se cachent sous la rudesse des ses souvenirs, et que l'avenir pût
vez lire dans la Bibliothèque elzevirienne même éloquent. N'en déplaise aux coloristes » Quant aux pistolets et fusils, je m'en dé- mœurs comme le diamant dans sa gangue. Et, chose assez étrange, cette personne savoir ce que lui avait appris cette curiosité
là le vrai style; » mêlais assez pour faire feu et tirer juste. » Un jour que ce furieux avait mal qui n'écrit de bons vers, qui les.im-
le Roman bourgeois de Furetière très et aux puristes, c'est quel- père point méprisante qui avait fait sa vie et dont
bien élucidé et annoté MM. Asseli- fautes de français nuisent Elle avait été demandée en mariage à coups mené cet amant devenu mari malgré le. provise même très mauvais, et qui a dû prê- M. Mérimée dit trop de mal.,
par ques n'y pas. ,(
neau et Fournier, les Quinze de pistolet, méthode « eongruanle », dit Ra- voilà le sang qui monte à la tète de ter fort à rire aux précieuses et à leurs
joies du ma- 0 la belle prière que celle qui lui' père, PflILARKTE CîIASLES.
les Caquets de l'accouchée, le trop fa- elle a perdu son fils belais, aux mœurs d'une telle personne. La Guette, et il ne pense à rien moins amies, a laissé des mémoires plus utiles que
riage, échappe quand i
« Mon amant s'en alla au cabinet de mon
cétieux Morlinus, et vingt autres vieux livres après avoir vu mourir son mari! « Ce qu'à se, débarrasser dé sa femme. « II avise un tout ce que les précieuses elles-mêmes ont Il est une œuvre qui jouit d'une faveur
et renouvelés. » fut, ô grand Dieu du lit de mort » père, le ..pistolet à la main, se jeta à ses » laquais: «Va dire ù ta maîtresse, s'écrie-l-il, imprimé ou écrit dans leur vie. M"'e de La bien méritée, c'est la loterie de Caliors, dont
rajeunis (près
le but est la restauration
Ne vous plaignez pas de cette érudition » de ce lils) que je vous parlai du plus pro- » pieds et lui dit en deux mots « Monsieur, » queje lui veux donner un coup de pistolet.» Guette est le seul écrivain qui nous in- des treize sanctuaires
de Notre-Daine-ile-Roc-Ainadour-, pèlerinage
Laissez notre achever son fond de mon âme et que je me résignai » il me faut mademoiselle votre fille ou la »Ce pauvre garçon, qui était Allemand, ac- struise de ce qu'étaient les provinces en
active. époque fondé par Zachçe et béni par Saint-Martial
et d'anatomie » entièrement à votre sainte vous » mort ». Il lui présenta son pistolet et lui » courut au plus vite me trouver me France sous la Fronde couvertes de sang, au
travail de résurrection com- volonté, pour premier siècle, illustré par la visite des rois,
«dit « II y a trois balles là dedans; vous » dire en présence de mon père et de ses amis et de ruines; ces provinces
Un jour les Baillet et les Bayle les » rendant un million de grâces de celle que de pillage que des saints, et célèbre par d'innombrables mi-
parée.
et d'analyse viendront » mon cher enfant avait reçue de vous en lui » n'avez qu'à faire jouer le ressort ». Mon » Madame, venez vite Monsieur veut vous Ilichelieu, Mazarin, Louis XIV, l'Assemblée racles.
esprits de critique
» père fut fort surpris Cette loterie (dont les sont détail-
au crible et au tamis toute cette me-, » prolongeant sa vie de deux heures de cette harangue et » donner un coup de pistolet. » Je dis « Vrai- constituante, les institutions nouvelles de- avantages
passer pour lés aux annonces) a été approuvée
» ne savoit mais après par un bref
nue » demander à votre divine que luy répondre, car il le voyoit » ment, la nouvelle est agréable. Allons le vaient plus tard réunir au centre,
poussière, pour en tirer quelques per- pardon majesté du Pape, et l'autorisation accordée par le gou-
l'a fait récemment M. Edouard » de toutes ses offenses. mon Dieu, » dans le dernier Néanmoins il » recevoir. » Je pars gaîment, l'on les avoir réduites en poussière, et qui sous vernement accorde une latitude
les, comme J'espère, transport. quoique qui permet de
» que vous lui avez fait miséricorde, et que et le pauvre La Guette ne » fît tout ce que l'on m'en empê- le niveau et inévitable des voies faire un à toutes les populations chré-
Fournier dans son joli petit volume sur les » fut invincible; put pour implacable
tiennes deappel l'empire
« Mots 'historiques». ,Puis viendront lés an- » votre bonté aura suppléé à tous ses dé- » put obtenir que la continuation d'un re- » cher; il vint quelques uns de ces mes- ferrées disparaissent aujourd'hui. Cette français.
Le ministre de l'intérieur à MM. les préfets.
hors une chose » sieurs M. d'An- d'unité nécessaire est la logique de la
qui recueilleront
nalistes les traits oubliés, » fauts; c'est la seule consolation qui m'en » fus qu'il lui accorda avec moi; je trouvai œuvre
« Monsieur le préfet, j'ai l'honneur de vous
les l'en avoir » goulôme dans un passage qui me dit France et son histoire; c'est le travail
détails perdus, les lueurs égarées, tout ce » reste et qui est la plus grande que j'en » après requis plusieurs fois, qui
informer que j'ai autorisé la publicité et l'ex-
étoit de me un « « Par depuis Jules César jusqu'à nous n'a pas cessé
les faits douteux et les énig- » puisse avoir! » Et comme elle prend à » qui parler quart là corbleu (c'était son jurement), dans tous les
qui peut éclairer ploitation départemens de l'em-
mes nombreuses Enfin, les deiy cœur tout ce qui est noble, courageux et » d'heure en présence de ma /nôre. Cela » voilà votre mari qui fait le fou; où al- d'annuler la variété pour l'absorber dans pire de la loterie organisée pour la restaura-
du passé.
les philosophes » fut fait, et je puis dire que tous les mots » lez-vous? » Je lui repartis: « Monsieur, les minorités au profit d'une volonté tion des sanctuaires de Notre-Dame-de-Roc-
niers ,de tous, paraîtront l'unité,
Amadour (Lot).
et peintres de mœurs, personnages de l'é- (1) Mémoires de la marquise de Courccllts. » qui s'y dirent n'y furent point inutiles. » je vais quérir un coup de pistolet qu'il me dirigeante, la vie locale au profit de la vie
» Je vous invite en conséquence à donner
cole de Montaigne et de La Bruyère, ceux qui » Mon père entra sur les entrefaites et » veut donner. » « Par là corbleu centrale. On en suivant cette
(2) Mémoires do Mm"de La Guette. ' n'y comprend les instructions que dans
nécessaires pour
dans l'humanité »nie dit « Voilà un cavalier 'qui a de la » allez pas femme vaillante à travers notre malheureux
aiment à reconnaître d'àu- (3) Mémoires de lamarquise de Courcelles, me dit-il; les voilà un cent qui votre département les autorites locale? n'iap-

RECETTES BRUTES DE L'EXPLOITATION DES CHEMINS DE FER. TROIS PREMIERS TRIMESTRES DES ANNEES 1856 ET 18SS.

1853. TOTAL DIFFÉRENCE PAR KILOMÈTRE.


48S6-
des 3 premiers trimestres. on plus.
NOMS
LONGUEUR LONGUEUR DIFFÉRENCEDE 1856 SDR1855.
S-' 4- RECETTE TOTALE. un OBSERVATIONS.
:»ES. ,' '••
x -ï- î" 2- 1.. g. g.
TOTALE POUR CBKT
S.
totalo «noïtpijo trimestrr.
TD.IMB5TIII!.
totale moyonne 1850. 1855. 1850. 1855.
CHEMINS. exploitée trimestre.
T1\UlESTIlB, raiMBSTnE.
1't\DlBSTIlB. ïiuiiestbh.
'llllillJ¡.8TIlB, exploitée ^HjîîL'Sf tuimestre. tbimestre. trimkstrk. trimestre.
&u «"J"1*?
uuiiimni en en en
sept.
sevu 'Qs troi. 1850.
ioju. 1855.
iojo. ep
trimestres plus. moins. plus. moins.
-!l!L «^
kilom. kilom. tr. ;fr. fr. fr. kilom. kiiom. fr. fr. b'. &. fr. fr. fr. fr. tir. fr. fr. fr. fr. fr.

793 793 » • 723 710 14,732,982 » » » 44.083 50,880 » » 13,36 sections ouvertes du 1" octobre 1855 au 30 soplembro 1830 ont uae étendus
'10,848,791 ;i 1,212,328 12,896,329 9,006,810 l'li784(847 34,957,448 36,124,639 1,167,191 6,797 deLos
752 kilomètres, savoir
No~d. 19 19 79!504 82,743 80.211 i » 19: 19 75,404 81,434 86,628 » 243,466 » 1,005 12,761 12,814 » 53 » 0,41
242,461
Est 1,050 10,577,685 11,984,935 » 1,014 970 8,798,904 10,220,231 1 12,455,435 » 32,448,003 31,480,030 967,373 « 30.S73 32,454 » 1,581 » 4,87 Nord I Saint-Quoutin à Haumônt.. 21 octobre 1855. 70
1,051 9,885,382 à Wisseinbourar.. 2:) oclobre 18.Ï5. 35 «a
878 860 7,721>i65 9,484,788 11,830,642 » 759 597 6,002,600 8,085,908 11,358,410 » 29,036.895 25,5,06,918 3,529,977 » 33,764 42,725 » 8,961 » 20.97 Ests ¡ INpi.sy
i!aS"lei."?,"
Noiss~ 11o il à Wissombonr¡,. 4.2
I Nusenl 2:)7 ¡¡c,lobre
juillet 1.8'.5.
1855..7! 35 ¡
Orléans et prolon 1,236 10,934,963 15,100,720 » 1,156" 1,156 10,086,753 13,017,935 15,715,752 » u » 1,268,427 33,380 33,582 » 202 » 0,60 i Lisiaux a Caen 2!) duceml) 1855. iy
Ouest. 1,125 11,516,324 37,552,013 «38,820,440
25 25 76,842 1271433 170,853 ». 25 25 75,980 130.540 196,978 » 403,498 » 28,370 15,005 10,140 » 1,135 » 7,03 Ouest. Beuzwille àa Alençon
FecaniD 25 février 1850 119
375,128 Lu Mans 15mar3l85ii.. ïft.J
521
Pansa Lyon. 616 600 10,734,010 12,760,690 » 571 527 7,708,057 9,933,955. 12,925,563 » 32,450,277 30,507,575 1,882,702 » 54.084 58 003 » 3,919 » 0,76 2 uin 185(1. 10S (
.8,946,577 Orléans | *rponton n Limosc» 1 182
Bour- 150 150 1,491012 2.137,532 2,038/187 « 150 150 2,236,032 2,579,317, 2,546,362 » 7,267,031 («7,361,711 » 94,680 48,447 49,078 •> 631 » 1,29 7 juillut 185U.. 74
1 Btiône-el-l.oire » « « « '»n » » unuins
^oij j Poiuors
I paie à à Niort.
Hflsanc.au ,45
bonnais. i Neverb ~S~-Crrm 102 102 3'J2,203 433,650 • 499,668 )1 » » » )t
1,325,521 (c) 1.325,521 12,995 S;l.iuin
7 avril IS.ili.1
IS.Vi 74
^oneve, | Lyon a Bourg
525 'if "525 485 7.287,410 0 5,255,120 » 41,279 33,910 » 21,73 » 8 mai 18511.1
Lyon la M6dUerran6e. 525 5,925,995- 0,835.01g '8,910,337
»)
3;691,095 5,467,725 » 21,671,350 10,446,230
» 7,369 Grand-Central.. I jtrassac à Lempdles. KOÔ
1 74~i 27 s «• 19.985 320,740 ». M i,), }) 340,725 3i0,725 » 12.619 » » • » » » i-Laoïon à ToiinoiiM. 4 décembre 1855 SI I
LyonaGeh&.Ye. » 119 49 » » » • » 2J mai 1850. ait
Grand-Central. 125 122 359,339 331,577 401,027 131,830 374,753 1,151,943 500,583 645,360 0,442 10,338 89G 8,67 Midi ; J'Tonneias
I Valence da Aîou Valence d'A«en..
à Toulouse; 30 août 185U. 05}
«5 )f
Midi. 467 348 935,679 1,169,550 2,241,476 • »• 253- 213 288,020 642,352 1,140,143 i »
2,070,515 2,276,190 « 12.4'U 1 9,721 2,770 » 28,49 »
4,346,705
Chemin de Ceinture. 17 .17 ,328,406 279,915 347,250 .», .17 17 243,364 .256,376 265,235 » 704,975 190,596 » 56,210 44,999 11,211 « 24,91 » Total 752
955,571
SJ Longueur exploitéo au 30 septembre 1855 5,331

Total exploité au 80 Bentombre 1850. 0,083


(1) (d' id
et 64,361,178 80,252,374 » p. 5,33U 4,918 48,873,079 62,338,450 79,085,651 » 190,297,180 16,383,564 2,559,673 35,413 38,694 » 3,281 » 8,48 te) Y compris lo produit do la section
Totaux 6,083 5,764 59,507,519 204,121,071 de. Novcrs à Saint-Germain, d'une longueur
moyennes.. de 103 kilomètres, passée, en 185b, au chemin do Paris a Lyon par lo Bourbonnais.
(b) Exploité alors nar lo Grand-Central.
(c) Compris dans les recettes d'Orléans.

13,823,891 fii) Non compris ISmpôt du 10*, dont le montant s'est élevé: < fflf
Pour les trois premiers trimestres de 1850, à. 11,308,227 fr|
de 1855, à 0,010,204 frï
} fj'i ,7, 1 ..1
:1\:
du troisième trimestre de 1856 n'étant encore définitivement arrêtés, les chifîres qui se rapportent cette période peuvent être susceptibles de quelques modifleations.
(t) Les comptes pas

llluVie-et-Loire. 475 grec-franç Société Cail AVSE. SOjrOfiBUa.


COURS DE LA BOURSE DE PARIS BKPOBT». 1er Plus Plus Dernier Précéd. oaneAïiaivg.
30/0 280 Empr.
Emprunt d'Haïli Usines Seplèincs CHANGES. ^-13^ ^Z^I^^
•'•• riïll Compt. Liquid. haut. bas. cours. clôt. Ville de Paris, 1849 Société aulrich. 282 50 Empr. russe, 4 1/2 LinMaberly Argent. t Papier. Argent.
DU 44 NOVEMBRE1856.
' a laliu, ei'siur. A TERME. cours. 1852,50/0 1050 Bourbonnais, 3 0/0. 285 libéré Société. Cayé
Papier.
DC f f f ? !ln cour
fin cour 66 90 67 5 66 80 66 85
60 67 10
10 Amsterdam 214 1/2 212.
ih.h, 1855, 33/4p. 100. 375 Midi, 30/0 285 Toscane, 3 0/0 551/4 ColiinetC
c d 2f d 50 Ville de Marseille Lits militaires Anvers 1/4 f
pr.iinc Emprunt turc
» -™ Ier Plus Plus Dernier l'récéd. ffOSS>8 Hambourg 1001/2
Trois pour 100. t>r. finec 67 70 67 20 dit' 67 50 07 90 d50 67 M St-Germ., J 838-4.0 KVBtAMfiEISS. Chem. de 1er Ouest Glaces ct'Aiï-lii-Ch 1863/4
COMPTANT, clôt.L. d 2f d50 1842-49. 89 suisse. 485 Berlin 375./ 370
cours, haut. bas, cours. pr.Enp p Piêmontais, 5 0/0.. deMonltuçon Londres. 25 30. 25 20. 24 80.
Trois 0/0, 22 juin, G6 6s 66 75 66 50 66 60 66 80 < pr.tlnp p d If f 6.S d 50 Versailk«s(iivedr.), cerliflcais angl Central Suisse.. 495 C paris. d!i Gaz. 710
Madrid
80/* 24
t855. Un cour 06 53 1856 1853, 3 3 0/0 53
5S Union des Gaz. 215 5 20. 5 15
GGf 65 73 60 55 50 Emprunt VAI.KtJKS
1!4.ElJiUI BIVEB8E8
DE9`Bit~~6 Cadix 5 25./
66f 60 va1,1,: (80 p. 100 payés.) pr.finc e d If r d50 1843, r.al250 f Obligat. 010.
1834 4 Soc. des Omnibus. 8Û0
Bilbao
520
Quatre 1/2 p. 100, 1852 (non lin cour 90 70 Orléans, 1842, 50/0 i- 0/0. 1853, C" des Voilures de 5 25. Y.
BonsduTrésor,
88 75 Lisbonne. 5 50. Y. 5 i'ô I
• ) rembour. pend, dix ans). pr.line e d if d 50 1848, 5 0/0, r. à 1849 IIh 1 Paris
07 50 5 50./
1 Emprunt Quatre 1/2 pr.Qnp p d if If d 50 1250 f. 1851 JJanq.df\Darmsladl Palais de cristal. forto 5 45./I
-. . «1 ' «:> •• .'• v .
l (80 p. 100 payés.)
-• flnctmr •• •• « 97 30/0, r.à500f Emprunt romain.. "B61/2 Société Bectiet. Soc, rue de Rivoli.. 92 50
GS'ies
Livourn?
l/2p° 2-0/0 p*
2 Crédit foncier de France, j. 8GI/4
1855 pr.ftnc c d 20 d 10 Rouen, 1845, 4 0/0 Naples, récépissés Caisse Lécuyer. (> g10 des Eaux 851/4.?.
Dito Emprunt 111 filles 4571/2..
66 50 66-50 juill. (A.de500f., 250fp.) liquid.c .T. v. • 1847-49,5 0/0 Rothschild Caisse des cbem. Soc. gle de navigat
(80p.l00p.) i5 cour 590 13 80.
Havre, 1846, 5 0/0 Empr. Belge 1852. de fcr Olippers français Prenne
7 50 Soc. g. Crédit mob.
Pair 1380 1400 1370 1375 1402 50 C. c,, de r~ndus~rie. C° Franco- Améric Messme 13 80
j. juill. liquid. 1848,60/0 41/2 0/0 971/4
ï)»,Cèlif. escompta- 'À.;J-n50 5 15 cour 1385 1405 1375 1380 290 S. LéonGélisetC' Vienne. ViO.1 23G1/2
66 50 ..66 (Tout payé.) .) 1407 50 Nord, 3 0/0 -30/0 Ce gén. maritinie
bîes(80p. 100 p.).. i pr.15 1450 1420 d 20 1445 1475 d 10 1500 Liste civiLe. Chein. de Bességes Tneslë 239 1/2 236
Est, 1852-1854.466 25 21/2 0/0 Venise. 85./ 837/8 Y.
80 Compt. d'escompte, j. août liquid 1856, 177 f. 50 p. Banque* belge Q)m)re-C.m!).ùx.l<)95 à Alais
Milan
40/0, j. du 22 sept • •• •• •• •• tôcour 690 95 Chem.de fer deTar- 85 1/4 84./
(Tout payé.) Bàle,50/0,r.à625f Hollandais, 2 1/2, y –acLdejouiss.
8775 Piémontais, 5 0/0, j. juill.. Un cour Strasbourg à Bàle G.F 975 ragone 25G1/2 2531/2
41/2 0/0,]. 22 sept.. Bourgugtio. Auguste.
Francfort,. 213 1/2 2111-2
t 70 -t D° 3 0/0, 1853, j. juillet flneour s. C. H –act.dejouiss. Services marit. des
Autrichien, 5 0/0, j. juillet. 'incour 50/0. 480 50/0.. 8G 1/2 Messageries Pétersbourg 3951,2
Méditerranée, Autrichien, ZiticV.-MofHa.gne.345
90 75 90 50 iOiiéaits, jouissance oelubre liquid. 1255 1235 3 0/0 287 50 Filât, de la Bresle. Or en barre à 1000/1000 le kil."
Q^XVnS:,
1852 j, du 22sept., 91..
91. •' 'j 1252 50 3 0/0, ncl empr. ObIi~,500f. 3,437 fr.; pr., 6 k
15 cour 1200 1235 1255 Paris à Lyon, 5 0/0. 980 Detteac- Zinc de Silésie Soc. Chollel et C* J' 7 p. 1000
91f 90f 75 (Tout payé.) Espagne,
3 5 50 pr. 15 d20 d 10 1300.. 3 0/0, r. à 500 f.. 285 tive t Mines de Stolberg. Société gj" de Stéa- f Arg. en barre à 1000/0000 le k. 220 24
Nord, jouiss. de juillet. liquid. 950 937 50 950 Ouest, 1852-1854 Différée conv 'ePhœnix,mëta)l. rinerie. fi\ 561 !vpr.
.000
Sa- à25p, 000
1 5050~~ (Tout payé.) 15 cour 950 940.. 952 50 1853 Dftteinlér 381/4 Forges de l'Aveyron. q« gic des Verreries 20
955 d 10 a9 Quaaruples
d» espagnol?
colomb. 84
• * pr.15 d20 960 1855 intérieure 3 0/0, de Châtillon Les Salines de l'Est ptmex. Si 70
Pai r Est, actions ancien., j. mai. liquid. S67 50 860.. 807 50 d'Alais Française du Phé- 't Duc. Je Hollande et d'Autric. 1175
• 18i>5,4 0/0 petites coupures
.50 (Tout payé.) 15cour 870 860 8C7 50 3 0/0 285 30/01841 Monceaux-sur-S. nix (inc.) à colonnes
Dito, Emprunt 1855 1855, Piastres 5 75. Y.
90.. 50I pr. 15 d20 d 10 3 0/0 Passivesansint. %1. Grand'C(imbe Société nlle d'Her- f d" mexicaines.
(80 p. 100p.)

D°,Certif.escompta-
bfe*(80p. 100 p.)..
90 75

90 75
75 90..
3 50 Est, actions
3
nouv.
(Âct. de 500 f., 475 f. p.)
j. mai. liquid.
15 cour
pr.15 15
780
785
d20 d
775
777 50
10
777
780.
50
Gr.-Central,

Lyon à
1855
Genève
280 Passive
288 75 Portugal,
nouv
3 0/0 11f.
–d'Aubin..t.
de la Loire.
Grand'Gembo.;
range
Charb. belges
S Souverains
Banknotes.
anglais.
5 50
25 221/' t/2
25 1712

3 50 Paris à Lyon,jouiss. juillet. liquid. 1275 1260 1277 50


DES IMPÉRIAL DE PARIS.
3850 3850 5 50 (Tout payé.) 15 cour 1275 1275 1260 1265 1282 50
ADMINISTRATION LIGNES TÉLÉGRAPHIQUES. OBSERVATOIRE OBSERVATIONS
HfiiËOROLOGTQOES
Banque de France.. pr.15 d20 1277 50 d 10 1295.. État atmosphérique des divers points de la France le 4 novembre 1856, à huit heure»
Crédit foncier 592 50 590 à du FAITES A L'OBSERVATOIRE DE PAIÎIS.
Do Obligat. de 500 fi 8.. Lyon à la Méditerr, j. oct. liquid. 1652 50 1650 1655 du matin, comparé l'état jour précédent.
7 (Tout payé.) 15 cour 1660 1650 1675
46/0. f30 •• à ss"
d20 d 20 d 10 d 10. hauteur TEMPÉRATURE. VENT. g S£«;o£
D°d°30/0 395 .395 pr.15
685.. NOMS du baromètre
duMOUVEMENT en $ ÉTAT DU CIEL ÉTAT DU CIEL S ÉTAT

4 0/0 95.. 3 50 Midi, joiss. de juillet. Er. 15


liquid S I Ë o iï4?.§3
Do 10e d'Obi., O

85 85.. 2 50 (Tout payé.) 15 cour 685 690 680 680 697 50 baromt.
(li millimètres
du J au 4. n M m
D°d°30/0 Aujourd'n. hier 4. hier 3. lis y §*§
15
pr. 15 685 690 d 20 G82 50 682 50 d 10 dîs
D~ statioks.
SUTIONS. en niill1 zHausse.
tT7~ auiourd1rai 0 2
Do Promesses d'Obi. le 4. Baisse. le 4.#. le 3. 4. 3. m a
930.. 1 50 Do, Actions nouvles, j. juill. liquid. 700 700 g
S a « S 5s io
*= [atmosphère a5
1000f.,30/0,200f.p. •• j2
890 (Emiss. à 700 fr., 250 tr. p.):), 15 cour 700
Délibérées 3* 50 Ouest, jouiss. 865 857 50 872 50
Crédit mobilier, t390 1395 1375 1380 1402 50 oclob.1856. liquid. Dunkeroue 770.6 8.8 + 3.1 +1.2 50 faible. SO faible. Couvert. Brouillard.
15cour 867 50 860.. 872 50 Oh. m. 770 mil 4+ 1.1 87. Couvert. Efaibl.
670 • 670 (Tout payé.)
Compt. d'escompte. d20 d 10 Mézière3. 770.1 t 1.3 -0.9 + 0.7 NOtaible. NO faible. Brouillard. Couvert.
pr. 15
CHEMINS DE FER. 2 50 Grand Central de Fr, j. jull. liquid. 602 50 597 50 603 75 Strasbourg. 769.8 0.0 +1.8 + 2.3 NEpr'nuL NE t. faible Brouillard. Couvert. Midi.. 770 0 + 4 2 70. Id., éclaire. ESEid.

Orléans 1250 1250 2 (Act, de 500 f., 450 f. p.) 15 cour 605 600.. 605 ï
Tonnerre 709.0 0.8 +0.6 +1.9 E faible. Couvert. Couvert.
945 940.. 950.. pr.15 d 20 diO 610 le 3 b. s. 768 9+ 5.0 78. Beau, vap". id. id.
Nord. 0.8 Epra'nul. E faible.
865.. 867 50 862 50 862 50 862 50 4 Lyon à Genève, j. juillet. liquid. 700 705 Paris. 709.8 -1.7 +1.2 Etr. faible. Brouillard. CouverL
Est, anciennes 2
3.
Est, nouvelles 775 772 50 777 50 (Act. de 500 f., 375 f. p.) 15 cour 700 LeOavre 769.0 0.9 +3 7 +3 5 E faible. SE faible.: Brouillard intense. Couvert. 6 h. s. 708 0+ 2.686. Id.,brouills SE id.
1280 pr. 15 à 20 d 10
Paris à Lyon.
à Lyon 1275
1275 1'275
1275 1260 1262 50 1280 0.6
785.. 785.. 778 75 780.. 786 25 Brest. 768.0 +^8.7 +6.2 S faible. N faible. Couvert" Brouillard.
1660 2 50 Société autrichienne, j. juil. liquid.
Lyon à la Méditer.. 1657 50 1660 1655 1655 9 h. s. 709 2+0.4 89. Hem. id. id.
Midi 690 C85 2 de 500 f., 225 p.) 15 cour 786 25 786 25 78125 782 50 787 50 NaDoléou- Vendée.. 770.9 Ç) 0.7 0.0 +1.2 E pra" nul. E faible. Beau. Couvert.
700 pr. 15 d20 785 795 d 10 792 50
Midi nouveau. Limoses 766.5 1.2 +0.7 +0.7 N faible. N prq" nul. Beau. Brouillard. Minuit 768 9 0.7 95. Couvert. SSEid.
865 855.. 875.. 2 Graissessac à Béz.,400f. p., liquid. 517 50 500.. 517 50
Ouest
605.. 2 50 15 cour 51750 Montaubsn 767.3 0.0 0.0 +4.3 + 2.8 NO faible. NO faible. Coarert. Brouillard.
Grand Central 602 50 600.. j. octobre,
9h.m. 770 0-
702 50 705 2 St-RambetlkGren.,
j.juillet liquid. 592 50 ESEtr.
Lyon à Genève Basonne 708 0 1.0 +8.3 +6.5 E faible. ESEoresa' Brouillard. Brouillard. faible,
Société Aulrich 782 50 778 75 785 Pair (Act. de 500 f., 300 f. p.) 15 cour 595 nul. le
Avisaôn 765.4 2.3 +5.2 +5.9 N assez fort NO faible. Trèsnuaïeux. Nuageux. Midi.. 770 Idem.
GraissessacàDfe. 517 50 520 515 520 520 1 50 Ardennes et l'Oise, j. juill.. liquid 1 J 0.2 91. id. M.
à Gren. 595 600 2 (Act. de500f.,250f. p.).). 15 cour 540 1.0 +1.1 t NNO faible Brouillard.
St-Rarabert Lyon. 769.0 +1.4 NOpr'nuL Brouillard.
545 540.. 545.. V.-Emmanuel, j.juin 1856. liquid. 597 50 605 3 h. s. 770 1+ 0.5 90. Idem. E trè»
Ardennesel l'Oise.. 600 O.i +1.6 E faible. NE faible. Couvert. Beau. 1.4 9i. Brouillard.
Victor-Emmanuel. 605 C00 C10 Y. 50 (Act. de 500 f., 250 f. p.) 15 cour 6U2'50 600 605.. Besancon 708.4 +2.9 faible
610 pr. 15 .id-20 .dlO 66750 Température ianlus basse du :i avant 9 h. m. + l'O
i 280 3 Bordeaux à La Teste (t. p. liquid. .î.. (1) Les hauteurs du baromètre sont réduites à la température zéro (2) Lo siene + indique qne le ihormomètr» est au-dessus Température
TemDératurejaplusbassedu la
et plus haute du 3 + 糧
5*1
Versailles (r. g.) do + avaut9h.m
Bord,
Saeaux. a La Teste, .1 > 240.. 15 cour au niveau du la mer. zéro i le signe Qu'il est au-dessous. lemperatnrelaplnBhautedu4 + O*»
JOURNAL DÇS DÉBATS DU MERCREDI 5 NOVEMBRE 1856.

portent aucun empêchement à l'exécution de comptant; cependant les reporteurs ne man- restent sans à 67 fr. 50 c; celles posée du sieur Auguste Lacroix, demeurant au rue du Temple, 134. M 'Desarline, rue
changement dentiste,
cette décision. quaient pas. Quand donc se décideront-ils à de la Compagnie des social, et Emile Croco demeurant à Bolcia siége bou- SPECTACLES DU S NOVEMBRE.
Omnibus ont baissé de (Brésil). Saint-Antoine, 103, et Mu< Bourgine, employée,
• entrer dans les valeurs? La Rente a baissé M. Itoulhac levard de L'hôpiial, 47. M. Dalger, poëlier,
» Recevez, etc. de 10 fr. (à 800 fr.). Juge-commissaire, syndic provi- rue OPERA. Les Vêprés siciliennes.
Il Paris, le 16 juillet 4856. » 30 c. Les haussiers ont encore leur re- soire, M. Heurtey, rue Laf fille 51. d'Aval, 14, et M'" Ogier, rue Jean-dr.-Beauvais, 5.
perdu Fonds étrangers. La Dette intérieure d'Es- le Village, le
M. Rouquetot, rue de la Roquette, THEATRE -FRANÇAIS. Amphitryon,
L'ENTREPOT DU PONT DE BERCYV ¡ port. a repris de 1/4 (à 38 1/4); les autres va-
LECAILLET, fabricant de crins frisés, à Saint-De- voyageur, 168, et Mari de la Veuve.
pagne à l'Ermitage. M1" Cazier, rue du Faubourg-Saint-Denis, 107.
Le marché du Trois pour 100 s'élargit tous leurs n'ont Jules p«t«n. Paris, Juge-commissaire, L'Etoile du Nord.
n* 4, boulevard de la Râpée, livre le meilleur pas varié. nis Moltet;
M. près syndic M. Sergent, rue de 9* arrondissement. Entre M. Alexandre, OPERA-COMIQOE.
les jours. Nous avons vu rarement les affaires provisoire, employé, i.
charbon de bois de cuisine, rendu à domicile, rue Saint-Paul, 35, et M1" Simon, directrice de salle ODEON. Relâche.
sur une aussi Choiseul ,6.
au prix s'engager large échelle. rue des Petites-Ecuries, THEATRE Les Dragons
de 7 fr. 75 c. et de 8 fr. 50 c. les deux
MAitcxiAninigjKg. Huile de colza. THÉVENARD, épicier, à Montmartre, rue dés Pois- d'asile, 10. M. Boituzet, LYRIQUE. de Villare.
suffit d'é- Les Fonds anglais ont baissé de 1/4 pour 100. Dispo- artiste rue de
hectol., pesant environ de 45 à 50 kil.il nihlo en fûts, 12G lï.; en tonnes, 128 fr.; épurée, sonniers, 27. Juge-commissaire M. Mottet syn- peintre, l'Hôtel-de-Ville 75', et VAUDEVILLE. La. Dame aux camélias, Quand l'a-
à Achard 136 fr.; lin de Mm° veuve Pétrelle, née Sanguier, rue du mour s'en va, le Nid d'amour.
crire par la poste, sans affranchir, MM. Chemins de fer (au comptant). Ont baissé t20 fr.: lin anglais, 110 fr.; «il- dic provisoire M. Lacoste, lue Chabanais, 8. rentière
et C, pour un sac.-Les sacs sont le Nord, de 10 fr. (à 940 nou- lette commune, fille,118 fr.: bon goût, 132 fr. Société GDILLY et Ce, ayant Pont-Louis-Phillppe,il. GYMNASE. -Relâche.
commander fr.); l'Est, pour objet la fabrica- 10e arrondissement.
à deux hectolitres. de 5 fr. (à 772 Colza Lille, 112 fr. 50 c.; Rouen, 119 fr. à Entre M. Langot, ancien 'n VARIETES. Un Tyran domestique,
plombés et poinçonnés velles, fr. 50 c.); Lyon, de tion et le commerce du la passementerie, dont le marchand de vin, rue de Verneuil,
la Chasse aux
17 fr. 50 c. (à 1,262 fr. 50 120 fr.; Caen, 1 19 fr. siège était & Paris rue Saint-Martin 147; la demoi- 32, et M"° Quer-- écnleaux, Rose des Bois'
–Pour cause d'expropriation, du c.); la Méditerranée, Savon. belle gannous, rue des Petites-Ecuries, 34. M. Ducr.oq,
le dépôt de 5 fr. (à 1,653 Disponible, qualité, 95 fr. selle Guilly demeurant actuellement à Momrnartre, THEATRE DU PALAIS ROYAL. Le Poisson d'a-
véritable les fr.); l'Ouest, de 20 fr. (à De France, rue de La Bourdonnaye, 75, et M"" Da-
onguent Canct-Girard, pour guérir Suif). 141 fr. rue Mira, 3. Juge-commissaire, M. Rntilnac; limonadier, vril, le Lait d'ànesse, chansonnettes
boulevard de Sébas- 855 fr.); le Grand-Central, de 5 fr. (à 600 fr.); i moiseau, couturière, même maison. M. Caillât, par Ljvas-
plaies, abcès, est transféré provisoire M. Heurtey; rue Laffllle 51. sor, les Suites d'un premier lit, le Caporal.
Genève, de 2 fr 50 c. (à 702 fr. 50 c.); la Sociéte sjndic commis drapier, rue Rousselet, 17, et M11" Dargnier,
topol, il, près la rue de Rivoli et la tour St-Jac-
BOBBSEg KTRAlt CURES. à Saint-Denis. M. Boucher, PORTE-SAINT-MARTIN. Le Fils de la Nuit.
autrichienne, de 6 fr. 25 c. (à 778 fr. 75 c.); ingénieur civil, à Ton-
ques. Il n'existe plus de. dépôt rue des Lombard*.
neins, et M1" Houssaye-Leomenil, GAITE L'Avocat des Pauvres.
Saint-Rambert, de 5 fr. (à 575 fr.); les Arden- tondre* le 4 novembre. Consolidés 92 rue Vanneau, 10.– AMBIGU.
(midi) PUBLICATIONS »K IHARIAOKH. M. S; mard, employé aux tabacs, rut Saint-Domini- Les Pauvres de Paris, le Jour du frotteui.
nes, de 5 fr. (à 540 fr.). 3/4 à 92 7/8 (une heure), 92 7/8 à 93
que, 178, et Mlle Boyer, blanchisseuse, même rue, 134. TBÉATRE-NATIONAL.- Le Marin de la garde.
A monté le Midi, de 5 fr. (à 690 fr.). Berlin, le i" norembre. Qualre et demi. pour 0" arrondissement. M. Painvert,
Fntre M. Duval, joaillier, pas- entrepreneur de maçonnerie, à Mont- FOLIES-DRAMATrQDES.- Pipfe, Deux dames,
BULLETIN, DE LA BOURSE N'ont 100, 66. et Mu< Ravot Rétif.
pas pas varié Orléans, l'Est, anciennes, sage d'Isly, 14, et M"' Aimona, galerie Montpen- rouge, rue Mayet 20. M. Trocmé BOUFFES -PARISIENS
et Béziers. Francfort, le 1" novembre. Actions de la Ban- étudiant en médecine, ( Passage ChoUeul ) Ba.
sier, 20. M. Prudon, négociant, boulevard Saint- rue Mazarine, 60, et M"" Mal- ta-clan la Bonne Venant
du 4 novembre 18 5 6. Les Actions du chemin que, 1168. Denis, 9, et M"" L'hoeste, rue des Pelites-Ecuries, 4. fuson, à Jeancourt
d'entant, de Pontoise
Sarde ont baissé de propriétaire, (Aisne). Fascination.
Bruxelles le 3 novembre. Quatre et demi pour i- M. Picard,
10 fr. (à 600 fr.). rentier, à Savigny, et Mme veuve Chau- 110 arrondissement. Entre M. Belignon, entre- CIRQUE-NAPOLÉON.
100, 1853, 47 1/8; Trois pour 100, 71 1/2; Actions de la Turiault, rue Meslay, 27. M. Mangey, rue Bonaparte,
Exercices d'équitation.
Banque, Caisses, Fonds de la Ville, Canatix. vet.née preneur, 52, et M"« Boquet, rentiè/i-, PRE CATELAN (bois
Banque, 99 3/8. rue de Mônilmontant, de
AU COMPTANT. Les Actions de la n'ont varié inarchand, 37, et M"« Pegiiet, même maison. M. Pouzadoux mouleur, m det Boulogne).-
téte tous les jours. Promenade
Banque pas rue de Verneuil, 56. M. Gorne, fabri- théâtres, concert,
.couturière, Noyers, 66, et M"» Jenolte, coloriste, même maison.
Le
Quatre et demi pour 100 a monté de 25 c. (3,850 fr.); celles du Crédit foncier ont monté cant de porte-monnaie, rue Notre M. Lacosle, charpentier, HIPPODROME. Spectacle les mardis, sa-
-Dame-de-Naza- rue d'Assas, 3, et M1U Co- medis et dimanches, jeudis,
de 2 fr. 50 c. 592 fr. 50 les Obli- reth, 61, et M"° Pinard. à trois heures.
(à 90 fr. 50 c.). (à c.); TRIBUNAL DCCO MMEHCE DE li BEI NE
rue Chapon, 23. M. Tou- quelet, couturière, même maison. M. Constans,
du même rue Grenétat, ROBERT HOUDIN. Soirées
Le Trois pour 100 a baissé de 20 c. (à 66 fr. gations se sont négociées à 395 fr.; tabletier, 2, et M"« Vinehon, garde de Paris, caserné rue de Tournon, et M"» Ri- fantastiques, prestidi.
les Actions du Crédit mobilier ont baissé de Déclarations de pillier,
couturière, rue du. Moulin, 3. M. Lejeune, fabri- vière, rue de la Vieille-Monnaie, 18. M. Le Tellier, gitation.
60 c). faillites
22 fr. 50 c. cant de caoutchouc, rue caissier de commerce, rue Saint CONCERTS MUSARD, 8, boulevard
A TERME. (à 1,380 fr.); celles du Comptoir du 31 octobre 1856. Notre-Dame-de-Nazareth, 61, Sulpice 29, et des Capucines.
et Mlle Dallemagne, à Sarlrouville. M"» Duhamel, marchande à la toilet'e, rue Mabillon, soirs, de sept à onze heures,
d'escompte n'ont pas varié (670 fr.); les Obli- concert, pro-
Le Quatre et demi pour 100 n'a pas été coté. 7" arrondissement. Entre M. Contents, in. M. Devez, rue Tous les
meaade..
de la Ville, de 1849, n'ont été co- PARÛT, marchand de chevaux rue de la £haus- négo- commis, Saint-Jacques, 39, et
Le Trois 100 de 25 c. (à pas ciant, rue Cloche-Perce, 14, et M"« Marjoulet, rue de
pour a baissé 66 fr. gations de 1852 ferment à 1,050 sée-d'An tin, 24. Juge-commissaire, M. Godard; M"eBinan, coloriste, rue delà Parcneminerie, 11» lundis,
fr.; les Ac-