Vous êtes sur la page 1sur 22

Agitation et Mélange

Production de l’acide phosphorique


Jacobs Engineering SA
29/11/2017 Anas ARCHANE

1 Confidential and Proprietary


Sommaire
 Introduction

 Agitation et Mélange

 Mesures, extrapolation et simulation CFD

 Procédés de fabrication d’acide phosphorique

 Agitation dans la fabrication de l’acide phosphorique


• Sélection des agitateurs
• Exemple d’agitateurs
• Matériaux : corrosion/abrasion

 Conclusion

2 Confidential and Proprietary


Mesures, Extrapolation et simulation CFD

3 Confidential and Proprietary


Compétences et savoir-faire
 MILTON ROY MIXING utilise ses compétences en procédés ainsi que son expérience afin
de définir des agitateurs hydrauliquement et mécaniquement optimisés pour chaque
application.

 MILTON ROY MIXING peut réaliser des tests en laboratoire afin de développer de
nouveaux procédés et/ou confirmer nos solutions techniques.

 Utilisation de simulation CFD (ANSYS)

4 Confidential and Proprietary


Etude technico-économique
Sélection des meilleurs mobiles d’agitation
Pour le même débit de pompage et une cuve de 100 m3

Basé sur 0,25 €/kWh PBT HPM hydrofoil

Vitesse de rotation rpm 60 100

dia. Hélice m 2 2

Puissance Abs. kW 38 12

Coût Electricité €/an 83220 26280

Savings € 56940

5 Confidential and Proprietary


Extrapolation

But : reproduire à une échelle industrielle, les résultats


obtenus lors d’une opération physique ou chimique à un
stade pilote.

 Extrapolation à partir d’un pilote


 Extrapolation à partir d’un cas connu
 Extrapolation sur un projet précis

6 Confidential and Proprietary


Extrapolation : Principe de similitude
Garder des rapports constants entre des paramètres qui gèrent le système, on
en note 5 :

 La première étape consiste à garder une similitude géométrique du système :


Rapport des dimensions fixé

 Puis de garder une similitude dynamique : Egalité du rapport des forces en


jeu en des points homologues

 Conserver une similitude cinématique : Rapport des vitesses de fluide en tout


point homologues identique

 Avoir une similitude thermique : Températures constantes

 Avoir une similitude chimique : Concentrations constantes

7 Confidential and Proprietary


Extrapolation
Apres un essai pilote, à une certaine échelle, nous obtenons
 Le type de mobile correct
 Le rapport D/T
 Le régime hydrodynamique

Ce qui conduit:
 Soit une loi régissant les nombres adimensionnels reliant les facteurs.
 Soit le paramètre prépondérant à prendre comme invariant.

Remarques :
On peut conduire des essais à Reynolds constant pour simuler l’hydrodynamique de la
cuve industrielle.(difficulté pour les essais de produits visqueux à petite échelle).
En faisant varier des paramètres, on peut définir les limites d’utilisation de la loi.

8 Confidential and Proprietary


Extrapolation
Lors de l’extrapolation,si la similitude géométrique est conservée, la seule variable est la
vitesse de rotation.

INVARIANTS
 N = constantes (cste) : le temps de mélange et le taux de cisaillement moyen
 ND cste ,donne des vitesses locales de fluide identiques, un cisaillement maxi en bout
de pale cstt
 ND 0,85 est utilisé pour les suspensions de solide, selon l’hypothèse
 d’égalité entre l’énergie potentielle du solide et l’énergie cinétique du liquide.
 ND 0,66 correspond à la conservation de l’énergie spécifique (kw /m3 ), pour les transfert
de matière (en régime turbulent) en maintenant la structure fine de la turbulence dans la
cuve. tilisé pour garder la structure fine de la turbulence ,lors des transferts de masse
 ND 0,50 donne la profondeur et la forme relative du vortex (introduction de poudre ) et
conserve le coefficient de transfert thermique hi.

9 Confidential and Proprietary


Tests et suivi des paramètres

10 Confidential and Proprietary


Tests et suivi des paramètres

Méthodes de mesure des vitesses


 LDV (Laser Doppler Velocimetry)
 PIV (Particle Image Velocimetry)
 UVP (Ultrasonic velocimetry)

Méthodes de determination locale et non intrusives

11 Confidential and Proprietary


Tests et suivi des paramètres

Méthodes de mesure des temps de mélange

• Méthodes globales (mesure en tout point de la cuve)


Ces méthodes sont qualifiées de non-intrusives puisqu'elles ne modifient pas
l'écoulement qu'elles mesurent mais nécessitent en revanche l'utilisation de cuves et de
fluides transparents.
 Les méthodes colorimétriques
 Thermographie
 Méthode de Schlieren

• Méthodes locales (mesure en un point donné)


Ces méthodes sont qualifiées d'intrusives (utilisation d'une sonde de prise de mesure
modifie l'écoulement du fluide).
 Méthode thermique
 La conductimétrie
 La pHmétrie
 La fluorimétrie

12 Confidential and Proprietary


Tests et suivi des paramètres

Méthodes locales Méthodes globales


Exemples pH, conductimétrie, température, fluorimétrue Méthodes colorimétriques, thermographie, méthode de Schieren

Mesure d'un temps de mélange global au systéme, ne modifient


Avantages Objectives, accés direct à l'information, cout faible
pas l'ecoulement, permettent l'identification des zones mortes

Ne mesurent le temps de mélange qu'en un point,


Necessite une analyse des résultats, la cuve et le fluide doivent
intrusives, ne permettent pas l'identification de
Inconvénients etre transparents, reaction possible entre fluide et traceur, cout
zones mortes, réaction possible entre fluide et
en général plus élevé
traceur

Pour les tests

Méthodes locales (mesure en un point donné)

13 Confidential and Proprietary


Tests et suivi des paramètres

• Méthodes locales (mesure en un point donné)


Ces méthodes permettent une mesure directe du temps de mélange (suivi de l'état du
mélange en temps réel). Elles limitent les problèmes de subjectivité souvent reprochés
aux méthodes globales.

14 Confidential and Proprietary


Simulation numérique

15 Confidential and Proprietary


CFD
 La CFD (Computational Fluid Dynamics) permet d’appréhender l’écoulement
de fluide, le transfert de chaleur et de masse, les réactions chimiques et des
phénomènes reliés en résolvant numériquement les équations suivantes:
Conservation de la masse, du moment, de l’énergie, des espèces

 Les résultats des analyses CFD sont pertinents pour:


 Des études conceptuelles de nouveaux modèles
 Le Développement de produit
 Refaire un nouveau design
 La compréhension / Résolution de problèmes
 …

 L’analyse CFD vient en complément des tests et de l’expérimentation en :


 Réduisant le nombre d’actions ou de géométries
 Réduisant les coûts pour les expériences

16 Confidential and Proprietary


Méthode de résolution

• Sauf quelques cas de base, il n'y a pas de solution analytique exacte aux équations
d'écoulement du fluide

• Les équations générales de conservation (transport) de masse, de quantité de


mouvement, l'énergie se comporte d'une manière non linéaire et couplées

Il est donc nécessaire de rechercher une solution approchée algébrique


 utilisation du concept de discrétisation

Réaliser des calculs complexes avec une grande précision, proche du cas réel

Développer son code: langage de programmation avancé


Deux approches
Logiciels commerciaux: cas généraux et solutions rapides

17 Confidential and Proprietary


Possibilités du logiciel

Fluides Incompressibles et Compressibles

Ecoulement 3D stationnaire et instationnaires


Laminaire et turbulent

Transfert de chaleur, de masse


Réactions chimiques
Fluides Complexes
Combustion
Multiphases (solide, liquide, gaz)
Multiespèces
Turbomachines, machines tournantes
Ecoulement à surface libre

18 Confidential and Proprietary


Organisation d’un calcul CFD
Identification de la problématique
1. Que veut on mettre en évidence
2. Quel domaine doit être modélisé

PreProcessing et Préparation de la résolution(solveur)


3. Créer un domaine représentatif
4. Création du maillage
5. Préparation de la physique du problème
•Modèles physiques, propriété des domaines, conditions aux
limites, …

Mise à jour du modèle


6. Définir les paramètres du solveur
•Schémas numériques, contrôle et monitoring de la convergence,

7. Calculer et surveiller la solution numérique

Post-Processing
8. Examiner les résultats
19 Confidential and Proprietary
Eléments de maillage

Le maillage permet de discrétiser la géométrie en plusieurs éléments. De la bonne


qualité du maillage dépend la précision et la justesse des résultats.

• Un degré de résolution est requis ainsi qu’un maillage spécifique


pour chaque région du domaine
– Concentrer le maillage sur les zones géométrique d’intérêt pour
Triangle Quadrilateral estimer au mieux les grandeurs concernées
– Prendre soin des régions de forts gradients
– Maillage adaptatif pour une meilleure résolution

• Ne pas oublier :
Tetrahedre Hexahedre - Maillage dense = temps calcul élevé = machine puissante ou
calcul parallèle

Pyramide Prisme

20 Confidential and Proprietary


Maillage

161.695 Tetrahedral Cells

21 Confidential and Proprietary


Solveur

VITESSE, PRESSION
Vx, Vy, Vz, P

MILLIONS EQUATIONS CALCULEES

ESPACE MEMOIRE IMPORTANT

TEMPS CPU

COMPARAISON AVEC DONNEES EXPERIMENTALES/LITTERATURE

22 Confidential and Proprietary