Vous êtes sur la page 1sur 5

Université A.

Mira Bejaia- Faculté de Technologie


Département Génie Civil- (Master2 structures) Sadaoui. O - 2018/2019
Plasticité et Endommagement
Exercice 2-b:
On s'intéresse au comportement élastoplastique parfait de la poutre continue en béton armé (Fig.1). A cet
effet, le chargement évolue au delà de la capacité de résistance plastique de la structure. Sachant que les
paramètres mécaniques des matériaux constitutifs sont les suivants:
Acier :(Es =2  105 MPa,  =0.3, σe =400MPa) , Béton :(Ec =32  103 MPa,  =0.2, σc =30MPa, σt =0).

1- Donner l'expression du moment plastique de la section  M pl  en fonction de  b, h, As , σe , σc  , en


déduire sa valeur numérique sachant que  b=0.35m, h=0.6m, As =3T20, d=5cm .
2- Schématiser les rotules plastiques et leurs mécanismes et donner l'expression de la charge limite
plastique Ql (ruine) de la structure en fonction de  M pl et L  en appliquant la méthode des travaux
virtuels. Déduire la valeur numérique de Ql pour (L =7m).
3- Dessiner clairement le mécanisme de ruine en spécifiant son type, commenter le résultat.

Corrigé
Exercice 3:
1. Moment plastique de la section: Toutes les fibres se plastifient jusqu'à l'axe neutre plastique z p

Fig.2- Distribution des contraintes et des forces dans la section.


 Ft  Fc Aσ
Effort normal: N   σds   Fc  Ft   0    zp  s e
  Ft  As σ e  bz p  σ c bσ c

1
Université A. Mira Bejaia- Faculté de Technologie
Département Génie Civil- (Master2 structures) Sadaoui. O - 2018/2019

zp  s e 
 40  10    9.42 10   35.885  103 m= 35.885 mm
4 4

bσ c 0.35   30  103 


 Ft  h  z p  
zp
M pl  Fc  zp   zp 
  M pl  Fc  Fc  h  z p   Fc  h  z p    Fc  h  
zp
2
Ft =Fc  Asσ e  2  2  2

 z   σ A 
M pl  σ e As  h  p   σ e As  h  e s 
 2  2bσ c 
 As  3T 20  9.42 cm2 =9.42  104 
   σ e As 
b  0.35m, h =0.6m   M pl  σ e As  h    219.32 kN.m
σ  400 MPa  4  105 kPa, σ  30 MPa  3  104 kPa   2bσ c 
 e c 

2. Rotules plastiques et charge limite de ruine

Fig.3- Diagramme enveloppe du moment fléchissant (calcul RDM).


a- Méthode exacte
On considère le diagramme réel (RDM) du moment fléchissant pour les travées
uniformément chargées, ainsi que leurs abscisses de moment maximal (section SPC)
Q  qL

 7L 7 9L 9
 F1  q  Q, F2  q  Q
 16 16 16 16
 2. a- Mécanisme 1 (Travée AB): Rotules aux points B et E (Rotations 1 et 2 ).
Dans l'hypothèse des petites déformations et rotations, tan   sin     en radian 

 v0 7L 
 tan      v  1
1 1
7L 0
16 
  7 L 7
 16

9L
1   2  71  9 2  2  1
 v0 9L  16 16 9
 tan  2   2  9 L  v0  16  2 
 
 16
Calcul des déplacements  v1 et v2  .

2
Université A. Mira Bejaia- Faculté de Technologie
Département Génie Civil- (Master2 structures) Sadaoui. O - 2018/2019
v 7L 
tan 1  1  1  v1  1 
7L 32
 7L
32  v1  v2  1 ,

tan  2   2 
v2
 v2 
9L
2 
9L 7
 1 
7L
1  v1  32
9L 32 32 9 32 
32 

16
1  2  1
9

Fig.4- Zones des rotules plastiques et mécanismes probables.


Application du principe des travaux virtuels pour le mécanisme1 (Travée AB)
N N

M
i 1
pli  i   Fi vi  M pl1  M pl (1   2 )  M pl 2  F1v1  F2v2
i 1

161 7
0  1  M pl  M pl 1  F1v1  F2v2  F1v1  F1v1  v1  F1  F2   Qv1
9 9
23  1 7L
M pl  Qv1  Q 1  736M pl  63QL 
9 32
736 M pl M
Ql1   11.68 pl
63 L L
 2. b- Mécanisme 2 (Travée BC): Rotules aux points B et F (Rotations 3 et 4 ).

3
Université A. Mira Bejaia- Faculté de Technologie
Département Génie Civil- (Master2 structures) Sadaoui. O - 2018/2019
Q
Par symétrie de la charge concentrée , 3 =4   
2
v3 L
tan      v3  
L 2
2
Principe des travaux virtuels appliqué au mécanise 2:
Q Q L QL
0    M pl  2   M pl  v3   3 M pl  
2 2 2 4
M
Ql 2  12 pl
L
La charge limite est le minimum des charges Ql1 et Ql1  .

M pl
Ql  Min Ql1 , Ql 2   11.68
L
M pl 219.32 Q
AN: Ql  11.68  11.68   365.95kN  ql  l  52.28 kN/ml
L 7 L
b- Méthode approchée
On considère le diagramme approché du moment fléchissant pour les travées
uniformément chargées, ainsi que leurs abscisses de moment maximal (section SPC) sont
situées aux milieux des travées. La méthodologie d'application du principe PTV demeure la
même.

Fig.5- Zones des rotules plastiques et mécanismes probables.


qL Q v L
F1   , tan 1  1  1  v1  1
2 2 L/4 4
Application du principe des travaux virtuels pour le mécanisme1 de la travée AB (Fig.5)
N N
Q
M
i 1
pli  i   Fi vi  0  1  M pl (1  1 )  M pl1  2 F1v1  2
i 1 2
v1

4
Université A. Mira Bejaia- Faculté de Technologie
Département Génie Civil- (Master2 structures) Sadaoui. O - 2018/2019
L
 3M pl1 = Q 1
4
M pl
Ql1  12
L
Principe des travaux virtuels appliqué au mécanise 2 de la travée BC (Fig.5)
Q Q 2 L QL
0  2  M pl  22   M pl2  v3   32 M pl  2
2 2 2 4
M
Ql 2  12 pl
L
La charge limite est le minimum des charges Ql1 et Ql1  .

M pl
Ql  Min Ql1 , Ql 2   12
L
Ecart entre les deux méthodes:
Ql 12  11.68
  2.7% < 5% : Ecart très faible!
Ql 11.68
Conclusion: Quand on ne connait pas les abscisses de moments maximums (SPC) dans les
travées uniformément chargées, on applique la méthode approchée (moment maximum au
milieu de la travée) avec le principe PTV.
3. Mécanisme de ruine et commentaires

Fig.6- Schématisation du mécanisme de ruine effectif dans le cas de la méthode exacte.


La structure rentre en plasticité partielle après la ruine de la travée AB (mécanisme de ruine dominant). En
revanche, la travée BC restera en équilibre précaire (système hypostatique).
NB: Dans le cas de la méthode approchée, le mécanisme de ruine peut survenir dans le deux (2) travées
simultanément, il s'agira donc d'une ruine plus que totale de la poutre continue.