Vous êtes sur la page 1sur 98

Interconnexion de Réseaux à

Grande Échelle
Le protocole OSPF

1
Routage à état de lien
 Dans le routage à état de lien, chaque
routeur dans le domaine (une zone dans un
système autonome) doit connaitre la topologie
entière du domaine, et il utilise l'algorithme de
Dijkstra pour construire sa table de routage.
 Après convergence, Il diffuse sur le réseau que les
modifications qu’il a détectées dans la topologie
du réseau : lien inaccessible, coût modifié,…
 La métrique c’est le coût. plusieurs métriques
peuvent être utilisées simultanément (débit,
bande passante, distance...).
Concept du routage à état de lien

La figure montre un domaine simple avec cinq routeurs.


Chaque routeur utilise la même topologie pour créer la table de routage.
Mais la table de routage pour chaque routeur est unique parce que le calcul est
basé sur des interprétations différentes de la topologie.

3
Information sur d'état de lien

Comment une topologie soit dynamique et stocké dans chaque routeur?


• Chaque routeur a une connaissance partielle: il connaît seulement les
liens qui lui sont directement connectés
Exemple : le nœud A sait qu’il est connecté à B avec une métrique 5 et à D
avec une métrique 3 et à C avec une métrique 2
• Toute la topologie peut être connu par chaque routeur à partir de la
compilation de ces connaissances partielles qui vont être transmises par chaque
routeur à tous les autres.

4
Construire les tables de routage

Dans le routage à état de lien, six opérations sont nécessaires pour assurer que
chaque routeur a une table de routage indiquant les chemins de moindre coût
pour aller à tous les autres routeurs.
1. Chaque routeur apprend sur ses propres liens, grâce aux réseaux
directement connectés
2. Chaque routeur se charge de trouver les voisins dans les réseaux
directement connectés. (Paquets Hello OSPF)
3. Création de l’état des liens par chaque routeur, appelé link state packet
(LSP)(Link State Advertissement (LSA) dans OSPF)
4. Diffusion du LSP de manière fiable à tous les autres routeurs, qui vont les
stockés dans une BDD (le processus est appelé inondation).
5. Construction d'un arbre du plus court chemin vers chaque routeur.
6. Calcul d'une table de routage basé sur l'arbre du plus court chemin

5
Construire les tables de routage
Création du « Link State Packet » LSP (appelé LSA dans OSPF)
Ce paquet contient en autre :
1. l’Identité du routeur Pour construire la topologie
2. La liste des liens avec leur état
3. Numéro de séquence Pour distinguer les nouveaux LSP des anciens
4. Âge Empêche les anciennes LSP de rester dans le
domaine pour longtemps

(Les numéros de séquence OSPF sont sur 32 bits. Le premier numéro de séquence
valide est 0x80000001. Un numéro plus élevé signifie LSA plus récent
Le numéro de séquences ne change que sous deux conditions:
 Le LSA a été modifié suite à un lien ajouté ou supprimé.
 l’Âge du LSA est expiré (3600s dans cisco)
Les LSP sont générés dans deux situations :
1. Quand il ya un changement dans la topologie du domaine : Déclenchement de
la diffusion des LSP est le principal moyen d'informer rapidement tous les
routeurs dans le domaine pour qu’ils fassent la MAJ dans leur topologie
2. De manière périodique: chaque 30mn, 60 mn ou 120 mn (selon les
implémentations) 6
Construire les tables de routage

Contruction de l’arbre du plus court chemin (Algorithme de Dijkstra (SPF))


• Après avoir reçu tous les LSP, chaque routeur aura une copie de toute la
topologie.
• Toutefois, la topologie n'est pas suffisante pour trouver le plus court chemin
vers tous les autres routeurs (Un arbre du plus court chemin est nécessaire).
• Un arbre est un graphe de nœuds et de liens, un des nœuds est appelé la racine.
• Tous les autres nœuds peuvent être atteint de la racine .
• Un arbre de plus court chemin est un arbre dans lequel le chemin entre la
racine et tous les autres nœuds est le plus court.
• Pour chaque nœud un arbre de plus court chemin est construit on prenant ce
nœud comme racine.
• L'algorithme de Dijkstra shortest path first (SPF) crée un arbre de plus court
chemin d'un graphe.

7
Algorithme SPF (informel)

8
Exemple 1 : Application de l’algorithme SPF sur le Noeud A

1. Liste permanente : Vide


Liste temporaire : A(0)
2. Liste permanente : A(0)
Liste temporaire : B(5), C(2), D(3)

3. Liste permanente : A(0), C(2)


Liste temporaire : B(5), D(3), E(6)
4. Liste permanente : A(0), C(2), D(3)
Liste temporaire : B(5), E(6)

5. Liste permanente : A(0), B(5), C(2), D(3)


Liste temporaire : E(6)
6. Liste permanente A(0), B(5), C(2), D(3),
E(6)
Liste temporaire : Vide
9
Table de routage de A

10
OSPF ?

๏ Protocole de routage interne (IGP) à état de liens


๏ Standard ouvert, développé au sein de l’IETF (Internet Engineering Task Force)
๏ Version actuelle : OSPFv2 (RFC : 2328)
๏ Pour IPv6 : OSPFv3 (RFC 2740)

11
Hist orique
• Début du travail sur ce protocole en 1987 par le groupe IETF
• Spécification du protocole OSPFv1
• Initié en 1989 et publié dans la RFC 1131 (version expérimentale
jamais utilisée)
• 1991 : OSPFv2 (RFC 1247)
• Amélioration technique significative
• L’ISO commence à travailler en même temps sur le protocole
IS-IS
• 1998 : Spécification OSPFv2 mise à jour (RFC 2328)
• 1999 : Spécification publiée d’OSPFv3 (RFC 2740)

12
Les principes d'OSPF
Le protocole Open Shortest Path First (OSPF) est un protocole de routage intra-domaine
basé sur le routage à état de lien. Son domaine est un système autonome (AS).

Même objectif que les algorithmes à vecteurs distance


Obtenir une table de routage avec les meilleurs routes
Converger au plus vite vers une table de routage optimale
Attention : les sens de meilleur et optimal dépendent de la métrique

Avec un protocole à vecteur distance


Un routeur connaît ses voisins uniquement lors de la transmission de mise à jour de leur part
Lors d'un envoi d'une mise à jour à un voisin, ce voisin ne retourne aucune confirmation à
l'expéditeur

Avec un protocole à état de lien


Beaucoup d'informations sont transmises et nécessitent beaucoup de ressources
Chaque routeur doit connaître ses voisins avant d'échanger des informations

13
Caractéristiques d’OSPF
Il supporte le VLSM/CIDR (Protocole de routage Classless comme RIPv2)
Il inclus le masque de sous réseau dans les informations de routage
Permet l’équilibrage de charge
Nombre de sauts illimité
Distance administrative 110
Métrique basée sur le coût (108/Bande passante)
Il introduit la notion de «Area» (domaine , zone ou aire) pour éviter des grandes
tables de routage
Il devise les Systèmes Autonome en des « Area » (zone ou aire)
Les MAJ sont envoyés sur les multicasts (224.0.0.5 et 224.0.0.6) et sur l’unicast
Trigerred MAJ : quand il ya changement dans la topologie
Périodique MAJ : chaque 30mn pour rafraichir LSDB (CISCO)
Il active dans la couche de transport du modèle TCP/IP. Il utilise son propre
protocole de transport (protocole number 89).
Les paquets OSPF sont encapsulés directement dans des datagrammes IP
Il est ouvert (standardisé par RFC 2328)
Utilise l’algorithme SPF de DIJIKSTRA pour choisir le meilleur chemin
pour toutes les destinations
14
Lien et état d’un lien

• Lien : l’interface d’un routeur


• Etat d’un lien : les informations relatives au
lien

15
Voisinage et adjacence

• Deux routeurs sont dits voisins OSPF (OSPF


neighbors en anglais ) s’ils possèdent une
interface sur le même réseau et les paquets
« Hello » (seront détaillés plus tard) sont
échangés dans les deux sens entre les deux
routeurs.
• Deux routeurs sont dits adjacents OSPF (OSPF
adjacency en anglais) s’ils sont voisins et ont
échangés leur bases de données topologiques

16
Les AREAs d’OSPF
Les area dans un Système Autonome (S.A.)

• OSPF divise un S.A. en Areas (zones ou aires).


• Une Area est une collection de réseau, de hôtes et de routeurs, tous contenus
dans un S.A..
• Les routeurs à l’intérieur d'une Area inonde le Area avec des informations de
routage
• A la frontière d'une Area, des routeurs spéciaux appelés Area Border Routers
(ABR)
• Parmi les Areas à l'intérieur d’un S.A. il ya une Area spéciale (Area 0) appelée
17
Backbone reliant tous les Area à travers des Backbone routers(BR)
Classification des routeurs
• Le routeur interne : toutes ses interfaces appartiennent à une seule et même area.
Un routeur interne n’entretient qu’une seule LSDB.

• Le routeur de bordure ABR (Area Border Router) : connecte une aire ou plus à
l’area backbone, c’est la passerelle pour le trafic inter-area. Le routeur ABR a au
moins une interface appartenant à l’area backbone. il doit entretenir autant de
LSDB que d’area connectées. il résume la topologie de l’area ou des area
connectées puis publie ces résumés vers l’area backbone à l’aide de LSAs d’un
certain type.

• Le routeur backbone : il a au moins une interface dans l’area backbone. Un


routeur ABR est nécessairement un routeur backbone. De même, un routeur interne
dont toutes les interfaces appartiennent à l’area backbone est un routeur backbone.

• Le routeur frontière au système autonome ASBR (Autonomous System


Boundary Router) : l’ASBR est au système autonome ce que l’ABR est à l’area,
une passerelle vers les destinations externes au système autonome. L’ASBR
apprend des routes externes à l’aide de protocoles de routage tels que BGP puis les
injecte dans le domaine OSPF. L’ASBR peut être indifféremment un routeur
interne, un routeur ABR ou un routeur backbone.
18
Les AREAs d’OSPF
Chaque Area est désignée par un identifiant de 32 bits mis sous la forme
X.Y.Z.T. Cet identifiant ne correspond pas forcement a l'adresse réseau.
Backbone (Zone fédérateur):
Il a pour identifiant 0.0.0.0 et sert pour l'acheminement inter-area
Il est obligatoire ⇒ si le réseau n'a pas été découpé en area, il y en a
qu'une seule elle sera le backbone d‘ID 0.0.0.0.
Pas plus d'une cinquantaine de routeurs maximum par Area.
Important : le routeur ABR a plusieurs tables de routage, chacune
correspond à une area
Grace à cette technique, le routage entre les AREAs est toujours assuré mais la plupart des
opérations de routage comme la construction de LSDB et le calcul SPF sont limités à la
seule AREA concerné

19
Etapes d’OSPF
• Chaque routeur OSPF commence par découvrir et former une adjacence avec ses
voisins
– Envoi de paquets de type Hello sur chaque interface liée à OSPF
• Tous les voisins OSPF s’échangent les informations de leurs réseaux connectés entre
eux (Flooding)
– Chaque routeur diffuse sa liste de réseaux connectées via des paquets LSA
(Link-State Advertisement)
– A l’initialisation ou après chaque changement de topologie : génération et envoi
d’un nouveau LSA (Link-State Advertisement)
– A réception des LSA, le routeur met à jour sa base de donnée de topologie
(LSDB)
• Chaque routeur calcule le coût de chaque chemin en se prenant lui-même comme
point de départ (racine de l’arbre dans l’algorithme SPF)
– Utilisation de l’algorithme SPF (Shortest Path First) basé sur l’algorithme de
Dijkstra
– Ce calcul s’effectue pour chaque area sur laquelle le routeur est connecté
– Le routeur injecte finalement la meilleure route pour chaque réseau dans la table
de routage. 20
Principe du fonctionnement

21
Traitement des LSA
Diffusion (Inondation) des LSAs
Après qu’un routeur prépare un LSA, il doit le diffuser à tous les autres routeurs
via ses voisins ( le LSA va transiter de voisin en voisin jusqu’à atteindre tous les
routeurs ) . Le processus est appelé inondation.
1. Un routeur, une fois ajouté envoie une copie du LSA par chacune de ces
interfaces
2. Un routeur qui reçoit un LSA. Il le compare avec les LSA dans sa LSDB
 S’il est nouveau, il l’ajoute à la LSDB, il envoi un ACK au voisin émetteur
du LSA , il envoi ce LSA à tous ses voisins (sauf celui qui a émis ce LSA) et
lance l’algorithme SPF à nouveau
 Si le LSA existe déjà dans la LSDB, il compare les N° de séquence.
 Si le nouveau LSA est plus récent (N° séquence élevé) il est gardé
dans le LSDB et envoyé aux autres voisins. l’ancien LSA est rejeté.
l’algorithme SPF est lancé
 Si le nouveau LSA est plus ancien, le récent LSA dans le LSDB est22
renvoyé à celui qui a envoyé l’ancien.
Traitement des LSA

23
La métrique

24
La métrique (cas particulier)

25
La métrique (cas particulier)

26
Conclusion

Sélection de route :
1. Routes internes/intra-area (o)
2. Routes inter-areas(IR)
3. Routes externes (E)
4. Coût différent Le plus petit coût
5. Meme coût Partage de charge (4 à16)

27
Identification d’un routeur

• La base de données de la topologie du réseau


(LSDB) contient la liste de tous les réseaux connus
du routeur ainsi que l’identité du routeur
permettant de faire la liaison avec ces réseaux.
• Donc chaque routeur doit posséder un identifiant
unique global.
• Pour cela OSPF identifie sans ambiguïté chaque
routeur qui participe au protocole avec un
Identifiant appelé Router-ID (RID)
28
Choix d’un Router-ID
• Etape de sélection d’un RID OSPF :
1. Utilisation de la valeur configurée par la commande OSPF :
router-id rid
2. Si pas de configuration manuelle, analyse des interfaces
Loopback actifs et choix de celui ayant l’adresse la plus haute
3. Si aucune interface Loopback n’est configurée, OSPF choisi
la plus grande adresse IP des interfaces actives
• Chaque routeur choisit son OSPF RID à l'initialisation
• Pour valider les changements, il faut relancer le processus OSPF
via la commande Router# clear ip ospf process

• At t ent ion : le RID ne change pas, m êm e si une nouvelle


int erface s'act ive. Les changem ent s n'ont lieu que si le
processus OSPF est réinit ialisé ( clear ip ospf process
29
Choix d’un Router-ID

30
Type de réseaux

• Réseau point à point


– Liaison série qui relie deux routeurs
– Pas de DR/BDR
– Timers : Hello = 10s, Dead = 40s
– Utilisation de l’adresse multicast 224.0.0.5
comme adresse de destination

31
Type de réseaux
• Reseau BMA (Broadcast Multiaccès)
– Réseaux Ethernet, Token Ring, FDDI
– Election d’un DR/BDR
– Timers : Hello = 10s, Dead = 40s

Rq1 : un routeur peut avoir une interface DR et les autres non


Rq2 : le rôle de DR ne concerne que les informations de routage. Le DR route les
paquets de données comme les autres routeurs
32
Type de réseau
• Point à multipoints
– Réseaux sans diffusion configuré par l’administrateur
comme étant une collection de réseaux point-à-
point.
– Possibilité d’envoyer les paquets OSPF sur l’adresse
multicast 224.0.0.5
– Timers : Hello = 30s, Dead = 120s
– Pas de DR/BDR (similaire aux réseaux Point-to- Point)

33
Type de réseau
• Réseau NBMA (Non Broadcast Multiaccès)
– Réseaux X25, Frame Relay, ATM
– Pas de possibilité de diffusion, la découverte des voisins nécessite une
configuration supplémentaire
– DR/BDR configuré statiquement
– Les réseaux NBMA, par leur définition, ne supportent pas le multicast
(impossible d’élire DR/BDR dynamiquement)
– Les autres routeurs devraient être configurés avec une priorité OSPF à 0.
– Configuration manuelle des voisins avec la commande neighbor
– Timers : Hello = 30s, Dead = 120s
– Multicast non supporté, l’ensemble des paquets OSPF est émis vers des
adresses unicast
– Mot-clé utilisé pour désigner ce mode dans la configuration :non-broadcast

34
Élection du Designated Router (DR)
et Backup Designated Router (BDR)
• Le DR est élu suivant le principe suivant :
• Chaque routeur possède une priorité
• Le routeur qui envoie un message Hello avec la plus grande priorité OSPF
est élu DR
• Si deux ou plus possèdent la plus haute priorité, celui avec le plus grand
RID est élu DR
• Généralement, celui avec la 2ème plus grande priorité ou avec le 2ème
plus grand RID devient BDR
• Les valeurs des priorités varient entre 0 et 255
• Une priorité de 0 signifie que le routeur ne sera jamais élu ni DR, ni BDR
• Si un DR est élu et qu'un routeur apparaît dans le réseau avec une priorité
supérieure, le DR ne sera réélu que si une défaillance du DR ou du BDR a
lieu
• Si le DR est en panne, le BDR devient DR et un nouveau BDR est élu
• Si le BDR est en panne, un nouveau BDR est élu
35
Election du DR

36
Election du DR

37
Election du DR

38
Échanges de MAJ
• Sur une interface sans DR (liaison point à point (série) par exemple)
• Les mises à jour OSPF sont envoyées directement au voisin adjacents
en utilisant l’adresse multicast 224.0.0.5
• Sur une interface avec un DR, les routeurs «non DR» (DROTHERS)
envoient leurs mises à jour (« LSA update » et « LSA Acknowledgment » au
DR et BDR en utilisant l'adresse multicast 224.0.0.6
• Cette adresse désigne tous les routeurs OSPF DR, ce qui signifie que
le DR et le BDR doivent être en écoute de cette adresse

Remarque : les messages HELLO sont toujours envoyés à l’adresse


multicast 224.0.0.5 quelque soit leurs origines
• Le DR relaie les mises à jour à tous les routeurs OSPF en utilisant
l'adresse 224.0.0.5

• Le BDR reçoit les mises à jour mais ne les forward pas. Il se tient juste
près au cas où le DR tombe en panne 39
Échanges de MAJ

40
Les messages OSPF
Les messages OSPF sont encapsulés dans des paquets IP

41
Types de paquets OSPF
Il ya cinq différents types de paquet OSPF. Chacun a un objectif spécifique dans le processus
de routage OSPF :
1. Hello (Type 1) - les paquets Hello servent à découvrir puis à maintenir le voisinage avec
des routeurs OSPF voisins et a élire un DR et un BDR dans les réseaux BMA (Ethernet)
2. Dat aBase Descript ion- DBD -(Type 2) - le paquet descripteur de base de données
contient une liste abrégée de la base de données du routeur expéditeur (liste des routeurs
qu’il connait) et est utilisé par le routeurs destinataire pour contrôler sa base de données
(voir ce qui lui manque)
3. Link-st at e request - LSR (Type 3) - le routeur de destination (celui qui a été le
destinataire de DBD) peut alors demander plus d’information sur n’importe quelle entrée du
DBD (les états de liens des routeurs qui lui manquent), en envoyant un paquet LSR (Link-State
Request).
4. Link-st at e update- LSU (Type 4) - les paquets LSU (Link-State Update) sont utilisés pour
répondre aux LSR, ainsi que pour annoncer de nouvelles informations. Les LSU contiennent
cinq types différents de LSA (Link-State Advertisements).

5. Link-st at e Acknowledgem ent - LSAck (Type 5) - lors de la réception d’un paquet LSU
ou DBD, le routeur envoie un paquet LSAck (Link-State Acknowledgement) pour en confirmer
la bonne réception. 42
Types de paquets OSPF
Types de paquets OSPF

Les 5 types de LSA (Link-State Advertisements)

Informations échangées à Informations échangées Informations Informations fournies


l’interieur d’une AREA entre AREA à l’interieur fournies par ABR à par ASBR aux AREAs
d’un S.A. l’AREA pour pour atteindre des
atteindre ASBR. réseaux hors SA
43
L’ENTÊTE DES PAQUETS OSPF

Tous les paquets OSPF ont la même entête


- Version (1 byte) : spécifie la version du protocole Format de l’entête OSPF
utilisé.
-Type (1 byte) : identifie le type du message
Type 1 : Message HELLO
Type 2 (DBD) : description de la base de donnée .
Type 3 (LSR) : demande de l'état d'un lien .
Type 4 (LSU) : mise à jour de l'état d'un lien .
Type 5 (LSAck) : accuse réception état d'un lien
(acknowledgement)
-Message (paquet) Length (2 bytes) : La taille du paquet, en bytes, incluant les 24 bytes de ce
header.
-Router ID : (4 bytes) : Identification du routeur émetteur.
-Area ID (4 bytes): donne le numéro d'identification du AREA où se trouve le routeur.
-Checksum (2 bytes) : est similaire au standard IP checksum (détection d’érreur)
-Authentication Type (2 bytes) : schéma d'authentification
-Authentication (8 bytes) : contient les 8 caractères du password si il ya password

44
Le paquet HELLO (Type1)

-Network Mask : est le masque du réseau auquel


appartient l’interface qui a
envoyé le HELLO
-Hello Interval : est le nombre de secondes
séparant l’envoi des messages
HELLO
.
-Router Priority : indique la priorité du routeur. (Pour l‘élection)
-Dead Interval : est le nombre de secondes avant qu'un routeur silencieux soit
considéré comme Down.
-Designated Router : l'adresse du DR (0.0.0.0 si il n'y en a pas) du réseau sur lequel le
HELLO est envoyé
-Backup Designated Router : l'adresse du BDR (0.0.0.0 s’il n'y en a pas) du réseau sur
lequel le HELLO est envoyé
-Neighbors Router ID : la liste actuelle des routeurs à partir desquelles, le routeur (qui est
entrain d’envoyer le HELLO) a reçu des messages HELLO

45
Découverte des voisins
• Pour découvrir les routeurs OSPF voisin, un routeur OSPF diffuse par
multicast un message du type OSPF Hello
• Les paquets Hello sont envoyés en multicast à l'adresse 224.0.0.5, c'est à
dire à tous les routeurs qui « parlent» OSPF
Ces paquets sont envoyés toutes les

10 secondes sur les réseaux supportant le broadcast (ex: Ethernet,..)


30 secondes sur les autres (NBMA) (ex: FR, X25,..)

Ces paquets permettent à un routeur de


• Découvrir ses voisins
• Partager des paramètres de configuration
• Elire le Designated Router et Backup Designated Router sur les
« multiaccess networks » comme Ethernet.

46
DÉCOUVERTE DES VOISINS
• Chaque routeur a besoin de savoir si l'expédition de son message
Hello est bien arrivé à destination
• Pour cela, si un routeur A reçoit d'un routeur B un message Hello
Il va prévenir B qu'il a bien reçu son message Hello en ajoutant
B dans la liste de ses voisins dans le prochain message Hello
qu'il expédiera à B
• Ensuite, B fera de même en ajoutant A dans la liste de ses
voisins dans son prochain message Hello
• Dès qu'un routeur voit son propre RID dans la liste des
voisins incluse dans un message Hello provenant d'un autre
routeur, il sait qu'une communication bi-directionnelle aussi
appelé «two-way communication» est faite.
• A partir de cet instant, des informations LSA sont susceptibles
d'être échangées (Les LSA sont contenus dans des paquets
LSU)
47
CAPTURE D’UN PAQUET HELLO

Ces paramètres
doivent avoir les
mêmes valeurs dans
les deux routeurs pour
qu’ils soient voisins
OSPF 48
49
LES AUTRES MÉCANISMES

• Quand un routeur ne reçoit plus de messages «Hello» de la part


d'un autre, au bout de l'intervalle de temps «dead interval», le
routeur silencieux est considéré comme mort
• Le «dead interval» par défaut est de 4*«hello interval»
• Les boucles de routage sont naturellement supprimées grâce à
l'algorithme SPF
• Dès qu'un routeur est détecté défaillant, tout le monde
est immédiatement averti
• L'algorithme OSPF peut converger aussi vite que 5 secondes
après détection d'une défaillance dans la plupart des cas

50
Le paquet DataBase Description DBD (Type 2))
Format des paquets de description de base de données (DBD)

❑E (External) = 1 si le routeur envoyant la DBD est un Autonomous Boundary Router (ABR)


❑B =1 si le routeur envoyant la DBD est un area border router ( ABR)
❑ I (Initialisation)=1. si le paquet est le premier paquet.
❑ M=1 Si ce n'est pas le dernier message.
❑ M / S : indique l'origine du paquet: Master (M / S = 1) , esclave (M/S= 0).
❑Message sequence number. Ce champ de 32 bits contient le numéro de séquence du
message (paquet).
❑ LSA header : utilisé dans chaque LSA. Cet en-tête donne un aperçu sur chaque lien,
51
sans détails. Il est répété pour chaque lien LSDB
Le paquet DataBase Description DBD (Type 2)
Quand un routeur est connecté au système pour la première fois, il a besoin
de la base de données d'états de liens complète (LSDB) immédiatement.
Il ne peut pas attendre l’arrivée de tous les LSU depuis les différents
routeurs pour établir sa base de données des états de liens et calculer après
sa table de routage.

Par conséquent, dés que le routeur est connecté au réseau, il envoie des
paquets HELLO pour annoncer sa présence à ses voisins.

Si c'est la 1ère fois qu’un des voisin reçois ce HELLO, Il lui envoie un message de
description de base de données (DBD) après avoir établi un 2-way state
avec ce routeur. Ce message DBD ne contient pas les informations complètes sur la
LSDB, il donne seulement un résumé (RID des voisins connus),
Ce routeur nouvellement connecté examine ce résumé et détecte les liens qui
lui manquent. Puis il envoie un ou plusieurs paquets (LSR) pour obtenir des
informations complètes sur les liens manquants.
Lorsque deux routeurs veulent échanger des paquets LSDB, un d'eux prend le
rôle du maître et l‘autre le rôle d’esclave. Parce que le message peut être
très long et le contenu de LSDB peut être divisé en plusieurs messages.
52
Réseau terminal=Stub Network

53
Le paquet Link State Request (LSR)(Type 3)

LSR est un paquet qui est envoyé par un routeur qui veut s'informer sur une
route ou plusieurs.
Il est répondu avec un paquet LSU .
Il peut être utilisé par un routeur nouvellement connecté pour demander plus
d'informations sur quelques routes après la réception de la DBD.
Les trois champs du paquet LSR font partie de l’en-tete générale des LSA. Ils
sont répétés s’il ya plusieurs LSA demandés
Format du LSR

LS Type : Type de LSA recherché (type LSA = type de lien)


Link State ID : L'identifiant du LSA
Advertising router :L'ID du routeur annonceur de ce paquet
54
Link State Update (LSU) (type 4)
C’est le cœur des opérations OSPF .
Il est utilisé par un routeur pour annoncer les états de ses liens.
Chaque LSU peut contenir plusieurs LSA différents.
Tous les cinq type de LSAs ont une même en-tête générale.

Format générale d’un paquet LSU

55
Link State Update (LSU) (type 4)

Entête générale des LSA

❑ Link state age: indique le temps écoulé depuis la création de ce message.

❑Link state type : définit le type de LSA. il ya cinq types : router link (1),
network link (2), summary link to network (3), summary link to AS boundary router (4), and
external link (5).

56
Link State Update (LSU) (type 4)
Entête générale des LSA

❑ Link state ID: La valeur de ce champ dépend du type du lien (type de LSA)
type 1 (Router link) : c’est le Router ID du routeur émetteur du LSA (par IR)
type 2 (Network link) : c’est l'adresse IP de l’interface du DR émetteur du LSA. (par DR)
type 3 (Summary link to network) : c’est l’adresse IP d’un réseau de destination d’une
autre Area– (par ABR)
type 4 (Summary link to AS boundary router) : c’est le router ID du AS
Boundary Router (ASBR)- (par ABR)
type 5 (External link) : c’est l’adresse IP du réseau externe- (par ASBR )
❑Advertising router : c’est le Router ID du routeur qui a envoyé ce LSA.
❑ Link state sequence number: C'est un numéro d'ordre attribué à chaque LSU
❑Link state checksum: pour le contrôle d’érreur
❑Length : définit la taille de l'ensemble du paquet en octets. 57
Format des 5 types de LSA

58
Le paquet Link State Acknowledgment -LSAck
(Type 5)
OSPF est est protocole de routage fiable grâce au paquets LSAck
Chaque routeur doit accuser réception de chaque LSU ou DBD reçu

Format du LSAck

59
Opérations et Etats OSPF
1. Établir une communication bidirectionnelle avec les
routeurs voisins:
Down State : Aucun HELLO Reçu
Init State : Hello reçu, sans le Router ID du routeur
“Salut, je m’appele R1” “salut, je m’appel R2”
Two-way State : Hello reçu avec le Router ID du routeur
“Salut R2, my name is R1.” “Salut, R1, my name is R2.”
(ExStart State si besoin d’élire DR/BDR)
2. Élire le routeur désigné et le routeur désigné de secours (DR
et BDR)
ExStart State avec DR et BDR
Two-way State avec tous les autres routeurs
3. Découverte des routes
ExStart State The DR et BDR élu, Link-State
Exchange State Exchange commence
4. Ajouter des routes appropriés
Loading State
Full State
5. Maintenir les informations de routage 60
61
62
63
EXEMPLE (down, init ,two-way) entre RTB et RTA

Hello 10.6.0.1 10.5.0.1

Hello 10.6.0.1
2-way
Down
Init 2-way
Down
Init

Hello 10.5.0.1

Hello 10.5.0.1 10.6.0.1

• Chaque routeur envoie un paquet Hello en multicasts (224.0.0.5), annoçant son Router ID (RID)
• RTA et RTC reçoivent Hello de RTB (RTB reçoit Hello de RTA et RTC),
• Dés cette réception de paquets Hello (RTA et RTC rentrent en init state) ,(RTB rentre en init state).
• RTA et RTC ajoutent le RID de RTB (reçu dans le paquet précédent) dans le champs Neighbor ID du
paquet hello à retourné à RTB (RTB fait de meme).
• RTB reçoit les paquets Hello depuis RTA et RTC et trouve son propre RID (10.6.0.1) dans le champ
Neighbor ID des deux paquets . Il rentre alors dans two-way state
• RTA et RTC reçoivent les paquets Hello depuis RTB et trouvent leur propre RID (10.5.0.1(RTA),
10.6.0.2(RTC)) dans le champs Neighbor ID . Il rentrent alors dans two-way state
• Maintenant RTB (par exemple) doit passer à l’état suivant mais cela dépend de :
– Si l’interface est point-à-point il passe directement à l’état Exchange State
– Si BMA network(ethernet,…) , rester dans two-way state jusqu’a éléction de DR et BDR
(si ce n’est pas encore fait)

64
Election des DR et BDR
(Two-way, ExStart)

Hello DR 10.6.0.1

ExStart
2-way ExStart
2-way

BDR DR

Hello DR 10.5.0.1

65
Après élection des DR et BDR :
Les routeurs autre que DR et BDR entre dans l’état ExStart state avec
DR et BDR et two-way state entre eux
DR et BDR entre dans l’état ExStart state avec tous les autres
routeurs
Les routeurs autre que DR et BDR établissent une adjacence
complete (full state) qu’avec DR et BDR
Tous les routeurs continuent à envoyer des hellos en multicasting sur
224.0.0.5 chaque 10 mn pour faire le suivi des voisins.
Les LSA sont envoyés en multicast (224.0.0.6 ) aux DR et BDR et le DR
les envoie à tous ses adjacents

66
Les tables d’OSPF
• Table des voisins (neighbor table)
– Aussi appelé BDD d’adjacence
– Contient la liste des routeurs directement connectés
– # show ip ospf neighbor

• Table de BDD (Database table)


– Elle fait référence au LSDB
– Contient des informations sur toutes les routes possible s aux
réseaux à l’intérieur d’une zone (area)
– # show ip ospf database

• Table de routage (routing table)


– Contient la liste des meilleurs routes pour chaque destination
– # show ip route

67
DETAILS SUR LES LSA

68
69
70
71
72
73
74
75
76
77
78
Configur ation d'OSPF

79
Configurat ion exem ple

80
Configurat ion basique
Act ivat ion du rout age OSPF
Router(config)#router ospf pr o c e s s - i d
 Process-id ent re 1 et 65535
• Significat ion locale uniquem ent
• Perm et d'avoir plusieurs processus OSPF
• Pour des usages et configurat ions inhabit uelles

81
Configurat ion basique
• Définit ion du réseau
• Ne t wo r k a dr e s s e wi l dc ar d_mas k ar e a _i d
• adr e s s e : réseau devant êt re ut ilisé pour diffuser et écout er les
m essages OSPF
• wildcard : l'inverse du m asque (255.255.255.255-m asque)
• ar e a_i d : zone dans laquelle le réseau figure (doit êt re le m êm e part out
dans la zone)

82
Configurat ion basique

Visualiser le Rout er ID
3 solut ions :
show ip prot ocols
show ip ospf
show ip ospf int erface

83
Configurer le loopback

Le Rout er ID (RID) est dét erm iné par soit l'adresse de


loopback, soit par l'adresse IP d'une int erface
Avant age d'ut iliser une adresse de loopback
Une int erface de Loopback ne peut pas devenir défaillant e
Apport e une plus grande st abilit é à OSPF
L'adm inist rat eur peut «indiquer» le DR
Pour faire prendre en com pt e une m odificat ion de RID
Router# clear ip ospf process
84
La com m ande rout e-id

Router(config)# router ospf process-id


Router(config-router)# router-id ip-address

La com m ande rout er-id a ét é int roduit e dans IOS 12.0


Prends la priorit é sur l'adresse loopback et l'adresse IP

85
La com m ande ospf priorit y

Router(config)# interface FastEthernet 0/0


Router(interface-config)# ip ospf priority

Par défaut la priorit é est 1


Un rout eur avec priorit é 0 ne sera jam ais élu DR
La plus grande priorit é gagne

86
Vérifier les configurat ions

Visualiser les Neighbor adjacency t able


Router#show ip ospf neighbor

87
Configurat ion basique

Les aut res com m andes disponibles

Command Description

Show ip protocols Displays OSPF process ID, router


ID, networks router is advertising &
administrative distance

Show ip ospf Displays OSPF process ID,


router ID, OSPF area information
&the last time SPF algorithm
calculated
Show ip ospf interface Displays hello interval and dead interval

88
La t able de rout age

La ip rout e perm et de visualiser les rout es apprises par


OSPFcom m ande show
La let t re O en début de ligne indique que la rout e a ét é apprise
par OSPF
Rem arque : OSPF ne fait pas l'agrégat ion de rout es aut om at ique

89
Les m ét riques OSPF
• OSPF calcule le coût d'un lien par la form ule
• 10 8 / bande passande
• Le m eilleur rout e sera la rout e avec le plus pet it coût
• La référence pour la bande passant e est 100 Mb/s
• Possibilit é de la m odifier avec la com m ande :
auto-cost reference-bandwidth

90
Calcul du coût
Le coût t ot al d'une rout e est la som m e des coût s de
chaque lien

91
Visualiser le coût d'un lien
La com m ande show interface perm et de visualiser la
bande passant e définie sur une int erface

92
Modifier le coût

Les 2int erfaces ext rém it és d'une liaison série doivent êt re


configurées avec la m êm e bande passant e
Router(config-if)#bandwidth bandwidth-kbps
La com m ande ip ospf cost perm et de définir
direct em ent le cout d'une int erface

93
Redist ribut ion d'une rout e défaut OSPF

Le rout eur connect é à Int ernet est ut ilisé pour propager la rout e défaut à t ous les
aut res rout eurs OSPF dans une zone
Dans la t erm inologie OSPF, un rout eur sit ué à la front ière ent re une zone OSPF et
une zone non-OSPF est appelé Aut onom ou s Syst e m Bounda r y Rout e r ( ASBR)

94
Redist ribut ion d'une rout e défaut OSPF

Sim ilaire à RIP, OSPF requiert l'ut ilisat ion de la com m ande
default -inform at ion originat e
pour propager la rout e st at ique 0.0.0.0/0 aux aut res rout eurs dans
la zone

R1(config)# interface loopback 1


R1(config-if)# ip add 255.255.255.252 172.30.1.1
R1(config-if)# exit
R1(config)# ip route 0.0.0.0 0.0.0.0loopback 1
R1(config)# router ospf 1
R1(config-router)# default-information originate

95
Virt ual Links

Le m odèle hiérarchique OSPF oblige t out es les zones à êt re


connect ées à la zone 0 (backbone)
Dans des cas t rès spécifiques on peut créer un lien virt uel pour
relier une zone éloignée
t est de configurat ion, dépannage lors d'une défaillance, union de
deux AS, et c.
à evit er

96
Virt ual Links

97
Configurat ion Virt ual Links

Ut iliser la com m ande


a re a a re a -id virt u a l-lin k rout e r-id
on indique l'id du rout eur dist ant
pour en savoir cet id, on ut ilise les com m andes show ip osp f, show ip
osp f in t e rfa ce ou sh ow ip p r ot ocol
Pour vérifier les liens virt uels
sh ow ip osp f virt u a l-lin k s

98