Vous êtes sur la page 1sur 12

TRAVAUX PRATIQUE

D'ELACTRONIQUE DE
PUISSANCE :
Simulation avec
Matlab-Simulink

Réalisé Par :
 Mouhib Haitam
 Mohammed Bourharas
 Reda Hajjar
Introduction

MATLAB est un logiciel de calcul matriciel à syntaxe simple. Avec ses fonctions
spécialisées, MATLAB peut être aussi considéré comme un langage de programmation adapté
pour les problèmes scientifiques.

MATLAB est un interpréteur: les instructions sont interprétées et exécutées ligne par ligne.

MATLAB fonctionne dans plusieurs environnements tels que X-Windows, Windows,


Macintosh.

Il existe deux modes de fonctionnement:

1. mode interactif: MATLAB exécute les instructions au fur et à mesure qu'elles sont données
par l'usager.

2. mode exécutif: MATLAB exécute ligne par ligne un "fichier M" (programme en langage
MATLAB).

1
Simulation d’un redresseur simple alternance monophasé à thyristor

Tout d’abord, on va réaliser ce montage sur Matlab-Simulink :

Partie I : charge résistive


Voici le schéma avec une charge résistive sur Matlab-Simulink :

2
1- Sur la figure au-dessus le schéma de simulation complet d’un redresseur simple alternance
monophasé à thyristors avec une charge résistive ainsi que les différents systèmes de mesure
de signaux.
2- Pour une angle d’amorçage α = 60° on obtient les signaux suivants :

D’après caractéristique courant Ib tension Ub de la charge on peut voir le courant et la tension redressé

3-
4- On a répété plusieurs simulations en faisant varier l’angle de retard à l’amorçage pour obtenir
les résultats suivants :

α (en degré ) 0 60 80 120 160


Vcmoy(en v) 98.58 87.21 58.09 24.85 3.057
Vc eff 155 149.8 120.9 68.26 14.4
IFAV(A) 0.8918 0.8849 0.6934 0.2901 0.03477
IFRMS(A) 1.527 1.525 1.331 0.7482 0.1612

3
100

90

80

70

60

50

40

30

20

10

0
0 20 40 60 80 100 120 140 160 180

D’après la courbe on peut constater que la tension moyenne de la charge diminue lorsqu’on augmente
l’angle de retard à l’amorçage.

4
Partie II : charge inductive
On va travailler avec le même schéma de

la partie précédente avec une charge inductive (L=0.1 H)

- Pour la même valeur de α (on a pris α = 40°) , on augmente la valeur de l’inductance (0.1 H
,0.4H ,0.8H) et on ajoute au schéma de montage un outil de mesure pour visualiser la valeur
moyenne du courant de la charge inductive ic .
Ci-dessous les résultats obtenus :

L 0.1 0.4 0.8


1.391 0.9824 0.688
Ic (en A)
Ic moy 0.8544 0.6669 0.4912

5
L’allure de ic pour L=0.4

6
 L’allure de ic pour L=0.8

On remarque que quand on augmente la valeur de l’inductance, la valeur moyenne du courant de la


charge inductive ic est diminuée.

D’après les courbes on constate que le lissage du courant par bobine est d’autant meilleur que
l’inductance L de la bobine de lissage est grande.

La bobine permet d'emmagasiner sous forme électromagnétique du courant. Contrairement au


condensateur qui permet de lisser les tensions, la bobine (ou inductance) va lisser le courant.

7
Simulaion d’un redresseur double alternance triphasé pont-mixte

On va réaliser ce montage sur Matlab-Simulink :

montage d’un redresseur double alternance triphasé pont-mixte

On a V1-eff =V2-eff= V3-eff=120 V

8
1- Sur la figure au-dessus le schéma de simulation complet d’un redresseur double alternance
triphasé pont-mixte ainsi que les différents systèmes de mesure de signaux.
2- On a réalisé une simulation pour α= 0, on obtient les résultats suivants :

9
dans le cas de α= 0° les thyristors fonctionnent comme des diodes d’où le montage devient un
montage d’un redresseur triphasé double alternance non commandé .

3- On va donner deux valeur à α et a chaque fois on relève l’allure de la tension Uc et du courant


ic .

pour α= 60°

pour α=120 °

10
- La puissance reçue par la charge :

 pour α= 60°

D’après la simulation : Uc_eff= 222.7V ; ic_eff=1.537A

D’où Preçue= 0.342 KVA

 pour α= 120°

D’après la simulation : Uc_eff= 279.3V ; ic_eff=1.919 A

D’où Preçue= 0.535 KVA

11

Vous aimerez peut-être aussi