Vous êtes sur la page 1sur 1

18<C o m p r e n d r e e t a g i r > 19

Repères
>La France dispose de
235 000 km de rivières,
La protection des Rivières,
ce qui en fait le xxe pays
le plus riche en eau potable.
>Les pesticides sont
présents dans plus de
70 % des points surveillés
c’est l’affaire de tous !
en rivières et 57 % des Trois grandes causes dégradent l’eau LES INDUSTRIELS
points en eaux souterraines
dans l’Hexagone.
douce et perturbent l’écosystème La plupart des industries consomment de l’eau pour fabriquer, chauffer,
refroidir ou laver des produits. Les rejets générés sont plus ou moins impor-
>Dans 40 % des cas, aquatique : la pollution domestique, tants et polluants selon la nature de chaque activité : déchets organiques,
la présence de pesticides
entraîne une qualité
industrielle et agricole. Consomma- chrome et acides, hydrocarbures, etc. Depuis plus de 10 ans, des efforts
importants ont été accomplis pour lutter contre ces formes de pollution :
moyenne, médiocre teurs, industriels, pouvoir publics… épuration et désintoxication des déchets, mise en place de techniques propres,
ou mauvaise de l’eau.
>La qualité des eaux
peuvent contribuer à rendre
des rivières et des lacs l’eau plus propre.
est jugée dégradée LA GRANDE DISTRIBUTION
par 60 % des Français. Certaines enseignes participent à la protection de la nature et
notamment des rivières en partenariat avec différentes associa-
Sources : Union Nationale pour
la Pêche en France, Institut français tions. Ainsi, les magasins Champions (Groupe Carrefour) se sont
de l’Environnement (IFEN) et WWF. engagés aux côtés du WWF, organisateur de la journée “Rivières
Vivantes”. Le magasin Carrefour de Marseille-Bonneveine a par
exemple mené à bien une opération avec la Ligue pour la protection
des oiseaux dont l’objectif était le nettoyage des rives de l’Huveaune.

LES POUVOIRS PUBLICS LE CONSOMMATEUR


ET LES COLLECTIVITÉS La pollution d’origine
LOCALES domestique est également
Il y a 20 ou 30 ans, la plupart des l’une des causes majeures
eaux usées (domestiques de la dégradation des
et industrielles) était rivières. Les eaux usées
rejetée telle quelle domestiques regroupent
dans les cours d’eau. les eaux “ménagères” (cuisine
Aujourd’hui, toutes et salle de bains) pour 2/3 et
les agglomérations de les “eaux vannes” (WC).
plus de 10 000 habi- Elles contiennent essentielle-
tants possèdent leur sta- ment des matières organiques
tion d’épuration (en 2006, (graisses, urines, fèces, germes)
selon une directive européenne, et des savons et détergents.
toutes les communes de plus de 2 Des gestes simples permettent
000 habitants devront être reliées à de réduire ce type de pollution
LES AGRICULTEURS
une station d’épuration). Avant d’être (voir page suivante).
A l’origine des pollutions
rejetée dans le milieu naturel, l’eau
agricoles : les herbicides,
subit de nombreux traitements :
insecticides et autres pro-
dégrillage, dessablage, déshuilage,
duits sanitaires qui s’accumu-
décantation et enfin clarification. Les
lent dans les sols et les nappes LES PÊCHEURS
résidus sous forme de boues sont
phréatiques et polluent les cours Le Conseil Supérieur de la Pêche mène
traités à leur tour (60% sont destinés
d’eau, l’utilisation excessive d’engrais chimiques (nitrates et des actions pour protéger et revaloriser
phosphates), la concentration des élevages entraînant une pro- le milieu aquatique. De nombreuses
duction de lisier - et donc de dérivés azotés – excessive, etc. associations de pêcheurs participent
D’où la mise en place de cahiers des charges rigoureux pour activement à l’entretien des berges et
produire mieux, dans le respect de l’environnement. Avec à la surveillance des cours d’eau.

CarrefourConso > N U M É R O 0 1 • F É V R I E R 2 0 0 4 CarrefourConso > N U M É R O 0 1 • F É V R I E R 2 0 0 4