Vous êtes sur la page 1sur 4

No 10 F/05

Ciment selon la norme


SN EN 197-1:2000

Bâtiment
Génie civil
Travaux souterrains

1 Situation initiale
Jusque dans les années 90, on connaissait en Suisse environ 3 sortes de ciment. Actuellement,
27 produits de la famille des ciments courants comprennent plus de 150 ciments différents. En
Suisse, l'essentiel des ventes de ciment se limite pourtant toujours à quelques sortes.
Cette fiche technique vise à donner un aperçu de la composition, de la notation et de la
normalisation du ciment.

2 Généralités
Le ciment tel que nous le connaissons aujourd'hui a été inventé en 1824 par l'Anglais Joseph
Aspdin. La couleur de la poudre ressemblant beaucoup au gris du calcaire de l'île Portland, on
désigna la poudre «ciment Portland».
Le ciment est un liant hydraulique fabriqué à partir des matières premières calcaire, marne et
gypse. Par liant hydraulique, on entend un produit qui, après gâchage avec de l’eau, durci aussi
bien à l’air que dans l’eau. L’aggloméré de ciment qui en résulte résiste à l’eau et présente une
résistance à la compression élevée.
En Suisse, les ciments sont régis par les normes suivantes:
• SN EN 196 «Méthodes d’essais des ciments» (SIA 215.001, mise en vigueur 1.1.1992)
• SN EN 197–1:2000 «Ciment – Partie 1: Composition, spécifications et critères de
conformité des ciments courants» (SIA 215.002, mise en vigueur 1.1.2002)
• SN EN 197–2:2000 «Ciment – Partie 2: Evaluation de la conformité» (SIA 215.003, mise
en vigueur 1.1.2002)
Les normes ci-dessus sont des normes de produits. Les normes SN EN 196 et SN EN 197-2
contiennent des méthodes d’essais et des règles techniques relatives aux contrôles de
production du fabricant. La norme SN EN 197-1 fixe les caractéristiques et les spécifications du
ciment courant.

3 Norme sur le ciment SN EN 197-1:2000 (SIA 215.002)


La norme SN EN 197-1 «Ciment - Partie 1: Composition, spécifications et critères de conformité
des ciments courants» est appliquée depuis le 1.1.1994. D’abord comme prénorme européenne
et dès le 1.1.2002, conjointement avec l’avant-propos national et l’annexe nationale, comme
norme suisse SN EN 197-1: 2000. Elle remplace toutes les parties de la norme SIA 215 «Liants
minéraux», édition 1978, qui traitent de l’essai des ciments.
4 Ciment
4.1 Notation des ciments
Selon SN EN 197-1, les ciments sont notés à l’aide de 3 à 6 caractéristiques.
Ci-dessous, 4 exemples d’interprétation de la notation des ciments sont présentés:
Caractéristique: 1 2 3 4 5 6
Notation du ciment: Type de Part des Type Classe de Résistance Résistance
ciment additifs d’additif résistance à court aux
selon SN terme sulfates1)
EN 197-1
CEM I 42,5 N CEM I 42,5 N
CEM II/A-LL 32,5 R CEM II / A - LL 32,5 R
2)
CEM II/B-M (V/LL) 32,5 N CEM II / B - M (V/LL) 32,5 N
CEM III/B 32,5 N HS CEM III / B 32,5 N HS
1)
Selon l’annexe nationale, à n’indiquer qu’en cas de résistance aux sulfates élevée.
2)
Dans le ciment Portland composé, le ciment pouzzolanique et le ciment composé, les additifs principaux seront
indiqués entre parenthèses.

4.2 Types et composition des ciments


Les 5 types principaux et les 27 produits de la famille des ciments courants selon SN EN 197-1:
1)
Type de Notation des 27 produits (types de Part de Additif
ciment ciment courant) clinker
CEM I Ciment Portland CEM I 95-100%
CEM II Ciment Portland composé 65-94%
CEM II/A-LL
CEM II/B-LL
Ciment Portland au calcaire Pierre calcaire (LL,L) 2)
CEM II/A-L
CEM II/B-L
CEM II/A-S
Ciment Portland au laitier Laitier granulé (S)
CEM II/B-S
CEM II/A-V
Ciment Portland aux cendres CEM II/B-V
Cendres volantes (V,W) 3)
volantes CEM II/A-W
CEM II/B-W
CEM II/A-P
Ciment Portland à la CEM II/B-P
Pouzzolane (P,Q) 4)
pouzzolane CEM II/A-Q
CEM II/B-Q
Ciment Portland au schiste CEM II/A-T
Schiste calciné (T)
calciné CEM II/B-T
Ciment Portland à la fumée de Fumée de silice (D max.
CEM II/A-D
silice 10%)
CEM II/A-M
Ciment Portland composé Divers (M) 5)
CEM II/B-M
CEM III Ciment de haut fourneau CEM III/A 35-64% Laitier granulé
CEM III/B 20-34%
CEM III/C 5-19%
3) 5)
CEM IV Ciment pouzzolanique CEM IV/A 65-89% Cendres volantes (V,W)
4) 5)
CEM IV/B 45-64 % Pouzzolane (P,Q)
CEM V Ciment composé CEM V/A 40-64% Laitier granulé et pouzzolane
5)
CEM V/B 20-58% et/ou cendres volantes
1)
Notation selon norme du ciment courant
2)
LL Calcaire avec teneur totale en carbone organique (TOC), part de la masse max. 0.20%
L Calcaire avec TOC max. 0.50%
3)
V Cendres volantes siliceuses
W Cendres volantes calcaires
4)
P Pouzzolane naturelle
Q Pouzzolane naturelle calcinée (activée thermiquement)
5)
Pour ciment Portland composé, ciment à la pouzzolane et ciment composé, les additifs principaux doivent être
indiqués.

Fiche technique no 10 F/05 CRB Zurich – 11/2004 2


4.3 Classes de résistance
Pour chaque type de ciment courant 6 classes de résistance sont définies, 3 classes de
résistance à la compression et 2 classes de résistance à court terme.
Les résistances à la compression sont subdivisées sur la base de la résistance courante du
ciment après 28 jours. Les ciments dont la résistance à court terme est normale sont désignés
par N (normal) et ceux dont la résistance à court terme est élevée par R (rapide).
Classe de Classe de résistance [N/mm2 ou. MPa] 1) Résistance courante [N/mm2 ou MPa] 1)
résistance à court terme
2 jours 7 jours 28 jours
32,5 N - ≥ 16.0 ≥ 32.5 ≤ 52.5
32,5 R ≥ 10.0 -
42,5 N ≥ 10.0 - ≥ 42.5 ≤ 62.5
42,5 R ≥ 20.0 -
52,5 N ≥ 20.0 - ≥ 52.5 -
52,5 R ≥ 30.0 -
1)
Essai sur prismes de mortier selon la méthode SN EN 196-1.

4.4 Vente de ciment


En 2003, les ciments suivants ont été employés en Suisse, bien qu’en réalité, le 80 % des
livraisons se concentrent sur 2 sortes:

Livraisons de ciment en 2003 Part Quantité en 1'000 t


CEM II/A-LL 32,5 R 41.0 % 1515
CEM I 42,5 N 37.0 % 1370
CEM I 52,5 N et CEM I 52,5 R 5.9 % 220
Autres CEM II/A-LL et B/LL (Diverses sortes) 9.5 % 350
Autres CEM II sans A-LL et B-LL (Diverses sortes) 4.6 % 170
CEM III (Diverses sortes) 0.8 % 30
Autres CEM I sans 42,5 N; 52,5 N; 52,5 R (Div. sortes) 0.5 % 20
Divers 0.7 % 25
Totalité des livraisons de ciment en 2003 100.0% 3’700
ème
Source: Cemsuisse «Statistique des livraisons 4 trimestre 2003»

4.5 Finesse de broyage du ciment


Dans divers chapitres CAN, pour les ciments et les produits similaires au ciment, les finesses
de broyage sont données en cm2/g par la «valeur de Blaine». En Suisse, les finesses de
broyage des ciments courants se situent environ entre 2800 et 4600 cm2/g. Pour des ciments
spéciaux, elles peuvent être encore plus élevées. Les finesses de broyage respectives peuvent
être obtenues auprès du fournisseur ou du fabricant.

5 Anciennes et nouvelles notations du ciment


Les notations actuelles du ciment ne peuvent à vrai dire pas être comparées avec les
anciennes notations de la norme SIA 215, édition 1978.
Dans la norme SIA 215, il n’y avait que 4 types de ciment, à savoir:
• PC Ciment Portland
• PCS 5 Ciment Portland additionné au max. de 5% de laitier de haut-fourneau
(peu produit)
• PCHS Ciment Portland à résistance élevée aux eaux sulfatées
• HPC Ciment Portland à hautes résistances à 48 heures et à 28 jours

Fiche technique no 10 F/05 CRB Zurich – 11/2004 3


Comparaison des notations anciennes et actuelles du ciment:

Anciennes notations selon SIA 215:1978 Notations actuelles selon SN EN 197-1


PC Ciment Portland CEM I 32,5 N; CEM I 32,5 R; CEM I 42,5 N
(à la rigueur aussi CEM II/A-LL 32,5 R et similaires)
PCS 5 Ciment Portland avec au max. Aucune sorte comparable
5% de laitier de haut-fourneau
PCHS Ciment Portland à résistance CEM I 32,5 N HS; CEM I 32,5 R HS;
élevée aux eaux sulfatées CEM I 42,5 N HS; CEM I 42,5 R HS
HPC Ciment Portland à hautes CEM I 42,5 R; CEM I 52,5 N et CEM I 52,5 R
résistances (à la rigueur aussi CEM II/A-D 52,5 N et CEM II/A-D 52,5 R)

Les anciens et les nouveaux ciments ne sont pas directement comparables.

6 Mise en soumission de ciment avec le CAN Construction


Depuis le 1.1.2003, la norme SN EN 206-1 «Béton – Partie 1: Spécification, performances,
production et conformité» (SIA 162.051) est valable pour le béton. Elle offre à l’auteur du
projet 2 possibilités pour la mise en soumission de béton: «Béton à propriétés spécifiées» et
«Béton à composition prescrite». Dans la norme SIA 262:2003 «Construction en béton», il est
recommandé de ne mettre en soumission que du béton à propriétés spécifiées. Cela a pour
conséquence que le ciment pour des ouvrages en béton ne peut plus directement faire l’objet
d’une soumission. On peut le constater dans le CAN 241 F/04 «Construction en béton coulé
sur place». Dans ce chapitre édité en 2004, on ne trouve plus d'articles principaux pour la mise
en soumission de ciment.
Voir aussi à ce sujet la fiche technique no 14 «Béton – nouvelles dénominations selon
SN 206-1:2000».
Actuellement,peu de chapitres CAN permettent la mise en soumission du ciment. Ce sont
entres autres les chapitres concernant les injections et les stabilisations comme p.ex.:
• CAN 173 F/99 «Amélioration des sols de fondation»
Sous-paragraphes 130 et 230: Fourniture de liant pour stabilisations
Art. 442: Fourniture de ciment pour injections
Art. 533: Utilisation en plus ou en moins de ciment pour travaux de jetting
• CAN 211 F/93 «Terrassements»
Sous-paragraphe 410: Fourniture de liant pour stabilisations
• CAN 272 F/94 «Travaux souterrains: Revêtements»
Art. 271 et 331: Supplément pour modification de la sorte de ciment
Art. 272 et 332: Modification du prix en cas de surdosage ou sous-dosage du ciment
• CAN 273 F/94 «Travaux souterrains: Aménagements intérieurs»
Sous-paragraphe 170: Supplément pour modification de la sorte de ciment

Article Texte Quantité Unité Prix Montant


241 F/04 Constructions en béton coulé
sur place (V’04)
700 Béton (2)
780 Adjuvants pour béton, sur
ordre de la direction des
travaux
R789 Liant, fourniture et
adjonction.
R .100 Ciment en sacs de 25 kg.
R .101 CEM II/A-LL 32,5 R. kg ou t
R .102 CEM I 52,5 R. kg ou t

Remplace: Fiche technique no 10 – 7/1996


Fiche technique no 10 F/05 CRB Zurich – 11/2004 4