Vous êtes sur la page 1sur 4

Lycée d’Excellence de Benguérir Prof: Ouhattoba Hassan

Etablissement privé 2018/2019


1TSI-1

Devoir+"²libre²n˚4
(1) La présentation, la lisibilité, l’orthographe, la qualité de
la rédaction, la clarté et la précision des raisonnements
entreront pour une part importante dans l’appréciation
de la copie.

(2) En particulier, les résultats non justifiés ne seront pas


pris en compte.

(3) Vous êtes invités à encadrer les résultats de vos calculs


et à laisser une marge substantielle à droite.

1
Partie I − Géométrie plane

Problème 1 (Théorème de Brianchon-Poncelet)


Soit R = (O; → −u,− →
v ) un repère orthonormé du plan. Soit H la courbe représentative de la
fonction inverse, i.e. :  
∗ 1
H = M(x, y) x ∈ R et y = .
x
On rappelle que dans un triangle (non aplati), les trois hauteurs sont concourantes et que le
point de concours des trois hauteurs est appelé orthocentre du triangle.
L’objectif de ce problème est de démontrer le théorème suivant.

Théorème (Brianchon-Poncelet)
Si A, B, C sont trois points de H deux à deux distincts, alors l’orthocentre du triangle ABC
est également un point de H.

1. Étude d’un cas particulier


     
1 1 1
Soient A 2, ,B , 3 et C −6, − trois points de H.
2 3 6
(a) Déterminer des équations cartésiennes des trois hauteurs du triangle ABC.
(b) Déterminer les coordonnées de l’orthocentre H de ce triangle.
(c) Vérifier que H appartient à la courbe H.
(d) Calculer l’aire du triangle ABC.

2. Étude générale      
1 1 1
Soient les points A a, , B b, et C c, où a, b, c sont trois réels non nuls deux
a b c
à deux distincts. Les points A, B, C sont donc des points deux à deux distincts de H.
( −−→ −−→
AH.BC = 0
(a) Montrer que ≪ H est l’orthocentre de ABC ≫ équivaut à −−→ −→
BH.AC = 0.
(b) En déduire une expression des coordonnées de l’orthocentre H du triangle ABC, en
fonction de a, b et c.
(c) Vérifier que H appartient à la courbe H.

Exercice 1 (Inégalité de Cauchy-Schwarz)


Soient −

u et −

v deux vecteurs non nuls du plan (ou de l’espace).
1. Soit λ ∈ R. Développer, réduire et ordonner suivant les puissances de λ le produit scalaire

(−

u + λ−

v ).(−

u + λ−

v ).

2. En déduire les propriétés suivantes.


(a) |−

u .−

v | ≤ ||−

u || ||−

v ||
(b) |→

u .−

v | = ||−

u || ||−

v || ⇔ −

u et −

v sont colinéaires

2
Exercice 2 (Équation polaire d’une droite ne passant pas par l’origine)
Soit R = (O; →

u,−

v ) un repère orthonormé direct du plan.
1. Soit M un point du plan différent de l’origine O du repère R. On note (x, y) les coor-
données cartésiennes de M dans R. M a comme coordonnées polaires (r; θ) dans R .
(a) Donner une expression de (x, y) en fonction de (r; θ).
(b) Donner une expression de (r; θ) en fonction de (x, y).
2. Soit D le lieu des points M(r; θ) du plan tels que :
1
r= .
2 cos(θ) − 3 sin(θ)

(a) Démontrer que D est une droite du plan.


(b) Donner un point et un vecteur directeur de la droite D.

Partie II − Géométrie dans l’espace

Questions de cours (Coordonnées d’un produit vectoriel dans une BOND)


→ −
− → → −
Soit B = ( i , j , k ) une base orthonormée directe de l’espace.
Soient −

u1 et −

u2 deux vecteurs de coordonnées respectives (x1 , y1, z1 ), (x2 , y2 , z2 ) dans B.
1. Traduire le fait que −→
u1 (resp. −→
u2 ) a comme coordonnées (x1 , y1 , z1 ) (resp. (x2 , y2 , z2 )) dans
B par une égalité vectorielle.
2. Donner les coordonnées du vecteur − →
u1 ∧ −

u2 dans B.

Exercice 3(Intersection de deux plans sécants)



− −→ −→
Soit R = (O; i , j , k ) un repère orthonormé direct de l’espace.
1. Soient les points A(2, 0, −1), B(0, 1, 2), C(−1, 3, 4). Justifier que le plan (ABC) est bien
défini et donner une équation cartésienne de ce plan.
2. Justifier que 
 x = −2 + t1 − t2
y = 3 + t1
z = 7 − t1 + 2t2

est une représentation paramétrique de plan, de paramètres t1 , t2 ∈ R et donner une


équation cartésienne du plan P défini par cette représentation paramétrique.
3. Donner un vecteur normal − →
n1 à (ABC) et un vecteur normal − →
n2 à P. En déduire que les
plans (ABC) et P sont sécants.
4. Donner une représentation paramétrique de la droite D = (ABC) ∩ P.

Exercice 4(D’une représentation paramétrique de droite à une équation cartésienne)



− −→ → −
Soit R = (O; i , j , k ) un repère orthonormé direct de l’espace. Soit D la droite de représentation
paramétrique : 
 x = −2 + t
y = 1 − 2t
z = 3 + t

de paramètre t ∈ R Donner un système d'équations cartésiennes de la droite D.

3
Exercice 5(Projeté orthogonal d’un point sur un plan)

− − → − →
Soit R = (O; i , j , k ) un repère orthonormé de l’espace. Soit P le plan d’équation cartésienne :
x − 2y + 3z = 0.
Soit le point A(2, 7, 11).
1. Déterminer les coordonnées du projeté orthogonal H du point A sur le plan P.
2. Calculer la longueur AH à l’aide du résultat précédent.
3. Retrouver le résultat précédent à l’aide d’une formule du cours.

Problème 2 (Sphère circonscrite à un tétraèdre)



− − → − →
Soit R = (O; i , j , k ) un repère orthonormé de l’espace.

1. Plan médiateur d’un segment

Soient M1 (x1 , y1 , z1 ) et M2 (x2 , y2 , z2 ) deux points disctincts. On note :


• P l’ensemble des points M de l’espace tels que M1 M = M2 M ;
−−−−→
• Q le plan passant par le milieu I du segment [M1 M2 ] dont M1 M2 est un vecteur normal.
(a) Montrer que P est un plan. On donnera une équation cartésienne de P.
(b) Donner une équation cartésienne de Q.
(c) En déduire que P = Q.

Le plan P = Q est appelé plan médiateur du segment [M1 M2 ].

2. Autour d’un tétraèdre

Soient les points A(4, 0, −3), B(2, 2, 2), C(3, −3, −1) et D(0, 0, −3).
(a) Donner une équation cartésienne du plan P1 médiateur du segment [AB].
(b) Donner une équation cartésienne du plan P2 médiateur du segment [AC].
(c) Donner une équation cartésienne du plan P3 médiateur du segment [AD].
(d) Soit S la sphère circonscrite au tétraèdre ABCD, i.e. la sphère passant par les points
A, B, C et D.
i. Démontrer que le centre Ω de la sphère S appartient à P1 ∩ P2 ∩ P3 .
ii. Déterminer les coordonnées de Ω.
iii. Déterminer le rayon de la sphère S.
iv. Donner une équation cartésienne de la sphère S.

Vous aimerez peut-être aussi