Vous êtes sur la page 1sur 19

Lycée Technique de Bandjoun, Année scolaire 2015-2016

CHAPITRE I : LES COMPOSANTES DE BASE D’UN


ORDINATEUR ET SES PERIPHERIQUES

Leçon 1 : les composants matériels d’un ordinateur


Objectifs :

- Produire le schéma fonctionnel d’un ordinateur ;


- Désigner les éléments d’une configuration de base ;
- Enumérer les éléments constitutifs de l’unité centrale.

Introduction

L’ordinateur est une machine de traitement de l’information capable d’acquérir et de


conserver les informations, d’effectuer les traitements et de restituer les informations
stockées. (Image, texte, valeurs numériques).

L’ordinateur est constitué de 2 parties :

- Le hardware : partie matérielle dont l’étude fera l’objet de ce cours ;


- Le software (partie logicielle) qui sera étudié dans la leçon suivante.

1. Le schéma fonctionnel de l’ordinateur

Au vu de la définition de l’ordinateur, pour fonctionner, l’ordinateur doit être doté


d’unité d’entrée, d’unité de sortie, d’unité de stockage et d’unité d’entrée-sortie. Le
schéma fonctionnel de l’ordinateur encore appelé architecture de Von Neumann est
présenté par la figure ci-dessous :

Guimfack William Aimé, Pleg Info


Lycée Technique de Bandjoun, Année scolaire 2015-2016

2. Les éléments de la configuration de bases.

Il s’agit des éléments nécessaires au bon fonctionnement de l’ordinateur.

a) Les périphériques d’entrée :

Ce sont les périphériques qui permettent d’envoyer les informations, d’entrer les
données dans l’unité centrale. Il s’agit :

- Le clavier : périphérique permettant de saisir du texte. Le clavier se connecte à l’uc a


travers le port clavier (PS/2), le port usb ou la liaison wifi infrarouge
- La souris : dispositif permettant de pointer et de sélectionner. On distingue des souris
USB, des souris PS/2 des souris infrarouge ou wifi. Certaines souris ont des roulettes.
- Le scanner ou numériseur qui permet de transformer une image réelle en image
numérique qui sera directement traitée par l’ordinateur.
- La webcam qui permet d’envoyer des photos et des vidéos vers l’unité centrale.
- Le microphone permet d’envoyer le son vers l’unité centrale.

b) Les périphériques de sortie

Ils permettent de restituer les informations traitées par l’unité centrale. On


distingue :

- L’imprimante : qui permet de sortir l’information sous forme de papier. On distingue


3 types d’imprimante : les imprimantes matricielles, les imprimantes a jet d’encre et
les imprimantes laser.
- L’écran : C’est le périphérique de sortie le plus répandue. Il permet d’afficher des
informations tels que les graphiques, les vidéos, les textes. On distingue 2 grands types
d’écran :
- Les écrans à tube cathodique ou CRT (Cathod Ray tube)
- Les écrans plats ou écrans matricielles.

Les autres périphériques de sortie : les baffles, le vidéoprojecteur

Les périphériques d’entrée-sortie : le modem, le microphone avec casque,


l’écran tactile, les lecteurs de disque, les graveurs etc.

c) Les périphériques de stockage.

Ils sont encore appelés mémoire de masse ou mémoire auxiliaire car ils
sauvegardent les informations de manière permanente. On distingue :

- Le disque dur caractérisé par sa capacité et la vitesse de rotation du disque en tour/


minute
- Les disques amovibles qui sont utilisés pour conserver les informations et les
transférer d’une machine à une autre. On peut citer : les cartes mémoires, les clés USB
Universal Serial bus), le CD (Compact Disc), le DVD (Digital Versatile Disc)…

Guimfack William Aimé, Pleg Info


Lycée Technique de Bandjoun, Année scolaire 2015-2016

3. L’unité centrale

C’est un boitier comprenant les principaux éléments suivant :

a) La carte mère

C'est la partie électronique principale. Elle réunit tous les composants matériels
internes de l'unité centrale. Ceux-ci sont fxés :

- Directement : processeur, mémoire centrale, carte d’extension ;


- Ou par branchement d'une nappe : disque dur, lecteur de disquette, lecteur de CD-
ROM.
b) Le processeur

C’est l’élément de l’ordinateur qui effectue tous les traitements, les opérations
arithmétiques et logiques. Le processeur est constitué de 2 parties fondamentales :

- D’une unité de traitement : contenant l’Unité Arithmétique et Logique (UAL) ou


unité de calcul ;
- D’une unité de commande ou unité d’instruction ;

La puissance d’un processeur est définie en fonction de sa fréquence. La fréquence


d’un processeur est le nombre d’opérations simples qu’il est capable d’effectuer en
une seconde. Elle est mesurée en Hertz (Hz).

c) Les mémoires :

La mémoire centrale de l’ordinateur, encore appelé mémoire vive encore appelé


RAM ( Random Access Memory) est la mémoire de travail de l’ordinateur . Elle a
pour rôle de stocker les instructions et données des programmes en cours d’exécution.
C’est une mémoire extremement volatile car elle perd son contenu en cas de coupure
du courant électrique.

- La mémoire morte encore appelé ROM (Read Only Mémory) est une mémoire non
modifiable. Elle conserve les informations du bios et les paramètres important pour le
bon fonctionnement de l’ordinateur.
- Les mémoires virtuelles : c’est une mémoire crée par le SE en cas d’insuffisance de la
mémoire vive ou lorsque le disque dur est totalement utilisé.
- La mémoire cache. C’est une petite moire à acces rapide situé entre le processeur et la
RAM qui permet de reduire le temps d’acces de l’information.

d) Les organes de communication : Le bus

Un bus est un ensemble de fils électriques (cuivre) qui transporte les informations
binaires. Entre les éléments internes de l’unité centrale. On distingue :

- Le bus de données ;
- Le bus de commandes ;

Guimfack William Aimé, Pleg Info


Lycée Technique de Bandjoun, Année scolaire 2015-2016

- Le bus d'adresses.

e) Les cartes d’extension

On distingue :

- La carte graphique ;
- La carte son ;
- La carte réseau.

Guimfack William Aimé, Pleg Info


Lycée Technique de Bandjoun, Année scolaire 2015-2016

Leçon 2 : les logiciels systèmes


Objectifs :

 Identifier les différents types de logiciels systèmes ;


 Donner les types et les fonctions du Systèmes d’exploitation.
 Définir BIOS et CMOS.

Les logiciels systèmes ou logiciels de base :

Ce sont les logiciels qui permettent le bon fonctionnement de l’ordinateur. On


distingue 3 types de logiciel système : le système d’exploitation, le BIOS et les pilotes
(drivers)

I. Système d’exploitation :

1. Définition :

Un SE est un ensemble de programmes qui permettent à un ordinateur de fonctionner


correctement.

2. Quels sont les fonctions d’un système d’exploitation ?

Un SE réalise les principales fonctions suivantes :

 La Gestion du processeur : le système d'exploitation est chargé de gérer l'allocation


du processeur entre les différents programmes
 La Gestion de la mémoire vive : le système d'exploitation est chargé de gérer l'espace
mémoire alloué à chaque application ;
 La Gestion des entrées/sorties : le système d'exploitation permet de contrôler
l'accès des programmes aux ressources matérielles par l'intermédiaire des pilotes
(petit programme qui permet au SE d’identifier un périphérique connecté sur
l’ordinateur.)
 La Gestion de l'exécution des applications : le système d'exploitation est chargé de
la bonne exécution des applications en leur affectant les ressources (fichiers,
programmes, matériels nécessaires à leur bon fonctionnement).
 La Gestion des fichiers : le système d'exploitation gère la lecture et l'écriture dans le
système de fichiers et les droits d'accès aux fichiers par les utilisateurs et les
applications
3. Quels sont les types de SE ?

On distingue plusieurs types de système d’exploitation suivant :

 Le nombre de tâches que l’on peut exécuter à la fois : on distingue les systèmes
d’exploitation mono taches et les systèmes d’exploitation multitâche.
 Le nombre de postes que l’on peut connecter : on parle de SE monoposte et de SE
multiposte ou réseau

Guimfack William Aimé, Pleg Info


Lycée Technique de Bandjoun, Année scolaire 2015-2016

 Le nombre d’utilisateur : on distingue les SE mono-utilisateurs des SE multi-


utilisateur. Dans un SE multi-utilisateur, chaque utilisateur dispose d’un compte.
 Suivant la largeur du bus d’adresse : on distingue les SE 32 bits et les SE 64 bits.
4. Citer quelques exemples de SE en fonction de leur type ?

II. Le BIOS (Basic Input Output System) ou système élémentaire d’entrée-sortie.


1. Quel est le rôle du BIOS ?

Le BIOS joue les fonctions suivantes :

 Il gère les relations entre le processeur et les périphériques ;


 Au démarrage de l’ordinateur, il réalise un test appelé POST (Power On Self Test) qui
consiste à vérifier si tous les composants internes et les périphériques sont présents et
en bon état ;
 Au démarrage de l’ordinateur, il recherche le SE et le lance.
2. Ou se trouve le BIOS et par quoi est il alimenté.

Le bios se trouve dans la mémoire morte ROM et il est alimenté par la pile
plate à lithium appelée pile du CMOS ( Complementary Metal Oxide Semi-conductor)

Guimfack William Aimé, Pleg Info


Lycée Technique de Bandjoun, Année scolaire 2015-2016

Leçon 3 : Les logiciels d’application et les utilitaires


Objectifs

- Définir les termes se rapportant aux logiciels


- Donner des exemples de logiciels d’application ;
- Définir et donner des exemples d’utilitaires

I. Définitions

 Didacticiel : logiciels utilisées pour dispenser des enseignements exemple :


logiciels du code de la route, Encarta,
 Tutoriels : guide d’apprentissage (vidéo ou cours en ligne) permettant un individu
d’apprendre de manière autonome l’utilisation d’un logiciel
 Ludiciel : logiciels qui permettent de se divertir (les jeux vidéos)
 Progiciels : (logiciels destinés à des usages professionnels)
 Les suites logicielles : ce sont des ensembles de logiciels réunis en package. On
peut citer : La suite bureautique Microsoft office, La suite graphique Adobe
Creative Suite (Flash, InDesign, Photoshop, Dreamveawer, Illustrator, ...) La suite
de développement Visual Studio (Visual Basic, Visual C#, Visual C++, …)

Selon les droits accordés par le contrat de licence, on parle de :

 Logiciel propriétaire lorsque l'auteur se réserve le droit de diffuser et de modifier le


logiciel. (Microsoft office, adobe…)

 Gratuiciel (freeware en anglais), pour un logiciel qui peut être distribué, copié et
utilisé gratuitement, sans frais de licence

 Partagiciel (shareware en anglais), lorsque l'auteur autorise autrui à diffuser le


logiciel,

 Logiciel open source (ou code source ouvert) ou Logiciel libre, pour un logiciel pour
lequel il est permis de l’exécuter, accéder au code source pour l'étudier ou l'adapter à
ses besoins, redistribuer des copies, modifier et redistribuer le logiciel.

II. logiciels d’application

Ce sont des logiciels qui permettent de réaliser une tâche bien précise. Ils peuvent être
regroupés en famille de la manière suivante :

 Les logiciels de traitement de texte : Microsoft Office Word, WordPerfect,


OpenWriter ;
 Les tableurs : Microsoft Office Excel, Lotus 1-2-3, Open-Calc ;
 Les Systèmes de Gestion de Bases de Données (SGDB) : Microsoft Office Access,
Oracle, SQLServer, MySQL ;
 Les logiciels de présentation ou de PréAO : Microsof Office PowerPoint ;

Guimfack William Aimé, Pleg Info


Lycée Technique de Bandjoun, Année scolaire 2015-2016

 Les navigateurs : Internet Explorer, Netscape Navigator, Mozilla Firefox, Safari,


Opéra ;
 Les logiciels de publication ou de PAO : Microsof t Office Publisher, Xpress,
PageMaker, Indesign ;
 Les logiciels de retouche photo : Adobe Photoshop, PhotoFiltre, Gimp ;
 Les logiciels de développement : Visual Basic, Delphi, Windev ;
 Les logiciels de développement Web : Microsoft Office FrontPage, Macromedia
Dreamweaver, Mambo, Joomla! ;
 Les logiciels multimédia : RealPlayer, VLC, Windows Media, VirtualDj, Magix ;
 Les logiciels de design graphique : (infograhie) : InDesign, Illustrator, Corel
Draw ;

III. Les utilitaires

Ce sont des logiciels qui assistent ou qui aident les usagers ou les développeurs dans
leurs tâches quotidiennes sur les ordinateurs. On distingue :

1. Les antivirus

Les antivirus les plus courants sont : Mc Afee, Avira, Avast, Norton, Panda

2. Les autres utilitaires

Citons entre autres :

 Les logiciels de compression (Winzip, Winrar, …) ; Les logiciels de gravure (Easy


CD Creator, Nero Burning Rom, …) ;
 Les outils d’accessibilité (Loupe, clavier visuel, explorer, …)

Guimfack William Aimé, Pleg Info


Lycée Technique de Bandjoun, Année scolaire 2015-2016

Leçon 4 : Généralité sur les réseaux


Objectifs :

- Définir la notion de réseau informatique


- Décrire les différents types de réseaux
- Décrire les différentes topologies de réseaux
- Décrire les différentes architectures de réseaux.

I. Qu’est ce qu’un réseau informatique ? Quels sont ses avantages ? Quels sont
ses dangers ?

Un réseau informatique est un ensemble de matériels informatiques interconnectés


entre eux pour l’échange des informations.

La mise en réseaux présente des nombreux avantages :

- La communication entre des utilisateurs située de part et d’autre à travers le monde via
facebook, la messagerie électronique, le chat, skype…
- Le partage du matériel : plusieurs ordinateurs utilisent la même imprimante, le même
scanner ;
- Le partage des fichiers et des logiciels d’application
- Le jeu à plusieurs, le commerce électronique, les inscriptions en ligne

Les dangers liés à l’utilisation des réseaux sont :

- La transmission des virus informatiques


- Le vol et le piratage des données informatiques
- Les atteintes aux bonnes mœurs : développement de la pédophilie et de la
pornographie

NB : Sur un réseau, un nœud désigne tout élément matériel connecté (routeur,


ordinateur, imprimante, serveur…)

II. Quels sont les différents types de réseaux ?

En fonction de la portée géographique, du nombre d’ordinateur connecté et du débit de


transmission des données, on distingue trois grands types de réseaux :

- Les LAN (Local Area Network). Ce sont des réseaux de très faible portée
géographique (de 1m à au plus 1 km). Le débit de transmission des données est
nettement élevé (10, 100, 1000 Mbits/s). on distingue 3 types de LAN : les RLE :
Réseau Local d’Entreprise) ou PAN (Personal Area Network). Lorsque la transmission
se fait par des ondes radios on parle de WLAN (Wireless……)

Guimfack William Aimé, Pleg Info


Lycée Technique de Bandjoun, Année scolaire 2015-2016

- Les MAN (Métropolitain Area Network) ce sont des réseaux qui ont l’échelle d’une
ville (des centaines de km) Ils sont constitués de plusieurs LAN interconnectés à
travers la fibre optique et le WIFI.
- Les WAN (Wide Area Network) ce sont des réseaux de très grandes portée (des pays,
l’échelle mondial) un exemple typique est Internet. Il est impossible de transmettre ces
réseaux par l’intermédiaire des câbles. La transmission se fait via des opérateurs privés
appelé FAI (Fournisseur d’Accès Internet) qui opèrent à travers leur propre réseau
(Camtel, Mtn, Orange).

III. Quels sont les différents types de topologie ?

La topologie d’un réseau désigne la façon dont les éléments sont connectés pour faire
fonctionner le réseau. On distingue la topologie logique et la topologie physique.

1. Que signifie topologie logique ?

La topologie logique représente la façon dont les données transitent à travers les supports, la
façon dont les ordinateurs communiquent sur le réseau. Les topologies logiques les plus
courantes sont :

- La topologie Ethernet pour les réseaux en étoile et en bus ;


- La topologie en anneau ou à jeton Token ring pour les réseaux en anneau.
- La topologie FDDI (Fiber Distributed Data Interface)

2. Quels sont les différentes topologies physiques ? Quels sont les avantages et les
inconvénients de chaque topologie ?

La topologie physique indique la façon visible dont les ordinateurs sont organisés. On
distingue :

a. Le réseau en bus :

Les ordinateurs sont disposés autours d’un câble coaxial terminé par un bouchon. Ils
sont reliés au câble à travers un connecteur BNC ou connecteur en T dessin à faire en classe.
- avantages : Il est simple à réaliser, il ne nécessite pas un câble long. Lorsqu’une
machine est défectueuse, le réseau n’est pas perturbé.

- Inconvénient : il est très vulnérable : si le câble coaxial se rompt, le réseau tombe en


panne.

b. Le réseau en étoile :

Un élément central est ajouté au réseau, le hub ou le Switch. Cet élément est chargé de
gérer le transfert des informations entre les ordinateurs. Chaque station est connectée au
hub par un câble appelé paire torsadé et un connecteur RJ45. Dessin à faire en classe.

Guimfack William Aimé, Pleg Info


Lycée Technique de Bandjoun, Année scolaire 2015-2016

- Avantages : chaque ordinateur à sa ligne ce qui réduit les conflits, l’administration du


réseau est facilité par le hub. Possibilité d’extension du réseau en ajoutant de
nouveaux ordinateurs.
- Inconvénients : le hub ou Switch est le point faible du système. S’il est défaillant, le
réseau tombe en panne.

c. Le réseau en anneau

Dans ce type de réseau, le bus est fermé et forme une boucle. Un jeton circule sur
le réseau. Chaque ordinateur dispose d’un temps limité pour rédiger son message sur
l’anneau et lire le message qui lui est destiné. Dessin à faire en classe.

- Avantages : le temps d’accès est déterminé : une machine sait à quel moment elle va
pouvoir parler, le nombre de câble est réduit, l’absence de collision.
- Inconvénient : si un nœud ou une station ne fonctionne plus, le réseau est en panne.

d. La topologie en maille

Les ordinateurs sont tous reliés entre eux à travers des câbles dessin en classe

Avantage : l’information peut circuler sur le réseau suivant des chemins différents.

Inconvénient : très couteux en câble.

IV. Quels sont les différentes architectures de réseaux.

L’architecture du réseau fait référence de l’état de dominance ou d’égalité entre les


machines. 3 cas de figure existent :

a. L’architecture client-serveur ou réseau centralisée.

Dans ce cas de figure, il existe deux groupes d’ordinateurs :

- Les ordinateurs clients peu puissants qui demandent les services


- Les ordinateurs serveurs extrêmement puissants qui fournissent les services demandés
aux machines clientes. Dessin à faire en classe

Avantages : les ressources sont centralisées au niveau du serveur, il est plus sécurisé, il est
évolutif (ajout facile de nouveaux ordinateurs)

Inconvénients : le serveur est le maillon faible. Le cout de mise en œuvre est élevé.

b. L’architecture poste à poste ou réseau peer to peer.

Dans ce types d’architectures, tous les ordinateurs sont égaux, ils s’échangent
équitablement les services et les informations.

Avantages : facile à mettre en place et peu couteux

Inconvénient : peu robuste, peu sécurisée


Guimfack William Aimé, Pleg Info
Lycée Technique de Bandjoun, Année scolaire 2015-2016

c. L’architecture hybride ou réseau maillé :

Les ordinateurs serveurs côtoient les machines clientes. Mais dans ce cas, l’ordre des
échanges n’est pas établi. Les ordinateurs clients peuvent communiquer entre elles. Si
elles ont besoin d’un service particulier, elles peuvent contacter le serveur. Dessin à faire
en classe.

V. Quels sont les différents équipements réseaux ?

On distingue :

a. Les machines hôtes ou nœud :

C’est l’ensemble des machines du réseau qui sont mis en liaison et qui échangent des
données. On peut citer les ordinateurs, les imprimantes, les scanners réseaux…

b. Les équipements de connexion :

On distingue :

- La carte réseau : carte d’extension qui permet à un ordinateur de se connecter à un


réseau.
- Les supports physiques : ce sont les câbles qui permettent de connecter les ordinateurs
entre eux. On distingue : Le câble coaxial, la paire torsadée et la fibre optique
- Les connecteurs : ils permettent de fixer le câble sur la carte réseau. On distingue : les
connecteurs BNC utilisés par le câble coaxial et les connecteurs RJ45 utilisés par les
paires torsadés.

c. Les matériels réseaux :

Il s’agit du hub, du Switch, du répéteur, de la passerelle, du pont, des routeurs.

Le hub encore appelé concentrateur ou moyeu est l’élément central d’un réseau en
étoile. Il reçoit le message émis par un ordinateur du réseau et le redirige vers tous les
ordinateurs connectés sur le réseau.

Le Switch encore appelé concentrateur ou répéteur multiport reçoit le message émis


par une machine. Mais contrairement au hub, il le redirige uniquement vers la machine
destinataire

Le répéteur : son rôle est d’amplifier le signal de sorte à ce que le message soit
intégralement reçu par toutes les machines connectées sur le réseau.

Le routeur relie les réseaux de même technologie. Comme son nom l’indique il
recherche le chemin par où seront acheminés les paquets

Le pont est un équipement qui permet de relier les réseaux de technologie différente

Les passerelles permettent de relier les réseaux de protocole différents.

Guimfack William Aimé, Pleg Info


Lycée Technique de Bandjoun, Année scolaire 2015-2016

VI. Qu’est ce qu’un protocole et quels sont les différents types de protocole

Un protocole est un ensemble de règles qui régissent la communication entre les ordinateurs. Les
différents types de protocole sont :

Protocoles Signification Rôle


IP Internet Protocole Découpe le message en paquet à l’émission
et le réassemble à l’arrivée
TCP Transmission Control Protocol S’occupe du transport des paquets de
message sur le réseau
HTTP HyperText Transfert Protocol Permet de passer d’une page web à une
autre
SMTP Simple Mail Transfert Protocol Utilisé pour transférer les courriers et les
pièces jointes
FTP File Transfert Protocol Utiliser pour transférer les fichiers sur un
réseau
UDP User Datagram Protocol Envoie les messages comme le protocole
TCP
DHCP Dynamic Host Control Protocol Attribue les adresses IP dynamiques aux
ordinateurs connectés sur un réseau
POP Post Office Protocol Transfert des courriers et des pièces jointes

VII. Quels sont les différents types de support de transmission dans un réseau
filaire

Les ordinateurs sont connectés par : le câble coaxial, les paires torsadées ou la fibre optique

Quels sont les différents types de réseaux sans fil ?

On distingue :

- Les réseaux sans fil de très faible portée (WPAN) : L’infrarouge, le Bluetooth, le
Home RF (home Radio frequency)
- Les réseaux sans fil de faibles portées (WMAN): le Wifi (wireless fidelity),
L’hyperlan2
- Les réseaux sans fil de moyenne portée : le Wimax
- Les réseaux sans fil de grandes portées : le GSM ( Global Service for Mobile
communication) le GPRS ( General Packet Radio Service) l’UMTS (Universal Mobile
Telecommunication System)

Définitions

Adresse IP : suite de 4 chiffres compris entre 0 et 255, séparés par des points qui permettent
d’identifier de manière unique un ordinateur sur un réseau.

L’adresse IP a 2 parties. La partie de gauche appelée le Net ID permet d’identifier la classe


de réseau et la partie de droite appelée Host ID permet d’identifier les ordinateurs du réseau.

Guimfack William Aimé, Pleg Info


Lycée Technique de Bandjoun, Année scolaire 2015-2016

Masque de sous réseau : c’est une adresse IP qui renseigne sur le sous réseau dans lequel se
trouve l’ordinateur

VIII. Quels sont les différents modes d’adressage ?

On distingue l’adressage statique et l’adressage dynamique

L’adressage statique consiste a attribuer manuellement les adresses IP aux ordinateurs

L’adressage dynamique consiste à laisser un serveur attribuer automatiquement les adresses


IP aux ordinateurs connectés grâce au protocole DHCP

Guimfack William Aimé, Pleg Info


Lycée Technique de Bandjoun, Année scolaire 2015-2016

Leçon 6 : Internet

1. définitions liée à Internet :

Internet : c’est le réseau des réseaux. Il est formé par un ensemble d’ordinateurs situés de
part et d’autres à travers le monde interconnecté entre eux et communiquant à travers un
langage commun : la famille des protocoles tcp-ip

Site web : c’est un ensemble de pages webs localisés sur un serveur qui traitent les
informations d’une meme nature. Exple : le site web de la crtv, le site web de l’université de
dschang

Page web : c’est un document écrit en langage html et transmis sur internet à travers le
protocole http

Url (uniform ressource locator) : c’est l’adresse électronique d’un site web exple

Liens hypertexte : c’est une image, un texte cliquabe qui a une couleur differente du texte
normal qui permet de passer d’une page web à une autre

Cybercriminalité : ce sont les infractions et les délits commis sur internet : le piratage des
données informatiques, la cybercriminalité, le hacking

2. Les principaux navigateurs d’internet :

Un navigateur est un logiciel spécial qui permet à un ordinateur de se connecter à internet.


Les navigateurs couramment utilisés sont : Internet explorer, Mozilla firefox, Google Chrome,
Opéra, Safari…

3. Les moteurs de recherche

Un moteur de recherche est une application web qui permet de rechercher les pages et les
sites webs sur Internet à partir des mots clés. Les moteurs de recherche les plus utilisés sont :
Google, Yahoo !, Altavista, Voila, Baidu, Speedbits, mailru…

4. Les principaux services d’intenet.

A l’origine, Internet a été concu à des fins militaires, elles permettaient l’echange
d’informations dans l’armée pendant la guerre froide. Mais aujourd’hui Internet est un outil
indispensable en raison de ses multiples services. On distingue entre autre :

- La communication élctronique : échange de mail entre des utilisateurs situé de part et


d’autre du monde. Yahoo !mail, Gmail…
- La méssagerie instatanée : elle permet la communication en temps reel à travers le
monde. Exple : Yahoo !messenger, Facebook
- Le téléchargement des fichiers

Guimfack William Aimé, Pleg Info


Lycée Technique de Bandjoun, Année scolaire 2015-2016

- La diffusion des informations : internet est aujourd’hui la principale source


d’information au monde. On y retrouve des documents de toute nature. Des
encyclopédies en ligne telle que Wikipédia, des cours en ligne
- Les forums de discussion : c’est un service d’internet qui permet aux gens qui
partagent les memes passions de s’échanger les informations
- Le commerce électronique : internet est une plateforme de commerce où les acheteurs
trouvent de nombreux produits proposés par des mutiples entreprises.
- Les réseaux sociaux :facebook,Twiter, Snapchat, daily motion…

Guimfack William Aimé, Pleg Info


Lycée Technique de Bandjoun, Année scolaire 2015-2016

Guimfack William Aimé, Pleg Info


Lycée Technique de Bandjoun, Année scolaire 2015-2016

Guimfack William Aimé, Pleg Info


Lycée Technique de Bandjoun, Année scolaire 2015-2016

Guimfack William Aimé, Pleg Info