Vous êtes sur la page 1sur 27

REPUBLIQUE TUNISIENNE

***

Projet bibliographique

ORGANISATION ET PILOTAGE DE CHANTIER

Préparé par

Foksou tchilia manassée


Etho toung orphé

Encadré par

Mme Saba

2017/2018
DEDICACES

J’adresse le présent rapport a nos familles respectives et aux futurs ingénieurs en


Génie Civil

Remerciements

C'est pour nous un réel plaisir et un devoir de témoigner nos sentiments de


reconnaissance et de remerciements à tous ceux et celles qui ont contribué à la
réalisation de ce travail. Notre profonde gratitude va en premier lieu à notre
encadreur de projet, madame SABA, pour son remarquable support académique,
sa disponibilité, ses suggestions pertinentes. Nous lui disons mille fois merci
.Enfin, nous nous en voudrions de ne pas remercier les collègues et amis qui
n’ont ménagé aucun effort pour nous apporter leur suggestion. Notre gratitude
va particulièrement à ADAM, professionnel de management en formation pour
son entière disponibilité
2
Résumé
.
Le présent projet bibliographique s'inscrive dans le cadre de l’organisation et
pilotage de chantier et avait pour objet de montrer l’importance de l’organisation
pour la réussite d’un chantier de construction. Au cours de cette étude
bibliographique, on cherchait également à montrer la nécessité de manager un
chantier.
Pour atteindre ces objectifs, nous avons recueilli des données expérimentales
dans le support de cours, dans les mémoires de projet de fin de formation de
certains étudiants d’universités variés et avec des recherches sur le site internet,
des informations relatives à diverses activités de d’organisation de chantier,
gestion, aux finances, de certaines entreprises.
Ce travail est présenté en deux parties principales. La première rend compte de
la méthodologie d’organisation; la deuxième comprenant le concept de
coordination expose le rôle incontournable du manger opérationnel (pilote).
Enfin, une conclusion générale viendra clôturer le projet
bibliographique .L’organisation consistait à affecter à chaque intervenant du
projet sa fonction et son poste et d’élaborer de planning générale à suivre tout
au long du chantier comme quoi, un superviseur qui est le pilote est chargé de
veiller sur le strict respect. Finalement nous arrivons à la concluons selon
laquelle les Instances d’organisation et de décision sont nécessaires à la bonne
conduite d’un projet .Pour les définir, il est nécessaire de déterminer les acteurs
et les groupes qui assumeront : la fonction de décision, la fonction de
coordination et la fonction de production. Les rôles et les responsabilités de
chacun des acteurs doivent être clairement établis afin d’éviter les problèmes
d’organisation

Abstract

3
4
Table des matières PAGES

TABLE DES MATIERE RESUME ………………………… ………… 5


REMERCIEMENTS……………………………… 5
TABLE DES MATIÈRES ……………………………………… …… iii
LISTE DES TABLEAUX ……………………………… …………………iv
LISTE DES FIGURES ………………………………………… ……… …
INTRODUCTION GÉNÉRALE ………………… 7
CHAPITRE I:ORGANISATION DE CHANTIER ……………………………………
I Participants à l'acte construire………………………………………...
I-1- Le maitre D'ouvrage…………
I-2- Le maitre d'Œuvre
I-3-L'assistant de maitre d'œuvre………………………………………9
I-4-Bureau de contrôle ………………………………………………...10
I-5-Entreprises intervenants 11
I-5-1-les entreprises de travaux publics
I-5-2-entreprises de bâtiment
I-6-OPC: pilote 11
II- Localisation et fonctions des différents postes……………………
II-1-Élaboration d’un plan d’installation de chantier………………...
II-4- Plan hygiène et
sécurité………………………………………………………………

CHAPITRE II PILOTAGE DE CHANTIE…………………………………………….17


I-COORDINATION
I-1-L’animation des équipes sur le site………………………………………..
I-2-Prevention et outils de communication……………………………………
II-piloter et optimiser son planning……………………………………………
II-1Etablir son planning sur le site
II-2 LES SITUATIONS ET LA PRISE EN COMPTE DES AVANCEMENTS…………
II-3 Anticiper et gérer les retards……………………………………………….
II-4Assigner et gérer les ressources
II-5-Operations préalables à la réception…………………………………………

CONCLUSION GÉNÉRALE …………………………………………………


RÉFÉRENCE …………………………………………………………………
LISTE DES ANNEXES…………………………………………………

tableau.1:les rôles des instances dans un chantier………………………………...


Tableau 2localisation et désignation des fonctions……………………………….
5
Tableau 3:normrs utilises au sien de chantier……………………………………..
tableau4:fiche de suivi de chantier………………………………………………
Tableau 5:avancement de chantier……………………………………………….
tableau.6legendes:……………………………………………………………….
Tableau : 8engins………………………………………………………………..

INTRODUCTION GENERALE

6
D’aucuns s'interrogent sur l'une des activités importantes de l'économie d'un
pays: la construction. De prime abord, soulignons que le secteur de construction
se subdivise en trois sous-secteurs: le gros œuvre, le second œuvre et les travaux
publics. Représentant la grande partie de l'activité de construction d’un chantier,
le gros œuvre désigne l'activité qui consiste à bâtir la structure même du
chantier .Le second œuvre regroupe les activités liées à la mise en place des
équipements et aux finitions. Ces multiples catégories des taches nécessitent le
concours de nombreux intervenant sur le chantier ayant de professions fortes
variées qui ne sont pas toujours habitués à travailler ensemble, c’est une
opération qui se déroule dans brève temps bien précis et bien déterminé, mais
relativement long. Plusieurs interrogations émergent face à ces différentes
difficultés dans l’entreprise : Quels sont les acteurs et ressources disponible ?
Qu’est-ce qui doit être fait ? Qui coordonne, évalue la durée et l’ordre des tâches
? Combien de temps faut-il pour ce chantier ? Dans quel ordre doit-on procéder
? Afin de trouver des réponses à ces préoccupations qu’intervient notre projet
bibliographique

7
CHAPITRE I organisation de chantier

Dès la signature d’un marché, qu’il soit public ou privé, petit ou grand, la
première étape consiste à réunir tous les acteurs intervenants sur le futur
chantier. Il est très important que cette concertation ait lieu avant tout début
d’exécution, mais rapidement dès la notification du marché, qui rappelons-le ne
signifie pas le début des travaux.

I- Participants à l'acte de construire

I-1 Maitre d’ouvrage

La maîtrise d'ouvrage est l'entité porteuse du besoin, définissant l'objectif du


projet, son calendrier et le budget consacré à ce projet.
*Le maître d'ouvrage est celui qui commande le produit. Son rôle essentiel
est de fixer formellement les objectifs du produit à réaliser en matière de « coût
délai performance » :

* Le maître de l'ouvrage est celui qui exprime et formalise le besoin à


satisfaire et les caractéristiques du produit qui lui permettront de satisfaire à son
emploi futur ;
* Sur le plan budgétaire, il est celui qui paie l'ouvrage à construire (par
exemple la Direction de l'enseignement commande la construction d'une
nouvelle école). À ce titre, il est juge final des arbitrages envisageables entre
coûts et performances ;
* Sur le plan calendaire, il est celui qui juge de l'opportunité du projet par
rapport à son calendrier propre, lance sa réalisation, et le clôt en prononçant la
réception.

I-2 ASSISTANT MAITRE D’ŒUVRE

8
Le recours à une assistance à maîtrise d'ouvrage se justifie par la taille,
la complexité ou certaines spécificités du projet concerné. Ce recours peut aussi
être déclenché par un besoin de compétences spécifiques qu'il faut aller chercher
en externe ou bien par le besoin de faire intervenir un acteur "neutre", garant :

* de piloter et mettre sous contrôle la maîtrise d'œuvre (MOE) ;


* de la bonne traduction du besoin de la maîtrise d'ouvrage (MOA) par la
MOE
*de la bonne prise en compte de ce besoin de la MOA par la MOE au travers
des réponses faites par celle-ci.
La présence d'un Assistant à maîtrise d'ouvrage est souhaitable chaque fois que
le maître d'ouvrage identifie un risque en matière de pilotage de projet,
notamment dans les cas suivants:

* défaut de compétences ou de temps dans la conduite de projet ;


* besoin d'apport d'expertise durant la vie d'un projet ;
* besoin d’organisation en compétences spécifiques le temps d'un projet, pour
en assurer la conduite de projet ;
* nature de la mission confiée au prestataire: par exemple, le recours à un
consultant externe s'impose pour un audit ou une recette de projet .Il identifie les
contraintes et les exigences de qualité en fonction des attentes des utilisateurs
* Il identifie les conséquences de l’organisation au sein du projet ;
* Il s'assure de la faisabilité de la mise en œuvre du projet sur tous les
aspects :
D’organisation ;
* juridiques ;
Budgétaires ;
* de planification et de ressources.
* Il préconise et aide au choix de la solution et des prestataires le cas
échéant ;
* Il garantit la coordination et le pilotage durant toute la vie du projet ;
* Il contrôle et réceptionne les prestations fournies par le maître d'œuvre
aux côtés du maître d'ouvrage, ainsi que celles des entreprises et de ses sous-
traitants le cas échéant, depuis les phases de spécification d'avant-projet, de
rédaction des cahiers des charges jusqu'aux

I-3 le maitre d’œuvre

Selon l'article 1 du décret n° 93-1268 du 29 novembre 1993, la mission de


maîtrise d'œuvre que le maître d'ouvrage peut confier à une personne de droit
privé ou à un groupement de personnes de droit privé doit permettre d'apporter
une réponse architecturale, technique et économique à la réalisation d'un
ouvrage. Dans ce cas-là, elle est différente de celle d'un entrepreneur.
9
Le maître d'œuvre peut être un professionnel non-architecte (bureau d'études,
économiste de la construction ou maître d'œuvre), mais aussi un architecte ou un
agréé en architecture.
Son rôle est de concevoir le projet, en établissant des plans, des documents
techniques, de coordonner les travaux et d'assister le maître d'ouvrage dans ses
relations avec les entreprises. Pour ces tâches, il perçoit des honoraires. Il
réalisera ainsi la synthèse architecturale des objectifs et contraintes du
programme, s'assurera du respect, lors de l'exécution de l'ouvrage, des études
qu'il a effectuées, mais ne se chargera pas de la construction ou des travaux. Il
peut en revanche conseiller le maître d'ouvrage dans le choix des entreprises,
mais en aucun cas les sélectionner à sa place. Il ne doit pas avoir de liens
juridiques avec les entreprises, insiste l'Agence départementale d'information sur
le logement (Adil).Enfin, à charge pour lui de respecter l'enveloppe budgétaire
du projet, sans pour autant pouvoir s'engager dès le départ sur un coût de
construction.

I-4 Le bureau de contrôle

Ses missions sont multiples et encadrées par la norme NF P 03 100. Pour vous
faire une idée du travail d’un bureau de contrôle, voici six de ses tâches les plus
connues :
* Il vérifie la solidité des structures, donc vous assure de la pérennité de votre
bien. Cela passe par une observation des fondations, de l’ossature du bâtiment,
des ouvrages de charpente-couverture, des éléments d’équipement dits
indissociables (tels que les canalisations encastrées ou une façade en pierre),
l’étanchéité ainsi que les voiries et réseaux divers (VRD).
* Il s’assure du respect des normes de construction parasismique. Le bureau de
contrôle a également une mission de sécurité. Il va vérifier que le bâtiment est
conforme à la réglementation adéquate, selon le Code de la construction et de
l’habitation. Selon qu’il est un établissement recevant du public (ERP) ou encore
un immeuble de grande hauteur (IGH), la disposition des sorties, couloirs et
escaliers – par exemple – devra être différente.
* Il remplit également une mission dite « HAND », c’est-à-dire qu’il vérifie
que la construction est accessible aux personnes handicapées (accès, rampes,
sorties, distributions, stationnement, etc.) Il s’occupe aussi de la réglementation
acoustique en étudiant l’isolation du projet, en prévoyant le niveau de bruit qu’il
émettra vers le voisinage mais aussi en diagnostiquant les bruits engendrés par le
voisinage. Enfin, le bureau de contrôle se préoccupe de la réglementation
thermique de l’ouvrage (qualité de l’isolation thermique du bâtiment, économies
d’énergie réalisables)
* Relire les pièces écrites. Vérifier les plans et les prestations. Valider le
détail des dossiers marchés sur la base d’une mise à jour des dossiers de

10
I-5 LA OU LES ENTREPRISES INTERVENANTS

I-5-1-Entreprises de travaux publics

-Terrassement : mise à niveau du terrain, creusement des tranchées pour les


fondations.
-Voirie et réseaux divers (VRD) : viabilisation du terrain pour l’accès de
véhicules, reliage aux réseaux d’électricité, de télécommunications, d’eau et
d’évacuation des eaux usées.

I-5-2-Entreprises du bâtiment

* Gros œuvre : stabilité et solidité du bâtiment


- Démolition
-Fondation
- Maçonnerie
- Béton armé
-Charpentes et ossatures métalliques, béton ou bois
* Second œuvre : étanchéité eau/air, esthétique et confort du bâtiment
- Couvreurs
- plombiers-chauffagistes
- Électriciens
-menuisiers-agenceurs
- maçons-carreleurs
- Plâtriers
- Métalliers
- Serruriers
- Peintres

I-6-Coordinateur Sécurité et Protection de la Santé (SPS)

Chargé par le maître d’ouvrage de mettre en œuvre des principes de


préventions pour assurer la sécurité et la santé des travailleurs sur le chantier.
Coordinateur de chantier encore appelé le pilote : chargé par le maître d’œuvre
de coordonner les différentes interventions et de la gestion du planning.

II-ELABORATION DE PLANNING GENERALE ET ORDONNACECEMENT

11
II-1 -LOCALISATION DES POSTES

Le nombre important d’intervenants est appelé à intervenir sur un projet, il


faut se pencher sur les liaisons à établir entre ces différents intervenants et
notamment les attendus réciproques entre eux afin de définir les
responsabilités et les règles de prise de décisions

Figure1 les différents acteurs

II-2- IDENTIFICATION DES DIFFERENTES FONCTIONS

Une fois les acteurs inventoriés, la structure projet est formalisée clairement dans un
organigramme

Figure

12
Tableau1 le rôle de instance dans un chantier

• Plusieurs instances de décision sont nécessaires à la bonne conduite d’un


projet.
• Pour les définir, il est nécessaire de déterminer les acteurs et les groupes qui
assumeront : la fonction de décision, la fonction de coordination et la fonction
de production.
• Les rôles et les responsabilités de chacun des acteurs doivent être
clairement établis afin d’éviter les problèmes d’organisation.

II-3- ELEBORATION D’UN PLAN D’INSTALLATION DU CHANTIER

La multiplicité de service dépend de l'importance de l’entreprise. la


fonction technique est subdivisé en plusieurs services :

* Service Travaux.
*Service Études.
* Service matériels et Service Stockage des matériaux.

II-4-Définition d'un chantier

C'est à la fois le lieu où l'on va construire notre ouvrage et dans lequel on


s’installe. Un chantier est limité dans l'espace et dans le temps.
Plan d’installation de chantier (PIC).

13
Communément nommé P.I.C, il est généralement établi à partir d’un plan de
masse et définit les matériels « fixes » nécessaires à la réalisation des ouvrages
et les cantonnements pour accueillir le personnel du chantier.
Il sert aussi à obtenir:

Les autorisations d’installations de grues, de survol des grues sur les terrains
ou les bâtiments voisins, de travaux sur la voie publique, de déviation de voie.
Un plan d’installation de chantier doit faire apparaître en plus des postes
principaux définis ci-dessus, la position :

*Des obstacles naturels (végétation, roche) et industriels (poteaux, regards),


*Du panneau de chantier (N° permis de construire, noms des maître d’œuvre
et d’ouvrage, noms et qualités des entreprises MDE et MDO, délais, coûts…),
*Des accès et des voies de circulation,
* De la benne à gravas
*Du poste de lavage éventuel des camions.
Préliminaires : Avant d’élaborer un C.P.I les ayants devoirs doivent visiter le
site pour identifier l’environnement :
- topographie du terrain et du voisinage,
-les accès au chantier,
-les réseaux aériens et souterrains.
-Analyser les pièces écrites : toutes les contraintes imposées par le C.C.T.P. et le
C.C.A.P.
- Contacter les services administratifs et les riverains et Établir un fond de plan :
préciser les zones libres.
Élaboration du Plan d’Installation de Chantier (P.I.C.) : Positionner le ou les
engins de levage, Placer le poste de bétonnage ou les aires de stationnement des
camions toupies, Représenter les bureaux et Représenter les aires de stockage et
les voies de circulation.

C.P.I
Figure2 :plan d’installation de P.C.I
14
Détermination des matériels et cantonnements à installer : Déterminer le besoin
en fonction de la quantité de travail demandé (plan) et le détail (C.C.P.A).
Le plan doit être souvent complété par une coupe verticale sur les bâtiments en
faisant apparaître les interférences des grues et les différentes cotes de niveaux.

Tableau 2 LOCATIONS DES ET DESIGNATIONS DES FONCTIONS

II-5. La réunion préliminaire

Faire connaissance en décrivant à tour de rôle ‘’ Qui je suis et ce que j’ai faire
sur le chantier ’.Présenter la méthode de préparation du chantier et les
documents Correspondants. Juger des attentes et des enjeux de chacun
(techniques, économiques, relationnels, organisationnels), en discuter
brièvement .Élargir le groupe de pilotage et d’évaluation de la démarche, chargé
de ‘’maintenir le train sur les rails’’ pendant la préparation et au cours de la
réalisation des travaux. Ce groupe prévoira des rencontres périodiques
d’évaluation .Créer quatre groupes techniques restreints chargés de réaliser une
partie importante du travail de préparation : Lancer et planifier les
réservations ,études techniques de détail et les plans d’exécution des ouvrages à
caractère technique, identifier et étudier les interfaces travaux, amender et
valider l’installation du chantier, le planning de travaux et la coordination des
plans d’hygiène et sécurité.
Alerter les responsables et chefs d’entreprise présents sur l’importance à
accorder aux transferts d’information et à la passation des dossiers dans leur
organisme ou dans leur entreprise .Une réunion du groupe de pilotage et
d‘évaluation ( a lieu au bout d’un mois environ pour) :Valider les plannings
détaillés ;Créer si besoin un groupe d’études d’ouvrages complexes
(GOC);Commencer à rédiger la charte d’opération ;Evaluer l’état d’avancement
de la préparation et le fonctionnement des groupes de travail .Une réunion
générale des intervenants a lieu en fin de phase intensive de la préparation du
chantier. Elle a pour but : De valider des documents généraux (plannings,
15
installation du chantier par exemple) ; de s’assurer du bon déroulement de la
préparation ; de débattre du projet de charte d’opération rédigée par le GPE et de
l’amender avant signature par tous les intervenants.
Durant le déroulement des travaux, les réunions du GPE sont consacrées,
Indépendamment des réunions de chantier, à faire le point sur le déroulement de
la démarche - qualité, à rectifier certaines dérives et à redonner une impulsion si
le besoin s’en fait sentir.

II-6 INSTALLATION DU CHANTIER

- Ordonner le chantier : Gain de temps, Évite les pertes (matériaux) et double


emplois (matériels), Améliore la sécurité : humaine + matériel et Améliore la
qualité. Positionner les éléments : Organiser les déplacements des engins et des
véhicules dans le chantier et bien positionner les livraisons et Positionner les
réseaux en utilisant des grillages avertisseurs et des bandes de couleurs
normalisées.

Tableau 3 : Normes définis de cou

16
CHAPITRE II pilotage de chantier

La réunion de cadrage ou de lancement qui doit se tenir 21 jours avant le début


des travaux ; le pilotage de chantier consiste a conduire l'exécution des travaux
sur site dans le respect de l’ordonn I.

I-LA COORDINATION

La coordination consiste a harmoniser le travaille dans le temps et l'espace


en respectant l’ordonnancement

I-1 L’animation des équipes sur site

Pour que l’organisation fonctionne, il est primordial que chacun sache ce qu’il a
à faire et connaisse ses responsabilités. Trois types d’outils sont utilisables :
• Le tableau de répartition des activités permet d’identifier l’ensemble des
activités des équipes, leur répartition entre les postes et de qualifier leur nature.
• La fiche de poste permet de formaliser à un moment donné les missions et
responsabilités de chaque salarié. Au fur et à mesure de l’évolution des taches
et des compétences de la personne, les missions vont évoluer. Il convient de
vérifier que la fiche de poste est en correspondance avec le contrat de travail.
• L’organigramme permet de savoir qui fait quoi, au niveau individuel ou au

17
niveau collectif programmé d es réunions de suivi ancement

Organigramme de répartition de taches

18
I-2 Prévention et outils de communications sur le chantier

Dans la plupart des chantiers il est consacré 25 min pour des formations, pour
l’explication de différentes règles de sécurité, d’un comportement, etc.
Sensibilisation à la Prévention Sécurité pour restituer un sujet dans un contexte
compréhensible, convaincre en montrant des exemples, en expliquant, une
rapportant des témoignages, outil d’information sur la Sécurité : pour annoncer,
présenter une action, etc.
"Notre devoir, c'est de trouver les voies et les moyens pour aboutir au zéro
accident. Depuis des années, nous investissons dans la santé et la sécurité de
nos collaborateurs et nous bâtissons ensemble une culture de la responsabilité
et de la prévention."
Pierre Anjolras, Président directeur général d'Eurovia.

AFFICHE DE SECURITE
19
II. PILOTER ET OPTIMISER SON PLANNING

II-1 Etablir son planning sur site pour faire respecter


l’ordonnancement

étant donné que le planning de rendez-vous et visite sur site des travaux
données ; le pilote qui peut être, un OPC dans le but de la surveillance des
travaux pendant l’exécution
l’établissement des procès-verbaux de réunion, son contenu et ses annexes
surveiller le contenu des cahiers de charge journalier ; hebdomadaire ,pour le
contrôle des comptes rendu journalier ; et a chaque grande réunion qui
auront lieux tous les trois mois faire l’état des avancements tenir des réunion
hebdomadaire

Tableau 4 fiche de suivi de chantier

Tableau d’avancement de chantier par charge

20
II-2 Les situations et la prise en compte des avancements
Il s’agit ici de dresser un bilan de la situation en se référent aux comptes rendus
et aux tableaux de suivis en les comparants avec les différents états du planning
initial ou ordonnancement pour constater l’état d’avancement par charges et
ressources puis par durées

Exemple avec le diagramme de GANTT

Le diagramme de Gantt, couramment utilisé en gestion de projet, est l'un des


outils les plus efficaces pour représenter visuellement l'état d'avancement des
différentes activités (tâches) qui constituent un projet. La colonne de gauche du
diagramme énumère toutes les tâches à effectuer, tandis que la ligne d'en-tête
représente les unités de temps les plus adaptées au projet (jours, semaines, mois
etc.).

II-3 Anticiper et gérer les retards d'exécution

La nature des dérives qui causent des retards sont très varier , elles peuvent
être naturelles c’est a dire du a des intempéries ; aux phases de projet et des
différents intervenants ou a la difficulté de la nature des ouvrages .il faudrait
analyser ses dérives et ainsi voir leurs impact sur les travaux si leur impact est
moindre ou faible c'est-à-dire rentre dans les marges en outre ce cas il serait
bon de proposer des mesures de corrections et ainsi recaler les calendriers en
fonctions des besoins et de la gestion des modifications en concertation avec le
maitre d’ouvrage et les différents participants aux projets. Ils existent plusieurs
permettant d’anticiper sur les retards on pourra citer la méthode du program
evaluation and review technique (PERT) ; la Méthode des Potentiels Metra
(MPM) et la méthode du chemin critique (CPM)
on pourra prendre comme exemple le principe du chemin critique
CPM est une technique de schématisation d’un ensemble d’activités (un réseau
d’activités) sous forme de diagramme fléché ou les boîtes représentent les
activités et les flèches les relations logiques entre les activités.
21
CPM est une technique d’analyse dont le but est d’identifier le chemin critique,
c’est-à-dire la série d’activités sur lesquelles le Project Manager devra focaliser
son attention en termes de contrôle de délais et de respect des jalons. En effet,
c’est le chemin critique qui représente le risque le plus important en termes de
décalage projet. Cette technique d’analyse se déroule en 3 étapes :
Calculer la date de fin du projet.
Calculer l es marges possibles de décalage de chaque activité du projet sans que
Cela ne décale la date de fin du projet lui-même.
Identifier les activités critiques, c’est-à-dire les activités pour lesquelles un
décalage entraîne un décalage de l’ensemble du projet.

CHEMIN CRITIQUE

II-4 assigner et gérer les ressources aux activités sur utilisations

Au cours du projet, les besoins en ressources matérielles et humaines peuvent


évoluer et il faut pouvoir répondre rapidement à de nouveaux besoins et gérer
les risques liés à d’éventuelles indisponibilités.
L’indisponibilité d’un environnement informatique est par exemple un facteur
bloquant qu’il faut savoir gérer.
Le climat général dans l’équipe projet joue aussi un rôle majeur dans la
motivation et l’implication des ressources du projet. Le chef de projet a un rôle
clé concernant l’instauration d’un bon climat de travail, en adoptant une attitude
positive et équitable vis à vis des membres de son équipe, en favorisant
22
l’intégration de nouvelles ressources par des formations et un encadrement
adapté. Pour garantir l’efficacité des ressources sur le projet.
Beaucoup de grands projets s'accompagnent d'événements pour souder les
équipes projet : soirées au restaurant avec l'équipe projet, soirées thématique
avec des jeux pour que les membres de l'équipe projet apprennent à mieux se
connaître, sports d'équipe pour souder l'équipe ...
Il s’agit ici de s’assurer du maintient régulier des machines et de leur bon
fonctionnement

ENGINS DE GENIE CIVIL

Et aussi faire un contrôle et l’inventaire permanent des stocks les


approvisionnements matières premières et fournitures : objets et substances plus
ou moins élaborés destinés à entrer dans la composition des produits traités ou
fabriqués. Faire inventaire permanent l'organisation des comptes de stocks qui,
par l'enregistrement des mouvements, permet de connaître de façon constante,
en cours d'exercice, les existants chiffrés en quantités et en valeurs.

23
Tableau :fiche de suivi des stocks

Tableau de suivi de stock

III. Organiser les opérations de réception•


Planifier les opérations de réception en établissant un calendrier détaillé

III-1 Opérations préalables à la réception

C’est une opération qui consiste a la vérification de la conformité des ouvrages


réalisés vis-à-vis du ou des contrats de travaux ou de conception ou réalisation
(y compris avenants au contrat et précisions faites pendant l’exécution en
conformité aux échantillons, prototypes validés ou locaux témoins par exemple)
en présence parties concernées MOE et Entrepreneur(s) de chacun des lots
Conseil-Recommandation et participation du MOA ou de son représentant
(mainteneur, AMO) établir un calendrier : durée variable suivant la taille de
l’opération et sa complexité, dans les tous derniers mois précédant la réception
Prérequis : achèvement des prestations et état satisfaisant de finitions (propreté
notamment) et de fonctionnement Base documentaire : contrats de travaux,
documents d’exécution Livrables : Procès-verbaux d’OPR diffusé à chaque
journée d’OPR avec la liste des réserves et annexes. Faire des essais de mise en

24
service, vérifications techniques, participer aux visites des commissions de
sécurité

III-2 les opérations de réception

Etablir un pointage de l’avancement des levées de réserves généralement


réalisées suite à la Réception ou à la Livraison de l’ouvrage. Lors des phases
d’opérations préalables, des listes de réserves sont consignées par procès-verbal
et notifiées à l’entrepreneur, pour prise en compte et traitement. Après
intervention, l’entrepreneur spécifie au MOE ou Promoteur ou MOA qu’il a
repris les désordres constatés et le sollicite pour un nouveau constat
contradictoire. A l’issue de celui-ci est établi un nouveau procès-verbal (de levée
de réserves) notifié aux différentes parties. Participation à l’obtention des
dossiers d’ouvrages exécutés. Établissement du rapport de fin de chantier
précisant les responsabilités dans les retards et proposant l’application
éventuelle pénalités de retard

25
Conclusion

Au terme de notre étude, « Un projet est un objectif à réaliser par des


acteurs, et doit être mise en chantier pour son exécution et qui est délimité dans
un contexte précis, dans un délai donné, avec des moyens définis, nécessitant
l’utilisation d’outils appropriés. Il peut être confronté à des événements
aléatoires pouvant représenter des facteurs de risques. Un projet peut être
comparé à une activité opérationnelle à durée de vie limitée dans le temps. Et
comme toute activité opérationnelle,
il doit être managé. Par « managé », nous entendons :
■ « organisé » (ce qui renvoie aux notions de structures, de démarche, de
rôles…) ;
■ « géré » (ce qui renvoie aux notions de budgets, de ressources critiques…) ;
■ « animé » (ce qui renvoie aux notions de dynamisme, de motivation, de
communication…). Un projet doit en effet utiliser des outils techniques adaptés,
afin d’éviter la dispersion des énergies. La compréhension et le partage de ses
enjeux par l’ensemble de ses acteurs sont à ce titre un facteur clé de succès. Le
rôle de chacun doit être précisé, afin que toutes les énergies se
Traduisent en valeur ajoutée. Un projet consomme par ailleurs des ressources
humaines, techniques et financières qui doivent être gérées afin de les optimiser.
Enfin, c’est un processus dynamique qui suppose l’existence d’une volonté
partagée, non seulement par le commanditaire (sponsor),
mais aussi par les réalisateurs (maîtrise d’ouvrage et maîtrise d’œuvre) et les
bénéficiaires de celui- ci. La prise en compte, dès en amont, de
la dimension « conduite du changement » est enfin un élément important
pour l’appropriation et l’acceptation de ses objectifs par ses bénéficiaires.

Bibliographie/Neto graphie

[1] : REF : 87000003, 100 FICHES, ALBERIC HOUNOU, 4é éditions, n°


ISBN 9782749532516
[2] : Référence de site web, ORGANISATION DE CHANTIER, date, auteur (si
il existe)
26
<https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Organisation_des_chantiers&oldid=
125203467
[3] : MEMOIRE DE FIN D’ETUDE, auteur, adresse de téléchargement, date
[4] www.formation-elite.com/BTP_mission_OPC.html
5 www.cabinetabaq.fr

Glossaire

p.C.I : plan d’installation du chantier


OPC. . Ordanncement et pilotage de chantier

27