Vous êtes sur la page 1sur 10

Matière : P C Niveau : 2 BAC A.

S : 2019 – 2020
Série N°5 « Le dipôle RC » Pr : EL RHOUATE OUSSAMA
Exercice 1 : Exercice 3 :
Un condensateur initialement déchargé, de capacité 𝐶 = 1, 0𝜇𝐹, On se propose d'étudier le fonctionnement d'un flash d'appareil photo. Pour obtenir un éclair
est branché en série avec un conducteur ohmique de résistance de puissance lumineuse suffisante on utilise un tube flash qui nécessite pour son amorçage une
𝑅 = 10𝑘𝛺(Doc1). La tension aux bornes du générateur est forte tension (au moins 250 V) pour émettre un éclair très bref. Pour stocker l'énergie nécessaire
𝐸 = 5, 00𝑉. À l’instant t = 0, on ferme le circuit. La tension au fonctionnement du flash on utilise un condensateur de capacité 𝐶 = 15 𝜇𝐹. Ce dernier est

AM
𝑢𝐶 (𝑡) , enregistrée au cours de la décharge, est représentée chargé à l'aide d'un circuit électronique alimenté par une pile. 𝑅 = 1 𝑘𝑊.
graphiquement (Doc 2 ) .
1. Établir l’équation différentielle de la tension 𝑢𝐶 aux bornes du condensateur lors de se charge.
2. La solution de l’équation différentielle est la suivante :
𝑢𝐶 (𝑡) = 𝐴(1 − 𝑒𝑥𝑝(−𝛼. 𝑡))

SS
Déterminer 𝐴 et 𝛼 en fonction de 𝐸, 𝑅 et 𝐶
3. Exprimer la constante de temps 𝜏 en fonction de 𝛼 , calculer 𝑢𝐶 pour 𝑡 = 𝜏
4. Trouver la valeur numérique de 𝜏 à l’aide de graphique (plusieurs méthodes sont possibles).
La valeur trouvée est-elle compatible avec les valeurs des composantes données au début de A-Charge du condensateur : on charge le condensateur en fermant l'interrupteur K1.

U
l’énoncé ? 1. On donne la constante de temps 𝜏 = 𝑅𝐶. Vérifier par analyse dimensionnelle
l'homogénéité de cette formule.
Exercice 2 :

O
2. Calculer 𝜏.
On réalise le circuit électrique suivant qui est constitué par un générateur 3. Calculer l'énergie emmagasinée 𝐸 par le condensateur une fois la charge terminée.
idéal de tension de f.e.m 𝐸, un condensateur (𝐶) de capacité 𝐶 est 4. En calculant 𝐸′ qu'aurait stockée le condensateur directement chargé par la pile,
initialement déchargé, un conducteur ohmique (𝐷) de résistance 𝑅 et un justifier l'interêt de charger le condensateur avec une tension de 300 𝑉.

E
interrupteur 𝐾. B- Décharge.
À l’instant 𝑡 = 0 , l’interrupteur est fermé, il est choisi comme origine de En plaçant l'interrupteur 𝐾2 en position 2 on provoque le

AT
dates. flash grâce à l'énergie stockée dans le condensateur. On
1. déterminer l’équation différentielle vérifiée la tension 𝑢𝐶 aux bornes du condensateur. enregistre la tension 𝑢 aux bornes du condensateur 𝐶.
2. La solution de cette équation s’écrit sous la forme suivante : 1) Déterminer graphiquement la constante de temps 𝜏′
𝑡 correspondant à la décharge en précisant la méthode
𝑢𝐶 (𝑡) = 𝐴(1 − 𝑒𝑥𝑝(− ))
𝜏 U
tel que 𝐴 est une constante positive et 𝜏 la constante du temps du
employée.
2) Comparer 𝜏 et 𝜏′. Ce constat est-il en accord avec les
O
circuit (𝑅, 𝐶) ; montrer que : conditions de fonctionnement du flash ?
1 On assimile après son amorçage le tube flash à un
𝐿𝑛(𝐸 − 𝑢𝐶 ) = − 𝑡 + 𝐿𝑛(𝐸)
𝜏 conducteur ohmique de résistance 𝑟. Montrer que
H

3. La courbe de Doc 2 donne la variation du grandeur l'équation différentielle de la décharge du condensateur


𝐿𝑛(𝐸 − 𝑢𝐶 ) en fonction du temps 𝑡. En exploitant cette courbe, à travers r est de la forme :
R

trouver la valeur de 𝐸 et celle de 𝜏 𝑑𝑢 1


4. Soit 𝐸𝑒 l’énergie emmagasinée dans le condensateur à l’instant + 𝑢 = 0
𝑑𝑡 𝑟𝐶
𝑡 = 𝜏 et 𝐸𝑒 (𝑚𝑎𝑥) l’énergie maximale emmagasinée dans le Vérifier que la solution est de la forme 𝑢 = 𝑈0 𝑒𝑥𝑝 (−𝑡 / 𝜏 ).
EL

𝐸𝑒
condensateur. Calculer le rapport :
𝐸𝑒 (𝑚𝑎𝑥)
Déterminer 𝑈0 . Cette valeur est-elle en accord avec la production de l'éclair ?
5. Calculer la valeur de la capacité 𝐶′ du condensateur (C) qu’il faut le brancher avec le
𝜏
condensateur (C) dans le circuit pour que la constante du temps 𝜏 ′ = , montrant comment peut-
3
on brancher ces deux condensateurs (en série ou en parallèle)
Exercice 4 : Exercice 5 :
On considère le circuit suivant comprenant, montés en série : un générateur de tension continue Il est demandé les expressions littérales simplifiées et
de fem 𝐸 = 6 𝑉 et de résistance interne nulle, une résistance 𝑅 = 5𝑘𝑊, un condensateur de ordonnées avant toute application numérique. Les
capacité 𝐶 = 1,2𝑚𝐹 et un interrupteur 𝐾. notations du texte doivent être scrupuleusement
Etude de la charge : respectées.
1. Préciser sur le schéma du montage, le sens positif choisi pour Un condensateur est dit idéal si l’isolant entre ses
l'intensité du courant 𝑖. armatures est parfait, et donc si aucun électron parvient
à passer d'une armature à l’autre. On relie en série un

AM
2. Etablir l'équation différentielle de charge liant la tension
condensateur idéal de capacité 𝐶, initialement déchargé, un résistor de résistance 𝑟, un
instantanée 𝑢𝐴𝐵 (𝑡) aux bornes du condensateur et sa dérivée par
𝑑𝑢 ( interrupteur 𝐾 initialement ouvert, et un générateur de courant délivrant une intensité constante
rapport au temps 𝐴𝐵
en fonction de 𝑅, 𝐶 et 𝐸. 𝐼0 . À 𝑡 = 0, on ferme l'interrupteur 𝐾, selon te schéma ci-dessous.
𝑑𝑡
3. Vérifier que l'expression 𝑢𝐴𝐵 ((𝑡) = 𝐸(1 − 𝑒 −𝑡/(𝑅𝐶) ) est solution 1. À quelle équation différentielle simple obéit la charge 𝑞(𝑡) ?

SS
de l'équation différentielle trouvée précédemment. La tension initiale du condensateur 2. Donner sans démonstration les expressions, en fonction du
𝑢𝐴𝐵 ( 𝑡 = 0) = 0 est-elle compatible avec les données de l'exercice ? Quelle est la valeur temps et des données de l'exercice, de 𝑞(𝑡), 𝑢𝑐 𝑒𝑡 𝑢𝑟.
maximale que peut atteindre la tension 𝑢𝐴𝐵 (𝑡) ? 3. Représenter les graphes de 𝑢𝑐(𝑡) 𝑒𝑡 𝑢𝑟(𝑡).
4. Donner la dimension du produit RC. Comment appelle-t-on ce produit ? Quelle est sa Charge d'un condensateur réel à courant constant.
signification pratique pour ce circuit ?

U
En réalité, un condensateur, même isolé, se décharge
5. Calculer la valeur de la tension instantanée aux instants 𝑡 = 5 𝑚𝑠, t=10 ms, 𝑡 = 20 𝑚𝑠 et lentement. Ceci est dû aux électrons qui parviennent à passer
𝑡 = 50 𝑚𝑠. d'une armature à l'autre, l’isolant séparant ces armatures ne

O
6. Tracer l'allure de la tension 𝑢𝐴𝐵 (𝑡) pouvant pas être parfait, Ce phénomène peut être modélisé par un résistor, appelé « résistance de
7. Déterminer l'expression de l'intensité du courant 𝑖(𝑡) en fonction du temps t et des paramètres fuite », notée 𝑅𝑓 , placé en parallèle d'un condensateur idéal. Le montage précédent devient donc
𝐸, 𝑅 𝑒𝑡 𝐶. Calculer sa valeur numérique à l'instant 𝑡 = 0.. Lorsque t est très grand, que vaut celui reproduit ci-dessous.

E
l'intensité du courant ? Le condensateur est initialement chargé. À 𝑡 = 0, on ferme l’interrupteur 𝐾.
Bilan énergétique : 1. Etablir la relation entre 𝑖1 et 𝑞(𝑡).

AT
1. Quelle est l'expression, en fonction de 𝐸 et 𝐶 de l'énergie électrique 𝑊𝐶 emmagasinée dans 2. En appliquant la loi des nœuds, établir l'équation différentielle à laquelle obéit 𝑞(𝑡).
le condensateur lorsque la charge est terminée ? 3. Déterminer les expressions des constantes 𝐴 et 𝑡 en fonction des données de l'exercice.
2. La puissance électrique instantanée délivrée par le générateur est 𝑝(𝑡) =
𝑑𝑊𝑒1
= 𝐸𝑖 (𝑡). 4. Que représentent ces constantes ?
𝑑𝑡 5. Donner les expressions, en fonction des données de l'exercice, de𝑢𝑐 (𝑡) et de 𝑖2 . Tracer les
Déterminer l'énergie électrique totale 𝑊𝑒1 délivrée au circuit par le générateur au cours de la
charge en fonction de 𝐸 et 𝐶. U
3. Déduire des deux questions précédentes l'expression 𝑊𝑅 , de l'énergie dissipée dans la
graphes de ces fonctions.
Charge d'un condensateur réel à tension constante.
O
On reprend le montage précédent, mais on remplace le générateur de courant par un générateur
résistance 𝑅 au cours de la charge. idéal de tension constante 𝐸 soit 𝑖(𝑡) le courant délivré par le circuit.
1. Reproduire le schéma de ce nouveau circuit. Le condensateur est initialement déchargé. À
H

𝑡 = 0, on ferme I'interrupteur 𝐾.
2. En se servant de la relation entre i1 et q(t) et en utilisant la loi des nœuds, trouver l'expression
R

du courant 𝑖(𝑡) en fonction de 𝑞(𝑡) et de sa dérivée.


3. Etablir l'équation différentielle à laquelle obéit 𝑞(𝑡).
𝑑𝑞(𝑡) 1 𝐸
4. Montrer qu'elle s'écrit sous la forme + 𝑞(𝑡) = .
EL

𝑑𝑡 𝑎.𝑟.𝐶 𝑟
5. Donner l'expression de 𝑎.
6. Donnez sans démonstration les expressions des constantes 𝐴 et 𝑡 en fonction des données de
l'exercice.
7. Quelle est l'influence de la résistance de fuite sur la charge du condensateur ?
Matière : P C Niveau : 2 BAC A.S : 2019 – 2020
Série N°5 « Le dipôle RC » Pr : EL RHOUATE OUSSAMA

AM
SS
U
O
E
AT
U
O
H
R
EL
EL
R
H
O
U
AT
E
O
U
SS
AM
Matière : P C Niveau : 2 BAC A.S : 2019 – 2020
Série N°5 « Le dipôle RC » Pr : EL RHOUATE OUSSAMA

AM
SS
U
O
Exercice :

E
AT
U
O
H
R
EL
Exercice 6 : Exercice 7 :

AM
SS
U
O
E
AT
U
O
H
R
EL
Matière : P C Niveau : 2 BAC A.S : 2019 – 2020
Série N°5 « Le dipôle RC » Pr : EL RHOUATE OUSSAMA
Exercice 8 :

AM
SS
Exercice 9 :

U
O
E
AT
U
O
H
R
EL
EL
R
H
O
U
AT
E
O
Exercice 10 :

U
SS
AM
Matière : P C Niveau : 2 BAC A.S : 2019 – 2020
Série N°5 « Le dipôle RC » Pr : EL RHOUATE OUSSAMA
Exercice 11 : Exercice 12 :

AM
SS
U
O
E
AT
U
O
H
R
EL
Exercice 6 :
Etude du circuit RC par une méthode assistée par ordinateur
On considéré un circuit série comprenant un générateur basse
fréquence GBF, un résistor R et un condensateur de capacité 𝐶. La
tension aux bornes du GBF est visualisée à l'oscilloscope.
Les capteurs EXAO, voltmètre et ampèremètre permettent de
visualiser sur l'écran de l'ordinateur les courbes suivantes.

AM
1. Représenter le montage électrique avec
branchements de l'oscilloscope.
2. Qu'appelle-t-on régime permanent ? Donner
l'expression de la tension aux bornes de

SS
condensateur en régime permanent et de
l'intensité initiale 𝑖0 .
3. Soit 𝜏 = 𝑅𝐶. Comment nomme-t-on cette grandeur. Quelle est son unité ? (analyse
dimensionnelle demandée)
4. L'expérimentateur fait varier la fréquence du GBF sans modifier ni 𝑅 ni 𝐶. Il divise la période

U
du GBF par 10. Représenter la tension 𝑢 𝐶 = 𝑓(𝑡) aux bornes du condensateur et l'intensité du
courant 𝑖(𝑡). Faire apparaître les courbes initiales en pointillés.

O
5. Que deviennent 𝑢 𝐶 (𝑡) et 𝑖(𝑡) si le GBF est réglé sur une haute fréquence. Dans ces conditions
à quel autre dipôle peut-on assimiler un condensateur.
6. Il multiplie maintenant la période du GBF par 10. Représenter la tension 𝑢 𝐶 = 𝑓(𝑡) aux bornes

E
du condensateur et l'intensité du courant 𝑖(𝑡). Faire apparaître les courbes initiales en pointillés.
7. Que deviennent 𝑢 𝐶 (𝑡) et 𝑖(𝑡) si le GBF est réglé sur une fréquence très basse. Dans ces

AT
conditions à quel autre dipole peut-on assimiler un condensateur.

U
O
H
R
EL