Vous êtes sur la page 1sur 6

INSTAGRAM

Politique

Concernant les réseaux sociaux, les gouvernements de nombreux pays expriment leur
inquiétude sur la sécurité des données personnelles des usagers. Ces problèmes liés à la
confidentialité des informations augmentent le coût des opérations pour les réseaux sociaux.
Mais ces derniers doivent y répondre pour être tolérés. Les réseaux sociaux ont besoin du
soutien des gouvernements pour attirer les annonceurs et divers partenaires.

Dans un pays au régime autoritaire, la liberté d’expression est limitée. C’est pourquoi de
nombreux réseaux sociaux y sont interdits ou très surveillés. Instagram, tout comme
Snapchat, est tout simplement interdit en Chine. Récemment, en 2017, c’est WhatsApp qui
s’est vu bloqué et interdit par le régime chinois.

Economie

Instagram est une application qui permet aux utilisateurs de partager des photos et des
vidéos, publiques ou privées, avec des abonnés préalablement approuvés. Le réseau social a
été créé par Kevin Systrom et Mike Krieger et lancé en Octobre 2010 comme une application
mobile gratuite exclusivement pour le système d'exploitation iOS. Une version pour les
appareils Android a été lancée deux ans plus tard, en avril 2012, suivie d'une interface de site
Web à fonctionnalités restreintes en novembre 2012 et d'applications pour Windows 10
Mobile et Windows 10 en avril 2016 et en octobre 2016 respectivement.
En 2012, Facebook a racheté Instagram pour environ 800 millions de dollars.
Après son lancement en 2010, Instagram a accueilli en deux mois, un million d'utilisateurs, 10
millions en un an. En septembre 2017, le réseau social comptait près de 700 millions d’usagers
actifs.

En prenant comme critère de comparaison le nombre d’utilisateurs actifs par mois, Instagram
se classe 9ème parmi les réseaux sociaux, derrière Facebook, YouTube, WhatsApp, Facebook
Messenger, Facebook Group, Google Hangouts, WeChat, Tencent QQ et devant, Tencent
Qzone, Google+, Twitter, Snapchat…

La popularité d'Instagram a donné lieu à un vaste engagement communautaire, y compris des


« tendances » dédiées, dans lesquelles les utilisateurs affichent des types de photos
spécifiques certains jours de la semaine avec un hashtag (#) représentant un thème commun.

En 2017, Instagram accueillait plus de deux millions d’annonceurs par mois ! Et pour cause, le
réseau social a près de 700 millions d’usagers actifs par mois et 400 au quotidien. De plus, les
usagers passent de plus en plus de temps sur le site ou l’application. Selon les statistiques,
85 % des grandes marques ont adopté Instagram. Ces dernières ont enregistré un taux
d’engagement des usagers à hauteur de 4,21%, ce qui est considérable. Le réseau social a ainsi
le taux d’engagement des usagers le plus élevé. Ce taux est 58 fois supérieur à Facebook et
120 fois supérieur à Twitter !
Certains spécialistes estiment que les revenus publicitaires d’Instagram en 2019 dépasseront
les 10 milliards.

Dans le cadre d’une nouvelle implantation dans un pays, pour un réseau social comme
Instagram, la connaissance de la croissance du produit intérieur brut (PIB) d’un pays est
fondamentale car ce dernier permet de mesurer le pouvoir d’achat de la population. Il faut
donc une économie stable, créative, avec des mesures incitant à la dépense.

Socio-culturel
Les statistiques parlent d’elles-mêmes : en 2017, sur une population mondiale composée de
7,5 milliards d’êtres humains, 3,81 milliards surfent sur internet (51% de la population
mondiale) et 2,91 milliards fréquentent les réseaux sociaux (39%). Le temps accordé
quotidiennement aux réseaux sociaux est de 1h et 20 minutes par usager. C’est tout
simplement prodigieux quand on sait qu’il a y 20 ans, les réseaux sociaux tels que Facebook,
Instagram et autre Snapchat n’existaient pas.

Les réseaux sociaux sont fréquentés par 66% des américains (USA et Canada), 54% des
européens (Europe de l’Ouest), 15% des asiatiques (Asie du sud) et 14% des africains.
On en déduit que les réseaux sociaux sont principalement fréquentés par les habitants des
pays industrialisés, à régime démocratique, libertaire.
C’est que les réseaux sociaux, qui sont gratuits (exceptés certains services intégrés et plus
spécifiques), sont financés par la publicité, par les annonceurs qui n’ont jamais auparavant pu
bénéficier d’une telle audience. Une audience qui, en plus, leur fournit des informations très
précieuses sur son profil, ses caractéristiques, ses particularités. Une audience que l’on peut
cibler, analyser pour mieux l’atteindre. Une véritable caverne d’Ali baba dans une société dite
de consommation.
Sur Instagram, 41% des usagers ont entre 16 et 24 ans, 35% ont un âge entre 25 et 34 ans ;
17% entre 35 et 44 ans et 8% ont 45 ans et plus. Et… 1/3 des Stories les plus regardées
proviennent de marques.
Ainsi l’économie rencontre la démographie. Ainsi, le marché peut toucher au plus près les
consommateurs.
Mais, à travers les réseaux sociaux, apparaît un autre aspect dans la dynamique marchande :
le consommateur devient un acteur actif et peut diffuser son avis, son mécontentement sur
tel ou tel service, tel ou tel produit, tel ou tel entreprise… En un mot, si le client a toujours été
roi, il est en capacité maintenant de ternir ou d’embellir une réputation en un clic.
Au-delà de toute considération économique, les réseaux sociaux ont permis d’inventer une
nouvelle communication sans frontière où l’on peut partager ses photos, ses vidéos, ses
souvenirs en une seconde.
Mais il y a également une face obscure chez les réseaux sociaux. Ils peuvent paradoxalement
isoler l’usager, l’amener à n’envisager la relation et donc la vie que derrière son écran
d’ordinateur ou de Smartphone.
Les réseaux sociaux, selon une étude britannique menée en 2017 par la Société Royale de
Santé Publique (The Royal Society for Public Health) et le Mouvement pour la santé des
jeunes (Young Health Movement), peuvent être mauvais pour la santé mentale des jeunes.
Entre Facebook, Snapchat, Instagram, YouTube et Twitter, c’est Instagram qui s’est révélé
être le plus nocif…
Dans le cadre d’une implantation dans un pays étranger, Instagram doit prendre en compte
des critères démographiques et en particulier l’âge de la population.

Technologie

La technologie permet à un réseau social virtuel d’exister. Sans numérique, sans internet, il ne
pourrait exister. Mais la technologie influence également l'activité fondée d’Instagram et
compagnie. Les réseaux sociaux sont amenés à utiliser une technologie de pointe
constamment renouvelée pour fidéliser les usagers. Instagram, par exemple, a une plateforme
très innovante et créative qui séduit les utilisateurs. Il faut en effet les étonner, les
surprendre, les distraire... Stocker dans les data centers les données en énorme quantité
issues des réseaux sociaux, des comptes d’abonnées etc. nécessite également une haute
technologie.
De plus, les problèmes de sécurité concernant le piratage de l'information obligent les
réseaux sociaux à utiliser la technologie la plus avancée, à utiliser les outils les plus pointus
dans le domaine de la cyber sécurité.

Récemment, en 2017, 6 millions de comptes Instagram ont été piratés partout dans le monde.
Les malfaiteurs ont ainsi pu se procurer les adresses mails et les numéros de portable de ces
derniers. Une très mauvaise publicité pour les réseaux sociaux en général et pour Instagram
en particulier.

Environnement

Les réseaux sociaux, avec leurs millions d’abonnés, dépensent énormément d’énergie pour
assurer tous leurs services. Il est devenu urgent de passer aux énergies vertes ou du moins de
tenter de trouver certaines alternatives pour diminuer l’impact environnemental. Marc
Zuckerberg, PDG de Facebook (à qui appartient Instagram) se montre responsable et
entreprenant dans ce domaine. Les derniers data centers utilisés pour permettre à Facebook
de stocker d’énormes quantité de données sont 100% verts, c'est-à-dire intégralement
alimentés par des énergies renouvelables. Comme Instagram a achevé la migration de ses
données sur les data centers de Facebook en 2014, deux ans après son rachat, on peut
envisager que le réseau social s’oriente lui aussi vers les énergies renouvelables. D’ailleurs,
début 2018, Marne Levine, directrice des opérations chez Instagram et ancienne vice-
présidente chargée des affaires publiques chez Facebook, a laissé entendre qu’Instagram
allait, sous l’impulsion de Marc Zuckerberg, prendre à bras le corps les problèmes de
développement durable.

Législatif

Les lois et les règlements établis par plusieurs institutions et organismes réglementés pour
encadrer les réseaux sociaux sur internet sont très importants. Ils traitent de différents
problèmes et donnent un cadre juridique pour liberté d’expression, les droits d’auteur, les
licences, la protection de données personnelles…
Instagram a tout intérêt à les respecter pour sécuriser ses clients existants et rassurer les
clients à venir.

Sources
https://www.newzilla.net/2016/05/30/instagram-snapchat-gmail-twitter-facebook-
interdits-en-chine/
https://fr.express.live/2017/09/27/apres-facebook-instagram-chine-bloque-whatsapp/
http://www.lemonde.fr/technologies/article/2012/08/23/facebook-boucle-l-achat-d-
instagram_1748747_651865.html
http://www.lemonde.fr/economie/article/2017/09/26/instagram-franchit-la-barre-des-
deux-millions-d-annonceurs-par-mois_5191583_3234.html
https://www.blogdumoderateur.com/chiffres-reseaux-sociaux/
https://www.blogdumoderateur.com/chiffres-instagram/
https://www.afrikmag.com/instagram-pire-reseau-social-sante-mentale-jeunes-etude/
http://www.europe1.fr/technologies/six-millions-de-comptes-instagram-pirates-de-quoi-
parle-t-on-3427334
https://webdeveloppementdurable.com/9e-datacenter-100-alimente-en-energies-vertes/!!!
https://www.journaldunet.com/solutions/cloud-computing/instagram-migre-d-aws-a-
facebook-0614.shtml
https://www.hbrfrance.fr/chroniques-experts/2018/01/18722-instagram-developpement-
durable-mission/
https://www.webmarketing-conseil.fr/classement-reseaux-sociaux/