Vous êtes sur la page 1sur 9

See discussions, stats, and author profiles for this publication at: https://www.researchgate.

net/publication/324439200

EVALUATION NUMERIQUE DES CARACTERISTIQUES MECANIQUES DES


ASSEMBLAGES PAR PLATINE D’EXTREMITE

Conference Paper · April 2018

CITATIONS READS

0 1,930

1 author:

Attia Bachiri
University of Sidi-Bel-Abbes
8 PUBLICATIONS   0 CITATIONS   

SEE PROFILE

Some of the authors of this publication are also working on these related projects:

Numerical Study on Lateral Torsional Buckling of High Steel Welded I-Section Beam View project

All content following this page was uploaded by Attia Bachiri on 11 April 2018.

The user has requested enhancement of the downloaded file.


INTERNATIONAL SYMPOSIUM ON CONSTRUCTION
MANAGEMENT AND CIVIL ENGINEERING
(ISCMCE-2017)
15-16 November 2017, SKIKDA-ALGERIA

EVALUATION NUMERIQUE DES CARACTERISTIQUES MECANIQUES


DES ASSEMBLAGES PAR PLATINE D’EXTREMITE

Bachiri ATTIA 1, Amara SALAH2, Boussouar AISSA, Kabouche AISSA2


1
Laboratoire de Matériaux et Hydrologie, Univ.de Sidi Bel Abbes, Sidi Bel Abbes 22000, Algérie.
2
Laboratoire de Matériaux et Réhabilitation des Structures (SRML), Université Ammar Thelidji, Laghouat

attia.bachiri@gmail.com

Abstract— Des travaux récents ont contribué à la simulation différentes méthodes de calcul numérique, la plus connue et la
numérique avec des élément 3-D des assemblages métalliques en plus utilisée à l’heure actuelle est certainement la Méthode des
utilisant l’opportunité ouvert par des logiciels sophistiqués basé Eléments Finis. Elle autorise différents niveaux de
sur la méthode des éléments finis (FEM), ces modèles numériques performance et de complexité, en rapport avec le degré de
permettent de simuler le comportement de l'assemblage au début
précision recherché. Plusieurs études ont été réalisées dans le
de la chargement jusqu’à la rupture, notre travail est donc
motivé à contribuer par une nouvelle approche à la modélisation domaine de la modélisation par éléments finis d’assemblages
numériques des assemblages métalliques à savoir les assemblages poteau-poutre et poutre-poutre chargés symétriquement, en
par platines d’about débordantes ou non-débordantes avec des 3D. La comparaison entre le comportement réel de
raidisseurs de platines pour évaluer leurs caractéristiques l'assemblage et celui obtenu par la modélisation a été souvent
mécaniques (Moment résistant, rigidité initiale et capacité de abordé en se basant sur les courbes moment-rotation (M-Ф).
rotation) selon le code européen EN 1993-1-8, à l’aide du logiciel Krishnamurthy et Graddy [1] ont fait le premier pas de la
d’analyse par éléments finis ABAQUS. La modélisation tient en modélisation en (3D) des assemblages métalliques. Une
compte la non-linéarité matérielle et géométrique en utilisant des méthodologie basée sur les éléments finis est développée par
éléments en 3-D linéaires avec intégration réduite (C3D8R)
Sherbourne et Bahaari [2] pour évaluer analytiquement les
permettant d’étudier le comportement global de l’assemblage
ainsi que celui des différents composants mis en jeu dans ce type courbes de moment-rotation des assemblages par platines
d’attache. Les résultats de comparaison obtenus avec ceux tirés d’abouts boulonnés en utilisant le logiciel ANSYS pour la
de la littérature, notamment ceux portant sur les courbes (M-Ф) validation de l’approche analytique. La modélisation de la
et la forme générale et locale de la déformation des composants zone tendue idéalisé par un tronçon en té a entamé par Bursi et
de l’assemblage montrent que le modèle numérique représente de Jaspart [3] Ensuite ont élargi l'étude pour des spécimens à
manière satisfaisante le comportement global de l’assemblage, en grandes échelles [4,5] en utilisant des éléments volumiques à
termes de moment résistant, rigidité initiale et capacité de 20 nœuds de formulations quadratiques. Dans le but
rotation, aussi bien la prédiction du mode de ruine subit d’analyser le comportement élasto-plastique des assemblages
l’assemblage dans son état limite
par platine d’about non raidie débordante boulonnée par
I. INTRODUCTION quatre rangés de boulons. Un modèle éléments finis en
utilisant le logiciel ADINA est développé par Choi et al [6,7],
L’assemblage par platine d’about est l’un des assemblages
des éléments volumiques non conformes à 8 nœuds ont été
métalliques les plus couramment utilisé au monde à cause de
utilisés, la précontrainte dans les boulons et les formes réelles
sa simplicité de fabrication et de montage. L’assemblage
de leurs tiges, de la tête et de l'écrou sont prises en compte
consiste en un simple plat métallique soudé sur l’élément porté
dans la modélisation, des éléments de contact sont utilisés
et boulonné sur l’élément porteur (souvent un poteau
pour simuler l'interaction entre la platine d’about et la semelle
métallique). De nos jours, parmi les principales méthodes
du poteau, les résultats de la modélisation sont comparés avec
permettant d’analyser de façon précise le comportement de ces
des essais extraits de la littérature. Une modélisation d’un
éléments structuraux sont les méthodes numériques. Elles
assemblage par platine d’about boulonnée, en utilisant des
dépendent des progrès des outils informatiques, elles
éléments volumiques à huit nœuds pour tous les composants
permettent d’examiner soigneusement le comportement
de l'assemblage est menée par Wanzek [8]. Shi et al [9] ont
jusqu’à la ruine des structures, et sont les plus à même
également élaboré un modèle éléments finis dans le but de
représenter la réponse "réelle" des structures, après les
simuler et d’analyser le comportement mécanique de
méthodes expérimentales bien sûre. Elles sont moins
différents types d’assemblages poteau-poutre avec platines
coûteuses que les essais au niveau des moyens et du temps,
d'about débordantes ou non, au total, huit assemblages sont
mais nécessitent quand même une maîtrise des outils
testés numériquement et expérimentalement, les paramètres
numériques et des principes du calcul non linéaire. On recense
étudiés sont l'épaisseur de la platine d’about, les raidisseurs de conditions originales des essais expérimentaux doivent être
la platine et de l’âme du poteau et le diamètre des boulons. reproduites aussi précisément que possible. Ces mesures
Anis [10] a entamé une étude expérimental et numérique des doivent être prises pour s'assurer que les modèles numériques
assemblages par platine d’extrémité de type poteau-poutre et fournissent des résultats précis. Le programme de
poutre-poutre, le comportement des tronçons en té ont modélisation par éléments finis, ABAQUS/Standard, (version
également abordé, le modèle numérique tient en compte la non 6.10) a été utilisé. Il nécessite que tous les composants
linéarité géométrique et matérielle en utilisant le logiciel d'assemblage tels que les boulons, les poutres, les colonnes,
CAST3M afin de reproduire de façon précise le comportement les platines doivent être créés séparément et ensuite assemblés.
réel des assemblages. En fin chen et shi [11] ont exposé un Néanmoins En raison de la symétrie, seule la moitié de
modèle numérique en 3-D par des éléments volumiques avec l’assemblage est modélisée. Ainsi, l'assemblage modélisé
intégration réduite appelant C3D8R disponibles au logiciel inclut la semelle du poteau, la moitié de l'âme du poteau
ABAQUS, afin d’étudier l’ultra-large capacité des coupée le long de la section. Une fois que les pièces sont
assemblages par platine d’extrémité, la validation de ces créées et assemblées, des conditions aux limites doivent être
modèles a fait par la comparaison avec des spécimens élaborés affectés dans ABAQUS de façon à ce que les parties seraient
expérimentalement par les même autours, chen et shi ont en interaction les unes avec les autres et que les degrés de
mentionné que la capacité ultra-large de ces assemblages est liberté (DDL) soient disponibles pour chaque pièce. Enfin les
dépend de l’épaisseur du plat et le diamètre du boulon utilisé. déplacements ou les forces peuvent être appliquées sur
Les modèles en contraintes planes ne sont pas suffisants pour l'assemblage, ensuite les analyses désirées seront effectuées.
bien représenter le comportement des assemblages par platine Les sections suivantes décrivent chacune de ces étapes.
d’about boulonnée car le problème est tridimensionnel [10].
De ce fait, des simplifications importantes ont été considérées II.1 GEOMETRIE DES ASSEMBLAGES
pour représenter la tête de boulon et l'écrou qui contribuent de Quatre types d’assemblages métalliques poteau-poutre
façon importante à la rigidité et à la résistance de l'assemblage. boulonnées avec platines d’about débordantes ou non
Cependant, à partir de l’analyse des résultats présentés, il débordantes, avec ou sans raidisseurs de platine, sont testés
semble utile de considérer une modélisation tridimensionnelle par Anis [10]. La figure.2 montre les schémas détaillés des
utilisant des éléments volumiques. Le présent travail est assemblages des différents spécimens
consacré au développement des modèles numériques en
éléments finis non linéaires, permettant d’évaluer les
caractéristiques mécanique et de simuler le comportement des
assemblages métalliques jusqu’à la ruine. Ces modèles
concernent les assemblages poteau-poutre par platine d’about
(Figure 1) et s’appuient sur les conclusions de la littérature.
Les modèles numériques développés sont appliqués aux
assemblages testés par Anis [10], et plus particulièrement les
spécimens FS1, FS2, FS3, FS4 concernant des assemblages
poteau-poutre par platines d’abouts à grands échelles.

FS1 FS2

Fig.1 Assemblage type poteau-poutre par platine d’about

FS3 FS4
II. DESCRIPTION DU MODELE NUMERIQUE
Fig.2 Configuration des différents spécimens testés par Anis [10]
Avant l'analyse des modèles numériques en éléments finis, on
peut commencer par la description de la méthodologie Les assemblages FS1, FS2 sont des assemblages non raidies
d'élaboration des modèles numériques en éléments finis, et tandis que les autres sont des assemblages avec raidisseurs
plusieurs étapes doivent être prises en compte pour veiller à ce dans la zone tendue pour FS3 et en deux zones comprimée et
que les analyses fonctionnent correctement. En outre, les tendue pour FS4, en outre FS2 est considéré comme spécimen
TABLEAU.1
CARACTERISTIQUES GEOMETRIQUES DES ELEMENTS DE L’ASSEMBLAGE ANIS [10]

Profilé du poteau (mm) Profilé de la poutre (mm)


hc bc tfc twc r hcol hb Bb tfb twb r lb
114 120 8 5 12 510 240 120 6.20 9.80 15 2000

Test Platine Raidisseur Nombre Platine Raidisseur (mm)


D’about de la du boulon D’about (mm)
platine bp hp tp bs hs ts
FS1 Non Débordante Non 6 150 285 15 - - -
FS2 Débordante Oui 6 150 340 15 - - -
FS3 Débordante Oui 6 150 340 15 75 80 10
FS4 Débordante Oui 8 150 410 15 75 80 10

Fig.3 Montage et détaille de l’essai de Anis [10]


de référence par rapport au FS3 et FS4, les dimensions réelles II.2 SELECTION DES ELEMENTS DE MAILLAGE
des profils et des platines d'abouts de l'assemblage sont
Dans notre étude, tous les modèles sont créés à l'aide
récapitulés dans le tableau.1. La Figure.3 illustre le montage et
d'éléments solides 3-D linéaires avec intégration réduite
le détaille de l’essai. La position des boulons par rapport à la
appelant C3D8R (Fig.5), comme il a été suggéré par plusieurs
platine d’about est présentée sur la figure.4. Pour tous les
auteurs, à savoir Chen et shi [11] et Qiang et al [12].
assemblages testés, la même géométrie est utilisée pour le
poteau (HEA120), la poutre (IPE240) et les boulons (M16 de
classe 8.8). Pour l’ensemble des essais, les liaisons semelle-
platine et âme-platine ont été réalisées par des soudures en
bout, à pleine pénétration par un double cordon d’angle
(d'épaisseur moyenne de 6 mm) Anis [10].

Fig.5 Elément volumique linéaire à 8 nœuds C3D8R.


L'intégration réduite est un type d'intégration numérique. Elle
est définie comme la somme de certaines valeurs calculées en
des points spécifiques appelés points de Gauss. Comme le
Fig.4 Position des boulons par rapport à la platine d’about [10] nombre de points de Gauss augmente, la précision des
résultats va s'améliorer, cette technique peut améliorer la
solution numérique vis-à-vis le phénomène de verrouillage qui (1)
présente une grande augmentation de la rigidité qui se produit
généralement dans les éléments de premier ordre avec (2)
intégration totale. Pour faciliter le processus de maillage, le
partitionnement peut être utilisé pour séparer les surfaces qui (3)
possèdent différentes tailles des éléments finis, la densité du ∫
maillage au milieu de la poutre et aux extrémités des poteaux
est moins importante, elle est augmentée au niveau de la zone (4)
proche de la platine d’about. Le boulon est constitué d’une vis
à tête et un écrou. La vis à tête est modélisée par une tige de
forme cylindrique de diamètre constant égal à celui de la (5)
partie non filetée. La tête du boulon est modélisée par un
cylindre plein ayant une épaisseur égale à l'épaisseur de la tête
du boulon. L’écrou est modélisé par un anneau. La longueur Sachant que , sont les déformations et contraintes
de la partie lisse de la tige du boulon est égale à la somme des nouménales, sont les déformations et contraintes
épaisseurs de la platine d’about, de la semelle du poteau et vraies, est la déformation plastique (utilisé comme donné
celle de l’écrou. Pour plus de simplification en réduisant les pour ABAQUS), l, l0, A et A0 sont les longueurs et surfaces
surfaces de contact, les rondelles ne sont plus modélisées. La finale et initiale de l’échantillon respectivement, E est le
figure 6 illustre le détaille de maillage pour chaque pièce module de Young.
inclut dans l’assemblage.
1200
Ame de la poutre
Semelle de la poutre
Platine 1000 Ame du poteau
Poutre semelledu poteau
800 platine
Contrainte (MPa)

boulons
600

400

200

0
0.00 0.10 0.20 0.30 0.40
Déformation (mm/mm)
Fig.7 Courbes (contraintes-déformations) nominales
1200
Poteau Semelle de la poutre
Ame de la poutre
1000 Ame du poteau
Semelle du poteau
800 platine
Contrainte (MPa)

Boulon boulons
600

400

200

0
Fig.6 Maillage des éléments de l’assemblage 0.00 0.05 0.10 0.15 0.20 0.25 0.30 0.35
Déformation (mm/mm)
II.3 PROPRIETES DES MATERIAUX Fig.8 Courbes (contraintes-déformations) vraies.
La nuance d’acier utilisée pour les poutres, les poteaux, les Dans tous les modèles, les valeurs standards des autre
platines et les raidisseurs et la platine d’about est S235, les propriétés de l'acier, tels que le module de Young E= 210 GPa
boulons sont de type M16 classe 8.8 [10]. Dans le programme et le coefficient de Poisson υ= 0.3 ont été utilisés. Des
ABAQUS, toutes les relations contrainte-déformation ont été modèles bilinéaires ont été choisis pour simuler le
transformées en contrainte et déformation vraie [12]. A cet comportement elasto-plastique des composants de
effet, les équations 3 et 4 ont été utilisées, basées sur les l’assemblage. Les figures 7, 8 illustrent les hypothèses
courbes (contrainte -déformation) nominales obtenues par les proposées définissant les nuances d’acier et le matériau utilisé
essais expérimentaux (eq.1, 2). dans les modèles numériques.
II.4 EFFET DE CONTACTS ET INTERACTIONS
Les premiers paramètres qui nécessitent d’être définis sont les
surfaces de contact de chaque modèle. Le programme en Blocages
/Z, /Y
éléments finis a besoin de définir chaque paire de surfaces qui
pourraient entrer en contact. Au cours de l'analyse, si deux
surfaces sont en contact et ne sont pas définies comme une
paire de contact, les surfaces se déplacent l’une par rapport à
l'autre. Il est également nécessaire de définir les surfaces
maîtres et esclaves dans ABAQUS. Généralement, les surfaces
maîtres sont celles qui sont plus rigides, comme les tiges des
boulons. Des exemples de paires de contacts qui nécessitent la
définition sont les interactions de la platine avec la semelle du
poteau et la tige de chaque boulon avec les surfaces intérieures
des trous des boulons, les écrous avec la platine d’about et les
vises à tètes avec la semelle du poteau. La définition des Fig.9 Condition aux limites
propriétés d'interaction dans ABAQUS est inévitable pour
incorporer chaque paire de contact. En d'autres termes, les Dans tous les modèles une analyse statique est considéré en
propriétés d'interaction définissent le comportement normal et utilisant la méthode de l’arce (Riks) [14].
tangentiel des surfaces de contact. On utilise une formulation
de frottements par pénalité dans l'interaction de la propriété de III. VALIDATION PAR RAPPORT AUX ESSAIS EXPERIMENTAUX
comportement tangentiel par la définition du coefficient de
III.1 DEFORMES DES ASSEMBLAGES
frottements. Dans tous les modèles, la valeur initiale de 0,3 est
utilisée pour le coefficient de frottement. Pour un Les déformées des assemblages poteau-poutre issues de la
comportement normal, l'option "Hard contact" est utilisée et simulation numérique reproduisent celles des essais
les paramètres par défaut de "pressure-overclosure" et (Figure.10). Ces déformées sont données pour le moment
"constraint enforcement method" sont utilisés [13], tout en maximal atteint lors de l’essai (Mu). La figure 10 montre que
permettant la séparation après le contact. Un contact sans le mécanisme de ruine est caractérisé essentiellement par la
frottement est considéré pour la semelle du poteau avec la flexion de la semelle du poteau au niveau de la partie tendue
platine. La soudure qui reliée la platine d’about avec la poutre de l’assemblage. Cette flexion est accompagnée de la
et les liaisons entre écrous et tiges des boulons sont considérés déformation de l’âme du poteau par voilement local au niveau
comme des liaisons parfaites, cette condition est disponible de la partie comprimée. Ainsi, les déformations de la zone
avec l'option "Tie constraint" dans ABAQUS qui donne les tendue et comprimée de l'assemblage limitent la résistance de
mêmes translations et rotations pour les nœuds des éléments l'assemblage. Ce profil de déformée des assemblages obtenu
finis communs entre la platine/écrous d'une part et la semelle par la simulation numérique est similaire à celui obtenu
du poteau/les tiges des boulons d'autre part. expérimentalement. Toutefois, la déformation de l'assemblage
avec platine non raidie est relativement plus importante que
II.5 CONDITIONS AUX LIMITES ET CHARGEMENT celle de l'assemblage avec platine raidie. On peut observer que
Les conditions aux limites considérées dans les modèles sont la présence des raidisseurs de platine influe de manière directe
un blocage des déplacements selon la direction X dans le plan sur son mode de déformation. Le mode de déformation de la
ZOY et un blocage des déplacements selon la direction Y dans platine dans la zone comprimée est pratiquement identique
le plan ZOX ceci le long de la surface droite de l’âme du pour les assemblages FS2 et FS3. Toutefois, le déplacement de
poteau, un point de référence est considéré au centre de la la platine d’about de l’assemblage FS2 est plus important que
section normale de l’extrémité de la poutre (opposé de celui de l’assemblage FS3. Dans la zone tendue, deux modes
l'assemblage) en utilisant un couplage cinématique entre eux, de déformation différents sont observés. Pour l’assemblage
puis on introduit un blocage selon les directions Y et Z dans le FS2, une déformation importante est observée au niveau de la
point de référence lui-même, voir la Figure.9. Le couplage semelle tendue de la poutre. Ces remarques sont identiques à
cinématique prend les translations et les rotations subies par le celle des essais expérimentaux [10].
point de référence et les extrapole à chacun des nœuds des
III.2 COURBES (M-Ф) ET LEURS VALEURS CARACTERISTIQUES
éléments finis sur la section transversale associée.
Le chargement produisant le moment de flexion de La rotation Ф (eq.8) est définie à partir des déplacements
l'assemblage est réalisé par une force concentrique appliquée relatifs entre les deux lignes médianes des semelles supérieure
sur le point centrale de l’âme du poteau comme l’indique la et inférieure de la poutre.
figure.9.
a) b)

c) d)

Fig .10 Déformations des Assemblages (Essai / Modèle) : a)-FS1,b)- FS2,c)- FS3, d)- FS4.

Elle se divise en deux parties : rotation Фs due au cisaillement à l’appui et de la longueur L entre l’axe d’appui et l’axe du
du panneau d'âme du poteau calculé par l’eq.6 et rotation Фep poteau (eq.9), soit :
causée par la déformation entre la platine d'about et la semelle (9)
du poteau calculé par l’eq.7, incluant les déformations
flexionnelles de la platine et de la semelle aussi bien que
l'allongement des boulons [15] (Figure.12).
Фs= (6)
Фep= (7)
Ф = Фs+ Фep= (8)
Δ est la différence de déplacements du panneau d'âme du
poteau au niveau des lignes médianes des semelles de la
poutre. δ est le jeu entre la platine d'about et la semelle tendue
du poteau. ht est la distance entre les lignes médianes des
semelles de la poutre (Fig 11).
La courbe moment-rotation est la courbe caractéristique
principale d’un assemblage poutre-poteau. Le moment
fléchissant sollicitant l’assemblage, défini au droit de la liaison
poutre-poteau, a été calculé, en se basant sur le schéma Fig.11 Définition de la rotation d'un assemblage boulonné
statique simple de l’essai (figure.3), en partant de la réaction R
a) En général sur l’ensemble des essais, ces courbes montrent
50 que les modèles numériques donnent de résultats satisfaisants
aussi bien dans le domaine élastique que dans le domaine
40 plastique du comportement. Par rapport aux caractéristiques
Moment (KN-m)

mécaniques du comportement moment-rotation de


30 l’assemblage, à savoir moment résistant, la rigidité initiale et
20
la capacité de rotation on peut faire les commentaires suivants:
Exp
10
Abaqus  L’évaluation de la rigidité initiale donnée par le
cast3m(Anis)
modèle numérique est très proche de la valeur
0 expérimentale (tableau.3). En effet, sur les quatre
0.00 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06 essais, la moyenne du rapport des rigidités
b) Rotation (rad)
expérimentales et numériques ( ) est de
70
0.93
60
 La simulation adoptée est très satisfaisante en ce qui
Moment (KN-m)

50 concerne le moment résistant. En effet, sur les quatre


40 essais, la moyenne du rapport des moments résistants
30 expérimentaux et numériques ( ) est de
Exp 0.96
20 Abaqus  En ce qui concerne la capacité de rotation des
10 cast3m(Anis)
assemblages, le modèle numérique fournit des
0 résultats qui estiment de manière satisfaisante les
0.00 0.02 0.04 0.06 0.08 rotations mesurées.
Rotation (rad)
c) TABLEAU.3
VALEUR CARACTERISANT LES COURBES MOMENT-ROTATION
70
60 Spécimen
⁄ ⁄ kN.m kN.m
Moment (KN-m)

50
40 FS1 4431 3169 32 29 0.72 0.91
30 FS2 5775 6131 43 40 1.06 0.93
Exp FS3 7029 6991 47 46 0.99 0.98
20 Abaqus FS4 6017 5599 55 56 0.93 1.02
10 Cast3m(Anis) Moyenne 0.93 0.96
0
0.00 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06 II. CONCLUSIONS
d) Rotation (rad)
Cet article présente une modélisation par éléments finis
80
tridimensionnels 3-D avec intégration réduite des assemblages
70
par platine d’about en utilisant le logiciel ABAQUS, afin
60
Moment (KN-m)

d'évaluer les caractéristiques mécaniques de ce type


50 d’assemblage à savoir: moment résistant, rigidité rotationnelle
40 initiale et capacité de rotation dans des conditions d’un
30 chargement statique monotone. La validation de la
20 Exp modélisation numérique vis à vis les résultats expérimentaux
Abaqus
10 cast3M(Anis) effectués en termes de relation moment-rotation, mode de
0 rupture montrent de résultats satisfaisants. Par conséquent, la
0.00 0.02 0.04 0.06 0.08 procédure d'analyse numérique proposée ici peut être utilisée
Rotation (rad) avec confiance pour prédire le comportement des assemblages
Fig.12 Comparaison Essai-MEF des réponses moment-rotation des
par platine d’about de type poteau-poutre. Les conclusions
assemblages :a)- FS1, b)- FS2, c)- FS3, d)- FS4. suivantes peuvent être tirées.
1- Les comparaisons entre les résultats expérimentaux et
Les courbes (M-Ф) issues de la modélisation et celle trouvée
ceux obtenus numériquement indiquent que le
expérimentalement et numériquement par le modèle de Anis
modèle numérique est capable de simuler et de
en utilisant le logiciel Cast3m [10] pour les quatre
prédire, avec précision, les caractéristiques
assemblages sont montrées sur la figure.12. Le tableau 3
mécaniques des assemblages par platine d’about. Les
regroupe les paramètres principaux caractérisant le
comparaisons incluent la courbe de moment - rotation
comportement moment-rotation des assemblages selon
et le mode de ruine.
l'approche de l'eurocode 3 dite la méthode des composants
[16].
2- Les assemblages avec platine d’about débordante est [8] WWanzek T. and Gebbeken N., (1999). “Numerical aspects for
plus résistants que ceux avec platine d’about non the simulation of end plate connections”, In: Numerical
débordante. simulation of semi-rigid connections by the finite element
method (Ed.: K.S. Virdi), COST C1, Report of working group
3- la déformation de l'assemblage avec platine non 6-Numerical simulation, Brussels, 13-31. (In: Chapter 4).
raidie est relativement plus importante que celle de [9] Shi Y., Shi G. and Wang Y., (2007). “Experimental and
l'assemblage avec platine raidie. theoretical analysis of the moment–rotation behaviour of
4- La présence des raidisseurs dans les deux zones stiffened extended end-plate connections”, Journal of
comprimée et tendue est avantageuse en termes de Constructional Steel Research, Vol. 63, pp. 1279–1293.
résistance par rapport à la présence de ce raidisseur [10] A. Anis, Analyse numérique du comportement d’assemblages
dans la zone tendue seule. métalliques –Approche numérique et validation expérimentale-
, thèse de Doctorat. Université Blaise Pascal – CLERMONT II.
REFERENCES France. 2009.
[11] Chen X, shi G, (2016) “Finite element analysis and moment
[1] Krishnamurthy N, Graddy DE. “Correlation between 2-d and 3- resistance of ultra-large capacity end-plate joints”. Journal of
d dimensional finite element analysis of steel bolted end-plate Constructional Steel Research vol. 126, pp. 153–162
connections”. Computers Structures 1976; 6(4–5): 381–9. [12] Qiang X, Bijlaard F K,Kolstein H, Jiang X (2014) “Behaviour
[2] Sherbourne AN, Bahaari MR. “3D simulation of end-plate of beam-to-column high strength steel endplate connections
bolted connections”. J Struct Eng 1994; 120(11): 3122–3136. under fire conditions –part2: Numerical study”. Journal of
[3] Bursi OS, Jaspart JP. “Benchmarks for finite element modeling engineering structures vol. 64, pp. 39–51
of bolted steel connections”. J Constructional Steel Res 1997; [13] ABAQUS Cae. User’s Manual, 2012. Volume V: Prescribed
43: 17–42. conditions, Constraints & Interactions.
[4] Bursi OS, Jaspart JP. “Calibration of a finite element model for [14] ABAQUS Cae. Analysis User’s Manual 2012.Volume II:
isolated bolted end plate steel connections”. J Constructional Analysis.
Steel Res 1997; 44(3): 225–62. [15] M.B.Sofiane, B.Abdelhamid, B.Nadir, M .Abdelghani.
[5] Bursi OS, Jaspart JP. “Basic issues in the finite element “comportement mécanique d’assemblages poteau-poutre
simulation of extended end plate connections”. Computer boulonnes raidis”. Conférence internationale de la Construction
Structures 1998; 69: 361-382. Métalliques et Mixte CICOMM’2015, Tlemcen, Algérie, pp.
[6] Choi C. and Chung G., (1996). “ Refined Three-Dimensional 594-603
Finite Element Model for End-Plate Connection”, Journal of [16] Eurocode3., 2005. “Calcul des structures en acier Partie 1-8 :
Structural Engineering, ASCE, Vol. 122, N°. 11, pp. 1307- Calcul des assemblages”. EN 1993-1-8:2005.
1316.
[7] Choi C. and Chung G., (1996). “A Gap Element for Three-
dimensional Elasto-Plastic Contact Problems”, Computers and
Structures, Vol. 61, No. 6, pp. 1155- 1167.

View publication stats