Vous êtes sur la page 1sur 5

1.

Cher Nicolas,
En fait, ce n’est pas l’accent aigu qu’il ne faut pas mettre sur le «e» qui
précède un «X» ou une consonne double, c’est l’accent grave puisque
le son est un«è» et non un «é». Je vous invite à le changer pour éviter
aux étudiants allophones des maux de tête encore plus corsés que
ceux qu’ils ont déjà.
Le Québec français vous salue!

Répondre

o Nicolas Le Roux a écrit


22 octobre 2015 à 12 h 05 min
Patricia,
Merci pour votre remarque. J’ai ajouté une règle pour les accents
graves. En revanche je laisse la même règle pour les accents aigus car
certains apprenants pourraient ne pas savoir s’il s’agit d’un accent aigu
ou grave.

On dira donc : on ne met jamais d’accent sur un « e » s’il précède un


« x ».

Bonne journée,
Nicolas.

Répondre

2. Cathy a écrit
22 octobre 2015 à 11 h 31 min
Et pour le tréma?

Répondre
3. Cunisse a écrit
22 octobre 2015 à 14 h 00 min
Bonjour,
A propos de l’accent circonflexe, la règle 8 annule la règle 6 qui devient
une tolérance (sauf pour certains mots comme « il crôit » différent de « il
croit ».
A propos de la remarque de Jean-Michel, elle n’est pas tout à fait
fondée. En effet, les Français utilisent 3 accents. Les Anglais n’utilisent
pas d’accents (sous-entendu, s’ils en utilisaient, ils pourraient en utiliser
plusieurs. Comme on écrit : une maison sans toit, et un arbre sans
feuilles)

Répondre

o Nicolas Le Roux a écrit


22 octobre 2015 à 14 h 02 min
Merci Cunisse pour ce commentaire 😉

Bonne journée,
Nicolas.

Répondre

4. Charline a écrit
22 octobre 2015 à 16 h 56 min
L’accent grave en français
Si « é » se prononce avec un son ouvert, il faut que vous mettiez: si
« è » se prononce avec un son ouvert….merci de rectifier cette erreur,
d’où l’importance de la phonétique…Bonne journée

Répondre
5. FERDANT a écrit
22 octobre 2015 à 17 h 06 min
Encore un article intéressant mais qui aurait pu mentionner la règle
typographique de l’accentuation des capitales (qui sont différentes des
majuscules)…

Répondre

6. Brusseleir a écrit
24 octobre 2015 à 20 h 16 min
Remarque : M. Le Roux aurait evite de perdre son temps et de nous
faire perdre le notre si, au lieu de se perdre en pseudo-regles aussi
« asines » qu’impraticables, il avait pose la seule question un peu
interessante du point de vue du linguiste – qu’il n’est pas, à savoir : a
quoi servent les accents en français ?
Reponse : a rien ! vu qu’a la lecture, la prononciation est restituee par la
memoire auditive – a condition bien sur de privilegier l’oral sur l’ecrit
dans tout apprentissage de la langue, ce qui devrait aller de soi pour
tout enseignant responsable.
La preuve : aucun accent dans ce commentaire – aucune difficulte de
comprehension.
Heureusement, grace a l’internet et a la mondialisation des echanges,
cette survivance obsolete va disparaitre peu a peu de la langue.
En ce qui me concerne, dans mes cours de français langue etrangere
au personnel des institutions europeennes, j’ai supprime tous les
accents sans role phonetique, ce qui restreint deja de façon drastique
les emm… pour les apprenants. Bon a prendre et on m’en sait gre, en
general.
D’autant plus que les claviers d’ordinateurs internationaux utilises par
les institutions ne permettent pas l’accentuation « a la française », a
moins de manipulations complexes. Tant mieux d’ailleurs, ça devrait
accelerer la simplification de notre bonne vieille langue, en attendant
une veritable reforme de l’orthographe qui instituera la regle « un
phoneme / une graphie » – et une seule, pas 36 comme pour le
phoneme « o », le malheureux !
A titre de comparaison : la graphie de l’hebreu ne note meme pas les
voyelles (sauf dans les textes didactiques), sans que cela presente de
difficultes (negation + pluriel) pour les locuteurs de cette langue.

Répondre

o Albert J. a écrit
25 octobre 2015 à 7 h 22 min
@Brusseleir : Je pense que c’est de l’humour, mais sur internet, on
n’est jamais sûr de rien 😉
http://www.synec-doc.be/doc/accents2.htm

Répondre

o Silvia a écrit
22 août 2016 à 6 h 44 min
Merci, Brusseleir, votre intervention est très intéressante. Je suis
tombée sur cette page de grammaire parce que après quatre ans de vie
en France j’ai encore beaucoup de doubts sur les accents. Si on
pouvait éliminer tout accent inutile, comme vous l’expliquez, ça serait
une grande conquête. C’est la première fois que je lis d’une telle
proposition, mais je la trouve intelligente. À quand son application? 🙂

Répondre

7. Daho a écrit
31 octobre 2015 à 19 h 26 min
Merci pour ces informations c’est très intéressant

Répondre
o Abdelkader a écrit
25 décembre 2015 à 21 h 54 min
Merci pour ce travail, il est suffisant de comprendre facilement les
accents
pourquoi on ne peut pas mettre l’accent aigu sur le e dans les mots
suivants : esclave ; ergotine

Répondre

8. BENZIAN ABDELkader a écrit


25 décembre 2015 à 19 h 35 min
merci pour votre article sur les accents.
pourriez m’expliquer les exceptions qui echappent de la regle comme
près dès