Vous êtes sur la page 1sur 2

Les IRQ et les DMA

1) IRQ / Interrupt Request


IRQ en Anglais (Interrupt Request) qui veut dire « Requête d’interruption »

Les IRQ sont utilisés par les différents périphériques connectés à l’ordinateur
pour lui signaler qu’ils requièrent une attention immédiate du CPU.

Seuls certains périphériques ont besoin d’envoyer des requêtes IRQ, ce qui est
une bonne nouvelle puisqu’il y’en a que 16, numérotés de 0 à 15, moins le
numéro de la ligne IRQ est grand, plus il est prioritaire.

 IRQ 0 : Horloge Système


 IRQ 1 : Clavier
 IRQ 2 : N/A (cascade du second contrôleur)
 IRQ 3 : Port série (COM2/COM4)
 IRQ 4 : Port série (COM1/COM3)
 IRQ 5 : LPT2 (carte de son)
 IRQ 6 : Lecteur de disquettes
 IRQ 7 : Port parallèle (LPT1)
 IRQ 8 : Horloge temps réel
 IRQ 9 : N/A (PCI)
 IRQ 10 : N/A
 IRQ 11 : N/A (USB)
 IRQ 12 : N/A (PS/2)
 IRQ 13 : Coprocesseur math.
 IRQ 14 : Disque dur primaire
 IRQ 15 : Disque dur secondaire

Lorsque le processeur reçoit une requête d’interruption, de la part de l’un de


ces périphériques, il suspend le processus exécuté en cours et desservit les
besoins du périphérique sur le champ, après il reprend l’exécution du
processus en cours.

Pour visionner les différentes lignes IRQ de son ordinateur ainsi que leurs
attributs, jetez un coup d’œil au gestionnaire de périphériques windows, pour y
accéder :

Clique droit sur « Poste de travail » ensuite propriétés, dans l’onglet « Matériel
» cliquez sur le bouton « gestionnaire de périphériques » , ensuite dans le
menu affichage choisissez soit l’une des deux options référant aux ressources.
Ces informations sont enregistrés dans le BIOS et sont modifiables par
l’utilisateur, en cas d’ajout d’un nouveau périphérique, des conflits peuvent
apparaître, si les deux périphériques sont configurés à utiliser la même ligne,
de plus par exemple les IRQ 3 et 4, ne peuvent acheminer les informations que
de l’un des deux ports configurés.

2) DMA / Direct Memory Access


Littéralement, Accès Directe à la Mémoire, les DMA, est un processus d’accès
direct à la mémoire, par les différents périphériques connectés à la machine
sans avoir recours au CPU.

Les périphériques peuvent alors faire différents types de lecture et écriture sur
la mémoire, en toute liberté, et ce d’une façon indépendante du processeur.

Le processeur n’intervient que pour initier ou conclure le transfert des données


entre le périphérique en question et le système.

En DMA, on parle de canaux, on se dispose de 8 canaux, numérotés de 0 à 7, le


0 est toujours réservé à la carte mère, et donc vous ne pourrez pas l’utiliser,
tandis que les canaux 1,3 et 5 sont souvent attribués aux cartes son, cartes
réseaux ou des contrôleurs hôte de type SCSI, les autres n’ont pas d’attribution
spécifique et peuvent accueillir divers périphériques.

L’incohérence du cache est l’un des problèmes qui peuvent survenir avec les
DMA, vu que les périphériques ont un accès total à la mémoire, et sachant que
le processeur à des caches, il se peut que des fois, il y ait une incohérence entre
le cache et la mémoire, soit c’est le processeur qui a modifié le cache, soit c’est
le périphérique qui a modifié la mémoire, dans les deux cas, l’un des acteurs
(processeur ou périphérique) n’aura pas une mise à jour de la modification et
pourra traiter et éventuellement transférer des informations erronées et
anciennes, dans ce cas, c’est le système qui en est responsable, et doit gérer ce
genre de conflits, en mettant à jour tout le temps, le cache après une
modification DMA et vice-versa en mettant à jour la mémoire après un
traitement de la part du processeur.

Rédigé par : Taha ZOUHAIR, TDI GH