Vous êtes sur la page 1sur 7

Université Moulay Ismail

LPI 2011/2012

Rapport de projet visant à sensibiliser les gens sur la sécurité


routière via les technologies de l’information

Équipe : Manager :

Noureddine EL AMRAOUI Taha ZOUHAIR

Omar HAMAN

Ismail LAAROUSSI

Nabil MGAMAT

Youssef BEN CHARHI


Sécurité routière Université Moulay Ismail

Remerciements

Nous tenons à remercier par le moyen de cette page, toutes


les personnes qui ont contribué à la réalisation de ce projet,
et principalement notre professeur Mme. BENMIMOUN,
pour nous avoir accordé cette chance de travailler en
groupe sur un sujet commun.

2
Sécurité routière Université Moulay Ismail

Avant-Propos

Ce projet fait partie d’une activité réalisé en module de communication à l’université, visant à
simuler la création d’un projet, avec une équipe et surtout une idée innovante.

Avec un taux d’accidents de la circulation, toujours en croissance. Et ce, malgré


l’établissement d’un nouveau code de la route. Investir dans la sécurité routière, peut avoir
des résultats très fructueux.

Hormis la génération de profit, le projet vise essentiellement à sensibiliser les conducteurs des
dangers de la route, et comment peut-on conduire de façon plus sûre et plus respectueuse.

Dans ce rapport, nous donnerons les démarches que nous avons suivi, ainsi que les différents
moyens employés, pour sensibiliser les gens et faire passer le message à un maximum de
conducteurs.

3
Sécurité routière Université Moulay Ismail

Sommaire

I. Introduction ................................................................................................................................... 5
II. Site-web........................................................................................................................................... 5
III. Réseaux sociaux.............................................................................................................................. 6
IV. Conclusion ...................................................................................................................................... 7

4
Sécurité routière Université Moulay Ismail

I. Introduction
Avec le nombre alarmant d’accident de la route que connaît le Maroc, il faut
sérieusement agir et que tous les membres de la société civile, soient conscients du
problème, et qu’ils soient impliqués dans le processus de sensibilisation à leur tour.

Notre démarche consiste à employer les nouvelles technologies de l’information pour


cibler les jeunes ou futurs usagers de la route. En créant un site, et en s’impliquant
dans les réseaux sociaux.

Tous les membres de l’équipe ont une vision commune, d’un Maroc avec moins
d’accidents de la route, avec tous les dégâts humains et matériels qui en sortent.

II. Site-web
Un site a été créé dans cette perspective d’utiliser les nouvelles technologies de
l’information pour faire passer le message.

Le site est composé de plusieurs parties clé :

 Statistiques :
Cette page contient des tableaux de statistiques des accidents de la route, des
années précédentes, ainsi on peut faire une comparaison et voir la croissance
ou la décroissance du nombre d’accidents.

En quelque sorte, ces indices, seront comme des feed-back pour voir si on
devrait faire plus d’effort, et si oui dans quelle région. Les statistiques nous
permettrons également de voir si les conducteurs font plus d’accidents en
agglomération ou hors-agglomération.

Cette ressource est également utile pour les visiteurs du site, pour qu’ils voient
eux-mêmes la gravité de ce fléau, et deviennent conscients du fait, que la route
n’est pas un terrain de jeu.

 Images :

Une galerie d’images d’accidents de la route, qui laissent penser aux dégâts
causés par ces derniers.

Nous y mettrons également, des situations pouvant causer des accidents, ainsi
que le moyen de les éviter.

5
Sécurité routière Université Moulay Ismail

 Vidéos :
Une vidéo, c’est plus vivant qu’une image, on a du mouvement et du son. C’est
pour cela qu’on a décidé d’inclure ce média et le considérer comme un acteur
majeur du processus de la sensibilisation.

Une sélection de vidéos est prévue, de clips préventifs, qu’ils soient Marocains
ou Français ou autre, l’idée reste la même : Moins de massacres en route.

 QCM :
Cette partie interactive, va permettre aux visiteurs du site de tester leurs
connaissances sur la signalisation, les règles de sécurité et d’autres questions
relatives à la conduite.

Les questions sont abordables, mais on prévoit de les classer par tranche d’âge,
ou encore si le visiteur roule en deux-roues, en voiture de tourisme ou en semi-
remorque, ou carrément un simple piéton.

 Contact :
Une page de contact a été créé sur le site, pour quiconque serait intéressé à
nous rejoindre, ou à nous encourager, ou même à nous financer.

III. Réseaux sociaux


Nous nous sommes inscrits sur les deux réseaux sociaux les plus utilisés actuellement
à savoir Facebook et Twitter.

Sur Facebook, on a plus d’interaction avec les visiteurs, et on peut poster un contenu
multimedia riche qui serait disponible pour tout le monde, à voir sur la page même et à
commenter en toute liberté.

Twitter d’autre part, est une plateforme de micro-blogging, qui vous permet de poster
des messages de 140 caractères maximum. Ce qui est bien avec Twitter, c’est qu’on
peut ajouter ce qu’on appelle des hashtags qui est une forme de mots-clés destinés à
déterminer le sujet de votre message. Ainsi, d’autres gens cherchant le même sujet
pourront vous contacter et communiquer avec vous.

On a déjà réuni une centaine de fans et de followers, et ce en presque deux mois


d’existence. Cela indique que les jeunes conducteurs sont très intéressés et conscients
de ce problème.

Plus on a une bonne e-réputation, plus on aura plus de gens qui écoutent nos conseils
en ligne et qui les appliquent. Et plus on aura, une influence dans la scène Marocaine.

6
Sécurité routière Université Moulay Ismail

IV. Conclusion

Toutes ces méthodes sont bonnes, mais l’essentiel c’est qu’il y ait un effet sur le
nombre d’accidents de la route.

Le site-web, et notre présence sur les réseaux sociaux, vont nous permettre de passer
notre message, et se faire entendre. Mais cela n’empêchera pas qu’on organise des
activités occasionnelles où l’on va directement faire des exposés et expliquer le
problème aux gens.

Les accidents de la circulation au Maroc, font des dégâts, à la fois matérielles et


humains dont le coût dépasse le PIB de certains pays pauvre de cette planète. Il faut
que les gens acquissent ce plaisir de la bonne conduite, calme et respectueuse.

Vous aimerez peut-être aussi