Vous êtes sur la page 1sur 15

VILLE DE FDF – COUR FRUIT-A-PAIN ECLAIRAGE PUBLIC TECHNOPOLE - Page 4-1

ECLAIRAGE PUBLIC

PRESCRIPTIONS GENERALES..................................................................... 3
DOCUMENTS DE REFERENCE ..................................................................................................................3
TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES.................................................................................3
DOCUMENTS DU JOURNAL OFFICIEL .............................................................................................3
CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES GENERALES.......................................................................3
DOCUMENTS TECHNIQUES UNIFIES ..............................................................................................4
NORMES............................................................................................................................................4
REGLES DE CALCUL.........................................................................................................................6
REGLES ANTILLES............................................................................................................................6
DEMARCHES ADMINISTRATIVES ..............................................................................................................6
CALCULS ET PLANS D'EXECUTION DES OUVRAGES ..............................................................................6
QUALITE DES MATERIAUX MIS EN ŒUVRE..............................................................................................6
EXECUTION DES OUVRAGES....................................................................................................................6
DOSSIER DES OUVRAGES EXECUTES.....................................................................................................7
ESSAIS - RECEPTION .................................................................................................................................7
GARANTIES ANNUELLE, BIENNALE ET/OU DECENNALE.........................................................................7

PRESCRIPTIONS PARTICULIERES .............................................................. 8


PRESTATIONS D'ENSEMBLE .....................................................................................................................8
NIVEAUX D'ECLAIREMENT.........................................................................................................................8
DEPART DE L'INSTALLATION.....................................................................................................................8
TRAVAUX PREALABLES .............................................................................................................................8
ETABLISSEMENT D’UN PPSPS.........................................................................................................8
4.1. Etablissement d’un PPSPS..................................................................................................8
ETUDES PLANS ET DOSSIER DES OUVRAGES EXECUTES ....................................................................8
ETUDES ET PLANS D’EXECUTION...................................................................................................8
4.2. Etudes et plans d’exécution .................................................................................................9
DEMARCHES AUPRES DU BUREAU DE CONTROLE ......................................................................9
4.3. Contrôle et approbation par bureau de contrôle ...................................................................9
DEMARCHES AUPRES DES SERVICES DU CONSUEL....................................................................9
4.4. Obtention du certificat CONSUEL........................................................................................9
DOSSIER DES OUVRAGES EXECUTES ...........................................................................................9
4.5. Dossier des ouvrages exécutés ...........................................................................................9
INTERVENTION SUR EXISTANT.................................................................................................................9
DEPOSE DES CANDELABRES EXISTANTS......................................................................................9
4.6. Dépose candélabres et installations existantes ....................................................................9
LIAISON AERO-SOUTERRAINE.........................................................................................................9
4.7. Remontée aéro-souterraine pour circuit d'éclairage ...........................................................10
4.8. Raccordement de la nouvelle installation à l'existant ..........................................................10
RESEAU D'ECLAIRAGE EXTERIEUR........................................................................................................10
ARMOIRES D'ECLAIRAGE EXTERIEUR..........................................................................................10
4.9. Armoire d'éclairage extérieur .............................................................................................10
CABLES D'ECLAIRAGE POSES EN PLEINE TERRE.......................................................................10
4.10. Câble armé enterré pour éclairage 4x16mm2 Cu .............................................................10
MISES A LA TERRE..........................................................................................................................10
4.11. Ligne de terre cuivre nu de section 29mm2......................................................................10
BOITES DE RACCORDEMENT POUR CABLES D'ECLAIRAGE ...................................................... 11
4.12. Boîtes de raccordement en fonte sur réseau d'EP............................................................11
CANDELABRES ET APPAREILS D’ECLAIRAGE EXTERIEUR..................................................................11
MASSIFS POUR CANDELABRES .................................................................................................... 11

COUR FRUIT A PAINECEPRO3


VILLE DE FDF – COUR FRUIT-A-PAIN ECLAIRAGE PUBLIC TECHNOPOLE - Page 4-2

4.13. Massifs en BA pour candélabre de 8,00m........................................................................11


4.14. Massifs en BA pour candélabre de 4,20m........................................................................11
CANDELABRES SIMPLE APPLIQUE ............................................................................................... 11
4.15. Candélabre simple applique sur rue H8,00m....................................................................12
CANDELABRES DOUBLE APPLIQUE..............................................................................................12
4.16. Candélabre double applique sur rue H8,00m ...................................................................12
CANDELABRES POUR AMENAGEMENTS URBAINS......................................................................12
4.17. Candélabre circulations piétonnes H4,20m ......................................................................13
ECLAIRAGE DES INSTALLATIONS SPORTIVES ......................................................................................13
MASSIFS POUR CANDELABRES ....................................................................................................13
4.18. Massifs en BA pour candélabre de 12,50m......................................................................13
ECLAIRAGE POUR TERRAIN SPORTIF ..........................................................................................13
4.19. 2 Projecteurs terrain de basket 1000W sur mât H12,50M.................................................14
4.20. 2 Projecteurs terrain de handball 1000W sur mât H12,50M..............................................14
ECLAIRAGE POUR TERRAIN SPORTIF ..........................................................................................14
4.21. Projecteur terrain de boules1000W sur mât H12,50M ......................................................14
ECLAIRAGE DE LA PASSERELLE.............................................................................................................14
PROJECTEURS ETANCHES A LAMPES HALOGENES (LUMIERE BLANCHE) ...............................14
4.22. Projecteur étanche encastré à lampe halogène................................................................15
4.23. Projecteur étanche à lampe halogène..............................................................................15

COUR FRUIT A PAINECEPRO3


VILLE DE FDF – COUR FRUIT-A-PAIN ECLAIRAGE PUBLIC TECHNOPOLE - Page 4-3

PRESCRIPTIONS GENERALES
DOCUMENTS DE REFERENCE
Les travaux seront exécutés conformément aux règles de l’art et à la réglementation française telle qu'elle se
trouvera être en vigueur un mois avant la date d'établissement de l'offre. En particulier, les travaux seront
conformes aux prescriptions techniques contenues dans les lois, décrets, arrêtés et circulaires applicables
en France, ainsi que dans les cahiers des clauses techniques générales, les documents techniques unifiés
(cahier des charges, cahier des clauses spéciales, cahier des clauses techniques, mémento), les normes,
les avis techniques, les exemples de solutions et/ou le(s) document(s) suivant(s) :
TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES
€ Code de la Santé publique
€ Code du Travail
€ Code de la Construction et de l'Habitation
€ Prescriptions imposées par le secteur local d'ELECTRICITE DE FRANCE
€ Décret n° 65-48 du 8 janvier 1965 modifié et complété : Règlement d'administration publique pour
l'exécution des dispositions du livre II du Code du travail en ce qui concerne les mesures particulières de
protection et de salubrité applicables aux établissements dont le personnel exécute des travaux du bâtiment,
des travaux publics, et tous autres travaux concernant les immeubles
€ Décret n° 88-1056 du 14 novembre 1988 modifié pris pour l'exécution des dispositions du livre II du Code
du Travail : Protection des travailleurs dans les établissements qui mettent en oeuvre des courants
électriques
€ Décret n° 91-1147 du 14 octobre 1991 : Exécution de travaux à proximité de certains ouvrages
souterrains, aériens ou subaquatiques de transport ou de distribution
€ Arrêté du 21 juillet 1994 : Classification et attestation de conformité du comportement au feu des
conducteurs et câbles électriques, et agrément des laboratoires d'essais
€ Arrêté du 16 novembre 1994 pris en application des articles 3, 4, 7 et 8 du décret n° 91-1147 du 14
octobre 1991 : Exécution de travaux à proximité de certains ouvrages souterrains, aériens ou subaquatiques
de transport ou de distribution
€ Décret n° 95-607 du 6 mai 1995 : Liste des prescriptions Réglementaires que doivent respecter les
travailleurs indépendants ainsi que les employeurs lorsqu'ils exercent directement une activité sur un
chantier de bâtiment ou de génie civil
€ Circulaire du 10 avril 1996 : Coordination sur les chantiers de bâtiment et de génie civil
€ Circulaire du 15 février 2000 : Planification de la gestion des déchets de chantier du bâtiment et des
travaux publics
€ Arrêté du 10 octobre 2000 : Périodicité, objet et étendue des vérifications des installations électriques au
titre de la protection des travailleurs ainsi que le contenu des rapports relatifs aux dites vérifications
€ Arrêté du 25 février 2003 pris pour l'application de l'article L235-6 du code du travail fixant une liste de
travaux comportant des risques particuliers pour lesquels un plan général simplifié de coordination en
matière de sécurité et de protection de la santé est requis
€ Décret n° 2003-588 du 27 juin 2003 : Prescriptions techniques générales de conception et de
fonctionnement auxquelles doivent satisfaire les installations en vue de leur raccordement au réseau public
de transport de l'électricité
€ Avis de la commission de la sécurité des consommateurs en date du 3 décembre 2003 : Mise en sécurité
des installations électriques anciennes
€ Arrêté du 8 décembre 2003 : Modalités pratiques de réalisation des mesures de protection contre les
contacts indirects dans les installations électriques
€ Arrêté du 9 décembre 2003 : Modalités pratiques de mise en œuvre des mesures de protection contre les
effets thermiques en service normal et en cas de surintensités dans les installations électriques
€ Arrêté du 22 mars 2004 modifié : Aptitude à l'usage des produits de construction - Produits préfabriqués
en béton
€ Décret n° 2004-924 du 1er septembre 2004 : Utilisation des équipements de travail mis à disposition pour
des travaux temporaires en hauteur
€ Décret n° 2004-1442 du 23 décembre 2004 : Sécurité des immeubles collectifs à usage principal
d'habitation
DOCUMENTS DU JOURNAL OFFICIEL
€ Protection des travailleurs contre les courants électriques
CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES GENERALES

COUR FRUIT A PAINECEPRO3


VILLE DE FDF – COUR FRUIT-A-PAIN ECLAIRAGE PUBLIC TECHNOPOLE - Page 4-4

€ CCTG Fascicule 3 : Fourniture de liants hydrauliques (Numéro spécial TO 95-3 du BOMETT)


€ CCTG Fascicule 36 : Réseau d'éclairage public (Editions Berger-Levrault Mod.10087)
€ CCTG Fascicule 62, titre Ier, section I - Règles BAEL 91 révisé 99 : Règles techniques de conception et
de calcul des ouvrages et constructions en béton armé suivant la méthode des états limites (Numéro spécial
TO 99-8 du BOMETL)
€ CCTG Fascicule 63 : Exécution et mise en œuvre des bétons non armés, confection des mortiers
(Brochure n° 1352 des Journaux officiels)
DOCUMENTS TECHNIQUES UNIFIES
€ Documents Techniques Unifiés applicables aux travaux de ce(s) corps d'état
€ DTU 12 (P 11-201) : Terrassement pour le bâtiment (juin 1964)
€ DTU 13.11 (P 11-211, CCTG) : Exécution des fondations superficielles (mars 1998)
€ DTU 13.12 (P 11-711, CCTG) : Règles pour le calcul des fondations superficielles (novembre 1988)
€ DTU 20.1 (P 10-202, CCTG) : Ouvrages en maçonnerie de petits éléments - Parois et murs (décembre
1999)
€ DTU 21 (NF P 18-201) : Exécution des travaux en béton (mars 2004)
€ DTU 21.4 (P 18-203) : Utilisation du chlorure de calcium et des adjuvants contenant des chlorures dans
la confection des coulis, mortiers et bétons (octobre 1977)
€ DTU 26.1 (NF P 15-201) : Enduits aux mortiers de ciments, de chaux et de mélange plâtre et chaux
aérienne (janvier 1999)
NORMES
€ Normes françaises et européennes applicables aux travaux de ce(s) corps d'état
€ C14-100 (NF) : Installations de branchement à basse tension et fiches d'interprétation associées
(novembre 1999)
€ C14-100 (NF F4) : Fiche d'interprétation n° 97-006 de la norme NF C 14-100 de septembre 1996
(novembre 1999)
€ C14-100 (NF F5) : Fiche d'interprétation 01-009 de la norme NF C14-100 (septembre 1996)
€ C14-100F6 (NF) : Fiche d'interprétation n° 01-007 de la norme NF C14-100 de septembre 1996 (mars
2001)
€ C14-100F7 : Fiche d'interprétation n° 01-008 de la norme NF C14-100 de septembre 1996 (mai 2001)
€ C15-100 (UTE) : Installations électriques à basse tension (décembre 2002) + Mise à jour (juin 2005)
€ C15-100F1 (NF) : Fiche d'interprétation de la norme NF C15-100 de décembre 2002 (novembre 2005)
€ C15-103 (UTE) : Installations électriques à basse tension - Guide pratique - Choix des matériels
électriques (y compris les canalisations) en fonction des influences externes (mars 2004)
€ C15-104 (UTE) : Installations électriques à basse tension - Guide pratique - Méthode simplifiée pour la
détermination des sections de conducteurs et choix des dispositifs de protection (janvier 1992)
€ C15-105 (UTE) : Guide pratique - Détermination des sections de conducteurs et choix des dispositifs de
protection (juin 1991)
€ C15-105 (UTE) : Installations électriques à basse tension - Guide pratique - Détermination des sections
de conducteurs et choix des dispositifs de protection - Méthodes pratiques (juillet 2003)
€ C15-106 (UTE) : Installations électriques à basse tension et à haute tension - Guide pratique - Sections
des conducteurs de protection, des conducteurs de terre et des conducteurs de liaison équipotentielle
(décembre 2003)
€ C15-107 (UTE) : Installations électriques à basse tension - Guide pratique - Détermination des
caractéristiques des canalisations préfabriquées et choix des dispositifs de protection (mai 1992)
€ C15-150 (NF) : Enseignes à basse tension et alimentation en basse tension des enseignes à haute
tension (dites à tube néon) (octobre 1998) + Fiche d'interprétation 15-150-1-001 de la norme NF C15-150-1
d'octobre 1998 (février 2002)
€ C15-476 (UTE) : Installations électriques à basse tension - Guide pratique - Sectionnement, commande,
coupure (décembre 1991)
€ C15-520 (UTE) : Installations électriques à basse tension - Guide pratique - canalisations - Modes de
pose - Connexions (juillet 1998)
€ C15-559 (UTE) : Installations électriques à basse tension - Guide pratique - Installation d'Éclairage en
Très Basse Tension (septembre 2002)
€ C15-900 (UTE) : Guide pratique - Mise en œuvre et cohabitation des réseaux de puissance et des
réseaux de communication dans les installations des locaux d'habitation, du tertiaire et analogues (octobre
2000)
€ C17-100 (NF) : Protection contre la foudre (mai 2006)
€ C17-100F3 (NF) : Fiche d'interprétation de la norme NF C17-100 de décembre 1997 (novembre 2005)

COUR FRUIT A PAINECEPRO3


VILLE DE FDF – COUR FRUIT-A-PAIN ECLAIRAGE PUBLIC TECHNOPOLE - Page 4-5

€ C17-102 (NF) : Protection contre la foudre - Protection des structures et des zones ouvertes contre la
foudre par paratonnerre à dispositif d'amorçage (juillet 1995) + Fiche d'interprétation 02-001 de la norme NF
C17-102 de juillet 1995 + Fiche d'interprétation n° 17-102-F3 (avril 2004)
€ C17-200 (NF) : Installation d'éclairage public - Règles (mai 1997)
€ C18-510 (UTE) : Recueil d'instructions générales de sécurité d'ordre électrique (janvier 1997)
€ C32-103 (NF) : Câbles isolés au caoutchouc pour ascenseurs, pour usage général (octobre 1981)
€ C65-101 (NF EN 60099) : Parafoudres (janvier 2005)
€ C68-123 (NF EN 50085) : Systèmes de goulotte à système de conduit profilé pour installations
électriques (octobre 1999)
€ C71-003 (NF EN 60598) : Luminaires Partie 2-3 : règles particulières - Luminaires d'éclairage public (juin
2003)
€ C71-003 (NF EN 60598) : Luminaires Partie 2-22 : règles particulières - Luminaires pour éclairage de
secours(juin 2003)
€ F55-050 : Réseaux de caniveaux allégés en béton armé pour canalisations électriques enterrées (août
1976)
€ F55-051 (NF) : Eléments de caniveaux allégés en béton armé et goulotte (novembre 1978)
€ G36-030 (NF EN 1492) : Elingues textiles - Sécurité (octobre 2004)
€ ISO 9652 : Maçonnerie (avril 2000)
€ P06-100 (NF EN 1990) : Eurocodes structuraux - Bases de calcul des structures (juillet 2006)
€ P06-102 (XP ENV 1991) : Eurocode 1 - Bases de calcul et actions sur les structures et document
d'application nationale (septembre 2000)
€ P06-111 (NF EN 1991) : Eurocode 1 - Actions sur les structures - Poids volumiques, poids propres,
charges d'exploitation des bâtiments (juin 2004)
€ P06-112 (NF EN 1991-1-2) : Eurocode 1 - Actions sur les structures - Partie 1-2 : actions générales -
Actions sur les structures exposées au feu (juillet 2003)
€ P06-113 (NF EN 1991-1-3) : Eurocode 1 - Actions sur les structures - Partie 1-3 : actions générales -
Charges de neige (avril 2004)
€ P06-114 (NF EN 1991-1-4) : Eurocode 1 - Actions sur les structures - Partie 1-4 : Actions générales -
Actions du vent (novembre 2005)
€ P12-023 (NF EN 771-3) : Spécifications pour éléments de maçonnerie - Partie 3 : éléments de
maçonnerie en béton de granulats (granulats courants et légers) + complément national (février 2004)
€ P12-202 (NF EN 998-2, ICS 91.080.30, 9110010) : Spécifications des mortiers pour maçonnerie - Partie
2 : mortiers de montage (mars 2002)
€ P12-222 (NF EN 998-2) : Définitions et spécifications des mortiers pour maçonnerie - Partie 2 : mortiers
de montage des éléments de maçonnerie (janvier 2004)
€ P12-521 (NF EN 845-1) : Spécifications pour composants accessoires de maçonnerie - Partie 1 :
attaches, brides de fixation et consoles (décembre 2003)
€ P12-522 (NF EN 845-2) : Spécifications pour composants accessoires de maçonnerie - Partie 2 : linteaux
(décembre 2003)
€ P12-523 (NF EN 845-3) : Spécifications pour composants accessoires de maçonnerie - Partie 3 : treillis
d'armature en acier pour joints horizontaux (décembre 2003)
€ P21-394 (NF EN 12465) : Poteaux en bois pour lignes aériennes - Exigences de durabilité (mars 2002)
€ P90-206 (NF) : Salles sportives - Eclairage (octobre 1992)
€ P97-101 (NF) : Candélabres d'éclairage public - Termes et définitions (mars 1992)
€ P97-401 (NF EN 40-2) : Candélabres d'éclairage public - Dimensions et tolérances (mai 2005)
€ P97-404 (NF) : Candélabres d'éclairage public - Compartiments électriques et passages des câbles
(mars 1983)
€ P97-405 (NF) : Candélabres d'éclairage public - Charges de calcul (avril 2000)
€ P97-406 (NF EN 40-3-3) : Candélabres d'éclairage public - Partie 3-3 : conception et vérification -
Vérification par calcul (février 2004)
€ P97-407 (NF) : Candélabres d'éclairage public - Vérification du projet au moyen d'essais (avril 2000)
€ P97-408 (NF) : Candélabres d'éclairage public - Prescriptions spéciales pour les candélabres d'éclairage
public en béton armé et en béton précontraint (novembre 1982)
€ P97-413 (NF EN 40-5) : Candélabres d'éclairage public - Partie 5 : exigences pour les candélabres
d'éclairage public en acier (octobre 2002)
€ P97-414 (NF EN 40-6) : Candélabres d'éclairage public - Partie 6 : exigences pour les candélabres
d'éclairage public en aluminium (octobre 2002)
€ P98-331 (NF) : Chaussées et dépendances - Tranchées - ouverture, remblayage, réfection (février 2005)
€ P98-332 (NF) : Chaussées et dépendances - Règles de distance entre les réseaux enterrés et règles de
voisinage entre les réseaux et les végétaux (février 2005)

COUR FRUIT A PAINECEPRO3


VILLE DE FDF – COUR FRUIT-A-PAIN ECLAIRAGE PUBLIC TECHNOPOLE - Page 4-6

€ T54-946 (NF EN 15494) : Systèmes de canalisations en matières plastiques pour les applications
industrielles - Polybutène (PB), polyéthylène (PE), et polypropylène (PP) - Spécifications pour les
composants et le système - Série métrique (décembre 2003)
€ T54-947 (NF EN ISO 15493) : Systèmes de canalisations en matières plastiques pour les applications
industrielles - Acrylonitrile-butadiène-styrène (ABS), polychlorure de vinyle non plastifié (PVC-U) et
polychlorure de vinyle chloré (PVC-C) - Spécifications pour les composants et le système - Série métrique
(février 2004)
€ X90-002 (NF EN 12665) : Lumière et éclairage - Termes de base et critères pour la spécification des
exigences en éclairage (novembre 2002)
€ X90-005 (NF EN 12193) : Lumière et éclairage - Eclairage des installations sportives (octobre 1999)
€ X90-011 (NF EN 13032) : Lumière et éclairage - Mesure et présentation des caractéristiques
photométriques des lampes et luminaires (avril 2005)
REGLES DE CALCUL
€ Règles BAEL 91 révisées 99 (CCTG Fascicule n° 62, titre Ier, section I) : Règles techniques de
conception et de calcul des ouvrages de construction en béton armé suivant la méthode des états limites
(février 2000)
€ Règles NV 65 et annexes (P06-002, CCTG) : Règles définissant les effets de la neige et du vent sur les
constructions (avril 2000)
€ Règles NV 65, Modificatif n°1 relatif à la France d'outre-mer, à l'exclusion de la Guyane - Règles
définissant les effets de la neige et du vent sur les constructions (février 1987)
REGLES ANTILLES
€ DTU 92 : Règles Antilles - Généralités
€ Additif Antilles 1992 au DTU 21 de septembre 1984 : Exécution des travaux en béton - Additifs au Cahier
des Clauses Techniques
€ Additif Antilles 1992 au DTU 21.4 d'octobre 1977 : Prescriptions techniques concernant l'utilisation du
chlorure de calcium et des adjuvants contenant des chlorures

DEMARCHES ADMINISTRATIVES
L'entrepreneur doit prendre contact avec la section locale d'ELECTRICITE DE FRANCE et s'informer des
sujétions particulières qu'elle est susceptible d'imposer.
Il doit effectuer les démarches nécessaires pour les branchements et assister le maître d'œuvre pour la
rédaction des documents administratifs. Il produira les dossiers en autant d'exemplaires qu'il est nécessaire.

CALCULS ET PLANS D'EXECUTION DES OUVRAGES


Les plans de projet établis par le maître d’œuvre ne peuvent servir à l’exécution de l’ouvrage
L'entrepreneur doit effectuer l'étude détaillée du réseau et fournir les notes de calculs ainsi que les plans
avec les indications complètes des câbles, des appareils, les plans pour les autres corps d'état, etc.
Il fournira le dossier pour agrément à ELECTRICITE DE FRANCE et apportera toutes les modifications
demandées par celle-ci, sans supplément de prix.
L'ouvrage sera réalisé à partir de calculs et plans d'exécution à réaliser par l’entreprise selon les
prescriptions des services locaux d'ELECTRICITE DE FRANCE et à soumettre à l’approbation du maitre
d’œuvre et du bureau de contrôle.

QUALITE DES MATERIAUX MIS EN ŒUVRE


Tous les matériels et appareillages devront être conformes aux Normes et répondre aux prescriptions de la
circulaire 74-140, en particulier en ce qui concerne les candélabres et leur équipement.
En outre ils devront être agréés par les Services locaux d’ELECTRICITE DE FRANCE et les Services
Techniques de la municipalité.

EXECUTION DES OUVRAGES


Les câbles sur tourets seront déroulés en prenant toutes précautions pour ne pas détériorer l'isolation et en
respectant les rayons de courbure. Les canalisations rencontrées devront être soigneusement protégées et
les câbles seront, le cas échéant, déplacés pour respecter les écartements réglementaires.
L'entreprise implantera les massifs de fondation des candélabres et déterminera leurs dimensions.
Les travaux de terrassement et de maçonnerie seront effectués conformément aux DTU ; l'entrepreneur sera
responsable des dégâts consécutifs à l'exécution de ses travaux. Les trous et scellements dans les
maçonneries existantes seront effectués par le présent entrepreneur.

COUR FRUIT A PAINECEPRO3


VILLE DE FDF – COUR FRUIT-A-PAIN ECLAIRAGE PUBLIC TECHNOPOLE - Page 4-7

DOSSIER DES OUVRAGES EXECUTES


En fin de travaux, il fournira un jeu de plans soigneusement mis à jour établis sur reproductible et comportant
la nomenclature détaillée de tout le matériel.

ESSAIS - RECEPTION
Les essais seront effectués en conformité avec les directives d’ELECTRICITE DE FRANCE et du Bureau de
contrôle éventuel. Il est dû tous les démontages et remontages d'appareils nécessaires, ainsi que la
fourniture du courant et la main-d’œuvre. Il sera également vérifié la finition, l'implantation, le montage,
l'isolation et le niveau d'éclairement. Tout défaut entraînera le refus de la prestation incriminée.

GARANTIES ANNUELLE, BIENNALE ET/OU DECENNALE


L'entrepreneur garantit formellement la conformité de ses ouvrages à la réglementation nationale en matière
de construction.
Cette garantie, d'une durée d'un an, implique le remplacement dans les plus brefs délais, de toute partie
d'ouvrage reconnue défectueuse, ainsi que la remise en état pendant cette période de tout élément qui se
serait détérioré dans des conditions d'utilisation normale.
Les fournitures et les réparations faites seront garanties pendant un nouveau délai d'un an, et dans les
mêmes conditions que lors des travaux initiaux.
Par ailleurs, la date de réception avec ou sans réserves constitue l'origine de la garantie biennale et/ou
décennale des ouvrages, pour application des articles 1792 et 2270 du Code Civil.

COUR FRUIT A PAINECEPRO3


VILLE DE FDF – COUR FRUIT-A-PAIN ECLAIRAGE PUBLIC TECHNOPOLE - Page 4-8

PRESCRIPTIONS PARTICULIERES
PRESTATIONS D'ENSEMBLE
Le montant des travaux proposé par l'entreprise comprend, d'une façon générale et même s'ils ne figurent
pas explicitement dans le corps du descriptif, les travaux suivants :
- Les démarches et demandes auprès des Administrations ou Services concernés par les travaux de ce
corps d'état ; sont également compris les frais d'établissement de dossier si ces administrations en font la
demande ; en particulier, les démarches auprès d'ELECTRICITE DE FRANCE et la constitution du dossier
de demande de branchement
- La visite des lieux et la prise en compte de toutes les sujétions d'exécution ; la prise en compte de tous les
éléments relatifs aux autres corps d'état
- Les installations du chantier propres à chaque entreprise, y compris baraques de chantier, hangars de
stockage, etc.
- Les plans d'exécution, calcul des câbles et luminaires ; l'implantation du réseau et des différents ouvrages
- La participation aux réunions de chantier dès lors que l'entrepreneur y aura été invité par le maître d'œuvre
- Les essais et vérifications prévues aux DTU relatifs aux ouvrages de ce corps d'état ; en particulier, les
essais divers et mesures de terre
- L'établissement et la fourniture en trois exemplaires des plans de récolement des ouvrages exécutés selon
les prescriptions de ce corps d'état

NIVEAUX D'ECLAIREMENT
Les niveaux d'éclairement seront les suivants, uniformément répartis à la surface du sol
- Sur les chaussées : 10 lux
- Sur les voies de piétons : 5 lux

DEPART DE L'INSTALLATION
Le départ de l'installation d'éclairage extérieur se situe dans le coffret de fausse-coupure placé par
ELECTRICITE DE FRANCE en pied de transformateur. L'entrepreneur doit le raccordement aux bornes en
attente sur le tableau après le coupe-circuit général (détails à préciser avec ELECTRICITE DE FRANCE).

TRAVAUX PREALABLES

ETABLISSEMENT D’UN PPSPS


Elaboration du plan particulier de sécurité et de protection de la santé (PPSPS) :
- Visite préalable avec le coordonnateur désigné par le Maître d’ouvrage, collecte des informations et des
renseignements nécessaires pour son établissement en respect de la loi du 31.12.93 relative à l’organisation
de la prévention des accidents du travail sur chantier du BTP (voir décrets et circulaires y afférents)
- Présence à l’inspection commune de l’ensemble des intervenants
- Frais de mise à jour périodique et ceux inhérents à la demande du coordonnateur du PPSPS.
- Prise en compte des recommandations de la loi n°93-1418 du 31.12.1993 et être conforme aux
prescriptions du CCAP.
- Pour les titulaires et tous les sous-traitants
4.1. Etablissement d’un PPSPS
Objet :
- Ensemble du projet

ETUDES PLANS ET DOSSIER DES OUVRAGES EXECUTES

ETUDES ET PLANS D’EXECUTION


Réalisation des études, notes et plans d’exécution :
- Calcul des câbles et luminaires
- Plan d’implantation du réseau d’éclairage public et des différents ouvrages
- Démarches nécessaires à l’EDF
- A fournir sur papier (5 exemplaires)
- A fournir sur support informatique (2 exemplaires) sur fichiers de type DXF ou DWG
- A réaliser et transmettre pendant la période de préparation des travaux.

COUR FRUIT A PAINECEPRO3


VILLE DE FDF – COUR FRUIT-A-PAIN ECLAIRAGE PUBLIC TECHNOPOLE - Page 4-9

4.2. Etudes et plans d’exécution


Objet :
- Ensemble des ouvrages à exécuter
DEMARCHES AUPRES DU BUREAU DE CONTROLE
Réalisation démarches d’approbation auprès d’un bureau de contrôle :
- Démarches auprès d’un bureau de contrôle technique (à la charge de l’entreprise) afin de faire approuver
le plan d'installation envisagé
- Fourniture d’un dossier technique complet y compris plans du réseau électrique
- Les observations figurant sur le rapport du bureau de contrôle, avant ou après travaux, valent ordre pour
l'entreprise, sans que celle-ci puisse prétendre à un quelconque réajustement du prix
- Obtention, avant réception, du certificat de conformité, à remettre au maître de l'ouvrage
4.3. Contrôle et approbation par bureau de contrôle
Objet :
- Pour l’ensemble de l'installation nouvellement créée
DEMARCHES AUPRES DES SERVICES DU CONSUEL
L'entreprise est tenue de contacter en temps utile les Services régionaux du CONSUEL afin de faire
approuver le plan d'installation envisagé et d'obtenir, avant réception, le certificat de conformité à remettre
au maître de l'ouvrage :
- Démarches auprès des Services régionaux du CONSUEL afin de faire approuver le plan d'installation
envisagé
- Obtention, avant réception, du certificat de conformité, à remettre au maître de l'ouvrage
- Les frais de branchement et comptage restent à la charge du maître de l'ouvrage.
4.4. Obtention du certificat CONSUEL
Objet :
- Pour l'ensemble de l'installation nouvellement créée
DOSSIER DES OUVRAGES EXECUTES
Fourniture de dossier des ouvrages exécutés :
- Relevé des travaux en cours de chantier
- Plans de récolement en fin de travaux avec la précision des documents d’exécution
- Plans établis et signés par un géomètre expert
- Plans rattachés aux coordonnées XYZ déterminées par les plans d’exécution
- Nomenclature détaillée de tout le matériel, 15 jours au plus tard avant la réception des travaux.
- A fournir sur papier (5 exemplaires)
- A fournir sur support informatique (2 exemplaires) sur fichiers de type DXF ou DWG
- A remettre 15 jours au plus tard avant la réception des travaux.
4.5. Dossier des ouvrages exécutés
Objet :
- Ensemble des ouvrages exécutés

INTERVENTION SUR EXISTANT

DEPOSE DES CANDELABRES EXISTANTS


Dépose d’installation électrique, de lanternes et de candélabres existants :
- Dépose des torsades en façade, compteur, canalisations électriques intérieures etc.
- Dépose des lanternes et des candélabres existants :
- Rangement en attente d'enlèvement
- Chargement et évacuation vers une décharge publique
4.6. Dépose candélabres et installations existantes
Localisation :
- Candélabres et réseaux électriques pour candélabres et luminaires
LIAISON AERO-SOUTERRAINE
En vue de l'alimentation du réseau d'éclairage nouvellement créé, raccordement au réseau existant par tout
moyen approprié :
- Remontée aéro-souterraine de câble sur support, compris tous accessoires, goulottes, protection et
fixations de câble, etc.

COUR FRUIT A PAINECEPRO3


VILLE DE FDF – COUR FRUIT-A-PAIN ECLAIRAGE PUBLIC TECHNOPOLE - Page 4-10

- Raccordement au réseau existant


4.7. Remontée aéro-souterraine pour circuit d'éclairage
Localisation :
- Sur le pylône existant à proximité du terrain
4.8. Raccordement de la nouvelle installation à l'existant
Localisation :
- Sur appareils de protection posés par ELECTRICITE DE FRANCE

RESEAU D'ECLAIRAGE EXTERIEUR

ARMOIRES D'ECLAIRAGE EXTERIEUR


Fourniture, mise en œuvre et raccordement d'armoire de commande et comptage d'éclairage public:
- Support d'armoire à sceller au sol
- Une armoire en tôle laquée, avec porte étanche et fermeture par serrure de sûreté
- Un tableau de comptage avec compteur en location
- Un tableau support d'équipement comprenant les coupe-circuit de branchement, un disjoncteur, un
contacteur, un commutateur trois positions
- Un transformateur pour commande à distance sous basse tension; renvoi des commandes sur le tableau
général dans la loge d'un gardien par câble enterré sous basse tension
- Une horloge à remontage électrique avec réserve de marche de 24h, deux possibilités d'allumage et
d'extinction par 24h
- Une cellule photoélectrique de contrôle
- Câblage nécessaire et raccordements
4.9. Armoire d'éclairage extérieur
Localisation :
- Dans la façade extérieure du poste de transformation
CABLES D'ECLAIRAGE POSES EN PLEINE TERRE
Fourniture et pose en pleine terre de câble armé en cuivre :
- Ouverture de tranchée pour passage de canalisation
- Profondeurs et largeurs nécessaires selon les dispositions réglementaires, en fonction de la profondeur et
de la dimension des réseaux
- Exécution des surlargeurs nécessaires à la réalisation convenable des boîtes de tirage, etc.
- Fourniture et mise en place d'un lit de sable de 10cm en fond de fouille
- Fourniture et pose en pleine terre de câble armé en cuivre :
- Type RGPFV répondant à la norme NF C 32-111
- Enrobage des canalisations jusqu'à 20cm au dessus de la génératrice supérieure
- Fourniture et pose de grillage avertisseur plastifié de coloris rouge pour les courants électriques
- Pose à 20cm au-dessus de la génératrice supérieure de la canalisation à protéger
- Remblaiement au moyen des terres excavées
- Relevé topographique soigné du cheminement du câble à fournir au maître d'œuvre sur reproductible, avec
repérage par rapport à des points fixes
4.10. Câble armé enterré pour éclairage 4x16mm2 Cu
Localisation :
- Alimentation de l'armoire d'éclairage public depuis le départ général
- Alimentation de l'ensemble des appareils d'éclairage extérieurs
MISES A LA TERRE
Mise à la terre de l'installation d'éclairage :
- Fourniture et pose de câble de cuivre nu
- Pose en fond de tranchée parallèlement au réseau éclairage
- Résistance de terre inférieure à 2 Ohms (ohms)
- Raccordement à la terre des éléments suivants :
. Candélabres, au moyen d'une borne en laiton bien visible
. Toutes masses métalliques dans un rayon de 2,00m autour du candélabre
4.11. Ligne de terre cuivre nu de section 29mm2
Localisation :
- Selon plan du réseau d'éclairage, pour mise à la terre des candélabres

COUR FRUIT A PAINECEPRO3


VILLE DE FDF – COUR FRUIT-A-PAIN ECLAIRAGE PUBLIC TECHNOPOLE - Page 4-11

BOITES DE RACCORDEMENT POUR CABLES D'ECLAIRAGE


Fourniture et pose de boîtes de raccordement pour réseau d'éclairage :
- Modèle agréé EDF
- Presse-étoupe
- Coulage de matière isolante
- Coupe-circuit de protection incorporés fournis équipés par l'entrepreneur, si nécessaire
- Diamètre des colliers et pinces de dérivation correspondant à celui des câbles
4.12. Boîtes de raccordement en fonte sur réseau d'EP
Localisation :
- Selon plan du réseau d'éclairage, pour raccordement des candélabres au câble général

CANDELABRES ET APPAREILS D’ECLAIRAGE EXTERIEUR

MASSIFS POUR CANDELABRES


Réalisation de massifs pour candélabres :
- Etude des dimensions du massif en fonction des caractéristiques géométriques du candélabre et de la
nature du terrain; dimensions calculées pour assurer la stabilité dans les cas les plus défavorables et mettre
le sol d'assise à l'abri du gel
- Fouilles en trou selon calculs, avec évacuation des déblais; blindage éventuel
- Mise en place des tiges de scellement avec écrous et contre-écrous ou des cadres métalliques pour
scellement des appareils
- Remplissage de la fouille en béton de gravillons, dosage 350kg CLK 45; arase supérieure à 10 cm sous le
sol fini futur, finition lissée
- Mise en place de fourreau plastique pour entrée du câble d'alimentation
- Après pose et réglage de l'appareil, calfeutrement de l'assise et enduit sur les faces vues en mortier gras
lissé
4.13. Massifs en BA pour candélabre de 8,00m
Localisation :
- Pour les candélabres de 8,00m
4.14. Massifs en BA pour candélabre de 4,20m
Localisation :
- Pour les candélabres de 4,20m
CANDELABRES SIMPLE APPLIQUE
Fourniture, présentation, réglage et fixation de candélabre en acier galvanisé à double applique :
- Un fût en tôle acier galvanisé, section ronde conique; platine d'appui en tôle épaisse avec boulons à
scellement équipés d'écrou et rondelles
- Entraxe 200x200 – 300x-300 – 400x400 (suivant cas)
- Coffret porte-fusibles avec portillon condamné par clé
- Trappe de visite anti vandale (hauteur à définir avec la mairie de Fort de France)
- En tête (à 8,00m), appareil d'éclairage, en fonte, remplissage en verre coulé, avec éléments démontables
pour accès à la lampe ; équipement avec douille
- Galvanisation du mât à chaud (Norme EN ISO 1461)
- Traitement anti-corrosion de pied de mâts
- Lampe à décharge à vapeur de mercure (lumière blanche)
- Câblage et fusibles de protection
- Mise à la terre
- Modèle conforme aux normes EN 40 en zone V sur site exposé
- Plaque de zinc avec chiffres perforés pour le repérage
- Finition par thermolaquage type bord de mer
- RAL 7022 ou autre RAL à définir en accord avec l’architecte et la Mairie de Fort de France

En tête du mât, un luminaire en complet état de marche, y compris tous accessoires :


- Luminaire corps plateau porteur en aluminium moulé, coiffé d’un dôme en aluminium repoussé type ELIPT
55 ou similaire
-Réflecteur optitec multitec type ECLAPAK ou équivalent
- Bloc optique amovible, filtre de respiration – réglage de la lampe hauteur et profondeur
- Appareillage de 400 W
- I.P. 66 – classe I ou II (suivant cas)

COUR FRUIT A PAINECEPRO3


VILLE DE FDF – COUR FRUIT-A-PAIN ECLAIRAGE PUBLIC TECHNOPOLE - Page 4-12

- Ensemble – Crossect Luminaire Type ensemble ARCHITEC de ECLATEC ou équivalent


- Ampoule CDO ou équivalent – IT Lumière Blanche
- Câblage et fusibles de protection
- Mise à la terre
- Raccordement électrique, branchement et essais

4.15. Candélabre simple applique sur rue H8,00m


Modèle PETIT-JEAN ou SERMETO ou similaire
Localisation :
- Selon plans d'éclairage
- Le long de la voirie
CANDELABRES DOUBLE APPLIQUE
Fourniture, présentation, réglage et fixation de candélabre en acier galvanisé à double applique :
- Un fût en tôle acier galvanisé, section ronde conique; platine d'appui en tôle épaisse avec boulons à
scellement équipés d'écrou et rondelles
- Entraxe 200x200 – 300x-300 – 400x400 (suivant cas)
- Coffret porte-fusibles avec portillon condamné par clé
- Trappe de visite anti vandale (hauteur à définir avec la mairie de Fort de France)
- A mi-hauteur (à 3,50m), appareil d'éclairage, en fonte, remplissage en verre coulé, avec éléments
démontables pour accès à la lampe ; équipement avec douille
- En tête (à 8,00m), appareil d'éclairage, en fonte, remplissage en verre coulé, avec éléments démontables
pour accès à la lampe ; équipement avec douille
- Galvanisation du mât à chaud (Norme EN ISO 1461)
- Traitement anti-corrosion de pied de mâts
- Câblage et fusibles de protection
- Mise à la terre
- Modèle conforme aux normes EN 40 en zone V sur site exposé
- Plaque de zinc avec chiffres perforés pour le repérage
- Finition par thermolaquage type bord de mer
- Traitement anti corrosion de pied de mâts
- RAL 7022 ou autre RAL à définir en accord avec l’architecte et la Mairie de Fort de France)

En tête du mât, deux luminaires (candélabre double applique )en complet état de marche, y compris tous
accessoires :
- Luminaire corps plateau porteur en aluminium moulé, coiffé d’un dôme en aluminium repoussé type ELIPT
55 ou similaire
-Réflecteur optitec multitec type ECLAPAK ou équivalent
- Bloc optique amovible, filtre de respiration – réglage de la lampe hauteur et profondeur
- Appareillage de 400 W
- I.P. 66 – classe I ou II (suivant cas)
- Ensemble – Crossect Luminaire Type ensemble ARCHITEC de ECLATEC ou équivalent
- Ampoule CDO ou équivalent – IT Lumière Blanche
- Câblage et fusibles de protection
- Mise à la terre
- Raccordement électrique, branchement et essais

4.16. Candélabre double applique sur rue H8,00m


Modèle PETIT-JEAN ou SERMETO ou similaire (à 8,00m)
Localisation :
- Selon plans d'éclairage
- Le long de la voirie
CANDELABRES POUR AMENAGEMENTS URBAINS
Fourniture, présentation, réglage et fixation de candélabre en acier galvanisé à double applique :
- Un fût en tôle acier galvanisé, section ronde conique; platine d'appui en tôle épaisse avec boulons à
scellement équipés d'écrou et rondelles
- Entraxe 200x200 – 300x-300 – 400x400 (suivant cas)
- Coffret porte-fusibles avec portillon condamné par clé
- Trappe de visite anti vandale (hauteur à définir avec la mairie de Fort de France)

COUR FRUIT A PAINECEPRO3


VILLE DE FDF – COUR FRUIT-A-PAIN ECLAIRAGE PUBLIC TECHNOPOLE - Page 4-13

- En tête appareil d'éclairage, en fonte, remplissage en verre coulé, avec éléments démontables pour accès
à la lampe ; équipement avec douille
- Galvanisation du mât à chaud (Norme EN ISO 1461)
- Traitement anti-corrosion de pied de mâts
- Câblage et fusibles de protection
- Mise à la terre
- Modèle conforme aux normes EN 40 en zone V sur site exposé
- Plaque de zinc avec chiffres perforés pour le repérage
- Finition par thermolaquage de type bord de mer
- RAL 7022 ou autre RAL à définir en accord avec l’architecte et la Mairie de Fort de France

En tête du mât, un luminaire en complet état de marche, y compris tous accessoires :


- Luminaire corps corps en fonderie d’aluminium glace plate en verre trempé
-Réflecteur optibloc gris anthracite texturé ou équivalent
- Luminaire type LEGEND CHASSIC 100 ou équivalent et 150 W de THORN ou équivalent
- Ampoule CDO – IT Lumière Blanche
- Câblage et fusibles de protection
- Mise à la terre
- Raccordement électrique, branchement et essais

4.17. Candélabre circulations piétonnes H4,20m


Modèle PETIT-JEAN ou SERMETO ou similaire
Localisation :
- Selon plans d'éclairage
- Le long des promenades
- Au droit des placettes et du jardin d’enfants

ECLAIRAGE DES INSTALLATIONS SPORTIVES

MASSIFS POUR CANDELABRES


Réalisation de massifs pour candélabres :
- Etude des dimensions du massif en fonction des caractéristiques géométriques du candélabre et de la
nature du terrain; dimensions calculées pour assurer la stabilité dans les cas les plus défavorables et mettre
le sol d'assise à l'abri du gel
- Fouilles en trou selon calculs, avec évacuation des déblais; blindage éventuel
- Mise en place des tiges de scellement avec écrous et contre-écrous ou des cadres métalliques pour
scellement des appareils
- Remplissage de la fouille en béton de gravillons, dosage 350kg CLK 45; arase supérieure à 10 cm sous le
sol fini futur, finition lissée
- Mise en place de fourreau plastique pour entrée du câble d'alimentation
- Après pose et réglage de l'appareil, calfeutrement de l'assise et enduit sur les faces vues en mortier gras
lissé
4.18. Massifs en BA pour candélabre de 12,50m
Localisation :
- Pour tous les candélabres de plus de 5,00m
ECLAIRAGE POUR TERRAIN SPORTIF
Fourniture, présentation, réglage et fixation de candélabre en acier galvanisé :
- Un fût en tôle acier galvanisé, section ronde conique; platine d'appui en tôle épaisse avec boulons à
scellement équipés d'écrou et rondelles
- Coffret porte-fusibles avec portillon condamné par clé
- Entraxe 200x200 – 300x-300 – 400x400 (suivant cas)
- Galvanisation du mât à chaud (Norme EN ISO 1461)
- Traitement anti-corrosion de pied de mâts
- Galvanisation du mât à chaud (Norme EN ISO 1461)
- Traitement anti-corrosion de pied de mâts
- Finition par thermolaquage de type bord de mer
- RAL 7022 ou autre RAL à définir en accord avec l’architecte et la Mairie de Fort de France
- Plaque de zinc avec chiffres perforés pour le repérage

COUR FRUIT A PAINECEPRO3


VILLE DE FDF – COUR FRUIT-A-PAIN ECLAIRAGE PUBLIC TECHNOPOLE - Page 4-14

En tête, 2 projecteurs pour lampe à décharge, en complet état de marche, y compris tous accessoires :
- Luminaire corps plateau porteur en aluminium moulé, coiffé d’un dôme en aluminium repoussé type ELIPT
55 ou similaire
-Réflecteur optitec multitec type ECLAPAK ou équivalent
- Bloc optique amovible, filtre de respiration – réglage de la lampe hauteur et profondeur
- Appareillage de 1000 W
- I.P. 66 – classe I ou II (suivant cas)
- Ensemble – Crossect Luminaire Type ensemble ARCHITEC de ECLATEC ou équivalent
- Ampoule CDO – IT Lumière Blanche
- Câblage et fusibles de protection
- Mise à la terre
- Raccordement électrique, branchement et essais
4.19. 2 Projecteurs terrain de basket 1000W sur mât H12,50M
Localisation :
- Selon plans d'éclairage
- Terrain de basket
4.20. 2 Projecteurs terrain de handball 1000W sur mât H12,50M
Localisation :
- Selon plans d'éclairage
- Terrain de handball
ECLAIRAGE POUR TERRAIN SPORTIF
Fourniture, présentation, réglage et fixation de candélabre en acier galvanisé :
- Un fût en tôle acier galvanisé, section ronde conique; platine d'appui en tôle épaisse avec boulons à
scellement équipés d'écrou et rondelles
- Coffret porte-fusibles avec portillon condamné par clé
- Entraxe 200x200 – 300x-300 – 400x400 (suivant cas)
- Galvanisation du mât à chaud (Norme EN ISO 1461)
- Traitement anti-corrosion de pied de mâts
- Galvanisation du mât à chaud (Norme EN ISO 1461)
- Traitement anti-corrosion de pied de mâts
- Finition par thermolaquage de type bord de mer
- RAL 7022 ou autre RAL à définir en accord avec l’architecte et la Mairie de Fort de France
- Plaque de zinc avec chiffres perforés pour le repérage

En tête, 2 projecteurs pour lampe à décharge, en complet état de marche, y compris tous accessoires :
- Luminaire corps plateau porteur en aluminium moulé, coiffé d’un dôme en aluminium repoussé type ELIPT
55 ou similaire
-Réflecteur optitec multitec type ECLAPAK ou équivalent
- Bloc optique amovible, filtre de respiration – réglage de la lampe hauteur et profondeur
- Appareillage de 1000 W
- I.P. 66 – classe I ou II (suivant cas)
- Ensemble – Crossect Luminaire Type ensemble ARCHITEC de ECLATEC ou équivalent
- Ampoule CDO – IT Lumière Blanche
- Câblage et fusibles de protection
- Mise à la terre
- Raccordement électrique, branchement et essais
4.21. Projecteur terrain de boules1000W sur mât H12,50M
Localisation :
- Selon plans d'éclairage
- Terrain de boules

ECLAIRAGE DE LA PASSERELLE

PROJECTEURS ETANCHES A LAMPES HALOGENES (LUMIERE BLANCHE)


Fourniture et pose de projecteur pour illumination d'espaces verts :
- Projecteur pour lampe halogène en aluminium avec glace de fermeture en verre sécurisé, ensemble
étanche ; monté sur rotule orientable avec système de blocage
- Equipement par douille pour lampe halogène avec borne de mise à la terre, presse-étoupe, câblage, etc.
- Raccordement sur le réseau d'éclairage public

COUR FRUIT A PAINECEPRO3


VILLE DE FDF – COUR FRUIT-A-PAIN ECLAIRAGE PUBLIC TECHNOPOLE - Page 4-15

- Pose sur support mural ou encastré suivant destination


- Modèle et coloris au choix de l’architecte
- Raccordement électrique, branchement et essais
4.22. Projecteur étanche encastré à lampe halogène
Localisation :
- Selon plan d'éclairage
- Au niveau de la rampe d’accès à la passerelle
4.23. Projecteur étanche à lampe halogène
Localisation :
- Selon plan d'éclairage
- Au niveau de la passerelle

COUR FRUIT A PAINECEPRO3

Vous aimerez peut-être aussi