Vous êtes sur la page 1sur 4

Exercice 3.1. L’induction de saturation d’un cristal de fer est Bs = 2,1 T.

Déterminer :

a) l’aimantation à saturation Ms ;
b) le nombre moyen de magnétons de Bohr-Procopiu nBP correspondants à un atome du cristal
considéré.

3
On connaît: la masse atomique relative du fer M = 55,85, la densité d = 7,87 kg/dm , la valeur du
-24 2 26 -1
magnéton de Bohr-Procopiu mBP = 9,27⋅10 Am , le nombre d’Avogadro NA = 6,025⋅10 kmol
-7
et la perméabilité du vide μ0 = 4π⋅10 H/m.

-4
Exercice 3.2. La susceptibilité magnétique d’un cristal de nickel (Ni) a la valeur χ m1 = 4,35⋅10 à la
-4
température T1 = 773 K et la valeur χm2 = 1,1⋅10 à la température T2 = 1173 K. Calculer:
a) la valeur de la température de Curie de paramagnétisme θ ;
b) le nombre moyen de magnétons de Bohr-Procopiu nBP.

3
On connaît: la masse atomique relative du nickel M = 58,71, la densité du nickel d = 8,9 kg/dm , k
-23 26 -1 -24 2 -7
= 1,38·10 J/K, NA = 6,025⋅10 kmol , mBP = 9,27⋅10 Am , μ0 = 4π⋅10 H/m.
Enoncé
On trouve qu'un complexe de a un produit expérimental
de .

1. Combien d'électrons non appariés existe-t-il dans l'ion ?

2. Le complexe est-il paramagnétique ou diamagnétique ?

3. Calculez la susceptibilité paramagnétique molaire que vous espéreriez


mesurer à 298 K ? 100 K ?

1.

2. Dans le cours, il a été vu que pour un complexe mononucléaire est égal


a une constante indépendante de la température appelée constante de
Curie. Cette constante a pour valeur approximative
: , étant le spin du composé. Pour le complexe de nickel
étudié , ce qui implique la présence de deux électrons célibataires.

3. Par définition, un complexe avec un spin non nul est paramagnétique. Un


complexe avec un spin nul est diamagnétique. Le complexe étudié est donc
paramagnétique.

4. A 298 K (resp. 100 K), on attend une valeur


de de (resp. ).

Enoncé
Prédisez les produits et les susceptibilités paramagnétiques des espèces
suivantes à 300 K :
, , , ,
, ,

On détermine la configuration électronique des différents complexes, sachant que


les ligands vont induire un champ faible et les ligands un champ fort.

On en déduit la valeur de en fonction du spin du complexe grâce à la loi de


Curie qui indique que est égal à , constante de Curie ; ayant pour

expression .

s'en déduit immédiatement en divisant par la température.

Degré
Configuration Valeur du à
Complexe d'oxydation du
électronique spin S 300 K
métal

+II 2 3,0 0,0100

+III 4,375 0,0146

+II 0 0 0

+III 0,375 0,00125

+II 1 1,0 0,00333


+III 0 0 0

+II 0,375 0,00125