Vous êtes sur la page 1sur 3

Notes explicatives

de la commission de travail

Le « Livre de Vie », rédigé en 1981 par Éphraïm et les premiers bergers de la Communauté,
apparaît au lecteur d’aujourd’hui comme un texte puissant, qu’on dirait écrit d’un seul jet,
suite à une inspiration soudaine. Pourtant, en lisant ce texte plus attentivement, on se rend
bien compte que ce livre, qui communique l’expérience spirituelle vécue par nos fondateurs,
porte bien les marques de son temps et reflète immanquablement leur vécu communautaire –
forcément différent du nôtre – leurs centres d’intérêt, leurs lectures de prédilection, jusqu’à la
traduction biblique protestante dont ils étaient familiers.
Si c’est bien ce « souffle prophétique […] très précieux »1 que l’Assemblée Générale
2015 a voulu préserver en rechoisissant la version 1981/1987 comme son texte de référence,
c’est aussi en sachant que ce texte présente – à côté de beaucoup de passages qui apparaissent
irrémédiablement désuets et qui ont été expurgés – des manques et des lacunes qui peuvent
apparaître aujourd’hui surprenants.
Choisir aujourd’hui en pleine connaissance de cause un texte « brut », comme celui du Livre
de Vie de 1981/87, écrit dans des années fondatrices où la Communauté recevait, les uns
après les autres, les éléments de son charisme, en germination dans un bouillonnement
charismatique où tout n’était pas encore en place, c’est donc accepter de recevoir ce texte tel
qu’il est, avec ses grandes intuitions et avec ses manques. C’est à partir de ce texte que chaque
génération approfondira et actualisera le don de Dieu fait à la Communauté.
La première règle, dans toutes les fondations (chez les carmes, franciscains,
augustiniens, bénédictins, etc.) est très simple, souvent très courte par exemple La règle
primitive des carmes est de 2 pages, mais elle retient l’intuition fondatrice. Les nouvelles
générations sont toujours invitées à approfondir et actualiser ce texte „primitif” selon le
contexte de l’Eglise et du monde pour garder le souffle de Dieu mais elles ne font pas une
autre „nouvelle” première règle.
Commission de travail

1
Orientations sur la révision du Livre de Vie, texte adopté par l’AG lors du vote du 31 octobre 2015.
Orientation sur la révision du Livre de Vie
Texte adopté par l’AG lors du vote du 31 octobre 2015

1. Le Livre de Vie reflète la spiritualité de notre Communauté ; nous y puisons un souffle


prophétique qui est très précieux et que nous voulons préserver.

2. Le Livre de Vie de 1987 : l’Assemblée Générale choisit de revenir au texte primitif


de 1987, en y apportant les modifications suivantes :
2-1. La suppression des textes normatifs et des textes concernant la liturgie.
2-2. Le rajout d’un texte sur les Béatitudes explicitant au minimum l’intuition
qui est derrière notre nouveau nom.
2-3. Le rajout d’un petit développement concernant le dimanche dans le « Petit
Triduum ».
2-4. L’ajustement théologique de certaines formulations lorsque cela s’impose.
2-5. La mise en annexe des éléments suivants :
- les 3 croix
- les 3 saints patrons et les grands docteurs du Carmel
- le songe de Don Bosco (les 3 blancheurs)

3. Le « document 2015 » : ce document sera (avec un nom approprié) mis à la


disposition des frères et sœurs et des formateurs.

4. Un « document commentaire » :
4-1. On propose la compilation d’un document qui conserverait les développements et
commentaires successifs (et pourra aussi dans l’avenir s’enrichir de
commentaires et rajouts ultérieurs).
4-2. Ce document pourra donc contenir des commentaires selon un plan semblable à
celui du Livre de Vie, et issus de sources diverses :
- des éléments des commentaires successifs (2007, 2015,…) ;
- des éléments du patrimoine et des éléments propres à la tradition
communautaire (par ex. : sur l’effusion du Saint Esprit ; le document
sur la menorah et les puits ;…) ;
- des citations de saints et de pères de l’Église ;
- des commentaires théologiques ;
- des textes du Magistère.

5. La suite du travail : La suite du travail sera confiée au CG qui décidera des moyens
les plus adaptés pour la mise en œuvre.

Méthode et les étapes de travail :


1. Après l’Assemblée générale : La commission a révisé le texte du Livre de Vie
1987 selon les critères décidés par l’Assemblée générale et nous avons rédigé la
version brute.
2. La version brute a été présentée aux frères et sœurs de la Communauté qui ont
envoyé des amendements.
3. La commission a révisé les amendements et nous avons créé trois catégories
d’amendements :
o amendements concernant la correction grammaticale ou la forme ;
o amendements qui correspondaient aux indications de l’Assemblée, parce
que nous sommes tous tenus d’obéir aux orientations données par
l’Assemblée générale ; amendements concernant les textes verts et les
parties que nous avons enlevées du texte ;
o amendements concernant le texte original qui ne respectaient pas les
orientations de l’Assemblée, ces amendements n’ont pas été retenus.

Statistiques :
Nous avons reçu 305 amendements. Même si ce nombre est grand selon les principes de la
statistique, ils ne sont pas représentatifs du point de vue de l’internationalité, parce que nous
les avons reçus de seulement 11 foyers (Emmaüs, Thy, Bamako, Suisse, le reste provenant de
foyers de France) et de 18 frères et sœurs (11 francophones de France).

Parmi les amendements 49 % ont été acceptés et 51% refusés. Dans les amendements
acceptés souvent pour une même phrase nous avons reçu plusieurs amendements et en avons
retenu le principe ou le concept, et rédigé un texte reflétant et synthétisant l’ensemble des
amendements.

Citations bibliques : la commission a changé la plupart des citations en optant pour la


traduction liturgique mais dans certains endroits il a fallu laisser le texte original pour que le
contexte soit compréhensible.

Numérotation : la commission a fait une nouvelle numérotation.