Vous êtes sur la page 1sur 3

ETUDE DE FILTRES ANALOGIQUES DU 2 nd ORDRE

Les ADI sont alimentés par une alimentation symétrique + 15 V ; - 15 V.

I - FILTRE PASSE-BAS DU DEUXIEME ORDRE :

C R R V e C V s P=R 0 (K-1) R 0 On donne
C
R R
V e
C
V s
P=R 0 (K-1)
R 0
On donne R = 15 k W
et
C = 1 nF.

La fonction de transfert T = Vs / Ve du filtre peut se mettre sous la forme :

T =

T

0

Avec

T 0 = K ,

w 0 = 1/(RC)

 

1

+

2mj

w w
w
w

0

+

(

j

w w
w
w

0

) 2

et m = (3-K)/2

1) Calcul des composants :

Calculer R 0 et P de façon à ce que K puisse varier de 1 à 5 et que l'ADI ne débite jamais plus de 3 mA dans sa boucle de contre-réaction. Donner les valeurs normalisées. Remarque : on à V smax pour V s = V sat ª 14V.

2) Diagrammes de Bode :

Réaliser le montage.

Calculer les valeurs de P pour obtenir m = 0 ; m = 0,4 ; m = 0,7 et m = 1.

Tracer le diagramme de Bode du gain pour m = 0,4 ; m = 0,7 et m = 1. (Sur la même feuille)

Que se passe-t-il pour m = 0 ?

REMARQUE : On prendra soin de faire suffisamment de mesures lorsque v s varie rapidement avec la fréquence .

Page 1/1

II - FILTRE SELECTIF DU DEUXIEME ORDRE :

C R 2 R 1 C V e R 3 V s
C
R 2
R 1
C
V e
R 3
V s

La fonction de transfert T = Vs / Ve du filtre peut se mettre sous la forme :

T

=

T

2mj

w w
w
w

0

Avec : T 0 = -R 2 /2R 1

 

0

1

+

2mj

w w
w
w

+

j

(

w w
w
w
 

) 2

w 0 = 1/(C

(R/R 2 )
(R/R 2 )

(R.R 2 ) ou R = R 1 //R 3

 

0

0

m =

 

BP = 2mw 0

 

C = 47 nF

1) Préparation :

1-1) On désire avoir :

une amplification maximale

T0

de 3,45

une pulsation de résonance w 0 de 8010 rd.s -1

une bande passante à –3 dB de 90,5 rd.s -1

Donner les expressions de R 1 , R 2 et R 3 en fonction de T 0 , w 0 , C et BP.

Faire l’application numérique et donner la valeur normalisée la plus proche.

Calculer le coefficient d'amortissement et le coefficient de qualité du filtre ainsi réalisé (on rappelle que 2mQ = 1).

1-2) Tracer le diagramme de Bode asymptotique en gain et en phase.

2) Manipulation :

Page 2/2

2-1) On alimente l'amplificateur sélectif avec un générateur de signaux sinusoïdaux.

Relever la courbe 20 log(|T|) en fonction de log f.

2-2) On alimente l'amplificateur sélectif avec un générateur de signaux carrés d'amplitude 0,1 V.

* Faire varier la fréquence du signal carré et relever les fréquences (de Ve) pour lesquelles le signal de sortie du filtre est sinusoïdal.

* Mesurer l'amplitude du signal de sortie pour ces différentes fréquences.

En déduire les amplitudes a i des harmoniques n°i sachant que V si = T 0 . a i , à la résonance n°i. (Voir l'annexe).

ANNEXE : Décomposition en série de Fourrier.

On sait que toute fonction périodique du temps de fréquence f est décomposable en un terme constant et une somme de fonctions sinusoïdales de fréquences f, 2f, 3f

u(t) = a 0 + a 1 sin(wt + f 1 )

+ a 2 sin(2wt + f 2 ) + a 3 sin(3wt + f 3 ) +

* a 0 est la valeur moyenne de u(t).

avec w = 2pf.

* le terme de fréquence f est appelé le fondamental.

* Les termes de fréquences 2f, 3f,

sont appelés les harmoniques.

En supposant que u(t) représente une tension (carrée par exemple), on peut déterminer expérimentalement l'amplitude a i de chaque harmonique en changeant la fréquence de résonance du filtre sélectif et en relevant la tension obtenue en sortie pour chacun des harmoniques.

REMARQUE : En pratique, il est difficile de faire varier la fréquence de résonance indépendamment des autres paramètres du filtre. On utilisera donc un filtre à fréquence de résonance fixe et on fera varier la fréquence f du signal u(t) à analyser.

Page 3/3