Vous êtes sur la page 1sur 6

Conception d'un Système d'information

Le modèle Entité-Association ou MCD


L'objet du Modèle Entité-Association (MEA) ou MCD (Modèle Conceptuel
des Données dans la méthode 1MERISE) est d'offrir un enrichissement
sémantique au graphe des dépendances fonctionnelles en créant un
schéma compréhensible par un non informaticien, mais néanmoins averti.
En effet, le MEA permet non seulement la représentation des ensembles
d'attributs mais aussi la schématisation des liaisons qui existent entre eux.

Les entités
Une relation du graphe sera définie comme une entité si elle ne possède qu’une clé primaire.:

Les attributs communs à plusieurs entités, ne sont mentionnés que dans l’entité dont l’attribut est clé
primaire.

Les associations
Définition
Une ASSOCIATION définit une liaison entre une ou plusieurs ENTITES. Elle permet d'enregistrer de
l'information relative à cette correspondance. Une association peut ne pas posséder d’attributs ou en
posséder plusieurs: on parle alors d'associations porteuse d'attributs.
Une relation du graphe sera définie comme une association si elle est identifiée par la concaténation
de plusieurs clés primaires d’entités

Représentation

1
C’est la méthode systémique la plus utilisée en France. Elle a été mise au point en 1978 par un groupement formé par sept
SSII et des grands de l’Administration française. Elle est aujourd’hui normalisée et des équipes de chercheurs l’améliore sans
cesse. C’est la méthode retenu par AMC Designor.

Jacques Chambon 1/6


Conception d'un Système d'information

La lecture d’une association doit être faite dans les deux sens. Le nom de l’entité de gauche est
considérée dans un premier temps comme le sujet d’une phrase, tandis que l’association tient lieu de
verbe et que l’entité de droite figure le complément de la phrase. On inverse ensuite le sens de
lecture.
La lecture directe d’un modèle Entités-Associations doit permettre de retrouver (en partie) l’énoncé du
problème si ce n’est la réalité observée.

Interprétation :
Un dirigeant assume ou a assumé une ou plusieurs fonctions dans l’association. Ainsi, on constate
souvent qu’avant d’assurer la présidence, un dirigeant a commencé par être conseiller, puis Trésorier
et Secrétaire Général par exemple.
Inversement, la même fonction a été assurée par plusieurs Dirigeants. Sur la période d’Etude
considérée, on constate que plusieurs personnes ont été élues président de l’association.
L’identifiant de l’association est constitué de la concaténation1 des identifiants des entités qui y
participent. L’identifiant de l’association « Assumer » est formé par le couple : Code Dirigeant +
Code Fonction. Les valeurs de se couplent doivent être uniques.
Une association dans laquelle ne figure aucun attribut est qualifié de non porteuse de données.
En poussant plus loin les relations entre les Dirigeants et les fonctions, il est aisé de s’apercevoir que
le raisonnement précédent souffre d’insuffisance. Il est tout à fait possible, et l’histoire de l’association
le prouve, qu’une même personne a pu être plusieurs fois président de façon non consécutive : ainsi
l’unicité de l’identifiant n’est plus assuré et il est beaucoup plus commun de dire que telle personne a
été Président de l’association de telle année à telle année.
En prenant un exemple le raisonnement est certainement plus clair. M. DUPONT a été Président de
1990 à 1996, M. Durant lui a succédé de 1997 à 2000, puis M. DUPONT est redevenu Président de
2001à 2002. Depuis cette date c’est M. DUBOL qui assume cette responsabilité.
Que devient la dépendance fonctionnelle ?
Code Dirigeant + Code Fonction + Année Début → Année Fin
Seule l’année de début va figurer dans l’identifiant, puisque les fonctions sont distinctes seule une
personne peut en assurer la responsabilité à partir d’une année donnée. Mais cette représentation
autorise-t-elle une même personne d’assurer plusieurs fonctions pendant la même période ?
1
Concaténer : mettre bout à bout

Jacques Chambon 2/6


Conception d'un Système d'information

La représentation graphique devient :

Interprétation :
Un dirigeant assume une ou plusieurs fonctions à partir d’une année donnée. Un fonction est assurée
par plusieurs Dirigeants à partir d’une Année donnée. Pour une année donnée on trouvera plusieurs
dirigeants qui assument plusieurs fonctions.
L’association « Assumer » contient maintenant un attribut. On dira qu’elle est porteuse de Données.

D'après sa définition, une association ne peut exister qu'entre une ou plusieurs entités.
Ce modèle n'autorise donc pas une association entre une entité et une association.
Pourtant la construction du graphe de dépendances fonctionnelles peut nous amener à une telle
organisation..

La représentation graphique devrait être la suivante :


S A L A R IE
D A TE D E B U T D A TE F IN
N °m a tric ule
d a te d é b ut D a te F in
C um ul d e s s a la ire s B ruts
N ° IN S E E

0 ,n 0 ,n
1 ,n

E L E M E N TS V A R IA B L E S
E tre p ré s e nt
C ode case x
N b jo urs d e tra va il L ib e llé

0 ,n

A V O IR
M o nta nt c a s e X

Pour être conforme aux règles de modélisation, il nous transformer le graphe.


La transformation consiste pour chaque association, à rétablir ses liens directs avec les entités
concernées. Le graphe et le modèle deviennent :

Jacques Chambon 3/6


Conception d'un Système d'information

ELEMENTS VARIABLES
Code case x
Libellé

0,n

AVOIR
Montant case X

0,n 0,n 0,n


SALARIE
DATEDEBUT DATEFIN
N°matricule
date début Date Fin
Cumul des salaires Bruts
N° INSEE
0,n 0,n
1,n

Etre présent
Nb jours de travail

Jacques Chambon 4/6


Conception d'un Système d'information

Les Liens directs entre Entités

La liaison sera représentée une association. Les verbes traduisant la liaison s’interprètent d’entité à
entité. Une entreprise est classée par activité et réciproquement, une activité regroupe plusieurs
entreprises.
Les liaisons inter-entités peuvent être de deux types : des liaisons stables et non stables.
Une liaison est non stable si elle est sujette à mise à jour : on parlera alors de DF
Dépendance Fonctionnelle
Dans le cas contraire, la liaison sera une C.I.F. (Contrainte d’Intégrité Fonctionnelle)

Une liaison inter-Entité n'est jamais porteuse de données


Une CIF est un lien bidirectionnel stable entre deux entités. Elle exprime un lien stable dans le
temps. Une fois établi, le lien ne pourra plus être mis à jour.

Les liens directs Association -Entité


Le Cercle de Voile désire proposer des circuits touristiques en bateau allant de La Rochelle à
Hendaye en passant par le Bassin d’Arcachon.
Ces circuits seraient composés d’une série d’étapes allant d’un port à un autre. Une étape ne sera
jamais commune à plusieurs circuits. Chaque port est identifié par un numéro, son nom, sa capacité
d’accueil, ....Un étape est caractérisée par le nombre de miles à parcourir entre deux ports.

Nous nous retrouvons


dans un situation que
nous avions déjà
évoquée.
La traduction littérale
des dépendances
fonctionnelle nous a
amené à une
association
d’association :
construction interdite
par les règles de
modélisation.

Jacques Chambon 5/6


Conception d'un Système d'information

L’analyse précédente a oublié de mettre en évidence la notion d’étapes. Une étape était représentée
par l’association de deux ports alors qu’elle peut être une entité à part entière puisqu’on peut
certainement les désigner par des numéros : « l’étape n°x de tel circuit part de tel port pour arriver à
tel port ». La représentation deviendrait alors :
ETAPE CIRCUIT
Constituer
N° Etape N° Circuit
1,n 1,n Caractéristiques
1,1 1,1

partir arriver Un circuit est constitué de plusieurs étapes.


Une étape peut participer à plusieurs circuits.
Une étape part du port x et arrive au port y.
0,n 0,n
PORT
N° Port 1,n Se trouver
Capacité d'accueil Distance
Nom 1,n

Jacques Chambon 6/6