Vous êtes sur la page 1sur 4

www.ofpptland.

com
2020

I. Limites d’Atterberg : IP
a. Principe :
L’essai s’effectue en deux phases :

 Recherche de la teneur en eau pour laquelle une rainure

pratiquée dans un sol placé dans une coupelle de

 caractéristiques imposées se ferme lorsque la

coupelle et son contenu son soumis à des chocs

répétés.

 Recherche de la teneur en eau pour laquelle un rouleau

de sol, de dimension fixée et confectionné

manuellement, se fissure.

b. Mode opératoire :
 Une masse m du matériau homogénéisée par brassage

est mise à imbiber dans un récipient d’eau pendant au

moins 24 h.

 L’eau et le tamisât sont recueillis dans un bac.

Après une durée d’au moins 12h, l’eau claire du bac est siphonnée

sans entrainer les particules solides, l’eau excédentaire est

siphonnée à une température qui ne dépasse pas 50 °C.


www.ofpptland.com
2020

 La totalité du tamis est malaxée afin d’obtenir une


pate homogène et presque fluide.

c. Réalisation de l’essai :
1. Limite de liquidité

 70g de pate est étalé en plusieurs couches afin d’éviter

d’empoisonner les bulles d’air.

 La pate recouvre le font de la coupelle.

 la pâte en deux, au moyen de l’outil à rainure en le

tenant perpendiculairement.

 Fixer délicatement la coupelle sur le support métallique

de l’appareil de Casagrande.

 la coupelle à une série de chocs.

 Noter le nombre N de chocs nécessaire pour que les

lèvres de la rainure se rejoignant sur une longueur

d’environ 1cm.

 Dans le premier essai : le nombre de coups est compris

entre 15 et 20coups.

 Dans le deuxième essai : le nombre de coups est

compris entre 20 et 25coups.

 Dans le troisième essai : le nombre de coups est

compris entre 25 et 30coups.


www.ofpptland.com
2020

 Dans le quatrième essai : le nombre de coups est

compris entre 30 et 35coups.aprés chaque essai, on

 prélève à l’aide d’une spatule, environ 5g de la pate au

voisinage de la fermeture des deux lèvres de la pate.

 Ces prélèvements sont placés dans des capsules de

boites de pétri de masse connue, et sont introduit dans

l’étuve.

2. Limite de plasticité :

 Former une boulette, la faire rouler sur une plaque

lisse jusqu'à ce qu’elle atteigne 3mm de diamètre.

 La limite de plasticité est obtenue lorsque le rouleau se

fissure.

 Effectuer un 2eme essai

 Les deux échantillons sont mis dans des boites de pétri

et sont introduits dans l’étuve.

La limite de liquidité Wl est la teneur en eau d’un sol remanié au

point de transition entre les états liquide et plastique.


www.ofpptland.com
2020

La limite de plasticité Wp est la teneur en eaud’un sol remanié

au point de transition entre les états plastique et solide.

Indice de plasticité Ip est la différence entre les valeurs des

limites de liquidité et de plasticité.

Ip = Wl- Wp

Vous aimerez peut-être aussi