Vous êtes sur la page 1sur 37

GUIDE du professeur

ETINCELLE

Coordinateur de la collection
Mohamed MAHZOUL
Inspecteur principal
(Physique chimie)

Équipe éditoriale
Collectif d’auteurs
C

ETINCELLE
Guide du professeur
physique chimie
1 e année collège
Dépôt légal : 2017MO3707
ISBN : 978-9954-742-03-7
ISSN : 2550-4827

Tous droits réser vés


DANGER
Il est strictement interdit de
reproduire cet ouvrage même
C par tiellement, d'en faire des
LE
copies ou de le retransmettre PHOTOCOPILLAGE
TUE LE LIVRE
par quelque moyen que ce soit,
électronique ou mécanique, sans
« le photocopillage, c’est l’usage abusif et collectif
l'autorisation écrite de l'éditeur.
de la photocopie sans autorisation des auteurs et
des éditeurs.
Largement répandu dans les établissements scolaires,
le photocopillage menace l’avenir du livre, car il met en
danger son équilibre économique. Il prive les auteurs
d’une équitable rémunération.
En dehors de l’usage privé du copiste, toute
reproduction totale ou partielle de cet ouvrage est
interdite. »
Avant-propos
Le manuel de l’élève, a pour ambition d’acquérir les notions de physique chimie en langue
française.
C’est un recueil d’activités dont le contenu est conforme aux instructions officielles du ministère
de l’éducation nationale..
Fidèle aux attentes de l’enseignement de la physique chimie, la mise au point des activités
proposées est le fruit d’une réflexion sur l’approche par compétences. En effet, elles permettent de
mettre en valeur :
- La démarche d’investigation
- L’évaluation et le travail personnel des élèves.
Chaque partie est introduite par une présentation illustrée qui a pour but de solliciter la
curiosité de l’élève et de le sensibiliser au contenu.
Chaque chapitre comporte :
Une introduction imagée accompagnée de questions étroitement liées à des situations de la vie
quotidienne dont le but de favoriser la démarche d’investigation.
Les activités d’apprentissage et d’évaluation sont élaborées selon un mode interactif afin  de
permettre au professeur de mettre en œuvre la démarche d’investigation et de le munir d’un outil de
travail qui lui permettra un gain de temps et d’énergie, car elles donnent l’assurance d’exécuter tout
le programme, et évitent d’avoir à chercher des documents... 
Une page bilan destinée à retenir l’essentiel à la fois par l’écrit et par l’image.
Pour s’auto évaluer, nous avons proposé à la fin des unités destinées à être enseignées dans
une période de l’année scolaire, des devoirs qui ont pour objectif de vérifier la bonne acquisition des
notions traitées.
Le guide du professeur est comparable à un « mode d’emploi » du manuel. Il décrit au
professeur :
- comment les directives du programme (notamment en termes de pédagogie) sont appliquées
dans le manuel ;
- comment est structuré le manuel ;
- comment est structuré chaque chapitre ;
- comment corriger les exercices (bonnes réponses aux questions).
- le livre du professeur contient toutes les réponses aux questions qui constituent l’ossature de
chaque activité. Nous souhaitons que l’enseignent en fasse bon usage et de bien veiller de ne pas
transformer les activités en des séquences de question – réponse.
Les activités élaborées pour réaliser les objectifs fixés par le ministère de l’éducation nationale,
ont pour but de proposer à l’enseignant des outils d’animation, selon une progression pédagogique
qu’il doit mettre en place lors de la préparation de ses cours.

L’auteur

3
Sommaire
Partie La matiére
1

Chapitre 1 : L’air autour de nous..............................................................................................................................7


Activité Documentaire : Les différentes couches de l’atmosphère.............................................................................................7
Activité Documentaire : Les caractéristiques des différentes couche de l'atmosphére et de la couche d'ozone....................................7
Activité Documentaire : Formation du vent : Température et pression....................................................................................7
Activité Documentaire : Météorologie et prévision du temps......................................................................................................7
Exercices ........................................................................................................................................................................8
Chapitre 2 : Quelques propriétés de l’air et ses constituants..............................................................................8
Activité Expérimentale : Compressibilité, Expansibilite et pression d’un gaz........................................................................8
Activité Expérimentale : L’air a une masse............................................................................................................................................8
Activité Expérimentale : L’air est un mélange de gaz.......................................................................................................................9
Exercices ........................................................................................................................................................................9
Chapitre 3 : Molécules et Atomes......................................................................................................................... 10
Activité Documentaire : Molécules et Atomes..................................................................................................................................10
Activité Documentaire : Corps pur simple et corps pur composé............................................................................................10
Exercices ..................................................................................................................................................................... 10
Chapitre 4 : La transformation chimique............................................................................................................. 12
Activité Expérimentale : Réactions de combustions........................................................................................................................12
Activité Documentaire : Danger du tabac...........................................................................................................................................12
Exercices ...................................................................................................................................................................... 12
Chapitre 5 : Notion de réaction chimique............................................................................................................. 14
Activité Expérimentale : La réaction chimique..................................................................................................................................14
Exercices ...................................................................................................................................................................... 14
Chapitre 6 : Les lois de la réaction chimique ....................................................................................................... 15
Activité Expérimentale : Conservation de la masse au coursd’une transformation chimique......................................15
Activité Documentaire : Conservation du genre et du nombre d’atomes au cours d’une transformation chimique.........................................15
Exercices ...................................................................................................................................................................... 15
Chapitre 7 : Matières naturelles et synthètiques................................................................................................. 16
Activité Expérimentale : Synthèse s’un produit..................................................................................................................................16
Activité Documentaire : Le pétrole et ses dérivés............................................................................................................................16
Exercices ...................................................................................................................................................................... 17
Chapitre 8 : La pollution de l’air............................................................................................................................. 17
Activité Documentaire : Quelques polluants de l’air........................................................................................................................17
Activité Documentaire : Des solutions pour limiter la pollution de l'air...................................................................................17
Exercices ...................................................................................................................................................................... 18
Devoir Surveillé n°1.................................................................................................................................................. 18
Devoir Surveillé n°2................................................................................................................................................. 19

Partie La lumière
2

Chapitre 1 : La lumière dans notre quotidien les sources et les recepteurs de lumière....................................21
Activité Documentaire : La lumiére autour de nous..........................................................................................................................21

4 Guide du Professeur | ETINCELLE


Activité Expérimentale : Autres détecteurs de lumière...................................................................................................................21
Exercices ...................................................................................................................................................................... 21
Chapitre 2 : Lumières colorées dispersion de la lumière................................................................................... 22
Activité Expérimentale : La lumiére et couleurs: Décomposition de la lumière..................................................................22
Activité Expérimentale : La reconstitution de la lumière blanche............................................................................................22
Activité Expérimentale : Superposition des lumières colorées: synthèse additive............................................................23
Activité Expérimentale : La couleur d’un objet.................................................................................................................................23
Activité Expérimentale : La synthèse soustractive..........................................................................................................................23
Exercices ..................................................................................................................................................................... 23
Chapitre 3 : La propagation de la lumière........................................................................................................... 24
Activité Expérimentale : La propagation rectiligne de la lumièredans différents milieux.............................................24
Activité Expérimentale : Représentation des faisceaux de lumiére.........................................................................................24
Exercices...................................................................................................................................................................... 25
Chapitre 4 : Application de la propagation rectiligne de la lumière................................................................ 26
Activité Expérimentale : La chambre noire........................................................................................................................................26
Activité Expérimentale : Ombre et Pénombre.................................................................................................................................26
Activité Documentaire : Éclipses et vitesse de la lumière...........................................................................................................26
Exercices..................................................................................................................................................................... 27
Chapitre 5 : Les lentilles minces.......................................................................................................................... 27
Activité Expérimentale : Lentielle convergente et lentille divergente...................................................................................27
Activité Expérimentale : Foyer, distance focale et vergence d’une lentille convergent.................................................28
Activité Expérimentale : Image d’un objet donnée par une lentille convergente.............................................................28
Exercices..................................................................................................................................................................... 28
Chapitre 6 : Quelques instruments optiques...................................................................................................... 29
Activité Documentaire : L’œil...................................................................................................................................................................29
Activité Documentaire : Les défauts de l’oeil....................................................................................................................................30
Activité Expérimentale : La loupe..........................................................................................................................................................30
Exercices..................................................................................................................................................................... 30

Partie L'électricité
3

Chapitre 1 : Le courant électrique alternatif sinusoïdal.................................................................................... 33


Activité Documentaire : Présentation des boutons de l’oscilloscope et leurs fonctions................................................33
Activité Expérimentale : Visaualisation et mesure d’une tension............................................................................................33
Activité Expérimentale : Valeur efficace d’une tension alternative........................................................................................33
Exercices..................................................................................................................................................................... 34
Chapitre 2 : L’installation électrique domestique.............................................................................................. 34
Activité Expérimentale : La tension du secteur : Phase, neutre et terre...............................................................................34
Activité Expérimentale : Tensions entre les différentes bornes d'une prise de courant du secteur............................34
Activité Documentaire : Des éléments essentiels de l’installation électrique domestique...........................................35
Activité Documentaire : Rôles du disjoncteur et de la prise de terre.....................................................................................35
Exercices..................................................................................................................................................................... 35

Devoir Surveillé n°3................................................................................................................................................ 36

Devoir Surveillé n°4................................................................................................................................................ 36

5
Partie 1 : La matière

CHAPITRE 1 : L’air autour de nous.


CHAPITRE 2 : Quelques propriétés de l’air et ses constituants.
CHAPITRE 3 : Molécules et Atomes.
CHAPITRE 4 : La transformation chimique.
CHAPITRE 5 : Notion de réaction chimique.
CHAPITRE 6 : Les lois de la réaction chimique.
CHAPITRE 7 : Matières naturelles et synthétiques.
CHAPITRE 8 : La pollution de l’air.

La matière peut être définie comme étant ce qui compose tout corps
ayant une réalité tangible. Les états de la matière les plus connus sont
l’état solide, l’état liquide et l’état gazeux.
De quoi est composée la matière ?
Comment interpréterla transformation de la matière ?
Chapitre 1 L’air autour de nous
Activité Documentaire p : 10
Les différentes couches de l’atmosphère - Notre corps se défendra moins bien contre les
attaques des microbes.
Doc. 1 : - Certains animaux seront en danger et les
végétaux grandirons moins bien.
1 – Les différentes couches de l’atmosphère 4 – Inciter les gouvernements à émettre des
sont : Troposphère / Stratosphère / Mésosphère lois qui interdisent l’utilisation des produits qui
Thermosphère / Ex. osphère. détruisent la couche d’ozone protectrice.
2 – la couche d’ozone se trouve dans la - Encourager les recherches qui permettent de
Stratosphère. reconstituer la couche d’ozone.
3 - a – l’altitude  /  b – le kilomètre
4 – jusqu’à 50 km Activité Documentaire p : 14
5 - a – à l’aide d’un baromètre. Formation du vent : Température et pression
b – patm sol= 1013 hPa.
6 – T= -80°C  /  P= 250hPa Doc. 1 :
7 – la pression diminue lorsque l’altitude 1 – Il set dû au mouvement de l’air après
augmente alors que La température varie d’une chauffage

PARTIE 1
manière irrégulière. 2 – l’air chaud a un mouvement ascendant (de
bas vers le haut); l’air chaud monte alors que
Activité Documentaire p : 12 l’air froid descend.
Les caractéristiques des différentes couche Doc. 2:
de l'atmosphére et de la couche d'ozone
1 – l’air se déplace en s’éloignant de la bouche
A– 2 – Près de la bouche l’écartement des feuilles
est plus marqué donc la pression de l’air est plus
Altitude Autres
maximale
Température
propriétés
Nom de la couche grande dans les points de l’espace près de la
bouche.
Diminue Formation des
80 km
jusqu'à -90°C étoiles filantes
Troposphère 3 – L’air se déplace des endroits où la pression
est plus élevée vers les endroits où la pression
Contient les
15 km
Diminue
9/10 de la Stratosphère est plus faible.
jusqu'à -56°C
masse d’air

Atteint 1700°C
Activité Documentaire p : 16
800 km
le jour
Pas de vie Mésosphère Météorologie et prévision du temps

50 km
Augmente Contient la
Thermosphère Doc. 1 :
jusqu'à 0°C couche d’ozone
1 – La pression atmosphérique, est la pression
Supérieure Évolution
à 800 km des satellites
Ex. osphère qu’exerce l’air de l’atmosphère sur les surfaces
des corps avec lesquels, est en contact. 
Doc. 1 : 2 – La pression atmosphérique moyenne est de
1 – Elle nous protège des rayons ultraviolets du l’ordre de 1013 hectopascal (hPa).
soleil qui sont mauvais pour la santé. 3 - a – Les régions de dépressions sont désignées
2 – les produits rejetés par les activités humaines par la lettre «D»
tel que l’utilisation des bombes aérosols et b – Les régions d’anticyclone sont désignées par
certaines peintures. la lettre «A»
3 – Les rayons UV vont arriver au sol en grande quantité. 4 - a – La courbe qui joint les points de même
- Les humains auront plus de cancers de la peau pression s’appelle: Courbe isobare.
et des maladies de l’œil. b – Laisser le choix aux élèves.

7
5 – L’isobare situé au-dessus du nord du - De température élevée vers les régions froids
Maroc indique une pression atmosphérique
supérieure à 1013 hPa donc il s’agit d’une zone Ex. 4 :
anticyclonique, par conséquent il fait beau. 1 – La variation de la pression.
6 - a – L’anticyclone: Même sens que le sens de 2 – En A 1012hPa ; en B 984hPa
rotation des aiguilles d’une montre. 3 – Le vent
b – La dépression : sens contraire du sens de 4 – Au niveau de la région B.
rotation des aiguilles d’une montre.
Exercices p19 Ex. 5 :
Ex. 1 : 1 – 1020 hPa
- Baromètre 2 – 1012
- Manomètre 3 – b et c
- Couche d’ozone 4–d

- Lourd –Froid
- Mouvement Ex. 6 :
- Température-Pression 1 – Les différentes couches de l'atmosphére
sont: Troposphère - Stratosphère - Mesosphère
Ex. 2 : - Thermosphère - Exosphère.
- La couche d’ozone protège la terre : des rayons 2 – Courbe en zigzag au milieu
infrarouges (IR) provenant du soleil. 3 – La pression est de l'ordre de 260 hPa.
La temperature est l'ordre de -56°C
Ex. 3 : 4 – La pression diminue avec l'altitude.
- Les vents circulent en allant des régions: 5 – La temperature varie d'une maniére
-De hautes pressions vers les régions de faibles pressions. irrégulière avec l'altitude.

Chapitre 2 Quelques propriétés de l’air et ses constituants


Activité Expérimentale p : 22 Activité Expérimentale p : 24
Compressibilité, expansibilite et pression d’un gaz L’air a une masse

Doc. 1 : Doc. 1 :


1 – Un gaz est dit compressible et expansible 1 – m1 = 314, 8 g
car une même quantité d’air peut changer de 2 –l’air extrait du ballon chasse l’eau initialement
volume sous l’effet de la pression. présente dans la bouteille et prend sa place.
2 – A mesurer la pression d’un gaz L’air est recueilli par déplacement d’eau.
3 – A la pression atmosphérique 3 – a – V=1 L
4 – Lorsque la pression d’un gaz augmente son b – Sous la pression atmosphérique.
volume diminue et inversement. 4 – m = m 1 - m 2 = 314, 8 - 313, 5 = 1, 3g
5 –Conclusion : m 1,3
Compressible : peut être diminué. 5– r air = = = 1,3 g / L
V 1
Ex. pansible : peut être augmenté. 6 – oui la masse volumique de l’air et de tout
Varient en sens contraire. autre gaz dépend de la pression, car les gaz
sont compressibles et Ex. pansibles ; une même
masse de gaz change de volume lorsque la
pression change.
7 –Sous pression atmosphérique la masse d’un
litre d’air vaut 1,3g.

8 Guide du Professeur | ETINCELLE


Activité Expérimentale p : 26 Ex. 4 :
L’air est un mélange de gaz a – La masse d’un litre d’air est de : 1,3 g
b – La masse d’un mètre cube d’air (soit 1000L)
Doc. 1 : (page 24) est de: 1,3 kg.
1 – V1 = 250 cm3

2 – V2 = 250 cm3 Ex. 5 :


3 – La formation de la rouille est due à l’action 1 – La masse d’air ajoutée dans le ballon est
du dioxygène sur le fer. m=457,9 – 451 = 6,9g
4 – le dioxygène contenu dans chacune des 2 – Le volume d’air atmosphérique introduit
deux éprouvettes s’est combiné avec la laine de dans le ballon est V= 6,9/1,3 =5,3L

fer et a laissé de la place pour l’eau qui monte.
5 – Si l’air ne contenait que du dioxygène la Ex. 6 :
montée de l’eau dans l’éprouvette de l’Ex. 1 – Le dioxygène et le diazote
périence 1 serait identique à celle de l’Ex. 2 – Le dioxygène 21% ,le diazote 78%
périence 2 3 – La masse d’un litre d’air dans les conditions
6 – la montée de l’eau dans l’éprouvette de l’Ex. usuelles de température et pression est de 1,3g
périence 1 est de 50 cm3, donc le volume du 4 – La pression atmosphérique est due à l’air de
dioxygène dans l’air est ce qui représente V = 15 V l’atmosphère .
O2 air

,comme le diazote n’attaque pas le fer il reste
dans l’éprouvette VO 2 = 50cm3 donc son volume est Ex. 7 :
4 1 – Faux : L’air est un mélange

PARTIE 1
VN2 = 200 cm3 ce qui représente VN2 = Vair = 200 cm3
5 2 – Vrai : si on ne considère que le dioxygène et
Doc. 2 : le diazote.
3 – Faux : La proportion en volume du dioxygène
1 – diazote : 78,03% dioxygène : 20,99% Argon : dans l’air est 1/5
0,93% dioxyde de carbone + dihydrogène : 4 – Faux
0,03%+ 0,01%. 5 – Vrai
2 – Les forts pourcentages de dioxygène et 6 – Vrai
de diazote dans l’air justifie vivement cette Ex. 7 – Vrai
pression. 8 - Faux  : L’eau quand elle s’évapore se
transforme en vapeur d’eau.
Exercices p29 9 – Faux : Une fumée est suspension de
Ex. 1 : particules solides dans l'air.
a – manomètre 10 – Faux : Car le volume de l'air (d'un gaz en
b – diminue géneral) dépend de la température.

c – la masse
d – 1dm3 Ex. 8 :
e – 1 cm3 1 – - déplacement de l’eau
f – le volume 2 - dioxygène :20% et diazote :80%
306,5-300
3 – V=1,3 g =
Ex. 2 : 5
1 – L’atmosphère
- Mélange 4 – oui la pression à l’intérieur du ballon a
- Dioxygène changé car la quantité d’air n’est plus la même.
- Diazote

Ex. 3 :
1 – L’air a subi une compression, car son volume
a diminué.
2 – La masse est restée la même

9
Chapitre 3 Molécules et Atomes
Nature :
Corps simple
Activité Documentaire p : 32 / p : 34 ou corps
composé ?
simple composé simple simple composé

Molécules et Atomes
2 -a – de diazote et le dioxygène.
1 – Un modèle est une représentation d’une b – L’air est composé de presque 80% de
réalité de la nature qui n’est pas accessible diazote et 20 % dioxygène
par les sens. Il permet de décrire, d’interpréter c – dioxygène O2  / diazote N2 .
certains phénomènes naturels. 3 - a – L’air n’est pas un corps pur car il est
2 – une petite sphère dure. constitué de molécules non identiques.
3–C-H-O b – un corps non pur est appelé mélange.
4 – un atome d’oxygène son symbole est O, deux
atomes d’hydrogène de symbole H Doc. 2 :

5 –a – la formule de la molécule d’éthane C2 H 6 . 1 – B et C : corps purs car ils sont constitués de
molécules identiques.
b– 2 – A : mélange car il est constitué de molécules
6 – formule C2 H 4O2 non identiques.
7 – la formule du dioxyde de carbone: CO2 3 – B est un corps pur simple car ses molécules
8 – La molécule de diazote : N 2 . sont composées d’atomes identiques
9 –a – la formule de dichlore : Cl2 . 4 – C est un corps pur composé car ses
molécules sont composées d’atomes différents
b–

10 – la molécule d’ammoniac NH 3 . 5 – A :air (dioxygène O2 + diazote N2 )

Activité Documentaire p : 36 B : dioxygène : O2 C : dioxyde de carbone CO2


Corps pur simple et corps pur composé
Exercices p39
Doc. 1 :
1 – Complète le tableau. Ex. 1 :
1–B
Formule
moléculaire O2 H2O Cl2 CH4 CO 2-C
3-B
Monoxyde
4-C
dioxygène eau Dichlore Méthane de
Nom
carbone Ex. 2 :
- Oxygène : O
Modèle
moléculaire Carbone : C
Hydrogène : H
Nature :
simple composé simple composé composé
Corps simple
ou corps
composé ?

Ex. 3 :
Formule
moléculaire H2 CO2 N2 O3 NH3 - Dioxygène O2  /  Dioxyde de carbone CO2
- Eau H2O / Méthane CH4
Nom dihydrogène dioxygène
diazote Ozone Ammoniac

de carbone

Ex. 4 :
Modèle 1 – La lettre O représente le symbole de l’atome
moléculaire
d’oxygène
2 – La formule de la molécule de dioxygène est
O2

10 Guide du Professeur | ETINCELLE


Ex. 5 : 3–
a – O2
b – H2O
c – CO2

Ex. 6 :
1 – a – H2O
b– corps composé(ses molécules sont formées
d’atomes différents)
2 – Corps pur composé (ses molécules sont
formées d’atomes différents).
3 – Mélange, il contient des molécules
différentes. Ex. 10 :
1 – Une molécule de saccharose est constituée
de 12 atomes de carbone, de 22 atomes
Ex. 7 : d’hydrogène et de 11 atomes d’oxygène
- La formule chimique de la molécule de butane 2 – Pour représenter deux molécules de
est C4H10 saccharose on écrit 2C12 H22 O11
Ex. 8 :
1 – La photo représente deux molécules de
dihydrogène Ex. 11 :

PARTIE 1
2 – La formule qui regroupe les deux molécules - La modèle qui représente la molécule d’ozone
est 2H2 O3 est: b.
Ex. 9 :
1 – - Formule du dioxygène O2
- Formule du diazote N2 Ex. 12 :
- La molécule du glucose C6H12O6 est constituée
2– de 6 atomes de carbone, de 12 atomes
d’hydrogène est 6 atomes de d’oxygène.

11
Chapitre 4 La transformation chimique
Activité Expérimentale p : 42
En présence de suffisamment de dioxygène la
Réactions de combustions
combustion du butane est complète, il se forme
du dioxyde de carbone et de l’eau. Lorsque
Doc. 1 : la quantité de dioxygène est insuffisante la
1 – L’air est composé de 20% de dioxygène et combustion du butane est incomplète il se forme
80% de diazote. du dioxyde de carbone, de l’eau, du carbone et
2 – Le carbone brûle vivement dans un milieu ne du monoxyde de carbone.
contenant que du dioxygène. 6 – tableau :
3 – Le dioxygène contenu dans l’air est mélangé Combustion complète
à du diazote
4 – L’énergie thermique. Réactifs Produits
5 – Le dioxyde de carbone. Butane Dioxygène Dioxyde Eau
6 – a – Les réactifs de la combustion du de carbone
carbone sont le carbone et le dioxygène.
b – le dioxyde de carbone est le produit de la combustion. -tableau :
7 – Le carbone est le combustible, le dioxygène Combustion incomplète
et le comburant.
8 – Le carbone brûle dans le dioxygène en Réactifs Produits
dégageant de l’énergie thermique. Le carbone Butane Dioxygène Dioxyde Eau Carbone Monoxyde
et le dioxygène disparaissent et il se forme de de carbone:
carbone gaz
du dioxyde de carbone. La combustion est dangereux
une transformation chimique les corps qui
disparaissent en réagissant sont les réactifs.
Les corps qui apparaissent sont les produits. Activité Documentaire p : 46
Dans la combustion étudiée le carbone est Danger du tabac
le combustible, le dioxygène et le comburant.
Doc. 1 :
Doc. 2:(P. 44) 1 – Aucune
1 – 1 : buée  /  2 : erlenmeyer  /  3 : trou d’arrivée 2 – laisser la liberté aux élèves de s’Ex. primer.
d’air  /  4 : Réservoir de butane 3 – 4 millions de personnes
2 – a – la formation de l’eau 4 – maladies cardiovasculaires (maladies du
b – le dioxyde de carbone . cœur) ; cancers …et d’autres maladies qu’on
c – les réactifs : butane + dioxygène peut demander aux élèves de chercher.
les produits : eau + dioxyde de carbone. 5 – Le monoxyde de carbone inhalé se fixe sur les
d – le combustible : butane   /   le comburant : le globules rouges du sang et les rend incapables
dioxygène. de transporter le dioxygène vers les muscles.
3 – 1 : fumée noire / 2 : pâte à modeler / 3 : 6 – Inhaler la fumée provenant de la cigarette
Réservoir de butane d'un fumeur.
4 – a – Elle permet de réduire la quantité d’air Exercices p49
qui arrive sur le butane.
b – la quantité de dioxygène est insuffisante Ex. 1 :
c – formation du carbone 1 – Dioxygène
d – Réactifs: butame + dioxygène 2 – Dioxyde / Carbone / L’eau
– Produits : carbonne + monoxyde de carbone 3 – L’eau / chaux
5 – le tEx. te en utilisant le mot suivant : 4 – Carbone et du monoxyde de carbone.

12 Guide du Professeur | ETINCELLE


Ex. 2 : Ex. 7 :
1 – Le méthane est un carburant 1 – Le volume de dioxygène necessaire est
2 – On ne peut pas sentir le monoxyde de VO2=2x200= 400 L
carbone (unodore). - Le volume d'air necessaire est
3 – Le monoxyde de carbone est invisible. Vair= 5xVO2 = 5x400= 2000L
4 – Le monoxyde de carbone se forme s’il n’y a 2 – Le volume de la pièce est
pas assez de dioxygène. Vpièce= Lxlxh = 5x4x2 = 40 m3
5 – Lorsqu’il fait froid dehors, on ne doit pas 3 – a - Le volume de dioxygène contenu dans la
boucher les aérations d’une pièce dans laquelle pièce est:
se trouve une cuisinière à gaz.
6 – Mettre une couverture sur un feu ne permet 40000
pas de le maintenir allumé. V1(O2) = = 8000L
5
Ex. 3 :
1 – Les réactifs sont : le butane et le dioxygène - Le volume de dioxygène consommé pendant
2 – Les produits sont le dioxyde de carbone car une heure est 400L donc le temps necessaire
l’eau du chaux trouble et l’eau car le tube est pour consommer 8000L est:
recouvert de buée (eau)
3 – Il s’agit d’une transformation chimique car 8000
il y a disparition des composés (dioxygène + t= = 20 heures
butane) et apparition de nouveaux composés 400

PARTIE 1
(eau + dioxyde de carbone)
b – L'asphyxie par manque de dioxygène et
Ex. 4 : formation de gaz toxiques.
1 – combustible + comburant + source de chaleur
(étincelle)
2 – Combustible = bois Ex. 8 :
Comburant = dioxygène a – Comburant : Produits comburant contenant
Source de chaleur = allumette ou mégot de une grande quantité de dioxygène et pouvant
cigarette allumé. provoquer la combustion de substances
3 – chaleur et comburant. inflammables  : eau oxygénée – Nitrate de
potassium.
Ex. 5 : b – Inflammable : produit pouvant s’enflammer
a – Faux : La combustion du méthane dans un facilement au contact d’une flamme ou d’une
milieu riche en dioxygène est toujours complète. étincelle, ou sous l’effet de la chaleur : alcool,
b – Vrai acétone et essence.
c – Faux : Si la combustion du méthane est
incomplète, il se forme aussi du monoxyde de Ex. 9 :
carbone et du carbone. 1 – Une combustion est une réaction chimique
d – Vrai car il y a formation de nouveaux composes (les

produits) et disparation des réactifs (composés
Ex. 6 : de départ)
1 – Combustion est du méthane : quantité de 2 – Le combustible est le fusain (carbone) le
dioxygène suffisante donc combustion complète comburant est le dioxygène.
alors formation du dioxyde de carbone et de l’eau. 3 – Le gaz formé est le dioxyde de carbone car
- Combustion du butane : quantité de dioxygène l’eau de chaux trouble.
insuffisante donc combustion incomplète alors: 4 – La réaction a cessé car l’un des réactifs
formation du dioxyde de carbone, de l’eau, du (le dioxygène ou le carbone) est totalement
carbone et du monoxyde de carbone. consommé.
2 – VO2 = 13 L

13
Chapitre 5 Notion de réaction chimique
Activité Expérimentale p : 52 Exercices p57
La réaction chimique Ex. 1 :
1 – Dioxygène – transformation
Doc. 1 : 2 – Réactifs
1 – La formation du nouveau corps grisâtre est 3 – Produit
une preuve qu’il s’agit d’une transformation 4 – Dioxyde de carbone
chimique. 5 – Comburant – combustible
- Il ne s’agit pas d’une transformation physique,
car dans une transformation physique il n’ y a Ex. 2 :
pas formation d’un nouveau corps , seulement a – Faux : Le dioxygène est le comburant
la même substance change d’état sous l’effet du b – Faux : Le monoxyde de carbone est inodore
changement de la température sans qu’elle soit c – Vrai
mélangée à une autre substance . d – Faux : Lors de la combustion incomplète la
2 – le chauffage est nécessaire au démarrage flamme est rouge.
de la réaction
3 – Réactifs : soufre + fer / produits : corps Ex. 3 :
grisâtre. 1 – Le dichlore formé provient d’une réaction chimique
4 – Le produit grisâtre est attiré par un aimant ,car il n’Ex. istait au départ et il se forme à partir de la
est une preuve de la présence du fer dans le réaction entre deux composés.
produit obtenu 2 – a – réactifs :acide + eau de javel
5 – la transformation réalisée s‘appelle une – produit: dichlore
réaction chimique et peut être traduite par une b – acide + eau de javel Q dichlore
équation bilan, que tu dois compléter par les
mots : sulfure de fer – réactifs – soufre – fer – Ex. 4 :
produits. 1 – Iode + aluminium
2 – Iode + aluminium Q iodure d’Aluminium
………Réactifs……… ………produits………
……Fer……+……soufre…… ……sulfure de Fer……
Ex. 5 :
6 - Le Fer réagit avec le soufre et donnent du 1 – Phosphore + dioxygène
sulfure de fer. 2 – gratter c’est pour produire l’étincelle
3 – Comburant : dioxygène / Combustible :
Doc. 2 : (page 54) phosphore
4 – l’apparition de composé noir prouve que le
1 – La consommation du ruban de magnésium. bois est constitué d’atomes de carbone.
La formation de la fumée blanche est une preuve
qu’il s’agit d’une transformation chimique. Ex. 6 :
2 – Le chauffage est nécessaire au démarrage 1 – grâce à l’odeur
de la réaction. 2 – les gaz sont Ex. pansibles.
3 – Réactifs : magnesium + dioxygène. 3 – a – réactifs : butane + dioxygène
- Produits : fumée blanche( oxyde de magnésium ) b – production de l’étincelle qui va déclencher
4– l’incendie .
………Réactifs……… ………produits……… c – butane + dioxygène Q dioxyde de carbone+eau

...Magnésium...+...dioxygène... ... Oxyde de magnésium...
Ex. 7 :
5 – Le Magnésium réagit avec le dioxygène et 1 – la vapeur d’eau provient d’une transformation chimique.
donnent du dioxyde de magnésium. 2 – dioxygène + dihydrogène $ eau.

14 Guide du Professeur | ETINCELLE


Chapitre 6 Les lois de la réaction chimique
Activité Expérimentale p : 60
Doc. 2 :
Conservation de la masse au cours
d’une transformation chimique 1-
méthane + dioxygène " dioxde de carbonne + eau
Doc. 1 : 2-
1 – m1 = 133,1g méthane: CH 4 + dioxygène: O 2 " dioxde de carbonne: CO 2 + eau: H 2 O
2 – a – la disparition du morceau de craie 3 - CH4 +2O2 $ CO2+2H2O.
et la formation d’un gaz confirment qu’une 4 - Ils permettent d'équilibrer l'équation de la
transformation chimique a eu lieu. réaction, pour que la conservation des atomes
soit respectée.
b – m2 = 133,1g 5 – Met dans le bon ordre les étiquettes
3 – a – La fin de l’effervescence indique la fin de suivantes pour une bonne lecture de l’équation
la transformation. de la réaction:
b – m3 = 133,1g
c – Au cours d’une réaction chimique , la masse
Une molécule Deux molécules
des réactifs disparus est égale à la masse des de méthane Réagit avec (+) de dioxygéne
produits formés. On dit aussi que la masse se

PARTIE 1
conserve. Pour donner Une molécule de Et deux molécules
Q dioxyde de carbone d'eau
Activité Documentaire p : 46
Conservation du genre et du nombre d’atomes au
cours d’une transformation chimique
Exercices p65
Ex. 1 :
Doc. 1 : 1 – Faux
1 – Tableau: 2 – Faux
3 – Vrai
Atomes présents
dans les réactifs carbone oxygène 4 – Faux:La masse des réactifs disparus est
égale à la masse des produits formés.
symbole C O
Nombre 1 2
Ex. 2 :
- Un atome
- Une molécule
Atomes présents carbone oxygène
dans les produits - Une molécule

symbole C O
Ex. 3 :
Nombre 1 2 2 – CH4 + 2O2 Q CO2 + 2H2O

2 – Le nombre des atomes est le même. Ex. 4 :
3 – Seuls les types d’atomes (Carbone et -C H + 5O2 Q 3CO2 + 4H2O
Oxygène) qui constituent les réactifs Ex. istent 3 8
dans les produits. Ex. 5 :
4 – Avant la réaction : un atome de carbone et 1 – 2C + O2 Q 2CO
une molécule de dioxygène séparés. 2 – CH4 + 2O2 Q CO2 + 2H2O
Après la réaction : un atome de carbone lié à 3 – 2C4H10 + 13O2 Q 8CO2 + 10H2O
deux atomes d’oxygène.
5 – dioxygène : O2 ; dioxyde de carbone : CO2 Ex. 6 :
6 – C+O2$CO2 3 – 2C + O2 Q 2CO

15
Ex. 7 : type d’atome qui Ex. iste dans les réactifs Ex.
1 – Les réactifs sont le carbone: C et le dioxygène iste aussi dans le produit sans apparition de
: O2 nouveau type d’atomes
2 – Le produit formé est le dioxyde de carbone 4 – 2CH4 + 4O2 Q 2CO2 + 4H2O
CO2: (Si on considère qu’il s’agit d’une
combustion complète) Ex. 10 :
3 – Carbone + dioxygène Q dioxyde de carbone 1 – Dioxyde de carbone – 11g
4 – C + O2 Q CO2 2 – Masse de dioxygène 32 g
5 – Les réactifs contiennent du carbone et de
l’oxygène, ces mêmes atomes se trouvent dans Ex. 11 :
les produits. «Rien ne se perd rien ne se crée, tout se
transforme»
Ex. 8 : - Cette maxime traduit le fait qu’au cours
1 – C3H8 + 5O2 Q 3CO2+4H2O d’une transformation chimique les atomes
2 – 2H2 + O2 Q 2H2O se conservant en type et en nombre mais
3 – 2CO + O2 Q 2CO2 seulement s’arrangent d’une autre manière
pour former d’autres molécules différentes de
Ex. 9 : celles de départ
1 – molécules présentes dans les réactifs
- 2 molécules de Méthone (CH4) et 3 molécules Ex. 12 :
de dioxygène (O2). 1 – Equation correcte
2 - Les molécules présentes dans les produits: 2 – 2C + 2O2 Q 2CO2
3 molécules d’eau (H2O) et 2 molécules de 3 – 2H2 + O2 Q 2H2O
dioxyde de carbone (CO2). 4 – C + 2H2 Q CH4
3 – Les atomes se conservent car le même

Chapitre 7 Matières naturelles et synthètiques


Activité Expérimentale p : 68 Activité Documentaire p : 70
Synthèse s’un produit Le pétrole et ses dérivés

Doc. 1: Doc. 1 :


1 – disparition de la coloration violette et la 1 – a – Le pétrole pompé est transporté par
formation du gaz bateau jusqu’à la raffinerie :photo 4.
2 – Le gaz formé est le dioxygène. b – A la raffinerie, le pétrole est transformé en
3 – oui, Le gaz formé a les mêmes propriétés de nombreux produits, dont l’essence : photo 3
que le dioxygène naturel. c – Le pétrole est Ex. trait du sol grâce à un
forage : photo 2
Doc. 2 : d – L’essence est acheminée en camion-citerne à
1 – les substances de synthèse sont moins la station : photo4
coûteuses et plus disponibles que les substances 2 – La distillation fractionnée.
naturelles. 3 – Ce sont des changements d’état, ils se
2 – L’aspirine est une molécule de synthèse. produisent sous l'effet des variations de
3 – a – Substance qui n’Ex. iste pas dans la nature températures..
et fabriquée par les chimistes dans les laboratoires. 4 - La température diminue de bas vers le haut
b – matière plastique ,certains médicaments. de la colonne.
5 – Le naphta est obtenu en haut du tour
de distillation, donc il est Ex. trait à basse

16 Guide du Professeur | ETINCELLE


température. 2 – origine –structure – réaction chimique –
6 – le naphta est transformé en granulés à partir nature
desquels on fabrique des produits chimique. 3 – mélange – visqueux –forage – distillation
7 – Goudron pour les routes. fractionnée

Exercices p73 Ex. 5 :
Ex. 1 : 1 – ce sont des composés de faibles températures
1 – - Les substances naturelles. d’évaporation.
- Les substances synthétiques. 2 – la température de condensation, comme
2 – - ……………est une substance synthétique. toute autre température de changement d'état
- ……………est une substance naturelle. est caractéristique d’un composé.
3 – naturelle
Ex. 2 :
- Substances naturelles: gasoil – kérosène – air Ex. 6 :
– sang – eau 1 – 1- chaffe ballon
- Substances synthétiques: plastique – verre – 2- mélange réactionnel
aspirine – papier – encre de stylo. 3- Colonne vigreux (non indiqué)
4- thermomètre
Ex. 3 : 5- arrivèe et sortie d'eau
1 – dioxygène 6- refregérant
2 – suite à une réaction chimique 7- eprouvette

PARTIE 1
3 – gaz synthétique 8- distillat
4 – raviver une buchette allumée 2 – thermomètre sert à repérer la température
en haut de la colonne.
Ex. 4 : 3 – grâce à leurs températures d’évaporation
1 – Laboratoire –propriétés distinctes.

Chapitre 8 La pollution de l’air


Activité Documentaire p : 76 Activité Documentaire p : 78
Quelques polluants de l’air Des solutions pour limiter la pollution de l'air
Doc. 1 : Doc. 1 :
1 – la fumée est constitué de particules qui 1 – a – En installant des stations de panneaux
sont visibles, alors que les gaz sont formés de solaires et en créant des champs d’éoliennes.
molécules invisibles b – des champs d’éoliennes au nord du Maroc et la
2 – Il provient des installations de combustion grande centrale solaire dans la ville de Ouarzazate
(centrales thermiques, chaudières,) et de la (projet annour)
circulation automobile. 2 – a – Dioxyde de soufre – dioxyde d’azote.
3 – a – Le dioxyde de soufre et le dioxyde d’azote b – encourager l’utilisation des moyens de
b – Elles dégradent les produits agricoles et transports non polluants, tels que le vélo, en
dévastent les forêts . créant des allés réservées aux cyclistes.
4 – a – le dioxyde de carbone et l’ozone. -Encourager l’industrie de la voiture électrique
b – réchauffement de la planète ce qui -Intensifier le contrôle des moteurs des voitures
provoque la montée du niveau d’eau par fonte 3 – les arbres et l’ensemble des végétaux ,sous
des glaciers. l’effet de la lumière , consomment le dioxyde de
carbone (gaz responsable de l’effet de serre) et
produisent du dioxygène qui purifie l’air.
4 – la combustion d’une cigarette provoque la

17
formation d’un mélange de gaz et de très fines contenant des particules novices
particules cancérogènes, ces particules se Ex. 5 :
mélangant à l’air et le pollue. Toute personne se 1 - m=1,3 g
trouvant dans la même pièce que le fumeur va 14000
inhaler ces particules. 2-V= = 10769 L
1,3
3 - dioxyde de soufre
Exercices p81 - dioxyde d’azote
Ex. 1 : - ozone
- monoxyde de carbone
1 – Vrai 5 – Faux 4 – le monoxyde de carbone.
2 – Faux 6 – Faux
3 – Faux 7 – Vrai
Devoir Surveillé n°1 p82

4 – Faux 8 – Vrai Ex. 1 :


1 - Compressible.
Ex. 2 : 2 - Mélange - Dioxygène.
1 – - Dioxyde de carbone CO2 3 - Manomètre - baromètre.
- Dioxyde de soufre SO2 4 - 1,3 g
- Dioxyde d’azote NO2 5 - Pascale - Pa
2 – La fumée est un mélange de gaz, de vapeur
d’eau et de différentes particules plus au moins Ex. 2 :
fines qui se dégage d’un corps qui brûle 1 - 1- exosphère
3 – Les polluants de l’air peuvent causer des 2- Thermosphère
maladies respiratoires (Bronchites, Asthme, 3- Mesosphère
Cancer des voies respiratoires.) 4- Stratosphère
4 – Les particules nocives s’introduisent dans le corps 5- Trosposphère.
à travers l’appareil respiratoire sous l’effet du vent. 2 - a - l'épaisseur de la couche dans laquelle
5 – Les véhicules, les usines d’incinération. nous vivons est de l'ordree de 15 km.
6 – Le réchauffement de la planète provoque b - Dans cette couche la temperature diminue
la fonte des glaciers ce qui entrainera l’élévation lorsque l'altitude augmente.
du niveau des océans et provoque aussi des 3 - La couche d'ozone nous protège des rayons
perturbations des phénomènes de précipitations. U. V du soleil.
4 - à une altitude supérieure à 8000 km il n'y a
Ex. 3 pas d'air, la vie est impossible.
1 – Dioxyde de carbone CO2
2 – Respiration humaine et animale Ex. 3 :
- Véhicules et usines d’incinération 1 - La technique utilisée s'appelle introduction
3 – L’effet de serre est un phénomène naturel qui du gaz par déplacement d'eau.
permet à la terre (comme toute autre planète). 2 - La masse du butane recueille est:
de retenir la chaleur solaire dans l’atmosphère m = 16,6 - 16,0 = 0,6 g
et de maintenir une température acceptable 3 - La masse d'un litre de butane est:
4 – Une forte émission de dioxyde de carbone 0,6
dans l’air augmente l’effet de serre. m= = 0, 4g
1,5
4 - Le volume correspondant à une masse de 12 g:
Ex. 4 : 12
m= = 30L
1–1-B 0, 4
2-C
3-A Ex. 4 :
2 – L’installation 3 utilise la combustion 1 - La position 2 correspond à une compression.
3 – Le charbon est une source d’énergie 2 - a - Position 1 : Pgaz = Patm.
polluante car la combustion produit des fumées Position 2 : Pgaz > Patm.
Position 3 : Pgaz < Patm.

18 Guide du Professeur | ETINCELLE


b - Le nombre de particules qui constituent l'air atome d'hydrogène H et d'une atome de carone C.
est le même dans les trois positions. 2 - a - réactifs : méthane + dioxygène.
3 - De la position 1 à la position 2 : la pression produits : dioxyde de caronne + eau
augmente. b-

Devoir Surveillé n°2 - Méthane : CH4 - Dioxyde caronne : CO2


p83
- Dioxygène : O2 - Eau : H2O
Ex. 1 : c - Le test de l'eau de chaux permet d'identifier
1 - Combustile - comburant le dioxyde de carbone.
2 - Dioxygène - combustible d - CH4 + 2O2 Q CO2 + 2H2O
3 - Complète 3 - a - 2O : signifie 2 atomes d'oxygène.
4 - Dioxyde de carbonne - l'eau b - 2H2O : signifie 2 molècules d'eau.
5 - Réactifs - produits c - 4C : signifie 4 atomes de carbone.
6 - Masse - produits. Ex. 4 :

1 - La masse se converse lors d'une réaction chimique
Ex. 2 : veut dire, que la masse des réactifs consommés est
1 - a - Boule blanche H : Hydrogène. égale à la masse des produits formés.
b - Boule rouge O : Oxygène. 2-
c - Boule noire C : Carbone
Masse de Masse de Masse de dioxyde Masse d’eau
2 - 1 - 2C + O2 Q 2CO butane (g) dioxygène (g) de carbone (g) (g)
2 - C + 2H2 Q CH4
15 54 46 23
3 - O2 + 2H2 Q 2H2O

PARTIE 1
30 108 92 46
Ex. 3 : 6 21,6 18,4 9,2
1 - La molècule de mèthane est constituée de quatre 1,5 5,4 4,6 2,3

19
Partie 2: La lumière

CHAPITRE 1 : La lumière dans notre quotidien Les sources et les récepteurs de lumières
CHAPITRE 2 : Lumières colorées : Dispersion de la lumière
CHAPITRE 3 : La propagation de la lumière
CHAPITRE 4 : Application de la propagation rectiligne de la lumière
CHAPITRE 5 : Les lentilles minces
CHAPITRE 6 : Quelques instruments optiques

Pour nous, la lumière est d’abord ce phénomène Ex. traordinaire qui


éclaire le monde et le rend visible. A une époque lointaine, l’homme,
impressionné par la puissance de la lumière, vénérait le soleil. Grâce
aux efforts des scientifiques, un grand nombre de secrets de la lumière
ont été dévoilés.
Comment Ex. pliquer certains phénomènes lumineux ?

20 Guide du Professeur | ETINCELLE


La lumière dans notre quotidien les sources
Chapitre 1 et les récepteurs de lumière
Activité Documentaire p :88
La lumiére autour de nous Doc. 3:
1 – 1-cornée / 2-pupille / 3-iris /  4-vitré
Doc. 1 : 5-rétine / 6-nerf optique / 7-cristallin.
1 – Photo A : Le microscope éclairé par la lumière 2 – transparents
permet de voir des objets et des êtres vivants de 3 – l’œil n’est pas une source primaire de lumière
petites tailles. car elle ne produit pas la lumière. L’œil est un
- Photo B : Les plantes ont besoin de lumière récepteur de lumière, il est seulement sensible
pour leur croissance. à la lumière.
- Photo C : La lumière qui provient des étoiles Activité Expérimentale p :92
est récupérée par des télescopes qui nous Autres détecteurs de lumière
permettent d’apercevoir des  objets célestes
ponctuels, difficilement perceptibles ou Doc. 1 :
invisibles à l’œil nu. 1 – Le voltmètre mesure la tension aux bornes de la photopile.
- Photo D : grâce à des panneaux solaires la 2 – lorsque la photopile est éclairée ,elle joue le
lumière peut être utilisé pour produire de rôle d’un générateur de courant électrique.

PARTIE 2
l’électricité
- Photo E : la lumière est utilisée en chirurgie. Doc. 2 :
2 – l’éclairage / la perception des couleurs / 1 – ne laisse pas passer la lumière.
créer des signaux pour communiquer / prendre 2 – le chlorure d’argent dans le tube B reste
des photos blanc car le papier opaque arrête la lumière.
Doc. 2 : 3 – Le changement de couleur du chlorure d’argent
sous l’action de la lumière est dû à une réaction
1 – renvoie, dans plusieurs directions, la lumière reçue. chimique. Le chlorure d’argent est un récepteur de
2 – Tableau lumière car il est sensible à la lumière.
Produit Diffuse Source primaire
Corps
la lumière la lumière ou secondaire
Exercices p95

Soleil oui Primaire


Ex. 1 :
1 – Le soleil.
Voiture Non Oui secondaire
2 – Un écran blanc diffuse.
3 – Un écran noir n’est pas une source.
Lune Non Oui secondaire
4 – Une diode électroluminescente émet de la
lumière.

Table Non Oui secondaire
Ex. 2 :
Ecran de
1 – ………que l’œil reçoive de la lumière ………….
téléphone oui Primaire 2 – Une source primaire de lumière
portable
3 – Un objet diffusant
Flamme
oui Primaire
4 – Un objet de couleur noire n’est pas…………………
d’une Bougie
Ex. 3 :
Lampe oui Primaire
1 – La bougie allumée est une source de lumière primaire.
2 – L’œil voit la flamme lorsque la lumière
La terre Non Oui secondaire provenant de la flamme traverse le trou et
arrive à l’œil.

21
Ex. 4 : Ex. 6 :
1–b - Le parapluie blanc est un objet diffusant, il
2–C permet d’envoyer plus de lumière sur l’objet à
3–a photographier, ce qui permet d’avoir une photo
4–a plus claire de l’objet.

Ex. 5 :
1 – tableau: Ex. 7 :
Objet
Source Objet Objet 1 - Il s’agit du soleil
primaire diffusant transparent
2 – La lumière émise par le soleil éclaire la
Une lampe allumée X lune qui à son tour éclaire l’arbre qui diffuse la
Une vitre X lumière vers les yeux d’Amina
La flamme d’une bougie
3 – Les volets de la fenêtre sont faits de matériaux
X
opaques, ils arrêtent la lumière provenant de
La terre X l’arabe, donc Amina ne peut plus voir l’arbre.
L’eau d’une piscine X

Un écran blanc éclairé X

Chapitre 2 Lumières colorées dispersion de la lumière


Activité Expérimentale p : 98
La lumiére et couleurs: Décomposition de la lumière constituée d’une seule lumière colorée.
b – Lumière polychromatique  : lumière
Doc. 1 : constituée de plusieurs lumières colorées.
1 – 1.fente Activité Expérimentale p : 100
2.prisme La reconstitution de la lumière blanche
3.spectre de la lumière blanche.
2 – La lumière qui pénètre dans le prisme est blanche. Doc. 1 :
3 – Lorsqu’ un faisceau de lumière traverse un 1 – Les couleurs portées par le disque : Rouge –
prisme, il est décomposé en plusieurs lumières orange – jaune – verte - blanc
colorés. 2 – Ces couleurs se trouve dans la lumière
4 – la lumière blanche est composé de lumières blanche (lumière du soleil)
colorés : violet ,bleu, vert , jaune ,orange et rouge. 3 – La persistance rétinienne est la capacité de
5 – après la pluie lorsque le soleil brille , les l’œil (et du cerveau) à superposer des images.
rayons lumineux du soleil traversent les gouttes Application:
de pluies en suspension dans l’atmosphère,
celles ci agissent sur la lumière à la manière d’un 1-

}
prisme; d’où l’apparition des lumières colorées.
2- travail manuelle
Doc. 2 :
1 – La lumière du laser ne se décompose pas 3-
lorsqu’elle traverse le prisme car elle est formée 4 – On doit observer un disque blanc quand la
d’une seule lumière colorée; vitesse de rotation du disque est assez grande.
La décomposition de la lumiére blanche prouve
qu'elle est formée de plusieurs lumiéres colorées.
2 – a – Lumière monochromatique : lumière

22 Guide du Professeur | ETINCELLE


Activité Expérimentale p : 102 Activité Expérimentale p : 106
Superposition des lumières colorées: synthèse La synthèse soustractive
additive
Doc. 1 :
Doc. 2 :
1 – Un filtre permet d’arrêter une lumière colorée
1 – Le filtre vert est éclairé par une lumière blanche. et laisse passer d’autre lumières colorées.
2 – Le filtre vert laisse passer la lumière colorée verte. 2 – Tableau
3 – Les autres lumières colorées qui constituent
Lumières
la lumière blanche son absorbées par le filtre. Filtre transmises Lumière arrêtée
4 – a – Le filtre rouge laisse passer la lumière
colorée rouge et absorbe toutes les autres magenta Rouge et bleue Verte
lumières colorées.
b – Le filtre bleu laisse passer la lumière colorée bleue Jaune Rouge et verte Bleue
et absorbe toutes les autres lumières colorées.
5 – Le filtre bleu absorbe la lumière verte et cyan Bleue et verte Rouge
aucune lumière n’arrivera sur l’écran
6 – Un filtre laisse passer certaines lumières et 3 – filtres: magenta + jaune.
absorbe d’autres 4 – magenta + cyan.
Doc. 3 : Exercices p109
1 – Tableau Ex. 1 :

PARTIE 2
Lumières Bleue + Verte + Rouge+
Rouge 1 – en lumière blanche
+ bleue
superposées verte rouge bleue
+verte 2 – Rouge apparaît rouge
Lumière
3 – Diffuse la lumière verte lorsqu’il est
Cyan Jaune Magenta Blanche
synthétisée 4 – Transmet la lumière bleue

2 – non, les trois lumières colorées (rouge, verte Ex. 2 :
et bleue) appelées lumières primaires suffisent. a – Lumière bleue : - tomate noire / - pomme noire
Activité Expérimentale p : 104 b – Lumière verte : - tomate noire / - pomme verte
La couleur d’un objet c – Lumière rouge : - tomate rouge / - pomme noire

Doc. 1 : Ex. 3 :
1 – Le citron est un objet opaque. 1 – La lampe émet la lumière blanche.
2 – Le violet, le bleu, le vert, le jaune, orange, et 2 – Le prisme a pour rôle de décomposer la
le rouge. lumière émise par la lampe
3 – a – Eclairé en lumière blanche le citron diffuse 3 – La représentation obtenue s’appelle le
la lumière jaune.  /  b – Le vert et le rouge. spectre de la lumière émise par la lampe
c – les autres lumières colorées sont absorbées 4 – a - La figure 2 présente sept couleurs
par le citron. b – La lumière émise par la lampe est constituée de
4 – éclairé en lumière verte le citron diffuse la plusieurs lumières colorées, donc la lampe émet une
lumière verte. lumière polychromatique et non monochromatique.

5 – le citron ne diffuse aucune lumière.
6 – la couleur d’un objet  dépend de la Ex. 4 :
composition de la lumière qui l’éclaire. 1 – éclairés en lumière rouge.
7 – La couleur d’un objet est la couleur de la - Les drapeaux de Danemark – d’Indonésie et
lumière qu’il diffuse, donc elle dépend de la de Japon vont apparaître identiques.
lumière qu’il reçoit. Un objet qui parait noir ne - Les drapeaux de d’Italie et de France vont
diffuse aucune lumière, Il les absorbe Toutes. apparaît identiques.
- Les drapeaux de Hongrie et du Yémen vont
apparaître identiques.

23
2 – Eclairés en lumière jaune : 2 – (2,55 ;0 ; 0) définit la couleur rouge.
Rouge Noire 3 – a – Blanc (255 , 255 , 255)
b – Noir (0,0,0)
Jaune Jaune c – Bleu (0,0,255)
Indonésie Ukraine

3 – Eclairés en lumière verte : Ex. 7 :


1 – Un filtre est un objet transparent qui permet
Noire Verte d’obtenir une lumière colorée à partir d’une
Verte Verte lumière blanche. Il absorbe certaines lumières
Indonésie Ukraine colorées et laisse passer d’autres.
2 – Une lampe à incandescence émet la lumière blanche.
Ex. 5 : 3 – Les yeux de Latifa reçoivent une lumière rouge
1 – Jaune 4 – Les autres lumières colorées sont absorbées
2 – cyan pour le filtre rouge.

3 – magenta
4 - blanche Ex. 8 :
1 – a – Hicham a utilisé un prisme
Ex. 6 : b – Le prisme permet la décomposition de la lumière
1 – R.V.B : Signifie : 2 – La représentation obtenue s’appelle spectre
- Rouge pour R 3 – Le lumière analysée est polychromatique
- Vert pour V donc il s’agit de celle du phare car la lumière du
- Bleu pour B. feu arrière est rouge.

Chapitre 3 La propagation de la lumière


Activité Expérimentale p : 112
se propage en ligne droite ,elle va être arrêtée par
La propagation rectiligne de la lumière
dans différents milieux
cette plaque et n’arrive plus à l’écran.
b – La lumière n’est plus arrêtée et elle poursuit
Doc. 1: son chemin pour arriver à l’écran.
1 – a – le verre. /b le papier calque. /c le carton. Activité Expérimentale p : 114
2 – cherche la signification des mots suivants : Représentation des faisceaux de lumiére
- Opaque : n’est pas traversé par la lumière;
- Transparent: laisse passer la lumière; 1 – Convergent : Qui converge, tend vers un
- Translucide: laisse passer la lumière mais point unique: Rayons convergents.
les objets apparaissent flous. -Divergent : Qui diverge, s’écarte de plus en plus
3 – attribue chaque mot au milieu correspondant: à partir d'un point de départ: Rayons divergents.
Le verre est un milieu transparent 2 – Les faisceaux représentés sur le Document1:
Le papier calque est un milieu translucide - Photo A : Les rayons du faisceau restent
Le carton est un milieu opaque. parallèle, le faisceau est cylindrique.
- Photo B : Les rayons du faisceau divergent, le
Doc. 2: faisceau est divergent.
1 – Milieu homogène: milieu ayant en tout point - Photo C: Les rayons du faisceau convergent , le
la même composition. faisceau est convergent.
2 – La lumière a suivi le chemin matérialisé par la tige. - Photo D : Les rayons du faisceau divergent, le
3 – Dans un milieu homogène, La lumière faisceau est divergent.
se propage en ligne droite, on dit aussi la 3 – Représentation des faisceaux
propagation de la lumière est rectiligne
4 – a – La plaque étant opaque et comme la lumière

24 Guide du Professeur | ETINCELLE


A B C D Les figurines qui reçoivent la lumière sont celles
qui se trouvent dans la zone du faisceau de
lumière issu de S et limité par les rayons qui
passent par les bords du trou.

Exercices p117 Ex. 6 :
Ex. 1 : 1–a–
1 – La lumière se propage en ligne droite. fig : 1
A
2 – Sur le trajet de la lumière du faisceau C

des particules diffusantes. S B

3 – Traverse les milieux transparents. D

4 – Est un milieu translucide.


5 – Le miroir est un milieu opaqu.e b – seules les figurines B et C reçoivent la lumière
2 – a – Seules les figurines C et D seront éclairés
Ex. 2 : b – Le point s à l’intérieur de la boite serait
Lorsqu’une source de lumière éclaire, la lumière de telle sorte que le faisceau issue de ce point
se propage en ligne droite : on dit que sa à des rayons limites qui forment un cône dans
propagation est rectiligne. lequel se trouve l’ensemble des figurines.
Un rayon lumineux est représenté par une fig : 2
droite sur laquelle une flèche indique le sens de C
propagation.

PARTIE 2
S
D
B
Un faisceau de lumière est un ensemble de A
rayons. Lumineux, pour le représenter on trace
ses deux rayons limites.

Ex. 7 :
Ex. 3 : 1 – propagation rectiligne de la lumière
Dans un milieu homogène, et transparent, la 2 – on trace le triangle OAB, en respectant
lumière
se propage suivant une ligne droite. l’angle 50°.
Ex. 4 : Et en choisissant une échelle pour OB ; on
1 – a – Ghita et Ahmed voient la lampe S. détermine AB par une mesure à la règle.
b – Ghita voit la tête du clou.
c – Rayan ne voit ni la lampe S ni la tête du clou. Ex. 8 :
2 – les trois personnes ne voient ni la lampe S ni On trace le faiseau de lumière limité par les
la tête du clou. rayons issus des deux entrimités de la carafe, on
constate que, ce faiseau est reçu seulment par
Ex. 5 : l'observateur B.
Questions 1 et 2

25
Chapitre 4 Application de la propagation rectiligne de la lumière
Activité Expérimentale p : 120
Doc.2 : (P. 124)
La chambre noire
1 – Seule la partie de la balle de tennis en face
de la source est éclairée.
Doc. 2 : 2 – 1 : zone de plein lumière / 2 : zone de
1– pénombre partiellement éclairée / 3 : Zone
d’ombre centrale.
3–
Écran
Zone de pénombre T1
Zone d’ombre
Ombre propre
T2
T3

Pénombre
Ombre portée

2 – L’image est renversée 4 – a – T1 se trouve dans la zone d’ombre portée.


Activité Expérimentale p : 122 b – T2 se trouve dans la zone totalement éclairée de l’écran
Ombre et Pénombre c – T3 se trouve dans la zone de pénombre.
Activité Documentaire p :126
Doc. 1 :
Éclipses et vitesse de la lumière
1 – seule la partie de la balle de tennis en face
de la source est éclairée. Doc. 1 :
3– 1 – Ils sont alignés dans l’ordre: soleil – terre - lune.
Zone ou conne 2 – 1 : ombre propre de la terre
d’ombre 2 : cône d’ombre de la terre
Zone
éclairée K
3 : zone de pénombre.
S
3 – La lune sera invisible lorsqu’elle entre
Ecran
entièrement dans la zone d’ombre de la terre
Zone L car, elle ne sera plus éclairée.
éclairée
Source Balle de
ponctuelle tennis Doc. 2 (P. 128)
Ombre 1 – Ils sont alignés dans l’ordre soleil - lune– terre.
portée Ombre
propre 2 – 1: ombre propre de la lune
2: cône d’ombre de la lune
3: pénombre
4 – a – les rayons qui limitent la zone d’ombre  sont 4: zone éclairée de la terre
SK et SL. 5: ombre portée de la lune.
b – Ils effleurent l’objet éclairé 3 – Le soleil sera invisible pour une personne, qui
5 – c’est la zone d’ombre, car cette partie de regarde le soleil à partir de la partie de la terre
l’espace n’est pas éclairée. qui se trouve dans le cône d’ombre de la lune.
6 – a – T1se trouve dans la zone de l’ombre portéé.
b – T2 se trouve dans la zone éclairée de l’écran.

26 Guide du Professeur | ETINCELLE


Doc. 3 : l’observateur voit la source et une région à
L’objet de cette activité est d’attirer l’attention l’ombre d’où l’observateur ne voit pas la source.
de la très grande vitesse de la lumière comparée Lorsqu’un objet sphérique est éclairé, la région
aux vitesses des véhicules que nous utilisons de l’espace non éclairée et appelé Cône d’ombre.

dans notre quotidien
1 – d1=3000000x2= 600000 km Ex. 2 :
2 – d2 = (140/3600)x2=0,08 km = 80 m Image B

3 – d1 est très supérieure à d2
4 – t = 8x60+20 = 500s Ex. 3 :
5 – d = 300000x500=150000000 km 1 – voir cours page 122 (aussi bilan par l'image 130)
2 – voir cours page 124
Exercices p131
Ex. 1 : Ex. 4 :
Une chambre noire est une boite comportant à
l’avant un trou et, à l’arrière un écran translucide. 1

}
En dirigeant l’orifice d’une chambre noire vers 2
un objet lumineux on obtient sur l’écran une voir cours page 122
image renversée. 3
Une ombre nécessite une source de lumière et un 4
objet opaque par contre un objet transparent est Ex. 5 :
traversé par la lumière sans donner d’ombre.

PARTIE 2
La partie non éclairé d’un objet est son ombre propre. 1-
L’ombre projeté sur un écran est l’ombre portée.
Lorsqu’un un objet opaque est éclairé par une
source ponctuelle, deux régions de l’espace
2-
3-
} voir cours page 124 (aussi bilan
par l'image 130)

sont observées  : une région éclairée d’où

Chapitre 5 Les lentilles minces


Activité Expérimentale p : 134
4 – Une lentille à bords minces est dite convergente
Lentielle convergente et lentille divergente
car elle fait converger le faisceau émergent
Doc. 1:
1 – Matière qui laisse passer la lumière. Doc. 3 :(P. 136)
2 – les lentilles 1 ;2 ;3 ;4 ;5 et 6 sont des lentilles à bords minces. 1–
Doc. 2 :
1–

2 – Le rayon lumineux qui passe par le centre de


2 – Le rayon lumineux qui passe par le centre de la lentille n’est pas dévié
la lentille n’est pas dévié. 3 – diverger : S’écarter de plus en plus de
3 – Converger : quelque chose d’autre(contraire de converger)
- Tendre vers un point commun. 4 – Une lentille à bords épais est dite divergente
- Se concentrer en un même point. car elle fait diverger le faisceau émergent.
- Se diriger vers un point commun.

27
Activité Expérimentale p : 138 Activité Expérimentale p : 140
Foyer, distance focale et vergence d’une Image d’un objet donnée par une lentille
lentille convergent convergente

Doc. 1 : Doc. 1 :


1 – Le papier brule 1 – d>f
2 – entre l’étape 3 et 4 on déplace l’écran en
Doc. 2 : l’éloignant de la lentille, puis on ajuste sa
2– position pour obtenir une image nette
3 – l’image est réelle car elle observable sur un
écran placé derrière la lentille.
4 – L’image est renversée

Doc. 2 :(P. 142)


1 – tableau:
Taille de limage Image L’image
Distance par rapport à celle droite ou est-elle
Doc. 3  OA de l’objet renversée observable
sur un écran?
1–
d>2f Plus petite renversée Oui: réelle

OA =2f Egale renversée Oui: réelle

2f< OA< 2f Plus grande renversée Oui: réelle


o
OA = f renversée Rejetée à l’infini

OA <F Plus grande Droite Non: virtuelle

Exercices p145

2 – f = 14x0,5 = 7 cm Ex. 1 :
3– 1–a
2–b
3–c
4–c
5–b
O F
6–b

Ex. 2 :
Le bon schéma

1 1
4 –C = =
f 0, 07
= 14, 2 d

Créer une discussion sur la valeur de C et la


F
capacité de convergence d’une lentille.

28 Guide du Professeur | ETINCELLE


Ex. 3 : le point B' image de B Puis on trace le rayon issu
1 – Reprendre le schéma et la compléter comme suit: de B parelle le à l’axe optique qui se sera dévié
vers B' ce qui permet de déterminer le foyer F'
3 – En considérant les triangles A’OB’et AOB on
0,5 cm peut écrire que: OA’/OA =: A’B’/AB
5 cm
B Ex. 6 :
F’ A’ 1 – Reprendre la figure et faire le tracé comme suit :
A F O

B’
L E
B
F A’
A O
B’
2 – La taille de l’image est plus petite que la
taille de l’objet AB
3 – Pour obtenir une image plus grande, il faut
rapprocher l’objet de la lentille 2 – La taille réelle de AB est 1cm la taille réelle
4 – Pour que l’image n’apparaisse plus sur l’écran de A’B’ d’après la construction est A’B’=1cm ce
il faut placer l’objet à une distance OA inferieure résultat est prévisible car OA= 2f.

PARTIE 2
à la distance focale f. 3 – OA= 30cm, OA’= 30cm
4 – OA’/OA =1, A’B’/AB =1
Ex. 4 : Ex. 7 :
- Lentilles convergentes : A, B, C, D, G, (bords minces). 1 – La lentille de l’objectif est convergente, car il s’agit
- Lentilles divergentes : B, E, F, H, (bords épais). d’une lentille qui converge les rayons issus un objet
sur un écran (une pellicule) situé derrière la lentille.
Ex. 5 : 2 – La mise au point est faite en agissant sur la
1 – 2 – On trace d’abord le rayon issu de B passant distance OA', entre la lentille et la pellicule.
par O, l’intersection de ce rayon avec l’écran est

Chapitre 6 Quelques instruments optiques


Activité Documentaire p :148
5–
L’œil

Doc. 1 :
1 – le diaphragme : disque muni d’une ouverture
de diamètre réglable ce qui permet de faire
entrer plus ou moins de lumière.
2 – les milieux transparents traversés par la
lumière sont la cornée, le cristallin, l’humeur
aqueuse et l’humeur vitrée
3 – l’image d’un objet vu par l’œil se forme sur la rétine.
4 – a – La lentille représente l’ensemble des Diaphragme milieux transparent écran
milieux transparents
b – le diaphragme représente l’iris
c – l’écran représente la rétine

29
Activité Documentaire p :150 4–a 8–b
Les défauts de l’oeil Ex. 2 :
Doc. 1 : a – Pour voir un objet les rayons de lumière issus
de l’objet doivent pénétrer dans les yeux de
1 – 1 : cristallin l’observateur.
2 : rétine b – Sur la rétine se forme une image renversée de
3 : nerf optique. l’objet regardé et c’est le cerveau qui la redresse et
2 – L’image se forme sur la rétine. l’identifie
3 – L’image formée est renversée.
4 – Le cerveau est l’organe responsable de Ex. 3 :
reconstituer l’image à l’endroit. 1 – La loupe est constituée d’une lentille
Doc. 2 : convergente
2 – La distance focale de la loupe est f= 1/c
1 – Un œil myope est trop long. f= 1/20 = 0,05m = 5 cm
2 – Un œil myope est trop convergent 3–
3 – Dans un œil myope l’mage se forme avant la rétine.
4 – En plaçant une lentille divergente devant l’œil.

Doc. 3 : B’

1 – Un œil hypermétrope est trop court. B


2 – Un œil hypermétrope est trop divergent. F A’ A
O
F’
3 – Dans un œil hypermétrope l’image se forme
par derrière la rétine.
4 – En plaçant une lentille convergente devant
l’œil. 4 – 1 – Iris et pupille
2 – Cristallin
Activité Expérimentale p : 152
3 – Nerf optique
La loupe
4 – Rétine
1 – Le texte lisible, est l’image donnée par la 5 – Cornée

loupe, du texte illisible (en petits caractère).
Ex. 4 :
2 – a – d<f Sur le schéma A'B' est égal à 1,5 cm, l'image est
b– une fois et demi plus grande que l'objet.

B’ Ex. 5 :
B (1)
F (2) O
1 – Saïd a des yeux hypermétropes.
A’ A
d 2 – Saïd à besoin de lentilles convergentes.
3–
f

L
c – A’B’ est plus grande que AB
d – A’B’ est virtuelle car elle ne peut pas être
observée sur un écran.
e – La loupe est une lentille convergente qui
permet de donner une image agrandie d’un objet.

Exercices
p155

Ex. 1 : Ex. 6 :
1–a 5–b 1 – L’œil (1) : est trop divergent
2–b 6–b - L’œil (2) : est normal
3–c 7–a - L’œil (3) : est trop convergent
2 – L’œil (1) est hypermétrope ce defaut est

30 Guide du Professeur | ETINCELLE


corrigé par une lentille convergente. quantité de lumière qui doit entrer dans l’œil
– L’œil (3) est myope ce defaut est corrigé par pour mieux voir, alors que c’est l’inverse pour
une lentille divergente. l’œil de la photo (b) qui se trouve au soleil.
Ex. 7 :
1 – Il s’agit de la rétine.
2 – Il s’agit de l’iris.
3 – L’œil de la photo (a) se trouve dans l’obscurité
car l’iris est grand ouvert pour augmenter la

PARTIE 2

31
Partie 3: L'èlectricité

CHAPITRE 1 : Le courant électrique alternatif sinusoïdal


CHAPITRE 2 : L’installation électrique domestique

L’installation électrique demeure l’élément essentiel au fonctionnement


de notre habitation : chauffage, cuisine, luminaires... Autant
d’équipements nécessaires pour notre confort.
La tension électrique aux bornes d’une prise du secteur est-elle du
même type que celle délivrée par une pile ?
Quels sont les éléments essentiels d’une installation électrique
domestique ?

32 Guide du Professeur | ETINCELLE


Chapitre 1 Le courant électrique alternatif sinusoïdal
Activité Documentaire p :160 Activité Expérimentale p : 166
Présentation des boutons de l’oscilloscope et leurs fonctions Valeur efficace d’une tension alternative

Doc. 1 : Doc. 1 :


1 – c’est le bouton marche / arrêt.  1 – Le volmètre est réglé sur le mode alternatif.
2 – bouton réglage de la netteté de l’image. 2–
3 – sur la position 0. Umax (V) 6 8 10 12 14
4 – sur la position ≅
5 – bornes X et masse ou Y et masse. Ueff (V) 4,2 5,6 7,1 8,6 10

Doc. 2 :
Umax
1,4 1,4 1,4 1,4 1,4
Ueff
1 – 2 volt par division
2 – 20 millisecondes par division 3 – Le rapport Umax est constant
Activité Expérimentale p : 162 Ueff
U max
Visaualisation et mesure d’une tension 4– U eff
= 1, 4 = 2

PARTIE 3
U U max
Doc. 1 : 5 – Umax = 2 U max = U eff � 2 U eff =
2
eff

1 – a – Le pôle (+) de la pile est reliée à la borne Application 1 (page 168)


X de l'oscilloscope. 1 – Celles qui ne gardent pas la même valeur au
b – Le pôle (-) est relié et la masse. cours du temps (tension variable): A, B, D et E
2 – La tension aux bornes de la pile garde la 2 – Celles qui gardent la même valeur au cours
même valeur au cours du temps donc elle est du temps (tension continue): C.
continue. 3 – Celles qui changent de signe au cours du
3 – La valeur de la tension est: temps (tension alternative):A et D.
U = sensibilité verticale # nombre de division = 2 # nombre de divisions (selon l' exp erience) Application 2
4 – a – La courbe se situe en bas de l’axe centrale 1 – La fonction balayage de l’oscilloscope est
de l’écran. activée, car on observe une ligne horizontale,
b – La valeur est U = -U dans le cas contraire on observe un point.
2 – Une pile par Ex. emple.
Doc. 2 :(page 164)
3 – U = S v # nombre de division = 2 # 2, 2 = 4, 4V
1 – Le sélecteur doit être placer dans la position ∼. Application 3
2 – a – La tension ne garde pas la même valeur 1 – La fonction balayage de l’oscilloscope est
au cours du temps , elle est variable. activée, car on observe courbe dans le cas
b – La tension prend des valeurs tantôt positives contraire on observe un segment vertical.
tantôt négatives ,elle est alternative. 2 – La tension affichée sur l’oscilloscope est
3 –a – Période T: T = S h # 4 = 5 # 4 = 20ms pour périodique, repère un motif élémentaire et Calcule la
les deux Documents B et C. période T: T = 5div # 20ms = 100ms = 0, 1s .
b – Fréquence f Calcule: f = T1 = 20 #110 = 50Hz -3 1 1
c –Tension maximale Umax pour le graphe C: 3 – Calcule la fréquence f : f = T = 0,1 = 10 Hz .
4 – U max = 3div # 2 V div = 6V
U max = 4 # 5 = 20V
pour le graphe D: U max = 3 # 5 = 15V 5 – Calcule la valeur de la tension efficace U eff
U max 6
U eff = = = 4,3 V .
2 1, 41

33
Exercices - 4,1V correspond à l’oscillogramme de gauche
p171
car Umax est la plus grande.
Ex. 1 : - 2,5V correspond à l’oscillogramme de droite
1 – …………GBF produit une tension variable, une 25Hz est la fréquence la plus petite donc elle
tension alternature prend tantôt…….. correspond à l’oscillogramme de plus grande
- La pile produit une tension continue car se période, c’est l’oscillogramme représenté à
valeur reste constante au………… droite, donc 40Hz correspond à l’oscillogramme
- se caractérise par sa période T et sa valeur de gauche , celui qui a la plus petite période.
maximale Umax.. 4 – oscillogramme de gauche: - U1max=4,1x1,41=5,8V
- Périodique a une fréquence note f qui indique – oscillogramme de droite: U2max=2,5x 1,41 x=3,5V
le nombre de période par seconde. 5 – On divisant Umax par le nombre de divisions
- S’exprime en Hertz. on trouve SV=3V/div
- par la relation f= 1/T avec f en hertz et T en
seconde. Ex. 4 :
- à l’aide d’un voltmètre la relation est 1–
U max = 2 # U eff

d
Ex. 2 :
1 – Les tensions représentées sont alternatives
car elles prennent tantôt des valeurs positives
tantôt des valeurs négatives
2 – La fréquence f d’une tension périodique de
période T est le nombre de période par seconde.
Elle s’Ex. prime en hertz f= 1/T a b c
3 – La tension représentée sur la figure 3 est
celle qui a la plus grande fréquence, car elle 2 – (c) : Sensibilité vertical
possède la période la plus faible. (d) : sensibilité horizontale

Ex. 3 : Ex. 5 :
1 – Il s’agit de la sensibilité verticale et de la 1 – puisqui’il s’agit de piles (Tensions continues)
sensibilité horizontale (balayage) Les oscillogrammes sont des droites horizontales.
2 – 4,1 V et 2,5 V représentent les tensions efficaces 2 – La tension est U= YxSv = 5x 2, 5 =12,5 V
3 – Puisque il s’agit de même réglage de 3 – La déviation est Y=U/Sv=6/0,5=12 divisions.
l’oscilloscope.

Chapitre 2 L’installation électrique domestique


Activité Expérimentale p : 174
Doc. 2 :
La tension du secteur : Phase, neutre et terre.

Activité Expérimentale p : 176 Neutre


227 V Phase
Tensions entre les différentes bornes
d'une prise de courant du secteur. 0V 226V

Doc. 1 :
Terre
Photo A : la tension entre la phase et le neutre.
Photo B : la tension entre la phase et la terre.
Photo C : la tension entre le neutre et la terre.

34 Guide du Professeur | ETINCELLE


Activité Documentaire p :180 8- Les interrupteurs du disjoncteur s’ouvrent du
Des éléments essentiels de l’installation moment où le fil de terre est parcouru par un courant.
électrique domestique. - En Ex. aminant la photo C
Doc. 1 : 9- Lorsque la personne touche la machine,
il est traversé par le courant de fuite : c’est
1 – programme de 1ere année: Un fusible permet l’électrocution. L’absence de la prise de terre
de protéger une partie l’installation électrique ne permet pas au disjoncteur de détecter la
en cas de surintensité ou de court-circuit. différence des intensités des courants de phase
2– et du neutre, qui dans ce cas devient faible,
3 – Un fusible est constitué d’un fil conducteur. ce qui ne permet pas aux interrupteurs du
enfermé dans une gaine de verre ou de disjoncteur de s’ouvrir.
céramique.
4 – Si l’intensité du courant qui traverse le fusible Exercices p185
dépasse la valeur inscrite, le fil métallique fond, Ex. 1 :
ce qui ouvre le circuit sur lequel est placé le 1–a
fusible. 2–c
Doc. 3 :(page 180) 3 –a
4–b
1 – 1- Transformateur : abaisse la tension efficace 5–b
pour la rendre égale à 220 V. 6–a
2- Compteur électrique  : mesure l’énergie 7–c

PARTIE 3
électrique consommée.
3- Disjoncteur : coupe le courant dans la totalité du circuit. Ex. 2 :
4- Fil de phase : fil rouge ;fil d’alimentation. 1 – Le fil phase : rouge
5- Fil neutre : fil bleu ;relié à la terre. Le fil neutre : bleu
6- Fil de terre : relie la carcasse métallique des La terre : jaune et vert
appareils à la terre. 2 – Les bornes femelles d’une prise de courant
7- Fusible : dipôle placé sur le fil de phase pour sont reliées au fils de phase et neutre.
protéger les appareils de la surintensité. 3 – La tension électrique est nulle entre le neutre
8- Liaison avec le sol. et la prise de terre.
2 – Fil de phase (fil rouge ,fil d’alimentation) et 4 – La tension électrique du secteur est
le neutre (fil bleu ). alternative sinusoïdale.
3 – Le circuit de la maison est ouvert, aucun 5 – a – Le dispositive qui assure la sécurité des
courant ne circule dans le circuit. personnes et le fil de terre reliée à un disjoncteur
Activité Documentaire p :182 différentiel.
Rôles du disjoncteur et de la prise de terre b – Les dispositifs qui assurent la sécurité des
appareils sont les fusibles.
1 –Photo A du Document 1 :
1- Les fils de phase et neutre sont reliés au Ex. 3 :
moteur de la machine. 1 – 1- prise de courant
- Le fil de terre est relié à la carcasse de la machine. 2- prise de terre
2- IP = IN . 3- fusible
4- disjoncteur différentiel
3- I F = 0 . 2 – La personne qui touche la carcasse
4- Les interrupteurs sont fermés. métallique est protégée du fait que la disjoncteur
- Photo B du Document 1 : différentiel détecte le courant de fuite et coupe
immédiatement le courant en s’ouvrant.
5- I F = I P - I N .
6- Les interrupteurs du disjoncteur s’ouvrent. Ex. 4 :
7- la personne qui touche la machine ne ressent rien 1 – a – Les oiseaux ne sont pas électrocutés car,
car la machine n’est plus sous tension électrique ils ne touchent qu'un seul fil ( la phrase).

35
b – Un grand oiseau sera électrocuté, car, vue la grande 4 – Eclairés en lumière verte
taille de ses ailes, il va automatiquement toucher deux
fils ce qui, le met sous tension électrique. Noir
Vert
2 – Lorsque les fils du câble seront dénudés, l’enfant en
Vert
contact avec le fil de phrase et le sol, sera électrocuté.

Indonésie Ukraine
Ex. 5 :
1 – 1- compteur électrique  /  2- fil de phrase
3- fil neutre  /  4- disjoncteur différentiel Ex. 3 :
5- fusible  /  6- prise de terre 1 – a – Faux
2 –La valeur 30 mA veut dire que le disjoncteur b - Faux
différentiel doit ouvrir le circuit lorsque, la 2 – L’œil de la figure a est myope
différence des intensités entre le courant dans la - L’œil de la figure b est hypermétrope
phase et le courant dans le neutre dépasse 30 mA. 3 – Le défaut de l’œil à peut-être corriger à
- 10 A veut dire que le fusible coupe le courant l’aide d’une lentille divergente.
lorsque l’intensité du courant qui le traverse - Le défaut de l’œil b peut être corriger à l’aide
dépasse 10A. d’une lentille convergente

3 – A chaque fois que cette machine est
branchée à la prise de courant le fusible va Ex. 4 :
couper le courant. 1 – La lentille L est convergente
4 – La prise du secteur est munie d’une prise 2 – La distance focale de la lentille L est f=20cm
1 1
de terre, dès que la carcasse de la machine est 3 – C = f = 0, 2 = 5d
en contact avec le fil de phrase, le disjoncteur 4–
différentiel va détecter une fuite de courant et
va immédiatement ouvrir le circuit.

Devoir Surveillé n°3 p186 L


B

Ex. 1 :
1 – Produit A’
A F O F’
2 – Secondaire
3 – Ligne droite 10cm
B’

4 – Bords minces - divergentes 10cm

5 – Prisme

Ex. 2 :
1 – Eclairés en lumière rouge les drapeaux qui se 5 – En considérant l’échelle A’B’= 13,3cm �13cm.
remblent sont: 6 – OA’=35cm
7 – L’image A’B’ se trouve derrière la lentille et
Danemark – Indonésie – et Japon d’une part Rouge recueillie sur un écran donc, il s’agit d’une image
réelle.
Rouge 8 - A'B' = 13 = 0, 65
Hongrie et Yémen d’autre part AB 20
Noir
Devoir Surveillé n°4 p187
2 – Avec de la lumière rouge. Ex. 1 :
3 – Eclairés en lumière jaune 1 – visualiser – temps
Rouge Vert
2 – variable... elle est continue, car sa valeur
reste constante au
Jaune Jaune 3 – Fréquence - Hz
4 – Efficace Ueff – U eff - U max = U eff # 2
Indonésie Ukraine 1
5 – Seconde – f = T

36 Guide du Professeur | ETINCELLE


Ex. 2 : 3 – Les tension représentées en B et C sont
1 – a- La tension visualisée est dite alternative positives.
car elle prend tantôt des valeurs positives 4 – Les tension représentées en A, C et D sont
tantôt des valeurs négatives périodiques.
b – Périodique car, elle présente un motif qui se 5 – Aucune tension n’est seulement négatives.
répète dans le temps 6 – Les tension A,C et D sont variables.
2 – a - Umax =Y x Sv=3x3=9V
U
b- U eff = max Ex. 4 :
2 1 – (a) Q 9
9
U eff = 1, 4 = 6, 43V (b) Q 2 et 6
3 – T=8ms : Le motif qui se répète mesure 4 (c) Q 5
divisions l’axe horizontal. (d) Q 1
T=4xSh (e) Q 4
T 8 (f) Q 3,7 et 8
Sh = 4 = 4 = 2 ms div

Ex. 3 :
1 – La tension représenté en B est continue.
2 – Les tension représentées en A et D sont
alternatives.

PARTIE 3

37