Vous êtes sur la page 1sur 36

………………………………....

Mémoire Ouvrages D’Art…………………………………

SOMMAIRE
1- Prédimensionnement de la poutre...................................................................................3
1-1- Quelques recommandations et hypothèses de calcul..................................................3
1-2- Prédimensionnement des poutres...............................................................................4
1-3- Prédimensionnement de l’entretoise..........................................................................4
1-4- Prédimensionnement du hourdis................................................................................4
1-5- Nombre de poutres......................................................................................................4
1-6- Dimensionnement du talon.........................................................................................4
1-7- Caractéristiques Du Pont.............................................................................................6
2- Calcul des moments d’inertie..........................................................................................7
2-2 Moment d’inertie de torsion........................................................................................7
3- Application de la méthode de Guyon–Massonnet..........................................................7
4- Calcul du CRT pour la poutre de rive N=o 1....................................................................8
4-1- Courbe de la ligne d’influence de K :.........................................................................8
4-2- Cas de charge AL......................................................................................................10
4-3- Cas de la charge du trottoir qtr..................................................................................11
4-4- Cas de charge Bc.......................................................................................................11
4-5- Cas de charge du convoi militaire Mc120................................................................12
5- Calcul du CRT pour la poutre centrale..........................................................................13
4-6- Courbe de la ligne d’influence de K.........................................................................13
4-7- Charge AL.................................................................................................................14
4-8- Charge qtr...................................................................................................................15
4-9- Charge Bc..................................................................................................................15
4-10- Cas de charge du convoi militaire Mc120............................................................16
6- Détermination des sollicitations....................................................................................18
7- Sollicitations de calcul..................................................................................................31

BERRIMA Emna & ABDELKHALEK Raja 1


………………………………....Mémoire Ouvrages D’Art…………………………………

Introduction :

L’infrastructure routière, avec ses ouvrages d’arts, est un vecteur de développement durable.
A ce titre les ouvrages d’arts ne cessent de se développer pour désengorger la circulation ou
franchir des obstacles, et ce afin d’apporter un gain appréciable de temps et d’argent pour tous
les citoyens. Ce secteur très porteur pour les prochaines décennies, nous a motivées pour
réaliser ce mémoire.

Dans ce mémoire, nous avons procédé en premier lieu à un prédimmensionnement des


poutres. Nous avons par la suite calculer les sollicitations que reçoit chaque poutre en
déterminant le coefficient de répartition transversale (CRT), ce qui nous a amener à
déterminer les sollicitations les plus défavorables. Cette étude particulière à été établit en se
basent sur le règlement en vigueur des ponts et chaussées.

BERRIMA Emna & ABDELKHALEK Raja 2


………………………………....Mémoire Ouvrages D’Art…………………………………

1- Prédimensionnement de la poutre

1m 7.5 m 1m

Lors de la conception nous allons pré dimensionner les différents éléments d’une poutre
précontrainte avec talon, nous pourrions citer :

� La hauteur de la poutre h p

� La largeur de la table de compression située au dessus b t
� L'épaisseur de l'âme de la poutre ba

� L'épaisseur du hourdis h d

� La largeur de la prédalle c
� La largeur du talon b ta

� Les hauteurs h1 et h2 des parties verticales et inclinées du talon
� L'entraxe de deux poutres b 0

bt Épaisseur d hd

c
v
G
hp
ba
v’

h1
h2 bta
b0

Section transversale d’un tablier d’un pont à poutres en BP

1.1- Quelques recommandations et hypothèses de calcul

Une travée de ce pont est de longueur L = 35 mètres


La largeur roulable du tablier Lr = 7.5 mètres
La largeur de chacun des trottoirs Ltr = 1 mètre
Soit alors une largeur totale du pont de 9.5 mètres

L’épaisseur de la prédalle non participante d ci-dessus est compris entre 0,4 et 0,6 m.

BERRIMA Emna & ABDELKHALEK Raja 3


………………………………....Mémoire Ouvrages D’Art…………………………………

On choisit d = 0.5m
La largeur de la prédalle c = 0,75 m.
Pour les aciers passifs nous prendrons une masse de 80 kg par m3 de béton
Pour les aciers de précontrainte nous prendrons une masse de 40 kg par m3

1.2- Prédimensionnement des poutres

 Portée de la poutre : lc=l-2d=35-2x0.5=34 m Soit lc=34m


 Hauteur de la poutre : hp telque : lc/18 ≤ hp ≤ lc/16 Soit : 1,88 ≤ hp ≤ 2,12 mètres
On prendra la hauteur de la poutre égale à 2 mètres ; Soit hp = 2 m
 Epaisseur de l’âme : ba = 0,18 à 0,25 m Soit ba = 0,2 m

1.3- Prédimensionnement de l’entretoise

 Hauteur de l’entretoise : he = ( 0,8 à 0,9 ) .hp Soit he =1,80 m


 Largeur de l’entretoise : be = 15 à 20 cm Soit be = 16 cm

1.4- Prédimensionnement du hourdis

 Entraxe des poutres b0 = 2,50 m à 4,00 m Soit b0 = 2,55 m


2,55
 Epaisseur du hourdis hd = b 0 = Soit hd = 0,16 m
16 16
 Largeur utile Lt = Lr + 2.Ltr =10+ 2 Soit Lt = 12,0 m
 Largeur de la table de compression bt = 1,80 à 2,80 m Soit bt = 1,80 m
On prend pour la pré dalle : c = 0,6 m
On vérifie bien : b0 = 1,8 + 0,75 = 2,55 m

1.5- Nombre de poutres


L T - b t + 1 = 12 - 1,80 +1 = 5
On a : LT = ( n – 1 ) . b0 + bt (avec n : nombre de poutres) n =
b0 2,55
Pour une largeur roulable du tablier de 10 m et un espacement de 2,55 m nous aurons 5
poutres.

1.6- Dimensionnement du talon

Pour le dimensionnement du talon, il existe deux méthodes, nous nous allons procédés par la
deuxième méthode (méthode de SETRA) :
Sachant que 1 ≤ tg(α) ≤ 1.5 ; on prend tg(α)=1
LT . lc2 1
 Determination de bta : b ta = 2 � avec Kc =1100 à 1300
hp . Kt 5

12 . 342 1
D’où b ta = 2 � = 0, 66 Soit b ta = 0,66 m
2 . 1100 5

 Détermination de h2 :

BERRIMA Emna & ABDELKHALEK Raja 4


………………………………....Mémoire Ouvrages D’Art…………………………………

h2=0,1 à 0,2 pour bta=0,6 à 0,8 m Soit h2=0,18 m

 Détermination de h1 :

h1
Sachant que tgα = �b ta - b a � = 1
� �
� 2 �
tga 0,66 - 0, 2
h1 = . ( b ta - b a ) = = 0,23 m Soit h1=0,23 m
2 2
 Détermination de hta :
0,18
On a hta = h1 + h 2 = 0,23 + =0,295m Soit hta=0,295m
2 2
I
 Le rendement de la section (ρ) : =
A . v .v'
Avec : 0.45 ≤ ρ ≤ 0.55 ;
A : Aire de la section e la poutre égale à 1.345 m2 ;
I : Moment d’inertie de la section par rapport l’axe horizontal;
v, v’: Distances des fibres extrêmes de la poutre par rapport au point G.

Nous appliquons le théorème de Huyghens pour calculer ρ :


Pour un rectangle de coté b �h, on a :
b �h 3
Le moment d’inertie par rapport au centre de gravité vaut I1 =
12
23 2 3
�h � b �h b �h �h b �h
Le moment par rapport à la base vaut I2 = I1 + S � �= + =
�2 � 12 4 3
Calcul des caractéristiques d’une surface composée de rectangles :

1,8 m

0,24 m D

G d
δ
1,465 m 2m

0,2 m
h
0 ,295 m b

0,66 m

Soit alors :
h
 δ= + d
2

BERRIMA Emna & ABDELKHALEK Raja 5


………………………………....Mémoire Ouvrages D’Art…………………………………

 h= � des moments statiques par rapport à l’axe D = �(b �h �d )


 ID= � des moments d’inertie par rapport à l’axe D et des moments d’inertie par
b �h3
rapport au centre de gravité du rectangle = �(b �h �d 2 + )
12

d b h S=b.h δ m=b.h.& inertie


0,000 1,600 0,240 0,384 0,120 0,046 0,006
0,002
0,000 0,200 2,000 0,400 1,000 0,400 0,400
0,133
1,705 0,460 0,295 0,136 1,853 0,251 0,466
0,001
Total 0,9197 0,697 1,007

Nous Obtenons ainsi la distance du centre de gravité par rapport au bord supérieur du 1
rectangle :
m
V = = 0, 76 et V’=1-V=1,24
S
Moment d’inertie par rapport au centre de gravité est :
IG= ID-S �V2=1,007-(0,92 �0,762)=0,478 m4
D’où :
I
  = = 0,55
A . v .v'
On a bien 0.45 ≤ ρ ≤ 0.55

Récapitulation des résultats:

hp b0 bt ba hd bta
2m 2,55m 1,8m 0,2m 0,16m 0,66m
h1 h2 c d L lc
0,23m 0,18m 0,75m 0,05m 35m 34m

1.7- Caractéristiques Du Pont

Largeur du pont l = 36.5 m


Largeur roulable Lr = 10 m
Largeur chargeable :Lch = Lr – n.0,5 =10 -1 = 9m (Avec n :nombre de dispositifs de retenue)

Classe du pont : 1ière classe Lr ≥ 7 m


9
Nombre de voies : Nv = E ( L ch ) = ( ) = 3
3 3
9
Largeur d’une voie : V = ( L ch ) = ( ) = 3 m
3 3

BERRIMA Emna & ABDELKHALEK Raja 6


………………………………....Mémoire Ouvrages D’Art…………………………………

2- Calcul des moments d’inertie


2.1 Moment d’inertie de flexion

Nous avons : v’ = 1.24 m et v = 0.76 m


Le moment d’inertie de flexion sera :
Ip = Ix = 1 [b0.v’3 – (b0 – ba).(v – hd)3 + bta.v’3 – (bta - ba).(v’ – hta)3]
3
Nous aurions : Ip = 1.801m4
E .I p
Pour la poutre nous déterminons la rigidité de flexion ρp = = 0,7 E
b0
2.2 Moment d’inertie de torsion

Nous avons choisi comme type de poutre des poutres avec talons.
En utilisant le tableau du polycope (Dimensionnement p56 : k=f (b/a)) on détermine la valeur
du coefficient k pour calculer les différents moments :
� 1 1 -3 4
G1 = . . b0 . h 3d = 1.74 .10 m ;
� 2 3
� 2 . (h p .h d ) -3 4
� G2 = k . ( ).(h p - h d ).b 3a = 9 10 m ; avec k = 0.312 (b/a=9.2) ;
� ba
� b - ba

-3 4
G3 = k . ( ta ).(b ta - b a ).h 3ta = 3.68 10 m ; avec k = 0.2 ;
h ta
1,559 - 1,5
K (1,559) = K(1,5)+(K(1,75)– K(1,5) ).( 1,75 - 1,5 )= 0,196 + (0,213 – 0,196).(

1,559 - 1,5
1,75 - 1,5
)

K (1,559) = 0,2
Le moment est la somme de ceux des trois décompositions de la section :
Kp = G1 + G2 + G3 = 14.42 10-3 m4 ;
γp = Kp E ;
2 . b0
On aura alors : γp = 2.8210-3. E ;
h 3d
Pour l’entretoise on calcule : γE = ρE = E . = 0.341 .10-3.E
12

3- Application de la méthode de Guyon–Massonnet


Calcul des paramètres fondamentaux :
Le principe consiste à déterminer les quatre paramètres fondamentaux α, θ, y et e qui
permettent de bien choisir un tableau parmi les tableaux de Guyon-Massonet pour faire les
interpolations de la fonction K( α, θ, y, e), ainsi que de dessiner les lignes d’influence. Celle-ci
va servir pour le calcul du coefficient de répartition transversale des charges pour chaque
poutre. Paramètres α et θ :

BERRIMA Emna & ABDELKHALEK Raja 7


………………………………....Mémoire Ouvrages D’Art…………………………………

a =  p +  E = 0,102  = b 4 p = 1,15
2. p . E L E
θ≥ 0,3  On utilise donc la méthode de Guyon-Massonet

BERRIMA Emna & ABDELKHALEK Raja 8


………………………………....Mémoire Ouvrages D’Art…………………………………

4- Calcul du CRT pour la poutre de rive N=o 1


4.1- Courbe de la ligne d’influence de K :

- Interpolation sur α :

θ > 1  Kα = K0 + (K1 – K0). a = K0 + 0,32 (K1 – K0)


� Kα = 0,68 K0 + 0,32 K1
- Interpolation sur θ

Dans notre cas θ = 1,15. On peut faire une approximation en considérant le tableau de
Interpolation pour θ tab 1,1 et 1,2
1
� K = K + K .
2
( 1,1 1,2
)
- Interpolation sur y : (La position de la poutre)

b=6m 2,55 m b0 = 2,55m bt /2 = 0,9m

y = 2,55+ 2,55 = 5,1 m , sachant que b==6m, on aura donc y = 0,85 b

K 0,75b = K et K b = K y =b
Les tableaux de Massonnet donnent les valeurs de K pour 3
y= b
4

�0,85 - 0, 75 �
� K 0,85b = K 0,75b + ( K b - K 0,75 ) � �
� 1 - 0, 75 �
� K 0,85b = 0, 6 K 0,75b + 0, 4 K b

On a donc trois interpolations à faire, on choisit par ordre :


1) � K 0,85b = 0, 6 K 0,75b + 0, 4 K b
2) Kα = 0,68 K0 + 0,32 K1

3) � K =
1
2
( )
K1,1 + K1,2 .

On détermine tout d’abord un tableau pour 1 = 1,1 et pour  2 = 1, 2

BERRIMA Emna & ABDELKHALEK Raja 9


………………………………....Mémoire Ouvrages D’Art…………………………………

1er cas : Tableau pour 1 = 1,1 :


-1*b -0,75*b -0,5*b -0,25*b 0 0,25*b 0,5*b 0,75*b b
K(3b/4) -0,0097 -0,0936 -0,1626 -0,1515 0,0880 0,7675 2,0089 3,4539 4,3474
K0 K(b) 0,1709 -0,0097 -0,2209 -0,4770 -0,6652 -0,4129 0,9824 4,3474 9,7780
K(0,85b) 0,0625 -0,0600 -0,1859 -0,2817 -0,2133 0,2953 1,5983 3,8113 6,5196
-1*b -0,75*b -0,5*b -0,25*b 0 0,25*b 0,5*b 0,75*b b
K(3b/4) 0,0527 0,0882 0,1593 0,3055 0,5848 1,0740 1,8145 2,5695 2,7813
K1 K(b) 0,0303 0,0527 0,0985 0,1969 0,3985 0,7931 1,5263 2,7813 4,6078
K(0,85b) 0,0437 0,0740 0,1350 0,2621 0,5103 0,9616 1,6992 2,6542 3,5119
Kα 0,0565 -0,0171 -0,0832 -0,1077 0,0183 0,5086 1,6306 3,4410 5,5572
Tableau 1 : K pour 1 = 1,1 après deux interpolations (sur y puis sur a )
2ème cas : Tableau pour  2 = 1, 2 :
-1*b -0,75*b -0,5*b -0,25*b 0 0,25*b 0,5*b 0,75*b b
K(3b/4) 0,0279 -0,0594 -0,1424 -0,1685 0,0199 0,6851 2,0114 3,5547 4,3049
K0 K(b) 0,1439 0,0279 -0,1317 -0,3856 -0,6677 -0,6038 0,662 4,3049 10,6635
K(0,85b) 0,0743 -0,0245 -0,1381 -0,2553 -0,2551 0,16954 1,47164 3,85478 6,84834
-1*b -0,75*b -0,5*b -0,25*b 0 0,25*b 0,5*b 0,75*b b
K(3b/4) 0,0348 0,0621 0,1217 0,2534 0,5233 1,0306 1,8501 2,7114 2,8817
K1 K(b) 0,0188 0,0348 0,0706 0,1533 0,3352 0,7182 1,4827 2,8817 5,0266
K(0,85b) 0,0284 0,05118 0,10126 0,21336 0,44806 0,90564 1,70314 2,77952 3,73966

Kα 0,05961 -0,0003 -0,0615 -0,1054 -0,0301 0,40509 1,54572 3,5107 5,85356


Tableau 2 : K pour 1 = 1, 2 après deux interpolations (sur y puis sur a )
1
Pour  = 1,15 , on effectue la troisième interpolation sur  : K =
2
( K =1,1 + K =1,2 )
e -1*b -0,75*b -0,5*b -0,25*b 0 0,25*b 0,5*b 0,75*b b
K 0,06 -0,01 -0,07 -0,11 -0,01 0,46 1,59 3,48 5,71
Tableau 3 : K = K(e) après les trois interpolations

Détermination du CRT pour les différents cas de charge :

BERRIMA Emna & ABDELKHALEK Raja 10


………………………………....Mémoire Ouvrages D’Art…………………………………

 Lch = Lr = 10 m
 Nv = 3 voies  Pont de première classe
 La largeur d’une voie Lv = 3 m

4.2- Cas de charge AL

On comparera les deux dispositions (1 file , 2 files ) (voir annexe 1).

 1ère disposition : une seule voie chargée de largeur 3 m

On a : AL = 2,3 + 360 = 9,96 KN/ m²


35 +12
�1 � b� 1 � b �1 1 �6
w AL = � K ( e = b - Ltr ) + K �e = b - Ltr - �+ K ( e = b - ( Ltr + V ) ) �� = � K ( 5) + K ( 3,5 ) + K ( 2 ) �� = 6,18
�2 � 4� 2 � 4 �2 2 �4

w AL 6,18
d'où : K = = = 2, 06
LAL 3

K AL 2, 06
� Le CRT est donc calculé par la formule: h A = = = 0, 412
L
n 5
� a1.h AL .LAL = 1�0, 412 �3 = 1, 24

 2ème disposition : deux voies chargées de largeur 6 m

w AL
K AL =
LAL
�1 � 3b 1 � � b 1 � � b 1 � � 1 � 1 � -b 1 �� b
w AL = � K �e = + �+ K �e = + �+ K �e = + �+ K �e = �+ K �e = + ���
�2 � 4 2 � � 2 2 � � 4 2 � � 2 � 2 � 4 2 �� 4
1
� 1 �b
w AL = w AL ( 1 voie chargée ) + � K ( 2 ) + K ( 0,5 ) + K ( -1) �� = 6,18+0,684= 6,864
2
� 2 �4
w A 6,864
K AL = L = = 1,14
LAL 6

K AL 1,14
� Le CRT est donc calculé par la formule: h A = = = 0, 23
L
n 5
� a1.h AL .LAL = 1�0, 23 �6 = 1,37

Conclusion:
Le 2ème cas est le cas le plus défavorable donc à retenir pour le CRT :
h A = 0, 23 avec a1 = 1 et LA = 6m.
L L

BERRIMA Emna & ABDELKHALEK Raja 11


………………………………....Mémoire Ouvrages D’Art…………………………………

4.3- Cas de la charge du trottoir qtr

Le système général comprend une charge uniformément repartie d’intensité q tr= 15 kg/m²
=0.15 t/m², et disposée sur les trottoirs bordant la chaussé.
Dans le sens transversal, les règles d’application des charges considèrent que toute la largeur
du trottoir est chargée ,mais on peut considérer soit qu’un seul trottoir est chargé, soit que les
deux le sont, de manière à obtenir l’effet le plus défavorable. (voir annexe 1)
D’après la courbe de K le cas le plus défavorable correspond à un seul trottoir chargé.
Ceci coïncide avec :
e = b = 6 m et e = b - Ltr = 5 m pour le trottoir de droite
wtr 1 L 1 L
K tr = = �K ( e = b ) + K ( e = b - Ltr ) �
� �� tr + �K ( e = -b ) + K ( e = -b + Ltr ) �
� �� tr
Ltr 2 Ltr 2 Ltr
1
K tr = K ( 6 ) + K ( 5) �
� = 4,96
2� �

4,96
� Le CRT est donc calculé par la formule: htr = = 0,99
5

� htr = 0,99 avec Ltr = 1m.

4.4- Cas de charge Bc

Les règles d’application de la charge Bc considèrent que dans le sens transversal du pont le
nombre de files de camions N f ne doit pas dépasser le nombre des voies NV donc on a trois
cas à envisager, on place donc les convois de Bc décalées à droite en prenant soin de laisser
0,25m entre le bord du trottoir et la première file de roues (voir annexe 1).
Le coefficient bc dépend du nombre de files de camions à placer et de la classe du pont :

1 file � bc = 1, 2


Pont de la 1ère classe : �2 files � bc = 1,1

3 files � bc = 0,95

Dans notre cas, on comparera les deux dispositions (1 file, 2 files)

 1ère disposition : 1 seule file Bc avec le coefficient bc = 1,2


1 2 1 1
K Bc = �K i = ( K1 + K 2 ) d’où K Bc = ( 4, 75 + 2, 75 ) = 2, 63
2 i =1 2 2
K Bc 2, 63
� Le CRT est donc calculé par la formule: h B = = = 0,525
c
n 5
� bc .h Bc = 1, 2 �0,525 = 0, 63

BERRIMA Emna & ABDELKHALEK Raja 12


………………………………....Mémoire Ouvrages D’Art…………………………………

 2ème disposition : 2 files Bc avec le coefficient bc = 1,1

1 4 1 1
K Bc = � K i = ( K1 + K 2 + K3 + K 4 ) d’où K Bc = ( 3,85 + 1, 4 + 1, 025 + 0, 068 ) = 3,17
2 i =1 2 2
K Bc 3,17
� Le CRT est donc calculé par la formule h B = = = 0, 63
c
n 5
� bc .h Bc = 0, 70

Conclusion:
Le 2ème cas est le cas le plus défavorable donc à retenir pour le CRT :
h A = 0, 63 avec b c = 1,1 et LB = 6 m.
L c

4.5- Cas de charge du convoi militaire Mc120

Le convoi est constitué nécessairement d’un char à 2 chenilles chacune de largeur 1 mètre. La
distance prescrite entre 2 chars ne permet pas de faire passer deux chars simultanément sur
une longueur de 35 m. (Dimensionnement page 20) Un seul cas est donc à calculer. (voir
annexe 1).
1� 1 1 � LM c
K M c = � ( K 7 + K 8 ) + ( K 9 + K10 ) ��
2� 2 2 � LM c

1�
1 1
KMc = � ( 4, 22 + 3, 036 ) + ( 1, 024 + 0, 4 ) �
�= 2,17
2�
2 2 �
K Mc 2,17
� Le CRT est donc calculé par la formule h M = = = 0, 434
c
n 5
A retenir pour le CRT: h M = 0, 43 avec L M = 1m et P = 110t
c c

En résumé, on aura pour la première poutre:

Charge CRT Caractéristiques Le cas le plus défavorable


Al 0,23 A1 = 1 & LAl = 6 m 2 voies chargées
qtr 0,99 Ltr = 1 m 1 trottoir chargé
Bc 0,63 bc = 1,1 & P=12t ou 6t long 2 files de camions Bc
Mc120 0,43 LMc 120 = 1m et P=110t long 1 char Mc120

BERRIMA Emna & ABDELKHALEK Raja 13


………………………………....Mémoire Ouvrages D’Art…………………………………

5- Calcul du CRT pour la poutre centrale


4.6- Courbe de la ligne d’influence de K

-Courbe de K :
a et  restent les mêmes que pour la poutre de rive, c’est à dire, a = 0, 68 et  = 0,32 , par
conséquent, les interpolations sur a et  restent les mêmes que pour la poutre de rive c'est-à-
�Ka = 0, 68 K 0 + 0,32 K1

dire : � 1
�K = ( K =1,1 + K =1,2 )
� 2
Seule la position de la poutre change, elle devient : y = 0. Les tables de Massonnet donnent
directement des lignes correspondant pour y = 0, donc on a pas besoin d’interpoler sur y.

1er cas : Tableau pour 1 = 1,1 :


-1 -0,75 -0,5 -0,25 0 0,25*b 0,5*b 0,75*b b
K0 -0,665 0,088 0,953 1,952 2,562 1,952 0,953 0,088 -0,665
K1 0,399 0,585 0,914 1,408 1,769 1,408 0,914 0,585 0,399
Kα -0,325 0,247 0,941 1,778 2,308 1,778 0,941 0,247 -0,325

2ème cas : Tableau pour  2 = 1, 2 :


-1 -0,75 -0,5 -0,25 0 0,25*b 0,5*b 0,75*b b
K0 -0,668 0,020 0,981 2,005 2,754 2,005 0,981 0,020 -0,668
K1 0,335 0,523 0,883 1,461 1,912 1,461 0,883 0,523 0,335
Kα -0,347 0,181 0,949 1,831 2,485 1,831 0,949 0,181 -0,347

D’où, pour  = 1,15 :


-6,0 -4,5 -3,0 -1,5 0,0 1,5 3,0 4,5 6,0
K -0,34 0,21 0,95 1,80 2,40 1,80 0,95 0,21 -0,34

Détermination du CRT pour les différents cas de charge :

BERRIMA Emna & ABDELKHALEK Raja 14


………………………………....Mémoire Ouvrages D’Art…………………………………

 Lch = Lr = 10 m
 Nv = 3 voies  Pont de première classe
 La largeur d’une voie Lv = 3 m

4.7- Charge AL

On place la charge A1 suivant les règles de chargement de la manière la plus défavorable.


Pour cela et à cause de la variation de A1 et de la largeur de chargement L A1, on essaye
différents cas (1voie, 2voies ou 3 voies chargées) (voir annexe 2).

 1ère disposition : une seule voie chargée de largeur 3 m


Pont de 1ère classe et 1 voie chargée => a1=1
wA �� � V� � 3�
K AL = L
w AL = 2. ��K ( e = 0) + K � e= � � ��
LAL �� � 2� � 2�
6,3
Nous aurions w AL = 6,3 d’où K AL = = 2,1
3
K 2,1
� Le CRT est donc calculé par la formule: h A = AL = = 0, 42
L
n 5
� a1.h AL .LAL = 1�0, 42 �3 = 1, 26

 2ème disposition : deux voies chargées de largeur 6 m


Pont de la 1ère classe et 2 voies chargées => a1=1
wA ��1 � V�� � � b���b
K AL = L w AL = 2. �� �K ( e = 0 ) + K �
e= ��+�
K�e= ����
LAL ��2 � 2 �
� � � 2 �
��2
10, 425
Nous aurions w AL = 10, 425 d’où K AL = = 1, 73
6
1, 73
� Le CRT est donc calculé par la formule: h AL = = 0,347
5
� a1.h AL .LAL = 1�0,347 �6 = 2, 085

 3ème disposition : trois voies chargées de largeur 9 m


Pont de la 1ère classe et 3 voies chargées => a1=0,9.
wA ��
1 � b� � � � b� 1 �
� 3b ��b
K AL = L w AL = 2. �� �K ( e = 0 ) + K �
e= � � +� K� e = �+ �K �
e= � ���
LAL ��2 � 4� � � � 2� 2 � 4 ���4
12,165
Nous aurions w AL = 12,165 d’où K AL = = 1,351
9
K 1,35
� Le CRT est donc calculé par la formule: h A = AL = = 0, 27
L
n 5
� a1.h AL .LAL = 0,9 �0, 27 �9 = 2,19

Conclusion:

BERRIMA Emna & ABDELKHALEK Raja 15


………………………………....Mémoire Ouvrages D’Art…………………………………

Le 3ème cas est le cas le plus défavorable donc à retenir pour le CRT :
h A = 0, 27 avec a1 = 0, 9 et LA = 9m.
L L

4.8- Charge qtr


D’après la courbe de K les partie qu il faudra charger sont toute les deux négatives donc dans
ce cas on retiendra pour le calcul final de CRT la valeur trouvé lors du calcul de la poutre de
rive.

4.9- Charge Bc

Le coefficient bc dépend du nombre de files de camions à placer et de la classe du pont :


1 file � bc = 1, 2


Pont de la 1ère classe : �2 files � bc = 1,1

3 files � bc = 0,95

En plus de cette variation de bc , le choix de l’emplacement des files est essentiel pour avoir le
cas le plus défavorable parce que le maximum de la courbe de K est sur l’axe centrale (e = 0) ;
dans chaque cas des trois files de Bc , il faut trouver la position la plus défavorable.

 1ère disposition : 1 seule file Bc avec le coefficient bc = 1,2

- 1ère cas : 1 file de roue placée sur l’axe centrale, l’autre file à 2.00 m :
1 1
K Bc = ( K1 + K 2 ) = ( 2, 4 + 1,52 ) = 1,96
2 2
1,96
� Le CRT est donc calculé par la formule: h Bc = = 0,392
5
� bc .h B = 1, 2 �0, 392 = 0, 47
c

- 2ème cas : 2 files de roues placées symétriquement par rapport à l’axe centrale :
1 1
K Bc = 2 � K 3 = 2 � �2 = 2
2 2
2
� Le CRT est donc calculé par la formule: h Bc = = 0, 4
5
� bc .h Bc = 1, 2 �0, 4 = 0, 42
 On retient la première disposition bc .h B = 0, 47
c

 2ème disposition : 2 files Bc avec le coefficient bc = 1,1

- 1 ère cas : l’une des 4 files de roues est située sur l’axe central :
1 4 1
K Bc = �K i = ( K1 + K 2 + K 3 + K 4 )
2 i =1 2
1
K Bc = ( 2, 4 + 1,52 + 2, 2 + 1, 23) = 3, 675
2

BERRIMA Emna & ABDELKHALEK Raja 16


………………………………....Mémoire Ouvrages D’Art…………………………………

K Bc 3, 675
� Le CRT est donc calculé par la formule: h B = = = 0, 735
c
n 5
� bc .h Bc = 0,8
- 2 éme disposition : les 2 files sont placées symétriquement par rapport à l’axe central
1 1
K Bc = 2 � ( K 2 + K 7 ) K Bc = 2 � ( 2,3 + 1,375) = 3, 675
2 2
K
� Le CRT est donc calculé par la formule: h B = Bc = 3, 675 = 0, 735
c
n 5
� bc .h Bc = 0,8
 On retient la première disposition bc .h B = 0,8 c

 3ème disposition : 3 files de Bc avec le coefficient bc = 0,95


1 ère cas
1
K Bc = ( K (e = 0) + K (e = 2) + K (e = 2,5) + K (e = 4,5) + K (e = -5) + K (e = 2) + K (e = -2,5) )
2
1
K Bc = ( 2, 4 + 1,52 + 1, 23 + 0, 21 + 2, 2 + 0 + 1, 23 ) = 4,395
2
� Le CRT est donc calculé par la formule: h B = 4,395 = 0,88
c
5
� bc .h Bc = 0,95 �0,88 = 0,836
2ème cas
1 1
K Bc = 2 � ( K 3 + K12 + K13 ) d’où K Bc = 2 � ( K (e = 1) + K (e = 1,5) + K (e = 3,5) )
2 2
1
K Bc = 2 � ( 2 + 1,8 + 0, 7 ) = 4,5
2
K Bc 4,5
� Le CRT est donc calculé par la formule: h = = = 0,9
Bc
n 5
� bc .h Bc = 0,95 �0,9 = 0,855
 On retient la deuxième disposition : bc .h B = 0,855 c

Conclusion:
Le 3ème cas est le cas le plus défavorable donc à retenir pour le CRT :
h B = 0, 9 avec bc = 0, 95 et P = 12t et 6t
C

4.10- Cas de charge du convoi militaire Mc120

Le convoi est constitué nécessairement d’un char à 2 chenilles chacune de largeur 1 mètre. La
distance prescrite entre 2 chars ne permet pas de faire passer deux chars simultanément sur
une longueur de 35 m. (Dimensionnement page 20) Un seul cas est donc à calculer.
Cependant, on peut varier les dispositions des chenilles juste au voisinage du pic de la courbe
(voir annexe). Un seul cas est donc à calculer.
 1ere disposition : L’extrémité d’une chenille sur le pic de la courbe
(voir courbe en annexe):

BERRIMA Emna & ABDELKHALEK Raja 17


………………………………....Mémoire Ouvrages D’Art…………………………………

KMc120 = 1/2 [ K1 + K2+ K3 + K4)] LMc


LMc
= ¼ (2,4 + 2,06 + 1,03 + 0,15) = 1,4
� Le CRT est donc calculé par la formule : ηMc120 = K Mc120 = 0, 28 ;
5

 2ème disposition : Le milieu d’une chenille est sur le pic de la courbe :


KMc120 = ¼ [2 . K5 + K6 + K7] LMc
LMc
= ¼ (2 . 2,23 + 1,29 + 0,89) = 1,66 ;
K
Le CRT sera donc : ηMc120 = Mc120 = 0,332 ;
5

 3ème disposition : Les deux chenilles sont symétriques par rapport au pic de la courbe :
KMc120 = 2 �¼ (K8 + K9 )
KMc120 = 2 �¼ (2+ 1,59) = 1,59 ;
K
Le CRT sera donc : ηMc120 = Mc120 = 0,36 ;
5
 On retient la troisième disposition : ηMc120 = 0,36

Conclusion:
Le cas le plus défavorable est le 3ème cas, à retenir donc pour le CRT :
h M = 0, 36 avec longitudinalement, P = 110 t et LM = 1m.
c c

En résumé, on aura pour la poutre centrale :

Charge CRT Caractéristiques Le cas le plus défavorable


Al 0,27 A1 = 0.9 & LAl =9 m 3 voies chargées
Bc 0,9 bc = 0,95& P=12t ou 6t long 2 files de camions Bc
Mc120 0,36 LMc 120 = 1m et P=110t long 1 char Mc120

CRT Adoptés
Après comparaison des CRT de la poutre de rive et de la poutre centrale, on opte pour les
valeurs suivantes :

Charge CRT Caractéristiques Le cas le plus défavorable


Al 0,27 A1 = 0.9 & LAl =9 m 3 voies chargées
qtr 0,99 Ltr = 1 m 1 trottoir chargé
Bc 0,9 bc = 0,95& P=12t ou 6t long 3 files de camions Bc+pos 2
Mc120 0,43 LMc 120 = 1m et P=110t long 1 char Mc120

BERRIMA Emna & ABDELKHALEK Raja 18


………………………………....Mémoire Ouvrages D’Art…………………………………

6- Détermination des sollicitations


La poutre est calculée en phase d’exploitation. En effet, nous voulons nous assurer qu’elle
puisse supporter son poids propre, le poids de la superstructure et les surcharges routières.
Nous effectuons l’évaluation des sollicitations au niveau des sections critiques et d’autres
sections intermédiaires. Cette reconnaissance de la répartition des sollicitations nous permet
de faire l’arrêt des câbles pour les moments fléchissant et de charger l’espacement des étriers
sous l’effort tranchant. En effet, nous déterminons couramment les sollicitations aux sections
l l l l l
suivantes : x = c ; x = c ; x = c ; x = c ; x = c et x = 0.
2 4 6 8 10

6.1- Sollicitations dues à la charge permanente :

6.1.1 Valeur de la charge permanente :

On évalue la charge permanente, g per , par m.l. de la poutre principale. Cette charge est
composée de la somme des poids propres des éléments suivants :
g per = g p + g d + g st

a) Charge due au poids propre de la poutre, gp sans hourdis:


g p = S � BA = 0, 68 �25 �S = ba . ( hp - hd ) : section de la poutre.

; Avec : �
� BA = 25kN .m -3 : poids volumique du béton armé.
Þ gp = 17 KN/ml.

b) Charge due au poids de l’hourdis :


g d =h d .bo .γ BA =0,16 �2,55 �25 Þ gd = 10,2KN/ml.

c) Charge due à la superstructure :

- Couche de roulement :
groul = 1,4 b0 hroul γroul = 1,4 .2,55 �0,07 �22
�b0 = 2,55 m : entraxe des poutres.

avec : �hroul = 0, 07 m : épaisseur de la couche de roulement.

� roul = 22 kN .m -3 .
� groul= 5,5 KN/ml

- L’étanchéité :
�b0 =2,55 m:etraxe des poutres.

g étch =1,2.b0 .h étch .γétch ; avec : �h étch =0,03m:épaisseur de l'étanchéité.
� -3
�γ étch =22kN.m .
� g étch =1,2×2,55×0,03×22=2,02KN/ml

BERRIMA Emna & ABDELKHALEK Raja 19


………………………………....Mémoire Ouvrages D’Art…………………………………

- Le trottoir :
�A tr :l'aire du trottoir.
g tr =1,05.A tr .γ BA ; avec : �
�γ BA :poids volumique du béton armé.
� gtr = 1, 05 �0, 25 ��
1 25 = 6,56kN / ml.

- Corniches :
On a selon les normes � g cor = 1,05 �3 = 3,15 kN/ml.

- Garde corps (de type BN4)


On a selon les normes : � g gc = 1,05 �0,65 = 0,68 kN/ml.

- Glissière � GGl = 0,15 kN/ml

- Longrine pour glissière � g long = 0,4 . 0,24 . 2,5 =2,4 kN/ml

D’après tout ces calcul on aura la charge de la superstructure :

Þ gst = groul + 2 �gétch + gtr + gcor + ggc++ gGGL+ glong = 22 kN/ml

D’où, la valeur de la charge permanente est :


gper = gp+gd +gst = 17 + 10,2 + 22 = 49,2 kN/ml.
g per = 49,2 kN/ml

d) Charge due au poids des entretoises:

La charge d’entretoise n’intervient qu’aux appuis de la poutre de manière concentrée


Ge : Ge = be .(b0 - ba ). ( he - hd ) . BA Avec :
 be la largeur de la section de l’entretoise = 0,16 m (entre 0,12 & 0,16 m)
 he la hauteur de l’entretoise = 1,8 m (0,8 à 0,9 fois hp= 2 m)
 ba la largeur de l’âme de la poutre = 0,2m

=> Ge= 15,42 KN

Les coefficients de pondération : à l’ELU et à l’ELS et sont respectivement 1,35 et 1.


La charge permanente ne se répartit pas transversalement. Donc le CRT est hper=1.

BERRIMA Emna & ABDELKHALEK Raja 20


………………………………....Mémoire Ouvrages D’Art…………………………………

6.1.2 Moments fléchissant :

La charge permanente est une charge répartie sur toute la poutre.

Pour déterminer les sollicitations dues à cette charge, on n’a pas besoin des lignes
d’influences. Le problème se réduit à déterminer les sollicitations d’une charge répartie sur
toute une poutre sur appui simple.

Diagramme des moments fléchissant sous l’effet de la charge permanente

x
L’expression du moment fléchissant est : M x
per
( lc - x ) :
=  G .g per .
2
gper : la charge permanente par mètre linéaire = 49,2 KN/m
γG : le coeff. De pondération = 1,35 à L’ELU & 1 à L’ELS
lc : La longueur de calcul = 34 m

D’où les résultats suivants :

x 0 lc/10 lc/8 lc/6 lc/4 lc/2


M xper ( kNm ) ELU 0 3168 3849,9 4884,2 6600 8900
ELS 0 2346 2852 3618 4889 6518
Moments fléchissants dus à la charge permanente.

6.1.3 Efforts tranchants :

De même pour les efforts tranchants, on utilise le diagramme des efforts tranchants d’une
charge répartie sur une poutre simple.

BERRIMA Emna & ABDELKHALEK Raja 21


………………………………....Mémoire Ouvrages D’Art…………………………………

g per .
Distribution des efforts tranchants sous l’effet de
L’effort tranchant a l’expression suivante :
�l �
Pour x ≠ 0 ; Tx =  G .g per . �c - x �
per

�2 �
l
Pour x = 0 ; T0 =  G .g per . c +  G .Ge
per

2
D’où le tableau suivant :

x
0 lc/10 lc/8 lc/6 lc/4 lc/2
ELU 1056 828 776,5 690,1 517,6 0
Txper ( kN ) ELS 782 613,5 575 511,5 383,5 0
Efforts tranchants dus à la charge permanente.

6.2- Sollicitations dues à la charge AL :


6.2.1 Valeur de la charge :
360
AL = 2,3 + (en kN/m²).
L + 12
L étant la longueur chargée longitudinalement : L = lc = 34m
q AL =a1.a 2 .L AL .Al
�L AL = 3 �3 = 9m

a1 =0,9

� V0 3.5
Avec �
a2 = = = 1,16 car il s'agit d'un pont de classe 1 donc Vo =3.5m
� V 3
� 360 360
�A l =2,3 + = 2,3 + = 10,13 kN/m²
� lc + 12 34 + 12
� q AL = a1.a 2 .L AL .Al
= 0,9 �1,16 �9 �10,13
= 95, 73 kN/ml

6.2.2 Moments fléchissant :


x
M AL (x) = γ q . ηAL .q AL . . ( lc - x )
2
�1.6 à l'ELU
Avec:γ q= �
�1.2 à l'ELS
ηAL = 0.27 q AL =95,73kN/ml

Les moments pour les différentes positions de x sont regroupés dans le tableau suivant :
x
0 lc/10 lc/8 lc/6 lc/4 lc/2
ELU 0 2151,3 2614,4 3316,8 4482 5976
M xAL (kNm) ELS 0 1344,5 1634 2073 2801,2 3735
Moments fléchissants dus à la charge AL .

BERRIMA Emna & ABDELKHALEK Raja 22


………………………………....Mémoire Ouvrages D’Art…………………………………

6.2.3 - Effort tranchant


1.6 à l'ELU

T AL (x) = γ q . ηAL . q AL . ωAL Avec: γ q = �
1.2 à l'ELS

ηAL =0.27
q AL =a1 .a 2 .LAL .Al
a1 =0,9 et a 2 =1,16
360
A l =2,3+
(lc -x) + 12
(lc -x) 2
ωAL =
2lc
Donc T AL (x) = γ q . ηAL .q AL .ω AL
36 (l -x) 2
= γ q . ηAL . a1 . a2 . LAl . ( 2,3 + ) c
(lc -x)+12 2lc
Les résultats sot regroupés dans le tableau suivant :

x
0 lc/10 lc/8 lc/6 lc/4 lc/2
ELU 69,85 60,07 57,69 53,79 46,17 25,37
TxAL (kN ) ELS 52,39 45,05 43,26 40,34 34,63 19,03
Efforts tranchants dus à la charge AL .

6.3- Sollicitations dues à la charge du trottoir qtr :

6.3.1 Valeur de la charge :

On utilise la charge générale de valeur constante :Qtr= 1,5 KN/m²


Cette valeur est à multiplier par la largeur de chargement, qui est la largeur du trottoir Ltr :
qtr= Qtr . Ltr = 1,5 �1 = 1,5 KN/m

6.3.2 Moment fléchissant :


x
M tr (x) = γ q . ηtr . q tr . .(lc - x)
2
Avec:
�1.6 à l'ELU
γq = �
�1.2 à l'ELS
ηtr =0,9

x
0 lc/10 lc/8 lc/6 lc/4 lc/2
ELU 0 112,36 136,55 173,24 234,09 312,12
M xtr (kNm) ELS 0 70,23 85,35 108,27 146,31 195,08
Moments fléchissants dus à la charge du trottoir.

BERRIMA Emna & ABDELKHALEK Raja 23


………………………………....Mémoire Ouvrages D’Art…………………………………

6.3.3 Effort tranchant :

Effort tranchant sous l’effet de la charge qtr

1.6 à l'ELU

T tr (x) = γ q . ηtr . q tr . ωtr Avec: γq = �
1.2 à l'ELS

(l -x) 2
ηtr =0.9 et ωtr = c
2lc

(lc -x) 2
Þ T tr (x) =  q . ηtr . q tr
2lc
Le tableau suivant regroupe les différents efforts tranchants dus à la charge qtr :
x
0 lc/10 lc/8 lc/6 lc/4 lc/2
ELU 73,44 59,49 56,23 51,02 41,31 18,36
Txtr (kN ) ELS 45,90 37,18 35,14 31,89 25,82 11,48
Efforts tranchants dus à la charge du trottoir
-

6.4- Sollicitations dues à la charge Bc :

6.4.1 Valeur de la charge :

P P = 12t P/2 P P P/2 =6t


1,5m 4,5m 4,5m 1,5m 4,5m

Schéma de calcul de la charge Bc dans le sens longitudinal

- Coefficient bc : bc = 0,95
-Coefficient de majoration dynamique

BERRIMA Emna & ABDELKHALEK Raja 24


………………………………....Mémoire Ouvrages D’Art…………………………………

0.4 0.6
δ Bc =1 + +
1+0.2lc 1+4 G
S
�G: poids total de la travée

�S : poids total maximal des camions Bc placés sur la travée multiplié par b c

G = 5� �
�g p + g d + g roul + 2 � g getch �
�� lc + 2 �
�g tr + gcor + g garde corps + g glissier+longri �
�� lc + 2 � G ent
= 6810,44 kN = 681,04 t

S = sup ( S Bc , S Br , S Bt ) .
 S Bc = bc .NV .Plong
Plong = �Pi sur L = lc � Plong = 120 + 120 + 60 + 120 + 120 + 60 = 600kN .
NV = 3 et bc = 0,95
� S Bc = 0,95 � 3 � 600 = 1710 KN .
 S Bt = bt .N f .Plong
Plong = 2 �160 = 320kN
NV = 3��=NV 2 Nf 2
bt = 1 (car pont de la 1ère classe)
� SBt = 1. 2. 320 = 640 KN
 S Br = 100 kN.

D’où S = sup ( 1710, 640,100) = 1710 KN


S = 1710 KN

0,4 0,6
1+ + = 1,186
D’où δB = 1 + 0,2 x 34 6810,44
1 + 4x
1710

6.4.2 - Moment fléchissan

M Bc = γ q . ηBC . bc . δBC . �P y
i i

�1.6 à l'ELU
avec γ q = � et ηBC =0.9
�1.2 à l'ELS

Ces moments sont calculés à l’aide de la ligne d’influence (Li) dans la section considérée en
plaçant la charge Bc dans le sens longitudinal de manière la plus défavorable.
La ligne d’influence Li des moments est une ligne brisée formée de segments de droites. Il en
résulte que la position la plus défavorable du convoi comporte toujours la présence des
essieux au droit de la section considérée.

Les essieux arrières sont les plus chargées et les plus rapprochés. Nous avons intérêt dans le
but de trouver le cas le plus défavorable à mettre ces essieux à côté de l’ordonnée maximale
de la ligne d’influence. Pour cela deux positions sont possibles : soit le dernier essieux sur

BERRIMA Emna & ABDELKHALEK Raja 25


………………………………....Mémoire Ouvrages D’Art…………………………………

l’ordonnée maximale soit l’avant dernier essieu. On essaye ces deux positions en déterminant
la somme des produits �Pi . yi pour chaque position.

lc
Pour x=
2
1ère disposition :

1,5m 4,5m 4,5m 1,5m 4,5m

x
lc

y1 y2 y3 y4 y5 y6

Détermination des moments fléchissants sous l’effet de la charge Bc pour la 1ère


disposition.

y1 = x.
( lc - x ) y2 = y1.
lc - x - 1,5
y3 = y1 .
lc - x - 6
; ; ;
lc lc - x lc - x

lc - x - 10,5 lc - x - 12 lc - x - 16,5
y4 = y1 ; y5 = y1. ; y6 = y1.
lc - x lc - x lc - x
P
� �Pi . yi = P. ( y1 + y2 + y4 + y5 ) + . ( y3 + y 6 )
2
x.P
� �Pi . yi = . ( 10lc - 10 x - 70,5 ) .
2lc

Les résultats de calcul sont dans le tableau suivant :

x 0 lc/10 lc/8 lc/6 lc/4


1-(x/lc) 1,000 0,900 0,875 0,834 0,750
y1 0,000 3,060 3,719 4,718 6,375
y2 0,000 2,910 3,531 4,468 6,000
y3 0,000 2,460 2,969 3,719 4,875
y4 0,000 2,010 2,406 2,970 3,750
y5 0,000 1,860 2,219 2,720 3,375
y6 0,000 1,410 1,656 1,971 2,250

somme(Piyi) 0,00 1413,00 1702,50 2126,50 2767,50

BERRIMA Emna & ABDELKHALEK Raja 26


………………………………....Mémoire Ouvrages D’Art…………………………………

l
Les valeurs de �Pi . yi pour la 1ère disposition pour x � c .
2

2ème disposition :

1,5m 4,5m 4,5m 1,5m 4,5m

x
lc

y1 y2 y3 y4 y5
y6

Détermination des moments fléchissants sous l’effet de la charge Bc pour la 2ème disposition.
x - 1,5 ( l - x - 9)
y4 = y2 . c
y1 = y2 .
( l - x)
y2 = x. c
x lc - x
; ;
lc ( l - x - 4,5)
y3 = y2 . c ( l - x - 10,5)
y5 = y2 . c
lc - x lc - x
( l - x - 15 )
y6 = y2 . c .
lc - x

Rque : Pour y1 le calcul n’est pas fiable pour x=0, on compte seulement les autres
�Pi . yi = 12.( y1 + y2 + y4 + y5 ) + 6.( y3 + y6 )
x.P � �( x - 1,5 ) ( lc - x ) �

�P . y
i i = 8lc - 8 x - 58,5 + �

2lc � x



� � �

Les résultats de calcul sont dans le tableau suivant :

x 0 lc/10 lc/8 lc/6 lc/4


1-(x/lc) 1,000 0,900 0,875 0,834 0,750
y2 0,000 3,060 3,719 4,718 6,375
y1 0,000 1,710 2,406 3,467 5,250
y3 0,000 2,610 3,156 3,969 5,250
y4 0,000 2,160 2,594 3,220 4,125
y5 0,000 2,010 2,406 2,970 3,750
y6 0,000 1,560 1,844 2,221 2,625
somme(Piyi) 0,00 1323,00 1635,00 2096,32 2812,50
l
Les valeurs de �Pi . yi pour la 2ème disposition pour x � c .
2

BERRIMA Emna & ABDELKHALEK Raja 27


………………………………....Mémoire Ouvrages D’Art…………………………………

Puis on détermine le cas le plus défavorable entre les deux dispositions :

�P . y
i i ( �Pi . yi ) 1ère disp , ( �Pi . yi ) 2ème disp �
= sup �
� �
x 0 lc/10 lc/8 lc/6 lc/4
sup( �P . y )
i i 0 1413,00 1702,50 2126,50 2812,50
l
Les valeurs de �Pi . yi les plus défavorables pour x � c .
2

 Ainsi, on détermine le moment maximal :


M xBc =  Q1 .h Bc .d B .bc .�Pi . yi
x 0 lc/10 lc/8 lc/6 lc/4
ELU 0,00 2292,52 2762,22 3450,13 4563,14
ELS 0,00 1719,39 2071,66 2587,60 3422,35
l
Moments fléchissants dus à la charge Bc pour x � c .
2

lc
Cas particulier pour x =
2

Avec exactitude suffisante pour la pratique, on admet que le moment maximum absolu agit au
milieu de la travée. Mais en vérité sa position est donnée par le théorème de Barré.
D’où, d’après le tableau n°1 (cours d’ouvrage d’art, tome 2, page 46), qui donne l’expression
du moment maximal sous l’effet du convois Bc dans une poutre à travée indépendante :
� 14,878 �
On a : lc = 34m > 18,38m � M max = P � 1, 25lc + - 13,125 �
� lc �
� lc = 34m
On a : � � M max = 3577,51kNm.
�P = 120kN
Pour une approximation assez suffisante pour la pratique on suppose que ses moments sont
l
obtenus pour la mi-travée, c.à.d. à x = c , ainsi on a :
2
M lc 2 =  Q1 .hBc .d B .bc .M max
Bc

h Bc = 0,9

� à l'ELU :  Q1 = 1,6 � M lBc c 2 = 5804,32kNm.


d B = 1,186 � �
On a : �
� à l'ELS :  Q1 = 1, 2 � M lBc c 2 = 4353, 24kNm.

b
�c = 0,95

D’où, les moments fléchissants pour la charge Bc :

x 0 lc/10 lc/8 lc/6 lc/4 lc/2


ELU 0,00 2292,52 2762,22 3450,13 4563,14 5804,32
ELS 0,00 1719,39 2071,66 2587,60 3422,35 4353,24

BERRIMA Emna & ABDELKHALEK Raja 28


………………………………....Mémoire Ouvrages D’Art…………………………………

Moments fléchissants dus à la charge Bc pour tout x.

6.4.3 Effort tranchant :

La position la plus défavorable est celle d’avoir 2 essieux arrière sur le maximum de la ligne
d’influence.
TxBc =  QBcr
1
.hBc .d B .bc . (  Pi yi )

P P P P P/2
1,5m P/2
4,5m 4,5m 1,5m 4,5m

x
lc

y1 y2 y3 y4 y5 y6

Détermination des efforts tranchants sous l’effet de Bc

x lc - x - 1,5 lc - x - 6 lc - x - 10,5
y1 = 1 - ; y2 = y1 . ; y3 = y1 . ; y4 = y1 ;
lc lc - x lc - x lc - x
l - x - 12 lc - x - 16,5
y5 = y1. c ; y6 = y1.
lc - x lc - x
P
� �Pi . yi = P. ( y1 + y2 + y4 + y5 ) + . ( y3 + y6 )
2

Les résultats figurent dans le tableau suivant :

x 0 lc/10 lc/8 lc/6 lc/4 lc/2


1-(x/lc) 1,000 0,900 0,875 0,834 0,750 0,500
y1 1,000 0,900 0,875 0,834 0,750 0,500
y2 0,956 0,856 0,831 0,789 0,706 0,456
y3 0,824 0,724 0,699 0,657 0,574 0,324
y4 0,691 0,591 0,566 0,525 0,441 0,191
y5 0,647 0,547 0,522 0,481 0,397 0,147
y6 0,515 0,415 0,390 0,348 0,265 0,015
somme(Piyi) 475,59 415,59 400,59 375,71 325,59 175,59

x 0 lc/10 lc/8 lc/6 lc/4 lc/2


ELU 771,62 674,27 649,93 609,56 528,25 284,88

BERRIMA Emna & ABDELKHALEK Raja 29


………………………………....Mémoire Ouvrages D’Art…………………………………

ELS 578,71 505,70 487,45 457,17 396,19 213,66

Efforts tranchants dus à la charge Bc

6.5- Sollicitations dues à la charge militaire Mc120


6.5.1 Valeur de la charge :
q= 180KN/m q= 180KN/m

6,1m 30,5m 6,1m

Représentation longitudinale de la charge M C120

Coefficient de majoration dynamique d M C 120 :


0, 4 0, 6
dM = 1+ +
1 + 0, 2 L 1 + 4 G
S
�L : longeur de la travée L = lc .

Avec : �G : poids total de cette travée.
�S : surchage maximale de M correspondant placé sur la travée.
� c

L = lc = 34m.
G = 6810,44KN On a: L=34 m �36.6 alors S = 1100KN.
0, 4 0, 6
dM = 1+ + = 1, 07
1 + 0, 2 �34,88 1 + 4 �6810, 44
1100
Coefficient de pondération :

� Q1 = 1,35 à l'ELU.

� Q1 = 1 à l'ELS.
CRT : h M c = 0, 43

6.5.2 Moments fléchissant :


t
LMc = 6,1m

y1
y0 y3

Détermination des momentsw


fléchissants sous l’effet de la charge M C120 .
M c

BERRIMA Emna & ABDELKHALEK Raja 30


………………………………....Mémoire Ouvrages D’Art…………………………………

x
Pour la charge M C120 on a : t = ( lc - 6,1)
lc
M xM c =  Q1 .hM c .d M c .q.wM c ( t )
x ( lc - x ) t ( l - x ) . ( lc - 6,1)
On a : y0 = y1 = y0 . = x. c
lc x lc lc
l - t - 6,1 x
y2 = y0 . c = . ( lc - t - 6,1)
lc - t lc

wM c = ( y1 + y0 ) .
( x - t ) + y + y . ( t + 6,1 - x )
( 0 2)
2 2

Les résultats sont regroupés dans le tableau suivant :

x 0,00 lc/10 lc/8 lc/6 lc/4 lc/2


t (m) 0,00 2,79 3,49 4,64 6,98 13,95
y0 0,00 3,06 3,72 4,72 6,38 8,50
y1 0,00 2,51 3,05 3,87 5,23 6,98
y2 0,00 2,46 2,98 3,74 4,94 5,91
WMc 0,00 16,86 20,45 25,86 34,72 45,58
ELU 0,00 1884,67 2285,94 2890,86 3882,27 5096,12
ELS 0,00 1396,05 1693,29 2141,37 2875,76 3774,90

Moments fléchissants dus à la charge M C120 .

6.5.3 Effort tranchant :

Pour déterminer le cas le plus défavorable pour les efforts tranchants, il suffit de positionner
un char adjacent au sommet de la ligne d’influence.

Détermination des efforts tranchants sous l’effet de la charge M C120 .


Tx
Mc
= Mc
Q1 .hMc .d Mc .qMc .w 'Mc
x ( lc - x - 6,1) 6,1
y1 = 1 - ; y2 = y1. ; wM' c = ( y1 + y2 ) .
lc ( lc - x ) 2
Les résultats sont regroupés dans le tableau suivant :
x 0,00 lc/10 lc/8 lc/6 lc/4 lc/2
y1 1,00 0,90 0,88 0,83 0,75 0,50
y2 0,82 0,72 0,70 0,65 0,57 0,32
WMc 5,55 4,94 4,79 4,54 4,03 2,50
ELU 620,83 552,63 535,58 507,29 450,32 279,82

BERRIMA Emna & ABDELKHALEK Raja 31


………………………………....Mémoire Ouvrages D’Art…………………………………

ELS 459,87 409,35 396,72 375,77 333,57 207,28

Efforts tranchants sous l’effet de la charge M C120 .


7- Sollicitations de calcul
Nous établissons un tableau de ces sollicitations à l’ELU et un tableau à l’ELS, dans les
sections courantes.
La combinaison des actions pour les moments fléchissants et les efforts tranchants est :
(
M x = M per + sup M AL + M tr , M Bc + M tr , M M c . )
( )
Tx = T per + sup T AL + T tr , T Bc + T tr , T M c .

7.1- Sollicitations de calcul à l’ELU :

Moments fléchissants de calcul à l’ELU


x 0 lc/10 lc/8 lc/6 lc/4 lc/2
permanente 0 3168 3849,9 4884,2 6600 8900
AL 0 2151,3 2614,4 3316,8 4482 5976
Bc 0 2292,52 2762,22 3450,13 4563,14 5804,32
Qt 0 112,36 136,55 173,24 234,09 312,12
Mc120 0 1884,67 2285,94 2890,86 3882,27 5096,12
MAL&MQtr 0 2263,66 2750,95 3490,04 4716,09 6288,12
MBc & MQtr 0 2404,88 2898,77 3623,36 4797,23 6116,44
Mper+(MAl&MQtr) 0 5431,66 6600,85 8374,24 11316,09 15188,12
Mper+
(MBc&MQtr) 0 5572,88 6748,67 8507,56 11397,23 15016,44
Mper+(MMc120) 0 5052,67 6135,84 7775,06 10482,27 13996,12
Mx(kNm) 0 5572,88 6748,67 8507,56 11397,23 15188,12

Efforts tranchants de calcul à l’ELU


x 0 lc/10 lc/8 lc/6 lc/4 lc/2
permanente 1056 828 776,5 690,1 517,6 0
AL 69,85 60,07 57,69 53,79 46,17 25,37
284,8827
Bc 771,62 674,27 649,93 609,56 528,25 8
Qt 73,44 59,49 56,23 51,02 41,31 18,36
Mc120 620,83 552,63 535,58 507,29 450,32 279,82
TAL&TQtr 143,29 119,55 113,91 104,82 87,48 43,73
TBc & TQtr 845,06 733,76 706,16 660,59 569,56 303,24
Tper+(TAl&TQtr) 1199,29 947,55 890,41 794,92 605,08 43,73
Tper+
(TBc&TQtr) 1901,06 1561,76 1482,66 1350,69 1087,16 303,24
Tper+(TMc120) 1676,83 1380,63 1312,08 1197,39 967,92 279,82

BERRIMA Emna & ABDELKHALEK Raja 32


………………………………....Mémoire Ouvrages D’Art…………………………………

Tx(KN) 1901,06 1561,76 1482,66 1350,69 1087,16 303,24

7.2- Sollicitations de calcul à l’ELS :

Moments fléchissants de calcul à l’ELS.


x 0 lc/10 lc/8 lc/6 lc/4 lc/2
permanente 0 2346 2852 3618 4889 6518
AL 0 1344,5 1634 2073 2801,2 3735
Bc 0 1719,39 2071,66 2587,6 3422,35 4353,24
Qt 0 70,23 85,35 108,27 146,31 195,08
Mc120 0 1396,05 1693,29 2141,37 2875,76 3774,9
MAL&MQtr 0 1414,73 1719,35 2181,27 2947,51 3930,08
MBc & MQtr 0 1789,62 2157,01 2695,87 3568,66 4548,32
10448,0
Mper+(MAl&MQtr) 0 3760,73 4571,35 5799,27 7836,51 8
Mper+
(MBc&MQtr) 0 4135,62 5009,01 6313,87 8457,66 11066,32
Mper+(MMc120) 0 3742,05 4545,29 5759,37 7764,76 10292,9
Mx(kNm) 0 4135,62 5009,01 6313,87 8457,66 11066,32

Efforts tranchants de calcul à l’ELS


x 0 lc/10 lc/8 lc/6 lc/4 lc/2
permanente 782 613,5 575 511,5 383,5 0
AL 52,39 45,05 43,26 40,34 34,63 19,03
Bc 578,71 505,7 487,45 457,17 396,19 213,6621
Qt 45,9 37,18 35,14 31,89 25,82 11,48
Mc120 459,87 409,35 396,72 375,77 333,57 207,28
TAL&TQtr 98,29 82,23 78,41 72,23 60,45 30,51
TBc & TQtr 624,61 542,88 522,59 489,06 422,01 225,14
Tper+(TAl&TQtr) 880,29 695,73 653,41 583,73 443,95 30,51
Tper+(TBc&TQtr) 1406,61 1156,38 1097,59 1000,56 805,51 225,14
Tper+(TMc120) 1241,87 1022,85 971,72 887,27 717,07 207,28
Tx(KN) 1406,61 1156,38 1097,59 1000,56 805,51 225,14

BERRIMA Emna & ABDELKHALEK Raja 33


………………………………....Mémoire Ouvrages D’Art…………………………………

Conclusion :

Ce mini mémoire nous a permis de mieux palper et connaître les méthodes de conception de
ponts à poutres en effectuant un prédimensionnement et un calcul de vérification des
sollicitations dans les différents éléments constituants le pont en question.

Les principaux résultats peuvent être déduites à partir des calculs des sollicitations dus à la
charge (bc). On peut dire que cette dernière est la charge la plus sollicitante pour effectuer le
calcul des contraintes maximales pour dimensionner les éléments constituants le pont. D’autre
part, on remarque que le rendement géométrique de la section est assez élevé par rapport aux
recommandations.

BERRIMA Emna & ABDELKHALEK Raja 34


………………………………....Mémoire Ouvrages D’Art…………………………………

IX – Conclusion :

Ce mini mémoire nous a permis de mieux palper et connaître les méthodes de


conception de ponts à poutres en effectuant un prédimensionnement et un calcul de
vérification des sollicitations dans les différents éléments constituants le pont en question.

Les principaux résultats peuvent être déduites à partir des calculs des sollicitations dus
à la charge (bc). On peut dire que cette dernière est la charge la plus sollicitante pour effectuer
le calcul des contraintes maximales pour dimensionner les éléments constituants le pont.
D’autre part, on remarque que le rendement géométrique de la section est assez élevé par
rapport aux recommandations.

BERRIMA Emna & ABDELKHALEK Raja 35


………………………………....Mémoire Ouvrages D’Art…………………………………

ANNEXES

BERRIMA Emna & ABDELKHALEK Raja 36

Vous aimerez peut-être aussi