Vous êtes sur la page 1sur 39

Document Technique d’Application

Référence Avis Technique 6/19-2403_V1

Fenêtre coulissante en
aluminium à coupure
thermique
SlimPatio 68
Sliding window made of
aluminium with thermal
barrier
Relevant de la norme NF EN 14351-1+A2
Titulaire : Reynaers Aluminium
1, rue Victor Cousin
CS 30247
FR-77561 Lieusaint Cedex
Tél. : +33(0)1 64 13 85 95
Fax :
E-mail : info.france@reynaers.com
Internet : www.reynaers.fr

Groupe Spécialisé n°6


Composants de baies, vitrages

Publié le 18 décembre 2019

Commission chargée de formuler des Avis Techniques et Documents Techniques


d’Application
(arrêté du 21 mars 2012)

Secrétariat de la commission des Avis Techniques


CSTB, 84 avenue Jean Jaurès, Champs sur Marne, FR-77447 Marne la Vallée Cedex 2
Tél. : 01 64 68 82 82 - Internet : www.ccfat.fr

Les Avis Techniques sont publiés par le Secrétariat des Avis Techniques, assuré par le CSTB. Les versions authentifiées sont disponibles gratuitement sur le site internet du CSTB (http://www.cstb.fr)
 CSTB 2019
Le Groupe Spécialisé n° 6 « Composants de baie, vitrages » de la Commission
chargée de formuler les Avis Techniques a examiné, le 17 octobre 2019, la
demande relative au système de fenêtres SlimPatio 68 présenté par la société
Reynaers. Le présent document, auquel est annexé le dossier technique établi par
le demandeur, transcrit l’avis formulé par le Groupe Spécialisé n° 6 sur les
dispositions de mise en œuvre proposées pour l’utilisation du procédé dans le
domaine d’emploi visé et dans les conditions de la France Métropolitaine.

pour les éviter, notamment par le port d’équipements de protection


1. Définition succincte individuelle (EPI).

1.1 Description succincte Données environnementales


Le système SlimPatio permet de réaliser des fenêtres et portes fe- Le système SlimPatio 68 ne dispose d’aucune déclaration environne-
nêtres coulissantes à 2 rails 2, 3 ou 4 vantaux, et 3 rails 3 vantaux mentale (DE) et ne peut donc revendiquer aucune performance envi-
dont les cadres tant dormants qu’ouvrants sont réalisés avec des ronnementale particulière. Il est rappelé que les DE n’entrent pas dans
profilés en aluminium à rupture de pont thermique. le champ d’examen d’aptitude à l’emploi du système.
Les dimensions maximales sont définies : Aspects Sanitaires
- pour les fabrications non certifiées dans le Dossier Technique, Le présent avis est formulé au regard de l’engagement écrit du
- pour les fabrications certifiées dans le Certificat de Qualification. titulaire de respecter la réglementation, et notamment l’ensemble des
obligations réglementaires relatives aux produits pouvant contenir des
1.2 Mise sur le marché substances dangereuses, pour leur fabrication, leur intégration dans
les ouvrages du domaine d’emploi accepté et l’exploitation de ceux-ci.
Les produits doivent faire l’objet d’une déclaration des performances
Le contrôle des informations et déclarations délivrées en application
(DdP) lors de leur mise sur le marché conformément au règlement
des réglementations en vigueur n’entre pas dans le champ du présent
(UE) n° 305/2011 article 4.1.
avis. Le titulaire du présent avis conserve l’entière responsabilité de
Les produits conformes à cette DdP sont identifiés par le marquage CE. ces informations et déclarations.

1.3 Identification Sécurité


Les fenêtres SlimPatio 68 ne présentent pas de particularité par rap-
Profilés
port aux fenêtres traditionnelles.
Le sertissage des barrettes est réalisé par ERAP en Belgique.
La sécurité aux chutes des personnes n’est pas évaluée dans le pré-
Les profilés avec coupure thermique en polyamide sont marqués à la sent document. Il conviendra de l’évaluer au cas par cas.
fabrication selon les prescriptions de marquage des règles de certifica-
tion « NF-Profilés aluminium à rupture de pont thermique (NF 252) » Sécurité vis-à-vis du feu
ou « QB- Profilés aluminium à rupture de pont thermique (QB49) » Elle est à examiner selon la réglementation et le classement du bâti-
ment compte tenu du classement de réaction au feu des profilés (cf.
Fenêtres
Réaction au feu).
Les fabrications certifiées sont identifiées par le marquage de certifica-
tion, les autres n’ont pas d’identification prévue. Isolation thermique
La faible conductivité du polyamide assurant la coupure thermique
2. AVIS confère aux cadres ouvrants et dormants, une isolation thermique
permettant de limiter l'apparition des phénomènes de condensation
superficielle et les déperditions au droit des profilés.
2.1 Domaine d’emploi accepté
Le domaine d’emploi est prévu pour les dimensions indiquées au para-
Étanchéité à l’air et à l’eau
graphe Dimensions maximales du dossier technique établi par le de- Elles sont normalement assurées par les fenêtres SlimPatio68.
mandeur. Pour les fabrications certifiées, des dimensions supérieures
peuvent être envisagées. Elles sont alors précisées dans le Certificat Perméabilité à l’air des bâtiments
de Qualification attribué au menuisier. En fonction du classement vis-à-vis de la perméabilité à l’air des fe-
nêtres, établi selon la NF EN 12207, le débit de fuite maximum sous
Pour des conditions de conception conformes au paragraphe 2.31 :
une différence de pression de 4 Pa obtenu par extrapolation est :
fenêtre extérieure mise en œuvre en France Métropolitaine :
- Classe A*2 : 3,16 m3/h.m2,
- en applique intérieure et isolation intérieure avec rejingot déporté
dans : des murs en maçonnerie ou en béton. - Classe A*3 : 1,05 m3/h.m2,
- en tableau et isolation intérieure dans : des murs en maçonnerie - Classe A*4 : 0,35 m3/h.m2.
ou en béton. Ces débits sont à mettre en regard de l’exigence de l’article 20 de
- en rénovation, sans conservation du dormant existant l’arrêté du 24 mai 2006 et celles de l’article 17 de l’arrêté du 26 oc-
tobre 2010 relatif aux caractéristiques thermiques des bâtiments
2.2 Appréciation sur le procédé nouveaux et parties nouvelles de bâtiment.

2.21 Satisfaction aux lois et règlements en vigueur Accessibilité aux handicapés


et autres qualités d’aptitude à l’emploi Ce système dispose d’une solution de seuil, qui sans avoir recours à
une rampe amovible intérieure, permet l’accès aux handicapés au sens
Stabilité de l’arrêté du 30 novembre 2007.
Les fenêtres SlimPatio 68 présentent une résistance mécanique per- Entrée d’air
mettant de satisfaire à la seule disposition spécifique aux fenêtres
figurant dans les lois et règlements et relative à la résistance sous les Le système SlimPatio 68 tel que décrit dans le Dossier Technique établi
charges dues au vent. par le demandeur, ne permet pas de satisfaire l’exigence de l’article 13
de l’arrêté du 3 mai 2007 relatif aux caractéristiques thermiques et à
Stabilité en zone sismique la performance énergétique des bâtiments.
Le présent système ne présentant pas d'éléments de remplissage
supérieurs à 4 m², il n'y a pas lieu d'apporter de justifications particu-
lières (conformément au "Guide de dimensionnement parasismique
des éléments non structuraux du cadre bâti" de septembre 2014).

Prévention des accidents, maîtrise des accidents et


maîtrise des risques lors de la mise en œuvre et de
l’entretien
Le procédé ne dispose pas d’une Fiche de Données de Sécurité (FDS).
L’objet de la FDS est d’informer l’utilisateur de ce procédé sur les
dangers liés à son utilisation et sur les mesures préventives à adopter

2 6/19-2403_V1
1,6 1,3 1,2 1,4 1,4
Les nouvelles fenêtres et portes-fenêtres ne peuvent être installées
dans les pièces principales d’habitation et d’hébergement que si ces 1,8 1,4 1,3 1,6 1,6
dernières sont déjà munies d’entrées d’air ou d’un dispositif de ventila- 2,0 1,5 1,4 1,8 1,7
tion double flux.
2,3 1,7 1,6 2,0 2,0
Informations utiles complémentaires
2,6 1,9 1,7 2,2 2,2
a) Éléments de calcul thermique lié au produit
b) Éléments de calcul thermique de l’ouvrage
Le coefficient de transmission thermique UW peut être calculé selon la
formule suivante : Les valeurs Uw à prendre en compte dans le calcul du Ubât doivent
tenir compte de la mise en œuvre du produit.
UgA g  Uf A f  gIg
Uw  Pour le calcul du coefficient Ubât, il y aura lieu de prendre en compte
Ag  A f
les déperditions thermiques au droit des liaisons entre le dormant et le
où : gros-œuvre. Ces déperditions sont représentées en particulier par le
coefficient Ψ.
 Uw est le coefficient de transmission surfacique de fenêtre nue en
W/(m2.K). Ψ est le coefficient de transmission linéique dû à l’effet thermique
combiné du gros-œuvre et de la fenêtre, en W/(m.K).
 Ug est le coefficient surfacique en partie centrale du vitrage en
W/(m2.K). Sa valeur est déterminée selon les règles Th-U. La valeur du coefficient Ψ est dépendante du mode de mise en œuvre
de la fenêtre. Selon les règles Th-U 5/5 de 2005 « Ponts thermiques »,
 Uf est le coefficient surfacique moyen de la fenêtre en W/(m2.K),
la valeur Ψ peut varier de 0 à 0,35 W/(m.K), pour une construction
calculé selon la formule suivante :
neuve ou pour une pose en rénovation avec dépose totale.
Σ Ufi A fi Pour une pose en rénovation avec conservation du dormant existant, il
Uf 
Af y aura lieu de déterminer la valeur Ψ.
où : c) Facteurs solaires
- Ufi étant le coefficient surfacique du montant ou traverse numéro c1) Facteur solaire de la fenêtre
« i », Le facteur solaire Sw ou Sws de la fenêtre est déterminé selon la norme
- Afi étant son aire projetée correspondante. La largeur des mon- XP P50-777, selon la formule suivante :
tants en partie courante est supposée se prolonger sur toute la
hauteur de la fenêtre. S w  S w1  S w2  S w3 (sans protection mobile)
 Ag est la plus petite des aires visibles du vitrage, vues des deux ou
côtés de la fenêtre, en m2. On ne tient pas compte des déborde-
ments des joints. S ws  S ws1  S ws2  S ws3 (avec protection mobile déployée)
 Af est la plus grande surface projetée de la fenêtre prise sans recou-
vrement, incluant la surface de la pièce d’appui éventuelle, vue des où :
deux côtés de la fenêtre, en m2.  Sw1, Sws1 est la composante de transmission solaire directe
 lg est la plus grande somme des périmètres visibles du vitrage, vus Ag
des deux côtés de la fenêtre, en m. S w1  .S g1
Ap  A f  A g
 Ψg est le coefficient linéique dû à l’effet thermique combiné de
l’intercalaire du vitrage et du profilé, en W/(m.K). Ag
S ws1  .S gs1
Des valeurs pour ces différents éléments sont données dans les ta- Ap  A f  A g
bleaux en fin de première partie :
- Ufi : voir tableau 1.
 Sw2, Sws2 est la composante de réémission thermique vers l’intérieur
- Ψg : voir tableaux 2 et 2bis.
- Uw : voir tableaux 3 et 3bis. Valeurs données à titre d’exemple A p Sp  A f S f  A gS g2
S w2 
pour des Ug de 1,1 W/(m2.K). Ap  A f  A g
Le coefficient de transmission thermique moyen Ujn peut être calculé
A p Sps  A f S fs  A gS gs2
selon la formule suivante : S ws2 
Ap  A f  A g
U w  U wf
U (1)
jn 
2  Sw3, Sws3 est le facteur de ventilation
où :
S w3  0
 Uw est le coefficient de transmission surfacique de fenêtre nue en
W/(m2.K).
Ag
 Uwf est le coefficient de transmission surfacique de fenêtre avec S ws3  .S gs3
Ap  A f  A g
fermeture en W/(m2.K), calculé selon la formule suivante :
1 où :
Uwf  (2)
(1/Uw  R )  Ag est la surface de vitrage la plus petite vue des deux côtés, inté-
rieur et extérieur (m2).
où :
 Ap est la surface de paroi opaque la plus petite vue des deux côtés,
 ∆R étant la résistance thermique additionnelle, en (m2.K)/W, appor-
intérieur et extérieur (m2).
tée par l’ensemble fermeture-lame d’air ventilée. Les valeurs de ∆R
pris en compte sont : 0,15 et 0,19 (m2.K)/W.  Af est la surface de la fenêtre la plus grande vue des deux côtés,
intérieur et extérieur (m2).
Les formules (1) et (2) permettent de déterminer les valeurs de réfé-
rence Ujn et Uwf en fonction de Uw. Elles sont indiquées dans le tableau  Sg1 est le facteur de transmission directe solaire du vitrage sans
ci-dessous. protection mobile (désigné par te dans les normes NF EN 13363-2 ou
NF EN 410).
Uwf (W/(m2.K)) Ujn (W/(m2.K))
 Sgs1 est le facteur de transmission directe solaire du vitrage avec
Uw 0,15 0,19 0,15 0,19 protection mobile (désigné par te dans les normes NF EN 13363-2 ou
0,8 0,7 0,7 0,8 0,7 NF EN 410).
0,9 0,8 0,8 0,8 0,8  Sg2 est le facteur de réémission thermique vers l’intérieur (désigné
par qi dans les normes NF EN 13363-2 ou NF EN 410).
1,0 0,9 0,8 0,9 0,9
 Sgs2 est le facteur de réémission thermique vers l’intérieur (désigné
1,1 0,9 0,9 1,0 1,0 par gth+gc dans la norme NF EN 13363-2).
1,2 1,0 1,0 1,1 1,1  Sgs3 est le facteur de ventilation (désigné par gv dans la norme NF
EN 13363-2) - Dans le cas d’une protection mobile extérieure,
1,3 1,1 1,0 1,2 1,2 Sgs3=0.
1,4 1,2 1,1 1,3 1,3  Sf est le facteur de transmission solaire cadre, avec
1,5 1,2 1,2 1,4 1,3

6/19-2403_V1 3
 f Uf Si la fenêtre n’a pas de paroi opaque, et si on considère σ le rapport de
Sf  la surface de vitrage à la surface totale de la fenêtre, avec :
he
Ag
où:  on obtient alors :
Af  Ag
- f facteur d’absorption solaire du cadre (voir tableau à la suite)
- Uf coefficient de transmission thermique surfacique moyen du TL w  .TL g
cadre, selon NF EN ISO 10077-2 (W/m².K)
Pour les fenêtres de dimensions courantes, les facteurs de transmis-
- he coefficient d’échanges superficiels, pris égal à 25 W/(m².K)
sion lumineuse TLw de la fenêtre et TLws de la fenêtre avec protection
 Sfs est le facteur de transmission solaire cadre avec protection mobile opaque déployée sont donnés dans le tableau 4d.
mobile extérieure (voir §11.2.5 de la norme XP P50-777)
d) Détermination du facteur de transmission solaire et lumineuse de la
 Sp est le facteur de transmission solaire de la paroi opaque, avec fenêtre incorporée dans la baie
 p Up d1) Facteur solaire ramené à la baie
Sp 
he Selon les règles Th-S 2012, le facteur solaire global ramené à la baie
avec prise en compte de l’intégration à l’ouvrage de la fenêtre sans
où: protection mobile ou avec protection mobile en position relevée en
- p facteur d’absorption solaire de la paroi opaque (voir tableau à place est noté :
la suite) Pour les conditions de consommation :
- Up coefficient de transmission thermique de la paroi opaque, selon
NF EN ISO 6946 (W/m2.K) Sw sp  C,b avec : Sw sp  C,b  Sw1sp  C,b  Sw2 sp  C,b
- he coefficient d’échanges superficiels, pris égal à 25 W/(m².K)
Pour les conditions d’été ou de confort :
 Sps est le facteur de transmission solaire de la paroi opaque avec
protection mobile extérieure (voir §11.2.6 de la norme Sw sp  E,b avec : Sw sp  E,b  Sw1sp  E,b  Sw2 sp  E,b
XP P50-777)
Les facteurs solaires Sw1sp-C,b, Sw1sp-E,b, Sw2sp-C,b et Sw1sp-E,b sont
Le facteur d’absorption solaire f ou p est donné par le tableau ci-
exprimés en fonction de l’orientation de la baie et du coefficient Ks,
dessous :
avec :
Couleur Valeur de f p (*)
L.H
Claire Blanc, jaune, orange, rouge clair 0,4 Ks 
dpext .(L  H)
Moyenne Rouge sombre, vert clair, bleu clair 0,6
où :
Sombre Brun, vert sombre, bleu vif 0,8
Noire Noir, brun sombre, bleu sombre 1  L et H sont les dimensions de la baie (m)

(*) valeur forfaitaire ou valeur mesurée avec un minimum de 0,4  dpext est la distance entre le plan extérieur du vitrage et le nu exté-
rieur du gros œuvre avec son revêtement(m)
Pour une fenêtre sans protection mobile ou avec protection mobile
d2) Facteur de transmission lumineuse global ramené à la baie
en position relevée et sans paroi opaque, et si on considère σ le
rapport de la surface de vitrage à la surface totale de la fenêtre, Selon les règles Th-L 2012, le facteur de transmission lumineuse
avec : ramené à la baie avec prise en compte de l’intégration à l’ouvrage de
la fenêtre sans protection rapportée en place est noté Tlisp,b.
Ag
 , on obtient alors : Les facteurs de transmission lumineuse Tlisp,b sont exprimés en fonc-
Af  Ag tion de l’orientation de la baie, de la mise en œuvre de la fenêtre et du
coefficient de forme K, avec :
Sw1  .Sg1
L.H
K 
e.(L  H)
Sw2  .Sg2  (1  ).Sf
où :
donc :  L et H sont les dimensions de la baie (m)

Sw  .Sg  (1  ).S f  e est l'épaisseur total du gros œuvre y compris ses revêtements (m)
e) Réaction au feu
Pour les fenêtres de dimensions courantes, les facteurs solaires de la
Il n’ y a pas eu d’essai dans le cas présent.
fenêtre sont donnés dans les tableaux :
- 4a pour SCW1 (condition de consommation) et SEw1 (conditions 2.22 Durabilité - Entretien
d’été ou de confort)
La qualité des matières employées pour la coupure thermique et leur
- 4b pour SCW2 (condition de consommation) et SEw1 (conditions mise en œuvre dans les profilés, régulièrement autocontrôlée, sont de
d’été ou de confort) nature à permettre la réalisation de fenêtres dont le comportement
- 4c pour SCws et SEws pour la fenêtre avec protection mobile dans le temps est équivalent à celui des fenêtres traditionnelles en
opaque déployée aluminium avec les mêmes sujétions d’entretien.
c2) Facteur de transmission lumineuse global de la fenêtre Les fenêtres SlimPatio 68 sont en mesure de résister aux sollicitations
résultant de l’emploi et les éléments susceptibles d’usure (quincaille-
Le facteur de transmission lumineuse global TLw ou TLws de la fenêtre
ries, profilés complémentaires d’étanchéité) sont aisément rempla-
est déterminé selon la norme XP P50-777, selon la formule suivante :
çables.
Ag
TL w 
Ap  A f  A g
.TL g (sans protection mobile) 2.23 Fabrication - Contrôles
Cet avis est formulé en prenant en compte les contrôles et modes de
ou vérifications de fabrication décrits dans le Dossier Technique Etabli par
Ag le Demandeur (DTED)
TL w s  .TL gs (avec protection mobile déployée)
Ap  A f  A g Profilés
où : Les dispositions prises par la société SlimPatio 68 dans le cadre de
marque de qualité « NF-Profilés aluminium à rupture de pont ther-
 Ag est la surface de vitrage la plus petite vue des deux côtés, inté- mique (NF 252) » ou « QB- Profilés aluminium à rupture de pont ther-
rieur et extérieur (m²) mique (QB49) » pour les profilés avec rupture de pont thermique, sont
 Ap est la surface de paroi opaque la plus petite vue des deux côtés, propres à assurer la constance de qualité des profilés.
intérieur et extérieur (m²)
Fenêtres
 Af est la surface de la fenêtre la plus grande vue des deux côtés,
intérieur et extérieur (m2) La fabrication des fenêtres est réalisée par des entreprises assistées
techniquement par la société Reynaers.
 TLg est le facteur de transmission lumineuse du vitrage (désigné tv
par dans la norme NF EN 410) Chaque unité de fabrication peut bénéficier d’un Certificat de Qualifica-
tion constatant la conformité du produit à la description qui en est faite
 TLgs est le facteur de transmission lumineuse du vitrage associé à dans le Dossier Technique et précisant les caractéristiques A*E*V*
une protection mobile (déterminé dans la norme NF EN 13363-2) -
Dans le cas d’une protection mobile extérieure opaque, TLgs=0

4 6/19-2403_V1
complétées dans le cas du Certificat ACOTHERM par les performances Fabrication des profilés d’étanchéité
thermiques et acoustiques des fenêtres fabriquées. La composition utilisée pour la fabrication du profilé d’étanchéité réf.
Les fenêtres certifiées portent sur la traverse haute du dormant : les 029.5633.04 est certifié au CSTB sous le code A176.
marques de qualité, les références de marquage ainsi que les classe-
ments attribués, selon les modèles ci-dessous : Fabrication des fenêtres
Les fenêtres doivent être fabriquées selon les techniques répondant
usine-gamme aux normes des fenêtres métalliques.
A* E* V*
FENETRES
ALUMINIUM RPT Les contrôles sur les fenêtres bénéficiant du Certificat de Qualification
NF « fenêtres et blocs-baies PVC et aluminium RPT » associée à la
ou dans le cas des produits certifiés ACOTHERM
marque CERTIFIÉ CSTB CERTIFIED (NF 220) doivent être exécutés
selon les modalités et fréquences retenues dans le règlement.
usine-gamme AC x Th y
FENETRES
ALUMINIUM RPT
A* E* V* Pour les fabrications n’en bénéficiant pas, il convient de vérifier le
respect des prescriptions techniques ci-dessus, et en particulier le
x et y selon tableaux ACOTHERM classement A*E*V* des fenêtres.
Pour les fenêtres destinées à être mises sur le marché, les contrôles de La mise en œuvre des vitrages doit être réalisée conformément à la XP
production usine (CPU) doivent être exécutés conformément au para- P 20-650 ou au NF DTU 39.
graphe 7.3 de la NF EN 14351-1+ A2. Les fenêtres certifiées par le
CSTB satisfont aux exigences liées à ces contrôles. 2.33 Conditions de mise en œuvre
Les fenêtres doivent être mises en œuvre conformément au NF DTU
2.24 Mise en œuvre
36.5.
Ce procédé peut s’utiliser sans difficulté particulière dans un gros-
Lorsque les fenêtres sont vitrées sur chantier, la mise en œuvre des
œuvre de précision normale.
vitrages doit s’effectuer conformément au NF DTU 39.
2.3 Prescriptions Techniques Cas des travaux neufs
2.31 Conditions de conception Les fenêtres doivent être mises en œuvre individuellement dans un
mur lourd (maçonnerie ou béton), en respectant les conditions limites
Les fenêtres doivent être conçues compte tenu des performances d’emploi, et selon les modalités du NF DTU 36.5.
prévues par le document NF DTU 36.5 P3 en fonction de leur exposi-
tion. Les fixations doivent être conçues de façon à ne pas diminuer
l’efficacité de la coupure thermique.
De façon générale, la flèche de l’élément le plus sollicité sous la pres-
sion de déformation P1 telle qu’elle est définie dans ce document, doit La liaison entre gros-œuvre et dormant doit comporter une garniture
être inférieure au 1/150ème de sa portée sans pour autant dépasser d’étanchéité.
15 mm sous 800 Pa.
Les vitrages isolants utilisés doivent bénéficier d’un Certificat de Quali- Conclusions
fication.
Dans le cas de vitrages d’épaisseur de verre supérieure ou égale à Appréciation globale
12 mm, le fabricant devra s’assurer, par voie expérimentale, que la
conception globale de la fenêtre (ferrage, profilés) permet de satisfaire L’utilisation de ce procédé dans le domaine d’emploi proposé et
aux critères mécaniques spécifiques prévus par la norme NF P 20-302, complété par les Prescriptions Techniques, est appréciée favora-
dans la limite des charges maximum prévue par la quincaillerie. blement.

2.32 Conditions de fabrication Validité


A compter de la date de publication présente en première page et
Fabrication des profilés aluminium à rupture de pont
jusqu’au 28 février 2023.
thermique
Les traitements de surface doivent être exécutés en prenant les pré-
cautions définies dans le Dossier Technique, notamment pour les
Pour le Groupe Spécialisé n° 6
ouvrages situés en bord de mer. Le Président
Les profilés avec rupture thermique en polyamide/PVC bénéficient de
la marque de qualité « NF-Profilés aluminium à rupture de pont ther-
mique (NF 252) » ou « QB- Profilés aluminium à rupture de pont ther-
mique (QB49) »

Fabrication des profilés PVC


Les références des compositions vinylique des chicanes (réf.
013.5328.SY et 013.5329.SY) et des profilés complémentaires entre
rail (réf. 013.5330.SY, 013.5332.SY) sont :
- ER 019 G212 de chez Solvay pour le noir
- ER 198 W115 de chez Solvay pour le blanc
3. Remarques complémentaires
Les compositions utilisées pour la fabrication des profilés d'étanchéité
coextrudés sur les chicanes sont identifiés par les codes CSTB : B001 du Groupe Spécialisé
(blanc), A011 (noir)
Le contrôle de ces profilés doit concerner la stabilité dimensionnelle et
la jonction de la partie rigide avec la partie souple selon les critères Le Rapporteur du Groupe Spécialisé n° 6
suivants :
- retrait à chaud<3%
- tenue à l’arrachement de la lèvre : rupture cohésive.

6/19-2403_V1 5
Tableau 1 – Valeurs de Ufi

Largeur de Ufi élément W/(m².K)


Position Dormant Ouvrant
l’élément (m) Double vitrage
Montants latéraux 013.6322.XX 013.6300.XX 0,108 2,5(*)
Montants latéraux 013.6322.XX 013.6310.XX 0,108 2,5(*)
Traverses hautes 013.6322.XX 013.5312.XX 0,100 2,9(*)
Traverses hautes 013.6322.XX 013.5313.XX 0,100 2,9(*)
Traverses basses 013.6321.XX 013.5312.XX 0,118 2,7(*)
Traverses basses 013.6321.XX 013.5313.XX 0,118 2,7(*)
Montant central 013.6302.XX 0,034 4,4
Montant central 013.5306.XX-013.6303.XX 0,034 4,5
Montant central 013.6307.XX 0,034 3,8
Montant central 013.5309.XX-013.6308.XX 0,034 3,8
Les valeurs des nœuds montants latéraux, traverse haute et traverse basse sont calculés en faisant la moyenne des Ufi côté ouvrant de service
et côté semi fixe.
Les valeurs sont uniquement valables pour le calcul du Uw sur un coulissant à 2 vantaux.
(*)
: Ces valeurs sont uniquement valables lorsque le sertissage est réalisé sur des demi-coquilles brutes.

Tableau 2a – Valeurs de Ψg pour les montants latéraux

Ug en W/(m².K)
Type d’intercalaire Profilés
1,1 1,2 1,4 1,6 1,8 2,0 2,6

013.6300.XX 0,087 0,085 0,081 0,076 0,072 0,068 0,057


Ψg (aluminium)
013.6310.XX 0,100 0,100 0,096 0,091 0,086 0,081 0,067

013.6300.XX 0,080 0,080 0,080 0,080 0,080 0,080 0,080


Ψg (WE selon EN 10077)
013.6310.XX 0,080 0,080 0,080 0,080 0,080 0,080 0,080

013.6300.XX 0,039 0,038 0,036 0,033 0,031 0,029 0,022


Ψg (TGI SPACER)
013.6310.XX 0,039 0,038 0,036 0,033 0,031 0,028 0,021

Ψg (SGG SWISSPACER
013.6300.XX 0,030 0,029 0,027 0,025 0,023 0,021 0,016
ULTIMATE)
013.6310.XX 0,029 0,028 0,026 0,024 0,022 0,020 0,014

Tableau 2b – Valeurs de Ψg pour les traverses hautes

Ug en W/(m².K)
Type d’intercalaire Profilés
1,1 1,2 1,4 1,6 1,8 2,0 2,6

013.5312.XX 0,082 0,080 0,076 0,072 0,068 0,065 0,053


Ψg (aluminium)
013.5313.XX 0,091 0,089 0,084 0,080 0,075 0,071 0,056

013.5312.XX 0,080 0,080 0,080 0,080 0,080 0,080 0,080


Ψg (WE selon EN 10077)
013.5313.XX 0,080 0,080 0,080 0,080 0,080 0,080 0,080

013.5312.XX 0,038 0,037 0,035 0,033 0,030 0,028 0,021


Ψg (TGI SPACER)
013.5313.XX 0,039 0,037 0,035 0,032 0,029 0,027 0,019

Ψg (SGG SWISSPACER
013.5312.XX 0,030 0,029 0,027 0,025 0,023 0,021 0,015
ULTIMATE)
013.5313.XX 0,030 0,029 0,026 0,024 0,022 0,020 0,013

Tableau 2c – Valeurs de Ψg pour les traverses basses

Ug en W/(m².K)
Type d’intercalaire Profilés
1,1 1,2 1,4 1,6 1,8 2,0 2,6

013.5312.XX 0,086 0,084 0,081 0,077 0,073 0,070 0,058


Ψg (aluminium)
013.5313.XX 0,095 0,093 0,089 0,084 0,079 0,075 0,061

013.5312.XX 0,080 0,080 0,080 0,080 0,080 0,080 0,080


Ψg (WE selon EN 10077)
013.5313.XX 0,080 0,080 0,080 0,080 0,080 0,080 0,080

013.5312.XX 0,040 0,039 0,037 0,034 0,032 0,030 0,024


Ψg (TGI SPACER)
013.5313.XX 0,040 0,038 0,036 0,033 0,031 0,028 0,021

Ψg (SGG SWISSPACER
013.5312.XX 0,031 0,030 0,028 0,026 0,025 0,023 0,017
ULTIMATE)
013.5313.XX 0,030 0,029 0,027 0,025 0,023 0,021 0,015

6 6/19-2403_V1
Tableau 2d – Valeurs de Ψg pour les montants centraux

Ug en W/(m².K)
Type d’intercalaire Profilés
1,1 1,2 1,4 1,6 1,8 2,0 2,6

013.6302.XX 0,077 0,075 0,071 0,067 0,063 0,059 0,047

013.5306.XX-013.6303.XX 0,077 0,075 0,071 0,067 0,063 0,059 0,047


Ψg (aluminium)
013.6307.XX 0,094 0,092 0,087 0,082 0,077 0,072 0,058

013.5309.XX-013.6308.XX 0,093 0,090 0,085 0,081 0,076 0,071 0,056

013.6302.XX 0,080 0,080 0,080 0,080 0,080 0,080 0,080

Ψg (WE selon EN
013.5306.XX-013.6303.XX 0,080 0,080 0,080 0,080 0,080 0,080 0,080
10077)
013.6307.XX 0,080 0,080 0,080 0,080 0,080 0,080 0,080

013.5309.XX-013.6308.XX 0,080 0,080 0,080 0,080 0,080 0,080 0,080

013.6302.XX 0,048 0,047 0,044 0,041 0,038 0,035 0,027

013.5306.XX-013.6303.XX 0,048 0,046 0,044 0,041 0,038 0,035 0,027


Ψg (TGI SPACER)
013.6307.XX 0,057 0,056 0,052 0,049 0,046 0,043 0,033

013.5309.XX-013.6308.XX 0,056 0,055 0,052 0,048 0,045 0,042 0,032

013.6302.XX 0,042 0,041 0,038 0,036 0,033 0,031 0,023

Ψg (SGG SWISSPACER
013.5306.XX-013.6303.XX 0,042 0,041 0,038 0,036 0,033 0,031 0,023
ULTIMATE)
013.6307.XX 0,051 0,049 0,046 0,044 0,041 0,038 0,029

013.5309.XX-013.6308.XX 0,050 0,049 0,046 0,043 0,040 0,037 0,029

6/19-2403_V1 7
Tableau 3 – Exemple de coefficients Uw pour un vitrage ayant un Ug de 1,1 W/(m².K) et pour les dormants réf. 013.6321.XX-
013.6322.XX

Coefficient de la fenêtre nue


UW
W/(m2.K)
Uf
Type menuiserie Réf. profilés ouvrants Intercalaire du vitrage isolant
W/(m2.K)
SGG
Alu WE EN 10077 TGI SPACER SWISSPACER
ULTIMATE

Montants et traverses :
013.6300.XX-013.5312.XX 2,8(*) 1,9(*) 1,8(*) 1,7(*) 1,7(*)
Chicanes : 013.6302.XX

Montants et traverses :
013.6300.XX-013.5312.XX
Chicanes : 013.5306.XX-
2,8(*) 1,9(*) 1,8(*) 1,7(*) 1,7(*)
Fenêtre coulissante
2 vantaux 013.6303.XX
1,48 x 1,53 m (H x L)
(S<2,3 m²) Montants et traverses :
013.6310.XX-013.5313.XX 2,7(*) 1,9(*) 1,8(*) 1,7(*) 1,7(*)
Chicanes : 013.6307.XX

Montants et traverses :
013.6310.XX-013.5313.XX
Chicanes : 013.5309.XX- 2,7(*) 1,9(*) 1,8(*) 1,7(*) 1,7(*)
013.6308.XX

Montants et traverses :
013.6300.XX-013.5312.XX
Chicanes : 013.6302.XX

Montants et traverses :
013.6300.XX-013.5312.XX
Chicanes : 013.5306.XX- 2,8(*) 1,6(*) 1,6(*) 1,5(*) 1,5(*)
Porte-fenêtre coulissante
013.6303.XX
2 vantaux
2,18 x 2,35 m** (H x L)
(S>2,3 m²) Montants et traverses :
013.6310.XX-013.5313.XX
Chicanes : 013.6307.XX

Montants et traverses :
013.6310.XX-013.5313.XX
Chicanes : 013.5309.XX- 2,7(*) 1,6(*) 1,6(*) 1,5(*) 1,5(*)
013.6308.XX
(*)
: Ces valeurs sont uniquement valables lorsque le sertissage est réalisé sur des demi-coquilles brutes.
** Calcul effectué selon la surface équivalente à celle obtenue avec les dimensions maximales dans la norme NF EN 14351.1
Cas non prévus par le système

c E
Tableau 4a – Facteurs solaires Sw 1
et Sw 1
pour les fenêtres sans protection mobile ni paroi opaque et de dimensions courantes

Uf S g1 facteur solaire c E
menuiserie Sw 1
Sw 1
W/(m2.K) du vitrage

Réf ouvrant :
=0,71
Fenêtre 2 vantaux : Réf dormant : Traverses: 013.5312.XX
Af =0,6490
1,48 m x 1,53 m 013.6321.XX-013.6322.XX Montants: 013.6300.XX
Ag =1,6154
Chicane: 013.6302.XX
0,40 0,29 0,29
2,8 0,50 0,36 0,36
0,60 0,43 0,43
Réf ouvrant :
Traverses: 013.5312.XX =0,80
Porte-fenêtre 2 vantaux : Réf dormant :
Montants: 013.6300.XX Af =1,0028
2,18 m x 2,35 m 013.6321.XX-013.6322.XX
Chicane: 013.5306.XX- Ag =4,1202
013.6303.XX
0,40 0,32 0,32
2,8 0,50 0,40 0,40
0,60 0,48 0,48

8 6/19-2403_V1
c E
Tableau 4b – Facteurs solaires Sw 2 et Sw 2 pour les fenêtres sans protection mobile ni paroi opaque et de dimensions courantes

c E
c
Sg Sw E
Sg Sw
2 facteur 2 facteur
Uf 2 2
menuiserie Valeur forfaitaire de f (fenêtre) Valeur forfaitaire de f (fenêtre)
solaire solaire
W/(m2.K)
du vitrage 0,4 0,6 0,8 1 du vitrage 0,4 0,6 0,8 1
Réf ouvrant :
Réf dormant : =0,71
Fenêtre 2 vantaux : Traverses: 013.5312.XX
013.6321.XX- Af =0,6490
1,48 m x 1,53 m Montants: 013.6300.XX
013.6322.XX Ag =1,6154
Chicane: 013.6302.XX
0,02 0,03 0,03 0,04 0,05 0,02 0,03 0,03 0,04 0,05
2,8 0,05 0,05 0,05 0,06 0,07 0,05 0,05 0,05 0,06 0,07
0,08 0,07 0,08 0,08 0,09 0,08 0,07 0,08 0,08 0,09
Réf ouvrant :
Porte-fenêtre 2 Réf dormant : =0,80
Traverses: 013.5312.XX
vantaux : 013.6321.XX- Af =1,0028
Montants: 013.6300.XX
2,18 m x 2,35 m 013.6322.XX Ag =4,1202
Chicane: 013.5306.XX-013.6303.XX
0,02 0,02 0,03 0,03 0,04 0,02 0,02 0,03 0,03 0,04
2,8 0,05 0,05 0,05 0,06 0,06 0,05 0,05 0,05 0,06 0,06
0,08 0,07 0,08 0,08 0,09 0,08 0,07 0,08 0,08 0,09

c
Tableau 4c – Facteur solaire Sws pour les fenêtres avec protection mobile extérieure opaque déployée et de dimensions courantes

c
Coloris du tablier opaque Sws

L*≥82 0,05
L*<82 0,10

Tableau 4d – Facteurs de transmission lumineuses TLw et TLws pour les fenêtres de dimensions courantes

Uf
TLg facteur transmission
menuiserie TLw TLws
W/(m2.K) lumineuse du vitrage

Réf ouvrant :
=0,71
Fenêtre 2 vantaux : Réf dormant : Traverses: 013.5312.XX
Af =0,6490
1,48 m x 1,53 m 013.6321.XX-013.6322.XX Montants: 013.6300.XX
Ag =1,6154
Chicane: 013.6302.XX
0,70 0,50 0
2,8
0,80 0,57 0
Réf ouvrant :
Traverses: 013.5312.XX =0,80
Porte-fenêtre 2 vantaux : Réf dormant :
Montants: 013.6300.XX Af =1,0028
2,18 m x 2,35 m 013.6321.XX-013.6322.XX
Chicane: 013.5306.XX- Ag =4,1202
013.6303.XX
0,70 0,56 0
2,8
0,80 0,64 0

6/19-2403_V1 9
Dossier Technique
établi par le demandeur
 Butée : réf. 062.7143.XX.

A. Description  Centreur : réf. 062.7147.SY.


 Cales de vitrage : réf. 021.6002.07, 021.6003.07.
 Complément joue de feuillure ouvrant : réf. 024.5605.04.
1. Principe
 Support de vantail fixe en alu : réf. 021.5705.--
Les menuiseries SlimPatio 68 sont des fenêtres et portes fenêtres  Butée de vantail fixe : réf. 022.5418.04
coulissantes à 2 rails 2, 3 ou 4 vantaux, et 3 rails 3 vantaux dont les
cadres tant dormants qu’ouvrants sont réalisés avec des profilés en  Clip de fixation : réf. 021.5175.--
aluminium à rupture de pont thermique.
2.7 Quincaillerie
 Serrure : réf. 069.8405.ZC
2. Matériaux
 Tringles basses : réf. 022.5451.--, 022.5453.--
2.1 Profilés aluminium à rupture de pont  Tringles hautes : réf. 022.5452.--, 022.5454.--
thermique  Poignée de tirage en alu : réf. 062.7780.XX
 Dormants 2 rails : réf. 013.6321.XX, 013.6322.XX.  Poignées à cuvette : réf. 069.8406.PA, 069.8407.PA, 069.8408.PA
 Dormants 3 rails : 013.6325.XX, 013.6326.XX.  Entraineur : réf. 069.8447.--
 Montants latéraux d'ouvrants : réf. 013.6300.XX, 013.6301.XX,  Gâche : réf. 022.5378.--
013.6310.XX, 013.6311.XX, 013.6312.XX, 013.6313.XX,  Chariots réglables simples : réf. 021.5699.--, 021.5703.--
013.6400.XX, 013.6401.XX, 013.6410.XX, 013.6411.XX.
 Chariots réglables double : réf. 021.5697.--, 021.5701.--,
 Montants pour jonction 4 vantaux : réf. 013.6316.XX, 013.6317.XX, 021.5708.--
013.6318.XX, 013.6319.XX.
 Chariots non réglables simples : réf. 021.5700.--, 021.5704.--
 Traverses d'ouvrant : réf. 013.5312.XX, 013.5313.XX.
 Chariots non réglables doubles : réf. 021.5698.--, 021.5702.--,
2.2 Profilés aluminium 021.5707.--

 Montants centraux : réf. 013.5306.XX, 013.5309.XX, 013.6302.XX, 2.8 Vitrages


013.6303.XX, 013.6304.XX, 013.6307.XX, 013.6308.XX,
013.6309.XX. Vitrages doubles isolant de 24 mm à 36 mm d’épaisseur.

 Profilés de recouvrement : réf. 002.0609.XX, 013.6305.XX,


013.6306.XX. 3. Éléments
 Support d’étanchéité : réf. 004.3140.17.
3.1 Cadre dormant
2.3 Profilés PVC Les profilés de cadre dormant sont coupés à 90° et assemblés au
 Profilés complémentaire entre rail : réf. 013.5330.SY, 013.5332.SY. moyen de vis (052.5325.--).
 Chicanes : réf. 013.5328.SY, 013.5329.SY. L'étanchéité est réalisée par des flasques en EPDM (080.9727.04 pour
les dormants 2 rails et 080.9728.04 pour les dormants 3 rails) placées
2.4 Profilés complémentaires entre les jonctions traverse/montant.
 Rails : réf. 006.1075.--, 006.1076.17, 006.1077.04. Les mousses réf. 022.5584.01 sont mises en place, sur la traverse
basse, sous chaque rail, au droit de l'emplacement du pontet réf.
 Profilés complémentaire fond de feuillure: réf. 013.5385.SY(PP),
022.5550.04. Ce dernier est placé en fond de feuillure au droit des
013.6835.SY(PP), OU1.5201.xx(alu).
montants centraux après avoir été enduit en sous face de mastic PU.
2.5 Profilés complémentaires d’étanchéité Le bouclier thermique réf. 013.6835.SY est débité à coupe droite et
installé sur les traverses haute et basse et sur les montants.
Matière EPDM selon norme NF P 85-302 et tolérances selon NF T 47-
Le profilé complémentaire de fond de feuillure réf. 013.5330.SY est
001 catégorie E2.
débité à coupe d’onglet et installé sur la traverse basse et les mon-
 Garniture de joint de vitrage (EPDM) : réf. 029.5038.SY, tants.
029.5040.SY, 029.5042.SY, 029.5044.SY, 029.5046.SY,
Le profilé complémentaire de fond de feuillure réf. 013.5332.SY est
029.5048.SY, 029.5050.SY.
débité à coupe d’onglet et installé sur la traverse haute.
 Garniture de joint pour jonction 4 vantaux (EPDM) : réf.
Le profilé d’habillage réf. 013.6306.XX est débité à coupe droite et
080.8442.04.
installé sur les montants.
 Garniture de joint brosse pour chicane (PP) : réf. 081.9098.07.
Le pontet réf. 022.5606.04 est placé en fond de feuillure de la traverse
 Garniture de joint brosse pour dormant (PP) : réf. 081.9115.SY, haute au droit des montants centraux.
081.9130.SY.
Le bouclier thermique réf. 013.5385.SY est débité à coupe droite et
 Garniture de joint glissant pour ouvrant (TPE) : réf. 029.5633.04 .installé de chaque côté du pontet une fois les vantaux mis en place.
Cas du vantail fixe
2.6 Accessoires
Les profilés d’habillage réf. 013.6305.XX (pour la partie basse) et réf.
 Pontets : réf. 022.5550.04, 022.5606.04.
013.6306.XX (pour la partie haute) sont installés sur les traverses au
 Busettes : réf. 069.6830.04, 069.6831.XX. droit des vantaux mobiles.
 Bouches trous : réf. 065.6555.04, 024.5642.04. Cas de la mise en œuvre PMR
 Bouchon : réf. 022.5652. En traverse basse, les profilés de fond de feuillure 013.6835.SY sont
 Pièces d’étanchéité d’assemblage en EPDM : réf. 080.9727.04, remplacés par le profilé 0U1.5201.XX débité à coupe droite et fixé à la
080.9728.04. traverse au moyen de vis 053.5401.--.
 Mousses d’étanchéité en PE: réf. 062.9321.04, 062.9322.04. 3.11 Drainage
 Embouts : réf. 024.5618.SY, 024.5619.SY, 024.5620.SY, En partie basse du cadre, 11 types d’usinage constituent le drainage
024.5621.SY, 024.5622.SY, 024.5623.04, 069.5653.SY, du système SlimPatio 68 :
069.5660.SY, 069.5661.SY, 069.5663.SY, 069.5665.SY,
069.5672.04, 069.5673.SY - A : 3 perçages diamètre 8 mm sur la face extérieure
du dormant, traversant toutes les parois intérieures du dormant,
 Mousse pour pontet : réf. 022.5584.01.
- B : 1 lumière 8 x 34 mm sur la face extérieure du
 Cache rail (PA) : réf. 062.7142.04. dormant, munie d’une busette réf. 069.6831.XX,

10 6/19-2403_V1
- C :1 lumière 8 x 34 mm sous le rail, Dans tous les cas, les vitrages bénéficient d'une certification de quali-
- D :1 perçage diamètre 10 mm dans la gorge de récupération té.
d’eau du dormant, Le calage de vitrage est effectué selon la norme XP P 20-650 ou le NF
- E :1 perçage diamètre 10 mm sur la face extérieure du dor- DTU 39.
mant, traversant les parois de la coquille extérieure, et de la co-
quille centrale dans le cas du dormant 3 rails. Le perçage en face 3.5 Dimensions maximales (Baie L x H)
extérieure reçoit systématiquement un bouchon 065.6555.04
Montants centraux
- F :1 perçage diamètre 8 mm au travers de la barrette haute Menuiseries LT(m) HT(m)
du dormant , 013.****
- G :1 lumière 6 x 30 mm en face supérieure du profilé 5306+5306,5309+5309 2,45 1,675
013.5330.SY, 5306+6302,5309+6307 2,45 1,875
- H :délardage 5 x 40 mm des pieds du profilé 013.5330.SY, 6302+6302,6307+6307 2,45 2,025
- I :1 perçage diamètre 8 mm, non débouchant, en sous face du 5306+6303,5309+6308
profilé 013.6835.SY, 2rails 2 vantaux 6302+6303,6307+6308
- J :délardage 5 x 40 mm des pieds du profilé 013.6835.SY, 6303+6303,6308+6308
2,95 2,475
- K :2 perçages diamètre 12 mm, non débouchant, en quin- 6302+6304,6307+6309
conce, en sous face du profilé 013.5330.SY,
6303+6304,6308+6309
- L :délardage 5 x 40 mm des pieds du profilé 0U1.5201.XX, 6304+6304,6309+6309
La répartition de ces usinages est donnée : 5306+6303,5309+6308
- en page 24 pour les châssis 2 vantaux 2 rails, 6302+6303,6307+6308
- en page 25 pour les châssis 4 vantaux 2 rails, 6303+6303,6308+6308
2 rails 4 vantaux 4,75 2,475
- en page 26 pour les châssis 3 vantaux 2 rails, 6302+6304,6307+6309
- et en page 27 pour les châssis 3 vantaux 3 rails. 6303+6304,6308+6309
Cas de la mise en œuvre PMR 6304+6304,6309+6309
- Les profilés de fond de feuillure 013.6835.SY sont remplacés par le
5306+6303,5309+6308
profilé 0U1.5201.XX. Les pieds de ce dernier sont délardés sur 5 x 40 6302+6303,6307+6308
mm au droit de chaque délardage réalisé sur le profilé 013.5330.SY. 6303+6303,6308+6308
3 rails 3 vantaux 3,55 2,475
3.2 Cadre ouvrant 6302+6304,6307+6309
6303+6304,6308+6309
Après débit à coupe droite, usinage des profilés et mise en place des
accessoires et des joints, l'assemblage se fait autour du vitrage équipé 6304+6304,6309+6309
du profilé d'étanchéité en U. Le profilé de chicane en PVC est glissé
dans le profilé de montant central avant assemblage. Pour les fabrications certifiées, des dimensions supérieures peuvent
être envisagées. Elles sont alors précisées dans le Certificat de Qualifi-
Dans le cas de vantaux en vis-à-vis, l’un des vantaux reçoit le profilé cation attribué au menuisier.
réf. 013.6317.XX (vantail classique) ou 013.6319.XX (vantail large) et
l’autre vantail reçoit le profilé réf. 013.6316.XX (vantail classique) ou Il est nécessaire de vérifier pour chaque conception de fenêtre la
013.6318.XX (vantail large) comme montants centraux. conformité des performances prévues par le document NF DTU 36.5
L’ouvrant est muni de garniture de joint glissant réf. 029.5633.04. P3.

3.21 Drainage de la feuillure à verre 4. Fabrication


Cas du vantail mobile
La fabrication s’effectue en deux phases distinctes :
1 perçage Ø8 mm à environ 34 mm de chaque extrémité dans la
- extrusion des profilés aluminium et mise en œuvre de la coupure
barrette haute.
thermique,
1 lumière dans la barrette basse, permettant également le clippage
- élaboration de la fenêtre.
des chariots, de 10 x 35 mm (chariot simple) ou de 10 x 80 mm (cha-
riot double).
4.1 Fabrication des profilés
Cas du vantail fixe
1 perçage Ø8 mm à environ 34 mm de chaque extrémité dans les 4.11 Profilés aluminium
barrettes haute et basse. Les demi-coquilles intérieures et extérieures sont extrudées individuel-
Cas des chariots 021.5707 et 021.5708 lement par les sociétés AFE Ham (FR-80), ALUEUROPA (ES),
EXTRUSAX (ES), HMT (DE), ALEX (IT) et THOENI (AT).
1 perçage Ø8 mm à environ 120 mm de chaque extrémité dans les
barrettes haute et basse. 4.12 Rupture de pont thermique
3.22 Equilibrage de pression La rupture de pont thermique est assurée par une barrette en polya-
mide 6.6 renforcée à 25 % de fibre de verre extrudé par les sociétés
Interruption de la garniture de joint extérieure sur 100 mm au milieu
Technoform et Ensinger
du vitrage.
4.13 Traitement de surface
3.3 Ferrage - Verrouillage
Ils font l’objet du label QUALICOAT ou QUALIMARINE pour le laquage
Les cadres ouvrants sont munis de deux chariots, à simple ou double
et QUALANOD pour l'anodisation
roulette selon le poids du vantail.
Le laquage et l’anodisation sont réalisés après le sertissage.
Masse maximum Dimension du
par ouvrant drainage ouvrant 4.14 Assemblage des coupures thermiques
Chariot simple (réf. Ø8 et L’assemblage des profilés sur les coupures thermiques est effectué par
021.5699.--, 021.5700.--, 80 kg la société ERAP (BE).
021.5703.--, 021.5704.--) 10 x 35 mm

Chariot double (réf.


4.2 Assemblage des fenêtres
Ø8 et
021.5697.--, 021.5698.--, 160 kg Les fenêtres sont assemblées par des entreprises assistées technique-
021.5701.--, 021.5702.--) 10 x 80 mm ment par la société Reynaers.
Chariot double (réf.
200 kg Ø8 4.3 Autocontrôle
021.5707.--, 021.5708.--)
4.31 Coupures thermiques
3.4 Vitrage Les barrettes sont livrées avec un certificat de contrôle des caractéris-
Vitrage isolant double de 24 à 36 mm d'épaisseur. tiques dimensionnelles, mécaniques et chimiques.
 Caractéristiques mécaniques des profilés.
4.32 Profilés aluminium
 Dimensions.
 Caractéristiques de l’alliage.

6/19-2403_V1 11
4.33 Profilés avec coupure thermique
Les contrôles et autocontrôles sont effectués selon les spécifications 5.2 Nettoyage
définies dans le règlement technique de la marque « NF-Profilés alu-
minium à rupture de pont thermique (NF 252) » ou « QB-Profilés Le nettoyage s'opère par lavage à l'eau additionnée de détergents
aluminium à rupture de pont thermique (QB49) ». courants, à l'exclusion de solvants chlorés. Il est ensuite conseillé de
rincer à l'eau.
4.34 Profilés PVC
Les contrôles sur les profilés :
- Retrait à chaud à 100°C <3%.
B. Résultats expérimentaux
a) Essais réalisés par le demandeur

5. Mise en œuvre  Essais A*E*V* sur châssis 4 vantaux 2 rails, L x H = 4,74 m x 2,49
m.
La pose des fenêtres s’effectue de façon traditionnelle dans une ma-  Essais A*E*V* sur châssis 2 vantaux 2 rails, L x H = 3,00 m x 2,50
çonnerie, en applique ou en feuillure intérieure, selon les spécifications m.
du NF DTU 36.5.
 Essais A*E*V* sur châssis 2 vantaux 2 rails, L x H = 3,04 m x 3,09
5.1 Système d’étanchéité m.
Les systèmes d'étanchéité sont de type :
 Essais A*E*V* sur châssis 3 vantaux 3 rails, L x H = 3,57 m x 2,49
- mousse imprégnée de classe 1 à l’exclusion des produits bitumeux m.
(norme NF P 85-570 et NF P 85-571),
b) Essais effectués par le CSTB :
- ou de type mastic élastomère (25 E) ou plastique (12.5 P) sur
 Essai de perméabilité à l'air sous écart de température sur menuise-
fond de joint (selon la classification de la NF EN ISO 11600).
rie 2 vantaux 2 rails, L x H = 2,40 x 2,25 m (RE CSTB
Dans les deux cas, le calfeutrement doit être disposé et dimensionné n° BV19-0354).
en fonction de la dimension du joint et de l’exposition de la menuise-
 Essai mécanique spécifique sur châssis 3 vantaux 3 rails, L x H =
rie.
3,60 m x 2,50 m.( RE CSTB n° BV19-0262).
Dans tous les cas, il conviendra de s’assurer de la compatibilité du
 Essai d'endurance ouverture/fermeture sur châssis 3 vantaux 3 rails,
produit employé avec la matière du dormant.
L x H = 3,60 m x 2,50 m.( RE CSTB n° BV19-1347).
Pour les mastics élastomères ou plastiques, il conviendra également de
 Essai d’ensoleillement sur 2 vantaux 2 rails, LxH = 2,00x2,50 (
s’assurer de l’adhésivité / cohésion (avec ou sans primaire) sur les
RE°CSTB n°BV19-1029).
profilés PVC et les différents matériaux constituants l’ouvrage.
Pour les mastics élastiques selon les normes NF EN ISO 10590 et NF P
85-527. Pour les mastics plastiques selon les normes NF EN ISO 10591
et NF P 85-528.
C. Références
Les produits ayant fait l’objet d’essais satisfaisants de compatibilité et C1. Données Environnementales et Sanitaires (1)

d’adhésivité - cohésion NF P 85-504 ou NF EN ISO 8339, sur les profi-


Le procédé SlimPatio 68 ne fait pas l’objet d’une Fiche de Déclaration
lés de ce système sont :
Environnementale et Sanitaire (FDES).
- FS 125 de la société Tremco Illbruck.
Les données issues des FDES ont pour objet de servir au calcul des
impacts environnementaux des ouvrages dans lesquels les produits
(ou procédés) visés sont susceptibles d’être intégrés.

C2. Références de chantier


Peu de références, ce système étant de conception récente.

––––––––

(1) Non examiné par le Groupe Spécialisé dans le cadre de cet AVIS.

12 6/19-2403_V1
6/19-2403_V1 13
14 6/19-2403_V1
6/19-2403_V1 15
16 6/19-2403_V1
6/19-2403_V1 17
Assemblage dormant 2 rails

18 6/19-2403_V1
Assemblage dormant 3 rails

6/19-2403_V1 19
20 6/19-2403_V1
6/19-2403_V1 21
22 6/19-2403_V1
Assemblage jonction vis-à-vis

6/19-2403_V1 23
Assemblage profilés complémentaires

24 6/19-2403_V1
6/19-2403_V1 25
26 6/19-2403_V1
Drainage dormant

6/19-2403_V1 27
28 6/19-2403_V1
 

6/19-2403_V1 29
30 6/19-2403_V1
 

6/19-2403_V1 31
32 6/19-2403_V1
6/19-2403_V1 33
34 6/19-2403_V1
6/19-2403_V1 35
36 6/19-2403_V1
6/19-2403_V1 37
38 6/19-2403_V1
6/19-2403_V1 39