Vous êtes sur la page 1sur 33

Première partie

oRemerciements
oIntroduction générale
Deuxième partie
oPrésentation du crédit populaire du
Maroc
oRappel historique
Troisième partie
oPrésentation de l’agence
oFonctionnement des services
 Service caisse
 Service placement
 Service commercial
*Les produits bancaires
* Argumentaire
commercial
Quatrième partie
oTaches effectuées
oconclusion

Il est très agréable avant la description du


déroulement de  mon stage, de remercier MR le directeur de
L’ ISTA ainsi tout les formateur de la branche commerce.
Je remercie également mon formateur MR
BAKKAR en particulier.
Mon grand respect est destiné à Mme SALIME
chargée de produits Bancaires pour Leur encadrement et les
conseils qu’elle a portés à mon égard, et Tout membre
Participé de façon direct ou indirect a la rédaction de ce
rapport.
Dans le domine de la politique d’adaptation de la formation
professionnelle aux besoins du marché de l’emploi .ISTA prend
chaque année soin pour intégrer dans la formation qu’elle assure un
stage de fin de formation dans la 2 éme année en entreprises au
profit des stagiaires en laissant l’initiative au stagiaire afin
d’atteindre les objectifs suivantes :

 La découverte de monde de travail.


 Mettre en pratique leurs acquis théorique
 Compléter leur savoir
 L établissement de relation plus étroite entre les
Etablissements de formation et leur environnement en vue
de

Rechercher la meilleure adaptation entre la formation et


les besoins du marché d’emploi.

Le présent rapport a pour but de décrire le travail fait au sein de la


banque.

En qualité d'entreprise commerciale et dans un monde de plus en plus concurrentiel,


la banque doit tout mettre en oeuvre pour être rentable, développer une réelle stratégie de
marché, respecter les équilibres financiers et faire évoluer les métiers qui composent son
activité.

Pour mieux appréhender son rôle dans le développement de l'économie, j'ai eu


l'occasion d'effectuer un stage au sein de la banque populaire de Rabat-Kénitra , Agence Al
WARDA pendant une période allant du 1 Novembre 2010 au 31 Décembre 2010.
Présentation du Crédit Populaire du Maroc
Le Crédit Populaire du Maroc (CPM) est un groupement de banques
constitué par la Banque Centrale Populaire (BCP) et les Banques
Populaires Régionales (BPR).

Rappel historique

Avec l'évènement du protectorat français en 1912, de


nombreuses filiales de grandes banques Commerciales européennes,
notamment françaises, de banques d'affaires et de groupes
financiers étrangers s’est installées au Maroc. De même, ont vu le
jour des institutions financières marocaines remplissant des
fonctions spécifiques et intervenant dans des domaines particuliers.
Il s'agit notamment de la Caisse des Prêts Immobiliers du Maroc, de
certaines caisses spécialisées dans le financement de l'agriculture,
de la Caisse Centrale de Garantie, de la Caisse Marocaine des
Marchés et du Crédit Populaire.

La BCP a été créée en 1961.

En octobre 2000, le projet de réforme du CPM est entré en


vigueur, il met l’accent sur :
- la transformation de la BCP en société Anonyme à Capital fixe en
vue de l’ouverture de son capital aux BPR et au privé.

- l’extension de la mission du CPM à la mobilisation de l’épargne et de


son utilisation au niveau local et régional au service du développement
des activités bancaires ;

- l’élargissement des prérogatives du Comité Directeur, instance


suprême du CPM ;

- l’affirmation de l’autonomie des Banques Populaires Régionales et la


modernisation de leurs organes de gestion ;

- et la transformation du fonds de garantie en Fonds de Soutien.

Crédit Populaire du Maroc

Confirmation du soutien aux PME/PMI

Le Groupe a signé une convention de Partenariat avec la Fédération


des PME portant sur un plan d’action triennal 2006-2008 afin de
coordonner les actions des deux entités pour l’accompagnement des
PME/PMI au niveau national et régional.

Soutien de la dynamique de croissance nationale


Ceci s’est confirmé par la baisse des taux des crédits
d’investissement et immobiliers à respectivement

5,50% et 6,32% (HT).

PRESENTATION DE LA BANQUE
POPULAIRE CASABLANCA
Raison sociale  : B.P.R de CASABLANCA
Siège social   : 2, Avenue Moulay Rachid –
Espace Porte d’Anfa-
Tél.  : (212).22.94.90.80 a
94.90.90
Fax  : (212).22.94.90.40
Télex  : CREPOMA 23977
N° du registre de commerce : 4849
N° CNSS  : 1036228
N° d’identification fiscale  : 01084612
PRESENTATION AGENCE

Chaque agence possède sa propre organisation, conditionnée par la

forme et l’importance de la clientèle et la nature des opérations

traitées. Est gérée par un chef d’agence, assisté par un agent

commercial.

Le chef de l’agence  :

Le chef d'agence est l'agent le plus indispensable au sein d'une

agence bancaire, C'est le seul membre habilité à prendre les

décisions, cependant, il est secondé par le chef de caisse. Il exerce

également de l’autorité sur son personnel tout en maintenant un

climat familial de confiance et de compréhension.

Avec la clientèle de la banque, il entretient des relations amicales,


car son principe dans son travail est que le client est Roi.

Le chef de caisse  :

Le chef de la caisse assure une grande responsabilité .on peut dire

qu'il effectue le plus de travail. Il est chargé de viser et de

contrôler tout ce qui se passe dans la banque et qui a rapport avec la

caisse : Signature des papiers et approbation de certains documents.

Il doit bien connaître ses clients pour pouvoir leurs accorder les

facilités de caisse et approuver la conformité de leur signature.

Le caissier  :

Le caissier est employé spécialisé qui reçoit et paie des fonds. . Il

fait face chaque jour la clientèle. La qualité d’accueil et de contact

dont il fait preuve peut inciter un grand nombre de clients potentiels

à confier leurs fonds à la banque et les clients déjà existants, à

améliorer leurs relations avec cette dernière.

L’agent commercial  :

Il est charger d’organiser le travail avec les clients, les entreprises,

faire la prospection et gère la publicité des produits bancaires.

Fonctionnement des services


Service caisse :

Pour la conservation de ses avoirs, le client éprouve un besoin


de sécurité, il souhaite également bénéficier d’une certaine
commodité pour utiliser ses sources et régler ses dépenses.

Pour répondre à ces attentes, la banque propose l’ouverture d’un


compte et met à la disposition de son client son service caisse
avec divers moyens de paiement :

1 Le chèque

2 Le virement

3 Le prélèvement

4 La mise à disposition

Ouverture de compte bancaire

L'ouverture d'un compte est un acte important,cette ouverture

constitue l'entrée en relation de la banque avec son futur client. Il

est donc impératif pour la banque de connaître les documents à

produire, ainsi que les formalités inhérentes à l'ouverture de compte

de manière à assurer la régularité et la sécurité des opérations

ultérieures.

Dès qu'une demande d'ouverture du compte est formulée, la banque


doit veiller à rassembler tous les éléments permettant une bonne

connaissance du client. La banque doit préalablement à l'ouverture

d'un compte vérifier, en ce qui concerne les personnes physiques,

l'identité et le domicile du postulant qui est tenu de présenter un

document officiel d'identité en cours de validité.

En ce qui concerne les personnes morales, il est impératif pour

la banque de connaître les principales règles juridiques propres à

chaque nature de société, les documents sociaux à exiger à l'occasion

de l'ouverture du compte et les vérifications à faire de manière à

assurer la régularité et la sécurité des opérations ultérieures.

La détention d'un compte en banque est devenue aujourd'hui une


nécessité tant pour les personnes commerçantes que pour les
personnes civiles. Elle rend aisée la manipulation des espèces,
préserve des risques de perte des fonds, de vol et d'incendie tout en
conférant la possibilité au titulaire de bénéficier des services et des
crédits bancaires.

A. Conditions d'ouverture d'un compte


Pour le banquier le client doit être de bonne moralité et

présenter un certain intérêt.

A cet effet, signalons qu'une banque est amenée à refuser

l'ouverture de comptes en faveur de personnes de moralité douteuse

afin d'éviter les incidents qu'elles pourraient provoquer par la suite

ou les agissements qui risqueraient d'entacher son image de marque.


Avant d'ouvrir un compte, le banquier s'assure de l'identité du client.

Les conditions relatives à celle- ci varient en fonction des personnes

concernées.

La banque procède à la vérification de l'identité d'un citoyen

marocain désireux ouvrir un compte chez elle à travers sa Carte

d'Identité nationale, tandis que pour un RME, il doit se présenter

avec sa CIN et sa carte de séjour.

L'âge de la majorité pour chaque individu est fixé par sa loi

nationale. L'âge de majorité des marocains des 2 sexes est fixé à 18

an.

Pour l'ouverture d'un compte courant au commerçant, il convient

d'exiger:

 CIN ;

 Extrait d'inscription au Registre du Commerce ;

 Numéro d'identification fiscale.

Pour les RME, il convient d'exiger :

 Passeport et CIN ;

 Sans CIN, il peut lui être ouvert un compte en DH convertibles ou

un compte en devises sur présentation de son passeport.

Est considéré comme mineur toute personne dont l'âge est

compris entre la naissance et la majorité. Durant cette période le


mineur est placé sous tutelle légale.

Les demandes d'ouverture de compte doivent être refusées à

toute personne sans domicile ou résidence fixe et à toute personne

figurant dans le fichier de la "Centrale des Contentieux".

La vérification porte sur la forme de la société, sa dénomination,

l'adresse du siège, l'identité et les pouvoirs de la ou des personnes

habilitées à effectuer des opérations sur le compte, ainsi que le

numéro d'inscription à l'impôt sur la société, au registre de

commerce ou aux impôts des patentes.

B. Les formalités d'ouverture du compte


Lorsque les conditions requises à l'ouverture d'un compte sont

remplies et que le banquier a agréé celles-ci (car il demeure le seul

juge à cet égard) le client est amené à compléter, en y apposant sa

signature, un certain nombre de formules.

- La demande d'ouverture du compte : c'est généralement un simple

imprimé à remplir par le client.

- Le carton spécimen de signature :

Le carton spécimen de signature porte les indications afférentes

à l'identification du client ainsi que les modèles de signatures devant

servir de base au contrôle du banquier.


Le compte en banque peut s'analyser comme une convention liant un

établissement bancaire à son client.

En pratique, le compte en banque se présente sous forme de tableau

reflétant chronologiquement :

 Au débit : toutes les opérations de retrait ou de prélèvements de

fonds ;

 Au crédit : toutes les opérations de versement.

Le solde est obtenu par la différence entre le crédit et le débit :

il est créditeur quand cette différence est positive, et il est

débiteur quand cette différence est négative.

Les comptes en banques sont nombreux :

Les comptes courants

Les comptes courants sont ouverts aux personnes physiques ou

morales appartenant à diverses activités pour leurs opérations

professionnelles.

Les comptes courants sont caractérisés juridiquement par :

 L'intention ou la volonté commune des parties résultant souvent

d'un écrit : demande d'ouverture de compte, carton de spécimen

de signature, lettre de fusion de compte…

 L'enregistrement de remises réciproques : les sommes passées en

compte doivent à cet égard être nombreuses et engendrer, tout à


tour, une dette et une créance pour chacune des parties.

 La réforme de taux d'intérêts en juillet 1974, modifiées à

différentes reprises, a annulé la rémunération des dépôts à vue

que ceux des RME et des compagnies d'assurances.

Les comptes de dépôts ou comptes de chèques :

Les comptes de chèques sont réservés aux particuliers,

commerçants ou non, pour leurs besoins personnels.

Ils enregistrent les différents versements des titulaires ainsi que

les retraits y afférents. Les soldes sont généralement créditeurs et

ne peuvent pas, en principe, devenir débiteurs.

Les comptes d'épargnes :

Les comptes sur carnets sont des comptes à vue qui ne peuvent

être ouverts qu'à des personnes physiques.

Chaque titulaire ne peut disposer que d'un seul compte dont le

montant maximum en capital est limité à 300.000 dirhams.

Le taux annuel de leur rémunération est actuellement de 7%.

Le montant minimum de chaque opération est fixé à 100 dirhams à

l'exception des versements d'intérêts effectués par la banque. Par

ailleurs, leur solde ne peut être ramené à un chiffre inférieur à 100

dirhams, sauf en cas de clôture du compte.


Cependant il existe d'autres catégories de comptes :

Compte individuel :

C'est un compte fonctionnant avec la seule signature du titulaire. Il

s'agit d'un compte individuel et ouvert sous le nom d'une seule

personne et fonctionnant sous sa signature ;

Comptes joints :

L'ouverture de cette catégorie de comptes est pratiquement

réservée à des époux qui se confèrent réciproquement tous pouvoirs

pour fonctionner ce compte. Il permet à chaque co-titulaire

d'effectuer toutes opérations.

Compte collectif :

Il s'agit d'un compte généralement ouvert au nom de deux ou de

plusieurs personnes pour les besoins de leur activité.

Il peut fonctionner soit sous signature séparée ou conjointe.

Le décès de l'un des titulaires entraînera systématiquement le

blocage du compte.

C. Le fonctionnement des comptes en banques


Les comptes en banques enregistrent généralement :

 Au crédit :

 Tous les versements effectués par le client ou à sa faveur :


versements d'espèces, réception de virements, remises de

chèques et d'effets ;

 Toutes les opérations ayant trait aux services et aux crédits

bancaires éventuels : opérations d'escompte, d'avances en

compte…
 Au débit :

 Tous les retraits réalisés par caisse ainsi que les paiements par

chèques, virements ou effets ;

 Tous les règlements exécutés dans le cadre des services et

crédits bancaires : règlements des intérêts bancaires, des ordres

passés en bourse, des domiciliations d'importation …

Le bon fonctionnement d'un compte en banque résulte du respect

des obligations incombant à chacune des parties. Le client doit à cet

égard :

 Se cantonner lors des règlements et tirages à ses possibilités de

compte (autorisations de crédits et versements) ;

 Se conformer aux exigences bancaires relatives au contrôle

d'identité et à la transmission de certains documents ou pièces

nécessaires au dossier juridique ou au dénouement des opérations

accomplies en réalisation de ses ordres.

La banque a également des obligations vis-à-vis de son client.

Celles-ci consistent-en :
 La délivrance de chéquiers ;

 L'exécution des ordres du client notamment les opérations de

recouvrement ou de paiement régulier des chèques, des effets et

des virements ;

 L'information afférente aux possibilités de financement, aux

services bancaires, différentes mesures prises par l'Etat

concernant les différents secteurs d'activité (exemple : mesures

d'encouragement aux exportations et aux investissements,

protocoles d'accords avec d'autres pays …).

D. Limites au fonctionnement des comptes


Les limites au fonctionnement d'un compte en banque sont tous

les événements ou incidents susceptibles d'entraver ou d'arrêter sa

marche normale.

Il s'agit principalement :

 Des oppositions au paiement ;

 De l'incapacité ou du décès du titulaire ;

 De la clôture du compte.

Le chèque  :

1/Définition

C’est un écrit par lequel un client d’une banque donne l’ordre a celle-

ci de payer une certaine somme a son profit ou au profit d’une tierce.


2/Bénéficiaire

Client particulier local.

3/Types

 Le chèque de banque :
La mention banque écrite indique que ce chèque ne pourra être payer

que par l’intermédiaire de la banque .La durée de validité de chèque

de banque est 1 an et 8 jours.

 Le chèque certifié :
C’est une garantie de paiement très sur :La signature de la

banque ,a l’endroit du chèque ,constate l’existence de la provision et

la bloque au profit du bénéficiaire pendant une durée déterminée .La

durée de validité d’un chèque certifié et 20 jours.

Le barrement du chèque est un moyen simple de limiter le risque


d’utilisation frauduleuse en obligeant l’encaissement par
l’intermédiaire d’une banque. Le bénéficiaire d’un chèque barré doit
obligatoirement avoir un compte en banque.

. Le virement :
Le virement est le moyen par lequel un client (donneur d’ordre)

invite son banquier à prélever une certaine somme sur son compte en

vue de la transférer sur un autre compte lui appartenant ou

appartenant à une tierce personne ( bénéficiaire).

L’ordre est libellé sur des formules imprimées bancaires, mais peut
être aussi donné par lettre ou sur papier libre.

1 /Le virement de compte à compte peut intéresser un autre

compte du même client, soit dans la même agence ou la même

banque (exemple : le virement du compte chèque au compte

épargne).

2 /Le virement d’un compte à un client de la même banque

3 /Le virement à un client dans. une banque confrère, il sera

exécuté par le biais de la chambre de compensation.

. La caisse espèces  :
Opérations courantes de ce service :

3 Versement en espèce

4 Retrait en espèce

5 Change manuel (l’achat et la vente des devises)

6 Mise à disposition

7 Certification des chèques

8 Envoie de fonds
1) Le retrait par chèque  :

Le client se présente au guichet pour effectuer un retrait par

chèque, la banque vérifie la régularité du chèque, l’existence de la

provision et paie le chèque.

2) Le retrait par chèque guichet :

Si le client se présente pour un retrait et ne dispose pas de carnet


de chèques, la banque peut lui fournir un chèque de dépannage pour

lui permettre de retirer de l’argent espèces de son compte.

Si en cas de retrait le client ne dispose pas de la provision

nécessaire, dans ce cas le client est remis au chef d’agence qui selon

le client et sa fidélité et solvabilité, va lui autoriser un dépassement

c’est à dire que la banque lui met à sa disposition l’argent dont il a

besoin sous forme d’un découvert.

3) Le versement espèces :

Le client se présente au guichet pour verser de l’argent dans son

compte ou dans le compte d’autrui sur présentation du numéro de

compte.

A chaque versement en espèce on donne au client un bordereau de

versement garantissant son versement.

4) Change manuel :

Le change manuel concerne les opérations suivantes

 achat des billets de banque étrangère contre des


dirhams

 vente des devises

Ces opérations doivent être réalisées dans le cadre de la


réglementation des changes en vigueur et conformément aux
circulaires et procédures en vigueur.
Avant chaque 1er opération de change dans le jour le caissier est
obliger de mettre a jour les cours d’achat et de vente de devise.

Et après il est obliger de délivrer un reçu d’achat ou de vente de


devises.

La mise à disposition  :
Le client souhaite disposer d’une certaine somme ou faire

bénéficier une tierce personne déjà désignée par lui même dans une

autre agence, il donne l’ordre écrit à son agence qui l’exécute, et le

bénéficiaire retire son argent sur présentation de sa carte

d’identité.

. Les prélèvements  :
Le prélèvement est un instrument de recouvrement automatique qui

permet à certains organismes de procéder à l’encaissement des

sommes qui leurs sont dues par prélèvement directement sur le

compte du client et sur son ordre écrit.

Service placements :

Ce service a pour rôle essentiel de collecter l’épargne et surtout de

conseiller le client sur le meilleur placement (le plus rentable) de ses

fonds.
Ainsi le banquier guide le client et lui propose des placements des

risques différents et à des rendements financiers divers.

La Banque Populaire propose pour ses clients plusieurs placements

selon leur besoin et finalité :

Placements classiques  :

1 DAT (Dépôts à terme) :

 CAT (compte à terme) de 3 à 12 mois, compte avec

une provision et signe une demande de blocage.

Taux annuel est de 2.75% brut avec une retenue pour

l’état de 20% pour les personnes morales et 30% pour

les personnes physiques, les RME sont exonérés de

cette retenue.

Le compte à terme est nominatif c’est à dire ne peut

pas être anonyme

On prélève une somme à bloquer du compte courant

vers CAT.

Service commercial
LES PRODUITS BANCAIRES 

A. DAMANE CHAABI
C. AL MOUSTAKBAL CHAABI
D. AL INJAD CHAABI
E. AL INJAD LMOMTAZ
F. AL INJAD CHAMEL

A. DAMANE CHAABI

S’adresse à la clientèle

1 des particuliers locaux des actifs et haut de gamme


2 des MRE.
3 les entreprises au profit de leur personnel « dans le cadre d
une convention »

Aadamane chaabi produit permettant, moyennant une épargne


progressive la constitution d’une retraite :

 Principale pour les personnes qui n’adhérent a aucun


régime de retraite

 Complémentaire pour celles ayant déjà un régime de


retraite

B. AL MOSTAKBAL CHAABI

C’est u produit d’épargne éducation permettant la


constitution progressive d’une épargne destinée au
financement des dépenses de scolarités ou de première
installation professionnelle d’un enfant .La souscripteur
bénéfice au titre de cette épargne d’une assurance décès
permettant de garantir la continuité du contrat jusqu’ son
terme en cas de décès.

C. AL INJAD CHAABI

AL INJAD CHAABI est un produit d’assistance qui offre au client


banque populaire moyennant cotisation annuelle, un choix très large
de prestation en cas de :

1 maladie
2 blessure
3 accident
4 panne…..
C’est une assistance permanente au souscripteur, à sa famille et a
son véhicule « de moins de 10 ans en cas de panne et sans limite d’age
en cas d’accident ». Au Maroc ou bien a l’étranger

D.AL INJAD LMOMTAZ

C’est une assistance qui se caractérise avec des services plus


complémentaires permettant aux Marocains une aide maximum dans
toutes les payer du monde en contre partie 450 DH/AN /famille

C.AL INJAD CHAMEL

C’est un contrat spécial pour les MRE leurs permettant une


assistance complet au domine technique et médical au Maroc et dans
plus de 40 payes a l’étranger.

LES PRODUITS MONETIQUE

MARCHE DES JEUNES  :

1 C’POP JUNIOR
2 C’POP ADULTES

C’POP JUNIOR : carte de GAB privative de retrait sans

autorisation il offre tout les services offerts par les GAB Banque

Populaire pour un prix de 50 DH/AN.

C’POP ADULTES : carte VISA ELECTRON de retrait et de

paiement sans autorisation il offre aussi tout les services offerts par

les GAB banque populaire pour un prix de 50 DH/AN.

MARCHE DES PARTICULIERS ACTIFS

 Carte WAFRA
 CARTE TARWA
 CARTE SAFWA
 CARTE RIZK
 CARTE RELAX
 CARET VISA ELECTRON

Carte WAFRA : carte de retrait privative BANQUE POPULAIRE


valable au Maroc qui permet a son porteur d’effectuer des retrait

d’espèces auprès des GAB BANQUE POPULAIRE. Il donne la

possibilité de faire un retrait de 5000 DH par jour. Pour un tarif de

34,20 DH /AN.

Carte TARWA : est une carte VISA ELECTRON valable sur le


territoire national qui permet a son porteur d’effectuer des

opérations comme retrait ou paiement d’achat de biens et services

auprès des commerçants ou auprès des agences Banque Populaire. Il

donne la possibilité de faire un retrait de 5000 DH par jour et 3000

DH par semaine au vu du solde pour les achats auprès des

commerçants acceptants. Pour un tarif de 50 DH /AN.

Carte SAWFA :est une carte MASTER CARD valable sur le


territoire national qui permet a son porteur d’effectuer des

opérations comme retrait ou paiement d’achat de biens et services

auprès des commerçants ou auprès des agences Banque Populaire. Il

donne la possibilité de faire un retrait de 5000 DH par jour et

10000 DH par semaine au vu du solde pour les achats auprès des

commerçants acceptants. Pour un tarif de 150 DH /AN.

La différence entre la carte TARWA et la carte SAFWA c’est que

la carte TARWA est une carte de débit et carte SAFWA est une
carte de paiement avec un débit diffère.

Carte RIZK :’Est une carte qui permet d’utiliser plus facilement les

opérations habituelles sur votre compte carnet, en plus des autres

avantages offerts par les guichets automatiques des banques

populaires.

Carte relax : c’est une carte de crédit qui vous vous permet
d’utilise

un crédit par intermédiaire des guichets automatiques des banques

populaires et les terminaux de paiement électronique

Carte VISA CLASSIQUE : La carte visa c ‘est carte monétique


de retrait et de paiement émise par la banque populaire aux

particuliers locaux titulaire d’un compte auprès de la banque

populaire .Le prix de la carte est fixé a 120 DH/AN .Le montant est

prélever automatiquement sur le compte client.

Argumentaire commercial

Commodité

Facilité du retrait et règlement *, vous introduisez votre carte dans la

par carte GAB et vous étés survie immédiatement

(des messages vous guident durant


l’exécution de toute opérations)

Chez tout commerçant, votre carte vous

permet de régler jusqu'à 1500 dh par

semaine (en l’absence du solde) en

présentant votre carte et en signant le

ticket édité par le TPE du commerçant.

Au niveau de GAB/DAB, vous retirez de

l’argent vous même a l’heur qui vous

convient, que soyez dans votre ville ou en

déplacement

Vous n’avez plus besoins de liquidité pour

règlement de vos achats .Votre carte BP

vous le permet a concurrence de

1500/semaine par votre carte

*Vous seul pouvez utiliser votre carte car

vous seul connaissez votre code

Absence de contrainte

Sécurité
Au cour de la période de mon stage j’ai eu l’opportunité d’avoir des
connaissances sur le travail fait au sein de la banque.

Ceci m’a permet d’acquérir des qualités professionnelles très


utiles entre autres :

La maîtrise de mes capacités humaines, avoir le sens de


responsabilité, le sérieux, la ponctualité …
Ainsi que l’exécution de diverses taches :

-Le contact direct avec les clients (argumentaire


commercial).

-travail sur Excel

-Fax

- Remplissement des demandes de chéquier et des


demandes des cartes guichet

-promouvoir les clients d’avoir une carte guichet

-La recherche des chéquiers


-accueil
Pour conclure ce travail je tiens a vous dire que le stage
est une période très importante dans la carrière du
stagiaire puisqu’il donne l’occasion de s’intégrer dans le
domine professionnel.

En effet d’acquérir des connaissances dans ce domine et d’avoir


l’esprit d’équipe, la ponctualité, l’organisation,…ainsi que m’ permet
d’appliqué mes compétences dans le terrain et d’avoir une idée
globale sur le monde que je vais affronter.

Outre j ai l’occasion d’entretenir des relations amicales avec des


gens compétents et découvrir plusieurs types de client.

Bref j’ai pu découvrir un établissement bancaire avec ses


caractéristiques et ses avantages choses qui m’a permet d’enrichir
mes connaissances professionnelles.

Vous aimerez peut-être aussi