Vous êtes sur la page 1sur 4

Culturellement, Degrémont est très attaché au Les Feuillets Mémento Technique

partage de la passion de ses collaborateurs de l’Eau Degrémont


pour les métiers de l’eau.
En complément du Mémento Technique
de l’eau, Degrémont propose “Les Feuillets
Mémento” pour mieux connaître les différentes
techniques disponibles et pour découvrir les nouveautés et Eaux résiduaires urbaines
les grandes évolutions technologiques. Dessalement
Eau potable

AquadafTM - SeadafTM - GreendafTM


Clarification eaux de surface Clarification eaux de mer Déphosphatation tertiaire
F L O T T A T I O N R A P I D E

LA FLOTTATION • l’augmentation de la concentration en bulles augmente la


probabilité de rencontre entre particules solides et bulles.
La flottation est un procédé de séparation solide-liquide ou Par ailleurs, la faible vitesse ascensionnelle des microbulles par
liquide-liquide qui, par opposition à la décantation, s’applique rapport à la masse de fluide permet leur bonne adhérence sur
à des agrégats dont la masse volumique est inférieure à celle les particules fragiles que sont les flocs ;
du liquide qui les contient. Ces agrégats sont recueillis, in fine, • enfin, l’accrochage est plus facile si leur diamètre est bien
sous forme d’écumes (boues flottées) à la surface supérieure inférieur à celui du floc en suspension.
de l’appareil.
La flottation est dite naturelle si la différence de masse Pour la séparation des particules volumineuses, plus légères
volumique entre les agrégats et l’eau est naturellement suffisante que l’eau et hydrophobes, qui flottent naturellement et dont il
pour une séparation. faut seulement améliorer la flottation et maintenir le « gâteau »
La flottation est dite assistée si elle met en œuvre des moyens en surface, des tailles de bulles supérieures sont utilisables
extérieurs (de l’air, ou de l’air et des réactifs) pour améliorer la (des bulles fines, voire moyennes, suffisent). C’est le cas de la
séparation de particules naturellement flottables (mais avec une séparation de graisses.
vitesse de séparation insuffisante).
La flottation est dite provoquée lorsque la masse volumique FLOTTATEUR À AIR DISSOUS (FAD)
de la particule, à l’origine supérieure à celle du liquide, est CONVENTIONNEL
artificiellement réduite pour provoquer sa flottation. Elle tire parti
de l’aptitude qu’ont certaines particules solides (ou liquides) à Ce type de flottateur est particulièrement bien adapté au
s’unir à des bulles de gaz (de l’air en général) pour former traitement d’eaux peu chargées, conduisant à un floc léger et
des « attelages » moins denses que le liquide dont elles fragile. La vitesse de séparation est de 8 à 10 m·h–1.
constituent la phase dispersée. Le phénomène mis en œuvre
est donc de nature triphasique (gaz-liquide-solide) ; il dépend
des caractéristiques physico-chimiques des trois phases, en
particulier de l’affinité de leurs interfaces (plus ou moins grande
hydrophobie).

FLOTTATION PROVOQUÉE PAR MICROBULLES


La terminologie usuelle qualifie de moyennes les bulles de 2 à
4 mm, de fines les bulles de quelques centaines de µm à 1 mm
et enfin de microbulles celles de 40 à 70 µm.
Dans le domaine du traitement de l’eau, il est d’usage de réserver Le coagulant et l’eau brute à traiter sont introduits dans la zone de
le terme de flottation à la flottation provoquée en utilisant des coagulation pour neutraliser les charges des colloïdes présents
microbulles. Ce procédé est appelé Flottation à Air Dissous dans l’eau. Une fois leurs charges neutralisées, les colloïdes
(FAD, ou DAF-Dissolved Air Flotation). s’agglomèrent entre eux par agitation pour former des “flocs”
C’est la flottation normalement utilisée en traitement des eaux dans la zone de floculation. Ces particules solides agglomérées
parce qu’elle est bien adaptée au traitement de flocs souvent dans l’eau sont ensuite envoyées dans la zone de flottation
fragiles et de densité relativement faible généralement constitués où des microbulles d’air sont diffusées. Les flocs s’attachent aux
d’hydroxydes et/ou de produits organiques. bulles d’air et remontent à la surface où ils flottent, formant ainsi
Pour la séparation des flocs, l’utilisation de microbulles est un véritable lit de boue qui est évacué par raclage ou par sur-
nécessaire. En effet, il y a par exemple 8 000 fois plus d’air dans verse sans perturber la zone d’expansion dans des goulottes
une bulle de 1,2 mm que dans une microbulle de 60 µm, il en dédiées. L’eau traitée est récupérée par sous-verse.
résulte que : On notera que pour des eaux résiduaires, il n’est pas toujours
• l’emploi de bulles de quelques millimètres de diamètre possible de flotter toutes les matières en suspension.
conduirait, si l’on désire une bonne répartition des bulles sur Inévitablement, une partie de celles-ci, trop lourdes, s’accumulent
toute la section de l’appareil, à un débit d’air beaucoup plus à la longue sur le radier de l’appareil. Aussi les flottateurs traitant
important que celui correspondant aux microbulles, et cette des eaux résiduaires urbaines, industrielles ou des boues sont-ils
grande quantité d’air engendrerait des courants turbulents très toujours équipés d’un système d’élimination des boues de fond
perturbateurs ; (radier fortement conique ou racleurs de fond).
FLOTTATEUR RECTANGULAIRE À GRANDE • épaississement de boues biologiques en excès provenant du
VITESSE traitement biologique d’eaux résiduaires (dont les boues de
lavage de filtres et biofiltres) ;
L’origine de cette technologie vient de la nécessité d’augmenter • séparation et récupération de fibres des eaux de papeterie, de
les vitesses de séparation au-delà de 8-10 m·h–1. La taille des matières grasses et protéines en industrie agro-alimentaire ;
ouvrages s’en trouve d’ailleurs réduite. • séparation d’huiles sur des eaux résiduaires de raffinerie,
Les principales évolutions concernent : d’aéroports, de métallurgie ;
• la diffusion de l’eau pressurisée sur la totalité de la surface de • séparation d’hydroxydes métalliques ou de pigments.
flottation. Un véritable « lit de bulles » de 1 à 2 m de haut peut
ainsi être créé ;
• l’utilisation de collecteurs disposés sur le fond, ou d’un
plancher perforé, avec pour objectif de collecter l’eau sur la
totalité de la surface et non à une extrémité.
AquadafTM - SeadafTM - GreendafTM
Procédé RICTOR

Floculation mécanique Floculation hydraulique

La modification de l’hydraulique des flottateurs conventionnels a


abouti aux améliorations suivantes : LES FLOTTATEURS À GRANDE VITESSE DE
• le lit de bulles devient un matelas à concentration décroissante DEGRÉMONT
du haut vers le bas, où la floculation se poursuit. La séparation
solide/liquide peut s’y affiner grâce à une concentration de Basés sur la technologie développée par RICTOR, AquadafTM
bulles et de flocs plus élevée que dans un réacteur diffus - SeadafTM - GreendafTM, sont les solutions proposées par
conventionnel, ce qui augmente les chances de rencontre Degrémont en flottation respectivement d’eau douce, d’eau de
et d’accrochage. Par ailleurs, le lit de bulles crée de fortes mer ou d’eaux usées. La flottation dite « turbulente » a en effet
vitesses ascensionnelles des agrégats bulles-flocs. En effet été développée par la société finlandaise Oy Rictor. Celle-ci a mis
la vitesse des microbulles passe de 5 à 25-40 m·h–1 (selon les au point un plancher de collecte perforé qui favorise la répartition
caractéristiques du floc et la température de l’eau) grâce à la uniforme des microbulles sur toute la surface du bassin. À la clé,
coalescence et/ou agglomération ; un fonctionnement 3 à 5 fois plus rapide que celui des procédés
• la forme d’un flottateur à lit de bulles sera différente de celle traditionnels. Degrémont dispose d’une licence exclusive pour
d’un flottateur conventionnel. La « longueur » qui sépare l’exploitation de ce procédé.
l’entrée d’un appareil de la sortie, sera inférieure à la « largeur »
pour que le lit concerne la totalité du volume de l’appareil ; ÎÎ Évolution du procédé
• la durée de la floculation préalable pourra être restreinte à 10-
15 min (au lieu de 15-30 min) ; Afin de répondre à différents besoins de ses expertises,
• le déversement des boues par débordement est bien adapté Degrémont a fait évoluer le procédé en améliorant notamment la
à la forme de la cellule (courte en longueur et assez large). Un conception du floculateur (devenu plus compact), le dispositif
« couteau hydraulique » aide à décoller le gâteau des parois, et d’injection d’air ainsi que les produits utilisés pour traiter les
limite la quantité d’eau déversée avec le gâteau. eaux très difficiles.
Les flotatteurs rapides de Degrémont comportent les éléments
DOMAINES D’UTILISATION DE LA FAD suivants :
• l’intégration de la coagulation et de la floculation, avec une
Les applications de la FAD dans le domaine du traitement des zone d’agitation hydraulique de type piston pour optimiser
eaux sont multiples : l’agglomération des colloïdes en flocs ;
• séparation de matières floculées en clarification d’eau de • une ligne de pressurisation par unité ;
surface (pour les eaux peu chargées en matières en suspension • des buses de détente de l’air pressurisé brevetées ;
- MES - mais riches en matières organiques - MO), algues et/ • un réservoir de flottation doté d’un plancher perforé breveté
ou fortement colorées, typiques des eaux de nombreux lacs qui favorise la coalescence et l’agglomération des bulles et du
ou barrages) ou d’eau de mer en prétraitement de l’osmose floc ;
inverse ; • un dispositif hydraulique de récupération des boues à l’aide
• traitement tertiaire physico-chimique en traitement des eaux d’un déversoir mobile.
résiduaires ;
• séparation des boues biologiques issues des procédés Les flottateurs rapides de Degrémont sont standardisés avec 2
biologiques à cultures fixées sur supports libres ; types de floculation : mécanique et hydraulique.
Les Feuillets Mémento Technique de l’Eau Degrémont

1ère adaptation Degrémont


Le SeadafTM (flottateur à floculation hydraulique) est adapté à
Floculation mécanique la clarification des eaux de mer ou des eaux saumâtres
Temps de coagulation floculation chargées en matières organiques et/ou en algues de façon
= 2 + 10 min
saisonnière ou permanente. Il s’intègre dans une filière de
(1 cuve de coagulation suivie de 2
cellules de floculation à hélices) dessalement par osmose inverse en amont d’un étage de filtres
SeacleanTM ou d’ultrafiltration.
2ème adaptation Degrémont Sur les grosses installations, les puits côtiers sont remplacés
Floculation hydraulique
Temps de coagulation floculation
par des prises d’eau en mer. Ces eaux peuvent être chargées
= 3 + 5 min en algues et matières organiques : plus l’eau est chaude, cas
(2 cuves de coagulation suivies des eaux du Golfe par exemple, plus ces teneurs peuvent être
d’une cellule de floculation élevées. Il y a alors nécessité d’avoir une étape de filtration
équipée de déflecteurs à flux
piston) conventionnelle ou membranaire en amont de l’osmose inverse.
Le SeadafTM permet d’optimiser le fonctionnement de cette
(Rictor : Temps de coagulation floculation = 2 + 12 min) étape de filtration et de réduire les pertes en eau associées
en diminuant la fréquence de lavage des filtres dans le cas
ÎÎ La gamme d’une filtration conventionnelle, et en améliorant les flux des
membranes dans le cas d’une filtration membranaire.

GreendafTM TW, MW et BWW


SEPARATION TRAITEMENT TERTIAIRE
DÉCANTATION DÉPHOSPHATATION
SECONDAIRE

PRÉTRAITEMENT DÉCANTATION TRAITEMENT BIOLOGIQUE REJET DANS


PRIMAIRE CULTURES CULTURES CULTURES LE MILIEU NATUREL
LIBRES FIXÉES MIXTES

ULTRAFILTRATION

Greendaf™

AquadafTM Dans le domaine du traitement des eaux résiduaires urbaines, le


GreendafTM est un flottateur rapide décliné en 3 produits à
floculation hydraulique.
 Le GreendafTM TW (Tertiary Water) est destiné à la
déphosphatation des eaux épurées. Il permet d’obtenir des
rejets en phosphore en moyenne journalière de :
• 1 mg.L-1 pour une eau d’alimentation à 5 mg.L-1 en P total ;
• 0,3 mg.L-1 pour une eau à 1 mg.L-1 en P total.
Le GreendafTM TW peut être équipé d’un racleur qui a pour
Dans le domaine du traitement pour la production d’eau potable, fonction de concentrer les boues à 15 g.L-1 pouvant alimenter
directement une centrifugeuse.
l’AquadafTM est le produit dédié à la clarification des eaux
C’est un produit intéressant dans le cadre d’installations
de surface ou de forages.
existantes pour la mise en conformité relative aux rejets en
phosphore.
Sa spécificité réside dans sa flexibilité. Il traite les eaux de
surface même très froide (jusqu’à 0°C) et il s’accomode des  Le GreendafTM MW (Meteor Water) est dédié à la séparation
pointes occasionnelles de MES ou de turbidité jusqu’à 200 NTU. des boues biologiques issues des procédés biologiques à
Il s’adapte aux différents types d’eau grâce à ses 2 étages cultures fixées sur supports libres de type MBBR (Moving
de mélangeur rapide et à ses 4 points possibles d’injection de Bed Biofilm Bioreactor – comme par exemple le MeteorTM de
réactifs. Degrémont).
Le GreendafTM MW permet d’obtenir des rejets pouvant soit
La nouvelle conception de l’étape de floculation permet de être traités en traitement tertiaire, soit être rejetés dans le milieu
réduire le temps nécessaire à la réaction et de diminuer la naturel.
taille des ouvrages tout en conservant ses performances. Le GreendafTM MW est muni d’un racleur de surface à chaine
Les deux versions de floculateurs coexistent : permettant une évacuation rapide des boues flottées.
• AquadafTM MF (Mechanical Flocculation) ;  Le GreendafTM BWW (Biofilter WashWater) permet d’alléger
• AquadafTM HF (Hydraulic Flocculation). ou de supprimer les retours en tête des eaux de lavage de
biofiltres qui ne peuvent pas être rejetées directement dans le

SeadafTM
milieu naturel car elles contiennent des teneurs en MES élevées
(200 à 1 000 mg.L-1). En limitant soit la charge hydraulique,
soit la charge polluante, le GreendafTM BWW optimise la
filière de traîtement décanteur primaire-biofiltre. Il évite le
surdimensionnement de la ligne de traitement amont.
Le GreendafTM BWW se caractérise plus particulièrement par
la présence d’un mélangeur en ligne, l’absence de floculateur et
la présence d’un raclage de surface à chaînes. Le racleur permet
d’obtenir une concentration en boue de 15 à 30 g.L-1 comparable
à celle des boues épaissies.
Les Feuillets Mémento Technique de l’Eau Degrémont

EXPLOITATION • très peu d’équipements électromécaniques sont en contact


avec l’eau de mer grâce au réacteur floculateur piston
Tous ces flottateurs rapides présentent de nombreux intérêts en (SeadafTM) ;
exploitation par rapport à la flottation conventionnelle : • ballon de pressurisation revêtu éprouvé pour sa compatibilité
• entretien aisé car peu d’équipements mécaniques et pas de avec l’eau de mer (SeadafTM).
modules lamellaires ;
• pas d’apport de matériau pour lester les flocs ; ÎÎ Développement durable
• démarrages/arrêts instantanés (facilité d’exploitation et La flottation rapide présente un intérêt important sur les aspects
optimisation de la sécurité des opérateurs) ; économique et développement durable par rapport à la flottation
• pas de risques majeurs liés à un manque de polymère conventionnelle :
(AquadafTM ) ; • l’empreinte au sol est réduite et la hauteur des ouvrages est
• l’usage de polymères devient occasionnel (uniquement si limitée grâce à la compacité des produits (70% de gain d’espace
pointe de MES) (AquadafTM - SeadafTM) ; par rapport à une installation de flottation classique) ;
• supporte les fortes pointes occasionnelles de turbidité, jusqu’à • la consommation électrique est faible du fait du peu
200 NTU (AquadafTM) ; d’équipements électromécaniques ;
• supporte des vitesses de circulation élevées, permettant • la consommation de réactifs est réduite ;
de traiter des volumes d’eau importants (intéressant tout • il y a très peu de perte en eau liée au lavage, la ressource en
particulièrement pour l’alimentation de l’osmose inverse en eau est mieux préservée.
dessalement) (SeadafTM) ;

QUELQUES RÉFÉRENCES Degrémont


(42 références de flottateurs rapides implantés dans le monde)

AquadafTM
• Macao MSR, Chine (mai 2008) – 60 000 m3.j-1 - 2 AquadafTM = 2x1 340 m3.h-1.
Prétraitement avant membranes d’une eau avec pointes de turbidité et présences d’algues, polymère proscrit.
• Apremont, France (août 2009) – 40 000 m3.j-1 - 2 AquadafTM = 2x1 160 m3.h-1.
Eau brute < 240 NTU, moyenne de 30 NTU
Ligne de traitement = Flottation AquadafTM, réacteur CAP/PulsazurTM, filtration Aquazur®, ultrafiltration UltrazurTM
GreendafTM TW
• Hudson, MA, USA (automne 2009) - 25 000 m3.j-1 - 2 GreendafTM TW = 2x725 m3.h-1.
Cahier des charges sur les rejets dans le milieu récepteur = < 0,1 mg.L-1 en Phosphore - Turbidité < 1 NTU
GreendafTM TW
• Évreux, France (mars 2012) – 164 000 équivalent habitants - 3 GreendafTM TW = 3x590 m3.h-1.
Cahier des charges sur les rejets dans le milieu récepteur = 1 mg.L-1 en Phosphore - 10 mg.L-1 MES max.
GreendafTM BWW
• Grenoble, France (fin 2013) - 240 000 m3.j-1 - 2 GreendafTM BWW = 2x350 m3.h-1.
Concentration minimum en boue flottée = 20 g.L-1
SeadafTM
• Al Dur, Barhein (janvier 2012) – 218 000 m3.j-1 (eau osmosée)
Ligne de traitement = SeadafTM – filtres bicouches SeacleanTM – filtres à cartouches – 2 étages d’osmose inverse.
14 SeadafTM = 590 000 m3.j-1
• Barcelone, Espagne (juillet 2009) – 200 000 m3.j-1 (eau osmosée)
Ligne de traitement = SeadafTM – filtre Mediazur, filtres bicouches SeacleanTM – filtres à cartouches – 2 étages d’osmose inverse.
Feuillets Mémento Degrémont n°4 - Avril 2012 - Crédit photos : Degrémont

10 SeadafTM = 480 000 m3.j-1

Contact : innovation.mailin@degremont.com

DEGRÉMONT S.A.
WWW.DEGREMONT.COM