Vous êtes sur la page 1sur 3

a- Définition :

L'effet de levier illustre l'une des conséquences de l'endettement sur les performances
financières de l'entreprise. Il traduit l'impact de l'endettement sur la rentabilité financière de
l'entreprise.

Autrement dit, l’effet de levier détermine le montant maximum d'endettement acceptable


pour une société, sans mettre en risque ses capitaux propres. Il explique également que la
structure financière de l’entreprise a une influence sur la rentabilité financière de
l’entreprise.

"L'effet de levier explique comment il est possible de réaliser une rentabilité des capitaux
propres (la rentabilité financière) qui est supérieure à la rentabilité de l'ensemble des
fonds investis, la rentabilité économique".

Avant tout investissement, l’entreprise détermine l'effet de levier et le présente aux associés
ainsi qu'aux investisseurs potentiels.

b- Mécanisme :

L'effet de levier est une notion classique en finance et dont le mécanisme est très simple
lorsque la rentabilité de l'investissement est supérieure au coût de la dette, chaque dirham
de dette rapporte plus que ce qu'il coûte. Le supplément de rentabilité vient s'ajouter à la
rémunération des capitaux propres et augmente leur rentabilité (rentabilité financière), et
donc l'endettement procure aux actionnaires un supplément de rentabilité.

Son principe peut s'énoncer comme suit ; si la rentabilité de l'actif économique est
supérieure au coût de l'endettement, celui-ci se traduit par le renforcement de la rentabilité
des capitaux propres. Autrement dit, plus l'entreprise est endettée plus elle est rentable
pour ses actionnaires. Mais attention, l’effet de levier joue dans les deux sens, dans le cas
contraire où la rentabilité économique est inférieure au coût de l’endettement, on parle
d’un effet de levier négatif appelé «l’effet de massue».

L’effet de levier est un moyen extrêmement puissant pour permettre aux actionnaires
d’obtenir des rentabilités financières élevées. Mais plus le levier utilisé est élevé, plus l’effet
boomerang peut être violent.

c- Exemple illustratif :

Une entreprise qui autofinance ses investissements à un taux de rentabilité financière (Rcp)
égal au taux de rentabilité économique (Re).

Si elle finance ses investissements par emprunt à un taux inférieur au taux de rentabilité
économique, la rentabilité financière sera supérieure à la rentabilité économique : c'est
l'effet de levier.
A contrario, lorsque le taux interne de rentabilité est inférieur au taux actuariel du projet, il
s'agit de l'effet de Massue.

Voici un schéma illustratif pour mieux comprendre cet exemple ;

Finance
L’emprunt L’investissement

Coûte Engendre

Des intérêts Un profit

Ce coût
d’emprunt est
< Cette rentabilité
économique

L’emprunt permettra de réaliser moins de


bénéfices.
Ce coût
d’emprunt est < Cette rentabilité
économique

Donc si le taux d’intérêt (coût de l’emprunt)


est supérieur au taux de rentabilité L’emprunt permettra de réaliser plus de
économique, la rentabilité des capitaux bénéfices.
propres (rentabilité financière) diminue.
Donc si le taux d’intérêt (coût de l’emprunt)
On parle d’un effet de levier négatif, appelé est inférieur au taux de rentabilité
«Effet de Massue». économique, la rentabilité des capitaux
propres (rentabilité financière) augmente.

On parle d’un «Effet de levier positif».

Pour comprendre cette partie, il est nécessaire de traduire certains termes et concepts :

- La rentabilité peut être définie comme la capacité d’une entreprise à dégager des
résultats (positifs) à partir des capitaux investis. Nous pouvons distinguer trois types de
rentabilité :

- La rentabilité d’exploitation (lié à l’activité de l’entreprise),


- La rentabilité économique (par rapport aux moyens de production et aux
investissements),

- La rentabilité financière (par rapport au moyen financier).

- L’actif économique de l'entreprise est la somme de ses actifs immobilisés et de


son besoin en fonds de roulement (d'exploitation et hors exploitation). C’est l’ensemble des
moyens nécessaires au fonctionnement d’une Entreprise.

- La rentabilité économique mesure la rentabilité des capitaux engagés, c'est-à-dire


la capacité de l'entreprise à générer des bénéfices à partir des capitaux investis.

Formule :

- La rentabilité financière, il s’agit de la rentabilité qui est mesurée par rapport au


moyen financier dont dispose l’entreprise. C’est le rapport entre un revenu obtenu ou prévu
et les ressources employées pour l'obtenir.

Formule :

 Les Capitaux propres représentent les capitaux investis par les propriétaires de l'entreprise.

Ces deux rentabilités sont reliées entre elles par la formule de l'effet de levier :

Formule :

 Rcp = taux de rentabilité des KP après IS.


 CP= fond propres.
 D= dettes totales.
 Re= taux de rentabilité économique des capitaux investis après IS.
 t= impôt sur le résultat.
 I= taux d’intérêt moyen avant IS ou coût moyen nominal des dettes avant IS.