Vous êtes sur la page 1sur 8

Sujet : comment la règle juridique peut-elle assurer la

sécurité et l’ordre public

Réaliser par :
Rachida Moumen

Prof : M. EL MAHI

Année universitaire
2019/2020
Plan

 Introduction

 Chapitre 1 :

1- la définition de la règle de droit et sa finalité.

2- les caractéristiques de la règle de droit.

 Chapitre 2 :

1- la différence entre les règles impératives et les règles supplétives.

2- les sanctions de la règle de droit.

 Conclusion

3
Comment la règle juridique peut-elle assurer la sécurité et l’ordre public dans le droit marocain ?

Introduction
-le notion de « Droit » peut-être défini comme un ensemble de règles de conduite destinées à organiser la vie en
société, et qui ont vocation à s'appliquer à toutes les personnes qui forment le corps social. Ces règles qui sont
formulées de manière générale et impersonnelle, concernent chacun et ne désignent personne en particulier.
-Le mot « Droit » correspond, dans ce premier sens, à ce que les juristes appellent le « Droit objectif ».
-Dans son second sens, le Droit désigne « les facultés, les pouvoirs et les prérogatives individuelles que les
personnes ont vocation à puiser dans le corps de règles qui constitue le Droit objectif». On parle alors de « droits
subjectifs ».
Donc comment la règle doit peut-elle assurer la sécurité et l’ordre public ?
Je veux développer ce sujet en deux chapitres, Dans la première chapitre j’abandonnerai la définition de la règle de
droit et ses caractéristiques, et dans la seconde chapitre je vais à consacrer à les sanctions de la règle de droit.

4
Chapitre 1

Les différents caractères de la règle de Droit

 Caractère obligatoire : Nul ne peut déroger à la règle de droit dès lors qu’il entre dans son champ
d’application.
 Caractère général : La règle de droit ne s’applique pas à une personne en particulier, mais à toutes les
personnes ou toute une catégorie de personnes.
 Caractère permanent : L’applicabilité de la règle de droit doit être constante durant son existence, c’est-à-
dire jusqu’à ce qu’elle soit abrogée ou abandonnée en tant que règle de droit.
 Caractère coercitif : Les pouvoirs publics peuvent utiliser la force publique pour faire respecter une règle de
droit et pour sanctionner un manquement à l’obligation de respecter une règle de droit.

Après les caractères de la règle de droit on va mentionner :

La déférence entre la règle juridique et la règle religieuse

Dans les sociétés anciennes, les règles juridiques et religieuses ne se distinguaient pas. Aujourd’hui encore
les deux règles sont confondues.

Dans les sociétés anciennes, les règles juridiques et religieuses ne se distinguaient pas. Aujourd’hui encore
les deux règles sont confondues. Puisqu’il y a séparation de l’État et des Églises, les règles religieuses et juridiques
coexistent (mariage religieux) ou s’opposent /s’ignorent.

o Cette dualité des règles s’explique par la différence de but poursuivit :


Le droit a pour finalité d’assurer l’ordre social,
La règle religieuse a pour finalité le salut de l’Homme.
o Les sanctions :
La sanction juridique est étatique (prison…)
Les sanctions religieuses ne mettent en cause que l’homme avec ses relations avec Dieu.

5
Chapitre 2

Le droit objectif et le rôle de sanctions pour la sécurité et l’ordre publique au Maroc

Le droit objectif

DÉFINITION L’expression « droit objectif » désigne la règle juridique dans son sens le plus large. Il s’agit d’un
ensemble de règles de conduite qui régissent les rapports entre les hommes et dont le respect est assuré, au besoin,
par la contrainte étatique.

Reprenons rapidement les termes de cette définition.

 Un ensemble de règles de conduite : On touche ici à la finalité de la règle de droit : elle vise à
organiser les rapports entre les hommes pour permettre que la vie sociale se déroule de façon paisible. Ubi societas,
Ibi jus disaient les Romains : là où il y a société, il y a droit. Seul sur son île, Robinson Crusoé n’avait pas besoin du
droit. Il pouvait tout faire, tout avoir, aller partout, cueillir, chasser... Mais à partir du moment où il découvre
Vendredi, ils créent des règles de droit.
 Qui régissent les rapports entre les hommes : Pour que la vie en société soit possible, il faut poser
des règles, des normes, qui limitent l’activité de l’homme. De ce point de vue, le droit constitue en quelque sorte
la règle du jeu social. Il canalise l’activité humaine. Et le but ultime de la règle de droit est la paix sociale. Lorsqu’une
règle de droit soulève plus de troubles qu’elle n’apporte d’apaisement, elle n’atteint pas son but.
 Qui sont sanctionnées par l’autorité publique : L’observation spontanée de la règle de droit étant
rare, il faut bien prévoir des sanctions. Celles-ci Conti- tuent en quelque sorte des menaces légales, destinées à
inciter les individus à respecter la règle. Après cette première approche du droit objectif, il convient d’entrer dans
le détail en abordant la notion de droit objectif, les sources du droit objectif et l’application de la règle de droit
objectif

6
En effet l’objectif de droit objectif est la bonne conduite sociale c’est pour ça l’état peut garantie cette bonne
conduite par les sanctions suivantes :

a) Les sanctions pénales

Une peine est une sanction infligée par l’État, pour punir une personne qui a commis une infraction. Exemples
d'infractions : conduite en état d'ivresse, escroquerie…

Suivant la gravité de l'infraction, la peine peut être un châtiment corporel, qui consiste à emprisonner l'auteur de
l'infraction. La peine de mort ne peut plus être infligée en France, car elle a été abolie en 1981.

La peine peut être une sanction pécuniaire : l'auteur de l'infraction devra verser une amende. Exemple : amende
pour excès de vitesse.

b. Les sanctions civiles

Une sanction peut avoir pour but de réparer un dommage causé à une personne (en droit, on parle de dommage
ou de préjudice).

• La sanction peut consister alors, pour l'auteur du préjudice, à verser à la victime une somme d'argent, appelée
dommages et intérêts, en réparation du préjudice.

Exemple : dommages et intérêts versés par un joueur de pétanque à un restaurateur, dont la vitrine a été brisée
par une boule

7
Conclusion

Finalement, on peut dire que la règle juridique peut-elle assurer la sécurité et l’ordre publique par le droit objectif
dont la finalité de la bonne conduite sociale et qui régisse les relations entre les personnes ce qui pose des sanctions
pour l’objectif de la garantie de sécurité.